[ Clos ] Promesse tenue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Promesse tenue

Message par Invité le Sam 8 Sep 2012 - 8:31

contrainte n°8=> Retourner dans son passé.

Je suis partit des ruines, sans eau, sans nourriture, rien. Il fait chaud, très chaud. C'en est insupportable. Kietsu, à côté de moi, n'a pas l'air gênée, elle. Après tout, le feu est son élément, non? Le mien aussi d'ailleurs. Mmmh...Cela prouve donc que j'ai besoin d'un entraînement plus dur alors. Je relève la tête et continue d'avancer. Toujours avancer. Soudain, dans cette fournaise, je vois quelqu'un au loin. Je me rapproche.

C'est Shiori! Je me frotte les yeux, elle est toujours là, devant moi. Elle me regarde droit dans les yeux.
"Dis, Mamoru, On reviendra une autre fois? Tu me le promet?"
Les souvenir me reviennent alors. Je me revoie alors lui dire:
"Quoi? Tu veux y retourner? On y arrive à peine que tu veux déjà y retourner?"
"S'il te plait..."
m'a-t-elle dit en me regardant en faisant ses yeux de biches
"D'accord, on y retournera un autre fois." Cédai-je. "Mais pourquoi tu aimes tant le pic? Faut traverser tout le désert, c'est long et penible!"
"Parce que ça me fait espérer que je... NOUS quitterons cette ville malsaine."
"Malsaine? pourquoi ça?"
"Il fait chaud tout le temps, on ne nous laisse jamais tranquille, et en plus quand on se voit, faut ce cacher car sinon ça dure encore moins de temps. Alors que quand on vient ici, j'ai l'impression d'être libre, de faire ce que je veux."
Elle me serrait alors dans ses bras, et je l'ai enlacé à mon tour. On restait souvent comme ça, jusqu'à la tombée de la nuit, à chaque fois qu'on allait au pic de l'espoir. Et à chaque fois, elle me faisait promettre de l'y remmener dès qu'on y arrivait.

C'est alors que je reprends mes esprits que je le revoie. Inconsciemment, mes pas m'ont ramener ici, au pic de l'espoir. Comme je le faisait avec ma tendre disparue, je m'approche et m'assoie sur le bord.
"Voilà, comme je t'ai promis, on y retourne."
Kiestu me regarde, triste, légèrement paniqué même.
"Ne t'inquiète pas," lui-dis-je en souriant et en posant une main sur sa tête. "Je ne vais pas sauter." Puis en reprenant un air sérieux, "Je ne peux pas mourir. Pas tant que sa mort n'a pas été venger."

Mon regard est soudain attiré par une fleur, sur le rebord de la falaise. Celle qu'on appelle la fleur du désert, mais qui ne pousse que sur cette falaise. Elle aimait tellement cette fleur.
"Tu vois, cette fleur nous montre que dans toutes vies, il y a toujours un espoir. Elle vit là où toutes les autres plantes mourraient." C'est ce qu'elle disait toujours en voyant cette plante.

J'en pris plusieurs et en fis une couronne, puis la mit autour du coup du caninos. Elle avait l'air d'aimer cette fleur, elle aussi, ce qui me fit décrocher un sourire.
"Pourquoi toujours être sérieux, hein? La vie est trop courte, il faut savoir rire!"

La nuit passe

et au petit matin, quand je me réveille, la chienne me regarde, j'ai bien l'impression qu'elle tient à savoir combien de tant on va rester là.
"Il y a plusieurs endroits où ta maîtresse et moi avons toujours voulu aller. On va faire un long voyage, pour vois tout ces lieux, et profiter de la vie, comme elle l'aurait toujours voulu. D'accord?" Je lui décoche un sourire comme je n'en avais pas eu depuis longtemps. La chienne tourne en rond de joie.

Je la prend dans mes bras.
"Tu verras, on reverra cette falaise. Mais ce sera de l'autre coté, de tout là-bas." Je pointait la terre qu'on voyait au loin. "On verra ensemble le monde entier. Je te le promet."

Je me retourne. Le voyage commence.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum