[ Clos ] Ma maison. [ Solo/Contrainte ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Ma maison. [ Solo/Contrainte ]

Message par Huyana Imala le Dim 15 Mai 2011 - 18:46

Huyana observa son sac, les mains tremblantes alors qu’elle le refermait avec une douceur presque exagéré. Le soleil était en train de ce coucher, en tout cas c’était ce que lui avait dit Bouboule avant de descendre manger. Tous était près pour ce long voyage. Ils en avaient discuté pendant près d’un an mais, maintenant qu’elle se tenait dans la chambre qu’elle allait déserté, la jeune femme ressentait un vide étrange. Elle adorait dormir ici, Huyana se souvenait de toutes les nuits que Rioc était monté de la sienne pour la rassurer quand elle venait de faire un cauchemar. Elle se souvenait aussi de tout le temps qu’elle avait passé quand il pleuvait à penser, écrivant sur des dizaines et des dizaines de parchemins. En quittant cette maison, la dresseuse quittait beaucoup de souvenirs. Elle avait beau se dire que ce n’était pas elle qui les contenaient et que dans ces têtes ces fabuleux souvenirs resteraient à jamais, cela la rendait nostalgique. Observant une dernière fois son lit, elle prit son sac et l’appuya son sur épaule. Son estomac était si serré qu’elle savait que rien ne pourrait y passer. Huyana soupira et se dit qu’elle n’aurait qu’à prendre sa part de nourriture dans un petit sac, en espérant que Bouboule ne le mangerait pas à lui tout seul sur le chemin. Huyana marchait très lentement, de manière presque exagéré, les pieds frôlant le sol. Après tous ces mois où elle avait ressentie de l’excitation à l’idée de casser les barrières de ce minuscule village, elle se sentait maintenant étrange. Alors qu’elle descendait les escaliers où son grand-père l’attendait avec Bouboule, la porte de la liberté ouverte, Huyana pensa à ce sentiment. La jeune femme n’avait pensé à la douleur que ce voyage lui apporterait peut-être. Bouboule et elle en avaient rêver, sans jamais se dire que c’était loin des personnes qu’ils aimaient le plus. Les deux pieds sur la dernière marche, la jeune femme releva les yeux vers son grand-père et son Tortank, juste derrière lui. Son visage à peine ridé lui souriait, fier. Lui qui avait vécu tellement d’aventure, il savait ce qu’elle ressentait à l’idée de voir le monde sous un autre œil, d’y vivre enfin librement. Toutefois, quand il ouvrit grand les bras, Huyana ne bougea pas. La jeune femme baissa la tête, la respiration brusquement rauque. Bouboule se releva, fixant sa maitresse. Il avait lui même le coeur serré, encore plus en la voyant ainsi. Rioc resta un instant à l’observer, alors que de petites gouttes se dégageaient du visage de sa petite fille adoré. Un petit soupir traversa ses lèvres alors qu’il souriait avec douceur, s’approchant d’Huyana. Quand il l’a prit dans ses bras, elle ne bougea toujours pas, tentant visiblement de se reprendre un main. Mais quand il lui murmura à l’oreille que tout irait bien, elle explosa, tournant son visage vers celui qui s’était si bien occupé d’elle pendant tant d’années.

Quand elle voulut ouvrir la bouche, les sanglots qui en sortirent l’empêchèrent de se défendre. Elle tentait tout pour se reprendre, essayant de se défaire des bras protecteurs de son grand-père, mais il était bien plus fort qu’elle. Des larmes chaudes roulaient sur ces yeux alors qu’elle respirait avec une certaine difficulté. Bouboule vint la rejoindre, se collant contre ses jambes pour la rassurer. Huyana se sentait plutôt honteuse de pleurer ainsi comme une enfant gâtée, mais le fait de tout quitter comme ca, maintenant, cela lui faisait découvrir la partie sombre de ce voyage. Pourtant ce n’était pas comme si elle les reverraient jamais, il était juste temps pour elle de se mettre en route.  Aller. Les yeux gonflés, toujours avec des larmes sur les coins des yeux, la jeune femme s’avança vers la porte, se laissant agripper par Tortank en chemin. Il lui fit un câlin qui lui fit craquer les os, l’énorme Pokémon avait les larmes aux yeux lui aussi maintenant. Bon eh bien bravo, maintenant c’était tout le monde qui pleurait, ils avaient l’air de quoi maintenant ? Bouboule se dandina, s’arrêtant sous le cadre de porte. Huyana avait cette impression que quelque chose avait été coupé un elle. Elle ne le verrait très certainement plus comme avant, peut-être qu’elle passerait des mois loin d’eux, Bouboule et elle se réveillant le matin, seuls. Ils étaient les seules personnes au monde en qui elle avait confiance, elle partait à présent loin d’eux. Ravalant sa salive, la jeune femme replaça son sac sur son épaule et alla rejoindre Bouboule, les larmes continuant plus lentement leur périple sur ses joues. Le silence revint, parfois coupé par un tout petit sanglot contrôlé. Son grand-père s’avanca alors pour la dernière fois et lui dit, la voix douce.

« Ce n’est pas un adieu. »

La jeune femme releva la tête, se frotta les yeux et reprit son petit air buté. Tout irait bien. Bouboule était là, lui. Elle se tourna et posa le pied hors de la maison. Ca y est, ils allaient enfin partir. Lentement mais sûrement, elle quitta la forêt, se débattant à l’intérieur pour ne pas regarder derrière elle. Les larmes c’étaient remises à couler. Elle était triste de partir ainsi, mais il l’aurait bien fallu un jour. Oh, mais elle reviendrait, ca c’est sûr. C’était son grand-papa. Sans un mot, elle agrippa Bouboule et le serra dans ses bras, le coeur un peu plus léger. Une chose était sûre à présent...

Lui elle ne le quitterait jamais.

_________________
avatar
Huyana Imala
Informations
Nombre de messages : 137

Fiche de personnage
Points: 64
Âge du personnage: 17 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.kirbywebsite.jimdo.com

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum