[ Clos ] Un rendez-vous sous la neige [PV Asaka/Anthère]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Un rendez-vous sous la neige [PV Asaka/Anthère]

Message par Mizuki Ana le Mar 3 Mai 2011 - 16:50

Chut, reste silencieux... Regarde les flocons tourbilloner, et écoute la neige tomber.

Post sous contrainte


Mizuki était de retour à Fla'Or. Oh, la fois d'avant, elle n'y avait fait qu'un court arrêt, alors on pouvait presque dire que c'était la première fois qu'elle y venait vraiment. C'était sans nul doute une ville splendide. Tout y était fait de glace qui ne fondait jamais. Il y faisait froid, très froid, mais la jeune fille se sentait bien, dans un tel environnement. Et puis, elle était pelotonnée au chaud dans sa grande cape épaisse, qui lui arrivait jusqu'aux chevilles.  Son souffle chaud formait, au seuil de ses lèvres, des petits nuages qui disparaissaient vite dans l'air glacial. Mizuki sourit. Elle se sentait comme une enfant, un premier jour d'hiver. Pourtant, cela faisait fort longtemps qu'elle errait à Mizuhan, soumise à de tels climats. Oui, fort longtemps...

Un bruit attira son attention, au sol. Un petit Stalgamin la suivait de près, semblant parfaitement heureux, dans ce lieu froid et calme. Il fit trois pas, esquissa un pas de danse, et se tourna vers la jeune fille, un sourire au lèvres.

"Freezia. Tu t'amuses bien ?"


"Gamin !"

Mizuki sourit, tandis que le Pokémon tressautait en tournant sur lui-même. La jeune fille, lasse de marcher seule dans la neige, avait pensé à faire sortir l'un de ses Pokémon. Et le plus à l'aise dans l'environnement neigeux lui avait semblé tout choisi : sa petite Stalgamin. C'était, en toute vraisemblance, un bon choix qu'elle avait fait. La petite créature des neiges semblait ravie.

La jeune fille et son Pokémon passèrent devant un grand bâtiment. Mizuki s'arrêta, un pincement au cœur. Il s'agissait de l'arène de Fla'Or... Mais elle n'était pas encore prête, pas plus que Pyros. Il était encore peu habitué à la vie avec une dresseuse, et n'aurait pas pu offrir un bon match face à la championne. Tant pis. Il faudrait revenir un autre jour...

Ce passage devant l'arène rappela à la jeune fille ses rêves d'enfants. Avec nostalgie, elle se souvint de son départ, et de sa volonté de devenir Maître. Cela lui semblait si loin... Commençant la traversée d'un des nombreux ponts de la ville, elle se stoppa et sortit de son sac son unique badge gagné, pour le moment. Le Badge Volcan d'Omatsu. Qu'elle avait gagné face à Tsuugyoo, dont elle n'avait plus de nouvelles depius longtemps. Grand comme un pouce, et de la forme d'une flamme, il semblait avoir été crée à partir d'un grenat rouge sombre. Non pas qu'elle s'y connaisse en pierre, mais elle en avait déja vu un, et ça y ressemblait beaucoup.

Il aurait pu étinceler à la lumière, mais voila : il avait vraiment besoin d'être nettoyé ! on voyait qu'elle l'avait gagné de nombreux mois auparavant... Et qu'il n'avait pas servi depuis. Sous l'oeil intéressé de Freezia, Mizuki entreprit de le frotter avec un pan de sa cape.  Revoir ce petit objet, si symbolique, faisait remonter tellement de souvenir...

La rencontre avec Tsuugyoo et Ninj, dans le désert... Ils lui avaient sauvé la vie là-bas, d'ailleurs. L'annonce de la guerre, et la grande et belle Omatsu, où il avait fallu vivre cachée... Le match d'arène, son premier, face à Tsuugyoo, avec Miaouss et Insolourdo... C'était au même moment, d'ailleurs, qu'elle avait développé son pouvoir de morphing... Tout cela... c'était bien loin désormais...

Perdue dans ses pensées, et toujours occupée à frotter son badge, qui paraissait désormais plus lumineux qu'auparavant, Mizuki n'entendit pas arriver l'homme, derrière elle. Le pont étant étroit, il la bouscula pour passer, lui faisant lâcher l'objet qui commença à tomber, tomber... dans le canal sous elle. La scène sembla se passer au ralenti, sous les yeux effarés de la Nalcienne. Non, elle ne pouvait pas perdre cet objet, non !

Après une fraction de seconde de panique, Mizuki fit appelle à sa maîtrise du vent et créa, juste avant qu'il ne touche l'eau, un nuage d'air sous l'objet, qui le propulsa en l'air. La jeune fille l'attrapa au vol, et le rangea immédiatement, infiniment soulagée. Plus question de le sortir tant qu'elle ne serait pas sûre de pouvoir le retrouver immédiatement s'il tombait à nouveau. De toute façon, il était suffisamment propre pour le moment. Après un long soupir, la jeunette se tourna vers la direction qu'avait prise l'inconnu, prête à le reprimander ouvertement pour la perte qu'il avait failli causer... mais il était déja loin. Inutile de s'énerver, dans ce cas.

Mizuki avançait à présent à la suite de Freezia, qui avait pris les devant et visitait, fascinée par l'architecture de neige et de glace de la ville de Fla'Or. Après tout, elles n'avaient rien de mieux à faire que de flâner. Le rendez-vous avec la personne que Mizuki attendait n'aurait pas lieu tout de suite... Si la personne en question venait. Les deux amies allaient de ruelles en ruelles, de ponts en ponts, de places animées en places désertes...

C'est sur un nouveau pont, reliant deux îlots, que la Nalcienne vit tomber le premier flocon. Elle s'arrêta de nouveau, vérifiant cette fois que le passage était assez large pour qu'elle ne gène pas un passant, puis regarda la neige qui commençait lentement à tomber.

"Freezia ! Viens voir !"


L'ordre était inutile. Voyant que sa dresseuse ne la suivait plus, elle était revenue d'elle-même sur ses pas voir ce qu'il se passait. Mais contrairement à celle-ci, la neige l'intéressait beaucoup moins, ayant grandi sur la Banquise... Elle s'apprêta à repartir, mais Mizuki ne bougeait pas.

"Pars devant, si tu es si pressée. Je te rejoins dans un instant."


"Stal."

La petite créature des neiges partit donc, à petits pas sur la glace qui commençait à se couvrir de neige. Mizuki, pendant ce temps, regardait les flocons tomber délicatement autour d'elle. L'un d'entre eux se posa sur son visage, et fondit, comme une larme qui roulant sur sa joue. A l'opposé, la jeune fille se mit à rire, d'un rire léger, enfantin. La neige, c'était si beau. Mais il ne fallait pas non plus qu'elle laisse sa Stalgamin s'éloigner trop. Elle se remit donc en route, veillant à ne pas glisser sur le sol froid. Freezia l'attendait un peu plus loin, près d'un banc. Elles étaient au milieu d'une place où se rejoignaient de nombreaux autres ponts, plus importants, cette fois. C'était là que se tenait la célèbre bibliothèque de Fla'Or, où elle était d'ailleurs déja venue.

"Ah, ça m'a tout l'air d'être le lieu de rendez-vous. Nous n'avons plus qu'à les attendre."

Mizuki s'assit, attrapant sa pokemon, qui se libéra aussitôt et se plaça à coté. Plutôt que de se vexer de l'attitude du Stalgamin, la jeune dresseuse s'en amusa. Elle lui rappelait ainsi que ses pokemon n'étaient pas ses peluches. Soufflant sur ses mains pour les réchauffer, Mizuki attendit donc. elle n'était pas sûre que la Championne des Oiseaux viendrait, pourtant ce qu'elle voulait lui montrer pourrait bien l'interesser... ou, au moins, sa Princesse. Qu'avait-elle écrit dans sa missive, déja ?


~
                 A Asaka Chôko, Championne de l'arène d'Alfen.

J'espère que tu es bien rentrée. J'étais bien désolée de voir qu'à mon retour, sur la Banquise, tu étais déja partie, mais c'était le marché, n'est-ce pas ? Pourtant, j'y ai découvert quelque chose d'interessant, qui aurait pu te plaire.

J'ignore si tu t'intéresses à l'histoire, aux vieux châteaux et aux peuples disparus de Mizuhan. Mais, si ça ne t'intéresse pas toi, cela pourra peut-être plaire à ta Momartik. Il y a un magnifique château, là-bas, avec, dans une salle souterraine, un portrait de ce Pokémon. J'ignore si c'est le tien, mais j'ai trouvé la ressemblance frappante.

Bref, je me suis dit que, si tu étais d'accord, je pourrais vous y conduire toutes les deux. Pour cela, je te donne rendez-vous dans un mois, à Fla'Or. J'attendrai à midi près de la bibliothèque, pendant quelques jours.

Au plaisir de te revoir,


Mizuki Ana.
~


La jeune fille n'avait pas demandé de réponse, et elle n'en avait pas reçu, ce qui, après refexion, était dommage. Elle ne savait pas quand allait arriver Asaka - ni même si elle allait arriver. Bah, il restait encore un certain temps avant l'heure, et elle n'était là que depuis deux jours...

Elle leva la tête, de nouveau, pour admirer la neige. Elle se laissa même aller à essayer d'en avaler un peu. Si la Championne la voyait...

[Contrainte : Faire intervenir un objet particulier]

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 2041

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un rendez-vous sous la neige [PV Asaka/Anthère]

Message par Anthere Osarian le Mar 10 Mai 2011 - 15:10

Une fois n’était pas coutume, la ville d’étape accueillit Anthère quelques jours. Mais là, c’était différent de Loukaï et d’Arkan. A Loukaï, elle était restée plusieurs semaines car une tempête qui l’avait surprise, empêchait quiconque de se rendre quelque part sans se perdre. Et plus tard à Arkan, c’était bien sûr le Festival de l’Hiver. Mais ici à Fla’Or, il y avait beaucoup de choses à voir, elle avait fait un détour à l’Arène du coin, mais elle voulait surtout voir la Grande Bibliothèque ainsi que les autres lieux à visiter et c’est pourquoi elle prenait son temps pour repartir ; d’autant plus qu’elle n’avait pas encore fixé son trajet jusqu’à la prochaine ville. Quand elle sortit de l’auberge, la neige tombait mais il n’y avait pas de vent. Ne tenant pas ses pokémons dans leur ball, à l’exception de son Ponyta qui n’aimait décidément pas la neige, Anthère était accompagnée d’un Nidoran, d’une Evoli et d’un Tylton. La jeune file passa devant l’Arène et repensa aux deux matches qu’elle avait disputés, le premier contre la Championne en titre et le second contre l’ex-Champion devenu remplaçant pendant l’absence de la première… On disait, depuis quelques jours seulement, que la Championne était revenue, a bord d’une embarcation et qu’elle s’était enfermée dans son arène depuis. Anthère se demanda ce qui pouvait bien se passer parfois dans la tête des gens. Car cette femme était décidément très étrange et d’une extrême antipathie. Peut-être son voyage l’avait-il changée ? De ce qu’elle en avait vu, Anthère ne la croyait très digne de représenter la ville… Mais bon, elle ne s’y connaissait pas tant que ça, elle n’avait après tout que rencontré que deux champions d’arène jusqu’à aujourd’hui, Tyla à Arkan et Naky ici. Où était-il repartit d’ailleurs ? Personne ne savait… Décidément, les champions de Fla’Or semblaient mettre un point d’honneur à entretenir l’étrangeté.

Pour sa part, Anthère ne voyageait pas en courant derrière les arènes. Anthère voulait découvrir le monde, n’ayant jamais vécut que dans son petit village, Yiling, dans les plaines de Mizuhan. Et de ce fait, visiter le plus de choses possibles, de monuments et autres lieux à visiter à tout prix. Pour cela, elle s’entourait de ses pokémons et trouvait amusant de les entrainer. Récemment, elle s’était découvert un intérêt particulier pour les matches et autres duels pokémons, ressemblant forts aux compétitions sportives qu’elle avait toujours pratiquées et c’est aussi pour cela qu’en plus de se constituer une équipe et de l’entrainer, Anthère avait décidé de tester les arènes de tout Erasia. Des compétitions pokémons et de quoi jauger de son niveau et se confronter à celui d’autres dresseurs en somme. Mais devenir maitre en la matière… Non en fait, elle ne pensait pas tellement à cela, pas plus que de ce qu’elle ferait une fois son tour du monde terminé. Mais pour l’heure, elle marchait dans la rue, suivie de sa petite équipe et entra bientôt dans la bibliothèque. Il était tôt et il n’y avait presque personne. Pendant les quelques heures où elle y resta, Anthère eut tout le loisir de feuilleter des livres qu’on ne trouvait pas ailleurs ou une collection impressionnante de magasine sur le dressage des pokémons, de match ou de concours, et ce qui l’intéressa également, de concours hippiques. Elle put aussi apprendre, grâce aux nouvelles du monde hippiques que la saison de concours débutait et que le premier était prévu pour dans quelques temps à la frontière de Mizuhan. La jeune fille eut une expression enthousiaste, c’était génial ! La frontière était sur son chemin et elle pourrait certainement y participer si elle envoyait sa participation maintenant ! Demandant les formulaires à la bibliothécaire, elle demanda dans le même souffle s’il y avait des monuments à voir dans la région. La vieille femme lui parla alors d’une récente découverte (parmi beaucoup d’autre choses à voir) dans la banquise à l’est ; un palais de glace. Enthousiaste, elle sortit sa feuille pour le concours à la main et alla à là Roucouposte. Mais en revenant sur ses pas, elle se rendit compte d’une chose… Elle n’avait pas demandé la route pour aller à ce fameux palais !

Elle tenta sa chance en demandant aux quelques passants, mais sans succès. Voyant alors une jeune fille d’environ son âge, elle alla vers elle, on ne savait jamais…

« Bonjour ! Excuse-moi, saurais-tu comment aller au Palais des Glaces au nord-est de la banquise par hasard ? »

Elle aurait pu directement retourner dans la bibliothèque bien sûr, mais sur le chemin entre elle et cette dernière, quelqu’un savait peut-être et Anthère ne voulait pas avoir l’air en revenant, penaude, avouant être partie sans connaître la route…

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 964

Fiche de personnage
Points: 95
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un rendez-vous sous la neige [PV Asaka/Anthère]

Message par Asaka Chôko le Dim 15 Mai 2011 - 16:36

A peine était-elle revenue chez elle, le temps d'affronter Soriu, qu'elle devait repartir pour les contrées glacées du Nord de la nation de l'eau. Inutile de dire qu'en temps normal, la Championne aux oiseaux n'aurait même pas pris la peine de répondre à l'expéditeur de cette lettre. Cependant, les évènements qui s'étaient déroulés lors de l'entraînement à la banquise ne lui permettaient pas d'agir comme elle en avait l'habitude. En effet, elle avait désormais une dette de vie envers Mizuki, ce qui n'était pas pour lui plaire. Elle se trouvait donc dans l'obligation de venir à Fla'Or. Mais, rien ne l'obligeait à se présenter de suite à celle à qui elle devait la vie.
Aussi, bien qu'elle soit arrivée depuis quelques jours, elle avait pris soin de flâner dans les rues de la capitale militaire de Mizuhan. Si, par le passé, elle s'était déjà rendue dans cette ville, elle n'en avait jamais connu que le quartier militaire où elle avait complété sa formation au métier d'espion. Enfin non, c'était faux. Il y avait aussi la bibliothèque, qu'elle avait plus ou moins exploré. Lors de sa rencontre avec sa princesse. D'ailleurs, à l'évocation de ce lieu savant comme point de rendez-vous, Asaka avait perçu comme une légère nostalgie chez son amie. Elle n'avait pas cherché à en savoir plus, mais elle devait avouer qu'elle s'inquiétait du visage fermé qu'arborait le spectre de la femme des neiges, d'habitude si distinguée et ne montrant jamais aussi clairement ses émotions. Et cela, depuis que la Championne lui avait annoncé qu'elles allaient rejoindre Mizuki, à propos d'un château qui serait soi-disant sur la banquise. L'ancienne espionne doutait fortement de la véracité des propos de la jeune Nalcienne -ce n'était certainement qu'un prétexte pour lui demander de faire un sale boulot. Après tout, elle n'avait jamais entendu parler d'une telle construction sur ce désert blanc, et Arceus sait que les Mizuhanniens, peuple fier de son histoire s'il en est, n'auraient jamais manqué de le faire savoir. Mais, au vu de l'attitude de Yuki Yûki, il apparaissait clairement que Mizuki était dans le vrai.
Le pas claudiquant de la jeune femme meurtrie était étonnamment silencieux. La neige qui recouvrait la rue absorbait le moindre son. Malgré l'agitation et le nombre d'habitant de la ville, un calme irréaliste y régnait. Ce qui n'était pas sans mettre mal à l'aise les étrangers. Mais Asaka s'en fichait.
De nombreuses personnes qui croisaient sa route s'écartaient avant de se retourner, regardant avec effroi la Championne. En même temps, entre le regard cristallin de la jeune femme, son corps marqué par le passé et sa béquille en bois, et le fantôme qui l'accompagnait, certes d'une noblesse et élégance inégalables, mais dont le regard glacé semblait pouvoir geler quelqu'un sur place et dont le kimono en lambeaux s'agitait constamment et de manière sinistre, comme les voiles déchirées d'un bateau abandonné, les deux amies avaient en effet de quoi faire peur. Seraient-ce des envoyés du Grand Arceus, revenus d'entre les morts pour les châtier?
Cependant, la curiosité de quelques passants prit le pas sur leur effroi, et ils décidèrent de suivre ce couple singulier. Dans son dos, Asaka entendait bien le crissement de la neige, signe que quelqu'un, ou plutôt plusieurs personnes, la suivaient. Mais, elle n'en avait rien à faire. Si ça les amusait, tant qu'ils ne la dérangeaient pas, elle ne voyait pas pourquoi elle les en empêcherait. Ce n'était pas comme si le rendez-vous avec Mizuki était un secret officiel. En revanche, ce qui l'inquiétait beaucoup plus que ces quelques misérables badauds, c'était encore et toujours sa princesse déchue. En temps normal, Yuki Yûki se serait montrée très gênée d'une telle situation. Tandis que là, elle avançait sans se retourner. Et une incroyable dureté imprégnait ses iris, d'habitude si douces.
Alors que la Nalcienne n'était plus qu'à quelques ponts de l'imposante bibliothèque, elle entendit du grabuge, derrière elle. Elle jeta un bref coup d'œil pour voir ce qu'il se passait. Et elle se figea, une tempête naissant brutalement dans ses yeux de Roucarnage, l'air se mettant à crépiter autour d'elle, tandis que son sang semblait bouillir dans ses veines.
L'une des personnes dans son dos, qui l'avait certainement reconnue, avait sorti son pokémon, visiblement pour la combattre. Mais, apparemment, ce pauvre fou ignorait la réputation de la personne face à lui. Car, le pokémon qu'il avait libéré n'était autre qu'un Braségali. Son dresseur avait l'air de la provoquer en duel, mais ses mots ne parvenaient pas jusqu'aux oreilles de la maîtresse d'Alfen. Cette dernière s'était retournée, et n'avait désormais plus d'yeux que pour le gallinacé enflammé que l'autre avait eu le culot de faire apparaître devant elle. Déjà, sa béquille redevenait une faux aussi tranchante qu'un rasoir, tandis que son pas claudiquant s'imprégnait de quelque chose de menaçant. La neige, à ses pieds et tout autour d'elle, était balayée en un instant par des rafales furieuses, générées par la jeune femme au corps meurtri. Celui-là, elle allait le tuer...
Néanmoins, Asaka n'eut pas le loisir d'accomplir son geste. En effet, à la surprise général, le pokémon se retrouva entouré d'un voile bleu. C'est alors que le coq de combat fut soulevé dans les airs! Il avait beau essayer de se débarrasser de cette aura qui l'emprisonner, lancer des boules de feu, rien n'y faisait! Alors qu'il était à une dizaine de mètres du sol, Yuki Yûki le projeta brutalement dans la rivière la plus proche. Son dresseur le rejoignit quelques secondes plus tard
.

*Nous avons déjà perdu suffisamment de temps avec tes enfantillages, Asaka. Inutile de faire attendre mademoiselle Mizuki davantage.*

Le ton employé avait été sec, brutal, très inhabituel. Cependant, la jeune femme obtempéra sans faire d'histoire. Son amie n'était pas dans son état normal, et elle n'avait nullement envie de plaisanter dans un moment pareil. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'elle se radoucirait en découvrant ce que la jeune fille avait à leur dire...
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un rendez-vous sous la neige [PV Asaka/Anthère]

Message par Mizuki Ana le Sam 21 Mai 2011 - 10:47

Mizuki observa pendant quelques seconde la jeune femme qui venait de lui parler. Fallait-il lui répondre ou fallait-il l'ignorer ? Depuis sa rencontre avec Raiun, à Loukaï, elle ne savait plus trop comment réagir avec les étrangers. Après tout, on ne sait jamais sur qui on tombe... Mais la nouvelle venue semblait souriante et sympathique, à première vue. Elle semblait être du même âge que la Nalcienne, peut-être un peu plus.

Souriant à son tour, Mizuki se redressa sur son banc, où elle était restée affalée jusque là.

"Le Palais de Glace ? Oh oui, je sais. C'est moi qui l'ai récemment découvert. Mais je ne pensais pas que d'autres personnes que les autorités de Fla'Or serait mises au courant..."


La jeune blonde resta silencieuse quelques instants. Si tout le monde était mis au courant, des gens voudraient visiter le palais, comme la personne qu'elle avait en face d'elle. Et cela risquerait de l'abimer, de lui faire perdre son coté mystérieux, même. Il ne serait plus qu'un monument comme un autre... Mais d'un autre côté, elle ne pouvait pas décider de comment Mizuhan gérait ses sites historiques. Ni garder l'exclusivité de sa découverte. C'était dommage mais c'était comme ça...

Revenant à la réalité, Mizuki s'adressa de nouveau à l'inconnue.

"En fait, je comptais y aller d'ici quelques jours. J'attends seulement quelqu'un qui doit m'accompagner. Si tu le souhaites, et si elle est d'accord - et sur ce point, je ne peux rien te promettre - tu pourrais nous accompagner ? Au fait, je m'appelle Mizuki."


"Gamin."


"Ah, et la Stalgamin à coté de moi s'appelle Freezia."


La créature s'inclina comme pour saluer, puis se mit à exécuter une petite danse sur le banc, avant de rire sous sa cape. Sans doute un rituel de bienvenue. Ah, si elle l'avait pu, elle aurait attrapé son Pokémon pour le serrer dans ses bras, tant elle la trouvait mignonne. Mais elle savait parfaitement que Freezia n'aurait pas apprécié du tout, et elle avait déjà pris une des ses attaques glace de plein fouet. Inutile de renouveler l'expérience.

Penser à faire un câlin à ses Pokémon lui rappela Miaouss. Le pauvre. Cela faisait longtemps, très longtemps, qu'il n'était pas sorti de sa sphère pour se dégourdir les pattes, si on excluait les repas et les entrainements. Les moments de grande complicité qu'ils vivaient à Alfen avaient disparu, semblait-il. Mais Mizuki essayait d'accorder plus de temps à ses nouveaux Pokémon, pour qu'ils s'habituent à vivre avec elle, et gérer cinq Pokémon, accorder le même temps à chacun, ce n'était pas chose aisée; Mais Miaouss, son Miaouss, de qui elle était si proche quelques mois auparavant... La jeune Nalcienne se promit de le sortir plus souvent et de passer plus de temps avec lui. Il lui manquait, et ce n'était pas humain de laisser son ami enfermé. Mais cela devrait attendre qu'elle quitte la Banquise de Mizuhan.

Le regard dans le vide, Mizuki s'adressa à son accompagnatrice.

"J'espère que tu as quelque part où dormir ici. Parce que j'ignore totalement quand va arriver la femme que j'attends."


J'ignore même si elle va venir. Mais l'avantage d'avoir rencontré quelqu'un qui part elle aussi pour la Banquise, c'est que je pourrais y retourner même si la Championne ne vient pas.

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 2041

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un rendez-vous sous la neige [PV Asaka/Anthère]

Message par Anthere Osarian le Jeu 26 Mai 2011 - 22:15

L’autre adolescente ne semblait pas savoir que dire, ce qui n’était pourtant pas très compliqué, soit oui elle le savait, soit non. Quoiqu’il en soit Anthère garda un visage aimable, attendant une éventuelle réponse, qu’elle espérait, il fallait le dire, positive ; ce n’était pas elle qui risquait de lui créer des complications… Et finalement, la réponse tant attendu subjugua Anthère : elle venait de tomber sur la seule personne capable de connaître au mieux le coin ! Le découvreur du palais ! Elle en avait une chance !

« Quelle chance ! A vrai dire, ce n’était qu’une rumeur, enfin c’est ce que je croyais. » Anthère rejoignait secrètement les pensées de son interlocutrice, effectivement, au bout d’un moment d’autres personnes pourraient y aller, jusqu’à devenir une sorte de monument à visiter… Après restait la façon de le gérer, mais Anthère ne se souciait pas que l’endroit soit abîmé par les visiteurs, si ce lieu devenait un coin touristique, les archéologues et compagnie feraient tout pour le sauvegarder, comme pour chaque vieille chose qui était trouvée d’ailleurs…

« C’est vrai ? C’est génial. Oui je veux bien ! Ca sera mieux que d’y aller toute seule, en plus, tu connais déjà les lieux… » La jeune Mizuhanaise venait de trouver le chemin et le guide qui allait avec, elle n’aurait pu trouver mieux ! « Antère Osarian, » Dit-elle snas la moindre crainte. « Enchantée Staglmin. » Elle s’agenouilla en rendant son salut à la pokémon. « Alors voilà Tylton, Evoli et Nidoran. Je ne te présente pas Ourasi, mon Ponyta, il à vraiment du mal avec la neige et je ne veux pas le brusquer. » Confia t-elle.

Les trois pokémons se mirent en avant pour se mêler à la conversation, le Tylton alla s’enfouir dans le col d’Anthère, tandis que l’Evoli restait sagement assise à côté d’elle. Le Nidoran lui, bagarreur, toisa un instant la Stagalmin avant de décréter qu’elle ne serait pas intéressante à combattre et que cela ne plairait sûrement pas à Anthère. Il y eu un long moment de silence et puis la fille, enfin Mizuki qui avait l’air fort sympathique reprit la parole.

« Je me suis arrêtée dans une auberge non loin d’ici, je viens de l’autre bout du pays et j’arriverais bientôt à Terros, mais je compte visiter tout ce qu’il y a à voir ! j’étais à Arkan pour le festival et bientôt, il y aura un concours hippique à la frontière, je compte bien y participer ! » Confiait Anthère.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’adolescente n’était pas farouche. Confier ses plans et une partie de ses origines ne lui posait aucun problème et elle était même assez contente de croiser une jeune de son âge. Il fallait dire que depuis sont départ, elle n’avait pas tellement croisé de fille de son âge…

« Et toi, où est-ce que tu vas ? »


[Court désolée ^^''' Et désolée Asaka, j'ai pas trop compris si tu étais visible de nous ou pas ^^']

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 964

Fiche de personnage
Points: 95
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un rendez-vous sous la neige [PV Asaka/Anthère]

Message par Asaka Chôko le Lun 30 Mai 2011 - 18:09

[Non, non, t'inquiète, c'est bon ^^ Par contre, désolée pour la longueur... Je me rattraperai au prochain]

Enfin, elles étaient arrivées à la place devant la bibliothèque. Néanmoins, le comportement plus qu’étrange de son amie immortelle ne cessait d’inquiéter la jeune femme. Elle ne parlait pas, regardait droit devant elle sans voir, une expression dure sur le visage. Si elle était comme cela dès à présent, qu’est-ce que ce serait lorsqu’elles iraient à ce fameux Palais… ? Car Asaka en était à peu près certaine, c’était l’initiative de cette excursion qui l’avait rendue ainsi.
En arrivant, l’ancienne espionne nalcienne devina la silhouette de celle envers qui elle avait une dette de vie. Elle grinça les dents, mais continua d’avancer. Même si revoir Mizuki ne lui plaisait pas, son honneur et sa fierté lui interdisaient de faire demi-tour. Cependant, elle ne put s’empêcher de se sentir exaspérée en voyant la jeune fille discuter avec une autre personne, leurs pokémon à leurs pieds.
Asaka s’approcha sans bruit des deux personnes, et il lui sembla entendre sa cadette proposer à l’inconnue de les accompagner. Nouveau grincement de dents. La Championne aux oiseaux s’arrêta derrière l’étrangère, puis dit de sa voix rauque, qui fit sursauter Anthère
.

« Hey ! C’est pas parce que vous allez être deux demi-portions que ça en fera une entière ! »

Comme Anthère se retournait brusquement, la maîtresse d’Alfen en profita pour l’examiner à l’aide de ses pouvoirs aériens. Hum… Un air humide et rendu glacé par la basse température ambiante… A tout les coups, une Mizuhanienne. Cependant… Il lui semblait sentir un léger souffle sec… Hum… Bon, peu importe, elle n’était pas Flamenoise, elle ne l’intéressait donc pas.
Aussi, Asaka se tourna d’un bloc vers celle qui l’avait invitée, ignorant complètement l’autre jeune fille
.

« Bon, alors, c’est quoi cette histoire de château, et quel rapport avec princesse ? J’espère que ça vaut le détour et que tu ne m’as pas faire venir pour rien, j’ai des choses plus importantes à foutre que d’écouter tes bobards ! Ah, en parlant de ça… »

Elle jeta un coup d’œil au spectre de la femme des neiges, derrière elle. Celle-ci avait le regard fixé sur l’imposant lieu de sagesse. Mais, aucune émotion ne semblait la traverser. Asaka se pencha un peu, et se remit à parler, à voix basse.

« Elle est comme ça depuis que je lui ai dit où on allait… Franchement… Elle a balancé un type et son putain de poulet enflammé à la flotte, tout à l’heure. Alors, j’espère vraiment que ce que tu m’as raconté est vrai. »
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un rendez-vous sous la neige [PV Asaka/Anthère]

Message par Mizuki Ana le Ven 10 Juin 2011 - 18:52

Mizuki n'avait pas eu le temps de répondre avant qu'Asaka n'arrive en fanfare. Elle s'attendait bien à ce que la Championne ne soit pas forcément de meilleure humeur que lors de leur rencontre, mais sa réaction la fit sourire d'une façon légèrement coupable. Il était trop tard pour se demander si elle avait bien fait de prévenir la femme Nalcienne, mais, tout de même... En plus, inviter une étrangère à les accompagner...

Trop tard pour les regrets.

Asaka observa Anthère sans un mot, avant de s'en désintéresser, tandis que la Mizuhannienne semblait ne pas trop savoir comment réagir. Un silence quelque peu gênant s'installa, et Mizuki essaya de rétablir la situation.


"Merci d'être venue, Asaka. Et merci à toi aussi, Yuki Yuuki. Je vous présente Anthère... Anthère, voici Asaka, la Championne de l'arène d'Alfen... et sa Momartik..."


« Bon, alors, c’est quoi cette histoire de château, et quel rapport avec princesse ? J’espère que ça vaut le détour et que tu ne m’as pas faire venir pour rien, j’ai des choses plus importantes à foutre que d’écouter tes bobards ! Ah, en parlant de ça… Elle est comme ça depuis que je lui ai dit où on allait… Franchement… Elle a balancé un type et son putain de poulet enflammé à la flotte, tout à l’heure. Alors, j’espère vraiment que ce que tu m’as raconté est vrai. »

Mizuki ne put s'empêcher d'avoir un léger mouvement de recul face au ton impérieux de la Championne, et à l'air perturbé de son Pokémon. La Momartik semblait ailleurs, tout en la fixant intensément de ses grands yeux de spectre. Elle ne remarquait même pas Freezia qui tentait d'attirer son attention, au sol. Elle se contentait de regarder Mizuki. Et Mizuki perçut toute la tristesse, le désespoir, l'angoisse, du Pokémon qui se tenait devant elle. Avait-elle fait une erreur en explorant ce château ? Certains secrets ne devaient pas être découverts, semblait-il...

Poussée par son instinct, Mizuki s'approcha de Yuki Yuuki et, sans demander aucune permission, attrapa ses longs bras blancs. Par cet acte, elle ne tentait pas de forcer le Pokémon à dévoiler son mystère et celui du château qui semblait lui être lié... Non, au contraire. Ses propres pouvoirs télépathiques étaient faibles, et ils s'étaient même affaiblis encore faute d'entrainement... Mais, aidée par la Momartik, peut-être parviendrait-elle à se faire comprendre... Sans parole, toucher le cœur même du spectre...

La Nalcienne approcha son visage encore plus prêt de celui du fantôme de glace, et posa son front contre le sien, tout en fermant les yeux.

C'est comme tu le souhaites, Yuki Yuuki... Je m'en voudrais de te forcer à faire quelque chose que tu ne souhaites pas... Si le château que j'ai découvert est un souvenir douloureux, ou que tu refuses que nous y allions... Je comprendrais... Et Asaka aussi, je pense... et Anthère... Eh bien, on s'arrangera. Comme tu le sens, Yuki Yuuki...

Le message télépathique était-il passé ? Mystère. L'intention, en tout cas, était claire...

Mizuki se tourna vers Asaka, l'air sérieux.

"Ca vaut le détour, Asaka... Mais je laisse le choix à ton Pokémon. Quelque chose me dit que mon intuition ne m'a pas trompée, là bas, lorsque j'ai découvert ce château isolé... Anthère, je regrette, mais il y a une possibilité pour que je revienne sur ma proposition... auquel cas je t'expliquerai toute la situation, bien sur."

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 2041

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un rendez-vous sous la neige [PV Asaka/Anthère]

Message par Anthere Osarian le Ven 10 Juin 2011 - 19:26

Mizuki n’eut pas le temps de répondre… D’ailleurs, peut-être que sa question était un peu trop intrusive et que cela l’arrangeait… Quoiqu’il en soit, une voix assez grinçante se fit entendre, surprenant les deux jeunes filles. Mais contrairement à ce que l’on aurait pu penser, Anthère n’eut aucune réaction de peur, ne serait-ce qu’un simple sursaut. En effet la jeune Mizuhanaise était d’une nature confiante, naïve. Elle ne s’imaginait pas que quelqu’un puisse avoir de mauvaises pensées cachées et de ce fait, ne craignait pas d’être approchée, ni même surprise. Cela pouvait passer pour de la confiance en soi, une certaine force d’âme, mais c’était d’avantage de la naïveté et de l’innocence… Une qualité qui pouvait plus la desservir qu’autre chose. Anthère se retourna avec tranquillité et calme, sans brusquerie, vers la nouvelle arrivante. Elle avait les yeux bleus extrêmement clairs et une béquille en bois, la jeune fille n’imaginait pas vraiment d’où et pourquoi elle la tenait et en fait, elle ne s’y attarda pas du tout. Anthère prenait les choses et les gens comme ils arrivaient jusqu’à elle, en toute simplicité ni jugement. Elle était aussi accompagnée d’une momartik, dont Anthère ne connaissait la nature que depuis quelques jours, les gens du coin friands de pokémons de glace. Son entrée en matière était quelque peu étrange, pour commencer Anthère ne comprit pas vraiment ce qu’elle voulu dire et se contenta de sourire, ensuite, elle ne prit pas la peine de se présenter. Autant la jeune fille n’était pas à cheval sur les principes et la politesse, autant cela lui parut un peu étrange. Mais sans doute était-ce de l’humour pour leur rappeler qu’elles n’étaient que des « gosses » et que le coin serait surement dangereux. QUoiqu’il en soit, Anthère fut ignorée, mais suivit la conversation dont elle ne comprenait ni les tenants, ni les aboutissants avec intérêts.

Le spectre regardait d’un air absent, inexistant même, la bibliothèque. Les jurons de la femme fit détourner le regard d’Anthère sur elle. Elle constata que soit ce type l’avait cherchée soit elle n’aimait pas les pokémons de type feu, ou du moins, ce qui se rapportait à Flamen. Ce qui n’était pas si rare après l’attaque de ce dernier porté sur Mizuhan. Les deux femmes serait-elle du pays ou de leur allié ? Mais ce n’était probablement rien et c’est pourquoi Anthère ne garda pas cette idée bien longtemps. Elle s’emportait un peu trop. Anthère écoutait, tout simplement, sans intervenir dans une discussion qui semblait sommes toutes, privée. Néanmoins, Mizuki fit les présentations et Anthère salua Asaka. Ha mais elle venait de Nalcia alors ? Cela représentait un long voyage jusqu’ici… La suite fut encore plus étrange. Il ne se passa tout simplement rien, pendant un moment, ou rien qu’Anthère ne pouvait comprendre, elle fut un peu surprise de voir Mizuki approcher la momartik avec autant de conviction en une seconde. Anthère n’y comprit tout simplement rien et ses pokémons observaient avec un grand intérêt. Mais Mizuki reprit la parole, dissipant cet étrange instant.

« Ca ne fait rien. » répondit Anthère. « Tu pourras seulement me donner la direction et je pourrais toujours y aller. »

Pour les explications, ma foi, cela ne la regardait pas tellement… Comment iraient-elles jusque là-bas ? Avaient-elles des montures ? Pour sa part, Anthère avait Ourasi, toujours bien caché dans sa pokéball, le poney de feu qui pouvaient avaler beaucoup de kilomètres en une journée, d’autant qu’il était bien rôdé maintenant. Seulement elle doutait qu’il ne puisse porter trois cavalières. Sinon, elles devraient se contenter de marcher. Anthère ne pensa pas à poser la question, ni même à parler de son Ponyta, elle ne pensait même pas d’ailleurs à l’éventualité de le faire atteler. Mais cela n’était sans doute pas une bonne idée, il ne l’avait peut-être jamais été… Et elle n’avait pas le temps de lui apprendre cela maintenant. La jeune fille tourna son regard vers Asaka, qui était devenue le centre d’intérêt.

[Attention au powergaming Asaka ;)]

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 964

Fiche de personnage
Points: 95
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un rendez-vous sous la neige [PV Asaka/Anthère]

Message par Asaka Chôko le Jeu 16 Juin 2011 - 17:32

[Contrainte n°9: insister sur un sentiment particulier => l'amertume]

Les yeux limpides de la princesse déchue demeuraient fixés sur l’imposante bâtisse. En vérité, elle ne savait que penser de ce lieu d’érudition, en particulier dans les circonstances actuelles. Certes, c’était ici qu’elle avait eu l’opportunité de rencontrer son étrange amie. Mais, combien de solitude, combien de souffrance impalpable avaient précédé cet heureux hasard ? Combien de fois s’était-elle sentie inutile, parcourant inlassablement les allées emplies d’ouvrages divers, à la recherche d’une explication, d’un indice, d’une simple allusion qui lui aurait fourni un élément de réponse sur l’effroyable tragédie dont elle n’avait pu qu’être le témoin passif ? Et, toujours cette même question qui la taraudait. Pourquoi ? Pourquoi avait-elle ‘survécu’ ? Pourquoi la Mort, cette triste dame noire qui lui avait déjà refusé le repos éternel une première fois, l’avait-elle une nouvelle fois rejetée ? Que lui avait-elle donc fait pour qu’elle ait à subir une telle souffrance ? Car oui, il fallait bien l’avouer, le baiser fatal semblait bien doux, à côté du mal qui la rongeait…
Asaka, il est vrai, lui avait permis de prendre un nouveau départ, lui faisant mensongèrement oublier sa condition. Et pourtant… La plaie béante de son âme était toujours présente. En témoignaient ses morbides pouvoirs. Le contrat éternel qui l’attachait à la Mort était plus pénible encore que toutes les réprimandes faites par la maîtresse d’Alfen. Ironie du sort : toutes les souffrances qu’elle avait subies jusqu’à présent accentuaient ses pouvoirs et, de ce fait, l’éloignaient davantage encore du royaume paisible de la triste dame.
L’élégante dame des neiges sentit alors de la chaleur, autour de ses mains immatérielles, ainsi qu’un doux contact. Tournant la tête, son regard dur se retrouva face aux pupilles de jade éclatant de la jeune Nalcienne. Eh bien ? Que lui voulait-elle ?
La réponse ne tarda pas
.

*C'est comme tu le souhaites, Yuki Yuuki... Je m'en voudrais de te forcer à faire quelque chose que tu ne souhaites pas... Si le château que j'ai découvert est un souvenir douloureux, ou que tu refuses que nous y allions... Je comprendrais... Et Asaka aussi, je pense... et Anthère... Eh bien, on s'arrangera. Comme tu le sens, Yuki Yuuki...*

La voix résonnait faiblement dans son esprit, et l’élégant fantôme dut même se concentrer afin d’être certaine de comprendre tout ce que lui disait Mizuki. Enfin, cela était normal. Seules de rares personnes parvenaient à réellement transmettre leurs pensées aux autres. Dans le cas de la jeune fille de Nalcia, elle devait avoir une facilité naturelle. Autrement, c’était plutôt l’inverse qui se produisait : les personnes ne transmettaient pas leurs pensées à leurs pokémon, mais c’étaient eux qui prenaient la liberté de les lire. Enfin… Le cas d’Asaka était différent. Puisqu’elles se connaissaient et se faisaient mutuellement confiance, la digne Momartik savait quand elle voulait lui transmettre quelque chose. Elle n’avait donc plus qu’à lier son esprit au sien.
A l’écoute de la proposition de la Défenseuse Elémentale, les iris cristallins de la Yuki-Onna se durcirent davantage. Se moquait-elle d’elle ? Si tel était le cas, cela n’était vraiment pas plaisant ! N’était-ce pas elle qui avait tout déclenché, en découvrant le palais… Non, SON palais ! N’était-ce pas elle qui avait voulu en rendre compte à celle qu’elle considérait comme une alliée, alors que la vérité était tout autre ? (après tout, l’unique raison qui avait poussé Asaka à accepter son invitation était la dette de vie qu’elle avait malheureusement envers elle)
Oh oui, le spectre de la femme des neiges n’était plus qu’amertume. Si elle s’était écoutée, elle aurait sur-le-champ dérobé l’âme de cette adolescente, cause d’une partie de son malheur. Néanmoins, elle parvint à contrôler sa rage, la refoulant au plus profond de son âme, alimentant ainsi la réserve de ses morbides capacités. Mizuki ne serait pas l’objet de sa vengeance. Mais, lorsque celle-ci sera sur le point de s’accomplir… Alors, elle laisserait les ténèbres amassées de son cœur absent prendre possession de son existence.
Mais, elle n’en était pas encore là… Pour le moment. Et, peut-être même que la jeune Nalcienne allait lui permettre de s’exécuter plus tôt qu’elle ne l’aurait pensé.
Sans crier gare, la digne Momartik se dégagea des mains chaleureuses en se fondant dans l’air ambiant. Puis, elle adressa enfin sa réponse, d’un ton sec et tranchant, qui résonna avec violence dans l’esprit de sa destinataire
.

*Je n’ai nullement mon mot à dire. C’est Asaka que vous avez invité, pas moi. En tant que ma dresseuse, je lui dois obéissance, peu importe ce que j’en pense. Par ailleurs, vous la connaissez suffisamment pour savoir qu’elle ne se satisfera absolument pas de votre proposition actuelle… En particulier puisque vous avez laissé entendre que votre découverte aurait un éventuel –sur ce mot-là, elle ne put empêcher d’exprimer son dédain, le crachant comme s’il s’était agi d’un venin- rapport avec ma personne. Pensez-vous réellement qu’elle acceptera alors de repartir sans broncher ?*

Comme en écho à ses dires, la réaction de la Championne aux oiseaux ne tarda pas.

« Non mais tu te fous de moi ?! »

Le cliquetis familier du mécanisme de la béquille se fit entendre et, une seconde plus tard, la plume aiguisée avait repris sa place menaçante.

« Tu vas pas m’faire croire que j’ai fait tout ce chemin pour rien, putain ! On y est, on y va ! Merde à la fin ! Alors, grouille-toi de te mettre en route, ou je vais plus tarder à être la seule Nalcienne avec une jambe en moins ! Et t’as pas intérêt à ralentir pour un truc du genre ‘j’ai faim’ ou ‘je veux faire pipi’ ! Compris ?! Et c’est pareil pour toi, l’autre demi-portion ! »
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un rendez-vous sous la neige [PV Asaka/Anthère]

Message par Mizuki Ana le Sam 25 Juin 2011 - 14:53

[Note 1 : Désolée pour le retard T.T
Note 2 : Je m'attendais pas à une telle réaction... =.= Mais ça m'arrange assez en fait. Asaka, je reconnais que tous les Nalciens sont des tarés ^^
Note 3 : C'est quoi le powergaming ?]

Mizuki recula, frappée par la dureté des paroles du fantôme de glace. Certes, elle ne pouvait pas prétendre la connaitre, mais elle pensait néanmoins qu'il s'agissait d'un Pokémon doux et serein. Ce regard presque haineux, ces paroles venimeuses, ne correspondaient pas à l'image qu'avait la Nalcienne du Momartik. La réaction, plus violente, d'Asaka, l'étonna moins. Pourtant, Mizuki ne put s'empêcher de la fixer quelques secondes, bouche bée, son expression reflétant son incompréhension. Toutes les deux, le Pokémon et sa dresseuse, avait une notion étrange de la relation qui les liait. J'ai invité Asaka, donc la Momartik n'a pas son mot à dire ? Je précise que je demande l'accord du Pokémon avant, parce que ma proposition n'a pas l'air de lui convenir, et déjà l'autre dégaine les armes et hurle ?

Mais, c'est quoi ce monde de fous ?!


Tour à tour, la Nalcienne observa Yuki Yuuki et Asaka, ainsi qu'Anthère, en retrait derrière elles. elle avait plusieurs fois eu l'occasion de rencontrer des personnes aux opinions variées, aux caractères extrêmes... Mais là... Elle se sentait trahie. Ce qui était plutôt ridicule puisqu'elle n'aurait dû s'attendre à rien de particulier de la part de deux inconnues, ou presque... D'abord Raiun, maintenant elles, ça faisait beaucoup en peu de temps...

Monde de fous, monde de fous, monde de fous...


Il se passa à cet instant une chose étrange. A l'intérieur de Mizuki, quelque chose venait de se briser. Ses yeux verts perdirent leur éclat enfantin, et autour d'elle, un vent glacé se leva. Elle perdit son expression d'incompréhension pour une autre, neutre et indescriptible. On ne pouvait même plus parler d'une "expression" tant le visage de la jeune fille n'exprimait rien. Sauf qu'elle pleurait. Une larme pour chaque œil, qui gela instantanément à cause du froid ambiant, en laissant une trace blanche sur les joues de la jeune fille, puis fondirent de nouveau et disparurent. Larme de tristesse, larme de colère, Mizuki elle-même l'ignorait. Elle parlait, aussi. Le mouvement de ses lèvres, qui restaient malgré tout silencieuses, trahissait ses pensées.

"Monde de fous, monde de fous..."


Ses cheveux, sauvages et lui fouettant le visage, ses yeux, grands ouverts et vides... A cet instant, la jeune fille avait l'air d'une démente.

Le tout ne dura pas plus que quelques secondes. Puis Mizuki reprit conscience.

Les vents retombèrent, ainsi que la neige qu'ils avaient soulevée. Ses cheveux étaient décoiffés, mais ses joues étaient déjà sèches. Rien ne pouvait montrer qu'elle avait pleuré. Avec un peu de chance, elles ne l'avaient pas vu...

"Ah..."


Sa main devant la bouche, regardant dans le vide, Mizuki semblait un peu perturbée. Elle tremblait, non pas de froid mais de peur... Mais elle se reprit vite et fit face aux deux jeunes femmes. La voix encore légèrement tremblante, elle choisit sa stratégie : agir comme si rien ne s'était passé.

"Entendu, dans ce cas. Anthère, Asaka et (Mizuki leva les yeux vers la Momartik et les détourna aussitôt)... Hm. Nous y allons. Maintenant."

La Nalcienne se mit en route vers la sortie de Fla'Or, sans s'inquiéter de savoir si elle était suivie. Elle nageait en pleine perplexité.

Il faut que je sois prudente... Si je commence à utiliser mes pouvoirs sans le vouloir, je risque de blesser quelqu'un... Cela ne doit plus arriver... Respire, Mizu... Total contrôle, dès à présent... Et puis, c'était quoi, ça ?! Tu t'es mise à pleurer ?! Allons bon, t'as déja vécu pire... Maintenant, elles vont toutes te prendre pour une tarée... Ou une fille instable... Si ça se trouve, Asaka est déja en train de s'approcher avec sa faux pour me couper la tête... Non, apparemment pas... Qu'est ce que ça veut dire, bon sang ?! Qu'est ce que ça veut dire ? ...

Peut-être... Peut-être que je ne dois rien ressentir, pour garder le controle... Pas de colère, pas de tristesse... Pas d'amour, non plus ? Pas de confiance ? Sans doute... On ne peut faire confiance à personne... On ne peut croire personne... Juste soi-même... Et mes Pokémon...


Bien... Dans ce cas...


Imperceptiblement, un sourire satisfait se forma sur les lèvres de la jeune fille.

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 2041

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un rendez-vous sous la neige [PV Asaka/Anthère]

Message par Anthere Osarian le Ven 1 Juil 2011 - 11:42

[Le powergaming, c’est l’action de jouer un personnage non PNJ qui n’est pas le tiens. Dans ce cas là, le fait de dire qu’Anthère sursaute ou se retourne brusquement, Anthère est mon personnage et de ce fait, personne ne peut dire qu’elle sera sa réaction. Après ça dérange plus ou moins c’est selon et parfois, c’est arrangé entre joueur pour des questions de fluidité, dans un duel par exemple. ;)]

Il se passait quelque chose d’étrange entre tout ces gens. Enfin entre les deux femmes et la pokémon. Les expressions changeaient et les pokémons d’Anthère, qui semblaient mieux comprendre qu’elle, regardaient les trois personnages comme on regarde un match de tennis, tournant leur tête en même temps. Anthère trouva la chose comique mais par pudeur ne dit rien, le moment ne semblait pas être venu à la plaisanterie. La jeune Mizuhanaise n’avait jamais souffert des aléas de la vie, ni de la guerre, ni rien d’autre. Jusqu’à présent, cette dernière avait été clémente avec elle en l’épargnant, ainsi que sa famille. Pour cette raison, si elle pouvait reconnaître la souffrance des gens, elle ne pouvait pas la comprendre, elle n’avait jamais rien vécut de tel. Quoiqu’il en soit, le silence qui régna un instant était un peu pesant, Anthère n’avait aucune idée de ce qu’il se passait, et en plus, plus personne ne faisait attention à elle. Et puis Mizuki fini par bouger, elle recula, la bouche grande ouverte, alors qu’Anthère la regardait, décontenancée, sans rien comprendre. Elle la regarda et Anthère lui rendit son regard, ne comprenant décidément rien… Aller dans ce château était-il donc si problématique que cela ? Elle ne comprenait pas pourquoi. Le reste fut tout aussi bizarre, l’autre jeune fille prit une drôle d’expression, jusqu’à ce qu’Asaka éclate et ne fasse tourner vivement la tête à Anthère. Elle avait crié, alors que le silence régnait, comme si elles étaient toutes dans une discussion animée, ce qui n’était pas le cas pour autant que pouvait en juger Anthère. La béquille se fit entendre et la femme semblait s’énerver. Anthère ne se sentait pas tellement à sa place… Elle parlait avec grossièreté, mais la réflexion de la Championne amusa Anthère. Elle se mit à rire, tout simplement, dégageant un son léger, jovial et calme. Malgré ce caractère qu’Asaka semblait posséder, elle avait de l’humour.

Anthère ne s’était pas offusquée de se faire ainsi traiter par la Championne, comme une gamine de six ans, une « demi-portion », comme elle l’avait si bien dit. Non en fait, elle le prenait avec humour, pensant bien que si elle venait de Nalcia –ce qui semblait être le cas-, elle n’avait sans doute aucun envie d’être venue jusqu’ici pour rien ; ce qui était compréhensible. Le Tylton lui, avait directement plongé dans le manteau de sa dresseuse, car il n’était pas habitué à de telle démonstration d’humeur. Il ne connaissait qu’Anthère, avec sa douceur et sa patience habituelle. L’Evoli s’était également rapproché d’elle, alors que le Nidoran, tout de suite, s’était mis en opposition. Les éclats de force, il connaissait et son tempérament lui ordonnait de se braquer d’abord. Il fixait la Championne, mais ne semblait pas être sur le point de l’agresser. Le vénépic avait l’attaque facile et Anthère ne l’oubliait pas. Elle prit d’ailleurs le petit pokémon dans ses bras, le décollant du sol avec douceur et celui-ci se laissa faire quoique déçu. Enfin, le signal du départ fut donné. Anthère acquiessa et chercha quelques secondes dans son manteau le Tylton qui ne voulait plus en sortir. Elle finit par le jeter dehors et le rentrer dans sa pokéball. De même, sa Evoli et son Nidoran retrouvèrent leur ball respective. Elle hésita un instant à sortir son Ponyta, il risquait de ne pas se sentir très à l’aise avec les deux étrangères, en plus de présence de neige, même si ce cela tendait à s’améliorer. C’est aussi pourquoi elle posa la question.

« On y va a pied ? » demanda t-elle, sans toucher à Ourasi.

[Fini pour moi ^^]

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 964

Fiche de personnage
Points: 95
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Un rendez-vous sous la neige [PV Asaka/Anthère]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum