[ Clos ] [Event Dialga] La vie s'écoule, tel un fleuve. [Juliette/Eeva]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] La vie s'écoule, tel un fleuve. [Juliette/Eeva]

Message par Juliette Sevaltico le Mer 31 Aoû 2011 - 23:09

Le temps que le Léviator comprenne que son attaque, qui aurait pût être dévastatrice, avait été contré par un ennemi qu’il n’avait pas pris en compte avant d’attaquer le bateau, Juliette eut largement le temps de se remettre au niveau d’Eeva qui s’était attachée au mât. La blonde sourit, confiante. Après tout, Eeva était championne d’arène. La rousse faisait parti de l’élite des dresseurs, ce n’était sûrement pas un Léviator qui allait l’arrêter. De plus, Flagadoss n’avait pas l’air contre un combat, histoire de voir ce que valait ses pouvoirs psychiques maintenant qu'il avait évolué.

La main droite agrippée au mât, Juliette se vit remettre un couteau, composé d’une lame à un tranchant d’environ 20 centimètres, aiguisée telle une aile d’Airmure et d'un manche en bois de Cerfrousse, " au cas où le bateau sombrerait ". La blonde serra des dents, elle n’avait jamais vraiment eut l’occasion de manipuler d’objet tranchant, si ce n’est les couteaux qu’elle utilisait pour manger. Doucement, elle le plaça entre son short et sa ceinture, lame vers le bas, sur le côté gauche de son bassin. Ainsi, elle n’aurait qu’à dégainer sa lame d’une main pour couper la corde qui la maintiendrait au poteau. Oui mais voilà, Juliette n’avait pas de corde… Elle balaya le pont principal du regard, rien. Elle vit cependant une corde enroulée autour de la barre. La jeune femme lâcha donc le mât et partit en avant.

Alors qu’elle monta deux par deux les marches qui la reliaient à l’instrument de navigation, Juliette entendit d’une oreille distraire l’envoi au combat de Momartik, enfin, surtout les plaintes et contestations de cette dernière. Elle rit quand elle vit l’humanoïde se faire envoyer au combat de force par sa dresseuse. Pas un rire moqueur, non, un rire d’amusement. Il faut dire que la situation était plutôt loquasse. Juliette arriva rapidement à la barre et empoigna la corde quand la tempête de neige s’abattit sur le dragon des mers. Ce dernier, en se débattant, créa une vague haute de 3 mètres qui s’abattit sur le pont, faisant tanguer sérieusement le bateau.

La secousse déstabilisa Juliette qui ne put se retenir et qui tomba violement sur le sol. Le couteau, si bien calé quelques minutes auparavant, entaillait désormais le mollet de la blonde. Un filet d’hémoglobine parcourait la jambe de Juliette. Le fait de voir du sang, surtout le sien, rendit la blonde nauséeuse. Malgré tout, Flagadoss comptait sur elle alors la dresseuse retira sa chemise et, à l’aide du couteau, en coupa une manche afin d’entourer l’origine de sa plaie. Désormais en t-shirt, la jeune fille s'assura qu'elle pouvait encore marcher normalement, malgré la douleur tiraillant sa jambe. La Mizuhanienne recala son couteau sur son côté et retourna auprès d’Eeva. La blonde fit deux nœuds solides, un sur le mât, un autre autour de ses hanches avant de reporter son attention sur l’adversaire aquatique. Le dragon avait sa mobilité et visibilité réduite grâce à la poudreuse amplifiée par le vent, malgré tout, Pokémon Terrifiant gigotait beaucoup trop au goût de la noble.

« Flagadoss, utilise Choc Mental pour condenser la tempête de neige autour du corps de Léviator ! Allez, gèle moi tout ça. »

Mêler ainsi l’attaque psychique au vent s’avéra être une bonne idée. Les cristaux de glaces se rapprochèrent, se resserrèrent autour du corps longiligne de l’adversaire. La neige crée par Momartik se solidifia et emprisonna une longue part de l'enveloppe charnelle du Léviator dans la glace, le privant ainsi d’une partie de ses mouvements. Juliette tourna la tête vers Eeva et lâcha un bref.

« Pas mal, non ? »

La blonde se retourna vers son Pokémon et lui ordonna d’utiliser une attaque Vibraqua qui partit s’écraser sur la tête du serpent bleu qui elle, n'était pas gelée. N’appréciant pas de se faire ainsi malmené, l’adversaire utilisa un Dracosouffle qui frappa de plein fouet Flagadoss qui n’eut pas le temps de l’éviter. Malheureusement, l’attaque ne fut pas sans conséquences car le Pokémon symbiose était désormais paralysé. Les deux Pokémon aquatiques étaient désormais à mobilité réduite. Juliette regarda Eeva, il ne fallait pas s’inquiéter pour Flagadoss, il avait de très bonnes facultés défensives et pouvait se défendre sans bouger avec l’aide d’attaques défensives comme Abri ou Entrave mais Momartik allait devoir attaquer sans retenue en attendant que la paralysie cesse.

« Flagadoss, utilise Amnésie pendant que tu es paralysé. » ordonna Juliette à son Pokémon. Elle parlait désormais à la pirate «Ne t’occupes pas de Flagadoss, profite des gelures de Léviator, il ne sera plus emprisonné dans la glace longtemps longtemps. Il est tout à toi. »


Dernière édition par Juliette Sevaltico le Mer 7 Sep 2011 - 16:08, édité 1 fois
avatar
Juliette Sevaltico
Informations
Nombre de messages : 114

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 22 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] La vie s'écoule, tel un fleuve. [Juliette/Eeva]

Message par Vaeros Herès le Mer 31 Aoû 2011 - 23:11

Ptera s'agitait. Même s'il savait où il devait se rendre, il n'y arrivait. Le stress ainsi que la peur l'envahissait alors que Vaeros, couché sur son dos, suffoquait de plus en plus et perdait peu à peu la vie, sans même que le pokémon puisse faire quelque chose. Le pokémon prit finalement en direction de la place. Peu avant d'arriver, il laissa ses cris percés l'air pour montrer qu'il était là et ainsi fixé l'attention sur l'homme qui agonisait. Une fois qu'il fut atterri sur la place, il ouvrit délicatement ses ailes pour laisser glisser l'homme au sol délicatement et plia ensuite celles-ci, pointant son bec vers la tête du jeune homme alors que des personnes semblaient l'entourer.

Une femme se détacha du lot et approcha l'homme, touchant son cou dans l'espoir d'y trouver un poux. Elle passa simplement sa main sur le museau du pokémon pour lui montrer que tout allait bien se passer mais aussi pour le rassurer. Elle installa finalement ses mains sur le torse de l'homme et enleva délicatement ses habits qui se trouvaient sur celui-ci pour pouvoir accéder à ses poumons plus facilement car cela semblait être la source du problème – entraînant ainsi de lourds suffoquements que l'homme n'arrivait pas à arrêter.

Une autre personne, cette fois-ci un homme vint la rejoindre. Tout deux firent apparaître de l'eau qu'ils utilisèrent pour tenter de soigner l'homme. Les suffoquements s'arrêtèrent et étrangement, l'homme respira à nouveau normalement, pourtant toujours inconscient. Ptera fut bizarrement rassuré alors que l'homme était emmené dans une auberge dans laquelle il devait se reposer. Suivant les personnes concernées, le pokémon marchait tranquillement et surtout, il marchait sereinement. Vaeros était toujours dans l'inconscience mais tout cela pouvait très certainement s'arranger, enfin ce fut néanmoins ce qu'il espérait !

L'homme fut finalement installé dans un lit, auprès duquel Ptera resta pendant de longues heures. Comme des parents avec leur enfant malade, le pokémon resta aux côtés de Vaeros attendant que celui-ci sorte de cet état d'inconscience et qu'enfin il puisse prendre grand soin de Ptera qui ne demandait que cela à ce moment précis. Au lieu de reprendre du poil de la bête, il semblait que l'homme avait de nouveau du mal à respirer et les suffocations reprirent de plus belles, ne laissant pas de répit au pokémon de nouveau anxieux pour finalement, terrorisé.

Le visage de Vaeros semblait pâlir de plus en plus vite et les mines afférés des maîtres de l'eau faillirent anéantir le pokémon. Au vu des visages qui s'offraient à lui, le pokémon comprit que son maître n'allait très certainement pas s'en sortir, sauf si Eeva et Juliette trouvait ce fameux fragment d'horloge qui ramènerait l'homme dans son état normal et lui éviterait ainsi toutes ses complications, très certainement dues à l'âge physique que le jeune homme avait. Dans un dernier soupir, le pokémon s'avança vers son maître et aussi ami, avant de déposer son aile sur sa main. L'amitié était forte entre eux mais le lien qu'ils avaient était bien supérieur à celui-ci...

Un cri de détresse s'échappa de la gueule du pokémon sans qu'il ne puisse l'arrêter.
Détresse, anxiété, peur : tout cela résumait parfaitement le pokémon fossile...
avatar
Vaeros Herès
Informations
Nombre de messages : 52

Fiche de personnage
Points: 77
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] La vie s'écoule, tel un fleuve. [Juliette/Eeva]

Message par Eeva Slanzar le Ven 2 Sep 2011 - 19:07

Juste avant l’attaque, Juliette avait pu elle aussi s’attacher au mât. Le Leviator avait en fait attaqué le bateau, il n’avait pas vu ou pas daigné prit en compte le Flagadoss. Eeva connaissait très bien les léviator. Du temps où elle voguait sur les mers, elle en avait croisé pas mal, tout comme dans son arène, quelques uns. Ces pokémons colériques n’étaient pas faciles et aussi très puissants quoiqu’on en dise, en plus de leur taille imposante… C’était toujours un peu risqué de se battre contre un tel pokémon sauvage, mais pour l’heure, Eeva n’avait pas trop le choix, même s’il était vrai qu’elle préférait éviter. Ce n’était pas tellement une question d’être un dresseur d’élite, parce que ce n’était pas ça qui pouvait sauver. Mais peut-être mieux valait ne rien dire à Juliette, qui ne semblait déjà pas particulièrement rassurée de devoir utiliser son couteau en cas de problème éventuel, comme l’avait soulevé la rousse. Mieux valait éviter, il ne manquerait plus qu’elle ne se mette à paniquer. La blonde avait l’air particulièrement crispée en regardant sa petite lame. Pour sa part elle craindrait plus le serpent de mer, mais à chacun ses priorités. Mauvaise idée, pensa t-elle, quand elle l’a vit la placer près de sa peau… Mais le combat qui se déroulait le lui fit oublier. Alors que Juliette plongeait sur une corde, une vague de trois mètres de haut s’abatit sur le drakkar. Heureusement, tout le monde allait bien et la Momartik et le Flagaddos occupaient le monstre. Se relevant avec force en luttant contre les éléments, Eeva ordonna à sa pokémon d’utiliser son Blizzard, une attaque particulièrement puissante et efficace sur les Leviator, de plus, elle n’aurait pas besoin de l’approcher. L’hybride s’éleva un peu au dessus de l’eau et tendit les bras vers le monstre et lui infligeant une puissante tempête de neige et de glace. De son côté, Eeva laissa l’hybride se gérer et se concentra sur ses propres pouvoirs. Elle les avaient un peu oublié… Elle se releva, les jambes bien ancrée sur le pont et leva les bras, paumes en face de son visage. Fermant les yeux pour mieux se concentrer, après un moment où elle semblait méditer, elle étendit ses bras de part et d’autre de son corps, commandant à l’eau autour du bateau de se calmer afin que le drakkar ne se retourne pas.

Eeva rouvrit les yeux, le regard plein de détermination se posant sur le monstre. Le bateau était plus calme, mais cela ne servait à rien… Utiliser la magie pour protéger les autres comme savait le faire Tyla ou Soriu qu’elle commençait à connaître, n’était vraiment pas son fort… peut-être devrait-elle utiliser ses pouvoirs dans un autre but, quelque chose de plus efficace… Elle réfléchissait. La rousse tendit ses bras vers le sol pendant un moment, faisant mûrir son pouvoir dans les paumes de ses mains, avant de les envoyer brusquement vers le léviator, au niveau de la tête. L’eau qui jaillit de ses paumes prit la forme d’un trident qui fila droit vers le dragon. Au contact du froid engendré par les attaques de sa Momartik, le trident marin se changea en un trident de glace qui alla se planter directement dans les serpents de mer. Ce n’était pas très évident à faire, d’autant qu’elle n’avait eu ses pouvoirs que récemment –ou du moins, en avait prit conscience- et lui demandait de l’énergie, mais cela serait sans doute assez efficace. Ha certes, sans doute pas autant qu’un Blizzard, mais cela aiderait à le faire fuir… Avec de la chance et sans rameuter le reste du banc. Sinon, il faudrait penser à autre chose. En même temps qu’elle attaquait, Juliette ordonnait à son pokémon diverses attaques psychiques visant surtout à optimiser celle de glace. Ce qui en soit était une bonne idée, les dragons et les pokémons ailés étaient tout particulièrement sensible à la glace. Et d’ailleurs, cela paya : la glace commençait à prendre le pas sur le dragon de manière très démonstrative : la créature commençait à geler. Eeva mettait du temps pour incanter son trident, mais cela semblait aller, entre ses attaques à elle, celle de la Momartik et le Flagadoss, le dragon était littéralement harcelé de tous les côtés. Une bonne chose, mais cela risquait aussi de l’énerver… Le Flagadoss lança une attaque vibraqua et le dragon se retourna vers lui pour abattre sur lui sa colère. Le souffle du dragon toucha directement le pokémon rose.

« Jusqu’à maintenant ! » répondit-elle à Juliette. « Momartik, Laser Glace ! »

De son côté, la blonde répliquait avec une attaque psychique. Eeva trouva qu’elle se débrouillait bien, pour une cruche ayant faillit mourir dans la neige quelques temps plus tôt… De son côté, Eeva incantait de nouveau. Mais cette fois, c’est une buée glacée par le froid polaire créé par l’hybride que le Léviator dû subir. La buée n’était pas destinée à blesser le dragon, mais surtout à l’aveugler et à le ralentir.

« Espérons qu’il en ai assez avant nous… »

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 414

Fiche de personnage
Points: 200
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] La vie s'écoule, tel un fleuve. [Juliette/Eeva]

Message par Juliette Sevaltico le Mer 7 Sep 2011 - 16:14

Juliette observait la championne d’arène manipuler l’eau comme une excroissance liquide de son propre corps. La rousse ne faisait qu’un avec l’élément. La blonde dévisageait sa compagne de voyage, envieuse. Elle aussi aimerait maîtriser l’élément du changement. Mais elle ne semblait pas avoir hérité de ce don, bien que sa mère était une maîtresse de l’eau, très faible, certes, mais une initiée tout de même. La noble revint à la réalité par une parole assez spéciale…

«  Jusqu’à maintenant. »

Un … Compliment ? De la part d’Eeva ? Juliette croyait rêver. Cette femme était donc capable d’éprouver autre chose que du mépris envers les autres ? Juliette eut un léger sourire qui vint étirer ses fines lèvres, elle était fière... La blonde détourna vivement son regard du Léviator pour le poser sur l’hybride qui s’apprêtait à envoyer un laser glacé. Il était assez étrange de voir un humain - du moins un être ayant une apparence humaine - utiliser des capacités que seul les Pokémon maîtrisaient. Fascinée, elle vit le rayon lumineux partir en direction du dragon, le frappant de plein fouet. L'attaque eut un effet certain sur le dragon, du fait de son type Vol. C’est encore avec un léger sourire qu’elle observa la rousse qui faisait apparaître une épaisse brume sur le pont du bateau avant de la diriger vers le titan des océans. Juliette ne distinguait même plus ses pieds tant la buée était opaque. Flagadoss, qui était encore à terre, avait également disparut de son champ de vision, englouti par le gaz.

« Flagadoss, je ne te vois plus, mais écoute bien ce que je vais te dire. Extrait l’eau de la brume qui t’entoure grâce à tes pouvoirs psychiques. Utilise l’eau recueillie pour soigner ta paralysie et tes quelques blessures. On a pas beaucoup de temps, fais vite. »

Juliette comprit bien vite que le combat se finirait dès que l’un des deux camps abandonnerait, au risque de se voir accablé de lourdes séquelles. Enfin, pour l’instant, l’important était de se débarrasser de cet importun. La buée gênait le Léviator car sa visibilité en était réduite mais également car la brume regelait la glace qui commençait à fondre à cause de la chaleur corporelle du dragon. De rage, le serpent envoya une attaque Vibraqua vers le bateau. Malheureusement pour lui, la température inférieure à zéro que dégageait la buée gela la sphère aquatique. Cependant, la boule maintenant solide risquait de causer de gros dégâts à la structure du navire. Ayant discerné un léger mouvement dans la buée, Juliette prit les commandes.

«  Flagadoss, Psykoud’Boul ! »

Quittant sa cachette brumeuse, Flagadoss prit appui avec son Kokiyas, avant de donner une impulsion sur le sol, le propulsant, crâne en avant, à travers l’imposante boule de glace. Le Pokémon symbiose traversa l’attaque gelée… Cependant, sa destruction de boule de glace le ralentit fortement, l’empêchant d’atteindre Léviator. Lévitant de justesse grâce à ses pouvoirs psychiques, le Pokémon rose se trouvait face à la gueule du dragon des mers.

« Flagadoss, défense abri ! » hurla Juliette.

Une sphère cristalline se mit à briller autour du Pokémon rose. Cette protection contra la terrible attaque Dracosouffle du Léviator. L'effet de l'attaque absorbé, la sphère se mit à briller d'une lumière pure qui aveugla le serpent de mer. Juliette n’allait pas se faire avoir deux fois de suites et s’assura de ne plus être ennuyé par cette attaque quelque peu gênante.

« Et maintenant, Entrave. »

La buée commençait à se dissiper, rendant peu à peu la visibilité au Pokémon adverse… L’ennemi s’agitait de plus en plus, remuant la mer… Juliette regarda Eeva et lui dit :

« Je ne pense pas qu’il tiendra encore longtemps, on y est presque. »
avatar
Juliette Sevaltico
Informations
Nombre de messages : 114

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 22 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] La vie s'écoule, tel un fleuve. [Juliette/Eeva]

Message par Eeva Slanzar le Sam 10 Sep 2011 - 14:12

Elles avaient au moins l’avantage du type sur le dragon, à défaut d’avoir celui de la puissance ou ne serait-ce même que celui de la taille. La buée, au contact de la glace gela, formant une sorte de bulle de glace directement sur le dragon, d’ailleurs, aveuglé et prit de toute part, il n’en menait pas large et c’était tant mieux. Juliette profita de la situation pour soigner son pokémon grâce à l’eau qu’Eeva venait de créer. Cette fille n’était peut-être pas si bête que ça. Mais le Leviator répliqua, envoyant un puissant Vibraqua vers le drakkar. Manque de chance, il se forma une colonne de glace se dirigeant droit sur elles, comme un javelot. Et là, ça allait faire mal. Aucun des pokémons d’Eeva ne possédait de pouvoirs psychiques. Sauf peut-être… Après tout, la Stalgamin avait évoluée et possédait sans doute bien plus de pouvoir qu’on ne le pensait maintenant. La colonne de glace se dirigeait toujours vers le drakkar et Eeva ne semblait rien faire. Momartik pouvait le faire, mais ce serait sans doute moins efficace que si c’était le Flagadoss de Juliette qui s’en occupait.

« Défend le bateau. » Fit Eeva à Juliette, alors qu’elle se précipitait vers la proue du drakkar. « Momartik écartes-toi ! »

Le Flagadoss fracassa la glace dans une puissante attaque psychique et eut juste le temps de former un immense abri autour du bateau. Eeva qui s’était mise en forte concentration formait à nouveau de l’eau au creux de ses mains. Relevant ses bras vers le ciel et les abattant comme un sabre vers le dragon d’eau, la rousse cria, à la fois pour se donner plus de puissante et motiver les troupes.

« Momartik, Fatal-Foudre ! »

Le trident marin que forma Eeva frappa de plein fouet le Leviator qui rugit. La Momartik sous sa forme humain prit une position similaire à celle d’Eeva et une immense colonne de lumière, une colonne de foudre se mêla à l’eau envoyée par sa maitresse. On pouvait voir les éclairs jaillir et circuler autour de l’eau et aller s’écraser en même temps que le trident sur la créature. A moitié gelé, trempé par l’attaque d’Eeva, la foudre frappa avec une incroyable puissance le dragon. Il fallait dire qu’il était déjà desservit par sa nature, à la fois eau et vol, gelé et trempé, il ne pouvait pas grand-chose. La colonne de lumière était aveuglante et Eeva, n’avait vu qu’une seule fois une attaque électrique aussi puissante. D’ailleurs, elle n’en gardait pas un très bon souvenir… C’était bien différent des autres attaques électriques tels qu’un éclair ou un tonnerre, non… D’ailleurs, la Momartik prit soin de sortir le Flagadoss de l’eau, avant que lui-même ne soit éléectrocuté. On put voir ensuite la foudre englober le dragon et se disperser dans l’eau.

« Mur Lumière sur nous ! »

L’Hybride s’exécuta, avec la double défense, la foudre atteignit le drakkar mais par faible intensité. Mais il n’y avait pas que l’eau, il y avait aussi l’air et la buée. Non vraiment, si ce Léviator s’en sortait… Mieux valait qu’il ne s’en sorte pas. Eeva détourna son regard tant la colonne de foudre était aveuglante. Le temps semblait s’arrêter, pourtant, cela ne dura que quelques secondes, quatre ou cinq tout au plus, pourtant cela sembla durer bien plus longtemps. Lorsque la lumière disparut, le dragon s’effondrait. Eeva sauta de la rambarde, directement au niveau de la barre qu’elle poussa aussi fort qu’elle le put. Le vent qui soufflait emmena le drakkar sur le côté avec violence où il se coucha presque sur la mer. Le Léviator qui tomba sur eux au même moment leur envoya une puissante vague qui aurait tout balayé, si les deux femmes n’avaient pas été attachées solidement. La corde blessa Eeva à la taille et la force de l’eau l’entraina par-dessus bord du côté opposé. La Momartik tenta de redresser à l’aide de ses pouvoirs psychiques le bateau, et Eeva regrimpait déjà sur celui là. Son couteau entre les dents, elle attrapa les mailles de cordes rattachées au mât. Luttant à la fois contre l’eau et le vent, elle parvint toutefois à couper net les cordes des voiles qui retombèrent d’un coup. Le vent n’eut alors plus de prises sur le drakkar dont il faisait claquer les voiles…


Dernière édition par Eeva Slanzar le Mar 8 Nov 2011 - 15:51, édité 1 fois

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 414

Fiche de personnage
Points: 200
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] La vie s'écoule, tel un fleuve. [Juliette/Eeva]

Message par Juliette Sevaltico le Ven 4 Nov 2011 - 15:37

Juliette observa le titan marin s’effondrer dans la mer. Lorsque le monstre aquatique s’affaissa de tout son long, une immense vague s’éleva et ébranla sérieusement le navire. Si choc fut si violent que la blonde aurait facilement valsé par-dessus le bateau si elle n’avait pas été solidement attachée au mât. Le Flagadoss de Juliette rejoignit sa dresseuse – afin de s’assurer qu’elle aille bien - avant d’aller aider la Momartik à stabiliser le bateau qui était presque sur son flanc. Eeva, qui avait plus de leste avec sa corde put trancher d’un coup net les cordes des voiles, privant ainsi le vent de toutes prises sur le bateau…

Les attaques psychiques combinés des Pokémon semblaient vains tellement les éléments étaient déchaînés. Juliette ordonna alors à son Pokémon symbiose d’utiliser une attaque Abri autour du navire, qui, renforcée du Mur Lumière de la Momartik, isola le bateau de la fureur de l’eau et du vent. La gijinka put donc stabiliser le navire rapidement grâce à ses immenses pouvoirs psychiques. Même si le drakkar était désormais stable, l’atmosphère restait tendue. Tous les êtres vivants étaient attentifs aux moindres mouvements extérieurs au navire. Cela dura tout au plus cinq bonnes minutes, cinq minutes de silence religieux, puis la défense abri du Pokémon symbiose se dissipa progressivement… Le vent semblait s’être levé et la mer paraissait calmée.

Juliette coupa alors la corde qui la reliait au mât et rejoignit Eeva. Elle regarda vers l’horizon, soupira et sourit.

« Merci » dit-elle. « Merci d’avoir ordonné à Momartik d’aller chercher Flagadoss dans la mer avant d’électrocuter le Léviator. Rien ne t’obligeait, et pourtant, tu la fais. Je ne te remercierai jamais assez. »

La blonde pensa aux sentiments qu'elle éprouvait pour la championne. La " haine " avait quitté la coeur de Juliette, elle éprouvait une sorte de respect mélangé à de la sympathie pour la rousse. C'est fou, il y'a encore quelques heures, elle lui envoyait des piques, dans l'espoir de la toucher et maintenant, elle respectait Eeva. Elle eut une esquisse de sourire sur son visage à l'idée qu'elle aussi, était peut-être monté dans l'estime d'Eeva...

La noble se dirigea ensuite vers son Pokémon et caressa le crâne de Flagadoss. La trentenaire lui sourit et lui souffla qu’elle était fier de lui. Et comme sur la plage, elle reçut une réponse mentale de son Pokémon. Il lui disait que c’était à lui d’être fière d’elle, et la seule fierté qu’il avait est d’être un des ses compagnons. Juliette n’en sourit que davantage, lâchant une petite larme au passage. Elle sécha rapidement le sillon que la larme avait formé sur sa joue, de crainte qu’Eeva la voie ainsi. D’une voix forte, elle ordonna à son Pokémon d’utiliser Psyko pour faire passer toute l’eau par-dessus le drakkar. Tout le liquide dispersé sur le navire se regroupa en une colonne aqueuse qui partit plonger dans l’océan.

Soudainement, Juliette sentit quelque chose de chaud s’écouler le long de sa cuisse. Avec toute cette agitation, elle en avait presque oublié sa taillade sur le haut de la jambe. La manche qu’elle avait utilisé pour comprimer la plaie gisait sur le bois, rougie de sang. Elle grimaça en touchant la plaie et vit que le sang continuait de s’écouler. Elle questionna son Flagadoss s’il avait les capacités de la soigner. Ce dernier secoua la tête horizontalement, il ne savait soigner les humains. Juliette lui assura que ce n’était pas un problème et arracha sa deuxième manche de chemise pour la placer là où se trouvait la première. D’une démarche hésitante, elle s’avança une nouvelle fois vers Eeva.

« On devrait rattacher les voiles, non ? Ca doit être un peu embêtant d’avancer sans poussée du vent… Et après tout, on n’a pas encore trouvé ce qu’on voulait, et quelque chose me dit qu’on en est plus très loin… »

Juliette regarda alors la gijinka pour espérer y voir une réaction quant à ses dernières paroles.

_________________
avatar
Juliette Sevaltico
Informations
Nombre de messages : 114

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 22 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] La vie s'écoule, tel un fleuve. [Juliette/Eeva]

Message par Eeva Slanzar le Mar 8 Nov 2011 - 15:50


[Bon, vu que le PNJ ne vient pas et que visiblement les autres font ce qu’ils veulent, je pense qu’il est temps de finir cet évent après 5 mois ^^’ ]

Le vent et les courants les avaient emmenés loin et maintenir la barre contre les deux forces n’était pas simple. D’ailleurs, l’eau eu presque raison des force d’Eeva et manqua de lui faire lâcher la barre. Heureusement, la créature hybride alla rapidement lui prêter main forte, le Flagadoss se chargeant de remettre le bateau un peu droit et de finir le travail de la Momartik., c’est alors que Juliette ordonna plusieurs défenses psychiques. Eeva n’était pas vraiment pour mais c’était trop tard, car en effet elle venait de priver le bateau de quoi avancer droit et loin. Jusqu’à ce qu’enfin, ils ne se dissipent, presque en même temps que la course du Drakkar. La Momartik abandonna là Eeva et s’éleva à plusieurs centimètres du sol, semblant chercher quelque chose, d’ailleurs, comme pu le constater la rousse, tout le monde semblait attendre une autre catastrophe, un autre léviator… Ou autre chose. Pendant plusieurs minutes, le bateau resta parfaitement silencieux, avec seulement le grincement du bois comme bruit de fond, Eeva pu relâcher sa tension. Juliette la rejoignit alors et la remercia. Elle ne crut pas nécessaire de répondre et ne le fit pas, comme ignorant même les remerciements de Juliette. Cela n’avait que très peu d’importance en réalité, ils avaient besoins les uns des autres et cela aurait été stupide d’en larguer un au passage en réalité. Eeva ne s’attachait pas aux gens, tout simplement car la vie lui avait toujours prouvé que c’était inutile et que personne de toute façon n’était attachée a elle dans une quelconque mesure. Même chez les pirates, il ne fallait pas croire… pourquoi l’aurait-elle fait de toute manière ? A quoi cela servait donc ? Au moins, elle n’avait pas de trop grandes choses à perdre, elle ne risquait donc pas d’être touchée, même dans une moindre mesure, par les piques d’autres personnes… Qu’on la respecte ou pas, en vérité cela ne changeait rien pour elle.

« Ici c’est là ! » S’exclama alors la créature hybride, flottant au dessus de l’eau, montrant du doigt les profondeurs.

Pendant ce temps, le Flagadoss s’affairait à écoper et Eeva lui demandait ce qu’il fallait faire des voiles. Pour toute réponse, Eeva lui tourna le dos et alla jeter l’ancre. La pièce qui contenait la corde tournait à une allure folle sans qu’Eeva ne tente de la retenir

« Il va falloir remettre les voiles pour tout à l’heure, il faudra bien rentrer, mais pour l’instant, si ce qu’on cherche est dans l’eau… »

Eeva ne termina pas sa phrase. En fait, elle réfléchissait. Elle n’avait pas une magie assez puissante pour respirer sous l’eau… ou créer un genre de bulle d’oxygène. S’approchant du bastingage, elle pu surtout constater que la chose était bien loin sous la surface. Et surtout, vu les effets sur les gens vivants… Car en regardant pokémon et humain, seul le spectre n’avait pas vraiment changé. Et puis c’était un spectre. Sa décision était prise.

« Motisma, va sous l’eau et rapporte tout ce qui ne devrait pas être dans l’eau. Momartik, guide-le. »

L’étrange spectre passa devant Juliette, sa forme orangée deux points lumineux en guise d’yeux et des courants d’électricité autour de son corps formant une aura bleu cyan, il ne semblait exprimer aucune émotion particulière, mais il traversa le bateau par le plancher et la coque. Il se dirigea sous la Momartik et on pouvait le remarquer grâce à la lumière que faisait son aura. Le Motisma n’était aucunement gêné par l’absence d’oxygène, ni par les courants, il était un spectre et n’avait nullement besoin de respirer et les vents comme les marées lui passaient a travers. Il s’enfonça dasn l’eau, longtemps, très longtemps, sans jamais s’inquiéter de ce qu’il trouverait. Rapidement tout devint noir, mais il n’avait pas besoin de voir, enfin il n’était pas aveugle non plus. Il vit passer un banc de tentacruel et quelques shaperdo nageaient ici et là. Combien de temps dura ce manège ? Il ne savait pas. Toujours était-il que l’eau devenait de plus en plus noire… il aurait même pu traverser le fond, s’il n’avait pas distingué des rochers. Un rosabyss passa, et il vit un serpang également. Les créatures ici étaient particulièrement hideuses… Mais ce qui lui permettait de distinguer réellement et clairement était la chose qui émettait de la lumière. Bien loin au dessus de lui, la Momartik semblait surexcitée. C’était sûrement ça… Flottant autour de l’étrange objet de métal, le spectre de foudre en fit le tour. Il fallait le remonter. Rien de plus simple pour une créature électrique... Le Motisma n’avait qu’à le soulever en utilisant l’électromagnétisme et l’eau ne ferait que l’aider.

Au dessus de l’eau, Momartik guidait le petit spectre du mieux qu’elle le pouvait, par l’intermédiaire qu’eux seuls deux possédaient. Après un très long moment, peut-être une heure elle ne savait pas bien, elle distingua une grande lumière sous l’eau. L’hybride plissa les yeux et dû s’écarter vivement. Sortant de l’eau comme une flèche l’objet brillant que le Motisma avait tracté jusque là, l’entraina hors de l’eau, éclaboussant les alentours. Emporté par la puissance de l’objet, il fut entrainé dans les airs où ce qui semblait être un rouage s’immobilisa soudainement.

« Ca devait être ça… Espérons que Vaeros ne soit pas encore mort. » Dit Eeva, croisant les bras et fixant l’étrange artéfact flottant à plusieurs mètres de la surface de la mer.


[J'espère que ça te vas Juliette ^^]

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 414

Fiche de personnage
Points: 200
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] La vie s'écoule, tel un fleuve. [Juliette/Eeva]

Message par PNJ le Mer 9 Nov 2011 - 23:35

Le rouage, délogé de son espèce de torpeur fusa hors de l’eau en crevant la surface et lévita autour des deux humaines. Il exécutait un large cercle, comme pour les jauger, les regarder. Bien entendu, il n’avait rien pour voir, mais une espèce de lumière verte était diffusé sur son passage. Il accéléra sa rotation, se mettant à tourbillonner sur lui-même. Il semblait exécutait le même mouvement que la planète, mais de façon bien plus rapide. Puis, finalement, il décida de décoller et se plaça dans le ciel, s’entoura d’une lueur verte bien plus puissante. Cette fois, personne ne pourrait le toucher… Il continua de tourner sur lui-même, bien plus lentement cette fois, toujours enroulé dans sa protection. Rien ne se passa, le temps ne retrouva pas son cours normal… Le rouage resta juste en pleine lévitation dans les airs, presque immobile.

[HRP : Vous pouvez continuer l’Event mais vous avez trouvé le morceau d’Horloge. Cependant, le temps ne reprendra son cours qu’à la fin de l’Event pour tous les membres. Par contre, je tiens à préciser, Eeva, qu’avant de dire que personne ne fait rien, et qu’on ne s’occupe pas de vous, il serait de bon ton d’avertir un membre du staff de l’avancement de votre RP, nous avons pas mal de boulot, nous ne pouvons pas courir après tout le monde tout le temps. Nous n’intervenons qu’à la fin de l’event en règle générale, en tout cas, c’est ce qui était prévu au sein du staff, si votre RP part en vrille après, c’est aussi parce que vous le voulez bien. Quoiqu’il en soit, il ne fallait pas s’attendre à finir l’event en juillet non plus… ]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1025

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] La vie s'écoule, tel un fleuve. [Juliette/Eeva]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum