[ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Message par Reverie Metherlence le Dim 25 Sep 2011 - 15:49

Le voyage ne fut pas bien long. En même temps, le lac du dragon entourait toute la cité d'Arkan, cette dernière se trouvant aux abords des chutes d'eau. Cette partie du lac était calme et peu fréquenté, plus propices à la rencontre de Pokémon. Il aurait était plus difficiles de trouver des créatures sauvage sur des berges surpeuplé par les visiteurs. Ce lac était un point d’affluence de voyageurs venu expressément pour voir de leurs yeux vu la magnificence de cette étendue d'eau.
Si ce n'était pas eux, il s’agissait des habitants de la ville qui s'autorisait une ballade autour de ce dernier ou même des gosses qui sautaient dans l'eau afin de se rafraichir en cette fin de période d'été. L'automne n'allait pas tarder à arriver et bientôt l'eau serait trop fraiche pour penser à faire trempette.
Il régnait, en ces lieux, une certaine joie de vivre. On y sentait la bonne humeur ambiante, on aurait presque pu la palper. C'était vraiment un bel endroit pour perdre un peu de temps.

Reverie et Kraig étaient donc sortis de la ville et avait trouvé un coin un peu sauvage, suffisamment reculés des chemins et de la civilisation pour que l'on puisse y trouver des animaux vivant dans cet écosystème. Il n'y avait pas besoin d'installer un campement, ce n'est pas comme s’ils comptaient rester ici très longtemps. Il leurs faudrait certainement quelques heures pour trouver ce qu'ils étaient venu chercher sauf s'ils avaient un peu de chances et que ce qu'ils sont venu trouver apparait sous leurs nez.

— Si tu repère un Pokémon qui te plait et que tu veux capturer, n'hésite pas. En tant que jeune dresseur, c'est à toi de décidé de la marche à suivre qui te mènera à ton but. Tu peux décider d'arracher ces créatures à leurs lieux de vies, les coupant de leurs familles et de ceux qui était leurs compagnons ou tu peux décider de t'en faire un ami et de voir s'il veut venir avec toi de son plein gré. S'il ne te fuit pas c'est qu'il à envisagé la possibilité de se faire attraper, c'est l'une des raisons pour laquelle il est possible que plusieurs Pokémon se montrent face à toi. Certains n'accepteront de venir que si tu leurs prouve la force de ton équipe. Ils jalousent parfois les Pokémon domestique parce que ces derniers sont choyés et aimés plus qu'eux, ils ont même certains privilèges. Cependant, ils sont plus avantagé sur leurs libertés et leurs libre-arbitre, et puis on ne sait jamais, ils peuvent tomber sur un mauvais dresseur tortionnaire. Parfois, il suffit de les aider ou de leurs sauver la vie pour qu'ils te prêtent allégeance.

Après son petit discours, la jeune fille se déplaça sur le sol recouvert d'herbe grasse et de mousse humide. Il ne s'agissait pas d'un marais mais d'une zone humide, un endroit ou la boue et la végétation rendait la zone luxuriante. Il n'y à pas de piège dans ce genre de lieu, il s'agit plutôt d'une aide pour un chasseur ou un traqueur. On y trouve forcément des empreintes imprégnés dans la mélasse de terre et d'eau ainsi que la direction ou l'animal est partit, on peut même deviner sa taille et son poids selon l’enfoncement de la trace et sa taille.
Ren ne pouvait se fier à rien de tout cela. Elle recherchait un Métamorph, ce dernier se ballade rarement comme tel. Généralement, il revêt l'apparence d'un autre Pokémon pour se déplacer car se mouvoir comme une gelée n'est pas très simple alors que l'on peut adopter des membres habiles, de coureur ou de créatures volantes à volonté est bien plus simple.
Ce qu'elle devait trouver, ce serait une piste de traces qui aurait soudainement changé de formes, signe que la bestiole avait changé. A moins d'avoir évolué, il s'agirait de la créature unicellulaire qu'elle recherchait. Elle n'y arriverait pas facilement, surtout que Metamorph n'est pas un Pokémon très commun et est du genre timide. Elle pouvait cependant compter sur un atout qu'elle possédait. Son Kadabra pouvait sonder un peu tout et n'importe quoi, voir dans les esprits qui n’étaient pas protégé par un mur spirituel et scanner une zone avec une vision psychique. De plus, sa capacité spécial Synchro pouvait l'aider dans sa tache.
Elle fit appel à son kinésiste qui apparut en position du lotus, lévitant simplement dans les airs.

— Pendal ! Essaye de repérer les êtres vivants alentours et n'hésite pas à savoir si son corps est vraiment le sien ou une simple copie, si tu ne peux pas, ce n'est pas grave. Elle se tourna vers Kraig et lui dit Et toi ? Quel nouvel ami recherches-tu ? Sais-tu au moins ce qui se trouve ici ?

Ses recherches prendrait moins de temps ainsi. La recherche par voie spirituel était bien plus rapide et efficace que la manuelle, surtout pour le genre de bestiole qu'elle voulait. Elle allait essayer de mettre en confiance le Pokémon, du moins, s'il se montrait coopèrent. Elle n'allait pas le prendre avec elle comme ça, c'est un peu trop cruel.
[Tu peux me trucider vu le temps que j'ai pris !]

_________________
avatar
Reverie Metherlence
Informations
Nombre de messages : 168

Fiche de personnage
Points: 68
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Message par Kraig le Jeu 29 Sep 2011 - 20:39

Kraig et Reverie était finalement arrivé au lac du dragon, ce n’était pas compliqué il suffisait de mettre un pied dehors pour y être. Mais Reverie était allée un peu plus loin que devant les portes de la ville car aucun pokemon ne fréquente cet endroit, il y a trop de population. Pour parler franchement, le gamin n’y avait pas pensé une seconde et il aurait pu passer la journée à attendre qu’un pokemon vienne. Il avait beaucoup de chance d’avoir une dresseuse expérimentée à ses côtés pour le début.

Elle avait une idée très précise du pokemon qu’elle cherchait, et elle savait comment s’y prendre. La jeune fille avait sorti un Kadabra pour la recherche, décidément elle avait une tonne de pokemon : 2 Capumains, 1 Germignon, 1 Airmure, 1 Kadabra et encore d’autre dans son équipe ou sa pension. Le pauvre Kraig n’en avait qu’un, mais il ne se sentait pas décourager, actuellement rien ne pouvait le décourager. Il était plus motivé que jamais pour sa première capture, le seul problème c’est qu’il n’avait pas la moindre idée du pokemon qu’il voulait. Il réfléchissait donc à la question que lui avait posée Reverie. Il voulait un pokemon surpuissant, super fort et impressionnant. Un pokemon à la hauteur de ses amibitions.

-J’aimerai bien avoir un pokemon génial et impressionant, un pokemon que personne n’a. Un pokemon légendaire par exemple ça me semble pas mal, enfin c’est peut être un peu trop pour débuter. Je crois que je saurais me contenter d’un Dracolosse ou d’un Carchacrock. Il devrait y en avoir dans le lac du dragon, non ?

Gigi marchait à côté de son  dresseur, il s’était finalement remis de son combat. Lorsqu’il avait entendu les désirs de Kraig sur la capture il souffla avec un air désespéré. Un Dracolosse ? Un Carchacrock ? Comme s’il était capable d’attraper ce genre de pokemon. Selon Gigi, son dresseur ne serait même pas capable d’attraper un Ratata. En plus pour une capture il faut affaiblir l’adversaire, et ça c’est le rôle de Gigi. Si par miracle ils tombaient sur un Dracolosse sauvage il était hors de question de l’attaquer. La témérité de Kraig finirait par les tuer.

Kraig marchait avec un air rêveur en regardant le ciel. Il s’imaginait à la tête d’une armée de pokemon légendaire, avec tout le monde qui le vénérait. Mais le regard que lui jetait son pokemon le fît retomber sur terre, il comprit tout de suite ce que ça signifiait. Avec Gigi ils avaient déjà perdu un combat à cause de ses folles ambitions, s’il voulait devenir un grand dresseur il fallait commencer par le début, c’est-à-dire être humble et prudent. Il avait la chance d’être accompagné par une bonne dresseuse, il devait en profiter.

-En faite je plaisantais. Je ne sais pas quel genre de pokemon je voudrais posséder, et je ne sais pas non plus quel genre de pokemon on peut trouver dans ce lac. Mais pour débuter, je crois que le mieux ça serait un pokemon pas trop puissant. Je n’ai pas envi qu’il arrive malheur à Gigi, c’est ma première capture et je préfère ne pas mettre la barre trop haute. Et toi ? C’est quoi le pokemon que tu cherches ?

Et ben voilà ! Ce n’est pas si compliqué d’être modeste. Après avoir parlé de façon plus "mature", Kraig voulait que son comportement aussi soit irréprochable. Il décida donc de faire l’expert de capture de pokemon : il se mit à marcher super discrètement, il regardait à droite et à gauche pour ne rien rater, tous ses sens étaient sur le qui-vive, il avait le regard d’un chasseur. Gigi explosa de rire en voyant son dresseur essayer d’être sérieux. Ca ne faisait pas crédible la position du chasseur. Avec Kraig et Gigi, l’ambiance tournait très vite en mode colonie de vacance, c’était difficile de croire qu’ils avaient l’intention de devenir des maîtres pokemon alors qu’ils ne sont pas capable de chercher correctement des pokemon.

[pas de problème pour le temps de réponse, je suis pas pressé. Et le pokemon que je veux c'est coxy, si t'as envi de le faire rentrer en jeu il y a pas de problème]
avatar
Kraig
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Message par Beata le Dim 2 Oct 2011 - 22:38

Epuisée d’un long et épuisant voyage à travers la montagne, Beata fut ravie d’apercevoir le lac en question. Elle n’y avait rien de particulier à y faire, mais le calme se trouve être le plus souvent un très bonne allié. Eliote avait récemment donné des signes de fatigue, et la ronin avait cru bon de l’emmener au plan d’eau le plus proche. Elle avait récemment acheté une nouvelle paire de chaussures plus robustes que ses espadrilles, mais moins pratique en combat. Naginata dans le dos, la femme avançait d’un pas décidé sur le maigre sentier. Le bruit d’une chute d’eau attira son attention et l’amena à forcer le pas, dévalant la pente de la dernière colline qui débuchait sur le lac.  

¤ Enfin arrivée ! Se baigner paraitrait un peu osé en cette saison, mais au moins pourra t’on se rafraichir. Hâtons nous ! ¤

Débouchant sur la plaine herbeuse qui bordait l’étendue d’eau qu’un calme plat, il n’y avait pas tant de monde qu’on aurait pu le croire pour les standards de cette époque de l’année. Souriante et ravie d’être enfin arrivée, elle chercha un endroit pour se reposer. Même si elle était originaire des terres de l’eau, elle n’était venue ici qu’à de très rares occasions, et ne connaissait donc pas bien ce lieu précis, pourtant connu mondialement. Elle préférait décintrement le milieu urbain.

¤ Ce n’est pas un lieu désagréable pour autant. S’il avait été bondé, il l’aurait sans doute été encore plus. Peut être qu’avec un peu plus de compagnie à mes cotés, j’aurai pu apprécier ce lieu à sa juste valeur. Tant qu’on ne fait que discuter, on ne se risque à rien. ¤

Extraite de ses pensées par des bruits de discussion, elle leva la tête et aperçue deux silhouettes approchant, marchant sans gêne sur l’herbe verte, discutant de choses et d’autres qu’elle ne pouvait entendre d’où elle était. Une certaine curiosité la poussa à s’avancer vers ces derniers. Voila deux jours qu’elle voyageait, et les routes avait été vides, pas un seul compagnon de marche. Beata n’avait jamais vraiment détesté la solitude, mais ici le voyage avait éveillé une envie de communiquer impressionnante et irrésistible.

¤ Exactement ce que je cherche, on dirait. La chance est de mon coté aujourd’hui. Voyons voir ça de plus près. ¤

Rajustant la sangle de son naginata, elle s’avança d’un pas décidé et pris la parole en arrivant jusqu'à eux. Elle prix la parole d’un ton enjoué et amicale, affichant une expression dynamique et entrainante.

-Salutations. Je vous vois discuter vivement. Je viens de traverses les montages et n’ai eu pour seule compagnie un froid glacial durant tous le trajet. Si vous le permettez, ce serait un plaisir de cheminer avec vous un temps soit-il ? Ah, j’en oublie mes manières, appelez moi Beata. Ravie de vous rencontrer.

Elle sourit et salua brièvement de la tête les deux personnes. De plus près, elle nota que l’enfant paraissait bien moins expérimenté que la femme, qui elle possédait un nombre non négligeable de pokémons qui fourmillait autour d’elle. Elle leur sourit puis vint se placer aux cotés du jeune garçon, une main sur la sangle de son package, l’autre oscillant au rythme de sa marche.

-Alors quoi de beau, fier jeune dresseur ? Tu viens ici pour capturer des créatures rares et uniques ? Tu as bien raison, c’est un endroit magnifique, tu y trouveras forcément un beau Pokémon. (Elle se pencha en avant, les bras dans le dos, le regardant toujours) Mais tu m’as l’air bien jeune, tu vis déjà seul à ton âge ? Quel jeune homme courageux.

Sur ses derniers mots, elle cherchait à le flatter comme on flatte un enfant, sans grand sérieux, mais avec une gentillesse non occultée.

[désolé, encore que le l'introspection... Je vais m'ameliorer! J'espère que je ne m'incruste pas trop, et que ca vous va^^.]


Dernière édition par Beata le Dim 9 Oct 2011 - 11:59, édité 1 fois
avatar
Beata
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Message par Reverie Metherlence le Lun 3 Oct 2011 - 22:40

[HRP : En fait il n'y à que Kadabra qui se trouve hors de sa ball xD mais bon, ce n’est pas grave, je vais arranger ça comme possible.]

Reverie parut très étonné de ce que le garçon voulait posséder comme Pokémon. Comment lui dire que les légendaires ne peuvent être dompté ? Très peu accepte la présence des êtres humains, sauf situation spéciale. Elle fut encore plus surprise d'apprendre qu'il se contenterait d'un Dracolosse ou d'un Carchacrok. C'était bien d'avoir de l'ambition mais ils ne risquaient pas de trouver une chose aussi imposante dans le coin. Et puis, il est fort peu probable qu'il puisse capturer ce genre de Pokémon sans avoir une équipe déjà bien entrainé. Comment dire à un gosse que ce qu'il voulait était des rêves de gosses ? Elle ne pouvait pas lui donner de la maturité, il devrait se forger seul son propre caractère. Enfin, au moins il rêvait.
Comment lui dire que le Lac du Dragon ne porte pas son nom parce que des dragons y vivent mais parce qu'il s'agit du plus grand lac du monde et aussi de l'un des plus beaux, un dragon étant censé être beau par nature. Enfin ! Il se reprit et affirma ne pas savoir ce qui pouvait se trouver par ici. Avant qu'elle ne puisse lui répondre, il enchaina sur une question. Encore un fois, elle fut coupée dans son élan. Une inconnue venait de les accoster. Elle se présenta, ravie de trouver un peu de compagnie. Et bien ! En voilà une de boute-en-train plutôt joyeuse. Ren n'était pas du style à s'émouvoir si facilement ou à s'exciter trop vite. Elle agissait plus comme une noble avec des manières un peu poussé et parfois d'autres plus rustres. Il n'y à qu'à demander comment c'est passé la capture des jumeaux Capumain, elle avait trouvé des cibles et avait lancé les capsules de capture comme des balls de baseball. Elle aurait put les tuer seulement avec ce genre de coup.
Petite poupée de porcelaine qui n'agit que par impulsions et envie, douce et délicate, comme les pétales d'un Lys, mais pouvant être aussi tranchante est en colère qu'une épée de Damoclès. Reverie avait parfois un caractère imprévisible et des actions un peu étranges. Il lui ait déjà arrivé de trainer par la tignasse une catin qui avait jeté son dévolu sur l'homme qui lui avait fait oublié un tant soit peu son réel grand amour. Durant la guerre, personne n'aurait aimé la voir en face, lançant des serpes de vent aussi efficaces que des lames de rasoirs.
Elle pouvait aussi avoir la réaction d'une fille très généreuse et amicale, une personne très vive d'esprit et aimant la compagnie des autres. Et parfois, elle était aussi vide qu'une coquille vide, une simple poupée de chiffon qui restait dans un coin à se morfondre. L'Edil Raid est un être particulièrement difficile à comprendre, elle ne porte pas le nom de septième trésor étincelant de l'arbre scintillant pour rien. Les six autres trésors étaient tous aussi spécial, mais elle ne les avait pas revus depuis des lustres. Ou était-il ? Coud, son bien-aimée et Préjà, ou était-il celui qui lui permettait de fusionner son propre corps avec le sien ? Elle devait le retrouver.
Elle ressortit de ses pensées et se rappela qu'ils avaient une nouvelle invitée.

— Appelez-moi... enfin, appelle-moi Ren. Le plaisir est pour moi.
Kraig, pour répondre à ta question, tu pourras trouver les Pokémon suivant dans les environs : Des coccinelles, Coxy; une race d'oiseau coton, le Tylton; des loutres d'eau, Mustebouée; des carillonneurs, les Eoko; des œufs de coco, Noeunoeuf; et le dernier, qui est mon objectif principale de la journée, le seul Pokémon en ce monde qui peut se transformer à sa guise et à volonté en tout ce qu'il veut ou voit, vivant ou inanimé : le Metamorph. Je reviens.


Elle rejoint son Kadabra alors qu'elle laissait la femme avec le jeunot. Elle ne devrait pas le traiter comme un marmot, il n'aimerait peut-être pas ça, enfin, elle faisait ce qu'elle voulait, la Nalcienne n'irait pas là contredire.
Elle contacta son compagnon par la pensée, lui demandant ou en était les recherches. Pendal semblait avoir trouvé une piste mais il n'en était pas sur. Il se pourrait qu'un des Mustebouée du groupe se trouvant à peine à quelques mètres sous la surface ne soit pas un original. Elle lui proposa d'utiliser son catalyseur, sa pierre, incrustée à même le front de Reverie, une émeraude relié à tout son corps, un bijou unique et qui, s'il venait à se briser, la tuerait tout aussi bien que si on venait de lui transpercer le cœur d'une flèche. Voilà ce qu'était les Edils Raids, un peuple possédant une pierre précieuse leurs servant de catalyseur pour leurs transformations en arme. Ren avait perdu ce pouvoir, ou plutôt, ne pourrait pas le recouvrer avant de retrouver Coud. Chose Ironique quand on sait que son premier Pokémon porte le prénom de son bien-aimée.
Elle porta la main au long bandeau censé caché au monde son bien le plus précieux. Elle laissa son compagnon user de ce réceptacle comme d'une loupe pour mieux regarder. Ainsi, il pourrait amplifier ses pouvoirs et voir s'il s'agissait d'un Métamorph ou d'un simple Mustebouée parmi tant d'autre. Quand il certifia être sur qu'il s'agissait bien du change-forme, elle le remercia et s'avança tout simplement sur l'eau, sans même s’enfoncer dans le liquide. Ses pieds flottait simplement hors de l'eau, tels le lui permettait ses pouvoirs du vent.


Elle se laissa un moment flotter hors de l'eau, marchant sur la surface translucide comme s'il s'agissait d'un sol solide. Elle fit faire quelques remous au fond des eaux afin d'attirer le groupe de Pokémon sauvages qui finirent par remonter à la surface, leurs queues tournant comme des moulins à vent jusqu'à qu'ils atteignirent l'air libre. Plusieurs têtes traversèrent l'onde aquatique alors que certains sautèrent hors de l'eau puis replongeait, se demandant qui pouvait bien les déranger ainsi. Ren mit la main dans son sac en bandoulière et en sortit deux balls qu'elle lança en l'air.
La première libéra un petit être tout de blanc vêtu et marqueté de taches rouges et bleu. Il semblait particulièrement rayonné de bonheur et la lumière qu'il émettait avait de quoi apaiser les humeurs les plus colériques. Autour de son coup pendait un Grelot Zen qu'il aimait faire cingler, le bruit cristallin produit avait de quoi le rendre de bonne humeur. Il ne quittait plus cet objet qu'il chérissait beaucoup.
Le second compagnon fut un monstre marin, pas bien grand par rapport à ceux de sa race, encore un peu jeunes. Il émit une petite mélodie envoutante en se laissant glisser sur l'eau jusqu'à sa dresseuse, comptant de pouvoir pousser la petite chansonnette. Le Plésiosaure, ou pliosaure pour d'autre, se laissa flotter aux cotés de Reverie qui put s'asseoir sur la carapace de son ami. Là au moins, elle n'avait pas à s'épuiser à user de ses pouvoirs et elle pouvait regarder les différents Pokémon qui se présentaient à elle.
Le Kadabra était là, toujours en train de léviter. Il reçut pour ordre d'utiliser la télépathie sur ces Pokémon afin de leurs dévoiler un message, ou plutôt, les règles d'un jeu. Si elle trouvait ce qu'elle voulait, le Pokémon désigné, s'il s'agissait bien d'un faux membre de leurs groupes, devait la suivre, au moins pour la journée. Elle ne comptait pas l'obliger à se faire capturer, d'abord, elle voulait s'en faire un ami.
Une fois cela annoncé, elle les regarda tous. Ils se ressemblaient tous mais ils avaient, pour la plupart, une certaine particularité. Celui-là là avait une touffe de poil sur la tête plus importante alors qu'un autre avait une tête plus ronde tandis qu'un autre était plus petit et mignon. Chacun était différent, il fallait juste voir les détails qui permettaient de les différencier et trouver les deux similaires.
Elle retira son bandeau, dévoilant sa pierre scintillante et trouva enfin l'erreur dans la transformation du morpheur. Bien qu'il puisse tout recopier, il y à bien une chose qu'il ne pouvait pas transformer à la perfection : le retour de lumière sur ses iris. Il n'est, après tout, qu'unicellulaire, son corps change de forme, de couleur et de consistance mais ne changes pas de molécules. Le corps d'un Metamorph ne sait pas renvoyer la lumière que l'on peut voit dans les yeux de certains Pokémon, ou plutôt, ils ne sont pas assez fort pour le faire.

— Je t'ai trouvée !

Et dans une lumière blanche, le Mustebouée qu'elle avait désigné venait de se transformer en un Lokhlass qui émit un petit cri de désapprobation du fait qu'il n'aimait pas perdre au jeu des copies. Il suivrait pourtant la jeune fille puisqu'il avait accepté les règles du jeu et qu'après tout, il n'avait rien à y perdre. Bon ! Il était temps de revenir vers les deux autres compères, son bandeau toujours retiré, la pierre incrusté dans son front était donc visible. Allaient-ils trouver ça étrange ? Beaucoup avait eu peur d'elle pour cette particularité, et d'autres l'avaient acceptés, mais comment eux le prendraient-ils ?

Spoiler:

_________________
avatar
Reverie Metherlence
Informations
Nombre de messages : 168

Fiche de personnage
Points: 68
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Message par Kraig le Mar 4 Oct 2011 - 0:45

Alors que Kraig et Reverie était en train de parler, une fille sortit de nulle part commença les présentations et se tapa l’incruste comme si de rien n’était. Reverie lui répondit très gentiment, le petit ne dit rien pendant un petit moment. Il n’avait pas l’habitude qu’une personne qu’il ne connait ni d’Ève ni d’Adam vienne lui taper la discute. Mais Kraig se mit à sa place une seconde, traverser des montagnes sans personne avec qui parler, passer des semaines entières tout seul c’est super ennuyeux. Il aurait fait pareil s’il avait vu des êtres humains après tout ce temps. Il décida donc de répondre à sa nouvelle interlocutrice avec un sourire et un geste de la main :

-Salut moi c’est Kraig, et mon pokemon c’est Gigi.

Alors que le gamin s’attendait à entamer une discussion pour de plus ample présentation, Reverie ne perdait pas son objectif en vue. Il s’éloigna sans rien dire, elle marcha sur l’eau qui si c’était normal et fît sortir plein de loutre de leur nid. Le comportement de son ami étonna Kraig, elle sortit deux nouveaux pokemon (comme si elle n’en avait pas assez) et débusqua le fameux pokemon au don de morphing. Elle put l’attraper sans l’affaiblir, il avait accepté de venir tout seul. C’était une fille vraiment douée. Ca mettait la pression au jeune dresseur car désormais c’était à son tour d’épater la galerie, mais le problème c’est qu’il ne savait pas quoi attraper, Reverie lui avait énuméré tous les pokemon trouvables mais Kraig n’en connaissait aucun. Faut avouer que sa culture des pokemon est assez médiocre, mais avec le temps il finirait par les connaître. Il décida alors de capturer le premier qu’il trouverait.

-Au fait Beata je vais te faire un topo de la situation. Reverie et moi on est allé au lac du dragon pour capturer des pokemon. Oh !... Reverie tu as quelque chose sur le front… Et comme tu peux le voir elle a capturé celui qu’elle cherchait. Quant à moi je ne sais lequel je veux précisément mais j’en veux un… Mmmh ?! Mais t’as un cristal sur le front !... Ca sera ma première capture, parce que je ne considère pas la capture de Gigi comme une vraie capture. Le premier que je vois je l’attrape.

A peine il eut le temps de dire ça qu’un drôle de pokemon oiseau apparut, il était bleu et il avait des ailes qui lui servaient de nuage. Kraig n’eut pas besoin de regarder Gigi pour que celui-ci comprenne que les hostilités étaient lancées. La méthode douce de Reverie n’avait pas convaincu Kraig, il voulait user de la manière forte. Il ordonna à Gigi de lancer une attaque Tranche-herbe sur le Tylton, celui-ci repoussa les feuilles d’un coup d’aile, l’attaque ne lui avait pas fait grand chose. Le jeune dresseur était dubitatif, il ne comprenait pas pourquoi l’oiseau n’avait rien eut, puis il se tourna vers Gigi :

-Je crois que tu devrais t’entraîner plus durement.

Le Germignon prit très mal la réflexion et jeta une attaque charge sur son dresseur. Le pokemon plante savait très bien que ses attaques de plantes étaient moins efficace face à un pokemon du type vol. Mais son crétin de dresseur semblait l’ignorer. Le Tylton trouvant ce spectacle désolant préféra partir que de se battre. Kraig se releva et traita le Tylton de lâche, celui-ci se retourna et lança une attaque Aéropique dans le fessier du jeune homme et repartit tranquillement. Gigi était paisiblement assis et regardait le spectacle, il n’avait pas pardonné à son dresseur qu’il lui dise de s’entraîner plus durement. Heureusement pour Kraig il encaissé bien les coups, mais il avait un gros bleu sur les fesses. Il aurait mal pendant une semaine au moins. Il était déçu d’avoir raté sa première tentative de capture, et de passer pour un abruti devant des filles (ce n’était pas la première fois mais bon…). Tant pis, le prochain sera le bon. Il se tourna vers la nouvelle venue comme si rien ne s’était passé et dit :

-Et toi ? Qu’est-ce que tu étais venu faire dans le lac du dragon ? Si tu veux capturer des pokemon alors tu vas pouvoir te joindre à nous. Et même si tu veux pas capturer  tu peux te joindre à nous.
avatar
Kraig
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Message par Beata le Jeu 6 Oct 2011 - 18:45

-Bonjour Kraig, ravi de te rencontrer.

Beata sourit en voyant l’enfant commencer à jouer avec le tylton. A l’évidence, il s’y prenait mal, mais dans sa neutralité la plus totale, la femme laissa le jeune dresseur se débrouiller. Voyant que chacun restait plus ou moins dans les parages, elle choisi le carré d’herbe le plus proche de l’action et y déposa son sac en un mouvement d’épaule. La femme qui lui avait semblée être une dresseuse expérimentée s’occupait vraisemblablement d’une affaire urgente, et la guerrière ne vit pas grand intérêt à l’observer. Tournant la tête plusieurs fois autour d’elle, et après d’être assurée qu’il n’y avait aucun souci potentiel à l’horizon, elle posa sa main droite sur le lit de verdure et s’appuya sur ce dernier pour s’asseoir et profiter du spectacle. Assise en tailleur, elle fit tourner son arme pour l’enlever de son dos, la gênant pour se poser, et vint positionner l’étui en cuir bouilli rigidifié par des tiges de métal devant elle.

¤ Toi ma belle, tu as mérité quelques câlins ! ¤

Elle était détendue et amusée par les imprudences du jeune garçon qui enchainait les pitreries, égalant les meilleurs comédiens. Ouvrant l’étui grâce à une série de boutons, elle en dégagea le naginata, le mettant à la verticale pour laisser glisser le cuir sur le sol. Elle ramena la lame à sa hauteur et enleva le fourreau pour l’examiner. Bien sur, la lame n’avait rien, si bien entretenue et si peu utilisée, à part pour les entrainements matinaux. Satisfaite, Beata sorti de son sac sans le regarder, un carré de tissu, suivant toujours les fabuleuses prouesses de l’enfant en face d’elle. Elle frotta la lame pour l’entretenir, puis rangea le tissu et replaça le fourreau sur la lame, la posant à coté d’elle.

¤ Voyons voir ou tu en es gamin ? C’est bien d’avoir essayer, mais je crois que le dresseur que tu rêves d’être est encore loin. ¤

La guerrière se baissa et mit ses deux mains entre ses jambes croisés, avançant les épaules, et souriant à l’enfant.

- Bah ça n’a pas l’air d’aller très fort dit moi ? C’est divertissant, certes, mais si ce tylton devient trop agressif, ne comptes pas sur moi.

Elle aborda alors la question de Kraig posée quelques instants plus tôt.

- Et bien, vois tu, je viens des montagnes environnantes, je voyage. Je ne sais pas si tu as déjà beaucoup voyagé seul, mais tu découvriras bien vite que c’est agréable tant qu’il n’y a aucun brigand aux alentours. Et je me ferai un plaisir de me joindre à toi, et ton amie si le cœur y est aussi. Mais dit moi, qu’est ce qui t’as poussé à voyager seul si jeune ? C’est plutôt inattendu, je dois dire. A moins que tu n’ais un quelconque lien de parenté ou autre avec la jeune femme derrière moi ?

Elle se retourna vers la femme derrière elle en parlant de cette dernière, mais un détail accrocha son attention. Au beau milieu de son front, un joyau de la taille d’un œil était incrusté. Luisante, la pierre était immanquable. Beata se retourna bien vite, fixant le moins possible cet étrange joyau. Perturbée, elle tenta de ne pas paraitre troublée, ce qu’elle réussi avec brio, contre toutes ses attentes. Se raclant discrètement la gorge, elle refit face à l’enfant dont l’état était de plus en plus déplorable, et sourit en voyant le Germinion observer son maitre se faire maltraiter avec un malin sourire satisfait.

¤ C’est bien beau tout ça, mais si cette femme derrière moi est plus qu’une simple humaine, ou s’il se révèle que ce joyau m’est d’un quelconque danger, autant rester sur ses gardes. ¤

Sans aucune intention belliqueuses, ni même montrer de signes de méfiance, Beata posa sa main sur le naginata et le ramena devant elle, s’appuyant sur ce bras tendu. Tout en suivant les agissements de Kraig, elle gardait un œil sur Ren, personne n’est jamais assez prudent.
avatar
Beata
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Message par Reverie Metherlence le Dim 16 Oct 2011 - 22:17

[HRP : Désolé pour le retard ! *se baisse ostensiblement*]

— Bon ! Que diriez-vous de se faire une petite balade sur l'eau ? Ou de longer le lac à pied ? On peut même casser la croute si ça vous dis !

Souriante, pleine de vie, elle regardait les deux protagonistes avec une certaine bienveillance dans ses gestes et dans son regard. Elle s'accroupit, passa un bras autour de la gelée rose, et se releva, serrant délicatement le Metamorph dans ses bras. La créature sauvage n'étant pas particulièrement habitué à se faire toucher si impunément sans son accord par un être humain se laissa quand même faire, comme si les doux courants de vent qui dansaient autour de Ren avaient le pouvoir de calmer les humeurs.
Le pouvoir du vent, capable d'agir sur les émotions et d'apaiser, la grâce et la paix de l'esprit. Le feu excitant et remplis de passion. L'eau, calme et tolérant pouvant exploser à tout instant. La terre, dure et forte, compréhensive. Cependant, bien que les pouvoirs affectent certaines émotions, cela ne veut pas forcément dire que tout un chacun se verra affublé d'un caractère similaire à son pays. Chacun est différents.
Elle marcha vers la terre ferme, la gélatine parme se liquéfiant presque dans ses bras, pendouillant de tous les cotés. Ah ben, ce n’est pas facile d’être unicellulaire et tout mou. Au moins il ne ressent aucune douleur s'il se contorsionne et n'est jamais dans une position inconfortable. Du fait de l'unique cellule qui compose par millier son corps, le moindre contact ou vu d'une surface ou d'un être peut lui permettre de copier les cellules et atomes des choses qu’il le souhaite. Il pourra toujours garder la propriété de redevenir normal ou de se changer en autre chose, mais pour l'instant, il restait sous sa forme la plus primaire.
Reverie se tourna vers le garçon, tout sourire.

— Tu peux affronter le Tylton qui te rend la monnaie de ta pièce depuis tout à l'heure ou bien commencer à l'apprivoiser en t'en faisant un ami. Tu peux aussi, d'une manière un peu moins conventionnel, l'attraper par la ruse à l'aide de n'importe qu'elle accessoire, mais je ne t'aiderais pas à braconner si tu choisis cette option.

Elle continuait à afficher son petit sourire amicale. Si ce Tylton restait dans le coin, c'est qu'il n'était pas contre le fait de se faire capturer, il fallait juste qu'un dresseur suffisamment expérimenté ou habile l'attrape. S'il ne souhaitait pas se faire attraper, il partirait à toute vitesse. S'il restait dans les parages, c'est qu'il était prêt à accepter la condition de Pokémon domestique, si seulement quelqu'un parvient à le capturer.

— Niveau type, tu te trouve en état de faiblesse face à lui, cependant, ça ne veut rien dire. J'ai déjà vu le feu terrasser l'eau. A mon avis, si tu veux ce Pokémon, tu devrais essayer soit de gagner sa confiance, soit de le forcer à jouer avec tes propres règles. Si son domaine est la voie des airs, le domaine de ton compagnon et celle de la terre. Un oiseau dans une forêt reste adroit mais se voit légèrement neutralisé, tu as plus de chances si tu imposes ta loi plutôt que celles de ton adversaires. Il ne te fera pas de cadeaux vu comme il c'est vengé, peut-être devrais-tu songer à un moyen ou une tactique. Je pourrais t'aider, mais tu n'aurais pas la satisfaction d'y être arrivé seul.
Ne tombes pas tout seul toi !


Elle rattrapa le Metamorph qui commençait à glisser lentement de ses bras. C'est que ça coule de partout ce truc. Elle le repositionna un peu mieux et lui caressa le haut de la tête, enfin, la partie haute qui lui servait de lobe, bien que son corps, son crane et ses membres ne soit qu'une masse informe.
Elle releva son visage, toujours souriante, et ce n'était même pas forcé. Elle fixa la jeune femme qui était arrivé il n'y à pas un instant et pencha sa tête sur le coté, faisant basculer sa longue chevelure bleu parme sur le coté.

— Le vent porte les sons, j'ai donc entendu votre discussion, et donc oui, ce sera un enchantement de vous... de t'avoir à nos côtés. Excuse-moi, j'ai l'habitude de considérer les personnes du même âges ou plus expérimentés avec le vous plutôt que le tu. Pour répondre à ta question, nous ne sommes pas parents, même si c'est un véritable petit bout de choux.

Ren ne voulait pas considérer Kraig comme un gamin, par cela elle entendait juste que son jeune âge, sa taille, son accoutrement et sa façon d’être rendait l'enfant très mignon. Si elle le pouvait, elle le prendrait dans ses bras et le serrerait très fort en le balançant de gauche à droite mais elle se retenait, et puis, par respect pour lui, il ne valait mieux pas qu'elle lui mette sa poitrine sous le nez, ce serez indécent voyons. Et oui ! Elle garde encore quelques bonnes manières, salvatrices diras-t-on, de ses habitudes de vies en haute société, mais heureusement elle n'a pas gardé l'attitude snobinarde et le ton hautain de certain grands.

_________________
avatar
Reverie Metherlence
Informations
Nombre de messages : 168

Fiche de personnage
Points: 68
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Message par Kraig le Mar 18 Oct 2011 - 23:30

La bataille entre le Tylton et Kraig faisait rage, le jeune garçon se démenait comme une bête et ne lâchait pas le morceau, d’autant plus que son vaillant compagnon lui apportait un soutien d’une aide capitale. Le Tylton était en difficulté, il essayait de se relever face aux attaques surpuissantes lancées par ses adversaires. Les deux filles qui regardaient le combat étaient véritablement stupéfaites et impressionnées par le talent du jeune dresseur……
Cette version des faits c’est celle de Kraig, il serait préférable de raconter une version moins subjective et plus réaliste :
Le Tylton avait répondu à la provocation du dresseur en le martyrisant et en l’attaquant. Kraig ne pouvait rien faire face au Pokémon, il était couvert de bleu et il essayait de fuir tant bien que mal. Gigi ne bougeait pas d’un pouce et se moquer de son dresseur, et pour les filles, elles le regardaient comme un enfant qui s’amusait. Bref la situation n’était absolument pas à l’avantage du gamin. Au bout d’un certains temps, le Tylton s’en alla car il se lassait de tabasser un humain. Kraig se retourna le plus naturellement du monde vers ses compagnons comme s’il ne s’était rien passé et il ajouta :

- Bon ben, ce n’était pas trop mal. Ca s’est joué à un cheveu, j’aurai pu l’attraper mais j’avais de la lumière dans les yeux. Et toi Gigi t’aurais pu faire un effort !

Le Germignon ignora son dresseur, il ne lui avait toujours pas pardonné la réflexion de tout à l’heure. L’honneur de Kraig en avait pris un sacré coup, mais il avait bien l’intention de se rattrapait la prochaine fois. Il commençait déjà à chercher un futur Pokémon qu’il tentera de capturer vaillamment. Mais il se retourna d’abord vers ses deux accompagnatrices, une s’était tranquillement assise dans l’herbe et l’autre avait proposé de casser la croûte.

-Ca serait une super idée de manger, mais avant je voudrais capturer mon premier Pokémon, et désolé Reverie mais je ne veux pas de ton aide. J’y arriverai seul.

Face à tant de bonne volonté, Gigi se sentait obligé d'aider son maître, il avait encaissé la critique de son dresseur et il s’était remotivé pour la capture. La première chose que Gigi fit pour aider son dresseur fut de chercher le Pokémon à capturer, le Germignon commença à se servir de son flair, et une drôle d’odeur l’intrigua. C’était un parfum subtil et sucré qui lui chatouillait les narines. Il se sentait attirait par une force irrésistible, il se rapprochait lentement de l’endroit où provenait l’odeur comme un zombie qui avance sans but. Son dresseur le regardait étonné, et Gigi s’arrêta finalement à un buisson qui ne se trouvait pas très loin de Beata. Kraig qui ne comprenait rien à la situation alla voir ce qui se cachait dans le buisson, il se demandait quelle chose avait pu hypnotiser son Pokémon. Il y avait une grosse coccinelle qui avait le nez fourré dans une étrange fleur. Au début, le jeune dresseur voulut attraper cette coccinelle car c’était un Pokémon, mais il avait l'air suspect, il se comporter bizarrement. Puis il reconnut la fleur:

(PS:La fleur que renifle le coxy est appelée fleur du dragon, car elle ne pousse qu’aux alentours du lac du dragon. Elle fait l'objet d'un très gros trafic dans la ville . Si on inhale fortement son pollen, cela provoque des troubles hallucinatoires, une forte euphorie et une indépendance à cette substance, en d’autre terme c’est une drogue, et elle est très prisée.)

Kraig n'avait peut être pas beaucoup de culture, mais il en avait assez poue savoir que les coccinelles ne butinent pas les fleurs, c'étaent donc un Pokémon toxicomane. Il ne voulait pas capturer ce genre de pokemon, il décida alors de l’ignorer mais Gigi était toujours en extase devant le délicat parfum qui émanait du Coxy. C’était surement à cause de l’attaque Doux Parfum, la coccinelle devait jeter cette attaque inconsciemment sous l’effet de la drogue. L’enfant compris que rien ne pouvait ramener Gigi à la raison, alors il prit sa pokeball pour le rappeler, le problème c’est que Kraig n’avait pas pris la bonne balle. A la place de prendre celle de Gigi, il en avait pris une vide, et lorsqu’il voulut rappeler son Pokémon il captura le Coxy. A cause de son état, la coccinelle droguée ne présenta aucune résistance.

Cette capture laissait un mauvais arrière goût dans la bouche du jeune garçon qui s’imaginait une capture existante et palpitante. Il voulait un Pokémon incroyable et surpuissant, et à la place il a une loque qui se drogue au pollen. C’est donc avec un l’air le plus démotivé, déçu et dégouté du monde qu’il dit :

-Super… J’ai attrapé mon premier Pokémon.

Gigi paraissait très heureux d’avoir un nouveau compagnon, surtout un compagnon qui sentait aussi bon. Kraig voulait passer à autre chose, il s’adressa alors aux filles :

-On peut manger maintenant si vous voulez ? A moins que vous ne vouliez marcher, moi j’ai plus besoin de faire une capture.
avatar
Kraig
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Message par Beata le Ven 21 Oct 2011 - 23:32

Beata savourait pour l’instant deux émotions radicalement opposés. Le lieu, ce lac apaisant, appelant à la plénitude et au calme, d’un coté, et de l’autre, la joyeuse troupe composée d’un gamin et d’une… jeune fille, vraisemblablement… Ces derniers ajoutait leur sauce au moment présent, le rendant des plus agréable. Tout était parfait, et le petit avait l’air de se débattre, mais toutefois s’en sortait sans blessures ou autre. Non pas que cela importe la ronin, se fichant comme d’une guigne de voir un étranger se faire tuer par une bête sauvage. Néanmoins, profiter d’un peu de compagnie n’était jamais de refus, surtout dans ces situations là.

Malgré l’atmosphère ambiante, Beata restait sur ses gardes, et bien qu’elle n’essaye de le dissimuler, elle était à la longue un peu tendue et assez méfiante. La femme en bleu était certes assez douée, semblait confiante et puissante, mais quelque soit les raisons, la puissance ou autre, personne ne s’incrustait une pierre de cette taille dans la peau, même par besoin de singularité. N’importe quel bandit la remarquant l’attaquerait à vue. C’était comme afficher ouvertement qu’on était riche et prête à être pillée, comme porter une énorme bourse à son coté, et jouer des fesses pour qu’elle tinte et qu’on la remarque. Aussi ostentatoire que l’on veuille être, il y a des limites à tout, et Beata jugea rapidement que cette personne devait être sacrément troublée pour en être arrivée la. Peut être un traumatisme, une envie irrésistible de montrer ouvertement sa richesse ? Au fond les personnes de ce genre sont toutes les mêmes, à chercher à rabaisser les autres par tout moyen possible, jusqu'à en arriver à des absurdités comme celles-ci.

Au fil de son cheminement, la vision qu’avait la guerrière de cette dresseuse devenait de plu en plus négative, jusqu'à ce que lorsqu’elle vint lui adresser la parole, elle ne daigna pas se tourner, et lui répondit d’une voix faible et molle, affichant un désintérêt certain par son visage.

- Une petite balade ? … Pourquoi pas, si ca dit au petit…

La voyant partir vers l’enfant, la guerrière plissa les sourcils. Elle souriait tellement, c’en était presque insultant. Au moins, elle avait la bonté de l’occuper de plus démunis qu’elle, ce qui en soi était digne de respect. Beata vit son visage se détendre un peu à cette pensée. La main toujours sur le nagi, elle continua à observer les deux personnages qui s’entraidaient quelque part. Elle n’était pas dégoûtée par la femme, contrairement à ce qui aurai pu arriver pour la majorité des autres de ce genre qu’elle aurai pu croiser. Et en ça, Beata considérait que lui accorder un peu plus d’intérêt était un bon compromis.

Posant la main sur son arme, elle tendit son bras et s’en aida afin de se relever, s’appuyant sur son arme maintenant à la verticale. Elle se baissa, ramassa la housse qui trainait non loin par terre, puis la jeta sur son épaule, le nagi toujours à la main, s’appuyant dessus pour marcher. Elle fixait le sol, puis Kraig, puis sa compagne, puis le sol, et ainsi de suite, d’un air gêné. Quand on vint lui parler, elle eu l’air étonné et reconsidéra encore une fois son opinion. Mais le doute était toujours en chasse, et la garde de la guerrière ne se baissa pas pour autant. Les gens de la Haute était souvent des plus dérangés, et qui savait ce qu’il pouvait en retourner. Malgré cela, il fallait tout de même leur accorder le respect. Maudits soient ces chiens ! Mais bon, dans ce cas, la curiosité l’emportait et elle s’abaissa à sa faiblesse, s’attendrissant pour paraître moins rude envers la noble personne qui daignait lui adresser quelques mots.

- Euh, et bien, sachez que je ne m’attendais pas à … enfin, je n’avais pas vu que vous… Peu importe, pardonnez moi. Une balade sera très bien, je vous suis…

¤ Mais pourquoi me tutoie-t-elle ? Est ce par provocation ? Ca n’a pas l’air pourtant. Enfin, comme ils se croient tout permis, je préfère les avoir ainsi qu’avec un vouvoiement hautain. ¤

Quelque part toujours déstabilisée, Beata leva la tête au ciel négligemment, regardant discrètement les nuages.

-Et sinon, comment vous portez vous ? Si je peux me permettre, j’aime me tenir informé des récents événements de la région, si cela n’est pas indiscret ? Auriez vous une quelconque information sur les politiques locales, les récents événements, problèmes en tout genre, j’ai en quelque sorte été coupé quelques jours du monde extérieur.

L’originalité du moment se fanait peu à peu au profit d’un quotidien redondant qui revenait à la charge.
avatar
Beata
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Message par Reverie Metherlence le Mer 26 Oct 2011 - 14:07

— Je ne suis pas d'ici, je ne pourrais pas vous informez de la situation du pays sauf peut-être que les accords avec les autres continent sont particulièrement tendus. Je ne doute pas qu'une prochaine guerre n'advienne, et j'ai bien peur de devoir y participer encore une fois. Dit-elle doucement, en fixant un point inexistant.

La pensée même de la violence de la bataille, du sang versé, des morts inutiles, tout ce ressassement de souvenirs fit presque monter la bile de la demoiselle dans sa gorge. Elle se souvenait avoir suivis celui qu'elle pensait aimer et qui, au final, s'était éloigné d'elle. Au prise d'une violente colère, elle avait abandonné toute apparence humaine pour ne former plus qu'un avec son pouvoir d'Edil Raid de type vent : un esprit élémentaire. Il n'y avait pas fallu trente-six moyens pour la calmer, il avait fallu l'intervention d'un maitre de l'esprit pour la faire redescendre sur terre et retrouver la raison. Il avait été si difficile d'accepter cela.
Elle revint à l'instant présent, ne laissant rien paraitre de son malaise de la guerre. Cette fois, elle se contrôlerait et n'irait pas batailler sauvagement. Elle se chargerait des soins, du moins, comme elle le pourrait. Mais, même si l'on sent les prémices de la future guerre, rien n'est joué. Les états vont peut-être se mettre d'accord, enfin, le temps n'est pas encore venus.
Elle se tourna vers Kraig semblant un peu blasé de sa nouvelle capture qui, pour lui, n'avait pas l'air d’être celle qu'il attendait.

— Je suis certaine que ce Pokémon ne te décevra pas, les insectes sont des créatures assez étonnantes, tu verras.

Et elle ne disait pas cela à la volée. Non ! Ce n'est pas faute de posséder quatre Pokémon de type Insecte différent. On ne pourrait pas la dire experte mais elle pouvait dire en connaitre un minimum sur le rayon. Voilà ! Ils avaient atteint leurs buts de la journée, enfin, il fallait encore qu'elle capture le Metamorph pour sa part, et comptait bien s'en faire un ami.
Et là ! Reviens par là toi ! Faudrait que tu arrêtes de dégouliner de chaque coté petite gelée rose.
Bon ! Que faire à présent ? Les deux personnes se trouvant en la présence de Reverie semblaient partant pour la petite ballade, alors qu'attendaient-ils ?



Le corps de la jeune fille vola soudainement dans les airs, s'étalant de tout son long sur l'herbe grasse par la suite. Elle se releva et se vit une fois de plus propulsé dans les airs, maintenu ainsi en suspension par des mains invisibles. Elle ne tenait plus le Metamorph. A vraie dire, elle avait à peine eu le temps de sentir l'attaque venir que la seule chose qu'elle ait eu le temps de faire fut d'ouvrir les bras pour laisser au Pokémon la chance de s'enfuir.
Un combat mental s'engagea et l'air commença à crépiter autour de la demoiselle. La force qui l'entourait agissait comme un étau autour de son corps, se resserrant petit à petit alors qu'elle déployait toute sa résistance et son pouvoir pour s'en libérer. L'air commença à vibrer dangereusement, comme si quelque chose allait exploser. Des étincelles crépitèrent autour de la demoiselle puis ils furent suivis par des éclairs mauves. Tout autour d'elle commençait déjà à se déchainer une tempête, l'émeraude de son front brillant comme l'astre solaire d'une lueur anisée.
Un homme sortit des fourrés, son corps se matérialisant petit à petit. Il s'était rendu invisible tout ce temps et avait fermé les voies de son esprit pour agir au moment où elle tournerait le dos, au moment où elle n'était plus sur ses gardes. L'art de se rendre invisible autant de corps que d'esprit n'est pas donné à tous, seules quelques castes peuvent y arriver.
Zigdrig !
Elle connaissait déjà le discours que lui tiendrait ce général, enfin, général dans son armée personnel et de celle du comte qu'il sert. Les Edils Raids étant quasiment disparu, elle restait l'une des dernières survivantes de cette civilisation et étaient donc l'objet de convoitise multiple. Notamment celle de possédé un trésor pouvant s'avérer très puissant. Les Edils Raids, des animistes améliorés, sont les armes plus utiles que toutes autres épées. Selon l'invocateur, ou Préjà, l'animiste possède une forme différente. Dans le cas de Ren, elle devenait une épée quand elle était invoqué par son aimée. Le seul souci, c'est qu'elle à perdu ce pouvoir depuis un certain temps et qu'elle à aussi perdu la personne qu'elle chéri le plus en ce monde. Elle ne pourra pas réutiliser son pouvoir tant qu'il ne sera pas mort, et elle préfère ne jamais le retrouver, cela serait le signe qu'il serait encore en vie.
Cependant, savoir qu'elle avait déjà fusionné avec un invocateur n'est pas une information qu'y se savait parmi ceux qui cherchait à la posséder, et elle ne leurs dirait pas de qui il s'agirait afin de le protéger.
Pour le cas de ce type, bien qu'il apprécierait avoir en sa possession une telle arme, il avait d'autre objectif pour elle. Notamment celle de l'utiliser comme un vecteur d'énergie, une sorte de catalyseur.

Il était hors de question de se laisser faire. L'idée même d’être à la solde d'un de ces hommes véreux ne l’intéressait pas. Voilà pourquoi elle détestait les êtres humains. Elle se considérait à part bien qu'elle n'est pas si différente que cela des hommes et des femmes. Elle est juste née comme tout autre enfant, une pierre en plus incrusté dans le front. Certaines Edil Raid naissent avec une pierre sur le dos de la main, sur le bras, le torse, le ventre, peu importe l'endroit en vérité.
Elle ne le laissa pas énoncer sa proposition, qui était au final une obligation non négociable. Des serpes de vent volèrent vers son adversaire mortel. Il les bloqua simplement, les laissant ricocher sur un mur invisible. Les lames venteuses s’éparpillèrent un peu dans tous les sens. L'une d'elle vint s'écraser sur un rocher, créant une fine zébrure sur toute la longueur. Une autre s'écrasa dans les fourrages des arbres, sectionnant les branches les plus fines et entaillant les plus épaisses. Des fouets de vent commencèrent à s'entourer autour de se type qui les para aussi facilement que les serpes. Tentant de multiples invectives, la demoiselle n'arrivait pas à le déstabiliser. Si elle n'avait pas était prise de surprise et ainsi bloquée, elle aurait put être à arme égale face à ce type.
Elle aurait une chance de s'en sortir si elle parvenait à accéder à son mode spirituel mais elle avait banni cette technique depuis la guerre. Elle ne savait pas si elle pourrait revenir en arrière par la suite.

Le Togetic cherchait à percer la défense venteuse de l'homme en lui fonçant dessus à toute allure sans aucun résultat. La boule de plume blanche continuait à foncer sur la barrière élémentaire sans aucun succès, se confrontant toujours à cette protection invisible et impénétrable. Il fut très rapidement assisté par tous les autres compagnons de la demoiselle.
Le Lokhlass envoyait de multiple onde aqueuses et des éclats de glace sans que ces derniers n’eussent réussirent à percer une faille dans cette carapace immatérielle.
Le Kadabra avait soulevé un rocher presque aussi gros que lui par la force de son esprit et l'envoya, après une violente impulsion psychique, en direction de l'homme. Le Rocher s'infiltra de quelques centimètres puis, il fini par se faire repousser et ce fut comme s'il ne s'était rien passé.
La petite Germignon s'invectivait avec ses lancers de feuille et ses coups de fouet mais rien ne semblait marcher.
Quand l'Airmure apparut, remplaçant un court instant l'astre solaire, le rapace fonça vers l'homme, toutes serres dehors, poussant un cri à vriller les tympans. L'oiseau de métal s'infiltra dans la forteresse de vent, son corps avançant lentement dans la barrière. Il arriva cependant un moment ou elle se retrouva stoppé et ne put plus avancer. L'animal, pourtant, se démener comme elle le pouvait. Elle avait pour mission de protéger la fille de ses propriétaires, elle donnerait tout pour réussir, aussi belliqueuses qu'elle était.
Ren voulait hurler aux deux autres de partir, cette affaire là ne devait pas les impliquer, mais son cri se perdit dans sa gorge. Non pas qu'elle ait eu la prétention de vouloir s'en sortir seule, mais par soucis de bonne conscience, elle ne voulait pas qu'ils soient blessés par un combat qui n'était pas le leur. Le Metamorph restait là, sans comprendre, fixant la scène, complètement démuni.

[Hrp : S'il y à des trucs que vous ne comprenez pas, ne vous inquiétez pas, la seule chose à comprendre c'est qu'un type vient d'arriver et qu'il veut enlever mon personnage (c'est un pnj que j'ai fait ressortir, je ne savais pas quoi écrire huhu donc j'ai mis un peu d'action. Pour les trucs un peu tordu, il s'agit d'infos sur mon personnage et son histoire, les anciens comprendront.)
Encore désolé du retard.]

_________________
avatar
Reverie Metherlence
Informations
Nombre de messages : 168

Fiche de personnage
Points: 68
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Message par Kraig le Ven 28 Oct 2011 - 21:35

Kraig était totalement désemparé, il ne savait pas qui était cet homme, ni ce qu’il venait faire ici. L’adversaire s’était incrusté en venant de nulle part et en les agressant, enfin il ne s’attaquait qu’à Reverie en vérité. Ca aussi ça déstabilisait le jeune garçon, il la considérait comme une amie, une fille gentille et innocente. En réalité il ne la connaissait que depuis peu, et il ne savait rien de son passé, en plus elle a une pierre précieuse incrustée dans le front. Au début ça ne le dérangeait pas, mais après y avoir réfléchi c’est étrange. Cet événement lui rappela qu’il devait faire plus attention, la naïveté et la crédulité ne pardonne pas, ça pourrait lui coûter la vie. En tout cas, peu importe le passé de Reverie et les personnes qui veulent sa mort, Kraig la voyait toujours comme une amie (un peu spéciale) et il était hors de question de ne pas lui venir en aide.

Même si la horde de Pokémon de Reverie ne parvenait pas à faire flancher le bouclier de l’agresseur, Kraig ne désespérait pas de lui être utile. Il était convaincu que son Gigi pourrait faire des prouesses. Il s’empressa de prendre sa Pokéball pour appeler son Germignon, mais ce fut une coccinelle pas très débrouillarde qui sortit. Le petit dresseur n’avait découvert l’existence de la Pokéball depuis peu, alors ce n’est pas étonnant s’il a des difficultés pour savoir quelle Pokéball appartient à quel Pokémon. Plutôt que d’envoyer son autre Pokémon, Kraig décida de se battre avec le nouveau, il pourra tester son autorité de dresseur. Le Coxy avait les yeux à moitié ouvert, il tenait difficilement sur ses six pattes et il poussait de drôle de cri, il était encore sous l’effet du pollen hallucinatoire.
*C’est pas gagné d’avance* pensa le gamin un peu désespéré. Mais il n’oubliait pas que Reverie était en danger et qu’il fallait lui venir en aide. Il voulut donner l’ordre d’attaquer mais aucun son ne sorti de sa bouche, en effet Kraig avait tellement peu d’expérience qu’il ne connaissait aucune attaque de Coxy. De plus le Pokémon en question alla faire un tour pour chercher une de ces fleurs qu’il aime tant avec l’intention de sniffer son pollen.

-C’est pas le moment de se droguer Zeny ! Il faut se battre, tu vois bien qu’on est attaqué. Bouge-toi et lance une attaque !

L’enfant essayait d’être le plus autoritaire possible mais ça ne servait pas à grand-chose, la coccinelle cherchait toujours son opium. Les Pokémon de Reverie commençait à s’essouffler, il fallait lui venir en aide, Kraig décida de rappeler Zeny. Il se rendit compte qu’il venait de donner un nom à son Pokémon involontairement, face à la démotivation la plus total du Coxy, ce surnom semblait parfaitement convenable. Il fit sortir Gigi, sans se tromper de balle cette fois-ci, le Germignon comprit très vite la situation et n’attendit pas l’ordre de son dresseur pour participer à l’assaut. Il lance une salve de feuille tranchante, elles se faisaient balayer par le bouclier mais il ne décourageait pas et continuer d’enchaîner les attaques Tranche-herbe. Peut être qu’avec le temps la barrière de vent finirait par craquer.

Le jeune garçon était petit et pas effrayant mais il avait de bonnes aptitudes au corps à corps. Il ne fallait pas se fier aux apparences, derrière ses aires de gamin, il y avait quelqu’un capable d’égorger un adversaire sans remords ou hésitations. Mais il préférait rester en retrait pour le moment, non seulement il ne connaissait les capacités du rôdeur mais il y avait Beata pas très loin. Il n’avait pas du tout confiance en cette fille, elle s’était incrustée dans le groupe mais elle était assez froide et distante. Elle était mystérieuse et inquiétante, en plus elle passe son temps à tripoter son arme. Les gens qui éprouvent des sentiments envers une arme sont généralement des psychopathes. Il n’était pas rassuré de la savoir à proximité.

Gigi était complètement épuisé, il avait arrêté d’attaquer. Une idée très ingénieuse vint alors à l’idée du gamin, il fit sortir Zeny de sa Pokéball. La coccinelle recommença de chercher la fleur du dragon, et cette fois-ci son dresseur la laissa faire. Lorsqu’elle trouva l’objet de sa convoitise, elle sniffa de plein nez ce pollen qui faisait son bonheur. Les effets secondaires de la drogue se firent vite ressentir, Zeny lança inconsciemment une attaque Doux parfum. Dès que cette délicate odeur parvint au nez de Gigi il se senti rebooster. Son énergie lui revint miraculeusement, et il recommença ses assauts d’attaque bien que ça ne soit pas très efficace.
avatar
Kraig
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Message par Beata le Dim 6 Nov 2011 - 19:45

Surprise par l’arrivée de ce géant d’un coup d’un seul, Beata effectua une acrobatie pour se maintenir à distance du colosse. Il était certes impressionnant, belliqueux et agressif, mais ne semblait pas lui prêter attention, étant focalisé sur la noble. La naginata dans les mains, la housse jetée un peu plus loin dans l’herbe, la guerrière resta bien en garde tandis qu’elle étudiait la situation. Le colosse semblait effectivement invulnérable, et pas forcément futé pour autant. La Rônin nota avec intérêt que la jeune femme tenait tête au monstre, ce qui démontrait d’une certaine puissance. Malgré tout, elle ne pouvait faire la différence.

Baissant sa garde, elle vint se placer non loin du combat, à portée de voix, et observa longuement les forces en présence, La barrière d’air de l’affreux devait surement etre créée par une magie quelconque, surement celle de l’air, mais que faisait un personnage aussi puissant au centre du pays de l’eau ?  C’en était presque incompréhensible. Mais bon, voyant que Kraig était d’une inutilité époustouflante, elle l’observa par distraction, vu que le combat prenait de la longueur.

Puis, la Rônin se questionna sur elle-même, et sa présence ici. Si celle femme de haut rang était attaquée par des ennemis aussi puissants, ca n’était peut être pas sure de rester dans les parages… Elle décida de se concerter avec le gamin, essayé d’en apprendre un peu plus. Elle se dirigea donc vers lui contournant le combat.

- Hep, petit ! Faut pas rester la, tu vas te faire mal, tu sais. Et puis à combattre de monstre, tu vas finir par être blessé. Tu vois bien que t’es pas prêt de le blesser, alors remballe tes bestioles, si vaillantes soient elles, et écartons nous un peu, pour leur faire de la place.

L’entrainant par le bras quelques mètres plus loin, elle se tourna vers lui.

- Bon, dis-moi, Kraig. Pourquoi est ce qu’on se retrouve attaqué par un guerrier surpuissant d’une contrée éloignée alors que nous sommes au centre du pays de l’eau ? Tu combattais avec acharnement contre un ennemi que tu ne connais même pas, qui ne t’a même rien fait ! A moins que tu en saches plus sur cette étrange et puissante noble ? Dans tous les cas, je te conseil de te mettre à l’abri. Tant que l’un des deux ne sera pas en difficultés, ou qu’on ne nous demandera pas de l’aide, c’est sans doute plus prudent de rester patiemment en dehors de ca, qu’en penses-tu ?

Loin de vouloir faire la morale à l’enfant, elle cherchait à la fois à en apprendre plus sur lui et la fille, mais aussi à le protéger, même si c’était uniquement parce que ca lui profitait. La guerrière se tourna alors vers Rêverie.

-  Dame Ren, si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à demander. Nous restons en retrait pour le moment, pour ne pas vous gêner.

« Dame Ren ». C’était la seule appellation qu’elle avait su trouver, car les autres auraient surement été trop formelles. Attendant une réponse, elle se contenta d’observer.
avatar
Beata
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Message par Reverie Metherlence le Dim 13 Nov 2011 - 13:27

Au moins, même si Ren n'avait pas pu le dire, Beata et Kraig ne seraient pas impliqué dans cette affaire. Elle ne voulait pas qu’ils soient pris dans un feu qu'ils ne pourraient pas éteindre, quitte à ce qu'elle disparaisse. Pourquoi ce sacrifier pour des humains insignifiant ? Il ne s'agit pas d'une action vertueuse de sa part mais très personnel en fait.
Un peu trop fier pour qu'on puisse lui apporter de l'aide, elle voulait s'en sortir seule ou finir par se faire battre. Cette attitude lui couterait la vie, ou tout du moins sa liberté. Et puis, même si elle aurait voulu demander de l'aide, elle n'arrivait plus à prononcer quoi que ce soit tellement cette compression invisible formait un étau autour de son corps. Elle ne pouvait même pas esquisser un geste.
Elle ne voulait pas se laisser sombrer dans son état élémental. Elle ne saurait pas comment en ressortir après cela. Cet état était souvent le résultat d'une violente colère, mais la seule rage qu'elle exprimait en ce moment, c'était contre elle-même.

Soudainement, une violente lumière blanche réagit dans le lac, se propulsant hors de l'eau tel un rayon destructeur, traversant les nuages et les dispersant. Les flots alors si calme devinrent tumultueux, le temps s'assombrit et des éclairs zébrèrent le ciel. Les vents se firent violents et un ouragan commença à se former. Une colonne d'eau s'éleva vers les cieux, tourbillonnant aussi furieusement qu'une colère divine.
La lumière se fit lentement recouvrir par les eaux devenus presque aussi sombre que les plus profondes abysses, réduisant en clarté pour ne plus former qu'une longue et souple ligne au centre de cette colonnade. Un être se mouvait dans ce vortex aqueux, longiligne, puissant, se déplaçant dans cet élément comme si ce n'était rien, une simple habitude.
La colonne d'eau se divisa soudainement en deux par le centre, un jet de flamme or et bleu s'en réchappait, visant directement l'homme qui agressait la jeune fille. Elles l’entourèrent sans avoir pour ordre de le bruler, elles ne faisaient que l'encercler.
Des trombes d'eau retombèrent dans le lac, provoquant des vagues encore plus puissantes et hautes. L'animal lui se découvrit au grand jour, flottant dans les airs. La lumière blanche se dissipa peut à peut, libérant de son cocon d'évolution le serpent des mers.
Son corps serpentin recouverts d'une cuirasse écailleuse bleu laissait passer un souffle qui s'exhala hors de la bouche du monstre. Une gueule béante prête à avaler un homme dans son entier.
L'animal fixait l'homme, un regard qui ne valait mieux pas recevoir un jour. La femelle, sans prévenir, se laissa mouvoir dans les airs, comme si elle était animée par une force psychique qui lui permettait de se mouvoir dans les airs. Elle zigzagua ainsi dans les airs en direction de sa maitresse et de cet homme. Elle semblait onduler comme dans de l'eau, arrivant sur eux très rapidement.
Son corps s'enroula autour de Reverie, formant cinq gros anneaux qui coupèrent la pression du vent. Sa masse et sa taille avait eu raison du pouvoir élémentaire, bien que conséquent, de cet homme.
Un feu de vie de dragon s'échappa encore de sa bouche, cette fois, les flammes n'avait pas un ordre d'avertissement, mais bien celui de bruler à vif cette incongrue. Les flammes azur et jaunes s'échapper dans tous les sens, brulant même sur des zones peu probables. le feu se répandit sur des rochers, sur la surface de l'eau, comme si une nappe d'huile l'en recouvrait.
Le feu d'un dragon, tel était sa particularité, brulé tout et n'importe quoi sans pouvoir être éteint facilement. Il consomme ce qu'il veut jusqu'à ce qu'il en soit repu pour finalement s'éteindre. L'homme qui s'était trouvé là il y à un instant venait de disparaitre totalement, ne laissant qu'une trace noire dans la zone ou il avait œuvré.

Elle se tourna ensuite vers les deux autres humains, les fixant de son regard de colère. En même temps, il est assez rare de voir un Leviator qui n'a pas un regard de reptile prêt à tuer. Elle fit frémir ses écailles et les quelques crêtes qui parcouraient son dos avant de faire glisser son corps sur le coté pour libérer sa dresseuse, évanouie après avoir résisté si longtemps aux assauts de son adversaire.
Les quelques flammèches qui restait s'éteignirent seul. Le feu de dragon, bien qu’il fût plus dangereux et destructeur qu'un simple feu, provoque bien moins de dégâts naturel car il s'éteint seul quand il à finit d'avaler toute l'énergie qui lui permettra de se tarir.
Refermant sa bouche denté de crocs puissant, le serpent de mer se rapprocha de Kraig et Beata, son visage à moins d'un mètre du leurs. Ses moustaches blanches vinrent danser dans leurs directions, s'apposant à l'une de leurs tempes. Elle les fixa un moment. Elle devait certainement se demander s'ils étaient des amis ou des ennemis. La réaction des autres Pokémon de Reverie lui prouvaient qu'ils ne lui voulaient rien de mal, tout du moins pour l'instant. Lâchant un souffle sentant fort le brulé et la poudre, elle retira son fascié de monstre pour le poser prés de sa maitresse, laissant un grondement rauque sortir de sa gorge proéminente au rythme de sa respiration.

[Hrp : Oly shit retard ! J'ai du virer mon frère pour faire ce rp. Comme on est juste à coté d'Arkan et que la ville est connecté par les eaux, je fais venir un de mes Pokémon de pension jusque là pour m'aider, vous l'aurez compris \o_.]


Dernière édition par Reverie Metherlence le Ven 23 Déc 2011 - 14:10, édité 1 fois

_________________
avatar
Reverie Metherlence
Informations
Nombre de messages : 168

Fiche de personnage
Points: 68
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Message par Kraig le Sam 19 Nov 2011 - 19:22

Kraig se trouvait nez à nez avec l’effrayante bête, mais il n’avait pas peur. Ce n’était pas du courage mais de l’inconscience, le petit ne se rendait pas compte que le Léviator pouvait le tuer en un souffle. Il n’était pas très futé, mais Kraig avait compris que le Pokémon appartenait à Reverie. Il était tout excité, l’intervention du Léviator l’avait impressionné, le gamin n’avait jamais vu un Pokémon aussi monstrueux. C’était décidé, il voulait un Léviator. Le petit garçon se mettait à sautiller, il avait un énorme sourire comme celui d’un enfant qui venait d’ouvrir ses cadeaux de noël. Il s’approcha de Reverie, toujours aussi téméraire il ne regardait pas le dangereux Pokémon et il lui tourna le dos.

-Il est super trop chouette ce Pokémon !! Je veux le même ! Où est-ce qu’on peut en trouver ? Je le veux ! Je le veux ! Je le veux !

Comme tous les gamins, lorsqu’il voulait quelque chose il était insupportable. A force de sautait n’importe comment et n’importe où, il finit par arriver sur le petit tas de cendre qui était quelques minutes auparavant un être humain. Kraig n’était pas dégouté mais cela lui rappelait que Reverie venait de se faire attaquer, et que les gens ordinaires ne se faisaient pas attaquer. Vu la façon dont il s’était fait tuer on ne peut pas dire qu’elle était en danger mais cette intervention intriguait Kraig. Il voulait tout savoir sur ce qu’il venait de se passer.

-Tu sais que je t’apprécie beaucoup mais avec ce qu’il vient de se passer tu peux comprendre que je veuille quelques explications. Et puis je crois que je ne suis pas le seul, je présume que Beata aussi aimerai comprendre. Il y a pas mal de truc étrange autour de toi, comment ça se fait que tu ais un joyau sur le front ? Et pourquoi ce gars t’a agressé ? Est-ce que ça t’arrives souvent d’être agressée ? Et surtout, où est-ce qu’on trouve des Léviators ?

Il se retourna vers le fameux Pokémon, la bête regardait toujours Beata. Dans ce même élan d’inconscience, il se mit à caresser les écailles de l’énorme serpent. Il ne se rendait pas compte à quel point il était en dangers, mais la main du garçon était tellement petite que le dragon ne se rendait pas compte qu’un humain était en train de le toucher. Le gamin était en train de s’imaginer avec un Léviator à ses côtés, le dragon cracherait des flammes énormes qui détruiraient des villes entières et le garçon serait le maître du monde. Bref, des rêves de gamin. Puis le Coxy sortit de sa Pokéball, ce fût un choc pour Kraig, comme une énorme désillusion. Il venait de passer d’un Léviator surpuissant à un Coxy toxicomane, ce n’était pas facile. La coccinelle alla mettre son nez dans une fleur, ce qui irrita encore plus son dresseur.

-Mais tu vas arrêter ! Tu ne crois pas que ce serait mieux d’être un Pokémon ultra-fort, comme ce Léviator !

Kraig sauta sur le Léviator comme s’il le chevauchait. Le problème c’est que cette fois-ci le Pokémon l’avait senti et il n’apprécia pas ce geste. Il balaya l’enfant d’un simple coup de queue et Kraig fît son baptême de l’air. Il retomba violemment sur le sol. Une fois de plus il se tournait en ridicule inutilement. Il se releva et retourna vers Reverie comme si de rien n’était.

-Bon, il ne t’a pas touchée le bonhomme de tout à l’heure au moins. Et si je peux me permettre il n’est pas très bien dressé ton Léviator. J’ai envi de monter sur son dos moi !
avatar
Kraig
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Message par Beata le Jeu 8 Déc 2011 - 18:14

Quelle ne fut pas sa stupeur quand la femme vit l’immense serpent sortir des eaux. Terrifiante, la créature tout droit sorti de ses pires cauchemars s’extirpait des flots dans un vacarme assourdissant, renforçant le thème dominant de la scène. A mesure que l’eau ruisselait sur son corps pour finir par le révéler entièrement, ce dernier sortant d’une trombe d’eau phénoménale, la bête faisait trembler ses écailles tout en laissant toujours ses deux yeux rouges bien visibles, transmettant à qui croisait son regard toute la haine et la colère que les Leviators ont de commun entre eux.

Lorsque tout se calma, ce qui représente unanimement dans chaque esprit la destruction à l’état pur, brutale et sans pitié, ne respectait pas exactement cette vision des choses. Beata avait déjà croisé un Léviator, mais jamais n’en avait elle vu un se maitriser de cette façon. Le lien se fit instantanément, bien sur, et sans avoir besoin d’explications supplémentaires. Braquant son regard sur la dresseuse un peu plus loin, elle ne fut pas étonnée de la voir commander le monstre, et encore moins de voir que ce dernier tenait plus que tête au géant qui les attaquait.

¤ Eh bien, voila qui tombe à pic ! Je vois que la noble dame qui nous sert de compagnie à plus d’un tour dans son sac, mais possède aussi d’effroyables ennemis… ¤

Laissant retomber la pression du combat, la Ronin s’appuya sur son arme et attendit que les flammes draconiques aient fait fuir l’air qui venait troubler le calme plat du pays de l’eau. Une fois la tempête finie, elle s’avança vers l’enfant, qui, prenant les devants, s’étaient prit d’affection pour l’effroyable créature. Bien sur, Beata ne souhaitait pas voir l’enfant se faire engloutir dans l’instant, mais ne croyant pas un mot de ce que l’enfant avançait, elle se permit un rire amusé en l’écoutant proférer quelques fantasmes de dresseurs.

- Oui oui, ma dame. Je me permets d’insister sur ce point. Le jeune cherche une signification à tout cela, et j’entends bien en savoir plus aussi. Je vois que vous n’êtes pas sans ressources, nous sommes donc en droit d’avoir quelques explications. Bien sur, si vous avez du temps à y consacrer. Pour ce colosse, mais aussi pour cette… gemme.

Elle s’arrêta un instant, puis ajouta, toujours sur un ton enjoué :

- Mais pour les Leviators, c’est très peu pour moi. D’ailleurs, je m’étonne de le voir aussi calme. De mes souvenirs, ce sont des créatures cruelles et incarnation de la destruction brutale et sans réel motif. J’en déduis que vous êtes quelqu’un de talent, si vous permettez le compliment.

Changeant son arme de main, elle attrapa le fourreau et la housse de son arme pour la ranger, en s’attachant à bien nettoyer la lame avant de la recouvrir. Très soigneuse dans son opération, elle écoutait néanmoins les avis et échanges de chacun, curieuse d’en apprendre plus sur la mystérieuse femme.
avatar
Beata
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Eau; Agar-agar; Sucre; Jus de fruits. [PV Kraig&Beata]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum