[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelle est votre oeuvre favorite ?

[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Vote_lcap_img18%[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Vote_rcap_img 18% 
[ 3 ]
[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Vote_lcap_img6%[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Vote_rcap_img 6% 
[ 1 ]
[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Vote_lcap_img6%[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Vote_rcap_img 6% 
[ 1 ]
[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Vote_lcap_img18%[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Vote_rcap_img 18% 
[ 3 ]
[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Vote_lcap_img6%[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Vote_rcap_img 6% 
[ 1 ]
[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Vote_lcap_img12%[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Vote_rcap_img 12% 
[ 2 ]
[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Vote_lcap_img34%[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Vote_rcap_img 34% 
[ 6 ]
 
Total des votes : 17

[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Empty Re: [ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi

Message par Ishizu Yggdrasil le Dim 29 Juil 2012 - 17:30

Là ! Cette ombre ! Ces ténèbres oppressantes... cette noirceur liquide qui va jusqu'à se repaitre de la lumière solaire que vous émettez. Cette lumière que vous acquérez tout au long de votre vie et que vous devez rendre un jour par la mort ou le feu ! Ces abysses qui vous plongent dans la nuit la plus totale ! Inquiétante ! Mystifiante !
Animal du feu et du soleil, de la vie et de la lumière, Treshan ne pouvait pas se tenir bien dans cette situation. Quelque chose cherchait à aspirer la lumière tel... le néant ! Le vide intersidéral le plus total !

Sur la scène assombrit ou Satan avait pris place, ayant caché le soleil de sa cape de peau de scalp. L'être sombre s'amusait à sa guise dans ce monde ou son duo pouvait prendre l'avantage le temps d’impressionner le peuple. Alors qu'un démon avait assombris à presque jamais l'univers, une lance de lumière transperça l'épaisse cape. Un raie de lumière aussi pure que la neige venait de trouer le liquide noire, cette masse gluante et à la fois vaporeuse comme intangible qu'est l'apparence spectrale des ténèbres.
Ce trait ne fut pas le seul. D'autres colonnes de lumière traversèrent en un même point le sombre et épais brouillard noire pour ne former plus qu'une. Une soudaine colonnade de flammes s'éleva dans le ciel, une colonne vrombissante et hurlante d'un bruit à la limite de l'assourdissant. Personne n'a le droit de dépasser l'enfer même ! Le paradis comme les limbes sont des lieux de lumières solaire avec leur part d'ombre lunaire. Nul enfer n'existe sans l'autre.
Alors qu'un torrent de flamme s'élevaient dans le ciel tel une coulée de magma qui voudrait atteindre le ciel, ce feu liquide fit fondre les ténèbres. La zone d'ombre explosa, laissant un cercle de feu se dessiné sur la scène. Aire de feu. Une zone d'huile de feu à la fois tangible et intangible. Un feu qui vous brûle, mais de l'intérieur, un feu qui se veut délimiter un territoire. Ici, dès à présent, c'était son terrain. Tout le monde sentirait ce feu en lui, l'animer, brûler à la fois son calme et sa colère, un feu qui se veux purificateur au sein de l'âme. Un feu qui vous fait affronter votre ennemie intérieur, un feu qui vous mes faces à vos démons.

L’extrême noirceur ne doit pas être tout comme l'extrême luminosité. Ce monde doit être équilibré sur la balance du bien et du mal, des ténèbres et de la lumière. Les bon ne sont pas forcément la lumière, les noirs ne sont pas forcément les méchants de l'histoire. Il faut la totalité de cela pour créer un monde comme pour créer une zone. Accepter ses démons intérieurs et protéger les autres de ces derniers.
Une aire de feu venait de voir le jour, une zone ou feu vert comme feu violet se mêlaient aux autres couleurs connues. Un feu aux myriades de couleurs, des flammes aux tons magnifiques et colorés n'ayant pas un but de blesser mais celui d'une rédemption et d'une acceptation totale de soi. Une zone qui offre sa part de lumière et d'ombres changeantes et mouvantes. Les ombres des quatre Pokémon se profilant sur le rideau de la scène. Des ombres distordus, inégales, effrayantes. Les deux duos s'affrontaient encore dans cette danse ou chacun tentait de faire de son mieux pour gagner en, pour certain, essayant de gêner ses adversaires.

[hrp :ça fait plus d'un mois, je crois qu'on à tous +/- oubliés le concours, herm.]

_________________
— Je ne m'investis que pour conduire le monde actuel à sa perte !
[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 1378111520-tumblr-mj09iollsx1ra3f3yo1-r1-500
Ishizu Yggdrasil
Ishizu Yggdrasil
Informations
Nombre de messages : 1284

Fiche de personnage
Points: 90
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Empty Re: [ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi

Message par Lyse le Lun 30 Juil 2012 - 17:56

L'attaque d'Hogosha, si elle avait marché un instant, avait eu l'effet inverse qu'escompté : le Typhlosion avait créé encore plus de feu, de lave, de lumière et de chaleur pour riposter. Tekken devait se concentrer un maximum pour garder le contrôle de ses sentiments, mélange de fureur et de terreur. Mais elle avait deux alliés pour l'aider dans cette tâche : la douce voix du spectre, qui résonnait dans son esprit et la maintenait consciente, d'une part. Et le visage de Lyse, son expression, son regard, qu'elle pouvait apercevoir brièvement, entre l'ombre et la lumière. L'humaine ne parlait pas, mais elles se comprenaient malgré tout : "Je te protégerai".

Lyse, en effet, dans l'assistance, surveillait d'un air concentré les hautes flammes qui se déchaînaient sur la scène - simple estrade de bois au demeurant. Ce feu multicolore, chatoyant, étant certes magnifique, il n'en restait pas moins dangereux, et elle, comme de nombreuses autres personnes dans le public, n'était pas sûre que son créateur soit à même de le contrôler. Elle était prête à user de ses pouvoirs de maîtresse du Feu pour empêcher les choses de dégénérer, surtout si cela devait causer un nouveau coup de folie chez sa partenaire... Aucune flamme ne s'approcherait de sa Meditikka. Enfin, restait à espérer qu'elle n'ait pas à en arriver là, parce que cela signifierait sans doute une disqualification (si tant est qu'il reste quelqu'un de vivant à disqualifier... Le feu, ça brûle).

Quoi qu'il en soit, cette concentration intense présentait surtout des inconvénients... Tekken n'était plus à même de faire attention à sa danse. Elle se trompait dans les pas, ne maintenait plus une altitude de lévitation constante, ignorait les mouvements de son partenaire. Plus ridicule qu'effrayant, un tel comportement risquait de leur faire perdre beaucoup de points... Il fallait réagir. Elle avait besoin de l'aide du spectre. Absorber sa haine, avait-il dit ? Cela pourrait être intéressant, d'un certain côté. Mais d'un autre... Cette haine, c'était tout ce qu'elle avait. Tout ce qu'il lui restait de sa vie "d'avant", une partie d'elle qu'elle ne souhaitait pas voir disparaître ainsi. De plus, cette haine co-existait avec autre chose, quelque chose de négatif aussi, mais qui formait son identité aussi : sa peur. L'un sans l'autre... Ca n'arrangerait pas forcément leurs affaires. De fait, c'était la haine qui retenait Tekken, afin qu'elle ne s'enfuie pas immédiatement de la scène dans les bras de Lyse, loin, loin de ces flammes ennemies. Et c'était la peur qui l'empêchait de sauter sur cette espèce d'immense ours pour le réduire en charpie... toute proportion gardée. Si Hogosha absorbait sa colère... Elle risquait de se transformer en minuscule trouillarde et de le laisser danser tout seul tandis qu'elle se cacherait derrière le rideau... non ? Cela lui paraissait fort improbable de sa part, mais les pouvoirs des spectres, ou des esprits plus globalement, n'était pas à prendre à la légère. Elle en savait quelque chose... Et les spectateurs qui avaient subi son courroux, un peu plus tôt, aussi.

- Hogosha... Aide... moi...

Le feu commençait à brûler moins fort, s'atténuant légèrement maintenant que l'attaque n'était plus "alimentée" en continu. Mais elle avait peur malgré tout. Elle ferma les yeux, suivant uniquement ses pouvoirs psy pour repérer son cavalier. Si elle ne voulait pas fuir... Elle allait avoir besoin d'assistance.

- Absorbe ma colère... ma haine... Mais ne me lâche surtout pas...

Elle songea aussi à sa deuxième demande, s'efforçant de ne pas penser aux flammes qui se trouvaient autour d'eux. Une histoire... Un drame... Elle en avait un tout prêt à sa disposition, il n'y avait que peu de choses à modifier. Et si elle parvenait à le raconter sans colère, peut-être qu'elle ne se mettrait pas toute la population Flamenoise à dos... Avant même que l’absorption d'Hogosha ne fasse effet, tandis que les liens de celui-ci la maintenant suffisamment fort et haut pour qu'elle soit sûre de ne pas s'enfuir, même en relâchant sa concentration, Tekken commença à raconter son histoire. Elle étendit son rayon de maîtrise psychique jusqu'à quelques mètres au delà de la scène... cherchant à trouver quelques faibles d'esprits facilement contrôlables... Ah, ça, ça les surprendrait, les humains, d'entendre parler à l'unisson quatre ou cinq personnes ! Une femme, deux jeunes enfants, un Pokémon...

La Meditikka rouvrit les yeux, serrant les bandelettes de son compagnon. Elle allait désormais mener la danse. Elle se mit à penser, communiquant par télépathie avec Hogosha, Lyse, le public et les juges. Sa dresseuse allait d'ailleurs faire partie des conteurs... Une fois de plus, son corps s'illumina, ses yeux prirent des reflets bleus. Mais pour le moment, c'était un bleu de bonne augure, simple, frais.

- Il était une fois...

De nombreuses personnes sursautèrent en entendant parler leur voisin. Rien que la voix mentale de Tekken avait de quoi surprendre ! Quoique, c'était déjà la troisième fois qu'elle la leur faisait entendre, ce soir. Désormais, plus que le ton, c'était ce qu'elle allait raconter qui allait compter.

- Dans un grand parc où vivaient des centaines de Pokémon... où travaillaient de nombreux humains... et alors que tous co-existaient paisiblement... Deux amis d'enfance, des Pokémon, profitaient d'un jour ensoleillé... sans penser un instant au massacre qui allait changer leurs vies à jamais...

Gracieusement, du moins autant qu'elle le put, Tekken fit une pirouette, adressant un sourire à Hogosha. "Deux amis d'enfance", hein... Lyse avait perdu le contrôle de sa bouche et de ses pensées, pourtant elle pressentait déjà ce qu'allait être le véritable sujet de ce récit. Si le partenaire de sa Pokémon avait le pouvoir de transmettre les mauvais sentiments... La haine que dégageait la Meditikka en permanence depuis ce jour funeste risquait d'être diablement efficace... Peut-être même trop ?

- Ce soir-là... promettait d'être merveilleux. La plupart des femelles du Parc allait mettre bas. De nouveaux amis ! De nouveaux frères et soeurs ! Que des bonnes choses en perspectives pour les deux amis ! Pourtant... les chasseurs arrivèrent... et commencèrent à tout brûler sur leur passage...

La voix de Tekken et de ses conteurs devenait plus basse, plus sombre, annonçant presque ce qui allait suivre... Son aura devint elle aussi plus foncée. Mais la Meditikka s'interrompit un instant, laissant le temps à son cavalier d'intervenir, lui aussi, dans la mise en scène macabre... Après tout, cette danse se faisait à deux.
Lyse
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 330

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Empty Re: [ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi

Message par Lehna le Ven 3 Aoû 2012 - 13:10

Quand la salle fut plongée dans l’obscurité, Saphir mit un temps à réagir, pestant silencieusement contre le pokémon spectre. Dans le noir, le duo que formait le chat est l’ours devenait littéralement invisible, et c’était très mauvais pour leur prestation.

Le chat eut beau se creuser la tête, elle ne voyait pas comment aidé le Typhlosion à se sortir de là. C’était une danse qui s’effectuait à deux, en équipe, mais elle n’allait pas se laisser couler par le gros tas de flamme non plus. N’ayant pas d’autre idée, elle se mit à écarquiller les yeux, les ouvrant autant que possible, et fit son plus large sourire, en préparant une attaque morsure. Le principe était juste de faire semblant de lancer l’attaque, pour que ses dents apparaissent dans le noir. Rappelant un chat qui avait probablement traumatisé toute une génération, elle se mit à entrer et sortir de la bulle entourant le duo, faisant ainsi apparaître et disparaître son visage aléatoirement devant les jurés et les spectateurs.

Spoiler:
[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Lehna_concours_halloween

Cependant, elle n’eut pas à continuer ce rôle bien longtemps. Au bout de deux ou trois brèves sorties pour montrer son sourire effrayant, la lumière jaillit à nouveau. Intensément. Violemment. Elle venait de son partenaire, qui semblait avoir trouver seul le moyen de se libérer de cette masse ténébreuse. Dans un premier temps le chat jubila, heureuse que l’ours ait pu lutter contre l’attaque, mais rapidement ses yeux se changèrent en peur. Ce feu ne cessait de grandir, d’amplifier, de s’étendre, et elle était juste à côté…

« NIYA ! »

Un cri strident de peur et de désespoir émana de Saphir, alors que le bout de sa queue, touchée par une des flammes, se brûla. Le chat serra fort les dents pour éviter de pousser un autre hurlement, et se dépêcha d’enrouler sa queue pour jeter un coup d’œil à l’étendu des dégâts. Jamais elle n’avait eu mal ainsi. Toute sa vie, elle avait été protéger au château par sa maitresse, qui avait toujours bien fait attention à se que rien ne la touche. Maintenant qu’elle ressentait la douleur, ses yeux étaient embrumé de quelques larmes qu’elle eut du mal à retenir, mais elle put constater que mis à part quelques poils roussis et un mal qui la piquait encore, tout était plus ou moins terminé. Les feux de l’ours diminuaient, et Saphir se ressaisit. Le spectacle devait continuer, peu en importait le prix.

Sur le bord de la scène, les yeux de Lehna se plissèrent légèrement de rage et de mécontentement. Personne n’avait le droit de blesser sa Saphir ainsi, que ce soit par accident ou pas. Elle lança un regard discret de mépris envers le maître de cette chose, jurant intérieurement de lui faire payer plus tard. Mais ce n’était pas le moment, elle devait se focaliser sur le concours maintenant. Après, il allait voir ce qu’il allait voir… Redirigeant son attention vers les jurés, elle se mit à espérer que ce miaulement de douleur pourrait, d’une certaine manière, leur faire gagner des points. Après tout, c’était peut-être une erreur de Saphir, mais ce cri glacé aurait probablement pu en pétrifier plus d’un dans la salle.

Sur scène, Saphir tentait une analyse claire et efficace de la situation, tentant d’oublier sa blessure. Des flammes en folie, c’était exactement ce qu’elle avait espérer plus tôt de son partenaire, donc elle n’allait pas laisser passer cette chance de les exploiter. Trop occupé à essayer de faire ne représentation digne de ce nom, elle oublia ses adversaires un instant. Il fallait d’abord bien revenir et se relever de ce qu’il venait de se passer avant de s’occuper des autres. Actuellement, les flammes donnaient une impression de luminescence, de soleil, et c’était son rôle de les transformer en enfer. Tournant autour du Typhlosion, elle exécuta une danse qui ressemblait à celle de la vénération d’un dieu mauvais. Au centre, l’ours représentait le diable, et elle, virevoltant dans les flammes autour de lui, jouait ses acolytes. Après tout, une vieille fable disait que les chats noirs étaient l’incarnation du Malin. Ne quittant que rarement des yeux son partenaire, elle cherchait à savoir s’il avait compris ce qu’elle voulait faire ou pas.

Quand elle fut un peu rasséréner de toutes ses dernières mauvaises aventures et qu’elle eut plus ou moins retrouvé ses points de repère, elle se permit de jeter un coup d’œil au deux autres qui tournoyait autour de leur tête encore. Contrairement à ce qu’elle avait espéré, la Miditikka ne semblait pas avoir réagit à la violente ardeur de son partenaire. Elle avait l’air encore calme, sans peur ni colère, et Saphir ne vit pas vraiment de changement radical dans son comportement comme plus tôt. Le chat ne comprenait pas bien se qui se passait, mais elle n’avait pas le temps d’essayer de trouver une parade à tout cela, devant d’abord s’occuper de son propre cas et de sa propre danse.

Puis la Miditikka, comme un peu plus tôt, se mit à parler, faisant résonner sa voix dans la tête de toutes les personnes à sa portée. Le chat roula des yeux. Elle trouvait cette manière de faire assez pathétique. Elle voulait quoi, qu’on la prenne en pitié ? Qu’on se mette à pleurer sur son triste passé ? Pff, c’était vraiment une manière grotesque de s’y prendre, et cela donna l’impression au chat que ce couple jouait ses dernières cartes. C’était vraiment une mauvaise ruse pour essayer d’attirer l’attention. On était ici dans un concours de danse, par autour d’un feu de joie à se griller des chamallow en racontant des histoires pour des petits enfants.

Cependant, elle devait quand même attirer l’attention des jurés, avec cette technique, et il ne fallait pas que cela se répercute trop sur eux, il ne fallait pas qu’ils soient délaissés au profit d’un conte pour endormir les chérubins. Le chat hésita un peu avant de lancer son attaque, puis décida qu’il valait mieux agir pendant qu’il était temps. Jetant son attaque charme contre les jurés, elle espérait regagner une partie de leur attention. Si ce n’était pas assez puissant, elle passerait à l’étape au-dessus, séduction, même si cela ne s’attirerait que les faveurs des mâles, ce serait un bon début. Mais elle ne voulait vraiment pas en arriver là, car le but de la danse était de séduire et apeurer, effrayer, et il n’y avait rien d’angoissant dans son attaque, au contraire. Néanmoins, c’était la dernière ligne droite, il ne fallait pas perdre l’attention du jury maintenant.



[Lyse : ne prend pas mal ce que j’ai écrit sur l’histoire de ta Miditikka s’il te plait, ce n’est que l’avis d’un chat égocentrique ^^’ xD]

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Lehna_banniere
Lehna
Lehna
Informations
Nombre de messages : 291

Fiche de personnage
Points: 2
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Empty Re: [ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi

Message par Kajin' Nezumi le Mar 27 Nov 2012 - 15:47

L'animal de flammes venait de faire tomber à l'eau son plan si bien exécuté. Le Feuforêve ne le pensait pas capable de produire une telle quantité de feu, à dire vrai, il l'avait probablement sous-estimé. Mais qu'à cela ne tienne, il ne se laisserait pas faire ! Il regarda pourtant la Méditikka, encore plus troublée depuis que la scène en bois semblait avoir pris feu. Il la regarda, et sentit la profondeur de ses sentiments, lorsqu'elle lui demanda de l'aider. Il resta interdit, le temps qu'elle formule le fond de sa pensée, ce qu'elle désirait réellement, les conditions qui s'y rapportaient. Puis, il hocha la tête lentement.

« Je vais t'aider... Ne t'en fais pas... Et je ne te lâcherai pas... »


Il se rapprocha d'elle lentement, rendant son corps compact pour qu'elle puisse le sentir et l'appréhender un peu mieux. Puis, il étendit à nouveau les ombres autour de lui, sans aller jusqu'à « éteindre » à nouveau le Typhlosion. Il posa doucement son front contre le sien, les yeux clos, et ses perles commençant à s'illuminer, d'abord d'une vive couleur rouge, puis prenant une teinte bordeaux, plus foncé, comme s'il s'agissait de flacon, d'un verre que l'on remplissait d'un sang noir et déjà coagulé. Il continua, lentement, d'aspirer sa haine, remplissant son collier d'une nouvelle puissance qu'il pourrait utiliser un peu plus tard. Néanmoins, la colère de la jeune Pokémon semblait inépuisable, comme une plaie qui ne cessait de saigner, qui semblait impossible à cicatriser. Il en absorba le maximum, jusqu'à pratiquement épuiser cette source, sans pour autant la faire disparaître...


« Je ne peux pas prendre toute ta haine... Ca serait arracher une partie de ton être, prise au hasard... Mais pour l'instant, ça devrait aller... »


Il resta près d'elle, la soutenant, resserrant ses bandelettes autour d'elle, sans la blesser, juste pour lui prouver qu'il était là. La relation de pseudo-dépendance qu'ils avaient ensemble, cette proximité, pouvait les faire passer pour un vrai couple aux yeux du jury, et c'était plutôt une bonne chose, pour les points qu'ils pouvaient obtenir. Pour autant, ça n'empêchait pas le spectre d'être plutôt sincère et intègre dans ses actes. Il avait senti le besoin de Tekken, et l'avait aidé non pas pour gagner, mais bien pour la soulager elle, un maximum... Puis, les choses rentrèrent dans l'ordre lorsqu'elle commença à parler. Cela pouvait lui donner un point d'accroche, un objectif auquel se raccrocher, si elle ne voulait pas défaillir. Il continuait de valser avec elle, n'étant pas en reste. Finalement, elle lui laissa la parole, et, joignant son esprit au sien, il fit entendre sa voix au travers d'autres pantins humains.


« Les flammes envahirent ce havre de paix, qui n'aurait jamais dû être ainsi gâché. Que de pleurs, de massacres, et de sang déversé... Quel funeste jour pour toutes ces lumières qui allaient naître ! Un acte de barbarie sans nom, que de s'en prendre à de jeunes mères sans défenses... Et nos deux amis, dans quel effroyable enfer ils vécurent cette nuit. Une course haletante contre la mort, pour échapper, eux aussi, à ce triste sort... Quoi de plus horrible, que de voir ses amis mourir, en vous regardant, vous implorant de les aider, alors que vous êtes parfaitement conscient qu'il est trop tard, et que ça serait juste se jeter devant la mort, si vous leur veniez en aide... ? Que vous vous retrouvez à fuir, alors que chaque parcelle de votre être vous hurle de faire demi-tour... ? Quelle torture inconcevable !... »


Il s'arrêta là, constatant qu'il n'était pas très doué. Il ne savait pas si ses mots avaient eu un impact sur le jury, mais il ne savait pas ce que la Méditikka comptait raconter. Lui pouvait décrire la terreur, l'horreur, mais pas le fil directeur en lui-même. Il sentait que ce récit avait un attrait très personnel, et il ne voulait pas empiéter sur ce territoire.

Il sentit l'espèce de mépris qui émanait de la Chaglam et lui jeta un drôle de regard. Elle avait commencé à utiliser son Charme pour capter l'attention du jury, et même si ça ne collait pas trop avec le thème annoncé, elle récupérait l'attention des personnes dans la salle. Tout en continuant de danser, le Feuforêve se concentra pour faire sortir de sa gorge un rire cynique et grinçant, assez effrayant en soit. Il continua de léviter, sans cesser de rire. Le bruit qu'il émettait avait sorti certains spectateurs de leur torpeur. Il allait faire quelque chose de risqué, qui pouvait se retourner contre lui. Mais il avait l'intention de se servir de l'image de l'autre couple pour affecter les plus crédules, et récupérer une part de l'attention du jury. C'était fou. Mais c'était aussi la dernière ligne droite.


« Regardez, certains parmi vous se sont fait duper. Oh oui, le disciple du Malin est toujours attrayant... Mais il n'empêche qu'il n'en reste pas moins un pion manipulé à souhait, dont l'unique but et de vous attirer, vous, nous, toutes les victimes potentielles, dans un enfer sans nom, auprès de son maître ! Ce sont eux les coupables, les manieurs de feu, dont nous parlons, qui s'en prennent sans pitié ni remords aux autres... Et vous êtes en train de vous faire avoir ! »


Sa dernière phrase fut accompagnée par un bruit de verre brisée, tandis qu'il agrandissait les ombres derrière lui, pour paraître plus impressionnant, et un flot de haine qui se déversa, se répandant dans le public. Certains cris se firent entendre, et la plupart des enfants commencèrent à pleurer. Ils étaient tétanisés par la haine qui se déversait, ce sentiment étrange d'une puissance dévastatrice qui s'emparait d'eux, alors qu'ils voulaient le chasser, mais également par la haine de leurs voisins. Cette rage n'avait ni nom, ni visage. Elle était susceptible de porter un coup à n'importe qui, en se servant d'un pion de chair pour. Et savoir que l'on pouvait être victime, à tout instant, d'un moment d'aveuglement et de folie, qui pouvait se manifester chez un voisin, ne rassurait que peu de gens. Et pourtant le spectre n'avait pas utilisé toutes les sombres rancœurs qu'avait accumulé la petite combattante.

Il regarda sa partenaire, avec un petit sourire. Il savait qu'il avait réussi à en impressionner quelques-uns pour l'instant. Et c'était toujours ça de pris ! Il décida de s'adresser à elle par télépathie.


« Je te laisse poursuivre ton histoire. Désolé de ne pas être plus intervenu que ça mais... Si c'est quelque chose personnel, c'est à toi de le leur dire... Adresse-moi un petit signal quand tu veux encore que je libère ta haine, sur le public, ou même si tu en as trop... Je te fais confiance... Et ne t'en fais pas pour le feu... Je t'ai promis que je ne te lâcherai pas, et les flammes ne t'atteindront pas... »


Il eut un sourire confiant envers sa coéquipière, la laissant achever ce qu'elle avait entamé, tout en sachant qu'elle disposait de tout son soutien...

[Normalement, ceci est mon dernier post, puisque nous devons clore au plus vite, et je crois que Yûn m'a dit qu'il serait préférable que cela soit notre dernier post chacun. Désolée d'avoir tant tardé, j'ai préféré me concentrer sur l'event 5G...]

_________________
Kajin' Nezumi
Kajin' Nezumi
Informations
Nombre de messages : 1644

Fiche de personnage
Points: 153
Âge du personnage: 23 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Empty Re: [ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi

Message par Ishizu Yggdrasil le Jeu 6 Déc 2012 - 0:08

Alors ténèbres ils veulent ? Ténèbres ils auront ! Mais les seuls qu'il accepterait seraient les siennes !
Dans un cri venu presque d'outre tombe, l'ours hurla à la mort, relevant la tête dans les airs, un étrange gaz s'échappant de sa bouche et des pores de sa peau d’où sortait en générale du feu. Un brouillard épais s'éleva sur la scène peu après les contes de leurs adversaires. Ils devaient jouer leurs dernières cartes, quittent à perdre tout le monde et à chambouler les jurés. La Chaglam avait eu le temps de les charmer, et le duo avait eu le temps de présenter leurs histoire, c'était à son tour d'entrer en jeu et de poser son joker.
Il souleva délicatement la chatte et la posa sur son front, lui assurant une place assise qui lui permettait de percevoir la zone d'un point plus élevés, et surtout bien moins atteint par son brouillard.
Il ne pouvait pas lui faire comprendre clairement ses intentions pour ce qu'il avait envie de faire sans lui parler, ce qui briserait un peu la pseudo liaison qu'ils auraient. En la posant ainsi sur sa tête, il s'assurait le duo en même temps de lui montrer clairement ses intentions sur la manœuvre qui allait suivre.


Il laissa un profond grondement gargariser dans son gosier, s'approchant du duo dans une flopée d'étincelles inoffensives mais qui suffisaient à créer des "feux follets" à travers le brouillard, créatures qui se rapprochaient dangereusement du duo. Arrivé à la hauteur du spectre et de la combattante, le Pokémon feu se mit sur ses deux pattes et traversa l'écran de fumée, sa tête garnis de croc et d'un sourire carnassier se retrouva entre les deux êtres. Une danse se jouait. Une danse de feu et de ténèbres, une danse d'effroi, une danse qui se joue à deux. Le but ? Si le Chaglam avait compris, il s'agissait de déstabiliser leurs adversaires par des apparitions inattendues et effrayantes, donnant ainsi au publics l’impression que deux démons dépeçaient leurs proies derrière un voile sombre qui s'éclairait par intermittence, présentant les choses assez floues mais suffisamment visibles pour que l'imagination du public leurs joues des tours.
Dans un cri effroyable, l'ours fit traverser son bras à travers l'épais nuage, toute griffe dehors, des flammes crépitantes suivirent sa course, puis le membre regagna sa cage de sombre buée. Il espérait que la Chaglam entrerait dans sa danse en une certaines synchro, l'un face à l'autre, entourant leurs adversaire afin de les oppresser sans jamais les toucher. Une danse qui se jouait en réalité à quatre mais ou deux danseur se retrouvait à la merci de ceux qui les entouraient. Pouvaient-ils seulement les tenir en respect dans ce cercle ? Peut-être pas éternellement, en tout cas, ils auraient bien du mal à retourner la situation par le poids qu'était le sien et par la certaines agilité de la chatte.
Loin de sous-estimer leurs adversaires, il espérait juste leurs faire perdre les pédales.

Derrière le Feuforêve dansa une bouche de feu, des langues enflammés léchaient les babines de l'animal, ne le rendant que plus diabolique encore, proche du spectre, et suffisamment visible pour que tous puisse voir l'image d'une bête féroce prête à attaquer.
Il se retira, subtilement, son corps circulait fluidement, loin d'être balourd et pataud, bien que faisant quand même son poids, il n'était pas un bête Dracaufeu peu agile sur terre, tout comme il n'était pas aussi habile qu'un Simiabraz. Non ! Il possédait sa propre caractéristique de mustélidé, une rapidité et une grâce sauvage.
Il remettait une couche de brouillard parfois, cherchant à ne pas perdre ces ténèbres semi opaques. Il fit crépiter plusieurs fois des étincelles, et plusieurs fois, tels des ombres chinoises, il dansait en cherchant à effrayer ses adversaires, aidé certainement par sa partenaire. Là était le problème, avec cette demi-vu, il devait faire attention à ne pas écraser la patte de sa compagne ou à toucher l'autre duo, alors il reniflait et avancer en faisant glisser ses pattes sur le sol.
Tel une suite à l'histoire du duo adverses, mais d'une fin plus triste, ils étaient en train, s'il n'était pas seul bien entendu, de présenter un spectacle étrange et... voir des formes noires dans un amas de fumée sombre parcourues d'étranges lumières n'avait certainement rien de rassurant. Peu attentif à l'effet sur la foule, le Typhlosion apparaissaient souvent, tête en avant, ses deux pattes avant au-dessus de lui, comme s'il s’apprêtait à se jeter sur une future victime Il se retirait derrière les volutes de fumée juste après, les étincelles s'éteignant par la même occasion, jusqu'à la prochaine apparition d'on ne sais ou.
Le tournoi se finirait ce dernier tour, et bien qu'il ne cherche pas forcément à gagner, il souhaitait donner tout ce qu'il pouvait, dans une aide mutuelle avec sa compagne de danse.

[Hrp : It's finished for my !]

_________________
— Je ne m'investis que pour conduire le monde actuel à sa perte !
[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 1378111520-tumblr-mj09iollsx1ra3f3yo1-r1-500
Ishizu Yggdrasil
Ishizu Yggdrasil
Informations
Nombre de messages : 1284

Fiche de personnage
Points: 90
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Empty Re: [ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi

Message par Lyse le Dim 9 Déc 2012 - 19:17

L’apocalypse approchait, Tekken le sentait. La chatte développait toutes sortes de ruses pour séduire son public. Hogosha était parvenu à la calmer un peu, avait poursuivi son histoire et répandu la haine parmi les spectateurs... Et le Typhlosion rajoutait sa pierre à l'édifice, crachant une nappe de brouillard qui n'allait pas tarder à les atteindre, les recouvrir totalement... Mais la Meditikka n'était pas inquiète - ou plutôt, plus inquiète. En voyant la masse noire, saturée de poussière et de cendres, se répandre autour d'elle, étouffant les dernières flammes qui dévoraient les poutres en bois formant la scène, elle savait déjà comment retourner la situation à son avantage...

L'idée lui vint que cette épreuve de "danse" était en train de se transformer en pièce de théâtre. Pourquoi pas, après tout. il est bien plus facile d'effrayer ainsi qu'en dansant. Elle fit signe à son camarade de se poser, ayant sa petite idée pour la suite, mais elle préférait rester au sol. Le public et les juges risquaient de les perdre de vue quelques instants, et ça pouvait leur coûter des points, mais si elle parvenait à mettre en place son plan, ça ne durerait pas très longtemps. Le souci, c'est qu'elle n'avait plus réellement besoin du spectre pour son plan, et ça, c'était vraiment en désaccord avec le thème de la danse en couple... Quoique...

- Fais briller tes perles, Hogosha. Libère la haine et...


"La peur", voila ce qu'aurait voulu ajouter la petit combattante, seulement au même instant, l'ours de Feu s'était projeté entre elle et son partenaire. Elle l'aperçut un instant, les crocs largement découverts, puis le brouillard le cacha de nouveau. Des étincelles brillèrent, quelque part dans l'obscurité, puis s'éteignirent. Les adversaires n'avaient pas le droit de les attaquer... Mais il pouvait faire semblant, et c'était bien ce qu'ils semblaient faire. Des pattes, des crocs, des griffes apparaissaient à intervalles réguliers dans la fumée, des hurlements se firent entendre, sans doute ceux de l'Ours et du Chat.

Tekken en aurait ri. Certes, cette mascarade aurait pu être impressionnante, et devait l'être d'une certaine façon pour le public - c'était le but après tout. Mais de l'autre côté du miroir, ça n'était rien de plus qu'une mise en scène dont la petite Pokémon Psy percevait les ficelles. Elle était loin d'être une peureuse, même si elle avait prouvé le contraire. Le Feu était sa seule faiblesse. Bref, ce n'était pas très effrayant, en fait, maintenant qu'elle était dans l'ombre... Elle restait en contact télépathique avec le spectre... Et tout cela allait pouvoir servir ses propres fins. Pas question de se laisser doubler ainsi. Il s'agissait d'une danse ? Elle se laissa porter par le mouvement.

Il fallait d'abord rejoindre Hogosha, tout en esquivant les adversaires. Tekken percevait sans mal son allié, et le Typhlosion était trop imposant et mouvementé pour qu'elle ne le remarque pas. Le problème restait le chat. Gracile et sournois, elle ignorait ce qu'il comptait faire de son côté... Mais peu importait : la Meditikka repéra au sol l’extrémité d'une des bandelettes du spectre, et le rejoint d'un bond. Rapidement, télépathiquement, elle lui fit comprendre son plan pour la suite - et fin - de l'histoire.

T
oujours reliés, les partenaires esquivèrent les "attaques", cherchant à se montrer volontairement en difficulté. Quelle meilleure illustration que celle-là pour leur récit ! Puis il y eu une nouvelle offensive de la part de l'Ours... Et un cri. Un cri affreux, à glacer le sang, un cri de terreur autant que de douleur. Même les musiciens avaient sursauté, interrompant sur une fausse note la valse qu'ils étaient encore en train de jouer.

-Tekken !


Lyse n'avait pas pu s'empêcher de hurler, elle avait clairement reconnu le cri comme étant celui de sa Pokémon, et maintenant elle n'entendait plus la petite voix de la créature dans sa tête. Elle mourrait, elle avait reçu un coup, et toute cette fumée qui l'empêchait de voir, n'allait-on pas disqualifier le Typhlosion, appeler un Guérisseur, faire QUELQUE CHOSE ? Mais les juges eux-mêmes, incapables de voir quoi que ce soit, ne pouvaient se prononcer, ils attendaient que le brouillard de cendres se dissipent, effrayer parce qu'ils allaient pouvoir trouver... La Flamenoise se débattit face à la foule, jouant des coudes pour s'approcher de la scène, Tekken allait mourir, Tekken allait mourir et personne ne tentait rien pour la sauver...

La fumée sembla alors exploser puis s'immobilisa dans les airs, dévoilant clairement Tekken, couchée au sol, immobile, et Hogosha penché sur elle, l'air accablé de chagrin. L'image resta figée un instant, puis le Spectre s'envola, les yeux plein de fureur, et la poussière retomba sur le couple, comme un rideau d'obscurité. Loin de Tekken l'idée de mourir, cependant. Elle n'avait même pas été touchée par qui que ce soit. Mais si le Typhlosion avait créé sans maîtriser le Brouillard, la petite créature pouvait le modeler à sa guise... Elle fit apparaitre autour d'Hogosha des ombres, des volutes, des silhouettes.

Apocalypse.

Une ultime fois, les voix psychiques du couple se mêlèrent, afin de lancer un dernier avertissement.

- Craignez le ressentiment des fantômes de ceux que vous avez un jour piétinés, humains... Méfiez-vous de la haine des survivants... C'est un sentiment incontrôlable, et rien, ni les armures, ni les boucliers, ni les murs, ne sauront vous défendre de la colère des ectoplasmes... Voici la leçon de la fête des morts... Happy Halloween !

La haine, libérée par Hogosha, et la poussière, dispersée par Tekken, se répandirent violemment au sein de la foule, tandis que les deux petits Pokémon se penchaient pour saluer leur public.


[Fini pour moi aussi :)]
Lyse
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 330

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Empty Re: [ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi

Message par PNJ le Lun 24 Déc 2012 - 12:09

Le concours venait enfin de s'achever, et les participants se remettaient de leurs émotions, parfois fortes, face aux quatre Pokémon qui s'étaient donné du mal pour réussir à coopérer avec leur partenaire, tout en effrayant la foule. Les dernières notes de musique s'envolèrent dans les airs et le gérant du concours s'avança, et demanda aux Pokémon de s'aligner en rang, pour qu'ils fassent tous face à la foule. Les dresseurs eurent également pour consigne de rejoindre leurs compagnons. Le moment était venu de donner les rubans aux quatre danseurs. L'homme, enfoncé dans son costume et son embonpoint se dirigea et grimpa sur l'estrade. Il s'approcha en premier lieu de Treshan et lui décerna un ruban aux couleurs sombres, dont le centre était un croissant de lune totalement noir. Il lui posa doucement sur le poitrail. Il avait été le plus remarquable de tous, surtout que sa partenaire était bien plus petite que lui, et que son imposante taille pouvait le rendre pataud. Mais il s'en était très bien sorti, et il avait surmonté les difficultés. Il était désigné comme étant le grand vainqueur de cette danse. Suite à cela, il s'approcha d'Hogosha et lui remis un ruban d'un violet sombre, le centre du ruban était en une silhouette encapuchonnée tenant une faux. Ensuite, il alla à la rencontre de Tekken et présenta devant elle un ruban d'un joli bleu abyssale, avec une figure au centre qui semblait être en train de danser. Les traits étaient si fins qu'on pouvait penser qu'elle allait trancher quiconque s'approcherait d'elle. Pour finir, il se releva et se dirigea vers Saphir et lui offrit un ruban d'un rouge sombre, semblable à du sang séché, avec au centre, ce qui ressemblait à un démon dont on n'apercevait qu'un œil et un sourire menaçant.

Cependant, ça n'était pas fini ! Il alla de nouveau vers le Typhlosion, s'approchant cependant du dresseur et lui remit... Un œuf. Un étrange œuf à la coquille bien lisse, qui ne devrait pas tarder à éclore. Finalement, l'organisateur du concours alla devant la foule.


« Notre concours est désormais terminé ! Veuillez applaudir nos gagnants, Treshan ayant reçu le ruban Lune Noire, qui a été déclaré comme grand vainqueur de ce concours, Hogosha et le ruban Faucheuse d'Âmes, dont la prestation a été la plus effrayante pour nous tous, Tekken avec le ruban Danse de l'Effroi, qui a su montrer de véritables talents de danseuse et pour finir Saphir et son ruban Petit Yokaï, pour qui nous avons de grands espoirs pour la suite ! Merci à toutes et à tous ! »


Il quitta l'estrade et invita les concurrents à en faire de même et à profiter du reste de la fête, tous ensemble !

_________________
PNJ
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1140

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi - Page 2 Empty Re: [ Clos ] [Concours] Danse de l'effroi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum