[ Clos ] [Match d'arène n°1] Frigide et Chaleureuse ! [PV Eeva]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Match d'arène n°1] Frigide et Chaleureuse ! [PV Eeva]

Message par Ishizu Yggdrasil le Mer 6 Avr 2011 - 19:24

Temps de neige


Le monde se divisait en deux. Un homme dans une cape de voyage couleur taupe était assis sur une barque de glace typique de la ville, la capuche parfaitement rabattu sur sa tête, cachant parfaitement son visage et tout signe distinctif le caractérisant. Seuls chose visible dépassant de sa tunique étaient ses mains gantées de cuir. On aurait presque pensé à un prophète avec son baluchon et la chose de grande taille emmitouflée dans un tissu bleu nuit, comme un bâton de marche qu'il aurait caché de la vue de tous, mais en un peu plus épais. Il ne disait mot et avait la figure penché en avant, l'ombre de sa capuche duveteuse cachant donc son visage déjà peu visible. Le maître de l'eau qui lui servait de rameur faisait avancer le radeau de glace, rentrant par les portes maritime de la cité. Ces dernières s'écartèrent, et de ce blanc opaque se divisant en une double muraille naquit la ville de Fla'Or. La cité de l'eau la plus réputé pour sa bibliothèque et son architecture de glace. Il y fait si froid qu'habiter des maisons faites d'eau congelée n'est pas un souci. Le personnage attendait patiemment, sans faire de gestes. Quand enfin il fut débarqué à bon port, il déposa quelques pièces dans la paume de la main de son passeur et s'arrêta un instant sur le quai afin de regarder cette cité géante. Elle n'était vraiment pas commune, et afin d'ajouter à son charme glaciale, il neigeait, une poudreuse se formant à la surface de tout, formant une couche de coton léger qui allait jusqu'à s'échapper de sous vos pieds pour voleter autour de ce dernier. Le genre de duvet perle qui s'accroche à vous et vous recouvre la base d'un homme très rapidement, poudre qui tombera facilement après un petit époussetage, ce que le type ne fit pas. Il marchait dans ces rues froides et abandonné de toutes vies. Il est sûr que lorsque le ciel affiche la nuit la plus totale sans aucune lune, il est presque certains de ne voir personne dans ce genre de rue. Ces dernières, sombres et austères à ce moment du jour, ou plutôt de la nuit, sont simplement éclairé par de petites lumières à chaque rue, particulièrement espacé entre elles, donnant l'impression que les ténèbres sont bien plus envahissantes que les lueurs de ces lampes de verre.

L'homme savait ou aller, tout du moins, il n'était pas bien compliqué de repérer une arène avec les pancartes indicatives. Et puis, un dôme de glace ne passe pas inaperçue, même de nuit et sans lumière, sa couleur pâle se remarque d'assez loin. L'homme avançait, ses bottes s'enfonçant dans la neige légère, laissant des traces qui finissaient par être rapidement recouvertes par la neige dont les gros flocons de la taille d'une cerise remplissaient les trous ainsi formés. Et plus la personne inconnue avançait vers la zone de challenge et plus le vent se faisait sentir. De même, la température était basse, mordant le corps des hommes peu habitué à ce genre d'accalmies.
Enfin ! Voilà l'antre du champion de ce lieu. L'étrange personnage avançait d'un pas assuré, tranquille en soi, ne buttant pas sur une dalle et n'étant pas ralentie par cette neige qui commençait à être dense. Il avançait tranquillement, caressant sa poitrine, ou plutôt, une chose longiligne qui ondulait sous ses vêtements. Sa main passa sous sa cape et se posa sur ce qui semblait être la tête de la chose aux allures de serpent. Il monta les marches tranquillement, marches qui permettaient d'accéder au dôme, débouchant sur un chemin de glace entouré d'eau. Cette ville et particulièrement bien construite, dans un style très en beauté, mais qu'est-ce qu'autant de maîtrise qui peut s'avérer un tant soit peu inutile si cela vient à fondre ? Enfin, cela ne risque certainement pas d'arriver, mais ne sait-on jamais.
La chose s'agita un instant, ressentant comme une présence familière. Un chant cristallin leurs parvint, et des flots se dessina un serpent d'eau, ou plutôt un dragon sans bras ni jambes. La créature devait être bien grande et elle venait de sortir de l'eau, s'envolant dans les airs à l'aide ses pouvoirs météorologiques et de ses ailes situés au niveau de ses oreilles. Le Draco disparu, laissant pour seul souvenir à l'un de ses congénères un possibilité de ses futurs pouvoirs : voler. L'enfant se glissa de nouveau sous la cape, se baladant sous les vêtements du garçon jusqu'à retrouver sa chaude place près du cœur de l'homme, car oui, c'était un torse plat qui se dessinait sous les vêtements.

Ishizu Yggdrasil était son nom, Flamenois, jeune adulte résigné à faire la conquête des badges, choses pour laquelle il était parti de chez lui, choses qu'il n'avait jamais eu le temps d'appréhender. Les guerres et les multiples diversions de son périple lui ayant empêché de s'adonner à cette recherche de reconnaissance auprès des champions. A présent qu'il se trouvait être un traître à son peuple, il n'avait plus aucune obligation militaire, de même, il avait du d'abord passer voir Tyla pour lui offrir un petit quelque chose pour une raison propre au jeune homme. Il entrait dans ce bâtiment, se demandant bien si le combat s'effectuerait en ces lieux. Après tout, il s'en fichait, le principal pour lui était de battre son futur adversaire, du moins s'il le pouvait. Pour sa propre sécurité, il resterait camouflé. Personne ne pouvait l'obliger à se dévêtir, même pour un combat à la loyal, il remonta d'ailleurs le foulard qui lui ceignait le cou. De toute façon, il faisait trop froid pour qu'il puisse accepter le fait qu'il retire son manteau large. Il faisait nuit et il était trop tôt dans la matinée, le propriétaire des lieux ne devait pas se trouver ici en ce moment même, à moins que cela ne soit une coïncidence. Ishizu avait prévu de rester là, debout jusqu'à l'arrivé de son prochain adversaire. Il avait appris la patience, c'était d'ailleurs une vertu à avoir pour la maîtrise de son arme à distance, et pour la vie de tous les jours. Il attendrait, des heures s'il le fallait, il ne se souciait guère du temps que cela prendrait. Il ne savait même pas s'il aurait affaire à un jeune ou un vieux, à un homme ou une femme, tout n'étais que suspense, et c'est ça qui l'exaltait.

_________________
— Je ne m'investis que pour conduire le monde actuel à sa perte !
avatar
Ishizu Yggdrasil
Informations
Nombre de messages : 1284

Fiche de personnage
Points: 90
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène n°1] Frigide et Chaleureuse ! [PV Eeva]

Message par Eeva Slanzar le Sam 9 Avr 2011 - 15:54

Le lendemain de son retour d’Arkan, c’est avec une sérieuse gueule de bois qu’Eeva s’éveilla. Elle ne s’était pas souvenue des évènements de la veille, mais vu la tête qu’avaient fait ses pokémons, il y avait fort à parier que cela ne devait pas être très glorieux. Il y avait eu quelques jours de calme, avec les défis habituels, notamment celui avec une dresseuse qui lui avait plut dans son style. Quoiqu’il en soit, en quelques jours, de détails de tous les jours rappelaient à Eeva la triste réalité des choses. Le Destin lui avait coupé l’herbe sous le pied, emportant avec lui les vies qu’elle comptait faucher elle-même. Voilà pourquoi elle avait bu, déclenché une bagarre de bar, détruit le bâtiment dans le duel et était revenue d’une humeur exécrable. Enfin… Eeva était très contrariée. C’était injuste, on l’avait privée de sa revanche… Elle qui comptait mettre la ville à feu et à sang… Mais tout cela ne servait plus à rien, il n’y avait plus personne sur qui exercer sa vengeance et l’assouvir sur une personne qui n’avait rien à voir dans cette affaire ne l’intéressait pas. En tout cas, elle passait ses nerfs sur les pauvres dresseurs venus s’enquérir d’un badge. Ou pas, pour cette fois ; Eeva se montrait effroyable. Enfin… Le dernier dresseur de la matinée, quitta l’Arène, la tête basse. Il était venu avec un Goupix et un Cotovol. Ca avait été un carnage. Bref, la pause de midi aidant, la rousse alla indiquer la fermeture de l’arène jusqu’aux horaires de l’après-midi. Car oui ! Elle ne s’était pas gênée pour donner ses horaires ! Elle passa la pause à regarder la Lohklass promener la Givrali entre les icebergs, alors que Farfuret la pourchasser en sautant d’un monticule de glace à un autre. Elles passaient de plus en plus de temps ensembles ces dernières semaines, à croire que quelque part, elles la fuyaient. Où plutôt, qu’elles ne souhaitaient pas sa compagnie.

Eeva ne savait qu’en penser, ni qu’en faire. Eeva les regardait. Mais elle n’eut guère le temps de pouvoir faire autre chose, l’un des employés de l’arène, l’éternel arbitre vint la déranger. Les journées passaient ainsi… Ce n’était que le soir qu’elle pouvait de nouveau être tranquille avec ses pokémons qui se tenaient autant que possible loin d’elle. Les évènements qui s’accumulaient commençaient à être lourd et à travailler la rousse. Tard dans la nuit, la Lokhlass plongea et disparut dans le bassin, alors que la Farfuret s’était creusé une tanière avec la Givrali. Pour sa part, Eeva était toujours à la même place, un fauteuil aux couleurs de l’arène, très confortable. Elle n’était pas dans l’arène même, mais dans une arrière salle, disons, une salle de repos. La pièce était immense. En réalité, lorsque l’on observait le dôme, c’était plus cette salle qui occupait tout l’espace. L’Arène n’était qu’un petit stade avec des gradins. Eeva passa la nuit à réfléchir à toutes sortes de chose. Tôt le matin, elle entendit l’arbitre ouvrir les portes de l’Arène. Il ne fallait pas croire, Eeva n’était pas du genre à flemmarder. Mais à cette heure-ci et de ce côté de la saison, le soleil tardait à se lever. Eeva, elle avait passé une nuit blanche ; la rousse avait pourtant le teint frais comme une rose. Elle entendit le son cristallin du carillon des portes de l’Arène. Il y avait déjà un challenger. Qu’importe, il attendrait. C’est ainsi qu’il dû attendre le lever du soleil, soit trois heures environ. La rousse n’avait aucun scrupule à agir ainsi. Après tout, elle pouvait bien faire ce qu’elle voulait, l’endroit lui appartenait. Ce n’est donc qu’après ces trois heures d’attente que l’arbitre annonça la bienvenue et l’arrivée du Champion de Fla’Or au ‘nouvel arrivant’. Eeva daigna se montrer enfin, habillée de son éternel pantalon gris-brun sombre et d’un simple haut rouge sang. Sans chichi, sans mise en scène. Comme si elle n’avait que ça à faire…

« Tiens donc, on craint le froid ? Si tu es trop fragile, tu peux toujours faire demi-tour Challenger !
Dans le cas contraire, ce sera un match en un contre un en trois manches. Et si cela ne te plaît pas, tu peux également faire demi-tour et rentrer chez toi. Si tu comptes toujours rester, c'est à toi d'ouvrir le match. »


Accueil glacial, digne du badge de Fla’Or.


Dernière édition par Eeva Slanzar le Ven 15 Avr 2011 - 0:15, édité 1 fois (Raison : Oubli de phrases)
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 391

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène n°1] Frigide et Chaleureuse ! [PV Eeva]

Message par Ishizu Yggdrasil le Jeu 14 Avr 2011 - 23:24

Prohibited

L'homme acquiesça du chef. Il ne comptait pas se dévêtir, il n'avait pas froid, mais seulement grâce au manteau épais qu'il portait. Il était toujours immobile et n'avait pas bougé depuis le temps, enfin, un peu. Il s'était juste assis sur les genoux, en position normal de salut pour pratiquer un art ou pour se présenter auprès d'une personne. Il avait réprimé les douleurs et les crampes en restant complètement silencieux, paraissant impassible depuis tout ce temps. Lorsqu'elle arriva enfin, car oui, c'était une championne, il se releva. Il releva d'abord le genou droit, posa une main dessus, et s'appuya dessus pour l'aider à se relever. La forme longiligne se déplaçait encore sous les vêtements du jeune homme, s'amusant à s'immiscer dans les endroits les plus inopportuns de son torse. Voilà une petite malicieuse qui lui passait sous les bras pour le chatouiller, divaguait vers le bas des reins pour le faire frémir et remontait lentement son échine histoire de le déranger un peu plus. Son buste était devenu un terrain de jeu vivant pour le serpent. Enfin, si l'adulte laissait faire cette femelle c'est qu'il le voulait bien non ? Bah, au moins, si elle avait un peu plus confiance en lui en étant au plus proche du cœur du jeune homme, elle arriverait à se sentir bien dans son équipe plus rapidement.
La jeune femme lui avait imposé les conditions, cependant, il ne se dévêtirait pas pour elle, à présent qu'il avait vu le visage de sa futur adversaire, dont-il avait eu du mal à reconnaitre à vraie dire depuis, il c'était décidé à ne pas se montrer. Arriverait-elle à reconnaitre sa voix quand il donnerait des ordres ?
Avant de ne donner des ordres, il faudrait peut-être que leurs Pokémon face leurs entrées sur le terrain non ? Il ne pouvait pas envoyer n'importe lequel de ses compagnons avant de ne connaitre ceux de son adversaire.

Ishizu connaissait déjà deux Pokémon de cette femme, mais en possédait-elle d'autre ? Certainement. D'ailleurs, s'il avait bien réfléchi, vu l'arène de glace et les deux types de Pokémon vu la dernière fois, il n'y à pas de doute sur l'élément qu'elle semble le mieux maîtrisé. Il garderait son Pokémon le plus apte et le plus utile contre ce type en tout dernier, au cas où cela tournerait mal. Il s'était légèrement avancé, histoire d'être bien dans la zone de combat. Ses pas était inaudible, le son complètement tue par le sol verglacé, pourtant les bottes du jeune homme auraient du provoquer un petit claquement. En fait, à chacun des pas du jeune homme, il faisait fondre la glace qui se trouvait juste en dessous afin de ne pas glisser ou bien tomber. C'est vrai, cela aurait paru bien moins classe non ? Ainsi, à chacun de ses pas, il formait une légère alcôve dans le sol glacé, presque imperceptible à l'œil nu et encore plus de loin. Bien sûr, cela formait une fine flaque d'eau qui ne dépassait pas le millimètre de profondeur. Eau qui se gelait bien assez vite après son passage.
Il attendait un coup d'envoi, le signal de départ, le fameux start, l'accord de l'arbitre, quelque chose. Il n'était pas pressé, et il enverrait l'un de ses deux autres compagnons en fonction du Pokémon adverse. Après tout, un champion doit toujours envoyer son premier combattant, sauf si le dresseur impatient n'arrive pas à attendre. De même, le champion ne peut pas effectuer de switch, sauf bien sûr s'il possède des attaques comme relais ou demi-tour. Enfin ! La encore, il s'agit de règle bien spécifique à un pays, et rien ne dis qu'il s'agit des mêmes lois de combats ici. Qui allait-elle envoyer ? Allait-elle s'énoncer sur les règles différentes de son pays ?

Effectivement ! Elle venait presque de lui ordonner de commencer. Et bien ! Que d'invectives ma foi. Ishizu ne réagirait pas au quart de tour, d'ailleurs il ne bougea pas d'un pouce. Au bout d'un instant il tendit le bras en avant et laissa le serpent qui lui tournait autour se frayer un chemin dans ses vêtements jusqu'à enfin sortir de sa manche. Elle s'enroulait autour de son bras, tel une plante vivace et curieuse. Elle refit le chemin inverse et descendit le long de la jambe du garçon pour enfin atteindre la surface du sol, gelée. Elle n'aimait vraiment pas ce toucher glacial. Elle parcourue une courte distance, restant le plus proche du garçon si possible. Elle était encore pas mal craintive et chétive, et pourtant il l'envoyait au combat. Était-ce une preuve de maltraitance ? Connaissant le jeune homme, elle savait que non, il avait juste une idée derrière la tête. Il attendit patiemment l'arrivé de son adversaire. Quand la jeune femme appela son Pokémon, ou tout du moins demanda à ce qu'il rentre sur le terrain -il se fichait bien qu'elle parle ou qu'elle ne fasse qu'un simple geste, tant est que le coup d'envoi fut tout de même donné-, le jeune homme parla d'une voix calme et posé.

- "Olympe ! Et si tu nous montrais ta cage-éclair ?"

La petite dragonne se recroquevilla sur elle-même et de ses oreilles de nacre blanche se dispersa des ondes électriques qui vinrent à s'incruster à-même la glace. La surface tout autour d'elle sur un rayon de plus ou moins cinq mètres était à présent recouverte d'un piège paralysant. Peut importe que l'ennemi viennent de devant, de derrière, de dessus ou de dessous, que la glace se brise ou non, il faudra bien que son adversaire touche cette zone piégé. Et si le Pokémon en question compte exécuter une attaque de distance, alors Ishizu rappellerait très rapidement sa Minidraco au profit de son autre compagnon. En fait, la petite créature ne risquait trop rien dans le cas ou elle serait retirée prématurément sans subir de dégât. Si son adversaire essayé une attaque de priorité tel que poursuite, la seule technique qui permet de toucher avant un rappel, alors Ishizu aurait entrainé son adversaire dans le piège car cette dernière attaque et de type physique, et de ce fait, il devrait donc traverser le champ électrique qui paralyserait son corps. Un plan sans faille ? Il y à toujours une faille, cependant même le créateur ne peut pas connaitre toutes ses faiblesses. Ce que savait Ishizu, c'est qu'il avait déjà vu cette technique d'électrocuter la glace afin de la faire véhiculer des particules d'énergies instables. Il avait vu Olympe se défendre, lorsqu'elle était encore sauvage, face à des adversaires sur son bout de glace. Elle rejetait cette énergie, et quand bien même le Pokémon brisait la glace, l'électricité se diffusait dans le corps de l'adversaire. Le grand avantage avec les Minidraco, c'est leurs mue fréquente qui guérit ainsi leurs problèmes de statut, ce qui, en soit, les protèges de leurs propres électricité. Il n'y à que deux solutions, ou trois plus accessoire. La première et d'attaquer de front et de risquer de se faire paralyser, la seconde est d'attaquer à distance. Dans les deux cas le serpent reviendra en arrière pour laisser la place à un autre. Le troisième cas serait que l'adversaire choisisse d'user d'augmentation de statistique, ce qui représente une solution auxiliaire, une sorte d'attaque à retardement.

_________________
— Je ne m'investis que pour conduire le monde actuel à sa perte !
avatar
Ishizu Yggdrasil
Informations
Nombre de messages : 1284

Fiche de personnage
Points: 90
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène n°1] Frigide et Chaleureuse ! [PV Eeva]

Message par Eeva Slanzar le Jeu 21 Avr 2011 - 11:28

Le bonhomme bougea enfin, signalant qu’il était d’accord. De toute façon, qu’il le soit ou non c’était pareil, Eeva se moquait de l’issue de ce combat, il arrivait même qu’elle ne combatte pas sérieusement et il y avait tout à parier qu’elle était de cette humeur là aujourd’hui… Dans ces cas là, le badge –si badge il y avait- ne valait pas autant que lorsqu’elle se donnait comme il se le devait. Mais bon, qu’est-ce que cela changeait de toute façon ? Rien pour Eeva. Ce travail n’était qu’une couverture et n’avait pas de réelle importance. Même si la conserver était vital pour elle. Et puis, il fallait bien laisser un ou deux challengers gagner de temps en temps… Le froid qui régnait dans l’arène s’intensifia mais la rousse commençait à y être habituée, au point de pouvoir porter son ensemble habituel composé d’un débardeur rouge et d’un simple pantalon brun gris et des bottes noires. Le froid jouait énormément sur le moral des adversaires et voir la Championne comme insensible au froid devait en rajouter. Cela jouait sur le moral et Eeva ne s’en privait pas. Elle était donc là, bras nus, insensible au froid tandis que son adversaire du moment se cachait sous des couches de vêtements. Mais bon, elle s’en fichait bien. Toutefois il fallait l’avouer, Eeva ne restait que peu de temps dans l’arène à la température polaire avec ces vêtements là ; les matches étaient souvent très courts et finissaient avant qu’elle n’ait réellement froid. Même si au début elle avait eu un peu de mal à s’y habituée, elle y était maintenant et s’entrainait à le supporter. Enfin bref, il faisait très froid et elle était aussi couverte que pour aller à la pêche. Et enfin, le dresseur, qui paraissait jusque là complètement endormi, consentit à envoyer son premier pokémon sur le terrain. Ho ? Super, un vers de mer ! Eeva voyait souvent des draco dans la ville et ce petit là n’était pas à son avantage. La rousse leva un sourcil quant à l’ordre qui fut donné et se mit à rire. Sûrement un qui se prenait pour plus malin qu’il ne l’était réellement, à croire qu’il ne savait pas qu’un Champion était un vrai dresseur entrainé… Et qu’il ne pensait Ô grand jamais à s’entrainer particulièrement sur ses points faibles !

C’était un rire doux et cristallin, un jour contre une nuit quand on la connaissait, où si on se rappelait un match précédent contre des pokémons très peu doués pour le combat… Mais bon. Elle n’était peut être pas un cas totalement désespéré finalement… Elle laissa sont premier pokémon apparaître de lui-même. Comme par transmission de pensées, une Givrali apparut à son tour aux côtés d’Eeva et sauta au dessus de l’eau pour atteindre une première plateforme. D’elle-même, elle fit s’abattre sur le terrain un torrent de grêles blessantes. La petite banquise verglaçait, mais Givrali était parfaitement à l’aise. Après tout, c’était son environnement. La grêle qui s’abattait violemment dans l’arène lui donnait un avantage, celui d’empêcher les pokémons adverses de viser correctement, ainsi que celui de renforcer son élément type, même si elle n’avait certainement pas besoin de cela contre le minidraco. Conformément à l’ordre de sa maitresse, la Givrali sauta sur la petite banquise… Marchant directement dans le supposé piège. Sauf que bien sûr, elle n’était pas spécialement sensible au type invoqué, de plus, le niveau d’entrainement du petit dragon ne devait pas être suffisant, car la Givrali ne sentit strictement rien. On voyait peut-être quelques étincelles à chaque pas, mais l’attaque était inutile. Brillant un instant d’une magnifique lueur bleu glace tirant sur le blanc neige, Givrali invoqua un vent particulièrement puissant et glacial, affectant toute l’arène. Tout cela était arrivé très rapidement et il y avait peu de chance pour que le dragonnet ne s’en sorte, les pokémons de Champion étaient toujours très entrainés et son adversaire n’était clairement pas à son avantage. La Givrali pourtant ne tirait aucun plaisir à mettre hors combat ses adversaires, surtout les jeunes, mais elle était là pour ça… Même si la façon de faire de sa dresseuse lui déplaisait fortement. Cependant, on ne pouvait rien en deviner, aussi loyale qu’elle était, Givrali ne désobéissait jamais. Et la Championne justement, observait tranquillement le déroulement du combat. Il arrivait qu’elle ne laisse ses pokémons combattre seuls, ils savaient ce qu’ils avaient à faire et elle supervisait. Si les choses tournaient mal, elle reprenait les rennes. Mais pour l’heure, elle laissait faire sa Givrali.
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 391

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène n°1] Frigide et Chaleureuse ! [PV Eeva]

Message par Ishizu Yggdrasil le Mar 26 Avr 2011 - 1:32

Leave out all the rest

Les petits morceaux de glace tombèrent du ciel, produisant un petit bruit de choc avec le contact de la glace. Un grêle artificielle soutenue, et tout ça sous le dôme de glace. Ishizu rit intérieurement, la nature fait parfois bien les choses. Il vit le Givrali avancer et rentrer dans son piège. La cage-éclair n'a pas marché ? C'est tout à fait normal, elle n'a pas était lancé par une vraie créature. Le piège n'étant pas une zone paralysante mais tout simplement un leurre, un attrape-nigaud. Le vent-glacé lancé par le renard de glace enveloppa de glace le serpent factice animé d'une fausse vie. Le bloc gelé et compact que formait alors le petit dragon se fendit, et se brisa en morceau. Le corps actuellement présent s'évapora dans un panaché de fumée, telle une illusion.
Il avait était convenu que Minidraco devait, avant le début du match, déjà se trouver sous l'eau. L'animal avait donc largement eu le temps de se faufiler dans la flotte depuis tout ce temps, ayant par ailleurs créé un clone d'elle-même. Le double était bien plus faible et lui avait retiré un quartier de son énergie, mais il avait était nécessaire. La technique fut la suivante. Le clone était apparut sur le terrain comme étant la vraie créature et avait créé un faux piège. En fait ce fut le Minidraco, en dessous de la glace, qui avait lancé les vibrations électrique en direction de la surface, d'où la puissance largement diminué mais peu importait en fait, il fallait faire croire que le clone avait lancé cette attaque. Ce dernier n'étant pas animé d'une âme ni de sentiments propres, il n'est qu'une poupée qui remplace le réel, crée par ce dernier, une sorte de dédoublement. L'être factice fut donc paralysé, mais cela importait peu, en fait, il suffisait pour lui qu'il ne bouge plus.
L'adolescent avait pu prendre connaissance des capacités de la petite lors de son voyage d'Arkan à Fla'Or. Un dresseur doit, après tout, savoir tout ce qu'il y à apprendre sur ses Pokémon, non ? Cependant, cette capacité inhabituelle chez la lézarde lui avait mis les neurones en hyperactivité. Il en était venu à la simple conclusion qu'elle devait tenir ça de gêne héréditaire, cependant, bien que l'hypothèse soit plausible, il est bien possible qu'un dresseur ait appris à ses parents ou à elle-même à se servir de ce genre de capacité. Il existe toujours la possibilité qu'elle ais put développer cette capacité seule et sans aide. On raconte que certains éleveurs arrivent à faire ressortir des gênes uniques chez certains Pokémon, ces derniers possédant une ou des attaques totalement uniques.

- "Et maintenant, brise la glace Olympe !"

La zone électrifiée s'illumina soudainement. La glace vira du bleu verglacé au bleu rougeoyant. La glace se brisa en mille morceaux sous les pattes du Givrali, et un torrent de flamme bleu orangés montèrent en colonne, telle une danse mortelle. Le jet de flamme se stoppa soudainement, laissant voir un trou aberrant sur la glace. Une Draco-rage, ça ne pardonne pas, et le pire dans tout ça, c'est qu'elle inflige des dégâts constant et habituelle, pour quelconques créature que ce soit. Très utile dans certaines situations désespérées. En l'état actuel des choses, il s'agissait plutôt de faire fondre cette glace plutôt qu'autre chose. La Draco-rage est une attaque redoutable, reconnu par tous et particulièrement populaire à cause, ou grâce, au multiple regroupement de Leviator. Ces derniers sont certainement les maîtres en la matière de ce genre de technique, comme inscrite dans leurs génomes. Ou était passé le Givrali ? Qu'importe, en vérité, qu'il soit sous l'eau ou sur la banquise, caché derrière des volutes de fumée provoqué par la fonte soudaine des glaces, sa position n'avait pas de réelles importances.
Le serpent sortit de l'eau, le vrai cette fois. Cependant, l'inconnu rappela la créature par son surnom, cette dernière se faufila, à travers la grêle, jusqu'à lui, s'enroulant autour de sa jambe jusqu'à atteindre son torse. Elle n'était pas spécialement épuisée, mais elle venait d'user de techniques particulièrement éprouvantes.

Le protagoniste sous son épais manteau attrapa une autre Pokéball qu'il lança en l'air. Dans un éclair blanc apparu une créature humanoïde. Elle planait au-dessus du sol et semblait dormir, les yeux clos, les mains jointes. Lorsqu'elle ouvrit finalement les yeux, une onde psychique s'échappa tout autour d'elle, repoussant la grêle et tout ce qui aurait put se trouver un peu trop prés d'elle. Elle pouvait sentir la présence d'un Pokémon par ici, elle pouvait l'analyser, elle pouvait aisément découvrir sa nature et ses capacités. Aussi calquât-elle la capacité spéciale de son adversaire fort utile sous ce temps de grêle. Autant jouer à deux à ce petit jeu là, non ? Son corps commença à miroiter, le rideau neige faisant effet, et bientôt un voile semi transparent et blanc la recouvrit, comme si la grêle qui tombait était en train de lui confectionner une nouvelle tenue.
C'est toujours une belle particularité qu'on les Pokémon de posséder des capacités spéciales, surtout que contrairement à ce que tout le monde pense, chaque Pokémon possédé toutes ses propres capacités. Le fait est qu'il en préfère une à l'autre, abandonnant souvent et oubliant qu'il peut user de ses deux particularités, ou plus s'il en possède plus. Yume-Mugen savait qu'en elle résidait une troisième capacité outre Calque et Synchro, mais elle est tellement bridé que sa découverte prendre du temps. Enfin, tant est qu'elle attend patiemment un ordre. Il arriva, mais il fut lancé mentalement. Elle ferma une nouvelle fois les yeux, comme si elle entrait en transe, et une nouvelle vague psychique s'échappa. Une fois la Plénitude placé, elle pouvait commencer le combat. Enfin, d'autre ordre suivirent, tout aussi passif que l'autre.
Elle étendit ses bras autour d'elle et un cercle d'étoile l'enveloppa, tel un cerceau. A présent, quelconque attaque qui lui seraient portés ne pourrait pas frapper avec des coups critique causé par la chance. Le but de cette aura étoilé était d'empêcher toute chance d'opérer. Par la suite, elle joint ses mains en face d'elle, comme pour prier, fermant tendrement les yeux. Sont corps disparu derrière la grêle, devenant brouillard et illusions Alors que de multiples Gardevoir naissaient ci et là, toutes plus ressemblantes les unes que les autres, l'originelle priait. Cependant, tous ses reflets effectuaient la même action qu'elle. Parfaitement indissociable parmi une dizaine de femme blanche disposé ci et là à plus d'une vingtaine de mètre de distance les unes des autres. Le fait est que, tant bien même on aurait essayé de voir comment la vraie se déplacer, il n'aurait pas était possible de la suivre puisqu'en fait, elle s'était simplement téléporté, et chacune de ses doublures avait fait de même, rendant la dissociation quasi impossible en croyant chercher la vraie qui aurait put se déplacer. Aucune ne bougeait, toutes plus immobiles les unes que les autres.
Elle prévoyait d'agir ainsi, elle ne l'avait pas encore effectué, c'était sa vision du futur. Elle réussit donc effectivement à rentrer dans son état de transe et plaça donc sa Plénitude. L'Air Veinard suivis par la suite. Elle s'apprêtait à placer le reste de ses attaques, si on ne la dérangeait pas.


Dernière édition par Ishizu Yggdrasil le Lun 9 Mai 2011 - 0:33, édité 1 fois

_________________
— Je ne m'investis que pour conduire le monde actuel à sa perte !
avatar
Ishizu Yggdrasil
Informations
Nombre de messages : 1284

Fiche de personnage
Points: 90
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène n°1] Frigide et Chaleureuse ! [PV Eeva]

Message par Eeva Slanzar le Sam 30 Avr 2011 - 18:58

Le vent et le mauvais temps, de la grêle, s’engoufrèrent dans l’Arène, refroidissant encore l’atmosphère. Eeva ne s’inquiétait pas pour ses pokémons car eux n’auraient pas froid, ce qui n’était pas le cas de ses adversaires. Après tout les types eau et glace étaient avantagés ici. La capacité naturelle de Givrali s’activa automatiquement et le clone disparut. Le Givrali n’en fut pas surprit, il avait bien sentit que la chose n’était pas vraiment vivante et il avait bien perçut la lueur sous la glace… Le vrai dragon brisa la glace, mais a vrai dire, il lui en fallait tout de même plus que ça pour le destabiliser ! De l’autre côté du terrain, Eeva restait… De glace. L’attaque suivante se fit un peu attendre mais la Championne anticipa sans problème.

« Tu sais ce que tu as à faire ! »

Avant même que la glace ne se brise, la renarde décampa et elle reforma d’elle-même une plaque d’où elle était en sécurité. Des flammes s’élevaient dans la zone où elle se trouvait il y avait un instant et au moment ou le Minidraco parut, Eeva bougea la tête d’un signe affirmatif, le signal qu’attendait Givrali. La renarde n’attendit pas plus longtemps et alors que le dragon sortait de l’eau une magnifique attaque Vent Glace le frappa. Impossible de l’éviter, alors que le dragon ne pensait qu’à retourner auprès de son dresseur, Givrali l’attaquait de dos. La glace, le point faible des dragons… Si ce n’était un autre dragon, mais pour l’heure il n’y en avait pas dans cette arène. Le Minidraco était déjà blessé par son leurre et cette attaque particulièrement réussie ne lui ferait pas de bien c’était certain. Mais après tout, il était très certainement moins entraîné qu’elle et cela se comprenait donc. Il n’était pas à son avantage ici. Le Vent Glace reforma la banquise, que la renarde rejoignit.

Le second adversaire de Givrali était un Gardevoir, pas de quoi s’affoler. Eeva constata que la première action de ce nouveau pokémon était de copier la capacité de Givrali. Sans émotion, sans sourire, elle trouva cela ridicule… On n’avait davantage que si l’adversaire était désavantagé… Ce qui ramenait donc les deux adversaires sur le même piédestal, encore que pas tout à fait, Givrali ne craignait pas le froid, pas comme son adversaire. La morsure du froid devenait difficilement supportable… Il ne suffisait pas d’apprendre de jolies attaques à ses pokémons, bien sûr que non… Il y avait toute une batterie de choses au moins aussi importante et l’environnement en était un. Quoiqu’il en soit, dès qu’elle était apparue, la Givrali s’était jeté sur la nouvelle arrivante avec une Vive-Attaque, rentrant de plein fouet dans son adversaire, ceci suivit de puissantes Morsures. Le visage lassé, Eeva se moquait intérieurement de son adversaire. Qu’est-ce qu’il croyait… Qu’elle allait gentiment attendre qu’il ne daigne attaquer ? En tout cas, l’attaque reflet arriva trop tard, la Givrali déjà au contact ne lâchait plus la Gardevoir. L’agilité de la renarde l’aidait, elle ne cessait de sauter de part et d’autres de la créature et de la mordre et quelques fois, entre une morsure et une attaque rapide, elle griffait la surface de la glace, lui envoyant des morceaux dans les yeux, un jet de glace bien placé.

Pour ce tour là, l’adversaire d’Eeva, trop sûr de lui, s’était montré trop lent. Eeva était un vrai requin. Mais ses réflexes de pirate ne l’avaient pas encore lâchée. On ne savait jamais a quoi s’attendre avec ces personnes et la rousse était aussi instable qu’une frêle couche de glace. On ne pouvait rien prédire d’elle, ni des ordres qu’elle donnerait à ses pokémons. C’était le problème de ce genre de personne, si imprévisibles qu’eux même ne savaient pas forcément ce qu’ils allaient faire. Eeva soupira d’ennui. Ce match venait à peine de commencer et elle avait déjà envie de partir en claquant la porte derrière elle. Quant à sa Givrali, elle ne quittait pas des yeux, ni d’aucun de ses sens la Gardevoir. Le match, par le seul comportement d’Eeva risquait de contrarier et contredire ce que son adversaire espérait ; elle ne donnait pas toute sa mesure et ne semblait pas spécialement encline à faire un match d’arène dans « les règles de l’art ».
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 391

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène n°1] Frigide et Chaleureuse ! [PV Eeva]

Message par Ishizu Yggdrasil le Lun 9 Mai 2011 - 1:13

Combat acharné

Elle venait de créer un joli bloc de glace sans même se rendre compte qu'elle venait d'attaquer le reflet du Minidraco causé par l'eau qui s'élevait hors du trou de la banquise à la fin de la Draco-Rage, eau encore bouillonnante, vapeur toujours abondante. Ce Givrali ne savait pas qu'il n'était pas dans les mœurs d'attaquer quelqu'un dans le dos ? C'était même très mal vu, encore plus si l'adversaire et censé revenir vers son dresseur, seule l'attaque poursuite est autorisé à faire ce genre de coup bas. Enfin ! Au moins, Ishizu avait fait travailler la faiblesse primordial de sa créature : le froid. Il fallait bien s'entrainer à résister à ses faiblesses, n'est-ce pas ?
Spoiler:
Et voilà que le renard de glaces attaquait la Gardevoir alors qu'elle n'a même pas eu le temps de dire ouf. Mais sait-il qu'elle n'utilise jamais sa vraie taille et qu'elle s'entoure perpétuellement d'illusions ? Depuis qu'elle est une Kirlia, elle exerce l'illusion sur les cinq sens, d'ailleurs, elle à beaucoup aimé le faire contre un Gallame, des humains qui voulaient s'en prendre à Ishizu, de multiples créatures et personnes. Les seules bestioles aptes à voir à travers ses capacités sont les Pokémon psy, les spectres et les ténèbres car pour eux les vois de l'esprit n'ont pas de secret. En vérité, Gardevoir et légèrement plus petite que ses congénères, et ce que croit mordre fermement le Givrali ce n'est qu'une partie de son illusions qui agit sur tous les 5 sens. Ishizu lui-même n'y voyait que du feu. Pour lui, elle se faisait simplement mordre en évitant tant bien que mal son adversaire. En vérité, une enveloppe qui la représentait se dessinait autour de son propre corps et créait une illusion parfaite. Seul un maître des esprits ou une personne fort doué dans le monde spirituel aurait put voir cette aura autour d'elle. Même si Ishizu aurait voulu refermer sa main sur le bras de la créature, il aurait empoigné du vide, enfin, il aurait la sensation du toucher, comme s'il avait bel et bien attrapé le membre vert, il aurait la sensation de l'odeur, du son, de la vision et du gout, tous auraient étaient trompés. Tous Pokémon psychique en est capable, cependant il faut savoir développer ce genre de couardise. Il s'agit en fait d'une sorte de Lilliput à l'envers, à l'inverse qu'au lieu d'agir directement sur le corps il s'agit d'une protection psychique aussi dure et sensible qu'un corps normal.
Oh ! Elle n'est pas inatteignable pour autant. Cette protection sensible est l'affaire que d'un ou deux centimètres de différence entre son vrai corps et celui factice. Du moment que l'on rentre dans ses illusions, on tombe dans son monde. Un véritable enchainement de pure illusions qui aura pour effet d'attaquer directement le cerveau de l'adversaire plutôt que son corps. Alors bien sûr, quand elle se faisait mordre, les crocs qui se plantaient dans sa protection dépassaient jusqu'à toucher son corps, mais c'était largement suffisant pour stopper quelques dégâts.

Il se la jouait donc au plus rapide ? Cependant, elle était bien plus rapide, d'au moins une petite centaine de place sur le classement des bestiaux les plus rapides. Elle n'avait pas chaumés durant l'absence ou elle avait disparu un bon moment de la vie du garçon entre sa phase Tarsal et celle Gardevoir. Afin de devenir forte, elle s'était entrainé, seul, mais elle avait aussi consulté les classements du pays. Oui ! Les bureaucrates s'étaient plu à ranger les Pokémon connu selon certain critères. Ainsi ils avaient tiré du lot ceux qui avaient le plus de potentiel aux niveaux de leurs puissance physique mais ils avaient aussi montré au grand jour la faiblesse de certains autres. Comment ce genre de classement est fait ? C'est fort simple, si l'on prend par exemple le caractère de poids, on n'a qu'à le peser sur une balance. Si l'on prend le caractère de défense, on mesure à quel point le Pokémon peut résister à des coups de plus en plus fort qui augmente très lentement. Pour le caractère de vitesse, on prend le Pokémon en question et on regarde sa vitesse de pointe ainsi que le temps qu'il peut rester à la même vitesse d'après certain exercices d'endurance. Les Pokémon les plus rapide et les plus endurant sont si rapide qu'il y à en à certain que l'on ne peut voir à l'œil nu, tel un certain Ninjask, l'un des plus rapide. Il est ainsi très difficile de le toucher. Quant-à elle et au Givrali, ils avaient une centaine de place de différence, bien qu'ils tiennent à peu près la même vitesse, cependant, elle tien un peu plus longtemps et reste plus rapide de quelques kilomètre/heure, ce qui n'est pas fort énorme en soit mais qui joue grandement pourtant lors d'un combat.
Ce que ne comprenait pas la Gardevoir, c'était l'attitude de son adversaire à vouloir la mordre. Les Givrali sont très mauvais pour les attaques physique pourtant, par contre ils sont parmi les vingt premiers dans leurs capacités à distance. Elle même fait parti de cette branche de puissant lanceur d'attaque qui affecte le cerveau ou le corps par de puissantes attaques à distance. Si ce n'était que par le type de l'attaque qu'il comptait lui faire du mal, il en était loin, il devait en être à sa cinquième morsure et tout ce qu'il avait réussi à faire c'est peut-être lui fatiguer un demi de son énergie. Cela aurait pu être bien pire sans sa protection d'illusionniste.

- *Il faudrait peut-être penser à attaquer, tu ne crois pas ?*

- *Attends ! Je finis de placer mes boosts !*

- *Je ne pense pas que ton adversaire te lâchera de si tôt. Et puis pourquoi tu en fais autant ? Je t'ai pourtant appris à attaquer quand le besoin est !*

- *Et bien, tu seras fort étonné que j'ai découvert une nouvelle capacité. Je savais que quelque chose dormait en moi, et je peux te dire que c'est fort utile regarde.*


Elle se mit à planer au-dessus du sol afin d'échapper à son assaillant le temps d'un instant. Des ondes rose l'entourèrent de par et d'autre de son corps. Soudainement, le corps formé d'illusions qui l'entourait disparu et le véritable se montra au grand jour. Une partie de sa robe avait était déchiré et elle avait quelques traces de dents sur le corps, mais le tout disparut très rapidement, ou plutôt, se guérit à une vitesse faramineuse. Son écrin blanc se reforma comme s'il n'avait jamais était atteint et tout son corps parut comme revigoré. Elle venait de découvrir quelque chose qui stagnait, et ce n'était pas la seule chose, cependant les autres parties inconnues de ses capacités étaient voilés sans aucun moyen de savoir comment l'enlever. Les vibrations qu'elle avait provoqué lui avait permis de se guérir amplement et de repartir à zéro avec son adversaire. Et maintenant, elle allait lui montrer ce que c'était qu'une véritable attaque.

Elle descendit vers le sol, son adversaire cherchant toujours à la mordre à première vue. N'avait-il donc aucune lassitude devant une telle technique qu'il n'arrêtait pas de réitérer ? Elle ferma les yeux avant de se poser sur le sol, enfin, elle lévitait toujours d'une trentaine de centimètres au-dessus du sol. Le voile blanc qui volait toujours autour d'elle la cachait légèrement par rapport à environnement et au temps qui se déchainait ici. Soit ! A cause de l'empressement de son adversaire, elle n'avait pas eu le temps de placer le Vœu et les reflets avant qu'il n'attaque, tant pis, elle ne comptait pas effectuer ces actions même si c'était l'une de ses visions du futur. Si son adversaire voulait la voir en colère il serait servi.

- *Je sens émaner de toi de très malsaine intention.*

- *Ferme les yeux et cramponne toi là ou tu es, ça va secouer !*


Bon ! Elle avait était affaibli mais elle avait pu au moins se soigner un petit quart de son énergie. Elle avait abandonné son armure psychique, elle était proche du sol. C'était très mauvais signe. Elle ne laissa même pas à son adversaire le temps de l'attaquer, elle le prenait de court. Les pensées sont certainement les choses les plus rapides en ce bas monde, elle traverse le temps et l'espace, les idées ainsi crées sont plus rapide que le mur du son ou la vitesse de la lumière. Son attaque fut donc la plus rapide. Quand bien même son adversaire aurait tout misé sur la vitesse lors de son entrainements, il n'avait pas était le seul. Elle savait que cette lacune de rapidité émanant d'elle lui aurait causé un préjudice, elle avait donc axée son entrainement sur la rapidité et sur la puissance de son cerveau.

La scène sembla se passer au ralentit. Son adversaire s'approchait, ou peut-être la jaugeait-il de loin. Elle ne savait même pas qui se trouvait en face d'elle, elle avait fermé les yeux et se concentrait sur ce qu'elle préméditait. Le Givrali, ou un autre Pokémon, pouvait se trouver à vingt mètres comme à trente centimètres, voir même accrocher à son corps, elle s'en fichait bien. L'attaque vint. Elle lança une violente onde vers le bas, brisant de par la même la glace sous ses pieds et tout autour d'elle. La puissance du coup portée et la réaction en chaîne fit que tout se disloqua de par et d'autre qui avait une consistance solide ou liquide tout autour d'elle.
Ishizu du reculer de deux pas pour ne pas tomber dans la flotte à cause d'un bout qui se serait détacher sous ses pieds alors qu'il devait se trouver à dix bon mètres d'elle. Elle renvoya une fois de plus cette onde, provoquant un écartement violent de l'eau mais surtout le décollage des blocs de glaces environnant. Si l'on devait juger la puissance des coups porté, cela aurait correspondu à une masse de cinq cent kilos s'écrasant du haut d'un bâtiment de vingt-cinq étages. Le genre de chose qui vous broierait tout est n'importe quoi et ferait des fissures un peu partout. Alors quand il s'agit de glace encore plus fragiles qu'un sol de ville, l'effet en est presque effrayant.

En temps normale il y aurait du avoir une poussé d'Archimède qui aurait du repousser l'eau vers le haut et engloutir la créature psychique, cependant elle empêchait cela, comme si elle contrôlait les eaux pour les faire s'écarter tout autour d'elle. Après tout ! Elle pouvait bien jouer avec le terrain. Elle n'avait omis aucun détail avec sa seconde attaque. Elle avait ainsi rejeté tout bloc de glace qui aurait put se trouver autour d'elle, empêchant par la même occasion à quiconque voudrait l'attaquer de front. Cependant, il y à bien un certain type d'adversaires qui pourrait l'atteindre physiquement : les nageurs. Ceux capables de se déplacer très rapidement dans l'eau. Oh bien sûr, tout Pokémon peut savoir nager, mais seul certains savent le faire avec suffisamment de rapidité pour se battre dans l'eau sans que cela ne les gènes. Ce sont principalement les type eau et certain autres qui peuvent surfer sur l'eau sans aucun soucis de mal-être. Le Givrali n'est pas l'un de ceux-là. Certes il sait nager, certes il pourrait se battre dans l'eau, mais ce n'est pas comme un poisson ou un adepte de l'élément aquatique. C'est un canin, un félin pour d'autre, et ces deux espèces bien qu'ils savent nager ne sont pas assez rapide pour se battre dans l'eau. Elle à déjà vu un Rhinoféros nagé à son grand étonnement, et il est un véritable poisson dans l'eau à l'y croire, c'est une chose assez incroyable. Pour elle, nul besoin de cela, elle lévite hors de tout surface et repousse tout autour d'elle à l'aide de Psyko. Elle était en train d'inciter son adversaire à attaquer à distance ou à changer de partenaire. Pourquoi ? Ce Givrali semble se borner à des morsures, alors autant lui couper les ponts à ce niveau là. Soit il changeait d'attaque, soit il changeait de partenaire. Il pouvait bien essayer de se frayer un chemin en gelant la glace, cependant cela lui prendrait du temps pour être suffisamment stable et rigide et surtout, à présent qu'elle avait les yeux ouverts, elle le verrait venir de loin. L'avait-elle touché lorsqu'elle avait brisé la glace pour ensuite envoyer les pans de banquise à droite et à gauche ? Elle n'en savait rien et s'en fichait. Ses yeux avait virés au vert émeraude et s'illuminait, c'était donc signe qu'elle devenait sérieuse et qu'elle arrêtait de jouer avec la nourriture. Et oui, c'est omnivore c'est bête là.

Ishizu avait du esquiver bien malgré lui les morceaux de glaces mortel qu'elle avait envoyés dans tout les sens. Pour le premier il dut reculer de deux mètres pour éviter un pic de glace tranchant. Pour le second, un gros morceaux de glace, Olympe avait lancé une Draco-Rage pour briser ce solide blocs d'eau congelé et éviter au garçon de faire encore des pas en arrières. Si cela continuait il sortirait dehors. Il ne rouspéta pas pour autant. Elle agissait comme elle le voulait dans un combat, cependant, s'il voulait lui donner un ordre elle l'exécuterait. Là, en l'occurrence, elle avait carte blanche. Cela voulait aussi dire qu'elle agissait comme bon lui semblait sans son accord. Si elle voulait faire passer le squelette de son adversaire par un orifice ou lui comprimée le cœur, elle le pouvait, elle en avait le pouvoir. Cependant elle agissait comme son dresseur le voudrait, et non pas comme une aliénée.
Elle était un mauvais Pokémon parce qu'elle avait tenté de mettre son dresseur en danger ? Possible ! Ils s'entrainent bien l'un à essayer de la transpercer d'une flèche et l'autre à essayer de couper le sang qui lui monte au cerveau, donc bon, ça de plus ou de moins. Elle pourrait très bien tuer quiconque oserait approcher, mais elle ne le ferait pas, pas encore tout du moins. Elle devait se maîtriser. Éviter d'être en colère. Ces ça le problème chez les Pokémon psychiques. Ils sont capables d'être télépathe, télékinésisthe, ils peuvent déplacer des choses par la force de leurs pensées et agir sur le corps ou l'esprit d'un autre, mais ils connaissent assez peu leurs limites et seul la sagesse permet de les leurs apprendre.

_________________
— Je ne m'investis que pour conduire le monde actuel à sa perte !
avatar
Ishizu Yggdrasil
Informations
Nombre de messages : 1284

Fiche de personnage
Points: 90
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène n°1] Frigide et Chaleureuse ! [PV Eeva]

Message par Eeva Slanzar le Ven 20 Mai 2011 - 14:25

Il ne voulait pas non plus qu’elle lui envoie des fleurs ? Quoiqu’il en soit, le Challenger rappela son petit ver et cela ne tira aucune expression particulière à Eeva. Pour quoi faire de toute façon ? Sa présence sur le terrain n’avait même pas été intéressante, alors ne parlons même pas d’impression… L’eau ne resta pas bouillonnante longtemps, en effet les courants froids eurent tôt fait de la refroidir et la grêle acheva de la solidifier avec ses petites billes de glaces. Le vent se mit à souffler, pénétrant dans un mugissement sonore et constant dans l’Arène. Si le combat ne s’achevait pas bientôt, les adversaires du Givrali mourraient de froid. Eeva n’avait pas ce problème, puisqu’évidement, tous ses pokémons étaient de type glace. Il n’y avait qu’elle qui à la limite, ferait bien d’attraper une cape d’hiver. Et c’est ce qu’elle fit, car autant elle résistait bien au froid, autant elle n’était pas non plus un pokémon des glaces ! Elle enfila simplement une longue cape noire à la fourrure immaculée sur les bords, de la fourrure de blanchon. Elle lui encerclait naturellement les épaules et tombait jusqu’au sol, laissant deviner difficilement la semelle de ses bottes. En fait la cape balayait le sol à chaque mouvement du vent. La cape était assez étrange dans sa confection, faite de fourrure de démolosse pour le dessus et doublée en fourrure de typhlosion pour le dessous. Une cape rare et difficile à coudre, de par les créatures qu’il avait fallut chasser pour en obtenir la fourrure et d’autre part, à travailler. Evidement cette cape ne risquait pas « d’exploser » au moindre frottement, ni de brûler vivant son porteur, mais Eeva pouvait se vanter d’avoir un petit trésors sur les épaules, soigneusement fermé et la protégeant de toutes les glaces d’Erasia, par des attaches en argent de forme équivoque de crâne humain. Nul doute qu’il s’agissait d’une des prises de la rousse durant les bonnes années de son métier précédant, mais cela, il n’y avait qu’elle pour s’en souvenir et le savoir. Quoiqu’il en soit, elle était maintenant protéger de son Arène polaire.

La présence du vent avait fait terriblement chuter la température, qui était déjà en temps normal dans les négatifs. Et pas seulement d’un ou deux degré. La glace se reforma presque instantanément à une vitesse qui sidérait encore Eeva qui pourtant le constatait souvent. La Givrali n’était pas complètement dupe, il ne fallait pas croire que tout de suite parce qu’un type psy entrait en jeu que forcément il allait tout gagner, que forcément il était au dessus de tout et que forcément il était plus puissant que tout. Bien sûr que non. Déjà le froid lui causait forcément du tord, même certains pokémons de glace ne pouvaient aller au-delà d’un certain climat qui était pourtant de leur environnement. Ensuite il ne fallait pas perdre de vue que les Gardevoir supportaient mal les attaques physiques comme celle que venaient de lancer Givrali, en harcelant sa victime de ses mâchoires. Cette attaque Morsure était de plus, une attaque les type psy supportaient très mal et même si la renarde n’était pas surpuissante, la danseuse blanche en avait prit pas mal de dégâts. Il fallait se réveiller un peu, les champions n’étaient pas des manches ! Et ce n’était pas les probabilités à la con de quelques mathématiciens qui pouvaient contredire le bon sens et la nature des choses. En tout cas, le pokémon adverse comme son dresseur ne comprenaient rien et Eeva le perçut. Elle était mauvaise et ne se faisait pas prier pour remarquer ce genre de choses, croyez-le bien. La plus rapide, pas sûr, Eeva avait toujours à cœur de leur apprendre à ne pas se laisser surprendre, le vent masqua les paroles d’Eeva que la Givrali entendit pourtant très bien, alors qu’elle lui ordonnait de se mettre en arrière. La renarde sut ce qui allait se passer, car Eeva ne prenait pour ainsi dire, jamais les rennes d’un match… Lorsqu’elle le faisait, c’était toujours dans une optique bien précise. La glace ne se brisa pas aussi bien qu’ils le crurent et pour cause, la grêle, la froideur, le vent, tout cela avait largement contribué à épaissir et renforcer la banquise qui ne formait qu’une toute petite partie de l’Arène.

« Au-dessus ! » Prévint Eeva, la voix toujours masquée par le vent.

La Givrali, qui connaissait sa dresseuse depuis un bon nombre d’années et l’avait accompagnée maintes fois, avait comprit ce que la rousse avait à l’esprit. Profitant d’un choc mental qui emportait quelques petits blocs de glace, la renarde sauta dessus dans un bond souple ; et profitant de ce nouvel élan pour lancer la suite des hostilités, un vent puissant se leva et se précisa. Une dizaine de balles de glace allèrent frapper la Gardevoir, portées par un vent mugissant. La Givrali attaquait du dessus et vers le bas. L’environnement contribuait bien à avantager la renarde, qui retomba sur la glace de l’autre côté de l’Arène. Elle avait simplement profité des courants pour rendre encore plus rapide une attaque déjà situé sur le même plan qu’une attaque vive, sans doute pas très puissante mais qui, si on savait l’utiliser, pouvait donner un petit avantage dans un match et sauver la mise. Eeva pour sa part, constatait avec satisfaction les progrès de la renarde qui se défendait plus que bien, en étant moins entrainée que les autres. C’est qu’elle avait du cœur dans ce qu’elle faisait et cela jouait beaucoup sur ses capacités.
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 391

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène n°1] Frigide et Chaleureuse ! [PV Eeva]

Message par Ishizu Yggdrasil le Mar 24 Mai 2011 - 18:29


— *Ne bouges plus !*

Le mistral atteint le corps de la vierge aux blanches colorations. Le corps de la créature fit alors quelque révolution dans les airs, au nombre de trois, reflétant les rayons du soleil à chaque tour complet avec sa robe luisante. Elle se laissa atteindre volontairement atteindre sous ordre de son dresseur, prenant donc l'attaque en plein flanc.
Elle stoppa sa chute en usant de ses pouvoirs, n'atteignant guère le sol. Lorsqu'elle se releva, l'on pouvait voir une bonne partie de son côté droit recouvert par une fine couche de glace. Cela démarrait à la base du cou et lui emprisonnait tous le bras, ayant enfermé dans un étau glacé une part du tissu de sa tunique immaculé.
Les rayons du soleil traversaient le dôme de glace, traçant des lignes de nacre sur la glace trop bleu pour avoir une connotation de pureté. Les lames du soleil miroitaient autour de la créature humanoïde, ses longs cheveux bouclés dansaient autour d'elle.

— *On rentre !*
— *Mais pourquoi ? Laisse-moi ! Je peux battre ce chiot !*
— *Je ne regarderais plus mes amis se faire blesser aussi sauvagement que cela. Nous avons déjà subis une perte regrettable, je ne voudrais pas que tu subisses le même sort.*
— *Mais...*
— *Il suffit ! J'ai dit que l'on partait !*


L'homme qui n'avait toujours pas dévoilé son visage claqua des doigts, comme pour entonner le retour de son Pokémon à ses côtés. Elle se téléporta donc à ses côtés et se retrouva à ses côtés. La simple friction de ses doigts qui avait provoqué ce bruit sonore venait de signer l’arrêt simple d'un combat engagé. Soudainement, les multiples trous et crevasses qu'avait crée la Gardevoir s’effacèrent comme par enchantement et la zone de banquise redevint aussi lisse qu'auparavant, totalement intacte. L'homme posa le bras sur l'emprise glaciale et la brisa d'un simple mouvement du pouce, ayant transcendé un impact violent de chaleur contre la glace.

— *Disparu !*
— *Ça ne sert à rien, c'était toutes des illusions !*
— *Et tes attaques ? Les blocs de glaces ? Eux étaient bien réels pourtant.*

Rire — *Illusions ou vraies illusions. La vraie illusion est cachée dans l'illusion. D'une illusion naitra une autre illusion. Le mensonge se cache dans la vérité. Voilà ce qu'est capable d'effectuer tout être spirituel.*

L'homme la fixa un instant puis sourit, intérieurement bien sur. A travers sa capuche, elle comme personne ne pouvait distinguer son visage, mais elle pouvait savoir qu'il souriait parce qu'elle pouvait accéder à son esprit. Il se tourna donc, fit dos à la championne sans se soucier de quoi que ce soit, levant simplement le bras pour faire un salut. Il descendit les marches tranquillement en compagnie de sa Gardevoir toujours hors de sa ball qui morigénait dans son coin. Elle n’arrêtait pas de dire qu'elle aurait pus vaincre et gagner, ce qui fit sourire le jeune homme. Pour lui, il lui avait laissé un peu trop de liberté, et ceux même si elle avait toujours agis ainsi lors de combat. Certes, il était venu pour essayer d'avoir le badge, mais si les combats d'arène était si violent, cela ne l’intéressait pas de voir qui pouvait être le plus mordant dans ses attaques ou ses propos. En fait il s'en fichait royalement, pour peu qu'un badge lui apporte quoi que ce soit que la reconnaissance d'avoir bien entrainé ses Pokémon ? Il ne les avait jamais réellement dressé à cela, ils avaient grandis simplement, non pas pour se battre, mais bel et bien pour se sentir bien dans leurs corps, c'était tout ce qui importait. De toute manières, si ces compagnons ne voulaient pas rester avec lui, ils seraient partis depuis longtemps, n'est-ce pas ?

[Fini]

[J'ai trop déconné sur ce rp, alors je préfère arrêter là ma connerie, stop le massacre]

_________________
— Je ne m'investis que pour conduire le monde actuel à sa perte !
avatar
Ishizu Yggdrasil
Informations
Nombre de messages : 1284

Fiche de personnage
Points: 90
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène n°1] Frigide et Chaleureuse ! [PV Eeva]

Message par Eeva Slanzar le Mar 24 Mai 2011 - 20:44

Elle s’était mangé l’Eclat Glace de plein fouet. Et pour un premier essai, à vrai dire, ce n’était pas mal du tout constatait Eeva. La Gardevoir était même à demi gelée. Evidement pour une première fois, sans compter que l’effet « glaçon » n’était pas systématique, elle ne s’était pas attendue à ce qu’elle soit vraiment réussi. Non vraiment, c’était vraiment très bien. Mais les roches de glace voltigeaient toujours et si la Givrali était agile pour un canidé elle n’avait rien de la souplesse d’un chat et fini par prendre un glaçon à sont tour. La Givrali tomba à moitié écrasée sous l’imposant morceau de glace, pas vraiment blessée, mais plutôt immobilisée. Il lui fallut plus d’un effort pour réussir à échapper à son poids et se retourna vers son adversaire, une patte un peu en l’air.

Mais la réplique ne suivait pas, la Gardevoir ne bougeait plus. Après un assez long moment de silence, la Givrali jeta un regard interrogatif à sa dresseuse et constata qu’elle aussi, attendait les évènements. Il y eu un long silence très long où personne ne disait mot. Eeva gardait sa posture et sont regard incisif toisait le challenger. Après un long moment resté à rien faire et avant que le challenger ne rappelle son pokémon, l’arbitre siffla et annonça la fin du match. L’étranger venait d’abandonner le match et perdait donc la rencontre.
La Givrali revint en claudiquant vers Eeva et celle-ci regarda le garçon partir.

« C’est effectivement ce qu’il vaut mieux faire, quand on n’a pas la trempe d’aller au bout de ses choix. » Dit-elle simplement, glaciale.

Elle n’avait pas parlée fort mais le silence ambiant rendait sa voix portante. La Givrali leva le museau vers sa dresseuse, essayant de comprendre ce qu’elle voulait dire. Puis, détournant son attention en lui donnant un délicat coup de patte, tenta de lui faire comprendre ce que elle, elle avait remarqué. La rousse s’accroupit et jeta un dernier coup d’œil vers le challenger.

« Tu le connais ? » Murmura t-elle à sa partenaire.
« Givra. » Acquiessa la renarde des neiges. « Li ! »

Eeva comprit qu’elle était sensée aussi le connaître. Après tout c’était possible, on croisait tant de monde dans une vie… Mais sa démarche en particulier lui rappela quelque chose. Une démarche qui avait dû la marquer un peu d’une façon ou d’une autre il y avait très peu de temps, sinon elle ne s’en serait pas souvenue. Maintenant, quant à savoir qui… Peut-être à la fête de l’Hiver, c’était l’évènement le plus récent. Où elle avait passé une bonne partie de son temps dans les bars d’ailleurs. Dans les bars… Ou, dans UN bar ? Le regard d’Eeva se fit plus incisif et elle posa sa main sur la tête de la pokémon, dont la fourrure était encore hérissée.

« Tu as raison. On dirait bien. »

Que c’était peut-être ce mioche du bar ? Peut-être, c’était possible. Mais bon, ça n’avait pas tellement plus d’importance de cela, si ce n’était qu’elle l’avait écrasé deux fois de rang et qu’il s’en souviendrait. Inquiet, l’arbitre finit par se détendre et dès que l’homme franchit la porte, s’empressa de la refermer après qu’il se soit un peu éloigné. Eeva se releva et sans un mot, aucun commentaire ni remerciement pour le match ou de la visite, retourna à ce qu’elle faisait tantôt. La renarde suivait en boitillant.


[ ;)
Match Clos]
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 391

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène n°1] Frigide et Chaleureuse ! [PV Eeva]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum