[ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Message par Lyse le Ven 6 Avr 2012 - 23:03

Lyse ouvrit les yeux, à moitié immergée dans un étang. Il lui fallut un certain temps pour reprendre réellement conscience, temps qu'elle passa à observer le lieu où elle se trouvait. Loin, au dessus d'elle, les branches d'arbres s'entremêlaient, masquant partiellement le ciel, se mouvant au rythme de la brise. Un rayon de soleil tombait droit sur le visage de la Flamenoise. La jeune fille accueillit sa douceur avec plaisir, comme une caresse. Elle se demandait ce qu'elle pouvait bien faire dans une forêt, allongée ainsi dans une étendue d'eau peu profonde, entre les racines d'un arbre, pour ce qu'elle pouvait voir. Des interrogations, mais aucune inquiétude cependant. L'endroit était trop paisible, l'ambiance trop sereine, pour se faire du souci. L'eau dans laquelle elle baignait était fraiche, mais pas froide, non. Sans se poser plus de question, Lyse se redressa en position assise, et porta dans ses mains une gorgée du liquide. Elle était délicieuse et rafraichissante.

Après quelques minutes à observer la forêt depuis son siège, Lyse tenta de se souvenir ce qu'elle pouvait bien faire dans un tel lieu. Depuis combien de temps dormait-elle ici ? Ses souvenirs étaient un peu flous, comme après un rêve très prenant. Mais, petit à petit, ils revinrent tout naturellement. La lettre officielle. Le continent flottant au dessus des océans. Le départ pour l'exploration, sur le dos d'un Roucarnage de l'armée. Les nuages, l'orage et les tornades. Le noir. Avaient-ils eu un accident ? Sans doute, sinon elle se trouverait avec le groupe de Flamenois qui lui avait été assigné, en ce moment. Là, elle était seule et perdue, et sa monture aussi avait disparu. La pauvre bête n'avait sans doute pas survécu à la catastrophe. Lyse se leva, de l'eau jusqu'à mi-mollet, pivota sur elle-même à la recherche d'un indice, ou de quelqu'un qui pourrait lui donner des explications. Elle s'étonna de remarquer qu'elle n'avait pas perdu son sang-froid. Peut-être que le calme du lieu agissait ainsi sur elle.

Apparemment, l'endroit était désert. Elle avait donc devoir compter sur elle seule pour comprendre la situation. Bon... D'abord, elle était en vie. La chaleur, les parfums des arbres et de la mousse qui poussait dessus, toutes ces sensations étaient bien réelles. C'était déjà ça de pris; Vu les circonstances de l'incident, elle n'aurait pas parié dessus, alors. Elle avait un peu de mal à bien revisualiser les événements, mais il semblait qu'ils avaient été attaqués, elle et son équipe, et sans doute beaucoup d'autres explorateurs en herbe. Elle se souvenait de silhouettes dans les nuages... Des Pokémon ? Pas impossible. Peut-être s'étaient-ils sentis agressés par cette escouade d'humains. Presque inconsciemment, Lyse se mit à marcher dans l'eau, à la recherche d'un endroit sec où marcher, parce que le barbotage, c'était sympa, mais à la longue, elle risquait de se lasser. En plus, l'humidité ambiante n'était pas ce qu'elle préférait, en tant que maîtresse élémentale du Feu.

Ensuite... Si elle prenait toutes les informations dont elle disposait en considération, il n'y avait plus de doute quant à l'endroit où elle se trouvait. Une chute en direction d'Erasia, de la hauteur où elle se trouvait, ne l'aurait très probablement pas laissée en vie. En plus, les groupes se trouvaient au dessus de l'Océan, donc elle ne se serait pas retrouvée dans une forêt. Enfin, elle n'avait jamais entendu parler d'un lieu comme ça sur aucun des quatre continents, même si elle ne pouvait pas prétendre être une experte en géographie. Bref, tous les indices pointaient une direction. Les tornades l'avait emportée vers le continent flottant. La découverte porta un coup au cœur de la jeune femme, mélange d'émotion et d'anxiété. Elle se figea, tremblante. Un continent flottant... Une terre inexplorée, peut-être sauvage. L'inconnu. Le frisson qui la parcourra des pieds à la tête, était-ce la peur ou l'excitation ? La jeune fille était incapable de le dire, pour le moment. En tout cas, elle devait se montrer prudente. Elle ignorait ce qu'elle pouvait trouver ici. Des créatures inconnues ? Des tribus humaines sauvages et belliqueuses ? Rien ni personne, juste une terre vierge, dont elle serait la première visiteuse ?

Lyse se remit en route, ne trouvant toujours aucune terre émergée sur laquelle se poser. Est-ce que toute la forêt était ainsi recouverte par les eaux ? Puis elle eut sa réponse. Au loin devant se tenait une créature qu'elle n'avait jamais vue, debout sur ses quatre pattes, au milieu d'une sorte de digue, ou plutôt une petite colline. Une espèce de chèvre rose, avec une fleur sur la tête, qui la fixa un instant avant de se sauver par petits bonds. La Flamenoise était bien certaine de n'avoir jamais croisé une bestiole pareille à Erasia, ce qui confirmait sa théorie des créatures inconnues. Mais peu importait, elle avait trouvé ce qu'elle cherchait, un sol dur et sec, au milieu des arbres et des points d'eau. Arrivée devant, elle se hissa hors de l'étang et s'assit dans l'herbe, espérant sécher un peu. Elle avait compris, à peu près, où elle était.

Maintenant, il s'agissait de savoir où aller.

_________________

1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

~ Cause we got the fire - fire - fire
And we gonna let it burn - burn - burn ~
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 312

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Message par Velusia Varam le Jeu 12 Avr 2012 - 19:38

Velusia était en voyage à Flamen lorsqu’elle reçut sa missive, bien qu’elle n’ait pas retrouvé ses anciennes fonctions dans l’armée, ni les nouvelles d’ailleurs, elle avait répondu présente. Cela faisait combien de temps à présent ? Un peu plus d’un an que son supérieur lui avait ordonné de prendre des vacances, un genre de congé sabbatique en quelques sortes. C’était étrange quelque part, elle n’avait pas l’impression d’être partie si longtemps et surtout, elle savait avoir énormément changé, surtout au cours des six derniers mois, elle ne pouvait pas dire dans quelles proportions exactement, mais cela restait une certitude. La jeune femme avait participé au grand tournoi des armes au Colisée qui ne s’organisait qu’une fois par an, ayant également inscrit son dragon afin de lui faire prendre un peu d’expérience. Si son premier adversaire avait été nul, pas parce qu’il se battait mal, mais parce qu’au contraire, il n’avait rien tenté, le second avait été plus intéressant. Pour sa part, elle avait découvert a quel point les gens pouvaient être bestiaux pour une victoire fictive… Elle avait eu en tout cas le plaisir de revoir Kaé et de constater ses progrès. Et puis Velusia avait décidé de prendre du grade, malgré les blessures récentes infligées au cours du Tournoi, elle s’était fait soignée entre-temps bien sûr et même si elle devait garder son bandana sur son œil, même si elle avait un handicap, elle gérait très bien la chose. Elle ne craignait pas de perdre son œil, celui-ci étant hors de danger si elle suivait bien les instructions des médecins. Quoiqu’il en soit, Velusia avait reçut une missive et se devait de retourner à Nalcia, ce n’était de toute façon pas la première fois qu’elle devait interrompre ses congés. Montée sur la Ptéra qui avait à présent assez de taille pour la supporter, elle avait fait forte impression en atterrissant à la caserne, mais là n’était pas son intérêt. Elle alla directement dans le bureau de son supérieur hiérarchique pour se rendre compte, le briefing avait déjà eu lieu, mais elle revenait de loin. Comme elle put le voir, selon la démonstration que son mentor lui fit, les récents évènements avaient probablement fait apparaître une nouvelle terre…

« A t-on d’autres informations ? » Demanda t-elle.
« Nous n’en avons aucune, et c’est bien pour cela que nous faisons appel à toutes les bonnes volontés, y envoyer les quatre armées d’Erasia ne serait sans doute pas une bonne idée.
« Nous sommes toujours dans les souvenirs de la dernière guerre, ce serait une provocation… »
« Exactement. Mais vous, vous n’êtes plus en service depuis un an. »
« Ca n’aurait donc rien d’officiel, bien que tous les pays envoie leur propre équipe d’enquêteurs, je comprend. »
« Nous avons besoin de savoir ce qui s’y trouve, ce qui y vit, si des humains habitent ces terres et s’il y en à, qui ils sont.
« Sur quoi d’autre dois-je enquêter ? »
« Tout, ce qui vous compliquera la tâche, la taille des terres, les îles si on peut les appeler ainsi, la météorologie, l’environnement en général, les pokémons, nos chercheurs y tiennent. »
« Je vois… »
« Vous ne partirez pas seule, mais les autres ont déjà décollé, vous pourrez les y rejoindre en vous dépêchant un peu, je vous ai affecté deux bleus, mais ça ne devrait pas vous poser de problème. »
« Je pars tout de suite. »
« Bonne chance. »


Velusia salua sont supérieur et sortit activement du bureau, se dirigeant dans les écuries. Elle y trouva un peu de matériel qu’elle prit et passa chercher l’armure qu’elle s’était faite faire au forgeron de l’armée, ainsi que ses armes, nouvelles et anciennes restaurées, elle avait fait une courte réapparition lors de son passage au grade supérieur et avait déposé le tout avant de repartir. Récupérant tout son attirail, Velusia alla ensuite dans ses appartements où elle put se doucher et revêtir une tenue propre. Elle ne savait pas exactement à quoi s’attendre mais elle rangea son armure légère et se vêtit de celle que les Chevaliers portaient, quitte à ne pas savoir sur quoi elle tomberait, elle aimait autant être protégée correctement. De même, elle rangea sa lance et son bouclier avec son armure légère dans une balle massive, ce qui était très pratique il fallait l’avouer. Une fois dehors, elle retourna dans l’écurie et fit sortir le dragon qu’elle fit tenir tranquille afin de lui revêtir à elle également une cuirasse. Evidement, les dragons et surtout les Ptéra n’en avaient pas tellement besoin de part leur nature à la fois draconique et rocheuse, mais la jeune femme préférait jouer la prudence. Elle vérifia les sangles de sa monture avant de vérifier celle qui retenait le fourreau et son épée. La jeune femme enfourcha ensuite le dragon et la fit décoller, la dirigeant tout de suite selon la carte que lui avait donnée son supérieur, utilisant la grande vitesse du dragon, elle retrouva assez rapidement les deux jeunes qui furent soulager de se voir seconder d’un chevalier, ce que Velusia pouvait comprendre…

Avec tact mais fermeté, elle prit la direction des opérations et mena son groupe vers le continent flottant. Tout se passa bien, les Roucarnages suivaient sans rechigner le dragon, jusqu’à ce qu’une violente tempête n’explose soudainement, déchaînant vent et orage sur eux. Ils parvinrent cependant à se maintenir à se diriger en catastrophe vers ce qui semblait être une forêt, ils y furent d’ailleurs précipités. Les chocs furent violents et Velusia ne se rendit pas compte de grand-chose car elle essayait de maintenir son dragon, ainsi que les deux autres montures, mais ils s’écrasèrent tous. Lorsque Velusia se releva, elle constata d’abord que les arbres les protégeaient complètement de la tempête qui s’sévissait dehors, et quand elle leva les yeux au ciel, elle constata que les arbres étaient gargantuesques ! Calmant le dragon d’une tape sur le cou, elle put constater qu’elle était dans une gigantesque mangrove. Le corps inanimé d’un des deux jeunes la rappela et elle se dirigea vers lui. Il était probablement évanoui, après un tel choc, elle-même était restée un moment dans le brouillard… Mais le jeune garçon ne semblait pas se réveiller, le visage dans l’eau, Velusia soupira en le retournant. Mort noyé. Ca commençait mal… Il n’y avait que quelques centimètres d’eau, mais cela avait suffit.

Ne pouvant plus rien pour lui, elle le sortit néanmoins de l’eau et fit creuse un trou à son dragon, ce qui ne prit que quelques secondes et y glissa le corps du garçon. Rebouchant le tout, il fallait maintenant retrouver l’autre… Velusia fit rentrer le dragon dans sa balle et se mit en route, ne sachant vraiment pas à quoi s’attendre. Elle était prudente, faisait le moins de bruit possible et gardait la main sur le pommeau de son épée.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 292

Fiche de personnage
Points: 28
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Message par Ninj le Sam 14 Avr 2012 - 18:40

Un continent flottant… une terre inconnue à explorer, peuplée de nombreuses espèces encore inconnues à ce jour ! Suite aux nombreuses péripéties qu’il avait vécues à Flamen, Ninj n’avait évidemment pas reçu de missive officielle. Toutefois, il avait gardé quelques contacts parmi ses anciens collègues chercheurs et avait fini par être au courant de l’opération mise en place par son pays. Aussi excité qu’un enfant à qui on aurait présenté un nouveau jouet, l’humain avait complètement délaissé ses occupations du moment pour faire partie du voyage.

Après plusieurs jours passés à contacter l’ensemble des chercheurs qu’il connaissait sur Terros, Ninj avait finalement trouvé un bon pigeon. Un autre chercheur se rendait sur le nouveau continent à dos de Roucarnage, sur demande de Terros, et visiblement il pouvait prendre un second passager avec lui.
C’est donc parfaitement incognito et bien à l’abri au milieu des troupes de Terros que Ninj se rendit sur cette véritable terre promise…

Hélas, le voyage ne fut pas aussi paisible qu’il l’eut espéré. Tandis qu’ils s’approchaient dangereusement des côtes du continent flottant, une tempête très soudaine leur barra la route. Foudre et vent semblaient se déchainer sous leurs yeux, dispersant leur petite escouade aux quatre coins de ce nouveau monde… impuissant devant mère nature, Ninj ne put que subir. L’espace d’un instant, il crut apercevoir parmi les nuages sombres la silhouette de Libegon… mais sans doute n’était-ce qu’un rêve auquel il aurait voulu croire. Le dragon et sa petite étoile avaient disparus depuis bien longtemps maintenant. Ninj n’avait plus d’espoir. Jour après jour, il espérait simplement que leur vie de vagabonds soit meilleure que celle qu’il leur avait fait subir des années durant…

Ce fut sur ces tristes pensées que Ninj perdit conscience, porté par le vent en direction d’une forêt comme il n’en avait jamais vue. Sa chute, bien que brutale, fut légèrement amortie par le feuillage imposant de la flore environnante. Mais ce qui lui évita un triste sort fut probablement son sac de voyage qui resta bloqué au milieu des branches d’un arbre à quelques mètres du sol seulement, freinant brutalement la chute de Ninj avant de craquer pour le laisser rejoindre une des nombreuses étendues d’eau de la forêt.

Le chercheur se réveilla sur le coup, complètement paniqué. D’abord inquiet pour son propre bien, il tâta l’ensemble de son corps. Mais à part de nombreuses égratignures ainsi qu’une chemise déchirée et tâchée de sang suite à sa traversée des branches, il s’en sortait plutôt bien. Maintenant soulagé, Ninj put se redresser dans cette petite mare d’eau et observer les environs pour essayer de comprendre l’endroit où il venait d’atterrir…

D’immenses arbres qu’il n’avait jamais eu l’occasion d’étudier, un sol surplombé de quelques centimètres d’eau, et surtout… Ninj eut l’occasion d’apercevoir quelques silhouettes discrètes. Personne n’osait se montrer à lui, mais il était certain d’être observé.
Par reflexe, le chercheur porta une main à son dos pour récupérer un petit carnet de note. C’est ainsi qu’il remarqua la disparition de son sac... il eut d’ailleurs tout le loisir de l’observer, quelques mètres au dessus de lui, sans aucun moyen de le récupérer. Ah, comme cela lui avait manqué, l’exploration… se retrouver trempé, à moitié écorché, et sans rien au milieu de nulle part… quelle joie !

Le chercheur fouilla dans ses poches pour en ressortir deux petites pokeballs. Au moins, eux, il ne les avait pas égarés pendant la traversée ! D’ailleurs, où était cet idiot de Terrosien avec son piaf incapable de traverser une tempête ? Bah, peu importait…

Ninj libéra ses deux compagnons devant lui. L’Arcanin sursauta immédiatement en sentant l’eau qui lui arrivait au bas du torse, puis se mit à courir dans tous les sens, dans un mélange de panique et d’excitation. La Voltali quand à elle bondit en arrière plusieurs fois jusqu’à pouvoir grimper sur une énorme racine d’arbre.

Depuis le phénomène de changement d’âge qui avait eu lieu il n’y a pas si longtemps, Ninj ne reconnaissait plus sa pokemon. Elle semblait terrifiée par tout ce qui l’entourait. Elle sursautait au moindre bruit, fuyait devant le moindre inconnu, et surtout, lorsque Ninj décidait de rester quelques jours dans un village, elle passait la totalité de ses journées dans un coin de leur chambre d’hôte sans jamais mettre le museau dehors. Et encore, il était loin d’imaginer dans quel état de panique la renarde se trouvait actuellement… toute tremblante, elle jetait des regards paniqués partout autour d’elle. Elle s’était collée au tronc de l’arbre et serait probablement rentrée à l’intérieur si elle avait pu.
Une deuxième chose étonnante était le désintéressement total de l’Arcanin pour sa camarade électrique. Lui qui était autrefois complètement dingue d’elle, il ne lui accordait plus le moindre regard. Pourtant, le jour de la faille temporelle, Ninj les avait retrouvés endormis l’un contre l’autre... décidément, le pauvre chercheur était complètement largué.

Bref, il n’était pas là pour s’occuper de ça. De toute façon, il avait déjà tout essayé… à présent, il s’était fait une raison : tant que la renarde ne s’expliquerait pas, il n’aurait aucun moyen de savoir ce qui n’allait pas.
A présent, il était temps de commencer l’exploration. Mais pour cela, Ninj aurait préféré au moins récupérer son sac à dos. Techniquement, une partie de l’exploration de Terros devait avoir atterri dans les environs. Sans doute trouverait-il un pokemon capable de grimper aux arbres parmi eux, afin de récupérer ses biens ? Il devait juste marquer l’endroit… et pour cela, il avait une solution toute trouvée : la Voltali ne semblait pas prête de bouger, il allait tout simplement la laisser là et partir en reconnaissance avec l’Arcanin. Bien que l’endroit soit marécageux, le mince filet de sang qu’il laissait derrière lui devrait suffire au canidé pour retourner sur ses pas.

Ninj n’était pas inconscient. La Voltali savait parfaitement se défendre, la laisser seule n’était pas dangereux… en théorie. De toute façon, il ne comptait pas beaucoup s’éloigner, seulement le temps de trouver quelqu’un. Portant ses mains autour de sa bouche, Ninj commença à hurler :


« Ohé, y’a quelqu’un ? »

Bon, en fait si, il était inconscient. Mais l’endroit n’avait pas l’air très dangereux, pourquoi devrait-il rester discret ?

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Message par Lyse le Dim 15 Avr 2012 - 23:08

- Ninj ?

Lyse se redressa, l'oreille aux aguets. Elle était restée assise quelques minutes, et voila qu'elle avait entendu un cri, un peu atténué par la végétation, mais un cri tout de même. Et la voix ressemblait fort à celle du Flamenois, son passeur d'épreuve, quelques jours plus tôt. Elle n'en était pas sûre, cependant, et c'était pour cela qu'elle hésitait à se mettre à crier le nom du garçon. Fallait-il attendre que l'autre crie de nouveau ? Et s'il s'éloignait ? La présence d'un humain dans cette forêt marécageuse, qu'elle connaissait potentiellement, semblait trop inattendue et surprenante pour qu'elle le laisse partir sans réagir ! Aussi, la demoiselle sauta sur ses pieds pour se remettre debout. Son pantalon de toile était encore bien humide, et si l'humidité était étouffante, piégée sous la végétation, le soleil ne traversait pas les feuilles de manière suffisante pour que la Flamenoise soit à l'aise. Elle frissonna, et usa de ses pouvoirs pour réchauffer son corps. Puis elle se dirigea vers la zone d'où était venu le cri.

Bien lui en prit. La zone d'herbe sur laquelle elle se tenait formait en fait une sorte de presqu'île, qui s'étendait à sa droite, mais était entourée d'eau sinon. Et de l'autre côté, après une petite montée, Lyse vit le jeune homme. C'était, comme elle l'avait bien cru, son passeur d'épreuve, l'animiste Ninj. Elle nota d’abord qu’il avait l’air perdu, comme elle, avec son Arcanin qui subissait plus qu’il ne choisissait sa petite séance de pataugeage et, plus loin, collée à un arbre, un Voltali apparemment terrifié que Lyse supposa être celle du Flamenois. Puis elle lui fit signe en le rejoignant. Elle était contente d’avoir trouvé quelqu’un, d’autant plus que c’était une de ses connaissances, même s’il ne semblait pas mieux informé qu’elle sur la situation.

- Ninj ! Je suis contente de vous… te… voir.


Lyse avait hésité rapidement sur la forme de politesse à choisir, avant de se décider pour le tutoiement. Elle l’avait vouvoyé lors de son épreuve, marquant la relation maître-élève, ainsi que la différence de niveau entre eux. Mais là, la situation n’était pas la même, et le garçon ne semblait pas beaucoup plus vieux qu’elle, a priori. Elle préférait se sentir sur un pied d’égalité avec lui. La Flamenoise lui expliqua en quelques mots les circonstances qui l’avaient fait se retrouver ici, ce qu’elle avait pu comprendre de son côté, et l’Animiste lui confirma tant ses soupçons que ses inquiétudes. Chose étrange, cependant, ils ne venaient pas du même groupe d’expédition. Elle avait suivi les Flamenois et lui était venu accompagné de Terrosien. Alors comment se faisait-il, sachant que les différents groupes étaient partis à des moments et de lieux différents, qu’ils se soient retrouvés ainsi au même endroit – Lyse n’osa pas faire remarquer que ni lui ni elle n’avait d’ailleurs trouvé la trace de leurs propres compagnons ? La tempête, dont elle n’avait que quelques souvenirs flous, avait du être d’une violence et d’une étendue extrêmes…

L
a Flamenoise finit cependant par noter le sac qui pendait à une branche, dans l’arbre gardé par le Voltali, et auquel le chercheur lançait parfois des coups d’œil agacés.

- C’est à toi ?


Sans attendre de réponse, Lyse courut en direction de l’arbre, soulevant des gerbes d’eau à chaque pas, et retombant avec des « plouf » sonores. Elle resta à distance raisonnable quand elle vit l’état de stress dans lequel se trouvait le renard électrique, un peu surprise, et fit apparaitre sa Meditikka, Tekken, en la chargeant de faire descendre l’objet, si elle s’en sentait capable. La Pokémon Psy la regarda, regarda le sac, à plusieurs mètres du sol, puis fixa de nouveau sa dresseuse, d’un regard qui disait clairement : « Tu te moques de moi, là ? Ou bien tu me sous-estimes ? ». Secouant la tête, Tekken se mit en position de méditation, et se mit à léviter, entourée d’une aura bleue. A mi-hauteur entre le sac et le sol, elle entoura celui-ci de la même lumière bleutée, et l’objet se dégagea des branches, un peu violemment, faisant tomber plusieurs feuilles. La Meditikka le fit redescendre en même temps qu’elle-même retombait, délicatement, lentement, en direction des deux humains. Lyse attrapa le sac, qu’elle rendit à son propriétaire en souriant. C’était sur que pour une exploration en terre inconnue, il risquait d’en avoir besoin.

Lyse retourna sur son petit îlot au sec, sans vérifier qu’on la suivait. Elle n’y avait pas pensé plus tôt, mais sa petite course dans la mare lui avait fait penser à un autre inconvénient de la marche dans l’eau, qui en plus d’être inconfortable, et pas très adapté à des Flamenois et un Pokémon Feu – Tekken pouvait flotter, et la jeune fille ignorait comme allait réagir la Voltali dans l’élément aqueux – risquait aussi de les fatiguer plus que nécessaire. Surtout s’ils devaient marcher plusieurs jours, ce qu’elle n’espérait pas, mais après tout, elle ne savait rien de cette forêt, à part ce qu’elle en avait vu. Pour le moment, elle pouvait seulement dire qu’elle était, en grande partie, immergée, humide, avec des arbres qui semblent monter jusqu’au ciel, et dont les troncs sont anormalement gros, ou plus exactement « plus gros que les arbres des continents d’en-bas ». Et qu’on y trouvait des faons roses. Que ce n’était pas le genre de forêt qui grouillait de vie, mais au contraire un lieu qui respirait le calme. Bref, pas de quoi écrire un roman dessus, mais c’était un début. La Flamenoise se tourna vers son camarade.

- Je propose… Si tu es d’accord bien entendu… Que nous commencions nos recherches en marchant sur cette espèce de presqu’île. En continuant par là –
et Lyse désigna un semblant de chemin qui semblait rester au sec, sauf à quelques endroits
– on ne devrait pas rencontrer trop de zones immergées.

Mais de quelles recherches parlait-elle alors, exactement ? Celle, réclamée par son pays, qui consistait à dresser l’inventaire de ce qu’ils pourraient trouver d’utile ou d’intéressant, ou encore de dangereux, dans ce monde plus près du ciel ? La recherche de traces de vie, d’humains et de Pokémon, comme eux échoués dans cette forêt ? Camarades ou inconnus, amis ou adversaires ?
Ou bien encore, comme elle se surprenait à le souhaiter à certains moments depuis qu’elle s’était réveillée dans son étang, une sortie et un moyen de retourner dans le monde d’En-Bas ? Malgré tout, l'excitation de la découverte primait, n'en déplaise à son côté casanier, qui aurait préféré être sur Erasia. Rentrer, déjà ? Oh, non. Elle s'en serait voulu.

_________________

1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

~ Cause we got the fire - fire - fire
And we gonna let it burn - burn - burn ~
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 312

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Message par Velusia Varam le Lun 21 Mai 2012 - 16:53

Malgré son armure, Velusia avançait en silence, il fallait dire que cette armure de qualité supérieure avait été faite par l’un des maitre armurier d’Alfen, hautement spécialisés dans l’armure protectrice, mais qui ne provoquaient pas un boucan sans pareil à chaque pas et avait également la particularité de ne pas être trop lourde. Velusia avait préféré aux nouveaux armuriers et leur nouveaux produits « inédits » un ancien maitre en la matière, âgé, presque aveugle, mais au savoir faire aussi vénérable que lui. Elle était certaine d’avoir la meilleure armure de Nalcia. Velusia était désolée pour la jeune recrue, contrairement à son serment, elle n’avait pas réussi à le sauver ou même tout court, à le garder en vie… Elle s’en voulait, mais elle n’y pouvait plus rien. Avançant prudemment dans la forêt, elle sursauta quand une créature rose et blanche passa furtivement sur sa gauche et disparut en deux bonds fugaces. DU peu qu’elle avait pu voir, on aurait dit un jeune cerfrousse, mais sans corne et rose… Sur cette seule vision, Velusia se laissa dire que cette nouvelle contrée habitait des Pokémons que personne n’avait encore vus. L’ambiance des lieux était sympathique, calme, avec un voile de mystère. Les arbres, immenses plongeaient Velusia dans un décor d’ombre et de lumière vert-doré, presque magique, il n’y pas d’herbe, seulement des racines et de l’eau, comme une rivière infinie avec des galets sous une eau active et transparente. Elle remarqua plus loin des amoncellements de coquillages indigo pâle, ne ressemblant en aucun cas aux Kokiyas, leur forme étaient allongés, plutôt comme si on avait cherché a déroulé la coquille des créatures.


Velusia s’en approcha et s’accroupit, en retournant un du bout des doigts. La réaction ne se fit pas attendre : la coquille s’ouvrit en deux, comme un clapet laissant apparaître une créature molle et rose qui devait se demander qui tambourinait ainsi à sa porte. La bête n’avait pas l’air très agressif, d’ailleurs, elle ne semblait pas vraiment se formaliser du dérangement, curieuse au plus. Velusia la laissa donc tranquille et enjamba l’amas de coquille en prenant garde de ne pas en écraser un par mégarde. Sympathique créature, se dit-elle, bien que les Pokémons ne soient pas trop son truc à elle. Malgré son dragon et même si elle savait y faire avec. Et puis, brisant le silence, un écho parvint jusqu’à elle. Velusia ne parvint pas à en décrypter le sens, mais elle savait maintenant que quelqu’un d’autre était dans cette foret, un humain à n’en pas douter, ce qui n’était pas une surprise, car elle avait bien lut la lettre qu’elle avait reçut. Mais… Ami ou ennemi ? Contrairement à celui qui avait crié, la jeune femme redoublerait de prudence, l’appât du gain rendait les gens étranges et mauvais, elle ne comptait pas être la victime de l’un d’entre-eux. En se glissant donc entre les arbres et les quelques arbustes un peu bizarres qui poussaient entre les racines, elle se déplaça. Si elle allait vers l’origine des cris ou non, elle ne savait pas, l’écho s’était trop multiplié. Plus tard, un second cri lui parvint, Velusia se précipita, et comme il fut renouvelé, elle en trouve la source. Une jeune fille et un jeune homme. Caché derrière une immense racine, son angle de vu lui permis de voir autre chose, la silhouette d’un jeune soldat, empalé, non loin de ces là. Velusia inspira de surprise et son pouvoir de déduction fut si rapide qu’elle apparut en un instant devant les deux personnes, une grande épée à la main et prête à s’en servir. Elle fixait les deux jeunes personnes de son œil valide avant de jeter un rapide coup d’œil sur son soldat.

Ils n’étaient pas seuls, accompagnés d’un Arcanin, piquant Velusia au cœur, un Voltali terrorisé et un autre Pokémon qu’elle ne connaissait pas, enfin ce n’était pas comme si cela l’inquiétait, mais elle ne l’oubliait pas. Velusia avait surgit en pleine conversation et comprit vite qu’eux aussi étaient là pour visiter. Mais de quel pays venaient-ils ? Certainement pas de Nalcia… Velusia sentait la colère monter, mais cet autre angle de vue que son « attaque » soudaine lui offrait lui fit remarquer le détail le plus important de cet instant : le soldat était empalé sur un arbre, ou du moins sur une cime qui avait cassé sous son poids, ce qui signifiait sans doute possible qu’il avait chuté de sa monture pour venir se tuer droit sur un arbre. Cette seule vision la fit se redresser et ranger son arme dans un élégant mouvement circulaire. Elle ne pouvait pas déclencher de rixe et moins encore s’en prendre à des gens qui n’avaient rien à voir avec la mort du soldat, misérablement planté au sol ventre à l’air. Avant toute chose, Velusia alla vers lui et le retira de cet arbre, retirant brusquement la cime et ne semblant avoir aucun mal à porter le corps du jeune homme. Sur deux jeunes qu’on lui avait confiés, les deux étaient morts… On pouvait difficilement faire pire, pensa la soldat. Elle ne s’occupait plus vraiment, pour l’instant, des deux jeunes personnes, en revanche, ils pourraient facilement affilier son identité comme étant de l’armée Nalcienne, car elle portait les armoiries du pays, un magnifique Rayquaza émeraude, sur son armure.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 292

Fiche de personnage
Points: 28
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Message par Ninj le Sam 11 Aoû 2012 - 17:52

[Sincèrement désolé pour ce temps de réponse déplorable...]


Une réponse ! Et mieux que ça, Ninj entendit carrément quelqu’un l’appeler par son nom ! Une voix féminine… Réverie ? Anthère ? Nina ? En fait, toute la liste des connaissances de Ninj passa en revue dans son esprit tandis qu’il répondait à l’inconnue :

« Oui, c’est moi ! Où es-tu ? »

Pour sa part, il resta sur place. Au moins, il n’avait pas trop à s’éloigner de sa Voltali. Mais quelle ne fut pas sa surprise en apercevant la silhouette de Lyse s’approcher de lui ! Ca alors, pour une coïncidence… en fait, dans son empressement, il n’avait envisagé que des personnes de Nalcia ou de Mizuhan… mais il était tout à fait logique qu’il croise plutôt quelqu’un de Flamen ou de Terros. Accueillant son amie avec un large sourire, il remarqua l’hésitation de Lyse pour le désigner. Pour tout dire, Ninj n’aimait pas le vouvoiement, cela lui rappelait ces congres interminables entre chercheurs auxquels il devait assister régulièrement… d’ailleurs, il n’avait même pas attendu de la reconnaitre pour la tutoyer.

Après un rapide échange, Lyse et Ninj comprirent qu’ils avaient été envoyés ici de façon similaire, malgré leurs points de départ différents. Soupirant, Ninj observa les alentours avant de poser à nouveau son regard sur ses affaires bien à l’abri sur une branche. Donc ils étaient perdus. Perdus à deux, mais perdus quand même. D’un coté, il avait l’habitude de ce genre de situation, mais ce n’était jamais une partie de plaisir.
Heureusement, Lyse semblait avoir plus de ressource que lui. Voyant que Ninj fixait régulièrement le sac coincé dans les feuillages, elle lui demanda s’il s’agissait du sien. Le chercheur acquiesça avec un sourire gêné, n’osant même pas demander si la jeune femme pouvait y faire quelque chose… mais à peine eut-il répondu que déjà la jeune femme s’élançait en direction de l’arbre.

Ce ne fut l’affaire que d’un instant : un Méditikka lévita à hauteur de l’arbre et délogea tranquillement le sac pour le passer à Lyse qui put ensuite le rendre à son propriétaire.


« Merci, je crois que je ne me suis pas assez bien préparé pour cette expédition… mon équipe est un peu réduite ces derniers temps. »

Il prononça ces mots non sans une pointe de mélancolie. Auparavant, il aurait eu son Libegon ou son Draco pour éviter cette situation gênante… mais bon, tout cela n’était que de l’histoire ancienne. Aujourd’hui, il devait oublier son passé et se contenter de jouer son rôle : celui d’un chercheur. Reprenant un sourire flambant neuf, Ninj suivit Lyse sans hésiter. Finalement, la journée semblait redevenir plutôt agréable… si l’on oublie qu’ils allaient rester trempés un bon moment, évidemment.

« Je ne pense pas que Flamen ou Terros ait eu le temps d’installer un camp dans les environs. D’ailleurs, la majorité de l’expédition a probablement fait marche-arrière afin de se préparer plus efficacement. Même s’ils risquent d’être réticent, Flamen et Terros devraient faire appel à Nalcia s’ils souhaitent vraiment explorer ce continent, ils sauront mieux contrer ces ouragans que nous… quand à nous qui avons atterri ici, je pense que le mieux serait de sortir de cette forêt. Il faudrait trouver une plaine où les survivants pourraient s’être regroupés, voir une ville, s’il y a des humains sur cette terre. D’ailleurs… »

Ninj fut interrompu dans son analyse de chercheur par une jeune femme vêtue d’une armure portant les armoiries de Nalcia. Celle-ci avait déjà dégainé son arme et semblait prête à les découper en tranches au moindre geste. L’Arcanin de Ninj avait également bondit entre son maître et leur agresseur, prêt à encaisser le coup à sa place si nécessaire. Pour sa part, le chercheur resta interdit devant cette attaque inattendue. Il lança même une réplique dénuée de sens, étant donné que la Nalcienne les menaçait :

« Vous êtes de la deuxième expédition ? »

Ben oui, si Flamen avait réellement suivi les pensées de Ninj, Nalcia pouvait tout à fait avoir rejoint le cortège de chercheurs. Après-tout, peut-être était-il resté inconscient plus longtemps que prévu.
Evidemment, si ça avait été le cas, cette femme ne les aurait pas menacés ainsi… mais comme toujours, Ninj préférait prendre son temps pour réfléchir, les réactions spontanées n’avaient jamais été son fort.
Heureusement, cette étrangère sembla changer d’avis après un instant de réflexion. Intrigué, Ninj suivit son regard et découvrit à son tour le cadavre empalé sur un arbre à quelques pas d’ici. Bon, au moins, la réaction de la guerrière était compréhensible… mais sérieusement, est-ce qu’ils avaient l’air de meurtriers avec leurs vêtements trempés, leurs airs ébahis devant la découverte et ce sac à dos de mauvaise facture qu’il transportait à nouveau ? Ils n’étaient même pas armés…

Ninj se tourna vers Lyse. Il n’avait pas spécialement envie de voyager avec une folle qui sort son arme à la première occasion, mais cette guerrière pourrait peut-être les protéger le temps de trouver un abri digne de ce nom… le fait qu’elle soit de Nalcia ne l’inquiétait pas plus que ça : la guerre était passée depuis un moment maintenant, Nalcia accepterai probablement de raccompagner deux jeunes chercheurs chez eux. Dans le pire des cas, il pouvait payer ou partager ses découvertes sur ce monde, cela ne le dérangeait absolument pas. Toutefois, il préférait demander à Lyse ce qu’elle en pensait :


« A ton avis, est-ce qu’on pourrait lui demander de nous accompagner jusqu’à la lisière de cette forêt ? Même si cet endroit n’a pas l’air très dangereux, on pourrait tomber sur des habitants plutôt réticents, ou tout simplement des pokemons défendant leur territoire. »

Il se tourna également vers sa Voltali : malgré l’attaque de la Nalcienne, la renarde n’avait pas bougé d’un poil. Ninj lui ordonna de les rejoindre, mais toujours rien. Depuis quand cette idiote avait-elle peur d’un peu d’eau ? Soupirant une fois encore, le chercheur dirigea sa pokeball sur sa camarade aux poils hérissés pour la ramener en lieu sûr. Visiblement, ce voyage ne se ferait qu’en compagnie de son Arcanin… comme au bon vieux temps ? Un nouveau départ… pourquoi pas.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Message par Lyse le Mar 28 Aoû 2012 - 16:29

Lyse ne savait trop comment réagir, face à une soldate prête à attaquer sans sommation, un soldat mort empalé et en compagnie de Ninj qui n'avait pas l'air plus à l'aise qu'elle. La vue de l'homme mort sur son arbre, qu'aucun des deux Flamenois n'avait remarqué jusqu'à ce que cette nouvelle venue Nalcienne n'intervienne, retourna l'estomac de la jeune fille, et elle dut se détourner rapidement et respirer profondément l'air frais de la Canopée pour s'empêcher de vomir. Elle réalisait maintenant sa chance... elle aurait pu être à la place de ce corps sans vie si les Dieux l'avaient décidé ainsi. Tandis qu'elle se remettait de cette vision macabre, elle se demanda rapidement combien d'hommes étaient morts pour cette mission, qui venait seulement de commencer.
Et puis, comme l'avait supposé Ninj, il y avait peut-être des hommes ou des Pokémon sauvages agressifs sur ce continent volant... Elle n'avait pas pensé qu'il puisse être habité jusqu'alors. décidément, elle avait eu beaucoup, beaucoup de chances d'être tombée ici... Mais peut-être un peu moins de chance d'être tombée avec la Nalcienne en face d'eux. Lyse se retint de rétorquer à Ninj qu'elle n'avait aucune envie de rester avec une inconnue qui possédait une épée capable de les couper en deux morceaux bien distincts d'un seul coup. Contrairement à lui, elle doutait que cette femme accepte bien gentiment de les ramener à Flamen, ayant eu l'occasion, plusieurs fois, de recevoir l'antipathie du peuple de l'Air. Et Tekken, qui s'était rapprochée de sa dresseuse et lui tenait la jambe fermement, semblait être du même avis. De toute façon, qu'est ce qui disait que cette femme avait la moindre envie de se traîner deux "ennemis" qui n'y connaissaient rien à l'art de l'épée ? D'un autre côté... affirmer ainsi son... euh... insatisfaction à l'idée de visiter le lieu avec la guerrière, ne risquait-il pas de créer de nouveaux conflits ?

Tandis que Lyse se prenait la tête ainsi, hésitant entre ce qu'elle voulait et ce qui lui dictait sa raison, elle réalisa que les choses n'avanceraient pas ainsi. Evitant toujours de tourner la tête vers le cadavre, dont était en train de s'occuper la soldate, elle répondit à Ninj d'un vague haussement d'épaule dubitatif. Regardant droit devant elle, elle s'adressa à l'autre demoiselle.

- Juste pour que les choses soient claires entre nous tous... Nous ignorions que cet homme était là, et nous n'avons aucune intention malveillante à l'égard des Nalciens que nous pourrions croiser.

Ni d'intentions bienveillantes particulières, pour ma part, s'interdit-elle d'ajouter. Face à des Pokémon, elle se sentait parfaitement capable de se défendre... Face à d'autres soldats Nalciens ou Mizuhaniens, peut-être moins, mais cette guerrière serait-elle d'influence suffisante pour qu'ils ne la prennent pas pour une traître et ne les attaquent tous les trois ? Ninj n'avait sans doute pas pensé ainsi. Mais si même lui, maître élémental confirmé, se sentait plus à l'aise avec une maîtresse d'armes, peut-être valait-il mieux qu'elle les accompagne. Elle lui laissait cette décision, pour le moment, aussi se contenta t-elle de chuchoter :

- Si tu veux qu'elle vienne avec nous... Demande-le lui.

L'apparition soudaine de cette femme avait complètement fait disparaître le doux charme de la Canopée, et sa bonne humeur s'était un peu envolée. Elle ne souhaitait plus qu'une chose, maintenant qu'elle était accompagnée : poursuivre l'exploration seule, ou du moins, en silence. Elle se sentait un peu girouette sur les bords, mais préférait rejeter la faute sur ses deux compagnons humains... Elle commença à marcher, dans une direction choisie au hasard, mais au sec, et Tekken la suivit en lévitant.


[Désolée, je n'étais pas super inspirée pour ce post... Mais pour la suite, j'ai quelques idées, alors ça ira mieux =)]

_________________

1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

~ Cause we got the fire - fire - fire
And we gonna let it burn - burn - burn ~
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 312

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Message par Velusia Varam le Mer 5 Sep 2012 - 11:56

Dans le fond, Velusia en était mortifiée. Non elle n’était pas insensible, mais elle se refusait à communiquer toute émotion lui appartenant, à qui que ce soit. C’est pourquoi, même en l’observant attentivement, aucune des deux autres personnes ne sauraient jamais si cela l’avait touchée ou non. Elle poussa seulement un soupire discret, sans même ouvrir la bouche. Malheureusement, c’était le genre de chose à laquelle il fallait s’attendre, admettre… Et se résigner. Et c’était bien un soupir de résignation qu’elle expira. Et Velusia pensait déjà à l’après, au moment très désagréable où elle devrait se rendre dans leur famille pour annoncer la nouvelle… les médailles ne ramenaient pas les morts, mais cela était parfois une source de réconfort pour les familles. C’était un aspect de son travail qu’elle détestait, mais hélas, elle ne pourrait y couper, d’autant qu’elle se pensait responsables : ces jeunes étaient sous sa protection. Relevant la tête, Velusia eut un sourire en coin. Elle n’était pas tout à fait retournée vers les deux personnes, mais ce que venait de dire le garçon la fit sourire. Pas de plaisir non, mais…

« Inutile de me mentir, il n’y a pas deuxième expédition et si c’était le cas, vous pensez que je ne reconnaîtrait pas les soldats d’une autre section de Nalcia ? »

Ces civils… Leur naïveté était plutôt amusante, pensait-il vraiment la tromper avec quelque chose d’aussi naïf et peu probable ? Encore un qui ne connaissait pas l’armée ou qui pensait que les armées rivales étaient stupides, au choix… Mais c’était dangereux. Si elle avait pu connaître les pensées du garçon, elle les aurait trouvées bêtes. Et selon lui, à quoi ça ressemblait un assassin ? Velusia avait vu des gens au profil adorable se transformer en bête sauvage à la moindre occasion, non « avoir l’air » n’était pas un critère de jugement. Elle s’était juste basée sur le cadavre bien réel du soldat nalcien et avait réagit en conséquences, rien de plus et rien de moins. Rien, de plus, heureusement pour eux. La sphère dans laquelle évoluait la femme soldat était inconnue de la plupart des gens, aussi elle ne s’attendait pas à être comprise, ni ne cherchait d’ailleurs, car bien souvent c’était peine perdue. Il y avait maintenant à ses pieds une deuxième tombe, ornée d’une modeste plaque en bois où elle grava ce qui devait y être avec un couteau de chasse qu’elle rangea rapidement. Velusia se retourna enfin, sa besogne achevée.

Les deux jeunes gens avaient en tout cas l’air, peut-être pas transit de peur, mais ils n’en étaient pas loin et maintenant que la réaction de la femme Chevalier était expliquée, il n’y avait que deux raisons qui pouvait expliquer – à ses yeux- cette méfiance qui n’en finissait pas. La première était la possibilité qu’ils ne soient que de petits escrocs, mais en général dans un cas comme celui-ci, ils auraient soit attaqué, soit cherché à fuir immédiatement, ce qui n’avait pas été le cas. Non, selon Velusia, ils étaient plutôt de Terros, ou de Flamen. Velusia n’avait rencontré qu’une terrosienne et savait qu’elle ne devait pas en faire une généralité, mais la jeune fille, Kaé, n’avait rien eu d’une compagnie désagréable et s’était même plutôt liée, en un sens, d’amitié avec la guerrière. Mais Velusia ne se sentait absolument pas menacée et pendant que les deux se mettaient d’accord, la jeune femme cherchait plutôt à ressentir la forêt. Elle n’avait certes aucun pouvoir psychique, une notion qui lui était totalement étrangère, mais pourtant il y avait une chose qu’elle ne pouvait nier, il y avait certaine choses qu’elle ressentait comme un sixième sens. Cette contrée ne lui parlait pas du tout, pas comme à Nalcia, mais elle supposait que ce n’était là que son attachement à sa patrie qui parlait. Quoiqu’il en soit, pour l’instant, rien ne semblait vraiment hostile dans le coin.

« Ne t'en fais pas Petite, le Chevalier de Nalcia n’attaquent pas sans raison. Et je n’ai pas de raison de vous attaquer. » Répondit Velusia, professionnelle. Elle n’avait pas voulu ajouter ‘pour l’instant’, car après tout, tant qu’ils ne tenteraient rien, il n’y aurait pas de problème et puis, le message était assez clair. « A vrai dire, ne serait-il pas plus simple de le faire toi-même ? »

Oui après tout, elle était assez grande pour parler toute seule ne ? La Nalcienne avait dit cela avec un simili de sourire. Si elle avait voulu abuser de son épée, elle n’aurait pas mit tant de temps… Elle se rapprocha de quelques pas et, main posée sur le pommeau de son épée, geste aussi significatif que symbolique, observa un instant le ciel. Evidement, cela n’eut rien de très simple et dû se tournée légèrement pour agrandir son champ de vision, car le bandage beige ceignait toujours son visage sur son œil droit. Le désavantage était évident et plus que l’avantage qu’elle avait commencé à développer à l’entrainement –car oui, elle avait déjà reprit l’entrainement avec son nouveau handicap-. Mais une chose était sûre, ce n’était pas d’ici qu’ils pourraient voir ce qui se passait là-haut, ni même si la tempête était terminée… Un long grondement se fit entendre, semblant venir de derrière elle, mais Velusia n’eut aucune réaction. Elle n’oubliait pas que son dragon n’aimait pas du tout rester enfermer et peut-être qu’elle lui serait plus utile dehors que dedans. Velusia saisit donc une balle, toute rose avec quatre arcs de cercle beige. Le grognement provenait du dragon qui sortit aussitôt de la Pokéball. Elle était à présent une créature gigantesque, au minimum trois à quatre fois plus grande qu’un Ptéra ordinaire, mesurant cinq mètres quarante de haut. Déjà impressionnante, la créature l’était encore plus avec l’armure complète qu’elle portait.

Taquine, elle ne put s’empêcher d’essayer de faire peur aux deux petits humains, en se penchant vers eux et ouvrant délicatement sa mâchoire gargantuesque et découvrant ses crocs. Un genre de sourire saurien et prédateur. La créature se pencha légèrement en avant et hocha la tête comme un oiseau, avant de souffler vers Velusia, un soupire légèrement aigue et bref. Elle s’impatientait.

« Va voir là-haut. » Dit Velusia d’un ton tranquille, posant une main sur l’épaisse encolure du dragon.

Et celle-ci ne se le fit pas dire deux fois. Ravie de pouvoir voler encore, elle rapprocha son corps du sol, prenant un élan tellurique et se projeta en l’air, ouvrit des ailes de huit mètres d’envergure et disparut très vite dans la canopée. Non sans briser quelques branches.

« Attention ! » dégainant rapidement, Velusia bloqua la plus grosse branche qui les menaçaient, sa lame plantée au travers.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 292

Fiche de personnage
Points: 28
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Message par Ninj le Dim 9 Sep 2012 - 18:01

Soldats ? Nalcia ? Ninj fronça les sourcils et resta dubitatif devant la réponse de l’étrangère. Qu’avait-elle été imaginer ? Il n’avait rien dit de tel. Après une courte minute de réflexion, le chercheur avait compris que son raisonnement ne tenait pas la route, mais jamais il n’aurait cherché à mentir à l’étrangère, surtout dans la situation actuelle.
Au final, le flamenois en vint à se demander si la créature la plus dangereuse de la canopée n’était pas cette Nalcienne… si elle commençait à interpréter ses propos de la sorte, il risquait rapidement de l’énerver sans le vouloir. Prudent, Ninj ne chercha pas à se reprendre, conscient qu’il pourrait aggraver la situation. Seul son regard exprima son incompréhension envers la guerrière de Nalcia.

Lyse ne semblait pas plus emballée que lui par la présence de la guerrière. Son manque d’enthousiasme ressemblait même à un refus… refroidis par la nalcienne, Ninj hésitait à présent à lui adresser la parole pour quémander son aide. De toute façon, l’étrangère s’était plutôt tournée vers Lyse après leur petit aparté.

Bref, au milieu de cette conversation peu amicale, Ninj retint surtout une chose : la nalcienne ne comptait pas les attaquer. Il n’y avait donc aucune raison de s’inquiéter. C’est pourquoi le chercheur n’eut absolument aucune réaction en voyant un immense Ptera apparaitre devant lui. Pour sûr, si la Nalcienne n’avait pas affirmé sa neutralité avant d’invoquer son camarade, Ninj se serait au moins enfuit en courant. Peut-être même aurait-il engagé les hostilités en voyant la bête dévoiler ses crocs… mais heureusement pour tous, la guerrière avait ruiné la mise en scène de son camarade.
Toutefois, une autre créature avait sursauté à l’arrivée du pokemon préhistorique. Aussi intéressé par la conversation des humains que par ce lieu humide déplaisant, l’Arcanin avait simplement constaté qu’un énorme dragon se rapprochait dangereusement de son maître sans comprendre les raisons de son apparition. Une fois encore, il s’était placé devant Ninj, et avait montré les crocs à son tour. Heureusement un rapide claquement de doigts de la part de son dresseur avait rassuré le canidé quand aux intentions du prédateur. L’Arcanin ne faisait pas confiance à ce dragon surdimensionné pour autant… mais tant que Ninj considérait qu’il n’y avait pas de danger, il se contenterait de le regarder du coin de l’œil.

Suivant les ordres de sa maitresse, l’immense Ptera s’éleva dans les airs, probablement pour observer leur position du ciel. Bien trop gros pour se faufiler entre les branchages, le dragon ne manqua pas de bombarder les humains d’un mélange de branches et autres feuillages. Habitué à ce genre de désagréments, Ninj avait commencé à reculer calmement avant même que le dragon n’ait atteint le haut des arbres. Toutefois, il ne put que constater la réactivité étonnante de la guerrière. Il nota par ailleurs que la nalcienne aurait très bien pu se contenter d’éviter la branche… mais visiblement, elle suivait à la lettre le code de la chevalerie. Ce n’était là qu’une preuve supplémentaire de sa neutralité.

Une branche imposante et très feuillue sépara Ninj et son Arcanin des deux femmes. Le chercheur aurait très bien pu la contourner rapidement pour rejoindre les deux autres… mais un mouvement furtif attira son attention derrière-lui. Poussé par la curiosité, Ninj préféra faire attendre les filles quelques minutes plutôt que de rater la découverte potentielle d’un des pokemons mystérieux peuplant cette île volante. Après-tout, à l’origine, c’était pour cette raison qu’il était venu sur ce continent !

Il ne revint auprès de Lyse et de la Nalcienne qu’après plusieurs minutes, un air grave sur le visage. Plus paniqué que pressé, il plaça un doigt sur sa bouche à l’attention des deux femmes, puis désigna de son autre main la direction dans laquelle Lyse s’était engagée. Dans un autre temps, les deux femmes purent entendre un message télépathique traverser leur esprit :


« Je crois que nous sommes observés, on ferait mieux de s’éloigner rapidement d’ici, ça pourrait être de nouveau ceux qui nous ont séparés de nos expéditions. »

Pour une fois, Ninj semblait très sérieux. D’ailleurs, le chercheur avait visiblement profité de son absence pour rentrer son Arcanin dans sa pokeball, comme il l’avait fait pour la renarde électrique. Malgré le calme de la canopée, le chercheur semblait avoir discerné un risque assez conséquent pour partir d’ici le plus vite possible…


[ Vas-y Lyse, te gène pas pour lancer tes idées, que ça bouge un peu ^^ ]

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Message par Lyse le Mar 11 Sep 2012 - 19:38

Cette Nalcienne semblait partie pour lui taper sur les nerfs. D'abord, en lui donnant du "petite" alors qu'elle-même ne paraissait pas si vieille que ça... Ensuite, en la reprenant alors qu'elle s'adressait à Ninj. Enfin quoi ! Déjà, elle n'était pas si petite, et avait bien la tête de son âge... Ensuite, le souci n'était pas qu'elle ne voulait pas ne pas lui adresser la parole, ce qui aurait été puéril, mais plutôt qu'elle s'affirmait comme "sans opinion" au sujet de la laisser les accompagner. Lyse se crispa, prête à hurler à cette femme d'aller se faire cuire un oeuf ailleurs... Mais elle ne put le faire. Elle s'était tournée vers la soldate et avait vu son visage, son oeil blessé, son expression honnête. Alors qu'un peu plus tôt, elle n'avait regardé que l’emblème sur son bouclier et son épée imposante, Lyse fixait maintenant son regard sur le visage de l'inconnue, et pensait comprendre un peu mieux. Elle n'avait sans doute pas voulu volontairement la mettre en colère. Elle disait simplement ce qu'elle pensait, et si la blessure de son oeil était aussi grave que ce qu'elle paraissait, si elle dénonçait des expériences dangereuses et éprouvante... Alors elle pouvait, légitimement, se sentir plus mature que la Flamenoise.

Celle-ci en vint presque à ressentir un peu de pitié pour la guerrière... enfin, pas exactement de la pitié. Un sentiment de regret, plutôt, comme de la tristesse ressentie à l'idée qu'une jeune femme puisse avoir connu des horreurs alors qu'elle, qui n'était pas tellement plus jeune, en avait été préservée.

Par chance, sans doute, pour les deux jeunes femmes, ce sentiment s'estompa vite lorsque le Pokémon de la Nalcienne apparut. Immédiatement ou presque, elle ressentit de l'admiration pour cette inconnue qui parlait peut-être avec trop de franchise : elle possédait un Dragon. Dragon qui, de plus, semblait bien dressé et obéissant. Pour Lyse, la fanatique de l'espèce, celà signifiait que l'inconnue avait force, courage et puissance. Et qu'elle gagnait à connaître une telle femme. Bon, cela ne faisait pas non plus d'elles-deux des meilleures amies pour la vie, mais sans doute ressentirait-elle moins mal toute action ou parole de la guerrière.

Le Ptéra décolla, faisant trembler le sol au moment de l'impulsion, et causant une chute de branches soudaine sur le groupe. Ninj s'écarta simplement, la Nalcienne bloqua la plus grosse menace, mais Lyse voyait tomber sur elle d'innombrables brindilles, auxquelles elle mit le feu avant qu'elles ne s'écrasent, se retrouvant ainsi saupoudrée de cendres. Son ami chercheur, cependant, était dissimulé derrière une grosse branche, et elle espérait qu'il n'était pas dessous.

- Kof, kof... Ninj ? Tout va bien ?

L'homme ne répondit pas, mais la Flamenoise le vit s'éloigner, en un seul morceau, apparemment trop concentré sur quelque chose. Elle chercha à le rejoindre puis, prise d'un accès de fainéantise, jugea qu'il saurait bien les rejoindre ou les appeler s'il avait besoin d'elles. Elle se retrouvait dont seule avec Tekken, accrochée toujours à sa jambe, effrayée par le déroulement des événements... et la Nalcienne. Ce qui causa un léger moment de gêne...

- Hm... Merci... Pour la... la branche.

Lyse tenta de lui sourire, consciente que son attitude précédemment n'avait pas été spécialement accueillante. Elle avait craint qe l'inconnue ne les attaquent et finalement, elle leur avait évité un aller simple pour le monde des crêpes [HRP Oui c'était nul =P]. Mais peut-être pourrait-elle... voudrait-elle les aider, après tout, pour le moment, ils étaient tous dans la même galère.

- Je... Je m'appelle Lyse. Et l'homme qui m'accompagne s'appelle Ninj.

Bon début, jugea la Maîtresse du Feu. Pas besoin d'être un génie pour deviner qu'elle, au moins, venait de Flamen, aussi ne le précisa t-elle pas. Quoique, en fait, les grands maîtres de Terros pouvaient apprendre la maîtrise du Feu... Mais avait-elle l'air d'avoir ce niveau, pour le moment ? Sans doute pas. Enfin, elle tentait tant bien que mal de trouver de quoi faire la conversation, pas spécialement doué pour cela. Elle décida d'aborder un sujet qu'elle pensait intéressant.

- Dis-moi... (Est-ce que je peux la tutoyer, d'abord ? Bon, trop tard...). Quel âge à ton Ptera ?

Parler de Dragons, ça, ça lui plairait. En plus, elle aurait de quoi dire des trucs dessus, c'était bien son domaine, pour autant qu'elle puisse en juger. L'alimentation, la taille des ailes, de la queue ou des dents, la vitesse de vol, toutes ces choses que ne peuvent partager, généralement, que deux passionnés. Lyse souhaitait que la Nalcienne soit de ce genre là, ça éviterait d'avoir à remplir des silences...

Ninj revint enfin, avec l'air de comploter quelque chose, ou bien de vérifier ses arrières. Il leur adressa un avertissement télépathique, ce qui surprit Lyse qui lui ignorait ce don... Il paraissait soucieux, voire effrayé. Ceux qui les avaient séparés de leurs groupes ? Mais elle... Elle ne se souvenait que d'une tempête... Lyse se mit la main sur la tempe, soudain certaine d'oublier quelque chose. Pourquoi Ninj parlait-il de la tempête en disant "ceux" ? Elle fronça les sourcils d'incompréhension, fixant le chercheur, comme pour le pousser à en dire plus, mais il ne parut pas saisir le message. En tout cas, il semblait croire que le chemin qu'elle avait choisi n'était pas sûr, et la Flamenoise voulait bien lui accorder sa confiance. Dans ce cas, si le chemin au sec devait être évité, il ne restait plus que...

... L'eau.

Lyse grimaça, prête à disputer Ninj pour être le porteur d'une si mauvaise nouvelle. Elle s'en rendait compte maintenant, le temps s'était singulièrement rafraîchi, la baignade risquait d'être encore moins plaisante qu'une demie heure plus tôt. En bougonnant dans sa barbe, elle prit donc la route des mares sans vérifier qu'on la suivait. Elle marcha d'un bon pas les trois premiers mètres... puis plus lentement jusqu'au cinquième... et encore moins vite jusqu'au sixième. Ses mollets la brûlaient, soudainement... Elle ressentit un choc et s’effondra dans l'eau, alors que Tekken, en lévitation à côté d'elle, s'étonna et s'inquiéta de la voir ainsi tomber. Lyse se sentait tremblante, courbatue, épuisée, pourtant elle n'avait marché que quelques secondes ! Un autre choc la traversa. C'est alors qu'elle les vit, regroupés en bande le long des berges. Des petites bestioles jaunes la surveillaient du coin de l'oeil, accompagnant tous ses mouvements d'envoi d'étincelles dans l'eau. Bon sang ! De l’électricité balancée par des Pokémon inconnus ?! Heureusement qu'ils n'étaient que deux ou trois à l'attaquer en même temps, car là, ils étaient facilement cinquante - elle en apercevait au loin - à la fixer de leurs grands yeux. Elle se recula rapidement, recevant du même coup deux ou trois décharges, puis détala aussi vite qu'elle le put vers la terre ferme, tressautant à chaque assaut, et tremblante. Affalée au sol et désormais trempée, sa respiration était saccadée, à cause du contre-coup.

Qu'est-ce qu'elles faisaient là, toutes ces bestioles ? Étaient-ils tombés dans un nid, ou quelque chose, qui faisait que maintenant elles souhaitaient défendre leur territoire en empêchant quiconque de marcher dans l'eau ? Lyse se remit debout, analysant la situation. Le chemin au sec était dangereux, selon Ninj, et les espèces de lagon aussi, désormais, à moins de ne chasser toutes ces drôles de bestioles. C'en était trop. Elle hurla.

- Ninj ! Qu'est-ce que c'est que cette menace fantôme que tu es le seul à sentir, et qui nous empêche de marcher sur le chemin que j'avais trouvé ?!

Elle observa autour d'elle, rien n'avait changé, sinon les grosses branches qui s'étaient écrasées, depuis qu'elle avait atterri là. Elle ne voyait rien, n'entendait rien et ne sentait rien de dangereux. Par contre, les chocs électriques, eux, étaient à ses yeux une menace bien plus réelle.
Elle s'agita soudain, marchant dans tous les sens, afin de sécher et d'extérioriser sa frustration. Elle ressentit soudain un choc très léger sur le front, puis un autre, un bruit bientôt. Allons bon, il pleuvait. Comme si le ciel la regardait et se moquait d'elle. Grr !! Sans s'adresser à personne, elle reprit, encore plus énervée.

- Bon, on ne peut pas passer par le chemin... On ne peut pas passer par l'eau... Il va falloir que l'un d'entre nous ai une idée lumineuse, parce qu'à moins de se faire pousser des ailes...

Elle leva la tête. Comme pour marquer son geste de façon théâtrale, un coup de tonnerre retentit, si fort que la jeune fille le ressentit dans son propre corps.

- On ne peut pas passer par là haut.

[Merci Captain Obvious. Ninj, depuis quand tu es télépathe ?]

_________________

1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

~ Cause we got the fire - fire - fire
And we gonna let it burn - burn - burn ~
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 312

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Message par Velusia Varam le Mar 25 Sep 2012 - 19:29

Les gens manquaient toujours autant de clairvoyance et de finesse, c’est ce qu’elle se serait dit si elle avait entendu les pensées du Flamenois, mais après tout c’était son problème à lui. Velusia pouvait survivre n’importe où et dans n’importe quelle circonstance, ce qui n’était pas le cas de tout le monde, et elle le savait parfaitement. Mais à quoi bon ?? S’il voulait partir de son côté libre à lui, elle n’était pas responsable de sa vie après tout. En tout cas, la femme Chevalier savait exactement ce qu’elle disait et y voyait très clair, peut-être trop pour les autres. La Nalcienne pouvait comprendre que les circonstances, son armure imposante et son allure pouvait impressionner, mais à vrai dire, ce n’était pas ce qui la préoccupait le plus. Velusia laissait le soin aux autres de s’adapter à sa personnalité, elle était trop honnête et droite pour se changer elle-même, quelque soit la personne qu’elle avait en face d’elle, du reste, elle avait d’autres préoccupations pour l’instant. Sûre d’elle, elle redirigea son attention sur la Ptéra. Cette force qu’elles avaient développée était très étrange, c’était comme si Velusia pouvait sentir elle aussi le vent qui filait sous les ailes du dragon.

Les branches gisaient au sol, mais Velusia n’y portait plus attention, la Ptéra avait mit du temps à sortir de la canopée, laissant à penser à la guerrière qu’ici tout pouvait être gigantesque et donc passablement dangereux. Plus que si les choses avaient été « à la taille ». Mais cela pouvait concerner uniquement la foret comme elle pouvait comprendre toute l’île et le meilleur moyen de le savoir, c’était encore de se lancer, elle n’avait pas peur et comptait mener à bien sa mission. Ni elle, ni le dragon n’avaient porté attention aux autres Pokémon et ce n’était pas Velusia qui leur donnerait de l’importance, se contentant donc de les ignorer, elle se concentrait sur ce que trouvait son dragon, ou plutôt, sur ses impressions, pendant qu’elle-même observait attentivement les alentours. Velusia ne répondit pas plus à Lyse pour se remerciements, elle n’était pas très expansive et puis cela faisait partit de son travail. Il y avait quelque chose dans le vent, même si c’était une évidence et ce fut le jeune garçon qui, naïvement, le fit remarquer.

« Evidement, nous avons dérangé les Pokémon d’ici. » Affirma Velusia. Quoi de plus normal que d’être observé par les habitants du coin quand on débarquait chez eux, mais la Nalcienne ne s’y arrêta pas ; elle devait bouger maintenant, pour ne pas faire figure de menace plus longtemps et comme la gamine se présenta, Velusia se sentit contrainte de faire de même. « Velusia Varam, Chevalier de Nalcia. » Dit-elle, faisant le salut militaire de son pays, même si son rang et sa nationalité étaient évidentes.

Alors que la Nalcienne se mettait en route, après un dernier regard jeté sur la tombe de la jeune recrue, Lyse entreprit de lui parler de son Pokémon. Ho la Nalcienne la voyait venir, espérant briser la glace en parlant de ce qui sans doute l’intéressait, mais la gamine n’avait pas la moindre idée de l’effet réel d’une telle conversation, car les Pokémon étaient avec Velusia un sujet tabou. Evidement, elle ne pouvait pas le savoir, mais c’était le sujet dont elle ne voulait absolument pas parler, mais elle ne pouvait se contenter de ne pas lui répondre et de l’ignorer, il n’était pas dans ses habitudes d’êtres impolie, elle ne pouvait donc plus qu’espérer que Lyse ne lui tiendrait pas la jambe avec ça.

« Un peu plus d’un an. » répondit-elle simplement, ouvrant la marche et surveillant les alentours avec discrétion.

Lorsque la rivière leur barra la route, Velusia s’accroupit et porta la main sur la surface, ne l’effleurant même pas. Il y avait de l’électricité dans l’air et ce n’était pas qu’une façon de parler et d’ailleurs, elle ne toucha pas l’eau, contrairement à Lyse qui s’y était déjà engouffrée. Aucune prudence… Mais Velusia n’eut pas le temps de la mettre en garde, car déjà des dizaines d’araignées jaune envoyaient des éclairs dans l’eau, électrocutant la jeune fille, elle s’était tenue prête et si Lyse détala plus vite que son ombre, Velusia la réceptionna en quelque sorte et la releva. Elle avait prise une sacré décharge…

« Du calme ! » Dit-elle avec autorité, les mains appuyée sur ses épaules. Velusia lui faisait pression physiquement et psychologiquement, ne faisant pas que l’inciter à rester calme, le lui ordonnant même : céder à la panique ne les aiderait en rien, bien au contraire. « Il n’y a pas de menace fantôme, nous ne sommes pas chez nous et nous sommes perçut comme des intrus, rien d’extraordinaire. Si nous passons cette rivière, nous n’auront pas que ces Pokémon sur le dos, restons de notre côté. »

Ce qui impliquait donc de prendre le chemin et non la rivière, Velusia préférait de loin une menace humaine et ne pas déranger toute la forêt. De toute façon, ils n’avaient aucune conviction, ni même aucune preuve sur ce qui se trouvait au bout du chemin et cela n’avait aucune importance, elle ne craignait pas les tempêtes. Velusia jeta un dernier regard aux araignées et s’éloigna avec prudence de l’eau, intimant aux bêtes qu’ils ne restaient pas et n’empièteraient pas sur leur territoire et prit le chemin de la terre ferme. La main posée discrètement sur le pommeau de son épée, elle indiquait ainsi qu’elle avait conscience de son rang et de son devoir et avec élégance, montrait également qu’elle prendrait ses responsabilités au besoin, à savoir, les défendre. Car il lui était évident que ni la fille, ni le garçon n’étaient capables de le faire. Elle avait lâché Lyse et prenait de nouveau la tête du groupe, très calme et sereine, mais aussi très attentive. Le chemin devint de plus en plus sombre, le feuillage plus dense, presque marécageux, au fur et à mesure que Velusia s’y avançait, mais de cela ne l’impressionna et encore moins, ne la décida à faire demi-tour. Ni même l’orage qui éclatait, vu la taille des arbres, ils ne risquaient pas grand-chose de ce côté-là, la jeune femme ne s’inquiétait pas plus pour son dragon, elle était parfaitement capable de supporter des vents violents et avait un grand avantage, si elle maitrisait le vol comme aucune autre créature, sa nature rocheuse créait autour d’elle, si par malheur elle était touchée par un éclair, une cage de Faraday, l’isolant du danger et de part sa nature draconique, la Ptera ne risquait rien.
Tout était très calme, si l’on exceptait l’orage qui grondait et la végétation qui se mit à frémir autour d’eux. Et ce n’était pas le vent. Toujours aux aguets, Velusia referma sa main sur la garde de son arme, humains ou Pokémon, elle ne savait pas, mais elle n’attendait qu’une chose : que la ou les créatures ne se montrent. Il faisait sombre et ce n’était guère plus que des ombres qu’elle avait pu distinguer, elle sentait pourtant, une créature massive et rapide. Et elle n’avait peut-être pas tout à fait tord, car une silhouette noire se dressa devant eux, juste un peu géante à l’image des arbres, dressée comme un serpent, mais avec ce qui ressemblait à des pattes. Des centaines de pattes. La « chose », la créature, n’avait pour yeux que deux reflets blanc et émit un cri à la fois strident et sombre. C’était un Pokémon sans aucun doute et Velusia n’eut aucun mal à reconnaître une attaque Grincement, qui pourtant ne la fit pas fléchir. Pour l’instant, la créature ne bougeait pas, mais pour combien de temps… Velusia n’avait toujours pas dégainé et jugeait le monstre. Par prudence, elle préféra utiliser ses étranges liens pour ramener le dragon vers elle.

A des centaines de mètres au dessus d’eux, le dragon avait une vue imprenable sur l’immense forêt. De là où elle était, elle pouvait voir sans problème se prolonger la forêt par le chemin de rivière qu’ils avaient voulu emprunter et partagea son impression de cul-de-sac par là-bas, car si en plus ils se mettaient les Pokémon du coin à dos, ils n’étaient pas prêt, ni de trouver un abri, ni d’en sortir. De l’autre côté en revanche et malgré l’orage qui éclata soudainement, La Ptera perçut une différence nette dans l’atmosphère de la forêt, l’air se faisait plus sombre et moins naturel. Le dragon donna des grands coups d’ailes, s’élevant au-dessus de l’orage. Il y avait aussi, plus loin, ce qui pouvait ressembler à des habitations, peut-être même une ville ou un temple, le dragon n’y connaissait pas grand-chose aux trucs d’humains, mais c’était par là qu’ils devaient aller s’ils voulaient sortir de cette forêt. Elle sentit l’appel de Velusia, mais pour l’instant, elle planait au-dessus de l’orage, surveillant de haut et de loin les tendances. Même si elle était un peu alarmé, pour l’instant son humaine n’était pas en danger immédiat.

Sur terre, à des kilomètres maintenant en dessous, Velusia était pour moitié du même avis, elle attendait une réaction de la créature. Sans doute la créature attendait de même, tapis dans l’ombre. Pourtant, ce coin de la forêt n’était pas aussi sombre que ça, mais Velusia ne voyait qu’une créature noire, n’ayant même pas de réel relief. Il était difficile de savoir sur quoi exactement elle venait de tomber et ce n’était pas très engageant, mais Velusia ne bougeait pas, faisant face au monstre.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 292

Fiche de personnage
Points: 28
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Message par Ninj le Jeu 4 Oct 2012 - 20:14

[HS Lyse => Réponse dans le post ^^]

**********

Ninj marchait seul, à la recherche de cette forme étrange qu’il venait d’apercevoir. L’ombre ressemblait à celle d’un jeune cervidé... mais était beaucoup trop petite pour être celle d’un Cerfrousse. Passionné par sa découverte, le chercheur s’enfonçait dangereusement dans la Canopée…
Après de longues minutes de recherches vaines, Ninj décida de rebrousser chemin, déçu. Mais à peine eut-il tourné les talons qu’une enfant sortie de nulle part lui barra la route. La gamine se dandinait sur place en gardant les mains derrière le dos et semblait vouloir éviter de croiser le regard de l’adulte. A première vue, elle avait trouvé le courage de se montrer au chercheur, mais la timidité l’empêchait de formuler sa requête.
Bien qu’intrigué par la présence d’une enfant dans un lieu aussi hostile, Ninj se montra aussi amical que possible et s’accroupit à hauteur de l’enfant pour lui parler :


« Hé bien petite, que fais-tu ici ? Tu t’es perdue toi aussi ? »

Effrayée par la voix du chercheur, la gamine s’enfuit immédiatement pour se cacher derrière l’arbre le plus proche. Une fois à l’abri, elle risqua un regard dans la direction de Ninj avant de lui adresser finalement la parole… par télépathie :

« Pourquoi vous nous attaquez ? »

La question fit sourire le chercheur : la pauvre petite avait dû apercevoir toute l’armée de Flamen ou de Nalcia. Heureusement, il n’avait pas besoin de mentir pour rassurer l’enfant. Tout en restant immobile pour ne pas effrayer d’avantage l’étrangère, il lui répondit sur un ton aussi rassurant que possible :

« Ne t’en fais pas, nous ne vous attaquons pas, nous sommes simplement venu visiter l’endroit où vous vivez… »

Mais à peine eut-il terminé sa phrase que l’enfant, prise d’une soudaine assurance, s’exclama à son tour par télépathie :

« Mais l’autre dame est en armure ! Elle veut nous attaquer ! »

Amusé par l’innocence de l’enfant, Ninj laissa échapper un petit rire. Là encore, il n’avait pas besoin de mentir pour la contredire, Velusia n’était là que pour défendre ses camarades en cas d’attaque hostile. Après-tout, les pokemons n’étaient pas tous pacifiques, aussi bien ici que dans son propre pays.

« Ne t’en fais pas, elle ne fait que nous protéger de ceux qui pourraient vouloir nous faire du mal ! Elle ne vous attaquera jamais. »

Mais à nouveau, la gamine répliqua… et cette fois-ci, le ton était nettement moins enfantin. Laissant de coté sa fausse timidité, elle se replaça devant Ninj en le fixant du regard.

« Alors c’est elle qui se fera attaquer. »

Fronçant les sourcils, Ninj se redressa, beaucoup plus inquiet à présent. A ses cotés, son Arcanin commençait à montrer les crocs à la gamine, comprenant lui aussi la supercherie. Néanmoins, le chercheur ne pouvait pas se permettre d’attaquer une gamine, même après des menaces aussi évidente. Sans rien ajouter, il se détourna de l’enfant et commença à rebrousser chemin en compagnie de son camarade à quatre pattes. Mais à nouveau, la voix de l’enfant raisonna dans sa tête :

« Ce n’est pas là-bas qu’ils se trouvent, tu vas te perdre… »

Ce à quoi le chercheur répliqua immédiatement :

« Je sais très bien où je vais ! »

Enfin, lui non. Mais son pokemon, si. Comme toujours pour rebrousser chemin, Ninj faisait confiance au flair de son camarade. Mais à peine l’animal eut-il commencé à pister sa propre odeur qu’il éternua. L’animal eut beau s’y reprendre à plusieurs fois, renifler le sol autour d’eux était devenu une véritable torture pour ses nasaux.
Derrière-eux, la gamine s’était rapprochée et semblait s’amuser de la situation :


« Ces feuilles répandues sur le sol ont été frottées sur le corps d’un Venipatte, je vous déconseille de les toucher ou même d’essayer de les renifler… tient, si on faisait un jeu ? Si tu gagnes, je t’amène jusqu’aux autres ! Sinon… »

L’enfant semblait réfléchir… et après une bonne minute d’hésitation, son regard se posa sur l’Arcanin de Ninj :

« Sinon, ton chien deviendra mon nouveau canasson ! »

**********

Loin d’ici, la personne qui avait rejoint Velusia et Lyse n’était donc qu’un imposteur. Un imposteur qui avait visiblement le goût du risque, puisqu’il avait fait du chercheur un très bon télépathe, ce dont Ninj était parfaitement incapable. Heureusement, les deux autres qui ignoraient tout des capacités du Flamenois ne remarquèrent rien.
Par la suite, il préféra rester plus discret. D’autant que son unique phrase avait été mal interprétée. S’il avait pointé du doigt le chemin en indiquant de s’éloigner d’ici, c’était pour emprunter ce chemin et s’éloigner de cette zone où le véritable Ninj pourrait revenir d’une minute à l’autre, et non pas le contraire… mais étant donné le petit spectacle qu’avait entrainé cette incompréhension, l’homme n’était pas mécontent ! Non, sérieusement… quelle idée ? Se jeter dans un lac entouré de Statitik ! C’en était tellement drôle que l’imposteur avait eu quelques difficultés à retenir son rire. Heureusement, la guerrière était allée secourir l’idiote au même moment, donc à première vue, personne ne s’en était rendu compte.

Les choses se corsèrent lorsque la dénommée Lyse lui hurla dessus. Là, il était bien obligé de répondre ! Mais comment continuer à justifier sa télépathie ? Le silence, il ne voyait que ça… ils devaient soi-disant rester discrets.
Heureusement, la guerrière l’aida un peu sur ce coup-là. Il n’eut qu’à reprendre vaguement ses propos pour trouver une véritable raison de s’inquiéter d’un quelconque danger. Utilisant de nouveau la télépathie, le faux Ninj s’exclama à l’intention de Lyse :


« Mais cesse donc de hurler ! Comme vient de le dire Velusia, nous sommes des intrus ici. Tous les pokemons nous observent, et certains risquent de nous attaquer si nous perturbons leurs habitudes comme tu viens de le faire. »

Le plus amusant dans ce petit jeu, c’était qu’il ne faisait que dire la vérité. Après cette courte explication, la guerrière prit la tête du groupe et ouvrit la marche sur le seul chemin disponible.
De nouveau, le faux Ninj laissa le silence s’installer. Une grossière erreur de sa part qui risquait d’attirer l’attention des deux autres sur sa véritable identité : en même pas cinq minutes, Lyse et Velusia avaient certainement remarqué que le véritable chercheur ne pouvait pas s’empêcher de parler dans de telles circonstances… A présent, il ne restait plus qu’une chance à l’imposteur pour protéger sa couverture : qu’un autre pokemon attire l’attention des deux femmes pour leur faire oublier sa présence. Et ce fut le cas.

A présent, l’imposteur espérait surtout que les deux femmes feraient de nouveau une erreur aussi amusante que celle avec les Statitik. Il imaginait bien la gamine s’attaquer au pokemon sans réfléchir, s’attirant ainsi la foudre de tous ses semblables. Aaah… quel suspense. Pour sa part, le faux Ninj se contenta de reculer légèrement à l’apparition de l’étrange créature : il ne comptait pas se laisser blesser au passage. D’ailleurs, il ne comptait pas les aider du tout, c’était bien plus intéressant de les regarder faire !

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Message par PNJ le Ven 12 Oct 2012 - 20:40

Un groupe de Venipatte surgit devant le petit trio d'erasiens. Les insectes semblaient relativement territoriaux, et prêts à protéger farouchement l'arbre qui leur appartenait contre les étrangers qui frôlaient leurs terres. Pourtant, à peine quelques minutes après avoir surgi devant eux, ils décidèrent de décamper bien vite. Ils n'étaient pas les fameux Pokémon que semblait attendre Ninj...

Pour un autre Pokémon, il s'agissait, en effet, d'un autre Pokémon. Mais pourtant, il s'agissait bien de quelque chose que le groupe ne pouvait pas imaginer voir surgir. Un cri fendit l'air, obligeant les Pokémon alentours à fuir. Ils n'avaient rien à craindre de la bête qui venait de pousser ce hurlement terrifiant, mais elles préféraient néanmoins éviter d'être dans ses pattes, par respect et par prudence. Une bourrasque fit trembler les feuilles au sommet des arbres, et un éclair vert en perça la cime. La forme se posa au sol, la terre tremblant sous son atterrissage imposant. Puis la créature déploya ses ailes et jeta un regard mauvais sur eux. Sa haute stature était clairement menaçante et il regarda les étrangers, marchant de quelques pas dans leurs directions.


Spoiler:


« QUI ÊTES VOUS ET QUE FAITES VOUS ICI ?! QU'IMPORTE VOTRE RAISON ! VOUS N'AVEZ RIEN A FAIRE EN CES LIEUX ! PARTEZ ! ALLEZ-VOUS EN ! »


Il darda un regard furibond sur eux, les menaçant clairement. S'ils ne décampaient pas dans les secondes qui venaient, le dieu ne rechignerait pas à les déchiqueter de ses serres acérées. Le trio avait intérêt à filer le plus vite possible, mais avant qu'ils ne puissent en avoir le temps, l'oiseau aux plumes d'émeraude sembla remarquer quelque chose, et poussa un sifflement menaçant.


« TOI ! L'HOMME ! QUI ES-TU VRAIMENT ?! »

Il sentait quelque chose de bizarre vis-à-vis de cet humain, mais il ne saurait dire quoi précisément... Il ne comptait finalement pas le laisser partir aussi vite, tant qu'il ne connaîtrait pas sa nature exacte. Et si jamais quelqu'un venait à essayer de l'attaquer... Personne ne sortirait vivant de cette forêt...

[Hophophop loto de la vie o/ Et vous n'êtes pas trop mal tombés, tous les trois, sachant que Boréas ne restera pas très longtemps, je dois faire quelque chose d'autre avec lui ailleurs dans peu de temps ! Amusez-vous bien et faites attention à vous o/]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 978

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Message par Lyse le Sam 20 Oct 2012 - 13:20

[Je suis en retard, vous pouvez me lyncher !]

Lyse n'allait plus très bien. Physiquement tant que psychologiquement. Envolée, la sérénité qu'elle avait ressentie en se réveillant quelques temps plus tôt ! D'un côté, la pluie et l'humidité ambiante l'affaiblissaient et la rendaient maussade, avec en plus le contre-coup de l’électrocution qui l'avait grandement fatiguée... De l'autre, sa fierté qui en avait pris un sacré coup. Elle venait de se faire remettre à sa place par deux "adultes", et elle devait contenir ses larmes de dépit et de rage pour ne pas leur rappeler, à tous les deux, qu'elle était finalement belle et bien la plus jeune du groupe... La réaction de Vélusia, autoritaire mais pleine de sang-froid, n'avait pas été la pire. Ninj en revanche... Son exclamation avait été aussi inattendue que... méchante. Et c'était bien surprenant, et désagréable, de sa part...

La Flamenoise était à la traine, derrière la guerrière Nalcienne que menait la marche et son camarade de Flamen qui la suivait en silence. Ce silence aussi blessait Lyse : il n'avait pas eu une seule parole gentille pour tenter de la réconforter. Elle ne prétendait pas le connaitre assez bien pour en être étonnée, mais elle ne l'imaginait pas comme ça. Tekken était collée à son épaule, tentant de la réconforter, elle, qui n'était pourtant pas la première à montrer de la compassion pour les humains. Mais lui... rien. Il ne disait rien et se contentait de regarder droit devant lui. Sans prendre de notes... Sans faire de commentaires sur tout ce qui différait entre cette forêt et celles d'Erasia... Un malaise s'installa dans l'esprit de Lyse, sans qu'elle ne parvienne à le définir.

Elle n'eut pas tellement l'occasion d'y réfléchir plus longtemps. Une ombre d'abord, puis toute une bande d'un nouveau genre de Pokémon débarqua, des espèces d'insectes violets. Leurs intentions semblèrent tout d'abord clairement agressives, et Lyse se demanda comment elle était censée réagir... Était-ce l'orage qui mettait toutes les créatures de la Canopée dans un tel état de stress ? Elle commença à faire un pas en arrière, cherchant du regard un autre chemin dégagé. Elle n'était pas violente ou stupide au point de répondre à une telle provocation... L'incident avec les Pokémon électrique tenait surtout au fait qu'elle ne les avait pas vus avant d'entrer dans l'eau. Mais, d'un coup, tous s'enfuirent, sans prêter plus d'attention au groupe d'humains qui se tenaient là. Lyse se doutait, sans en être trop sûre, de ce que cela signifiait : une menace plus dangereuse encore qu'eux arrivait. Une menace que les bestioles préféraient ne pas se mettre à dos. Une menace qui venait d'ailleurs de pousser un cri, un rugissement semblable au vent, et qui avait fait ployer les arbres sous sa force.

La menace arriva rapidement, descendant du ciel comme un éclair. Un oiseau gigantesque au plumage émeraude, qui était plus imposant et impressionnant que beau. Son regard lançait des éclairs, presque au sens propre, et Lyse sentit tous ses poils se hérisser sur sa peau. Ses jambes ne bougeaient plus, pourtant il aurait fallu fuir. Le choc risquait d'être plus violent que celui avec les araignées jaunes. Elle ne pouvait que rester là, figée, les yeux grands ouverts de stupeur (ou peut-être d'effroi, aussi). Et, évidemment, pas assez bête pour attaquer...

- QUI ÊTES VOUS ET QUE FAITES VOUS ICI ?! QU'IMPORTE VOTRE RAISON ! VOUS N'AVEZ RIEN A FAIRE EN CES LIEUX ! PARTEZ ! ALLEZ-VOUS EN !


S
urprise plus grande encore, la créature savait parler. Ce qui devait faire d'elle... Un Pokémon Psy. Ou un Dieu... La deuxième proposition semblait la meilleure, l'oiseau dégageait une aura de force et de puissance semblable à celle des Pokémon du monde d'en bas. Perdue dans ses pensées, Lyse en oubliait de prêter attention à ses menaces furibondes...

- TOI ! L'HOMME ! QUI ES-TU VRAIMENT ?!

Cette phrase la réveilla, et ses membres regagnèrent leurs facultés de mouvement. L'oiseau s'était adressé à Ninj, et son expression était passée de la fureur sans nom à la suspicion. Lui aussi avait senti que quelque chose n'allait pas, lui qui ne connaissait le chercheur ni d'Eve, ni d'Adam. A grands pas, elle s'approcha de son maître, lui mit la main sur l'épaule et lui fit face directement. Ses yeux s'étaient enflammés soudainement et reflétaient ses propres doutes.

- Ninj... Où est ton Arcanin ?


C'était étrange, en effet, qu'il ait disparu avant son retour. Peut-être le chercheur avait-il rappelé son camarade dans sa sphère, mais pour quelle raison ? Il ne pleuvait pas encore lorsqu'il les avait rejointe, Vélusia et elle, et si son Pokémon avait été blessé, n'en aurait-il pas parlé ? Elle cherchait dans son regard une explication. Rien, chez cette personne, dans le physique, ne trahissait une quelconque imposture, mais quelque chose était définitivement louche. Elle décida de le tester.

Elle savait que Ninj était un maître du Feu, plus expérimenté qu'elle. Il ne craindrait rien si c'était bien lui... Et sinon... sa main commença à chauffer sur l'épaule de l'homme, rapidement, des flammes apparurent, commencèrent à lécher la peau de la jeune fille, puis celle du garçon. Elle continuait de le fixer, guettant une réaction, laissant à Vélusia le soin de surveiller l'oiseau. Une chose était sûre, si elle n'était pas Ninj, cette personne avait réussi à duper Tekken. Elle risquait d'avoir désormais deux adversaires de taille... Et plus qu'une seule alliée humaine.

_________________

1 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur

~ Cause we got the fire - fire - fire
And we gonna let it burn - burn - burn ~
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 312

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Message par Velusia Varam le Dim 4 Nov 2012 - 18:20

La créature ne bougeait pas et Velusia était attentive, sur ses gardes. Plus que sa formation ou son expérience, elle laissait parler son instinct, qui lui commandait de ne pas tourner le dos à la créature, mais quelque chose la dérangeait. Elle sentit des picotements dans la nuque, généralement signe précurseur qu’un danger menaçait. Etait-ce la chose devant eux, ou bien une créature plus sournoise ? Ne connaissant aucunement les deux jeunes qui l’accompagnaient maintenant, elle n’aurait pu dire si l’un ou l’autre réagissait étrangement, mais lorsque le garçon avait crié, car oui ce n’était ni plus ni moins qu’un cri, Velusia l’avait remit en place. Il n’était pas utile de crier, avait-elle dit, pour déranger un peu plus les animaux et tout autre chose qui se trouvait ici. Elle avait été ferme, concise et directe ; Velusia n’avait jamais besoin de faire plus et encore moins de faire trop, elle avait ce qu’on appelait une autorité naturelle. Mais les chenilles qui leur barraient la route s’enfuirent, rampant à une vitesse insoupçonnée pour des insectes et un instant plus tard, un cri saisit Velusia, mais réflexe contrôlé, elle se contenta de regarder directement à la source. Une bourrasque d’une grande puissance fit grincer les arbres et Velusia était plus prête que jamais à dégaîner son arme, mais elle était tout aussi sûr au fond d’elle-même que ce serait une grave erreur. Quand à la source du cri, il apparut dans un éclair vert et Velusia le jaugea en un instant. Les apparitions, à priori hostiles, qui hurlaient, elle en avait vu plus qu’une… Mais un Pokémon parlant humain n’était que de deux natures : certains Pokémon Psy, ou un Dieu. Et d’après Velusia celui-ci faisait plutôt partit de la seconde catégorie (il n’avait du reste, pas utilisé de pouvoir de nature psychique). Velusia tablait plutôt sur un type aérien et pas juste à cause de ses ailes. En tout cas il était… Plutôt étrange. En tout cas, Velusia prit le partit de répondre pour le groupe.

« Pardonnes nous d’entrer dans ton Pays sans autorisation, je suis Velusia Varam, Chevalier de Nalcia. Nous venons en paix connaître et découvrir les habitants de cette nouvelle contrée. »

Mais la Ptéra ne lui laissa pas le loisir d’en dire plus. La dragonne fendit l’air et redéploya ses immenses ailes juste au-dessus d’eux, lançant son cri caractéristique. Ce n’était pas le rugissement habituel des dragons ou même des Ptéra, car celle-ci émit un cri aigue et bref, plutôt variable, un vrai roi des lézards. Mais ce n’était pas le Dieu qu’elle attaquait, c’était la forme noire. Elle se laissa tomber, faisant trembler le sol et se retourna en ouvrant la gueule vers l’immense insecte, qui un instant plus tôt, essaya de profiter de l’inattention de la Nalcienne à son égard pour l’attaquer. La Ptéra lui envoya seulement un coup de fouet avec sa longue queue dardée et le coupa en deux. En réalité, la chose s’évapora comme de la fumée. Velusia qui n’avait rien perdu de l’intervention de son dragon ne pouvait que constater, quelque soit ce qui les avaient attaqués, ce n’était pas réel. Il y avait donc une créature psychique dans les environs. La dragonne savait ce qu’elle avait à faire et sachant en revanche d’où provenait cette attaque, elle se redressa sur ses pattes de derrière et se mit à courir, sa longue queue ondulant derrière elle, ses ailes plaquées contre son corps. Le tout se passa très vite, mais Velusia gardait également un œil sur le dieu et sur les deux gamins. Dans un laps de temps qui sembla vide et long, personne ne pipa mot, jusqu’à ce que la créature verte ne siffle après le garçon. Velusia fronça les sourcils. Soit ce garçon était un menteur, mais peut-être était-il aussi un imposteur. La fille, à moins qu’elle ne soit elle aussi une jolie menteuse, semblait être tombée dans le panneau. Velusia ne les connaissaient pas, elle ne pouvait donc dire… Mais c’est ce moment que choisit la Ptéra pour revenir, quelque chose dans la gueule qu’elle jeta par terre après un mouvement latéral de sa lourde tête et lâcha un grondement aigue.

Main au pommeau, Velusia vit alors une créature noire, un Pokémon probablement, un genre de renard sur deux pattes à la crinière rouge démesurée. Sonnée, la bête grogna et se releva difficilement. La forêt sombre disparut et laissa place à une clairière. Velusia n’en doutait plus, c’était donc cette créature qui avait généré cette illusion. La Ptéra s’avança, prête à achever son adversaire, n’attendant visiblement qu’un mot de sa maitresse. Le renard noir s’était relevé à demi, ne semblant se décider à choisir entre fuir ou combattre. Ce fut Velusia qui trancha :

« Laisse-le partir, il n’y reviendra plus. »

Libre de volonté humaine, il était rare qu’un Pokémon vaincu, où se sachant trop faible et en minorité, ne s’en-tête devant des adversaires plus forts, plus nombreux. La créature n’insista pas et s’évapora –presque littéralement- dans la forêt. Restait le garçon de Flamen. Velusia n’avait pas oublié et se questionnait, devait-elle faire d’avantage confiance à un Dieu ou à un inconnu civil ? La femme Chevalier promena son regard de l’un à l’autre, les jaugeant, les jugeant. Elle posa une main sur l’encolure du dragon qui se posa fermement sur ses pattes et inspira plusieurs fois d’affilé. Elle ne quittait pas le garçon du regard. La Ptéra était jeune et Velusia aurait cependant plus parié que l’apparition brutale d’un nouveau Pokémon, aussi puissant semblait-il qu’inconnu aurait exacerbé son sens de la défense, mais il n’en était aucunement le cas. Les Pokémon étaient souvent bien meilleur juges que les humains.


« Que veux-tu dire ? » Demanda t-elle au Dieu.

La question de Lyse n’était pas dénuée de bon sens, il était vrai qu’il avait un Arcanin, ainsi qu’un Voltali. Il avait rangée la renarde mais pourquoi rappeler un Pokémon capable de vous défendre dans une situation où il pouvait être utile ? S’il n’était pas blessé ? Si c’était le cas, -et Velusia rejoignait Lyse dans ses pensées- n’en aurait-il pas parlé ? Il était revenu juste sans rien dire, sans rien dire de vraiment concret. Certes il y avait des caractères dans le monde, mais Velusia se fiait à la suspicion du Dieu, de la Ptéra et maintenant celle de Lyse. Cela ne faisait-il pas beaucoup ?

« Fait sortir ton Arcanin et ton Voltali, maintenant. » Ordonna Velusia.

Si c’était un imposteur, peut-être n’avait-il pas prit les Pokéball de Ninj, et s’ils les avaient, leurs comportement à la sortir leur en dirait long ou a contrario, son refus de les faire sortir. Mais Lyse préféra une approche plus directe. Elle brûla le garçon. Effectivement, s’il maitrisait le feu –et c’était visiblement ce que Lyse qui le connaissait-, il saurait anticiper. A côté de Velusia qui se refusait toujours à dégainer son épée, mais pas moins prête à s’en servir s’il le fallait, la dragonne trépignait d’impatience, les yeux rivés sur la créature.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 292

Fiche de personnage
Points: 28
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event 5G] Sublime découverte [Lyse/Velusia/Ninj]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum