[ Clos ] [Match d'arène] Rôles inversés [Ninj (?) vs Eeva]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Rôles inversés [Ninj (?) vs Eeva]

Message par Eeva Slanzar le Jeu 18 Aoû 2011 - 14:04

Pour Eeva, il était clair que la fin du match approchait. La souris ne pourrait plus encaisser très longtemps. Et c’était tant mieux, ce match commençait à lui ressortir par les yeux. Même la dresseuse, si active et sûre d’elle depuis le début du match commençait à hésiter. Eeva, comme tous les champions, ne faisaient pas que donner des ordres à des pokémons très entrainés pour vaincre leurs adversaires… Ils surveillaient également les dresseurs et jouaient de leur moral, pour Eeva, c’était toujours l’occasion de leur faire faire des erreurs et des les écraser et il semblait qu’elle se débrouillait plutôt bien pour l’instant. Pendant que la blonde réfléchissait, sa pokémon prenait les attaques des deux pokémons d’Eeva. La Challengeuse ordonna enfin une attaque, mais Eeva avait bien comprit que la créature ne semblait plus y croire. Elle avait lancé une autre attaque qui lui servirait, mais la souris était-elle suffisamment en forme pour que le chargeur n’augmente assez le Fatal-Foudre ? C’était une attaque très puissante, certes… Mais qui manquait aussi de pas mal de précision. La Pichu lançait l’attaque au moment où ses deux adversaires étaient le plus proche d’elle. Cette attaque était toujours très impressionnante et fit trembler l’Arène, néanmoins, Eeva ne bougea pas d’un cil. Les éclairs se dispersaient sur toute l’arène, mais était-elle aussi efficace qu’elle en avait l’air ? A la précédente, la Lokhlass n’avait rien eue… La rousse était donc plutôt dans l’attente que l’appréhension. La foudre s’amplifia et envahit rapidement tout le terrain, la Championne ne donna pas d’ordre, la lumière l’aveuglait et l’empêchait d’y voir correctement, mais ses pokémons savaient comment réagir pour éviter la foudre : elles n’attendraient pas bêtement un ordre venir, elles prendraient l’initiative.

Mais sur le terrain, les pokémons y voyaient parfaitement clair. La Givrali s’était jetée sur la souris au moment de l’attaque, la souris ayant prit un trait d’avance sur elle, elle prit de plein fouet la foudre dans la majorité de sa puissance. La renarde jappa et ne put bouger pendant un instant. Alors que l’électricité scintillait autour de sa fourrure gelée, les particules qui parcouraient son corps raidissait ses muscles et semblait les brûler de l’intérieur. L’isatis resta ainsi plusieurs secondes en couinant doucement. La furette en revanche était suffisamment éloignée du rat pour voir venir l’attaque : au moment où l’électricité arriva sur elle en masse, elle utilisa une simple attaque feinte pour disparaître au moment adéquat. Alors certes, elle ne put tout éviter, mais elle n’avait pas eu à encaisser le plus gros de l’attaque et c’était déjà ça. Elle sentit les particules de foudre passer dans la glace et remonter en elle, lui donnant comme des fourmis dans les pattes. On pouvait voir sa fourrure bleue nuit étinceler d’ailleurs et si le contact avec l’électricité n’était pas agréable, elle n’avait en tout cas pas été blessée comme sa consoeur. La Givrali, immobilisée par la foudre n’eut guère le temps de voir la Pichu détaler comme un ninjask vers sa condisciple, alors qu’elle, restait bêtement sur place, le corps paralysé. Inutile de dire également que son attaque avait échouée. Du côté du furet en revanche, elle attendait la Pichu avec une certaine rancœur, dans un langage pokémon, elle se moqua d’ailleurs de la souris qui tentait de la prendre de vitesse… Elle n’avait aucune chance la pauvre sotte et lui fit bien comprendre. La Farfuret se dressa sur ses pattes de derrière lorsque la souris approchait. Elle arrivait vite et lançait un poing éclair. La Farfuret vit les clairs entourer la bête et banda ses muscles. Alors que le poing atteignait le furet, la pokémon des ténèbres ouvrit la gueule et stoppa net l’attaque, prenant le poing de la créature entre ses crocs. Le choc de la vive-attaque se fit néanmoins sentir, les deux créatures culbutèrent. Les furets avaient la réputation de ne plus lâcher leur cible sur une morsure et il fallut toute la force de la gravité pour faire lâcher sa proie au furet. La Pichu s’écrasa un peu plus loin et ses petites lunettes se fracassèrent sur la glace. Eeva eut un petit rire satisfait. Certes la Givrali ne semblait pas réussir à se défaire de sa paralysie, mais la souris était finie. La rousse rappela ses pokémons, le furet utilisa sa feinte alors que le renard arrivait en claudiquant, une patte sur deux toujours fortement paralysée.

« Achèves-là. » Dit-elle calmement et froidement à sa Farfuret. « Et arrêtes de jouer au caïd, contentes-toi d’exécuter mes ordres. »

La réaction précédente de la Farfuret aurait pu lui coûter cher, elle aurait pu lui coûter la victoire… Mais Eeva aurait sans doute mieux fait de se taire… La furette ne supportait plus sa dresseuse et son caractère particulier de Farfuret allait le lui faire comprendre. La furet s’était élancée vers la souris, mais à un tiers du chemin, elle stoppa net sa course et se retourna, un regard plein de haine vers Eeva. La suite se passa très vite, la créature disparut du terrain et Eeva commençait sérieusement à perdre patience. Le furet réapparut près de la rousse et malgré sa petite taille, elle se jeta directement au visage de cette dernière. Sous la surprise et pas des moindres, elle eut juste le temps, à peine, de se protéger le visage de son bras, sans reculer. On n’entendait plus rien, à part la furette qui grognait et Eeva fulminait, serrant les dents alors que la mustélidé était littéralement pendue à son bras. Elle s’accrocha à Eeva par ses griffes et l’attaquait, déchirant ses bras et ses chairs. Le sang coulait, se mêlant avec harmonie au débardeur rouge et à son pantalon gris-brun, tâchant la neige jusque là immaculée. La rousse essayait de se dégager de l’emprise de la carnivore, tandis que celle-ci s’évertuait à la blesser. Plusieurs fois elle tenta de la prendre à la gorge, mais au moins Eeva avait l’avantage de la taille ; elle pouvait attraper la bête par son corps étroit, voire par la queue. Mais les morsures et les coups de griffes étaient trop rapides et la bête fini par renverser l’humaine en manquant de lui arracher une partie du visage. La pirate était dans un sale état, mais elle parvint in extremis à attraper le furet par la peau du cou. La saisissant juste derrière les oreilles, la bête avait beau tortiller, essayer de se retourner mais elle était immobilisée, ne restait que ses griffes… La rousse y avait pensé avant elle, de son autre main ensanglantée, elle put la saisir entre les omoplates et l’immobiliser parfaitement.

« Maudit pirate… » Marmonna Eeva, le regard flamboyant.

L’arbitre, qui était resté coi, vint enfin à l’aide de la championne. Elle le rembarra lorsqu’il lui proposa de laisser le match là. Sous ses ordres, il alla chercher une cage de fer et un collet. La Championne, aidée de l’arbitre, mit le collet au furet avant de la caler dans la petite cage. La furette n’eut pas le temps de se retourner et lorsqu’elle le fit, se coinça la truffe entre le grillage. Les mailles étaient si fines qu’elle ne pouvait griffer non plus. L’Arbitre emmena la cage dans l’autre salle avant de réapparaître. Pour sa part, la Givrali était pétrifiée sur place et cela n’avait rien avoir avec l’électricité qui parcourait son corps.

« Farfuret est disqualifié en ayant quitté le combat. Il ne reste donc que Pichu de la Challengeuse, contre Givrali de la Championne de Fla’Or. » Siffla l’arbitre, devenu pâle.

Eeva faisait comme si de rien n’était et reprit sa place sur le terrain. La Givrali lui lança un regard éloquent, et bien qu’elle le vit la rousse n’en tint pas compte et d’un regard, lui signifia clairement de se bouger le train et de reprendre sa place.

« Vent Glace »

Tout c’était passé très vite, et avec de la chance, la Pichu était encore suffisamment sonnée pour lui permettre de reprendre le dessus et l’achever une bonne fois pour toute. La Givrali bougeait mal, mais elle parvint à faire naître un vent polaire. Mais son attention était en partie fixée sur Eeva, dont le visage restait impassible et dont la blessure suintait sans s’arrêter.
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 397

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Rôles inversés [Ninj (?) vs Eeva]

Message par Ninj le Mer 24 Aoû 2011 - 4:05


[Pichu's song : Blaze Of Life]


La Pichu eut un peu de mal à se remettre dans l’esprit d’un match d’arène. Bien à l’abri dans sa sphère protectrice, elle ne remarqua rien de l’agitation qui régnait là-dehors. Elle se mit à observer son bras, hésitante… un léger courant le parcourait, et déjà les picotements de la surcharge se faisaient sentir. Comment pourrait-elle lancer une attaque dans cet état ? Un point éclair lui donnerait l’impression de s’arracher le bras… pourtant, elle ne pouvait pas abandonner le match. Bien sûr, personne ne comptait sur elle pour gagner… mais elle ne supportait plus cette vision que les gens gardaient d’elle.

La sphère se volatilisa après quelques instants, abandonnant la Pichu au souffle glacé de son adversaire. L’attaque n’eut pas l’effet espéré… la souris chauffait littéralement. Quelque chose s’était passé durant sa perte de conscience… la championne était en sang, tandis que la Voltali humaine s’était contentée de baisser la tête, gardant son sourire moqueur pour elle-même. Mais le plus choquant… c’était sans contestation l’absence du Farfuret, dont le nom raisonna longuement dans la tête de la souris électrique après que l’arbitre ait annoncé sa disqualification.

En un seul match, c’était le deuxième adversaire qui avait jugé préférable de ne pas continuer à se battre contre elle. En un seul match, c’était donc la seconde fois qu’elle se faisait rabaisser injustement. Serrant les poings, grinçant des dents, la Pichu fixait avec hargne sa dernière adversaire. Cette Givrali… elle n’avait pas intérêt à faire comme les autres… d’ailleurs, elle ne lui laisserait pas le temps. La challengeuse sembla vouloir reprendre le match, ordonnant vaguement quelque chose à la Pichu… mais la souris n’écoutait plus. De toute façon, la suite se passerait à sa façon, et non pas en obéissant à quelqu’un qui la sous-estimait.
La renarde de givre était paralysée, c’était donc le moment de l’attaquer, avant qu’elle ne soit elle-même immobilisée par le vent glacial qui soufflait. Puisant le peu de forces qui lui restait, la souris s’élança en direction de son adversaire, gardant un bras en arrière.

"N’utilises plus d’attaque électrique", voilà ce que la Voltali avait souhaité lui dire… mais visiblement, la Pichu avait décidé de continuer seule. Ne souhaitant pas être à nouveau disqualifiée pour manque d’autorité, la challengeuse se contenta de hocher la tête, approuvant les actes de la petite souris. Mais intérieurement, elle s’inquiétait pour cette idiote, prête à se blesser pour gagner un stupide match d’arène. Ce n’est pas ainsi que l’on obtient une victoire, ce n’est pas ainsi que l’on survit à une guerre… le prix de la victoire est parfois trop élevé pour être risqué. Mais la Pichu l’apprendrait probablement aussi à son tour, à ses dépends.
Pour le moment, elle semblait décidée à lancer un ultime poing éclair sur sa cible. Son bras commençait à se charger d’énergie, laissant apparaitre quelques petits éclairs autour de sa main.
La souris grimaçait : le retour de cette douleur si familière était beaucoup plus brutal que prévu. Et lorsqu’enfin l’attaque sembla prête, la Pichu n’étant plus qu’à quelques mètres de son adversaire, elle hurla de douleur et s’effondra en roulant sur la glace. Toute l’énergie accumulée dans sa paume se dissipa. L’attaque avait échouée, la douleur de la surcharge additionnée à la fatigue du match empêchait la pokemon d’agir.

En larme, la Pichu se releva une nouvelle fois. Le vent paralysait complètement ses jambes, elle ne se sentait plus capable de courir pour atteindre la Givrali. Le froid… la fatigue… la honte… tant de sensations qui la torturaient en cet instant. Mais l’une surpassait aisément les deux autres. Souhaitant au moins lancer un dernier regard de hargne à son adversaire, la Pichu la fixa droit dans les yeux… mais l’autre ne semblait même pas s’intéresser au duel qu’elle menait. En fait, elle semblait plus se préoccuper de sa dresseuse que du match. Tout comme l’avaient fait les deux autres, elle se désintéressait de son adversaire.

"N’y pense même pas…". C’est ainsi que la souris se serait exprimée, si elle avait souhaité adresser la parole à cette Givrali. Mais finalement, elle se contenta d’un regard plein de haine avant d’observer la glace à ses pieds. Elle s’était arrêtée à quelques pas à peine de ses lunettes… et donc de l’aimant. La Pichu se baissa, ramassant l’objet trafiqué en miette. Elle le serra le plus fort possible dans sa main, brisant définitivement ces longs mois de travail à Tarouga… et redonnant finalement à l’objet sa forme originelle, un simple aimant.

Deux cris raisonnèrent dans l’arène. Le premier était celui de la Voltali humanoïde qui essayait de faire revenir sa pokemon à la raison. Le second quand à lui était le cri d’un véritable Voltali. Ninj s’était redressé, désespéré de voir sa Pichu se torturer elle-même au milieu de cette arène. Il lui hurlait dans son langage de ne pas le faire, de quitter le terrain, de ne plus se laisser blesser… hélas, leurs appels furent vains, et bientôt un troisième cri surpassa les deux autres, empreint de rage et de douleur.

La foudre s’éleva de la souris dans un tonnerre assourdissant, déferlant dans toutes les directions de façon incontrôlable… du moins en apparence. Derrière les larmes qui embuaient ses yeux, la Pichu fixait avec insistance cette Givrali, seule adversaire qui avait daigné rester sur le terrain jusqu’ici. L’espace d’un instant, cette renarde de givre allait ressentir la douleur qu’endurait la souris au jour le jour. Que ce soit la fatigue ou la blessure d’une attaque, tout ceci n’était rien en comparaison de cette foudre qui se jetait sur ses proies, ne les lâchant qu’après avoir longuement torturé chaque partie de leurs corps fragiles. Pointant ses deux bras en direction de sa cible en hurlant son nom tel un cri de guerre, la souris détourna la majorité de sa foudre pour l’abattre sur sa nouvelle proie. L’éclair lia les deux pokemons durant quelques secondes, et enfin l’orage sembla se dissiper.

Bien qu’inefficaces, les autres attaques de la Pichu avaient jusqu’ici été plutôt impressionnantes… et pourtant, aucune ne méritait d’être comparée à ce que la souris venait de déchainer à l’instant. Elle avait finalement utilisé sa véritable énergie, amplifiée par l’aimant encore brulant au creux de sa main fumante. Du coté des challengers, tout le monde semblait désappointé. Même la Voltali, pourtant habituée à ce genre d’attaques, ne pouvait expliquer les progrès de cette Pichu. L’attaque avait été autant, voir plus puissante que ses propres attaques…

Mais pour Ninj, l’exploit était ailleurs : la Pichu était encore debout. Elle tremblait, haletait et manquait de perdre l’équilibre à chaque instant, mais elle était encore consciente. L’un de ses yeux s’était fermé sous la douleur, tandis qu’elle continuait de fixer son adversaire de son autre œil. La brulure de l’aimant au creux de sa main était tout simplement insupportable, pourtant elle gardait le poing serré, espérant que la douleur pourrait la tenir éveillée. Quelques instants, quelques secondes… juste le temps de l’entendre… sa reconnaissance…

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Rôles inversés [Ninj (?) vs Eeva]

Message par Eeva Slanzar le Dim 28 Aoû 2011 - 22:08

L’affaire « était plus grave du côté de la Championne qu’on ne pouvait le penser. Le regard des autres, elle avait déjà démontré à quel point elle n’en avait rien à faire, alors ce n’était l’attitude moqueuse de la Challengeuse qui allait y changer quoique ce soit, d’autant qu’elle avait essuyé le même problème qu’elle. Sauf que ses pokémons à elle n’avaient visiblement pas assez de carafon pour se retourner contre elle comme l’avait fait la Farfuret. Mais peu importe. La bête d’ailleurs, dans sa cage de fer, continuait de feuler et de gronder en se démenant pour ouvrir sa prison d’une manière ou d’une autre, mais sans y parvenir. Eeva n’y prêtait pas attention, elle avait autre chose en tête pour l’heure et c’était le match. Mais la Givrali réagissait bizarrement… En fait, tout à l’heure elle trainait la patte et maintenant… Elle accélérait les choses… Alors soit elle en avait assez de ce match, soit… La renarde se redressa subitement, enfin libérée de la pression de l’électricité. Elle bougeait déjà mieux, même si elle n’était pas tirée d’affaire. Les molécules étaient toujours présentes et s’insinuaient dans sa fourrure. La Pichu ne fut malheureusement pas gelée par le vent polaire, c’était dommage, mais cela arrivait assez rarement il fallait dire. No pas que la Championne ai particulièrement compté dessus, mais ça aurait été une bonne chose et une sacré déculottée pour la souris. Être parvenue jusqu’ici et finalement échouer… La renarde bondit sur la Pichu dans une attaque-vive, fulgurante même, si on considérait sont immobilisme des derniers instants. Avait-elle touché la souris ? Les picotements qu’elle ressentait dans son corps lui entravaient les sensations. Eeva en revanche, n’avait rien dit. Elle se contentait d’observer. Il n’était pas rare qu’elle ne tienne ainsi sans donner d’ordre, mais ses pokémons continuant tout de même à lui obéir d’une certaine façon. Non… Là c’était différent. Cela ne se voyait pas d’un œil extérieur, mais Eeva le ressentait. Givrali était hors de contrôle et ne lui répondait plus. Comme les trois autres, elle n’avait plus de maîtrise sur elle… Hors la renarde trop loyale qu’elle était, continuait le match. Sans rien laisser paraître, Eeva se contenta de garder son rôle, qui ne se résumait plus qu’à de l’apparence. Cela ne se voyait pas sur le terrain, d’ailleurs l’arbitre lui-même qui pourtant connaissait autant la Championne que ses pokémons n’avait rien remarqué. Eeva n,’avait donc plus qu’à laisser faire sa pokémon sans plus intervenir, où c’était la disqualification directe… il y avait malgré tout la réputation de l’Arène en jeu, ce n’était déjà pas brillant aujourd’hui, inutile d’en rajouter une couche. Givrali combattrait donc seule.

Sur le terrain, Givrali, comme beaucoup d’animaux, était sensible aux émotions, et celle de la Pichu ne la laissa pas de glace, si on osait s’exprimer ainsi. Elle regardait la Pichu et la défiait du regard autant que la Pichu la provoquait. Désormais le combat ne concernait plus que les deux pokémons, alors que les deux dresseuses finalement, se retrouvaient sur le banc de touche. Givrali ne laisserait pas la Pichu gagner aussi facilement. Alors qu’elle l’attendait, la Pichu s’élança enfin vers la renarde. Celle-ci était d’ailleurs légèrement plus rapide qu’elle et sauta sur le côté pour l’éviter. Elle se retourna aussitôt, donnant une étrange figure d’ailleurs, et chargea la souris avec une nouvelle attaque rapide. La renarde l’avait prise de vitesse, alors qu’en même temps, la Pichu s’effondrait sur la banquise. Et Givrali ne se fit pas prier pour tenter une attaque Morsure, puisqu’elle en était si près. A la souris, la renarde des glace répondit à son adversaire dans le langage des pokémons qu’elle ne la laisserait pas gagner sans combattre. Après tout, elle restait malgré tout loyale à sa dresseuse, mais se rebellait à sa manière. Quoiqu’il en soit, sa loyauté allait aussi à l’Arène et donc, à tout ceux qui venait défier les Champions. Cela s’appliquait aussi à la Pichu. La souris ne l’impressionnait pas, son apparence y était pour beaucoup et la renarde attendait de savoir ce que ferait son adversaire pour ne pas se jeter dans la gueule du loup, comme on disait. Mais elle trainait la petit souris, et pendant qu’elle s’occupait à ramasser on-ne-savait quoi sur la banquise, la renarde l’affligea d’un nouveau vent polaire. Du côté des spectateurs, puisqu’ils n’étaient plus que cela, Givrali entendait et comprenait parfaitement les cris des autres pokémons et de leur dresseuse. Mais elle n’avait pas l’intention de les laisser faire. Près de la souris, car elle ne restait pas immobile, la Givrali décida de charger, tout simplement. L’attaque Charge était assez basique, mais plus violente qu’une attaque vive et vu sa proximité, elle n’aurait de toute façon pas tellement put prendre de vitesse pour être efficace. La Givrali avait tellement mal à cause de l’électricité que s’il y avait eu collision, elle ne la sentit pas, elle avait bien trop mal à la tête ; la douleur était aveuglante presque. Une fraction de seconde plus tard, une immense colonne de foudre s’éleva de la souris, la Givrali tenta bien de prendre ses pattes à son cou, mais hélas, l’électricité n’en finissait pas de la paralyser. Rapidement, la foudre émanant de la Pichu se fraya un chemin en brulant la glace jusqu’à la Givrali. La renarde se sentait comme prise dans un étau et à la fois parcourue de vagues d’énergies dont elle ne pouvait pas se débarrasser, voyagement dans son corps avec un remous intenable. Le combat avait été long, il avait été difficile, surtout pour la fin en ce qui la concernait depuis la foudre qu’elle n’avait pas su éviter ; mais surtout pour la souris qui avait tout enduré seule.

Le temps sembla se figer sur les deux duellistes. L’arbitre regardait bouche bée la tornade de d’éclairs, s’y brûlant presque les yeux tant la lumière était vive, complètement coi, se demandant à chaque seconde qui s’écoulait qui de la souris ou du renard tomberait. Car il en était certain, il avait arbitré assez de match pour savoir que c’était là le point final de cet étrange match. Cela sembla durer des heures… La Pichu comme la Givrali vacillait sur ses pattes… l’une tentant d’assommer l’autre et l’autre, encaissant espérant lui renvoyer la pareille… Mais au terme d’une poignée de secondes dont le suspens était parfaitement insupportable… L’arbitre siffla, la main tremblante. La Givrali s’était effondré la première, malgré sa grande volonté et son endurance insoupçonnée pour encaisser la puissante attaque Fatal-Foudre. Il ne l’en aurait jamais cru capable d’ailleurs, d’y résister aussi longtemps.
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 397

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Rôles inversés [Ninj (?) vs Eeva]

Message par Ninj le Lun 5 Sep 2011 - 2:07

La vision de son œil encore ouvert commençait à se troubler. Après quelques secondes, la Pichu ne voyait tout simplement plus son adversaire. Un épais brouillard semblait l’isoler du monde, seule la douleur de son poing la maintenait encore parmi les siens. Et lorsqu’elle entendit le sifflet de l’arbitre, elle se demanda un instant si elle n’était pas tombée sans s’en rendre compte.
Mais non… puisque l’instant d’après, elle chuta, détendant enfin ses muscles. La pauvre Pichu s’écrasa mollement sur la glace. Son corps tout entier la brulait, si bien que même la glace contre son ventre lui semblait douce et rassurante. Enfin, elle pouvait ouvrir le poing… enfin, elle pouvait lâcher l’aimant, révélant une violente marque de brulure au creux de sa paume. Aujourd’hui, elle avait gagné un match… c’était tout ce qui lui importait.

Sitôt que le sifflet de l’arbitre eut retenti dans la pièce, Ninj vola au secours de sa petite protégée. Plongeant dans l’eau glacée du bassin sans se préoccuper de sa propre santé, il nagea sur quelques mètres afin de rejoindre la plaque de glace où la souris s’était effondrée. Posant ses pattes-avant sur le dos tremblant de la Pichu, le Voltali absorba les quelques éclairs qui parcouraient encore le corps de sa victime. Lentement, la souris se calma. Son sommeil semblait être redevenu calme, paisible, comme si le match n’était plus qu’un lointain souvenir…
Mais les marques étaient là. Ninj ne pouvait retenir ses larmes tandis qu’il observait le corps meurtri de sa Pichu. Morsures, blessures, brulures… la pauvre semblait sortir d’une séance de torture. Et lui, comme un idiot, il avait laissé faire. Tremblant de rage et de froid, le Voltali serrait les crocs en repensant à ce qu’il venait de vivre aujourd’hui. D’abord son Arcanin qui avait été poussé à bout… puis sa Pichu qui venait de se battre mieux qu’il ne le ferait jamais, prouvant une fois encore qu’il ne connaissait pas ses propres pokemons. Lui qui s’imaginait devoir la protéger, croyant qu’il pouvait le faire en gardant cette forme animale… idiot qu’il était, tout ceci n’était qu’une erreur de plus de sa part.

Aujourd’hui était le dernier jour où il prendrait cette forme. A quoi bon continuer à défier sa Voltali ? A quoi bon se sentir honteux devant ses propres pokemons ? Son rôle était autre. Il était humain, c’était ainsi. Et s’il devait se faire accepter de sa Voltali, ce serait sous cette forme, et pas sous une autre.

La challengeuse offrit un repos bien mérité à la Pichu, rappelant la souris du rayon rouge habituel. De son coté, Ninj se contenta de ramasser dans sa gueule les lunettes brisées et l’aimant encore chaud. Il savait combien sa Pichu tenait à ses lunettes… les réparer ne serait pas bien difficile. Mais pour l’aimant… il hésitait. Laisser cet objet à sa pokemon serait l’encourager dans cette voie. Mais d’un autre coté… pouvait-il vraiment choisir ce qui était bon pour elle ? Jusqu’ici, il semblerait qu’il ait fait le mauvais choix. La Pichu était grande à présent. Bien que sa forme soit toujours celle d’un enfant, son esprit était aussi sombre que celui de la Voltali… il ne l’aiderait pas en l’écartant du danger.

Ninj revint auprès de sa "dresseuse" la tête basse, honteux. Il passa auprès d’elle sans rien dire, et se contenta de marcher en direction de la porte, attendant sa dresseuse devant l’entrée sans se retourner. Il ne souhaitait pas non plus regarder la championne, cette dernière s’étant révélée aussi mauvaise éleveuse que son adversaire… mais de son coté, la Voltali souhaitait un petit échange avec cette dresseuse.


« Le match est terminé, je vais donc répondre à la question que tu m’avais posée tout à l’heure. »

Pourquoi avait-elle ramassé un Voltali aussi mauvais ? La challengeuse avait repoussé la question à la fin du match, ne souhaitant pas déconcentrer Ninj durant sa performance. Après-tout, si elle avait parlé ainsi de lui durant ce match, le pauvre aurait été complètement désorienté… déjà que le résultat avait été catastrophique ! Et puis, sans doute ne se serait-il pas rebellé… mais à présent qu’il lui tournait le dos, haineux et blessé, elle pouvait se le permettre.

« C’est lui qui m’a ramassé, le jour où le destin a décidé de briser ma vie. »

Surpris, Ninj dressa les oreilles. Il resta dos à l’humaine, néanmoins les battements de son cœur venaient de s’accélérer d’un coup. Lui qui s’attendait à une nouvelle vanne… il était presque choquée de la remarque de sa Voltali.
Mais la blonde n’ajouta rien. L’envie d’envoyer une petite pique supplémentaire à la championne lui brulait les lèvres, mais cette dresseuse en avait assez bavé pour aujourd’hui. Et puis, le match était terminé, il n’y avait plus aucune raison de s’éterniser ici… la Voltali se contentait donc de dévisager la dresseuse ensanglantée en attendant la suite.


_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Rôles inversés [Ninj (?) vs Eeva]

Message par Eeva Slanzar le Lun 5 Sep 2011 - 22:23

Peu après le coup de sifflet, la souris s’effondra à son tour. Elle était en piteux, bien plus mal que sa Givrali. Le Voltali d’en face plongea dans l’eau glacée du bassin et disparut du champ de vision d’Eeva. Sous l’eau, la Lokhlass resta au fond mais en nageant créa un courant, aidant le renard de foudre en le poussant, mais il n’était pas question pour elle de remonter. Au dessus, pendant que le renard s’occupait de la Pichu, Eeva contournait l’eau du bassin et marcha sur les plaques de glaces rapprochées qui permettaient d’atteindre l’autre rive. La rousse aurait pu simplement rappeler sa pokémon comme le faisaient les autres en général, mais pourquoi faire comme les autres quand on peut faire différemment ? La Challengeuse rappela finalement sa souris, Laissant le soin au Voltali de ramasser les débris qui polluaient l’Arène, Eeva, elle, ramassait sa Givrali. Mais devant faire son dernier travail de Championne, elle confia la Givrali évanouie à l’arbitre, l’échangea pour ainsi dire, contre un petit objet. A mi-chemin entre l’arbitre et la Challengeuse, celle-ci reprit la parole, prétendant répondre à l’une des vannes d’Eeva. Celle-ci leva les yeux au ciel. Mais qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire ? Non c’était juste de quoi humilier son pokémon, le reste… Enfin la rousse n’était pas un modèle de compréhension et de… Enfin elle s’en foutait et ne se retint pas pour le faire savoir.

« Tant mieux, mais je m’en fou moi. Quelle importance peut avoir ta vie franchement… » Eeva sauta de son dernier bloc de glace et marcha en direction de la blonde, jusqu’à arriver à sa hauteur. « Beau match sur la fin, bien joué… Tu es nulle comme dresseur, mais ton rat à mérité ça lui. » Lança Eeva, aussi chaleureuse que sa banquise.

Elle lança en l’air le Badge Neige, dont la taille pouvait le faire tenir au creux de la main. Il représentait un flocon de neige. Il semblait fragile comme du cristal et être un véritable flocon. Au toucher il était froid comme la glace, transparent en surface car en réalité constitué de verre et à l’intérieur, par une étrange magie, c’était bel et bien de la glace. Eeva tourna le dos à la blonde et commença à s’éloigner, avant de déclarer :

« Par contre, tu comprendras que tu n’es plus la bienvenue ici. Je te l’avais dit, la mutinerie, c’est contagieux. »

D’un pas vif, Eeva reprit sa renarde allongée dans un bras et passa la porte dissimulée dans le mur du fond de l’Arène menant vers les quartiers privés. Il fallait soigner la Givrali et aussi cette blessure… Le sang de la Championne formait une traînée sanglante à faire froid dans le dos à travers l’Arène et tâchant la fourrure de la Givrali. Bandant sa main, Eeva jeta aussi un œil à la Farfuret. Il fallait aussi s’occuper de ça… Eeva y pensait, le regard s’assombrissant soudainement et prenant un air qui ne présageait rien de bon. La créature le lui rendait bien par ailleurs.

Derrière les murs, l’arbitre gêné, ne savait plus quoi dire. Il ne pouvait excuser le comportement de sa patronne… Mais il ne pouvait non plus le tolérer. Il prit la troisième option en soupirant et remerciant la Challengeuse d’être venue défier Eeva. Il proposa également un soin pour ses pokémons ayant combattus. Lui n’avait rien à dire sur la façon d’élever le spokémons. Alors bien sûr dans sa carrière il avait vu des centaines de dresseurs défiler, ainsi que les Champions ces dernières années d’ailleurs… Et plus encore de pokémons de tout genre et de tous horizons. Mais lui n’avait pas de pokémon, il n’en avait jamais eu. Qu’il en soit, il resta là, tant que la Challengeuse resta également. Lorsqu’elle partit, claquant la porte derrière elle, l’arbitre pria pour ne jamais revoir un tel match.


[Clos pour moi, merci beaucoup pour ce match, j'ai adoré ^^]
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 397

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Rôles inversés [Ninj (?) vs Eeva]

Message par Ninj le Ven 9 Sep 2011 - 20:32

La gagnante n’ajouta rien. A présent, elle souhaitait juste sortir d’ici au plus vite. Elle rattrapa le badge que lui lançait la championne au vol, puis le regarda d’un air amusé. Qu’allait-elle bien faire de ça ? Un pokemon avec un badge… mieux valait laisser aux humains ces choses stupides qu’ils désiraient collectionner. D’un geste blasé, elle lança le badge au faux Voltali, qui le ramassa sur le dos du crâne. L’objet glissa légèrement et se retrouva coincé dans sa fourrure. De son coté, le pokemon resta immobile l’air de rien, tout aussi blasé que sa "dresseuse".

Ce fut ensuite au tour de l’arbitre de s’adresser à la Voltali, proposant de soigner ses pokemons. Offre qu’elle déclina rapidement, mais néanmoins poliment. Sur ce, elle tourna les talons, quitta le terrain, et franchit finalement la porte de l’arène. Une fois dehors, elle murmura pour elle-même :


« Ne t’en fais pas… tu ne me reverras jamais. D’ailleurs, j’espère bien que personne ne me reverra jamais. »

Elle tourna la tête vers Ninj qui venait de reprendre forme humaine : le pauvre était toujours trempé, et l’humidité commençait à attaquer ses vêtements. Sans un mot, il tendait la main en direction de la blonde. Celle-ci se contenta de sourire, avant de lui remettre ses pokeballs. L’homme les rangea dans sa poche, ainsi que les lunettes, le badge et l’aimant. Puis, sans accorder plus d’attention à sa pokemon, il prit le chemin du centre de soins le plus proche.

La Voltali l’observa faire d’un air moqueur, presque sadique. Tout avait parfaitement fonctionné. Et étant donné la réaction de Ninj, elle n’était pas prête de le revoir sous sa forme animale ! Chacun à sa place… il n’avait rien à faire en tant que Voltali, et elle n’avait rien à faire en tant qu’humaine. Reprenant sa véritable forme, la renarde s’étira de tout son long. Ce corps n’avait vraiment aucun intérêt… d’un coté, elle comprenait le dresseur de vouloir changer d’enveloppe physique. Mais il était de toute façon incapable de maîtriser sa métamorphose. Bah, peu importait. Désormais, tout ceci était de l’histoire ancienne.

La Voltali partit dans la direction opposée à Ninj, souhaitant se dégourdir les jambes après ce long match passé immobile. Le dresseur se retrouvait seul, et sa journée le tourmentait au plus haut point. Il passa de longues heures assis à attendre, perdu dans ses pensées… il semblait complètement perdu. En fait, la seule chose dont il était certain… c’était qu’il n’était pas prêt de se transformer à nouveau, et pas uniquement devant sa Voltali.



[Fin, Merci à toi ! C'était euh... un match catastrophique, mais un superbe match catastrophique xD]

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Rôles inversés [Ninj (?) vs Eeva]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum