[ Clos ] L'air vivifiant des plaines de Terros [Anthère]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ Clos ] L'air vivifiant des plaines de Terros [Anthère]

Message par Anthere Osarian le Lun 7 Nov 2011 - 13:51

[C’est le seul truc efficace que j’ai et vu le type de mon pokémon lol Dur dur XD Pis c’est toi qui décide de prendre ce que tu veux hein XD]

L’autre dresseuse semblait complètement larguée, elle ne donnait même plus d’ordre et se contentait de regarder son pokémon se battre seul. Le Nidoran ne broncha pas devant la morsure. Certes elle était douloureuse, mais il ne tenait pas à perdre ce combat et comptait bien lui montrer ce dont il était capable… Et lui prouver qu’il ne suffisait pas d’avoir un petit avantage pour s’en tirer à bon compte. Son adversaire évita la moitié de son attaque, mais ce n’était pas si important, il avait quand même réussi à le toucher. Le pokémon cracha, peut être que le poison commençait déjà à diminuer ses forces, en fait, on ne savait jamais trop. En tout cas, les pokémons poisons n’avaient jamais très bon goût c’était sûr et même si le poison du Nidoran ferait moins de dommage à l’Embrylex qu’à tout autre pokémon, s’il en subissait les effets, il serait tout de même drainé de son énergie petit à petit… Il n’avait pas besoin d’en avaler des quantités, le poison passait facilement à travers les muqueuses, mais passait aussi par la peau. Cracher ne le mettait donc pas à l’abri, sauf du goût peut-être. Le Nidoran était sûr de lui en tout cas et Anthère de son côté avait également l’air confiante. Pour sa part, l’empoisonnement durant un match n’était qu’un bonus, elle ne comptait pas dessus. Anthère jeta un coup d’œil à Hako, elle avait vraiment l’air perdue, nul doute que c’était son tout premier duel de pokémon. La puissance Cachée du Nidoran prenait effet et serait imminente, déjà, l’Embrylex et Hako semblaient paniquer. Mais cette dernière reprit enfin les rênes du match, donnant son premier ordre depuis un bon moment, l’Embrylex finit par s’exécuté, mais avait perdu le peu de temps qu’il restait à Nidoran pour lancer son attaque. En effet, l’attaque aquatique se déclencha au moment où le pokémon rocheux tenta de mordre le Nidoran.

D’après ce que pouvait voir Anthère, la puissance de cette attaque devait être légèrement moins puissante que celle de son Ponyta, mais il était difficile de comparer, mais c’est l’impression qu’elle en eut. Certes ce n’était pas une attaque Hydrocanon, mais visiblement cela serait amplement suffisant. L’Embrylex n’avait pas besoin de se rapprocher pour prendre l’attaque, car elle était de celle qui se lançait à distance. Donc de près ou de loin… Mais il avait fait la bêtise d’essayer de se rapprocher, à sa place Anthère aurait plutôt demandé un Eboulement, ou une attaque Séisme… Mais le pokémon adverse s’écroula dans l’herbe et semblait avoir du mal à se relever. Cela voulait donc dire que la fin était proche, si le duel n’était pas déjà terminé. Le Nidoran pour sa part considérait avoir déjà gagné. Il avait été affaiblit lui aussi, mais l’inexpérience de ses adversaires avait parlé pour lui. Du côté des spectateurs, le poney et l’oiseau n’avaient pas bougé, mais l’Evoli avait disparut depuis un moment. Galopant à grande foulée, elle se jeta sur Anthère en braillant.

« On devrait peut-être arrêter là, ton pokémon à l’air épuisé…
Evoli ? Qu’est-ce qu’il y a ? »


La pokémon lui tirait le bas du pantalon pour l’entrainer avec elle. Sans comprendre, mais cela semblait vraiment important, Anthère suivit le renard, jetant un regard à la fois emprunt d’incompréhension et d’étonnement à Hako. Le renard se mit alors à galoper droit devant, emmenant dans son sillage les autres pokémons de la Mizuhanaise. Quelques minutes de courses dans la plaine à essayer de ne pas perdre de vue ses pokémons, Anthère courrait, jusqu’à atteindre un coin avec de hautes herbes. L’Evoli était plus loin et se tenait debout, les oreilles dressées tournée vers Anthère qui arrivait. Son Nidoran la dépassa, lui aussi curieux de savoir ce qui avait dérangé son match. Ce n’est qu’une fois à hauteur que la jeune fille pu constater.

« Ho ! Pauvre bête… »

Une petite hyène était allongée dans l’herbe, d’une maigreur effroyable, au point que l’on pouvait compter tous ses os. Il avait tenté de remuer avec ses pattes de devant, tandis que ses postérieurs trainaient au sol. Le petit medhyena n’était ni plus ni moins en train de mourir. De faim. Ses muscles étaient creux, il manquait des paquets de poils et il avait à peine la force de soutenir sa tête. C’était un spectacle affreux et il n’en fallut pas plus à Anthère pour avoir les larmes aux yeux. Il se passa un instant ou la jeune fille hésita à le toucher, elle le fit pourtant, la bête agonisante ne tressaillit même pas.

« On ne peut pas le laisser… »

Même si de toute évidence, il avait peu de chance de survit. Anthère ne pouvait pas ne rien faire et passer son chemin. Elle avait de quoi soigner les petites blessures et de quoi nourrir ses pokémons, mais comment sauver un animal à l’agonie ? Elle se demandait aussi par quel miracle son Evoli l’avait trouvé. Enfin peu importe ! Anthère décrocha une des pokéball vide qui ornait sa ceinture, celle qu’elle avait en main était une rose avec deux tâches blanches de forme allongée. Une Soinball comme on les appelait faites à partir de noigrumes médicinal, qui avaient la capacité de soigner les pokémons qu’il contenait. Ce serait sans doute la meilleure balle qu’elle avait pour lui. Anthère ouvrit la pokéball rose en la dirigeant sur la créature et la déposa au sol. Il n’y eut aucune vibration, mais le cliquetis habituel et la lueur rouge caractéristique se fit attendre.

« C’est une Soinball, ça l’aidera peut-être… Mais il faut trouver un Guérisseur et rapidement où il mourra ! »

Le Medhyena quasiment mort n’avait pas eu le loisir de se débattre, même si la balle fit son œuvre, sans de vrais soins il ne s’en sortirait pas. Pour sa part de toute façon, il commençait à sombrer peu à peu.


[Voilà ma capture, depuis le temps que je voulais la faire ^^]

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 980

Fiche de personnage
Points: 119
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] L'air vivifiant des plaines de Terros [Anthère]

Message par Hako le Dim 20 Nov 2011 - 22:53

Hako se sentait presque déçue de cette défaite. Pas qu'elle ait cru à un moment qu'elle allait pouvoir gagner, mais elle sentait que Gaé n'avait pas donné son maximum. Contrairement à elle, qui s'était toujours battue pour sa survie, le petit Pokémon Roche avait abandonné pour cause de fatigue. Ce genre de combat semblait n'avoir aucune autre utilité autre que l'entrainement, mais même les entrainements se devaient d'être réellement risqués... Enfin, c'est ce qu'elle avait appris de son maître. comment se donner vraiment à fond sans se battre pour sa vie ? Bref, ce n'était pas le propos. Tandis qu'Anthère s'éloignait sans prendre congé, la jeune femme s'approcha de Gaé, constatant avec un sentiment entre amertume et soulagement qu'il allait bien, même s'il allait avoir besoin de repos dans les quelques prochaines heures.

La Terrosienne rappela l'Embrylex dans sa sphère. Désormais, il ne restait plus qu'Io encore à ses côtés. Le petit loup rejoint sa dresseuse, tandis qu'elle tournait la tête pour chercher sa camarade Mizuhanienne du regard. Anthère était partie sans un mot, peut-être pouvait-elle faire de même de son côté ? Après tout, elles n'avaient pas de comptes à se rendre. Elles n'étaient que deux étrangères qui s'étaient croisées totalement par hasard dans un lien complètement aléatoire pour un match qui n'avait été gagné que par chance... Puis elle se ravisa. Elle ne connaissait pas beaucoup la jeune fille, mais ça ne ressemblait pas à l'attitude qu'elle avait eu jusqu'alors de partir comme ça. Elle avait sa doute vu quelque chose... Dans le doute, Hako décida d'aller voir ce qu'elle pouvait bien faire là bas.

La Terrosienne eut le temps d'apercevoir la silhouette d'un autre Medhyena juste avant qu'une sphère rose ne se referme sur lui; une silhouette particulièrement maigre, d'ailleurs, du moins si on considérait que Léto avait un poids normal pour son espèce.


"C’est une Soinball, ça l’aidera peut-être… Mais il faut trouver un Guérisseur et rapidement où il mourra !"

Hako ne répondit pas, ignorant autant ce qu'était une Soin Ball qu'un Guérisseur... quoique, rien qu'en se référant au nom, elle se doutait que c'était quelque chose en rapport avec la médecine. Mmh... Peut-être allait-elle pouvoir se rendre utile. La demoiselle s'éloigna un peu, se souvenant de l'emplacement de quelques herbes et baies qui pourraient lui servir. Un assortiment d'Oran et de Pecha, quelques herbes et racines... L'une des choses qu'elle avait apprises de sa vie dans la forêt, c'était bien la médecine par les plantes. Lorsqu'elle avait passé des jours entiers sans manger, ou bien qu'elle était blessée et avait besoin de premiers soins d'urgence... Bref, elle maîtrisait le sujet. Elle revint quelques instants plus tard. Sans un regard pour Anthère, elle s'assit sur le sol et commença à écraser les fruits sur un morceau d'écorce de la taille d'une petite assiette.


"Fais le sortir."

La Terrosienne se concentrait sur sa tâche, pétrissant les baies, mélangeant leur jus avec les herbes énergisantes. Puis, réalisant qu'elle n'avait donné aucune explication sur ses actes, elle releva la tête, regardant la Mizuhanienne.

"C'est pas du poison. J'ai vécu dans une forêt toute ma vie, ou presque. Je m'y connais, en soin par les plantes. Les baies Oran, c'est pour lui redonner des forces. La baie Pecha, c'est pour le sucre. Et l'herbe dont tu ne connais sans doute pas le nom, c'est un fortifiant. Je ne suis pas Guerisseuse et je ne sais pas où en trouver, mais ça l'aidera pour les prochaines heures."


La bouillie qu'Hako proposait n'avait ni une couleur, ni une odeur très engageante, mais elle savait qu'elle ne pourrait faire que du bien au Medhyena.
Une fois de plus, elle se retrouvait, sans savoir pourquoi ni comment, à aider quelqu'un qu'elle ne connaissait pas et qu'elle ne souhaitait d'ailleurs pas connaître, elle à qui on avait toujours dit qu'on ne vit jamais mieux qu'en comptant uniquement sur soi-même... Comment quelques mois hors de la forêt avaient pu la changer autant ?

_________________


Thème de Hako
En cours :
1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Supervisable
avatar
Hako
Informations
Nombre de messages : 253

Fiche de personnage
Points: 65
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] L'air vivifiant des plaines de Terros [Anthère]

Message par Anthere Osarian le Lun 21 Nov 2011 - 16:05

Anthère avait suivit son pokémon, mais ce n’était vraiment pas son genre de planter les gens là, en fait, elle avait plutôt pensé qu’Hako l’avait suivit alors que la situation semblait urgente. C’était donc le cœur battant que la Mizuhanaise était arrivée près du pokémon. Maigre n’était pas un mot assez fort… Cadavérique était plus juste, s’en était même effrayant. Anthère en avait mal au cœur et ressentait une grande tristesse, ainsi qu’une grande souffrance. Elle n’avait pas l’habitude de voir la misère, mais… Elle ne savait pas pourquoi, elle sentait aussi comme… Une forme d’abandon venant de la pauvre bête. Mais pouvait-il faire autrement alors que ses forces l’abandonnaient ? La Soinball était-elle vraiment efficace ? Sans doute pour les blessures légères, mais si cela pouvait accorder un sursit au medhyena… c’était toujours bon à prendre. Lorsqu’Hako la rejoignit, elle la vit en train de préparer une mixture avec des baies. Bien sûr ! Elle n’y avait pas pensé… Mais cela pouvait aider, comme un bon mash après un poulinage. Anthère fit sortir le medhyena, qui un instant plus tard, gisait au sol, comme un cadavre. Mais contrairement à ce que pensait Hako, Anthère connaissait très bien les plantes et leurs propriétés. Elle n’avait pas vécut dans la forêt certes, mais la majeure partie de son enfance dans la serre de sa mère qui était une passionnée des plantes et une professionnelle, sa serre faisant un véritable malheur dans plusieurs villages aux alentours.

« Oui je sais, je connais bien, très bien même. Ma mère à de sacrées connaissances dans les plantes. C’est sa passion. » Avoua t-elle. « Alors forcément j’ai grandis dedans ! » Conclut-elle en esquissant un sourire.

Certes, elle n’y avait pas pensé tout de suite –elle était plus cavalier ou un peu dresseur que soigneur-, mais elle connaissait. En fait, elle avait même toute une boite de baies et d’herbe. D’ailleurs, dans une masseball, une pokéball noire qu’elle défit de sa ceinture, se trouvait un grand bric à brac. Anthère actionna la masse ball et une montagne d’affaire apparut, entre autre différents équipements destinés au ponyta, des sacs semblant contenir une garde robe entière, des couvertures, des lampes et biend ‘autres choses. Parmi tout ce bazar, Anthère trouva sans problème un grand coffret en bois. Lorsqu’elle souleva le couvercle, des baies y étaient soigneusement rangées ainsi que plusieurs alignements de fioles de différentes couleurs. Anthère choisit parmi elles une fiole au contenu bleu, ayant l’air particulièrement onctueux.

« C’est un mélange de baie repoi, siam et sitrus. Les baies sitrus sont plus énergétique que les Oran, mais elles sont aussi plus difficiles à avoir. Tiens une baie sitrus pour ton pokémon, il devrait bien récupérer. » Dit-elle, choisissant cette fois une baie jaune vif à l’aspect un peu granuleux.

Anthère prit la préparation d’Hako et la donna au Medhyena, puis ensuite la sienne. Certes son mélange à elle ne devait pas être très bon, onctueux et aussi très acide, mais cela devrait augmenter un peu la résistance du Medhyena et lui redonner des forces en plus. Pour la jeune fille, aider des gens qu’elle croisait ne lui paraissait pas bizarre du tout… Elle prenait les choses comme elle venait. Mais le plus étonnant, c’était doute de constater que même si les méthodes de dressage d’Hako lui déplaisaient, l’autre jeune fille ne lui paraissait pourtant pas antipathique et qu’elle s’en accommodait même. Mais ce n’était pas si rare… Elle n’était pas si bornée que ça. Anthère soupira et prit le pokémon dans ses bras, en attendant de savoir s’il allait remuer ou pas.

« C’est marrant… » Commença t-elle en changeant de sujet « il n’y a que mon ponyta qui à un prénom, je n’en ai pas donné aux autres, pourtant ça devrait nous rapprocher. Et puis c’est assez bizarre, on ne s’appelle pas « Humains » nous, tous les pokémons domestiques devraient avoir un nom. » Anthère marqua une pause, le petit Medhyena ne bougeait toujours pas. « Tylton pourrait s’appeler Persik, Evoli Akasie, et Nidoran… Quidam. Et notre nouvel ami Ravel. Ca fait un moment que j’y pense en fait… »

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 980

Fiche de personnage
Points: 119
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] L'air vivifiant des plaines de Terros [Anthère]

Message par Hako le Sam 3 Déc 2011 - 12:49

Hako leva à peine un sourcil lorsque Anthère lui appris qu'elle s'y connaissait en plantes, pas plus que lorsqu'elle lui lança une baie Sitrus de sa réserve. Après lui avoir donné sa purée de fruit, elle soupesa la baie, assise en tailleur sur le sol, hésitant à le donner tout de suite à Gaé. La Mizuhanienne allait peut-être prendre ça comme un affront, mais Hako ne considérait pas que l'Embrylex était suffisamment affaibli pour mériter un quelconque soin. Mais il s'agissait d'un don généreusement offert... La Terrosienne fit donc apparaitre Leto et Gaé, et partagea le fruit en deux parts.

Tandis que le chien noir et l'enfant des roches mangeaient et recouvraient la santé, Hako fit face àson acolyte, toujours assise sur le sol, tandis que Io restait près d'elle. L'autre demoiselle s'occupait avec attention de son petit protégé, mais elle même se demandait surtout comme celui-ci avait pu se retrouver dans un tel état de misère. La nourriture ne semblait pas vraiment manquer dans les plaines, et elle n'avait pas vu de prédateurs ou autre...


"En voila, des noms étranges,
commença t-elle après l'intervention d'Anthère. Est-ce qu'ils ont une signification ? Pour ma part, j'ai appelé Riolu Io en souvenir de mon maître... Embrylex est Gaé, en l'honneur de sa mère la Terre, Gaé... Et Medhyena est Léto, du nom d'une déesse louve qui, selon la légende, lui ressemblait un peu... Je pense qu'un nom est un premier lien créé avec sa créature. Une façon de la différencier d'entre ses pairs..."

Enfin bref, songea Hako. Elle n'était pas là pour faire un cours sur comment avoir des liens forts et posés sur de bonnes bases avec ses alliés, surtout qu'elle était, a priori, mal placée pour le faire. Le nouveau Pokémon d'Anthère était sauvé pour le moment, elle avait eu son combat et ne souhaitait pas s'éterniser dans les plaines, aussi se leva t-elle, considérant que le temps des au revoir n'allait pas tarder. Io, Gaé et Léto se levèrent à leur tour, comprenant sans doute qu'ils allaient bientôt repartir. Ce serait le premier voyage en tant que Pokémon capturé pour la petite hyène, et il faudrait que cela lui convienne si Hako souhaitait qu'il y en ait d'autres. Mais cela viendrait...

La jeune fille sentait bien qu'il fallait dire quelque chose, mais elle n'avait pas beaucoup d'inspiration. Un simple "au revoir" serait peut-être un peu brusque, mais ressortir tout une tirade ne lui ressemblerait pas du tout. Partir sans un mot était exclus aussi, elle n'était plus une sauvage, tout de même.


"Eh bien..."


Mouais, c'était un début. Hako lança un rapide regard à l'horizon, vers l'Est. Au delà des quelques collines qui parsemaient les plaines, elle apercevait déjà la forêt d'Agata, son prochain objectif. Elle ressentait de nouveau ce besoin de se retrouver dans son élément sylvestre. Les espaces à ciel ouvert lui sortaient par les yeux.


"Nous allons peut-être... y aller."


Ça sonnait bien, ça. Maintenant que le Medhyena, Ravel, était sauvé pour les prochaines heures, il n'y avait plus grand chose qu'elle ou Anthère ne puisse faire en restant ici.


"Au revoir."


Avec son visage toujours aussi impassible, et ses Pokémon sur ses talons, Hako se tourna et commença à marcher vers son but. Puis elle s'arrêta et, sans réfléchir, elle fit un petit signe de la main à la Mizuhanienne, avant de repartir.

[Je pense que tu peux finir. Merci pour ce RP =)]
avatar
Hako
Informations
Nombre de messages : 253

Fiche de personnage
Points: 65
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] L'air vivifiant des plaines de Terros [Anthère]

Message par Anthere Osarian le Jeu 15 Déc 2011 - 15:19

Après tout, elles n’étaient pas les seules à connaître les plantes et c’était même recommandé de connaître un peu tout cela, les plantes et les soins, lorsqu’on avait des animaux. Et si ce n’était pas le cas, on apprenait sur le tas, tout bêtement. Anthère apprenait sur le tas depuis sa naissance, entre la serre de ses parents et le Bulbizarre de sa mère. S’il y avait quelque chose d’étrange, c’était surtout de ne pas la voir utiliser uniquement des pokémons plantes ou eau, après tout, elle avait grandit au milieu de ses éléments. Mais l’environnement qu’elle avait connu se différenciait de se qu’elle vivait tous les jours et ses envies prenaient le pas sur le reste. Son Tylton l’avait pour ainsi dire choisie, en nichant un jour sur ses cheveux, elle avait toujours voulu un cheval à elle pour les concours et n’avait pas manqué l’occasion avec son Ponyta. La Evoli avait décidé de la suivre et elle avait été sensible à la cause du Nidoran. Ainsi que celle du Medhyena, s’il survivait, mais rien ne disait qu’elle le garderait. C’était plus selon les circonstances et les sentiments du moment en fait. Mais un jour qui sait, elle pourrait vouloir se spécialiser dans ce qu’elle connaissait le mieux ou aimait le plus. Comment savoir à l’avance ? Anthère en tout cas, ne se vexait pas facilement et si Hako préférait garder sa baie pour plus tard, n’était-ce pas elle que cela regardait ? Elle le lui avait donnée après tout, maintenant, elle pouvait en faire ce qu’elle voulait. Elle la donna finalement à ses deux autres pokémons et cela ne la dérangea nullement. L’attention se reporta un instant sur la petite hyène. La nature pouvait être très cruelle parfois et même si Anthère n’aimait pas aller à son encontre, c’était parfois un peu trop à supporter pour elle. Et inévitablement, elle finissait par intervenir à sa manière. Comme maintenant. C’était important pour Anthère, quoiqu’elle fasse, elle ne pouvait pas laisser les bêtes dans la détresse, alors même s’il allait mourir, elle aurait au moins essayé de sauver l’hyène. Hako rompit alors le silence, prétextant sur les noms étranges de ses pokémons. Anthère acquiesça sur la deuxième partie, il était certain qu’une fois familiarisé avec elle, même la petite hyène n’en serait plus une « comme les autres ».

« Ils ne sont pas plus bizarres que ceux qui tu donnes. » Affirma Anthère. « Ils n’ont aucune signification particulière, ils n’appartiennent qu’à eux et ils sonnent bien… C’est tout ce qui compte. » Conclut-elle avec un sourire.

Anthère ne donnait pas de nom en référence, elle ne connaissait aucun autre pokémon qui aurait pu porter ces noms là. Peut-être s’était-elle un peu trompée sur Hako, mais il demeurait que le spectacle auquel elle avait assisté au début ne lui plaisait pas et qu’elle connaisse mieux la jeune fille ou pas. Elle n’aimait pas ces méthodes. Hako se leva, comme ses pokémons, la jeune Mizuhanaise sentait la fin de leur rencontre approcher, car elle aussi, devait partir. Aussi pendant que la Terrosienne cherchait l’inspiration, Anthère posa délicatement la créature sur le sol avant de ranger ses affaires, ce qui prit bien ce temps. Attraper, glisser entasser, voire s’énerver un peu après… Mais finalement toutes ses affaires entrèrent dans sa « pokéball-bagage ». Anthère ne répondit d’abord rien à Hako, trop occupée par son propre rangement, mais une fois la Masseball accrochée sur elle, elle rappela un à un ses pokémons, avec une mini course-poursuite entre le rayon rouge d’une balle et du Tylton qui n’avait aucune envie de rentrer. Finalement, Hako déclara qu’il était temps pour elle de partir. Elles venaient toutes les deux de faire une brève rencontre et chacune devait reprendre sa route. Pour sa part, Anthère devait rejoindre la ville la plus proche, Seian.

« Moi aussi, je dois atteindre Seian au plus vite maintenant, c’est une question de temps. »

Hako se détourna au moment où Anthère esquissait un geste vers elle. Tant pis. Peut-être était-elle un peu trop sociable pour elle… Anthère fit ressortir son poney de f eu et monta, il n’y aurait malheureusement aucun repos pour lui… Elle visa le Medhyena et le rappela à son tour, non, elle n’allait pas l’oublier… Mais le voyage ne serait sans doute pas confortable, même dans sa balle. Les rênes tenues à la couture, Anthère flattait son cheval au moment où Hako se retournait pour lui faire signe. Sans réfléchir, elle lui rendit cet aurevoir. Surpris par cette main levée au dessus de sa tête, le poney se cabra. N’y prenant guère plus garde, Anthère le fit retomber en lui demandant un départ au galop. Ourasi n’attendit pas, il savait qu’ils allaient galoper librement et partit comme un véritable cheval de course. Et le Medhyena avait bien besoin de la rapidité du poney car la route vers Seian était encore longue…


[Merci à toi aussi ^^]

_________________


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Informations
Nombre de messages : 980

Fiche de personnage
Points: 119
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] L'air vivifiant des plaines de Terros [Anthère]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum