[ Clos ] Pré capture de Phanpy (finit)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Pré capture de Phanpy (finit)

Message par Ys Ker le Sam 3 Déc 2011 - 7:19

Un soir, nous avons vu un village, alors mes Pokémons et moi, sommes descendus vers ce lieu. Enfin Togekiss est descendu, nous le chevauchions seulement. Ce n’était pas un grand village, mais des lions ayant de nombreux combats derrière eux, regardèrent deux d’entre eux lutter.
Je m’approche et demande si je pouvais trouver une taverne dans le coin à un humain regardant. Ce fut un des lions qui me répondit. Sans poils, ou presque, quelques piercings entourant une cicatrice au visage, de nombreux tatouages tribaux et une plume de corboss, il me regarda avec dans le regard, le petit quelque chose des guerriers en manque de combat.

-je vous montre le chemin si vous voulez.

Je le remercie et nous avançons tranquillement quand tout à coup, il me dit :

-A mon signal, faites un pas de côté…. Maintenant.
-QuouuUUUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH


Quelque chose, que je n’avais pas vu, pila quasiment devant moi et me souleva, écrasant mes bijoux de famille par la même occasion. Je me vis remonter la rue à vive allure, mon compagnon lion essayant de remonter la chose folle. Je finis ma course, allongé entre les deux combattants, qui eurent bon gout de se séparer, à ce moment-là. C’est en me relevant, que je vis un Phanpy allongé sur une personne à terre. C’était ce petit monstre qui m’avait fait remonter la rue à contre-courant. Le lion de feu, qui me servait de guide, me choppa par la manche et se mit à courir alors que je venais à peine de me relever. La course fut rude. Il était rapide et nous courûmes au moins cinq bonnes minutes. Je m’étais perdu. Je ne savais pas où j’étais.

-Tu dormiras chez moi cette nuit. En interrompant ce duel, Phanpy t’a mis dans une mouise pas possible. Repose-toi, je viendrais te réveiller demain. Je vais pour l’instant régler le problème.

Je passa une nuit sur le canapé d’un parfait inconnu. Au petit matin, je me suis levée. Mon hôte dormait toujours. Je lui laissa un petit mot et parti m’entraîner dans la montagne. Dym, ma Dynavolt, avait besoin de s’améliorer et je m’étais décidé à lui apprendre ce que je savais.
Arrivé sur un surplomb plat, dont la vue donne sur une des veines de Canyon, je me mit à l’œuvre. Je leur montre ce que j’avais retenu d’un des matchs que je vous ai vu livrer à Alfen. Ayant en plus reçu quelques cours de danse de mes mentors du sanctuaire du vent, j’essaya de leur apprendre la grâce du mouvement bien exécuté, avec la souplesse de la danse.
Pendant qu’ils s’entraînaient par deux, j’observais en contre bas, un troupeau de Donphan à la recherche de nouvelles techniques. Mais je me pencha trop et fut repéré. Le troupeau pris la fuite, sauf un qui pris un chemin différent du troupeau.
Une dizaine de minutes passèrent et je décida que l’entrainement suffirait. Je rappelle mes Pokémons dans leur Pokéball, quand surgit un des deux combattants d’hier.

-Je t’ai retrouvé misérable humain. Tu vas payer ma défaite d’hier.

J’apprendrais plus tard qu’à cause de mon accident, il avait perdu sa concentration, alors qu’il menait.

Le lion de feu s’apprêta à sauter pour me plaquer au sol. C’est alors que surgit un boulet de canon. Arrivé en haut de la pente, il décolla pour s’apprêter à une réception glissée. Mais il percuta le lion en plein saut. N’écoutant pas la voix de la raison, je me suis jeté pour attraper la patte de mon agresseur qui était sur le point de basculer dans le vide. De l’autre je tenais un bout de racine, ou quelque chose du genre. Mais le lion m’entraînait peu à peu avec lui. J’étais promis à lâcher, mais résista.

-Lâche stupide humain, ou tu mourra avec moi.

Je ne sais plus ce que je dis à ce moment-là, certainement un truc du genre jamais. Le morceau de plante était sur le point de lâcher quand j’entendis un barrissement et sentis une trompe s’enrouler autour de mon poignée. Le Phanpy tenta de me retenir, mais lui aussi se mit à glisser inexorablement. La mort se rapprocha en grand pas, quand je senti le sol trembler. Le troupeau de Donphan avait répondu à l’appel. S’accrochant par la queue, ils nous remontèrent doucement. Une fois, l’être rancunier remit à terre, je me dirige vers mon sac et sort un assortiment de baies que je sais être aimé par les « type normal ». Je les dépose devant la femelle dominante et me recule. Je vois le petit Phanpy prendre une de mes affaires et s’enfuir. Je commence à vouloir lui courir après, en hurlant :

-Rend moi mon Marcel.

Mais son troupeau fait bloc devant lui.

-Bon ! garde le et considère cela comme une récompense.

Et je retourna au village. Cela aurait pût s’arrêter sur la fiesta qui eut lieu pour mon courage et mon abnégation pour ma propre vie. Enfin ce n’était que des mots et un prétexte. Enfin le lendemain, je me réveilla avec une gueule de bois et peu de souvenirs de la soirée, si ce n’est un tatouage sur le nombril qui est censé faire de moi, un non combattant, un membre d’honneur du clan des lions. Un passage sur lequel je ne m’attarderais pas.

Je sors de l’auberge, prendre un peu l’air et là, me défiant, le Phanpy. Derrière lui la tribu au complet. Celui qui m’a accueillit sort du lot.

-Pour ton intronisation, tu vas devoir l’affronter. On ne devient pas un lion de feu comme cela.

Vu leurs rires et leurs mines, je savais que je n’étais pas le premier à subir cela. Peut être pas avec Le Phanpy comme adversaire, mais bon.

-Bien Phanpy, mais si je ne gagne, ne compte pas sur moi pour te capturer. Je n’ai plus de Pokéballs de libre. Dans une heure, au petit corridor étroit au sud du village.

Le lion de feu répliqua

-Tu l’as baptisé hier, du nom de Marcel. Assume et nomme-le ainsi.

-Je n’ai baptisé personne, le Marcel, c’est le nom du vêtement qu’il m’a prit.

Je vous passe le petit-déjeuner sous haute surveillance. Ainsi que la préparation.
Je savais qu’une seule chose sur ce Phanpy, c’est qu’il aimait être chevauché quand il finissait sa roulade. Le corridor en question était étroit et en descente. Je me mis en bas, pendant que les spectateurs se massaient sur les hauteurs. Le signal est donné. Il s’élance en une longue roulade. Moi j’étais dos au mur. Je chargea à mon tour. Comme à son habitude, il stoppa sa roulade pour espérer me prendre sur son dos pour une chevauché. Je fis un saut sur le coté et posa mes pieds sur son flanc. D’une poussée, je l’envoya bouler contre la paroi. Il s’assomma et je remonta la pente. Puis, je suis parti. Il n’eut pas le temps de me dire au revoir.

_________________
En cours:
avatar
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 558

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum