[ Clos ] La flamme de l'erreur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] La flamme de l'erreur

Message par Ninj le Mer 10 Aoû 2011 - 6:34

[Contrainte no2]

Adossé contre les remparts extérieurs de la ville, Ninj observait le ciel obscur de la nuit d’un air désespéré. Seul le Draco et l’Arcanin étaient à ses cotés, le reste de la troupe ayant préféré s’éclipser pour quelques temps : la Voltali et le jeune Negapi gardaient leur distance, depuis le match d’arène pour l’une, depuis leur fuite de Flamen pour l’autre… on les voyait régulièrement disparaitre le matin pour réapparaitre tard dans la nuit, comme de simple étrangers qui partageraient la même chambre que Ninj. Quand aux deux derniers, ils avaient quitté la ville depuis plusieurs jours déjà, pour une raison parfaitement inconnue. Ninj se retrouvait bêtement à devoir les attendre, ne sachant même pas s’ils comptaient revenir un jour…

Il se sentait complètement perdu, désemparé… il avait consacré sa vie à l’étude des pokemons, et pourtant il était incapable de comprendre ceux qui l’entouraient. Pire, il ne les connaissait tout simplement pas… jamais il n’aurait cru sa Pichu capable d’une telle détermination dans l’arène, jamais il n’aurait cru non plus que sa Voltali haïssait ses actes au point de lui faire payer aussi violemment ! Il n’avait rien d’un véritable dresseur. Il était juste bon à les nourrir, et leur offrir un toit…
Ninj posa son air triste sur ses deux compagnons, et plus particulièrement sur le jeune Draco qui virevoltait autour de son ami à quatre pattes.


« Et toi, je me demande bien ce que tu penses de tout ça… ? »

Intrigué, le serpent volant cessa de s’agiter et s’approcha de Ninj. Le pokemon avait également souffert de tous ces événements… l’ambiance tendue du groupe l’atteignait lui aussi. Pourtant, l’animal restait fidèle à Ninj, tout comme l’Arcanin. Il n’avait rien à reprocher à son maître… rien à reprocher à ses compagnons… mais le jeune dragon se sentait comme effacé au milieu de ses amis. Chacun avait ses défauts, ses qualités… tous avaient déjà prouvé leur valeur à de nombreuses reprises : lors de la guerre, lors de la fuite en Flamen, ou même dans un match pokemon. Mais lui, non.

Le Draco répondit à Ninj d’un regard aussi déprimé que son maître. Le silence s’installa, long et pesant. Tous deux perdus dans leurs pensées, le dresseur et son pokemon s’observaient sans rien ajouter. Du moins, jusqu’à ce que l’Arcanin ne les tire de leur torpeur d’un de ses aboiements.
Cachant sa peine derrière un sourire gêné, Ninj se redressa et commença à marcher droit devant lui pendant de longues minutes, jusqu’à arriver au bord d’un petit cours d’eau. Excepté trois Mizuhaniens assis au bord de l’eau, l’endroit était désert. Pas le moindre signe de pokemon… cet endroit avait pourtant été un véritable paradis autrefois… mélancolique, Ninj réveilla de vieux souvenirs enfouis en lui depuis bien longtemps.


« Tu te souviens Draco, c’est ici que l’on s’est rencontrés… autrefois, c’était un endroit paisible et magnifique. La glace avait formé avec le temps de nombreuses structures où votre famille pouvait s’abriter, vous étiez tous si… heureux… malheureusement… »

« Malheureusement Flamen est venu, et tout a été rasé. »


L’un des hommes s’était redressé et faisait maintenant face à Ninj. Il lançait un regard sévère au Flamois, l’ayant probablement démasqué malgré ses vêtements chauds de Loukaï. Ne souhaitant pas froisser l’étranger, le chercheur répondit calmement, tout en observant l’eau qui s’écoulait devant lui.

« Hélas, la guerre a provoqué bien des catastrophes… heureusement, elle est terminée. »

« Terminée ? »


L’homme avait haussé le ton et s’était rapproché de Ninj, si bien que le chercheur pouvait sentir son souffle sur son visage. Il ne voulait pas se battre… pas encore. Mais la situation semblait s’envenimer sans raison.

« Penses-tu que la guerre soit terminée pour ces pokemons qui ont du fuir leur abri ? Penses-tu que la guerre soit terminée pour ceux qui pleurent leurs morts ? »

Toujours immobile à observer l’eau, Ninj se contenta de hocher la tête. Ce bougre avait raison… malgré le temps qui passe, la guerre ne se finira jamais pour ceux qui en ont souffert, lui le premier.
L’autre ne semblait plus avoir d’argument à avancer… pourtant il restait debout, face à Ninj, comme s’il attendait une réaction. Mais le chercheur ne réagissait toujours pas. Chacun attendait certainement un geste de l’autre, tous purent sentir que la tension augmentait un peu plus à chaque seconde qui passait. Ces hommes n’étaient pas là par hasard… ils ne lui avaient pas adressé la parole par hasard… Ninj commençait à s’en douter, et il craignait de deviner la suite.

Un puissant aboiement déchira le silence, puis Ninj se retrouva littéralement plaqué au sol par son compagnon de feu. Une fois la surprise de ce choc passée, Ninj sourit à son ami tout en lui caressant le dos, murmurant calmement :


« Hey bah mon gros, qu’est-ce qu’il… »

Horrifié, Ninj cessa tout mouvement. Sa main venait de déceler un liquide chaud qui commençait à couler sur le doux pelage de son Arcanin. Repoussant l’animal sur le coté, l’homme découvrit avec horreur sa main rougie par le sang de son ami, tandis qu’à sa gauche… un des deux autres Mizuhaniens reformait une lame d’eau dans sa main. Tout comme le premier, il dévisageait Ninj d’un air sévère. Un léger sourire en coin trahissait ses pensées, tandis qu’il relevait son bras pour relancer sa lame, espérant atteindre sa cible cette fois.

« La guerre ne sera terminée que lorsque nos familles seront vengées, soldat de Flamen. Tu pensais vraiment passer inaperçue à Mizuhan avec ton dragon en armure ? Tu oses revenir à l’endroit de tes meurtres ? Ton chien a de bons réflexes, mais à présent… c’est fini pour toi ! »

Ninj se redressa aussi rapidement qu’il le put. Mais avec son Arcanin gravement blessé avant même le début de l’affrontement, ses chances de s’en sortir restaient maigres.
Heureusement, il lui restait un second pokemon. Se lançant à la rescousse de son maître, le Draco gela d’un laser glace la main de l’élementaliste avant de voler dans sa direction pour une attaque directe. Hélas, le jeune dragon fut interrompu par le dernier homme à quelques centimètres à peine de sa cible. L’humain riait de lui : il venait de l’attraper en plein vol à main nue.
Le Draco était un piètre combattant, et il venait de le prouver une fois encore. Ne considérant pas le serpent comme une menace, son agresseur le jeta dans l’eau en ricanant avant de se retourner vers Ninj. Quand à l’élémentaliste… il avait rapidement transformé cette glace gênante en eau, libérant ses mains. Ninj se retrouvait seul, face aux trois hommes. D’un rapide coup d’œil, il comprit que son Arcanin ne se relèverait pas : la blessure était plutôt profonde. En plus de ne pas pouvoir combattre aujourd’hui, il allait avoir besoin de soins urgents. Quand à son Draco… Ninj ne pouvait pas compter sur lui. Ou du moins, pas comme ça… pas tout seul…
Le temps pressait. Et malgré toutes ses réticences, Ninj n’avait pas le choix : il devait l’utiliser sur son pokemon. De toute façon, que ce soit avec Libegon, avec Pichu, avec Voltali ou avec Arcanin, l’effet n’avait jamais été si catastrophique, tout au plus quelques semaines de repos… il n’y avait aucune raison que ce soit différent aujourd’hui. Ninj était confiant… un peu trop confiant peut-être.


« Draco, je compte sur toi, nous ne sommes que tous les deux aujourd’hui ! »

Les trois hommes lui rirent au nez, tandis que le plus costaud s’approchait dangereusement pour massacrer Ninj à coup de poings. La main de Ninj rougeoyait, son cœur battait le rythme de la guerre… et enfin, le Draco ressorti de l’eau. Une légère aura de flamme l’entourait et ses yeux brillaient d’un splendide rouge-orangé.

Son maître l’avait appelé, il lui faisait confiance ! Pour la première fois, il comptait sur lui, sur lui uniquement ! Et surtout, aujourd’hui… il se sentait capable de remporter cette bataille. Une énergie nouvelle coulait en lui, une force inconnue qui gonflait son cœur de courage. La brulure des flammes était bien faible par rapport à la douleur de la honte d’être impuissant. Il sauverait son maître aujourd’hui, il lui montrerait enfin qu’il pouvait faire aussi bien qu’eux !

Confiant envers sa nouvelle force, le Draco lança un nouveau laser glace, formant un mur de givre entre Ninj et ses agresseurs. Amusé plus qu’autre chose, l’élémentaliste de Mizuhan posa une main sur la glace pour la faire fondre… mais la retira bien rapidement : la glace était brulante. Tout ceci défiait les lois de la nature… et pourtant, le Draco arrivait à unir l’élément de Ninj avec ses attaques de glace. Ravi du succès de sa première attaque, le pokemon enchaina avec un nouveau laser en direction de l’élémentaliste, immobilisant à nouveau ses bras. Et cette fois-ci, le rire de l’homme se stoppa pour de bon. Non seulement il ne pouvait faire fondre cette glace, mais elle était en train de ronger lentement sa peau sous la chaleur… de la glace ?!

Tandis que la flamme de son bras gagnait peu à peu en intensité, Ninj encourageait son petit pokemon. Cela eut l’effet d’une véritable bombe sur le Draco : il sentait le regard de son maître rivé sur lui, il entendait ses paroles rassurantes, il comprenait qu’aujourd’hui, il représentait le seul espoir de son dresseur bien aimé ! Décidé à aller jusqu’au bout de l’affrontement, l’animal lança une nouvelle attaque laser glace sur la brute qui l’avait humilié l’instant d’avant.
Mais les choses se compliquèrent en un instant. Une barrière d’eau se forma devant la brute, interceptant l’attaque. Visiblement, l’homme qui avait sermonné Ninj maitrisait également son élément… et d’une toute autre façon. L’eau de la rivière quitta son lit, se jetant sur le pokemon volant, comme animée d’une volonté propre. Le jeune dragon remonta dans les cieux pour éviter l’eau… mais le liquide le poursuivait même dans cette direction. En un instant, le Draco se retrouva entouré d’eau, comme s’il venait de plonger dans le cours d’eau. Il mit quelques instants à comprendre ce que l’ennemi cherchait à faire, les Draco étant tout à fait capable de survivre sous l’eau… mais rapidement, l’animal sentit que la pression augmentait. Ses mouvements devinrent moins fluide, l’eau lui paraissait lourde, il se sentait comme comprimé…
Vu de l’extérieur, la sphère d’eau qui retenait le pokemon prisonnier dans les cieux diminuait à vue d’œil. Le Draco ne tiendrait pas… il n’y arriverait pas ! Souhaitant aider son pokemon au mieux, Ninj misa tout sur son pouvoir, augmentant la puissance qu’il fournissait à son ami. La flamme qui recouvrait désormais son bras jusqu’à son épaule redoubla d’intensité, et une petite lueur fit son apparition au milieu du liquide volant.

En un instant, l’eau se gela. Mais contrairement à la glace qui protégeait Ninj, celle-ci fondit immédiatement sous la chaleur qu’elle produisait. L’eau qui en résultait semblait s’évaporer instantanément, si bien que le Draco se retrouva rapidement à l’air libre.

Il était heureux… son corps hurlait de douleur sous la chaleur des flammes, mais il pouvait continuer à se battre ! Il pouvait sauver Ninj ! Plongeant en direction du second élémentaliste, le Draco s’entoura autour du cou de l’humain. L’homme eut beau dresser une nouvelle barrière d’eau entre lui et le dragon… la bête la traversa sans le moindre effort. Il serra… serra du plus fort qu’il put. L’homme hurla de douleur pendant un instant, tant le corps du pokemon était brulant… mais il eut rapidement le souffle coupé. Sa tête passa du beige au bleu en quelques secondes. L’homme cessa de remuer, chuta dans la neige, et quitta définitivement ce monde.
Mais le Draco n’en avait pas fini : il restait un troisième ennemi. Libérant le cou brulé de sa victime, il se jeta sur le corps du dernier homme en état de lutter… mais cette fois-ci, il lui passa au travers, comme s’il venait de percuter une chute d’eau. Une eau particulièrement glacée qui venait de le rafraichir brutalement ! Surpris et tout endolori, le Draco tomba au sol juste derrière son adversaire tandis que ce dernier souriait discrètement de sa victoire.

Le Draco se remit à léviter avec quelques difficultés. Son corps répondait moins… la brulure des flammes était toujours là, mais leur force semblait moins présente. Pourtant, il devait continuer de lutter ! Ninj comptait sur lui ! Le pokemon ne pouvait abandonner son dresseur… pas aujourd’hui. Toute cette énergie en lui suffirait largement à vaincre un élémentaliste de plus, quel que soit son pouvoir !

L’homme semblait se battre uniquement avec son corps. Comme il l’avait fait tout à l’heure, il attrapa le corps du dragon de sa main gauche, visiblement insensible à la chaleur qui s’en dégageait. Il serra… serra de toutes ses forces, et finalement sa main passa au travers du corps du pokemon, comme soudainement liquéfiée.
Mais pour l’animal, ce fut comme si chaque cellule de son adversaire venait de traverser son corps, gelant la moindre fibre de son être. Le Draco réussit pourtant à s’extirper de l’étreinte inquiétante du Mizuhanien pour s’envoler hors de porté. Heureusement, l’homme ne semblait pas capable de le suivre, contrairement au précédant. Le Draco pouvait donc souffler un moment… évidemment, il tenta un nouveau laser glace, la seule attaque qu’il soit capable de lancer… mais à nouveau, le rayon ne fit que traverser l’homme sans lui infliger le moindre dégât.


« Ha ! Tu voudrais geler un corps plus froid que la glace ? Ou peut-être as-tu essayé de me bruler ? Il faudra trouver plus chaud que ça ! Alors, on ne veut plus se battre ? Je vais peut-être retourner m’occuper de ton maître dans ce cas… »

En effet, la barrière n’était pas éternelle, Ninj aussi avait remarqué que la glace commençait à fondre. Mais pour le moment, autre chose le préoccupait : des traces de sang tâchaient la neige à la verticale de l’endroit où le Draco volait actuellement… son Draco… saignait… et d’après les capacités de leur adversaire, il n’était pas l’auteur de cette blessure ouverte dont souffrait le pokemon.

Ninj comprit en quelques instants à peine, et immédiatement, il libéra le Draco de son pouvoir. Il avait toujours vu ses pokemons souffrir après une longue exposition aux flammes qu’il produisait… leur énergie était comme drainée en continue, les flammes semblaient ancrées dans leur corps, comme si elles étaient capable de remplacer leur propre fluide vital. Mais aujourd’hui, il s’était passé autre chose. La flamme ne se contentait pas de torturer le Draco en puisant son énergie au plus profond de lui… elle le brulait littéralement ! Son corps était en train de se consumer : ses écailles laissaient échapper son sang, comme si une lame venait de le transpercer de part et d’autre. Si le dresseur continuait, ce serait bientôt sa vie que le Draco perdrait, pour sauver la sienne. Sitôt que le pokemon dragon perdit sa maitrise des flammes, toute la glace qu’il avait formée fondit, et Ninj se retrouva à la merci du Mizuhanien.

L’humain se trouvait face à un cruel dilemme… d’un coté, son Arcanin, grièvement blessé, nécessitait qu’il gagne cet affrontement. Mais s’il continuait à renforcer son Draco, ce serait lui qui succomberait à ses blessures ! Il ne pouvait pas choisir… il lui restait une troisième option, une chose qu’il avait déjà eu l’occasion de tester… son pouvoir était dangereux, il le savait : Ninj comptait profiter de ce risque sur son adversaire. Evidemment, en le renforçant, l’homme prendrait encore plus de plaisir à le massacrer… mais peu importait. Si ce geste pouvait sauver ses deux pokemons, Ninj était capable de se sacrifier sans hésitation.


« Draco, fuit loin d’ici, je m’occupe de lui ! »

Pourquoi… pourquoi ? Sa puissance venait de lui être retirée… la fatigue le torturait à présent, ses blessures s’ouvraient, son sang coulait… en effet, cette petite expérience l’avait bien maltraité. Mais le Draco n’abandonnerait pas son maître aussi facilement. Ninj lui demandait de fuir… il le considérait vaincu. Une fois encore, le Draco était le perdant de l’équipe : il avait été inutile durant la guerre, il avait échoué en voulant sauver Libegon, il s’était ridiculisé lors de leurs retrouvailles en Flamen… toujours… il était sans cesse incapable de mener à bien ses objectifs, incapable d’aider ses amis, incapable de lutter pour eux ! Tout le monde se battait pour lui, ils lui sauvaient la vie sans rien demander en retour… mais lui… lui, il était incapable de leur rendre la pareille !
Mais pas aujourd’hui. Il lui restait une chance de vaincre cet homme, une unique chance. Il prouverait à Ninj qu’il en était capable, avec ou sans son consentement ! Puisant dans ses dernières forces, le Draco fondit en direction de Ninj. Le chercheur venait de tendre ses deux mains en direction de son adversaire, bien décidé à lui faire payer le prix fort sa future mort… mais à l’instant où les flammes apparurent autour des bras de Ninj, le Draco s’enroula autour de ses mains, absorbant la totalité de l’énergie créée par son maître.

Ninj était figé par l’horreur. Il venait d’envoyer à son pokemon bien plus d’énergie qu’il n’en avait jamais fournies à aucun de ses autres pokemon. En un instant, le pauvre Draco disparu sous une cape de flammes. Le pokemon s’envola dans les cieux, prêt à montrer à son maître toute sa dévotion…
Un monstre des enfers venait de faire son apparition sur terre. Le Draco ne formait plus qu’une immense créature de flammes dans les cieux : son corps s’était agrandi et les deux petits ailerons sur sa tête s’étaient prolongés en deux immenses ailes dignes d’un véritable phénix. Seuls ses yeux étaient encore repérables à travers ce chaos, tels deux minuscules flammes vives et lumineuses au milieu d’une immense flamme sombre.

Le pokemon hurlait de douleur… et pourtant, il était satisfait de son geste. Toute cette puissance… toutes ces flammes… l’homme avait demandé une attaque plus chaude ? Il allait être servi. Pour son dresseur… le Draco achèverait sa besogne en même temps que sa vie.

Une fois encore, le pokemon lança sa fameuse attaque glace… mais cela n’avait plus rien d’un laser glace. Ce fut une puissante déflagration qui illumina le ciel, et qui déferla sur le pauvre Mizuhanien. L’homme resta figé devant la puissance qu’avait atteinte ce Draco si insignifiant l’instant d’avant. Il ne put qu’encaisser l’attaque de plein fouet, et sentir la moindre fibre de son corps de glace disparaitre dans un violent vacarme d’explosion. Son camarade aux mains brulées n’eut pas non plus l’occasion d’en réchapper… quand à l’endroit où ils se trouvaient… la glace avait fondue et formait une immense flaque d’eau brulante qui rejoignait le cours d’eau.

Tout était terminé. Ninj tomba à genoux, désespéré. Toutes les flammes disparurent… presque toutes. Le Draco chutait lentement en direction du sol : son corps était encore en flammes et continuait à se consumer. Ninj le rattrapa entre ses mains et le plongea dans la neige devant lui, éteignant les quelques flammes restantes. Lorsqu’il l’en ressortit, le chercheur failli vomir tant le spectacle était désastreux. Le corps du pauvre pokemon n’était que sang. Ses écailles autrefois bleues et blanches étaient devenues tantôt rouge-flamme, tantôt noires comme le charbon. Ses yeux entrouverts ressemblaient à deux petites flammes qui faiblissaient peu à peu, ses petites ailettes étaient complètement déchiquetées et les perles de son cou et de sa queue semblaient fissurées de l’intérieur. Et pourtant, derrière ce triste état, on pouvait deviner un sourire sur le visage défiguré du pokemon.
Il l’avait fait… il avait sauvé Ninj, et même l’Arcanin ! Tous deux allaient pouvoir retourner se soigner, et il serait le héros du jour, enfin. Il n’avait pas fui… il ne les avait pas abandonnés. Pourtant, Ninj pleurait. Etait-ce des larmes de joie ? Etait-il heureux d’avoir été sauvé par son fidèle pokemon ? Sans aucun doute. Le Draco était rassuré. Ninj était probablement fier de son pokemon à présent, c’était la reconnaissance qu’il attendait… il était heureux… à présent, il pouvait se reposer… dormir… oui… dormir un peu… juste un peu… pour retrouver des forces… et être à nouveau… le héros… de demain…

Le pokemon ferma les yeux, tandis que Ninj hurlait son nom. Il ne voulait pas perdre à nouveau un pokemon. Surtout pas à cause de la guerre, une nouvelle fois !
Non… ce n’était pas à cause de la guerre. Il était inutile de rejeter la faute sur cette guerre passée depuis longtemps à présent. Si Draco avait continué ce combat, s’il s’était retrouvé dans cet état… c’était uniquement de sa faute.

Le temps pressait à présent. Sortant ses pokeballs, Ninj rappela ses deux pokemons blessés et rebroussa chemin en courant, abandonnant là le territoire dévasté des Dracos. La vie de l’Arcanin n’était pas en grand danger tant qu’il lui prodiguait les soins nécessaires… par contre, concernant le Draco… Ninj tremblait de honte à l’idée de ce qu’il venait de faire.
Ses pouvoirs… ces maudits pouvoirs ! Que ce soit son pokemorphing ou sa maitrise des flammes, tout ceci n’apportait que désastre. Pourquoi avait-il hérité de dons aussi dangereux pour les siens ? Il ne devait plus les utiliser, ni l’un… ni l’autre. D’ailleurs, à quoi bon rester auprès de ses pokemons à présent ? Une fois encore, son Arcanin avait risqué sa vie pour le sauver… et le Draco avait probablement sacrifié la sienne à son tour…
En cet instant, Ninj était au bord du désespoir. Le chercheur envisageait même de se rendre aux autorités de Flamen pour en finir. Il n’attendrait pas le retour de Libegon et Pichu… il ne préviendrait pas Negapi et Voltali de son départ… quand à Arcanin, il partirait avant qu’il soit rétabli pour être certain de ne pas être suivi. C’était ainsi, Ninj avait fait son choix. Il abandonnait. Il abandonnait tout. Sa vie, ses amis, tout… mieux valait que les choses finissent ainsi plutôt que de risquer à nouveau la vie des siens.

Une fois en ville, Ninj apporta ses deux pokemons à soigner chez un docteur qu’il connaissait personnellement, afin d’être sûr d’être bien accueilli malgré l’état de ses compagnons. L’homme fut aussi horrifié que lui en apprenant la nouvelle et en découvrant le corps du Draco… mais Ninj ne chercha pas à en dire plus. Il confia ses pokeballs au médecin et s’en alla sans rien dire.

Il quitta Fla’Or. A présent, il avait tout quitté… tout… il marcha dans la neige, des heures durant. Peut-être même plusieurs jours ? Il n’en savait rien… Ninj marchait droit devant, ne remarquant même pas le ciel qui défilait, ignorant le froid qui commençait à engourdir ses mouvements. Ah… Flamen était loin… très loin… surtout en passant par Terros… peut-être mourrait-il avant ? Oh, peu importait en fait, du moment qu’il ne causait plus d’ennuis.

Après une longue journée de marche sans but, Ninj s’affala dans la neige. Il n’avait plus la force de continuer… il n’avait plus le courage de continuer… il était temps d’en finir.





Ninj entrouvrit les yeux, prêt à découvrir les portes du paradis. Mais ce qu’il découvrit en se réveillant n’avait rien d’un autre monde. Il ne voyait qu’un amas de poils roux et noir qui semblait l’écraser complètement ! Cherchant à se libérer de ce poids étrange, Ninj poussa de toutes ses forces… en vain. Et pourtant, après quelques secondes, l’énorme charge se leva d’elle-même, libérant le chercheur.

La neige l’entourait… le soleil s’était levé… donc il venait de passer la nuit dehors. Et pourtant, il était en vie. Observant le sol à ses pieds, Ninj remarqua que la neige avait fondu à cet endroit. Quand à l’énorme masse rousse… c’était évidemment son Arcanin qui l’avait veillé toute la nuit et lui avait tenu chaud avec son épaisse fourrure. Sa blessure n’était pas guérie, mais le sang avait au moins cessé de couler. Pas étonnant que l’animal soit revenu jusqu’à Ninj immédiatement… en fait, s’il avait eu toute sa tête la veille, le chercheur l’aurait parié sans hésiter. Lui au moins, il le connaissait, et il le comprenait parfaitement. C’était bien le seul de toute l’équipe ! Caressant délicatement le pelage de son compagnon, il lui murmura doucement :


« Mon ami… tu sais, notre vie a bien changé ces derniers temps… je ne sais plus quoi faire, cette vie que l’on mène n’a aucun sens… Flamen nous a rejetés, Mizuhan nous considère comme des ennemis… à quoi bon continuer ? »

Ninj soupira, toujours aussi désespéré. Bon, après-tout… peut-être devrait-il retourner à Fla’Or ? De toute façon il devait ramener Arcanin, le pokemon avait sans doute encore besoin de soins s’il s’était échappé en pleine nuit.
Mais alors qu’il faisait volte-face, prêt à rebrousser chemin, Ninj se retrouva face à une autre pokemon qui lui barrait la route. Un pokemon jaune au poil hérissé, dont le regard haineux montrait au jeune homme qu’il venait de faire une nouvelle erreur en les abandonnant derrière-lui. Sa Voltali avait suivi l’Arcanin… d’ailleurs, elle portait un petit parchemin dans la gueule, pour une raison inconnue. Ninj l’attrapa, le déplia, et commença à le lire, intrigué…


« Mon jeune ami…
J’espère que votre compagnon à quatre pattes vous a rattrapé, il semblait impatient de vous rejoindre, sitôt réveillé il s’est échappé de chez moi. Ses blessures guériront vite, ne vous en faites pas pour lui. De plus, une Voltali et un Negapi sont venus me trouver cette nuit, je crois qu’ils étaient à votre recherche. J’en ai donc profité pour vous envoyer ce message concernant le Draco que vous m’avez confié.

Son état est stable, il a survécu à ses blessures. Toutefois, pour une raison que j’ignore, son corps reste à une température dangereusement élevée… et il demeure toujours inconscient. Je ne sais pas quoi faire… vous êtes chercheur il me semble ? Je pense que vous devriez vous renseigner sur ce qui lui est arrivé durant votre voyage, peut-être arriverez-vous à trouver un remède miracle… pour ma part, je veillerais sur lui en attendant votre retour.

Bonne route, et faites attention à vous.
PS : finalement, votre Negapi semble vouloir rester auprès du Draco… votre Voltali vous rejoindra seule, je m’occuperais de lui en attendant votre retour. »

Les larmes aux yeux, Ninj froissa le papier entre ses mains avant de le laisser tomber sur la neige. Son Draco était en vie… dans un état critique particulièrement étrange, mais en vie… c’était un véritable soulagement, un miracle… en silence, Ninj reprit la route qu’il avait entamée en direction de Terros. Il n’allait plus à Flamen. Il n’abandonnait plus… désormais, il avait un nouveau but : réparer ses erreurs. Peut-être n’arriverait-il jamais à rétablir la bonne ambiance au sein de ses pokemons… mais au moins, il pourrait essayer de sauver son ami. Après-tout, il était chercheur… il trouvera une solution. Il étudiera son pouvoir, il comprendra le résultat qu’il venait d’engendrer sur son pauvre Draco… et il corrigerait cette erreur.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum