[ Clos ] Deux nouveaux compagnons ! ( Pv Guiulia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Deux nouveaux compagnons ! ( Pv Guiulia)

Message par Invité le Lun 6 Juin 2011 - 20:00

Nous voilà à Geffen, durant notre voyage en bateau, je cherchais dans certains ouvrages, le pokemon que désirait Guiulia. Un insolourdo, j'ai réussi à trouver le lieu où se cacher le futur compagnon de mon ami.

Guiulia, si tu veux cet Insolourdo, il faut aller dans le désert.

Je savais que cela aller lui jeter un coup de froid, puisque je supposais qu'il n'aimait pas trop la chaleur. Mais pour le moment, nous étions à Geffen, il fallait trouver un endroit pénard où nous reposer de ce voyage assez épuisant.
Kiochi se trouvait maintenant dans son village natal, il était tout excité.
C'est une ville calme, paisible avec une touche d'élégance. Le parfum des fleurs était exquis, cela embaumait la ville, cela en devenait même hypnotisant. J'aimais ce parfum, c'était agréable. La ville était elle aussi envoutante, tout avait l'air en paix et en harmonie. Des enfants couraient, s'amusaient, la ville est pleine de vie. Tous s'entendent très bien, ils sont solidaires...

Tu veux peut être te reposer ou manger quelque chose Guiulia ?

Après tout un voyage en bateau sa creuse! Je chercher un peu dans cette ville un compagnon pour mon petit Koichi, il devait s'ennuyer tout seul. Je réfléchissais au pokémon qui pouvaient être présents ici. Sans m'en rendre compte, le petit chenapan avait déjà disparu. Je regardais de partout quand je l'aperçut près du par terre de fleur jouant avec un petit Négapi. Je souriais . Il vint vers moi son petit compagnon sur le dos. Le Négapi monta sur mon épaule et s'assit bien gentiment. A l'aide de mon doigt je lui caressais sa petite joue, il semblait aimer.
Koichi remua la queue. Je compris alors. Je proposais au Négapi de se joindre à nous. Il hocha la tête. Je lui donnait le nom de Akuto.
Akuto monta sur Guiulia et le regarda tête penchait avant de lui sourire. Il semblait apprécier Guiulia.

A toi maintenant mon cher Guiulia ! On va se reposer ici et ensuite on ira chercher ton pokemon.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Deux nouveaux compagnons ! ( Pv Guiulia)

Message par Invité le Lun 20 Juin 2011 - 19:51

Le bateau, la mer... C'est bien beau, mais il ne faut pas abuser. Au bout d'une heure il y en a marre, c'est de l'eau, point. Vivement qu'il arrivent à la terre ferme. Guiulia est en train de faire la loque à côté de son nouveau compagnon ; couché par terre il fixe le ciel d'un oeil vague. Même les nuages sont contre lui, ils n'ont pas de forme intéressante. Le sort a donc décidé de s'acharner contre sa pauvre petite personne sans défense. Ils ne sont même pas décidés à bouger pour faire un peu d'animation. Il se tourne alors sur le flanc pour pouvoir regarder ce que fait Akira. Il feuillette un bouquin un peu étrange, y a marqué "pokémon" sur la couverture. Sûrement qu'il se renseigne sur les pokémons se trouvant dans son pays natal. C'est vrai que Guiulia désire un Insolourdo.

- Guiulia, si tu veux cet Insolourdo, il faut aller dans le désert.

Son visage de fige. Le désert, synonyme de sueur intensive, des beaux habits qui collent. Pour survire là-bas au milieu il faut s'habiller comme un sac et boire des litres d'eau tout le temps. Aller au cabinet toutes les cinq minutes ce n'est pas l'idéal pour maintenir son image. Guiulia allait être détruit devant Akira et cela ne lui plaisait pas du tout, quoi qu'il ne devait pas y avoir grand chose à détruire pour ces deux là. C'est l'image d'une "maman" qui allait être cassée.

Le bateau s'arrête enfin, l'excentrique aux cheveux violets s'empresse d'en descendre afin de trouver quelque chose de plus intéressant à faire que regarder l'eau et le ciel. Akira lui demande s'il veut manger quelque chose, le temps de se poser, il ne répond pas tout de suite. Il prend le temps de regarder ce qui l'entoure, les paysages sont très différents de ceux qu'il peut admirer à Terros. C'est vraiment un pays superbe et, en y réfléchissant, il a vraiment hâte d'aller l'explorer en compagnie de son nouvel ami et son pokémon Goule. Ce dernier est d'ailleurs logé sur son épaule ; son dresseur se demande s'il supportera correctement la chaleur.

Tandis qu'il réfléchissait sur ces choses et d'autres, il put constater que son compagnon avait adopté un petit pokémon qui ressemblait fortement à un lapin. Un Négapi si le débutant ne se trompait pas. Il était vraiment très mignon. Bien plus mignon que le Chétiflor. Heureusement que Guiulia avait décidé de collectionner les mochetés pour en tirer de la beauté sinon il aurait été très jaloux.

- A toi maintenant mon cher Guiulia ! On va se reposer ici et ensuite on ira chercher ton pokémon.

Ouaip, c'était un bon plan pour le personnage, mais après réflexion il avait effectivement très faim. Il caressa un peu la tête du Négapi avant de dire :

- Mangeons un peu, la nourriture sur ce bateau n'avait pas l'air très appétissante, je suis affamé.

Il commence à avancer plus en avant dans la ville et se balader un peu au hasard des rues. Il y a plusieurs petits restaurants, mais impossible de faire la différence entre les attrape touristes où la nourriture est déplorable et les bons restaurants où il fait bon se rassasier. Akira doit bien les connaître lui, il est d'ici après tout.

- Tu as un restaurant à proposer ? Tu viens d'où exactement dans Flamen en fait ?
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Deux nouveaux compagnons ! ( Pv Guiulia)

Message par Invité le Mer 22 Juin 2011 - 19:52

Guiulia avait faim et moi aussi par la même occasion. Il me demanda d'où je venais exactement dans Flamen. Je tachais de lui répondre tant bien que mal.

Eh bien, je ne sais pas moi-même. Je le savais quand j'étais petit mais maintenant...je ne saurais te dire pour la simple et bonne raison que j'ai perdu la mémoire...

Je lui montrais la cicatrice présente sur ma tempe.

Je me souviens juste d'une ombre me propulsant et un énorme coup à cet endroit puis plus rien. Je n'ai en tête que ce souvenir qui me ronge et me hante chaque nuits et qui m'angoisse un peu...Ainsi que le nom de ma défunte soeur Aiko. Je ne saurais te dire d'où je viens exactement mais de Flamen ça c'est sur ! D'ailleurs c'est là que j'ai connu Kiochi.

Je luis faisais un petit sourire.

Par contre j'ai une bonne adresse de restaurant ! Et pour en revenir au désert si cela te pose problème on pourra faire en sorte que tu ne soit pas trop exposé au inconvénient du désert. Comment ? Je ne sais pas encore mais je trouverais !

Je le conduisais à un petit restaurant à l'apparence traditionnelle qui donnait sur un magnifique jardin remplit de mille et une fleurs. On s'installa et je dis à Guiulia qu'il pouvait prendre ce qu'il voulait que le prix importait peu.
Kiochi avala son repas en deux temps trois mouvements, Akuto lui prenait son temps. Moi je me contentais d'une salade, cela me rafraichissait.

Le soleil se couchait, cela rendait le paysage encore plus beau. Il fallait trouver un endroit où dormir. Ce petit restaurant possédait des chambres je proposais alors à Guiulia si cela lui convenait de dormir ici cette nuit. Sinon, j'avais un autre endroit en tête.
Akuto et Kiochi s'amusaient ensemble.
Je revenais au problème qu'allait poser le desert.

Tu sais si tu as horreur de la chaleur tu devrais essayer de porter des vêtement assez légers et t'hydrater beaucoup et si sa ne va pas je pourrais toujours te porter.

Je lui adressais un petit sourire
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Deux nouveaux compagnons ! ( Pv Guiulia)

Message par Invité le Sam 9 Juil 2011 - 23:50

Guiulia écouta le récit de son compagnon dans un silence qui était rare chez une personne comme lui. Habituellement il ne l'aurait même pas laissé finir, considérant ceci comme des niaiseries ou informations inutiles, qui n'avaient rien d'esthétiques, qui ne méritaient point d'être dites. Il aurait lancé un autre sujet de conversation, sûrement totalement ridicule, se serait interrogé sur des choses et d'autres, aurait trouvé le moyen d'être en colère après son pokémon. Quelque chose qui aurait pu lui éviter d'entendre une histoire triste jusqu'au bout. Pourquoi ? Car cela lui rappelait trop la sienne, son enfermement quasi-constant. Sa main gauche sacrifiée toute son enfance, la dégénérescence de son pouvoir, les paroles qu'il avait prononcées à l'attention de sa propre mère. Ses paroles blessante, dont aucun soin ne pourra jamais effacer la plaie. Souvent il se l'imagine en train de pleurer, cette petite maman. Lui qui l'aime tant, qui s'en veut tellement.

La passé d'Akira, même s'il était décrit de manière floue, ne semblait pas tout rose. Guiulia ne pouvait pas lui en vouloir au niveau du manque de détails à cause de l'amnésie dont souffrait son camarade. Il se disait personnellement que, s'il n'avait pas toutes ses oreilles et sa langue, il lui restait sa mémoire, tout ce qu'il avait acquis en dix sept ans de vie. Même si cela n'était vraiment pas sympa pour son compagnon, il se senti profondément heureux de ne pas avoir subit tous ces malheurs et se réjouit presque de voir qu'il y avait pire que lui. Pour le coup il jouait le beau salop qui jubile à voir le malheur de autres. Il ne pensa même pas à s'ôter ces idées affreuses de la tête, préférant garder en lui ce sentiment de satisfaction qui lui fit avoir la sourire aux lèvres dans un moment où cela n'était pas vraiment approprié. De toute manière, lui, pour le bon sens, on repassera. Son compagnon ne sembla pas relever car il enchaina avec un sourire, annonçant :

-Par contre j'ai une bonne adresse de restaurant ! Et pour en revenir au désert si cela te pose problème on pourra faire en sorte que tu ne soit pas trop exposé au inconvénient du désert. Comment ? Je ne sais pas encore mais je trouverais !

Oui, se serait bien de trouver quelque chose car la chaleur, en plus, ça fatigue ; et Guiulia est d'un naturel qui se fatigue très rapidement. Physiquement parlant, car au niveau du caractère cela ne s'arrête jamais de bouger dans tous les sens pour raconter les pires sottises, imaginer les plus grandes bizarreries et faire les meilleurs contresens avec tout et n'importe quoi. D'ailleurs il se sent un peu faiblir, il semble que l'hypersomnie revienne le hanter. Conscient de cette "maladie", il se met à souhaiter de ne pas encore s'endormir n'importe où suite aux effets de quelques narcolepsie sortie d'on ne sait où.

Akira l'entraîna dans un endroit traditionnel fort sympathique qui était plutôt joli. Guiulia apprécia, aux premiers abords, l'ambiance qui y régnait, mais ne pu s'empêcher de noter de noter quelques détails esthétique qui ne lui plurent point ce qui assombri immédiatement la vision qu'il avait de ce lieu. Heureusement qu'il se trouvait dans un état de grande fatigue, sinon il serait allé faire un scandale et aurait ordonné au patron de changer cela immédiatement. Si l'homme ou la femme ne se serait pas bougé de suite pour remédier au problème il s'y serait rendu lui-même et aurait certainement provoqué une nouvelle catastrophe. Une fois à table, l'excentrique commanda un plat au hasard, ne sachant pas vraiment quels goûts pourraient avoir les spécialités locales ni quelles étaient leurs caractéristiques. Il n'osa pas demander des informations à Akira, ne souhaitant pas, pour le moment reparler de ses carences. Il avait seulement un peu peur que les plats soient trop prononcés dans un des quatre extrêmes du goût et qu'il ne puisse, par conséquent, pas les ressentir.

- Tu sais si tu as horreur de la chaleur tu devrais essayer de porter des vêtement assez légers et t'hydrater beaucoup et si sa ne va pas je pourrais toujours te porter.

Il y eu un moment de blanc, les réponses s'entremêlaient sous la touffe violette. Il avait tellement de raisons de refuser le port d'habits courts qu'il ne savait pas par où commencer. Il prononça quelques "ah ga ga" qui n'avaient absolument aucun sens, le temps de remettre de l'ordre dans son esprit tourmenté puis secoua la tête, remettant le tout en désordre, mais ce n'était pas bien grave puisqu'il s'agissait d'un désordre ordonné. Spécialité du Guiulia et, de toute manière, les idées bien rangées c'est impossible chez lui.

- Je refuse de mettre des vêtements courts, non ! Même si j'ai pas énormément de poils, ma dernière épilation date un peu et c'est pas avec la pince à épiler que je trimballe dans mon sac que je vais réussir à faire quelque chose. Des poils violets t'imagine ? Non c'est juste affreux... Et je veux pas passer des heures à arranger ça ! C'est trop long !

Première raison, prononcée tout haut au milieu des autres clients qui n'en ont certainement rien à cirer des problèmes de pilosité d'un inconnu qui a tout l'air d'un débile profond. Bien sûr lui ne se rend pas compte de la situation et enchaîne avec son autre raison cruciale :

- J'ai la peau sensible je vais me choper pleins de coups de soleil et finir rouge comme un Krabby... Et si par miracle j'évite de me faire agresser par les rayons du soleil, je vais bronzer et c'est hors de question également ! Tu m'imagine avec la peau pain d'épice ? Tout simplement affreux, cela n'ira pas du tout avec mes cheveux enfin !

Il terminé sa réflexion en concluant par un magnifique :

- Non j'irais avec un voile intégral.

Il mourrait de chaud, mais cela ne lui importait pas plus que cela, finalement, tant qu'il pouvait conserver sa belle peau. La vraie raison à donner aurait été d'argumenter autrement sur la peau sensible ou parler des ses yeux extrêmement fragile par rapport au soleil, mais cela ne venait pas en premier, comme évidence, dans la tête de l'imbécile. Il préférait parler de ses poils et la concordance entre sa tignasse et son teint.

Il termina son plat, content d'en avoir senti le goût, quand il se sentit faiblir et... S'endormit dans son assiette. Ce ne fut qu'un court instant car la position était vraiment inconfortable, mais il se retrouva tout de même la tête dans la sauce et ça... C'était une véritable catastrophe.

- Mes cheveux !! Akira au secours ! Je vais mourir, je vois la lumière au bout du chemin ! Mes cheveux me quittent ! Regarde ils sont pleins de sauces... Aaaargh !

Tandis que le dresseur faisait un véritable drame dans le restaurant, Goule s'empressa de faire comprendre à Akira que c'était normal, il ne fallait pas s’inquiéter, cela arrivait de temps en temps, qu'il supporterait bien le désert s'il a un objectif au bout, qu'il allait s'évanouir dans pas longtemps, mais c'était normal aussi.

Effectivement, quelques instants plus tard ce fut le noir pour Guiulia. Il venait de tomber dans les pommes, la catastrophe capillaire ayant pris trop d'ampleur dans son esprit.

[Je me suis permise de partir un peu en live xD Si cela ne te convient pas envoie moi un mp n_n"]
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Deux nouveaux compagnons ! ( Pv Guiulia)

Message par Invité le Lun 11 Juil 2011 - 18:16

[ Non t'inquiète j'aime ce petit côté humoristique lol ^^ cela me plait ;)]

Guiulia décida de se rendre au désert avec un voile intégrale...il va mourir de chaud là dedans, il va transpirer, ses vêtements vont coller et ses cheveux ne vont pas supporter la chaleur et la sueur qui se dégagera dans ce voile. Avant que je n'ai pu dire quoique ce soit, le voilà plein de sauce dans les cheveux. Avant même de pouvoir le calmer, il tomba dans les pommes. Bien étrange comportement...
Je le pris dans mes bras et l'amena à l'étage. Son pokemon ainsi que les miens me suivaient. J'entrais dans une salle de bain et le déposait sur une chaise. Avec l'aide de Koichi et d'Akuto, je lui rinçais les cheveux en faisant attention de ne pas le noyer et de ne pas mouiller ses vêtements. Ça de fait, je lui mettais une serviette sur les cheveux.
C'était la première fois que je voyais quelqu'un attacher une si grande importance à ses cheveux au point d'en tomber dans les pommes. Sacré Guiulia !
Je le portais de nouveau jusqu'à un fauteuil plus confortable. Akuto pris une serviette et commença à l'éventer. Koichi lui desserra les chaussures de Guiulia pour qu'il soit un peu plus à l'aise. Quant a moi, je deposais près du fauteuil un verre d'eau sur une petite table.

La pièce était tapissait de bleu azur. Le sol était jonché de mille et un tapis très luxurieux, les meubles étaient en bois vernis ainsi que la porte. La salle de bain où nous étions précédemment était très spacieuse et la douche ainsi que les lavabo étaient en marbre. Le lit présent dans la même pièce où nous étions maintenant, avait des draps de la même couleur que la tapisserie et possédait plusieurs coussins. Un immense miroir trônait au dessus d'une petite commode qui servait surement pour ranger ses effets personnels. Il y avait trois fenêtres, qui rendaient la pièce très lumineuse. Nous avions vu sur des parterres de fleurs tous plus beaux les uns que les autres.
J'étais assez étonné de voir une chambre aussi riche dans une petite auberge traditionnelle.

Je pris Kiochi dans mes bras afin de lui montrer la vue que nous avions de cette chambre. Il remuait la queue, il avait l'air de beaucoup aimer.
Une petite brise rentrait dans la pièce, elle rafraichissait la pièce. Akuto continuait de ventiler le pauvre Guiulia. Je reposais Koichi qui proposa au Chetiflor un bol d'eau.

Je pris un ouvrage sur le dessert de Flamen, présent dans une bibliothèque au coin de pièce. Je commençais à le lire. J'appris des tas de choses intéressantes. Il fallait que je commence à réunir le matériel nécessaire pour cette chasse à l'Insolourdo. Il nous fallait déjà de quoi nous protéger des tempêtes de sable, de nombreuses gourdes et de quoi nous nourrir. Puis une idée me vint. Pourquoi ne pas explorer le désert à dos de pokemon ?
Je me renseignais au près du patron de l'auberge qui pouvait me prêter une monture, je le remercier et retourner au près de Guiulia.
Je pris une carte du désert que je reproduisais sur un papier quelconque. J'entourais ensuite les lieux où ont été vus les Isolourdo.
Je pris Guiulia et l'allongea sur le lit. Cela serait en effet une position un peu plus confortable.
Akuto et Koichi veillait sur mon compagnon. Pendant ce temps moi, je faisais une liste de ce que l'on avait besoin et mettais aussi les lieux ou magasin où on pouvait trouver les divers articles dont nous avions besoin.
Si tout aller bien nous partions pour le désert demain, ou dans 2 jours, selon Guiulia.

La nuit était tombée. De la fenêtre on apercevais de petites lumières émanant de la ville. Tout était calme, paisible, tranquille, en paix. Je me posais sur le fauteuil. Koichi et Akuto m'avaient rejoins.
Je les caressais et petit à petit, je m'endormais. Une fois complètement endormis je fus une fois de plus plongé dans un souvenir...

Une petite fille jouait sur un tapis près d'une fenêtre...Je l'observais...Soudain, un monstre noir au yeux rouges apparus...Cette chose pris la petite fille et la rouait de coup. Chaque cris qu'elle poussait me donner des frissons et me faisait peur. Le monstre disparut. Je m'approchais de la petite inerte sur le sol. Aiko....Le monstre réapparut, il me prit et se fut le trou noir. La douleur sur ma tempe revenait et s'amplifiait. Tout ce que j'espérais c'est que cela se terminerais bientôt....mais plus le temps plus passé et plus je me disais que je serais enfermer dans ce monde....dans mes souvenirs...Ma mère et ma sœur était au loin, je les voyais. Je me dirigeais vers elles, je n'arrivais pas à les rattraper, elle reculait de plus en plus pour disparaître et me laissait seul dans le noir....
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Deux nouveaux compagnons ! ( Pv Guiulia)

Message par Invité le Mar 19 Juil 2011 - 11:20

Dans le noir de son évanouissement, Guiulia avait finit par se retrouver au milieu d'un magnifique champs de fleurs. Des plantes de toutes saison se trouvaient autour de lui, de toutes les couleurs, de toutes les formes. Ce spectacle l’émerveilla au plus haut point, il savait que c'était un rêve, mais n'avait aucune envie d'en partir. La sensation était tellement agréable qu'il souhaita même ne jamais se réveiller. Comme il le fallait bien un jour, mais qu'il ne savait pas à quelle moment cela allait arriver, il décida de se promener un peu. Il fut triste de devoir écraser quelques unes de ces merveilles afin de pouvoir avancer. Il versa quelques petites larmes. Les rêves le rendaient toujours très émotif. Après s'être baladé pendant un bon moment, il se mis à chercher Goule du regard. Son cher Chétiflor, il avait très envie de le voir, lui montrer la beauté de cet endroit, lui donner un nouvel exemple de ce qu'est la beauté. Mais il ne le trouva point. Il ne trouva personne, il était seul dans ce rêve. Du coup il se mis à s'ennuyer, tellement qu'il finit par s'endormir et se réveiller en sursaut dans un lit.

Il ne savait pas comment il était arrivé ici, supposa qu'Akira l'y avait conduit. Un instant il fut prit d'un pincement de cœur en songeant que son compagnon avait du s'ennuyer à devoir s'occuper tout seul durant toute une après-midi. Oui, car Guiulia se croit indispensable à toute personne qu'il rencontre, normal. La nuit était tombée, sûrement depuis longtemps. Son pokémon était allongé à ses côtés, l'ayant certainement veillé jusqu'à très tard. L'excentrique fut très heureux de cette délicate attention, mais cela ne l'empêcha pas de lui mettre une belle grosse pichenette pour le faire tomber du lit. Un bruit de flan rebondissant sur le sol retentit, la plante était désormais réveillée et savait d'avance qui l'avait viré du matelas. Il s'empressa de remonter pour voir son maître éveillé et lui sauta dans les bras avec l'espoir d'un câlin. Seulement l'espoir.

- Non mais tu te crois avec mémé ? Et puis quoi encore ?

La main dans la figure fut la seule chose qu'il récolta. Il n'espérait tout de même pas une marque d'affection alors qu'un espion était sûrement posté on ne sait où dans le champs sur lequel donnait la fenêtre. N'importe quoi ce pokémon. Il le disputa un petit moment puis lui raconta son rêve où il souhaitait retourner car il se trouvait entouré de belles choses ; sous-entendu "pas comme toi". C'est à ce moment qu'il remarqua Akira, endormit dans un fauteuil. Il semblait assez perturbé, peut-être qu'il faisait un cauchemar.

Guiulia s'approcha pour le voir de plus prêt. Voyant sa détresse de plus prêt, il décida qu'il serait meilleur de le réveiller. Il commença par le secouer un peu, sans trop oser, se rappelant que certaines personnes mettent des claques au réveil. Ensuite il secoua le fauteuil, pour plus de sécurité. Aucun résultat, il était peut-être même responsables de troubles encore plus grand. Par contre il était parvenu à réveiller les deux pokémons ce qui n'était pas son but. Il décida donc d'employer les grands moyens, se plaça devant l'endormi, posa son doigt sur son front et appuya pour que sa tête soit pressée contre le dossier du fauteuil. Avec les longs ongles que se trimballait Guiulia, il allait forcément se réveiller. Et si en plus il hurle, comme il le fit :

- Aller la princesse endormie ! On se réveille ! Tout de suite ! Sinon je vais devoir faire le prince avec un bisou !

A ces mots le Chétiflor vint se pendre au pied de son dresseur, tout affolé. Il le regarde avec de grands yeux effrayés. Etant amoureux de son maître, il n'allait certainement pas supporter qu'il donne un baiser à un autre. Il proteste de plus en plus fort.

- Rah ! Mais bien sûr que je vais pas le faire, abruti ! Chuis un romantique moi, c'est pas les conditions pour ! Et puis j'en ai pas envie, arrête ta paranoïa !

Et voilà, une dispute. Guiulia commençait à se dire qu'il faudrait, à l'avenir, éviter de faire des blagues de ce genre en présence de son pokémon.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Deux nouveaux compagnons ! ( Pv Guiulia)

Message par Invité le Ven 19 Aoû 2011 - 12:37

Ma sœur et ma mère avaient disparues...J'étais seul dans le noir...j'avais repris mon apparence d'antan. Des pas se faisaient entendre de tout les côtés, des rires sadiques. Des yeux rouges. Puis plus rien. Le néant...un silence angoissant...le vide total.
Pris de panique je courais droit devant moi. Jusqu'à ce que je tombe.
Je me réveillais effectivement au sol. Je me relevais et vit Guiulia se disputait avec son pokemon.
Guiulia avait retrouvé sa fougue. Pourquoi se disputait-il ? Sans doute pour une petite broutille.
Je n'osais les interrompre. Je me dirigeais dans la salle de bain afin de me rafraichir. Puis je me remis à l'ouvrage. La possibilité d'y aller à dos de pokemon me semblait faisable, et cela permettrait à Guiulia de souffrir un peu moins du soleil et de ne pas le voir vêtu d'un voile intégrale. Ce qui ne lui irait surement pas !
Akuto et Koichi regardait la « scène de ménage » entre Guiulia et Goule. Comme si c'était un film en direct.

Guiulia excuse moi de t'interrompre mais pour en revenir au désert que pense tu d'y aller à dos de pokemon ? Sans te vexer si tu y va en voile intégrale....tu crèvera de chaud et en plus...je suis sur que cela n'irai pas mais alors pas du tout avec ton teins. Tu es bien trop classe pour porter ce genre de chose. Tu ne trouve pas ? Et puis...tu risque de transpirer là-dessous.

Cela me semble plausible comme solution. Et puis c'est mieux d'y aller a dos de pokemon pour moins souffrir de la chaleur et pour y être assez rapidement.
Akuto monta sur l'épaule de Guiulia et le regarda un petit moment avant de poser sa tête sur la joue de celui-ci et de lui sourire.

Il t'aime bien. Pourquoi tu n'irais pas te rafraichir? Prend un bain ou un truc du genre non ?

Je revoyais la carte où j'avais au préalable entouré les zones où devait se trouver les Insolourdo.
Ensuite je me mettais à la recherche de location de pokemon vol afin de traverser cette immense étendue aride.
Koichi courait autour de Goule, tout en espérant que celui-ci veuille bien jouer avec lui.
Je décidais de me balader en ville. Cela faisait maintenant un moment que je n'y avait plus remis les pieds. Les gens semblait calmes et posés. Un peu plus haut, je vis une maison en ruine quelque peu isolée du reste. Je décidais d'aller voir sa de plus près, cela me semblait un peu stupide de ne pas la remettre en état pour que d'autres en profite.
Une fois devant la maison on pouvait voir qu'il n'y avait plus de toit. Les murs s'écroulaient petit à petit. On pouvait supposer qu'il y avait 3 pièces à voir les marques des murs laissés sur le sol.
On pouvait supposer que la pièce qui restée était le salon. Il ne restait que les ruines d'une cheminée et des lambeaux de rideau. Elle me semblait étrangement familière.
Des frissons me parcouraient le corps. Je décidais de rebrousser chemin.
J'allais dans un petit jardin près de l'établissement où nous avions élu domicile provisoirement. Koichi m'avait rejoins. Je commençais alors à m'amuser avec lui. Il était très joueur.
Nous avions fait tout les jeux possibles, le lancer de bâton, la course, la bagarre, le chat et la souris, le cache cache etc...
A chaque fois s'était un vrai moment de plaisir. Je suis sans doute resté un peu gamin...
Kiochi s'amusait à sauter une petite rivière. Je m'asseyais devant et le regarder.
Il commença a renifler l'eau comme s'il était à la recherche de quelque chose. Je le caressais. Puis posa mes yeux sur mon reflet.
Le phénomène étrange ne s'était pas produit...Heureusement d'ailleurs...
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Deux nouveaux compagnons ! ( Pv Guiulia)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum