[ Clos ] Manger ? [Velusia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Manger ? [Velusia]

Message par Kaé le Sam 30 Oct 2010 - 17:33

[Si tu as une idée pour un meilleur titre, je suis un peu à court. ^^" XD]
[HS Ninj : mais il est très bien ce titre ! J'adore ! "sort"]
[Ah, ben s'il plait à tout le monde alors XD]


Son katana cognait sa jambe gauche, alors qu'elle marchait tranquillement en suivant le sentier. Cela l'avait embêté la première fois qu'elle avait jamais accroché son fidèle ami à sa hanche, mais avec le temps le claquement de son arme contre sa cuisse lui était devenu indispensable pour se rassurer.

Les épaules droites, la carrure fière, elle cherchait en vain le point noir qu'il y avait sur la carte. À vrai dire, elle n'était même pas sûre d'avoir prise la bonne direction. C'était la première fois de sa vie qu'elle essayait de se repérer avec une carte, et elle n'arrivait pas à comprendre la logique. La seule chose qu'elle avait saisi, quand elle avait croisé le couple de chercheurs tout à l'heure, c'était que là où il y avait le point noir il y avait de quoi manger. Et quand on a rien avaler d'autre que des noix et des fruits qui avaient l'air comestible depuis deux jours, on peut penser que ce genre de lieu est l'El Dorado. Sauf qu'il faut encore y parvenir.

Elle connaissait pas ce coin, et elle n'était même pas sûre de comment elle avait atteri là. Elle avait voulu fuir le mauvais temps de Terros, et ses parents par la même occasion, et c'était donc retrouvé dans ce pays qu'elle connaissait pas. Très maligne, la petite...

D'un geste énervé, elle retourna la fichu carte des chercheurs dans l'autre sens, pour voir si cela ne changeait rien. Elle ne voyait pas mieux où elle se trouvait ou quel était le chemin à prendre, mais les petits villages dessinés à l'envers avait l'air rigolos.

D'un geste las, elle s'avachit au pied d'un arbre, et plaqua son dos contre le tronc solide du chêne. C'est joli les chênes, sauf que les glands c'est pas exactement le met le plus délicat à manger. Elle soupira.
À gauche comme à droite, le chemin ressemblait à rien; c'est-à-dire, que ni d'un côté ni de l'autre elle pouvait avoir un indice lui indiquant le chemin à suivre.

Alors qu'un léger vent se levait, Kaé sentit deux trois gouttes deux lui tomber sur le front.

* Et me... Moi qui voulait fuire la pluie... *

Elle ne bougea pas pour autant, se contentant de mettre rapidement sa carte inutile à l'abri. Une minute plus tard, un truc se mit à remuer dans le buisson voisin. Kaé regarda le buisson s'agiter, à moitié intéressée par l'événement. Puis un Rattata bondit sur le sentier, apparemment réveillé par la petite pluie. Kaé releva ses cheveux pour éviter qu'ils l'embêtent une fois qu'ils seraient mouillés, et tout à coup s'intéressa à la petite bestiole. Non pas pour la bestiole en elle-même, mais pour le quignon de pain qu'il tenait.

La pluie était très fine et légère, et le pokémon décida de finir son lunch au milieu du sentier. Kaé ne bougea pas, attendant patiemment qu'il la guide au lieu où il avait trouvé à manger, en espérant qu'il est encore faim, car la tanière de l'animal ne l'intéressait guère.
Il lui fallu cinq longues minutes pour tout manger. Kaé n'était pas du genre patiente, mais quand on en venait à la santé de son estomac, elle était presque prête à le devenir. Le pokémon se remit en chemin, la jeune fille sur les talons.

Il ne lui fallu pas longtemps pour comprendre qu'il était suivi et prendre peur. Il se mit à accélérer, mais tout Rattata qu'il était, il parvenait seulement à la distancer, la jeune demoiselle étant assez rapide pour compenser son manque d'endurance. Au bout d'une petite course poursuite, le pokémon se réfugia dans un trou.
Kaé regarda d'un air las la cachette, pensant finalement que lui non plus ne lui serait d'aucune aide. Quelques gouttes coulaient le long de son visage, qu'elle ignora. Sous les hurlements de son ventre, elle s'assit à côté de la tanière, s'appuyant contre...

* Un mur? *

Kaé se releva rapidement au contact de la brique froide contre sa peau. Elle leva les yeux et réalisa qu'elle était à l'arrière boutique d'une maison. Elle s'était tellement focalisé sur le pokémon qu'elle n'avait même pas fait attention à l'endroit où elle avait atterri. Le trou du Rattata semblait conduire de l'autre côté du mur.

* Ils doivent avoir des problèmes de Rattata... *

Ne s'attardant pas plus sur la question, elle fit le tour de la bâtisse pour arriver à l'entrée principale, sur laquelle les lettres « Auberge du Chat » trônaient fièrement. Une auberge, c'est bien un lieu où il y a à manger, non?
Oui, sauf que... C'est payant.

Elle plongea la main dans son sac, en sortit un petit porte monnaie, seulement pour vérifier qu'il était bien vide. Un rictus désapprobateur fit son chemin sur son visage, avant qu'elle ne se décide de rentrer quand même, son ventre le lui suppliant.

Une petite clochette retentit lorsqu'elle passa les portes, et un jeune serveur s'avança vers elle, demandant si c'était pour une personne. Ce n'était pas l'heure de pointe, et alors que Kaé jeta des petits coups d'oeil dans la boutique la garçon en rajouta une couche en demandant si c'était pour emporter.
Kaé ne savait pas pourquoi, mais ces lumières rosés étaient bizarres. Elle pencha la tête pour les voir sous un autre angle, mais à part le reflet dans la vitre, cela ne changea pas grand chose. Elle se demandait si...

« Mademoiselle? » le garçon reprit, en insistant.
Elle se tourna vers lui, oubliant complètement les histoires de lumières, et lui expliqua brièvement la situation.

« Je suis une nomade, j'ai faim et j'ai pas d'argent. Y'a-t-il quelque chose que vous puissiez faire pour moi? »

Le type ouvrit la bouche, puis la referma. Visiblement perdu, il se dirigea vers l'arrière boutique, après lui avoir demandé de patienter un moment. Kaé avait haussé les épaules; cela faisait deux jours qu'elle patientait pour manger, quelques minutes n'allait pas la tuer, non?


Dernière édition par Kaé le Ven 24 Oct 2014 - 11:55, édité 4 fois

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1393

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Manger ? [Velusia]

Message par Velusia Varam le Dim 31 Oct 2010 - 0:43

[Il est très bien ^^]


Malgré ses efforts, Velusia se sentait encore à fleur de peau. La jeune femme pourtant, prenait soin à se reposer comme son supérieur le lui ordonnait. Cela faisait maintenant plusieurs semaines d’ailleurs. De même, des mois s’étaient écoulés entre la guerre et maintenant. Pourquoi était-elle donc si… Sensible ? Une idée proprement insupportable ! Elle avait passé sa vie à endurer, à s’entrainer pour devenir une guerrière digne de ce nom, elle ne pouvait se permettre de fondre en larmes sous n’importe quel prétexte ! D’ailleurs, Velusia ne laissait jamais couler une larme. Personne n’en avait jamais vu venant de Velusia et ce n’était aujourd’hui que cela changerait. La jeune femme était forte psychologiquement. Peut-être un peu trop… Et oui, ce n’était pas forcément un point fort… Avec les évènements des mois derniers, elle s’était endurcie, trop endurcie. Au point où elle avait été choquée, devant une scène banale, de se trouver complètement hermétique. S’était-elle trop fermée avec tout ce qu’elle avait vécut ? Fort possible. En fait, ce n’était pas nouveau… Son supérieur l’avait remarqué bien avant elle et la jeune femme comprenait pourquoi il la forçait à prendre du repos. Pour la moyenne des gens, rien n’était plus simple. Mais pour elle… Depuis ses treize ans, elle n’avait pas cessé de travailler, de s’entraîner, jour après jour. Parbleu ! Cette pensée eut l’effet d’un fatal-foudre sur Velusia. Dix ans ! Cela faisait maintenant dix ans qu’elle était dans l’armée ! Ses yeux se perdirent dans le vague. Elle s’était assise près d’un bosquet pour prendre une pause, mais resta statique. Dix ans… A cette simple pensée, elle se revoyait feinter pour pouvoir incorporer les rangs de Nalcia. Comment le temps avait-il pu filer aussi vite ? Mais ce n’était pas ce qui l’affolait le plus. Qu’était-il advenu de ses rêves depuis ? Parvenue à se faire enrôler à seulement treize ans, il s’agissait là du seul travail pour lequel Velusia s’était sentie capable.
A l’époque, ils venaient de quitter une ancienne vie pour une nouvelle. Pour assurer leur survie, son frère devint dresseur de pokémon. Mais la jeune demoiselle qu’elle était avait eu envie de faire sa part de travail. Sachant pertinemment qu’elle était trop jeune pour travailler, et ne voulant pas attirer l’attention sur eux, elle avait mentit à tout le monde pour s’enrôler dans l’armée de Nalcia. Ce n’était qu’un travail destiné à assurer leur survie, au départ. Elle n’était pas née avec une épée dans la main et élevée en comme une « petite dame », à ses débuts Velusia n’avait aucune pratique ou connaissance des armes. Mais on l’avait aidée et avec les années, la jeune femme était devenue une guerrière habile. Mais pour l’heure, une survivante… Où étaient passés ses rêves ? Elle ne se rappelait plus très bien… Un peu comme si la guerre avait créé un genre de trou noir et absorbé ce qu’elle était et ses rêves pour en recracher l’image qu’elle reflétait aujourd’hui. Le cours d’eau qui s’échappait non loin d’elle la lui renvoya. L’image d’une femme jeune, usée, impassible, mais ayant perdu ses rêves et ses espoirs. Cela lui fit peur. Qu’adviendrait-il si elle poursuivait sur cette voie ? Elle ne se donna pas l’impression d’être très reluisante, alors… Mais comment renouer avec la personne qu’elle était jadis, quand toute sa vie et ses croyances s’étaient effondrées ? Car oui, si la pluprta des gens cherchaient de préférence à s’améliorer et a devenir une autre personne que celle qu’il était dans le passé ; Velusia elle, aurait aimé redevenir celle qu’elle était avant. Une idée lui vint. Si après quelques semaines de vagabondage dans le pays elle avait pu en arriver à cette conclusion, peut-être que… Elle se retrouverait elle, au bout de son voyage ? A moins que ses retrouvailles avec sa propre personne n’annonce, justement, que son voyage touchait à sa fin… Ce qui était loin d’être le cas pour l’heure.

Velusia se releva, les jambes engourdies. C’était bien beau tout cela, mais ses pensées et ses ambitions ne la nourrirait pas. Elle n’était bien sûr pas partie sans le sou. Velusia n’avait que vingt-trois ans, mais depuis longtemps elle démontrait une maturité et une responsabilité étonnante pour son âge. Il fallait dire qu’elle y avait été un peu forcée, mais passons. Depuis quelques temps, elle avait quitté les environs d’Alfen et ses collines verdoyantes. Se dirigeant un peu au hasard des rencontres, elle avait fini par se diriger vers le sud du pays. Soit. Elle n’avait pas tellement eut d’aventure depuis son départ de la caserne. Mis à part une attaque d’un Tadmorv et un raid organisé par quelques Rattata affamés. On avait beau dire, ils étaient petits, avaient l’air fragiles, mais même elle n’avait pu leur remettre la main dessus. Les rongeurs avaient filés à une vitesse folle. Il ne fallait pas penser que parce que c’était petit, ce n’était pas capable de vous planter là et de vous semer avant même que vous ne réagissiez. Autrement dit, les rats avaient prit la poudre d’escampette avec toutes ses rations, obligeant la jeune femme à se retrancher dans un village, une auberge ou chez l’habitant au besoin. Heureusement, elle ne se trouvait guère loin d’une auberge : l’auberge du chat, tirant probablement son nom de la forêt voisine. En effet, cette forêt n’était habitée qu’en majorité par des pokémons chats. Velusia arriva assez tôt dans l’auberge, ce qui lui permit de choisir une table dans un coin de la salle. Tout en dégustant son entrée de sushi, elle repensa à sa pause du matin et à son introspection d’elle-même. Qu’était-elle sensée faire maintenant ? Ce n’était peut-être pas la bonne question. Une trop grande quantité de sauce pimentée la ramena à la réalité. L’auberge commençait à se remplir et l’on pouvait se douter que les affaires marchaient bien. En observant les autres clients, Velusia eut du mal à lire son propre désespoir sur le visage des autres. Un peu comme si aucun conflit n’avait dérangé leur petite vie bien rangée… S’en était déroutant. Une scène attira son regard. Dans l’entrée, une jeune demoiselle semblait avoir quelques problèmes et le serveur, lui parut passablement ennuyé. Pourtant pas indiscrète, Velusia avait tendu l’oreille et entendu des bribes de conversation. Nomade, à son âge ? Elle avait quoi ? Quinze ou seize ans ? Et pas un sou ne serait-ce que pour manger ? Un état de fait qui étonna beaucoup Velusia. La jeune femme attendit et analysa un peu la situation. Dans l’arrière-boutique, les choses ne semblaient pas se passer très bien pour le serveur. Soit, l’aubergiste n’avait peut-être pas très envie d’offrir un repas. Au retour du serveur, Velusia le stoppa.

« Cette jeune fille mangera à ma table. » Dit-elle d’un air entendu, l’homme comprenant que ce serait la femme soldat qui paierait pour elle. Il alla en aviser l’adolescente et se retourna vers Velusia, qui pu prendre la suite de sa commande. « Un saumon fumé, merci. » Reprit-elle. L’homme attendit que l’adolescente ne se prononce. Ainsi que Velusia.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Manger ? [Velusia]

Message par Kaé le Mar 2 Nov 2010 - 11:14

Kaé attendit à la porte, essayant de se secher les cheveux avant qu'ils ne deviennent impossible à coiffer. Ils n'étaient pas très mouillés, mais sa chevelure déjà épaisse avait tendance à prendre encore plus de volume par un temps humide. Elle se les brossa avec sa main, tant bien que mal, avant de les laisser casacader sur ses épaules en voyant le serveur revenir. A voir sa tête, il ne lui apportait pas une bonne nouvelle. Kaé fronça les sourcils. Elle allait proposer de travailler pour gagner ne serait-ce qu'une baguette, avant que le jeune homme soit interompu dans sa course par une jeune dame. Sa caraffe était vide, il allait probablement aller lui chercher de l'eau. Kaé soupira, elle allait encore devoir attendre.

A sa surprise, le garçon décida de venir s'occuper d'elle avant sa cliente. Avant que la jeune fille commença son speach, le serveur la prit de vitesse, lui indiquant la femme qui venait de lui parler, et lui annonçant qu'elle l'avait invité à sa table. Les sourcils de Kaé se levèrent de surprise, contemplant la dame. Le garçon, devant le manque de réaction de Kaé, insista en demandant si cela lui convenait, visiblement fatigué par le manque de réactivité de Kaé. La jeune fille hocha la tête, avant de se laisser guider vers la table de la femme. Il la fit s'asseoir en face de l'étrangère, prenant la suite de sa commandant, et demandant à la gamine ce qu'elle voudrait manger. Kaé jeta un coup d'oeil au menu. L'auberge proposait du poisson... c'est bon le poisson, Kaé en raffolait, mais c'est assez cher, et la demoiselle étant déjà assez reconnaissante à la dame qu'elle l'invite, elle n'allait pas non plus dévaliser son porte monnaie. Elle opta donc pour un plat de pates, moins cher et plus nourissant, tant qu'à faire. Le garçon partit pour laisser les deux filles, ou plutôt, la gamine et la femme, en tête à tête.

Kaé dévisagea son hôte. Cheveux noirs, tenu et peau blanche... Elle devait être originaire du coin.
« Vous savez, commença lentement Kaé, je n'ai pas d'argent pour payer mon repas, alors je... »
Elle avait préféré s'assurer que la dame savait à quoi elle avait affaire, histoire d'éviter les mauvaises surprises. Elle ne finit pas sa phrse, ne sachant pas exactement que dire, son attention captée par le Persian se promenant dans le coin. C'est joli, un Persian, en noir, il serait peut-être même encore mieux.

Revenant sur la dame, elle entreprit de commencer les présentations. Kaé n'était ni très sociale ni plutôt solitaire, mais la dame lui plaisait bien, alors elle ne joua pas les introvertie.
« Je m'appelle Kaé,  » dit-elle tout à coup, sans prévenir, et n'ajoutant rien d'autre, estimant que l'essentiel avait été dit. Si la dame avait des questions, elle les poserait. Kaé n'était pas partisante du bavardage, parler pour rien dire ne la tentait pas plus que cela. En revanche, si les conversations étaient intéressantes (pour elle en tout cas), elle s'en donnait à coeur joie.

Bizarrement, la seule chose qui l'intriguait réellement était l'âge de la dame. Elle le lui demanda poliment, pas vraiment consciente que ce n'était pas le genre de question à poser à une femme, même jeune. Mais elle n'avait que faire de l'éthique, ce n'était pas vraiment sa tasse de thé. Elle ajouta un sourire « crochu » comme disait sa mère. Kaé possédait deux types de sourire : le joli et le crochu. Le joli était réservé aux occasions particuliéres, très particulières, tellement particulières qu'elles en étaient rares. L'autre, un peu plus enfantin, insouciant, était le sourire de tous les jours, si jamais elle en avait besoin.

Lorsque le type arriva (enfin) avec les plats, Kaé fit son maximum pour résister à la tentation de tout fourrer dans sa bouche et d'avaler sans macher. Prennant son mal en patience ainsi que ses couverts, et mangea en essayant d'appliquer au mieux les bonnes manières que ses parents lui avait (difficilement et après beaucoup d'effort et de patience) apprises.

Elle était bien avec la dame, et n'étant pas du genre hypocrite, lui fit plus ou moins comprendre, lui offrant éternellement son sourire d'enfant. Une femme qui propose un repas ne peut pas être fondamentallement mauvaise. Des types lui avait déjà offert à manger, espérant pouvoir être remboursé « en nature. » Elle ne s'était jamais laissée faire, s'arangeant pour que la plupart des barbarres qu'elle ait pu croiser de ce style ne puisse plus esperer procréer pour le reste de leur vie. 'Faut dire, ils avaient été un peu (beaucoup) stupides, ne s'étant pas méfier de l'arme pendante à sa hanche, maintenant posée par terre pour plus de commodité.

Après trois grosses bouchées, lui faisant terminer la moitié de son plat, elle finit par demander par simple curiosité ce que sa sauveuse faisait dans le coin. Si elle était de Nalcia, elle pourrait peut-être la renseigner sur la météo, parce que là pour l'instant, par rapport à Terros, elle avait été plutôt deçu.


Dernière édition par Kaé le Jeu 12 Déc 2013 - 12:50, édité 1 fois

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1393

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Manger ? [Velusia]

Message par Velusia Varam le Dim 7 Nov 2010 - 15:15

Velusia observait avec discrétion la jeune fille. Elle tentait de s’arranger un peu, mais ne lui sembla pas très à l’aise. Elle-même ne l’aurait sans doute pas été si elle était entrée dans un tel établissement en espérait profiter de la bienveillance des restaurateurs. C’était sans compter que les effets de la guerre avaient entre-autre tendance à les rendre méfiants et égoïstes. Pourtant, Nalcia n’avait pas eu à craindre. Les batailles s’étaient successivement déroulées Sur Terros et Mizuhan. D’ailleurs, pourquoi ne pas avoir répliquer sur Nalcia ? Puisque c’était eux qui avaient attaqués les premiers ? Mystère pour Velusia, mais elle n’était pas officier, alors… Non, elle n’était qu’un simple soldat. Le jour où elle serait officier, si elle le devenait !, elle pourrait peut-être répondre à ce genre de question. Elle n’était pas non plus ignare en matière de stratégie. Enfin… La jeune fille attendit avec patience, sans rien dire. Velusia remarqua fort bien la surprise sur son visage lorsque le serveur vint lui annoncer qu’elle pouvait s’assoir. Velusia ne détourna pas le regard quand celle-ci la contempla. Le serveur s’impatienta. La demoiselle ne s’était certainement pas attendue à une telle invitation. C’était flagrant. Mais a vrai dire, Velusia avait maintenant l’occasion de rendre ce qu’elle avait reçut. Son mentor n’avait rien dit à la hiérarchie quand, âgée de treize ans, elle essyait de se faire enrôler. Mieux que ça, il l’avait aidée pour qu’elle puisse rester dans l’armée toutes ses années, avant de vraiment pouvoir entamer une carrière militaire, une vraie. Elle était sans doute restée le plus longtemps au statut de « bleu », comme on disait. Et d’ailleurs, ce statut lui avait servit de nom pendant des années dans les troupes. Ce n’était pas dégradant, c’était plutôt des bons souvenirs…

Finalement la jeune fille remua. Elle ne refusa pas son invitation. Bien sûr… Il y avait peu de chance pour qu’elle ne le fasse. Quand on avait faim et pas de ressources, on faisait rarement le difficile… le serveur l’amena enfin à sa table et prit commande. Il avait l’air déconcerté et Velusia se demanda pourquoi. Jetant un œil au menu, Velusia la laissa choisir ce qui lui plairait. Le prix n’avait pas d’importance, Velusia n’était pas sur la paille et le salaire de soldat était correct. Velusia avait reposé depuis un moment ses couverts, attendant que la jeune fille ne commence à manger. Elle ne prêta pas plus que ça d’importance au plat choisit, mais remarquait le katana. Tiens. Alors comme ça, elle maniait l’arme blanche ? C’était plutôt intéressant. En général, les adolescents préféraient s’accompagner de pokémon à la place d’une arme. Mais c’était une bonne idée, on ne savait jamais à quoi s’attendre sur les routes, surtout pour les femmes. Restait à savoir si elle savait s’en servir suffisemment bien pour être efficace. Les paroles de la jeune fille la ramena.

« Ca ne fait rien. » Dit-elle, calme et sûre. « Prend ce qui te fait plaisir. »

Après tout… Une invitation restait une invitation et on ne le faisait sans connaissance des conséquences. Pour l’heure, les seules conséquences seraient pour son porte-monnaie. Mais vivant très simplement et se contentant de peu, Velusia ne s’en faisait pas pour ça. Même quand elle vivait avec son frère autrefois, ils n’avaient jamais été riche. Ils n’avaient pas été pauvres non plus, mais ils s’étaient toujours contenté du minimum. Ils étaient ensembles, alors le reste n’avait pas d’importance. Même si aujourd’hui Velusia était seule, cette façon de vivre était toujours vraie. Elle n’avait pour ainsi dire pas de bien personnel et vivait à la caserne. Gênée, son invitée préféra détourner le regard sur le persian de l’auberge. Velusia, elle, continuait d’observer. Elle ne sourcilla pas quand elle reprit la parole.

« Velusia Varam. » lui répondit la jeune femme. « Je suis soldat. »

Il n’y avait nul besoin de faire de grands discours. Certains clients jetaient des regards en biais, d’autres tendaient l’oreilles dans une expression de ceux qui n’avaient l’air de rien, mais Velusia ne s’y trompa pas. Si la scène leur semblaient étrange, certains furent surpris de voir un soldat, car ce terme était généralement employé pour les militaires, si loin de la capitale. Ils n’étaient pas les seuls, si Velusia avait eu son mot à dire, elle y serait toujours. Mais voilà, elle avait reçut l’ordre de prendre une permission, alors… Le saumon et les pâtes arrivèrent enfin. Le serveur débarrassa l’assiette ayant servit aux sushis et tourna les talons. Velusia entama son poisson. Si Kaé lui avait parut timide de prime abord, elle ne l’était visiblement pas assez pour ne pas oser faire la conversation. Et bien tant mieux, elle était donc suffisemment à l’aise… Question éthique, Velusia avait grandit avec des soldats, alors on pouvait passer sur la plupart des bonnes manières, des politesses et des galanteries.

« J’ai vingt-trois ans. Et toi ? Il est rare de voir de jeunes vagabonds au long court. »

On aurait presque dit que les mains de Kaé tremblaient. Elle avait dû rester un certain temps sans manger, mais elle savait se tenir quand même. Mais dans le cas contraire, Velusia ne s’en serait pas formalisée pour un sou. En tout cas, elle avait retrouvé le sourire et cela mit un peu de baume au cœur de Velusia. Parce qu’il était sioncère et pas forcé, comme ce qu’elle voyait le plus ces derniers temps à la caserne. La curiosité de Kaé ne s’arrêta pas seulement sur son âge. Ce qu’elle faisait là ? Elle se le demandait elle-même… Etrange peut-être, mais pour l’instant, tout ce qu’elle savait, c’est qu’elle était en permission… Et c’était bien la seule chose qu’elle put répondre.

« Comme je te l’ai dit, je suis soldat, mais pour l’heure, je suis en permission, alors je vadrouille ici et là. Je suppose que tu n’habites pas dans le coin ? Qu’est-ce que tu fais ici toute seule ? »

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Manger ? [Velusia]

Message par Kaé le Mer 10 Nov 2010 - 19:10

Kaé avala une grosse bouché de spaghetti. À moitié concentrée, comme à son habitude, elle afficha tout de même une mine surprise lorsque la jeune femme lui annonça son âge. Vingt-trois ans?
Elle ne put s'empêcher de la trouver vieille. En même temps, quand on est une adolescente assez immature, on a tendance à croire de tout ce qui excède vingt ans est vieux. Comme si rien n'avait pu exister quelques années avant leur naissance. Comme si le monde tournait autour de leur nombril, en gros.

Lorsque que la dame lui expliqua qu'elle était soldat, les sourcils de Kaé montèrent d'avantage sur son front. Quoi? Mais elle avait l'air toute frêle et innocente la dame! Elle pouvait vraiment manier une arme? À la vue de son physique la jeune fille l'aurait plutôt imaginée en train de manier des hommes, mais après coup, la pensée lui tira un sourire. Beaucoup de monde s'était moqué d'elle, la traitant de « garçon manqué » alors qu'il en était rien, ou en tout cas pas grand chose.
C'était pas la première fois qu'elle rencontrait des soldats, elle avait même prit l'habitude d'en voir passer fréquemment; ils venaient recruter une partie de leur futures recrues dans l'école où elle avait été. Mais c'était toujours de lourds balourds cherchant des ours à leur image, leur regard ne s'était même jamais arrêté sur elle. De toutes manières, elle aurait refusé si on lui avait proposé le métier de soldat, mais être considéré comme inférieur après les années qu'elle avait passé à s'entraîner avait tendance à la faire rager un peu quand même. Non mais c'est vrai quoi! c'est pas parce qu'on a une poitrine qu'on doit passer le reste de sa vie au fourneaux! À la fin, c'est toujours les mêmes qui s'amusent. C'est pas juste.
Alors elle elle avait réussit à se faire une place? Cela prouvait que sa théorie était bien fondée. 'Faudrait qu'elle pense à rabâcher ça à Ishitso si jamais elle le re-croisait. Ca lui apprendra à l'envoyer se faire voir soi-disant parce que c'était une fille. Pff. Excuse pathétique. C'était plutôt qu'il avait peur de se faire battre par une fille oui!

De ce fait, avec une fierté qu'elle n'essaya pas de cacher, elle répondit ouvertement : « Moi, j'ai dix-sept ans, quatre mois et dix jours. » Insistant bien sur la fin de la phrase comme si c'était utile. En revanche, elle ne répondit pas en ce qui concernait son « jeune » âge, se considérant déjà assez vieille comme ça, contente de son âge et convaincue d'être aussi adulte pour prendre sur elle que sa nouvelle amie.

Amie. Elle se posa même pas la question. Elle ne se connaissait pas depuis deux minutes mais on allait pas champiner pour si peu, non? C'est juste un détail, le temps passé ensemble.

Une fois qu'elle fut un peu plus rassasiée, elle écouta d'une oreille l'explication de la présence de la dame ici. En permission? Cela voulait dire quoi ça, comme si elle était en vacances? Alors elle était comme Kaé, si elle était en vacances. Sauf que elle, elle était payée en plus. La classe.

« Je suppose que tu n’habites pas dans le coin ? Qu’est-ce que tu fais ici toute seule ? »

Kaé finit sa bouchée de spaghetti. Celle la de question, elle s'y attendait pas trop. Elle allait répondre la vérité, mais elle ne savait pas vraiment où commencer. Elle contempla le vide un moment, ce point là particulier qu'elle était la seule à voir, avant d'essayer de se concentrer pour répondre clairement.

« Mes parents et moi sont tombés sur un désaccord en ce qui concerne mon avenir. Il voulait pas que je fasse ce que je voulais faire. » Elle annonça la fin en donnant un petit coup de pied dans son arme chérie, pensant que cela suffirait à faire comprendre. « Quand j'en ai eu marre de me faire sermonner, je suis partie. »
Elle annonça ça platement, comme si c'était naturel. En fait, c'était beaucoup plus compliqué que ça. Un voile de tristesse passa devant ses yeux, se remémorant son pauvre maître disparu. S'il n'était pas parti, rien ne serait jamais arriver. Elle poussa un court soupir avant de se remettre sur pied.
« En fait, je suis originaire de Terros, mais j'en avais marre de la pluie, alors j'ai décidé de changer d'air. Mais faut croire que je tire derrière moi un petit nuage qui fait pleuvoir, désolée de venir hanter votre beau pays! » finit-elle, lui donnant son sourire le plus crochu possible, atteignant quasiment ses oreilles de part et d'autre.

Elle finit son plat en se massant le ventre. Cela faisait longtemps qu'elle avait pas manger ainsi! Elle s'étira comme un félin, nonchalamment, contente. Et puis c'était marrant de causer de temps en temps avec autre chose que des Chenipan, qui non seulement n'ont pas beaucoup de conversation mais en plus ne sont pas intéressant.


Dernière édition par Kaé le Jeu 12 Déc 2013 - 12:50, édité 2 fois

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1393

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Manger ? [Velusia]

Message par Velusia Varam le Dim 14 Nov 2010 - 14:48

[Oui, il n'est pas dans la liste, la couleur est 'seagreen']


Il n’y avait qu’à la regarder pour s’apercevoir que Kaé était affamé, ce qui laissait penser à Velusia qu’elle avait dû rester un certain temps dans cet état. La jeune fille sembla surprise lorsqu’elle apprit son âge. Evidement, elle aussi avait eu quinze ans un jour et à cet âge, on ne peut s’empêcher de trouver vieux tout ce qui ne comporte plus le chiffre « 1 » dans les dizaines des âges. Elle connaissait bien les impressions qu’avaient les adolescents, après tout, elle en était encore une il n’y avait pas si longtemps. Cela lui semblait être arrivé il y avait une éternité. A cause de la guerre, peut-être avait-elle dû grandir trop vite ; du moins, c’est ce qu’elle pensait lorsqu’elle voyait les jeunes des grandes villes de son âge. Boire et faire la fête. On était loin des préoccupations de Velusia : servir son pays. Qu’est-ce qui avait fait que cette profonde différence s’était installée ? Mais il fallait dire qu’à sa connaissance, personne ne s’engageait dans l’armée à treize ans. Elle avait eu de la chance, beaucoup de chance et en était consciente. Quelque part, heureusement qu’elle était soldat ; si son frère avait dû mourir, que serait-elle devenue ? Kaé sembla de plus en plus surprise et Velusia ne pouvait lui en vouloir et même, elle aurait été elle-même surprise si Kaé ne l’avait pas été. Evidemment, on était loin du modèle habituel du soldat bâtit comme une armoire. EN cela, Velusia avait un avantage : on ne se méfiait jamais assez d’elle. Parce qu’elle était une femme et qu’elle n’avait pas une carrure aussi développée que certains de ses compatriotes. Pour sa part, Velusia n’avait jamais été considéré comme un garçon manqué, plutôt comme un drôle de « bleu » arrivé là par hasard. Ce qui n’était pas totalement faux, il fallait l’avouer. Ce n’était pas facile d’être un soldat, mais s’il avait eu quelque chose qu’elle avait apprécié, était d’être considéré comme un soldat justement, et non comme une femme. Paradoxal peut-être, mais appréciable. Tout cela n’était qu’une question de volonté et de talent, rien de plus… D’ailleurs, sont frère avait été bien meilleur cuisinier qu’elle, comme quoi… Au point où à la caserne, on la charriait souvent là-dessus, lui demandant pour le compte de qui elle bossait, à vouloir empoisonner ainsi les troupes. Eclats de rire, de Velusia y comprit. La réponse à ces taquineries finissait par une seule et même phrase, celle qui disait qu’elle était un meilleur homme qu’eux. Même si elle avait dû faire ses preuves au début étant donné la singularité de la situation, aujourd’hui elle n’avait pas à se plaindre.

Kaé était fière de son âge, comme tous les jeunes. Chaque jour qui pouvait les rapprocher un peu plus du monde adulte était béni. Malheureusement, le monde adulte était loin d’être aussi rose qu’on le prétendait, elle en avait personnellement fait l’essai. Velusia n’était pas très friande des enfants, petits ou adolescents ; elle n’était pas mère au foyer et n’avait pas l’intention de l’être. Les adultes étaient plus faciles à gérer en ce qui la concernait. Pourtant, l’adolescente lui plaisait bien. Aurait-elle su dire pourquoi ? Sans doute pas, mais peut-être que cela venait du fait qu’elle se retrouvait seule à vagabonder ici et là, peut-être un peu plus mature que les autres filles de son âge. Velusia n’en savait rien. Velusia termina son repas en silence, se contentant d’observer et d’écouter. Ha les parents… Elle ne pouvait pas savoir ce que cela faisait, elle n’avait jamais eu de parents et ce n’était pas pareil de vivre avec un frère, sans doute. De ce fait, elle ne pouvait comprendre ce qu’avait pu ressentir Kaé, bien qu’elle avait vécut un moment similaire, alors qu’elle venait tout juste de s’engager. Mais là encore, les choses étaient différentes, son frère avait ‘seulement’ été malade d’angoisse à cette idée, mais avait fini par la laisser faire… Si elle acceptait d’emmener ses compagnons de l’époque. La jeune demoiselle semblait regretter un peu sa décision, mais une fois de plus, Velusia n’était pas bien placée pour pouvoir en juger. Mais la suite refroidit un peu Velusia. Terros ? La rancune refit surface. Même si elle savait que Nalcia était en tord d’avoir déclaré la guerre en premier… Mais les soldats qu’elle avait combattus, responsable de la mort de ses Pokémons, de son frère… Mais il n’était pas très juste de penser ainsi. Les responsables, elle les avait tués. Et elle savait pertinemment que cette fille n’avait pas choisi d’être de naissance Terrosienne. En tout cas, elle semblait contente d’être venue jusque dans Nalcia.

« Et que comptais-tu faire alors ? » Demanda Velusia, n’oubliant pas qu’elle-même à cet âge, était déjà un soldat. Mais… Elle ne devait sans doute pas inciter les jeunes à se faire engager, surtout si c’était pour l’armée ennemie… Dans la salle, on avait fini par oublier leur présence et les conversations avaient reprit leurs cours. La jeune femme se redressa et resserra sa ceinture. L’œuf à moitié caché y était en sécurité. C’était le dernier héritage qu’elle tenait de son frère, et elle redoutait le jour où il éclorait. Et ce qu’il en sortirait. L’œuf était entièrement brun, à mi-chemin entre le sombre et le clair, assez terne.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Manger ? [Velusia]

Message par Kaé le Jeu 18 Nov 2010 - 18:49

« Et que comptais-tu faire alors ? »

« Hein ? »

Réaction naturelle de Kaé. Faire quelque chose? Faire quoi? Elle n'en savait rien. Strictement rien. La seule chose qu'elle ne voulait pas faire, c'était retourner chez ses parents. À part ça...

« Et bien je... je... je cherche quelqu'un. »

C'était pas complètement faux, mais elle savait bien qu'elle ne le retrouverait jamais. Il avait disparu dans la nature, du jour au lendemain, personne ne savait pourquoi, personne ne savait où.
Son maître avait décidé de lui faussé compagnie, l n'y avait pas grand chose qu'elle pouvait faire, du haut de ses dix-sept ans, à part honorer l'enseignement qu'il lui avait donné. Mais la demoiselle n'était pas assez immature pour avoir ce genre de penser, et n'ayant jamais connu la misère, ayant été élevé dans un univers rose où tout est joyeux, elle ne savait pas ce que c'était que la « survie ». Elle s'était toujours contenté de « vivre, » tout simplement. C'est peut-être ce qui faisait sa force, son enthousiasme. Les mots « avenir » et « futur » ne voulaient rien dire pour elle. Elle vivait au jour le jour, comme des tonnes de philosophes le recommande plus ou moins pour espérer atteindre « l'ataraxie, » la « paix de l'âme. »
Le coeur de Kaé était tout sauf calme, et même si elle l'ignorait peut-être, elle était plus sédentaire que nomade de nature. Elle n'aimait pas rien faire. C'était pour elle un supplice, elle se souvenait encore des menaces de son maître... « Si tu te déconcentres encore une fois, je te fais méditer jusqu'à ce que ça rentre. » Oui, c'était si grave que ça.

Léchant le reste de bolonaise sur sa cuillère, elle regardait pensivement ailleurs, réfléchissant probablement à une réponse plus convaincante.

« J'ai envie de voyager... Je crois. Il parait qu'il y a un parc safari immense à Flamen, et selon mon père il en vaudrait le détour. Une certaine géologie il m'avait expliqué. »

C'était pas tant l'envie d'aller au parce en question, mais plutôt le long chemin qui la séparait de l'endroit. La destination lui importait peu, tant que c'était assez loin pour s'amuser en chemin.
Elle avait répondue au tac-o-tac. Elle n'était pas exactement du genre à faire des plans, mais plutôt à improviser le moment venu. C'est probablement pour cette raison qu'elle avait préférée la bagarre à la danse.
En danse, on se contente de répéter inlassablement les mêmes mouvements jusqu'au jour du spectacle. En art martial, le jour du concours était un moment inattendu et insaisissable, ou on pouvait rencontrer des personnes aux capacités aussi incroyable que farfelues, et étonner les autres et soi-même à la fois. Quelque chose de plus intéressant quoi, pour Kaé.

Lorsque la jeune dame se redressa sur sa chaise, Kaé nota un truc rond à sa ceinture. Sans paraître discrète ou essayer d'attirer l'attention, elle chercha à savoir ce que c'était. Un oeuf! Ben tient ça alors! Une bonne excuse pour changer de conversation.

« C'est un oeuf de quoi? » demanda-t-elle, ostensiblement.

Elle observa la chose un moment. En oeuf, elle s'y connaissait, elle avait fait naître beaucoup de bébés pokémons, son père étant à la fois éleveur, coordinateur et maître pokémon.

« Un pokémon de type terre? » reprit-elle après avoir analyser l'oeuf en question. « Coque dure, épaisse, couleur marron... Ouais c'est sans doute un pokémon de ce type là! ou un truc dans le même genre. »

Elle regarda la poche dans laquelle la dame avait gardé l'oeuf. Elle pencha la tête sur le côté, se disant qu'elle aurait probablement pas fait comme ça, mais ne faisant pas de réflexion. Surtout si la dame était une guerrière, il vaudrait peut-être mieux pour elle de laisser l'oeuf dans le sac, il avait probablement moins de chance de se casser si elle devait se battre.

« Il a quel âge ? » finit par demander l'adolescente. « Est-ce qu'il bouge de temps en temps ou fait des bruits ? Sinon, tu devrais peut-être rajouté une couverture dessus, pour lui tenir plus chaud, au cas où... Quoique si c'est un pokémon terre, c'est pas forcément utile... »

Elle acheva sa phrase pensivement,se souvenant du premier pokémon qu'elle avait fait éclore. C'était un Tarsal ou quelque chose comme ça. Puis après elle avait arrêté de le compter. Non seulement ça, mais elle avait en plus prit des cours théoriques sur les pokémons, et même si elle était mauvaise élève, elle était assez calée, mais elle ne s'en vantait pas. Elle en était sûrement pas consciente.


Dernière édition par Kaé le Jeu 12 Déc 2013 - 12:50, édité 1 fois

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1393

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Manger ? [Velusia]

Message par Velusia Varam le Jeu 25 Nov 2010 - 15:35

La jeune fille parut surprise de sa question, un peu comme si elle ne s’y attendait pas. Peut-être se montrait-elle trop entreprenante, mais Velusia aimait bien savoir où elle mettait les pieds. Et puis, pour partir seule a cet âge, elle devait bien avoir un plan précis en tête… D’ailleurs, celle-ci le lui confirma. Ha… C’était assez étrange quand même, traverser la moitié de la planète pour venir chercher une personne ? A son âge ? Et toute seule… Soit elle savait où cette personne vivait, soit elle ne savait pas et errait ici et là en espérant le croiser. Quoiqu’il en soit, Velusia avait noté l’hésitation de la jeune fille et ne dit rien de plus ; elle ne voulait probablement pas en parler… C’était sa vie privée après tout. Elle était peut-être jeune, mais Velusia n’avait pas à s’introduire dans l’intimité des gens. A moins d’avoir une excellente raison de le faire. Pour faire passer le malaise et aussi parce qu’elle n’avait pas envie de manger froid, Velusia s’occupa donc de son assiette, prenant le temps de savourer son poisson. Qui se trouvait être délicieux, soit dit en passant. La femme soldat laissa Kaé organiser ses pensées pour poursuivre la conversation, ou se taire, selon ce qu’elle aurait choisit. Conversation qui se poursuivit effectivement, Velusia releva son regard vers la jeune fille. Voyager ? Oui pourquoi pas… En s’engageant dans l’armée et lorsqu’elle avait reçut l’entrainement adéquat, ses missions l’avaient envoyée au quatre coins d’Erasia. Elle s’était toujours bien amusée avec les autres soldats de la garnison, même quand les missions n’étaient pas facile, c’est ainsi qu’elle avait pu voir un peu de pays.

« Il y en a un oui, au-delà du désert, il y a des pokémons très rares là-bas. Et si tu approches suffisamment la côté, tu y verras la banquise de Mizuhan. » Répondit Velusia.

Elle n’y était jamais allée personnellement, mais elle en avait entendu parler. A l’époque, ayant déjà son équipe de pokémon et son fournisseur personnel, elle n’avait pas vraiment vu l’intérêt d’y aller pour les concours de chasse. Et évidemment, depuis la fin de la guerre, il était absolument hors de question pour elle d’y mettre les bottes… Effectivement, le chemin pour s’y rendre serait long… Le chemin le plus court consisterait à aller à Eternara pour se rendre dans la ville de Tarouga et prendre le sud. Mais Velusia ne pouvait décemment pas convaincre une jeune adolescente de se rendre dans une ville pirate et de poursuivre par le désert… Il était clair qu’elle mettrait sa vie en danger là-bas bien plus qu’en prenant un tout autre chemin. Quelque soit sa destination, tout cela se réfléchissait d’avance, on ne pouvait avancer au hasard des choses, c’était bien trop risqué. Velusia jeta un œil au sabre. Même avec une arme on n’était jamais vraiment en sécurité. Il suffisait de tomber dans un coupe-jarret et qu’elle ne soit désarmée pour être à la merci de n’importe qui… Elle ne s’en rendait probablement pas compte. Enfin, tout cela ne la regardait pas. Elle n’avait pas à s’en mêler et ne comptait pas le faire. La jeune femme reposa finalement ses couverts, l’assiette devant elle désormais vide. Et Kaé changea de sujet. Un sujet que Velusia aurait préféré passer. La terrosienne n’attendit même pas sa réponse et commença immédiatement une analyse. D’après ce qu’elle entendait, cette fille semblait s’y connaître en œuf de pokémon. Avant de reprendre sous une avalanche de questions. Pour ce qu’elle en savait, la conversation sur l’œuf tournerait court rapidement…

« Je n’en sais rien, on me l’a donné sans en dire plus. Il a plusieurs mois déjà, il doit dater de la dernière guerre. » Dit-elle, comme s’il ne s’agissait que d’une pierre ou d’un objet équivalent. C’était vrai, il n’avait jamais bougé depuis. Il n’était peut-être même plus en vie cet œuf… Alors comme ça il serait un pokémon de type terre ? Velusia ne savait pas s’il elle trouvait l’idée intéressante… Elle n’en voulait pas de cet œuf. Ce n’était peut-être pas plus mal s’il était déjà mort… « Non, il n’a jamais bougé. » Mais peut-être que les pokémons liés à la terre étaient plus long à naître… Mais ce n’était pas non plus comme si elle attendait sa venue.
Dans une couverture ? Elle n’en avait pas et puis de toute façon, ce n’était pas son souci principal, elle n’en dit cependant et garda le silence. Ce fut à sont tour de changer de sujet.

« Par où est-ce que tu comptes passer pour atteindre le parc ? C’est très loin d’ici… »

Et de son point de vue, Flamen n’était pas vraiment une bonne destination. Enfin… Non c’est vrai, la guerre était finie… Mais cela restait difficile de considérer ces deux autres pays comme n’étant plus leurs ennemis. D’autant plus qu’il n’y avait rien d’officiel, d’autres conflits pouvaient éclater n’importe quand…

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Manger ? [Velusia]

Message par Kaé le Jeu 2 Déc 2010 - 16:20

[Désolée si mon orthographe est abérente, mais y'a pas de correcteur sur ce PC à la c** (je sais, c'est une excuse pathétique, mais faudra faire avec ^^")]

Elle parlait de façon tellement détachée de son oeuf que Kaé en fut surprise. Si elle en avait rien à faire, elle ferait peut-être mieux de le donner à un éleveur qui saurait quoi en faire, et qui au moins jouerait avec le bébé une fois éclos... Pas étonnant qu'il veuille pas sortir de là s'il a idée de ce qui l'attend!

Kaé n'était pas une amoureuse de pokémon, être dresseur ou éleveur n'avait jamais effleuré son esprit, mais elle avait déjà vu des pokémons malmenés par leur maître, et elle n'avait pas aimé du tout. Elle avait d'ailleurs tapé tellement fort le maître en question qu'il s'était retrouvé à l'hôpital, et son père avait recueilli le pokémon blessé. Un Toudoudou. Son maitre lui en voulait d'être faible. Il faut dire qu'a priori, il ne s'était pas renseigné avant de ce procurer le pokémon... Les Toudoudou évoluent lorsqu'il sont heureux, c'est bien connu.

« Mais... T'es pas curieuse de savoir ce qu'il y a dedans? »

Le tutoyment était venu tout seul, et Kaé ne se reprit même pas. Le vouvoyement et l'hypocrisie c'était le trip des adultes, alors que les gamins se tutoyaient et s'insultaient. C'était dans le bon ordre des choses.

Elle avait déjà une idée de ce qu'allait lui répondre sa nouvelle amie. Un "non" plat, desinterressait. La curiosité était, avec le manque de concentration, les défauts les plus frappants de la jeune fille. Enfin, elle était seulement curieuse pour certaines choses. Juste pour ce qui l'interessait quoi. Et connaissant maintenant assez bien les pokémons, elle avait fini par les trouver plus ou moins méritant de son attention.

Surtout, faire eclore des oeufs avaient toujours été son jeu préféré, et elle avait du mal à concevoir que la dame puisse trouver cela ennuyant. Si elle avait été chez elle, elle lui aurait peut-être proposé de l'elever à sa place. Mais comme il n'y avait pas son père derrière elle pour prendre le relais une fois l'oeuf éclos, elle se tut.

Son amie revient alors sur la conversation précédante. Kaé leva les sourcils, considérant que tout avait déjà été dit (les conversations de la jeune fille n'avait jamais exédé cinq minutes), mais prennant le temps de lui répondre quand même.

« Et bien j'ai une carte, mais je sais pas la lire. Ou plutôt, elle est pas très claire, ma carte. Y'a des chemins tortueux de partout mais pas les trucs importants. C'est assez ennuyant. Et puis, je n'ai aucune idée de toute manière sur le comment y aller. Y'a un chemin habituel pour s'y rendre d'ici? »

C'était un peu comme cela qu'elle prévoyait de voyager. Avancer, demander son chemin, demandr à manger, et continuer à avancer. Elle ne voyait pas vraiment ce qu'elle pouvait faire de plus, et elle ne voyait pas non plus la faille dans sa façon de faire. Elle avait été élevé dans une bulle, inconcsiente du danger ou de la guerre, des bandits de chemin ou des pokémons sauvages. Elle était à peu près convaincue qu'elle pourrait venir à bout de tout ce qui se dresserait devant elle.

Ou plutôt, elle espérait tomber sur des gens sur lesquels elle pourrait taper sans préavis et sans remords. Elle avait envie de se battre. Pour le fun.

« Tu crois qu'il y a des trucs dangereux là bas? » demanda-t-elle, inconsciemment. « De l'aventure, avec un peu de chance? » continua-t-elle, mais ce n'était pas vraiment une question, plus une démonstration d'espoir.

Ses yeux regardaient un point indéfini au plafond, alors qu'elle revait des aventures qu'elle pourrait vivre, avant de tout renvoyer à la figure de ses parents. Elle avait envie de s'évader et de s'épuiser, et surtout de s'éclater.

« Et toi, tu sais bien manier le sabre ? » changeant de conversation pour la énième fois. « Je crois que les soldats doivent s'y connaitre quand même un petit peu, non? Sutout si les pokémon c'est pas ton kif. » finit-elle, ses yeux faisant des aller-retour entre la dame et la pièce, ne trouvant plus rien qu'elle n'ait pas déjà assez longement observé. Regardant alors par la fenêtre, elle sourit en voyant quelques rayon de Soleil traverser les nuages, à nouveau inatentives à ce qui se passait autour d'elle.


Dernière édition par Kaé le Jeu 12 Déc 2013 - 12:51, édité 1 fois

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1393

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Manger ? [Velusia]

Message par Velusia Varam le Ven 3 Déc 2010 - 14:02

Effectivement, la jeune femme ne se sentait pas attachée à cet œuf, mais si elle l’était de circonstances. Pourtant n’avait pas l’intention de le donner, étrange non ? Elle ne savait pas ce qu’elle en ferait s’il éclosait un jour… Pas plus que s’il n’éclosait pas. Elle se contentait de le garder, comme l’avait voulu son frère. Il lui avait donné et elle le gardait, cela s’arrêtait là. Surtout qu’elle n’avait jamais eu a faire des bébés pokémons, mais cela restait pour l’heure le cadet de ses soucis. Elle était un soldat, pas un dresseur.

« Je le verrais s’il éclot. » Répondit-elle simplement.

Son cas pouvait être difficile à comprendre, mais Velusia n’avait pas l’intention de s’expliquer. Cela ne regardait personne d’autre qu’elle. Velusia ne s’offusquait pas du changement de ton, qu’on la tutoie ou qu’on la vouvoie, c’était du pareil au même… Ca réponse revenait au « non » auquel pensait Kaé, Velusia n’était pas curieuse sur la nature de l’œuf. Mais elle savait que c’était probablement un autre pokémon exceptionnel… Comme les autres que son cher frère lui avait attrapés… Mais quelle importance cela avait-il ? Kaé répondit à ses interrogations. Elle avait une carte, mais ne savait pas la lire… Et si en plus, elle ne servait à rien… Voilà qui ne serait pas pour l’aider. Velusia réfléchissait. Elle n’avait pas de carte, mais connaissait le pays. Le chemin serait long.

« Tu peux passer par Payan dans la foret du chat pour aller à Eternara. De là rejoindre le désert en passant par Tarouga. Mais c’est une ville de voleur et d’assassin. Tu devrais trouver quelqu’un pour t’accompagner. » Conclut Velusia. La façon de voyager de cette jeune demoiselle n’était pas prudente. Ou était-ce elle qui était trop marquée ? Possible, mais ça n’aurait pas été sa façon de voyager, on lui avait toujours apprit à établir des plans de bataille.

« Le danger est partout, qu’il vienne des humains, des pokémons, ou de la nature. » Elle ne voyait pas trop ce qu’entendait Kaé par de l’aventure. Si risquer la mort était de l’aventure, alors oui, dans le désert, il y en aurait certainement. Tout comme à Tarouga, si elle s’y rendait toutefois. Kaé semblait rêver d’aventure… Ce n’était pas vraiment ce que cherchait Velusia pour sa part. D’ailleurs, elle ne savait pas ce qu’elle cherchait. Si elle cherchait bien quelque chose…

« Je suis spécialiste de la lance. » Répondit-elle. « Je ne manie pas l’épée. » Elle ne maniait pas, mais elle en connaissait tout de même les bases. Il arrivait qu’on puisse être privée de son arme de prédilection et il fallait donc se rabattre sur une arme disponible, qui pouvait être bien différente. La lance à deux lames de Vélusia était toujours posée contre le mur, avec le bouclier, semblant témoigner des paroles de la jeune femme. Son ambidextrie était un grand avantage, elle se servait autant de son bouclier que de sa lance, et ce avec autant d’efficacité pour le premier et pour le second.

« Chaque soldat connais les bases de la plupart des armes, mais nous en avons tous une de prédilection. » Précisa Velusia. Effectivement, les pokémons n’étaient plus une chose qu’elle avait envie de tenter, cela faisait longtemps déjà. Le serveur revint vers les deux femmes pour débarrasser leurs assiettes. Velusia avait presque oublié qu’elles se trouvaient encore dans l’auberge. Elle commanda rapidement un saké, histoire de conclure le repas de façon traditionnelle. Pour un soldat au moins. Elle ne savait pas si cela se faisait ailleurs, ni même si on voyait beaucoup de femme tenir cet alcool, mais pour sa part, on pouvait dire qu’elle avait quelques années « d’entrainement » derrière elle. Bien que la femme soldat n’ait absolument rien d’une soularde. En fait, à moins d’y être invitée et de devoir rester courtoise où en de rares occasions, l’alcool, ce n’était pas vraiment son truc.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Manger ? [Velusia]

Message par Kaé le Jeu 9 Déc 2010 - 20:03

Kaé écouta les explications pour se rendre au parc safari en mimant sa plus intelligente mimique. En effet, lorsqu'elle ne comprenait rien mais que cela paraissait évident pour celui en face et qu'elle voulait pas avoir l'air stupide, elle se contentait de hocher la tête en répétant « je vois »  une fois de temps en temps alors qu'elle ne voyait rien du tout. Aucun des lieux cités par la dame ne lui disait quoi que ce soit, et elle n'avait pas la moindre idée si c'était dans le secteur ou pas. Le géographie n'avait jamais été son fort. Il faut dire, elle avait arrêté de suivre les cours à quinze ans.

La seule chose qui la fit tilter fut la fin de la phrase de la dame.

« Tu devrais trouver quelqu’un pour t’accompagner. »

Là, ses sourcils se levèrent jusqu'à sa ligne de cheveux (ou presque, c'est une métaphore mais tout le monde a compris). Quelqu'un? L'accompagner? Pour quoi faire? Ville d'assassin? Et alors?
À dix-sept ans, on se croit invincible avec le peu de connaissance que l'on possède, et notamment là la jeune fille ne voyait pas l'utilité d'être accompagnée, étant parfaitement capable de se défendre tout seule.
Mais surtout... Surtout, elle ne voyait pas qui pourrait l'accompagner.
Machinalement, sans réfléchir, la question fusa de sa bouche.

« Et toi, tu viendrais avec moi? »

Vélusia était un soldat, en permission, certes, mais un soldat quand même. Elle n'allait certainement pas s'amuser à quitter le pays pour un territoire ennemi alors qu'on pourrait avoir besoin d'elle.
Mais Kaé n'avait pas réfléchit à cela. Cette dame était la seule susceptible de l'accompagner, et c'était même elle qui avait suggéré le dit accompagnement. Dans l'esprit de la jeune inconsciente, il était presque impossible qu'elle refuse, ou alors elle lui trouverait quelqu'un qui veuille bien faire le voyage avec elle. Sinon, elle irait seule, plus ou moins comme prévu (plus ou moins, car cela sous entendrait que quelque chose avait été prévu, alors que c'était pas le cas).

« Je n'ai pas d'autre amie à par toi. »

À vrai dire, Kaé n'avait jamais eu de « vrais » amis, des personnes à qui elle tenait beaucoup, à part son ancien maître, peut-être. Pour Kaé, sa seule connaissance de l'amitié était le court moment passé avec quelqu'un. Si elles se séparaient, au bout d'une semaine ou deux Kaé aurait déjà oublié « l'amitié » entre elle et Vélusia. La jeune fille n'avait jamais rien vécu d'autre que des expériences de courtes durées, jamais assez longues pour vraiment apprendre à connaître quelqu'un, et donc à apprécier la valeur de cette personne.
Donc, le moment que Kaé et jeune femme partageait maintenant était son sens de l'amitié, d'où le sens de la phrase. N'importe qui serait probablement troublé par des relations après juste un repas échangé, mais pour la jeune fille s'était naturelle. Pour la jeune fille, c'était pas le même sens...

La discussion se re-dirigea sur la bagarre. Kaé fut surprise et eu du mal à imaginer la jeune femme manier une lance. Il fallait dire, la seule fois où elle avait essayer, la jeune demoiselle a failli s'empaler dessus... Elle était déjà petite de base, et manier quelque chose plus long que soit demandé une très grande dextérité. Kaé n'avait jamais vu la dame debout, mais elle l'imaginait mal, dans son esprit étroit de dix-sept ans, la dame plus grande qu'elle, et eut un élan d'admiration pour la dame.

« Pas mal. Moi, la lance ça faisait pas parti des armes traditionnelles, alors ils n'ont pas vraiment essayer de nous l'enseigner. Mais lorsque j'ai essayé, je suis vite retournée aux bons vieux sabres! »

Il ne fallait pas s'y méprendre, c'était bien un compliment.

Le repas fut desservit, et la dame commanda un saké. Kaé fit une drôle de moue. La dernière fois qu'elle avait bu de l'alcool, s'était à un anniversaire de son père, et après une gorgée, elle avait eut mal au ventre pour une semaine. Un très mauvais souvenir, depuis, elle évitait d'y toucher. Elle demanda donc un simple verre d'eau gazeuse, histoire de.


Dernière édition par Kaé le Jeu 12 Déc 2013 - 12:51, édité 1 fois

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1393

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Manger ? [Velusia]

Message par Velusia Varam le Sam 11 Déc 2010 - 17:18

Kaé écoutait ses explications avec un sérieux déconcertant. En fait, cela contrastait avec son précédant comportement, ce qui avait frappé Velusia. Pourtant, elle ne chercha pas plus loin, de ce fait, elle ne se rendit pas compte qu’en réalité, Kaé ne comprenait rien. Partant du fait que celle-ci avait une carte, elle devait donc connaître les principaux lieux. Et puis, Velusia n’avait pas pensé au fait que si elle, connaissait au moins les lieux les plus importants d’Erasia, ce n’était pas forcément le cas de tout le monde… Un petit détail qu’elle oubliait souvent, les autres n’avaient pas forcément ses connaissances à elle. Mais la jeune fille parut déconcertée lorsqu’elle lui parla d’un compagnon de route. Velusia ne comprit pas vraiment pourquoi, qui avait-il de surprenant dans ce qu’elle venait de dire ? La plupart des gens possédaient des pokémons pour les seconder et n’avaient pas forcément besoin d’être accompagnés, mais dans son cas… Enfin, c’est elle qui voyait après tout, ce n’était pas Velusia qui pourrait la forcer à quoi que ce soit, elle n’en avait pas l’intention du reste. Kaé ne semblait pas vraiment comprendre. Velusia crut alors bon de préciser sa pensée.

« Même un soldat, dans certaines situations, ne devrait pas être seul. »

En espérant qu’ainsi Kaé comprenne, sans se braquer… Velusia n’avait absolument aucune expérience pour parler aux adolescents, elle-même n’en ayant jamais été vraiment une. Elle s’adressait donc a elle comme à une adulte, puisque c’était la seule façon de parler qu’elle connaissait. Ce qui en général, ne déplaisait pas aux adolescents. Lorsqu’elle fut servie, Velusia but d’un coup sec son saké. La boisson la réchauffa d’un coup. Ce qu’elle n’avait pas prévue dans ses paroles, serait que la jeune fille ne lui demande son appuie. Elle ne s’était pas proposée, ne l’avait pas espérée et ne s’y attendait pas. Velusia regarda Kaé. C’était mignon, mais elle n’avait jamais prévu de quitter Nalcia, moins encore pour visiter un parc à… Pokémon. C’était une chose sur laquelle la femme soldat avait tiré un trait. Dommage pour Kaé, parce qu’elle semblait vraiment l’espérer. Mais elle trouverait sans aucun doute quelqu’un d’autre, un autre jeune aventurier ou un dresseur en quête de découvertes. Velusia ne dit rien cependant et la jeune fille enchaîna. Ca avait quelque chose de touchant, mais Velusia se demandait comment on pouvait considérer comme « ami » une personne inconnue que l’on venait tout juste de rencontrer.

« Je regrette, je n’ai pas l’intention de quitter Nalcia. Et j’ai des choses à faire seule. »

C’était drôle, mais c’était la seconde fois en quelques jours qu’on lui proposait la même chose, maintenant qu’elle y repensait. Signe ou hasard ? Pour sa part, Velusia était plus au fait de la camaraderie que de vraies relations amicales, mais les deux avaient sans doute le même sens. Mais bon, pour l’instant, pour Velusia, elles étaient deux parfaites étrangères. Elle lui avait payé un repas certes, mais il n’y avait guère plus… La jeune femme ne s’ouvrait pas facilement. Mais la conversation avait dérivé sur les armes et la guerrière ne fit rien pour y changer quoique ce soit. Velusia eut une mimique amusée, manier la lance n’était pas facile… Elle avait eu du mal à s’y faire et son ambidextrie n’y était pas pour rien si elle fini par savoir la manier. C’est ce qui faisait sans doute aussi sa force.

La jeune femme se demanda ce que deviendrait cette fille, une fois que leur route se séparerait. En tout cas, elle avait l’air de savoir ce qu’elle faisait, à son contraire. Qui sait, elle trouverait sans doute quelques compagnons d’armes en route et si elle allait au parc Safari… Peut-être se laisserait-elle prendre au jeu et aurait un compagnon d’un tout autre genre… En ce qui la concernait, velusia ne savait encore ce qu’elle ferait, ni où elle irait durant sa permission, elle ne savait qu’une chose ; les animaux, elle n’en voulait plus.

« La lance est difficile à manier, peu de soldats en ont fait leur arme de prédilection en vérité. » Dit-elle simplement. Ce disant, elle regardant la longue lance reposant sagement au mur, accompagnée d’un bouclier de petite taille.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Manger ? [Velusia]

Message par Kaé le Dim 19 Déc 2010 - 18:52

« Même un soldat, dans certaines situations, ne devrait pas être seul. »

Kaé détourna brusquement la tête, plus ou moins déjà consciente de ce fait important, mais essayant une fois de plus de l'ignorer. Elle n'était pas du genre à chercher à tout prix la compagnie des gens, seule celle de ceux qui la supportait l'intéressait. Chercher à tout prix à se faire accompagner était pour elle un piège dans lequel il ne fallait pas tomber, sous peine de se retrouver coincer avec des gens qu'on ne pouvait pas voir en portrait.

Lorsque la jeune dame lui annonça qu'elle avait autre chose à faire que baby-sitter une gamine de dix-sept ans (après tout c'était légèrement le concept), elle se contenta de hausser les épaules. Tant pis, elle continuerait seule, comme elle avait commencé, et comme elle en avait l'habitude. C'était une des rares leçons que la jeune fille avait imaginée au cours de sa formation... « Il vaut mieux être seul que mal accompagné, » paraissait-il.
Essayant de balayer l'ambiance un peu pesante qu'elle sentait monter, elle essaya de changer de sujet.

« Autre chose à faire? Comme quoi? »

Bien sûr, elle n'avait aucune idée de combien sa question était impolie et pouvait être gênante, surtout si la dame ne voulait pas répondre... Il y a des choses, comme l'âge, qui ne se demande pas, mais qui attisait la curiosité de la jeune demoiselle, et qui n'avait qu'une idée, ou du moins qu'une logique, satisfaire cette dite curiosité. D'où les questions à tort et à travers, irréfléchies et surtout... dont les réponses étaient souvent inintéressantes, ou quand elles l'étaient la personne en face refusait d'en dire plus. Logique pour nous, irrationnel pour Kaé.

La conversation virevolta sur les armes, et Kaé suivit le regard de la dame lorsque celle ci indiqua sa lance et bouclier, posés contre le mur. Kaé contempla les objets un moment. Ah ouais, c'était bien une lance, le truc qui avait trois (ou plutôt deux et encore) têtes de plus qu'elle et avait lequel elle avait faillit empalé... Argh, comment il s'appelait déjà? Le petit à lunette! Le type qui avait arrêté le cours pour faire du piano! Le piano, c'était encore un autre instrument du diable ça, impossible techniquement de jouer quatre-vingt touches alors qu'on a que dix doigts! Même en y mettant les pieds, le compte n'était toujours pas rond, il faudrait au moins...

Son cerveau continua à divaguer ainsi, allant d'un sujet à un autre, se posant une demie tonnes de questions auxquels elle ne se laissa même pas le temps (à elle-même!) de répondre.
Toujours en regardant les armes mais en imaginant une vingtaine de coqs en train d'essayer de danser la rumba sans partenaires, elle amena la paille fournie avec son eau gazeuse à sa bouche, avant de le siroter joyeusement.

Dans seul coup, dans un vieux réflexe qui refaisait surface sans prévenir, elle chercha nerveusement son katana, avant de se rappeler qu'elle l'avait laisser par terre. Cela ne faisait pas plus d'une demie heure, mais l'esprit occupée comme elle l'avait, l'idée qu'elle était en sécurité dans l'auberge lui avait échappée.

Elle reposa son verre vide, avant de repenser momentanément à l'endroit ou elle se trouvait et de quoi elle parlait.

« Et, sur dix, quel serait votre niveau? »

La question pouvait sembler complètement hors contexte, elle était on ne peut plus rationnelle pour la jeune fille. A l'école, ils avaient été systématiquement noté avec des notes sur vingt ou dix, ce qui permettait de savoir s'ils méritaient ou pas de passer en seconde année. Cela pouvait paraître totalement incongru, mais en réalité les professeurs avaient mis ce système au point pour que les élèves essayent de prendre conscience de deux choses: que le travail était aussi valorisant que le talent, et que la théorie était aussi importante que la pratique.
En ce qui concernait Kaé, c'était plus ou moins un floop, mais elle avait de ce fait tout de même pris l'habitude des notes, même en ce qui concernait le style de combat.
Ne se doutant pas que son interlocutrice n'allait sûrement pas comprendre, elle n'insista pas plus sur la question, attendant une réponse, ou pas, peu importe, quelque part.


Dernière édition par Kaé le Jeu 12 Déc 2013 - 12:51, édité 1 fois

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1393

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Manger ? [Velusia]

Message par Velusia Varam le Ven 24 Déc 2010 - 18:15

Ses armes étaient plus que des morceaux de bois et de fer entremêlés, plus que de simple objets, pourtant garant de sa survie. C’était un peu comme des compagnons… Disons qu’il y avait quelque chose de particulier entre la jeune femme et ses armes, elle leur devait tout. Sa survie, sa force… Et tant d’autres choses, ils étaient un appui et la preuve de ce qu’elle était. Elle fixa longuement ses armes reposant sur le mur, comme s’ils attendaient patiemment qu’elle ne daigne se servir d’eux. Un sentiment particulier. Velusia n’avait plus tellement fait attention à Kaé, trop plongée dans ses pensées vis-à-vis de ses armes. Mais évidement, la jeune fille ne répondit rien lorsqu’elle lui avait dit ne pas vouloir, ou plutôt ‘pouvoir’ de la façon dont elle s’était exprimée, l’accompagner. Paradoxalement au fait de porter son œuf sans jamais l’oublier, ne jamais vouloir s’en débarrasser et ne pas attendre la naissance de ce qu’il contenait, Velusia ne tenait pas à rencontrer des pokémons, ni de voyager avec quelqu’un qui en possédait. Elle avait assez de raison de ne pas vouloir et ne tenait pas à les exprimer.

La question de Kaé jaillit comme un lancé de couteau affuté. Comme quoi ? Bonne question, la soldat elle-même n’y aillant pas vraiment réfléchit. Son regard brun parcourut la salle qui commençait à se vider de ses clients. Qu’allait-elle faire ? Elle était en permission contre son gré et était sensée se reposer… Mais elle n’en avait aucune envie. Avec un peu de chance, on l’a rappellerait d’ici peu, mais en attendant, elle irait certainement vadrouiller ici et là. La question était assez déplacée, mais la jeune femme était habituée aux manières rustres. Gardant le silence, elle entendait la question se répéter en échos dans son esprit. Oui, c’était vrai qu’après ce repas, elle devrait bien choisir une nouvelle destination, en attendant que son supérieur ne veuille bien la laisser revenir. C’était d’ailleurs plus ou moins ça : elle attendait de pouvoir revenir… Tandis que ses frères d’armes attendaient, eux, de pouvoir partir.

Mais Velusia ne répondit jamais à cette question. Elle laissa Kaé admirer la lance à deux fourches, sans doute une arme un peu atypique mais redoutable d’efficacité. Quand on savait la manier. Velusia avait mit des années avant de savoir manier un simple bâton. Une fois le bâton bien en main, on lui avait donné une lance, une vraie… Puis plus tard elle avait choisit celle-ci, puis décidé encore quelques années après d’utiliser un bouclier. Ce qui était bien sûr, tout sauf simple. Il lui en avait fallut du temps avant de pouvoir user des deux et plus encore pour être vraiment efficace avec. Mais elle avait eu le temps, plus que les autres, pour apprendre, alors ce n’était pas comme si elle avait du retard sur les autres de son âge, bien au contraire même. Le silence installé se prolongea, Kaé semblant se perdre dans ses pensées. Velusia n’y trouva rien a redire et était en vérité bien trop contente de pouvoir échapper aux questions gênantes. Elle en profita pour faire signe au serveur, puis payer l’addition.

Les aubergistes semblaient inquiets de ne pas les voir partir et de ne pas les voir consommer plus. Velusia n’y prêta cependant pas grande attention. Elle n’avait pas l’intention de consommer plus que leur deux repas et il serait temps d’y aller de toute façon. Une nouvelle question fusa de la part de Kaé. Question que Velusia ne pu vraiment saisir. Que voulait-elle dire par là ? La jeune femme n’avait jamais entendu diire qu’on pouvait juger d’un niveau sur un genre d’échelle de point. Cela ne rimait pas à grand-chose en matière de combat… Dont l’issu était surtout définie par le contexte. Le talent y tenait une part, mais même le meilleur guerrier du monde pouvait se faire battre à plate couture si les conditions étaient mauvaises pour lui. C’était donc plus une question de contexte que de talent. La chance y avait peut-être aussi une petite place, cela étant.

« Le niveau d’un guerrier ne saurait être jugé par des points. Dans une bataille… » Dit Velusia, marquant une pause au beau milieu de sa phrase. « Ce n’est pas tant le talent que le contexte qui en dicte l’issue. » Le serveur revint les remercier d’avoir choisit leur auberge pour s’arrêter. Sans doute une façon polie de les mettre à la porte. Il s’était passé plusieurs instants et Velusia jugea qu’il était temps pour elle de s’en aller. Elle se leva donc et se tourna vers le mur, saisissant délicatement le bouclier et la lance qu’elle accrocha fermement dans son dos. Se retournant vers Kaé, celle-ci pu la voir renouer et serrer fermement son package qui contenait l’œuf de pokémon.

« Il est temps pour moi de partir. Je te souhaite une bonne route. » Velusia salua la jeune femme et sortit de l’auberge. Dehors, à quelques pas de la porte, elle contempla silencieusement l’horizon. Le temps était magnifique et frais. Un temps idéal pour randonner. Laissant dériver ses yeux bruns, ils s’arrêtèrent en direction du nord nord-ouest. Derrière la ligne d’horizon qu’elle fixait, elle savait que se trouvait là-bas le Sanctuaire du Vent. Elle venait finalement de répondre en pensée à la question de la jeune fille, car s’était là sa prochaine destination.


[Clos pour moi]

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Manger ? [Velusia]

Message par Kaé le Mar 28 Déc 2010 - 15:09

Réagissant à sa question incongrue, la dame essaya d'expliquer à quel point l'idée de noter un niveau en art martial était absurde. Lorsqu'elle expliqua que le contexte était plus important que le talent, Kaé ne sut pas vraiment que penser.
D'une part, elle n'avait jamais eu affaire à d'autre contexte que l'académie et les concours. Lorsqu'elle avait affronté quelqu'un, c'était toujours en fair-play un contre un. Imaginer la confusion d'une guerre ou d'un conflit lui était impossible, inconcevable. Elle avait déjà assez de mal à se concentrer lorsqu'elle rencontrait un adversaire, alors plusieurs...
Ensuite, et surtout, on lui avait rabâché à l'école la différence entre talent et entraînement. Indéniablement, il y a des gens naturellement plus fort, doué et apte au combat. Cependant, ceux qui se repose sur ces qualités seuls ne valent pas les personnes ayant travailler dur pour atteindre le même niveau. Mais lorsque la dame parlait, elle donnait l'impression que seuls ceux ayant du talent devrait s'adonner au combat.

La jeune fille fronça les sourcils à cette réflexion. Elle ne faisait pas parti de l'élite sachant se battre naturellement. Elle aimait taper, certes, mais n'était pas plus douée que la moyenne. Ou plutôt elle était dans la moyenne. C'était son travail qui l'avait porté jusque là, jamais son talent ne l'avait vraiment aidé pour battre telle ou telle personne. Son caractère et son incapacité à se concentrer y était un peu pour quelque chose, mais néanmoins le fait était indéniable, son talent naturel n'avait jamais à lui seul réussi quoi que ce soit.

L'aubergiste vint interrompre les pensées de la jeune fille, causant à cette dernière d'oublier ce qu'elle allait répondre à Vélusia. Elle ne s'était pas rendue compte que l'addition avait déjà été payé, sans doute qu'elle avait été en train de penser à autre chose à ce moment là. Elle rougit légèrement, un peu honteuse de n'avoir pu participer, ne serait-ce qu'un peu. Quand la dame se leva, elle l'imita, remit son fidèle compagnon à la place qui lui était du, accroché à sa hanche, avant de réajuster son pull dans un geste mécanique.

« Il est temps pour moi de partir. Je te souhaite une bonne route. »

Kaé contempla la dame un moment, essayant d'analyser les paroles qu'elle venait de prononcer. Juste avant qu'elle ne s'éloigne, Kaé ferma son poing droit et l'aplatit contre sa paume gauche devant elle, avant de s'incliner respectueusement.

« Merci beaucoup pour le repas. »

Elle se redressa, alors que la dame se dirigeait vers la porte. Elle n'était pas sûre qu'elle pouvait encore l'entendre, mais elle ajouta, dans un murmure.

« Merci d'autant plus pour la compagnie. »

Cela avait fait plusieurs jours que Kaé s'aventurait seule, avoir un peu de conversation l'avait égaillé. Elle n'était pas le genre de personne qui avait systématiquement besoin d'avoir quelqu'un à ses côtés, mais une fois de temps en temps, surtout avec les personnes agréables, cela lui faisait du bien.

Dehors, la pluie avait cessé. Vélusia était là-bas au loin, et Kaé n'osa pas a ré-interpeller pour lui demander la direction qu'elle devait suivre. Elle rentra rapidement à nouveau dans l'auberge pour demander au garçon, histoire de ne pas revenir sur ses pas.
Après tout, la demoiselle voulait aller de l'avant...



[Bon pour moi également ^^]

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1393

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Manger ? [Velusia]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum