[ Clos ] Pacte de sang, Probité et Dévouement [PV Nina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Pacte de sang, Probité et Dévouement [PV Nina]

Message par Sokka Ask le Mer 15 Juin 2011 - 2:11


— C'est donc à ça que ressemble la capitale militaire ?

Sokka arrivait en direction de l'une des plus grande ville du pays. Il se trouvait actuellement sur une charrette, assis sur le foin, fourrage destiné au bétail pour l'hiver. Enfin, bien qu'il y ait en quelque sorte l'hiver toute l'année en ces lieux. Il le fallait si on voulait garder les structures de glace.
Il héla le conducteur du chariot pour lui dire qu'il allait mettre pied à terre. L'homme stoppa son Cerfrousse et attendit que le garçon soit descendu du char pour repartir en lui faisant un signe de main et en lui souhaitant bonne chance.
L'adolescent se mit donc en branle, son sac sur l'épaule et pour une fois seule. Il est rare que l'un de ses compagnons ne se fasse pas un plaisir de gambader hors de sa capsule de capture. Sokka savait les contrôler, plus ou moins. Il y en avait bien la moitié d'un genre assez étrange. Faisons le tri.
Nous avons donc une Aquali qui ne sait pas nager –ce qui peut être un gros soucis– et qui se frappe la tête sur tout ce qu'elle peut trouver d'assez dur. Elle à d'ailleurs une mémoire de Poissirene, ce qui ne va pas l'arranger.
En second lieu, il y à un Osselait, un être calme mais qui n'hésite pas à relever n'importe qu'elle défi, en fait, c'est plutôt lui qui les lance, avec son os. Cette arme est d'ailleurs un véritable instrument qui lui sert à défier tout est n'importe quoi, souvent bien plus gros et fort que lui. Un vrai petit monstre qui vit à l'écart de tous, préférant être solo que coopérer, ajoutons aussi qu'il n'aide que quand ça lui chante et s'il en sent l'envie.
On finit par une Ponyta qui ne veut laisser monter personne sur son dos, sauf cas d’extrême urgence. Elle reste protectrice envers Sokka, cependant, cela ne l’empêchera pas de se mettre aussi à l'écart, c'est d'ailleurs la seule bestiole de la bande que l'Osselait veut bien accepter dans sa zone. Il est aussi le seul à pouvoir lui monter sur le dos, comme quoi, le hasard fait bien les choses. Outre cela, elle n'apprécie pas des masses ceux de son espèce, tout du moins, les autres Ponyta. Elle se trouve peut-être trop vieille pour leurs enfantillage.
Et voilà comment on taille le portrait de la partie étrange de l'équipe du jeune homme. Pour les trois restant, il n'y à trop rien à dire sur eux, du fait que Dynavolt et Zigzaton sont les derniers arrivé, l'un est très obéissant et l'autre adore se blottir dans le cou de son dresseur. Pour le Stalgamin, il s'agit d'un Pokémon très craintif, particulièrement peureux, se cachant derrière les jambes du jeune homme dès qu'il le peut.

Bah, qu'ils sortent ou non sans son autorisation ne l'ennuyait pas. Cela pouvait prouver pour les autres un manque d’entrainement et une lacune au niveau de l'éducation, mais il préférait les voir s'épanouir librement, même s'ils sortaient tous et finissaient par parfois lui taper sur les nerfs.
Il y à des jours où il ferait mieux de se taire, enfin, de ne pas penser à ce genre de chose. A peine se fut-il dit, intérieurement, cela, que plusieurs flash l'éblouirent. Le, ou plutôt là, tout premier d'entre tous était toujours et sans jamais être battu Cal... ah ben non ! La voilà battu de vitesse par Zagan qui s'était empressé de filer dans la capuche du garçon en passant par son cou. Le jeune homme lâcha une exclamation, comme s'il marchait sur des charbons ardent. En fait, les poils dur du Zigzaton lui avaient simplement chatouillé toutes la peau de son cou et de son épaule, pas de quoi en faire tout un plat. La deuxième, de quelques seconde, fut enfin Calypso, qui semblait totalement effaré et ne pas comprendre comme elle venait de se faire battre.
Puis vint le tour de Jupiter qui battait déjà de la queue en fixant son dresseur, attendant un ordre quelconque. S'ensuivit assez rapidement par Kirin qui commença à partir à droite et à gauche sans se soucier du monde et presque en même temps qu'Ulysse qui ne bougea pas d'un pouce, comme s'il était déjà ennuyé de ce qui allait se passer. Et le dernier fut Boreas, déjà derrière les membres postérieurs du jeune homme. Décidément, cette journée ne serait pas banale, en fait, cela fait bien trop longtemps que les jours de sa vie ne sont pas banals.

L'adolescent entra dans la ville. Il commença à traverser les rues, l'air légèrement dérangé. Le fait est que se déplacé avec autant de Pokémon hors de leurs balls pouvait attirer l'attention. Alors qu'il traversait une allée encore peu bondée, il se stoppa net et se tourna vers ses compagnons de route. Ça n'allait pas le faire. Le poney avait, comme à son habitude, le saurien sur son dos et ne semblait pas s'en formaliser.
Le garçon les rappela donc, sachant pertinemment qu’ils referaient surface sous peu. Stalgamin était rentré dans la sienne peu après en être sorti, beaucoup trop traumatisé par ce qui l'entourait : la ville était trop grosse à son gout et les cailloux sur la route trop petit, ce qui lui faisait peur. Sokka supposait que le petit être avait peur de tout mais qu'il pouvait agir si la situation était dangereuse, comme sur l'île Io'maï, quand l'Ursaring avait attaqué et qu'il s'était chargé de le geler sur place.
Bon, trois en moins, ça fait déjà plus d'air pour respirer. Le chien-loup attendait toujours tranquillement les ordres, se demandant quand ils viendraient, mais Sokka n'en ayant pas, il le rappela lui aussi, sans oublier le Zigzaton. Le raton avait pris l'habitude de renifler toutes les odeurs en passant sa frimousse hors de sa cachette, volant parfois des pommes ou autres fruits pour les cacher... on ne sait ou. Son odorat est un atout, mais en l'état actuel des choses, il posait plus d'ennuis financier à Sokka qu'autre chose.
Et voilà le garçon qui se retrouvait en compagnie de son fennec aquatique. Tout deux se fixèrent l'un l'autre, puis elle décida de couper court à leurs échanges et marcha tranquillement, droit devant, butta sur un joint de dalle et s'étala de tout son long sur le sol. Elle se releva et repartit comme si de rien n'était. Cette Aquali avait un défaut, qu'il soit physique ou mentale, elle avait un grain, une araignée au plafond, et pas une petite, le genre Migalos bien gras si vous voulez mon avis. Sokka la rattrapa et lui caressa la tête, qu'elle repoussa d'un coup de patte puis vint lui lécher la main pour finalement lui mordre le mollet.
Dans la catégorie je suis bizarre, le premier prix est décerné à cette chose à la peau lisse et bleu et aux allures de sirène. Bon ! Pourquoi était-il venu à Fla'Or déjà ? Ah oui ! Il avait reçu un Roucoul voyageur avec une lettre lui indiquant de venir ici dans la demeure des Wang. Bon ! Maintenant, il fallait la trouver cette battisse. Cela devait être un manoir ou une bien belle maison mitoyenne en tout cas. Qu'importe le lieu de vie et la caste sociale, il ne comptait pas manquer son rendez-vous, l'appel, enfin, le fait du pourquoi du comment il se trouve ici actuellement.
Cela ne devrait pas être trop difficile à trouver. Pas d'heures prévu, le dosage horaire sans plateau solaire étant plutôt compliqué pour un voyageur. Cependant, il n'arriverait pas trop tôt, on ne dérange pas les gens à l'aube, ni trop tard, arrivé de nuit, c'était assez mal venu.

Il lui fallut faire quelques faubourgs, demandé la direction auprès de citoyen et courir après son Aquali durant deux ruelles, pour enfin se trouver à bon port. Oui, Calypso avait soudainement eu envie de tourner à gauche et de courir pour soudainement se remettre à marcher.
Ce Pokémon... était déjà bizarre avant son évolution. Evoli, elle arrivait à perdre pied dans des flaques d'eau, se cachait dans les ventres ouvert des carcasses animales qui étaient posé là le temps du découpage. Elle aimait aussi beaucoup toucher le feu avec sa patte, bien qu'elle l’ait retiré tout de suite après, comprenant que oui, le feu, ça brûle, mais sa mémoire faisait qu'elle l'oubliait assez rapidement. Tout comme à Arkan ou elle s'était décidé à plonger dans l'eau, fut sauvé, puis, ayant encore l'eau sous les yeux, avait oublié qu'elle avait déjà fait trempette et que c'était un échec. Son évolution trop tôt n'avait pas de réelles rapports sur sa condition actuelle, quoi que...
L'adolescent se décida donc à entrer, enfin, pas dans la battisse même, juste à s'infiltrer dans le périmètre de la résidence, soit : le perron. Il hésita un instant, que devait-il faire ? Calypso choisit pour lui. Elle fonça, tel un taureau, dans la porte. Cela fit un gros "boum" et la porte s'ouvrit, faisant grandir l'embarras du garçon. Il aurait du la laisser dans sa ball. Elle était là, étalée, légèrement sonné. Il faut dire que cette porte devait être particulièrement épaisse et dans faite dans un bois noble, ou tout du moins, un bois dur. Tout ce que pouvait faire le garçon, c'était se baisser pour ramasser sa renarde qui devait voir des étoiles et autres constellations actuellement. Se relevant pour découvrir un autre être en face de lui, peut-être pas ce qu'il imaginait.

[HRP : je te laisse décrire pour Hinoki, si c'est une maison à par ou mitoyenne, s'il y à un jardin avant d'entré ou pas, j'ai préféré ne rien précisé, on sait jamais. Et j'ai oublié si tu avais un majordome, donc j'ai joué la carte joker : Aquali used Coud'Krane, is very effective ! Pour L'image, je n’ai pas réussi à trouver une image que j'avais qui exprimait bien l'effarement, donc j'ai dû la refaire version émoticône \o_]


Dernière édition par Sokka Ask le Mer 3 Aoû 2011 - 17:44, édité 3 fois

_________________
avatar
Sokka Ask
Informations
Nombre de messages : 69

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pacte de sang, Probité et Dévouement [PV Nina]

Message par Nina Wang le Jeu 16 Juin 2011 - 23:23

"たった1つの想い貫く 難しさの中で僕は
守り抜いてみせたいのさ かけがえのないものの為に 果たしたい 約束"

"Tatta hitotsu no omoi tsuranuku muzukashisa no naka de boku wa
Mamorinuite misetai no sa kakegae no nai mono no tame ni hatashitai yakusoku"

Nina no nozomi [Le souhait de Nina] - 3:13 -> 3:40 (traduction)

Il y avait à présent des semaines que la guerre était terminée, et le badge de Flamen reposait dans son boîtier avec ses prédécesseurs depuis longtemps déjà. L'hiver avait laissé place à son camarade aux températures plus douces qui se maintenaient timidement dans la capitale militaire du pays de l'Eau. Malgré l'été qui approchait, la cité de glace demeurait telle quelle.

Et dans une grande demeure, un homme et sa fille adoptive s'autorisaient enfin à repasser du temps ensemble hors d'un champ de bataille.

Le major Wang avait été blessé lors de la dernière bataille et, alors qu'il était au seuil de la mort, Nina avait commis ce qu'elle considérait, après coup, comme une faute et une insulte envers Sergei. Convalescent, il n'avait souhaité aucune visite de sa part : elle s'était rendue à Flamen pour défier le champion Hector, et ce n'était pas spécialement la porte à côté, mais s'il le lui avait demandé, elle aurait pu rallier Fla'Or en peu de temps grâce à sa monture aérienne. Et il n'avait pas sollicité sa présence. A la fois blessée et compréhensive, elle n'avait pas insisté. Mais elle avait fini par rentrer, incapable de laisser Sergei seul, même si ses Pokémon et l'armée de Mizuhan veillaient sur lui. A son retour, elle trouva un homme fatigué, mais surtout en colère. Et pour la première fois de sa vie, il lui avait passé le pire savon qu'elle ait jamais pu imaginer.


« Mais qu'est-ce qui t'a pris, enfin ?! Tu as perdu la tête, ma parole !! Me faire ça est déjà inadmissible, mais devant l'armée mizuhanienne en plus !! Sais-tu les rumeurs qui circulent maintenant à l'Académie ? Les Wang, les soldats incestueux !! Tu sais que nous pourrions être dégradés et PUNIS pour ça ? Tu veux perdre ta place, alors que tu as travaillé si dur et pendant si longtemps pour y arriver ? Heureusement, nos faits d'armes nous ont sauvé la mise, et ils ne peuvent apparemment pas se permettre de nous perdre comme militaires de carrière. Mais il va falloir aller t'expliquer devant le Conseil. Et je peux te garantir que ce ne sera pas une partie de plaisir. Et tu... »

Devant le silence de sa fille adoptive, Sergei s'était arrêté, décontenancé. Certes, elle lui avait toujours obéi, mais elle avait du caractère, et il aurait pensé qu'elle aurait un peu plus de répartie et que la discussion serait plus vive. Devant son mutisme, et surtout à la vue de son visage exprimant un mélange de chagrin, de honte et d'incompréhension, il avait senti son coeur se serrer douloureusement. Il lui avait fait beaucoup de peine. Elle avait commis une faute, et ce n'était pas rien. Mais elle restait la personne qui lui était la plus chère. Et il venait de la blesser en faisant ce qu'il n'avait jamais fait auparavant, et sous aucun prétexte : la briser.

Sans un mot, elle s'était levée de sa chaise, avait quitté la chambre du malade et était sortie déambuler dans les rues de Fla'Or, Genki à ses côtés. Elle était restée absente toute la journée de la demeure des Wang, incapable d'y mettre un pied. Elle était finalement montée sur les murailles de la ville contempler la banquise qui s'étendait au loin. Au bout d'un long moment, le Mentali lui avait parlé, sous sa forme humaine. Il avait raison. Mais elle avait mal. Tellement mal. Elle comprenait ses paroles, mais ne pouvait tout simplement pas les accepter et les assimiler.

Sergei était son père, et rien d'autre. Elle n'avait pas le droit.

Elle le savait pertinemment, et elle l'admettait. Cependant, la raison pour laquelle elle s'en voulait autant ne se trouvait pas là. Elle se serait giflée jusqu'au sang si elle n'avait pas su que Sergei aurait été mortifiée de la voir se torturer ainsi. Elle était tellement, tellement stupide ! Elle avait eu si peur de le perdre qu'elle n'avait rien trouvé d'autre pour lui montrer à quel point elle l'aimait que...que...que ça. Quelle idiote. En plus de ça, elle avait découvert que Gabrielle la trompait, et elle avait sans doute manipulé le coeur de Nina depuis le début. La championne était d'ailleurs introuvable depuis, et avait été remplacée. Mais peu importait. Plus rien n'avait d'importance à part Otoosama. Sergei, SON Sergei lui avait crié dessus et l'avait rejetée. Elle ne voulait plus jamais rentrer. Elle voulait récupérer ses Pokémon et partir pour toujours.

Mais Genki l'avait convaincue de revenir. Tard dans la nuit, certes, mais il avait réussi. S'en étaient suivies de longues journées passées à s'éviter soigneusement (enfin, c'était plutôt Nina qui faisait tout son possible pour ne pas croiser Sergei, où que ce soit, dans la demeure qui lui semblait soudain très petite). La jeune femme s'était noyée dans l'entraînement, qu'il soit militaire ou lié à ses Pokémon, et dans l'étude des heures durant dans la bibliothèque qu'elle connaissait si bien. Somme toute, elle était revenue à sa situation de départ, avant son voyage, la complicité avec Sergei en moins. Et tous les deux en souffraient énormément. Si Nina éclatait parfois en sanglots en les dissimulant du mieux qu'elle le pouvait, Sergei, lui, s'interrompait souvent dans sa lecture pour frapper du poing sur son matelas, auquel il était toujours cloué à cause de sa blessure. Entendre sa chère fille pleurer par sa faute le mettait hors de lui. Ce malaise - et le mot était faible - ne s'éternisa cependant pas. En effet, ce que Sergei découvrit un soir le décida à forcer Nina à briser le mur qui s'était érigé entre eux.

De l'eau sur le sol. Dans la minuscule pièce sous l'escalier. Et au milieu, Nina, les yeux vides, ayant perdu le contrôle de son pouvoir élémental, brisée par la fatigue et l'épuisement.


D'après la tenue qu'elle portait, elle s'était entraînée toute la journée, et une grande partie de la soirée. Totalement insensible à la douleur qui avait pourtant envahi l'ensemble de ses membres, elle avait repoussé ses limites jusqu'à s'écrouler. Elle avait tout fait pour oublier qu'elle avait perdu Sergei pour toujours - du moins le pensait-elle. Et le major s'était jeté sur le sol pour la rattraper, la serrer contre lui et lui demander pardon pendant de longues minutes en pleurant comme jamais il n'avait pleuré.

Le lendemain, ils avaient enfin parlé. Nina avait expliqué tant bien que mal son geste, Sergei avait fait de son mieux pour le comprendre. C'était de la maladresse, voilà tout. Nina savait où se trouvaient les limites. Au seuil de la mort de Sergei, elle les avait franchies dans un élan désespéré pour la repousser. Il n'y avait rien de mal à ça...et Sergei lui avait déjà pardonné. Le plus difficile pour Nina était de se pardonner à elle-même, et ce n'était toujours pas fait lorsqu'elle franchit l'immense porte d'entrée de l'Académie.

La journée fut longue et éprouvante. Le Conseil la mit à rude épreuve. Mais, à la fin, il la jugea digne d'être une Lame-caméléon, et il ne la dégrada pas. Les rumeurs mettraient du temps à se tasser, mais la réputation des Wang était sauve. L'armée de Mizuhan découvrit, par la même occasion, que la jeune femme avait, malgré sa rigueur et son sens du devoir, des liens tout ce qu'il y avait de plus humains. La « double lame émeraude » aimait Sergei, mais d'un amour sain, quoique particulier. Une reconnaissance éternelle qui avait basculé, l'espace d'un instant. Rien de plus.

Les semaines suivantes avaient donc été l'occasion pour Nina de s'améliorer avec ses Pokémon. Il lui restait deux badges à acquérir. Mais elle ne voulait pas se presser. Elle avait des choses à réparer. Et Miyana et Hinoki...elle ne voulait pas les laisser seuls à la pension plus longtemps. Ils étaient bien traités, puisqu'ils étaient à la maison. La jeune femme employée pour s'en occuper était quelqu'un de charmant et d'attentionné. Mais elle se devait de passer du temps avec eux. Elle aimait tous ses Pokémon de la même manière. Aucun ne devait être désavantagé.

Ce fut vers la fin du festival d'Arkan que Nina songea à faire venir son obligé auprès d'elle. Elle avait certes décidé de conclure ce pacte d'eau et de sang sans le connaître, mais elle faisait confiance à son instinct. Après avoir voyagé dans le temps et réussi son épreuve de guerrière suprême, elle avait aussi enfin fait la paix avec sa bête. Et cette dernière était sans doute pour quelque chose dans le choix de ce jeune garçon pour ce pacte, après tout. Bon, elle ne savait pas comment s'y prendre avec lui, ni comment lui avouer que depuis cette sinistre soirée où Sergei l'avait découverte dans l'eau, elle n'avait pas osé se servir à nouveau de son pouvoir aquatique. Mais autant y aller carrément...Il fallait avancer.

« Boum », puis « 'qualiii », c'est ainsi que le jeune obligé fit son entrée dans la demeure des Wang. Il avait passé la grande allée plutôt simple et bordée d'arbres rares mais résistants au froid pour atterrir sur le seuil...et son Aquali avait littéralement foncé dans la porte pour annoncer leur arrivée. Alors que Sokka relevait la tête après avoir récupéré sa tarée de Pokémon, il se trouva nez à nez avec une petite boule de poils brune et blanche flanquée d'oreilles immenses et de deux grands yeux noirs et curieux.


« Hinoki, c'est probablement notre invité. Laisse-le donc arriver. »

Un peu dépité, mais en agitant la queue rapidement, l'Evoli s'écarta pour laisser passer sa dresseuse. Accompagnée de Genki, à sa gauche, et de Kokujin', à sa droite, elle accueillit Sokka comme il se devait en lui souhaitant la bienvenue chez elle. Elle présenta ensuite le jeune garçon à son père adoptif, sans lui dire que le Noctali qui se trouvait tout près d'elle était en réalité l'Evoli qu'il lui avait confié plusieurs semaines auparavant. Elle n'eut pas le temps d'ajouter quoi que ce soit : flairant sans doute une bonne odeur, ou peut-être simplement pour jouer, le fils de Miyana - qui se trouvait d'ailleurs non loin de là - se jeta tout bonnement sur le sac de Sokka, sac qui laissa échapper une pierre orangée. Au contact de celle-ci, l'Evoli se mit à briller vivement...Nina commençait à être habituée...il était en train d'évoluer. En Pyroli. Comme ça, sans rien avoir demandé. Après avoir laissé échapper un « Pyroooo ? » interrogatif et intrigué, le Pokémon s'assit et entreprit de lécher sa fourrure soyeuse...et se brûla la langue, étranger à ce nouveau corps renfermant un feu insoupçonné. D'abord interloquée, Nina finit par éclater de rire, bientôt rejointe par tout le monde, ce qui ravit Sergei. Il était si heureux de la voir à nouveau de bonne humeur qu'il aurait tout donné pour voir Hinoki évoluer inopinément encore et encore.

« Il ne cessera jamais de me surprendre, ce petit...il s'appelle Hinoki. C'est le fils de Genki et de Miyana, que tu vois là. Je pense qu'il est inutile de te préciser l'identité du Noctali que voici. En tout cas...si je t'ai convoqué ici, c'est pour que nous parlions de notre pacte. Je te propose aussi un entraînement commun pour voir nos capacités respectives. Mais avant cela, tu peux te reposer, tu sais. Tu as sans doute voyagé un moment pour arriver jusqu'ici. Qu'en penses-tu ? »

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3940

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pacte de sang, Probité et Dévouement [PV Nina]

Message par Sokka Ask le Lun 27 Juin 2011 - 16:43

Sokka ramassa sa compagne de route, se demandant pour qui fallait-il s'inquiéter : son Aquali ou bien la porte ?
Il entra donc, invité, légèrement intrigué par un Evoli un peu trop curieux semblerait-il. Il se présenta après que la demoiselle lui eut fait faire le tour de ses propres parents et Pokémon. Il se trouvait maintenant en compagnie d’une jeune femme dont-il était le redevable et un homme d’âge mur, son père. Il faut dire que malgré son degré et son état d’affaiblissement, il ne laissait rien paraitre, tout du moins, rien ne transpirait la convalescence longue et épuisante de cet homme.
L'adolescent tourna son regard vers les Pokémon de Nina, essayant de mémoriser leurs visages. Quand elle lui montra le Noctali, il ne su quoi penser, cette sensation que le Pokémon dégageait lui semblait familière, bien qu'elle fut lointaine. Le seul Evoli qu'il ait connu ayant appartenu à Nina avant aujourd'hui n'était que la boule de poils qu'il avait donné lors de la guerre, lors de ce pacte. Elle possédait tellement d'évolutions de ce petit fennec que le jeune homme en avait la tête qui commençait à tourner.
Le jeune homme reporta son attention sur la jeune femme en face de lui, délaissant du regard les canidés. D'ailleurs, Calypso cru bon de reprendre ses esprits à cet instant, se dépatouillant comme elle pouvait des bras de son dresseur. Elle produisit quelque feulement de fond de gorge agacé avant d'envoyer un coup de queue en pleine figure de son maître afin qu'il la lâche enfin. Se réceptionnant sur le sol avec toutes la grâce qui lui était dû, soi en ripant sur le sol et en s'écroulant de tout son long par terre. Elle resta là, comme de si de rien n'était, tel un gros chat se dorant la pilule.
Il y à vraiment des jours ou Sokka n'arrivait plus à suivre les délires de sa créature. Peut-être que si elle se retrouvait entre cousin de la même espèce, peut-être pourraient-ils lui apprendre ce qu'est être un membre de la célèbre famille d'Evoli.
Qu'importe, elle serait toujours autant traumatisée par son enfance. Laissé de côté par sa mère qui l'avait abandonné là, sur la banquise, comme un vieux chiffon sale, elle s'était débarrassée d'elle. C'est certainement depuis ce jour qu'elle agit ainsi si bizarrement. Cela était peut-être son appel au secours, comme si elle essayait d'exprimer sa détresse sous une forme de folie bête et puérile. Ou peut-être que le choc du rejet la affecté au plus profond de son être et de son subconscient, la traumatisant à vie. Cependant, si elle en voulait à sa mère, Grivali, elle ne semblait pas éprouver de réticence envers les autres membres de sa race. Sauf peut-être l'autre là, celui qui est tout rouge avec de la fourrure tout partout. Il semblait chaud bouillant, elle pourrait tester voir la chaleur.

L'Aquali se releva son et s'assit au côté du jeune Pyroli. Il était tout comme elle, un évolué un peu trop tôt. Pour sa part, elle n'avait pas encore toutes les formes d'une Aquali. Il lui restait quelques duvet soyeux légèrement plus au niveau des pattes, de la queue et de la fraise qui ornait son cou, entourant sa tête d'une crête de peau fine et poisseuse tendue par des excroissances cartilagineuse afin de lui donner la prestance d'un animal noble. Bien entendue, c'est ce qu'elle n'était pas, enfin, elle avait bien les courbes d'une élégante créature, mais elle ne savait guère se mouvoir avec cette agilité féline qui est propre à sa race. On aurait plutôt dit un Hippodocus se dandinant sauvagement. Cependant, depuis son évolution, elle avait appris à vivre en harmonie avec son corps. Elle à déjà réussi à cracher un filet d'eau, c'est une première !
Ce qu'elle devrait trouver, c'est un compère pour l'aider à vivre ce qu'elle est. Elle n'a pas était élevé assez longtemps par sa mère pour assimiler les bases qui font ce qu'elle est. Oh ! Certes, l'instinct pourrait la guider, mais il semblerait qu'elle soit la seule créature en ce monde à ne pas avoir cette sorte de petite voix qui guide chacun de ses mouvements.
Peu importe qu'elle ne sache rien d'elle, sa particularité, c'est certainement sa soif d'apprendre, même si elle à un léger défaut à oublier quasiment tout ce qu'elle peut apprendre. D'ou le fait qu'elle posait sa patte froide sur le corps brûlant du Pokémon de type feu, la retirant presque aussitôt, cela devenait un peu trop chaud, puis, elle reprenait son manège, faisant quelques va-et-vient de papattes comme si elle ne comprenait pas que oui, un Pyroli, ça à un corps très chaud et que même elle, un Pokémon eau, pouvait s'y brûler.

Sokka ne savait plus quoi dire n'y penser. Il aurait bien voulu dire que ce bestiau là est totalement aliéné, mais il serait passé pour un dresseur qui maltraite ses compagnons. Il pourrait aussi dire qu'il ne sait pas qu'elle est le problème de son amie, mais il passera pour un mauvais dresseur. Il lui reste encore le choix de dire que cela est normal et que rien n'y jamais cela ne changera, mais ce serait montrer un non respect et faire voire qu'il n'a aucune confiance quant-aux capacités de son Pokémon. Ne rien dire, ce serait feindre l'ignorance et faire semblant de ne rien voir. Décidément, rien n'est jamais simple.

— Calypso, arrête d'ennuyer ton camarades et tu va finir par vraiment te brûler !

C'était un ordre, mais le ton sur lequel il avait était dit n'était pas celui d'une personne qui cherche à commander un autre être vivant mais plutôt celui de l'embarras. Oui ! Son Pokémon le mettait mal à l'aise, mais cela ne le stressais pas plus que cela à vrai dire. Ce n'était pas pour l'image qu'il donnait aux autres qu'il craignait, en fait, ce qui le dérangeait c'est que sa créature pouvait vraiment ennuyer les autres, et c'est cela qu'il aimerait chercher à éviter.
Elle tourna son visage de canidé vers son dresseur, penchant la tête sur le côté, comme si elle ne comprenait pas, mais elle n’arrêtait pas ses attouchements physiques envers le Pyroli. Après chaque contact, elle oubliait la sensation du dernier, ne serait-elle pas amnésique par hasard ? A moins qu'elle ne soit totalement bête.

— Et bien, j'ai appris à avoir de la ressource en toute occasion, mais je pense qu'un peu de repos pour mes compagnons sera la bienvenue. N'est-ce pas ?

Le raton laveur sortit de la capuche de son dresseur et se posa sur son épaule droite. Depuis quand était-il sorti ce petit bougre ? Peu importe. La sirène arrêta d’ennuyer son confrère de type opposé et lâcha un Quaaali qui se voulait approbateur. Le jeune homme ne prendrait pas trop de place, il n’avait qu’un sac et ce qu’il portait sur lui. Son surplus d’arme devait être la chose la plus encombrante dans toutes ses affaires.
Guidé par Nina, et Sergei bien entendu, il suivit ses hôtes comme tout bon invité, ne touchant à rien, en priant pour que ses deux compagnons en face autant. Il remarqua alors qu’il venait de tomber chez de riche personne. En tout cas, ces personnes devait avoirs des revenus plus que modeste pour pouvoir vivre dans ce genre de propriété, à moins que l’armée n’offre des habitations fort cossues à ses vétérans et autre soldats, mais cela finirait certainement par les ruiner.
Sokka allait devoir s’habituer rapidement à ce mode de vie et à tout cet apanage de richesse, ou de noblesse. Bien sûr, ce n’est pas comme si tout voulait taper à l’œil et chercher à montrer à qu’elle caste social les Wang pouvait appartenir, mais quand on vit dans ce genre de bicoque plutôt aisé, il faut bien la meubler. L’adolescent ne jugeait pas sur le patrimoine physique des gens, mais sur leurs actions. Peut importe que les gens soit riches ou pauvres, il ne s’en faisait pas pour cela. Alors qu’il passait ses doigts dans la fourrure drue et amidonnée de son Zigzaton, il pouvait voir, à travers les fenêtres, qu’outre le manoir et la longue allée entre le portillon et le portail, il y à un espace suffisamment grand et spacieux qui sert autant de jardin comme de cours.
L’adolescent ne se permit aucune remarque, les brosser dans le sens du poil ne lui apporterait rien, la flatterie n’est pas de mise. Ce ne sont pas des personnes avides de pouvoir et de richesse, tout du moins, c’est l’image qu’ils en donnent, flatter leurs égo ne servirait à rien, sauf à les ennuyer. Il n’y à que les courtisans et autres nobles véreux qui ont soif d’argent qui pourraient se pâmer à la simple évocation d’une remarque qui pourrait embellir leurs petits quotidien, comme si on venait à les glorifier. Il n’y avait tout simplement rien à dire en cette situation, juste remercié de bonne grâce les personnes qui l’accueil de lui offrir le gîte et le couvert. Un peu de repos avant de débuter un entrainement commun et des obligations du garçon envers la jeune femme. Il devait s’en montrer digne, mais ne pas faire son fier pour autant, il devait faire preuve d’humilité, mais pour l’instant, la nuit devrait faire son office.


Dernière édition par Sokka Ask le Mer 3 Aoû 2011 - 17:43, édité 1 fois

_________________
avatar
Sokka Ask
Informations
Nombre de messages : 69

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pacte de sang, Probité et Dévouement [PV Nina]

Message par Nina Wang le Lun 18 Juil 2011 - 19:12

Alors que les présentations se faisaient, la jeune Aquali de Sokka se débattit violemment et s'étala de tout son long sur le sol. Voyant qu'elle ne bougeait pas et restait là, face contre terre (j'aurais pu grandiiiiir xD), Nina s'apprêta à s'agenouiller pour aller l'aider, mais le geste d'un Sokka désespéré et lassé la convainquit de ne rien faire. Il fallait dire que cette bête était plus qu'étrange : assez impulsive, pas très souple, pas trop de réflexes (pour se vautrer ainsi par terre...) et, surtout, tenant encore de sa préévolution...elle avait en effet un reste de duvet à quelques endroits du corps, comme si son évolution était « incomplète ». Assez intriguée, Nina observa la créature tandis qu'elle se relevait et s'asseyait près d'Hinoki. Elle devait être un peu stupide, d'ailleurs, puisqu'elle s'obstinait à toucher du bout des pattes le corps chaud du Pyroli fraîchement transformé...alors que même son propriétaire n'y était pas encore habitué.

« Euh... »

Ce fut le seul mot que Nina trouva à dire devant la manoeuvre de l'Aquali. Les yeux ronds, la mine perplexe, elle ne savait pas réellement ce qu'elle devait faire et, manifestement, Sokka lui-même était complètement dépassé par les évènements. Il finit par demander à son Pokémon d'arrêter pour ne pas ennuyer Hinoki, mais Calypso resta sourde à ses paroles et continua. Le Pyroli éternua alors brusquement sans le vouloir, libérant une flammèche qui brûla la collerette duveteuse de sa camarade, la faisant ainsi un peu plus ressembler à un membre de son espèce. Devant le regard effrayant de Calypso, Hinoki laissa échapper un « Pyroli. » qui aurait pu être traduit par un « oups » en langage humain. Un peu gênée, elle aussi, par le comportement de son Pokémon, la Mizuhanienne se pencha pour le récupérer, mettant ainsi fin au manège de l'Aquali.

Apparemment, Sokka avait besoin de repos, lui aussi. Si Nina et ses Pokémon avaient eu l'occasion de récupérer, ils s'entraînaient également beaucoup depuis leur retour à Fla'Or. Un jour de « rien » leur serait bénéfique, c'était certain. Un petit Zigzaton se montra alors, émergeant de la capuche de Sokka. Nina ne l'avait même pas vu quand il était arrivé, vu sa taille... Elle tendit la main pour le caresser, puis invita son obligé à la suivre à travers la demeure.

Le lieu que les Wang habitaient était à mi-chemin entre une grande maison et un petit manoir. La demeure n'était pas de taille modeste, mais elle ne respirait pas non plus le luxe et ne dégoulinait pas de richesses. Faite d'un mélange de bois, de briques, de pierre et de glace par endroits, elle était en réalité l'oeuvre de Sergei. Lors de son adolescence, quand il avait des jours de repos, il sortait du complexe de l'Académie militaire et occupait une baraque minuscule près du terrain libre et réputé impossible à doter d'une construction digne de ce nom. Cependant, aidé par des collègues militaires, puis par des artisans spécialisés à mesure que la demeure prenait forme et que le projet fou se réalisait, il avait fini par achever la maison, et l'avait agrandie quand il avait recueilli Nina. Maintenant qu'ils étaient tous les deux assez gradés pour avoir un solde conséquent, ils l'avaient meublée à leur goût, et elle pouvait accueillir facilement jusqu'à dix personnes supplémentaires si le besoin se présentait.

Sergei indiqua à Sokka les pièces de la demeure qu'il devait connaître, ainsi que le lieu désigné pour ses affaires, à savoir l'espace assez grand qui se trouvait sous l'escalier. Par affaires, il entendait bien sûr son surplus d'armes, ne le privant évidemment pas de ses effets personnels. Suivi par Nina, il gravit ensuite l'escalier de pierre noire taillée à la rambarde de pierre noire également, soutenue par des piliers de glace éternelle, pour faire visiter l'étage à Sokka. La chambre située à l'angle lui avait été attribuée, et sa fenêtre donnait, comme partout dans la maison, sur l'intérieur du U formé par la maison, l'autorisant ainsi à voir le jardin intérieur et le bassin. Et comme la chambre de Nina était située de l'autre côté de l'angle, ils pourraient se parler par fenêtres interposées, si la paresse s'emparait d'eux et les empêchait de faire les quelques pas nécessaires à une conversation de vive voix.

Une fois redescendus, ils s'installèrent dans la pièce principale, et Nina prit la parole alors que Sergei s'éclipsait pour les laisser discuter tranquillement (et, accessoirement, pour aller préparer à manger).


« Eh bien, la matinée est déjà bien avancée, mais ce n'est pas encore l'heure de déjeuner. Nous avons du temps devant nous. Voilà la première chose que je vais faire... »

D'un geste, elle passa la main sur toutes les Balls accrochées dans le pli de sa tenue de militaire, invitant tous ses Pokémon à venir les rejoindre. Le titan de métal, la girafe de caoutchouc jaune, la chouette d'une taille démesurée, le Pokémon des forêts à la mine réjouie, le loup noir et la sirène immaculée se montrèrent. Genki et Kokujin' se rapprochèrent, alors qu'Hinoki sautait des bras de sa patronne pour se jeter sur sa mère. La jeune femme désigna alors ses Pokémon un à un.

« Je ne sais pas si tu connais chacun de mes amis, mais il va falloir que ce soit le cas. Dans le doute...voilà Genki, mon premier compagnon. S'il y a le moindre souci, un message à me faire passer ou quelque chose à me transmettre secrètement, c'est à lui que tu devras t'adresser. Sidéron est le protecteur le plus fiable qui soit. C'est un mur de fer, mais il a très bon caractère et n'attaque jamais sans raison. Irai est un peu colérique parfois, mais elle a fait de gros progrès. Elle peut être sadique, mais elle sait différencier alliés et ennemis. Toutefois, prends garde à ne pas trop la provoquer. Kashi est, comme tu peux le voir, d'une taille assez inhabituelle. C'est ma monture, guerrière ou non, elle peut porter jusqu'à trois adultes sur son dos. Elle analysera tout ce qu'elle verra, et elle réfléchit en permanence. Elle est plutôt calme. Miyana est la compagne de Genki et la mère d'Hinoki, elle est toujours un peu fofolle, mais elle est gaie et enjouée. C'est notre petit rayon de soleil. Erebos m'est très dévoué et il n'y a pas plus fidèle que lui. Par contre, il n'obéit qu'à moi, alors formule toujours tes souhaits sous forme de demandes, il n'acceptera aucun ordre. Eikallia est très gentille et conciliante, mais elle peut devenir redoutable en combat. Elle a apparemment un lien avec ma...ma mère. Kokujin', comme tu le sais, a beaucoup souffert, mais il a bien avancé depuis, et il a déjà participé à des combats d'arène. Il a beaucoup de potentiel. Enfin, Hinoki...je crois que tu as pu voir qu'il était un peu tête en l'air et impulsif, mais il tient ça de sa mère, je pense...Voilà. Je t'ai présenté ma famille, à toi de faire de même. C'est primordial, comme début. Tu es lié aux Wang, et mes Pokémon en font partie. A ton tour ! »

D'un sourire, elle enjoignit Sokka à reproduire ce qu'elle avait fait. Une fois cela fait, elle lui parla de sa maîtrise des armes, de sa carrière de militaire, de son éducation, et enfin de son pouvoir élémental. Concernant ce dernier, elle ajouta qu'elle avait découvert qu'elle avait une capacité à contrôler le sang tout à fait insolite pour elle, et qu'elle comptait bien en exploiter le maximum. Finalement, quand il eut présenté en détail son propre parcours, elle lui proposa d'un ton aimable :

« Après le déjeuner, nous pourrions faire un combat amical histoire de jauger mutuellement nos capacités. A toi de voir si tu préfères un duel humain, Pokémon, ou mixte. Mais rassure-toi, c'est un jour fait pour t'accueillir, pas pour t'épuiser. L'entraînement viendra en temps voulu. »

La jeune femme sourit de nouveau à Sokka. Son long séjour chez elle lui avait permis de prendre du recul par rapport à tout ce qui lui était arrivé, et lorsqu'elle avait de nouveau accepté de voir des humains (et pas seulement de les croiser dans la ville), dans sa propre demeure, de surcroît, elle s'était ouverte encore davantage aux autres. Elle avait appris que les hommes n'étaient pas tous mauvais, et que les relations entre eux apportaient bien plus qu'elle ne le croyait. Aujourd'hui, elle était donc capable, non seulement d'accueillir quelqu'un chez les Wang, mais aussi de lui montrer un visage engageant qui lui allait bien mieux que son air renfrogné qu'elle avait arboré pendant si longtemps.

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3940

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pacte de sang, Probité et Dévouement [PV Nina]

Message par Sokka Ask le Jeu 4 Aoû 2011 - 12:45

Voilà ce qu'il advient lorsque l'on s'amuse à ne pas écouter les gens. Alors que la sirène ennuyé l'efreet, ce dernier lâcha un éternuement suivis d'une gerbes de flammes qui consuma les restes de poils de la femelle. À la surprise générale, le semi-hybride entre un Evoli et un Aquali laissa la place à un seul des deux : Aquali sous sa véritable forme. Elle resta un moment sans bouger, à vraie dire, elle semblait ailleurs, comme si elle n'avait pas compris ce qui venait de lui arriver. Elle semblait être entrée dans une profonde concentration.
Le garçon se demanda bien ce qu'elle pouvait penser, ce qui pouvait être déroutant, mais ne s'en formalisa pas plus que cela et reporta son attention sur Nina, le sourire au coin des lèvres que son Aquali soit calme après un tel évènement.

Sokka attendit que Nina ait finit de lui présenter toute sa petite famille avant d'en faire de même. Il se rappelait d'une majorité d'entre eux mais était toujours aussi étonné de les voir en vrai en mode calme. Oui ! La seule fois ou il les a vu c'était lors de la guerre quand ils étaient tous dans leur mode tuerie, ou combat en tout cas. Et de ce qu'il en avait vu, il ne valait mieux pas les énerver, ni même trop les déranger. Sokka devait se mettre une chose en tête : ne jamais se mettre les Pokémon de Nina Wang sur le dos, et encore moins être dans le collimateur de la jeune fille. Tant qu'à faire, autant éviter les problèmes et une mort presque certaine. Il l'avait déjà vu se battre. C'est bien une chose qu'il aurait aimé ne pas se rappeler. Non pas que sa façon de se battre était cruelle ou complètement débutante, au contraire, elle semblait vraiment s'y connaitre et faire la part des choses. En fait, elle tuait de sang froid si elle le devait, et ça c'était effrayant car elle ne semblait en éprouver aucun remords sur l'instant. Peut-être qu'elle à un contrecoup après, mais le Mizuhanien n'aurait sut le dire. Un truc qu'était sur, c'est qu'il se sentait un peu inutile aux cotés de la jeune femme. S'il devait lui être dévoué comme tous bons soldats qui se vouent à protéger une famille, il devait être plus fort, bien plus fort. En l’occurrence, si un ennemi venait à attaquer, lui ne servirait à presque rien alors qu'elle pourrait le gérer avec habilité et prestance. Il devait s'améliorer, devenir bien meilleur. Il ne pensait pas un jour devenir une légende, mais au moins quelqu'un.

Bon ! Si c'est son tour, il ne valait mieux pas faire attendre la jeune dame. Il chercha dans son sac les balls de ses Pokémons qu'il trouva en un instant. Il ferait un dresseur bien bête, et surtout un guerrier peu prévoyant, s'il ne savait pas ou elles se trouvaient, et s'il les mettait dans un endroit trop enfoncé dans ses affaires pour devoir mettre du temps à les chercher et risquer sa vie, et celles de ses coéquipiers.
Il sortit donc 6 Ball différentes. La Scuba ball d'Aquali qu'il mit donc de coté car le Pokémon était déjà sorti. La Copain ball de son Zigzaton qu'il laissa à part elle aussi pour les mêmes raisons. Il attrapa une Rapide Ball qu'il lança, laissant un petit chien vert et jaune en sortir. Le canidé se posta directement sur ses pattes, à l'affut, puis remarqua toutes la troupe de gros Pokémon en face de lui. Il avait déjà lancé une attaque sur un très gros Leviator, alors plein de gros Pokémon qu'est-ce que c'était ? Il ne se mit pas à grogner mais resta toutefois très téméraire en fixant la bande inconnue. Sokka caressa la tête de son ami pour qu'il finisse par s'asseoir finalement sur le sol, battant légèrement de la queue, ne montrant plus aucune animosité. Il mit la main sur la Masse Ball qui s'ouvrit à son tour. Contrairement à son compère, le Stalgamin qui en était sortit partit directement se cacher derrière une des jambes du jeune homme, lâchant de petits panachés de buée glacé de sa bouche dentés, il tremblait comme s'il avait froid. Ponyta sortit d'un Poké Ball toute simple. Après tout, simplicité et sobriété sont des vertus. Le Poney resta un moment là, à fixer tout le monde, renâcla, tapa du sabot, et elle finit par se poster devant le garçon. Elle était certes solitaire et n'aimer guère que le jeune homme monte sur son dos, cela n’empêchait pas qu'elle veuille le protéger. Le jeune homme dut se lever pour se faire voir de nouveau. Il attrapa la dernière, une Chrono Ball, dont en sortie un Osselait. Le Pokémon visualisa très rapidement la scène, remarqua plein de gros Pokémon totalement inconnus, notamment un Galeking. Beaucoup l'aurait trouvé courageux, mais pour Sokka il s'agissait plus d'une folie du défis plutôt qu'autre chose. Le petit être qui portait un crane sur la tête s'était déjà courbé pour lancer son os sur la masse de pierre et d'acier, mais il fut retenu dans cette position précaire par le garçon qui le retint par l'autre bout de l'élément blanc. Cet ossement est une ancienne partie de la mère du reptile.

— Donc voici ci-présent ma petite troupe. Tu connais déjà Calypso pour son attitude étrange et sa manie de faire de choses insensées. Cependant, quand le moment est critique, elle retrouve une certaine lucidité qui la rend très utile. Voici Ulysse, un bonhomme très courageux, un peu trop à mon gout, il en vient à être un peu irrespectueux avec les êtres plus forts que lui à vouloir les défier tous. Une vraie petite tête brûlé. En parlant de brûler, là c'est Kirin. Elle refuse de supporter qui que ce soit sauf ce bonhomme, dit-il en posant une main sur la tête de l'Osselait qui croisa les bras. Outre cela, elle à souvent une manie de s'interposer avec qui que ce soit, comme pour me protéger, mais dès qu'elle voit un ennemi un peu trop gros ou un type qui ne l'avantage pas, elle préfère passer son chemin. Elle reste une de mes partenaires les plus courageuses, lança t-il en fixant sa jeune jument qui lui lança sa queue enflammé dans la figure sans le brûler, plus pour le taquiner qu'autre chose. Ça, c'est Boréas. Il est particulièrement timide mais n'est pas spécialement peureux. Sa timidité fait que même devant un adversaire il ira se cacher quelque part, mais je l'ai déjà vu congeler un Ursaring sauvage sur place sans ciller d'un poil. Il agit seulement s'il se sent en confiance ou que la situation l'exige. Je ne l'oblige pas, je ne veux pas le brusquer. Le Pokémon resserra la prise de ses mains sur les bottes de cuir du jeune homme, commençant à avoir les joues écarlates. Le garçon posa une main sur le dessus de la cape de son ami qui le fixa. Le regard du petit être semblait lui être reconnaissant de le rassurer ainsi. Et voici donc mes deux nouveaux compagnons que tu n'as pas du rencontré. Zagan est un raton particulièrement jeune et surtout espiègle, il aime s'enrouler dans les capuches et les cols. J'ai bien de la chance que ses poils ne soit pas encore trop dur. Il est gentil mais peut-être que cette attitude cache une petite peur. Il ne devait pas avoir plus de deux semaines quand je l'ai vu poursuivis par un prédateur. Sur le coup, je n'ai pas vraiment réfléchi. Il est normal qu'un fort chasse un plus faible, mais il faut dire que lorsque je l'ai vu j'ai agis sans réfléchir. Mais je n'en ais aucun remords. Je ne sais pas ce qu'il peut donner en combat par contre. Il me semble trop jeune. Le petit voleur se montra, sa bande de poil noir traversant la zone de ses yeux, tel un pickpocket. Le Pokémon sauta sur le canapé le plus proche et se cacha derrière un coussin, dans un coin douillet. Seuls ses yeux noirs brillant transperçaient dans l'ombre du duveteux coussin. On finira par l'un de mes plus braves et obéissants amis : Jupiter. Il était rongé par la vermine et la maladie, avachie dans l'herbe après un mauvais coup d'un Osselait que je connais que trop bien. Il était squelettique, je ne pensais pas le voir se revigorer aussi rapidement. Là aussi, j'ai secouru un animal en détresse alors que c'est la loi de la nature que je ne connais que trop bien. Il y à des moments ou je suis incohérent, mais pour lui aussi je ne regrette pas de l'avoir aidé, il m'est presque complètement dévoué. Comme tu as pu le voir, il ne semble pas éprouver de peur, mais je pense qu'il l'a connait mieux que quiconque et qu'il la surmonte. Il sait exactement qu'elle danger il peut encourir quand il se bat et se donne à fond. J'essaye de ne pas lui donner des choses impossibles ou insensés à faire. Il caressa un petit moment le chien-loup électrique qui battit de la queue de plus belle, lâchant un seul jappement. Voilà ma famille, celle qui m'accompagne tout au long de mon périple. Elle n'est pas bien puissante mais nous ne visons pas cela. Je veux les protéger avant tout et j'ai l’impression qu'un esprit d'équipe se forme, bien qu'il soit un peu bancal. Il resta un instant muet puis repris : Comme tu dois le savoir, Kokujin' est un orphelin que je t'ai donné en pensant que tu en prendrais soin, et je ne suis pas déçu de mon choix, il en est de même pour ce petit glaçon et cette femelle tout feu tout flamme. D'ailleurs, elle appartenait à la même dresseuse que lui, quand à ce petit garçon des glaces, je l'ai trouvé errant sur la banquise, me suivant discrètement sans pour autant se montrer vraiment en face de moi.

Quand il eu finit, sa gorge était un peu sèche. Cela est, ma foi, quelque peu normal après un tel discours. Il espérait n'avoir pas était trop ennuyeux dans ses paroles.
Nina Wang reprit et se mit à lui parler de son parcours, de ce qu'elle avait plus ou moins vécu pour en arriver là. Le jeune homme en restait fort impressionné. Il n'avait vraiment pas rencontré n'importe qui. Il écouta attentivement tout ce qu'elle lui disait jusqu'à ce qu'elle lui propose de faire un combat. Il réfléchit à la meilleure option. Les Pokémons de la demoiselle pouvait écraser les siens sans aucun soucis, mais cela pourrait peut-être leurs servir. Ils ne gagneraient pas mais pouvait apprendre de leurs ainés. Cependant il ne les obligerait pas.

Je suis d'accord pour combattre contre toi, quand à mes amis..., se tournant vers eux : ...qu'en dites vous ? L'Aquali se jeta sur le Pyroli comme une furie, attrapé de justesse par le garçon. Pas là ! Tout de suite ! Et puis qui te dit que c'est ton adversaire ? Bon ! Je crois que toi tu es ok, d'autre volontaire ? Le jeune homme dut se jeter sur son Osselait qui avait encore envie de défier le géant de métal. Stalgamin, n'ayant plus Sokka pour se cacher, resta un instant interdit puis se jeta derrière une des pattes du poney. La Ponyta en parlant d'elle tapa du renâcla une nouvelle fois pour exprimer son approbation. Dynavolt aboya une seule fois, comme pour exprimer son avis et le Zigzaton sortit de sa cachette, éclair brun et beige, sautant dans tous les sens pour finalement arriver sur les genoux de Nina. Il resta là un moment, imitant presque son confrère canin en faisant bouger sa queue de gauche à droite. Décidément, d'une simple réunion c'était devenu un semi-foutoir avec ces deux fous et les quatre autres qui réagissaient avec bruits et prestance. Je crois qu'on est tout bon non ?

_________________
avatar
Sokka Ask
Informations
Nombre de messages : 69

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pacte de sang, Probité et Dévouement [PV Nina]

Message par Nina Wang le Mer 17 Aoû 2011 - 17:22

Alors que Sokka présentait ses Pokémon, Nina les regardait un par un, les saluant d'un regard ou d'un hochement de tête. Il avait donc une Aquali (un peu barrée, mais pas désagréable), un Osselait prêt à en découdre, un Dynavolt, un Zigzaton (qui finit sur les genoux de la demoiselle), un Stalgamin timide, et enfin une Ponyta que Nina connaissait déjà. En la voyant, Kokujin' se rapprocha d'elle, puis vint rapidement se frotter contre son antérieur gauche pour saluer son ancienne camarade. Il bondit finalement vers Nina pour retrouver sa dresseuse, jetant un coup d'œil au raton laveur qui s'était tout bonnement allongé sur elle, vaincu par les caresses de la guerrière. En voilà un profiteur, se dit-il. Il n'eut pas le temps de râler publiquement qu'une main douce et moqueuse rencontra le sommet de son crâne. Nina, amusée de le voir aussi jaloux, le rassurait un peu. En grommelant légèrement, il se laissa pourtant faire, sachant qu'il avait tort, mais ne voulant pas l'admettre.

Lorsqu'elle proposa un duel à son obligé, elle guetta la réaction des Pokémon présents dans la pièce. Comme elle pouvait s'y attendre, Calypso se jeta comme une furie sur Hinoki, qui évita de justesse son homologue aquatique. Si le Pyroli avait eu la frousse de sa vie, Nina, elle, éclata de rire devant leurs réactions respectives. Ils pourraient former un duo comique, ces deux-là... Le petit Osselait belliqueux était lui aussi pressé de se battre, et tous les Pokémon de Sokka aussi. La princesse du pays, elle, sentit le poil de Kokujin' se hérisser sous sa main, tandis qu'une légère vibration parcourait son Mentali. Sidéron souffla dans ses naseaux, Irai esquissa un sourire sadique accompagné de petits éclairs inoffensifs ; Kashi se contenta de tourner la tête comme pour réfléchir alors qu'Erebos grognait sans pour autant être menaçant. Enfin, la Lamantine émit une seule note en guise d'accord, suivie par un petit cri un peu plaintif du Pyroli (qui reçut un coup de langue de la part de sa mère). La jeune femme finit donc par se lever et rendit le Zigzaton à son propriétaire légitime avant d'inviter la troupe à la suivre : Sergei venait juste de les appeler pour se mettre à table.

Le repas dura environ une heure trente, le temps que Sokka raconte un peu ce qu'il était devenu depuis la bataille. Le major écoutait, posait parfois des questions sur le parcours de Sokka, tandis que Nina conversait avec ce dernier. Lorsqu'ils eurent terminé, Nina proposa à Sokka de venir avec elle. Derrière le périmètre défini de la demeure, un immense champ vide et désert servait de terrain d'entraînement à la fille de l'Eau, quand elle ne travaillait pas à l'Académie. Elle avait donc prévu que le duel se déroulerait là. Elle commença d'abord par créer une zone humide autour de sa Lamantine pour la mettre un peu plus à l'aise, puis s'avança au centre du terrain de combat improvisé.


« Voilà notre champ de bataille ! Je te propose quelque chose de simple : tout est permis ! Éléments contre Pokémon, Pokémon contre Pokémon, humain contre humain...il n'y a pas de limite ! Une fois un adversaire désigné, il doit être mis K.O. par son agresseur. Les alliances sont autorisées. Cependant, comme c'est un entraînement, pas d'armes blanches contre nos Pokémon. Nous pourrions leur infliger des blessures bien trop graves. Allez ! »

Sans plus attendre, la jeune femme dégaina ses lames jumelles, les entoura avec de l'eau prise dans l'humidité ambiante, puis fit circuler des tourbillons furieux autour de son cou, ses poignets et ses chevilles. Deux lames d'eau vinrent également combler les interstices sur ses hanches. Enfin, ne portant pas ses gants de combat, elle put s'entailler légèrement l'index droit, faisant jaillir des gouttelettes de sang qui se changèrent rapidement en un serpent pourpre.

« C'est l'occasion pour moi de tester ce nouveau don ! Sokka Ask, en garde !! »

La tenue verte de Nina subit une sorte d'ondulation avant de devenir rouge. Le pouvoir de Lame-caméléon pouvait également s'appliquer à la forme de la tenue, en fonction des situations, et dans une certaine mesure. Une fois la transformation achevée, elle plissa ses yeux d'ambre et bondit sur son adversaire, une traînée écarlate l'accompagnant sur son passage...

Ce fut alors le début d'une grande mêlée dans le champ. Le Galeking avait pris l'Aquali pour cible et comptait bien lui envoyer un Tonnerre. Stalgamin faisait face à Eikallia, qui n'avait plus la calme et douce expression de tout à l'heure. Erebos avait désigné la Ponyta comme ennemie, et il lui cracha une gerbe de flammes à la figure. L'Osselait était aux prises avec la Noarfang, qui lui tournoyait autour. Irai dévisageait le Dynavolt d'un air mauvais, en « crépitant de défi ». Genki, lui, restait quelque peu en retrait, observant de loin, prêt à aider ses camarades au moindre problème. Hinoki et Miyana, enfin, avaient décidé de se battre ensemble contre le petit Zigzaton. Ils étaient ceux qui avaient le moins d'expérience, le duel était donc plus équitable ainsi. A la fenêtre, Sergei venait de s'installer, ravi du spectacle. Il y avait longtemps qu'il n'avait pas vu un tel duel, et sa fille s'entraînait, la plupart du temps, hors de sa vue. Il était donc ravi de pouvoir juger de ses progrès. En soupirant d'aise, il encouragea Nina en silence, dans son cœur.

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3940

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pacte de sang, Probité et Dévouement [PV Nina]

Message par Sokka Ask le Mar 6 Sep 2011 - 23:04

Calypso allait avoir du souci à se faire. Elle ne s'attendait pas à ce que ce soit le gigantesque bestiaux de roche et d'acier qui l'a défie. Pour sa part, elle se serait jetée sur le Pyroli si l'animal en question ne s'était pas posé face à elle. Elle n'avait aucune chance de vaincre, même survivre lui serait certainement difficile. Cette brute allait certainement la mettre au tapis dès le premier tour.
Elle commença à se débarbouiller, se secouant le corps de droite à gauche, comme si elle avait était mouillé, ce qui n'était pas le cas. Elle avait deux choix qui s’offraient à elle : s'enfuir en courant n’ importe où, ou se battre. La première solution était fort tentante cependant, elle savait pertinemment que son dresseur n'apprécierait pas et que ce ne serait pas digne d'une espèce de sa race. Elle pouvait toujours rejoindre le point d'eau ou se trouvait le lamantin, mais ce serait un peu trop petit pour eux deux et puis elle n'accepterait certainement pas qu'elle s'incruste impunément dans son espace privé.
Puisqu'elle devait faire face à l'adversité, elle ne pouvait faire confiance qu'à ses capacités. Une lumière l'aveugla, elle sentit les zébrures électriques léchait sa peau aqueuse puis disparaitre. Elle n'avait pas compris ce qu'il c'était passé.

Ulysse n'avait pas non plus compris pourquoi l'attaque électrique avait soudainement virée de bord pour atteindre son os, os qu'il avait simplement posé sur le sol pour l'instant. Il était encore en train de se demander le pourquoi du comment de cette affaire. Il comprit rapidement quand d'autre courant électrique, plus infime, se logèrent dans son os pour se diluer dans la terre même. La brebis bipède et le louveteau voyait leurs légers crépitement aspiré par cet objet fort insolite.
Pour la sirène, il s'agissait d'une opportunité, tant que son compagnon gardait son os contre le sol, elle ne craindrait pas les attaques électriques de son adversaire.
Pour le chien loup, c'était une autre histoire. Il devait sa rapidité à l’électricité qu'il insufflait dans ses muscles, en courant il emmagasinait aussi d'énergie, plus qu'il n'en consomme pour s'élancer. S'il ne pouvait pas utiliser son élément sans en être dépossédé au moment de son utilisation, c'est pour lui que ça allait barder. Mais de quoi est bien composer cet os pour pouvoir attirer l’énergie statique ?
Pour l'Osselait qui avait pour ennemi un gros monstre tout de plume recouvert, son os ne lui serait d'aucune utilité. Ce n'est pas comme s'il pouvait le lancer et toucher un adversaire volant, cela n'est pas si simple. Et puis il est assez difficile de le décoller du sol. Un truc est en train d'en faire un aimant dont l'autre pôle doit se situer sous la croute terrestre. Au prix d'un petit effort, le saurien réussi à arracher son arme du sol, libérant ainsi l'électricité de ses alliés comme de ses adversaires.
La renarde prit un air dépité, elle allait se faire cramer. Mais pas sans combattre ! Elle fixa son adversaire, se résolu à être sérieuse, et poussa un petit cri cristallin. Elle tapa de sa queue de mammifère marin sur le parterre et se mit en mouvement, courant soudainement à toute vitesse vers son adversaire. Elle était lancé, cependant, elle ne pouvait pas s'écraser lamentablement sur lui, ce n'est pas comme si ses coups de têtes auraient put être efficaces. Elle devait trouver un truc, quelque chose. Elle commença déjà par sauter en face de son adversaire. Soudain, une idée lui apparut. Elle n'était pas capable d’effectuer des roulades pour faire mal mais pouvait faire quelques saltos avant de retomber. Et si elle l'associait avec ses jets d'eaux ?
Il fallait essayer. Voilà qu'elle faisait des pirouettes dans les airs en balançant de l'eau sans discontinuer. Pour sa prochaine action, elle essaierait peut-être de gâcher la vue de son adversaire avec du sable ? Il était lent, certes, mais plus fort et plus expérimentés. Il serait capable de renverser la situation d'un coup de patte. Et puis, l'eau ne devait pas l'affecter plus que cela, une douche tout au plus.
Le lanceur de boomerang osseux, quant-à lui, doit trouver une solution pour palier à son manque de vitesse et le fait qu'il ne puisse atteindre un adversaire volant si facilement. Il pouvait toujours essayer un coup de tête violent, mais encore fallait-il trouver un support pour sauter. Peut-être en utilisant la queue de la bête de pierre et d'acier ? Il fallait essayer, en espérant que le monstre ne s'intéresse pas à sa personne. Ironique cependant quand l'on pense qu'il aurait préféré se battre face à cette bête.
L’électricité de nouveau libre d'utilisation, Jupiter pouvait tenter quelque chose. Il ne ferait pas bien mal à son adversaire, ça, il le savait, mais il était sûr d'une chose, c'est qu'il allait tout donner, tout du moins essayer en espérant ne pas se faire cramer juste avant. Tout son corps commençant alors à crépiter. Le moindre contact provoquerait une paralysie légère, car oui, il n'était pas encore assez fort pour cela.
Capable de dépasser une vitesse que même la rétine de l'œil humain ne peut suivre, il pouvait toujours éviter les attaques de cette géante démoniaque jaune aux attitudes étranges et jaunes et méchante et jaune et aussi particulièrement effrayante mais surtout jaune.

Boréas n'était pas très chaud pour se battre, évidement il préfère le froid, mais l'idée même de devoir affronter un adversaire seul et d’être sous les feux des projecteurs le rendait fort mal à l'aise.
Surpris par la tournure que prirent les choses, finalement, personne ne le fixait, sauf son adversaire, car chacun avait déjà assez à faire avec son adversaire. La dame blanche face à lui ne semblait plus aussi belle, ou plutôt, elle avait perdu tout son coté bon pour laisser place à une certaine détermination de se battre. Elle avait déjà suffisamment d'expérience pour se figer un masque de combat.
Il pouvait se donner si personne ne le regardait, il pouvait vraiment tout donner. La bouille timide disparu et un visage sans expressions se dessina sur les traits peu visible du cône des glaces. Lui aussi en avait vécu des choses, à la guerre comme dans le monde sauvage, il avait même vu son dresseur d'origine mourir. Il était capable de se battre mais il était certainement celui le plus imprévisible de part ses capacités si peu montrés à cause de sa timidité.
Peu importait l'issue du combat, il s'agissait d'un entrainement. Il commença à marcher vers son adversaire, se divisant soudainement en deux, puis en quatre, huit, seize reflets. Elle était aussi de type glace, donc les attaques eau ou glace ne seraient pas d'une grande utilité sauf s'ils essayaient de se geler, mais ils en utiliseraient certainement car ils avaient certainement peu d'attaques d'autres types. Un vent glacé traversa la zone du combat. Était-ce d'elle ou de lui ? Ou des deux ? Peu importait, ses yeux devenait déjà rouge sanguin, de quoi faire déchanter les plus faibles, ce qu'elle ne devait pas être, mais il y avait de quoi flipper venant d'une créature dont la seule chose que l'on voyait était une cape cachant un corps dans l'ombre. A quoi peut-il bien ressembler à l'intérieur ? Qu'importe, l'heure du combat avait sonné.
Si elle n'attaquait pas, il le ferait, peut-être devait-il la mordre en premier ? Quoi que, il pouvait essayer de la geler ? Choix cornéliens, et pourquoi pas les deux ? Autant la mordre avec des crocs de gel.

Kirin faisait face au Demolosse, et ce dernier ne lui laisserait pas brouter l'herbe tranquillement en feignant l'ignorance, elle devait faire face. Nul besoin de réfléchir, elle savait déjà ce qu'elle allait faire. S'il approchait de trop près, il verrait aussi ses sabots de prêt. Qu'il tente quelques flammes qu’elle les utilise pour augmenter les siennes, cependant, n'a t-il pas les mêmes capacités ? Perdre ou gagner, peu important, son but était d'apprendre à jauger ses adversaires.
Elle n'avait pas de grandes capacités d'analyses. La majorité se résume très facilement : manger, dormir, protéger, si trop forts s'en aller. Pourquoi se triturer l'esprit avec autre chose ? Cependant, elle ne pouvait pas toujours éviter l'affrontement contre des bestioles plus fortes qu'elle, et d'ailleurs, elle devait connaitre ses limites. S'il n'approchait pas, elle le chargerait. Il pouvait bien rester camper sur ses positions et malgré qu'il soit fort, il n'a jamais pris la charge d'un équidé, même d'un simple poney. La première chose qu'il verra sera le poitrail de l'animal, véritable bloc, une sorte de gros bouclier qui tamponne violemment tous ceux qui le rencontrent. Après, il était plus agile, mais était-il plus rapide ? Savait-il qu'elle pouvait sauter, et assez hauts d'ailleurs ? Ce sombre canin à certainement quelques ressources dans sa manche qu'il n'hésitera pas à utiliser.

Zagan n'avait pas bien compris le but de la chose. Voilà qu'il se retrouvait face à deux gros renards. Lui, un simple petit raton. C'est comme deux chasseurs pour une proie. L'instinct de survie fit soudain surface. Il ne prit pas le temps d'attendre que ses adversaires donnent le feu vert, il était déjà en train de leur foncer dessus en zigzag. Il passa entre les deux bestiaux et se faufila entre les pattes à la vitesse que ses pattes lui permettaient. S'ils voulaient l'attraper, à deux, cela allait être plutôt compliqué sachant qu'il chercherait notamment à rester entre les pattes ou à remonter une jambe pour les narguer une fois sur le dos et sauté sur l'autre. Ses poils durs et dru ne sont pas bien dangereux, mais l'attraper dans la bouche et plutôt improbable a moins d'avoir une grande bouche ou de bien poser les crocs sur l'un des piquants. Ils ne font pas mal, mais ils peuvent démanger.

Sokka avait bien mieux à faire plutôt que de s'occuper de ses Pokémon. Il devait déjà éviter de se faire découper en morceaux, rester entier sera déjà un exploit. En fait, le pire dans tout cela, c'est qu'il allait servir de cobaye. Cela peut avoir un caractère frustrant, cependant, quand l'on sait que c'est pour s’entrainer et qu'il s'agit en fait d'une technique supérieur, il n'y à pas de quoi se sentir mal, au contraire, cela permet de se concentrer sur la bataille. Soit la technique rate, soit elle réussi, et il vaut mieux être suffisamment attentif afin de l'éviter.
Nina bondit en sa direction, dague et perle de sang suivant ses mouvements. Elle allait utiliser la maitrise du sang ? N'était-ce pas une légende ? Un simple mythe ? A croire que non. Il allait devoir faire attention. Le sang, bien que semblable à l'eau, demande une utilisation particulière car il est certes moins malléable mais permet surement certains mouvement.
Sokka réagit aussi vite que faire se peut. Il dégaina sa fidèle lame en métal, de météore, de la main droite et sa lance en os de la gauche. En premier lieu, il laissa glisser la longue tige afin de diminuer sa portée. Certes, il perdait l'avantage de pouvoir toucher Nina alors qu'elle aurait du s'approcher pour le toucher, mais il maitrisait bien mieux sa lance quand il ne la tenait qu'à la moitié et qu'il la calait sous le bras. Il peut ainsi se retourner et donner un coup de hampe ou bien bloquer avec la base, la faire tournoyer autour de sa taille très rapidement et la faire changer de main en jonglant avec ses armes.
Il para un des coups de Nina avec sa lame, élança le pique de sa lance vers l'épaule droite de la demoiselle et essaya de repousser avec l'épée le coup vers l'extérieur afin d'ouvrir une faille dans la défense de la demoiselle, ce qui est peu probable vu qu'elle ne se laisserait pas faire. Avant qu'elle n'essaye de réagir, il fit un pas de coté, laissant pour vide l'endroit ou il s'était trouvé à l'instant et tourna sur lui même, son jeu de jambes presque parfait, l'arrière de l'arme longue visant la jeune femme. Il allait encore se tourner pour lui donner un coup d'épée, en aurait-il seulement le temps ?

[Hrp : voilà, j'ai pris sur mon temps de sommeil mais osef, j'ai essayé d'avancer un peu et de prendre deux-trois directives sans pour autant dire ce que tu vas faire, donc tu peux bloquer, contre-attaquer, laisser, je te laisse la main en ce qu'il s'agit des résultats x) J'espère que ce n’est pas trop poussé, au besoin, j'édite.]

_________________
avatar
Sokka Ask
Informations
Nombre de messages : 69

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pacte de sang, Probité et Dévouement [PV Nina]

Message par Nina Wang le Ven 9 Sep 2011 - 19:20

L'Aquali semblait plutôt indécise face au Galeking. Il fallait dire que le titan de métal était assez impressionnant. Elle regardait tantôt les cornes grésillantes de Sidéron, tantôt le bassin d'eau fraîche où se tenait Eikallia. Elle avait visiblement envie de se jeter là-dedans, mais le Galeking ne la laisserait sans doute pas faire. En effet, il fit un pas dans la direction de Calypso, faisant trembler la terre autour de lui. En plissant ses yeux céruléens, il s'apprêta à décharger son attaque…quand il sentit qu'elle était comme attirée irrésistiblement vers un objet que le colosse de fer ne tarda pas à identifier. L'os d'Ulysse faisait office de paratonnerre au contact du sol, la capacité spéciale de l'Osselait permettant d'attirer les attaques électriques. En soufflant bruyamment dans son casque, la créature regarda le Pokémon lui aussi doté d'un couvre-chef un peu particulier et poussa un cri dans sa direction. Ulysse prit finalement son arme et la décolla du sol, provoquant une moue dépitée de la créature marine qui fit rire Sergei ; en effet, le major suivait l'affrontement de la fenêtre et avait compris ce qui venait de se produire. Décidément, Calypso était bizarre et surprenante, et sa propre Aquali semblait penser la même chose. Toujours était-il que la sirène venait de se mettre en mouvement, courant à toute vitesse vers son adversaire. Un peu étonné, le colosse se prépara à la réceptionner, mais elle sauta et commença à balancer de l'eau un peu partout. Cependant, pendant qu'elle était dans les airs, elle était faible et sans défense. En esquissant un sourire plein de dents d'acier pointues, Sidéron fit crépiter l'espace entre ses cornes et envoya le Tonnerre qui attendait Calypso depuis le début. Le fait de tournoyer comme elle le faisait atténua un peu le choc, mais ne lui permit pas de la repousser totalement. Pendant qu'elle chutait, le Galeking la rattrapa par la queue, la fit tourner plusieurs fois et l'envoya valser un peu plus loin sur son camarade osseux en pleine course vers la queue du Galeking, camarade osseux…

…qui avait déjà bien du mal à contrer les assauts répétés et précis de Kashi. Le rapace nocturne ne cessait de fondre en piqué sur l'Osselait, qui ne savait plus où donner de la tête et balançait son os de manière un peu aléatoire. Finalement, lassée, Kashi envoya une Extrasenseur qui le déstabilisa et l'apeura. Se posant non loin de là, la Noarfang attendit calmement que son ennemi improvisé dépose les armes (enfin, son os) ou tombe, terrassé par l'onde psychique. Au cas où, elle fit briller ses yeux d'une lueur rougeâtre, prête à l'achever d'un Choc Mental si le besoin se présentait.

Un peu plus loin, la Pharamp, de nouveau en pleine possession de ses moyens, se servit de Chargeur pour augmenter sa puissance électrique pure. Puis, elle courut elle aussi vers Jupiter, qui crépitait tout autant, et lui balança un Poing-Eclair avec sa patte gauche. De la droite, elle lui décocha un Poing de Feu alors qu'il était encore dans les airs, se jouant du courant qui parcourait le chien vert et jaune. Le pauvre Pokémon en prit plein la figure et resta sonné par terre, déjà vaincu. La différence de niveau était trop grande pour qu'il ait pu avoir la moindre chance. Satisfaite de sa démonstration de force, Irai ramena ses pattes vers elle, puis sauta joyeusement, contente de sa victoire. Un certain sadisme et son goût prononcé du combat taquinaient une joie de vivre assez déconcertante quand on venait d'assister au (court) duel. Et c'est plutôt mitigé et surpris que le major Wang décida de se rapprocher du lieu du combat géant qui faisait rage, son Voltali et son Aquali sur les talons.

Vers le centre du terrain, la Reine de Nina faisait face à la créature encapuchonnée de Sokka. Si le Stalgamin était plutôt timide et réservé, une fois lâché en plein combat et à l'abri des regards, il se révélait être un adversaire plein de surprises et de ressources. Mais la Lamantine de la guerrière ne comptait pas se laisser faire. Elle avait d'abord appartenu à Sifuru, la souveraine actuelle de Mizuhan, elle dont le nom signifiait "Zéro". Zéro, le chiffre de l'absolu et de l'infini, conférant à sa porteuse la maîtrise totale de l'eau et de ses dérivés, une maîtrise portée à un point de perfection que seuls les natifs du peuple de l'Eau pouvaient espérer atteindre un jour. Elle n'était donc pas exactement le Pokémon de n'importe qui et, même si elle appartenait maintenant à Nina, elle n'en restait pas moins l'alliée d'une humaine de sang royal qui travaillait dur pour atteindre ses objectifs et réaliser les rêves du major. C'est donc sans se départir de son calme habituel qu'elle s'entoura d'un Anneau Hydro avant d'envoyer un Vent Glacé qui se heurta à celui de son adversaire provisoire et attitré. Lorsque Boréas bondit vers elle pour la mordre de ses crocs givrés, elle fit voler des Éclats Glace dans sa direction pour lui griller la priorité et le ralentir un peu. Elle balança ensuite une Hydroqueue dans la face cachée sous la capuche avant d'enchaîner avec un Rayon Signal bien placé, tout cela sans bouger d'un centimètre dans son bassin. L'Aquali de Sergei regarda alors son maître, puis sa camarade blanche. Elle qui la pensait agile et rapide, elle découvrait un Pokémon aussi calme qu'à l'accoutumée, mais surtout précis et puissant. Elle avait suivi une formation de guerrière, mais elle apprenait toujours en regardant les autres créatures se battre, et c'était particulièrement vrai en ce qui concernait ceux de la fille de son maître.

Un grondement sourd, un bruit de sabot qui gratte le sol et deux regards qui se croisent, l'un toisant son adversaire de toute sa hauteur, l'autre étincelant de colère à l'idée de se sentir inférieur à quelqu'un d'autre que son alpha. Le loup noir attendait que le poney charge, ce qu'il ne tarda pas à faire. Alors que ce dernier galopait vers lui, Erebos se servit d'abord de Flair pour l'empêcher d'esquiver, puis, après avoir utilisé une Machination, il cracha une Puredpois nauséabonde qui obscurcit quelque peu le terrain autour des deux belligérants. La fumée, plus puissante que d'habitude, eut pour effet premier de faire tousser le Ponyta, et pour effet second de dissimuler le loup noir dans le brouillard violet. Ne laissant voir furtivement que la flèche qui constituait le bout de sa queue, le Démolosse attira son ennemi pour mieux le frapper sur le flanc grâce à une Feinte bien placée. Ne cherchant pas à savoir si Kirin pourrait se défendre ou pas, il lui attrapa violemment l'antérieur gauche et le mordit à l'aide de Mâchouille.

Le dernier combattant de Sokka, à savoir le vaillant et courageux Zigzaton, choisit de semer la zizanie parmi les rangs de l'Evolifamily de Nina en courant et en sautant partout. Pas spécialement doués, Miyana et son fils se percutèrent en voulant courir après leur proie, ce qui provoqua un immense soupir chez Genki juste derrière eux. Il envoya un message mental à Kokujin', qui barra la route à Zagan au moment où il pensait s'échapper. Le Regard Noir du Noctali le pétrifia tandis qu'un Choc Mental le soulevait de terre et l'envoyait sur le sol en lui faisant voir trente-six Funécire. Le petit Pyroli lui cracha une Flammèche dessus pour lui roussir quelques poils piquants, et Miyana finit avec un Tranch'Herbe. C'était du travail d'équipe ET de famille, sauf pour Kokujin' qui, une fois sa besogne achevée, fit plusieurs pas en arrière pour se mettre à l'écart, non sans jeter un coup d'œil jaloux à son homologue solaire. Le préféré de Nina, dans son esprit. C'était énervant. Il sentait une complicité qu'il n'aurait jamais entre eux et se voyait exclu de ce duo-là. Il était heureux avec Nina, mais il enviait le Mentali au point de lui en vouloir d'avoir été là en premier. Lui, il n'avait pas son passé, sa première dresseuse ne s'était pas jetée d'une falaise pour en finir, alors qu'est-ce qu'il faisait à la première place dans le cœur de la guerrière ? Évidemment, sa rancœur était injustifiée et ignorait tout ce qui concernait la vie du Pokémon Soleil avant sa rencontre avec Nina. Mais pour l'heure, il s'en moquait pas mal, et ses rubis fixaient les yeux en amande de Genki. Genki, qui avait une famille. Contrairement à lui, du moins le croyait-il.

Battle

Enfin, au centre du champ de bataille, les deux humains se livraient une bataille acharnée, bien qu'amicale. Le coup de la dague gauche de Nina fut paré par la lame noire de Sokka tandis que ce dernier tentait d'ouvrir la défense de la jeune fille avec la lance dans sa main droite. Rapidement, Nina repoussa la première parade en exerçant une pression de sa dague qui fit légèrement reculer Sokka, puis surprit son adversaire avec sa maîtrise des lames. En effet, dès que la lance du jeune homme entra en contact avec la seconde dague de la guerrière de l'Eau, celle-ci changea la forme de la lame, qui se tordit en zigzaguant pour s'enrouler autour de l'arme d'hast et l'emprisonner dans un étau de métal. Sokka tourna sur lui-même, comme il le désirait, mais fut emporté par sa propre force, d'une part, et par celle de Nina, en second lieu, et elle n'en manquait pas. Elle avait beau être une femme, elle avait appris à retourner la puissance de l'adversaire contre lui pour compenser un corps moins solide dans ce milieu viril qu'était l'armée. Au moment où l'obligé de Nina tentait de donner un second coup, il reçut un jet d'eau en pleine figure et trébucha sans aucune raison apparente…avant de comprendre que c'était Nina la responsable, avec un fouet de sang fin et mince. Mêlée à la maîtrise de l'eau, la domination du liquide vital pouvait donner des choses plutôt étonnantes…et dangereuses, autant pour l'ennemi que pour le lanceur. Il fallait manier cet élément avec précaution.

D'un bon en arrière, Nina s'éloigna subitement de son adversaire, puis repassa à l'attaque après avoir fusionné ses deux armes en une seule par le manche, créant ainsi une lance à deux lames coupantes et tranchantes. La guerrière fit tournoyer son arme rapidement avant de sauter vers Sokka et de lui asséner un coup puissant boosté par d'énormes jets d'eau tournant autour. Simultanément, deux piques de sang jaillirent du doigt tailladé de Nina pour fuser vers les côtes du jeune homme. Elle attaquait vite, fort, sur tous les fronts et avec toutes les armes à sa disposition…toutes ? Presque… Sokka sentit un froid immense l'envahir au niveau des pieds . Il était tout bonnement vissé au sol par deux étaux de glace… L'assaut fut rapide et efficace, mais en partie contré, du moins au niveau des armes de métal. Une fois son attaque multiple menée à bien, la guerrière de l'Eau s'interrompit un instant.


How weak I was

« J'étais faible à l'époque. Je ne cessais de pleurer dès qu'un adulte me regardait. J'ai passé mon enfance à me demander ce que j'avais fait pour mériter d'être traitée ainsi par ceux qui m'avaient enlevée. Ils ne voulaient ou ne pouvaient pas me vendre. Et je n'arrêtais pas de me morfondre. Alors, j'ai enfermé mon cœur de pleureuse dans une armure et je suis entrée dans l'armée. C'était le souhait d'Otoosama. Mais ça me convenait parfaitement. Mon armure qui n'était que mentale s'est matérialisée pour devenir un mur qui me séparait des autres et du reste du monde. Mais elle m'empêchait de voir ce qui était important. Combien les gens étaient chaleureux et vivants malgré la guerre et les tensions. Il m'a fallu tout ce temps pour le réaliser. Mais c'est fait, maintenant, alors… »

La tenue de Nina se fit plus fine, plus légère, en apparence moins adaptée au combat, mais révélant la vraie forme du corps de la guerrière. Finement musclé, avec des formes correctes, mais taillé pour la guerre. Pourtant, elle dégageait une chaleur qu'elle sait désormais commune à la quasi totalité des êtres humains. En particulier, elle avait cette "aura" qui entourait les habitants du pays de la Glace, celle qui prouvait que sous l'armure gelée des militaires et des civils de la nation guerrière par excellence, il y avait un être humain normal, comme les autres, prêt à aider, et faisant malgré tout partie d'un grand ensemble.

Nina s'avança vers Sokka après avoir refermé sa plaie et tendit sa main à son obligé avec un sourire chaleureux.


« …bienvenue chez les Wang, Sokka Ask. »

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3940

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pacte de sang, Probité et Dévouement [PV Nina]

Message par Sokka Ask le Dim 11 Sep 2011 - 20:29


Décidément, Sokka c'était fait de belles illusions. Il ne se pensait pas forcément fort mais il ne se croyait pas aussi mauvais que cela. Enfin, il ne devait pas être mauvais, c'est plutôt la différence de niveau qui la séparait avec la jeune fille. Elle était énorme. Il ne pourrait peut-être jamais l'égaler. Elle l'avait rétamé si rapidement qu'il n'avait pas eu le temps de dire ouf. Ne parlons pas de ses petits compagnons qui, quand bien même avait donné un peu de fil à retordre, c'était tous fait battre assez facilement.
Ce n'est pas possible à qu'elle point il se sentait soudainement si petit dans ce monde si vaste. Il ne se vantait pas souvent, mais il pensait pourtant pouvoir survivre en toutes situations, ce qui ne serait certainement pas le cas. Elle aurait pu le tuer si elle l'avait voulu. Il devait s'améliorer, il devait passer les grades au sein de l'armée.
Elle lui parla d'elle alors qu'il se trouvait toujours affaler sur le sol. Elle lui tendit la main, lui souhaitant la bienvenue dans la famille Wang, qu'il prit et serra. Il l'attrapa et se releva avec son aide. Il sourit à son tour et laissa apparaitre un visage un peu nigaud.

— Je ne sais pas quoi dire... ce que je sais c'est que si je m’entraine avec toi tous les jours et ceux durant un bon moment, je pourrais m'améliorer. Je n'ai peut-être aucune maitrise élémentaire mais je veux m'améliorer aux armes. J'aimerais bien contrôler l'eau comme ma sœur c'est si bien le faire mais il semble que je n'ai pas ce genre de pouvoir qui circule en moi. Alors...

Nina Wang ! Moi ! Sokka Ask ! Je vous jure fidélité et je vous suis dévoué jusqu'à la mort. Ma lame et mon sang sont tout sous vos ordres !


Il tendit le bras gauche qui tenait la lance afin de la diriger vers le sol. Sa main droite se leva, tenant son épée au métal noir. Il posa la garde sur son front et faisait ainsi le serment de protéger et d'aider la jeune fille ci-présente, peu importait la situation.
Les jours défilèrent à Fla'or, jours qui devinrent rapidement des semaines. Des semaines ou l'entrechoque de l'acier contre l'acier se firent entendre. Le métal rutilait comme jamais chez les Wang. Les cris de Pokémon se faisaient aussi entendre. Soit les créatures s'affrontaient l’une en face de l'autre, soit elles se disputaient une compétition, qu'elle soit de vitesse, de force ou de précision. Les Pokémon de Sokka s’entrainaient sans cesse, comme lui. Chacun suait sang et eau et voyait petit à petit sa mentalité changé. Parfois les deux humains se combattaient et leurs compagnons faisaient de même, et d'autre fois, chacun se charger d'effectuer l’entrainement sur différent épouvantail, piste de course, zone d'apprentissages.

Kirin avait laissé Sokka monter sur elle, encore mieux encore, elle le poussait parfois pour qu'il la chevauche. Elle se faisait à l'idée qu'elle ne pouvait pas se morfondre avec le passé et tout ne tombait pas tout chaud dans le bec : on doit se battre pour le moindre morceau de pain. Elle devait laisser son humain monter sur son dos, il aurait besoin d'elle par la suite, il aurait besoin d'avoir une monture et elle était la seule capable de le devenir.

Boréas restait timide mais montré plus de détermination et de force. Il révélait des secrets qu'il cachait plutôt bien. Il s'entraine d'ailleurs très souvent à donner de violent coup de tête contre un mannequin de bois et de sac en toile remplie de paille. Il n'hésiter pas à développer ses capacités, essayant de donner des variantes à ses multiples attaques. Il était vraiment plein de ressources.

Ulysse gardé cette attitude de défi envers les plus gros et grand mais il se modéra et appris la patience, une chose essentielle à son bien être. D'ailleurs, dès que l'occasion se présentait, il copiait Sokka. Ce dernier travaillait parfois seul à ses coups, ses esquives, ses estocades et ses techniques. Le saurien le copiait, se servant de son os comme la lame d'une épée. Il le maîtrisa de mieux en mieux d'ailleurs, devenant moins lourd à force de gagner en puissance.

Zagan n'avait pas perdu son habitude de courir en zigzag, mais au lieu de se maintenir simplement à cela, il cherchait à éviter les obstacles, augmentait sa perception des choses et foncer droit sur des cibles suffisamment légère pour qu'il puisse les frapper. Il était encore jeune et en plein développement mais il avait un avenir prometteur.

Jupiter courait toujours plus vite, on ne voyait qu'une boule verte et jaune traversait la zone d’entrainement. Il apprenait notamment à tourner. Car oui, l'un de ses gros soucis est de changer de direction très rapidement. Sa vitesse lui permet de voir le monde agir plus rapidement et de voir les choses venir mais il doit encore apprendre à changer de trajectoire et à diminuer sa vitesse pour cela, sans pour autant trop ralentir.

Calypso était celle dont les résultats était les plus variables. Il y avait des jours ou elle faisait de très bonnes choses et un bon rendement physique alors que le lendemain elle peut tout rater et même gêner les autres. Elle à appris à apprécier l'eau et surtout à nager. Enfin, c'est un bien grand mot, flotter serait le mot juste. Elle ne s’excite plus de panique quand elle se trouve dans une mare ou elle n'a pas pied. Elle doit maintenant apprendre à véritablement nager et non pas à simplement rester à la surface. L'une de ses particularités et que son corps peut devenir translucide dans l'eau, si elle n'est pas capables d'utiliser l'une de ses plus importantes capacités, elle aura du mal à s'en sortir.

Sokka s’entrainait durement face à Nina, elle ne le laissait pas souffler une seconde. Il avait eu beaucoup de mal à suivre le rythme au début. Son corps lui imposait une douleur constante. Ses muscles souffraient.
Puis, avec l'habitude, cette souffrance devint comme une parente, une bonne amie, il devenait plus endurant, il arrivait à la suivre, il pouvait supporter plus de souffrances physique. Son corps devenait plus fort, plus habile, plus équilibré. Il gagnait en assurance et apprenait beaucoup auprès de celle qu'il aurait normalement dû protéger.

Ce fut bientôt l'heure des séparations. Nina devait repartir et il en était de même pour le jeune homme. Il devait passer ses grades. Il devait prouver sa valeur. Il allait aussi découvrir encore un peu plus de monde afin d'avoir une bonne connaissance sur les continents. Car oui ! Les entrainements n’étaient pas tous physiques. Sokka, bien qu'il ne soit pas un idiot fini, avait du réviser ses classiques et lire quelques livres, apprendre certaines choses intellectuelles. Il n'était pas du tout mauvais pour les mathématiques et pour la physique, en fait, il était très bon en marchandage et dans ce genre de pratique on y retrouve les matières logiques et l'éloquence. Il retint très rapidement la carte du monde dans son ensemble. Ça, il savait qu'il en avait besoin. Bien qu'il ne soit pas un érudit, il avait tout de même amélioré son quotient intellectuel ou tout du moins sa culture générale. Pour le travail du cuir, de la fourrure, la cuisine, la forge et la création d'arme, j'en passe et des meilleures, il n'avait pas besoin de l'apprendre. Ce genre de chose pratique, il l'avait appris durant l'enfance. En fait, il avait fait l'inverse d'un enfant normalement éduqué. Et encore, il sait faire des choses qui ne sont pas donnés à tous.
Enfin ! Il était temps ! Notre compère allait devoir prouver sa valeur et il était temps de laisser la patronne continuer sa route, ils se recroiseraient, ça c'était sûr, mais il aurait bien grandis d'ici là. En attendant, il était temps de s'en aller.

[Topic clos]

_________________
avatar
Sokka Ask
Informations
Nombre de messages : 69

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Pacte de sang, Probité et Dévouement [PV Nina]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum