[ Clos ] Ombres et lumières [Molly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Ombres et lumières [Molly]

Message par Sacha le Dim 7 Oct 2012 - 19:06

Sacha avança péniblement, laissant petit à petit derrière elle les odeurs désagréables du marais. Elle avait patogé dedans toute la journée pour en sortir, et commençait à avoir du mal à sentir ses jambes. Non pas qu’elle ne soit pas sportive, mais elle était plus habituée aux efforts intenses et brefs, tels les abordages auxquels elle a si souvent participé. Cependant, l’idée même de s’arrêter ne lui traversa pas l’esprit. Il fallait qu’elle retrouve Aren, et il avait déjà trop d’avance sur elle pour qu’elle ne se permette de se reposer. Et puis, les longues marches, elle n’était pas prés d’en voir la fin, alors autant s’y habituer.

Elle arriva donc au pied de la montagne, et contempla la majestueuse quelques instant avant de décider d’emprunter un des petits chemins sinueux qui la conduirait vers le sommet. Même si elle était incertaine que son ami ait pris ce sentier – si ça se trouvait, elle se dirigeait dans la direction complétement opposée à celle qu’il avait prise – elle se décida en pensant que, dans le pire des cas, elle ne rencontrerait peut-être pas grand monde, mais c’était l’occasion à Kaizoku, son récent nouvel ami, un jeune Salamèche, de se retrouver dans son habitat naturel. Sacha l’avait interdit de sortir lors de la traversée du marais, pour deux raisons très simple. D’abord, pour peu qu’il y est des gaz un peu toxiques, il aurait pu les enflammer avec sa petite flammèche, et ensuite et surtout, l’eau dominait le sentier, et Sacha n’avait aucune envie de prendre le risque que Kaizoku tombe dans une flaque et mouille le bout de sa queue. Son père l’avait prévenu, cette flamme était liée au pokémon, et si elle diminuait trop, c’était mauvais signe. Ne voulant pas faire de bêtises alors que son périple avait à peine commencé, Sacha avait joué la prudence et interdit son pokémon de sortir de sa niche.

En revanche, maintenant était l’opportunité pour le pokémon lézard de se dégourdir les jambes. Plongeant sa main dans la plus petite poche de son sac, elle en ressortit une petite bille qu’elle activa, libérant son pokémon, avant de la ranger de nouveau. Il ne fallait pas la perdre, c’était important, ça aussi. Son père lui avait fait une longue liste de choses à ne pas oublier et respecter, mais la jeune fille n’avait retenu vraiment que les quelques règles vitales, se laissant le temps d’apprendre les autres au fur et à mesure de son périple. Et puis, si la théorie était importante, la pratique et l’expérience l’étaient tout autant, et il fallait bien réussir à trouver le bon compromis entre les deux.

Dés qu’il fut libéré, le petit pokémon se mit à gambader à quatre pattes tout autour de sa maitresse, montant les rochers, faisant des petits concours de saut avec lui même, piquant des sprints avant de s’arrêter brutalement devant une paroi un peu trop grande pour lui. Sacha le laissa faire, il avait besoin de se dépenser après tout. Et puis, de ce qu’elle avait cru comprendre, il n’était encore qu’un enfant à son échelle d’âge, il était donc normal qu’il ait des comportements de la sorte. Tant qu’il ne se faisait pas mal, sa dresseuse n’avait aucune raison de l’empêcher de s’amuser. Elle lui emboîta le pas, s’enfonçant dans la montagne.

À plusieurs reprises, le petit animal invita sa dresseuse à faire la course avec lui. Elle ne refusa jamais, mais eut presque du mal à suivre sa cadence. Ses jambes qui avaient déjà du mal à la faire marcher en eurent encore plus à la faire courir, d’autant plus que la pente était assez raide et montante. Mais le petit avait l’air de tant s’amuser qu’elle ne voulait pas lui retirer ce plaisir, surtout qu’elle savait qu’un jeu était toujours plus drôle à deux. Peut-être devrait elle éventuellement envisager de trouver un autre pokémon dans le même ordre d’âge que Kaizoku, pour qu’ils puissent s’amuser ensemble. D’une certaine manière, c’était un peu ce que son père avait fait, il y a de nombreuses années, lorsqu’il avait ramené le jeune Aren à la maison, avant de l’adopter officiellement. Mais tout ça était encore loin, Sacha n’était pas sûre d’avoir encore la capacité dans un premier temps d’attraper un pokémon par elle-même, et dans un second d’élever deux bambins à la fois. Déjà qu’avec un, elle avait littéralement du mal à garder le rythme.

Au bout d’un moment, le pokémon comprit l’état de sa maitresse, et finit par la laisser un peu plus tranquille. Régulièrement, il disparaissait derrière des tournants, se cachait dans des grottes, ou de manière générale disparaissait du champ de vue de sa maitresse. Elle n’en fit rien, lui faisant confiance qu’en cas de soucis, il appellerait à l’aide, et qu’il ne s’éloignait pas trop loin non plus.

Le Soleil déjà caché par les montagnes commençait à diminuer fortement en intensité, laissant petit à petit la nuit s’installer. Les ombres qui se projetaient était de plus en plus longues, et certaines avaient parfois un aspect lugubre. Sacha commença à envisager de monter un campement, ramassant au fur et à mesure qu’elle avançait des brindilles et autres branches pour faire un feu. Ils n’en avaient pas vraiment besoin, mais c’était toujours plus agréable.

Soudain, Sacha entendit un faible cri d’effroi provenant de la montagne, avant d’apercevoir son petit pokémon qui avait disparu depuis deux ou trois minutes revenir en courant vers sa dresseuse, les bras tout agité et une expression de peur sur le visage. Avant que Sacha ne puisse comprendre ce qui se passait, le petit lui avait agrippé les jambes, les serrant fortement. La jeune fille fut si surprise qu’elle laissa son tas de bois au sol avant de prendre son pokémon dans les bras, en lui murmurant des mots de réconfort et lui demandant ce qui s’était passé. Le Salamèche, encore en état de chos apparemment, se contenta de lui montrer la direction qu’il avait prise de sa petite patte en faisant des grands signes, lui mimant un danger a priori impressionnant. Sacha relativisa un peu, pensant que cela devait s’agir d’un des pokémons de la montagne, mais dans le souci de rassurer Kaizoku, elle s’arma de son arc et un flèche avant de lui demander de s’accrocher dans son dos. Puis, suivant le parcours du petit qui commençait à se rassurer, elle se prépara à sauter sur la chose qui lui avait tant fait peur.

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 90

Fiche de personnage
Points: 34
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Ombres et lumières [Molly]

Message par Molly Hale le Mer 17 Oct 2012 - 16:29

[Je précise que Molly a les mains entravées par des chaînes, enroulées à la façon de menottes autour de ses poignets, et qu'elle a soudées au milieu avec son pouvoir élémental. Elle n'a aucune intention de les retirer. Je posterai ce HRP en début de topic aussi longtemps que les mouvements de Molly seront entravés.]

Le tournoi du Colisée avait pris fin, sans que Molly ou son Airmure ne figurent parmi les meilleurs des combattants. Mais l’humaine, autant que l’oiseau de fer, s’en moquaient éperdument : Steers avait été jusqu’au second tour, et cela suffisait bien à la jeune noble, qui avait elle-même été sortie de la course dès son premier duel. Elle avait d’ailleurs récolté quelques blessures, dont de multiples fractures aux côtes qui, si elles la faisaient déjà moins souffrir que quelques jours auparavant, la pliaient presqu’en deux lors de l’ascension du fameux Chemin Sinueux.

Lorsqu’elle avait posé le pied sur ce qui ressemblait au début du labyrinthe, une bouffée de nostalgie l’avait envahie. C’était là qu’elle avait commencé son voyage avec Givralion, le jeune garçon venu du nord, et qu’elle s’était enfin affranchie de ses attaches à l’équipe de fouilles des ruines. Certes, ils lui manquaient tous, et elle savait que Zack ne se lassait pas d’observer, dans ses moments libres, le sentier qui avait englouti sa chère Molly. Mais depuis son départ, énormément de choses s’étaient produites. Elle avait retrouvé Adearic, participé à une guerre sanglante et éprouvé, en l’espace de peu de temps, le bonheur ultime d’aimer un être et le chagrin suprême de le perdre à jamais. Elle était désormais prête à se retrouver, entamant un long voyage en solitaire, cette fois-ci, accompagnée de ses seuls Pokémon, qui constituaient néanmoins une présence suffisante pour combler, même un peu, le vide qu’avait laissé le fiancé de la fille d’Alpha.

Il y avait déjà plusieurs jours qu’elle tentait de gravir le flanc de cette montagne sauvage et de plus en plus en colère à mesure qu’on approchait du sommet. La chaleur devenait intense, mais pour les natifs de Flamen, elle restait supportable. Depuis le milieu de la matinée, Molly, déjà fatiguée de sa marche malgré sa condition physique plus que correcte (il fallait dire que la blessure infligée par Reishiya la diminuait grandement), avait appelé son Ponyta aux flammes d’azur pour qu’il la porte et lui fasse économiser son souffle. Ravi d’être enfin sollicité – ces derniers temps, sa dresseuse avait tendance à vouloir tout faire toute seule, comme si elle voulait se prouver quelque chose - , l’étalon avait poussé un hennissement joyeux avant de se baisser légèrement pour permettre à la Dompteuse de se hisser sur son dos. La promenade, ainsi bien plus agréable, avait ainsi continué jusqu’à ce que le Soleil se dissimule, lentement mais sûrement, derrière les montagnes aux contours plus ou moins accidentés. Sachant que très vite, la nuit reprendrait ses droits sur son consort, elle laissa sortir Kuma, puis lui demanda de cueillir tout ce qu’elle pourrait trouver. La seconde lumière qui jaillit de la ceinture de Molly fit apparaître son rapace de métal, qui fut chargé de ramasser de quoi passer la nuit au chaud. Alors que Tamekyn et sa dresseuse continuaient leur chemin, cherchant du regard un endroit qui leur conviendrait, un bruissement tout près attira leur regard. D’un arbuste sec et torturé, deux petits yeux émergèrent, suivis de près par une tête et un corps orangés. Le petit être à la queue couronnée d’une flammèche les regarda avec des yeux ronds. Il était tout petit, et il avait l’air terrifié.


« Un Salamèche… Trop mignon ! »

Les paroles de Molly achevèrent d’effrayer le Pokémon, qui disparut en un éclair. En haussant les épaules, Molly pouffa de rire et continua son investigation visuelle ; cependant, quelques minutes plus tard, elle se retrouva nez à nez avec une fille qui devait avoir à peu près son âge et qui, surtout, pointait un arc armé d’une flèche pile dans sa direction. Aussitôt, Tamekyn se cabra, laissa ses flammes bleutées tripler de volume en engloutissant Molly sans douleur et tendit le cou en avant, prêt à relâcher son feu sur l’ennemie qui les menaçait. Mais la Flamenoise reconnut soudain le petit Pokémon, dont la flammèche dépassait du dos de l’inconnue, et intima à son Ponyta de se calmer. D’abord réticent, ce dernier obéit à contrecœur, tandis que la jeune noble criait :

« Eh, pourriez-vous baisser votre arme ? Elle rend mon Pokémon nerveux et, comme vous avez pu le voir, assez agressif. »

Une fois que l’inconnue eut cessé de les menacer de son arc, elle poursuivit :

« Merci. Même s’il a fait la guerre, Tamekyn n’aime pas qu’on me tienne en joue. Il est un peu protecteur, si je puis dire. Vous voyagez dans la région, vous aussi ? »

Avant même que son interlocutrice n’ait pu répondre, une ourse de taille respectable et un rapace carrément démesuré surgirent à quelques mètres de là, la première portant assez de baies pour nourrir un régiment, le second ayant sans aucun doute dépouillé les lieux de tout son bois inflammable. En soupirant, Molly reprit :

« Voilà Kuma, mon Ursaring, et Steers, mon Airmure. Ils sont impressionnants… »

Les yeux d’azur de la Dompteuse se posèrent furtivement sur Steers, qui était sûrement, se rendit-elle compte, le plus effrayant des deux, puisqu’il était assez grand pour porter trois personnes, armures comprises.

« … Mais ils ne vous feront aucun mal s’ils n’en ont pas reçu l’ordre. Quant à moi, je suis Molly. Enchantée. »

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 481

Fiche de personnage
Points: 4
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Ombres et lumières [Molly]

Message par Sacha le Lun 22 Oct 2012 - 20:19

Sacha s’avançait discrètement, ne voulant pas faire fuir la chose qui avait effrayé son pokémon. Elle ne pensait pas que Kaizoku était du genre peureux et flemmard, et s’attendait donc à rencontrer un gros animal des montagnes, qui serait sorti de sa grotte pour se nourrir. Cela dit, elle ne le connaissait pas encore très bien le petit Salamèche, et il était fort possible qu’il soit du genre à s’alerter pour un rien aussi. Petit à petit, elle entendit des mouvements, signe que quelque chose était effectivement là, en train de s’agiter. Elle mit son arc en joue et bondit, voulant rendre la pareille à celui qui avait fait peur à son Salamèche.

Cependant, elle fut probablement aussi surprise que son pokémon avant elle quand elle fit face à ce qu’elle croyait être un animal. Finalement, ils n’étaient pas un mais deux, et surtout, il y avait une dame parmi eux. Une dame sur un poney. Un poney, ce n’est pas vraiment un pokémon de la montagne, en plus. Et puis, il n’avait pas vraiment une couleur habituelle, avec ses grandes flammes bleues. Finalement, elle commençait à comprendre pourquoi Kaizoku avait paniqué.

La demoiselle bugga une seconde, se demandant ce qui se passait, jusqu’à ce qu’elle fut rappelée à l’ordre par la dame qu’elle était en train de menacer. Elle lui quémanda de baisser son arme, ce que Sacha fit immédiatement, rangeant même sa flèche dans son carquois.

« Vraiment désolée de vous avoir affolé, euh… Tamekyn. Mon pokémon est venu me voir tout apeuré et je me suis enquise de savoir ce qui l’avait inquiété de la sorte. Je ne voulais pas déclencher votre colère. »

La demoiselle s’exprimait aux deux individus à la fois, mais ses paroles cherchaient surtout à rassurer le Ponyta qu’elle avait alerté. Elle n’avait a priori aucune raison d’en vouloir à sa maitresse, surtout que celle-ci avait l’air sympathique vu la manière dont elle s’était exprimée. En parlant de son Salamèche, elle désigna par un mouvement de tête la bestiole toujours attachée à son dos, qui observait la scène avec des grands yeux curieux.

Les pokémons qui les rejoignirent arrachèrent un petit cri de surprise au pokémon en question. Ils étaient déjà énormes par rapport à la demoiselle, et le Salamèche devait se sentir encore plus petit qu’elle. Mais la fille elle, ne broncha pas de peur, se contentant de hocher poliment la tête lorsque celle qui devait être la dresseuse du groupe fit les présentations.

« C’est un plaisir de vous rencontrer Molly, malgré la manière un peu abrupte. Je m’appelle Sacha, et le petit malin, c’est Kaizoku. »

Lorsqu’elle prononça son nom, le petit lézard descendit de son dos, et s’avança timidement vers la demoiselle, sur ses quatre pattes. Quand il fut assez prés pour être rassuré, il se leva brusquement sur ses deux jambes arrières, poussant une exclamation enthousiaste, apparemment soudain heureux d’être là. Il agita sa patte en guise de bonjour aux autres pokémons aussi, ignorant à présent totalement la notion de peur. Sacha était un peu déboussolée par son comportement, incertaine de ce qu’elle devait faire.

« Excusez le, ce n’est encore qu’un jeune enfant, » tenta-t-elle d’expliquer. Il était vrai qu’à côté de pokémon gigantesque et d’autre aux couleurs étranges qui avaient vécu la guerre, son Salamèche enfantin faisait un peu… tâche immature.

Mais Kaizoku ne s’arrêta pas là ; voyant le tas de baies qu’avait ramené l’ourse, le petit pokémon se rua dessus, et saisit une sans demander l’avis de personne et allait croquer délicieusement dedans si sa maitresse ne l’avait pas empêché.

« Kaizoku voyons ! Ce ne sont pas des manières ! »

Quelque part, son comportement n’étonnait pas la demoiselle. S’il avait vécu comme elle en tant que pirate dans un monde relativement impitoyable, elle comprenait que quand il s’agissait de survie, on chipait sans remord dans les provisions des autres. Cependant, elle avait ses propres vivres, et puis voler ainsi à la vue de tous n’était pas vraiment très malin. S’arrêtant dans son mouvement, le pokémon hésita à reposer la baie, puis remarqua le tas de bois juxtaposé. Se redirigeant à nouveau vers Molly, la baie toujours à dans une de ses mains, il désigna les brindilles avant de saisir sa queue en montrant fièrement sa flamme. Poussant des petits grognements, il expliqua qu’il était prêt à allumer le feu en échange de la nourriture.

Sacha se sentit très exaspérée à ce moment là. Elle se mit à genou et demanda à son pokémon de la rejoindre.

« Allons soit raisonnable Kaizoku, tu vois bien que Molly n’a pas besoin de toi pour allumer le feu, elle a son Ponyta ! »

La petit pokémon, vraisemblablement blessé par ces paroles, poussa un petit cri avant de regarder Molly avec les yeux grands ouverts, essayant de se rendre tout mignon. C’était sa dernière chance pour éviter la viande séchée toute dégueu de sa maitresse, il tentait maintenant le tout pour le tout !

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 90

Fiche de personnage
Points: 34
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Ombres et lumières [Molly]

Message par Molly Hale le Mar 23 Oct 2012 - 18:13

Alors que Sacha semblait abasourdie d’être tombée nez à nez avec Molly (et, supposait cette dernière, surtout avec un Ponyta aux flammes bleues), elle entendit finalement la voix de la jeune noble, et s’empressa de ranger arme et munitions. Elle s’excusa ensuite auprès de Molly, qui lui fit un rapide signe de la main dans un cliquetis de métal pour lui indiquer qu’elle ne lui en tenait pas rigueur.  

L’apparition des deux titans qui faisaient partie de l’équipe de la Flamenoise surprit davantage encore le Salamèche déjà effrayé. Cependant, une fois les présentations faites, le petit Pokémon changea d’attitude du tout au tout, se dressant de sa toute petite hauteur devant les sabots de Tamekyn pour saluer le duo, avant de faire de même pour Kuma et Steers. Son geste embarrassa Sacha, qui expliqua que Kaizoku était encore jeune. Mais Molly n’était pas fâchée outre mesure, absorbée par la créature qui lui faisait penser à Kuma lorsqu’elle l’avait eue. Assez frêle et légère, l’ourse miniature avait beaucoup de points communs avec le Salamèche qui se dirigeait à présent vers le stock de baies de Kuma dans l’idée manifeste d’y piocher dedans. Il se fit gronder par sa maîtresse, puis avisa le bois que Steers avait déposé. Voyant sans doute là une autre alternative, il désigna la récolte du rapace, puis sa propre queue, avec une fierté qui fit éclater de rire la fille des Hale. Il était tellement comique qu’elle eut du mal à ne pas glisser à terre, et elle eut bien du mal à se calmer. Mais en voyant la frimousse du Pokémon que Sacha venait de remettre à sa place, elle repartit de plus belle, retrouvant là la parfaite réplique de l’expression de sa Teddiursa lorsqu’elle voulait grapiller un peu de nourriture. Se laissant doucement tomber à terre, la jeune noble avança vers Kaizoku, s’accroupit pour se mettre à sa hauteur et lui dit, entre deux éclats de rire :


« C’est bien essayé, mais si tu savais combien de fois Kuma m’a fait cette tête pour manger, tu saurais que ça fait longtemps que ça ne prend plus avec moi ! Mais bon, c’est si bien joué que tu peux y aller. Allez va, mange-la, ta baie. Il y en a bien assez pour nous tous. »

Molly se redressa, puis lança à Sacha d’un ton moqueur :

« Avec un jeu d'acteur d’un tel talent, il pourrait même obtenir la clé des plus précieuses ruines que mon père ait jamais découvertes. Faites attention, il pourrait vous avoir sans même que vous n’en n’ayez conscience. C’est un petit filou, votre Pokémon. »

La jeune femme se tourna alors vers sa monture, commença à défaire ses affaires empaquetées et les installa à sa convenance. En quelques minutes, elle avait étalé un tissu faisant office de nappe, deux autres couvertures pouvant tenir chaud pendant les nuits fraîches, de quoi boire pour plusieurs personnes et plusieurs jours et des biscuits qu’elle avait achetés avant de quitter la ville organisatrice du Colisée. Elle entreprit alors de disposer le bois afin d’en faire un brasier flamboyant, puis reprit la parole.

« Que diriez-vous de rester ici pour la nuit ? C’est relativement protégé des courants d’air – elle désigna les arbres proches – et la nuit approche à grands pas. J’ai des provisions à partager, si vous voulez. Et avec toutes les baies que Kuma a ramassées, on pourrait s’en nourrir exclusivement pendant au moins deux jours. »

Sans attendre sa réponse, Molly se dirigea subitement vers le fourré dans lequel Kaizoku s’était caché avant de les voir. Elle passa ensuite ses mains liées dans le buisson, se pencha en avant pour murmurer quelque chose et finit par sourire. Lorsqu’elle fit un pas en arrière, une louve noire aux yeux brillants s’avança, fixant d’abord Sacha, puis Kaizoku, avant de lever ses yeux jaunes et rouges vers le visage de sa « maîtresse ».

« Excusez-la, elle n’a que des mauvais souvenirs avec les humains. Il faudra beaucoup de temps avant qu’elle ne les accepte totalement… Si cela arrive un jour. Elle s’appelle Hecate, c’est une amie que j’ai rencontrée lors de la guerre, à Mizuhan… Enfin, c’est une longue histoire. »

La Grahyena vint se coller à Molly, ce qu’elle faisait assez rarement, et frotta sa tête contre la cuisse de la Dompteuse. Cette dernière posa ses mains sur le crâne de la louve, puis fit un signe de tête à Sacha.

« Installez-vous, ne vous gênez pas. »

La fille d’Alpha montra l’exemple en s’asseyant en tailleur sur le sol chaud et en libérant, un à un, tous ses Pokémon. Le Zarbi, la petite Phanpy et l’Hypocéan apparurent, saluèrent brièvement les nouveaux venus et, avec les Pokémon déjà présents, se couchèrent tout autour de la jeune femme, comme s’ils voulaient ériger une protection autour de leur dresseuse déjà bien trop meurtrie par la vie à leur goût. Elemento lévita près de sa joue, Zourika s’assit sur son derrière tout près d’elle et Basilushian vint s’enrouler autour de sa ceinture ; un peu plus loin, Kuma et Steers se mirent côte à côte, l’une allongée sur le ventre, l’autre simplement un peu « tassé » sur ses pattes ; Tamekyn, après avoir soufflé une flammèche sur les brindilles pour faire partir le feu, se colla à elle, dans son dos, sa tête presque sous le bras de Molly ; la petite Taka, jusqu’alors dissimulée dans le cou et la chevelure de la jeune femme, osa darder un timide museau vers l’extérieur ; Hecate, enfin, s’allongea à sa droite, à quelques centimètres d’elle, surveillant les alentours sans ciller. Ce spectacle, c’était la famille de Molly, surprotectrice envers elle, et sans eux, elle n’aurait jamais pu poser son regard océan sur Sacha, tout en disant doucement :

« Alors, Sacha, d’où venez-vous ? Qu’aimez-vous faire, et qu’est-ce qui vous répugne ? Est-ce que vous avez un but précis ? Racontez-moi vos voyages… Et je vous parlerai des miens. »

À cet instant, dans les yeux d’azur de Molly, une quiétude et une sagesse infinies étaient décelables pour qui savait les voir. Enfin, la lente cicatrisation avait commencé, mettant peu à peu le chagrin en arrière-plan pour laisser place à une analyse plus profonde et plus vraie de tout ce qui avait amené la jeune femme jusqu’ici, là où tout avait commencé. Peut-être était-ce ce qu’on appelait « expérience » ou « apprentissage », après tout. Elle avait en effet tiré plus de leçons sur ce qu’était le long et lent parcours du tourbillon de la vie lors des derniers mois, voire années écoulés, qu’en vingt ans de recherche et de bonheur pur auprès de ses parents. La fille d’Alpha attendit alors patiemment que Sacha veuille bien commencer son récit, un sourire doux et énigmatique sur les lèvres.

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 481

Fiche de personnage
Points: 4
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Ombres et lumières [Molly]

Message par Sacha le Jeu 25 Oct 2012 - 19:53

Quand Molly lui donna la permission de manger la baie, un large sourire se forma sur le visage de Kaizoku, qui la remercia en piquant un petit cri de joie avant de mordre généreusement dans la baie. Sacha poussa un petit soupir, se demandant s’il ferait cela à chaque personne qu’ils rencontreraient. Si c’était le cas, le voyage promettait d’être bien long. La jeune femme mit la dresseuse en garde contre son pokémon, et la demoiselle se contenta de répondre simplement avec un sourire un peu gêné.

« Cela ne fait pas longtemps qu’on s’est rencontré lui et moi, je ne le connais pas assez bien encore. Mais merci de votre avertissement, j’en tendrais compte ! »

La dame lui proposa ensuite de rester là pour la nuit, surprenant à nouveau Sacha. Cela n’avait pas vraiment été prévu dans ses plans, et elle avait vraiment peur d’importuner. Mais Kaizoku prit la décision pour elle ; joyeux, il bondit gaiment avant de finir sa dernière bouchée de baie et d’aller s’en servir cinq autres. Il voulu se rediriger vers sa maitresse avec son butin, mais il était si chargé qu’il en fit tomber une part terre avant de trébucher dessus. Il se releva en se frottant un peu la tête, et se mit à renifler un peu, s’étant fait apparemment un petit bobo. Il fallu que Sacha s’approche et s’accroupisse près de lui pour le caresser et le rassurer.

« Tu as eu les yeux plus gros que le ventre ! Vas reposer toutes ses baies, tu pourras te servir au fur et à mesure, ça évitera des bêtises, d’accord ? »

Un peu à contre cœur, le pokémon hocha la tête, avant de saisir la baie la plus proche de lui et de la tendre à sa maitresse. La fille lui sourit en acceptant son cadeau, lui faisant une petite bise sur la tête avant de le laisser se relever pour qu’il range sa sottise. Le temps que Sacha se redresse, elle était fixée intensément par une paire d’yeux jaunes dans un buisson. Voyant une sorte d’anxiété dans son regard, la demoiselle ne bougea pas, ne voulant pas faire de gestes mal interprétés. Kaizoku, occupé à trier les baies en fonction de ses préférences pour savoir lesquelles il allait manger en premier, ne remarqua même pas la présence de la louve avant qu’elle ne se dégage de son terrier. Molly lui expliqua la crainte du pokémon, et la demoiselle hocha la tête en signe de réponse. Elle n’allait pas chercher le pourquoi du comment, elle en savait déjà assez pour savoir comment elle devait se comporte vis à vis de Hecate.

Elle remarqua aussi les poignets liés de la dresseuse, et ne pu s’empêcher d’avoir un élan de curiosité, se demandant ce qui avait bien pu se passer pour qu’elle se retrouve entravée de la sorte. Mais elle retint sa langue, pensant qu’il s’agissait peut-être d’un sujet indélicat qu’il ne valait mieux pas aborder.

Suivant l’exemple de Molly qui s’était assise sur le tapis, Sacha fit de même, plus timidement, observant un à un les pokémon de la jeune femme. Elle en avait beaucoup, et certains même que la fille n’avait jamais croisés, tel le Zarbi par exemple. Habitué aux abordages, elle avait surtout eu l’occasion de croiser des gros pokémon bourrins plutôt que ce dans le style du pokémon symbolique. Elle les salua tous en leur faisant un petit signe de la tête et en leur souriant. Tous se réunir autour d’elle, formant une grande famille que Sacha enviait. Sa propre famille n’était pas aussi grande, certes, mais elle était maintenant divisée de tous les côtés, et l’idée de pouvoir enfin être réuni ensemble semblait parfois ne pouvoir être qu’un rêve.

Kaizoku arriva en trombe avec deux baies, en tendant une à Sacha alors qu’elle n’avait même pas encore goûté sa première. Elle le remercia gentiment le pokémon lézard, content et apparemment déjà pas mal repu, n’ayant pas attendu les autres pour manger. Il bondit sur les jambes de sa maitresse avant de se lover dans ses bras, la forçant même à s’asseoir en tailleur, pour pouvoir se mettre juste dans le creux de ses jambes, s’enfouissant dans une sorte de petite cachette bien au chaud. La jeune fille lui rendit son affection en lui caressant doucement la tête, avant de mordre dans l’une des baies qu’il lui avait apportées. Elle était juteuse et sucrée, Sacha s’en délecta.

La dame en face semblait assez curieuse à son égard, et se mit à lui poser une flopée de questions auxquelles la jeune fille n’était même pas sûre de pouvoir y répondre au tac-o-tac. Elle lui demandait d’où elle venait, était-ce une bonne idée d’avouer qu’elle venait d’une ville de corsaires et de pirates ? Certes, elle n’était pas originaire de Tarouga, mais sa cité n’en était pas loin, et le même état d’esprit, même si moins lugubre, y régnait.

« Je viens d’une petite ville portuaire sur l’océan, pas excessivement loin d’ici. Mon père est le capitaine de son navire, j’ai toujours vécu en partie sur la mer, » donna-t-elle comme début de réponse. « Je n’ai commencé mon voyage qu’il y a quelques jours ; c’est d’ailleurs pour cela que mon père m’a offert ce Salamèche pour m’aider et me protéger, mais j’ai l’impression que pour l’instant, c’est plutôt l’inverse ! » rigola-t-elle en frottant la tête de son compagnon, qui lui répondit par un petit cri de la bouche pleine, manquant de lui postillonner dessus.

Elle marqua une courte pause, incertaine de ce que la femme cherchait à savoir par ce qu’elle aimait et détestait. Ne trouvant pas de bonnes réponses, elle ne chercha pas à faire compliqué, se confessant honnêtement.

« Je n’apprécie pas le sentiment d’impuissance, et je suis encore à la recherche de ce que j’aime faire. »

Certes, son ancienne vie avec tous ses rebondissements et ses jeux lui avait plu, mais cela faisait maintenant parti du passé, et elle était encore en train de découvrir son avenir.

Son regard s’attrista un peu lorsque Molly lui demanda si elle avait un but, car tristement, les deux qu’elle s’était fixée était mal parti. Cependant, elle n’avait aucune raison de les cacher, au contraire, peut-être que Molly pourrait la renseigner, ayant probablement plus de connaissance que la jeune fille.

« Mon demi-frère a quitté la maison il y a quelques jours. Il prétextait vouloir trouver, en plus de ses origines, un remède à ma mère qui a fait une rechute de la maladie dont elle souffre depuis que je suis toute petite. Je… Je voudrais le retrouver et le ramener à la maison, en plus de trouver quelqu’un capable de guérir ma mère… »

Constatant son ton un peu lourd, Kaizoku se mit à crier légèrement pour avoir à nouveau l’attention de sa maitresse, et se frotta contre son ventre pour lui faire comprendre qu’il avait confiance en elle est qu’il savait qu’elle pouvait le faire. Ce temps de fortes émotions fut bref, car immédiatement après le lézard alla se servir une autre baie, faisant sourire sa maitresse par sa grande naïveté, dont il lui manquait un peu peut-être.

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 90

Fiche de personnage
Points: 34
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Ombres et lumières [Molly]

Message par Molly Hale le Ven 26 Oct 2012 - 17:48

L’irruption de la louve noire ne sembla que peu préoccuper le petit Salamèche, qui était occupé à trafiquer dans son tas de baies. Sacha, en revanche, montra qu’elle avait compris que les gestes brusques et déplacés étaient à proscrire en sa présence, puisqu’elle avait (même si Sacha ignorait cela) été battue quotidiennement et violemment pendant la trop longue période qu’avait été le coma de Molly. Cette dernière sentit d’ailleurs le regard furtif mais inquisiteur de son « hôte » et se douta qu’elle était perplexe devant les chaînes qui lui entravaient les poignets. Mais l’autre Flamenoise s’assit tout de même sur le tapis improvisé, non sans observer les Pokémon qui entouraient Molly. Elle n’éprouvait manifestement aucune peur ou anxiété quelconques, mais on pouvait deviner une petite pointe de ce que la fille d’Alpha hésita à identifier comme de l’envie ou de la jalousie. Bah, elle s’en ferait bien, des amis, elle aussi, et sans doute bien plus vite que ce qu’elle pensait. Quand on voyageait, les gens et les rencontres nous tombaient dessus sans crier gare, au détour de n’importe quel chemin… Exactement comme Sacha sur Molly, et vice-versa.

Kaizoku apporta une baie à sa dresseuse, puis la contraignit à s’asseoir, malin comme il était, pour se faire un cocon de ses jambes croisées. Tandis que Sacha commençait à manger et que son Salamèche, qui avait déjà un petit bidon bien rebondi, se laissait aller à somnoler (ou à manger, encore, Molly n’aurait su le dire), Elemento fit léviter un tas de petits fruits pour les distribuer à chacun de ses compagnons, évitant ainsi à la Dompteuse de se déplacer et de rompre la cohésion que son équipe avait assurée autour d’elle.

Une fois tout le monde à l’aise, Sacha entama son récit. Elle venait d’une ville portuaire, sur l’océan, et était fille de capitaine, ce qui, expliqua-t-elle, l’avait forcée à vivre, de fait, beaucoup en mer. Quand elle désigna le Salamèche offert par son père comme potentiel protecteur, puis affirma que c’était plutôt elle qui le défendait pour le moment, Molly sourit. Effectivement, vu la crevette que c’était, il aurait bien du mal à la soutenir en cas d’agression… C’était exactement le même cas que Kuma, qu’elle avait trouvée et que son père l’avait autorisée à garder à condition qu’elle soit efficace pour l’aider. Certes, à l’époque, la petite ourse était maladroite et soutenait Molly grâce à sa bouille craquante (ce qui, en soi, était une forme de collaboration), mais maintenant, elle ne doutait en rien des capacités de l’Ursaring à envoyer bouler n’importe quelle créature hostile.

En guise de réponse à la question suivante de Molly, Sacha, après un petit moment sans parler, avoua tout bonnement qu’elle n’aimait pas se sentir impuissante. Si la Dompteuse entendit vaguement la suite, à savoir qu’elle était encore indécise sur ses goûts, elle s’arrêta sur les premières paroles, se retrouvant complètement en elles. Elle se permit alors de placer quelques mots.


« Je comprends tout à fait, c’est quelque chose qui m’a souvent hantée et qui continue à me poursuivre aujourd’hui… »

Les Pokémon de la jeune femme la regardèrent tous, en silence, sachant combien elle avait été dévastée par cette incapacité à faire ce qu’elle désirait, et comment elle avait failli s’y abandonner, menaçant de tout laisser tomber. Mais ils reportèrent tous son attention sur la dernière arrivée quand elle dit qu’elle cherchait son demi-frère parti quelques jours auparavant, avec la ferme intention de trouver à la fois ses origines et un remède pour la mère de Sacha… Remède qu’elle-même espérer trouver au plus vite, puisque l’état de la femme s’était apparemment aggravé. Un long silence s’installa alors, pendant lequel Kaizoku réconforta rapidement sa maîtresse avant de se concentrer, de nouveau, sur la dégustation des baies, vers lesquelles il s’était dirigé sans hésitation. Il était encore petit, et il avait cette merveilleuse capacité de passer d’une chose à l’autre sans s’embêter de remords ou de chagrins. En un sens, Molly enviait le Salamèche, et avait parfois envie de retourner en enfance, où tout semblait tellement facile et à portée de main…

Finalement, Molly brisa le silence, consciente qu’il n’était propice qu’à de mauvaises pensées ruminées à loisir par absence de distraction ou d’occupation de l’attention. Sensible aux paroles de Sacha, à qui raconter tout cela avait dû coûter, la Flamenoise hocha doucement la tête, puis laissa échapper un soupir à la fois inquiet et pensif.


« Je vois… Pour votre demi-frère, je ne pense pas pouvoir vous aider, malheureusement. Je n’ai vu personne d’autre que vous dans les parages, ces derniers jours. Et comme j’ignore la direction dans laquelle il est parti… Par contre, pour votre mère, même si je n’ai rien d’immédiat à proposer, j’ai des rumeurs et des savoirs que j’ai entendus récemment, quand j’étais encore en ville. »

Molly essaya alors de rassembler ses idées pour être à peu près cohérente. Son interlocutrice était déjà assez perturbée et perdue comme ça pour ne pas ajouter à sa confusion.

« Il paraît que certaines personnes montrent une disposition particulière à guérir les gens de leurs maux. Vous devez connaître le principe de la guérison par les éléments, je suppose. Les natifs de Flamen peuvent cautériser les plaies, ceux de Terros se servent des nutriments de la terre et des plantes, les Mizuhaniens de l’eau bienfaitrice et apaisante, et les fils de l’Air des propriétés contenues dans les courants les plus subtils. Mais je veux parler de gens capables de soigner l’âme de ceux qui sont égarés. Je n’en ai encore jamais rencontrés, mais si de telles personnes existent, qui peuvent « marcher dans les rêves », et même si j’avoue que le terme est troublant, peut-être pourront-elles aider votre mère, en allant chercher le mal à la source… »

La jeune femme s’aperçut soudain qu’elle pouvait donner l’impression de parler d’une quelconque maladie mentale, et elle rougit légèrement avant de reprendre précipitamment :

« Oh, bien sûr, je ne dis pas que votre mère est dérangée, ou quoi que ce soit… Je voulais dire, peut-être qu’ils peuvent aller chasser le mal en plongeant au plus profond de l’origine du problème… Et si c’est possible, c’est sans doute un miracle. Enfin, désolée… Je ne voulais pas vous vexer ou offenser votre mère, je me suis mal exprimée. »

Hecate donna un coup de museau discret à sa « maîtresse » pour qu’elle cesse de se confondre en excuses, alors qu’une langue râpeuse venait chatouiller son cou, Taka n’aimant pas vraiment que Molly se retrouve dans ce genre de situations. Après une petite pause, la Dompteuse se rendit compte qu’elle n’avait pas commencé à parler d’elle, alors qu’elle l’avait demandé à Sacha, ce qui était quelque peu impoli. Elle s’empressa alors de rectifier le tir.

« Pour ma part… Je viens de Geffen, et mes parents sont archéologues. Comme eux, je suis passionnée par les ruines et ce qui touche aux temps anciens… Mais j’ai envie d’élargir mes horizons et d’en connaître un maximum sur tout, alors je pense que si j’ai la possibilité d’être plus qu’une simple archéologue, je le ferai. »

Molly baissa ensuite les yeux vers ses chaînes, un poids s’abattant soudain violemment sur sa poitrine.

« Souvent, je me déteste, de n’avoir pu empêcher les gens de s’entretuer lors de la dernière bataille, et surtout… De n’avoir pas pu protéger quelqu’un qui m’était cher. »

La jeune femme ramena ses mains liées vers elle, les poings serrés, et l’anneau qu’elle portait toujours à l’annulaire gauche scintilla brièvement à la lueur du brasier. Jamais elle n’aurait cru parler de ça à quelqu’un, mais visiblement, elle avait gardé ce fardeau trop longtemps pour le supporter encore. Certes, il y avait ses Pokémon, dont Elemento, qui pouvait prendre forme humaine et qui, parfois, offrait à Molly une présence humaine. Mais elle devait sans doute en parler à quelqu’un d’extérieur au drame qu’elle avait vécu pour avoir l’impression de s’en libérer, ne serait-ce qu’un peu. Elle ferma les yeux quelques instants, se remémorant ses meilleurs souvenirs, et rouvrit ensuite ses deux morceaux d’océan.

« J’ai aussi tenu à devenir Dompteuse pour calmer les plus agressifs des Pokémon en cas de conflit, pour rendre hommage à mon père, qui l’a été aussi, et… Pour comprendre un peu mieux certains de mes compagnons, à commencer par Kuma. Je sais que ça peut paraître bizarre comme voie pour se rapprocher de ses Pokémon… Mais il faut dire que j’ai surtout des terreurs avec moi, il fallait bien ça ! »

Lesdites terreurs eurent chacune un petit cri de protestation, mais Molly savait bien qu’ils avaient perçu l’humour dans sa voix. Elle se tut ensuite, fixant le goinfre qu’était le Salamèche de Sacha, laissant de nouveau la parole à la jeune femme.

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 481

Fiche de personnage
Points: 4
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Ombres et lumières [Molly]

Message par Sacha le Ven 2 Nov 2012 - 16:26

Molly expliqua qu’elle n’avait pas croisé Aren, mais en même temps, Sacha ne s’attendait pas à ce qu’elle puisse la renseigner si facilement. Elle n’était même pas sûre de suivre la bonne piste ; le garçon avait bien prit le soin de ne laisser derrière lui aucun indice pouvant dévoiler la direction qu’il avait prise, et la demoiselle avançait complétement à l’aveuglette à sa recherche. Si elle n’avait aucune information, elle ne s’attendait pas à ce que quelqu’un qu’elle avait croisé par hasard à un tournant en sache beaucoup plus. En revanche, lorsque Molly mentionna une rumeur qu’elle avait entendu qui pourrait aider sa mère, Sacha se pencha légèrement en avant, buvant les paroles des la jeunes femme à la recherche de la moindre information utile.

Elle avait en effet entendu parler des guérisseurs qui utilisaient les éléments, même si elle ne les avait jamais vu en action. Son village assez mal réputé n’avait jamais attiré là-bas des personnes de ce rang là. Certes ils avaient des médecins, mais c’était en général des ex-guerriers trop blessés pour continuer à se battre qui apprenaient sur le tas. Ceux qui soignaient sa mère étaient plus professionnels, du fait qu’elle n’était justement pas internée dans la même ville mais dans une autre voisine. Son père avait déboursé tout l’argent qu’il gagnait dans cette mini-clinique, et n’avait pas beaucoup plus de sous pour payer quelque chose de mieux, digne d’une très grande ville. Pirate, ça rapporte, mais quand on presque doit tout donner au Roi, forcément, cela diminue les gains.

Marcher dans les rêves ? Il est vrai que Sacha n’en avait jamais entendu parler. Mais quand Molly développa un peu plus son idée, cela lui fit penser à une chose que les médecins de sa mère évoquaient souvent.

« Vous voulez parler d’une sorte de… “maladie de l’âme” ? » reprit Sacha, quand son interlocutrice s’excusa en pensant s’être mal exprimée. Elle n’avait aucunement mal prit ses propos, ayant l’habitude de diagnostiques violents. Les docteurs avaient successivement asséné à sa mère des maladies les plus violentes qu’il soit, et même si la pensée n’en était pas agréable, il était possible que sa mère soit « dérangée » comme elle disait.

« Les médecins nous ont évoqué la possibilité d’une “maladie de l’âme” à plusieurs reprises, » expliqua-t-elle, « comme ils ne trouvaient aucune de source physique à son malaise, ils se sont longtemps posés la question à ce sujet là. Le souci, c’est que, même si fatiguée, ma mère a parfaitement gardé toute sa tête et n’a jamais arrêté de dire qu’elle n’avait aucune raison d’être triste… Enfin, j’ai cru comprendre que les maladies peuvent venir de là, entre autre. Même dans sa famille, on ne pense pas qu’il y est eu d’antécédents à son cas. Ils arrivent tant bien que mal à la garder en vie, mais ils n’ont cessé de nous répéter que tant qu’ils ne connaitraient pas mieux les origines de son mal, ils ne peuvent pas faire grand chose de plus. »

La jeune fille fit une courte pause après sa tirade, méditant un peu.

« Peut-être que ces “marcheurs” pourraient au moins trouver ce qui ne tourne pas rond chez ma mère, puis que les médecins feraient le reste, » conclut-elle, se grattant la joue de l’index à son habitude lorsqu’elle réfléchissait. Cette piste était intéressante, et si pour l’instant elle n’était encore qu’au rang de rumeur, Sacha se nota intérieurement qu’il lui fallait l’approfondir d’avantage.

Molly entama son propre récit, que Sacha écouta avec attention en finissant les baies que lui avaient offertes le petit lézard, qui était en train de somnoler, presque endormi. Il n’aimait pas trop les discussions des grandes personnes apparemment, cela semblait l’ennuyer. Il plongeait doucement dans les bras de Morphé, son estomac pesant l’incitant à dormir pour digérer, en plus de l’obscurité installée qui indiquait clairement qu’ils étaient l’heure pour les petits jeunes de se coucher.

La jeune femme lui expliqua aussi combien il lui arrivait de se haïr… La première raison fut assez obscure pour Sacha, même si elle comprenait le principe. Certes, voir des morts étaient loin d’être agréable. Mais si cela s’était passé lors d’une guerre, alors ces personnes savaient à quoi elles avaient affaires, et ce qu’elles risquaient, même si c’était pour défendre leur terre ou leur famille. Sacha avait été dans de nombreux combats de la sorte, mais n’avait jamais laissé le remord l’envahir, probablement un héritage du monde duquel elle était issue.

En revanche, il semblerait que Molly est échouée à la mission que Sacha s’était elle-même confiée : protéger un être cher. À la vue de la réaction de son interlocutrice, la douleur qu’elle éprouvait était encore plus violente que ce que Sacha pouvait bien imaginer. Elle voulu dire quelque chose de réconfortant, de rassurant, elle voulait aider cette dame meurtrie mais rien ne lui venait. Il lui manquait encore cette part de maternité qui lui faisait défaut, et l’empêcher dans ce cas d’agir alors qu’elle aurait tant voulu aider. Mais elle ne savait pas quoi faire, et avait peur de l’impact de ses paroles. Le silence qui suivit ces paroles la gêna un peu, car elle voulait dire quelque chose, mais en était incapable. Serrant les dents, elle ruminait dans sa tête toutes les phrases possibles et imaginables qu’elle aurait pu dire, mais avant qu’elle ne puisse en choisir une, Molly avait repris ses esprits et enchainait déjà.

La dernière remarque de la dame fit étouffer un petit rire à Sacha, qui comprenait tant bien que mal la relation tordue qu’elle expliquait. Elle avait une vision ouverte de son avenir, contrairement à la plus jeune, et voir l’ambition qui l’animait faisait envie à Sacha, qui en manquait peut-être un peu. Pour tenter de remédier à cela, elle enchaina sur la remarque de Molly, essayant aussi de se convaincre elle-même.

« Je n’ai jamais vraiment eu d’ambition pour moi-même à ce jour, » répondit-elle, « à part élever cette bestiole bien sûr, et éventuellement continuer à m’améliorer dans l’art de la maitrise de l’arc et du feu, voire aussi de mes masses, là où il y aurait le plus de travail je crois bien. Mais bon, cela viendra dans un deuxième temps, j’ai des choses plus urgentes à finir avant, » conclut-elle simplement, imaginant déjà l’effort qu’il avait valu à Molly rien que pour atteindre ce rang là.

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 90

Fiche de personnage
Points: 34
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Ombres et lumières [Molly]

Message par Molly Hale le Dim 18 Nov 2012 - 16:39

Lorsque Molly parla de ces fameux guérisseurs qui pouvaient parcourir le monde onirique à volonté, Sacha sembla soudain fascinée, plus qu’intéressée par ces possibilités. La jeune pirate évoqua les « maladies de l’âme » qu’avaient parfois diagnostiquées les médecins, en affirmant que sa mère, malgré ces hypothèses, était encore parfaitement saine d’esprit, et qu’elle répétait elle-même n’avoir aucune raison d’être triste, ou mélancolique. Sacha poursuivit en disant que les marcheurs pourraient faire une part du travail, en amont, et que les médecins plus conventionnels seraient ensuite aptes à faire la suite, à savoir la guérison du corps, plus pragmatique. Molly hocha la tête en silence, tout en se disant qu’elle aimerait en rencontrer un, un jour. Peut-être serait-il capable de voir la part d’ombre qui dormait encore en elle, de l’isoler, et de la détruire… Elle l’avait parfaitement identifiée, ainsi que sa cause, mais elle refusait de continuer plus longtemps avec un morceau d’âme en lambeaux. Elle avait décidé de redevenir, le plus possible, la jeune femme joyeuse et radieuse qu’elle était avant, et ce, peu importe le temps nécessaire pour y parvenir.

Sacha l’écouta ensuite parler, raconter comment elle avait échoué à pacifier ces gens pleins de haine et de fureur contre une guerre injuste et injustifiée. Le silence qui suivit ces révélations fut assez lourd, parce Molly ressassait, encore et encore, ses erreurs, alors que son interlocutrice, désemparée, cherchait sans doute les bons mots pour la réconforter. Mais le naturel enthousiaste de la fille d’Alpha reprit le dessus, et fit sourire sa cadette. Cette dernière expliqua qu’elle n’avait pas vraiment d’ambition, à part de s’occuper de son Salamèche, ou encore de se perfectionner dans le tir à l’arc et la maîtrise du feu. Elle ajouta cependant que tout cela était secondaire, sans doute parce qu’elle tenait à retrouver son demi-frère avant. Une nouvelle fois, Molly acquiesça, puis sourit.


« Pour quelqu’un qui n’a pas d’ambition, je trouve que c’est quand même bien chargé… Rien que pour élever un Pokémon, il faut un temps infini… Et quand on commence à en avoir beaucoup, toute une vie ne suffit pas. J’aurais pu choisir d’en avoir beaucoup, et de confier les petits à des gens de passage que j’aurais jugés dignes d’en posséder… Mais je préfère construire une relation plus profonde avec ceux que j’ai déjà. Bon, j’en ai quelques-uns… Mais j’ai un lien fort avec eux. Et puis, les voyages forment la jeunesse, dit-on. Je n’aurais jamais cru que ce dicton s’appliquerait autant à mon cas avant de partir de chez moi. »

La jeune femme s’adossa un peu plus à son Ponyta aux flammes d’azur, en soupirant, mais sans renoncer au petit sourire qui s’accrochait à ses lèvres.

« C’est dommage que vous ayez choisi l’arc comme arme de prédilection. J’aurais pu vous apprendre quelque chose, avec un fouet. C’est tellement… Subtil, et vicieux… Mais flexible, comme un roseau. C’est peut-être ça qui m’a plu, finalement, dans le domptage. Par contre, même si je suis Flamenoise, comme vous, je n’ai qu’une maîtrise sommaire du feu… Nous pourrions apprendre ensemble, un jour, ce serait intéressant. »

La fille des Hale baissa ses yeux bleus vers la paume de sa main droite, en rapprocha sa main gauche et fit naître une flammèche entre elles. Elle l’observa danser timidement au creux de ses mains, d’un air distrait, puis sursauta en voyant la silhouette familière, mais perdue depuis longtemps, s’y dessiner l’espace d’un instant, en pleine course, pour disparaître subitement. Oui… Si elle devait demander conseil à quelqu’un pour sa maîtrise du feu, c’était bien à son vieil ami, qui parcourait les plaines de Flamen. Enteï. Le lion qui l’avait déjà sauvée, une fois. Elle se promit de lui rendre visite, un peu plus tard.

Soudain, un bruissement dans un taillis tout près attira l’attention du groupe. Les yeux de la jeune femme s’agrandirent de surprise en voyant une créature qu’elle connaissait bien émerger du buisson…


Spoiler:

Leyno, le Lion de Feu qui avait surgi lors du premier combat de son voyage, et qui l’avait suivie un moment avant de la laisser embarquer pour la guerre… Il était apparemment rentré depuis, et il avait dû sentir la présence de Molly, de retour chez elle. Sans bruit, il s’approcha avec grâce de la jeune femme, qui calma les plus belliqueux de ses compagnons. Il fallait dire que beaucoup d’entre eux ne le connaissaient pas, et ils étaient assez méfiants envers lui, ce qui paraissait plutôt normal, vu l’apparence de la créature. Alors qu’elle passait ses mains autour du cou du félin, Molly murmura, dans un souffle :

« Leyno… Qu’il est bon de te revoir. »

Le plaisir semblait partagé, puisque le fauve avait fermé les yeux, laissant les mains pleines de chaleur (que les fers glacés autour des poignets ne gelaient pas) plonger dans sa fourrure orangée. Une fois ravalée la boule d’émotion qui lui serrait la gorge, la Dompteuse fit les présentations.

« Sacha, voilà Leyno, un ami qui m’a accompagnée un moment durant mon voyage. C’est un Lion de Feu… Il vient de Cosmo Canyon. Leyno, voici Sacha, que j’ai rencontrée ici, et qui voyage, comme moi, même si nos buts sont différents. »

Il y avait si longtemps que le félin s’était séparé d’elle… Et tant d’évènements, de joies, de peines… Il sembla à la jeune femme qu’une éternité s’était écoulée depuis son départ de Flamen. Tandis que Leyno inclinait doucement sa tête décorée de tatouages, Molly, elle, le caressait distraitement, et reprit, quand il se fut assis :

« Nous aurons beaucoup de choses à nous dire, je pense… Mais ça attendra. Leyno est plein de sagesse, et il est surtout… Doué de parole. N’est-ce pas étonnant ? »

Leyno fit mine de s’offusquer d’être présenté comme une prétendue bête de foire, mais il savait pertinemment qu’elle plaisantait et qu’elle le respectait autant que lui le faisait pour elle. Le Lion de Feu « sourit », puis approcha sa queue couronnée d’une flamme du brasier, histoire de le réalimenter un peu. Il posa ensuite son regard rougeoyant sur l’humaine qui lui était inconnue, plutôt content de pouvoir reprendre part à une discussion avec Molly, qu’elle soit accompagnée ou non.

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 481

Fiche de personnage
Points: 4
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Ombres et lumières [Molly]

Message par Sacha le Sam 24 Nov 2012 - 18:09

[Désolée mais je suis un peu déçue de mon post, pas tant par le contenu mais par mon écriture :s ]


Sacha esquissa un sourire à la remarque pertinente de Molly. Il était vrai que le futur qu’elle s’était décrite semblait bien encombré, mais tout ce qu’elle avait prévu était encore des projets qu’elle considérait comme « vague ». Certes, elle avançait vers un but précis, mais la manière d’arriver et le chemin qu’elle allait choisir pour atteindre ses objectifs étaient toujours indéterminés. Elle n’était même pas sur d’avoir les bons outils pour y arriver, ayant vécu sans sa mère, il lui manquait cruellement de notions de maternité pour pouvoir élever la bestiole.

« Je ne pense pas que je laisserai ma famille de pokémon devenir trop grande ; je veux juste et surtout arriver à bien m’occuper de chacun. Au début, je ne comptais même pas m’occuper d’élever des telles choses, mais maintenant que j’ai ce petit lézard, je me dis que cela en vaut probablement la peine. À présent, il faudrait peut-être que je lui trouve un petit frère ou une petite sœur, enfin quelqu’un avec qui il pourrait jouer avec en tant que pokémon… Autant je suis proche de lui, je ne crois pas pouvoir remplacer ce genre de présence… »

Elle s’était un peu égarée dans ses propos, laissant aller son esprit au-delà de ce qu’elle avait eu l’intention de dire au départ. Elle s’était contentée de penser à voix haute, concrétisant des idées qu’elle avait déjà envisagées depuis quelques temps.

Molly lui expliqua que son arme de prédilection était le fouet, contrairement à Sacha. Utilisant son doigt pour gratter doucement sa joue, la jeune fille se mit à se demander pour sa part pour quelles raisons elle avait choisit cet instrument et non un autre. Molly aimait le fouet pour sa subtilité, mais elle, que lui apportait l’arc ?

« J’ai choisi l’arc car j’ai toujours eu tendance à aimer me poster sur le haut du grand mât du bateau de mon père. À partir de là, il a fini par couler de source que si je voulais aider lors des attaques, il fallait que j'adopte une arme de jet. Et puis, c’est un moyen de combat intéressant, permettant à la fois l’attaque et la défense… C’est probablement ce qui m’a le plus plu. »

Elle fit une petite pause, avant d’élargir un peu son sourire et de lancer un petit clin d’œil à son interlocutrice.

« Cela dit, même s’il n’est probablement pas aussi subtile que le fouet, je crois que l’arc est capable de quelques coups vicieux aussi, » s’amusa-t-elle. Elle pensait surtout à comparer son arc avec ses marteaux, qui eux étaient complétement dépourvu d’élégance et de préciosité.

Molly souligna qu’elle n’avait une maitrise du feu sommaire, et proposa même un entrainement ensemble, à l’occasion. Ne voyant aucune raison de refuser une telle offre, Sacha contempla la flammèche de Molly tout en lui répondant.

« Ce serait avec joie ! C’est un apprenant d’un semblable que l’on progresse le mieux, cela va de soit. »

Malgré le fait qu’elle observait la flamme de la dame, elle ne vit point apparaître le canin de feu, constatant juste un petit mouvement, rien de plus. Cela eut l’air de troubler un peu plus Molly, mais Sacha ne prit pas la peine de relever ce détail.
D’ailleurs, elle n’en eu pas le temps.

Un autre invité vint se joindre au petit groupe, avançant si silencieusement qu’il ne réveilla même pas Kaizoku, qui s’était profondément endormi sur les genoux de sa maitresse. Au début, Sacha se raidit un peu, puis voyant que ni Molly ni ses pokémons ne réagissaient, elle se laissa à penser qu’ils ne craignaient pas grand chose. Du reste, la dame accueillit chaleureusement l’animal, et Sacha s’imagina qu’il s’agissait d’un vieil ami à Molly. Elle fit les introductions, et Sacha pencha légèrement la tête, disant par la gestuelle qu’elle était enchantée de la rencontre.

La jeune fille avait déjà entendu parler des Lions de Feu dans les histoires et les légendes bien sûr, mais c’était la première fois qu’elle en rencontrait un en personne. Elle était presque émue ; cette créature ressemblait exactement aux mythes qui la décrivaient, et son charisme imposant en rajoutait une couche. Même s’il venait voir Molly, elle était touchée qu’il s'avance tout de même à leur rencontre, malgré la présence d’une inconnue.

Les sourcils de Sacha se levèrent lorsque Molly expliqua que Leyno savait parler leur langue. Il n’avait pas dit un mot depuis son arrivée, et si les histoires narraient bien qu’ils pouvaient communiquer, la demoiselle n’avait pas imaginé qu’ils pouvaient interagir directement avec les êtres humains. Comme quoi, ils étaient réellement une race à part, et non pas une évolution des pokémons, même si, évidemment, ces derniers étaient aussi capable de comprendre les humains. Mais en général, il arrivait que l’inverse passe moins bien. Comme quoi, les humains étaient les plus mauvais en termes d’échange. Répondant à la question rhétorique de Molly, Sacha s’exprima calmement, essayant de faire comprendre que même si la petite boutade de la dame l’avait fait sourire, elle ne restait pas moins pleine de respect à l’égard de cette race supérieure.

« En effet, c’est tout à fait étonnant, même si je n’en attendais pas moins des célèbres félins. »

Le lion la fixa de ses grands yeux, et Sacha se sentit intimidée, sentant son regard lire dans son âme et décortiquer son esprit. Cela dit, il ne semblait pas outré de sa présence, et Sacha l’était encore moins de la sienne. Elle comprenait que retrouver des amis après une longue périodes étaient toujours quelque chose qui impatientait, et elle se doutait bien que Leyno et la Falminoise avait beaucoup de choses à se dire, voulant retrouver le temps qu’ils avaient perdu séparé. Ne voulant pas paraître comme une gêne, elle fit mine de se rétracter un peu pour laisser ces deux là le plaisir de se retrouver. Surtout que, dans ce genre de situation, il était possible que la conversation qui allait suivre serait des plus intéressantes, même si elle serait mise à l’écart.

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 90

Fiche de personnage
Points: 34
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Ombres et lumières [Molly]

Message par Molly Hale le Ven 28 Déc 2012 - 15:51

Apparemment, Sacha n’avait pas pour ambition d’agrandir énormément sa famille de Pokémon. C’était un choix comme un autre, tout aussi honorable que celui d’en élever un grand nombre, et Molly ne répondit donc rien à cette affirmation. En revanche, trouver un compagnon de jeu à cette boule de feu et de nerfs semblait être une sage décision, vu le caractère du petit Salamèche… La jeune femme expliqua ensuite qu’elle avait choisi l’arc pour la portée de tir qu’il offrait, et pour la possibilité de l’utiliser comme une arme d’attaque et de défense. Oui, ça se tenait, après tout. Molly n’avait pas vraiment besoin d’une telle arme, et elle n’aimait pas vraiment l’idée de devoir recharger à chaque flèche décochée ; de plus, la perspective de tomber à court de munitions ne l’enchantait pas réellement, mais elle se promit d’essayer, un jour, de manier une arme de jet telle que celle-ci. Sa curiosité aussi légendaire que la créature qui venait de les rejoindre le lui avait suggéré, une fois de plus. La fille des Hale sourit à la réplique de Sacha concernant les coups vicieux dont elle était capable avec son arc. Elle n’en doutait pas, de toute manière. Finalement, elle avait accepté la proposition d’entraînement, la Dompteuse songea que ce jour était plus proche que cela…

La jeune dresseuse de Kaizoku salua ensuite Leyno, qui s’était allongé près du feu, à égale distance des deux humaines. Après avoir rendu son salut à Sacha, et puisque la fille d’Alpha ne prenait pas la parole, la gorge de nouveau serrée, ce fut le fauve qui s’en empara, prouvant par la même occasion à l’inconnue qu’il savait bel et bien utiliser leur langage.


« Plusieurs mois se sont écoulés depuis la dernière fois que j’ai discuté avec toi, Molly. C’était avant que tu ne partes pour la bataille… Et je me doute qu’elle t’a coûté bien plus que ce que tu pensais. Je me trompe ? »

En silence, la Flamenoise fit non de la tête, un masque de profonde tristesse s’installant de nouveau sur son visage, comme un lourd fardeau qui l’accablait et occultait parfois ses yeux rieurs et son beau sourire. Elle réussit à retenir un énorme soupir avant d’articuler lentement, et avec difficulté :

« Oui… J’ai gagné des cicatrices, et une compagne de route… Mais j’aurais tellement aimé qu’elle me suive dans d’autres circonstances… J’ai connu le long sommeil comateux provoqué par le poison létal, et puis… Adearic… M’a été pris. »

Incapable d’aller plus loin, Molly baissa la tête en se mordant la lèvre, fixant les chaînes qui pendaient à ses poignets, comme si elle voulait s’y perdre et être engloutie par le métal froid et brillant. Leyno se rapprocha d’elle, puis frotta sa tête contre la sienne, doucement, pour la réconforter. Quand la jeune femme ferma ses yeux océan, les larmes qui y perlaient s’échappèrent malgré elle. Parler de nouveau à quelqu’un qui avait connu son fiancé défunt lui faisait plus de bien que prévu, et le fauve de Feu était suffisamment sage et posé, et surtout proche d’elle, pour comprendre à quel point la perte l’avait affectée. Adearic avait été un jeune homme doux, gentil, attentionné et aimant, qui n’avait pas mérité sa fin ignoble et horrible. Les responsables de sa mort avaient tous été brûlés vifs par la folie destructrice de Molly, hormis Hecate, qui avait mordu le jeune noble à la gorge parce qu’elle avait été maltraitée et parce qu’elle n’avait pas eu le choix. Et Molly était persuadée que la louve noire n’était pas responsable de la mort de son fiancé. Sa morsure n’avait fait qu’accélérer l’inévitable. De plus, son départ avait laissé plusieurs Pokémon orphelins, dont certains s’étaient enfuis sans demander leur reste. Taka avait choisi de rester, n’ayant, de toute manière, pas d’autre endroit où aller, et considérant sans doute la jeune femme comme sa mère de substitution. La Grahyena, elle, avait suivi aussi, puisque l’humaine était la dernière chose qui la rattachait à ce monde. Elle n’avait plus de maître, plus de meute, plus de famille, et la Dompteuse l’avait acceptée sans mal, et sans rien demander en retour. C’était suffisant.

Après un long moment sans avoir prononcé un mot, la Chercheuse en herbe dit doucement :


« J’ai vraiment beaucoup perdu dans cette bataille. Et puis… J’ai utilisé le feu, que je maîtrise très mal, alors je pense que pour le moment, ma priorité, concernant mes capacités, c’est de trouver ce que je pourrais faire de cet élément si ambigu. Je vais aussi essayer de combattre des champions d’arène, pour renouer avec ma passion des combats Pokémon, à peine moins dévorante que celle des mystères du passé, et de ce monde en général. »

Sur ces paroles, elle se leva, puis invita Tamekyn, Leyno et Sacha à faire de même. Elle avait envie d’essayer quelque chose, sur le moment, prise d’une impulsion soudaine. La noble aux mains liées lança alors :

« J’aimerais bien tenter de jouer avec le feu… Mais sans pour autant le diriger contre vous, évidemment. Je voudrais plutôt… Faire des expériences… Comme ça… »

Elle tendit alors ses paumes vers son Ponyta blanc et bleu, dont les flammes s’intensifièrent subitement, avant de retrouver leur taille moyenne. Elle fit de même avec la flammèche de Leyno, puis se tourna vers Sacha en souriant.

« Au lieu de brûler les autres, pourquoi ne pas renforcer leurs propres pouvoirs ? Ce n’est pas stupide, je trouve, et ça leur permet de mieux se défendre, sans s’en prendre directement aux adversaires. Ça peut paraître lâche, mais j’ai mes fouets en cas de problème. Je sais me débrouiller avec… Et c’est peut-être un bon exercice de contrôle de son élément… Non ? »

Les ombres de l’humaine, du félin et de l’équidé dansaient ensemble au coin du feu, se mêlant et se croisant pour s’unir et se séparer tout aussi vite. Ce soir-là, il y avait de la joie, de l’enthousiasme, mais aussi des âmes meurtries qui tentaient de guérir en faisant de leur mieux. La fille d’Alpha ancra son regard d’océan dans celui de sa cadette, calmement, mais impatiente, comme toujours, d’entendre sa réponse.


[Désolée pour le retard, de mon côté. On est quittes ;) *sort*]

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 481

Fiche de personnage
Points: 4
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Ombres et lumières [Molly]

Message par Sacha le Mer 2 Jan 2013 - 18:46

À nouveau, quand les deux vieux amis se mirent à converser, l’humeur maussade de Molly ressurgit, plus profonde que l’élan précédent. Sacha put même observer les larmes qui roulaient sur ses joues, alors qu’elle devait laisser les émotions qui tournaient en elle depuis longtemps enfin s’exprimer. À nouveau, Sacha ne sut pas que faire, mais sa gêne fut amoindrit par la présence de Leyno qui entreprit de rassurer la jeune femme meurtrie. Avec les quelques paroles qu’elle avait prononcées, la cadette en apprit plus sur les raisons de cette peine profonde. Elle avait survécu à beaucoup de choses terribles, mais cela ne semblait pas être le cas de ce proche dont elle mentionna le nom. La perte devait être récente, car les traces qu’elle portait étaient encore visibles et criantes.

Elle fit une pause pour se remettre les idées en place, les deux autres attendant patiemment qu’elle leur montre qu’elle allait mieux. Elle narra ensuite au Lion Feu une longue liste de toutes les choses qu’elle voulait accomplir, comme elle lui avait plus ou moins raconté. Notamment, elle mentionna sa maitrise du feu qu’il lui restait encore à développer. Sacha s’y connaissait en la matière, même si elle n’avait pas le niveau des maîtres bien sûr, elle savait se défendre en terme de contrôle des flammes. Son père le lui avait enseigné en même temps que le combat, et cela lui avait permit de trouver un style un peu particulier.

Quand la jeune femme se redressa en invitant les autres à faire de même, Sacha hésita un instant. En effet, le petit Kaizoku s’était endormi entre ses cuisses, bercés sans doute par le son monotone des conversations inintéressantes pour lui. Sacha ne voulait surtout pas le réveiller, de peur qu’il recommence son cinéma, avec un numéro bonus à cause de la présence du fauve. En même temps, c’était peut-être aussi pour lui l’occasion d’en rencontrer un, l’opportunité étant assez unique et à saisir. Et puis, il risquait aussi de lui en vouloir s’il apprenait qu’il l’avait fait rater une occasion pareille. Sacha saisit doucement la bestiole, et réussit à la translater jusqu’à sur la couverture, où elle posa le petit monstre roulé en boule, tenant sa queue comme un doudou et suçant activement son pouce. Elle ne semblait pas l’avoir réveillé avec cette petite manipulation, ses grands yeux restants fermés et sa respiration constante. Sacha ne savait pas ce que Molly allait proposer, mais si dans le pire des cas cela ferait lever le petit-à-l’aspect-si-mignon-maintenant-mais-qui-embête-dés-qu’il-est-debout, elle se contenterait de faire avec et d’en profiter pour lui faire rencontrer cette bête si unique et légendaire qu’était Leyno.

L’exercice que proposait la Flaminoise était intéressant, Sacha l’avait déjà pratiqué mais jamais sur des êtres vivants, elle s’était contentée d’enflammer des brasiers ou de tester ces pratiques sur des petits feux. Cependant, elle pensait posséder les capacités pour y arriver, et se laissa tenter par le « défi » de sa nouvelle amie. Ne voulant pas réveiller le bébé et ayant peur de la réaction du Ponyta à qui elle avait déjà quelques tourments, la demoiselle se tourna vers le lion, et avec un ton plein de respect, lui demanda l’autorisation de pouvoir pratiquer cette expérience sur lui. C’était la moindre des choses, après tout.

Lorsqu’il lui eut donné son accord, elle fixa ses yeux dans les siens, se concentrant sur sa respiration. Son père lui avait expliqué que c’était la clé de la réussite, et elle n’avait pas encore eut l’occasion de contre dire son idée, la pratique ayant toujours fait brillamment son œuvre. Quand elle put sentir les variations des courants d’air chaud qui circulaient autour d’elle, la jeune fille leva à son tour la paume vers le lion, cherchant à repérer la source de chaleur qui brûlait en lui. Elle la trouva rapidement, ses yeux s’écarquillant légèrement alors qu’elle sentait cette ardeur brûler en lui. Elle inspira par le nez, puis, très lentement, fit sortir l’air de son corps par sa bouche en faisant couler une partie de son énergie dans celle de son cobaye. Cela eut le même résultat que lorsque Molly fit sa tentative, la flamme du lion se mettant à grossir et à brûler plus ardemment. Lorsque Sacha eut fini son expiration, elle pausa un instant, le souffle coupée, avant de baisser sa main et de revenir à une respiration normale.

La tentative ne l’avait épuisé en rien, mais le fait de pouvoir ainsi contrôler le flux de chaleur d’un être humain était en soit effrayant. Elle savait qu’elle n’aurait pas pu pomper cette énergie, le lion le lui aurait interdit, mais avoir cette possibilité demeurait malgré tout troublant.

Elle ne put débattre avec elle-même plus longtemps, Molly expliquant le concept de son exercice. Sacha n’avait jamais vraiment pensé à ce genre de méthodes, vu qu’elle protégeait plutôt ses amis en assurant leurs arrières avec des projectiles, restant derrière les lignes. Cependant, elle était d’accord que c’était un bon entrainement pour la maitrise et aussi une manière de se rapprocher de son groupe en travaillant en équipe. Mais le sien était encore en train de dormir, donc bon, elle se rapprochait de ce personnage étrange qu'elle ne connaissait pas encore, voulant en apprendre d'avantage sur lui et ses origines, et peut-être en profiter aussi pour aider Molly à se distraire de ses pensées obscures.

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 90

Fiche de personnage
Points: 34
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Ombres et lumières [Molly]

Message par Molly Hale le Mer 16 Jan 2013 - 14:21

Sacha venait de réussir l’exploit de se lever sans réveiller son petit monstre, et Molly lui sourit, n’osant pas faire de bruit qui pourrait réduire ses efforts à néant. Cependant, la jeune corsaire se tourna vers Leyno, plutôt que vers Tamekyn, avec lequel le premier contact n’avait pas forcément été très positif. Elle demanda alors au Lion de Feu si elle pouvait en faire son cobaye provisoire pour son expérience, ce que n’avait pas fait la fille des Hale : en effet, le Ponyta était son propre Pokémon, il lui passait à peu près tout, et Leyno était un ami à elle, qui connaissait bien son caractère impulsif et enjoué. Bien sûr, il était logique que Sacha, elle, obtienne d’abord la permission de la créature.

Mais alors que Molly avait effectué l’opération sans trop y réfléchir, comme si ces gestes étaient complètement naturels pour elle, l’archère dut se concentrer pour capter la chaleur autour d’elle, avant de discerner celle qui émanait seulement de Leyno. Intriguée, la Chercheuse en herbe l’observa tandis qu’elle inspirait, puis expirait lentement, comme si elle craignait d’y aller trop fort et de blesser son cobaye. Molly n’avait pas du tout songé à tout ça, s’étant contentée d’accompagner ses paroles par leur démonstration. Cette facilité était-elle due à un talent inné particulier, ou bien à une absence de réflexion à ce sujet ? Elle n’en savait rien, mais se sentit à la fois honteuse d’avoir pris aussi peu de précautions et contente de ne pas avoir à subir une préparation telle que celle que s’était imposée Sacha. Pourtant, si elle voulait progresser dans cette voie, elle devrait apprendre à être un peu plus disciplinée, et à prendre en compte tous les paramètres autour d’elle, avant de se lancer comme elle l’avait fait…

Lorsque Sacha eut terminé, la Dompteuse la félicita en levant l’un des pouces de ses mains liées, puis fit un signe à son Hypocéan, dont la queue était enroulée dans un passant de la ceinture de la jeune femme.


« Basilushian, peux-tu arroser le brasier jusqu’à l’éteindre presque complètement ? »

En poussant un petit cri « Hy ! » décidé, l’hippocampe projeta un jet d’eau précis et concentré sur le feu de camp. Aussitôt, le groupe fut plongé dans des ténèbres relatives, puisqu’il y avait encore trois sources de lumière parmi eux, à savoir Kaizoku, Tamekyn et Leyno. Les chaînes d’argent de la jeune noble étincelèrent brièvement, tandis qu’elle murmurait :

« Sacha, essayons de le rallumer à partir de… Ceci. »

Molly désigna un tout petit bout de bois, qui avait été épargné par l’assaut furieux de l’Hypocéan. Tout le reste, autour de lui, était trempé, et il fallait d’abord faire sécher le tas de bois, avant de seulement songer à raviver la flamme. La fille d’Alpha proposait à son amie de coopérer afin d’augmenter leurs chances de réussite… Mais la tâche s’avérait ardue, longue et laborieuse…

******************************************************

Plus d’une heure plus tard, les aventurières avaient terminé leur besogne et, après avoir discuté comme si elles se connaissaient depuis longtemps, s’endormirent, épuisées, prenant un repos mérité… Sous l’œil bienveillant de Leyno, et d’Elemento, le jeune homme aux cheveux et aux yeux d’argent. Bien sûr, à leur réveil, il ne serait rien de plus qu’une lettre E vivante, qui flottait près du visage de Molly… Car il tenait à ne pas révéler sa capacité de transformation à quelqu’un d’autre que la fille d’Alpha, dont le cheminement pouvait enfin reprendre sereinement.


[Je pense que je vais m’arrêter là pour ce RP, que j’ai trouvé très plaisant ^^ Merci à toi !]

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 481

Fiche de personnage
Points: 4
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Ombres et lumières [Molly]

Message par Sacha le Jeu 17 Jan 2013 - 21:50

Lorsqu’elles eurent fini le premier exercice, Sacha crut d’abord que Molly avait demandé à son Pokémon d’éteindre le feu pour que le groupe puisse se coucher. Même si elle trouvait cela un peu brusque comme manière de faire, elle ne commenta pas, pensant que la dame avait sans doute des bonnes raisons de procéder ainsi. Elle fut donc surprise quand la dompteuse lui proposa un autre petit jeu, après l’échauffement qu’elles avaient fait. La tâche était beaucoup plus ardue que précédemment, et si elle avait du s’y prendre seule, Sacha n’avait même pas idée du temps qu’il lui aurait fallu pour parvenir à un résultat concluant, malgré le fait qu’elle ne doutait pas pouvoir y arriver à force de persévérance. Heureusement, Molly lui proposa de travailler en équipe, et ensemble la demoiselle pensait qu’elles avaient toutes les chances de s’en sortir si elles s’y prenaient correctement.

Molly était plus vive que Sacha, qui elle usait plus de concentration, comme elle l’avait démontré précédemment. De ce fait, la coopération qui s’installait entre les deux femmes délimita naturellement le travail de l’une et de l’autre. La plus jeune se chargeait de sécher le bois en forçant l’eau à s’évaporer, alors que l’ainée s’occupait de faire survivre et grandir la flamme qui avait été épargné, jusqu’à ce qu’elle devienne à nouveau un vrai feu. L’exercice avait été épuisant, mais très enrichissant, du moins pour Sacha. Elle avait rarement eut l’occasion de travailler ainsi sa maitrise, et elle se rendait compte de l’importance de tous les aspects de celle-ci.

Sacha prit la liberté de s’asseoir, après leur travail, commençant à sentir toutes les fatigues de la journée s’accumuler petit à petit. Elle se plaça à côté de son Salamèche qu’elle caressa distraitement, tout en veillant à ne pas le réveiller, puis les trois adultes se mirent à parler de tout et de rien. Sacha ne se souvint même pas du moment où le sommeil l’avait emportée ; elle s’était probablement endormie comme une pierre, au milieu d’une phrase.

***
Son petit matin fut tout aussi brusque. L’archère fut tirée de son réveil par une série de grognements et de tapotements volontaires contre sa personne. Ouvrant les yeux, elle put voir Kaizoku, complétement excité, qui bougeait dans tous les sens en espérant la faire lever. Le soleil venait à peine de commencer à briller lui aussi, éclaircissant lentement un grand ciel bleu, prometteur d’une belle journée. Sacha dut se faire violence pour se lever sur les fesses, se passant une main sur le visage pour tenter de se remettre de sa nuit.

« Que se passe-t-il Kaizoku ? » demanda-t-elle en étouffant un bâillement, récupérant petit à petit ses esprits.

Immédiatement, le petit arrêta de lui tourner autour pour harceler une autre cible. Le lion feu s’était endormi à côté du groupe aussi, et était encore là, à la surprise de Sacha, qui aurait pensé qu’il serait retourné dans la montagne pour dormir. Le lézard l’encerclait, sautillant de joie, sans pour autant prendre la liberté de le toucher, même s’il tendit la patte dans sa direction à plusieurs reprises.

Sacha n’était pas vraiment étonnée de la réaction du petit à la vue de la bête mythique, mais elle avait espéré ne pas avoir affaire à cette situation. Elle réclama le petit à ses côtés, pendant qu’elle rangeait son sac en compagnie de Molly, sans doute réveillée par tout ce raffut également. Elles laissèrent de côté de quoi manger le petit-déjeuner, mais rassemblèrent tout le reste, se préparant à reprendre la route.

« Kai, arrête ton ménage, tu vas finir par l’ennuyer le pauvre. »

Le petit enfant se calma une minute avant de refaire le même cirque, trop heureux de pouvoir rencontrer un de ses personnages préférés de toutes ces histoires légendaires qu’on lui avait narrées. Leyno prit la situation avec un peu plus de calme et de patience, avant de finalement proposer à Sacha si cela ne l’intéresserait pas de remonter jusqu’au Cosmo Canyon, résidence des grands félins. La fille fut surprise d’une telle proposition, mais n’eut pas l’occasion de refuser à cause de l’euphorie que cela provoqua dans le petit monstre orange. Il était si heureux, et la fille avait trop de cœur pour lui refuser ce qui semblait être un de ses rêves. Elle remercia chaudement le félin pour sa proposition, et l’accepta à cœur joie. Elle ne pensait pas que cette étape l’aiderait dans sa quête, mais tant qu’à voyager, autant en profiter, c’était une trop belle occasion pour passer à côté.

Disant au revoir à Molly qu’elle espérait vraiment recroiser un jour – après tout, ne s’étaient-elles pas promises un entrainement ensemble ? – le groupe se sépara, reprenant chacun la route vers le but qu’ils s’étaient attribués.


[Et du coup ça clôture pour moi aussi ^^ Merci à toi de même, c’était un chouette façon d’inaugurer cette miss là ! :D]

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 90

Fiche de personnage
Points: 34
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Ombres et lumières [Molly]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum