[ Clos ] Je veux juste voir les plages, m'enfin. [Réservé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Je veux juste voir les plages, m'enfin. [Réservé]

Message par Huyana Imala le Lun 2 Avr 2012 - 21:18

Comodo. C’était le genre d’endroit qu’Huyana n’aurait jamais cru rencontrer. Après avoir rencontrer Timothée à la cité d’Arkan, celle-ci lui avait rapidement faussé compagnie pour reprendre la route vers les plages. Elle voulait vraiment des vacances, pour se reposer et pour reposer son équipe. Ils avaient fait un petit voyage dans une charrette pleine de vins et étaient finalement arriver ici. Le marchand qui les avait transportés avait beaucoup décrit l’endroit, mais la dresseuse croyait simplement qu’il exagérait énormément. Pas du tout. C’est la bouche légèrement entrouverte que la jeune femme, suivie de ses Pokémons, entra dans l’univers étrange de Comodo. Un grand nombre de personne faisait la fête sous une musique bruyante, certains ayant des verres à la main. Huyana observa du mieux qu’elle le pouvait ce nouvel endroit, Bouboule lui décrivant au mieux le reste alors qu’ils déambulaient entres les marchands, cherchant à savoir où ce trouvait les plages. La dresseuse eu rapidement mal au crâne, la pauvre n’était pas habituée à tellement de raffut. Elle qui aimait le calme et la tranquillité, elle avait envie de partir de cet endroit au plus vite. Un des marchands arrêta enfin de chanter pour lui répondre, pointant nonchalamment une direction avant de se remettre à danser. Bon, avec un peu de chance, elle arriverait aux plages désertes avant la tombée de la nuit. Le simple fait d’y penser la faisait marcher plus vite, rêvant d’avance de pouvoir se prélasser et de se baigner un peu. Malheureusement, alors qu’elle allait enfin quitter Comodo, Sourire tourna sur lui même et se mit à battre furieusement des ailes en direction d’un kiosque où ce trouvait des ananas en pyramide. Sachant ce qui c’était produit au marché d’Arkan, Huyana leva les bras au ciel, découragée, alors que Bouboule tentait encore de lui courir après, suivi de Croc et de Costaud. La jeune femme alla prendre son Rozbouton dans ses bras, la plante ne comprenant visiblement pas ce qui allait se produire, toujours aussi de bonne humeur. Huyana eu tout juste le temps de se retourner pour voir son nosférapti s’agripper à un des ananas, tentant de planter ses crocs dans la chair du fruit, qui était heureusement plus dure qu’une pomme. Avant qu’il y arrive, les trois autres Pokémons étaient sur lui, l’arrachant de son trophée alors que le vendeur avait le dos tourné. Avec un grand soupir, Huyana se rapprocha de ses Pokémons et acheta un des ananas à Sourire, qu’il entreprit de grignoter sur la tête du scarhino, qui empêchait le fruit de tomber grâce à sa corne. Ils avaient frôlés de près la catastrophe encore une fois. Au moins maintenant le volatile était occupé pour un bon bout de temps, assez pour ce rendre à la plage facilement. Enfin, presque.

En ce retournant, Huyana se retrouva nez à nez avec son vendeur de vin, ayant visiblement profiter un peu de sa cargaison. Il la tira par le bras, la dresseuse était trop gênée pour dire non et suivie à contre coeur, espérant que ca ne durerait pas longtemps. Qu’elle ne fut pas sa surprise de voir un groupe de personne, toutes avec des Pokémons, formant un rond. Le vieux monsieur la poussa avec les siens, scandant très fort.

« On a une nouvelle concurrente ! »

Quel culot tout de même, pensa Huyana. Un peu rouge, elle ne savait pas trop quoi faire. Les gens chantaient et attendait visiblement que quelqu’un se désigne pour se battre contre elle. La dresseuse maudissait sa timidité, sans elle, elle serait déjà loin. Surprise, elle vit Bouboule s’avancer au milieu du rond, visiblement désireux de le faire. Croc et Costaud était trop occupés à se chamailler pour savoir qui allait y aller, ils regardaient à présent Bouboule, visiblement déçus de s’être fait voler la place. Huyana se sentait nerveuse : elle n’avait jamais fait de combat contre un dresseur. Le Moufouette se retourna et lui sourit, lui disant que tout irait bien. La jeune femme se rendait compte à qu’elle point elle protégeait peut-être un peu trop ses compagnons, surtout Bouboule. Il était amplement capable de se débrouiller. Tiens, le vieux alcoolique semblait avoir trouver une deuxième victime, qu’il poussait aussi vers la bande de dresseurs fêtards.


* Pourvu que ce ne soit pas un champion ... *


Pensa Huyana en grimaçant, elle qui n’avait presque pas d’expérience en combat pokémon.

_________________
avatar
Huyana Imala
Informations
Nombre de messages : 137

Fiche de personnage
Points: 64
Âge du personnage: 17 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.kirbywebsite.jimdo.com

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Je veux juste voir les plages, m'enfin. [Réservé]

Message par Reverie Metherlence le Mar 3 Avr 2012 - 16:35


Que venait-elle faire ici déjà ? Elle ne s'en souvenait guère. D'ailleurs, se rappelait-elle seulement d’où elle venait ? Rien ! C'était le vide ! Le trou ! Et que faisait-elle à danser entre ses gens sans savoir pourquoi elle le faisait ?
Depuis qu'elle avait revu Coud, et après avoir usé de la totalité de son énergie pour l’empêcher de mourir, elle était devenue, encore une fois, amnésique. Sauf qu'à présent, ça le serait pour toujours. Nulle moyen de lui faire se souvenir de quoi que ce soit de son passé, à part quelques fragments sauvés in extrémis par Pendal, son Kadabra. Il n'avait guère eu le temps de récolter grand chose, tout avait était trop rapide. Il avait pu lui sauvegarder son identité, son savoir sur les Pokémons, et le fait qu'elle en possède plusieurs, et le fait qu'elle cherchait à retrouver un jeune homme blond aux yeux blonds devant normalement être un pirate. Elle ne se souvenait, à par cela, de personne qu'elle eut jamais rencontré ou de ses péripéties. Elle ne savait même plus que Coud avait normalement fusionné avec l'horloge du temps, l’éradiquant de ce monde. Elle se rappelait avoir surnommé son premier Pokémon du même prénom que celui qu'elle aime, elle se souvient de son physique et qu'elle éprouve une forte émotion en pensant à lui. Sinon, elle ne se souvient pas des bons et des mauvais moments, ni qu'elle était une fille de sang presque royale, à vraie dire elle descendait d'une longue ligné de dirigeant d'Edil Raid que l'on nomme aujourd'hui Animiste, cependant, pas moyen pour elle de retrouver ce savoir perdu.
Elle était redevenu la frêle poupée de porcelaine vide et sans âmes. Sa personnalité effacée par l'oublie. Son identité, son but, ses Pokémons et ce qu'elle sait sur eux. Voilà tout ce qu'elle possédait dans son cerveau lavé par la brèche de l'espace temps causé par la violente bataille entre Palkia et Dialga.

Dansant, ne sachant pas trop pourquoi ni comment, elle se faisait balloter à droite, tirer à gauche. Ici régnait une orgie de sentiment qu'elle ne pouvait comprendre, elle, la poupée fragile qui ne pouvait ressentir quoi que ce soit actuellement à par du mépris et de la haine. Elle détestait les humains, plus que tout. C'était d'ailleurs les premiers mots qu'elle avait sortit à son bien aimé, mais il avait fini par lui faire découvrir qu’ils n’étaient pas tous horribles, et lui le premier. Cependant, elle n'avait pas récupéré cette opinion sur la race humaine. Actuellement, elle les méprisait, eux et leurs vices cachés. Elle les détestait parce qu'ils utilisaient les gens de sa race comme de simple arme, et lorsqu'ils finissaient par les casser, ils les jetaient.
Elle pouvait ressentir à travers sa chair et ses os le profond mal-être qu'elle ressent quand on compte l'utiliser contre son gré, elle qui à le pouvoir de se changer en arme. Mais jamais ! Non ! Jamais elle n'acceptera de fusionner avec ces êtres abominables. Quitte à se faire frapper puis molester pour la faire flancher, quitte à mourir pour son honneur. Elle avait déjà tellement vu d'homme et de femme avide de pouvoir convoiter les personnes de sa race. En soit, elle n'avait fusionné qu'avec une unique personne, son bien aimé. Son corps était devenu une part entière du bras de Coud, se transformant en une épée de vent qui ne bloque que contre d'autre armes Edil Raid. Mais il était mort. Le pacte rompu, elle pouvait fusionner avec une autre personne. Cependant, elle ne se souvenait même pas que celui qu'elle cherche et mort, et encore moins d'avoir fusionné avec lui.
Si seulement ses pouvoirs pouvaient répondre, mais depuis qu’elle avait usé jusqu’à la moindre particule pour le faire survivre, ils s'étaient enrayés, ou perdus ? Elle n'arrivait plus à rien, le vent ne voulait plus lui répondre et encore moins la lumière. Elle était seule, seule avec ses Pokémons.

Ces villageois devait savoir pour ses pouvoirs car ils venaient de la jeter littéralement dans une arène crée par un cercle de personne huant et hurlantes. Personne ne pouvait voir l'émeraude enchâssé dans son front mais nul doute qu’ils devaient savoir qui elle était. Pierre précieuse qui est une sorte de deuxième cœur que chaque Edil Raid possède à la naissance. L'emplacement de ces dernières peuvent différer, allant sur les mains, les bras, les épaules, le cou, le plexus, les hanches, les jambes, aucun endroit est épargné, elle peut tant bien même obstruer le passage vaginal que remplacer un œil. Si jamais cette pierre se brise, l'Edil meure instantanément, un nerf la reliant directement au cœur et au cerveau.
C'est cela la vie d'une Edil Raid, être une arme reconnaissable par la pierre enchâssé dans son corps d'une incroyable puissance. Est-elle la dernière représentante de son peuple ? Depuis combien de temps erre telle à leurs recherche et à celle de son Coud. Elle ne sait plus. Elle aimerait bien pleurer, mais nulle larme ne peut s'échapper d'une coquille vide. Elle n'est qu'une marionnette que les gens contrôlent, elle n'a nul droit d'avoir sa propre volonté.
Elle se laissa tomber sur ses genoux, fixant le ciel infiniment grand. Le peuple hurlait aux divertissements et aux combats. Quel vice des plus horribles, obliger des créatures à s'affronter pour se blesser les uns les autres. Mais elle n'était qu'un outil, elle n'avait pas le droit à la conscience. Elle refuserait de fusionner, mais si elle pouvait agir sans avoir à se métamorphosé, alors, il le faudrait.


— Je hais les êtres humains !

Son adversaire pourrait réagir comme elle le souhaitait, elle le pensait et le faisait comprendre, quels qu'ils soient.
Un Moufouette donc ? Un Pokémon de type Poison et Ténèbres. L'une des meilleures solutions contre les Poison, c'est un autre Poison pour éviter tout empoisonnement éventuel qui peut réduire une tactique en l'air. En l'état actuel, la non-présence de Pokémon Poison empêche d'employer ce contre Poison. Dans ce cas-là, usé d'un Pokémon Acier, leurs corps recouvert de métal les rends complètement insensible à toutes ces attaques. Elle pourrait tout aussi bien jouer sur les faiblesses. Le type Poison éprouve des difficultés contre les Psy et les Sol, en manque de Sol, elle à toujours Kadabra, cependant, son double type Ténèbres empêche toute attaque Psy d'interférer sur son esprit, et son donc aussi nul que le Poison sur l'Acier. Tant qu'à éviter de faire souffrir ses compagnons, elle n'enverra pas de Pokémon Plante, donc Germignon, ou Psy, donc Kadabra, pour ce combat à moins qu'elle ne veuille les retrouver les quatre fers en l'air. De plus, contre le type Ténèbres, privilégié les Pokémon Combat et Insecte, mais elle n'en possédait pas actuellement sur elle.
Il lui restait les choix suivant : Togetic, Lokhlass, Airmure et Leviator. Togetic n'étant pas un grand combattant, autant le retirer tout de suite de son champ des possibilités. Il restait donc ses 3 plus forts. Elle ne pouvait pas connaitre la force de son adversaire malheureusement, ce n'est pas comme si sa puissance pouvait se lire sur son corps, il faut de l'action pour en connaitre la force. Elle ne pourrait pas user d'Anago, cette dernière, mère poule, avait déjà désintégré un humain qui voulait l'enlever, ce dont elle ne se souvient pas. Certes elle méprisait les humains, mais pas au point de vouloir leurs morts.
Lokhlass et jeune mais guérit vite, il devrait pouvoir y arriver. Alors qu'elle entreprit d'attraper la Pokéball de son dinosaure marin, une autre sphère se jeta dans la paume de sa main. Paris, son Airmure. Un oiseau venu du passé pour la protéger, protégeant ses parents auparavant. Elle aussi est un peu comme une mère poule, mais moins violente, cependant légèrement plus sadique. Si ce Moufouette n'ait pas suffisamment rapide, elle pourrait décider de lui manger les yeux avant de le tuer.
Soit ! Si elle veut autant se battre pourquoi pas, mais si son adversaire évolue, elle est foutue, le lance-flamme ne pardonnera rien.
Et bien, elle n'avait rien perdu de son savoir sur les créatures de ce monde.

La jeune femme, se releva maladroitement, comme si tout son corps était articulé telle une marionnette. Décidément, l'absence de ses pouvoirs fragilisé son corps, elle qui autrefois n'était que grâce et noblesse d'âme. Mais même ça, elle ne s'en souvenait pas, tout ce qu'elle sait, c'est que son corps vidé de ses pouvoirs est plus fragile qu'un autre corps.
Elle leva le bras et ne pris pas la peine de lancer la capsule de capture, cette dernière s'ouvrit avec précipitation en lançant un éclair rouge qui se dirigea d'abord vers le ciel pour frapper le sol sablonneux, éparpillant tout autour des gerbes de poussières de roches.
L'Airmure apparut, poussant cri strident et couvrant complètement la cacophonie du public. Le Rapace ouvrit plusieurs fois ses ailes de métal aussi tranchantes que des lames de rasoir et s'en para comme un paon faisant la cour, censé la rendre plus effrayantes encore avec toutes ses épées qui entoure sont corps. Tel un Émeu, elle sauta sur place dans tout les sens, entamant une danse à la fois étrange, effrayante et parfaitement débile censé impressionner son adversaire. Comment allait-il réagir face à ça ?





[Hrp : Les émeu et autre créature n’existent pas, mais il me fallait une image pour le montrer, un truc parlant, sinon je ne sais pas si tu aurais vu pareil que moi]

_________________
avatar
Reverie Metherlence
Informations
Nombre de messages : 168

Fiche de personnage
Points: 68
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Je veux juste voir les plages, m'enfin. [Réservé]

Message par Huyana Imala le Jeu 5 Avr 2012 - 17:47

Mais mais... Ce n’étais pas la jeune fille qui avait aider son grand-père à la retrouver pendant le feu en forêt ? Surprise, Huyana mit en instant à tenter de se remémorer les gens qui se trouvaient là bas. Si, c’était bien elle ! Contente de la voir, la dresseuse commença à lever son bras pour la saluer, mais elle parla avant elle. Sentant un profond malaise l’envahir, Huyana baissa immédiatement son bras. Rêverie ne la reconnaissait pas ? Ca faisait un bout de temps, c’est vrai, mais un épisode comme celui là, c’était dur à oublier. Elle qui lui avait sembler sympathique, maintenant la dresseuse ne savait plus quoi penser. Bouboule ne semblait pas rassuré non plus, il tourna la tête vers sa dresseuse, l’expression grave. Tout les deux pouvaient sentir quelque chose de mauvais autour de leur adversaire, cela faisait partit du lien spécial qu’ils avaient. La jeune femme ce tourna et essaya de voir s’il y avait un trou entre les spectateurs. Ceux-ci continuaient de chanter comme des idiots en resserrant le cercle, seulement désireux de voir le combat et se marrer un bon coup. Posant les mains de chaque côté de ses oreilles, la dresseuse se massa les tempes tout en ce bouchant les oreilles, appréciant de moins en moins l’ambiance de l’endroit. Elle était prise entre des fêtards irrespectueux et une dresseuse qu’elle croyait connaitre mais qui, à présent, dégageait à ses yeux quelque chose d’anormal. Elle releva sa tête un peu, observant Rêverie de loin. Non, quelque chose n’allait pas, rien ne ressemblait à la personne qui l’avait réunie à son grand-père. Elle attendit que l’autre dresseuse décide un pokémon avant de lui parler, peut-être qu’elle ne la reconnaissait tout simplement pas. Huyana observa l’oiseau d’acier qui avait été choisie, sentant encore une fois un profond malaise. Pour elle, un combat pokémon devait être amusant et ne blesser personne, mais ce ne semblait pas être la même mentalité de l’autre côté. Elle avait peur pour son petit Moufouette, qui se tenait avec calme devant l’airmure. En ne le voyant pas bouger devant cette danse étrange, Huyana eu honte. Bouboule était bien plus fort qu’elle. Elle oubliait souvent que la moufette n’était pas que du type poison, il avait aussi le type ténèbres. Ses peurs et celles des autres le rendait plus fort. Il recula un peu pour se laisser de la place, n’aimant pas rester près de l’oiseau. C’est à ce moment que, la voix incertaine et légèrement tremblante, Huyana tenta de couvrir les bruits des autres pour parler à l’autre dresseuse.

« Rêverie, tu ne te souviens pas de moi ? Tu as aider mon grand-père à me trouver pendant le feu de forêt sur l’île I’O Mai ... »

Ca ne semblait pas sonner des cloches... La jeune femme se gratta la tête et, voyant que les idiots criaient plus fort, elle eut envie de leur fermer le clapet un peu. Son énorme patience semblait s’épuiser plus rapidement en compagnie de saouls furieux.

« Bouboule, utilise Grincement. »

L’attaque ne visait pas en premier lieu l’airmure, mais le grincement fort et désagréable que produisis le Moufouette parut faire son effet sur la foule. Ceux-ci arrêtèrent un peu de chanter et se bouchèrent les oreilles pour le plupart, lançant des regards noirs du côté d’Huyana. De son côté, ce bruit était bien plus agréable que les gens autour d’elle. Le pokémon continua un moment le cri puis se tut complètement, une vague de soulagement se faisant sentir parmi les spectateurs. La dresseuse fut contente de voir que cela les avait calmer un peu, au moins pour quelques minutes. Bouboule attendait la suite, fixant l’oiseau. La jeune femme n’osait pas attaquer la première... Peut-être que, si elles s’arrangeaient, elles pourraient s’enfuir toute les deux... À moins qu’elle le désirait vraiment. Huyana avait les mains moites et son regard trahissait son inquiétude. Tout ses autres pokémons étaient derrière elle, observant eux aussi la suite, Croc et Costaud étant visiblement prêts à intervenir si quelque chose n’allait pas. Étonnée se tenait cacher derrière la jambe d’Huyana, ayant visiblement perdue elle aussi sa bonne humeur, ce qui rendait la dresseuse encore plus nerveuse. Peu de chose pouvait lui faire perdre son sourire, alors que cette situation lui donne même peur, elle ne savait plus quoi penser. Elle regarda encore une fois autour d’elle, prête à rappeler ses pokémons dans leur pokéball et s’enfuir sur le dos de Croc, qui ne se laisserait certainement pas arrêter par les autres...

* Arrête un peu, tout ira bien. Rêverie n’est pas méchante voyons... *


Et pourtant, la boule au fond de son estomac resta intacte.

[ HRP : Je dois avouer que sur le coup je me suis vraiment demandée ce que c’était xD ]

_________________
avatar
Huyana Imala
Informations
Nombre de messages : 137

Fiche de personnage
Points: 64
Âge du personnage: 17 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.kirbywebsite.jimdo.com

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Je veux juste voir les plages, m'enfin. [Réservé]

Message par Reverie Metherlence le Mer 11 Avr 2012 - 17:21


La jeune fille se prit la tête dans les mains, titubant par manque d'équilibre. Ses yeux, écarquillés et dilatés, fixaient le sable à ses pieds nus. Elle ne se rappelait de rien ! Cette fille prétendait la connaitre, et elle, elle ne se souvenait de rien ! Est-ce une illusion ? Une banale fantaisie de son esprit ? Un coup monté ? Un mauvais gag ? La réalité ou bien quoi d'autre encore ?
Elle ne savait plus où donner de la tête ! Elle qui à perdu ses pouvoirs, qui sont en fait en train de revenir doucement, n'a plus rien qui peut l'aider à se protéger du monde extérieur. Si seulement elle pouvait encore sentir le vent souffler en elle, elle pourrait se protéger du reste du monde et être bien plus confiantes en elle-même. Elle pourrait se relever et ignorer ce que ces humains lui huait de faire.
Le cri qu'émis le Moufouette couvrit ceux des humains. Elle devait raisonner son esprit ! Comment savoir ce qui était vrai et ce qui ne l'était pas ? Dans sa tête ne résonne que le son sourd et bourdonnant de la musique et de sa hantise des humains.
Se noyant petite à petit dans un mélange de haine, de peur et de soumission dû à l'homme, elle lâcha un cri à percé les tympans, couvrant tout son audible, les décibels qu'elle était en train de produire, associé au pouvoir du vent sommeillant en elle, dépassèrent des aiguës audibles pour les oreilles humaines.

Des filaments de vent violacé s’échappèrent tout autour d'elle, s'envolant jusqu'au ciel. Son corps décolla du sol lentement, devenue un pantin librement commandé par l'instinct de ses pouvoirs. Se dématérialisant complètement, elle devint une lumière éblouissante qui repris une forme semi humaine. Sa tête réapparut, les yeux clos et adoptant une mine de pure dévotion. Ses cheveux, animés par l'énergie venteuse, s'étirait autour d'elle comme un châle, l'entourant comme une traine. Ses mains jointes en une prière muette, son corps se dessina jusqu'à la taille et se stoppa là.


Spoiler:

— Ime musubanu, kakuime musubanu chi no tsuinou
*Crée une base et forge-là avec la puissance de la Terre.

La douce mélopée qui s'échappait de la bouche de la chose qui avait adopté la forme de Reverie se répandit dans tous Comodo. Soudainement, un fil de pouvoir violet traversa la tornade parme, se dirigeant vers l'Airmure pour se planter dans son crane d'acier. Le fil disparut, mais le lien était là. Le stress et la peur l'avait recluse au plus profond d'elle même au point ou ses pouvoirs se sont réveillés pour la protéger comme un parent protégerait ses enfants. Une entité, qui est l'élément qui vieille en elle. Il s'agit d'une créature à tendance agressive envers les inconnus. Reverie ne s'en souviens peut-être pas, mais ses pouvoirs et son corps eux se souviennent. Huyana ! Oui ! C'était elle, cette fille lors du grand incendie sur l'île, la fille qui avait eu besoin d'aide pour retrouver un vieil homme ! Elle l'a connaissait, un peu tout du moins. C'était la seule personne qu'elle puisse reconnaitre ici. La tornade grandit, entourant l'entité des pouvoirs de Reverie, Huyana et leurs compagnons. Les autres humains, eux, étaient repoussés par les vents violents. Huyana... bien qu'elle l'ai connu, ce ne fus que l'instant d'un moment. Comment savoir si elle est une bonne personne ou non ? Le combat ! Seul le combat lui permettrait de le savoir à l'heure actuelle. Saurait-elle prendre soin de ses Pokémon sans pour autant blesser à mort ceux de son adversaire ?

— Sayakeki hara satsusatsu no koe
*Dans le chant paisible. Le doux murmure du vent souffle.

Les hurlements des hommes furent bientôt complètement couvert par la bise aux couleurs lilas. Le vent tournoyait au point de créer un dôme ou seul la jeune fille et la créature était présente. Dès maintenant se déroule un combat d'idéal ! Si cette humaine à le cœur bon et franc, alors les pouvoirs de Ren le sentiront, sinon, elle ferait parti des humains qu'elle hait au plus haut point.
Une onde traversa le fil invisible qui la reliait à l'Airmure. La télépathie qu'elle exerçait avec lui leurs conférait l'avantage de la surprise. L'oiseau de fer s'avança rapidement vers son adversaire puis disparu à l’œil nu. Elle réapparu, volant sous le dôme, puis disparu encore une fois pour revenir à sa position initiale. Sa vitesse à présent augmenté par une Hâte, elle resterait la plus rapide !

_________________
avatar
Reverie Metherlence
Informations
Nombre de messages : 168

Fiche de personnage
Points: 68
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Je veux juste voir les plages, m'enfin. [Réservé]

Message par Huyana Imala le Mar 17 Avr 2012 - 17:24

Retournement de situation, son nom semblait avoir rejoint Rêverie. Mais à quel prix ? Huyana observa d’un air effrayé la dresseuse en face d’elle, qui semblait souffrir. La jeune femme se serait approcher d’elle pour voir ce qui n’allait pas, seulement il y avait l’oiseau d’acier entre eux et Huyana n’avait pas l’impression que celui-ci la laisserait passer. Elle du donc attendre, observant le phénomène en ce demandant ce qui allait se passer ensuite. Ses Pokémons l’encerclèrent, ne sachant pas à quoi s’attendre avec le pantin qu’était devenu Rêverie. Cela semblait avoir effrayé un peu les villageois, qui observaient d’un air ahuri sa transformation. Huyana n’eut pas vraiment le temps de se demander ce qui se passait, bien vite, elle fit entourée de vent violent, ses mains se portant directement sur Sourire et Étonnée, qui ne pesaient à eux deux presque rien, ne voulant pas les voir s’envoler. La chauve-souris semblait avoir beaucoup de plaisir comme à son habitude, pour lui ce genre de vent était parfait pour faire des courbettes... Pour la dresseuse, c’était surtout un bon moyen de se casser le cou. Serrant les deux petits Pokémons contre elle, elle c’était recrovillée le temps que le vent l’englobe, Croc, Costaud et Bouboule s’appuyant contre elle pour la protégée. À sa surprise, personne ne c’était envolé, à présent ils se retrouvaient seuls, les autres étaient repoussés par la tornade. Huyana ne se sentait pas vraiment à l’aise sous le dôme, mais à présent elle ne pouvait plus rien y changer, c’était Rêverie qui le contrôlait. Le seul moyen de s’en sauver aurait été d’utiliser son élément, mais contrairement à la dresseuse devant elle, la jeune femme n’y connaissait presque rien. Elle avait découvert qu’elle était capable de le manier un peu lors du feu, ce qui l’avait énormément surprise sur le coup, elle qui n’en avait jamais eu la capacité avant. Il faut dire que voir les capacités de Rêverie la rendait un peu honteuse, elle savait faire une tornade et Huyana... Bah elle arrivait à faire bouger un caillou, voilà.

Ne se préoccupant plus de cela, elle se concentra plutôt sur son sentiment de malaise qui, en fait, avait disparu. Déposant ses deux Pokémons alors que les autres reculaient, elle observa Bouboule d’un air interrogateur. Il ne le ressentait plus. Quelque chose avait donc réellement changer de l’autre côté. C’était une bonne nouvelle, peut-être se souvenait-elle vraiment d’elle, ou tout du moins juste un peu ? Malgré cette reconnaissance, il semblerait qu’elle voulait que le combat continue, son Airmure entamant une Hâte. Voilà qui était plutôt fâcheux, Bouboule était maintenant le moins rapide des deux. Le Moufouette s’éloigna d’Huyana et se remit face à son adversaire, lui aussi avait compris qu’il attaquerait maintenant toujours en deuxième et la dresseuse cru voir une certaine nervosité chez son compagnon. Et puis, il n’avait pas vraiment d’attaque capable de le contrer réellement. Huyana, qui se sentait reposée maintenant que les autres étaient repoussés par le dôme, rassura son Pokémon.

« Ne t’en fais pas Bouboule, ca va aller. Les combats Pokémons sont fait pour s’amuser et se dépasser, rien d’autre. Tu peux y arriver. »


Le Moufouette tourna la tête et lui jeta un regard attentionné, quoi qu’il fasse il était incapable de lui cacher ses états d’âmes. Il faut dire qu’elle se fiait surtout sur le langage de son corps, car elle ne sentait pas l’odeur qui se dégageait de lui en ce moment même, qui était incroyablement répugnante. Il avait toujours eu du mal à se retenir quand il était nerveux. Huyana posa son regard sur Rêverie, se demandant ce qui allait se passer ensuite. Celle-ci n’avait pas ouvert la bouche lorsque son Pokémon avait fait une Hâte, il y avait donc deux possibilités, soit le Pokémon se battait sans sa dresseuse, soit ils avaient un autre moyen de communiquer... Dans les deux cas, cela rendait le tout encore plus compliqué. Eh bien, ils feraient avec. Huyana reposa son regard sur Bouboule, espérant qu’elle ne gafferait pas. Au moins elle savait qu’il ne fallait pas utiliser des attaques poisons, ca ne servirait à rien. Il ne restait que des attaques normales... Sans son évolution, il ne pouvait pas utiliser Lance-flamme ou Tranche-nuit. Poussant un soupir, elle savait qu’il ne restait plus que Tranche. Utiliser Brouillard aurait été idiot, le vent tout autour finirait par le disperser facilement.

« Bon eh bien... Bouboule, utilise Tranche quand tu en as l’occasion ! »

Huyana savait bien que l’Airmure attaquerait en premier, elle voulait donc que son Moufouette attende qu’il approche pour tenter de le griffer.... Cela ne changerait pas grand chose sur son armure d’acier, mais il fallait bien essayer quelque chose.

_________________
avatar
Huyana Imala
Informations
Nombre de messages : 137

Fiche de personnage
Points: 64
Âge du personnage: 17 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.kirbywebsite.jimdo.com

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Je veux juste voir les plages, m'enfin. [Réservé]

Message par Reverie Metherlence le Mer 29 Aoû 2012 - 14:08

Le vautour de métal se jeta sur sa proie, toutes griffes dehors. Corps de métal face à celui de chair, cette mouffette aura bien du mal à traverser sa carapace, sauf si... rien ! Cette bestiole ne peut posséder d'attaque électrique, ou feu... sauf si... qu'importe !
Bec en acier poli, prêt à l'emploi, l'oiseau se jeta alors, tête baissé vers sa future proie. Telle une lame, le bec se planta dans le sol et en ressortit pour frapper, de multiples fois, attaque souvent raté ou esquivé, et pour cause. Quand on penche la tête en avant, on ne voit plus vraiment ou est sa cible, et encore moins ce que son adversaire prépare comme riposte. Décidément, pas de chance ! Tout ce qu'elle réussi à avoir, ce fut quelques poils ! De quoi lui refaire une coupe. Si elle ne l'avait pas avec son bec, elle userait de ses serres.

Alors qu'elle frappait le sol de ses pattes acérées, elle n'en retirait que du sable et du gravats. Décidément, soit elle ne voit plus rien parce qu'elle perd sa cible de vue, soit parce que son corps ne lui permet pas de voir sous son armure. Il y à du bon à avoir une carapace de fer, mais cela peut aussi être un désavantage. Elle était bien moins mobile que tout autre Pokémon.

— Paris ! Calme-toi ! Je te prie

Comme un coup de maillet sur la tête, l'oiseau arrêta de torturer l'autre bestiole mauve. Sa dresseuse lui avait plusieurs fois dis de ne pas être si sauvage, encore plus en combat. Il y avait un respect et une dignité à avoir. Se battre sans honneur n'a aucun intérêt, sauf celui de la bestialité.
Les pouvoirs de la demoiselle semblaient calmer les ardeurs de l'oiseau de fer. Et puis, elle le voyait, plus elle s’acharnerait dans sa bêtise, et moins elle toucherait son adversaire.
Mais ou était-il passé d'ailleurs ? Et c'était quoi cette rayure sur sa carapace ? Ça se voit que ce n’est pas lui qui paye le carrossier ! Presque devenu folle de rage pour avoir abimer son armure, l'oiseau fut remis à sa place par une soudaine décharge d'émotions contradictoire envoyé par Ren à travers le filament qui les relie. Mon dieu, qu'elle avait l'art de la faire flancher et de la calmer. Car oui, l'Airmure à tendance à s'exciter pour un rien.
Une autre rayure ! Voilà qui est beau ! Il va s'y casser les ongles si ça continue non mais oh !

Qu'il vienne, elle l'attend, sournoisement, très vicieusement. Oh la vicelarde ! Sadique ! Un peu plus, qu'il se rapproche... qu'il goutte aux météores.
De chaque interstice, entre les plaques de métal de la créature, des pointes lumineuses s'en échappèrent. Vibrant, tournant dans un sens, comme des scies circulaires, les étoiles s’échappèrent dans tout les sens. Qu'il goutte un peu à cela pour voir !
Encore une fois, la femelle fut affligée soudainement d'un sentiment contraire. Foutu partage des émotions ! Elle devait l'écouter, certes, après tout, elle avait pour mission de la protéger, mais mince, si elle ne l'a laissait pas se battre comme elle veut aussi ! Il était passé ou, lui ? La boule de poil lavande là ?

[Hrp : Mon dieu je suis désolé désolé désolé désolé désolé. Je sais que ça changera rien, je sais pas quoi dire, j'ai pas d'excuse, depuis Avril merde, merde !
Je me suis permis de jouer un peu les tranches, juste pour avancer un peu
Sinon, je comprends parfaitement que tu veuilles laisser de côtés.]

_________________
avatar
Reverie Metherlence
Informations
Nombre de messages : 168

Fiche de personnage
Points: 68
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Je veux juste voir les plages, m'enfin. [Réservé]

Message par Huyana Imala le Sam 20 Oct 2012 - 17:16

Huyana n’aimait définitivement pas l’aimure. Elle était plus que dangereuse, son Bouboule arriverait-il vraiment à la contrer ? La jeune femme lâcha un léger cri en voyant l’oiseau manquer de près son protéger, qui devait l’éviter s’il ne voulait pas perdre plus que des poils. La dresseuse ne savait pas trop quoi faire, l’oiseau ne faisait pas cela pour jouer, c’était clair. Voulait-elle réellement faire du mal à Bouboule ? Et sa dresseuse, que faisait-elle, Rêverie allait laisser son oiseau déchiqueter son moufouette ? Ce fut avec une certaine surprise qu’elle sentit une sensation de colère au fond d’elle-même. Tentant de se calmer, elle fut prise de panique, essayant de se concentrer sur le combat. Huyana savait que c’était l’obscurité en elle qui tentait de prendre le dessus. La situation ne l’aidait pas à refouler ce pouvoir qui était en elle, la peur que le moufouette prenne des dégâts importants occupait presque toute la place. Costaud et Croc observaient leur dresseuse, visiblement inquiets de sa mine. En effet, la dresseuse commençait à avoir les iris noirs, comme à l’entrainement avec Amanda. Elle n’avait jamais recréé ce comportement en dehors de ceux-ci, c’était la première fois que ses pokémons la voyaient ainsi dans une autre situation. Le souffle court, la jeune femme tentait de respirer lentement par le nez, mais ses iris et son aura commençaient à changer lentement sous les yeux de Rêverie.
Bouboule, qui était à la fois ténèbres et poison, le sentait. À dire vrai Étonnée et Sourire commençaient à le remarquer aussi, délaissant leur petit jeu. Ils se sentaient attirés par cette aura. Le moufouette toutefois n’avait pas vraiment le temps de s’en occuper, il avait eu la chance de s’en sortir uniquement parce que l’airmure avait un peu de mal à voir. Il profita d’un moment où elle ne le voyait plus pour utiliser Tranche, mais il avait l’impression de se casser les griffes plus qu’autre chose tant son armure était solide. Ca ne fonctionnerait jamais avec une attaque comme celle-ci. Que pouvait-il faire alors ?

Maintenant elle préparait autre chose. Huyana n’eut pas eu le temps de deviner et, de toute façon, l’attaque Météore touchait toujours son adversaire. Le pokémon tentait d’éviter les étoiles mais ce fut vain, il fut frappé par plusieurs d’entre eux, ressentant une douleur vive. Grognant, il recula le plus possible, dos à la tornade. La jeune femme serra les poings, ayant de plus en plus de mal à contrôler sa colère. Que pouvait donc faire son moufouette ? Il n’avait presque aucune chance devant l’oiseau. Il lui restait Grincement qui permettrait, à répétition, de baisser au maximum sa défense. Peut-être qu’ensuite il pourrait l’attaquer et que cela lui ferait effet un peu.

Huyana avait envie d’abandonner, tout simplement. L’ombre en elle prenait plus de place et Bouboule avait peu de chance de gagner, il valait mieux jeter l’éponge. Mais est-ce que l’airmure laisserait le combat se finir ainsi ou si elle continuerait de s’attaquer à lui ? Elle ne pourrait pas l’atteindre s’il était dans sa pokéball. Levant celle-ci dans la direction de Bouboule, le pokémon grogna et hocha la tête. Il voulait continuer. Se mordant la lèvre, la jeune femme rangea celle-ci. Elle devait lui faire confiance. Si c’était ce qu’il désirait, alors elle le respecterait. Sauf si cela devenait trop dangereux. Le souffle toujours aussi rapide, elle ferma les yeux et retenta une autre fois de repousser la charge de l’ombre. S’il fallait qu’il prenne le contrôle alors que son Maitre n’était pas là, Huyana ne savait pas ce qui se passerait. Ouvrant les yeux, la voix tremblante, elle demanda à Bouboule de relancer Grincement. Puis elle posa son regard sur Rêverie, ses iris continuant à évoluer entre le vert et le noir. Était-ce réellement la femme qu'elle avait rencontrer autrefois ? Elle en doutait à présent. La colère revint, la jeune femme serrant les poings. Rêverie avait demander à son pokémon de se calmer, mais si son airmure avait l'opportunité de déchiqueter le moufouette, l'empêcherait-elle ?

Les pensées de la jeune femme étaient influencés par la noirceur, elle ne pensait plus logiquement et semblait à présent douter de Rêverie. Huyana reporta son regard sur le combat, se mordant la lèvre au sang pour se concentrer sur autre chose.

_________________
avatar
Huyana Imala
Informations
Nombre de messages : 137

Fiche de personnage
Points: 64
Âge du personnage: 17 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.kirbywebsite.jimdo.com

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Je veux juste voir les plages, m'enfin. [Réservé]

Message par Reverie Metherlence le Sam 17 Nov 2012 - 17:51

Pourquoi agissait-elle ainsi ? Pourquoi l'Airmure était si agressive ? Reverie n'avait nullement besoin d'être protégé d'Huyana et de son compagnon, c'était plutôt de la populace alentours contre qui elle aurait dû s'exciter.
Soudainement, comme si elle rejetait cet état, le corps de la Nalcienne se détacha de l'énergie qui formait l'entité de son esprit. L'adolescente venait de chuter par terre, sur le sables alors que résidait toujours sa forme spirituelle, elle, bien debout, flottant toujours à quelques centimètres du sol. La représentation, n'ont pas de ses sentiments, mais de ses instincts de survie.
La créature humanoïde étendit les bras, comme si elle attendait quelque chose, et l'oiseau de métal se tourna un instant vers sa direction. Mauvaise réaction, elle se fit attaquer par son adversaire durant son moment d'inattention. Heureusement qu'elle n'avait trop rien à craindre avec son armure.
Aïe ! Mais comment ! Sa carapace de métal se brisé, rouillé. L'air marin avait accéléré la rouille et elle s'approchait de son futur état de mue. Ses griffes pouvait l'affecter avec toute cette rouille qui la fragilisait.
Le rapace sautilla en arrière, s'éloignant de son adversaire. Son ancienne armure était recouverte de belles rayures et ce petit démon devait commencer à connaitre sa manière de combattre.

— Paris, il est temps que tu te changes !

La voix de Reverie sortait de la bouche de l'esprit de pur énergie. Elle semblait pouvoir donner des ordres même sans corps physique même si cependant, ce n'était que son instincts qui habitait cette entité.
Le rapace poussa un petit cri avant de battre des ailes et de baisser la tête. La rouille recouvrant son corps se fendit alors sur tout le long de son cou et de son corps. Elle réussi à s'extirper, lentement, de cet exuvie inutile, laissant une peau translucides apparaitre tout autour de son être. Elle ouvrit ses ailes et poussa un cris, son corps commençaient à se recouvrir doucement d'un étrange alliage de métal sécrété par son corps, se durcissant au contact de l'air. Le meilleur moment pour que son adversaire attaque tant qu'elle est encore fragile. Une fois qu'elle aura fait peau neuve, son adversaire ne pourrait plus compter que sur son évolution et une attaque particulière qui ferait fondre sa nouvelle armure, et offrirait à nouveau son corps mou à des attaques physiques.

Abandon de l'armure rouillé au profit de la nouvelle

[Hrp : Désolé pour le retard, c'est limite devenu une habitude. J'espère à chaque fois que je bloque quelqu'un de ne pas le... dénaturé du rp, enfin, je suis sincérement désolé. Puis c'est petit, c'est court, c'est nul.]

_________________
avatar
Reverie Metherlence
Informations
Nombre de messages : 168

Fiche de personnage
Points: 68
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Je veux juste voir les plages, m'enfin. [Réservé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum