[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Empty Re: [ Clos ] Un lieu bien étrange (finit)

Message par Ys Ker le Sam 16 Avr 2011 - 23:56

Lundi 28 mars : 8. Retourner dans son passé.

Ys ferma les yeux, et le voila plusieurs années en arrière.
Il n’avait même pas 13 ans. Et cette foire serait la première où son oncle l’autoriserait à tenir le stand. Exceptionnellement, ils allaient se séparer de quelques Evolis. Dès que la meute dépassait 20 membres, il fallait énormément de temps pour s’en occuper. Et étant toujours sur la route, il n’avait pas le temps nécessaire pour se permettre cela.

-Ys finit de rêvasser, et ramène ton cul par là.

Ys n’avait pas finit de toiletter un des Evolis. Que lui voulait donc son oncle, surtout pour parler aussi châtié.

-Hey l’Feignant magne ta p’tit gueule d’amour ici. Viens admirer un Onix d’un genre plus que spécial.

Ys versa le baquet sur la fourrure d’Evoli, et le laissa rejoindre les autres. Il se leva et sortit de la roulotte.

Là, juste à coté, se trouvait un Onyx, comme il n’en avait jamais vu. Il devait faire pas loin de 10 mères, si ce n’était plus. Cela serait surement la seule fois de sa vie qu’il verra un Pokémon aussi laid. Le vert clair n’allait très clairement pas à Onix.
C’était qu’en même une bête impressionnante. Ys s’en approcha, comme de nombreux marchands

(Propriétaire parlant à l’oncle) - Eh bin, m’on gars, j’l’ai captur’ dans les plaines de la route d’la victo’re. Un cou’d’bol, car mon mien, bin il ‘tait touop cha’gé.

Un Lombre qui aidait sa maitresse, profita pour faire une blague. Il lança un bouh qui eue l’effet d’une attaque « étonnement ».
Le problème d’un Pokémon fraichement capturé, c’est que l’on ne sait jamais son caractère, encore moins ces peurs les plus profondes.
Et étonnamment, ce monstre avait peur de deux choses : la mer, et la famille Neupiots. Il rentra dans une peur panique, renversant étales et chariots en essayant de fuir l’objet de son état. Les gens furent projetés sur le coté. Ys évita sans problème la tête du monstre. Mais beaucoup de gens n’eurent pas cette chance. Une feunard se mit en charge de l’aguiller là où il n’y avait pas foule.
Rapide, et efficace, la renarde se débrouilla pas mal les deux premières manœuvres. Elle se prit de pleins fouet la course folle du Shiney.
Pendant ce temps Ys s’était relevé. C’est vrai qu’aidé par le vent, ll était plus facile de voir les choses. Il ressentait la panique tout autour de lui. Une Pokéball attira son attention. Elle avait certes un peu roulée, mais elle devait appartenir au marchand propriétaire de l’Onix.
N’écoutant que sa folie, Ys se précipita. D’un roulé boulé, il passa outre une table renversée.
Ces cours de close combat au monastère lui servait à quelque chose.
Sa main rencontra l’objet recherché. Il la lança dans un même mouvement. Vu la taille de la cible, elle n’eue aucun mal à toucher sa cible. Le Pokémon, apeuré, rentra dans sa Pokéball sans aucune difficulté. Par contre il était un peu trop tard pour la vaillante chienne. Touchée, elle avait la patte avant qui faisait un drôle d’angle avec le reste du corps.


Quelqu’un s’étira, ramenant Ys à la réalité.

-Désolé de t’avoir utilisé comme traversin. Et encore merci.

-De Rien. Et t’inquiète, tous sont déjà au courant, Rose l’a un peu crié partout qu’on l’a fait.

- Bon alors ne va pas le détromper, en prenant notre petite déjeuné ensemble ?


Les deux comparses se levèrent pour le premier repas de la journée.


_________________
[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Copie2designature
En cours:
Ys Ker
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 558

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Empty Re: [ Clos ] Un lieu bien étrange (finit)

Message par Ys Ker le Lun 18 Avr 2011 - 0:13

Lundi 4 avril : 11 changer de narrateur

Rose ouvrit la porte de la grange Après tout Ys, gentil, comme il est, avait surement veillé la bête blessée.
Effectivement, celui que tout le monde cherchait pour le déjeuner était bien là. Lové sur lui, Juliette dormait, comme un bébé dans une bulle protectrice. On ne la lui faisait pas à elle. Déjà qu'il avait tout vendu leur nuit à grand mère Emma, cela ne lui suffisait pas. Il avait fallut qu'il s'occupe de sa tante, vivant à la ferme. Maintenant, cette trainée. Elle claqua la porte et hurla :

-Ils sont Là. Ce gros porc s'est encore taper une fille de la maison.

Maintenant la nouvelle ferait le tour de la ferme. Aucunes des femmes ne se feraient avoir par son don Juan. Heureusement qu'elle l'avait arrêté cette nuit là. Sinon, elle aurait souffert encore plus de lui avoir offert son cœur.
La première personne qu'elle croisa fut Marceline

-Hey Rose, avant de gueuler ce genre de rumeur, fait se pourquoi on le cherchait : Le prévenir pour le petit déjeuner.

Bien qu'ancienne Guerrière, elle ne put éviter le droite de Rose. La gamine avait été rapide et efficace, frappant au menton, afin de déséquilibré son adversaire. Celle ci avait beau avoir été une vétéran, elle était diminuée par son handicap. De toute façon, elle avait tord de lui faire une remarque. C'était la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Rose poursuivit par un coup aux genoux, et poussa son adversaire par terre. Là, elle la chevaucha, lui rouant de coups le visage.
Heureusement qu'elle n'était pas une force de la nature, mais plutôt l'inverse. Ces coups faisaient mouchent, mais peu de dégâts. Elle déchargea sa rage contre cet homme facile, contre ces femmes qui profitaient de sa gentillesse, contre cet idiot qui lui avait volé son cœur, contre le monde entier, car il lui fallait pleins de coupable, voir un complot contre elle pour soulager un peu son cœur.

Une gifle puissante l'envoya boulé plus loin dans l'herbe.

-SUFFIT GAMINE, ELLE NE T'A RIEN FAIT A CE QUE JE SACHE.

La voix était forte et sec. Il y avait beau lui manquer un bras, Lasiltasse gardait toujours sa force, en s'occupant de ces Tauros. Il aida l'infirme à se remettre dans son fauteuil.
Merde, qu'est ce qui lui avait prit à la gamine, pour gueuler ainsi et péter les plombs après.
Déjà les anciens arrivaient, alerté par la voix masculine. Rose était toujours dans l'herbe, el visage dedans même à pleurer les larmes de son corps. Après tout, c'était elle la trompée. Elle a qui il avait volé l'innocence de la jeunesse. Il était celui qu'elle aimait, mais lui en profitait. Cela ne pouvait plus durer.
Quelqu’un releva Rose. Elle s'essuya les yeux, et regarda qui s'était.
Déjà se fayot de Lasiltasse et cette garce de Marceline, parlaient de l'incident.
A peine avait-elle finit de sécher ces larmes, qu'elle se prit un second soufflet. Celui là venait de son grand père.

-Je sens que tu vas aller ramasser les pierres dans les jardins, à la main. Ce n’est pas parce que tu es jalouse que tu ne doives t’en prendre aux autres. En plus de cela, tu seras nourrit, avec du pain sec et de l’eau aujourd’hui. Et tu n’auras pas intérêt de râler.

La femme, à peine sortit de l’enfance marcha doucement vers la maison, en retenant ces larmes. Sa main sur sa joue calmait un peu la douleur. Elle était Honteuse, Humiliée, et surtout morte de jalousie. Elle avait reportée sur une autre sa frustration, et sa déception refoulée. Elle était certes impardonnable, mais elle était surtout amoureuse.



_________________
[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Copie2designature
En cours:
Ys Ker
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 558

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Empty Re: [ Clos ] Un lieu bien étrange (finit)

Message par Ys Ker le Ven 6 Mai 2011 - 1:32

Lundi 2 mai : 5. Faire intervenir un objet particulier.


Le petit déjeuner venait de finir. Ys allait devoir s’occuper de la nurserie, Rose étant punie.
Enfin ce n’était pas un devoir, c’était un choix qu’il avait accepté de bon cœur.
Il ouvrit la porte de la bâtisse contenant les œufs. Déjà les Leveinards, et les Leuphories étaient à l’œuvre. Un Ecremeuh suivait Ys. Celui ci ne savait pas pourquoi.
Un Leveinard lui tendit un Bocal en verre, contenant un œuf.
Ainsi donc, cela sera le prochain à naitre. Le jeune Nalcien prit le bol, et le posa sur la table de naissance. L’invention était aussi simple que pratique. La base était métallique, cerclée avec un cerceau de bois. Là, un nid douillet isolait l’œuf du métal. Puis une cloche de verre très épaisse. Cela permettait de maintenir une température plus ou moins stable. Des trous discrets sur la base permettaient à l’œuf de respirer. Idéal pour le transport, et surtout pour les garder au chaud.
Ys tourna le couvercle, déverrouillant ainsi la sécurité de l’installation. Il souleva l’enveloppe de verre, et la rendit au Pokémon soigneur. Quelque chose buta contre son coude. Il s’agissait encore d’Ecremeuh.

-Mais dit donc toi, tu sais que tu ne dois pas être là.

Le Pokémon le regarda et donna un nouveau coup de museau. Il semblait vouloir jouer. Mais il était trop vieux pour être à la Nurserie. Sa place était l’étable.

-Suffit Ecremeuh. Je n’ai pas le temps de m’occuper de toi. Je dois préparer cet œuf. Leuphorie, raccompagne la jusqu’à la section des bébés avant qu’elle ne crée des dégâts dans celle ci.

Obéissant à la demande de son compagnon Pokémon, le Bovin fit demi-tour, bousculant maladroitement la table de naissance.
L’œuf sortit de son cercle, et bascula du meuble. Ce fut un réflexe qui le sauva. Ys, d’un mouvement du pied, le réceptionna. Il ne sut pas vraiment comment, et ne serait pas prêt à retenter l’expérience. Il y avait eu plus de peur que de mal.
Ys sentait les pouvoirs en jeu. Surtout celui de ce Togetic qui le suivait un peu partout. Il s’apprêtait à lancer une attaque métronome dans la Nurserie.
Il fallait casser l’attaque. Lui ne pouvait rien faire, mais le Leveinard au pied du dangereux individu :
-Attaque Torgnoles sur le Togetic.
Heureusement que Johanny dressait bien ces Pokémons. La Nurse jeta, par son attaque, le fautif à terre. Il s’y assomma.

Il fallut quelques minutes pour remettre de l’ordre. Les petits avaient été réveillés par son ordre crié.
Le Togetic était soigné. Plus de peur que de mal, là aussi. Par contre, les petits avaient faim, et Ys n’avait pas finit de s’occuper de l’œuf qui figurait qu’en même en sécurité.

Il devait trouver un moyen de nourrir au plus vite les petits affamés. Et il n’avait qu’une Ecremeuh, et une cloche en verre comme récipient. Cela ne serait certainement pas suffisant.
Le bovin, assit, le regardait. Ys eu une idée. Elle voulait que l’on s’occupe d’elle ? Pas de problème. Si cela marchait, il aurait de quoi occuper les petits en les nourrissant.

-Ecremeuh, connais tu l’attaque Lait à boire ? Si oui, peux-tu envoyer un jet dans ce récipient

Bon d’accord, lait à boire, ne valait pas une traite, mais Ys avait son idée.
Le jet était précis, quoi que fort.

-Maintenant essaye plus doucement.

Ys tenait toujours la cloche en verre. Le jet fut moins fort, mais aussi précis. Maintenant restait l’épreuve finale. Il ouvrit la bouche et la désigna du doigt.

-Comme précédemment mais là.

Le jet fut précis, mais un peu fort pour les petits.
Il réessayait plusieurs fois dans le couvercle de la boite à œuf de la nurserie.
Quant il fut sur que l’Ecremeuh maitrisait la bonne force.

-Toi. Toi. Toi et Toi.

Ys désignait des Pokémons adultes de l’infirmerie.

-Je vous confie Ecremeuh et les petits. En attendant les biberons, je vous conseille le petit jeu que je viens de mettre au point. Et noté bien qui reçoit, histoire de diminuer les biberons.

Ce problème réglé, il pouvait maintenant se consacrer à l’œuf. Il était, pour l’instant, posé sur un coquetier au dessus d’une pierre chaude. Il ne restait plus qu’à attendre qu’il éclose. Un Leuphorie signala un deuxième œuf prêt à éclore. Cela promettait une matinée chargée. Il regarda le premier emballage du premier Œuf. Avec un couvercle aussi sale, hors de question de boire le lait, ni même de ne pas nettoyer la cloche.
Il sortit déposer le matériel sale, juste près de la porte d’entrée à l’extérieur.


_________________
[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Copie2designature
En cours:
Ys Ker
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 558

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Empty Re: [ Clos ] Un lieu bien étrange (finit)

Message par Ys Ker le Jeu 19 Mai 2011 - 16:08

Lundi 16 mai : : 5. Faire intervenir un objet particulier.

Ys prit un chiffon, et commença par le tremper dans un peu d’eau. Doucement, il prit l’œuf, et passa le morceau de tissu dessus. Il frottait doucement. Non pas qu’il y avait à craindre grand-chose, la coquille était suffisamment dur. Mais il ne faut pas donner de coups dans un œuf.
Il ré humidifia ce cuir. Cela avait du être un morceau de fourrure à une époque. Peut être d’un Cochignon. Ils ont la fourrure suffisamment douce pour avoir dessous ce genre de peau fine et tendre. La toilette de l’œuf lui prit quelques minutes. Il le reposa doucement sur son support. Il lava sa lingette. Non que l’œuf fût sale, mais il préférait qu’en même laver son tissu entre deux.
Le second sur le point d’éclore s’apprêtait à subir le dur traitement du nettoyage qu’en la porte s’ouvrit. Il s’agissait d’Emma et de deux des enfants. Ils apportaient le lait pour la tété.

Emma- Que fait cette Ecrémeuh ici ?

Ys- J’aimerais le savoir aussi. Enfin, il me sert à faire patienter le petits qui furent réveillé par un bruit que j’aurais dut éviter.

E- Bien les enfants, posez votre seau près de l’entrée. Et retournez en cours s’il vous plait. Et Toi Ecrémeuh ! Dehors !!! Tu sais que tu n’as rien à faire ici.

Le bovin se leva et se dirigea vers le nalcien qui ne s’était pas vraiment arrêté pour saluer les arrivants.
Il essaya de se poser derrière lui, mais l’humain avait barré l’accès aux couveuses.

Y- Je te l’avais dit. Ta place n’est pas ici. Et il n’y a pas de mais qui tiennent. Sinon, je demande à Antiflheureuse de te faire un câlin, et à Miaouss et Dynavolt d’essayer sur toi leur attaque électrique.

Accompagnant ces paroles d’un geste, il secoua son serviette en guise d’au revoir.
Dépité l’écrémeuh partit vers la grand-mère. Ys rajouta à l’attention d’une des Nurses

- Leveinard, lesquels ont but leur dose pour l’instant ?

Le Pokémon désigna quelques cages.

- Dit Leveinard, cela te tenterais de les surveiller, si je leur faisais prendre l’air ? Et toi Bulbizarre ?

Les Pokémons furent surprit de ce qui était dit. Même les bébés firent silence. Mais les deux désignaient acceptaient.

- Bien. Emma, cela te dérange si je te laisse 5 minutes.


L’humaine se demandait ce qu’avait encore inventé ce jeune homme qui n’avait pas finit de l’étonner. Elle était certaine, que cela avait rapport avec le bovin. Elle regarda le jeune homme sortir et se diriger vers la réserve. Il donna ordre à Ecrémeuh de rester là. Quant il revint, il avait une demi cage longue utilisé pour transporter plusieurs petits d’un coup, et un rouleau de cordes. Un coup de chiffon suffit à nettoyer le fond de la cage.

- Bulbizarre peux tu mettre les petits ayant mangé dedans. Leveinard tu es chargé de les surveiller.

Emma le laissa quelques minutes dehors avec le bovin qui par moment couinait de douleur. Il ouvrit la porte et fit porter la cage sur le dos d’un Pokémon étrangement harnaché. Il prit son temps pour bien serrer les fixations, et vérifier que rien ne bougeait.

- Tu as voulus te rendre utile auprès des plus jeunes. Je t’autorise sous la tutelle de ceux autorisé à s’en occuper, à les promener. Mais je te préviens, c’est exceptionnel. Qu’en Rose reprendra son poste, pas question que tu viennes quémander.

Il rentra, repoussant la porte.

E*D’un ton amusé*- Alors comme cela on bat les Pokémons pour les récompenser après ?

Y*sérieux*- Je ne l’ai pas battu Emma.

Il sortit le chiffon de sa poche. Il était plus que sale.

- Je lui ai énergiquement nettoyé le dos, puis j’ai serré les cordages de façon à ce que cela ne bouge pas. J’ai dût en faire un peu trop, je n’avais jamais fait d’attelage autre que pour celui tractant le chariot de mon oncle. Je vais reprendre la tache qui m’incombe ici tu peux y aller.

La vieille dame secoua la tête en refus.

- File prendre un autre chiffon. Les Œufs t’attendent. Tu es un invité je te rappelle. Tu ne vas pas non plus faire plus de travail que Rose elle-même !

Cette phrase sonna de telle façon qu’un refus aurait été une violation de son rôle d’invité, en faisant affront à la maitresse de demeure.
Ys retourna à son poste. Il ouvrit un placard et y jeta le chiffon sale. Il en prit un propre, et continua son œuvre de nettoyage, surveillant l’assemblée. Emma remplissait les biberons que les Pokémons réchauffaient avant de nourrir les petits avec. Il y avait une telle harmonie dans ce ballet, que cela ravit le cœur d’Ys. Cela aussi attira l’attention des Pokémons bonheur présent dans le coin. Mais cela est une autre histoire.




_________________
[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Copie2designature
En cours:
Ys Ker
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 558

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Empty Re: [ Clos ] Un lieu bien étrange (finit)

Message par Ys Ker le Lun 30 Mai 2011 - 18:42

Contrainte 8 retourner dans le passé.


Cela se passe il y a quelques années. Ys venait de fêter ses 10 ans. Accompagné des Pokémons de ces parents, le jeune Nalcien, élève du temple, finit la tournée familiale. La journée avait été difficile. Mais les ordures avaient été collectées. Il fallait maintenant les trier.
Mais à peine posé, déjà les tadmorvs affluaient. L’enfant donna des ordres pour que les Pokémons poisons soient chassés. Les brutes de guerre, à ces côtés, n’eurent aucun mal à envoyer voler au loin. L’une d’elles, dans la panique, laissa tomber un œuf. Le gamin laissa les Pokémons psy faire le tri. Il récupéra l’objet. La chose, à l’intérieur, reconnu sa chaleur, car elle prit conscience qu’elle existait. Il fouilla la décharge à la recherche de la mère, enfin du Pokémon l’ayant laissé tomber. Il retrouva la mère assez triste d’avoir perdu son œuf. Il le posa en évidence et se signala d’un raclement de gorge, avant d’aller prendre un bain.

…….

Un an s’est écoulé. Ys en as marre. Il observait les étoiles aux abords du village, car le seul coin valable se trouve non loin de la décharge. Décharge que le groupe de Tadmorvs et assimilés avait fini par faire leur territoire. A chaque retour de leur ronde, ses parents doivent se battre pour pouvoir utiliser ce qu’ils avaient créé. C’est grâce au fait qu’il regardait les étoiles qu’il vu la fuite d’un groupe de Tadmorvs et leurs évolutions fuir le village. Peu après l’alerte, comme quoi quelqu’un aurait pillé les réserves du village, fut donnée ; le Nalcien prévient ces parents et avec eux par massacrer le groupe qui a violé la sacrosainte règle du territoire. Ce jour-là, il découvrit à quel point ces compagnons de jeu pouvaient être mortels. Il ne découvrira que bien plus tard que ses parents étaient de véritables tueurs. Les représailles furent sanglantes et ciblées. Ys repéra un œuf sur un cadavre. Sachant qu’une vie naissante est toujours innocente, il prit malheureusement sur lui d’apporter cette coquille à une femelle. Encore une fuite, il posa sa marque, son odeur sur l’œuf sans s’en rendre compte.
Il passa une partie de la nuit à chercher un nid. Quand il y arriva, il posa l’œuf qui commençait à craqueler. Il se racla la gorge. La femelle protégeant ces petits le remarqua, ainsi que l’œuf. L’humain se cassa comme si rien n’était, certain d’avoir fait une bonne action.
Son oncle arriva quelques jours plus tard pour quelques jours en famille. Ys le suivra dans son voyage.
-------
Les deux ans qui suivirent furent étrange pour les pokémons psy de la famille Ker. La moitié d’une année plus tard, une jeune Tadmorv commença à s’introduire au village, prenant soin de ne pas se montrer. Elle ne polluait pas sur son passage et ne mangeait rien, même ce qu’on laissait sans surveillance. Elle observait les jeunes, voir les très jeunes du village, comme si elle essayait de comprendre quelque chose. Pourtant, elle fuyait chaque humain ou Pokémon essayant de l’approcher. Les Ker étaient clairs : Tant qu’elle ne faisait pas de bêtise, on la laissait faire. A la moindre entourloupe, ils devaient sanctionner. Mais jamais, au grand jamais elle ne viola les sacro sainte règle, respectant son territoire comme lieu de vie et celui des humains comme lieu d’apprentissage. Ne vous attendez pas à la voir devenir une Miaouss en puissance. Sa tutrice lui ayant bien appris qu’elle n’était pas humaine et que les anciens racontaient cette nuit maudite, où les humains en représailles massacrèrent une bonne partie des représentants, seulement pour un banal vol.

----------
Superbe ! Il était revenu au village. Même si elle ne l’avait jamais vu, elle ressentait la chaleur de son cœur. Elle se fit encore plus discrète et le suivi. Il semblait, lui aussi, différent des siens, tout comme elle. Il était, pour elle, son père et son amoureux. Ils se reproduiraient ensemble peut être plus tard. Elle ne l’espionnait pas quand il montait la grande pente. Pas assez de planques… Mais parfois il venait la voir à la décharge et elle le suivait, lui racontant sa vie et parfois en essayant de lui faire des câlins.
Ce matin, il semble bien excité. Il veut capturer un Abra. A cela non, elle ne laisserait pas faire. De plus, elle savait où le Pokémon se trouvait. Elle s’y précipita et se cacha. Qu’il vienne le capturer. Elle s’y opposera. Ils étaient pareils. De plus il avait veillé sur elle. Elle le protégerait d’un de ces tueurs, si on ne respectait pas leurs règles.
Le Nalcien envoya sa première Pokéball. Le tadmorv se disant qu’un tueur en premier Pokemon… Elle sauta pour l’intercepter et se fit aspirer dedans. La voilà au service du Nalcien.
-------

Antiflheureuse interrogea les Pokémons promenant les petits. Il y allait bien avoir une naissance. Elle monta sur une caisse et regarda par la fenêtre. L’enfant allait naître. Et il l’aimerait avec autant d’amour que n’importe quel Pokémon avec qui il a été côtoyé avant.
La coquille se fendit. La Tadmorv ouvrit grand ses yeux. Le miracle de la vie se produisit pour un Ptravi.

_________________
[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Copie2designature
En cours:
Ys Ker
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 558

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Empty Re: [ Clos ] Un lieu bien étrange (finit)

Message par Ys Ker le Sam 18 Juin 2011 - 21:53

Lundi 30 mai : 7. Se projeter dans le futur.

La coquille se fendit. La Tadmorv ouvrit grand ses yeux. Le miracle de la vie se produisit pour un Ptravi.
Cassant sa coquille du mieux qu’il pouvait, un Ptiravi apparut dans l’œuf.
Ys s’avança pour l’aider. Mais le Pokémon agita les bras à l’intérieur, déséquilibra l’œuf qui échappa à Ys, en roulant de coté avant de tomber. Ys regarda l’œuf tomber comme au ralenti. Il se pencha pour essayer de l’attraper, et là… L’œuf explosa. Ys se senti partir en arrière le bas de son corps et ….
Le Pokémon devait être blessé par cette attaque. Il se força à changer l’angle de sa chute et tendit les bras. Il entendit vaguement maman, puis le trou noir.

-Leupho Leupho Leuphorie.

Quelle était cette masse sur son ventre. Il ouvrit les yeux, et vit un Leuphorie sur son ventre.

-Mais tu sais qu’il existe d’autre moyen de me réveiller ?

A qui était ce Leuphorie. Ys tenta de se lever, une fois le Pokémon descendu. Mais étrangement son corps semblait plus grand, plus massif. Mais pourquoi ? Il jeta un coup d’œil autour de lui. La ferme était bien là, mais transformée. Et puis qu’est ce qu’Hiroka faisait à se disputer avec Rose devenue jeune femme. Chacune d’elle avait un bébé dans les bras.
Il s’approcha d’elles et parla gentiment

-Dites donc mesdames on ne s’entend plus parler.

Etrange, il avait une voix beaucoup plus grave, et il était plus grand.
Les deux furies se retournèrent vers lui et dans un même ensemble.

-Toi silence. Mettre deux femmes enceintes le même jour, et ne pas choisir sur laquelle ira le déshonneur, les bafouant toutes les deux, honte à toi goujat.

Hein quoi, les mettre toutes les deux enceintes ? Quand avait il fait cela ? Il n’en avait aucune idée. C’est vrai que les deux lui plaisent. Il décida donc d’interroger sa mémoire. Et là… trou noir. En grande vide blanc. Il avait semble t’il oublié ces 4 dernières années.
Joy l’interpella :

-Dit jeune présomptueux, tu comptes faire quoi aujourd’hui. Il y a bien Emma qui ne peut plus travailler, mais je doute qu’elle te donne un aussi joli Œuf que moi.

Ys se retourna interloqué, et vit la fermière, portant un très gros Œuf, comme on porte un bébé.
Ys essaya de rassembler ces souvenirs. Il avait dût faire une mauvais chute, car il ne se souvenait de rien. Un adolescent, qui lui rappelait vaguement un de ces anciens très jeunes élèves, passa en courant près d’Hiroka. Il lui souleva la jupe. Etonnamment, elle ne possédait que sa petite culotte dessous. Le rouge monta aux joues d’Ys, très vite remplacé par la surprise du mur de feu qui encercla le gamin. L’adolescent pilla juste à temps, prisonnier, pendant qu’un HHHHHHHIIIIIIIIIKKKKKKKKKKKK strident suivit d’un Ecchi sortit de la bouche de la championne, qui de sa main libre descendit la jupe afin de cacher le spectacle aux yeux de tous.
Le garçon vit la jeune femme arriver, et les flammes s’ouvrir. Il se prit un aller simple de la main avant de pouvoir désigner du doigt Ys et de dire :

-C’est son idée à lui, il m’a payé en dessins cochons pour voir ta culotte.

Ys n’aurait jamais demandé à un autre de faire ce qu’il pouvait faire lui-même. Pourquoi le gamin l’accusait il ? Il n’eut pas le temps de trouver la solution, qu’il reçut un aller suivit de son retour.

-Pervertir les enfants comme cela, tu devrais avoir honte.

Rose venait de le frapper.
*Mais qu’est ce qu’il se passait Bordel de merde. Que ma mémoire revienne, si je suis responsable de tous cela. *

Dans une colère noire, il vit Rose jeter son enfant.

- Plus jamais, tu m’entends ! Plus jamais, je ne te ferais confiance.

Ys plongea pour attraper l’enfant. Il atterrit sur le dos, le petit entre les bras.

Un autre aller retour, moins fort, d’une main ridée suivit. Puis un autre. Mais qui faisait cela, il ne sentait pas de haine, mais de l’inquiétude.

Pour finir, il sentait une pression entre ces bras. Il tenait quelque chose qui essayait de s’agripper à lui. Il ouvrit les yeux, et vit Emma qui s’apprêtait à lui jeter un seau d’eau sur la figure.

-Tu m’as fais peur jeune Ys. Le jeune Ptiravi connait, semble t’il, l’attaque métronome. Il a pulvérisé sa coquille avec l’attaque balayage. Tu as été touché aussi par celle ci. Mais même inconscient dans ta chute, tu as protégé le nouveau né. On reconnait là une des qualités d’une personne aimant les Pokémons.

Attraper le Pokémon ? Il n’en avait aucuns souvenirs. Puis aimer les Pokémons, c’était beaucoup dire. Il mangeait bien leurs chairs.
Difficilement, il se releva, confiant le petit nouveau à Emma.
Le togetic surgit par la porte d’entrée, à grande vitesse, et se jeta au cou du Nalcien.
Ys vu rouge, et encore déséquilibré par sa chute. Il repoussa fermement le Pokémon et désigna la porte.

-Dehors et de sui…

Il ne put finir sa phrase, le Ptiravi lui ayant sauté dessus le visage depuis les mains de la grand-mère. Il vint se percher sur l’épaule de celui que sa manœuvre avait fait taire de surprise et lança des Ptiravi à tout va. Le Togetic se dirigea vers la sortie, comme si le Pokémon l’avait convaincu, voir rassuré.
Ys le prit de son épaule. Un des Bulbizarre de la serre lui tendit un biberon.
Le jeune homme fourra délicatement le biberon dans la bouche du bébé, qui se mit à téter goulument.

Emma- Tu es vraiment étrange, et les Pokémons t’apprécient. Je ne sais pas ce que l’avenir te réserve, mais tu risques de faire de grandes choses. Mais pour l’instant, je vais prévenir Johanny afin qu’il t’examine. Tu as quand même fait une mauvaise chute.

Alors ne force pas trop. Et la vieille dame sortit, laissant l’épreuve du biberon aux Pokémons employés à la nurserie.




_________________
[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Copie2designature
En cours:
Ys Ker
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 558

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Empty Re: [ Clos ] Un lieu bien étrange (finit)

Message par Ys Ker le Mer 27 Juil 2011 - 0:53

Lundi 20 Juin
6. Faire intervenir un PNJ (un personnage tiers).

La journée à la nurserie s'était bien finit. Le second œuf n'avait pas éclos, et le Ptiravi avait embêté Ys toute la journée, comme un bébé le ferait avec sa mère. Mais le jeune homme était heureux au milieu de ces Pokémons. De nombreuses rumeurs lui étaient parvenues indirectement. Il semblait que trois personnes au minimum étaient arrivées. Elles connaissaient bien Juliette. Il apprit plus tard, lors du diné, qu'il s'agissait de mercenaires spécialisés en défenses élémentales qui cherchait à se rendre à XXXXXXX. Pedros et son Lippoutou semblait le plus gentil de la bande, même si son Pokémon était aussi froid que Antiflheureuse chaleureuse. Martin avait le tempérament de feu de son Maganon. John était Gentil en apparence. Mais Ys ne parvenait pas à l'apprécier. Son "radar "personnel cataloguait ce personnage, comme une brute épaisse, un sadique, et un tueur. Il ne savait pas pourquoi il n'arrivait pas à se défaire de cette image du propriétaire de Camerupt.
La nuit ne lui donna pas raison, car rien ne se passa à sa connaissance.

Réveillé tôt le matin suivant, Ys sortit s'entrainer à quelques mouvements martiaux, lui venant du temple du vent.

-Alors comme cela le bouseux, on s’entraine ? Tu étais bien un guerrier toi aussi. Même si tu as put abuser Martin, et Pedros, tu ne m'auras pas comme cela. A ta façon de me regarder, je savais que tu lisais mes instincts meurtriers quand on parlait de batailles.

Le géant châtain roux se dressa de ses deux mètres. Ys fut surprit, il ne l'avait pas entendu venir, ni lui, ni ses instincts meurtriers qui venaient seulement d'apparaitre.

-Je vais bien voir si tu es le jeune prodige que je soupçonne.

L'homme balança ces deux points en avant, vers le Nalcien. Ys devait l'esquiver, le gars avait l'air sérieux. Si une de ces masses le touchaient, il souffrirait, c'est sûr. Il allait s'apprêter à faire un bond en arrière, quand le vent lui montra un chemin. Ys fit confiance à son ami, et se jeta en avant pour passer dans un mouvement de roulade entre le torse et les bras du combattant. Il se releva et se retourna une fraction de seconde avant l'impact. Le choc fit trembler tout le vallon encaissé où se trouvait la ferme.
Ys eut le temps de voir que ce n'était pas des poings, mais des sabots qu'il avait au bout des bras. Et qu'un mur de feu se trouvait derrière son emplacement précédent. Ca, plus les cratères sur son dos, fit dire à Ys que l'homme avait fusionné avec son Pokémon.
Ayant du mal à garder son équilibre, Ys ne put éviter la ruade de John, et s'écrasa contre un arbre 30 mètres plus loin. John s'approcha de lui après avoir défusionner d'avec Camerupt. Mais le séisme avait réveillé tout le monde. Et il ne put achever le jeune homme qui était étrangement idem, malgré le fait qu'il soit évanoui. Il le chargea sur son épaule et descendit vers la ferme
A la vue des premières personnes qui en sortirent

-Désolé désolé, le jeune homme à voulut que l'on s'entraine ensemble, mais j'ai un peu abusé de ma force.

Après examens, tous furent rassurés. Ys n'avait rien, hormis qu'il avait perdu connaissance.
Mais on ne la fait pas à Bag, qui avait assisté à la scène. Il se colla aux basques de l'étranger, et le suivit le plus discrètement possible. Il écouta, observa le remplissage du chariot de l'amie de son dresseur. Le Galopa allant beaucoup mieux grâce aux soins de Pedros. Le repas du midi et le départ. Et son maître qui ne se réveillait toujours pas. Il avait pourtant tant à lui transmettre.


Ys se réveilla sur les coups de 15 heures. Cela faisait une bonne demi-heure. Que Juliette et son escorte improvisée était partit. Bag ne prit pas le temps de le laisser complètement retrouver ces esprits. Il s'assied sur le ventre de son maitre, et commença à parler à grands coups de Miaouss. Etrangement, le Nalcien comprenait ce que son Pokémon lui disait. Il obligea le félin à se lever, et chaussa ses chaussures avant de descendre en courant. L'heure était grave. Et personne à la maison. Dans la cours, les tauros et les ecremeuh broutaient. Dynavolt jouait avec l'une d'elle. Ys e précipita, mais faillit chuter, prit d'un vertige. Il n'était pas suffisament remit pour courir après le convoi. Un regard suffit entre le chat et le chien. Le premier arriva avec les Pokéballs, le second convint l'Ecremeuh de servir de monture. Ce n'était certes le plus rapide, mais c'était plus sûr qu'un gars qui vient juste de reprendre conscience. Ys rappela Antiflheureuse dans sa Pokéball. Miaouss et Dynavolt refusèrent d'y rentrer. Après tout c'était des pisteurs. Ils seraient plus utiles à chercher une piste plutôt qu'à l'intérieur. En partant, ils croisèrent Togetic qui aidait la vieille Emma à cueillir des plantes

*crier*- Je cours prévenir Juliette. Elle est en danger. Bag m'a dit que les mercenaires avaient prévu de la dépouiller, voir pire. Prévient les autres.

Il atteignit la forêt à la fin de sa phrase. Devant, ouvrant le chemin, Bag et Dym travaillaient de concert à suivre les traces. A la sortie du sous bois, il ne leur fallut pas longtemps pour retrouver une piste. Leur entrainement secret avec Dracofeu, et leur stupide pari d'être le premier à trouver un objet désigné par Antiflheureuse n'étaient pas passé inaperçu. Entre ces deux là, une compétition saine. Et même si La Tadmorv fayotait tout à son maître, Ys était décidé à faire comme ci il ne savait pas.


Cela faisait déjà plusieurs heures que la caravane roulait. Juliette décida de monter le camp pour la nuit. Ils avaient bien avancés en une demi-journée. Ils commencèrent à monter les tentes, pendant que Juliette faisait la cuisine. C'était bien la moindre des choses, vu qu'ils l'escortaient gratuitement, enfin, contre un guide.

John laissait ces compagnons préparait. Il tourna une partie de la cuisson comme une bête affamée, dérangeant Juliette en lui demandant qu'en elle aurait finit. Le repas fut servit au moment où John était parti se soulager.
L'homme revint, et voyant que la belle n'était plus aux fourneaux se rapprocha. Il se planta devant elle, et passa son doigt sur sa peau, du lobe de son oreille, jusqu'au plus proche de la poitrine de la jeune femme que lui permettait le pull.

-Ce n'est pas ce genre de nourriture que j’attends de toi chérie. J’attends quelque chose de plus physique.

Il saisit la convoyeuse par l'épaule, mais la demoiselle repoussa la main d'une claque bien sentie. Elle enchaina par un casse noisette, et finit son mouvement pour se redresser par un coup de hanche qui envoya l'homme sur la marmite. John se vautra entre ces amis.

Martin- Tu ne pouvais pas attendre que l'on ait finit de manger
Pedros – On est vraiment obligé ?
John- Suffit bande de chiffe molle. Il y a pour plusieurs milliers de valeurs monétaires là dedans. Et en plus de cela on a un trou pour s'amuser.

Juliette profita du fait qu'ils relèvent leur compagnon pour sauter à la rencontre de Galopa. Tant pis pour le chargement, ils ne pourraient l'avoir une fois qu'elle fuirait.


Pedros- Lippoutou Laser glace sur les pattes.

Galopa s'apprêtait à s'envoler dans un magnifique galop, mais ces pates se figèrent, fixées au sol.
Juliette chuta, se cognant par la même la tête, et perdant connaissance. Elle ne put voir Feunard essayant de tenir les trois guss à distance, ni entendre la charge cacophonique d'Ys.

Ecremeuh donna ces dernières forces dans la bataille. Dym et Bag étaient moins fatigués, car ils s'étaient reposés à tour de rôle. Pedros combattait Feunard avec son Lippoutou et des murs de terre. Maganon regardait tranquillement son maître commencer à déshabiller la commerçante. John près à en découdre avait fusionné Avec Camrupt et se cachait derrière un mur de flamme, narguant le jeune homme.

...
-Ys ?
-Oui maître ?
-Devant les remparts d'une ville, comment entre t’on ?
-De Deux façons maître. Soit par dessus les murs d'enceinte, soit on la contourne à la recherche d'une faille dans sa défense.

...

Cet épisode de la vie d'Ys. Antiflheureuse n'était pas adapté au combat à distance. Il fallait donc qu'elle aille au contact pour faire des dégâts.

-Bag à droite avec cela.

Ys laissa tomber sa première Pokéball. Le félin la saisit dans sa gueule, et attendit les instructions. Le vent soufflait suffisamment fort pour surprendre. Son souffle balayait doucement, mais avec force la plaine.
Ys se décida pour cette manœuvre toute bête. Il descendit de MeuhMeuh.

-Bag à droite saute sur le coté du mur à mon signal. Dym ! Suit moi. MeuhMeuh tu peux te reposer.

La rafale suivante arrivait

-Bag maintenant.

Le chat courut et au second « maintenant » sauta. La rafale le déporta, juste après me bouclier de feu, vers John surprit par la manœuvre. Une série de pièces lu arriva droit sur les yeux, et il ne vit pas Ys courir pencher très bas sur l'avant, suivit du chien. Se jetant tête la première contre le mur, le jeune homme permit au chien électrique d'user de son dos, comme d'un plat de forme, et de libérer son attaque électrique la plus puissante, ce qui sonna l'homme et interrompu la fusion.

Ys sentait les flammes se rapprocher, quand un coup le lança vers le ciel. C’était Ecremeuh qui venait de le sauver grâce à une attaque roulade qui l’avait projeté dans les airs. Ys pendant la fraction de seconde que dura sa montée put voir sa Tadmorv aveugler le Maganon avec son attaque coud’boue, suivit d’une attaque Gaz toxique sur son dresseur, surprit.
Feunard semblait blessée et très mal en point face à Pedros et son mur de terre.
Ys Hurla

-Feunard flammèche sur les pieds de Galopa. Galopa dès que tu peux, roue de flamme. Feunard, appuie-la avec ton lance flamme puissance maximale.

Ys retombait en direction du Camrupt. Genoux en avant il lui atterrit sur la tête. Galopa éclata le mur de terre, touchant Pedros et Lippoutou Ils bousculèrent Maganon qui visait le Nalcien, qui avait du mal à se relever, avec une déflagration. Le tir explosa Galopa, et la caravane.
Martin aux prises avec Antiflheureuse et Bag fut touché, ainsi que ces deux adversaires.

Maganon, était le seul debout. C’est alors qu’apparut entre lui et Ys Togetic. Ys prit peur pour le Pokémon Bonheur. Il attrapa dans sa poche, un objet qui y trainait et le jeta de toutes ces forces. Le Pokémon recula sous l’impact, mais ne lâcha pas la pierre. Il se transforma, et évolua en Togekiss. Mais il était toujours dans l’axe du prochain tir.

-DDDDDDDDDDDRRRRRRRRRRRAAAAAAAAAACCCCCCCCCCCCCCCCOOOOOOOOOOOOOOOO FFFEEEEEEEEUUUUUUU

Un souffle de vent passa à coté de lui. Un objet toucha le sol, et Maganon disparut.
Une voix à coté d’Ys lui dit :

-Regarde bien, ce n’est plus tout les jours qu’il accomplit une frappe Atlas.

Ys détourna les yeux une fraction de seconde. Il reconnut Marceline avant d’être jeté au sol par un impact ayant eu lieu un peu plus loin. Il perdit connaissance…

Il ne sera que plus tard que seuls ses Pokémons survécurent. Mais cela est pour plus tard.

_________________
[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Copie2designature
En cours:
Ys Ker
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 558

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Empty Re: [ Clos ] Un lieu bien étrange (finit)

Message par Ys Ker le Dim 28 Aoû 2011 - 21:47

Lundi 25 juillet : contrainte 10. Insister sur un style de texte.

Ys se réveilla douloureusement. Son corps avait quelques bandages. Il essaya de se relever, mais la douleur le força à se recoucher. Comment c’était il fait cela et où se trouvait se lit ? A première vue, vu la disposition des meubles et la taille de la chambre, il devait être dans une chambre annexe de la ferme. Le bol posé sur la table de chevet devait être celui qui avait servi à le nourrir pendant son sommeil. La chaise, vide avait dû accueillir son infirmière. Mais cela ne l’aidait pas à se souvenir. Le jeune homme chercha. La chaleur du soleil vint caresser son visage. Le nuage qui le cachait venant juste de partir.
Son corps commença à supporter la douleur. Elle lui rappelait celle qu’avait ressentie le Galopa de Julie. A l’évocation de ce souvenir, il se souvint de ce qu’il était arrivé à la jeune femme. Elle devait être grièvement blessée comme lui dans une autre chambre. Il devait prendre de ces nouvelles. Son oncle lui avait dit un jour, que c’était à l’homme de s’enquérir de la santé d’une femme. Il devait compatir aussi, oubliant même que ces problèmes ne sont riens à côté de ceux que peuvent avoir les marchands ambulants.
Bravant sa douleur, le Nalcien se releva jusqu’à être assit dans son lit. Il s’apprêtait à en sortir les jambes, quand la porte s’ouvrit. Joy, l’air désespéré, en voyant son malade en train de se lever, lui cria presque de se recoucher. En même temps, elle semblait hurler à toute la ferme qu’Ys était réveillé.
Bon gré mal gré, le jeune Nalcien se recoucha. Il avait senti les ondes de panique et de joie qui émanaient de la femme. Cela ne sentait pas du tout bon. Encore moins si on ajoutait les bruits de pas courants, grimpant les escaliers. Il y eut au moins trois femmes et quatre enfants qui déboulèrent pendant que son infirmière le tançait d’avoir tenté de faire ce qu’il tentait de faire. Les hommes ne devaient pas être loin. Un flot contrasté de sentiments s’était soudain agrippé à la maison. Cela rappela au jeune homme que ces défenses mentales étaient totalement relâchées. Il n’y avait qu’une explication pour cela d’après lui. Il devait être détendu de chez détendu. Pourquoi ? Peut être parce qu’il ne se souvenait pas vraiment du combat. Il arrangea le problème. Emma l’interrogea sur son état. Il répondit du mieux qu’il pût, mais enchaîna aussitôt sur la question de l’état de santé de la marchande. Le silence de mort qui retomba dans la pièce. Quand la vieille lui annonça le décès sur-le-champ de bataille de l’ensemble de la caravane, Pokémons inclus. Seuls trois œufs avaient survécus. Nul ne savait à qui ils appartenaient. Les siens n’avaient eus que des blessures légères. Ils étaient tous sur pied. Lui avait dormit deux semaines complètes. Toute la ferme était inquiète, et avait priée pour qu’il survive. Le Nalcien fut abasourdit par la révélation. Avant qu’il ne puisse retrouver ces esprits, Joy lui tendit un verre d’eau. Il le but d’une traite. Sa tête devint lourde, il avait sommeil. L’eau devait avoir été droguée. Il replongea dans les bras de Morphée.



Il faisait nuit. Ys ouvrait tout juste les yeux. La chaise était encore vide. Le Nalcien pouvait le savoir, car un rayon de lune traversait le store. Monsieur Ker devait être le seul à occuper la salle alors. Pourtant, il repéra un parfum dans l’air. Il osa parler à voix basse afin de demander qui était là. Une ombre bougea et s’approcha. La personne était donc réveillée. Entrant dans la lumière, Rose, nue, les larmes aux yeux regardait le jeune homme blessé. Ys, dans d’autres circonstances, aurait été honoré de cela. Mais la douleur l’empêchait de penser à autre chose qu’à elle (la douleur), et à ce terrible drame. La jeune fille lui demanda de la faire devenir adulte, d’avoir avec elle des relations comme elle les avait surprise dans la grange. L’homme entra dans une colère noire, même si la douleur devenait insupportable s’il haussait le ton. Il renvoya la jeune fille s’habiller avant d’avoir froid et la menaça d’alerter toute la maison, si elle ne filait pas de suite se coucher. Alors qu’elle se retirait en pleurs, il rajouta que si elle voulait vraiment la chose, pourquoi l’avoir interdite à leur premier rendez-vous ? Se sentir prête juste parce qu’on est triste, cela n’était pas être prête, c’était idiot de sacrifier un moment si spécial juste pour se consoler. Il était prêt à écouter sa peine, mais pas à la résoudre par un autre problème.
Quelques dizaines de minutes plus tard, Emma entra dans la pièce. Elle portait une lanterne, un verre d’eau et des pilules. Avant qu’Ys ne pût lui poser la question, elle le remercia de ce qu’il avait dit à la petite. Elle était venue en pleurant la réveiller et avait raconté tout ce qui s’était passé dans cette chambre et toute la peine qu’elle gardait enfouie dans son cœur. Emma l’avait ensuite reconduite à son lit et se présentait maintenant à lui. Il avait dormit deux jours depuis son premier réveil. Elle lui apportait des antidouleurs afin de l’aider à finir sa nuit paisiblement. Le Nalcien, bien embarrassé, pris ces cachets et essaya de rendormir. Cela ne tarda pas et dix minutes après le départ de l’ancienne, il vivait déjà des rêves interdits.

...

Nouveau réveil. Nous sommes au matin. Deux des femmes font sa toilette, même la plus intime. Ys trouve cela gênant au plus haut point. Cela l’était encore plus de savoir que depuis le combat, elles faisaient cela. C’était encore plus humiliant de devoir rester sans rien faire quand des Pokémons venaient lui rendre visite. Ne pas pouvoir se lever, ni prendre soin d’eux. Etre entièrement dépendant des autres. Même le Togekiss venait lui apporter une dose de bonheur. Le Nalcien en était honteux, lui qui l’avait souvent repoussé. Même le Dracaufeu parfois passait à la fenêtre pour voir comment il allait. Et c’était sans savoir qu’en plus, pendant son sommeil, toute la ferme avait défilé dans sa chambre. L’humiliation à l’état pure pour ce jeune homme qui ne veut dépendre de personne. La tache finit, les infirmières se retirèrent. Ys but doucement sa soupe aidé par Emma. Puis vint les cachets contre la douleur. Il commença à prendre des nouvelles des membres de la ferme. Il n’avait pas passé les enfants, que Morphée l’avait déjà reprit dans ces bras.

...

Ys sorti de son inconscience une nouvelle fois. La douleur s’était atténuée, il y avait 3 œufs à s’occuper ? Ptiravi regarda le jeune homme se lever pour nettoyer les œufs. Il sortit de sa cachette, et sauta attrapant la poignée de la fenêtre. Il ne fallait pas plus que son poids pour qu’elle tourne. La fenêtre s’ouvrit tel un signal. Mais il fallut l’aide du Togekiss pour que le Miaouss et le Dynavolt. Le Nalcien alerté par le bruit, se retourna et approcha de la fenêtre. Il tomba sur les fesses lorsqu’un Togekiss surgit devant lui, laissant surgir de son dos deux quadrupèdes.
Bien entendu son cri de douleur fut entendu. Et on chassa les Pokémons de la maison.

...

L’étranger était totalement remit des ses blessures. Enfin de toute sauf une. Son cœur saignait encore. Il décida alors de partir se soigner auprès d’une autre de ses amies. Devant tout le monde réunit pour son départ, ses Pokémons lui apportèrent trois nouvelles Pokéballs. Le jeune homme les pris et constata qu’elles étaient pleines. Il fit sortir les habitants de celles ci. Un Ptiravi, une Ecremeuh, et un Togekiss en sortirent. Les tançant fortement, il se fit rappeler à l’ordre par les habitants qui l’avaient recueillit pendant ces quelques semaines. L’Ecremeuh était un cadeau pour service rendu, le Ptiravi l’avait choisit pour mère, comme le précédent comme compagnon. Il devait donc aussi lui revenir. Quand à l’oiseau, il n’appartenait pas à la ferme. Il était donc libre de choisir son maître. Ys laissa donc les trois œufs qu’on lui avait donnés comme butin de la lourde bataille.
Le premier était un œuf de Rattatta, le second donnerait naissance à un Ceribou, et le dernier serait un Mystherbe. Mais il n’en savait rien pour l’instant. Avec ses trois nouveaux compagnons, il n’aurait certainement pas le temps de prendre en plus soin des œufs. En plus, cela lui fera une raison de revenir.
Il commença à partir à pied, suivit de ses Pokémons quand le Togekiss lui rentra dans les fesses. Il recommença l’opération de ou trois fois avant que quelqu’un lui signale que si il le chevauchait, cela irait plus vite. Après accord de la bestiole, Ys rentra ses autres compagnons à l’abri, et s’envola.



_________________
[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Copie2designature
En cours:
Ys Ker
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 558

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Un lieu bien étrange (finit) - Page 2 Empty Re: [ Clos ] Un lieu bien étrange (finit)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum