[ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Velusia Varam le Lun 22 Aoû 2011 - 14:40

Le repas fut vite engloutit, la journée avait été longue et mouvementée et la traversée aussi. Trouver un endroit où l’on pouvait se reposer en toute quiétude était primordial et finalement, Velusia avait eu de la chance d’avoir croisé la caravane des marchands en cours de route entre la jungle et la montagne. Lorsque l’Absol grogna en protégeant sa gamelle, le dragonnet répliqua en feulant, signifiant que le pokémon ne l’impressionnait pas. La Ptéra ne le lâcha pas du regard, jusqu’à ce que le contenu du plat ne disparaisse à sont tour. Le dragon se contenta d’aller sous la chaise de Velusia et d’attendre la suite avec patience. Car malgré son jeune âge, la bête avait déjà une grande patience et cela lui serait plus qu’utile, la bête avait dû en user déjà pour apprivoiser son humaine. Les choses allaient bien entre elles, mais la Ptéra sentait que ce n’était pas vraiment acquis et il lui fallait travailler cette étrange relation avec autant de patience qu’elle en était capable, sans comprendre pourquoi cela semblait si difficile pour la guerrière. Celle-ci pour l’instant n’y pensait pas et finissait son repas. Elle ignora les réactions de la salle quant à ses habitudes. Kaé avait l’air en pire état qu’à leur première rencontre, mais au moins, elle était accompagnée. Les Absol faisaient partis des bons pokémons à avoir auprès de soi en cas de problème, un peu dans le même genre que les Grahyena. Velusia préféra cesser d’y penser. Le saké fut avalé d’un trait et la jeune femme en apprécia le goût. Cela faisait un moment qu’elle crapahutait dans la nature, elle en avait l’habitude, mais retourner un peu à la civilisation était aussi appréciable. D’autant qu’on ne buvait pas en mission, ni en caserne. Autant dire que ce n’était pas souvent, surtout que l’alcool n’était pas forcément sa boisson préférée. Le liquide transparent lui réchauffa le corps, mais sa chaleur disparut aussi vite qu’elle était venue.

Kaé finit par sourire, d’un air un peu différent d’avant. Velusia n’en tint pas tellement compte, car la réponse que lui offrait la jeune fille l’intéressait un peu plus que ce subtil changement d’attitude. Elle n’était pas là pour la psychanalyser, elle laissait cela aux maîtres des esprits. Comme elle le lui dit, Kaé ne pouvait vraiment s’entraîner. Evidement, elle n’avait plus de Dojo, donc pas de maître et ne faisait pas partis de l’armée ou toute autre guilde de guerrier qui aurait pu l’aider. Ca ne devait pas être facile, mais Velusia n’en savait rien ; elle ne connaissait que l’armée. Et oui, que ce soit en mission ou en simple voyage, il y avait toujours des imprévus. Mais bizarrement, les imprévus de Velusia la conduisaient tellement plus souvent à dégainer qu’à autre chose… Etrange, non ? Il paraissait que l’essentiel était d’avancer… La soldat pour sa part avait plutôt l’impression de faire du sur-place. Sa vie était compliquée, mieux valait ne pas y penser, c’était mieux. Velusia hocha la tête négativement, plus en rapport à ses propres pensées qu’à la réponse de Kaé. La jeune fille parut sur le point d’accepter avec joie, mais qui se dissipa assez vite. La réponse de ce changement ne tarda pas à tomber. Evidement, après sa journée, elle devait être sur les rotules, comme on disait.

« Ca ne fait rien, je passe la nuit ici. On se reverra demain matin dans ce cas. »

Les heures avaient filées et Velusia ne les avaient pas vues passer. Il fallut d’ailleurs bientôt quitter le restaurant de l’auberge. Le village était très calme et autour de la Bougie Cosmo se tenaient les Lions de Feu, les anciens et quelques jeunes du village. Velusia salua Kaé et sortit du restaurant et accompagnée de son dragon, se dirigea vers la Bougie. C’était un étrange phénomène que ce village, d’abord ces lions, puis cette flamme qui ne s’éteignait jamais et la sagesse qui émanait de ces créatures. Qu’étaient-ils exactement ? « Je suis ce que tu vois » Disaient-ils. Etrange… Mais intéressant. La Nalcienne resta une partie de la nuit sans dire un mot, écoutant les histoires des Lions. Au fur et à mesure, les humains partirent se coucher, ainsi que quelques Lions de Feu. Ne resta bientôt plus qu’un vieux lion dont la fourrure grisonnante était particulièrement fournie. Ils restèrent un moment sans parler, bien que Velusia sentait sur elle son regard ardent.

« Tu m’as l’air perdue dans un chemin bien escarpé, militaire. » Finit par dire le lion, d’une voix qui trahissait son grand âge.
« Comment sais-tu cela, l’Ancien ? » répondit Velusia en tournant la tête, surprise d’avoir été découverte.
« Cela se sent dans ta démarche, dans ta posture, tu es un vrai guerrier du vent. »
« Du vent ? Je ne suis qu’un guerrier ordinaire. »
« Ta démarche aérienne qui attise le feu le plus faible ne trompe personne. »
Assura le lion. « Nous ne sommes des créatures pacifistes, le vent nous est tout aussi vital que le feu. Mais tu es bien plus assurée qu’un simple soldat. »
« … »
« Ta compagne est faite de la même fibre que toi, le vent me le rapporte, pourquoi ne pas l’accepter ? »


Velusia ne su que répondre et restait figée, le regard perdu dans la Bougie Cosmo. Comment pouvait-il savoir ? Comment pouvait-il deviner ? Le silence s’installa, mais elle sentait qu’elle devait répondre.

« Je connais le chemin : il est étroit comme le fil d’une épée. Je me réjouis si je parviens à le suivre. Je pleure si j’en dévie. Car les dieux nous disent ‘Seul celui qui essai de suivre le chemin ne périra jamais’. »

Velusia tourna la tête vers le lion. Elle savait de quoi il parlait et son intrigue était encore plus grande. Pour couronner le tout, le lion se leva et quitta la place, laissant la jeune femme à ses méditations secrètes. Elle ne trouva rien à dire et se retrouva seule. Elle passa une partie de la nuit avant de retourner à l’auberge pour dormir. Au matin, dehors, la Bougie n’avait pas bougée, mais le vieux lion n’était plus là.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaé le Jeu 25 Aoû 2011 - 13:39

Kaé sentit un poids la quitter lorsque la guerrière accepta son arrangement. Elle avait vraiment eu peur qu’elle n’était là que de passage, comme la dernière fois à l’auberge du Chat. En même temps, elle était ici dans une « ville », alors qu’elle n’était là bas que dans un « centre de restauration », dans lequel on ne passe généralement pas beaucoup de temps, bien sûr. À moins peut-être d’y travailler, ce qui pourrait paraître bizarre pour une soldat de son rang.
Elle hocha la tête en signe d’accord, puis se tourna vers Absol, lui enfonçant une main dans sa fourrure pour le caresser.

« Bon, dans ce cas, je crois que nous on va aller se coucher tout de suite, sinon on risque d’avoir des bien mauvaises surprises demain matin, hein mon grand ? »
Absol répondit à la question en ôtant sa grosse patte de ses cuisses, avant de plonger sous la table pour voir s’il pouvait apercevoir à nouveau la petite Ptéra. Elle s’était réfugiée sous la chaise de sa maîtresse, et Absol claqua deux fois rapidement de la mâchoire d’un air à la fois provocant et amusé. Ben oui, il n’allait pas attendre en se tournant les pouces que Kaé se fasse massacrer demain, il s’occuperait de la petite, comme ça ! Depuis qu’il avait quitté le Parc Safari, il n’avait pas vraiment eu l’occasion de s’amuser avec d’autre pokémon, alors qu’il le faisait assez souvent.
Après, ce n’était pas dit que le dragonnet veuille jouer, ou encore que sa maitresse la laisse faire. En ce cas, peut-être prêterait-il main forte à Kaé, cela pourrait être un bon entrainement pour eux, pour qu’ils apprennent à se battre ensemble.
Bon, il était un peu dur avec Kaé. Elle l’avait déjà épaté, mais il doutait quand même qu’une fillette de dix-sept ans en sache plus qu’une soldat qui semblait avoir la vingtaine. Mais la gamine était capable de juger la situation par elle même, et était même plus doué que lui pour analyser les rapports de force.

Plongé dans ses réflexions, il sortit de la salle, suivit d’une Kaé titubante qui demanda à un des serveurs s’il pouvait lui indiquer un endroit pour passer la nuit. Absol tendit l’oreille quand le type déblatéra les explications, car il était certain que Kaé finirait par se perdre.
D’ailleurs, ça n’a pas raté, heureusement qu’il avait suivit, lui, ce qu’il disait, le monsieur…

Arrivés dans une petite chambre qu’on leur avait laissée pour la nuit, Kaé se rua sous la douche, pendant qu’Absol s’installait sur le grand lit au centre de la pièce. Quand la gamine sortit de la toute petite salle de bain, elle ne prêta pas attention tout de suite au pokémon désastre et s’installa sur le sol pour s’étirer un peu, histoire de détendre un peu ses muscles pour que les courbatures de demain soient moins gênantes et douloureuse.
Quand elle finit enfin en se faisant craquer le cou, elle se souleva sur le lit à la force de ses bras, pour tomber nez à nez avec une grosse fourrure blanche.

« Hé ! Absol, c’est mon lit ça ! Descend tout de suite, tu veux ? »
Sauf qu’a priori, Absol ne voulait pas. Il grogna un peu, se décala pour lui laisser la moitié de la place. Kaé poussa un large soupir, et se glissa sous les couvertures.
« Tu as bien de la chance que ce soit un lit deux places, ou je t’aurais envoyé au tapis ! » ajouta-elle en rigolant, en guise de bonne nuit. Le pokémon ne répondit pas, signe qu’il était bien plus fatigué que ce qu’il en avait laissé paraître. Contente, la gamine se saisit de la grosse fourrure blanche comme d’une peluche, la serrant très fort. Elle n’avait pas vraiment été une enfant qui aimait les poupées et les peluches, mais bizarrement elle appréciait beaucoup la compagnie d’Absol dans son sommeil.

***
THUD !
« AÏEUH ! »

La gamine se releva en se frottant la tête, essayant de comprendre ce qu’il venait de se passer. Levant les yeux, elle vit Absol sur le bord du lit, ses grands yeux rouges la fixant. Il n’avait rien trouvé de mieux que de l’envoyer par dessus bord pour la réveiller, les coups de pattes et les grognements s’étant révélés insuffisant.
« C’est malin, tiens, je vais avoir une bosse maintenant. »

Le pokémon désastre sauta de son perchoir en ignorant la remarque, sortant de la pièce pour voir s’il pouvait dégoter un petit-déjeuner.
Kaé, elle, resta quelques minutes sur le sol à tenter de se réveiller, ou plutôt à lutter contre ses paupières trop lourdes. Le réveil avait toujours été un problème chez elle, comme chez tout adolescent qui se respecte. Une fois la tête passée à l’eau froide, elle s’habilla et regroupa ses affaires, avant de descendre. Elle engloutit le pain proposé par le monsieur à l’entrée, et lui demanda s’il pouvait garder son sac, qui allait l’encombrer.
Dehors, Absol s’était callé pas loin de la flamme éternelle, et Kaé repéra Vélusia qui s’était déjà levée.

« Bonjour ! » aborda-t-elle, enthousiaste, « on s’installe ici ou on cherche peut-être un coin un peu plus à l’écart de la ville ? »
La gamine ne connaissait pas le coin, mais pensait qu’elles seraient peut-être un peu plus tranquilles et à l’aise sur un terrain éloigné, sans forcément chercher à s’exiler. Elle ne savait pas s’il y avait un dojo ou un terrain réservé à ce genre de situation ici, et en doutait un peu, en fait.

« Il faut juste que je m’échauffe un peu et on est parti ! »
Elle savait que se demande faisait un peu noobie, mais elle préférait quand même chauffer ses muscles avant de faire un grand effort physique. Il n’y avait rien de plus bête que de se faire mal pendant un entrainement.


Dernière édition par Kaé le Jeu 12 Déc 2013 - 12:58, édité 1 fois

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1388

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Velusia Varam le Mer 31 Aoû 2011 - 12:27

Velusia n’avait pas tellement cherché à trouver le vieux lion, mais sans savoir vraiment pourquoi, elle s’était attendue à le retrouver là. Peut-être parce qu’on attribuait les coins de feu aux vieilles personnes, ou parce qu’elle avait remarqué qu’il y était toujours depuis qu’elle était là, soit peu de temps certes, mais… Toujours était-il que ce matin là il n’y était pas. Il n’y avait d’ailleurs aucun autre lion et les habitants semblaient se faire plutôt absents. L’instinct de la jeune femme lui disait que ce n’était pas une absence ordinaire, parce que le village était étrangement vide. Le vieux lion avait sans doute rejoint la terre de ses ancêtres… Si c’était le cas, elle était probablement la dernière personne a avoir été gratifiée de précieux et sages conseils. Mais ses conseils, ou du moins ses paroles, étaient étranges et elle n’était pas certaine de tout avoir compris. Il était très tôt et le soleil n’était pas encore levé. Velusia fit signe à sa Ptéra de la suivre, alors qu’elle partait courir dans la montagne. L’Ancien avait su qu’elle était une militaire de Nalcia… Ce n’était quand même pas banal, elle n’avait pourtant rien dit ou fait pour que cela se sache. Elle se rappelait ses paroles « sa démarche aérienne qui attisait le feu » qu’est-ce que cela voulait dire exactement ? Elle n’en savait rien. « Le vent nous est aussi vital que le feu, mais tu es plus assurée qu’un simple soldat ». Velusia ne comprenait pas, du moins la première partie. C’est vrai qu’elle était un Maître des Lames maintenant, mais qu’est-ce que cela changeait dans le fond ? Ce n’était qu’un titre, qu’un grade… ca ne changeait pas ce qu’elle était. Et pour le reste… La soldat regardait sa Ptéra galoper, ou plutôt, sauter de rocher en rocher en essayant de tendre ses ailes, nul doute qu’elle commençait à essayer de planer, avant de vraiment voler. Cela, Velusia ne pouvait pas le lui apprendre : elle devrait se débrouiller seule. En tout cas, elle était incroyablement agile dans la montagne, signe qu’elle était bel et bien un pokémon issue de la roche. Si elle comprenait bien, selon le vieux lion, elle devait l’accepter et en faire un soldat comme elle ? C’était la deuxième fois qu’on le lui suggérait. Velusia ne pouvait pas ignorer plus longtemps l’apparente évidence des choses… Son mentor, puis le Lion de Feu. Qui serait le prochain ? Mais les paroles les plus énigmatiques du lion et de son avis les plus chargées de sens étaient les dernières qu’il lui avait dites. « Je connais le chemin : il est étroit comme le fil d’une épée. Je me réjouis si je parviens à le suivre. Je pleure si j’en dévie. Car les dieux nous disent ‘Seul celui qui essai de suivre le chemin ne périra jamais’. » Que cela voulait-il dire ? Son chemin a elle, n’était-ce pas l’armée ? Ne se donnait-elle pas corps et âme pour protéger son pays ? C’était ce qu’elle savait encore faire de mieux. Protéger. Protéger… Il était vrai qu’elle était plus à l’aise dans ces conditions là que ceux d’attaquant. Le Lion le savait-il ? Velusia était un peu perdue. La jeune femme sauta par-dessus un petit ravin.

C’était incompréhensible ! Comment une créature pouvait-elle en savoir autant sur elle et ce par quoi elle était passée sans même la connaître ? Cela dépassait son entendement ! Encore une créature psychique, c’était une chose, elle pouvait le comprendre, elle en avait eu une. Mais un Lion de Feu ? Qui n’était d’ailleurs même pas un pokémon ! Etait-il possible de ces créatures là puissent posséder ce genre de dons ? En tout cas, il avait eu l’air d’en savoir pas mal. Devait-elle dévouer sa vie à protéger les autres ? N’était-ce pas ce qu’elle faisait déjà ? Velusia n’y comprenait rien. Cela faisait une heure environ qu’elle courait, elle s’arrêta essoufflée et transpirante. La Ptéra bondit brutalement à ses pieds et ne semblait pas très éprouvée par l’effort, bien qu’elle respirait fort par les naseaux. Quoiqu’il en soit, le soleil se levait et il fallait songer à redescendre, Velusia n’avait pas oublié le rendez-vous matinal qu’elle avait donné à Kaé. Elle voulait voir de quoi elle était capable une arme à la main et même si elle ne pouvait donner vraiment toute sa mesure sous peine de la blesser, s’entraîner avec quelqu’un d’autre lui ferait du bien. Cela faisait longtemps après tout et la jeune femme n’oubliait pas son désir d’améliorer son art. Ce voyage, d’ailleurs, servirait surtout à cela, elle pouvait maintenant rencontrer des guerriers issus de toutes contrées, de tous enseignements et de toutes vocations. Elle indiqua à sa Ptéra que l’heure était venue de rentrer. Elles avaient reprit leur souffle et une nouvelle course s’annonçait, en sens inverse cette fois. Si les montées n’étaient guère simple musculairement parlant, les descentes n’étaient pas plus faciles, elle devrait gérer sa vitesse et son agilité, à moins de glisser dans un ravin. Les montagnes étaient un excellent lieu d’entraînement. Plusieurs fois Velusia glissa, mais parvenait à gérer son poids et sa vitesse pour ne pas s’arrêter et ne pas tomber dans les ravins. Alors que le village était visible en contrebas, la Ptéra fut soudainement hors de vue. Velusia n’entendait plus le choc de ses bonds. S’arrêtant net, elle chercha du regard et entendit un cri strident. La provenance du cri venait d’au dessus et elle leva les yeux. Surprise, elle vit la Ptéra dans les airs, les ailes grandes ouvertes ! Le dragonnet planait. Le seul problème, c’est qu’elle perdait de l’altitude… Et qu’elle allait de plus en plus vite. Velusia se précipita alors dans le sentier, cavalant comme elle le pouvait pour rattraper la dragonne. De son côté, la créature de pierre et de vent était heureuse et ne manqua pas de faire partager son ravissement : elle se sentait enfin totalement dans son élément. Elle poussa un rugissement aigüe. Elle perdait de plus en plus d’altitude, mais ne s’en formalisa pas. Jusqu’au moment où elle perçut la Bougie Cosmo qui se rapprochait de plus en plus vite, tout comme le sol. Elle n’avait aucune idée de la façon dont elle devait s’y prendre pour ralentir ou atterrir et s’écrasa inévitablement auprès de la Bougie.

Velusia était arrivée juste avant, près de la place, elle scrutait le ciel sans voir sa Ptéra qui finit par réapparaître et s’écraser. Derrière la Bougie, Velusia ne pouvait pas dire si la créature avait renversé l’Absol dans son élan ou pas, tant la flamme était grande. Après le choc, elle remarqua Kaé qui l’avait saluée.

« Bonjour. Fait donc, pendant ce temps, je m’occupe de Ptéra. » Dit-elle, ne tardant pas à se diriger vers les deux pokémons.


[Je te laisse décider s'il y a eu ou non collision ;)]

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaé le Ven 2 Sep 2011 - 23:30

[Ah ben, si tu me laisses le choix alors… Razz]


Absol, confortablement callé contre sa dalle, à côté de la bougie, s’alerta en entendant au loin le cri qui ressemblait à celui de la dragonne qu’il avait croisé hier soir. Il tourna la tête dans la direction d’où provenait le son, et aperçu au loin deux silhouettes, celle de la dame et celle de la Ptéra, qui planait dans les airs, ses grandes ailes ouvertes. Le pokémon désastre observa confortablement la scène, avant de prendre un regard sombre en voyant que la petite ne ralentissait pas pour amortir sa chute. Plus elle se rapprochait, plus elle allait vite et… plus elle se rapprochait de lui.
Il commença à se lever au moment ou la dragonne paniquait de ne pas trouver les freins, voulu bondir pour se dégager du chemin mais…
Trop tard !
Que ce soit parce que le pokémon désastre avait mal évalué la vitesse très élevée de la Ptéra, ou parce que le matin il était encore un peu dans les vapes, n’avait pas vraiment d’importance, le résultat étant qu’elle lui est rentrée dedans.
Ils firent ensemble un merveilleux roulé-boulé, auquel Kaé assista avec étonnement. Elle vit tout à coup de corps sortir de derrière la bougie, roulant rapidement vers le bas du village, ne s’arrêtant que par la force des choses : ils avaient beau être deux pokémons robustes à pleine vitesse, le mur avait été plus fort que.
Absol se releva en titubant, un peu sonné de l’aventure. Comment avait-il put se laisser faire ainsi par un animal qui aurait presque pu être sa fille ! Il secoua violemment la tête puis son corps, débarrassant sa fourrure de la couche de pierre et de poussière que les deux pokémons avaient soulevé dans leur chute. D’un coup de patte habile, il nettoya sa corne, qui, franchement, pour le coup, aurait pu la voir venir celle là quoi. Se prendre une jeune Ptéra dans la figure n’était donc pas considéré comme une catastrophe naturelle ?!

Kaé, admirant son pokémon qui se remettait de ses émotions, ne put s’empêcher de pouffer de rire. Elle savait qu’il le prendrait mal, mais la situation dans laquelle il s’était mis était juste trop hilarante pour l’ignorer. Elle tomba dans un fou rire, alors qu’Absol se rapprochait d’elle, la tête haute, feignant de ne pas la connaître.
Au bout de quelques minutres, la jeune fille reprit son souffle et se tourna vers la guerrière.
« C’est bon, j’ai fait mes abdos pour la semaine ! » plaisanta-t-elle.
« J’espère quand même que ta Ptéra ne s’est pas blessée, elle est encore jeune… Mais bon tu me diras, il en faut plus que ça pour percer la roche d’un pokémon comme celui là ! »
Absol boudait toujours, attendant qu’on daigne faire attention à lui, un peu, quand même. Comprenant que cela ne servirait qu’à l’énerver plus de l’ignorer, la gamine se pencha sur lui et passa ses mains dans sa fourrure, verifiant qu’il n’avait rien de casse.
« Et toi, ça va ? Tu n’as mal nul part ? » lui demanda-t-elle, sachant qu’il allait bien. Elle l’avait déjà vu blessé, il n’était pas du genre pleurnichard mais pas du genre non plus à en faire trop pour aggraver sa situation, si elle était déjà pas glorieuse. Comme il ne répondait pas, faisant mine d’être insensible aux caresses, Kaé en déduisit que tout allait pour le mieux, et entreprit de s’échauffer enfin.

Les rues s’étaient désertées, mais ni Kaé ni Absol n’en tinrent rigueur. Ils n’avaient pas vu à quoi ressemblait le village de bon matin, et avaient simplement imaginé que c’était un village qui se réveillait plus dans la soirée, alors que les habitants faisaient la grasse matinée.

Elle commença juste par faire craquer ses articulations, faisant tourner sa tête, ses poignets, et ses chevilles en même temps – oui, elle devait avoir l’air très intelligente dans une telle situation. Après elle s’étira simplement certains de ses muscles aux bras et aux jambes qu’elle solliciterait le plus, et grimaça en essayant de se mettre en « I », en se posant contre un mur. Les courbatures n’étaient pas très agréables, il fallait vraiment qu’elle entraine plus les muscles de ses cuisses pour éviter que ce genre de choses se reproduisent.
Elle prit son temps pour bien tester chacune des parties de son corps, puis se fit faire quelques exercices de musculation, tels des pompes ou des abdos. Non pas qu’elle cherchait à avoir des muscles colossaux, elle n’était pas naturellement assez costaux pour ça, mais cela la réchauffait de manière efficace tout en faisant augmenter petit à petit son rythme cardiaque.
Une demie heure plus tard, elle était prête. Certes, elle n’avait pas fait un échauffement complet, mais cela serait suffisant pour ce qu’elle comptait faire et elle ne voulait pas faire attendre Vélusia plus longtemps.

Elle se tourna vers la maitresse des lames, dégaina son katana et posa son fourreau un peu plus loin, pour ne pas qu’il la gêne. Elle était habituée à se battre avec, mais c’était toujours plus agréable sans. Elle pointa sa lame en direction de la dame, lui montrant qu'elle était prête à lancer l'offensive, ou à se défendre. Attentive – pour l'instant en tout cas – au mouvement de la soldat, elle se tenait en position de combat. Les épaules légèrement décalées, les pieds fermement encrés au sol, les genoux un peu fléchis, prés à bondirent si le besoin s'en faisait savoir.
Elle avait sorti son arme sans poser de question à Vélusia, car elle en avait naturellement déduit que la jeune femme utiliserait sa lance et son bouclier. Kaé savait se battre à main nue bien sûr, mais elle trouvait ça beaucoup moins intéressant. C’était plus pour l’entrainement que pour les vrais « moments ». De toutes manières, si Vélusia ne voulait pas utiliser ses armes, elle rangerait la sienne sans poser de questions, déjà assez contente que quelqu’un veuille bien se battre contre elle.

Absol regardait la scène d’un œil distrait, gardant dorénavant l’autre pour surveiller la dragonne. Parce que, non, il ne se ferait pas avoir deux fois pas ce genre d’attaque surprise. Si elle voulait jouer et se battre avec lui il ne dirait pas non, cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas mesuré à un autre pokémon de la montagne. Mais à côté de cela, il la trouvait encore bien jeune, même si très robuste bien sûre, mais ne voulait pas lui paraître agressif. Il s’assit donc simplement, attendant une réaction de sa part. D’autre part, si elle voulait aller essayer à nouveau ses talents d’oiseau dans la montagne, il l’aurait accompagné volontiers, il adorait parcourir les sentiers caillouteux et cabossés de la majestueuse.


Dernière édition par Kaé le Jeu 12 Déc 2013 - 12:59, édité 1 fois

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1388

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Velusia Varam le Ven 9 Sep 2011 - 14:32

La Ptéra ne parvenait pas à stopper sa descente. Ou plutôt, elle ne savait absolument pas comment faire. Le dragonnet poussa un cri ressemblant à mit chemin entre un rugissement aigue et un croassement, mais la chose ne manqua pas, arrivée trop près du sol pur faire quoique ce soit, elle percuta de plein fouet le pokémon désastre. Pattes et ailes s’entremêlèrent, roulant sur plusieurs mètres après avoir traversés les flammes brûlantes de la Bougie Cosmo. Velusia s’était dirigée vers sa pokémon, mais les deux bêtes passèrent devant elle à pleine vitesse et elle ne put faire grand-chose. Ce n’est que plus loin à l’entrée du village que le mur du village arrêta les deux pokémons dans leur course. Un bruit sonore se fit entendre. La Ptéra, sur le dos, se retourna et secoua la tête en croassant. Pour sa part, il lui en fallait plus la sonner, de part son origine draconique et rocheux. Elle bouscula le canidé en se dirigeant vers Velusia et lui donna un coup avec sa longue queue fléchée. La Ptéra se tourna vers Kaé, alors qu’elle riait aux éclats. Velusia pour sa part, se contenta de sourire en tapotant la tête de son dragon, en acquiesçant silencieusement aux commentaires de la jeune fille. Velusia ne s’inquiétait que rarement de voir sa Ptéra blessée, les pokémon roches étaient incroyablement endurants.

« C’est surtout ton pokémon qu’il faut vérifier, le choc a été rude. » Dit- Velusia, jetant un œil au pokémon blanc et noir. Il semblait en bonne santé et n’avait pas l’air d’avoir une patte démise, ni aucune fracture, ce qui était plutôt bon signe, Il avait également le même air boudeur que la veille. « Les atterrissage sont à travailler. » Dit Velusia à sa Ptéra. Cette dernière était debout sur ses pattes arrière et ondulait de la queue.

La jeune vint près de son pokémon, pour lui demander s’il n’avait mal nulle part, mais la créature ne semblait pas incline à répondre, elle semblait même plutôt vexée. Kaé s’en détourna pour commencer à s’échauffer. Pour Velusia, c’était déjà fait, les muscles chauds d’avoir courut dans la montagne, elle avait reprit son souffle et attendait donc que la jeune fille ait fini. Velusia, en attendant, détacha sa lance fourchue et son bouclier des lanières de cuirs qui les retenaient dans son dos. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas eu l’occasion de vraiment s’entrainer et même si c’était avec une enfant, cela la dégourdirait un peu. Elle fit quelques passes seule, afin de se réhabituer du poids de ses armes, non pas qu’elle ait oublié, mais cela faisait longtemps. Lorsqu’enfin Kaé fut prête, elle le fit savoir à Velusia en pointant son katana vers elle. Le plus dur serait de ne pas la blesser, car Velusia n’avait jamais fait semblant de se battre, même si elle répugnait à tuer. Mais les blessures, bien que peu graves en général, faisaient parties de son quotidien. La jeune femme se mit également en position, le corps légèrement penché en avant, la lance devant elle et tenant ferme le bouclier. L’enfant serait-elle à la hauteur si elle chargeait ? Velusia allait bientôt le savoir. Prenant appuie sur ses pieds, elle se jeta en avant, la lance directement pointée vers Kaé, lançant un cri de charge. Ce n’était pas seulement destiné -en combat réel- à impressionner l’adversaire, mais à se motiver également. Et puis, une armée hurlante se jetant sur l’ennemi comme une déferlante enragée, cela avait tout de même plus d’allure qu’une armée silencieuse…

La Ptéra de son côté se mit à croasser en voyant sa maitresse charger. Elle était curieuse, mais comprit vite qu’il ne s’agissait pas d’une véritable agression. D’ailleurs, elle-même se sentait assez motivée par la présence de l’autre pokémon, cela remontait à loin le temps où elle était confiée à une éleveuse de la caserne et ce n’était guère que des jeunes animaux. Et maintenant qu’elle grandissait et avait en face d’elle un pokémon adulte, elle se sentait prête à relever le défi. Provoquant le pokémon en croassant et en faisant claquer ses mâchoires, la Ptéra se retourna vers l’Absol. S’avançant vers l’animal en essayant de se faire plus grosse qu’elle n’était, elle tentait de lui mordre une patte.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaé le Jeu 15 Sep 2011 - 11:36

[Si jamais y’a un soucis dans la posture que je me suis imaginée de Vélusia, n’hésite pas à me le signaler, j’ai supposé qu’elle tenait sa lance euh… comment dire… dans la posture « de base » ^^”]


La jeune dame poussa un cri avant de charger, ce qui tira un léger sourire à Kaé. Elle aimait bien les adversaires qui se manifestaient ainsi, car son handicap principal était son manque de concentration, et le fait que sa concurrente lui rappelle qu’elle était là ne pouvait que l’aider à ne pas partir trop loin dans ses pensées.
La charge de Vélusia était très puissante, et Kaé analysa immédiatement qu’elle ne pourrait pas la contrer. De toutes manières, il y avait très peu de passes qu’elle pouvait encaisser et contre-attaquer, en vu de son physique. Elle misait tout sur sa petite taille et son agilité pour se tirer d’affaire avant de se faufiler pour taper euh… Là où elle pouvait. En l’occurrence, le bouclier de Vélusia lui offrait une bonne défense de son côté gauche, donc à part se lancer part terre et espérer de viser les pieds, la gamine ne pouvait pas vraiment tenter quoi que ce soit de ce côté là. Cependant, sur sa droite, son flanc était protégé par son coude tenant fermement la lance, si bien que Kaé vit du premier coup d’œil que sa garde de ce côté là aussi était bien robuste. La prendre de front était insensé, et par derrière pas très aisé, même si elle mettrait un peu de temps à se retourner.
Il ne lui restait pas beaucoup de choix. Clairement, Vélusia avait une force d’attaque bien supérieure à la sienne et une défense très solide, en revanche son arme longue devait réduire ses mouvements. Bon, son arme aussi à Kaé était assez longue, mais quand même plus maniable.

Elle fléchit les genoux, attendant le dernier moment pour dégager. Elle failli regarder ailleurs, manquant de se faire empaler, mais la vitesse avec laquelle fusait la maîtresse des lames la força à se concentrer – un minimum, quoi. Quand le bout de la lance fut à moins d’un mètre d’elle, Kaé se dégagea sur sa gauche – donc la droite de Vélusia – en s’appuyant sur ses genoux pour gagner de la vitesse. D’un geste vif, elle fit passer son katana dans sa main gauche, et de sa main droite saisit la lance du soldat, s’appuyant dessus pour forcer la lance à tomber vers l’avant, voire s’enfoncer dans le sol, si Véluisa n’arrivait pas à la redresser. Kaé en doutait fort que son astuce réussisse aussi bien que ça, la guerrière était quand même plus grande et solide qu’elle, même si elle s’efforçait à mettre tout son poids plume sur l’arme. De toute façon, le but était juste de la déstabiliser un peu, créer un effet de surprise peut-être, pour voir si elle pourrait y gagner une ouverture.

Elle n’était pas très habile de la main gauche, mais pour asséner quelques coups le temps que Vélusia réagisse elle pouvait espérer au moins la surprendre. Elle fit virevolter son katana dans une courbe simple, prenant appui sur la lance pour donner d’autant plus de conviction dans son coup. Elle visait simplement la nuque de son adversaire, n’ayant pas bien peur de lui faire très mal, la dame avait plus d’expérience qu’elle, et Kaé la savait plus entrainé, cela se voyait au premier coup d’œil. Malgré tout, elle tenta le coup avant de se laisser emporter par son bras gauche, le dos appuyé contre la lance elle fit une jolie roulade autour, avant de se laisser tomber au sol en tentant d’effectuer un croche patte de sa jambe gauche, alors qu’elle était accroupie. Maintenant, il fallait qu’elle dégage et vite, car rester dans les pattes de son adversaire, c’est pas une bonne idée, à moins de vouloir se faire piétiner. Posant ventre à terre, elle força sur ses bras pour tenter de se dégager.

De l’autre côté, Absol observait la suite des événements sans grand intérêt, avant de se faire déranger par un claquement sec de dents, qui lui fit tourner la tête vers la Ptéra. Il la contempla avec curiosité, attendant la suite, avant de retirer sa patte vite-fait avant que la petite ne la lui morde. Comprenant qu’elle le provoquait, il pivota légèrement pour lui faire face, plissa les yeux en grognant, signe que lui aussi, il dirait pas non à un peu de bagarre.
La Ptéra était une pokémon dont le corps était fait de roche, donc son style d’attaque favori, à savoir physique, ne devait pas être très efficace contre elle. En c’était mieux ainsi ! Il pouvait s’entrainer sur ses déplacements et sa vitesse sans avoir peur de faire mal au dragonnet, qui avait d’ailleurs déjà prouvée sa résistance grâce à leur dernière prestation de cirque.
Levant un peu les fesses, alors que ses épaules touchaient presque le sol, Absol bondit sur la Ptéra, cherchant juste à la griffer ou à la mordre, plus curieux de voir sa réaction qu’autre chose.

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1388

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Velusia Varam le Jeu 15 Sep 2011 - 15:18

[C'est bien ^^ Velusia tiens effectivement son arme et son bouclier dans ce sens là.]


Velusia chargeait, restait à savoir si Kaé parviendrait à l’esquiver à temps, ou pas. Mieux valait pour elle en tout cas, car il était difficile d’arrêter une charge de lancier, Velusia savait le faire évidement, mais cela compromettait de beaucoup le premier effet donné et il était difficile de se redresser ensuite. Mais Kaé semblait l’attendre, ce qui pour la soldat était un bon point, elle n’avait pas l’air surprise, ce qui lui indiquait donc que la jeune fille avait de la suite dans les idées. Automatiquement cette pensée mit Velusia en garde ; elle devait s’attendre à tout. Contre attaquer un lancier n’était pas aisé, mais pas impossible, il suffisait de ne pas se laisser impressionner et surtout d’avoir la bonne botte. En moins de temps qu’il ne fallait pour y penser Velusia était sur Kaé, à peine un mètre la séparait de sa lance. Ce fut à ce moment précis que la jeune fille décida de dégager à droite de Velusia, côté lance pour ainsi dire, elle fit lestement passer son katana de la main gauche, ce qui était probablement la première erreur que la fille pu faire et Velusia ne manquerait pas de lui faire remarquer. En un éclair, Kaé attrapa la hampe de la lance mais Velusia qui n’en était pas à son premier essai ne s’en émeut pas. En fait, dès l’instant ou les doigts de la terrosienne avaient saisit l’arme d’hast, Velusia avait lâché cette dernière, de sorte que maintenant, Kaé se tenait seule à une arme autrement plus lourde qu’un katana. Elle s’était appuyée dessus, Velusia l’avait sentit et elle avait du perdre l’équilibre. La jeune femme n’avait pas cessé sa charge et s’était retrouvé en une fraction de seconde directement au corps à corps. L’effet de surprise était pour Velusia, de son bras gauche, elle brandit son bouclier et détourna la lame de Kaé, tout en donnant un puissant coup de bouclier en pleine face de Kaé. Si cela réussissait, Kaé serait bien sonnée. Si la jeune fille avait gardé son arme dans l’autre main, elle aurait alors attrapé la lance de la main gauche et aurait prendre Velusia par derrière, peut-être même lui mettre la lame sous la gorge… Velusia ne ménageait pas la jeune fille et ne retenait pas sa force. La jeune fille fut emportée vers le sol et tenta en dernier recours de la faucher du pied. Avec le recul donné par le coup de bouclier, La Nalcienne jeta son corps en arrière dans une figure aérienne. Son bouclier se retrouva posé au sol, alors qu’elle en lâchait presque les poignées et effectua une souplesse arrière. Au passage de cette figure peu commune, elle put à la fois reprendre bouclier et lance en main. En se redressant, elle avait ainsi reprit sa position initiale et de nouveau armée. Velusia tendit la fourche de sa lance vers son adversaire tout en relevant son bouclier. La jeune fille était au sol et Velusia chargea de nouveau, tentant cette fois, de frapper Kaé directement au sol grâce à la hampe de son arme. La jeune fille l’avait bien surprise d’avoir eu cette bonne idée de saisie, hélas, les désarmements étaient la toute première chose que l’on apprenait, mais la suite promettait d’être intéressante. En tout cas, elle avait paré sa première charge.

La Ptéra avait ouvert ses ailes, se donnant ainsi plus de volume. Elle rugit et répondit à l’appel de l’Absol. L’animal lui fit face tout en se mettant dans une posture d’attaque. La dragonne n’avait que peu connu d’autres pokémons et à part les quelques montures de l’armée et quelques rencontres faites, n’en avait jamais combattu. Elle était jeune, mais commençait à avoir du caquet et le faisait savoir. La dragonne avait déjà défié une Nidoqueen en colère étant plus jeune, elle s’en souvenait très bien, pour protéger une petite Nidoran alors qu’un tronc menaçait de les écraser, elle, le bébé pokémon et Velusia. Elle avait alors donné un grand coup de tête dans le tronc pour le faire dévier, elle avait aussi lancé sa première vraie attaque à ce moment là, une Hâte, pour éviter le coup de patte de la mère pokémon. Elle était encore très jeune à cette époque, puisque Velusia avait pu la porter pour la mettre hors d’atteinte de la Nidoqueen… Il y avait eu un immense Drattak aussi, mais là, la jeune créature avait déclaré forfait. Cela datait de plusieurs semaines maintenant, mais la Ptéra se sentait grandit et infiniment plus forte qu’avant, son caractère aidant, elle était sûre de vouloir se battre contre l’Absol et tester ses forces. Elle n’avait aucune expérience, mais ça n’était pas là son principal souci. Le canidé répondit à sa provocation et se jeta sur elle. Sa charge était un peu étrange, mais en tout cas, le dragonnet qui n’avait pas essayé d’esquiver se retrouva avec l’Absol presque collé à elle. Il était rapide, mais malgré l’équilibre défaillant de la Ptéra, celle-ci l’était aussi. Elle resta un instant à regarder faire le pokémon, sans vraiment craindre ses morsures, mais elle finit tout de même par se retourner et à ouvrir grand ses mâchoires démesurées pour lui attraper le flanc d’un coup. Ce faisant, elle avait décollé ses griffes avant du sol, ne se tenant plus que sur ses pattes arrières. Exercice particulièrement difficile pour la Ptéra dont le poids était surtout emporté par l’avant. Naturellement sur les épaules à cause de la taille de ses mâchoires et de sa conformation physique, elle allait avoir du mal à gérer son propre poids. D’ailleurs, ses pattes arrières manquant encore un peu de force, elle s’écrasa tout bonnement droit devant elle, à savoir, sur l’Absol si celui-ci ne se dépêchait pas de lui échapper. Ce n’était pas tout d’avoir une peau dure comme la pierre, promettant les plus belles défenses, d’avoir les plus redoutables mâchoires de tous les cieux et une puissance rare… Encore fallait-il savoir s’en servir, de la bonne façon et au bon moment ! Heureusement, les entraînements physiques auxquels elle était soumise par Velusia, notamment la montagne, étaient une excellente chose, car ils développaient son équilibre, son endurance et sa musculature. La base même des choses. Une fois que la dragonne aurait tout cela, viendrait le temps des entraînements de formation et ensuite, des missions et des batailles… Mais Ptéra avait encore du chemin avant d’en arriver là.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaé le Jeu 29 Sep 2011 - 15:44

Kaé ne s’était pas attendu à ce que Vélusia lâche son arme, car elle savait que ça, ce serait quelques chose qu’elle n’aurait jamais faite, pour sa part. Sa lame était l’extension de son corps, et et il lui servait d’avant bras, et bla bla bla… On lui avait déjà expliqué tout ça pendant des cours à l’académie, mais Kaé ne voyait pas vraiment les choses sous cet angle. Tout simplement, elle était incapable de faire mal, de se défendre ou quoi que ce soit sans son arme. Ses poings étaient trop faibles et sa musculature trop fragile, elle ne pouvait vraiment compter que sur le tranchant de son katana.

Cependant, elle ne se laissa pas démonter, et continua l’enchainement qu’elle avait prévu de faire, qui n’était qu’un peu déboussolé par cette contre-attaque. Elle accompagna la lance au sol, la lâchant qu’au dernier moment pour éviter de se faire broyer les doigts contre le sol, et elle posa sa main à plat pour s’aider à atterrir. Le poids de la lance lui avait fait gagner de la vitesse, faible certes mais intéressante à utiliser. Toujours en l’air et comme prévu, son bras gauche fit un arc de cercle pour tenter de toucher la guerrière, qui le contra facilement de son bouclier. Ensuite, dans sa chute, Kaé vit brusquement le dit bouclier foncer sur sa tête… Quelle idiote, elle lui avait laissé une belle ouverture, dans cette position ! Surtout que le truc ne semblait pas très léger, donc le coup n’allait pas être très sympathique… Repliant son bras gauche comme elle pouvait et rentrant sa tête, l’écu frappa violemment son avant bras, qui encaissa le coup. Kaé sentit une douleur traverser son bras, mais n’en fit pas de formalité : elle allait finir avec un énorme bleu, et c’était pas agréable de souffrir, mais a priori ce n’était pas bien grave, donc il n’y avait pas de quoi s’inquiéter. Atterrissant enfin au sol, projetée par le coup, elle tenta son croche patte qu’elle rata du fait que la guerrière avait sauté pour s’éloigner à nouveau en récupérant ses armes. La gamine se mordit la lèvre. Elle l’avait eu à porter de main, au corps à corps, et elle n’en avait pas plus profité que ça ! C’était un coup raté quand même.

La gamine n’eut pas le temps de réfléchir que Vélusia lui re-fonçait dessus. Rapidement, elle se mit en position accroupie, son arme à nouveau dans la main droite. Lorsque la guerrière fut assez proche et abaissa son arme pour la piquer, Kaé glissa légèrement vers l’avant, son katana tendu à l’horizontal, appuyé par ses deux bras, pour laisser l’arme de son adversaire se poser dessus et glisser au dessus de sa tête. Puis, lorsque la soldat fut à son niveau, elle leva sa jambe gauche dans l’espoir d’heurter son flanc, ou au moins d’écarter son bouclier pour lui faire une ouverture. Son coup asséné, elle baissa son katana en pivotant pour éviter la lame et essaya d’asséner un coup dans les jambes de Vélusia.

La gamine était restée au sol, car même si c’était dangereux c’était par là qu’elle avait le plus de chance d’atteindre son adversaire. Elle était malgré tout un peu plus agile et rapide, du au fait surtout que Vélusia manipulait des armes lourdes. Sauf que justement, ces armes lui donnaient une très bonne défense, alors à moins d’arriver à se retrouver derrière elle, elle pouvait essayer de lui emmêler les pieds.

Absol, de son côté, observa curieusement la jeune Ptéra tenter de se tenir sur ses deux pattes arrières. Il allait faire la même chose pour répliquer, même si lui ne tenait pas vraiment debout mais pouvait plus ruer comme les équidés, lorsque la jeune dragonne perdit équilibre et manqua de lui tomber dessus. D’un geste agile, il évita la chute de la large mâchoire en se décalant sur la gauche, avant de sauter sur le dos de la Ptéra à terre. Posant ses deux pattes avant sur ses épaules et ses deux pattes arrières tant bien que mal à l’intersection entre son dos et ses ailes, il essayait tant bien que mal d’immobiliser la créature, en mordillant son cou. C’était assez inutile, mais bon, tant qu’à faire, si ça trouvait, elle était peut-être chatouilleuse. Quelque part, c’était un bon exercice pour la Ptéra, qui devait essayer de se dégager… D’un autre côté, si elle avait été à sa taille adulte, elle n’aurait même pas pu se retrouver dans cette position non plus.

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1388

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Velusia Varam le Sam 1 Oct 2011 - 16:03

Velusia avait du métier et parfois, l’on était contraint de lâcher ses armes, d’abandonner son post, de battre en retraite. Il y avait toujours une grande marge entre la théorie et la pratique et cela s’en ressentait et puis, Kaé était encore jeune et inexpérimentée sur ce qui était d’un combat réel, du point de vue de Velusia. Mais bien sûr, les deux femmes n’étaient pas comparables. Le jeune fille ne sembla pas vouloir se laisser impressionner, ce qui aurait rapidement mit fin au combat et contre-attaqua comme elle le put. Le bruit significatif de la main de Kaé contre le bouclier fit nettement sentir l’échec de son attaque et dans sa chute n’eut guère le temps que de se protéger de ses avant-bras. Le choc fut violent, Velusia le sentit elle-même. Mais elle avait eu de la chance, car un peu plus et elle prenait le bouclier en plein visage. Il en faudrait sans doute plus que ça pour lui casser quelque chose, ce n’était pas le but, mais c’est pourquoi la Nalcienne ne se posa pas trop de question. En tant qu’apprentie, Kaé devait bien savoir qu’on ressortait rarement d’un entrainement sans quelques égratignures. Mais tout de même, ses attaques manquées semblaient la contrarier légèrement, c’était rageant, c’était sûr… Velusia venait de lui filer sous le nez, de récupérer ses armes et de se remettre à distance, le tout dans un enchainement simple. Velusia ne laissait pas le temps de réfléchir et frappait de nouveau. Lorsque la hampe toucha l’épée, le choc se fit sentir dans les bras de la guerrière, d’ailleurs, on pu voir la hampe de sa lance se courber sous la puissance de l’impact. Le choc aurait été bien plus violent, si elle avait pu la toucher au sol, mais la guerrière était experte dans ses armes et la force engendrée de lui donna pas plus de mal que cela, même s’il demandait de la force et de l’endurance pour les manier… mais ce n’était pas fini. Kaé attaque son flanc, mais une fois encore, elle tentait de briser la défense de son bouclier. Le bouclier était une arme précieuse, doté d’un fort pouvoir psychologique et l’aspect de celui de la Nalcienne n’était pas pour donner confiance, donnant l’impression d’être une véritable armure lourde à lui seul. Kaé tenta d’écarter le bouclier en donnant un coup de pied gauche dans les flancs. Mais une fois encore, Velusia n’eut qu’à bouger le bras pour parer. Exactement en même temps, elle s’était ancrée dans le sol, positionnant son corps de manière à pivoter légèrement vers sa gauche et donner elle aussi un coup de pied, visant le visage de la jeune fille. Kaé n’avait pas visé le flanc droit de Velusia, alors qu’elle aurait pu y mettre un bon coup, en effet, il aurait été beaucoup plus difficile pour la Maitresse des Lames de contrer avec sa lance. La jeune fille tentait de jouer sur plusieurs fronts, et tenta de nouveau un crochet dans les jambes de Velusia. Ce qui était bien joué, même si elle n’avait pas pu prévoir le coup de pied donné, Velusia s’était retrouvée en équilibre sur une jambe. Le choc frontal avait fait tomber les deux adversaires, ou du moins, la guerrière. Difficile de se remettre debout lorsqu’on possédait des armes lourdes. Pourtant… Velusia envoya son corps sur le côté, lâchant sa lance et son bouclier, envoyant ses deux jambes vers la Terrosienne afin de la tenir à distance.

L’Absol lui avait échappé. Dans sa chute, elle avait bougé les ailes en tentant d’entrainer tout de même la créature avec elle. Il ne fallait pas oublier qu’elle possédait de longue griffes sur ses avant-bras, à l’instar des chauves-souris, même si de toute évidence, cela ne faisait pas des pattes en plus pour pouvoir attaquer, car en effet, la Ptéra ne possédait pas de patte avant, mais en revanche, ses longues griffes ailées lui permettaient une prise efficace en terrain rocheux. L’Absol bondit sur le côté. Se relevant à l’aide de ses griffes, le corps porté en avant, Ptéra secoua la tête en ouvrant la gueule. Elle allait se retourner lorsque le canidé lui sauta directement sur le dos, se tenant sur une partie de son propre corps qu’elle ne pouvait pas atteindre. Ptéra ouvrit les mâchoires, lâchant un cri discret et court. Ha il voulait jouer à cela ? Il tentait de la mordre mais à vrai dire, la cuirasse de la pokémon avait bien grandit elle aussi. En toute réponse, le dragonnet se mit à battre de ailes, commençant par se soulever en même temps qu’un immense nuage de poussière. Bien sûr, elle ne serait pas capable de s’envoler avec ce poids sur son dos, et elle ne comptait pas le faire. En tout cas, une aura rose entoura le reptile qui devint soudainement bien plus rapide. Se levant d’un coup sur ses pattes arrières, elle se laissa tomber volontairement en arrière. L’idée était simple : entrainer l’Absol dans sa chute et l’écraser de son propre poids.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaé le Sam 15 Oct 2011 - 11:11

[Mes postes se raccourcissent de plus en plus T.T C'est dur d'écrire des combats ! :P Ah, et... désolée pour le délais ^^"]



Vélusia contra aisément son premier coup, mais se retrouva dans une position un peu plus délicate au moment où elle essayait de contre-attaquer. Kaé n’eut qu’à baisser la tête pour éviter la jambe haute qui fusait vers elle, elle était quasiment à raz le sol maintenant. Le bras de la gamine décrivit à nouveau un bel arc de cercle, visant la jambe sur laquelle la soldat se tenait encore. La jeune fille sentit l’impact du manche son arme contre la guerrière, mais elle était solidement ancrée sur sa position, et la gamine se retrouva subitement projetée dans l’autre sens. Ne luttant pas contre le mouvement, elle se laissa guider par la nouvelle impulsion, tentant simplement de la contrôler. De ce fait, le mouvement de défense de la guerrière qui avait voulu simplement la repousser ne la gêna point, elle s’en servie même pour se donner une petite impulsion et atterrir élégamment, debout même si légèrement courbée vers l’avant. Elle avait plus ou moins réussit à profiter d’un coup, mais c’était parce que beaucoup de chance était rentrée en jeu. La gamine en était plus ou moins sûre maintenant, si elle voulait avoir Vélusia, il faudrait l’avoir par derrière, rester à trouver un moyen d’y accéder… Pas simple, après tout, c’était la première chose qu’on enseignait à l’école : on ne tourne jamais le dos à l’adversaire. Il allait falloir qu’elle soit imaginative.

Au loin, elle vit du coin de l’œil Absol et Ptéra se débattre l’un contre l’autre. Un petit sourire naquit sur ses lèvres alors qu’elle imaginait les deux en train de se taper dessus, comment leur maitresses. Cela faisait quelques temps qu’Absol n’avait pas fait un bon combat – comme Kaé d’ailleurs – et il devait s’en donner à cœur joie…
La gamine se secoua, regardant Vélusia à nouveau. Et mince, cette distraction lui avait coûté quelques précieuses secondes !

Absol mordillait toujours le cou du dragonnet quand celle-ci entreprit de pivoter pour se débarrasser de lui. Le pokémon étouffa un éternuement à cause de la poussière soulevée, et ne réagit pas immédiatement au moment où il sentit la Ptéra se soulever. Il se laissa porter, jusqu’à ce qu’ils atteignent l’angle où les deux ne pouvaient que fatalement tomber. Prenant appuie contre le dos de la dragonne, Absol se poussa de derrière elle pour s’écarter légèrement, préférant se faire avoir par ses ailes que par son corps – logique.

La puissante voile de pierre s’abattit sur son dos, mais, ayant la tête et les épaules un peu dégagé, il n’eut aucun mal à se faufiler un peu de dessous, assez pour se tourner sur son dos, dégager ses pattes avant, et enfoncer ses griffes dans le tissu quasi-indestructible de la Ptéra. Certes, elle avait ses trois griffes juste au niveau de son flanc, mais trop préoccupé, le pokémon désastre ne les avait pas remarqué, ce qui risquait de lui valoir bien des soucis. En attendant, il continuait à cribler la dragonne de coups de pattes, essayant de se dégager petit à petit de dessous son aile.



[Je te laisse contre-attaquer Kaé comme tu veux, sache juste qu’elle ne pourra pas l’esquiver, elle a la tête ailleurs… Cela faisait bien longtemps que sa distraction ne lui avait pas coûté quelque chose ! xD]

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1388

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Velusia Varam le Ven 21 Oct 2011 - 15:36

La jeune fille était quasiment au sol, mais Velusia trop mal placée pour tenter une autre attaque au sol. Elle n’était pas mauvaise et c’est ce qui faisait tout l’intérêt d’un tel duel. Mais la Nalcienne put se remettre debout. Pendant que Kaé restait loin d’elle, elle eut tout le loisir de reprendre une fois encore ses armes. Velusia ne la laisserait pas la prendre par derrière. La force d’un lancier résidait surtout dans la charge… Kaé était courbée, mais il y avait plus étrange, elle semblait absorbée par le duel qui se déroulait à côté. Ho Velusia l’avait très bien vu, sa vision panoramique était développée, mais elle ne se laissait pas distraire. Peut-être était-ce le moment d’aider Kaé en lui donnant une leçon ? La concentration était un problème et pouvait coûter cher en combat réel. Trop prêt de la jeune fille pour charger, pas assez pour le corps à corps, La jeune femme s’élança sur quelques pas tout de même. Elle laissa glisser la hampe de manière à tenir les fourches prêt de sa main comme une épée, mais ne frappa pas, elle fit une rotation sur elle-même, donnant un élan à la hampe. Celle-ci, très longue frappa de plein fouet Kaé à l’estomac, ou quelque part par là. Le coup sec tordit légèrement le poignet de Velusia, qui heureusement put profiter de la rêverie de son adversaire pour se remettre. Suite à ce coup, elle aurait put s’acharner et lui en donner un autre sur le dos ou le côté pour lui couper le souffle et elle ne se priva pas. Un coup de bouclier sur le côté, qui était sans doute un peu moins rude qu’au plat du dos, pour achever Kaé vers le sol. Reprenant sa position, Velusia laissa filer sa lance jusqu’à ce que les fourches ne frôlent la jeune fille au-dessus des épaules. Il y avait longtemps que Velusia pratiquait maintenant, mais elle aussi était passée par là et avait connu des entrainements on ne peut plus musclés et particulièrement indélicats, mais peut-être fallait-il s’endurcir pour mieux combattre…

L’Absol sauta quasiment du dos de la Ptéra. La créature de pierre retomba, faisant trembler la terre par sa masse imposante. Bien qu’elle ressentit la secousse, elle n’en était pas vraiment blessée, elle ne savait pas bien si le canidé avait été touché, mais elle se retourna bien vite, creusant presque volontairement un sillon sur ses ailes à cause des griffes de son adversaire, mais son corps de pierre encaissait sans trop de mal. La Ptéra rugit. Mais cette fois, sont rugissement était constitué non pas uniquement de son cri caractéristique, mais d’une onde particulière qui avait la facultré de rendre confus ses adversaire. En effet, la Ptéra utilisait pour la première fois l’une des attaques dont il était doté que l’on nommait Ultrason. Un léger halo rose l’entoura de nouveau et utilisant sa Hâte, la Ptéra attaqua de front une fois encore mais cette fois, ouvrant grand la gueule. Ses crocs les plus longs commençaient à briller étrangement, comme si un éclair naissait de sa gueule pour s’enrouler autour de ses crocs acérés. Cette fois, la créature usait de ses Crocs Eclairs pour attaquer, une attaque électrique bien entendu. Peut-être l’Absol ne pourrait les contrer et serait-il même paralysé… Peut-être la confusion le frapperait alors. Mais la Ptéra n’était pas mécontente de son idée et commençait à savoir ou du moins à utiliser ses pouvoirs.


[Moi de même, mais les combats sont difficiles à décrire ^^]

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaé le Jeu 15 Déc 2011 - 18:49

[Désolée pour le délais… J’étais en mal d’inspiration, en plus du manque de temps :S (même si le manque de temps ne justifie pas tout, je n’ai pas vraiment d’excuse pour t’avoir fait poireauté si longtemps, désolée :( )]


Lorsque Kaé reprit ses esprits, Vélusia était… Juste à côté d’elle. La gamine eut à peine le temps de lever le bras pour que le coup de la guerrière frappe son avant bras plutôt que son flanc, mais le coup fut tout de même particulièrement violent. Elle grimaça de douleur, en plus d’être emporté par le mouvement. Elle ne pouvait pas vraiment faire autrement, il aurait fallu qu’elle ait une grande force pour résister contre cette impulsion là, ce qui n’était pas du tout le cas. Elle était plus du genre à suivre la rivière et nager avec plutôt que d’aller contre, vu qu’elle n’était qu’une petite et fragile demoiselle – ou du moins physiquement.

Elle allait tenter de pivoter sur elle même pour se rattraper, mais ce fut vain. D’un violent coup de bouclier, Vélusia l’aplatit au sol, coupant la respiration de la gamine. Les yeux fermés, elle cherchait son souffle, et allait tenté de se relever quand elle sentit un truc froid au niveau de sa nuque… Et zut.
Elle tourna sur elle même pour se retrouver sur le dos, toujours au sol, et faire face à Vélusia. Elle savait exactement ce qu’elle allait lui dire, et en réalité espérait qu’elle se taise. Son maître lui avait répéter et répéter et répéter mainte et mainte fois… Qu’il fallait rester concentrer à fond sur un combat pendant le dit combat. Elle le savait, mais son étourdissement légendaire était quelque chose contre lequel elle avait vraiment beaucoup de mal à lutter. Pourtant, elle essayait !
Couchée, elle se revoyait à l’école, pendant un de ses derniers cours… Dans cette situation, son maître ne lui aurait même pas parlé, mais aurait simplement fait une mine déçue, lui faisant immédiatement comprendre où était son erreur. Et alors qu’il s’éloignerait, elle lui répondrait…

« Je sais, je sais… »
Oui, elle savait son plus gros problème, et il paraissait que c’était déjà une bonne chose, même si ce n’était clairement pas suffisant.

De l’autre côté du terrain, Absol sourit malicieusement à l’attaque de confusion de la jeune Ptéra. Elle avait déjà du niveau si elle savait faire ce genre de chose. Puis son esprit commença à s’embrouiller, phénomène qu’il connaissait assez bien, ce n’était pas la première fois qu’il subissait ce genre d’attaque, le tout était de rester calme… Il ne fallait pas qu’il bouge beaucoup, ces mouvements étaient désynchronisés de sa pensée et il risquait de se faire mal tout seul. En revanche, bien sûr, il fallait quand même qu’il ne se laisse pas faire par la Ptéra. Il allait donc se contenter d’esquiver les attaques de la dragonne, en attendant que ces pensées s’éclaircissent à nouveau. Ceci dit, il risquait de se faire mal juste en évitant une attaque. Il avait beau le paraître comme ça, il n’était qu’un Absol parmi d’autre.

Il ne distingua pas bien ce que faisait la Ptéra derrière le mur de brume qui couvrait sa vue à cause de la confusion, mais il vit une masse sombre se rapprocher de lui, et en déduisit qu’elle lui chargeait dessus. Levant légèrement les fesses, il se préparait à bondir par dessus elle, en espérant qu’il ne se raterait pas trop… Quand il jugea qu’elle fut assez proche, il sauta, et avait probablement mal évaluer les distances, car sa patte arrière heurta violemment le crâne de la Ptéra, qui l’avait sans doute à peine ébranlé, mais en revanche… Lui l’avait bien sentit. Surtout que son atterrissage fut euh… discutable, vu qu’il s’écrasa assez royalement au sol, sur le ventre, les quatre pattes étalées. Quand il prit plus ou moins conscience de la situation dans laquelle il était, il espérait fortement que Kaé n’ait pas vu ça.

D’ailleurs, il se demandait comment ça allait de son côté. Il ne distinguait pas bien ce qui se passait autour de lui encore, même si les effets de la confusion semblaient se dissoudre petit à petit. Il se releva vite fait en titubant, tenta de se stabiliser en cherchant la Ptéra du regard, prêt à esquiver de nouveau si nécessaire.

Comme il reprenait ses esprits, sans être sortis complétement de sa confusion encore, il tenta tout de même une petite attaque feinte, pour voir où en était son état de santé. Les ténèbres l’encerclèrent, et la petite Ptéra devait se sentir attirer par lui, pour lui faciliter la tache de ne pas la manquer. Cette fois-ci, ce fut lui qui se rua sur elle… assez maladroitement. Il faisait des petits zig-zag, et n’arriverait probablement à la toucher que grâce à son attaque, s’il ne trébuchait pas sur le chemin.
Bizarrement, heurter la Ptéra de pierre de plein fouet lui remit les idées en place, et il sentit ses membres faire à nouveau ce qu’il voulait. La Ptéra n’avait pas du ressentir grand chose de l’attaque, vu le peu de force qu’il avait mit dedans, à cause de ses idées embrumés.

Levant la tête, il distingua parfaitement cette fois Kaé au sol, dominée par Vélusia. Il soupira. Elle ne s’en sortirait vraiment jamais cette gamine… D’un mouvement de tête, il indiqua à la Ptéra que le combat des demoiselles était apparemment terminé. Du coup, il ne savait pas vraiment ce qu’il devait faire, si la dragonne voulait rejoindre sa maitresse ou pas… Si lui rejoignait la sienne, ce ne serait que pour la gronder.

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1388

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Velusia Varam le Mer 11 Jan 2012 - 17:02

Peut-être était-il temps de conclure. Velusia estima avoir assez malmené sa partenaire et plus, ce serait trop. Elle était de toute façon bien sonnée et sa déconcentration ne lui permettrait que de prendre coups sur coups, et comme entraînement, cela n’en valait pas la peine. Velusia préférait arrêter là. Aussi la jeune femme planta sa lance dans le sol et déposa en appuie contre celle-ci son lourd bouclier. Elle se défendait bien la gamine, elle manquait cependant de technique, et de concentration surtout, mais l’art du combat n’était pas simple, elle apprendrait avec le temps… En tout cas, elle sembla savoir où étaient ses points faibles, car sa réaction n’était autre qu’une réponse à une morale que Velusia devinait récurrente, du moins, du temps où elle était en dojo. Vaincre ses mauvaises habitudes n’était pas une chose facile et elle en savait quelque chose. Elle était passée par là après tout. Sentant ses poignets comme roués, la Nalcienne défit ses bandages et tendit la main à Kaé pour l’aider à se relever. Après quoi, elle se permit de s’étirer un peu. Si l’échauffement dans toutes disciplines avant un effort était important, savoir relâcher la tension après un effort l’était tout autant. Pour son cas, c’était surtout les poignets et les épaules, manier une lance avait des avantages, mais cela prenait sérieusement sur l’endurance.

La Ptéra de son côté tentait tant bien que mal de prendre le dessus sur le chien, sauf qu’elle n’avait pas de véritable notion de combat. Elle put néanmoins profiter un peu de l’étrange état dans lequel elle l’avait plongé, le voyant vaciller, lui donnant à l’occasion un coup de queue. Il n’y avait pas de véritable suite logique dans ses attaques, elle expérimentait surtout. Mais il tentait quand même de se défendre et tenta un saut au dessus, ou sur, la Ptéra. Au-dessus certainement, car il heurta la dragonne en pleine tête et mangea littéralement la poussière. Tandis qu’il était à terre, la Ptéra ouvrit la gueule, ses longs crocs recourbés se chargeant alors d’électricité. Avec de la chance, sa morsure parviendrait à le paralyser. Mais l’Absol disparut soudainement. La Ptéra inclina la tête sur le côté, ne semblant pas comprendre où il avait bien pu aller. La réponse fut néanmoins rapide, elle fut percutée dans le dos et se retourna vivement, tentant de donner son attaque Croc Eclair comme elle l’avait prévu. L’attaque de ténèbres eut plus d’effet que les tentatives de morsures et de griffures du chien et le dragon, malgré son endurance, s’en rendit suffisamment compte pour commencer à se méfier. Sa peau, dure comme de la roche, n’était donc pas à toutes épreuves. Mais elle commençait à se lasser de ce petit jeu qu’elle n’arrivait pas à gagner. Elle tenta d’éloigner la créature en cherchant à le mordre, ne voulant juste que le retenir sur place un bref moment tandis qu’il ferait peut-être un infime mouvement de recul pour l’éviter. La seconde d’après, la Ptéra relevait sa silhouette et s’enfuyait en courant, malhabile, vers les deux jeunes femmes. Le temps qu’elle ne parvienne jusqu’à elle, leur combat avait déjà cessé.

« Tu te défends bien. » Disait Velusia alors qu’elle remettait en place ses bandes autour des poignets, ainsi que les délicates fleurs de métal qui les ornaient. « Tu manques un peu de techniques, mais je pense que c’est parce que tu te laisse impressionner. Mais ce qui te manque le plus, c’est de la concentration. Mais tu as encore le temps d’apprendre. »

Et surtout, elle ne serait probablement pas un jour en situation réelle, là ou ses défauts de combattante pouvaient lui coûter la vie. Velusia regarda distraitement arriver le dragon, qui se contenta de rester près d’elle, se secouant les ailes et ce qu’elle pouvait d’autres sans perdre l’équilibre et finir les naseaux dans la poussière, pour se débarrasser justement de cette dernière.

« Eux aussi on eu leur dose je crois. Toi, tu as tout à apprendre. » Fit-elle à l’adresse de sa Ptéra. Tous les animaux savaient se battre, généralement pour survivre, mais l’art du combat, c’était autre chose tout de même. Rares étaient les pokémons sauvages à pouvoir rivaliser avec les pokémons domestiques les plus entraînés. « Bien, mieux s’arrêter là je pense, j’ai de plus quelques affaires à régler. »

Ces simples paroles annonçaient une fois de plus un départ imminent. L’impression que Velusia pouvait donner, était d’être le genre de personne à ne jamais rester très longtemps au même endroit, à ne pas s’accrocher, ou ne pas se lier du moins. Ce qui n’était pas complètement faux. Velusia préférait ne pas se lier. Une fois encore elle partirait, elle ne savait pas encore trop où. En revanche, elle ne tarderait pas et partirait sans doute le soir même.

(Je pense qu’il est temps de clore ce rp, je n’ai pas trop le temps en ce moment et je me fais attendre. J’ai été ravie de jouer avec toi et j’espère qu’on se croisera au Colisée ;) Je te laisse clore. )

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaé le Sam 4 Fév 2012 - 14:14

Lorsque Kaé ne sentit plus la pointe froide de la lame posée entre ses épaules, elle pivota sur son dos, pour faire face à Vélusia. Elle accepta avec un grand sourire « crochu » la main de la guerrière, et bondit sur ses pieds. Elle vit Absol s’approcher lentement d’elle, suivant la petite dragonne, qui, elle, semblait toute surexcitée. Kaé pouffa doucement en observant la scène, avant de voir le regard que lui lançait le pokémon désastre.

« Ben quoi ? » demanda la gamine, ne comprenant pas la situation.

Il soupira avant de détourner la tête, exaspérée par sa maitresse. Ce fut Vélusia qui parla pour lui, d’une certaine manière.

« Tu te défends bien. Tu manques un peu de techniques, mais je pense que c’est parce que tu te laisses impressionner. Mais ce qui te manque le plus, c’est de la concentration. Mais tu as encore le temps d’apprendre. »

« Ah ça… » la gamine répondit simplement, la main gauche contre sa nuque, la démangeant d’une manière un peu gênée. « Ca ne fait que cinq ans qu’on me le répète ! » finit-elle en riant, se moquant d’elle-même.

Puis Vélusia fut comprendre que les combats étaient terminés, tout comme leur séjour ici. Kaé alla chercher le fourreau de son sabre, et alors qu’elle le rangeait d’un beau geste fluide avant de réajuster autour de sa taille, elle acquiesça des paroles de la guerrière.
« Oui, il serait p’t-être temps d’y aller. Nous n’avons pas de but – hein Absol ? – mais rien que voir le monde est déjà une aventure ! »

La gamine passa rapidement à l’auberge prendre son sac qu’elle avait abandonné à l’entrée, avant de rejoindre le petit groupe pour les aux-revoir. Absol semblait presser d’aller courir dans les montagnes, présentant son dos à la demoiselle, qui semblait hésiter à monter dessus, après ce qu’il lui avait fait subir hier. Cependant, elle se ressaisit rapidement, consciente que ce n’était pas en fuyant les problèmes qu’on les réglait. Ceci dit, c’était probablement pas non plus en leur fonçant droit dedans, aux problèmes, qu’on les résolvaient, mais c’était la seule méthode connue de Kaé.
Elle grimaça légèrement en s’installant à cheval sur son pokémon, mais ne fit aucune remarque. Elle se tourna vers Vélusia et la Ptéra une dernière fois, s’inclinant devant l’une en la remerciant pour l’entrainement et les conseils, s’amusant de l’autre en disant que la prochaine fois, elle avait intérêt à se montrer comme la plus féroce et courageuse des dragonnes connues !

Puis la gamine hurla alors qu’Absol démarra au quart de tour sa la prévenir – encore – jetant juste un regard plus ou moins parlant aux personnes qui leurs avaient tenu compagnie pour cette soirée et matinée.


[Clos pour moi aussi :D à re au Colisée, si Kaé ou Absol arrive jusque là :o xD]

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1388

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum