[ Clos ] Empruns de fortune. [ Solo/ Contrainte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Empruns de fortune. [ Solo/ Contrainte]

Message par Invité le Lun 21 Mar 2011 - 20:50



    Tous deux à dos de nos cheavautruches, Evangeline et moi-même nous évadions du château où nous avions grandis, accompagné de mon Pokémon Kuro, un Absol fidèle et courageux. Par chance les gardes n’avaient pas encore remarqués notre escapade et nous avions déjà grignotés quelques kilomètres. La première chose à faire était de nous trouver une nouvelle identité. J’avais longuement réfléchis et mon nom avait déjà était choisis il y a fort longtemps, il ne manquait plus qu’Evangeline. Pour ma part se sera Loutène. Quant à ma servante, silencieuse et pourtant si mystérieuse choisit le nom de White. Cela lui allait très bien et d’ailleurs, je me permis de lui en faire la remarque. Vue le rouge pale qui était monté sur ses joues, j’en concluais que mon commentaire lui avait fait plaisir. Toute frétillante, un sourire c’était miraculeusement dessiné sur son visage. Cela faisait peut être plus de trois voire quatre ans que je ne n’avais pu apercevoir un de ses magnifiques sourires. Le cœur chaud et les pommettes rosé, je ne détacher pas les yeux de son petit minois dont j’avais eu la chance d’être accompagné depuis si longtemps. C’est une vilaine brise, tout droit sorti du fond de la montagne qui me sortis de mon emprise visuel. Un si grand froid, je n’en avais jamais ressenti. Peut-être que les murs des citadelles étaient une bonne chose… Regrettant soudainement la belle vie de la seigneurie, je me retournai en contemplant, surement pour la dernière fois, la silhouette épaisse des deux grandes tours de l’étage. Evangé.. Enfin White croisa mon regard et sans dire un mot me fit oublier tous mes soucis…Tout ça c’était du passé, l’avenir était droit devant ! Hors de question de faire demi-tour a moins de devoir faire face à mon cher père qui m’enfermerait surement a vie. Kuro, de son coté, puissant et aussi rapide que nos montures, suivait le rythme la langue pendante. Alors que le ciel au-dessus de nous s’affaissait devant nos yeux, très vite, même plus vite que prévue, la vallée normalement baignée de soleil fut rapidement recouverte d’un épais brouillard. Toute ma tunique blanche fut trempée. Mouillé jusqu’à l’os j’ordonnai a mon chevautruche d’accéléré pour qu’on sorte de ce nuage le plus rapidement possible, voilà  un bon moyen de choper la mort. Cependant, celui-ci, n’eut pas l’audace d’augmenter sa vitesse, et au contrainte, commençait à ralentir petit à petit. Quoi de plus pour me mettre en colère… Irritais, rageant et pestant de tous les côtés, j’asséné encore et encore des coups de talon dans le flan de l’animal qui, semblait –il, se refuser à bouger. Grognant de plus belle, White s’approcha gentiment de ma monture et de la paume de sa main caressa avec douceur son bec rêche et sans y comprendre quelque chose la bestiole se remit à bouger d’elle-même. Surpris par une si belle compréhension, j’en grimaçai de jalousie, comment elle avait pu le faire alors que moi j’avais pitoyablement échoué… Quoi de plus humiliant qu’une jeune fille qui vous vol la vedette. Boudant pour la troisième fois de la journée, je laissais tranquillement l’oiseau prendre les devants et me laissais dégouliner sur place. Même mon Absol était trempe, l’odeur qui s’échapper de son corps était horrible, lui qui n’avait jamais pris une seule gouttes de pluie de sa vie. Je comprends maintenant un peu mieux pourquoi mes parents refusé qu’il sorte. POUAH quelle odeur…. C’est alors que les nuages se relevèrent d’eux même. Néanmoins le soleil avait complétement disparut, rien ne pouvait nous sécher… Serrant des dents pour ne pas hurler j’aperçus non loin un petit village. Une épaisse fumée s’échapper de l’un des toits, ce qui indiquer une source de chaleur, plus communément appelé du feu. Alléluia ! Je frappai une nouvelle fois mon chevautruche pour atteindre l’entrée du village le plus vite possible. A chaque pas le village devenait un peu plus grand, m’offrant une nouvelle vue de mon peuple. Les maisons en toits de chaumes brillaient par l’eau de pluie et donné un petit quelque chose à la petite cité. Une fois à intérieures nous déposâmes nos montures et les attachèrent a un long tronc de bois et partîmes nous refugier dans une cahute rustique qui sentait terriblement mauvais. Je m’en bouchai le nez, les paysans me fixèrent un moment et White leurs expliqua que j’avais des allergies. Qui était tout a fait faux, je suis en parfaite santé. Dès que Kuro pénétra dans l’habitation l’odeur nauséabonde doubla et mes doigts n’arrivent plus à retenir mes narines bouchées. Rien à faire, il fallait que je respire ce parfum de bouc poisseux qui me donner la gerbe. Une petite fille, pas plus haut que trois pommes s’approcha timidement de moi pour regarder ma tunique royale. Une frayeur monta en moi et d’un coup sec me relevai pour sortir de la cabane. Il fallait trouver d’autre vêtement, et vite ! Sans faire attention je criai le nom d’Evangeline qui bien sûr, calme et posé ne me répondit pas. Je criai ensuite White, et à ce moment-là qu’elle sorti pour me faire face. Là, je lui expliquai dans les moindres détails pour inquiétude et tout en restant silencieuse, comme à son habitude elle repensera dans la maisonnette et n’en ressortit qu’une heure après, en mains, des vêtements sec, propre, et prés a l’emploie. Se serait surement les seules choses qu’on se mettra sur le dos avant un long moment.  White les avaient remercié pour moi, et il était temps de partir. Changeant nos vieux vêtement en soies contre de tout aussi vieux bout de torchon, je fixais avec dégout la veste maronnâtes qu’un vieil homme avait eu la gentillesse de me laisser. Ce n’était qu’une question d’habitude me repait-ai-je jusqu’à que nous rejoignîmes nos montures qui s’abreuver timidement. Une chose et sur, j’avais encore beaucoup de chose à apprendre et à surmonter.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum