[ Clos ] Une rencontre soudaine [PV Calisto Del Alba]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Une rencontre soudaine [PV Calisto Del Alba]

Message par Kuro le Sam 23 Avr 2011 - 19:31

La nuit semblait s'annoncer magnifique, les nuages étaient partis et laissaient place à un ciel illuminé par une pleine lune radiante, dont la lumière permettait de discerner clairement les environ. Kuro et Chitsume venaient de louer un Airmure un peu défaillant qui s'était trompé sur le chemin vers Nalcia, et l'oiseau avait été visiblement distrait pendant ce vol d'une demie journée car elle dura un jour complet, et il ne s'était pas posé au sol calmement. L'Airmure avait des ailes aux lueurs rouges apparentes, ainsi que du marron qui bordait les ailes. Il était tout rouillé et sa vue semblait défaillir. C'est oiseau était visiblement incapable de voler correctement et même Kuro qui était Nalcien d'origine et en accord avec le vent se sentait mal. Chitsume dans sa pokéball ne sentait rien, mais pouvait deviner avec les pressions dans la pokéball que quelque chose était étrange. L'Airmure s'était écrasé et se releva sans les passagers et s'enfuit.

Ceci était quelque chose auquel Kuro devait s'attendre. Vu son apparence extérieure qui était assez effrayante. De longs habits noir, des cheveux longs avec des pointes blanches et une marque étrange sur la main. Il portait tous ces habits noir pour une bonne raison précise mais peu de personnes savaient pourquoi. Le fait que le vendeur lui avait loué cet Airmure était sans doute car il le prenait pour un trafiquant de Pokémons et tentait de protéger son Airmure, en envoyant Kuro le plus loin possible. Cela lui était déjà arrivé et il était à plusieurs kilomètres de sa destination initiale et se trouvait à marcher pendant des heures entières.

Kuro étant tombé de l'Airmure qui s'était écrasé, se releva en trébuchant légèrement. Il fit sortir Chitsume de sa pokéball et dans la nuit elle était encore mieux que d'habitude. Sa fourure refletait la lumière de la lune avec tant de brillance que la regarder faisait mal. On pouvait facilement voir la lune se refleter rouge dans ses griffes pourpres qui étaient très lisses. Elle s'inquiéta pour Kuro qui semblait avoir très mal à la tête en oubliant de cacher son oeil de temps à autres. Il marchait de traviolle et elle se mit à chercher un moyen de lui faire reprendre ses esprits. Elle se jetta sur lui et le fit tomber à terre et il recut un choc qui lui fit perdre sa nausée, en échange dune bosse.

Kuro resta énervé pendant un petit instant et lorsqu'il se calma de sa douleur assez rapidement il admira ce ciel qui était apparemment très vaste et libre. Ils étaient dans des plaines et il sentit un courant d'air chaud et des vagues de chaleur assez important e qui indiquaient que ceci n'était plus Nalcia. Kuro qui comptait allez au Pic Gellé qui se trouvait a l'opposé total de là ou il était, Il était à Flamen. Il se leva d'un bond et vit qu'il était au milieu d'une immense plaine qui semblait pourpre sous la lumière de la lune.

*Autant en profiter et marcher au hasard. On trouvera bien quelque chose.*

Avant de marcher au loin Kuro sembla entendre un hennissement et se retourna pour voir deux lueurs au loin qui semblaient venir d'une ferme mais Kuro crut que se n'était que la fatigue mais décida de s'en rapprocher.

Il n'était pas en état de courir donc il continua en marchant lentement et calmement à travers les hautes herbes.Il ressemblait à une ombre menaçante de loin avec son manteau noir qui flottait au vent et son œil noir qui brillait d'une lueur rouge dans le noir. Chitsume se regarda les griffe et se rendit compte qu'elle ne pouvait pas protéger son dresseur si elle ne faisait que se mettre entre les attaques tout le temps elle avait besoin de s'entrainer à utiliser ses griffes et sa vitesse et elle y pensa encore en marchant.

Il virent un rocher après plusieurs mètres et Kuro décida de s'y assoir pour contempler la situation.

Kuro se dit qu'il était perdu dans les plaines et il se demanda comment s'en sortir. Chitsume commença à s'entrainer à courir à toute vitesse en avant et en arrière et  commença à créer une sorte de raie dans les hautes herbes. Kuro se demanda si il n'avait pas une carte quelque part. Chitsume regarda le couloir crée par son entrainement et décida de mettre le reste du champ au même niveau et se prépara à couper toutes les fougères. Kuro se rendit compte qu'il n'avait pas de carte parce que son sac était plein de nourriture pour ses voyages aléatoire. Chitsume rasa toute les hautes herbe autour d'elle et se sentit tellement puissante qu'elle fit une toupie de griffe, elle tourna frénétiquement sur elle même pour découper toute ce qu'elle pouvait et se pris un caillou dans la patte et elle trébucha pour éventuellement tomber par terre. Kuro se rendit compte qu'elle n'allait pas très bien, et elle se dit qu'il allait se rendre compte de sa valeur en tant que guerrière.

"Oh je crois que l'on doit continuer à marcher parce qu'il semble y avoir un Pokémon puissant dans les parages. Vu les dégâts qu'il a causé."

Chitsume était vexée et Kuro sourit. Elle se rendit compte que Kuro s'en était rendu compte. Toutefois elle se rendis compte que toute son attaque toupie lui avait donnés le tournis. La petite Mangriff à quatre pattes se tenait faiblement et se mis à valdinguer pendant deux trois minutes, avant de reprendre ses esprits et marcher au cotés de son maitre et compagnon.

Après environ une demie heure de marche, Kuro était en train de marcher dans les herbes basses en montant une colline, quand il arriva en haut de celle ci et il vit que quelque chose bougeait. Une forme humaine s'était arrêté abruptement après une course en ayant vu Kuro sous un angle, peu rassurant. Kuro avait le dos à Lune et l'on ne pouvait voir que son manteau déchiré sur les bords voler au vent et une silhouette dont on ne voyait rien qu'une lueur rouge qui inspirait crainte, qui était son oeil. Kuro décida de voir si la forme était en effet un humain et il descendit de la colinne pour se trouver nez à nez avec un jeune homme haletant.


Dernière édition par Kuro le Sam 23 Avr 2011 - 21:36, édité 1 fois
avatar
Kuro
Informations
Nombre de messages : 207

Fiche de personnage
Points: 46
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact
http://luluds.deviantart.com/profile/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une rencontre soudaine [PV Calisto Del Alba]

Message par Invité le Sam 23 Avr 2011 - 20:56

Le voyage était long et périlleux pour Calisto, surtout qu'il ne savait pas où se rendre, il n'avait aucun but. Néanmoins l'adolescent n'était pas de mauvaise humeur, il était dans la nature, loin de sa famille de tordus et Akiam semblait beaucoup s'amuser. Ayant réussi à mieux manger grâce à des baies et autres champignons qu'il connaissait bien, le garçon était en meilleure forme, pareil pour le chiot car il avait fait équipe avec Calisto pour attraper quelques ratatas ou autre menu fretin pour son propre estomac. C'était donc plein d'énergie que l'animal jouait et le brun se sentait plein de bonheur en voyant le caninos gambader, lui qui n'ayant même pas ouvert les yeux avait été abandonné... Sa mère serait-elle morte? C'était probable car Akiam n'était ni faible, ni handicapé, au contraire c'était un chiot plus grand que la moyenne de ceux de sa race déjà assez impressionnant!

Le jeune garçon ne connaissait rien des pokémon, on lui avait juste dit qu'un jour Akiam évoluerait et que vu sa carrure déjà très haute pour une créature de son espèce ainsi que son jeune âge, il serait sûrement un arc... Un Caninarca? Quelque chose dans ce goût là en tout cas très impressionnant. Calisto espérait que la "croissance" se déroulerait bien car vu le contexte dans lequel le chiot avait débuté sa vie, ce n'était pas si facile. Enfin, l'animal avait toujours mangé presque à sa faim puisque lui s'était sacrifié mais il restait quand même un petit manque, lequel heureusement ne semblait pas se voir, pas sur le pokémon en tout cas...

Heureux, le brun se mit à courir, comme ça pour rien... Même si ça dévorait son énergie, même si ce n'était pas raisonnable vu leurs faibles moyens de se nourrir, tant pis! Pour une fois tout allait bien, autant profiter. Dans une course aérienne, le jeune garçon rattrapa le caninos ravi qui le dépassa grâce à ses 4 pattes mais il revenait sans cesse se coller à son cher maître qu'il avait peur de quitter, un peu comme un chiot colle sa mère. Amusé l'adolescent entreprit de tester ses capacités et celle du pokémon, il se mit à courir plus vite, tellement qu'on avait l'impression qu'il fuyait...

Soudain le chien s'arrêta et se mit à gronder, ses oreilles se plaquèrent contre le sommet de son crâne et ses crocs blancs mis à nu, le caninos aboya une ou deux fois. Sachant que son compagnon à 4 pattes était relativement lucide sur ce sujet et qu'il n'aboyait pas pour rien en général-il avait été élevé en cachette et savait donc se faire discret.- s'arrêta et mit une main en visière pour regarder ce qui se tramait. Là sous la lune, trônait une silhouette inquiétante. Calisto prit peur et repartit en sens inverse, courant mais pas pour s'amuser cette fois...

La silhouette descendit de la colline, semblant le suivre, sachant qu'il ne serait pas assez rapide après avoir tant couru, le jeune garçon se tourna abruptement et fit face au danger avec courage. Ses yeux vairons se portèrent sur l'étranger peu rassurant. Oh ce n'était pas que Calisto voulait juger sans connaître, certes non, ce n'était pas son apanage mais cette silhouette était vraiment tout sauf rassurante et son instinct de survie s'était bien sûr mit en marche. Appelant le caninos, le garçon d'un simple geste de la main obtint que le chiot se couche dans l'herbe derrière lui, à contrecoeurs car il voulait protéger son propriétaire. Grondant, l'animal dirigea son regard sur le mangriff. Il avait peur lui aussi, n'étant qu'un petit chiot-si grand soit-il pour son âge.- mais voulait lutter pour Calisto, bravement. Ce dernier également dans l'optique de protéger son seul ami lança d'une voix déterminée...

-Est-ce que vous me suivez? Qui êtes-vous? Je n'ai rien à donner... Pas même une pièce, alors passez votre chemin si vous souhaitez me voler!

L'adolescent se tenait droit, la mauvaise lumière pouvait tout aussi bien le faire passer pour une jeune fille avec ses cheveux mi long noir comme l'ébène, ses grands yeux vairons-que l'on devinait comme tel ou pas, selon si la vue de l'individu était aiguisée ou pas ou encore si la lune décidait de briller un peu plus fort à un moment donné.- bordés de long cils noirs recourbés et de cette manière gracieuse qu'avait Calisto de croiser ses bras-celui de gauche était guéri et ne restait de sa blessure qu'une cicatrice nette, lisse et fine, juste un peu plus pâle que sa couleur de peau métissée.- pourtant, qu'on le prenne pour ce qu'il n'était pas ou que l'on devine sa vraie identité, il avait l'air très décidé, bien que l'étranger lui fasse peur...
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une rencontre soudaine [PV Calisto Del Alba]

Message par Kuro le Sam 23 Avr 2011 - 23:39

Alors que Kuro descendit pour voir qu'elle était cette forme qui était en train de courir, elle s'était retournée pour essayer de s'échapper dans les méandres de la nuit. Il chassa la figure qui lui semblait faible et ralentie par une sorte de fatigue et il la vit s'arreter. Les herbes autour de la silhouette firent un lourd bruissement, comme si un pokémon sauvage se cachait de la présence de deux personnes étrangères. Chitsume le suivait de près et elle essayait de savoir à qui appartenait cette silhouette.

"Est-ce que vous me suivez? Qui êtes-vous? Je n'ai rien à donner... Pas même une pièce, alors passez votre chemin si vous souhaitez me voler!"


Kuro eu un choc après que la silhouette lui ait dis cela. Il avait vraiment une mauvaise image extérieure et ne pouvait pas s'en empêcher. Il s'êtait mit en tête de ne pas effrayer les gens qu'il côtoyait de jour et n'y arrivait pas très bien, et cela était une tâche encore plus délicate le soir, quand il avait l'air d'un véritable démon. Il put entrevoir, après que les nuages qui venaient de s'installer se dissipèrent, que la personne devant lui était un être humain. Mais ceci était aussi ambigüe en terme d'apparence que Kuro, car la personne devant lui arborait de longs cheveux noir comme du jais. Une structure aussi douce et fine qu'une jeune fille et un bras aussi tailladé qu'un guerrier des temples. Il avait comme Kuro des yeux vairons qui, dans ce cas là étaient à la limite du parfait, ils étaient doux et agréable à regarder aux contraire des siens qui avaient la manie de faire peur aux gens. Kuro fixa ce qu'il assuma être un jeune homme sous la lumière lunaire.

Chitsume, elle, vit dans les herbes derrière le jeune homme une boule de poils d'une taille considérable. Sa couleur orangée flamboyante attirait le regard de Chitsume vers ce qu'elle voyait comme un animal majestueux, avec ses bandes noire, et un lourd pelage blanc sous son cou. Son aspect canin lui donna une certaine puissance et elle fut dégouté par l'idée même, de devoir se battre contre un si beau Pokémon . Elle se mit en position prête à attaquer au cas où il le faudrait.

Kuro, en continuant d'inspecter méticuleusement le corps de la personne, se rendit compte que la cicatrice sur le bras était très récente. Il savait que certaines des cicatrices que des personne lui avaient faites lui infligeait un grande peine surtout après leur cicatrisation et Kuro se rendit compte de la proximité dangereuse de la cicatrice du jeune homme avec l'artère de son bras, qu'il tenait devant lui avec précaution. Ceci mis Kuro dans un état de peine car il venait juste de choquer le jeune homme pour un bon et long moment.


"Euh non je vous suis pas. Enfin oui... euh non... je ne suis pas sûr de ce qu'il faut que je réponde. Je m'appelle Kuro et je cherche une carte et quelqu'un qui peut me dire où on est dans le monde. J'ai eu un problème en vol et nous étions censé être à Nalcia et je ne suis pas sùr d’où on est."

Kuro était encore fasciné par le jeune homme, avec lequel il partageait beaucoup de points communs. Ils avaient des yeux vairon, des cicatrices et un air efféminé que Kuro cachait surtout avec ses vêtements noir. Il a souvent été pris pour une fille mais son œil faisait revenir les gens au schéma de: il est différent donc il est un monstre. Secrètement, Kuro priait pour que le jeune homme ne remarque pas son œil et il ne pouvait pas voir son expression dans cette nuit noire où les nuages voyageaient si vite.

"je m'excuse pour mon effrayante irruption mais Est-ce que vous voulez des soins ou de l'aide en quelque façon. Je me sent obligé de vous aider."
avatar
Kuro
Informations
Nombre de messages : 207

Fiche de personnage
Points: 46
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact
http://luluds.deviantart.com/profile/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une rencontre soudaine [PV Calisto Del Alba]

Message par Invité le Dim 24 Avr 2011 - 0:35

[HJ: Calisto a forcément vu ton oeil puisqu'on a dit qu'il fuyait pour ça dans le premier post ;) sinon très joli rp, j'espère être à la hauteur.]

Les deux jeunes gens se regardèrent un bon moment en chiens de faïence. Calisto lui ne notait pas leurs ressemblances, aveuglé par l'angoisse. Une voix plus mâture que la sienne, indiquant un être masculin adulte ou presque retentit dans la nuit froide. Les vêtements noirs se confondant avec l'obscurité donnaient à cette personne un certain cachet, pour ne pas dire une carrure étoffée, comme si celle-ci ne connaissait pas de limite et s'étendait à l'infini. Un oeil rouge le fixait, le scrutait et se dirigeait sur sa silhouette avec une insistance inquiétante. Cependant les paroles de la personne permirent à Calisto de se détendre un peu, il demeurait méfiant mais n'ayant pas été attaqué alors que l'autre aurait très bien pu lui sauter dessus diminuait vaguement son inquiétude.

A côté de la silhouette sombre, au contraire de son propriétaire, une bête aux couleurs lunaires fouillait l'herbe du regard pour y trouver le caninos aux pieds de son maître qui grondait sourdement. Son pelage crème ourlant son cou s'était hérissé, le faisant apparaître plus grand encore qu'il ne l'était. Pas très imposant car il mangeait juste à sa faim, le chien n'en demeurait pas moins impressionnant, il bluffait bien sûr, manquant singulièrement d'expérience. Néanmoins la créature en face de lui était toute aussi fascinante, blanche, pure presque, elle semblait plus ou moins canine voir féline si ce n'était ces deux étranges pattes puissantes d'un rouge vif. Un seul coup pourrait probablement marquer le caninos à vie voir le tuer, cependant le chiot restait fidèlement aux côté de son maître qui reprenait lentement ses esprits, comme si se remettre de sa peur lui demandait trop d'énergie pour parler.

Calisto finit cependant par répondre, il aurait voulu avoir une voix aussi calme et "forte" que son interlocuteur mais sa voix à lui était moulé de tons délicats.

-Bonsoir... -dire ces mots d'une banalité affligeante à cette entité étrange lui paraissait complètement décalé. Il avait l'impression de faire face à une sorte de créature magique malgré son aspect humain. Une chose tirée des contes les plus fantastiques qui soit accompagné de sa bête venue tout droit de la lune. Après tout pourquoi pas? Avec tous ces bizarreries que le monde connaissait crée par des Pokémons de la façon la plus anodine qui soit... Ce ne serait pas très étonnant!- Je... Une carte? Non désolé, je n'en ai pas, je sais juste que nous sommes sur Flamen ici. J'ai déjà été au pays de l'eau, Mizhuan je crois? Il y a fort longtemps mais je n'ai jamais voyagé autrement... Désolé vraiment.

Le caninos entendant son maître parler sans agressivité devint légèrement moins méfiant, il se redressa, prenant une position neutre. Sa truffe s'avança vers l'animal au teint clair pour le renifler, essayer d'obtenir des informations sur ce dernier voir jouer pourquoi pas? Même s'il n'en avait pas l'habitude, Akiam n'ayant jamais côtoyé de pokémons avant s'habituait assez vite; c'était encore un chiot, ses réactions pouvaient changer en fonction de son vécu... En revanche, s'il ne voulait plus blesser l'homme, il ne voulait pas que ce dernier le touche et fit un grand détour pour venir voir le mangriff. Le bel animal l'attirait indéniablement, car même s'il aimait son propriétaire le caninos s'ennuyait un peu de ses compagnons si hétéroclites et étranges qu'étaient les autres pokémons et puis dû à son jeune âge, la curiosité outrepassait la méfiance. S'approchant pour proposer au Mangriff de faire connaissance, le chiot se baissa à nouveau, étirant ses deux pattes de devant mais non pour attaquer cette fois, seulement pour proposer le jeu...

Ah c'était si simple entre pokémons... Ou tout du moins ça le paraissait. Remontant une main sur son épaule comme s'il cherchait à échapper à l'ombre se posant sur son corps frêle, l'adolescent prit un certain temps avant de répondre à l'inconnu à la chevelure aussi sombre que la sienne-mis à part les bouts blancs qui semblaient lui avoir été légué par son pokémon d'apparence lunaire.- mais finit par le faire, secouant négativement la tête.

-Non merci, je vais bien, ce n'est qu'une cicatrice, la blessure s'est bien refermée. Peut-être pourriez-vous envoyer un roucool voyageur à l'agence qui vous a prêté la créature pour voler jusque Nalcia et leur exposer le souci?

Calisto se doutait que la bête n'était pas à lui, il ne s'y connaissait pas en pokémon mais savait que certaines entreprises proposaient de louer des animaux pour le transport... Si l'oiseau avait été à Kuro-puisque c'était son prénom visiblement.- ce dernier aurait pu repartir avec; non, décidément non... Ce devait être un animal loué, c'était logique! Connaissant quand même les pokémons "utilitaires", ceux de bases, le jeune garçon proposait cette optique, il alla même plus loin.

-Demain, je pourrais peut-être vous aider à chercher un endroit où il y a des roucools voyageurs pour leur demander de revenir vous chercher, voir une autre agence du genre pour aller à votre lieu de destination... Que ce soit par les cieux ou par la terre, je sais que mon père utilisait parfois des arcanins de location pour aller aux marchés les plus lointains.

Calisto évita évidemment de dire pourquoi son paternel n'utilisait que les arcanins... C'était simplement parce que les galopas n'avaient pas confiance en lui d'office et le brûlaient, déjà les deux vieux dont ils se servaient pour faire tourner la ferme avaient commencer à le brûler de temps à autre puis de plus en plus sur les trois dernières années, si bien qu'il les avait remplacé par des Tauros. Quant à Akiam, un jour Calisto pourrait monter sur lui, selon un dresseur fin connaisseur, c'était tout à fait possible, et puis son père en avait bien chevauché, sans compter que le sien était très grand pour son âge et sa race, ce serait sûrement le cas même s'il évoluait, enfin... ça il y avait le temps, ce n'était encore qu'un chiot et même si Calisto se fatiguait à le porter quand son animal était épuisé, même s'il devait sacrifier ses repas, c'était son seul ami.

-Pourquoi vous "sentir obliger"? Je suis si misérable que ça?

Demanda Calisto finalement d'un ton neutre, ni brute, ni méchant, seulement un peu méfiant. Il posa une main sur son bras, le tenant comme si ce dernier devait tomber. Ses yeux vairons s'étaient plantés dans leurs homonymes et antonymes à la fois, directs et francs comme leur propriétaire. Sans véritable éducation, Calisto était quelqu'un qui ne s'embarrassait pas des codes; il souhaitait savoir ce que Kuro lui trouvait pour se sentir "obligé" de l'aider, surtout que le jeune flamenien ne supportait pas la pitié et qu'il trouvait curieux qu'un inconnu veuille l'aider. Personne ne lui avait jamais fait de cadeaux avant, pourquoi ça changerait? Au contraire, à l'école on se moquait plus de lui qu'autre chose avec ses manières efféminés mêlées à celle du paysan bouseux typique... Que lui voulait ce garçon? La méfiance revenait...
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une rencontre soudaine [PV Calisto Del Alba]

Message par Kuro le Sam 30 Avr 2011 - 17:36

Kuro se trouva dans une situation peu favorable à son instar. Il avait abordé un jeune homme qui semblait très gentil et attentionné et qui respirait jusque à peu la joie de vivre jusqu'à ce qu'il vit Kuro. Kuro, lui, inspirait plutôt la crainte et la peur ainsi que d'autres émotions négatives. Il a été très persécuté pour ceci et c'est pour cela que il se retrouvait à Flamen. Ce marchand a l'esprit tordu basé sur le préjugé l'avait envoyé loin avec l'espoir que Kuro meure en essayant de survivre. Mais Kuro ne s'y connait que trop bien en survie et la partie la plus difficile serait de comprendre un écosystème nouveau. Mais après huit ans à voyager seul avec comme seule arme son corps et une dague des vents, Kuro se débrouillait comme un chef dans la nature et la préférait aux villes où les autres le regarde comme des bêtes foires.

Lorsque le jeune homme demanda à Kuro si il voulait partir avec une autre agence Kuro refusa catégoriquement en expliquant que il devait être recherché par des autorités un peu partout pour avoir semé la panique dans les rues de Arkan durant le festival de l'hiver en touchant Suicune. Cela était une très mauvaise chose a faire et la réputation de Kuro n'était pas du tout près du blanc neige... c'était plutôt l'opposé. Donc, aller dire que l'on veut être récupéré doit être la pire chose qu'il soit possible de faire dans le cas de Kuro.

Puis plus tard, le jeune homme lui demanda pourquoi il se sentait obligé de l'aider. Kuro avait remarqué le jeune Caninos qui était très grand malgré son âge et il remarqua que ce Caninos était un orphelin. Premièrement si un Caninos était en bonne santé sa mère le garde avec elle jusque a la fin de sa croissance où son pelage blanc sous son coup devient blanc neige et celui-ci était encore blanc lait avec des teinte grises légère toute fois visibles sous la lune. Ce Caninos si vivant et respirant la santé ne pouvait pas être un pokémon abandonné donc sa mère avait du être tué. Et si il avait été kidnappé ce ne se serait pas ce jeune garçon qui en aurait eu la propriété. Kuro avait vu plein de Caninos en cage il ne partaient que vers les grandes citées et les grands riches qui achetaient ces Caninos et autres Pokémon. Kuro trouvait cela révoltant et dès qu'il le pouvait il utilisait son apparence douteuse pour infiltrer et démanteler ces réseaux. Le jeune homme avait apparemment rien d'autre qu'un sac qui semblait maigre et Kuro avait un sac assez volumineux remplit de nourriture et de bouteilles d'eau qui était des bouteilles de vin qu'il remplissait avec de l'eau.

Chitsume de son coté était avec le jeune Caninos, elle arrêta d'être effrayé et se mit donc à quatre pattes. Le Caninos se tenait devant elle pour jouer et elle l'avait compris et ils se regardèrent avec un regard enfant et se mirent à jouer. Kuro les regarda pendant un moment et pris la parole.


"Ton Caninos semble manger a sa faim et tu ne voyage qu'avec un petit sac donc je me permet de te demander d'accepter mon aide, surtout si je risque de m'imposer sur votre voyage parce que je ne m'y connait pas trop a Flamen. Au fait, en y pensant, y aurait-il un lac autour d'ici ou des cascade ou une source d'eau pour que je puisse me laver un peu, je me suis trouver dans des situations étranges et je suis sur que de boire un peu et de me rafraichir fera le plus grand bien."
avatar
Kuro
Informations
Nombre de messages : 207

Fiche de personnage
Points: 46
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact
http://luluds.deviantart.com/profile/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une rencontre soudaine [PV Calisto Del Alba]

Message par Invité le Mar 3 Mai 2011 - 0:25

[HJ: pardon d'avance s'il y a des oublis ou incohérences sur des actions/réponses. Je n'ai quasiment plus le net depuis samedi, je l'ai retrouvé un petit peu ce soir par miracle comme cet après midi pendant 30 minutes. J'ai tout fait mes RP'S en me basant sur ma mémoire sur Open Office... j'ai fait de mon mieux. ]

Le nouveau venu avait une apparence effrayante en effet, mais fallait-il vraiment penser que tous ses problèmes venaient de là? Le dénommé Kuro semblait le penser; il lui expliqua que la compagnie de vol ne serait pas une bonne chose car on le poursuivrait certainement, ce qui parût étrange à Calisto car si les gens jugeaient, ils ne pouvaient quand même pas enfermer pour cette cause... On était plus au temps des sorcières brûlées à cause d'une apparence douteuse quand même si? Voyant son camarade d'infortune s'apitoyer sur son sort, ramenant toujours tout à son apparence, le jeune homme osa un quelconque conseil, continuant de vouvoyer son interlocuteur même si ce dernier l'avait précédemment tutoyé.


-En même temps... Il faut savoir s'adapter aussi un peu si vous me le permettez, ce n'est pas méchamment que je dis cela, mais par exemple votre manteau assombrit beaucoup votre apparence, pareillement pour votre... Attitude. Vous êtes amical mais ça on ne peut le savoir que si l'on n'a pas fuit avant, essayez de sourire, d'avoir le visage moins fermé. Plus avenant je suis sûr que les gens cesseraient de vous juger uniquement sur l'apparence, quant à votre oeil on peut penser que c'est simplement une maladie ou un petit problème génétique sans gravité... Gênant mais pas horrible non plus, ce n'est pas comme si vous aviez la face entière de ravagée. Je ne dis pas comprendre vos problèmes, loin de là, juste qu'il faut garder confiance.

Le Flamenien espérait ne pas s'attirer les foudres du jeune homme en ayant été aussi sincère. Au moins il montrait ainsi qu'il n'avait plus peur du tout et se montrait volontaire pour traiter Kuro à la manière d'un égal. Son regard vairon s'attarda une dernière fois sur les traits de son compagnon que la lune voulait bien lui révéler; il n'était pas vilain garçon, loin de là. Oui, il suffisait de commencer par croire soi même qu'il pouvait cesser d'être jugé sur son unique physique, d'y mettre de la bonne volonté pour s'en sortir. Calisto sauf quand il avait peur n'était pas du genre à pleurnicher sur son sort, il était en général très exigeant avec lui... ça avait commencé tout petit quand son père l'aimait encore mais déplorait quand même son physique fragile. Le gamin essayait toujours de travailler dur, de dépasser ses limites pour satisfaire ses parents et contribuer à faire vivre la ferme. Ses évanouissements étaient fréquents car il outrepassait ses capacités. Le jeune homme était surpris que l'on puisse se contenter d'un « c'est à cause de mon physique » sans rien tenter de plus; ça le révoltait de voir Kuro se détruire pour ça, enfin du peu qu'il avait pu voir, son problème avait l'air de le bloquer totalement pourtant Calisto était sûr qu'il pouvait s'en sortir plus qu'honorablement.

-Ok.... J'ai déjà fait guide une ou deux fois dans mon coin, je ne connais pas beaucoup Flamen non plus, je vivais dans un lieu éloigné mais dans la nature, donc je vais trouver une source facilement.

Il espérait ne pas se tromper mais en doutait. Quand il menait les troupeaux de Tauros et autre aux pâturage, le fermier qu'il était devait trouver la meilleure herbe et surtout de l'eau. Il connaissait le langage de la terre. Ce fut donc avec cette certitude, heureux de pouvoir accepter de la nourriture en échange de son travail et non comme un mendiant qui supplie. Calisto avait déjà dirigé des touristes qui trainaient dans son coin; ceux-ci venaient vivre dans leur petite ferme, trouvant ce mode de vie charmant-ils ne doutaient de rien franchement.- ignorant tout du dur labeur que cela représentait et que sa famille n'avait surtout pas le choix. L'adolescent aimait bien les accompagner toutefois, il trouvait drôle leur maladresse, leur extase sur la beauté des lieux avant de hurler à cause d'un quelconque insecte comme un papillusion ou autre qui les effrayait. Ces hommes qui ne voyaient pas dans un jardin les mauvaises herbes sinon les fleurs charmantes ou le beau potager qu'il fallait pourtant entretenir nuit et jour malgré les tempêtes, enfin surtout pendant les tempêtes justement. Descendant une colline avec agilité, le garçon suivit les indices que la terre lui donnait; une herbe plus verte, plus haute, des animaux qui se dirigeaient vers ce lieu, des pokémons insectes qui y faisaient route, la situation géographique etc... Lorsque la source fut trouvé au milieu des plaines, le brun sourit, il était heureux de pouvoir montrer à son accompagnateur qu'il avait ce qu'il lui fallait: une sorte de lac où l'eau pure de la pluie s'était amoncelée. Prouvant qu'il n'était pas stagnant, le liquide s'échappait de l'immense flaque par un ruisselet discret au cours rapide et limpide. De même, débarquait du haut d'une colline un autre flot léger et vivifiant pour tomber directement dans le « lac ». Ce qui était une chose rassurante car si l'eau ne se renouvellerait pas, Calisto aurait empêcher à son Caninos ou à son camarade de s'y abreuver. Il n'y avait pas non plus de traces de passage de pokémons bovins, ce qui était également un facteur important, en effet ces animaux pouvait véhiculer des maladies en buvant dans ces ruisseaux... Des oeufs de parasite s'y déposaient et étaient avalés par l'homme ou par la bête suivante et grandissait dans le corps d'une personne, lui pompant toute sa nourriture, comme en montagne [HJ: vrai]. Bref, cet endroit était parfait; en plus éloigné des cultures, il échappait aux engrais-la plupart du temps du crottin de galopa et autre.-qui même naturels étaient une pollution certaine, sans compter qu'il était toujours désagréable de s'imaginer boire de telles choses mêlées au cours d'eau. Bref, son camarade pourrait se baigner pour se laver et Calisto aussi...

Il était ravi, ayant hâte de se décharger de sa fatigue et de laver ses habits. Heureusement qu'il avait prit un rechange en quittant la ferme précipitamment, de quoi se refaire une « beauté ». Comme ils étaient deux garçons, pas de problèmes pour se laver ensemble n'est-ce pas? Le garçon avait l'habitude avec son père ou quelques autres adolescents de fermes voisines de se baigner ainsi sans pudeur, ils n'avaient pas la vie assez délicate pour se le permettre. Si c'était une fille ça ne se faisait pas, entre jeunes garçons ça ne gênait pas même si en prenant le facteur des hormones « défaillantes » de Calisto on pouvait se demander si ces considérations ne devraient pas être inversés. Enfin peu importe! L'adolescent se dévêtit rapidement, tournant toutefois le dos à son comparse, ne révélant qu'un dos mince que l'on n'aurait jamais cru habitué à se courber pour bêcher la terre strié de cicatrices fines et lisses mais belles et bien présentes. Celles-ci s'en iraient probablement bientôt mais pour l'instant elles étaient bien visibles, même sous la lumière chiche de la lune. Le caninos plongea dans l'eau, invitant le mangriff avec lequel il s'était amusé précédemment et tout au long du chemin.

-Venez! Elle est bonne!

Calisto s'était tourné, révélant un cou lui aussi strié par une longue marque fine qui elle ne partirait pas. Oubliant ses cicatrices le garçon sortit de son sac un vieux morceau de savon, un bon savon de ferme dur comme de la pierre mais efficace pour nettoyer ses habits qu'il posa ensuite sur l'herbe avant de commencer à se laver avec ce même savon/shampooing, lissant ses cheveux mi-long.

-J'ai vu que vous regardez pas mal Akiam, il a l'air de vous intriguer?! Je l'ai trouvé alors qu'il n'avait pas encore ouvert les yeux et oui il a l'air bien nourri, c'est ma fierté, je fais attention à ce qu'il ait tout ce dont il a besoin même si vu sa taille et sa croissance ça devient difficile mais comme je n'ai que lui à m'occuper ça va. Et vous, vous l'avez eu où votre Pokémon? D'ailleurs c'est quoi? Désolé, je ne m'y connais pas du tout...

L'adolescent babillait gentiment, il était tout simplement heureux et l'eau semblait endormir sa méfiance en même temps qu'elle détendait ses muscles jusqu'à présent tendus. Se retournant pour faire face au ruisselet qui venait du haut de la colline, il se mit à chantonner d'une voix claire et limpide à l'égale du liquide transparent qui enveloppait son corps jusqu'à l'intimité, cachant cette dernière mais révélant tout du haut de sa silhouette si féminine. Ne prêtant guère plus attention à son camarade, il ne regardait pas ses réactions, pensant que tout ça était naturel et profitant à fond de ce moment de joie simple.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une rencontre soudaine [PV Calisto Del Alba]

Message par Kuro le Sam 7 Mai 2011 - 22:43

Lorsque Le jeune homme demanda à Kuro pourquoi il se recroquevillait sur son sort en blâmant son apparence et critiquait son attitude défaitiste alors qu'il n'avait pas essayé de changer. il se concerta un moment et se rappela que en réalité il ne pouvait pas changer et se tut sachant que cela ne valait pas la peine d'en parler. Il blâmait son apparence pour refuser d'accepter ses action et il ne savait pas si le jeune homme croyait que Kuro était recherché pour son physique.

"Euh je ne me suis pas enfuit de Arkan pour mon apparence c'est mes action qui m'ont fait fuir. Je me suis enfui après avoir été en contact avec suicune. Je l'ai touché et je me suis transformé. Mon œil était de plus en plus lourd et commençait à peser. Il a pris le contrôle et à tué des guardes qui ont tenté de m'arreter. J'ai terrifié les habitant en contrôlant leurs ombre et je me suis enfuit après avoir sauvé mon ami de cette embrouille quand j'ai repris conscience.Et même si les autorités me croyaient, pourquoi me relâcheraient t-il si je leur dit que je suis juste un occasionnel psychopathe"

Le jeune homme aux yeux vairons écoutait attentivement et se leva. Il avait l'air de vouloir en parler plus tard après avoir trouvé une source ou un lac pour se rafraichir. Il était un peu connaisseur en terme de nature. Kuro avait beau l'être mais il était déboussolé dans le plaines de Flamen qui rougeoyaient sous la lune puissante. Il admirait les fleurs qui poussaient et se perdit dans la beauté. Le herbes et les plantes oscillaient dans les vents qui faisaient danser ces grandes fougères. Il vit des Tauros en troupeau courir a travers les champs majestueux et puissants. Il couraient avec tant de force et de brutalité qu'ils forçaient le respect.

Chitsume, elle, s'amusait avec toute son âme, elle était heureuse de courir après le jeune Caninos et il avait l'air d'aimer jouer lui aussi. Chitsume n'avait jamais joué auparavant mais elle avait apprise ses limites et se contenta de courir en recroquevillant le plus possible se griffes pour ne pas blesser le Caninos en le touchant. Il jouait a trappe-trappe et il se couraient après en rond atout des deux jeunes gens qui marchaient en se concentrant sur la nature qui les entouraient. Les deux Pokémon se roulaient dans les herbes pour d'amuser et se demandaient que faire. Il reprirent leur partie de trappe-trappe de plus belle en courant à pleine vitesse sous le regard amusé des deux jeunes hommes.

Kuro appris des choses nouvelle de la faune de Flamen et des particularités de ces plaines en écoutant le jeune homme parler. Il était plein de joie de vivre et se comportait comme un être libre de tout. Il parlait de tout ceci avec ferveur et fierté, et il était content d'aider et de pouvoir apprendre des choses à Kuro qui était nouveau à cette contrée. Il en appris des masses et Kuro n'oubliait jamais des informations aussi cruciale que certaines personne croient être stupides. Il avait réussi à sauver sa vie en ayant appris ce que les Laporeilles mangeaient. Mais cette histoire était peu importante.

Après plusieurs heures de marche il étaient arivés à un lac. Celui-ci avait l'air magnifique et isolé. l'eau était courante et il ne pouvait que plonger mais il se rappella de son dos et se demanda si cela était une bonne idée mais quand le jeune home lui proposa de venir il s'obligeat.Il se déshabilla et plia ses vetement noir pour reveller un corp fin qui était semblable a celui du jeune homme. Kuro avait apris à être résistant et agile mais en aucun cas état il fort et musclé. Avec ses cheveux long il avait un air très effeminé. Il voyait que le jeune homme avait des vielles et finnes cicatrices et se dit que ceci était un avantage pour sa situation vu que Kuro était aussi cicatrisé. Kuro atour de son torse avait un énorme bandage rouge qui aviait été imbibé de sang. son dos arborait aussi de profondes cicatrices dont certaines avait commencées à légèrement cicatriser. Il plia ses vetement les posa sur son sac qui était bien à l'abri où Kuro pouvait le voir. Il regarda longuement le Caninos et se fascina pour son pelage orangé qui était tellement vivide et attirant que Kuro se lassait que très peu de regarder cette couleur flamboyante.

Kuro plongea dans l'eau qui était bonne et il se sentait beaucoup mieux. Le jeune homme qui les avait guidés, avait commencé a se laver avec une brique de champoing savon qu'il avait apporté. Kuro regardait et se demandait combien de temps cette paix durera. Aucun regards suspects ou de murmure envers lui. Ils étaient tranquilles. Il demanda aux jeune homme si il pouvait emprunter son savon/shampoing et il accepta. Kuro prit la brique et se lava partout et il se netoya ses bras qui avait des cicatrice fines mais permanentes et son visage ainsi que ses cheveux. il enleva le nœud qui le tenaient en place ceci donna place a une longue cascade de cheveux qui cachaient le dos de Kuro.Il les pris. les passa au dessus de son épaule et les nettoya avec attention. Tout ses cheveux était fini par des mêches blanches et ils était d'un boir profond qui les rendaient très camouflable dans la nuit. Après les avoir lavé il dut enlever son bandage. Son torse était maintenant à découvert. Il était strié par de petites cicatrices qui étaient très emblable a celle de son guide. Mais au millieux de son torse il y avait une cicatrice profonde qui avait une aura terrrifiante autour d'elle. Elle saignait encore par moment comme si quelque chose l'avait encore coupé. l'eau autour e la blessure vibrait par moment et Kuro se depecha de nettoye ceci dans l'une des mare qui étaient non stagnantes qui étaient une extension de ce courant d'eau. Les bandages étaient blanchit après que le sang avait été essoré goutte par gourte et Kuro appliqua une creme specialle sur son torse pourarreter la douleur et arreta de s'en occuper. il remit son bandage et repartit dans l'eau . laissant derrière lui une marre rouge.

Chitsume et le Caninos étaient en train de s'amuser et s'envoyaient de l'eau l'un sur l'autre. Bien que les Caninos soient des Pokémons du feu ils n'ont pas de flammes sur leurs corps et pour ça il sont aisément adaptables dans l'eau mais uniquement en combat quand leur flamme intérieure est présente l'eau est très puissante contres eux. Chitsume et le dénommé Akiam commençaient a nager et a s'apprendre des chose marines mutuellement. Akiam en apprenait plus que Chitsume.

Kuro vint vers le jeune guide et le regarda. Il demanda a celui ci:


"Merci beaucoups de nous avoir aidé je m'excuse encore une fois de m'être imposé sur votre voyage et j'ai du vous faire faire un énorme détour. Je vous offre le repas de ce soir vu que vous nous avez aidées. Mais je voudrait connaitre votre nom s'il vous plaît? Vous ne me l'avez toujours pas dit."

Kuro après bien s'être amusé sortit de l'eau et se débarbouilla et partit chercher du bois. Il revint plusieurs minutes après avec du bois sec qui pouvait bruler facilement et de la paille qui poussait à l'état sauvage dans les environ, asséché par les bouffées de chaleurs de Flamen.Il se tourna vers le jeune homme et se sentit plus libre


Dernière édition par Kuro le Mer 18 Mai 2011 - 14:29, édité 1 fois
avatar
Kuro
Informations
Nombre de messages : 207

Fiche de personnage
Points: 46
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact
http://luluds.deviantart.com/profile/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une rencontre soudaine [PV Calisto Del Alba]

Message par Invité le Mar 17 Mai 2011 - 12:41

-Je ne crois pas qu'un psychopathe même occasionnel sauve ses amis en cas d'embrouille... Même qu'il en est, je veux dire des amis...

L'adolescent sourit doucement à Kuro, il n'avait pas peur étrangement. Pourtant il pourrait nettement car c'était vrai que l'oeil du garçon était assez effrayant, gâchant quelque peu son joli minois, de même que part ses aveux concernant certaines "actions"... Mais que voulez-vous, Calisto pour le moment ne semblait nullement craindre son interlocuteur alors qu'il pouvait se montrer inquiet face à une personne bien plus engageante. Serait-ce l'honnêteté de son aîné concernant sa fuite? Serait-ce parce qu'il avouait à demi mot avoir fait les "actions" qui lui avaient valu ce rejet? Peut-être, ou alors c'était la solitude qui le pesait trop bien qu'Akiam l'accompagne... Disons la solitude humaine. En tout cas il y avait une part d'assurance de la part de Calisto et celle-ci était dû en partie au fait que son camarade semblait lui, très mal à l'aise. Cela rééquilibrait un peu le tout.

Comme le brun, le garçon aux mèches noires et blanches semblait parcouru par des cicatrices, plus brutales encore que celles de Calisto qui étaient plutôt fines quoique nettement tracées. Des marques qui sans doute ne s'en iraient pas pour le jeune homme, surtout l'affreuse qui parcourait son torse alors que le Flamenien pouvait espérer un jour voir s'en aller les siennes; sauf celle du bras et de l'intérieur de la cuisse mais ça c'était une autre histoire. Regardant son compagnon entrer dans l'eau sans trop de pudeur, parce que pour lui fils de paysan se baignant sans vergogne avec ses autres camarades des autres fermes en de rares occasions était plus le signe d'un bon moment que de la perversité, Calisto ne lui faisait aucune remarque. Ils étaient bien là, tranquilles. Lorsque son compagnon de route enleva son bandage, le brun après avoir jeté un petit coup d'oeil curieux se retourna quand même par respect pendant que son vis à vis mettait de la pommade et changeait son bandage. Il n'y avait pas si longtemps Calisto avait le même au bras, en moins impressionnant mais quand même...

Akiam avait plongé dans l'eau, il avait un peu hésité mais s'étant rappelé avoir connu cette chose lorsque Calisto le nettoyait il avait désormais sauté dedans. Contrairement à beaucoup de chiots impatients de jouer, il adorait que son maître lui fasse sa toilette pendant des longues minutes voir une heure, c'était un bon moment de complicité entre eux. Sauf que cette fois il préférait jouer avec Chistume vu qu'il n'était pas le seul pokémon. Bien entendu le chiot jetait des coups d'oeils fréquents aux humains de peur de perdre son maître mais il retournait bien vite à ses éclaboussures avec l'étrange animal au pelage blanc et à la patte rouge. Reniflant le mangriff à cet endroit particulier de son anatomie, le chiot semblait essayer de comprendre ce que cette chose si dépareillée par rapport au reste du corps de la bête faisait là.

Calisto le choppa finalement par la peau du coup, assez vivement mais sans méchanceté aucune bien entendu, il le plaça entre ses jambes tout en prenant bien soin de vérifier qu'Akiam ne prendrait pas la tasse puis après avoir repris son carré de savon, il commença à frotter le pelage du Caninos, surtout là où se trouvaient les touffes de poils couleur crème. L'animal s'ébroua, faisant rire l'adolescent qui semblait presque avoir oublié Kuro. Il ne se "souvint" de sa présence que lorsque le garçon parla. En réalité il ne l'avait pas oublié mais pensait qu'il n'y avait pas besoin de parler pour partager un bon moment de complicité. Néanmoins si Kuro voulait s'exprimer, ça ne le dérangeait pas non plus.

-Pas grave... Oh euh...Calisto, désolé. Je n'ai plus vraiment l'habitude d'avoir besoin de me présenter... Et lui c'est Akiam comme je vous l'ai dit tout à l'heure. Et votre animal là, c'est Chistume c'est ça? Il me semble que vous me l'avez signifié précédemment.

Même s'il était issu d'un milieu pauvre, d'une famille de paysans au fin fond de sa campagne pour tout dire où le père jurait tout le temps, le jeune homme avait été modèle pour des peintres raffinés, répondant souvent au cliché de "la grande folle typique" que présentait l'artiste aux yeux du monde. Il avait repris ce langage qui lui plaisait et s'était appliqué à parler avec délicatesse même si parfois on ressentait dans ses manières qu'il venait bien des vertes plaines-pas toujours si vertes que ça d'ailleurs.- ce n'était pas de la vanité ou le rejet de son milieu. Non pas, il avait 16 ans et ça l'amusait de jouer aux grands de ce monde, c'est tout. A force il en avait gardé l'habitude surtout qu'inconsciemment c'était un moyen de rejeter en bloc son père, sa mère et leurs valeurs.

Kuro lui avait brièvement raconté sa vie, il était assez bavard en fait pour quelqu'un qui avait des ennuis songeait Calisto qui lui, préférait garder son histoire pour lui; il avait apprit bien vite qu'on ne devait pas se plaindre aux autres car comme le disait le proverbe, les prédateurs n'attendaient que l'aveu de la faiblesse pour vous mettre en charpie. Non pas qu'il n'avait pas spécialement confiance en Kuro, justement il en avait suffisamment pour lui permettre de prendre un bain avec lui mais c'était surtout que ce n'était pas dans ses habitudes... Bien que cela ne le gêne pas non plus d'écouter Kuro qui semblait avoir besoin de se confier. L'encourageant en ce sens pour essayer de débarrasser son camarade de tout son stress, Calisto l'écoutait calmement et posa même quelques questions.

-Que vouliez-vous faire une fois arrivé à votre destination? Est-ce que vous êtes l'un de ces nombreux dresseurs pokémon que l'on rencontre si souvent sur les routes? J'ai trouvé Akiam abandonné, sans mère, alors qu'il venait de naître mais je ne m'y connais pas du tout dans ce genre de choses qui paraît être à la mode...

Finalement il s'était confié un minimum afin d'alimenter la conversation. Ce disant, Calisto se rendit à un endroit moins profond pour mieux lustrer le poil de son ami à 4 pattes redevenu sage dans ses bras même s'il avait encore envie de jouer, il aimait également le traitement. L'eau lui arrivait juste au-dessus de l'intimité, ce qui ne semblait pas du tout gêner l'adolescent qui n'avait conscience de rien dans le domaine. Un petit baiser volé à un garçon de 3 ans son aîné lui avait valu autant d'années (3 ans donc) de malheurs. Il avait fermé son coeur à ce genre de choses. Pour l'instant ce n'était pas trop difficile car à 16 ans on y pense naturellement pas ou très peu.

Jetant un coup d'oeil à Kuro, l'adolescent plutôt calme attendait d'éventuelles réponses. Il avait l'impression que le garçon avait besoin de se confier sur ses cicatrices, son histoire et n'attendait que son accord pour se soulager de son fardeau. Calisto lui la donna d'un petit sourire bref l'invitant à poursuivre s'il le voulait.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une rencontre soudaine [PV Calisto Del Alba]

Message par Kuro le Ven 27 Mai 2011 - 20:41

Callisto le regardait d’un regard honnête et qui ne ressemblait en rien à celui d’une personne qui condamnerait Kuro pour actes peu acceptables qu’il allait décrire, il savait très bien que son histoire était incohérente mais récemment grâce à l’apparition, devant ses yeux de sa double personnalité, il a commencé à trouver un sens a tout ses problèmes. Toute sa vie prenait un sens, pour le pire.

Le jeune homme devant lui semblait lui aussi avoir eu des problèmes car il semblait a Kuro que ce dernier ne se baladait pas pour faire des courses ce soir mais pour s’enfuir, mais il n’en était pas certain, après tout ce n’était que d’après les apparences et Kuro plus que tout le monde ne se fiait pas aux apparences. Son regard inspirait confiance et Kuro inspira une grande bouffé d’air et se prépara à raconter ses désespoirs.


« Assied toi cela risque d’être long a expliquer », dit Kuro qui était sur le point de se libérer d’un poids immense qu’il portait depuis maintenant plusieurs années.

« Je suis né il y a environ 19 ans de cela, dans une maison noble qui appartenait au temple boréal, l’une des familles descendante de l’original prêtre Boréal qui avait charmé le divin Articodin. Notre famille est douée dans la maitrise de l’élément du vent et je ne suis pas une exception à la règle. Je me débrouillait particulièrement bien a l’école mais j’ai été défavorisé a ma naissance. Le jour de ma naissance le ciel était resplendissant et au moment de mon premier cri ma sage femme m’a raconté que le ciel fut zébré par une multitude d’éclairs dont la couleur était noire. Ceux-ci étaient sinistres et très inhabituels et lorsque l’on me lava tous ceux présents dans la salle prirent peur car ma main avait sur elle cette marque qui était maudite et inconnue. Mais, au final leur plus grande frayeur fut mes yeux vairons, dont mon œil sombre et inhumain. Je me suis toujours comporté comme un enfant normal, et la raison pour cela était que mon père était partit le jour de ma naissance, comme la plupart de mes relations familiales qui ont pris peur de cet événement, et je me suis contenté de me mettre a aimer ma mère. Elle ne me coupa jamais les cheveux et me mit une grande frange devant mon œil maudit. Je lui avais souvent demandée si elle me trouvait beau et elle me répondit toujours avec un « oui mon chéri ! », elle ne souriait jamais quand elle me disait ceci. Après mes 5 ans, je suis entré dans l’école du temple Boréal ou l’on avait appris a faire de l’élément venteux notre ami. J’ai toujours été le premier de la classe dans cette matière et j’excellais dans la plupart des autres. Mais je restais toujours a part. J’étais apprécié par les filles et hais par certains garçons qui se moquaient de ma mèche en travers de mes cheveux. Les professeurs ne m’avaient jamais fait de remarque à ce sujet et je m’étais persuadé que c’était à cause de ma mère qui était l’une des hautes prêtresses du temple Boréal.

Au fur et à mesure que le temps passait je me trouvais dans plus en plus de confort en magie élémentaire et au bout de 3 ans quelque chose d’étonnant se passa mon père était rentré. Je me suis pressé de rentrer a la maison ce jour là et mon père était tout heureux en parlant à ma mère et a des amis qui étaient venu. Quand je me suis approché de lui… »


Kuro se rappelait encore vivement de cette expression et se demandait combien de temps celle-ci le hanterais. Il était si innocent à l’époque et ce simple geste l’avait brisé jusqu’à aujourd’hui. Il regardait Chitsume qui jouait encore avec Akiam et était heureux de voir son Pokémon si heureux et aussi innocent qu’il était autrefois.

« Mon Père a ma vue…. Perdit toute sa joie, son visage devint livide et il prit ma mère et ses amis a part et ma laissa seul dans l’entrée complètement choqué. Je m’étais toujours dit que mon père était gentil comme tous les autres et à cet instant là il avait détruit tout mes rêves que je lui attribuais. Au début il m’ignorait et u fur et à mesure je me rendis compte que il m’évitait. Au même moment je m’étais fait mon premier vrai ami. Foriut, je l’avait eu comme camarade depuis plusieurs années et il était le seul qui m’avait approché malgré les regards noir que tous les autres élèves me jetaient a cause de mes différence, en particulier la taille de mes cheveux. Je me suis souvent retrouvé à m’assoir à coté de lui et le pauvre Foriut se trouvait lui aussi couvert de commentaires horrible de la part de nos camarades.

Plusieurs mois après son retour, mon père et ma mère discutaient dans leur chambre lorsque je me suis levé pour aller prendre de l’eau du tonneau. Je me rendit compte qu’ils parlaient de moi et je me suis mis a écouter discrètement la discussion et il parlèrent de me tuer, de regretter de m’avoir mis au monde, il me traitèrent comme une bête difforme qui était sortie des tréfonds des enfers. Il se demanda même si ils ne devaient pas me jeter dans la nature sans aide. Mais ils s’y opposèrent pour préserver leur place dans leur société. Et… URgghh»
Kuro se sentit très mal et s'écroula par terre, sa tête bourdonnait et semblait être sur le point de se briser. La douleur était intenable et Il se redressa avec difficultés et regarda son compagnon droit dans les yeux. La mèche de Kuro était placé de telle sorte que l’œil maudit était complètement visible et des images apparurent dans les deux esprits. C’était les cauchemars de Callisto. La véritable malédiction de Kuro n’était maintenant plus un secret.
avatar
Kuro
Informations
Nombre de messages : 207

Fiche de personnage
Points: 46
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact
http://luluds.deviantart.com/profile/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une rencontre soudaine [PV Calisto Del Alba]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum