[ Clos ] [Event Dialga] Nous te protégerons petit ange ! [Ys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Event Dialga] Nous te protégerons petit ange ! [Ys]

Message par Daisuke Nianfeng le Lun 1 Aoû 2011 - 22:42



Cela fait plusieurs jours qu'un jeune garçon, habituellement si vivant en ennuyeux, se trouve dans une position que personne ne lui aurait souhaité. En vérité, il s'agissait d'un adulte d'âge mur bien qu'encore jeune, non plus d'un bambin. Il était rentré à Omatsu pour une seule et bonne raison, la seule raison qui aurait put le faire revenir : sa sœur était au plus mal. Ces derniers temps, des évènements étranges c'était produit, créant et causant de bien étranges choses autour de la capitale, bien qu'il semble que le monde entier soit touché.
L'enfant s’apprêtait à quitter Flamen quand il reçut une missive de son père, les trois chiens l'avait pisté à l'odeur pour le lui délivré. Encore à l'état de marmot, le gosse avait essoufflé l'Arcanin sur lequel il était monté, tout cela il ne l'aurait pas effectué s'il ne s'était pas passé quelque chose.
En vérité, sa sœur était au plus mal. Comme atteinte par un mal étrange et inexplicable. D'ailleurs, elle semblait fort affecter par les étrangetés qui se passaient et se passe encore à cette heure-ci. Le préadolescent avait presque frappé les canidés pour qu'ils aillent plus vite, mais il ne le fit pas, n'étant pas si cruel.
Lorsque l'animal débarqua dans les jardins de la maisonnée, le garçon n'avait pas attendu qu'il s’arrête, sautant de l'animal. Il se mit à courir, bousculant quiconque aurait pu le gêner sur son passage. Il finit par arriver, haletant et suant, complètement en nage, ruisselant à la limite comme si son corps essayait d’éjecter toute l'eau que pouvait contenir son corps. Sa frangine était là, couché dans son lit, une serviette chaude sur la tête, de multiples encens et bol remplit de liquide fumant l'entourait. Trois personnes habillé en couleur fort vives et variés, les médecins, se tenait là, cherchant, semble t-il, soigner sa sœur de sang.
Il fit quelque pas, en attrapa un à l'épaule et, dans une soudain montée d'adrénaline, le tira en arrière avec une force qu'il ne se connaissait pas, il se posta devant les deux autres et leurs hurla presque ceci :

— DEHORS ! TOUS ! JE NE VEUX VOIR PERSONNE DANS CETTE CHAMBRE !

Bien que réticent, les trois bonhommes ne se formalisèrent pas plus que cela, connaissait parfaitement le caractère assez expéditif du jeune garçon. Ils eurent même un peu peur. Ne voulant pas offusquer l'enfant, et encore, le mot était faible, bien que ce n'était qu'un marmot, il ne valait mieux pas le provoquer.
Lorsque tout le monde s'en fut, après le fameux bruit caractéristique d'une porte coulissante qui se ferme, le gnome se laissa tomber à genoux, aux cotés de la couche de sa sœur. Le futon douillet était recouvert d'une autre couverture plus chaude. Elle devait certainement avoir de la fièvre car c'est ce genre de soin que l'on utilise pour faire monter la température du corps afin d'exterminer le mal.
Elle était si pale, si dénué de couleurs, elle semblait mourante, tel un pétale de fleur de cerisier qui se serait décroché, perdant, par le temps, ses belles couleurs et se flétrissant.
Daisuke ne savait pas pourquoi, mais il voyait déjà le linceul immaculé recouvrir le visage de la défunte personne qui compte le plus dans le monde pour lui. Quitte à tout faire pour ne pas voir le suaire recouvrir le corps de sa sœur, le garçon était prêt à tout donner, même sa vie s'il l'aurait fallu. Il ne pouvait rien faire à part rester là, tristement, prier des dieux inconnus et injustes de rendre à sa sœur le souffle de la vie. Cela pouvait être aussi bien une toute petit maladie comme quelque chose de très important, peu importait, le garçon voyait cela de la même façon.

Sans paroles (Instrumental)

Avec paroles (Allemand&Original)

Il s'occupa lui-même de prendre soin d'elle, personne n'osait revenir et c'était tant mieux, il ne l'aurait pas supporté. Beaucoup de temps passa, ou peut-être seulement quelques instants, il n'en savait rien, il restait à son chevet, ne cherchant pas à savoir si c'était long ou rapide à vraie dire, la notion de temps n'était plus, seul la guérison comptait.
Il gardait la paume encore brûlante de celle qu'il considérait comme tout ce qui était le plus important, à par son œuf peut-être. Parlons-en de ce dernier. Le garçon avait sorti l'incubateur un instant, sortant la coquille plein d'une future vie et l'avait posé là sur un coussin. Il faisait bien assez chaud dans la chambre pour qu'il continue à couver seul. La lune et le soleil semblèrent cohabité, ou plutôt, défiler à des vitesses faramineuses alors que l'enfant était prostré là, agenouiller, sa tête posé sur la couchette, les yeux fermés, la main de sa frangine toujours dans les siennes. Le temps défilait, ou plutôt, se déréglait. Et comme dans une parfaite symbiose, leurs corps se modifiaient. Alors que son corps grandissait et que des muscles commençaient à saillir, laissant un jeune homme de belle carrure tenant cette fois une petite menotte. Sa sœur avait considérablement rétréci, se rajeunissant à chaque seconde, ses traits devenant plus enfantin, elle finit par atteindre l'âge d'une enfant de moins de 10 ans.

Alors qu'il était toujours là, sans avoir esquissé un geste, n'ayant pas encore ouvert les yeux, ne s'étant pas encore relevé, l’œuf lui, c'était aussi mis à changer. L'on me dira : Non ! Il éclot tu veux dire ? Et je vous répondrais que non. L'ovale tiède était devenu brulant et rayonnait, alors qu'il aurait normalement du se fendre et se craqueler, la coquille ne fit que se déformer, comme si ce n'était qu'une simple peau, prêt à se tendre, ce que cela fit.
L'ovale se vit s'illuminer d'un coup, deux membrane s’étirèrent, tel deux ailes gigantesques, le reste du précédent œuf se matérialisa de façon à prendre une forme complètement inconnue. D'ailleurs, personne n'aurait pu dire qu'elle forme avait l'animal, car en fait, il s'agissait plutôt d'une grosse boule de lumière plutôt qu'autre chose. Non ! Pas réellement une boule, en vérité, cela avait bien une forme de rapace, mais on n'aurait su distinguer de quel animal il aurait put s'agir avec la lumière qui irradiait de l’être. L'animal rayonnait de mille feux, d'ailleurs, tout son corps semblait recouvert de flammes, mais pas n'importe lesquelles, il s'agissait d'un feu d'esprit.
L’œuf n'avait pas éclos, et pour cause, l'embryon ne pouvait pas vieillir sans payer le prix de la mort du fait qu'il ne pouvait pas encore vivre sans avoir besoin que son fœtus soit nourris par les apports nutritifs situé dans l'ovale même. D'ailleurs, la coquille en elle-même est une protection contre tout élément extérieur, qu'ils soient des attouchements physique ou plus spécial. Il faut savoir qu'une coquille d’œuf peut repousser une radioactivité de niveau 9, sachant qu'il existe 10 niveaux, alors qu'un rat ne résiste pas au-dessus de 4. Radioactivité ? Oui, le soleil en lui même est une masse de chaleur qui pratique la fusion de noyaux moléculaire, si cela se rate, cela provoque la radioactivité et fait une réaction en chaine de casse de neutron.
De ce fait, l'animal à l'intérieur ne peut pas sortir sous une forme réelle de sa protection, se matérialisant donc sous une forme plus spirituelle. La coquille à donc protégé l’être qu'elle contenait contre les mal-faits du temps, cependant, seulement sous la forme physique. L’œuf est toujours là, au centre de ce halo de flamme mais bel et bien à l’abri de toutes attaques. Ainsi sous une consistance plutôt spécial, l'animal ne ressemblait guère à quelque chose de connue, certainement parce que l'esprit ne prend pas la forme de son possesseur mais simplement une forme tout à fait aléatoire. Il s'agit d'un oiseau, l'animal est un oiseau, les ossements retrouvé était de belle taille, l'animal l'est aussi.

Spoiler:


Le garçon devenu adulte se plaça au cotés de sa sœur après avoir ouvert les yeux. il ne semblait pas plus choquer que cela qu'elle ait rajeunit, il l'a reconnu tout de suite même s'il ne l'avait jamais connu à cet âge. Il ne remarqua que peu après qu'il avait vieilli, surtout lorsqu'il se coucha prés d'elle et qu'il sentit son muscle bien plus gonflés que lorsqu'il était marmot, il devait changer de position afin d’être couché confortablement.
Que c'était-il passé ? Il ne le savait pas, tout ce qu'il pouvait penser c'était que tout se chamboulait et s'entrechoquaient. Les événements étranges venaient de faire leurs apparitions et les avaient rendus ainsi. Sa sœur semblait fortement affecté par ces derniers, ce n'était bien sur qu'une impression mais Daisuke en semblait certain.
Il s'inquiétait et ne savait pas quoi faire pour elle. Ce qui était certain, c'est que l'état de la petite fille ne ferait que stagner dans cette chambre, il devait trouver quelque chose à faire, régler ce souci, mais pas question de la laisser là dans les mains de ces médecins. Il l'a ramassa, l'enveloppant complètement dans sa couche, et sortit par la porte coulissantes qui servaient, accessoirement, de porte fenêtre menant directement au jardin. L'oiseau, ou le dragon, on n'aurait su dire, son ramage flamboyait tel le phénix Sulfura, mais en plus incandescent car il s'agissait de tout son corps et non pas que ses ailes.
Le jeune homme gardait sa sœur dans ses bras, tel une jeune mariée, n'éprouvant aucun mal ni aucune fatigue.
Le monde autour de lui semblait avoir changé. Des arbres qui auraient du être là se retrouvaient à l'état d'arbrisseau alors que de plus petit arbuste formait de très gros fourrés. Les murs, par endroits, étaient craquelés alors qu'ils semblaient quasi neuf juste à côté. tout était différent, il fallait faire quelque chose. Le garçon sortit de la propriété, la petite dormait toujours paisiblement. Il se mit en route, ne savant trop ou chercher, accompagner par son oiseau spirituelle qui préférait le suivre à pied, avançant d'un pas assez maladroit, un peu dandinant, non pas comme une autruche, mais plutôt comme un rapace peu habitué à marcher.

Ou chercher ?
avatar
Daisuke Nianfeng
Informations
Nombre de messages : 62

Fiche de personnage
Points: 99
Âge du personnage: 14
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Nous te protégerons petit ange ! [Ys]

Message par Ys Ker le Mer 3 Aoû 2011 - 23:40

Il était durement marqué par la mort de la marchande de la ferme. Avec son nouveau compagnon, il avait entreprit le voyage vers un peu de réconfort, vers son Hiroka à lui et son fidèle chevalier servant, qui est accessoirement son frère : Daisuké.
La pauvre Rose était perdue dans son chagrin, et prête à tout pour chercher un réconfort artificiel. Le voyage dura plusieurs jours. Pourquoi Ys n’était pas retourné chez ses parents ? Il l’avait fait, un passage rapide pour dire bonjour, et reprendre son voyage. Son nouveau compagnon, enfin ces nouveaux compagnons n’attendaient que lui pour parfaire leur connaissance des uns des autres. Plusieurs n’avaient pas de noms, ou ceux que proposait Ys ne leur convenait pas.
Tous avaient choisies volontairement de le suivre. Et le voila avec une équipe peu probable dans une arène. Un maisonjouet, une vachalait, une orage, une célébration, un chadégout et une Dégueu. Cela faisait une drôle d’équipe. Nullement optimisée pour gagner, elle lui aurait certainement valut une réflexion désagréable de cette militaire qui lui avait ouvert les yeux au début de son voyage.

Omatsu apparaissait à l’horizon. Ys regarda le soleil. Ils y seraient certainement vers l’heure du déjeuner. Dans le ciel, deux ombres attirèrent le regard du jeune homme, il n’y prêta pas attention. Certainement deux entités Pokémons qui se disputaient ce territoire. Pour cette fois, ils avaient eu la bonne idée de ne pas déclencher de guerre chez les hommes.
Le Togekiss, volant haut, diminua son altitude pour se poser dans l’arène. Ys observa les gens dans la rue. Il était mal à l’aise, à l’étroit dans ses vêtements. La population ressemblait à des souris semblant se débattre. Sortant d’un bâtiment près de l’arène, Ys reconnu le petit frère suivant il ne savait pas quoi. C’était plus de l’instinct qu’une vraie vision du frère.
Tapotant sur l’aile, il fit signe au Pokémon, lui disant de descendre pour se poser dans la ville, juste devant la personne là.

L’oiseau fit demi-tour. Ys passa la main dans ces cheveux. Tiens ils étaient plus longs ? Il se gratta le menton pour s’aider à réfléchir au phénomène et là il remarqua un bouc à la couleur de ces cheveux. Togekiss, maintenant qu’il y prêtait attention, semblait être plus fort, plus costaud physiquement. Il sauta du dos du volatile, qui venait de se poser. Il devait jeter un œil à sa Basse-cours. Il lança ses Pokéballs d’un mouvement rapide, afin d’en faire sortir les occupants.
En premier un Grotadmorv apparut. Antiflheureuse semblait troublée par sa nouvelle condition, mais heureuse de voir son Amour, quoi qu’elle devint perplexe en le regardant, oubliant même de lui sauter dessus pour lui faire un câlin.
En second apparut un jeune miaouss ne portant plus de cicatrice. Il regarda autour de lui cet endroit qu’il ne connaissait pas, s’assied au milieu de la route, et entreprit de faire sa toilette.
Ptitravi lui sortit sous forme d’œuf. Meuh Meuh qui n’était jamais sortit de la ferme regarda ces maisons comme des trésors, malgré leur banalité. En dernier sortit une boule d’éclairs qui se déploya avant de se mettre à se mouvoir très rapidement. Ys se demanda ce que c’était. Ce n’était certes plus Dym sous sa forme Dynavolt. Pour courir comme cela, ça devait être sa forme évolué, le sprinteur des éclairs, un élecsprint. Il rappela l’œuf dans la Pokéball. Aussi étrange que cela pouvait être, l’œuf y retourna. Il récupéra ses autres Pokéballs vides.

Il leva les yeux vers le gam… euh le jeune homme.

- Excusez-moi, vous êtes bien de la famille Nianfeng ? De loin, je vous ai prit pour un membre de cette Famille.

_________________
En cours:
avatar
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 571

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Nous te protégerons petit ange ! [Ys]

Message par Daisuke Nianfeng le Lun 15 Aoû 2011 - 0:09

Soudainement, un inconnu débarqua non loin de là, à quelque pas en face du jeune homme. A croire que cette personne ne cherche pas à se faire remarquer avec son Pokémon volant gigantesques et le fait qu'il fasse sortir toutes son équipes pour la faire retourner là d’où elle venait. Décidément, ce genre de "M'as-tu vu" ne s'attire jamais la sympathie de Daisuke. De plus, ce type venait de lui causer. Il voulait vraiment se prendre un pain en pleine poire ou quoi ?
Mais la chose qui percuta le plus le jeune homme ce fut bien entendu qu'il évoque la famille Nianfeng, sa famille. Qu'est-ce qu'il leur voulait ? Sa famille avait pas mal d'ennemis, son père avait tué et ridiculisé suffisamment de personnes pour se mettre à dos plusieurs groupes et autres familles. En tous cas, il était sûr de lui : il ne connaissait aucun ami de la famille qui ait cette tête là. N'ayant même pas cherché à réfléchir s'il s'agissait d'une personne dont l'âge est aussi modifier ou bien d'un simple inconnue, Daisuke recula.
Il faut se mettre à sa place, après des évènements si étranges, sa sœur mourante, son instinct de frère protecteur, il faut comprendre qu'un simple inconnu qui apparait comme ça et qui demande si l'on fait partie d'une famille qui n'est autre que la notre, il faut comprendre que le jeune homme ais des doutes.

— Je ne sais pas ce que vous leurs voulez, mais vous n'avez pas intérêt à les approcher !

La menace était prononcée sur un ton sec et cassant, particulièrement froid. Le garçon avait fini de reculer, ayant une distance acceptable avec son adversaire pour pouvoir éviter des coups direct.
Soudainement, une lame bleutée s'écrasa face à l'intrus. La lame se brisa en morceau puis s’évapora bien rapidement, ne laissant qu'un trou dans le sol, une entaille que seule une épée aurait put faire. Dans le ciel, L'oiseau recouvert de flamme spirituel cachait le soleil, poussant un cri strident d'oiseau de grandes tailles. Ce n'était qu'un avertissement. Il n'hésiterait pas à faire des attaques plus violentes à toutes tentatives hostiles.
Une forme spirituelle, comme tout spectre et autre fantôme matérialisé, sait plus ou moins lire dans les pensées, mais dans le cas de la bête, il s'agit surtout de ressentir des émotions qui concordent avec celles de son protecteur.

Daisuke resserra la couverture sur le petit corps frêle de sa sœur alors âgé de moins de dix ans. Il s'était assuré auparavant que les petits petons ne dépassent pas, pas plus que tout autre partie du corps, même sa tête était enveloppé, seul le visage était à l'air libre, tourné vers son frère. Il devait trouver un moyen de la soigner, mais il ne savait pas comment faire. Il irait bien trouver une solution mais voilà que l'importun sans discrétion l’empêche de vaquer à ses occupations. Il ne souhaitait pas répondre à la question cet homme.
L'oiseau dont la ramure était parcourue par une mer de flamme verte anis se posa sur le sol, repliant ses larges ailes, laissant un cri d'oiseau mystique transpercer à travers son bec entrouvert. Avec cet indésirable, l’œuf sous sa dernière forme spirituel se voyait des plus méfiants afin de protéger la seule personne qui ait jamais pris soin de lui. S'il pouvait véritablement éclore et montrer sa puissance, mais il était limité dans ce corps mystique. Cependant, s'il y avait bien un avantage à n’être qu'un œuf sous forme d'esprit, c'est bien que personne ne peut vous reconnaitre, donc on ne peut juger votre type, d'ailleurs, aucun type n'est prit en compte. Ce n'est qu'un esprit matérialisé, pas de forces ni de faiblesses.
C'est cependant un souci majeur. S'il était éclot, la lame n'aurait pas provoqué qu'une simple faille dans la dalle mais un bien beau cratère. C'est à peine si la Lame d'Air avait entamé la roche. Cela aurait pu sonner un petit Pokémon, ni plus ni moins. Il lui reste cependant plusieurs coups dans son aile et ses plumes. Prêt à défendre l’être qui l’élève et le protège des dangers extérieurs.
Daisuke continua à reculer sans un mot. Cet homme ne lui disait rien qu'y vaille. Il pouvait largement se tromper, mais dans cette situation, il préférait jouer la carte de la prudence.


Dernière édition par Daisuke Nianfeng le Dim 11 Sep 2011 - 14:50, édité 1 fois
avatar
Daisuke Nianfeng
Informations
Nombre de messages : 62

Fiche de personnage
Points: 99
Âge du personnage: 14
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Nous te protégerons petit ange ! [Ys]

Message par Ys Ker le Mar 16 Aoû 2011 - 14:40

Son interlocuteur lui répondit d’un ton sec. Il semblait à première vue ne pas aimer la famille Nianfang, ou bien la craindre.
Une attaque frappa le sol devant lui, sous forme d’avertissement. Le togekiss recula de frayeur, contrairement à son maître.

-Reviens froussard. Je sais que tu n’aimes pas les combats, mais dit je te rappeler que tu es devenu ce que tu es en voulant me protéger de ta vie ?

Il l’avait sentit bouger, mais l’Ecremeuh, le Miaouss et le Grotamorv, eux, regardaient leur potentiel adversaire, avec le regard de personnes prêtes à se battre s’il le fallait. Ys ne leur dit rien, car i l savait qu’ils ne bougeraient pas avant qu’il ne donne le signal.
Quand à l’Elecsprint, lui continuait à courir comme un fou, faisait des tours et des détours, le long de la rue.

L’humain fixa son adversaire dans les yeux. A première vue, il avait l’air méfiant de lui. Il tenait un enfant dans les bras, solidement emmitouflée.
Ys avança en direction de l’arène

-Bien mon brave, veuillez m’excusez de vous avoir dérangé et merci du conseil. Je ne compte que voir Hiroka de cette famille et peut-être son frère Daisuké.


Il venait d’arriver à sa hauteur à la fin de sa phrase. Continuant, entouré de ces 4 Pokémons et volant au dessus d’eux le 5eme semblait avoir peur de l’inconnu.

-Elle est la championne d’arène et une fille adorable, toujours prête à rendre service. Lui est certes un peu sauvage, très protecteur, mais quand on apprend à le connaitre, il a bon fond. Ce n’est pas un aussi mauvais bougre qu’il souhaiterait le faire croire. Donc je ne craints pas grand-chose pour ma vie.

Il était maintenant derrière le jeune homme.
Son Pokémon volant le troublait, autant que la forme de celui de l’interlocuteur. Ys leva les Yeux au ciel

-Dis le froussard, tu veux retourner dans ta Pokéball le temps du voyage jusqu’à l’arène, ou bien tu vas finir par t’habituer à la ville, et aux gens ?

Le Pokémon se posa devant le Nalcien. Il replia ces ailes et le regarda droit dans les yeux.

-TogeToge Toegekiss. (Traduction :Je veux devenir plus fort)
-Plus confiant en toi cela serait une bonne chose. Je ne te demande pas de te battre, juste d’accepter que tout le monde n’est pas aussi joyeux que les habitants de la ferme.

L’oiseau baissa les yeux et se mit à discuter avec ses compagnons Pokémons. Ys en profita pour se retourner.

-Au juste Monsieur. Vous êtes libre de me répondre ou non, mais quel est ce Pokémon qui vous protège. Je n’ai jamais entendu parler d’un comme cela, bien que …

Il arrêta sa phrase en suspend pour reprendre.

-Enfin je n’ai pas l’honneur de connaitre un tel Pokémon.


Dernière édition par Ys Ker le Jeu 10 Nov 2011 - 18:08, édité 2 fois

_________________
En cours:
avatar
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 571

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Nous te protégerons petit ange ! [Ys]

Message par Daisuke Nianfeng le Dim 11 Sep 2011 - 15:39

C'était bien Ys, bien qu'il ait vieilli. Sa façon de parler, sa façon d'agir, ses vêtements, cet air. Certes, Daisuke ne l'avait pas côtoyé bien longtemps, cependant, il avait appris à reconnaitre les prétendants de sa sœur le plus rapidement possible. Que lui voulait-il ? Ne l'avait-il pas reconnu ? Apparemment, non.
Il n'avait pas besoin de se sentir agressé, Ys n'avait pas encore remarqué la situation dans laquelle il se trouvait. Il faut croire qu'avec l'âge, on devient moins colérique, ou en tout cas, pour le jeune garçon, il semble s’être assagi. Peu importe, là n'était pas le plus important.
Que devait-il faire ? Laisser croire qu'Hiroka et lui-même était dans l’arène et le laisser découvrir le bâtiment vide, il aurait eu le temps de s'éloigner et de passer par les ruelles bondées. Cependant, quelque chose lui disait qu'il ne valait mieux pas s'éloigner de lui. Il pourrait l'avoir à l’œil s'il restait à coté d'eux, il n'aurait qu'à inventé une histoire des plus banales mais crédible et le tour serait joué.

— Si vous le dites. Vous n'avez pas l'air d’être un ennemi des Nianfeng. Personne ne se trouve chez eux à part leurs serviteurs. Je m'en vais d'ailleurs porter une des servantes tombés malade chez un guérisseur. En attendant qu’ils refassent surface, vous pouvez me suivre ou bien attendre patiemment leurs retours bien que je ne sache pas quand ils comptent revenir.

Le jeune homme ne chercha pas à répondre à la question qui lui était posé sur son Pokémon. A vraie dire, il n'en savait pas plus qu'Ys, mais son rêve était plus ou moins réalisé : il avait son propre ami, et en plus de cela il était unique. Il remit un peu la couverture sur l'enfant qu'il tenait, cachant tout le corps de la petite, enfin, grande sœur du garçon.
L'oiseau de flamme se posa sur le sol, soulevant de petits nuages de poussière avant de finalement poser ses serres sur le sol pavé. La forme spirituelle, une fois à terre, tourna la tête sur le coté jusqu'à l'avoir quasiment à l'envers, son cou formant un U pas très large à l'envers. Il laissa un petit cri d'oiseau sortir de sa bouche puis remit son crane en place, fixant de ses yeux unis l'autre homme et ses Pokémon. Il ne ferait pas le poids contre tous et même à un contre un, sa forme spirituel est bien plus faible qu'un vrai corps.
Le petit, enfin maintenant grand, maître se mit en marche, passant au côté de l'autre humanoïde. Sa créature inconnue le suivit de près, avançant avec une démarche plutôt chaloupé. Le jeune homme devait emmener Hiroka voir le grand guérisseur, en espérant que ce dernier n'ai pas subis les effets du temps, il est déjà assez vieux et tombe suffisamment en ruines comme cela. Il ne vaut mieux pas qu'il ait vieilli. Il faut aussi espérer qu'il n'a pas trop rajeuni. En attendant, qu'allait faire Ys ? Le suivre ou non ? Il ne s'était même pas présenter, il était assez impoli comme ça.

— Au fait ! Je me nomme Davis Lebrun, garçon à tout faire du chef de famille ! Et vous êtes ?

Voilà qu'il réutilise encore une fois son fameux pseudonyme. Toujours utile pour cacher sa véritable identité, notamment dans ce genre de situation.
avatar
Daisuke Nianfeng
Informations
Nombre de messages : 62

Fiche de personnage
Points: 99
Âge du personnage: 14
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Nous te protégerons petit ange ! [Ys]

Message par Ys Ker le Lun 19 Sep 2011 - 12:01

Ainsi le jeune homme se rendait chez un guérisseur. Il était un esclave, non plutôt un serviteur de la famille Nianfeng. Il ignorait qu’Hiroka avait des parents si riches que cela pour avoir une domesticité.
Il était à peu près certains que c’était un Nianfeng devant lui. Il ne savait pas pourquoi, le jeune homme lui rappelait trop les deux qu’il connaissait. Surement un de ces Batards que les riches engendraient avec des servantes. N’empêche qu’il était plus poli que lui. Ys s’inclina pour saluer le serviteur.

-Je me nomme Ys. Ker Ys. Enchanté de faire votre connaissance Monsieur Lebrun. Si le guérisseur est loin, laisse-moi te proposer les services de Togekiss. Il a beau ne pas aimer encore la foule, il vole bien et vite ?

Devant le refus et les explications du jeune homme, Ys reprit :

-Bien, je vous accompagne alors. Je n’aime pas voir les gens malades. Je te suis, ne t’inquiète pas pour moi.

Ils avancèrent parmi les ruelles. Il n’y avait pas loin pour rejoindre un drôle d’édifice de plusieurs étages.
Ils gravirent les escaliers jusqu’à passer devant une fenêtre. Elecsprint et Miaouss s’arrêtèrent et se regardèrent. Ys étonné, marqua aussi un arrêt. Il écouta le vent et rien. Pas un murmure suspect, pas une odeur particulière. Pourtant, ses deux Pokémons semblaient avoir repéré quelque chose d’important. Les quelques semaines à la ferme les avaient tellement rapproché qu’entre eux les mots étaient presque pas nécessaire. Ils regardèrent Ys qui, comme à son habitude, ne compris rien alors que cela semblait important et lui indiquèrent de la tête de suivre l’étranger.

Ys se mit en route grimpant les quelques marches qu’il avait perdus avec une rapidité lui permettant de rejoindre le jeune homme au palier suivant.

Bag fut le premier à parler. Il était sur d’avoir ressentit l’odeur d’Hiroka un peu plus loin. Dym confirma que la fille qui l’avait traqué dans les plaines du pays du feu avait bien l’odeur de la couverture, mais était aussi porté par l’air. C’était fin et à peine perceptible. Ils se mirent rapidement d’accord pour rejoindre leur maitre et leur faire part de ce détail certes insignifiant, mais qui pourrait être important, vu les transformations qu’ils avaient subies.

Grimpant les escaliers, ils rejoignirent le palier. Elecsprint commença à expliquer ce qu’ils avaient senti et qu’ils n’étaient pas certains de l’importance de leur découverte vu leur transformation.
Ys les regarda plus inquiet pour l’enfant qui semblait gravement malade que par ce que ces Pokémons lui disaient.

-Et ? C’est normal que son odeur soit dans la ville. Hiroka est la championne Pokémon de la ville. Et cette couverture a dû lui appartenir. Que voyez-vous d’étrange dans cela ? Elle doit se balader en ville sous le vent. Ce qui fait que son odeur vous est parvenue.
Ys ignorait que Daisuke devant lui tenait Hiroka contre lui. Et même s’il le savait, Serait-il en état de comprendre l’importance de cette donnée ? Seul l’avenir nous le dira.

_________________
En cours:
avatar
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 571

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Nous te protégerons petit ange ! [Ys]

Message par Daisuke Nianfeng le Sam 29 Oct 2011 - 21:27

Après être entré dans le grand bâtiment de la ville, là ou devait résider le guérisseur de la famille, et pas n'importe qui. Le petit groupe gravissait, par la suite, une suite de marches qui n'en finissait pas. Après avoir atteint un palier, il fallait réitérer l'escalade plusieurs fois jusqu'à arrivé au sommet de cette montagne. Mais qu'elle était l'architecte suffisamment stupide pour créer, pour un homme censé guérir des personnes faibles et alités, une structure absolument improbable pour ce genre de patient. En fait, il valait mieux être en bonne forme pour atteindre le dernier étage. Mais pourquoi pratiquait-il en hauteur ?
D'après certains érudits, étant un maitre du feu, il se devait de vivre au plus haut dans le ciel, le plus proche du soleil. On avait aussi dit qu'il maitrisait les vents pour apaiser les maux et les blessures. Au final, il ne pouvait opérer qu'à cette hauteur ou l'air se voyait légèrement plus rare et ou seul des personnes en bonnes conditions physique pouvait escalader cette pyramide. Quel était l’intérêt de pouvoir soigner si les malades n’arrivaient pas à atteindre le guérisseur en question ?
En fait, bien que ce soit un homme qui ne demande aucune rémunération, il ne demande qu'à voir à quel point un individu tient à la personne qui possède le mal. Il s'agit d'une épreuve psychologique autant pour le malade que pour celui qui doit l'aider à gravir tout ses échelons. Il s'agit en fait d'un acte voulant prouver la force du lien entre les deux personnes. Bien sur, rare était les personnes qui n'y arrivait pas, ils avaient toujours quelqu'un sur qui compter.

Cependant, aujourd'hui était différent des autres jours. Il y aurait du déjà y avoir un peu de monde mais au lieu de ça, il n'y avait personne. Même pas un vieux dont on devait soulager l’arthrite ou un jeune bébé qu'une mère amène se faire guérir. Tant pis, ou plutôt tant mieux, ils n'auraient pas à attendre ainsi.
Arrivé au sommet, le garçon comprit la raison de ce manque de foule. Un enfant trônait sur un siège, il ne devait pas avoir plus de 8 ans, tout au plus. Mais ou était le vieillard au crane dénudé de cheveux et à la longue barbe blanche recouvert d'un simple pagne et d'une étole tous les deux jaunes ? Non ! A la place du vieux il y avait un gosse à la peau tout aussi tanné portant les mêmes vêtements quoi qu'un peu trop grand pour lui. Il avait aussi le crane aussi nu qu'un bébé qui vient de naitre. Alors lui aussi avait était touché par le temps ? Et c'était quoi cette lumière qui auréolait sa tête ? Il n'avait pas besoin de truc magique normalement pour prouver qu'il savait maitriser les éléments, enfin, s'il s'agissait bien sur du vieux en question.
Pourquoi une flèches tournait dans cette lueur avec pour axe la base du crane de l’enfant ? Tien ! Il y avait non pas une mais deux grandes aiguilles, l’une d’elle défilait rapidement. Non ! Trois ! Il y en avait une toute petite quasiment caché derrière le visage de l’enfant. Mais c’était quoi ce foutu truc ? Daisuke n’avait jamais rien vu de semblable, c’était plus qu’étrange.

— Mais... qu'est-ce qui vous est arrivé ?
— Je n’ai peut-être pas mon corps d'antan mais je reste le même à l'intérieur. Souffla le marmot, comme s'il avait toujours parlé avec une voix épuisé qui venait soudainement de rajeunir.
— Je ne sais pas pour toi Ys mais... cette lumière me semble étrange. Je n’avais jamais vu ça !

[HRP : Tout ce temps pour un truc petit et pourris, désolé.]
avatar
Daisuke Nianfeng
Informations
Nombre de messages : 62

Fiche de personnage
Points: 99
Âge du personnage: 14
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Nous te protégerons petit ange ! [Ys]

Message par Ys Ker le Jeu 10 Nov 2011 - 18:56

Encore une personne touchée par cette malédiction. Ce qui était étrange c’est l’horloge au dessus de sa tête. Cela lui rappela une légende. Ys prit donc la parole, en s’inclinant devant le bambin.

-Vénérable. Avant tout chose, je souhaiterais savoir si vous êtes en mesure d’aider Davis Lebrun ici présent. Il porte une personne au service de la même maison que la sienne tombé malade. Il vous aidera au besoin je pense. Pendant que vous le fessez, j’aimerais bien que tout les deux vous écoutiez une vieille histoire que j’ai entendu un jour.

Il laissa faire le serviteur de la famille Nianfeng, et il poursuivit.

-Il est dit qu’à l’origine des êtres vivants, se firent dotés d’une mortalité. Dialga pour cela attribua à chaque être vivant 3 aiguilles indiquant en partants de la plus grandes à la plus petite, du temps qui passe, de l’âge que l’on a, et la dernière indique le temps avant notre mort, ou après notre naissance. Il cacha ces aiguilles à la vue de tous et les relia à l’horloge du temps, afin que nulle ne sacha quand la mort frapperait à sa porte, mais sache que le temps passera pour lui aussi, et avec lui la mort.
Vu les modifications physique que j’ai subit, ainsi que certains de mes Pokémons, je me disais que quelque chose ne tournait pas rond. Maintenant Monsieur le Guérisseur, que je vois vos aiguilles. Je pense que quelque chose est arrivée à Dialga.


Le vieil homme, s’apprêta à poser une question, mais la sagesse dont on le disait remplit lui rappela que cela ne servait à rien de savoir.

Ys semblait avoir deviné la question, et donna donc une réponse, même s’il n’y en avait pas vraiment besoin.

-Sage décision. Je peux seulement vous dire que vous devez être âgé. A un âge où la mort devrait presque ne plus faire peur. C’est une période de sa vie, où il fait bon d’être à jour dans ces affaires. Je ne peux que vous souhaitez en voyant cela paix et sérénité dans les longues années qu’il vous reste à vivre.

Il y avait de l’ironie dans les dernières paroles. Et elle était volontaire, afin que le sage ne sache pas qu’il ne passerait pas l’année suivante. Il le regarda essayer de sauver celle qu’il ignorait être son amie Hiroka.

Pendant ce temps, un chat et un chien discutaient. Les humains leur prêtaient pas ou peu d’attention.
D’un accord commun, il était possible que la seconde odeur vienne de cette pièce. Ils se faufilèrent sous la table la plus proche, et commencèrent à sentir chaque objet. L‘odeur était présente, ils devaient trouver d’où elle émanait vraiment. Une à une, ils reniflaient chaque potion, chaque livre, chaque bibelot à la recherche d’un indice pour comprendre ce qui ne semblait pas aller.
Mais surtout, ils faisaient attention de ne pas se faire remarquer. Ys n’apprécierait pas de les voir fouiller chez les autres. Lentement, ils avançaient. Que trouveraient-ils, cela est pour plus tard.



_________________
En cours:
avatar
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 571

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Nous te protégerons petit ange ! [Ys]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum