[ Clos ] J'ai vu de la lumière... (Pv Molly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] J'ai vu de la lumière... (Pv Molly)

Message par Anthere Osarian le Lun 18 Juil 2011 - 22:45

Cela faisait maintenant plusieurs jours qu’Anthère avait quitté Fla’Or. La visite du Palais des Glaces l’avait enchantée et elle s’était promit de visiter tous les monuments d’Erasia sans en omettre un seul, en espérant qu’ils soient aussi magnifique que ce qu’elle avait déjà vu. Mais il avait été temps de dire au revoir a ses étranges compagnes de voyage et de reprendre sa propre route. Anthère n’avait pas oublié que dans quelques jours se tenait à la frontière de Mizuhan et Terros, un jumping auquel elle s’était inscrite. La compétition équestre lui manquait et en prévision de cela, elle avait donc entrainé son poney sur les barres. De simples cavaletti* d’abord, puis sur des petites croix*, des verticaux et lorsqu’elle s’était rendu compte que ça ne devait pas être la première fois que sautait Ourasi, entre autre parce qu’il savait prendre correctement ses foulées sans retaper* et bien plier ses antérieurs, la jeune cavalière avait alors décidé de corser un peu les choses. Elle lui avait alors présenter des doubles* et des oxers* et n’avait pas hésité non plus sur le saut-de-puce*. Une joie sans borne ‘avait envahit… Son poney savait sauter. Pas seulement « juste passer une barre » mais réellement sauter. Prenant alors son Likorne* et une selle qu’elle avait fait confectionner sur mesure et entamant les économies qu’elle avait faites depuis bon nombre d’année, Anthère avait alors commencé à entraîner son cheval pour le concours de saut. Pour elle, pas de problème, mais il fallait surtout remettre le poney en forme et surtout, découvrir de quel cheval de compétition elle avait peut-être hérité… Avec étonnement, elle avait constaté qu’Ourasi était très franc sur les barres et semblait connaître son métier. Car il en avait, c’était certain, elle en était sûre, elle le sentait… Trois semaines plus tard, Anthère et Ourasi déjà sur les lieux du concours depuis quelques jours, s’échauffaient dans le paddock. Les concurrents étaient nombreux, mais ils ne semblaient pour la plupart que de cavaliers de club, comme on pourrait dire, pas forcément du haut niveau comme elle. A voir.

L’attente était surtout longue pour ceux qui passaient au milieu ou en dernier, Anthère passait en seconde, derrière une blonde d’environ son âge, qui apparemment venait de Flamen. Certes, elle avait l’air d’avoir un plus petit niveau qu’elle en matière de saut et son poney n’avait pas l’air très à l’aise dans le manège… Mais ils avaient aussi l’air d’avoir une grande complicité et ça… Il ne suffisait parfois que de ça pour remporter une victoire. Anthère était une cavalière de compétition et visiblement, son cheval aussi… mais il ne se connaissait pas depuis des années et cela, ça comptait. Toujours était-il qu’elle devrait faire avec ! ET c’est ainsi qu’Anthère dut, comme les autres, faire sa reconnaissance de parcours* puis retrouver son cheval. Elle le faisait marcher, rênes longues, tout en se concentrant sur son parcours. Il ne fallait rien oublier, tout calculer, ne rien laisser... où ce serait l’erreur. Elle entendit dehors les applaudissements et sut que la blonde avait terminé son parcours. On l’appela alors et elle arriva au petit trot dans la carrière. Concentrée elle amena son cheval près des juges et les salua. Ourasi eut du mal à se tenir tranquille près de la tribune, nerveux.

La cloche retentit et Anthère lui fit prendre le petit galop. Le premier obstacle était un vertical, les oreilles pointées, le poney semblait se calmer et surtout commençait à prendre la main. Retrouvait-il des marques qu’il avait jadis connu ? Anthère n’en savait rien, mais préférait ne pas trop le laisser faire. Le second obstacle arriva vite, en face sur une légère courbe à gauche, jusque là rien d’extra ordinaire et Anthère n’eut aucun mal à l’emmener perpendiculairement à la barre et au milieu, le troisième, sur la même idée, suivait une courbe à main gauche, créant avec la ligne de départ, un demi-cercle. Le poney passa sans difficulté, ainsi que le quatre qui déviait légèrement sur une courbe à droite. La cavalière demanda avant réception* même du saut, un changement de pied* troublé, le poney trébucha et galopa à faux* quelques foulées avant de se réequilibrer de lui-même. Ils tournaient à droite sur une courbe assez serrée et devant eux se présentait le cinquième obstacle. Ce que l’on nommait un combiné, constitué de trois verticaux disposé les uns derrière les autres à deux ou trois foulées maximum. Ourasi savait ce qu’il avait à faire et Anthère tout autant, le couple passa le premier obstacle en cadence, Anthère redressa son poney à l’issu du premier saut, puis du second et enfin du troisième. Une fois de plus, le poney trébucha, Anthère ayant trop chargé ses épaules en ne se redressant pas elle-même assez vite dans sa selle. Heureusement, le suivant, un oxer, se trouvait après une ligne courbe assez longue et peu inclinée, qu’ils purent passer sans trop de difficulté. Qui hélas, arrivaient. D’un geste souple mais affirmé, Anthère fit tourner sèchement son poney, elle avait l’idée de saisir l’option et tourna à gauche très serré. Malheureusement, elle arriva trop à droite de la barre et toucha le chandelier* du genou. Et la réaction du public lui confirma qu’elle vanit de faire une faute, faisant tomber la barre au sol, lui coutant donc quatre points de pénalités. Anthère serra les dents et rééquilibra son poney sans s’occuper de son genou, toujours en courbe devant eux, il fallait tourner court pour arriver au huitième obstacle, qui en plus avec l’option, ne lui permettait pas d’arriver dans un bon angle, mais lui faisait gagner du temps. Le combiné, fait de deux obstacles passa un peu juste, Anthère et son poney ayant dévié sur la droite. Ils passèrent pourtant et firent un grand demi cercle à gauche, changeant une fois de plus de sens. Anthère fit changer de pied à son cheval avant de le faire galoper franchement. Il passa comme une flèche le numéro neuf, le dix puis le onze, déclenchant une réaction de surprise dans le public en le faisant ensuite tourner très court à gauche et l’amenant devant le douzième et dernier obstacle. Un  tournant si court que le public s’attendit à un refus… Qui n’arriva pas, car si Ourasi n’avait pas eu le temps de voir cet obstacle, sa confiance en sa cavalière et la position de son corps sur le dos lui fit clairement comprendre qu’il devait sauter. ET il sauta, chargeant dès réception en ligne droite, comme on le lui demandait, afin de franchir plus vite la ligne d’arrivée.

Il y eut une ovation, malgré son erreur et laissant son poney reprendre un trot tranquille puis marcher au pas, salua juges et public avant de sortir de la carrière. Après quoi elle put s’occuper de son poney et le féliciter encore. La journée fut longue, car il fallait attendre le tour de chacun. Tout comme elle, beaucoup avait eu un problème avec l’option et certains firent plus de faute sur le triple ou encore le onze. Puis vint enfin l remise des prix. Chacun attendait avec angoisse, jusqu’à ce que les cris de joie retentirent. Elle était troisième. Un podium, ce n’était franchement pas mal quand on ne connaissait pas si bien que ça sa monture ! Une fille aux cheveux courts et châtains était seconde avec un poney à l’air particulièrement têtu et la blonde qu’Anthère avait vue plus tôt était première. Et comme il était de coutume, les cavaliers se virent offrir un flot aux couleurs de la ville, leur numéro de podium et effectuèrent sur la piste de la carrière un galop d’honneur. Et puis il avait fallut remballer leurs affaires et partir. Pour ménager son poney, Anthère l’avait laissé dans sa pokéball et était repartie à pied en compagnie de son Evoli. Ce beau concours c’était passé il y avait de cela plusieurs jours et à présent, la jeune fille était de nouveau montée sur Ourasi, avait passé la frontière depuis des jours et se retrouva en face d’un immense donjon. Elle rappela le poney et permit à son Tylton de sortir. Devant elle s’élevait, le Donjon de Celosia. Elle était contente d'enfin pouvoir le visiter, surtout après tout ce cirque divin-draconique qui l'avait fait cavaler dans les plaines de Terros.
- - - - - - - - - - - -
*Cavaletti : Barres au sol posées les unes après les autres Photographie de cavaletti
*Croix : Photographie d'une croix, également appelé croisillon
*Retaper : Cheval qui refait une petite foulée juste au devant de l’obstacle
*Double : Deux obstacles situés tout juste l'un derrière l'autre
*Oxer : Photographie d'un oxer
*Saut-de-Puce : Deux ou trois obstacles situés tout juste les uns derrière les atres, mais qui contrairement aux combinés double ou triple, ne permette qu'une seule foulée de galop entre chaque barre.
*Likorne : Harnachement sans mors (mais pouvant en comporter un, amovible) Photographie d'un Likorne
*Reconnaissance de parcours : avant la compétition, les cavaliers découvrent le parcours dans la carrière
*Réception (saut) : « atérissage » Photographie de la réception d'un obstacle
*Changement de pied : Le cheval change de pied au galop pour s’équilibrer, son antérieur intérieur doit avancer plus que l’autre pour galoper «  a juste »
*Galop à faux : cheval qui ne galope pas sur le bon pied selon la main (le sens) où il galope (main droite, la main droite du cavalier est vers l’intérieur du manège, l’antérieur droit du cheval doit donc s’avancer plus que le gauche)
*Chandelier : les « piquets » qui soutiennent les barres d’obstacles en bois, métal ou plastique. Photographie de chandeliers en bois

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 978

Fiche de personnage
Points: 95
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] J'ai vu de la lumière... (Pv Molly)

Message par Molly Hale le Mar 6 Déc 2011 - 18:16

[Je précise que Molly a les mains entravées par des chaînes, enroulées à la façon de menottes autour de ses poignets, et qu'elle a soudées au milieu avec son pouvoir élémental. Elle n'a aucune intention de les retirer. Je posterai ce HRP en début de topic aussi longtemps que les mouvements de Molly seront entravés.]

Après les perturbations temporelles lors de son séjour à Fla’Or, la dompteuse s’était mis en tête de partir explorer de nouvelles contrées, non seulement pour en apprendre davantage sur à peu près tout, mais aussi pour approfondir la connaissance qu’elle avait d’elle-même. Alternant entre ses propres jambes et celles de sa monture, elle parvint au bout d’un voyage plutôt long au donjon de Celosia. Elle avait entendu dire que c’était la demeure occasionnelle de l’oiseau de foudre, Electhor, et elle aimait beaucoup l’idée de le rencontrer. Oh, bien sûr, elle était déjà liée avec Entei depuis son enfance, et elle avait envie, d’ailleurs, de retourner le voir. Mais pour l’heure, elle préférait se dire qu’elle allait visiter un endroit inconnu et sans aucun doute rempli de mystères que la fille des Hale brûlait de découvrir.

Ce fut sur le dos de Tamekyn qu’elle eut la vision de l’imposant temple au bord du lac de Terros. Un sentiment de respect et d’admiration profonds envahit la jeune femme, qui fit stopper son Ponyta pour mieux apprécier le spectacle. Même son Pokémon restait silencieux, ne laissant échapper, pour seul son, que celui de l’air qu’il inspirait et expirait par les naseaux. Après un long moment, Molly se décida à approcher davantage, enjoignant Tamekyn, d’une pression des jambes, à reprendre sa marche. C’est alors seulement qu’elle aperçut une silhouette près de là qui, comme elle, semblait regarder l’édifice avec une sorte de recueillement – mais peut-être que Molly se faisait des idées, ayant tendance à attribuer à tous sa passion pour les vieux monuments et les ruines. Le duo s’approcha donc de l’inconnue, la dompteuse étant disposée à discuter avec elle. Il fallait dire qu’avoir voyagé avec ses Pokémon, même si certains d’entre eux pouvaient prendre forme humaine, l’avait encouragée à renouer avec la civilisation, chose qu’elle avait déjà commencé à faire lors de sa rencontre avec Hugo et Sokka à Mizuhan. Dès qu’elle se mit à parler, une sorte « d’aura de bonne humeur » émana d’elle, comme avant les deux drames qui avaient bouleversé sa vie.


« Bonjour… Magnifique, n’est-ce pas ? Je suis sûre qu’il y a des choses merveilleuses cachées dans ce donjon, des choses qui ne demandent qu’à être vues… »

La fille d’Alpha descendit lentement de cheval, prenant garde à ne pas blesser son compagnon avec les chaînes autour de ses poignets. Tamekyn lui donna un léger coup de tête sur l’épaule pour jouer, et la jeune femme rigola doucement, ses yeux bleus prenant une légère teinte « enflammée ».

« Tamekyn, s’il te plaît, sois sage, tu veux ? Allez. Oh, et je m’appelle Molly. Voilà Tamekyn, ma monture...et l’un de mes amis. Enchantée. »

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 433

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] J'ai vu de la lumière... (Pv Molly)

Message par Anthere Osarian le Lun 30 Jan 2012 - 16:01

Anthère n’était rien d’autre qu’une touriste… Contrairement aux apparences, elle n’était ni une aventurière, ni un dresseur courant après les badges, bien qu’un peu d’action et de compétition lui faisaient toujours plaisir, elle était après tout une sportive accomplie et rester assise à ne rien faire n’était pas pour elle. Tout le contraire de son père en somme. Mais elle n’était pas mécontente, même si elle avait eu quelques déboires dont certains dangereux, elle avait malheureusement appris que certaines personnes en dépit des apparence ou d’elle-même pouvaient se révéler de mauvaise compagnie. Elle en avait un souvenir en particulier qu’elle préférait oublier. Ou mettre de côté un certain temps. La jeune fille souffla et regarda la haute tour. Sur un dépliant corné qu’elle sortit de sa poche, elle tourna les pages jusqu’à voir le dessin d’une grande tour.

« Le Donjon de Celosia. » Lut-elle à haute voix. « Immense tour mystérieuse abritant l’oiseau légendaire Electhor dont la venue déclanche des tempêtes d’orages.
Le temps est clair, alors je suppose qu’il n’est pas là, j’ai eu ma dose de tempête ces derniers temps. On y va ? »


Elle s’était adressée, nonchalamment à ses pokémons, ils avaient écouté attentivement et ne semblaient pas très au fait. Mais ce n’était pas bien grave, même s’ils aimaient rencontrer certains de leurs congénères, eux aussi avaient eu assez d’aventure pour un temps. Rencontrer des pokémons légendaires n’avait rien de très extraordinaire pour Anthère, elle connaissait leur existence, mais ne ressentait pas le besoin compulsif de les rencontrer ou de vouloir se lier d’amitié avec. Elle préférait la simplicité. C’était d’ailleurs là bien un mot qui la résumait, Anthère était une jeune fille simple, préférant la vie de la campagne et la vie paisible qu’elle offrait. Après tout, rencontrer tel ou tel pokémon ou personne légendaire ou connue ne changerait pas sa vie dans la mesure où ils ne la partagerait sans doute pas avec elle, il n’y avait donc vraiment pas de quoi renverser une charrette, mais elle n’était pas dédaigneuse cependant.

Les alentours avaient également de quoi charmer, outre les hautes tours aux gravures anciennes, les grandes plaines s’étendaient à perte de vue avec pour seul obstacle visible les grandes chutes d’eau qui finissaient leur course dans le Lac Seian, qui ferait un peu plus tard, un parfait endroit pour pique-niquer et prendre un peu de repos. Mais pour l’heure, c’est à la tour qu’elle en avait. Repliant la brochure pour la fourrer dans une poche, elle s’apprêtait à entrer quand on l’en empêcha. Se retournant donc, Anthère eut alors une étrange vision qui lui coupa la parole avant même qu’elle ne songe à dire quoique ce fût. Elle avait en face d’elle une femme, à n’en pas douter, mais vêtue étrangement, ce n’était pourtant pas ses vêtements qui choquaient d’abord, mais plutôt les chaînes qui encerclaient ses poignets. Elle avait l’air d’une forçât. Anthère apprenait à se méfier, même si elle était encore trop confiante, cette espèce de débraillée qui arrivait avec son cheval à l’air aussi étrange qu’elle…

*Peut-être l’a-t-elle volé en s’enfuyant d’un bagne ou bien… Mais non, elle n’a pas de marque de brûlure, il l’aurait brûlé si ça avait été le cas. A moins qu’il ne soit trop bien dressé ou qu’il ait lui-même des raisons de s’enfuir.* se disait-elle, inspectant le poney qui n’avait pas l’apparence d’une pauvre créature. Elle n’arrivait pas à se décider. La femme ne lui inspirait ni confiance, ni méfiance. En revanche la réaction de son poney à elle ne s’était pas faite attendre : il avait immédiatement plaqué ses oreilles sur son crâne, mais ce n’était chez lui pas un signe révélateur et Anthère se contenta de poser une main sur son encolure pour le calmer. Sous sa peau, l’encolure musculeuse du poney tressaillit.

« Bonjour, dit-elle d’un ton égal toutefois cordial, paraît-il… Vous venez le visiter ? Moi c’est Anthère, et Ourasi, Persik, Akasie et Quidam. » Dit-elle, désignant tour à tour le Ponyta, le Tylton, l’Evoli et le Nidoran à l’aspect particulièrement revêche.

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 978

Fiche de personnage
Points: 95
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] J'ai vu de la lumière... (Pv Molly)

Message par Molly Hale le Lun 16 Avr 2012 - 17:04

« Je fais peur (ou du moins, j’inspire une certaine méfiance) au Pokémon aux flammes rouges ». Voilà la première réflexion que Molly se fit à son sujet en voyant le Ponyta de l’inconnue plaquer ses oreilles sur son crâne. Mais après tout, c’était une réaction tout à fait normale : une jeune femme juchée sur un poney arborant des flammes bleues et qui portait des chaînes en guise de bracelet, ce n’était pas exactement ce qu’on pouvait appeler une fashion-victim… Bah, rien de grave. La jeune noble avait l’habitude qu’on la regarde bizarrement, pour diverses raisons. Elle n’allait pas faire cas d’une méfiance justifiée. Après avoir écouté et tenté d’enregistrer le nom de tous les amis d’Anthère, la Flamenoise sourit à son interlocutrice.

« Anthère ? Joli prénom, il me fait penser aux fleurs, avec raison j’espère. Je suis ici pour visiter, en effet, parce que j’aime ces bâtiments anciens, cette atmosphère de mystère et d’inconnu, ce frisson qui nous parcourt au détour d’un virage et la sensation de fouler un espace autrefois habité et animé… »

Molly laissa perdre la fin de sa phrase, s’évadant déjà dans un dédale onirique au moins aussi vaste que toutes les possibilités offertes par les civilisations du passé. Après quelques instants de silence, elle revint peu à peu à elle et, une nouvelle fois, sourit à Anthère, quelque peu gênée.

« Oh, désolée, je me suis encore envolée je ne sais où… Bref ! Si vous êtes devant ce donjon, c’est sans doute pour y entrer ensuite, non ? En tout cas, moi, j’y vais. »

Un regard échangé avec Tamekyn, un léger hochement de tête des deux compères, et voilà la fille d’Alpha tournée vers l’entrée d’un air résolu, prête à s’aventurer dans les profondeurs de Célosia. Elle serait partie sur-le-champ si elle n’avait pas aperçu du coin de l’œil une silhouette s’avancer paisiblement en longeant le lac Seian. Une forme sauvage et sombre, qui se révéla être la Grahyena qui faisait route avec elle, de près ou de loin, selon son humeur. La louve commença par s’approcher, dévisagea un à un les Pokémon d’Anthère, planta son regard carmin et doré dans les émeraudes de la Mizuhanienne et rejoignit finalement sa « maîtresse » sans émettre le moindre son. Difficile de savoir ce que pouvait bien penser la créature, dont l’aspect s’améliorait de jour en jour, la présence de Molly effaçant peu à peu les traces de la maltraitance dont elle avait été victime après la guerre qui avait anéanti sa meute. L’humaine effleura le crâne de la louve du bout des doigts, se retourna vers Anthère et lui lança, sur un ton qui pouvait sembler neutre, mais dissimulait mal, en quelque sorte, des excuses :

« Je l’ai appelée Hecate. Elle a l’air d’apprécier ma compagnie et me suit depuis un bon moment déjà. Je l’ai rencontrée à Mizuhan, et elle est un peu… Enfin, les relations ne sont pas vraiment son fort. Mais ce n’est pas une mauvaise bête. »

Elle espérait que ses explications convaincraient Anthère de l’absence de dangerosité de la Grahyena, malgré son comportement étrange envers tout autre personne que l’entourage immédiat de Molly. Celle-ci fit un signe de la main en direction du majestueux donjon, pensant enjoindre sa cadette à venir avec elle, puis pénétra dans la forteresse, à la lueur des flammes dansantes de son Pokémon, faisant grincer la lourde porte en la poussant avec respect.
Une sensation de fraîcheur et de solennité envahit la fille des Hale une fois ses yeux accoutumés à la pénombre. En effet, sur les murs, des hiéroglyphes, en alphabet Zarbi, couvraient la paroi à perte de vue. Un peu plus loin, des torches alignées à l’infini permettaient de lire les inscriptions partout où elles s’étalaient, hormis à l’entrée de l’édifice. Peut-être une question de commodité, ou de sécurité, Molly n’en savait rien. Sans mot dire, elle laissa sortir Elemento de sa Ball dans un flash lumineux et le laissa découvrir les lieux. En le regardant léviter çà et là, comme s’il avait toujours vécu entre ces murs, elle murmura, plus pour elle-même que pour son éventuelle camarade d’exploration :


« Et dire que ça fait si longtemps que je ne suis pas rentrée… J’espère que Papa a déjà vu cet endroit… Si ce n’est pas le cas, il faudra que je l’y emmène… »

Elle ignorait si Anthère l’avait entendue, ou même si elle l’avait seulement suivie. La découverte de ces lieux lui rappelait sa drôle d’expérience avec Allen dans les ruines du désert, et surtout, les journées entières passées dans celles, familières et adorées, d’Alpha. Elle voulait dédier sa vie à la recherche de tous les mystères qu’Erasia renfermait. Comment avait-elle pu oublier cela en s’oubliant elle-même ? La mort d’Adéaric l’avait tant peinée qu’elle aurait voulu partir avec lui. Mais… Et s’il n’était jamais parti ? Et si, en réalité, il la suivait encore partout où elle allait ? S’il était, en ce moment même, quelque part dans ce donjon, errant doucement et découvrant avec elle ce pour quoi elle vivait toujours, à savoir la recherche ? Peu à peu gagnée par cette idée rassurante (après tout, c’était un moyen comme un autre d’atténuer sa douleur et de continuer à avancer), Molly posa ses mains liées sur la paroi à sa gauche, plaqua son front contre elle un instant, inspira un grand coup, puis s’éloigna du mur pour ne pas en altérer les inscriptions.
Une exploration pleine de promesses en perspective.


_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 433

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] J'ai vu de la lumière... (Pv Molly)

Message par Anthere Osarian le Lun 23 Avr 2012 - 13:26

En vérité, Molly ne faisait pas peur au poney, mais ce n’était pas un être sociable, ou du moins ne l’était plus, et ce n’était pas spécialement avec la Flamenoise. Tout humain qui n’était pas Anthère avait droit à ses oreilles couchées et à sa face grimaçante de menaces et Anthère comme ses pokémons ne faisaient pas grand cas des « shiney » comme on les appelait. Ils avaient une couleur différente oui et alors ? Il n’y avait après tout chez les humains aucun qui ne se ressemblaient, et les animaux plus adaptés à leur environnement qu’eux portaient tous les mêmes couleurs et marques destinée à les cacher. Même si la question pouvait être intéressante, encore qu’Anthère ne s’y intéressait pas vraiment, il n’y avait rien de si extraordinaire dans le fond. Ce n’était donc pas l’autre Ponyta qui choquait le plus la petite équipe de Mizuhan, en revanche, les chaînes oui. Mais à bien y réfléchir, Anthère avec son optimisme débordant et sa naïveté ne pouvait-elle pas non plus attirer la méfiance ? Quel monde ! Anthère n’avait pas envie de se méfier de tout, elle pouvait se montrer un peu prudente et rester attentive, mais être sur ses gardes envers et contre tout était fatiguant et surtout, ce n’était pas tellement dans sa nature. L’adage le disait lui-même, ‘chassez le naturel et il revient au galop’. Et c’était celui qui caractérisait le mieux Anthère. Sans compter que parfois, les gens avaient de bonnes raisons de paraître bizarres aux yeux des autres, mais comment savoir ?

« A juste titre, ma mère est une fleuriste passionnée. » Dit-elle avec un demi-sourire. Elle aimait son prénom, même s’il était très étrange, voir même carrément plus que très bizarre pour les connaisseurs de plantes… Son père lui-même en avait fait un sujet comique avant sa naissance, chose qu’il n’avait pas reproduit par la suite. D’abord parce que sa femme y avait mit un terme et ensuite parce qu’il ne lui serait pas venu à l’esprit de se moquer de sa fille. Son prénom, elle le portait bien et finalement, personne ne se posait de question. Les parents aussi étaient parfois des créatures très étranges… Même si n’avait été qu’une plaisanterie à l’époque, elle avait quand même échappé à « radicelle ». Cette fille semblait faire partie de la caste des passionnés, mais Anthère ne répondit rien de plus, du mystère oui, c’était plaisant… Mais pas de quoi la faire entrer en transe non plus.

« Je fais du tourisme et le donjon est sur ma liste des choses à visiter. » acquiesça Anthère. Dans le doute de la personne, elle préférait garder son Nidoran qui n’avait pas son pareil pour réagir au quart de tour, en revanche, elle murmura à son poney qu’il valait mieux qu’il rentre, afin de lui épargner du stress inutile et ce qu’elle ne lui avoua pas, une agression potentielle pour Molly. Elle tapota l’encolure de l’entier et le fit rentrer, en plus, il y aurait probablement des escaliers et ce n’était pas simple pour un cheval de grimper ça, surtout qu’en général dans les tours, les marches étaient petites. Au même moment, un Grahyena se rapprochait d’eux et suivant le regard de Molly, la jeune fille se laissa dire que c’était probablement le sien, au moins aussi sociable que son poney. Ce que Molly confirma l’instant suivant. En fait, Anthère devina tout de suite ce que voulais dire Anthère, après tout elle avait le même à la maison comme on disait si bien, le poney était dans le même cas que la Grahyena, elle comprenait aussi qu’aussi gentille était une bête, il n’y avait jamais de risque zéro et à plus forte raison quand l’animal avait souffert de mauvais traitements.

« Je comprends ça, j’ai les même, mais il y a quand même des choses qu’il faut éviter de faire. » Dit-elle. Comme par exemple lever la main au dessus d’une tête qui avait prit des coups, où laisser en arrière un animal abandonné… Il fallait rester alerte sur la moindre chose qui pouvait impliquer une réaction dangereuse et c’était pour ça que son Ponyta se reposait maintenant dans sa balle, Anthère savait parfaitement qu’il n’aurait pas toléré la présence de la jeune femme et aurait fini par l’agresser. Mais si l’hyène essayait de la mordre, elle savait que son Nidoran ferait bodyblock et attaquerait le premier, ce n’était pas une raison certes, mais Anthère n’était pas plus stressée que ça, les animaux comprenaient les choses mieux qu’on ne le pensait.

Quoiqu’il en soit, Anthère entra à son tour dans le donjon qui, pour autant qu’elle le sache, était vide de danger, malgré les pokémons qui y vivaient. Mais ces derniers n’avaient jamais vraiment posé de problème aux touristes et le lieu étant connus depuis des centaines d’années, il n’y avait aucune raison pour qu’elle n’ait des problèmes. Il faisait plus frais à l’intérieur et le silence, reposant. Elle s’habitua vite à la pénombre, grâce aux nombreuses chandelles posées contre les murs, on disait d’elles qu’elles brûlaient depuis toujours et ne s’éteignaient jamais. Anthère ne pouvait pas en vérifier l’authenticité, aussi elle laissa de côté les torches et s’attacha à regarder les hiéroglyphes, qui n’étaient d’autres en fait que des zarbi. Anthère n’avait aucune idée de ce que tout cela voulait dire, et elle regardait tout cela d’un œil distrait. Le Tylton lui, n’y accordait aucune importance et s’était logé dans la capuche de sa veste, gardant les yeux fermés, la renarde elle restait au pied de sa maitresse en regardant prudemment les alentours pendant que le Nidoran commençait à fureter ça et là, faisant vibrer ses longues oreilles de temps à autre. Plus loin dans le couloir, quand Anthère se détacha des inscriptions, elle découvrit des statues alignées les unes en face des autres, représentant divers pokémons et même des créatures inconnues un peu étranges, à mi chemin entre le serpent et le dragon. Plus loin encore, le couloir se divisait en trois autres, deux en escaliers et l’un qui ne semblait être que la continuité de l’entrée. L’un des escaliers montait vers la droite et l’autre la gauche, mais impossible de savoir où les trois chemins pouvaient donner. Difficile de savoir où aller, cette tour commençait déjà à avoir des airs de labyrinthe.

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 978

Fiche de personnage
Points: 95
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] J'ai vu de la lumière... (Pv Molly)

Message par Molly Hale le Mer 30 Mai 2012 - 9:53

La jeune femme aux cheveux d’un roux encore terne parcourait les murs du regard, résistant (parfois de peu) à la tentation de toucher les symboles qui les recouvraient. Elle entendait vaguement les pas de sa camarade d’exploration, qui s’était finalement introduite dans le donjon. En réalité, elle était déjà perdue dans son habituelle admiration curieuse et dévorante pour les témoins du passé, et elle revint brutalement à elle quand son Zarbi, lévitant doucement autour d’elle, vint se flanquer pile devant ses yeux pour faire cligner le sien à quelques centimètres de sa peau. Molly sursauta et interrogea son Pokémon du regard. Que voulait-il exactement ? Après avoir froncé les sourcils, elle comprit qu’il lui demandait le chemin qu’ils allaient prendre. Puis, elle rappela son Pokémon Cheval Feu, ferma les yeux, inspira un grand coup et, en repliant les doigts de sa main droite vers la paume, elle laissa les battements affolés de son cœur se calmer. Tout doucement, elle expira en dépliant ses doigts, laissant naître une flammèche dans le creux de sa main, flammèche qui se mit à grandir peu à peu. C’était la première fois qu’elle se servait de son nouveau pouvoir depuis qu’il avait tué les responsables de la mort d’Adearic. Elle ressentait un mélange d’appréhension et de remords en appelant ce feu destructeur, mais, comme toujours, la fille des Hale laissait sa curiosité prendre le pas sur le reste. Ce comportement était certes dangereux, mais il l’avait sauvé plus d’une fois, et dans des situations très diverses.

« Bon, Elemento, on va où ? Tout droit, ça te va ? »

Le Zarbi en forme de E acquiesça et vint se placer sur l’épaule gauche de sa maîtresse. Hecate, tout près de Molly, s’avança la première, prouvant par ce geste qu’elle manifestait de l’intérêt pour cet endroit qui changeait tellement de son environnement naturel. La jeune femme se tourna vers Anthère, lui montra le chemin entre les deux escaliers et s’engagea dans le couloir.

Un peu plus loin, ledit couloir s’ouvrait sur une pièce gigantesque et circulaire, dans laquelle étaient disposées, en un cercle épousant parfaitement la forme de la salle, des statues de Pokémon oiseaux. En regardant de plus près, la Flamenoise put reconnaître des Natu, figés dans une immobilité totale. Seule exception, la sculpture en face d’elle était un Xatu, droit comme un i, les ailes collées le long du corps et le regard perdu dans le vide. Dans un flash, l’Ursaring de Molly sortit de sa Ball et se mit à regarder l’étrange pièce dont l’atmosphère était…spéciale. Les cinq compères se sentaient épiés et détaillés de la tête aux pieds, pour une obscure raison. Ce fut la Grahyena qui donna le premier avertissement, en grognant et en hérissant le poil. Molly crut d’abord que c’était parce qu’Anthère les avait rejoints, mais si la louve noire n’avait rien dit avant, pourquoi se mettre soudain à menacer la Mizuhanienne ? Quelque chose n’allait pas, ici. Sentant la petite boule de poils marron et blanche se pelotonner davantage dans son cou, la fille d’Alpha murmura à Anthère :


« Quelque chose ne va pas… Je sens que Kuma – mon Ursaring – est tendue, et Hecate n’arrête pas de grogner… Vraiment étrange. »

Ses soupçons se trouvèrent confirmés lorsque la statue la plus proche de son Zarbi posé sur son épaule émit une minuscule lumière, puis cligna des yeux et ouvrit ses petites ailes. La statue voisine fit de même, tout comme la suivante, et en quelques secondes, la salle s’anima complètement, laissant apparaître de vrais Natu qui fixaient les intrus sans ciller. Quand l’ourse poussa un cri bref pour avertir Molly, cette dernière put constater que le Xatu, qui trônait en maître dans la pièce, avait bougé, lui aussi.

« Oh là là… Je crois que finalement, ce n’était pas vraiment une bonne idée. »

La jeune Flamenoise sentit la flamme dans sa main droite vaciller un peu, mais elle la maintint malgré tout. Elle ignorait si l’irruption du petit groupe avait dérangé les Pokémon qui gardaient l’endroit, mais elle préférait se méfier. Si ces oiseaux étaient là, ce n’était sans doute pas par hasard, et elle savait que cette espèce maîtrisait des pouvoirs psychiques assez puissants pour pouvoir réaliser des prédictions plus ou moins exactes de l’avenir. Ils savaient peut-être que Molly, Anthère et leurs Pokémon allaient venir ici… Non, pas peut-être, sans doute… Oh, et puis zut ! Pourquoi la fille des Hale se prenait-elle la tête à réfléchir à des choses qui ne changeraient pas le pétrin potentiel dans lequel ils s’étaient fourrés ? En fait, à ce stade là, il n’y avait rien d’autre à faire que d’attendre de voir ce qu’allaient faire les Natu et leur « chef ». Un peu angoissée à l’idée de se faire inspecter mentalement, elle resta néanmoins immobile, tout en chuchotant :

« Tu crois qu’ils sont là pour nous accueillir ou pour nous chasser ? »

Question plus stupide qu’autre chose, c’était surtout histoire de parler et de ne pas rester là sans mot dire. La Grahyena ne cessait de gronder en sourdine, même si elle ne craignait pas grand-chose de ces Pokémon, vu son type Ténèbres, alors que Kuma, prête à se redresser en cas d’attaque, ne disait rien, regardant un peu partout pour surveiller un éventuel mouvement des oiseaux. La petite Zigzaton tremblait comme une feuille dans le cou de Molly, et le Zarbi lévitait doucement en silence près du visage de sa dresseuse. La jeune femme, quant à elle, sentait son sang bouillonner dans ses veines, son sang encore empoisonné et prêt à s’embraser au moindre désir de la chercheuse en herbe. Par mesure de précaution, elle fit naître une seconde flamme dans sa main gauche, les deux sources de chaleur s’alimentant mutuellement à cause de leur proximité forcée. Elle songea à retirer ces chaînes pendant un instant, mais se ravisa aussitôt, ne se sentant pas prête à assumer totalement sa nouvelle « liberté » qu’elle voyait encore plutôt comme une entrave. Inconsciemment, elle se pensait toujours « attachée » à son fiancé… Et son lien avec lui, même après la mort du jeune noble, risquait bel et bien de la mettre en danger dans une situation telle que celle-là…

Alors qu’une goutte de sueur dévalait lentement sa tempe, Molly, un peu pâle, jeta un coup d’œil furtif à sa camarade. « Peut-être que ces oiseaux-là aiment bien les fleurs ? », se dit-elle nerveusement, se raccrochant quelque peu à une sorte de mauvaise blague pour se rassurer…


[Dis-moi si ça te convient et si je n’ai pas powergamé ton personnage en disant qu’elle entrait dans la même pièce que Molly.]

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 433

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] J'ai vu de la lumière... (Pv Molly)

Message par Anthere Osarian le Dim 1 Juil 2012 - 15:24

La jeune femme étrange, enfin Molly puisque c’était là son prénom, sembla encore plus étrange à Anthère : elle semblait taraudée entre ne pas toucher les murs et l’envie irrépressible de le faire. Mais en y réfléchissant, peut-être n’était-ce pas si étrange que cela : Anthère ne pouvait s’empêcher d’aller toucher et caresser un cheval dès qu’un se tenait près d’elle. Leur passion était juste différente, même si elle avait un peu de mal à comprendre comment l’on pouvait se passionner pour un morceau de mur… De temps en temps, Anthère jetait un œil au Zarbi, selon elle, l’un des pokémons les plus étranges qui soient… Avec les Voltorbe, tantôt les uns avaient l’apparence d’un alphabet, tantôt les autres, l’apparence d’une pokéball. Elle devinait sans peine que les objets et savoir découlaient des pokémons, mais tout de même… Car les écritures en forme de zarbi tapissaient les murs comme une fresque infinie. Anthère sursauta quand Molly avait fait de même, à cause de son pokémon qui s’était posté devant sa face, mais n’y prit guère attention car son pokémon à elle, le Nidoran, se tenait maintenant immobile et dressait les oreilles, qui papillonnaient légèrement un coup vers Molly, un coup vers devant eux, quelque part. Le Nidoran était extrêmement méfiant, mais Anthère qui le connaissait promena tranquillement son regard dans les directions que dénonçaient les oreilles du vénépic. Il avait été alarmé en premier lieu par la flammèche que tenait dans ses mains Molly, sentant qu’elle utilisait la magie. Anthère se baissa à sa hauteur, le dos droit et caressa sa tête hérissée de piques, il n’y avait pas lieu de s’inquiéter, certains humains savaient utiliser la magie en effet… Pour sa part, elle n’aimait pas trop à manipuler le feu, cela lui venait sans doute de sa mère : elle détestait l’élément en question qui risquait à chaque instant de réduire sa belle serre en cendre et avait involontairement apprit à sa fille à ne pas l’apprécier, même si Anthère ne l’étendait pas, comme Valériane, aux pokémons. La preuve en était son Ponyta.

Anthère s’intéressa ensuite à la seconde chose qui avait intrigué son pokémon, qui se trouvait droit devant eux, entre deux escaliers, endroit même que Molly empruntait déjà. Anthère fit la moue, il n’était pas rare que le Nidoran ne s’intrigue, mais les dernières fois où c’était arrivé, il avait eu de bonnes raisons… Peut-être faisaient-elles une erreur en s’engageant dans ce couloir et la pièce qui y était au bout. La jeune fille réfléchit un instant et hésitait à entrer, cependant solidaire, elle emboita le pas à Molly. Cet endroit n’était sûrement pas dangereux, où il aurait été scellé depuis longtemps. Et puis, en cas de problème, il leur suffirait de ne toucher à rien et de faire demi-tour… Du moins, elle l’espérait. La pièce qu’elle découvrit était spacieuse et ronde et joliment décorée de statues. Il s’agissait d’oiseau que la jeune fille ne connaissait pas, mais dont elle grava dans sa mémoire la silhouette afin de pouvoir se renseigner plus tard. Il n’y avait qu’une seule statue différente des autres, qui devait être l’évolution des précédentes. Du moins elle le pensait. Mais quoiqu’il en soit, anthère n’eut pas besoin de Molly, ni de son Nidoran pour sentir toute l’étrangeté de la pièce.

« C’est cette pièce, dit Anthère comme si quelqu’un parlait à travers elle, elle regorge de pouvoirs psychiques. »

Le Nidoran n’était pas non pus à l’aise, précisément parce que les pokémons poisons n’étaient pas très amis avec ce genre de pouvoirs. D’ailleurs, le vénépic se mit clairement sur la défensive lorsque les statues se mirent à bouger, alors qu’Anthère eut un mouvement de recul. Voilà qui ne sentait pas très bon… Les pokémons étaient devenus réels ou du moins, semblaient réels et Anthère le prit comme un avertissement. Molly n’eut pas besoin de le dire, car il semblait en effet qu’elles étaient de trop ici. Mais contrairement à la Flamenoise et ses pokémons, ainsi que le sien, Anthère restait calme.

« Pourquoi nous accueillir ? On accueille les gens aux entrées, pas dans une pièce où on ne serait peut-être même pas entrée. Déduisit-elle. Il vaut mieux faire demi-tour et ne rien toucher… »

La Mizuhanaise ne comptait pas réitérer l’expérience du Palais des Glaces. Sans mouvement brusque, elle ramassa son pokémon et fit quelques pas en arrière, se dirigeant vers l’unique porte. Elle heurta malheureusement un pilier et un bloc de pierre tomba de l’embrasure du haut de la porte et les enferma dans la pièce alors que le pilier se brisait au sol. Anthère soupira : elle était certaine que les ennuis commençaient, encore.

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 978

Fiche de personnage
Points: 95
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] J'ai vu de la lumière... (Pv Molly)

Message par Molly Hale le Mar 21 Aoû 2012 - 20:06

Les paroles d’Anthère, juste avant que les statues ne s’animent, semblèrent avoir été prononcées par quelqu’un d’autre, comme si quelqu’un avait pris possession de son corps l’espace d’un instant. Le Nidoran de la Mizuhanienne, lui, était assez tendu, bougeait ses oreilles dans tous les sens et fixait les oiseaux d’un air pas spécialement rassuré. Tandis que Molly restait immobile, préférant éviter tout geste brusque, Anthère prit son Pokémon dans ses bras, tenta de reculer lentement… Et heurta un pilier derrière elle, déclenchant l’éboulement d’un bloc de pierre qui leur barra la seule issue de la pièce. Molly pâlit un peu plus, jeta un œil sur les oiseaux… Et vit avec horreur qu’ils s’élevaient lentement, ensemble, leurs yeux luisant d’un même éclat inquiétant.

« J’ai l’impression qu’ils ne sont pas ravis de nous voir… »

Vraiment utile, comme commentaire, se dit la Flamenoise. Mais elle n’eut pas le temps de se sermonner mentalement davantage : elle se sentit soulevée de terre, comme si elle se mettait soudain à flotter. Autour d’elle, elle aperçut Kuma, Quidam et Anthère, qui se trouvaient dans la même situation. Seuls Elemento et Hecate avaient échappé à l’attaque psychique : le premier, qui lévitait déjà naturellement, avait érigé une barrière avec ses pouvoirs pour contrer le décollage forcé, et la seconde, totalement imperméable aux capacités de l’esprit, regardait avec intérêt ses camarades de route se faire balader contre leur volonté. Elle était curieuse de voir comment « son » humaine allait de sortir de ce pétrin, et la voir essayer de se débattre l’amusait presque.

« Mais que… »

Sentant qu’elle était sur le point de céder à la panique, Molly inspira un grand coup et essaya de calmer les battements furieux de son cœur. Il ne servait à rien de s’affoler, puisqu’elle ne pouvait absolument rien faire pour le moment. Elle ne savait rien des intentions de leurs hôtes, et elle se demandait s’ils allaient se décider à les reposer au sol dans l’immédiat. Mais alors qu’elle passait en revue les Natu un à un (elle ne pouvait bouger que les yeux, alors…), elle entendit une voix puissante, qui parlait d’un ton égal, résonner directement dans son esprit.


« Examen du mérite. »

Son regard d’azur croisa celui du Xatu, fut aveuglé par un flash lumineux, puis se voila…

Un abîme s’ouvrit soudain en elle, et une multitude de couleurs commença à défiler devant l’écran de ses yeux clos. Elle mit plusieurs secondes à se rendre compte qu’elles correspondaient à des scènes de sa vie, qu’elle distinguait de mieux en mieux à mesure qu’elle identifiait les moments auxquels elles se rapportaient. La disparition de sa mère, le chagrin de son père, la disparition de son père, son propre chagrin, son château de glace et de cristal, le sauvetage d’Adearic, le retour de ses parents, sa rencontre avec Entei, ses premières incursions sur le site de fouilles archéologiques… Elle murmura :


« Mes ruines… »

Le déchaînement continua… Sa vie au manoir, avec ses parents, et Kuma, puis l’intégration dans l’équipe de recherche, l’arrivée de Zack, la capture d’Elemento, le départ, la rencontre avec Givralion, la capture de Zourika, la rencontre avec Basilushian et Steers, l’exploration des ruines avec Allen, ses retrouvailles avec Adearic, l’épreuve de Dompteuse, la relation avec le jeune noble, la guerre, le coma, et puis… La veuve d’Adearic gémit doucement, les larmes perlant à ses yeux.

« Non… Adearic… »

Molly avait suffisamment souffert de sa mort, et assez ressassé ses souvenirs pour ne pas avoir envie de tout revivre, à nouveau. Quand le Farfuret transperça l’abdomen du Flamenois, elle se mordit la lèvre, sentant sa poitrine se comprimer si fort qu’elle crut qu’elle allait perdre connaissance. Et l’errance reprit, l’abandon, la douleur… Et enfin, le retour à la réalité, à la vie. La fin de l’entre-deux. Tout s’accéléra, d’un coup, pour s’arrêter sur l’entrée du donjon de Celosia. La voix retentit à nouveau dans son esprit, égale et monocorde.

« Examen réussi. »

Doucement, le corps de Molly redescendit, puis toucha le sol dans un cliquetis de métal. Les chaînes d’acier se remirent à bouger, suivies des membres de la fille d’Alpha. La jeune femme ouvrit les yeux, laissant le peu de lumière disponible dans la pièce entrer dans ses deux morceaux de ciel. Elle constata alors que ses compagnons n’en avaient pas fini avec l’épreuve des souvenirs imposée par le Xatu et ses disciples. En silence, elle attendit que les oiseaux les relâchent enfin…

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 433

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] J'ai vu de la lumière... (Pv Molly)

Message par Anthere Osarian le Ven 7 Sep 2012 - 15:21

Anthère ne serait sans doute pas très ravie, elle non plus, de voir des étrangers dans sa maison s’ils venaient casser quelque chose… Les Pokémon psy utilisèrent d’ailleurs leurs pouvoirs sur eux et sur tous le monde, seul les deux qui avaient la chance d’être immunisé contre restèrent au sol. Anthère n’aimait pas des masses les attaques Psy, ceux qui les lançaient se croyaient toujours au dessus de tout… Mais elle décida de lutter contre, esprit contre esprit, et retomba finalement assez vite. Un peu brutalement certes, mais elle était retombée sur ce bon vieux plancher des Ecremeuh. En revanche, un coup d’œil vers Molly pus lui dire que cette dernière ne s’en sortait vraiment pas. La jeune fille ne voulait rien tenter, car elle risquait de blesser la Flamenoise, elle devait donc s’en sortir seule… Puis en quelques secondes, Molly arbora une expression étrange, comme absente, éthérée… Et plusieurs émotions passèrent sur son visage. Elle avait en face d’elle le Xatu, mais une fois encore, Anthère jugea qu’une intervention immédiate était sans doute dangereuse et ne tenta rien. Après plusieurs secondes assez longues, Molly retoucha le sol, tandis qu’Anthère l’observait et que tout autour d’eux, les Natu et le Xatu restaient immobile. Le Nidoran toujours dans les bras, la Mizuhanaise glissa discrètement sur le côté.

« C’est peut-être le moment de filer… » Murmura t-elle à Molly.

Mais lorsque la jeune fille se retourna, le Xatu se tenait devant elle. Ha… Anthère avait fait un pas pour sortir, mais voilà que l’oiseau lui barrait la route. Oui sauf que non, Anthère n’avait pas l’intention de rester coincée là ! Alors qu’elle se mit en tête de le contourner, le Xatu passa à l’attaque ! Anthère se jeta sur le côté pour éviter un coup de bec et lâcha son Nidoran qui se débattait comme un beau diable, lui qui était du genre combattif ne laisserait pas cette occasion passer, d’autant qu’il semblait apprécier de se battre contre tout ce qui pouvait avoir l’avantage sur lui ! Tout en sautant des bras d’Anthère, le Pokémon vénépic utilisa sa Puissance pour augmenter ses futures attaques et loin de se laisser impressionner, l’oiseau envoya Ténèbres, plongea la pièce dans des noirceurs qui ne firent aucunement peur au Nidoran qui répliqua par un Koud’Korne bien placé. En réponse, le Xatu envoya Psyko qui ne fit pas de bien du tout au Nidoran. Mais c’était bien mal le connaître que de penser qu’il en resterait là… Se relevant avec difficulté, il envoya un Dard-Venin que le Xatu ne put éviter et d’après la façon dont il se plia en deux, il venait d’être empoisonné. Il lança alors Moi d’Abord et arriva le premier sur le Nidoran, mais celui-ci se retourna pour lui coller Double-Pied, ce qui s’avéra inefficace, mais eu le mérite de déstabiliser le Xatu, juste assez pour permettre au Nidoran d’enchaîner avec une Furie, envoyant trois rafale de pics et de pointes.

Et puis le Xatu utilisa Teleport et se retrouva derrière tout ce monde, sur une colonne, immobile comme une statue. Le Nidoran et le Xatu se toisèrent, les yeux du Xatu brillant dans la pénombre d’une lueur rose. Anthère, qui s’était relevée depuis le temps ne savait trop que faire, mais à vrai dire, elle n’eut même pas à chercher. Derrière elle et Molly, vers leur droite, un pan de mur se mit à frotter pour disparaître, laissant une entrée béante se former. Regardant en biais Molly, Anthère n’attendit pas de réponse de sa part pour y entrer et mettre le plus de distance possible entre elle et ces étranges Pokémon… Mais une centaine de mètre plus loin, alors que tout était silencieux et que le passage s’était bien sûr refermé, sans quoi ce ne serait pas drôle, un sort de protection se déclencha. Du moins, c’est à cette conclusion que vint Anthère, lorsqu’elle se cogna sur quelque chose d’invisible et se fit mal à la tête. Mais que se passait-il encore ? Anthère eut beau chercher, elle ne pouvait plus avancer, il y avait comme un mur invisible…

« Aïe… » Se plaignit Anthère. « Tu t’y connais en pouvoir psychique ? On dirait qu’il y a un mur, ou un bouclier. »

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 978

Fiche de personnage
Points: 95
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] J'ai vu de la lumière... (Pv Molly)

Message par Molly Hale le Mer 10 Oct 2012 - 18:49

Alors que Molly pensait voir Anthère flotter à quelques mètres au-dessus du sol, comme elle quelques instants auparavant, elle se rendit subitement compte que la Mizuhanienne était en réalité au même niveau qu’elle. Que s’était-il passé ? Molly avait-elle été trompée par ses sens, ou par ces oiseaux aux pouvoirs plutôt déroutants ? Toujours était-il que celle qui attendait la fin du « supplice » de l’autre n’était pas celle que la fille d’Alpha avait imaginé au premier abord. Secourant rapidement la tête, la Flamenoise constata qu’autour d’elles, les volatiles avaient cessé de bouger, sans détourner leur regard des deux intruses. C’est à ce moment-là qu’Anthère suggéra, dans un murmure, qu’il serait judicieux de fausser compagnie à leurs charmants hôtes… Ouvrant des yeux d’azur ronds comme des billes, Molly souffla :

« Je veux bien, mais où ? On est coin… »

Coupée dans sa protestation, la jeune noble se jeta du côté opposé à celui vers lequel Anthère avait plongé pour esquiver le Xatu plus très patient. Il n’avait sans doute pas apprécié le fait que l’humaine ait voulu s’échapper, et il cherchait maintenant à s’en prendre à elle – et à Molly, par la même occasion. Les deux filles avaient donc été « séparées » par l’assaut du Pokémon, et ce fut le Nidoran qui répondit le premier à la provocation. Il avait l’air assez agressif, et il entama les hostilités avec un Koud’Korne qui fit mouche malgré les Ténèbres dans lesquelles la grande pièce était désormais plongée. Dans un cliquetis, les mains de Molly s’agitèrent, pointant l’endroit où l’oiseau était apparu pour la dernière fois. Aussitôt, Kuma et Hecate se mirent en mouvement, la première, toutes griffes dehors, la seconde, les crocs découverts. Si Kuma disposait d’une vitesse convenable, Hecate, elle, était bien plus agile, et elle fut rapidement sur le Xatu. Elle avait l’habitude de chasser la nuit, avant, quand sa meute était encore vivante et puissante. Le noir ne lui posait donc aucun problème. Mais au moment où elle crut refermer ses mâchoires sur l’oiseau, ce dernier se volatilisa, tandis que la pièce s’éclaircissait de nouveau. Le « maître » des lieux se trouvait désormais sur un pilier, et il continuait le duel avec Quidam, duel, cette fois, purement visuel. Le regard de Molly croisa celui d’Anthère alors qu’un pan de mur révélait une nouvelle issue.

Comprenant que la Mizuhanienne allait s’y engager sans demander son reste, la jeune femme fit un signe rapide à Kuma, qui courut à la suite de leur camarade d’exploration. Elemento se contenta de flotter près de la joue de Molly, comme à son habitude, tandis que la louve noire, animée d’une énergie et d’une rage nouvelles, se mettait en travers du chemin que venait d’emprunter Molly pour empêcher le Xatu de les suivre. Elle s’engagea finalement dans le passage, non sans grogner à qui mieux mieux pour dissuader ce sale piaf de les poursuivre.

La Dompteuse rejoignit Anthère aussi vite que ses poignets entravés le lui permettaient. Elle finit par pousser un soupir de soulagement.


« Ouf ! Apparemment, il ne nous suit… »

Un bruit d’éboulement, un peu plus loin derrière, lui confirma que la chasse était bel et bien impossible pour leur hôte.

« …pas… »

Elle déglutit lentement, se collant un peu plus à son ourse. Hecate, qui avait arrêté de grogner quelques instants auparavant seulement, s’y remit de plus belle. Pour finir, la Mizuhanienne se cogna tout simplement… Au vide. Avec raison, elle laissa échapper un cri de douleur, puis demanda à Molly, sans doute un peu blasée, si elle avait une quelconque connaissance avec les pouvoirs psychiques. En haussant les épaules, la Flamenoise dit doucement, comme pour ne pas troubler l’éphémère tranquillité des lieux :

« Eh bien, un peu, mais un peu seulement… J’ai Elemento, et les Zarbi sont parmi les Pokémon les plus étranges que j’aie jamais vu… Attends, laisse-moi voir. »

Joignant le geste à la parole, Molly se faufila (le passage était juste assez large pour deux ou trois personnes) vers le fameux mur invisible et approcha très lentement ses mains de la paroi. Elle sentit un frisson la parcourir lorsqu’elle toucha le bouclier, et elle jeta un œil à son E qui lévitait tout près d’elle. Après quelques instants de silence, elle hocha la tête, comme si elle avait compris quelque chose qui aurait échappé à Anthère. Son Zarbi et elle étaient en effet entrés dans l’une de leurs rares communications télépathiques, et Elemento lui affirmait qu’il s’agissait là d’un Mur Lumière assez solide. Elle recula alors de quelques pas pour laisser le champ libre à sa créature, qui émit une lumière d’abord faible, puis plus intense, à intervalles réguliers. Le mur invisible se mit à briller en synchronisation avec le Zarbi, puis finit tout simplement par se volatiliser, comme s’il s’était tout bêtement évaporé dans l’air. La fille des Hale sourit à Elemento, se tourna vers Anthère et lui annonça gaiement :

« Et voilà, problème réglé ! »

Molly continua alors sa route, toute contente d’avoir pu être un peu utile. Mais sa petite joie fut de courte durée : en effet, elle dérapa subitement et s’étala de tout son long dans un concert de jurons et de cliquetis métalliques. Alors que Kuma et Hecate accouraient vers elle, elle se releva tant bien que mal et plissa les yeux. En effet, sa chute lui avait paru tout sauf naturelle… Et la petite créature blanche au casque vert qui la fixait en riant, une toute petite main devant la bouche. Un Tarsal. Il était rare qu’un tel Pokémon se montre aussi ouvertement à des humains, mais on racontait qu’il apparaissait parfois auprès d’une personne dans un état d’esprit positif. Sa seule présence signifiait bien des choses pour Molly : elle devait commencer à remonter la pente, voire à sourire de nouveau, et donc à retrouver sa bonne humeur d’antan, pour arriver à attirer un tel Pokémon. Faussement énervée, elle fit mine de râler :

« Hey ! C’est pas très gentil, ce que tu viens de faire ! J’aurais pu me faire mal, tu sais ! »

Tout en continuant de rire, le petit Tarsal fit un signe, et soudain, une dizaine de ses congénères émergea derrière lui. Aussitôt, Hecate bondit devant la jeune femme, ouvertement hostile. L’expression sur la petite bande changea alors du tout au tout : au début hilares, les Tarsal devinrent tout à coup nerveux, presqu’agressifs. Sentant une goutte de sueur froide lui dévaler le dos, la Chercheuse en herbe se tourna sans un mot vers Anthère, en espérant qu’elle serait prête à défendre chèrement sa peau si jamais la bande de Pokémon Psy venait à s’en prendre à eux…

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 433

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] J'ai vu de la lumière... (Pv Molly)

Message par Anthere Osarian le Jeu 8 Nov 2012 - 0:17

Ce qui s’était passé ? Comment diable Anthère pouvait-elle le savoir ? Dans tous les cas, les pouvoirs psychiques déplaisaient à Anthère, c’était toujours la même histoire et en plus, elle ne pouvait évidement rien faire pour que Molly redescende. Enfin si rentrer dans le Xatu à la rigueur, mais ce n’était pas trop son genre. En tout cas, cela s’était arrêté aussi vite que cela avait commencé et dans quel but, c’était bien la question. Pourquoi fallait-il que les tours et les châteaux réservent toujours ce genre de fantaisies ? Molly lui demande par où fuir, mais Anthère n’en avait pas la moindre idée et lorsque la jeune femme voulu échapper au Xatu, elle plongea et emporta Anthère avec qu’elle, qui se retrouva écrasée par terre. Non mais pas de problème tout allait bien. Molly d’un côté, Anthère de l’autre, le Nidoran fut le plus rapide à réagir. Le petit Vénépic reste un moment en arrière, mais rejoignit le groupe rapidement, fila entre les pattes de la Grahyena sans complexe et se retrouva aux pieds d’Anthère. La Mizuhanaise n’était pas rassurée, mais cela ne suffisait pas encore à entamer son sang-froid. Elles étaient un peu prises au piège, mais il y avait forcément une porte de sortie quelque part et d’ailleurs, Molly connaissait, ou semblait en tout cas, connaître deux ou trois choses aux pouvoirs psychiques. La jeune fille la laissa passer et la regarda faire, jetant de temps en temps un regard à son étrange Pokémon. C’était la première fois qu’elle entendait parler des Zarbi en fait et la seule chose qu’elle pensa à son égard fut que ce Pokémon là ne ressemblait pas à grand-chose. Molly toucha le bouclier et regarda son étrange Zarbi. Ce qu’il se passa en cet instant, Anthère, bien qu’elle n’aurait su le commenter, pouvait toutefois s’en douter. C’était des moments ou deux coéquipiers se comprenaient sans se parler. Elle comprenait, car le travail d’équipe (sportif certes jusqu’à ce qu’elle ne parte en voyage), elle connaissait. Le plus dur travail d’équipe qu’elle avait eu à faire, restait celui avec ses anciennes montures lors de concours et récemment, certains de ses Pokémon. Et puis, la chose qu’avait heurté Anthère, un bouclier probablement, se mit à briller en même temps que le Zarbi et disparut. En effet, problème résolu.

« Oui, facile ! » Dit Anthère avec un sourire entendu.

Les deux filles et leurs Pokémon continuèrent leur route, Molly devant – des fois que-. Au bout d’un moment où Anthère ne fit plus très attention, elle fut surprise de voir la Flamenoise tomber et s’étaler de tout son long sur le sol. Anthère n’eut pas le temps de l’aider à se relever, car déjà ses Pokémon galopaient vers elle et que Molly se relevait. Ce n’est qu’après qu’Anthère remarqua à son tour le Pokémon blanc et vert, qu’elle ne connaissait pas non plus. En revanche, quelque chose dans sa forme et ses couleurs lui rappelait quelque chose… Mais quoi ?

« C’est même plutôt méchant, de jouer un tour pareil. »

Que ce soit par les paroles de Molly ou par les siennes, le Tarsal ne sembla pas apprécier et lorsque la Grahyena bondit, l’ambiance changea du tout au tout et le propre Pokémon d’Anthère ne tarda pas à réagir également. Il ne se laissait impressionner de rien, pas plus par une bande de Tarsal que le Xatu de tantôt. Les Pokémon sauvages étaient moins bien entrainés que les Pokémon domestiques, c’était une théorie à laquelle croyait Anthère, pour ne pas bien connaître les Pokémon, néanmoins, cette petite bande ne l’impressionnait pas, car elle avait prit confiance en obtenant son premier Badge d’Arène. Elle saurait se défendre de ces Pokémon. Comme ces créatures sauvages ne comptaient pas les laisser passer, il ne restait que deux choses à faire, forcer le passage où se battre, puisque la discussion était maintenant exclue. Anthère saisit une balle à sa ceinture et la jeta au milieu des Tarsal et dans la lueur blanche, un grand poney enflammé apparut, ronflant et se cabrant. Impressionner, le poney savait faire, surtout quand il s’agissait de mordre et de taper. Dans un mouvement de panique, les Tarsal se jetèrent les uns contre les autres, s’écartant vivement du poney. Profitant de la confusion, Anthère sauta sur le dos de son poney de flamme.

« Sortons vite ! »

Puisque Molly possédait également un Ponyta, elle n’avait qu’à vite le sortir -il aurait été trop dangereux de la faire monter sur le sien qui ne supportait pas les étrangers-. Anthère partit au galop dans le couloir, qui défila à grande vitesse, les quelques torchèrent formaient presque une ligne continue et après cinq bonne minute de galopade ou l’on entendait plus que les sabots claquer sur les dalles de pierre, Ourasi pila et Anthère, qui avait une assiette exceptionnelle, se laissa glisser sans tomber et alla hâtivement toucher tout ce qu’il était possible d’imaginer comme mécanisme caché. Une simple torchère éteinte. La chose bascula, et l’instant suivant, le mur devant elle coulissa et Anthère s’y engouffra, rappelant dans la même seconde son poney. La jeune fille se retrouva dans une espèce de long et spacieux couloir, tapissé de tenture, d’innombrable tableau et dont le sol était habillé de tapis de velours. La Mizuhanaise fit quelques pas, regardant distraitement les tableaux avant de trouver un portrait qui lui ressemblait d’une certaine manière, non dans les traits, mais dans l’allure. A la différence qu’Anthère n’avait pas de coiffure aussi compliquée et élaborée que ce que montrait le portrait, ni une robe aussi… Princière. Ce n’était pas vraiment son style, c’était bizarre aussi, mais amusant quelque part.

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 978

Fiche de personnage
Points: 95
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] J'ai vu de la lumière... (Pv Molly)

Message par Molly Hale le Jeu 29 Nov 2012 - 19:10

La remarque d’Anthère ne sembla pas plaire du tout aux Tarsal, à moins que ce ne soit le geste brusque et soudain de la créature au poil sombre qui les ait mis en colère. Molly regarda rapidement sa camarade, cherchant auprès d’elle un maigre réconfort, à défaut d’une solution. Mais la Mizuhanienne eut un meilleur réflexe que la Dompteuse, puisqu’elle balança une sphère d’où jaillit le poney que Molly avait pu voir auparavant, dès son arrivée au donjon. Surpris et effrayés par l’apparition soudaine, les Pokémon Sentiment se jetèrent les uns sur les autres dans une grande bousculade. Saisissant sa chance, la Flamenoise rappela tous ses Pokémon, hormis Taka (toujours lovée dans son cou) et Hecate, qui n’avait, de toute façon, pas de Ball. Puis, elle imita la dresseuse de l’Eau, libérant à son tour son Ponyta, dont les flammes étaient cependant bleues. La nouvelle créature ajouta encore à la panique des Tarsal, qui se tassèrent sur les parois du mieux qu’ils le purent. Molly s’empressa de suivre le conseil et grimpa sur le dos de son Pokémon, qui suivit son congénère grâce au bruit de ses sabots.

Lorsqu’Ourasi pila, Tamekyn s’arrêta à son tour, de justesse, manquant de s’encastrer dans son homologue aux flammes rouges. Anthère était déjà en train d’examiner tout ce qu’elle pouvait pour progresser dans l’édifice. Molly eut à peine le temps de descendre de cheval et de se remettre de ses émotions (elle avait bien failli « basculer par-dessus bord » !) que déjà, la Mizuhanienne s’engouffrait dans le passage qu’elle venait de révéler. Tamekyn fit mine de s’y engager, mais Molly lui fit non de la tête, le remercia et le rappela, non sans un hennissement mécontent de sa part. La jeune femme emboîta le pas à Anthère, admirant les tableaux et les tentures qui recouvraient les murs des deux côtés. La fille des Hale préféra d’abord garder le silence, comme si elle se trouvait en présence de personnages très importants et d’un rang bien supérieur au sien, alors même qu’elle était issue de la noblesse. Ces gens-là semblaient très importants, et ils avaient une allure et une prestance avec lesquelles l’aristocratie actuelle ne pouvait rivaliser. Elle remarqua ensuite qu’Anthère s’était arrêtée devant un portrait et, curieuse, elle s’avança pour constater qu’il n’y avait rien d’étonnant à ce que son attention ait été retenue. En effet, la femme immortalisée par le tableau avec un air de ressemblance avec la Mizuhanienne, et Molly lui lança, amusée :


« Alors, des origines cachées ? »

La Flamenoise poursuivit sa route, jetant des coups d’œil intéressés sur les motifs et les portraits qui l’entouraient. Le dernier tableau, qui représentait Electhor, lui rappela qu’elle n’avait pas vu Enteï, qui la saluait toujours quand elle passait dans les plaines de Flamen, depuis fort longtemps. Elle sourit en pensant aux bracelets noirs qu’elle avait achetés au début de son voyage, à Cosmo Canyon, et songea qu’ils seraient sans doute utiles pour masquer les cicatrices laissées par les chaînes qui entravaient ses poignets. Enfin… Il fallait qu’elle se résigne un jour à les retirer, et cela, c’était une autre histoire.

Quand Hecate frôla sa jambe pour foncer droit devant elle, la fille des Hale sursauta. La Grahyena n’était habituellement pas aussi pressée et, depuis l’extermination de sa meute, rien ne parvenait plus à l’enthousiasmer. Très intriguée, elle se mit alors à courir pour la suivre, et elle aperçut au loin une énorme porte entrouverte. Un mince rai de lumière filtrait dans le couloir, et Molly comprit vite la raison de la précipitation de la louve noire. Elle n’était pas faite pour rester enfermée, elle était née pour être libre… C’était un animal sauvage, après tout, et elle avait simplement choisi de rester avec la Dompteuse, qui n’avait pas cherché à se l’approprier. Peut-être qu’un jour, elle déciderait de partir, de disparaître, comme ça, sans prévenir… Et Molly la laisserait faire. Elle n’avait aucun droit de la retenir, et aucune envie. Si son cœur la rappelait vers là d’où elle venait, la Flamenoise n’avait pas de raison de l’empêcher d’y aller.

Du mieux qu’elle le put, elle saisit la lourde porte et la poussa un peu plus pour pouvoir se frayer un chemin vers l’extérieur. Quand elle y parvint, elle se cacha un instant les yeux avec ses mains, agressée par l’aveuglante lumière du Soleil. Une fois habituée, elle osa enfin soulever ses paupières, puis regarda autour d’elle et constata qu’elle était un peu en hauteur, mais surtout que le couloir débouchait sur une issue à l’opposé de l’entrée principale. Elles avaient fait le tour du donjon sans forcément s’en apercevoir, mais avec ces cavalcades et ces péripéties, ce n’était pas étonnant…

Quant à Hecate, elle se tenait là, fière et droite malgré les épreuves, fixant un point précis dans le vague. Molly lui caressa doucement la tête, comprenant qu’elle lui indiquait la direction de Flamen. Elle ignorait pourquoi la bête voulait l’emmener là-bas, et ne savait même pas si la Grahyena était au courant qu’elle était native de ce pays. Elle l’avait peut-être devinée en voyant Molly se servir du Feu ? Mais connaissait-elle le découpage d’Erasia, ses nations, ses conflits, ses particularités ? En secouant la tête, la Dompteuse chassa cet embrouillamini de pensées confuses et qui n’avaient pas lieu d’être en un moment pareil. Entendant Anthère arriver derrière elle, elle lui dit, en souriant :


« Je crois… Que nous voilà dehors. Et pour de bon, cette fois. »


[TOPIC TERMINE POUR MOI. Merci pour le RP :)]

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 433

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] J'ai vu de la lumière... (Pv Molly)

Message par Anthere Osarian le Ven 30 Nov 2012 - 14:37

« J’en doute. » Répondit Anthère. « Il paraît qu’on a tous au moins un sosie parfait sur Erasia. »

Et puis bon, la nature ne pouvait-elle pas faire en sorte que certains gêne soit réutilisés, en quelques sortes, voire si largement distribués au cours du temps que finalement les gens du temps présents pouvaient ressembler à des gens du passés ? Et puis Anthère avait un physique des plus banals… Les deux femmes n’avaient pas grand-chose en commun en fait, si on y regardait de plus près… Y’avait juste un quelque chose dans la forme du visage et leurs longs cheveux noirs, mais en dehors de cela, pas grand-chose. Anthère se désintéressa finalement des portraits, suivant plus ou moins Molly qui s’était dirigée vers le portait d’un Electhor. Et puis la hyène de Molly se mit à galoper dans la direction d’une porte laissée entr’ouverte. Pourquoi tant de précipitation ? Elles finiraient bien par en ressortir de cette tour, il n’y avait pas de quoi s’affoler. Dans tous les cas, Molly décida de la suivre et Anthère lui emboîta le pas, tranquillement. La porte n’allait pas s’envoler. Vu la lumière qui passait par l’embrasure, la jeune fille se laissa dire qu’elle donnait sur l’extérieur et quand Molly la saisit pour l’ouvrir, elle put constater qu’elle avait raison.

Elles étaient à un étage et d’ici, on voyais magnifiquement les environs, les plaines, le lac… Dans tous les cas, il semblerait que les deux filles avaient terminé leur visite, en prenant les raccourcis. Anthère était un peu déçue, car finalement à part quelques marches d’escaliers et deux ou trois couloirs, elle n’avait pas vu grand-chose. Mais bon, Celosia ne contenait sans doute rien d’autre et le sommet de la tour n’avait pas l’air d’être abordable. Enfin en même temps, si c’était le repère d’un Pokémon légendaire, cela ne l’étonnait qu’à moitié, ils avaient le chic pour être dans des endroits difficiles d’accès voire, introuvables. C’était dommage en tout cas, car cela signifiait que la visite s’arrêtait ici. Oui enfin, dès qu’elle aurait trouvé la bonne porte, car pour l’instant, Anthère ne se sentait pas d’humeur à sauter de ce balcon et à se casser les deux jambes en bas. Anthère observa un moment en silence Molly et sa hyène. Au sud, c’était vers la forêt d’Agatha et Flamen, pays natal de Molly à n’en pas douter. La Mizuhanaise n’avait aucun problème avec les différentes nations et n’avait eu surtout aucune histoire avec les guerres et en était bien heureuse. Dans tous les cas, elle s’éloigna un peu de Molly pour regarder le dernier tableau, une fois de retour dans le couloir.

« Ouais… J’arrive. »

Oui mais voilà. Anthère avait le chic pour découvrir les choses. Il se trouva que l’endroit était piégé d’une drôle de façon… Un bruit se fit entendre, comme quelque chose qu’on frappait, sourd et bref et une trappe s’ouvrit sous Anthère. La trappe, elle ne l’avait pas vu, car le bois avait été peint de la même couleur que le sol et la jeune fille dégringola comme dans un tobogan inconfortable. Après quelques secondes d’une chute où seul le son de sa voix se fit entendre, elle se retrouva la tête dans l’herbe au pied de la tour. Gémissant et se massant les jambes qu’elle avait tout éraflé, ainsi qu’autre chose d’ailleurs, Anthère s’assit, rassemblant ses idées –c’est qu’elle n’avait pas trop eu le temps de comprendre-. La deuxième trappe contre laquelle Anthère toqua était bloquée et quand elle se releva pour se rendre près de la porte d’entrée, celle-ci aussi était bloquée. Ha bon ben… Mais où était Molly ? Anthère eu beau faire le tour et regarder autour d’elle, la Flamenoise n’était plus visible. Sans doute était-elle partie dans même voir Anthère disparaître dans les entrailles du donjon. Bon et bien tant pis… Peut-être qu’elle se retrouveraient plus tard… A Seian, ou peut-être à Flamen qui sait ?

Soupirant, Anthère réajusta ses vêtement et se passa la main dans les cheveux, elle n’avait pas l’air très fière mais bon… Peut-être ferait-elle également mieux de partir vite qui sait… Appelant Ourasi, Anthère fit sortir ses Pokémon et se mit à cru sur son poney de feu, après lui avoir passé son fameux mors de cuir, lui qui ne supportait aucune courroie sur sa tête. La randonnée à cheval n’avait pas arranger son mal mais bon, c’était toujours mieux que d’avoir mal aux fesses et aux jambes en même temps… Partant donc au pas, accompagnée de ses autres Pokémon, ravis de pouvoir se défouler un peu (sans avoir à se battre), Anthère dirigea sa monture vaguement dans les plaines. Elle voulait rejoindre Seian, mais avait un peu perdu son orientation. Dans tous les cas, son voyage était déjà prometteur… Il n’y avait qu’elle pour faire de telle rencontre dans des endroits normalement abandonnés…

[Topic clos ^^ Merci aussi ^^]

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 978

Fiche de personnage
Points: 95
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] J'ai vu de la lumière... (Pv Molly)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum