[ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Message par Ys Ker le Mer 21 Mar 2012 - 20:09

Bag, tranquillement sur le toit, regarda la Pichu le rejoindre. Elle semblait pressé de lui poser une question, mais le balai des humains semblait l’intrigué. Il écouta sa nouvelle interrogation et sourit.

-Et non jeune Gijinka. Ils ne craignent pas mon humain. Ils n’ont même pas pris la peine de venir voir qui avait accepté la proposition de l’abruti. Se signaler de Nalcia alors que Flamen était un pays ennemi à la dernière guerre, je me demande si parfois il réfléchit. Il se croit seulement invincible, j’en suis sûr.
Pour en revenir aux villageois, ils craignent certainement une attaque revancharde. Il faudra un garde de faction, au cas où les esprits viennent à s’échauffer. Mais ils ne devraient pas venir avant demain midi pour vérifier que l’on a bien quitté le lieu, dépouiller la demeure et nous accuser après. Et s’ils se pointent avant, Ys a pris dans sa réserve un sachet de poivre. Une maladresse de sa part et c’est la crise d’éternuements généralisée à l’intérieur.


Il se leva et s’étira en regardant le ciel.

-Ce soir, cela risque de se couvrir, mais rien de bien grave je pense. Vous aurez une nuit pas très froide dehors cette nuit. Pour répondre à ta question, je savais qu’Ys allait blesser la Feunarde, même sans le vouloir. Il souhaite que tout le monde accepte tout le monde, sans se rendre compte qu’il est le premier à créer des divisions. Nous ne sommes qu’un groupe, car nous souhaitons tous lui faire plaisir. À vouloir aimer tous les Pokémons pareil, il en a blessé sa première Pokémon à lui. Une gentille fille qui croit que vu qu’il refuse son amour démonstratif ainsi que le mariage ou la vie de couple, qu’il l’a déteste. Elle a fuit, pour un faux motif. Je ne me fais pas de craintes pour elle. Elle lui reviendra. Même bon …
JE te proposerais bien de nous suivre, mais je ne sais pas si ton camarade finirait par le comprendre. Vous êtes si différents. Personnellement, je me demande pourquoi tu as hésité à faire le changement de forme. J’aurais aimé voir Ys comprendre enfin votre présence ici.


Il commença à vouloir faire le tour du toit. Mais il marqua un temps d’arrêt pour savoir si la Pichu voulait bien le suivre. Elle aurait été plus vieille, elle aurait certainement plus à Ys. Il n’aurait pas hésité à la draguer, comme il le fait presque toujours. Bag espérait qu’il se rappellerait bien que ce sont des Pokémons, malgré leur possibilité de prendre forme humaine. Avec cet humain, on ne savait jamais.



Ys n’avait pas réagi aux propos de Pichu, car il avait enchaîné avec Thomas au moment où il avait entendu la traduction.
Le Libegon le surpris. Non seulement il dit ne pas avoir écouté et quand en plus de cela, il dit qu’il ne considérait pas cela comme un secret, cela finit d’achever Ys.
C’est lui qui eut un peu de mal à parler. À l’origine, la conversation n’avait pas pour but de découvrir qu’ils en étaient. Et Ys n’avais pas hésité à pousser plus loin afin de savoir ce qu’avait pût découvrir Bag.
Il avala difficilement sa salive et après quelques secondes d’hésitation se leva et s’inclina.

-Mille excuses pour ma curiosité déplacée. Grâce à toi, j’ai appris énormément ce soir, mais je t’ai manqué de respect en ne comprend que sur le tard. Mais je m’intéresse sincèrement à une passerelle possible entre les humains et les Pokémons. Et j’espère que les bénis de celibi pourront, malgré les difficultés que vous rencontrez, faire progresser les mentalités dans la bonne direction. Enfin cela m’apprendra à lancer des sujets où je sens mes invités à l’aise, afin d’augmenter mes connaissances personnelles.

Mentalement, il se dit qu’il allait avoir une discussion avec Bag. Ce dernier aurait pût demander plutôt que de le laisser chercher. Il avait l’impression que sa réflexion avait vexée la Feunarde et embêtée Thomas.

Ce fut Ecremeuh qui parla.

-Tu nous dis toujours de faire attention à nos paroles devant les plus jeunes, de demander clairement quand on voulait quelque chose, ou bien savoir. Te voilà en plein délit de non respect de tes règles, simplement, car tu savais que Bag n’aurait rien dit. Et cela devant Félicité. Tu devrais avoir honte. Pour la peine, tu seras de corvée de vaisselle dès ce soir.

Cela fit rire ses autres Pokémons. L’humain tira la langue et se frotta l’arrière de la tête.

-Pff ! À me rabrouer comme cela Meuh Meuh, on va croire que vous m’avez mal dressé. Je m’en souviendrais. Tu as de la chance que je n’ai pas de choses à répondre à cela.

Phanpy se leva. Il ne regardait pas le Libegon. En fait, il ne le détestait pas. Il l’enviait. Une envie qui lui prenait les tripes et qu’il n’avait jamais vraiment connu avant. Car avec un tel don, il aurait pût jouer avec les jeunes humanoïdes par chez lui, plutôt que d’être mis plus ou moins à l’écart par tous, car il voulait simplement jouer. Lui était différent des siens sans être vraiment différent. Sa vie auprès d’Ys était comme un rêve pour lui.

-Je vais chercher l’eau. Moi, aussi il va falloir que j’apprenne à parler avec les autres. Mais compte pas que je fasse la vaisselle.

Dym ne dit rien. Elle avait vu. Rajouter quelque chose aurait été enfoncé Ys un peu plus.

Apystar, quant à elle, s’était approchée du Libegon et lui tendit une espèce d’œuf, résultat d’une attaque Ecoque.

-Pour ton aile. Je ne sais pas, si cela aidera, il parait que cette attaque permet de guérir plus vite. Mais euh, je ne sais pas si cela peut t’aider. Je ne suis pas bonne en soins. J’ai découvert que cela pouvait aider, donc si tu veux euh….

La Togekiss était embarrassée, mais ce n’était pas parce que Thomas était Libegon, mais parce que c’était la troisième fois qu’elle utilisait cette attaque et elle n’en connaissait pas vraiment les limites. Elle rougissait en tendant l’œuf, avait un regard fuyant, l’expression d’une personne gênée alors qu’elle vient demander quelque chose de gênant. Dans ce cas, c’était plus proposer que demander. Elle n’était pas souvent à l’aise avec les autres. Encore plus, à ce moment, où plusieurs d’entre eux avaient commit un impair de politesse.





_________________
En cours:
avatar
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 571

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Message par Ninj le Ven 23 Mar 2012 - 0:56

Libegon resta silencieux en observant un curieux manège de la part d’Ys et de ses pokemons. Voilà que l’humain se faisait gronder pour son comportement ! Le dragon transformé garda son sourire, amusé par ces réactions surprenantes, mais préféra rester silencieux. Jamais Ninj n’aurait entretenu ce genre de relations avec ses pokemons… en fait, il ne connaissait aucun humain comme Ys.

La Togekiss s’approcha du dragon, un objet étrange entre les mains. Intrigué, "Thomas" observa l’oeuf avant de le prendre délicatement dans ses mains. Il porta ensuite son attention sur celle qui le transportait, et lui répondit avec un sourire gratifiant, bien qu’un peu gêné :


« Merci, c’est vraiment gentil de ta part. J’espère que cela m’aidera à me rétablir plus rapidement… comment suis-je sensé l’utiliser ? »

Le Libegon n’avait pas l’habitude de ce genre de soins. Habituellement, Ninj prenait très soin de ses pokemons et n’hésitait pas à leur faire consulter des spécialistes après chaque bataille. Mais maintenant qu’ils étaient redevenus de simples vagabonds, le Libegon et sa partenaire se heurtaient à quelques difficultés concernant les soins médicaux. Heureusement pour lui, tout cela avait été pris en charge lors du Colisée… mais il fallait avouer qu’à part attendre, il ne faisait pas grand-chose pour arranger sa blessure.

Le Libegon tourna à nouveau le regard vers Ys. Le pauvre humain devait se sentir gêné après son discours. Pourtant, ce n’était pas ce qu’avait voulu le Gijinka. Il est vrai que n’importe qui réagissait de façon irrespectueuse avec les Gijinkas… mais Ys et sa bande restaient parmi les êtres les plus sympathiques qu’il ait croisés depuis la naissance des Gijinkas.


« Vous savez… vous formez une petite famille fort sympathique. Je n’ai pas à me plaindre de vos réactions, au contraire, j’aimerais plutôt vous remercier pour cette soirée. Il est rare de pouvoir parler de ce sujet paisiblement, c’est d’ailleurs intéressant de pouvoir observer des réactions opposées sans qu’il y ait pour autant un véritable conflit, comme je l’ai vu si souvent. »

En effet, la Feunarde avait beau ne pas beaucoup apprécier les Gijinkas, elle était restée à sa place là où d’autres auraient engagé les hostilités. D’ailleurs, celle-ci semblait s’être endormie… ou du moins, c’était l’impression qu’elle souhaitait donner. Elle avait parfaitement entendu la fin de la discussion… la présence d’un Gijinka n’était pas pour la ravir, mais après-tout… elle n’avait qu’à l’ignorer. Pour le moment.




La Pichu suivit Bag sans hésitation pour cette petite promenade autour du toit. Visiblement, le gardien n’était pas inquiet concernant les activités suspectes des humains. Tant mieux, ils pourraient au moins dormir tranquilles cette nuit.
La réalité semblait bien malheureuse pour Ys. Lui qui ne souhaitait que le bien de tous, il se retrouvait face à des situations sans solution, où quelqu’un finirait forcément par se sentir lésé. Au moins, il semblait insister… en espérant que les choses changent un jour.

Le chat relança la conversation sur le débat qui avait eu lieu l’instant d’avant. Et en effet, la Pichu aurait voulu conclure son argumentation par une petite démonstration de son pouvoir, ce qui aurait probablement été aussi provoquant que percutant. Un peu hésitante, elle marcha silencieusement pendant quelques minutes avant de répondre :


« En fait, je voulais le faire. Mais… je ne peux pas me transformer devant la Feunarde. »

Tandis qu’ils avançaient, la Pichu leva la tête en direction du ciel, plongeant ses yeux dans le vide pour mieux se souvenir…

« Il y a plusieurs mois maintenant, j’ai croisé cette Feunarde sous ma forme humaine. Je ne sais pas vraiment comment, mais je l’ai immédiatement reconnue aujourd’hui… c’était à une époque plutôt sombre de mon voyage, durant laquelle j’avais été séparée de mon groupe par un évènement sur lequel je ne préfère pas revenir…

*****

Je découvrais à peine mon pouvoir de transformation. Loin d’être vraiment consciente que ce don serait définitif, je ne me contentais à cette époque que de comparer la puissance de ma forme humaine avec celle de ma forme animale.
Alors que je reprenais la route en direction de Geffen après un séjour mouvementé à Tarouga, je suis passée non loin d’ici… et c’est là que je les ai croisés.

Je crois que la petite Goupix venait de naître, elle était à peine capable de marcher. Et pourtant, pour une raison que j’ignorais, elle était seule, loin de sa mère, comme abandonnée. Elle hurlait de sa petite voix fébrile, complètement paniquée… et pour cause ! Plusieurs humains arrivaient, visiblement fous de rage. Leurs regards se posèrent immédiatement sur la petite Goupix… mais je sentais qu’ils cherchaient autre chose. J’imagine que notre fière renarde a dû avoir recours à quelques bassesses pour survivre à cette époque. Toujours est-il que, la mère restant introuvable, ils décidèrent de se venger sur sa progéniture.

Etrangement, j’ai décidé d’intervenir… je sais que ça semblerait naturel pour n’importe qui, mais pour ma part, j’étais plutôt du genre à ignorer les problèmes des autres à cette époque, étant donné que j’avais suffisamment des miens à régler. Je crois que la situation m’offrait surtout une occasion de tester mes capacités sur autre chose que du vent tout en servant une cause à peu près juste.
J’ai d’ailleurs pu observer une réaction amusante des humains… la majorité des Flamenois craignent les gens maitrisant la foudre. Visiblement, c’est un signe de puissance pour les humains de ce pays. Donc, en voyant une petite fille capable de lancer des éclairs sans aucune difficulté, ils n’ont pas hésité avant de prendre leurs jambes à leur cou. Et pour ma part, j’ai ramassé cette pauvre Goupix, ayant vaguement dans l’idée de la ramener au village le plus proche pour trouver un humain capable de s’en occuper.

Sauf que contrairement à ce que je pensais, la mère ne s’était pas enfuie. Elle n’était simplement pas encore revenue. Et… c’est là que j’ai plutôt mal réagi. En voyant son bébé dans les mains d’une humaine, elle est passée à l’attaque sans crier gare. Et moi… j’ai contre-attaqué sans aucune hésitation, pensant à une réplique des humains. Déjà affaiblie par sa course poursuite mouvementée avec les humains, elle n’a pas tenu le choc et s’est effondrée dés les premières attaques. Ce n’est qu’après que je me suis rendue compte de mon erreur… mélangée entre la panique et la honte, j’ai simplement déposé l’enfant entre les pattes de sa mère avant de m’éloigner le plus rapidement possible d’eux.


*****

Voilà… je ne voulais pas la choquer ou lui rappeler de mauvais souvenirs… c’est étrange, mais à la fois je suis heureuse qu’elle s’en soit sortie… et en même temps, j’aurais espéré qu’il ne reste aucune trace de cette histoire… »

Tandis que la fin de son histoire approchait, la Pichu s’était arrêtée, plongeant son regard à travers les grandes plaines de Flamen. Elle avait changé… elle avait même beaucoup changé, tout au long de sa vie. Durant ses premiers mois, elle avait été une petite fille pleine de vie, agitée et heureuse de vivre… puis s’était finalement complètement renfermée sur elle-même… et à présent, maintenant qu’elle était finalement aussi seule que possible, elle commençait à s’ouvrir, et à ressentir des remords par rapport à cette période sombre de sa vie.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Message par Ys Ker le Ven 23 Mar 2012 - 15:15

Pichu se montrait bien bavarde. Cela amusa Bag, même s’il ne le montrait pas. Elle aussi avait eu une vie difficile.

*D’une voie mélancolique*-C’est honorable à toi ce geste. Si cela te gène trop, pourquoi demain matin, tu ne lui expliquerais pas cet épisode de votre vie. Enfin c’est vrai qu’avec ton discours, cela risque de la choquer un peu. Mais elle comprendra surement et avec un peu de chance t’a déjà pardonné. Tu n’as qu’à commencer sous une forme d’histoire. Tu verras bien sa réaction.
Enfin Carpe Diem, comme aurait dit une vieille amie. Je ne connais pas exactement la traduction de ces mots, mais cela veut dire qu’il faut avancer sans se demander ce qui se serait passée si nous avions changés nos actes passés. Nous avons tous fait des erreurs par le passé et nous avons le droit au remord ou à la culpabilité. Nous devons vivre avec et avancer. Sinon, cela nous travaillera trop et nuira à notre santé et notre avenir. Enfin la sagesse de cette amie l’a conduite à mourir de la main de son humain, plutôt que de regretter de l’avoir adopté.


Miaouss revint à son point d’origine et reporta son attention sur les humains.

-Pour information, la maîtrise de l’électricité est le degré de maîtrise au-dessus de celui du feu. La manier est la marque des plus grands utilisateurs de la flamme. Donc ne t’étonne pas que sous forme humaine, ils te craignent. Mais n’en abuse pas non plus. Plus les humains côtoient une chose, moins ils la craignent.

Il se reposta face aux humains. Hormis des Pokémons, il ne semblait pas avoir d’autres présences. Il ne pensait pas ces humains suffisamment courageux pour attaquer tant qu’il y aurait du feu dans la cheminée. Il retira son cache-œil/sachet, laissant apparaitre un œil balafré. Il avait besoin de faire le point sur la situation et un second avis, même quasi inexistant, devrait l’aider. Il ferma son œil valide et observa. Depuis la dernière fois sa vue ne s’était pas améliorée. Il y avait donc des limites aux pouvoirs des guérisseurs. Il remit le bandeau en place. Après tout, pourquoi devrais-t-il soupçonner une illusion psychique. Peut-être à cause de la confession de la Pichu. Et bien non. Elle s’était vraiment confié à lui, l’être le plus antisocial du groupe. Il faudrait qu’il arrête de croire Ys à propos de pouvoirs psychiques monstrueux pouvant déformer la réalité.



Apystar fut incapable de répondre à Thomas. Ce fut Ys qui dût venir à la rescousse de sa Pokémon quand Thomas eut finit de lui parler.

-L’attaque Ecoque est une attaque soin. Elle se matérialise sous forme d’œuf quand le Pokémon, jetant l’attaque, se concentre. Le contenu de l’œuf doit être absorbé, ou bien recouvrir le destinataire, ou être appliqué sur la zone à soigner. L’énergie, mise dedans par le Pokémon lanceur, est alors convertit en une espèce de régénération accélérant la guérison.
Cela c’est la théorie. La pratique sur une plaie si ancienne, je ne garantis pas l’effet.



Apystar remercia Ys de la tête. Celui-ci lui sourit, avant de reprendre son air indifférent. Restait Maintenant à répondre à son étonnement.

-Que dire à de tels remerciements, sinon que ce n’est rien. J’ai appris très tôt que le dialogue pouvait enseigner bien des choses. Je sais que cela ne résout pas tout, mais un membre de ma famille humaine l’utilise très souvent pour régler des conflits stériles et complètement bêtes de marchands. Je ne sais pas si tu as déjà assisté à l’installation d’un gros marché, ou bien d’une foire. Les marchands sont tellement à cran à devoir faire un chiffre d’affaire minimum que la moindre caisse qui traine hors limitation du stand peut parfois amener à des situations cocasses. C’est là qu’une bonne capacité d’écoute, de réparti et de dialogue intervient. J’ai essayé d’apprendre cela à mes compagnons de voyage. Mais bon. Ce n’est qu’un grain de sable sur la multitude et tout le monde n’ait pas près à appliquer cela. Il n’y a qu’à voir l’agression du voyageur tout à l’heure. Je voudrais être capable de faire comprendre leur bêtise à ces gens. Mais pour cela il me faudrait me montrer plus violent qu’eux afin de leur faire accepter le dialogue. Je ne leur demanderais jamais de changer d’avis, car je dis fait ceci. Mais de comprendre qu’il y a plein d’exceptions dans ce monde et qu’il faut en tenir compte avant de taper.

L’humain essaya de desserrer ses poings, cachés sous la table, mais il n’y arrivait pas. Son expression neutre, l’air pas vraiment là, était une façade qu’Ys utilisait pour contrer le malstrom qui était en lui.
Il pensa un instant à Bag, dehors avec la Pichu. Que faisait-il ? Cette pense suffit à relâcher les muscles. Il ne pensait plus à ces morts inutiles, à ces morts tués par ses parents… Aux morts totalement inutiles tout court.
Il s’étira et prit une petite couverture dans son sac. Il s’approcha de la Feunarde et dans le doute annonça :

-J’apporte une couverture pour Félicité. Si tu en veux une pour toi ou ton enfant, n’hésites pas à demander.

Il déposa la petite couverture sur son Pokémon. Ce n’est pas que Félicité risquait d’attraper froid, mais plus qu’elle risquait de se trouver dans des courants d’air. Phanpy revint avec le seau d’eau. Ys se dirigea vers la porte et la poussa. Il ne la ferma pas, laissant la place à un Pokémon de passer le museau.
Toujours à l’intention de Feunarde.

-J’ai tiré la porte afin d’éviter que vous vous trouviez dans les courants d’air. Le vent frais et la chaleur du feu risquerait de vous faire attraper un mal à toi et la petite.

_________________
En cours:
avatar
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 571

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Message par Ninj le Mar 27 Mar 2012 - 15:18

La Pichu écoutait les sages conseils du Miaouss d’un air songeur, sans vraiment paraitre certaine de la véracité de ce qu’il avançait. Etant donné son caractère, la renarde risquait de s’emporter… ou de s’enfuir, tout simplement. Bref, cela ne coutait rien d’essayer… et elle avait toute la nuit pour y réfléchir.
Il n’était pas si étonnant de voir la Pichu se confier au pokemon le plus asociale d’Ys. En fait, cet aspect du pokemon chat la rassurait… elle se sentait beaucoup plus proche de lui que des autres pokemons bien plus chaleureux qui se trouvaient à l’intérieur du bâtiment. D’ailleurs… elle l’observait, perplexe, en se demandant tout ce qui pouvait se cacher derrière ce caractère solitaire. On ne devenait jamais ainsi sans raison… ce n’est qu’en le voyant retirer son cache-œil qu’elle osa le questionner :


« Qu’est-il arrivé à ton œil ? »

Certains auraient probablement ajouté une petite formule de politesse pour inviter l’autre à garder le silence en cas de gène… mais ce n’était pas son genre. D’ailleurs, elle n’avait pas vraiment fait preuve de délicatesse depuis le début de la soirée.

Tandis qu’elle attendait une réponse, la souris repensait aux précédentes paroles du Miaouss. Il n’avait pas tord… mieux valait avancer dans la vie. Mais elle n’était pas encore prête à laisser certaines épreuves traversées derrière-elle…



Le Libegon inclina la tête respectueusement en réponse aux paroles d’Ys. Cet e-coque pouvait être bien utile… il s’en servirait probablement avant d’aller dormir, en espérant que cet objet combiné à un sommeil réparateur puisse accélérer en partie sa guérison.

Ys avait beau essayer de cacher son ressenti, ses propos et sa réaction suffirent au Libegon pour comprendre que l’humain avait dû traverser de nombreuses épreuves jusqu’à aujourd’hui. Par respect pour son interlocuteur, "Thomas" ne renchérit pas et se contenta donc d’acquiescer ses paroles d’un simple geste de la tête avant de replonger dans son silence habituel.

La Feunarde quand à elle n’en avait pas loupé un mot, malgré ses yeux fermés et sa truffe cachée contre sa fourrure. Et tandis qu’Ys apportait une couverture pour le jeune Ptiravi, elle redressa la tête lentement, et fixa l’humain de ses yeux rouge vifs. La proposition d’Ys fut refusée d’un simple hochement de tête, puis la renarde reporta son attention sur le Gijinka. Comment pouvait-il rester aussi serein en sachant que certains pokemons n’acceptaient pas sa différence ? Comment aurait-il fait si certains villageois avaient décidé de venir les rejoindre ? En quelques minutes, la situation aurait tourné au carnage, à nouveau… le simple fait d’utiliser cette forme les mettait en danger, lui et tous ceux qu’il côtoyait.
En voyant Ys pousser la porte d’entrée, la renarde laissa de coté ses pensées concernant le Gijinka pour en revenir au précédent monologue de l’humain. Elle s’adressa à l’humain d’une voix assurée :


« Tu as dis que tu souhaitais devenir marchand, non ? Cette bêtise dont tu parles, tu la côtoieras tous les jours. Et jour après jour, ce ne sont pas de simples paroles qui changeront les gens… au contraire, tu risques d’être pris pour cible si tu ne suis pas les mêmes règles qu’eux. »

La renarde fit une courte pose, plongeant son regard dans les yeux d’Ys, espérant pouvoir déceler ce qu’il cherchait à cacher grâce à sa prochaine phrase :

« Je sens que tu as un passé qui te ronge… je ne sais pas ce que tu essayes d’oublier et pour tout dire, ce n’est pas mes affaires… mais en suivant cette voie, je pense que cela te rattrapera plus rapidement que tu ne le penses. »

Sur ces mots, la Feunarde reporta son attention sur les deux petits. La jeune Goupix s’était roulée en boule contre la Ptiravi et semblait s’être déjà endormie. Discrètement et délicatement, la renarde inséra son museau entre les deux enfants pour les séparer.


_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Message par Ys Ker le Mer 28 Mar 2012 - 16:01

Bag fut mis à mal par cette question anodine. Devais-t-il révéler à cette Pichu les raisons de son œil abimé. Non. Ys était le seul à avoir gagné suffisamment sa confiance pour qu’il lui raconte.

-Ah cela. Une erreur de jeunesse. On apprend beaucoup de ces erreurs. Celle là m’a appris que la vie vaut la peine d’être vécue.

Il regarda la Pichu et ouvrit son cache œil, révélant qu’en fait ce morceau de métal lui servait de petit sac. Il y avait deux bourses et un petit flacon.

-Après cela n’a pas que des désavantages. J’ai maintenant une cache où personne ne penserait à fouiller.

D’un secret et quelques paroles, il venait d’oublier de répondre à la question. La porte, en contre bas, grinça légèrement.

-Tiens, Ys vient de signaler que le repas était fini. On n’aura pas eu beaucoup d’invités ce soir. Leur service de garde n’explique pas tout. Ce village doit vraiment ne pas aimer les étrangers. D’habitude, il y a toujours un mendiant, ou un radin qui vient quémander quelque chose. Mais là personne. Portant ils ne sont pas riches. Enfin ce n’est qu’une bonne chose. On a été tranquille entre Pokémons.

Ys venait complètement de se faire effacer de la soirée par Bag. Du moins en tant qu’humain. En fait, c’était volontaire. Cela obligerait la Pichu à penser à autre chose et elle oublierait peut-être qu’il n’avait pas répondu. Puis surtout, il ne savait pas quoi le dire. C’était Dym la spécialiste des discours, pas lui.



Dym traduit la première remarque de la Feunarde qui croyait voir un ciel légèrement nuageux dans le regard de l’humain. Aussi étonnent que cela puisse paraitre, Ys comprit la seconde phrase de la Feunarde, comme si elle avait été dite en humain. Cela n’était pas un lien du cœur, mais autre chose qu’Ys ne put expliquer. Il attendit, par politesse, que la chienne lui traduise. Il se recula jusqu’à butter contre un meuble. C’était plus pour éviter un gène envers les petits que pour réfléchir.

-Je n’ai pas grand-chose à cacher. Je suis issu d’une famille où en théorie, on ne pouvait rien se cacher. Mais j’ai souffert parce que j’ignorais leur passé, que l’on m’avait cachée, de violence utilisée pour permettre la paix. J’ai découvert ensuite les voyages, l’entraide et les rencontres. Mais, maintenant, partout où je passe, je ne vois qu’une violence latente et une bêtise humaine. Je dois toujours lutter pour montrer que la bagarre n’est pas le but de ma vie. À croire que vivre en paix est si dur. Mais comme tu dis, les mots ne suffiront pas toujours.
C’est pour cela que je veux éduquer des Pokémons afin qu’ils apprennent un peu de cela à leur acheteur. Pour que cela ne soit pas que des mots. J’aide les gens, quand je le peux.
J’aimerais à croire que je n’ai eu aucun villageois ici ce soir, car le fait que je pointe une orpheline du doigt, a dû leur faire prendre conscience que malgré le drame, il y avait des vivants qui avaient besoin d’eux. C’est peu certes, mais je considère cela comme une victoire. Ils ne se sont pas bêtement vengés sur des étrangers. Du moins pour la soirée. Sinon, ils seraient déjà intervenus.


Il laissa quelques secondes le temps d’avaler un verre d’eau et reprit.

-Mais n’hésite pas à me traiter d’abruti de croire que mes idées changeront le monde. Mes compagnons le font bien. D’après certains d’eux, je ferais mieux d’apprendre à comprendre les gens avant de les changer, n’est-ce pas Dym ou Marcel. Pour Apystar

La Togekiss, parlant pourtant d’habitude sans hausser le ton, fit claquer d’un ton sec et paniqué.

-Cette opinion ne regarde pas quelqu’un en dehors de la troupe.

Même Ys fut surpris. Malgré les protèges oreilles, les petits avaient dû entendre quelque chose, car ils bougèrent un peu avant de se rendormir comme si rien n’était.
La Togekiss rougit et s’excusa, avant d’aller s’enfermer dans la cuisine.



Sur le toit, à ce moment, ils entendirent Togekiss donner son refus d’énoncer son opinion.



-Je m’excuse pour elle. J’avais oublié qu’elle est parfois timide. Quant à Meuh Meuh

-Arrête de donner les opinions des autres. Je n’aime pas quand Dym ou les autres te traitent d’abruti, mais tu le prouves encore une fois. Tu veux leur dire quoi. Que je te suis dans ton projet, car tu m’as suivi dans le mien ? Où que je ne te traite quasi jamais, sauf quand tu fais exprès de faire l’imbécile ? Cela l’intéressera en quoi ? Je doute que Feunarde en ai quelque chose à faire de la façon dont on t’appelle.


Ys venait de se faire tancer par son Ecremeuh qui pourtant n’avait pas haussé le ton, ni même prit un ton de voix différent.
Mais Ys n’abandonna pas.

-Comme tu peux juger, je foire toujours les choses en ne faisant pas attention aux autres. Donc j’ai l’habitude de me prendre des retours de bâtons que je ne peux contrer. Je ne suis malheureusement pas parfait. Et c’est pour cela que j’ai besoin des Pokémons pour y arriver…

L’humain avait changé sa conclusion initiale. Et même si cela lui faisait mal à dire, il n’était pas son Oncle et ne réussirait certainement pas comme lui. Son oncle élevait des Evolis pour le plaisir. Ys avait des compagnons par nécessité et parce qu’il se sentait bien avec eux.


_________________
En cours:
avatar
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 571

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Message par Ninj le Ven 30 Mar 2012 - 1:44

D’abord très attentive à l’explication du Miaouss, la Pichu pouffa doucement tandis que son interlocuteur changeait de sujet dés la première occasion venue. Toutefois, elle n’insista pas. Questionner un pokemon dix minutes durant ne l’aurait absolument pas dérangée, mais elle sentait bien qu’il ne dirait rien, alors à quoi bon perdre son temps ?
Quand à ce qu’il lui avait révélé concernant son cache-œil, la Pichu n’avait pas été si surprise que l’auraient été d’autres pokemons. Et pour cause, c’était assez proche de ce qu’elle avait trafiqué sur les lunettes de vol offertes par Ninj, c’était d’ailleurs là que se trouvait le précieux aimant avec lequel elle s’entrainait régulièrement. Sauf qu’aujourd’hui, exceptionnellement, elle ne les portait pas…

La Pichu reprit donc sur ce sujet détourné que le Miaouss avait amorcé, malgré un sourire narquois pour lui laisser comprendre qu’elle n’était pas dupe.
L’absence d’humains – Excepté Ys – n’était pas pour lui déplaire, tout comme pour Bag. Elle répondit donc sans aucune hésitation, lançant sur un ton plutôt humoristique :


« Je ne pense pas qu’elle soit très objective, mais étant donné l’aperçu que cette Feunarde nous a donné du village, ça ne m’étonne qu’à moitié. Je suis presque certaine qu’elle pensait être la seule à vous rejoindre. Dommage pour elle, on était de passage également. Je ne pense pas que notre présence ait égayé sa soirée ! »

Surtout depuis sa petite argumentation provocatrice… bref, la Pichu ne se préoccupait plus vraiment de la renarde pour le moment, la pensant aussi endormie que sa progéniture. Elle s’intéressait plutôt à Bag… D’un petit regard en coin, elle le détailla en souriant avant de s’exclamer :

« Au fait, si j’ai bien compris : tu es, ou tu étais, un bagarreur non ? Alors, de quoi es-tu capable ? »

Tandis qu’elle parlait, la Pichu s’était mise à observer la lune, maintenant bien visible dans le ciel. Cela ne faisait pas longtemps qu’elle était clouée au sol avec Libegon… et déjà, cela commençait à lui manquer…



En dessous des deux asociales, la discussion partait dans tous les sens. La Renarde avait relevé la tête, complètement déboussolée, et observait la situation en silence. Tout avec commencé avec une simple réponse d’Ys à sa propre question… puis l’humain avait commencé à se descendre lui-même, en prenant pour appui les paroles de ses compagnons. Sur ce, tout le monde semblait s’être emporté… mais la plus marquante fut évidemment la Togekiss, pourtant à l’apparence si douce, qui semblait particulièrement remontée sur ces simples paroles d’Ys.
Une fois que tout le monde eut terminé d’assassiner le pauvre humain de reproches, la Feunarde hésita à reprendre la parole, au moins aussi gênée que si la bourde était venue d’elle. Elle regardait ses pattes d’un air de chien battu, trouvant soudainement le temps atrocement long.
Heureusement, le Libegon fut assez réactif pour trancher le silence de mort qui tentait de s’imposer dans la pièce. Reposant son verre d’eau vide sur la table, il lança calmement à l’attention d’Ys :


« Tu devrais aller rejoindre Apystar pour lui parler. Ca ne sert à rien de vouloir contrer tous les retours qui peuvent te tomber dessus, mais certains peuvent facilement être rattrapés. Et puis… tes idées auront beau faire de toi un abruti aux yeux de certains, le principal, c’est la façon dont toi tu les vois. »

"Thomas" ne semblait absolument pas gêné par la situation. Comme toujours, il n’était que spectateur et pouvait commenter sans pour autant se sentir concerné. De son coté, la feunarde le remerciait intérieurement, malgré son dégout pour les Gijinkas. Elle sentit d’ailleurs le regard neutre de l’abomination se poser sur elle, comme pour l’inviter à reprendre la parole. Se sentant presque forcée, la renarde tenta d’expliquer son gêne sans vraiment réussir à le formuler correctement :

« Je n’ai jamais vu un humain… enfin, je veux dire, avec ses pokemons… comme vous faites… »

Elle secoua la tête, visiblement peu habituée à se retrouver dans une situation gênante. Finalement, sa fierté la poussa à conclure d’une façon presque enfantine. Reposant sa tête sur ses pattes-avant d’un air blasé, elle grommela simplement :

« Vous êtes bizarres. »

Au moins, cette fois, c’était clair. Cela eut au moins le mérite de faire sourire Libegon, mais peut-être n’était-ce pas le cas de tout le monde à l’intérieur... quoi qu’il en soit, le dragon reporta son attention sur le meuble face à lui d’un air pensif. Il s’imaginait Ninj à sa place aujourd’hui… l’humain aurait probablement été encore plus gêné que la Feunarde en assistant à ce genre de scène. Peut-être même qu’il serait sorti prendre l’air, prétextant une envie de se dégourdir les jambes. D’ailleurs, Ninj n’aurait sans doute pas été très ravi de discuter avec un futur marchand de pokemons… en tant que chercheur, il s’était souvent retrouvé confronté à ce genre de personnes.



A l’extérieur, les deux autres furent interrompus par l’intervention de la Togekiss. Surprise, la Pichu tourna la tête en direction de la porte d’entrée avant de lancer immédiatement :


« Mais… je rêve, ou c’était la voix de la Togekiss ? C’est possible de l’énerver ? Je la voyais plutôt calme et timide… j’ai tout faux, ou Ys est extrêmement doué pour arriver à froisser quelqu’un de son tempérament ? »

Elle était beaucoup plus directe que les deux autres et n’hésitait pas à remettre en cause le comportement d’Ys sans même avoir entendu le reste de la conversation. D’ailleurs, le fait qu’Ys ne puisse pas l’entendre ne changeait absolument pas sa façon de faire…

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Message par Ys Ker le Mar 3 Avr 2012 - 0:01

Hp : Désolé pour l'attente
rp:
Bag se dit que la Pichu était plus rusée qu’elle ne le semblait. Elle lui posa la question sur ces talents pour la bagarre. Miaouss répondit :
-Je l’ai été. Maintenant je suis plus un garde-du-corps qu’un bagarreur. Je descends prévenir que c’est tranquille et que je vais faire un peu de bruit. Je reviens.

Alors qu’il était en train de descendre, Togekiss sortit sa réplique ce qui étonna la Pichu.

-Apystar est facile à énervé depuis peu. C’est une grande timide. Il suffit de vouloir révéler quelque chose sur elle qu’elle juge gênant, elle fait une petite crise avant d’aller pleurer de honte. Et Ys est capable de beaucoup de choses, y comprit apprivoiser d’un regard un gars comme moi.

Il descendit prudemment, un peu trop pour un chat. Il semblait même hésiter par moment.
Il arriva à la porte d’entrée et passa sa tête à l’intérieur.

….

Libegon finit sa remarque sur le fait d’aller voir Apy. Ys attendit avant de répondre, car il semblait que Thomas souhaitait que la Feunarde reprenne la parole.
La gène de la Feunarde et son ton firent sourire intérieurement Ys. Il s’apprêtait à répondre, une fois la traduction dit, quand il vit la tête de Bag.

-Oui Bag ?

-Rien à signaler au village. Ils ont mis une patrouille en place, mais je pense plus pour éviter une contre attaque ou une vengeance qu’autre chose. On devrait être tranquille cette nuit, si on omet que je vais peut-être faire un peu de bruit et de lumière. Rien de bien grave.

Il allait partir quand il ajouta

-Et n’essaye pas d’enrôler nos invités dans ta croisade. Ils ont leur propre problème, je pense.

Ys dû vite faire repenser à ce qu’il allait dire. Avec les propos de Bag, ce qu’il allait dire pourrait être comprit à double sens. De plus, il ne devait pas gêner plus la Feunarde. Mettre mal à l’aise ces invités, n’était pas interdit par les règles de l’hospitalité, mais Ys ne voulait pas cela.

- Si il y avait beaucoup d’humains comme moi, je crois que cela serait vous, les Pokémons, qui auraient les Pokéballs. Sinon pour Apystar Thomas, ne t’en fais pas trop. D’ici cinq minutes, elle nous reviendra les yeux un peu rougit. Entre temps, vaut mieux la laisser seule, car quand je la mets dans tous ces états, comme cela, elle n’est pas consolable. J’ai rencontré il y a peu un éminent chercheur, car elle me semblait trop introverti. Je ne sais pas ce qu’il lui a dit, mais maintenant elle exprime un peu plus ce qui la dérange. Je pense qu’un jour, elle trouvera le juste milieu.
Sinon Feunarde, pour te répondre plus en profondeur, voit ma relation avec les Pokémons comme une relation de service/dressage mutuels. Ils m’apprennent autant que je peux leur apprendre et me grondent/punissent quand je le mérite. L’inverse aussi est valable. Si Bag avait utilisé une de ses attaques, comme Fatal foudre, sans prévenir qu’il n’y avait pas de danger, je l’aurais réprimé. Je ne leur demande jamais rien hormis les attaques et voler que je ne puisse faire moi-même. Enfin, je comprends que c’est un concept assez difficile à saisir quand on n’en a pas l’habitude.


L’humain semblait vouloir aider la Pokémon sauvage à ne plus se sentir gêner. Mais cela n’était pas facile, il ne connaissait pas grand-chose d’elle en fin de compte. Il attendit les réactions suite à ces dires avant de continuer.



Miaouss remonta sur le toit avec plus de facilité qu’il en était descendu. Il se posa à côté de la Pichu et dit.

-Apystar va bien. Elle nous fait ce genre de crise depuis peu et toujours à cause d’Ys. Elle doit grandir, je pense.
Sinon pour la démonstration, que dirais-tu d’une attaque électrique pour commencer. Ou peut-être le fameux Jackpot. Ou bien un duel. Enfin si tu choisis cette dernière option, il te faudra me terrasser en moins de trois attaques. Sinon cela risque de durée longtemps. Je ne sais pas pourquoi, je te sens du genre à ne pas lâcher prise dans un combat. À rentrer directe dedans, sans chichi ou feinte d’approche. Enfin c’est l’impression qui se dégage de toi. Je peux très bien me tromper.


L’interrogation avec l’analyse était pour vérifier si la nostalgie qu’elle avait dans le regard en regardant le ciel venait des combats, ou d’autre chose, comme il le pensait.

_________________
En cours:
avatar
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 571

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Message par Ninj le Ven 6 Avr 2012 - 0:06

Un peu de bruit et de lumière ? Légèrement inquiet, le Libegon quitta enfin sa chaise dés qu’Ys lui eut répondu pour se diriger à son tour vers la porte d’entrée, son E-coque dans les mains.

« Je vais observer les deux autres. »

Observer, pour ne pas dire surveiller. Ce n’était pas le Miaouss qui l’inquiétait… mais bien sa petite camarade. Elle en faisait toujours trop dés qu’il s’agissait de combattre. Habituellement, ce n’était pas gênant. Mais tant qu’il était incapable de voler, et donc de fuir le moindre danger, il préférait que la souris garde suffisamment de forces pour pouvoir se défendre seule.
Néanmoins, il ne comptait pas intervenir, sauf si la Pichu s’emportait. Pour le moment, il se contentait de rester adossé au mur de leur logis temporaire, d’où il pourrait seulement apercevoir les quelques éclairs de l’affrontement, si affrontement il y avait.

La renarde se retrouvait seule étrangère au milieu d’Ys et de ses pokemons, ce qui n’aidait pas pour la rendre plus à l’aise. Suite aux propos de l’humain, elle comprenait un peu mieux sa façon de faire avec ses pokemons… mais le tout restait assez troublant. Elle imaginait mal une telle égalité entre pokemons et humains. Elle ne considérait pas les humains comme étant supérieurs aux pokemons… mais ils restaient différents.
Toutefois, ce n’était pas son rôle de troubler cet ordre qui semblait s’être imposé dans la petite famille d’Ys. Silencieusement, elle redressa la tête pour observer le Libegon sortir avant d’ajouter à l’intention de l’humain :


« En effet, ta relation avec tes pokemons est étrange. Je ne pense pas que je supporterais ce genre de situation… mais si tu veux mon avis, ces deux-là aussi ont une relation étrange avec quelqu’un. Gijinkas ou pas, ce sont des pokemons. Et vu la façon dont ils se comportent avec toi, je parierais qu’ils ont eu un dresseur avant de se retrouver à vagabonder comme ils le font. Et ça m’étonnerait qu’ils l’aient quitté simplement pour voir du pays. »

La Feunarde avait visé juste. Et surtout, elle en avait profité pour discrètement reporter la conversation sur les deux absents. Elle espérait ainsi pouvoir oublier cette gêne qu’elle ressentait depuis le coup de folie de la Togekiss.



Dehors, la Pichu avait observé le Miaouss descendre d’un air amusé. Maintenant qu’elle y réfléchissait, il est vrai que le petit groupe à l’intérieur se serait inquiété si Bag n’avait pas pris le temps de les prévenir. Mais tout de même, pourquoi prenait-il tant de précautions pour quelque chose d’aussi simple ? Bref, ce n’était pas son problème.
Elle attendit patiemment le retour du matou en formant de petits éclairs qui se balançait de l’une à l’autre de ses mains. La douleur était là, comme toujours… un simple picotement, une blessure infime… mais elle restait présente, comme pour lui intimer au creux de l’oreille de ne pas se risquer à plus, sous peine de souffrances incommensurables.
Tout comme l’évolution, son pouvoir de Gijinka effaçait ce défaut de son corps… la tentation de rester constamment transformée était forte. D’autant que contrairement à l’évolution, ce pouvoir n’avait rien de définitif. Mais elle ne cèderait pas à la facilité…

Elle accueillit le retour de Bag d’un sourire silencieux. Elle stoppa son petit manège pour écouter la proposition du bagarreur, comme elle le voyait. Elle ne put d’ailleurs retenir un nouveau rire lorsque Bag décida de limiter un futur duel à trois attaques. Le pauvre, il ne pouvait pas deviner la triste vérité qu’elle subissait jour après jour… mais la souris ne le laissa pas sans réponse bien longtemps :


« Tu vois, lors d’un véritable duel, on n’aurait pas l’occasion de lancer autant d’attaques. Du moins, pas si j’essaye réellement de gagner. Tu as peut-être cerné mon caractère combatif, ce qui n’est pas très difficile, mais il y a plusieurs autres détails à prendre en compte. »

Elle s’écarta légèrement du chat avant de reprendre en le fixant dans les yeux :

« Mais de toute façon, je n’aime pas les duels. Je n’affronte d’autres personnes que lorsque j’y suis contrainte pour une raison ou une autre. Parfois c’est simplement que je veux leur ouvrir les yeux… parfois l’enjeu est bien plus important qu’une petite victoire amicale. Mais il y a de nombreuses autres façons de reconnaitre la valeur d’une personne. »

Elle fit un geste des mains pour inviter le Miaouss à commencer l’expérience…

« Vas-y, foudroie-moi aussi fort que tu le peux. »

La souris était sérieuse, et visiblement confiante. Pourtant, sa demande pouvait paraitre à la limite du masochisme… mais son sourire laissait deviner qu’elle avait quelque chose en tête pour la suite. Restait à savoir ce que le Miaouss ferait devant cette folie.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Message par Ys Ker le Mer 25 Avr 2012 - 12:17

Ys écoutait la traduction de la Feunarde, pendant qu’Ecremeuh, sur sa demande, était allé chercher la bassine vide pour faire la vaisselle.
Il rassembla ce qu’il savait des deux Gijinkas avant de répondre.
Une fois la bassine mise sur la table et l’eau versée dedans, Ys commença la vaisselle, tout en répondant.

-Dommage que ma façon de voir pourrais d’indisposer. J’aurais pris du plaisir à t’enseigner quelques tours. Sans parler du plaisir de marcher en si jolie compagnie.

Ys n’insista pas plus, sachant qu’il risquait de fâcher ses Pokémons présents qui étaient toutes des femelles. Il continua comme si la transition n’avait pas été improvisée. La flatterie n’était bonne qu’à petit dose. Trop, cela était réservé aux femmes humaines qui appréciaient cela.

- Je pense, avec la répartie de la Pichu et la façon de parler de Thomas qu’ils ont dû être les protégés d’un ménestrel, d’un troubadour, ou d’un homme de science. Le fait qu’ils participent de leur propre gré à un événement comme le colisée, qui réunit des humains ou des Pokémons pour combattre entre eux, je pense qu’il devait être aussi dresseur. Si mes suppositions sont exactes, ils ont dû le perdre à la guerre. Ils doivent voyager pour le chercher. Un peu comme toi. Même si je ne fais que supposé que tu recherches quelque chose. Tu as l’habitude de trainée dans le coin, tu l’as dit toi-même. Mais de la façon dont tu protèges ton petit, je dirais que ce n’est pas facile pour toi tous les jours. Il te serait plus facile de quitter ces lieux que de rester. Enfin ce n’est pas un maitre que tu cherches et j’en ai déjà parlé tout à l’heure. Il est malvenu de te faire part de mes remarques à ce sujet.

La réponse avait été donnée, mais la transition laissait à désirer. Il entama un autre sujet, trop indiscret pour être parlé devant un autre mâle.

-Si tu le permets, j’aimerais te poser plein de questions sur l’élevage d’un petit. Je connais les réponses pour les humains, je sais comment élever un bébé Pokémon, mais je ne connais pas de Pokémon « sauvage » mère, pouvant me parler des conditions et des tracas d’un bébé. Je comprendrais si tu ne veux pas répondre. C’est assez intime comme réponse, mais bon… J’aime être curieux et cela dans des domaines aussi bizarres que cela, ou le nom des étoiles, ou des soins, la compréhension du vent… Enfin plein de trucs inutiles la plupart du temps pour un humain.

Ys reposa la quatrième assiette dans la bassine. Il continuait à vider les assiettes des restes de repas.

….

La demande de la Pichu était bizarre. D’après ce qu’Ys lui avait appris, les Pokémons électriques ne sont pas totalement immunisés à leur attaque. Après certains sont capables de convertir cette électricité, en électricité pour eux, comme les Lainergies.

-Une attaque électrique pour un Pokémon électrique. Je me demande si tu n’es pas du genre à te charger de l’électricité envoyée.
Il s’écarta un peu, prenant soin de ne pas regarder en bas. Mais il était certain de la présence de quelqu’un. Mais il en pouvait voir qui. La Pichu aurait prévenue si c’était quelqu’un de l’extérieur. Il y avait donc une personne à être sorti après lui.

-Tu avais de la chance alors à l’époque où tu avais un dresseur. Le notre nous oblige à livrer combat entre nous afin d’affiner nos techniques. Voir des fois, même contre lui. Je n’aime pas trop cela, car en duel, même amical, on a toujours envie de rendre coups pour coups. Mais généralement, après plusieurs de ces combats, un esprit de camaraderie se crée.

Il ferma les yeux et se concentra sur l’intensité du courant à générer.

-L’attaque sera plutôt faible. Ce n’est pas une forme de pitié ou de mépris. Je pense juste au toit en dessous et je n’ai pas envie de le voir s’enflammer.

Il rouvrit les yeux et fit un petit signe de tête pour signaler qu’il était près de son côté. Dès que la Pichu donnerait son accord, il ferait tomber ce Fatal Foudre.

_________________
En cours:
avatar
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 571

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Message par Ninj le Mer 2 Mai 2012 - 1:48

La petite flatterie d’Ys rassura légèrement la renarde. Ce genre de répliques était toujours agréable à entendre, même de la part d’un humain. Tandis qu’il répondait, elle reposa son regard sur l’humain. Dans l’ensemble, elle était plutôt d’accord avec son analyse, mis à part sur un point. Elle laissa tout de même Ys terminer avant de répondre :

« Me concernant, c’est un peu compliqué… mais eux, ils ne m’ont pas donné l’air de chercher quelqu’un. S’ils ont véritablement perdu leur dresseur, je pense que c’est définitif… j’ai presque eu l’impression qu’ils souhaitaient rejoindre l’autre humain qui s’est fait attaquer par le village. Enfin, j’ai peut-être mal écouté. »

La Feunarde ne souhaitait pas s’étendre plus sur sa propre histoire, elle était volontairement restée sur celle des deux absents pour qu’Ys n’enchaine pas sur une nouvelle question. Elle s’était donnée la nuit pour réfléchir à tout ça… demain, peut-être partirait-elle, peut-être resterait-elle… elle n’en savait rien. Pour le moment, son enfant était en sécurité pour au moins une nuit, et c’était tout ce qui comptait.
Car malgré la gêne qu’elle pouvait ressentir depuis le début de la soirée, une chose restait certaine : Ys et ses compagnons ne lui feraient rien de mal. D’ailleurs, les deux autres non plus. Sa petite Goupix pouvait dormir sur ses deux oreilles.

Tandis qu’il nettoyait la vaisselle, Ys posa une question bien étrange. Surprise, la Feunarde ouvrit de grands yeux ronds, avant de lâcher un petit rire discret. Jamais on ne lui avait demandé ce genre de choses… et jamais elle n’aurait imaginé qu’un humain puisse s’intéresser à ça. En tout cas, elle n’était absolument pas gênée à l’idée de parler de sa façon de faire pour élever sa progéniture :


« Elever un petit en pleine nature, c’est un combat de tous les jours. Lorsque ma petite est née, ça a été comme si un Alakazam avait chamboulé mon esprit pour inclure cette petite boule de poils dans la moindre de mes pensées. Je ne cherche plus à me nourrir, à m’abriter du temps, à me protéger des dangers… c’est pour elle que je le fais. Contrairement aux humains, les pokemons sauvages doivent apprendre un certain nombre de choses très rapidement. Marcher, se nourrir, se faire comprendre, marquer son territoire, ses ennemis, ses amis, ses proies… s’il m’arrivait quelque chose, ma petite doit pouvoir être autonome le plus tôt possible. De plus, l’arrivée d’un petit est bien souvent un signe de faiblesse pour la famille. On doit le porter, le protéger, et il nous arrive souvent de nous mettre en danger pour assurer son avenir. Pour ma part, je suis seule… le danger est donc deux fois plus important. Je n’ai pas de compagnon pour surveiller le terrier quand je pars chasser, je n’ai personne pour nous garder lorsque je la nourris… beaucoup d’espèces de pokemons abandonnent leurs enfants lorsque le risque devient trop grand. Evidemment, nous sommes bien loin de ce que les humains vivent avec leurs enfants. »

Elle fit une courte pause pour observer la petite boule de poils cachée derrière ses magnifiques queues touffues. Abandonner sa progéniture… elle n’imaginait même pas que l’on puisse en arriver là.

« Evidemment, pour ma part, je serais incapable d’abandonner ma petite. Il est sûr qu’en pleine nature, il est difficile d’élever un enfant. Mais à coté de ces dangers, elle m’apporte tellement de bonheur… je dirais même qu’elle donne un sens à ma vie. Je profite de chaque instant, je fais en sorte qu’elle soit toujours heureuse et en bonne santé… le simple fait de la voir pleine de vie me rend heureuse. Et même si je passe mon temps à courir chaque jour pour trouver de quoi nous permettre de subsister, les quelques moments de calme et de jeux que l’on partage valent bien ces quelques sacrifices. »

Elle resta songeuse un instant, s’imaginant ce qu’aurait été sa vie si le père de la Goupix était resté avec elle. La sécurité… voilà ce qui lui manquait.

« Je ne sais pas si c’est ce que tu attendais, je crois que je me suis un peu emportée… mais quand je vois ce jeune Ptiravi, il me semble que tu te débrouilles bien avec les enfants, non ? »

En effet, le petit pokemon était en pleine forme. Elever un pokemon doit être assez spécial lorsque l’on est humain… en général, la façon d’élever un enfant se transmet de mère en fille.



Non, elle n’était pas du genre à accumuler une attaque. Elle ne comptait pas non plus la dévier, ou l’absorber comme l’aurait fait une Voltali. Elle encaissait, purement et simplement. D’ailleurs, elle n’avait pas de réelle stratégie quand elle se battait. Elle improvisait. Et généralement, ça fonctionnait.
Quand aux entrainements dont parlait le Miaouss, elle avait une autre façon de faire. Le Libegon pouvait facilement confirmer la chose : la Pichu passait la majorité de son temps à s’entrainer pour maitriser son énergie. Et la seule personne qu’elle devait affronter, c’était elle-même.

Le Miaouss préféra ne pas se donner à fond pour éviter quelques dommages collatéraux. L’expérience devenait moins intéressante pour la Pichu, mais elle fit mine de rien et acquiesça sans rien ajouter. Bag semblait prêt, elle lui donna le signal du départ et l’attaque partit.

La foudre tomba d’un coup sec. La Pichu ferma les yeux et encaissa le choc sans broncher. Ah… aucun intérêt… l’attaque était déjà terminée, et elle avait à peine l’impression d’avoir essuyé un assaut. Elle secoua légèrement la tête pour faire passer le choc et sourit au Miaouss en réponse à son attaque.


« Je me demande par quel miracle un pokemon normal peut lancer une attaque électrique. »

Elle se rapprocha du Miaouss et lui présenta son bras droit :

« Tiens, je vais te montrer quelque chose, attrape mon bras. »

De son autre bras, la Pichu forma une petite boule de foudre qu’elle laissa grandir au creux de sa main. Après quelques instants, elle lança un puissant éclair dans les cieux, frissonnant légèrement sous le coup de sa propre attaque. En tenant son bras, le Miaouss pouvait ressentir exactement la même chose qu’elle : une violente décharge d’énergie parcourant l’ensemble de son corps, proportionnelle à la puissance dégagée par l’attaque initiale. L’éclair n’avait pas été très puissant par rapport à ce dont elle était capable… mais au final, la Pichu ressentait exactement la même douleur que ce qu’elle avait ressenti en encaissant le fatal foudre du pokemon normal.

« Tu vois, moi, mon corps est fait pour lancer des éclairs. Je suis un pokemon électrique, je génère la foudre de façon tout à fait naturelle… et pourtant, j’ai l’impression que ton corps est plus apte à utiliser cette énergie que le mien. Je suis incapable de lancer une attaque sans me blesser moi-même. »

Et c’était là que reposait le cœur de son entrainement. Comment encaisser ces chocs qu’elle s’infligeait ? La Pichu n’était jamais à court d’idée… mais jusqu’ici, aucune n’avait véritablement marché, mis à part la volonté.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Message par Ys Ker le Sam 5 Mai 2012 - 21:27

Ys avait écouté le report des paroles par Dym qui s’absenta peu après transmet le relais à Meuh Meuh.
Ecremeuh qui avait aussi écoutée la réponse avec attention.

Mais revenons à l’humain. Aussi étrange que cela puisse lui paraitre la réponse, il la trouvait très semblable à celle d’une humaine dans sa façon de pensée.
Continuant à laver la vaisselle, il emmagasina ces informations avec une attention décuplée.
Il laissa quelques secondes avant de répondre, comme s’il souhaitait finir son couvert en court. Celui-ci finit, il répondit.

-Intéressant instinct maternel. On le retrouve même chez les Pokémons n’ayant pas d’influence humaine directe. Tu aurais pût continuer autant que tu voulais sur le sujet.
Le passage sur la faiblesse d’un petit dans la survie était intéressant. C’est une chose que depuis que nous avons bâti des sociétés, nous, humains, avons oublié. Je devrais prendre cela en compte dans mes futurs programmes d’enseignements. Les informations que tu m’as données me fournissent une nouvelle base de travail.
Pour être franc, j’ai beaucoup appris dans les livres et en observant autour de moi. Je n’ai pas la fibre maternelle, ni de dons avec les enfants. J’aime juste les autres et ce que la relation avec eux m’apportent. Les Pokémons qui m’accompagnent ne sont pas différents. Je les considère comme étant de ma famille et fait le maximum pour qu’ils s’y sentent bien. Il fut une époque, où je ne comprenais pas le besoin des autres de vivre ensemble, ni même celui d’exprimer ses sentiments. Je venais d’une famille où l’on ressentait cela naturellement chez les autres.
Enfin, j’essaye toujours de m’expliquer. Je devrais perdre cette habitude datant de cette époque.


Il regarda Phanpy, lassé de cette conversation de femelle, se diriger vers la cuisine. Il allait certainement voir où en était Apystar. Ys ne se faisait pas de soucis pour la Togekiss. Il la connaissait et savait qu’elle avait en elle un brin de fierté que son « compagnon de voyage humain» se rappelle de ce qu’elle lui avait dit. De même qu’il savait que Bag s’en tirerais bien avec la souris.

En parlant d’elle, en fait, elle s’occupait en faisant un brin de rangement. Pas très bien, mais sans véritables mains avec des doigts, elle faisait comme elle pouvait. L’arrivée de Marcel l’a surpris un peu.
La fenêtre s’ouvrit sous l’impulsion des ailes de la Togekiss. Cela avait plus pour but d’évacuer la poussière que de permettre au Libegon d’entendre.
-Tu viens m’aider à faire le ménage ?
-Non, ah moins que tu ai besoin, bien sûr.


La Togekiss ne répondit pas avec des mots. Mais son expression ne laissa aucun doute au Phanpy.

-Et tu t’es calmé ? Ys n’a pas apprécié ta crise. Il est certes en tord, mais tu devrais grandir un peu. Les crises d’adolescence sont dignes des humains. Mais tu vaux mieux que cela.
-Mais. Ys sait que je n’aime pas qu’un autre dévoile mes sentiments.
-On a des invités. Tu sais comme Ys aime montrer aux autres que l’on est des Pokémons bien. Surtout qu’est-ce que cela change de savoir que tu le suis, car tu l’aimes et que tu le traites d’abruti, quand il ne le comprend pas. Et la mienne n’est pas la meilleure. Je dirais qu’elle est presque aussi pire que celle de Félicité. Enfin qu’importe.


Le Phanpy fit quelques pas dans la cuisine. Pour la première fois, il s’intéressait à la pièce où il venait d’entrer. Ce fut Togekiss qui lui répliqua :

-Désolé d’être comme cela. Ce n’est pas facile pour moi d’être avec des étrangers, même s’ils ne sont que des Pokémons. On ne change pas du jour au lendemain. Tu devrais le savoir.


….

Sur le toit, Bag analysait les sensations ressentit au contact de la Pichu. Cela était différent de ce que ressentait lui.

-Pour moi, il n’y a que peu de secrets. J’ai une Capsule Technique expliquant généré cette attaque qui s’est mémorisée en moi. Puis avec une amie, qui n’est pas là, mais qui avait fait comme moi, nous avons travaillé la pratique avec Dym. Que te dire. Le corps est composé d’un système de nerf qui transporte pleins d’information sous forme de courant électrique. Ce réseau électrique combiné d’une certaine façon me permet de générer Fatal foudre. Par contre, je suis incapable de faire une attaque éclair ou Cage-éclair. Chaque Pokémon a des attaques qu’il peut apprendre grâce à ces CT qu’il ne peut apprendre normalement. Il semble qu’il existe des listes, mais je n’en ai vu aucunes. Enfin je m’égare.
Le principe des Pokémons électriques, enfin des Elecsprint et Dynavolt, d’après ce que m’a expliqué Dym est leur capacité à utiliser des canaux autres que les nerfs afin de faire circuler l’électricité produite par leur corps. De plus l’électricité produite alors qu’il n’y en a pas besoin est rejeté dans le sol de façon naturelle. La terre faisant office de lieux pour décharger. Après, je pense que Dym pourra mieux voir que moi ce qui cloche en toi. Voir Ys, si tu ne craints pas de te faire toucher par un humain. Car tu viens d’avoir l’étendue de mes connaissances sur le sujet.


Bag regarda la petite Pokémon. Il était désolé pour elle, mais ne pouvait l’aider plus à première vue. Si Ys ou Dym en trouvais la cause, il pourrait les aider à mettre au point une défense, mais pour l’instant, son manque de connaissance l’en empêchait si une telle chose était possible.


_________________
En cours:
avatar
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 571

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Message par Ninj le Lun 28 Mai 2012 - 1:14

« Dans le sol, hein ?... »

La Pichu fixa ses pieds un instant, l’air pensive. Ce que lui racontait le Miaouss n’était pas si anodin qu’il semblait le penser. En fait, il s’y connaissait mieux que Negapi, qui lui agissait plutôt de façon naturelle sans se soucier du fonctionnement de son corps. Le problème venait peut-être de là… d’ailleurs, il venait surement de là : elle savait déjà que son corps n’arrivait pas à rejeter l’électricité correctement, il lui manquait probablement cette prise de terre que tous les autres pokemons électriques devaient avoir. Cela expliquait également le résultat de ses différentes expérimentations : tout d’abord, elle ne souffrait pas si quelqu’un absorbait ce surplus, notamment lorsqu’il s’agissait de Negapi… mais lui, de son coté, en subissait les retombées. L’aimant accroché sur ses lunettes n’avait pas fonctionné non plus : il avait réussi à disperser une partie de l’énergie dans l’air, ce qui est beaucoup moins efficace que dans la terre… et en contrepartie, il avait violemment réduit l’efficacité de ses attaques. Quand à son entrainement intensif pour réussir à encaisser le choc… c’était comme essayer de faire marcher un estropié.

« Maintenant que tu en parles… à une époque, je voyageais en compagnie d’autres pokemons électriques, et grâce à eux, je pouvais lancer ma foudre comme il me plaisait. Je pense qu’en me touchant, ils jouaient le rôle de ce qui me manque, ce qui devrait envoyer le surplus dans la terre. »

Elle s’approcha du bord du toi et s’y installa, les jambes balançant dans le vide. Il lui manquait une chose… une unique chose qui lui permettrait de ne plus subir toutes ces horreurs… un simple détail… elle pensa à voix haute :

« Un Pikachu en est capable… mais un Pichu non… »

Elle porta sa main droite à sa bouche, comme pour réfléchir à une théorie qui expliquerait ce changement exercé lors de l’évolution d’une Pichu. Ah, il serait tellement plus simple d’évoluer… mais évidemment, c’était hors de question. Elle était et resterait une Pichu, quoi qu’il advienne.




Un pokemon de plus avait quitté la salle. Finalement, malgré la petitesse du lieu, le groupe arrivait à se disperser dans tous les sens. La Pichu et le Miaouss restaient sur le toit, le Libegon était dehors à écouter sans vraiment le vouloir ce que le Phanpy et la Togekiss avaient à dire, et la Feunarde était avec le reste de la troupe là où tout le monde avait fait connaissance. Elle semblait avoir reprit confiance en elle depuis qu’Ys avait lancé le sujet de l’élevage de bébés pokemons. D’ailleurs, elle ne mit pas longtemps à répondre, ignorant complètement le départ du Phanpy pour se concentrer sur Ys :


« J’aimerais savoir lire. Les Feunards vivent très longtemps, nous avons l’occasion d’emmagasiner des tonnes de connaissances, mais malheureusement, notre seule façon de restituer ce savoir est d’en parler. D’après ce qu’on m’a raconté, dans un livre, les choses sont structurées, vérifiées et bien expliquées… si les pokemons se servaient des livres, peut-être pourrait-on éviter de réitérer certaines erreurs passées qui auraient été omises dans les récits de nos ancêtres qui se transmettent de génération en génération. »

En fait, il n’y avait pas que la lecture… en vivant auprès des humains, la renarde avait appris à les envier pour tout ce dont ils étaient capables. Leurs capacités à construire de véritables sociétés, leur résistance face à tous types de prédateurs, et plus généralement, leur capacité d’adaptation. Mais même au milieu de tous ces rêves, la Feunarde pensait surtout au bien-être de sa petite protégé… malgré sa longue existence, elle avait l’impression de manquer de temps pour tout apprendre à la jeune Goupix… de plus, elle ne voulait pas sacrifier quelques instants privilégiés en échange d’une petite connaissance supplémentaire.

Le terme "famille" éveilla une nouvelle curiosité dans l’esprit de la Feunarde, si bien qu’elle osa poser une question plutôt personnelle au dresseur :


« Au fait, tu considères tes pokemons comme ta famille… mais tu n’as jamais songé à fonder une véritable famille ? Tu n’as pas l’air d’avoir d’humaine dans ton cercle de proches. Peut-être ai-je un peu de mal à penser autrement puisque c’est ainsi que j’ai été élevée… mais même avec tout un tas d’amis autour de moi, je n’ai jamais véritablement eu l’impression d’avoir fondé une famille avant que ma petite ne naisse. Bien sûr, aujourd’hui, ma famille a perdu quelques branches, mais je perçois tout de même les choses différemment par rapport à ce que j’ai vécu avant qu’elle n’existe. »

Ys ne semblait pas être du genre à se poser calmement dans une maisonnette en compagnie de sa femme et de ses trois enfants, cela n’avait pas échappé à la renarde. Néanmoins, il semblait plutôt charmant pour un humain… peut-être avait-il quelques vices qui l’empêchaient d’être un époux digne de ce nom ?

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Message par Ys Ker le Jeu 21 Juin 2012 - 23:41

Ys regarda la Feunarde, après la traduction de Dym et eut un blanc. Son regard s'assombrit par la tristesse, mais aucune larme ne coula pour autant. Il alla, comme pour s'éteindre. Il resta silencieux et immobile une bonne demi-minute. Son regard reprit vie.

Ys – Désolé pour cette absence. Je préfère batifoler avec les jolies humaines, et prendre du plaisir en me protégeant d'une descendance, dans l'attente de trouver la bonne. Je pensais en avoir trouvé une qui aurait fait l'affaire, mais le destin fit se combattre les deux protecteurs du temps et de l'espace, et je l'aie perdu. Pour l'instant, virevoltant, butinant quelques fleurs ici et là, je ne m'attache pas. J'ai aussi quelques amies avec qui j'ai une relation plus platonique. Mais pour l'instant, ma route me mène là où nul autre que moi ait à faire.
Mais je te rassure. Un jour je trouvais une personne qui acceptera que je me balade beaucoup à la recherche de compagnons. Pour l'instant, je me contente de mes trois familles : Les Pokemons qui m'accompagnent, où sont à la ferme, mes parents et les habitants de la ferme où je compte installer mon élevage.
Enfin voilà pour ce qui est de la famille. Pour l'écriture, cela prend du temps. Il m'a fallu six mois pour apprendre à lire et écrire à Dym et Bag. Je peux te dire que c'est une corvée quand ils doivent écrire autre part qu'au sol. Ils mettent des heures à effacer l'encre de leur griffe, sans parler du contrôle de la pression pour ne pas percer la peau. De plus, les livres ne disent pas toujours la réalité. Je me rappelle d'un livre, écrit par quelqu'un qui se disait spécialiste en matière Pokemons, qui disait que la reproduction pokémon n'était dû qu'à un facteur de besoin de se reproduire et que les Pokemons ne pouvaient pas ressentir l'amour qui était un sentiment, donc réservé à des personnes intelligentes, donc humaines. Vexant, tu ne trouves pas ? Considérer les Pokemons comme créatures inintelligentes alors qu'on se dit un spécialiste sur leurs espèces. Après ; je suis d'accord, on apprend aussi des choses que l'on ne connaît pas. Mais rien ne vaut l'école de la vie pour apprendre. Je ne pourrais que te conseiller de te rendre dans un temple où un sanctuaire gouverné par les humains, comme il en existe en Nalcia. Là-bas, tu pourras apprendre sans trop de difficultés.


Ys laissa le soin à la Feunarde de voir le pour et le contre. Il resta à son écoute, tout en faisant la vaisselle.

….

Miaouss écoutait la Pichu. Son problème venait donc de la gestion du surplus d'énergie, et elle n'arrivait pas à le contrôler. Il ne voyait pas de solution, et pendant qu'elle réfléchit, il se décida à voir le problème sous le point de vue supposé d'Ys. Lui aurait conseillé un truc comme prendre une partie d'un de ces Pokémons avec elle en permanence; La mutilation et le copinage n'était pas une solution. A moins que...

Miaouss- Tu penses pouvoir te procurer de la laine de Lainergie ou de Wattouat ? Il te faudrait la décharger à chaque fois, je ne sais pas comment. Mais avec suffisamment de ce Lainage ayant la propriété de stocker l'énergie extérieure, tu devrais garder une autonomie. Je sais qu'Ys avait un gant dans cette matière afin de me nettoyer ou bien Dym après un entrainement électrique. Il disait que cela permettait de régularisé le flux électrique du corps en enlevant le surplus.

Pourquoi essayer de penser comme Ys après tout. Il suffisait de se rapeller de ce qu'il avait sorti et de l'adapter.
Bag se rendit compte maintenant qu'il avait pensé trouver une solution, que la Pichu ne lui en avait peut-être pas demandé. Il se sentit penaud et espérait ne pas avoir vexée sa compagne de pensée d'un soir.


_________________
En cours:
avatar
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 571

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Message par Ninj le Sam 11 Aoû 2012 - 19:37

« De la laine de Wattouat ? »

La Pichu avait tourné la tête pour observer le Miaouss d’un air intrigué. Son idée n’était pas idiote du tout. Elle n’aimait pas vraiment le principe, mais c’était une solution comme une autre. Plutôt que de régler le problème, elle l’éloignait… ses combats seraient plus longs, moins risqués… jusqu’au moment où la laine serait surchargée.

« Ca doit bien s’acheter quelque part. Libegon et moi pouvons prendre forme humaine, nous pourrions travailler pour un éleveur en échange d’un peu de laine… »

D’un bond, la Pichu se redressa sur ses jambes. Avant de se lancer à la recherche d’un nouveau miracle inefficace, elle préférait se renseigner un minimum. Elle avait donc plusieurs choses à vérifier :

« Mais imaginons que cette solution soit viable. Qu’arrivera-t-il lorsque la laine sera chargée en plein combat ? Est-ce que ce sera comme si je perdais simplement ma protection, ou est-ce que ce sera pire que maintenant ? L’énergie chargée dans la laine pourrait se mêler à celle que j’envoie et aggraver la situation. Egalement, quelle quantité de laine devrais-je porter pour pouvoir emmagasiner ne serait-ce que l’attaque d’un fatal-foudre ? »

Tandis qu’elle l’harcelait d’interrogations, la Pichu se rappela que le Miaouss n’avait probablement pas réponse à tout. Il n’était même pas un pokemon électrique, sans doute ne s’était-il jamais renseigné sur le sujet. Néanmoins, elle attendit ses réponses avec une petite lueur d’espoir… loin d’être vexée, la petite Pichu était plutôt reconnaissante de voir que son interlocuteur était prêt à l’aider avec ses connaissances. Elle n’avait pas l’intention de se déguiser en wattouat en portant un costume de laine entier, mais elle pouvait toujours envisager quelques petits accessoires en attendant de trouver mieux…



La feunarde n’était pas vraiment satisfaite de la réponse d’Ys. Elle avait comme l’impression que le jeune homme se voilait la face. Son long silence avant de répondre trahissait son apparente satisfaction. Néanmoins, elle n’avait pas à s’immiscer plus dans la vie du jeune homme. C’était à lui de trouver son chemin, et de faire face à cette perte qu’il avait visiblement subit il y a peu. Au moins, il avait un but, son élevage, il ne risquait pas de sombrer dans la démence comme c’était arrivé à beaucoup d’autres.

Ys renvoya la conversation sur la première interrogation de la feunarde : les livres. Selon l’humain, ce n’était pas une voie aussi royale que la renarde l’avait espéré. Ainsi les gens perdaient leur temps à écrire des absurdités noir sur blanc ? D’un coté, ce que ce soi-disant chercheur avait écrit n’était pas forcément faux. Même si ce n’était pas son cas, la renarde avait eut l’occasion d’observer ce genre de réaction : des accouplements par besoin, plus que par amour. Bien qu’elle n’ait aucune envie de défendre cette cause, elle préféra reprendre Ys sur ce point :


« Cet homme qui a écrit ces lignes sur la reproduction entre pokemons… peut-être l’a-t-il observé ainsi. C’est arrivé. Ca arrive même régulièrement. Certains pokemons ressentent le besoin d’avoir une descendance avant celui d’avoir une conjointe qui leur plaise réellement. Je n’irais pas jusqu’à dire que ces pokemons n’ont pas de sentiments, ce qui est une aberration digne d’un scientifique incapable de véritable déduction, mais l’amour n’est pas forcément un critère décisif selon les espèces, et même selon les personnes. Pour ma part, ça l’était. »

Hélas, c’est peut-être ce critère-là qui l’a menée à la perte de son conjoint. Bref, le passé est ce qu’il est. Aujourd’hui, elle ne peut que remercier le destin d’avoir permis à sa jeune Goupix de survivre.
La renarde réfléchit également à ce qu’Ys avait raconté concernant l’écriture. Un temple dirigé par les humains ? La feunarde se voyait mal apprendre en compagnie de tout un tas d’humains. D’ailleurs, qui surveillerait sa Goupix pendant qu’elle étudierait ? Ce n’était pas envisageable. Elle répondit assez rapidement, ne préférant pas s’étendre sur un rêve irréalisable.


« J’aurais aimé que ce soit possible. Malheureusement, j’ai d’autres priorités. Néanmoins, je suis contente d’apprendre que c’est quelque chose de réalisable. Peut-être qu’un jour, j’aurais l’occasion d’aller au bout de mon souhait… »

Elle laissa un blanc, pensive. En tout cas, rien ne serait possible ici. Alors que devait-elle faire ? Elle n’avait pas énormément de possibilités… en fait, si, elle avait plusieurs. Mais toutes commençaient par le même choix. Sûre d’elle, la feunarde s’exclama à l’attention d’Ys :

« Demain, je quitterai cet endroit. »

Sa décision était finalement prise, après cette longue soirée en compagnie d’Ys et des Gijinkas. Elle ne savait pas exactement qui avait réussi à la convaincre, ni comment, mais elle était maintenant persuadée que rester ici ne lui apporterait jamais aucune satisfaction.

« Je ne sais pas où aller, ni comment survivre seule alors que je ne connais rien du monde extérieur, mais je ne fais qu’espérer l’impossible en restant ici. Je veux que ma fille puisse vivre. Et non pas qu’elle perde son temps tout en risquant sa vie comme je l’ai fais ces derniers mois… »

Tout en expliquant son point de vue, la renarde caressait délicatement le front de son enfant du bout d’une de ses magnifiques queues. Cette petite chose devait vivre heureuse. C’était tout ce qui lui importait à présent.



Dehors, le Libegon s’était légèrement éloigné de la maison, préférant s’adosser à un arbre plutôt qu’à un mur de pierre pour dormir. La nuit s’était assombrie, seulement éclairée par une lune timide dont le reflet traversait avec peine quelques nuages. Il fixait la maison d’un air pensif, se demandant ce que pouvaient se raconter les différents protagonistes de leur aventure. La Pichu semblait bien profiter de cette soirée… finalement, ils avaient eu raison de rejoindre Ys aujourd’hui. Personne du village n’était venu les déranger, et aucune bataille n’avait eu lieu. Une bonne chose ça… une très bonne chose.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Message par Ys Ker le Mar 2 Oct 2012 - 20:46

Miaouss réfléchi et répondit :

-Je vais chercher la couverture en laine de Félicité. J'en profiterais pour demander conseil à celui que je suit.

Le chat n'attendit pas la réponse et se jetta presque dans le vide avant de se rapeller qu'il avait le vertige. Il redescendit donc par les caisses, avant d'entrer dans la maison.

....

Le jeune homme ne répondit pas à la feunarde que l'abbération dont il parlait était bien l'absence de sentiments pokémons. Il se contenta d'hocher la tête à l'entente de la traduction.
La question sur ces priorités semblaient évidente pour Ys. D'autant plus, que tout ce que faisait la Feunarde prouvait son attachement à son bout de chou.

Son exclamation surprit Ys qui se fit de suite une mauvaise idée. Mais la traduction quoi que difficile à suivre le rassura. Les petites se réveillèrent, encore à moitié endormis. Miaouss rentra au moment au Feunarde s'expliquait. Il ne sembla pas porter attention, juste attendre son tour pour parler.
Dym finit la traduction, et avant qu'Ys réponde

-J'ai besoin d'une des couvertures en laine de la petiote. Et au passage, si elle est chargée d'énergie pendant un combat comment la décharge tout.

-Elle est de sortie. Pour ta question, j'utiliserais des hameçons métalliques auquel j'adjoindrais un bouchon en liège. Le liege pour s'isoler du metal. Et tu plantes les hameçons dans le sol. Voir labourer le sol avec afin de permettre la décharge complete, en étalant la charge sur une distance a lieu d'un endroit. Mais cela ne marchera pas si tu est sur de la roche, du bois, ou un matériaux isolant. Un endroit mouillé aura tendance à conduire l'électricité vers Ceux autour du point de décharge. Pourquoi cette question? J'espere que tu ne compte pas utiliser cela pour parer les attaques de Pichu, ou bien lui faire des choses...



Ys arreta la sa demande, car il apperçut bouger entre les queues de la Feunarde.
Miaouss ne prit même pas la peine de répondre. Il prit la couverture, des morceaux de bois, deux hameçons et un bout de laine avant s'en aller.

-Décholé du déchanchement.

La bouche plaine, la diction de Bag ne valait pas grand chose. Il se dépecha de remonté voir la Pichu.

Ys, alors voulut répondre à Feunarde, quand un grand bruit provint de la cuisine. Ys regarda l'assiette qui lui restait à nettoyer et hésita une seconde à aller voir.
C'est laors que sortie en courant Apystar.

*En bégayant de peur*-MAR MARCEL A DISPARUT AU TRAVERS DU PLANCHER.

Il n'en fallut pas plus pour qu'Ys bondisse suivit de ces compagnons Pokemons présents.

YS revint une demi-minute plus tard, avec un Marcel couvert de terre. Il déposa ce dernier dehors.

-Ne revient que quand tu seras propre.

Il avait plus l'air de gronder le Phanpy que de s'inquieter pour lui.
Il se retourna vers la salle :

-Plus de peur que de mal. A faire surement l'imbécile, il est passé à travers le pancher dans une cave. Rien de cassé, même pas une égratinure dans la chute.

Ys évita de parler du tunnel et du fait que pour lui la trappe de la cave se trouvait dans la cheminée.
Le tunnel partait à l'opposé du village, et la nourriture était accroché si haute qu'Ys trouva un escabeau qui lui permit de remonter dans la cuisine.

Ecremeuh, d'un signe de la main, passa derrière lui et sivit Phanpy. Apystar suivit de même, alors que Dym reprit sa place.
Comme si il reprenait son souffle, Ys poussa un soupir de soulagement :

-Désolé Feunarde pour le bruit. On dirait que nos petiotes sont réveillées. Enfin, content de ta décision, même si tu me surprend un peu. Si tu veux tu pourras nous accopagner un bout de chemin, le temps que tu te réhabitues à vivre loin du village. Nous allons rejoindre un élevage plus au sud.

Ys en profita pour finir sa vaisselle.

...

Bag était entrain de remonté quand il vit le plancher ceder sous Marcel qui jouait à tourner en roulade sur place. Vu la vitesse à laquelle Apystar sortit de la cuisine, il sût qu'Ys interviendrait rapidement et surtout pls efficacement que lui. Il continua à monter et posa au bord du toi son butin

-Phanpy vient de chuter. D'Ou le bruit. Ys nous tiendra au courant j'espère. Sinon, voila ce que j'ai appris.

Bag répéta mot pour mot, les propos d'Ys sur le fonctionnement des hameçons, du déchargment de la cape. Il expliqua aussi comment l'attache avec la ficelle. Comme cela la Pichu pourrait juger de l'efficacité de la question, et aussi avoir une réponse à ces questions sur cette solution. Lui ne pouvait malheureusement pas vraiment l'aider à monter cela, ces pattes n'étant pas des plus pratiques.

....

Phanpy sortit de la maison tout penaud. Il se dirigea lentement vers le puits. A premiere vue, il n'avait rien de casser. Très vite, il fut rejoind par Apystar et Meuh Meuh. Le sceau fut vite plein d'eau. Utilisant sa trompe, Marcel commença à se laver, pour finir par arroser ces camarades involontaire de jeu.





_________________
En cours:
avatar
Ys Ker
Informations
Nombre de messages : 571

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Alors refuse-les ! [Ys]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum