[ Clos ] Il faut un début à tout ! [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Il faut un début à tout ! [Solo]

Message par Kaé le Sam 13 Oct - 19:24

[Contrainte n°10 : Insister sur un style de texte.]


Kaé continuait son chemin, essayant de suivre le sentier battu qu’était devenue la route qu’elle avait emprunté en sortant d’Omashu. Au début, il était pavé, puis tout à coup c’était plus qu’un chemin de boue avec des cailloux ici et là. Elle avait quitté les montagnes et s’aventurait maintenant dans le vrai inconnu, les plaines. Elle n’avait jamais mis les pieds en dehors de la chaîne de montagnes ; enfin si, probablement, mais dans tous les cas elle ne s’en souvenait pas. Un peu apeurée et effrayée, elle passait son temps à regarder derrière elle, anxieuse que ses parents l’aient suivi, ou la fasse suivre. Normalement, elle était assez calée pour savoir quand elle était traquée, mais elle restait sur ses gardes. On n’était jamais trop prudent.

Elle avait rapidement avalé sa brioche à la sortie de la ville, et avait à nouveau faim. En même temps, il devait pas être loin de midi, c’était l’heure du déjeuné quoi ! D’ailleurs, c’était quoi ça, là bas ? Au loin, Kaé aperçu un nuage de fumée sombre, signe que… quelqu’un était probablement en train de préparer à manger ! Sans trop réfléchir, la gamine accéléra le pas, espérant arriver sur place avant que le manger ne s’en aille sans elle.

Plus elle s’approchait, plus elle arrivait à distinguer ce qu’elle cherchait à atteindre. C’était un homme, ou plutôt un garçon, jeune, de son âge, brun, tout seul, qui mangeait ce qui semblait être… Du poisson ? Mais c’est rudement bon le poisson ! Avant même qu’elle ne s’en rende compte, Kaé se retrouva plantée devant lui, la bouche plus ou moins ouverte en train de saliver, et le type – assez mignon – la regardait d’un drôle d’air – genre qu’est-ce qu’elle fabrique là celle là ? Elle imita une ou deux fois le poisson de sa bouche, puis retrouva ses moyens.

« Euh… Salut ! Moi c’est Kaé ! Enchantée ! Qu’est-ce tu fabriques dans le secteur ? »

Le garçon écarquilla les yeux et chercha presque à reculer un peu. C’était, en effet, pas tous les jours qu’on l’abordait avec autant de tact et subtilité. La situation lui paraissait vraiment étrange, puis il remarqua qu’elle fixait intensément le poisson frit qu’il tenait encore à la main. Cherchant à en savoir plus, il essaya d’analyser le personnage. Elle n’avait pas l’air méchante, au contraire, plutôt naïve et idiote. Le ventre de la demoiselle poussa alors un sourd grognement, qu’elle essaya de couvrir en se plaquant les bras contre son estomac grognon. Elle lui rendit un sourire assez embarrassé, ne sachant pas où se mettre. L’homme hésita encore un instant, puis éclata de rire. Là, c’était au tour de la gamine de pas comprendre grand chose.

« T’as la dalle ? Ben assieds toi va, j’vais mettre un autre Magicarpe sur le feu ! »

La gamine, ravie, ne chercha pas à en savoir plus. Elle obtempéra, le laissant patiemment préparer son repas, ne cherchant pas vraiment à comprendre ce qui venait de se passer.

« J’m’appelle Basho, ravi de te rencontrer Kaé ! Et dans le secteur, comme tu dis, j’me prépare à devenir chercheur pokémon ! » répondit-il avec la même sans gêne que la gamine avait utilisé avant lui. Après tout, si elle n’essayait pas de mettre des formes à son discours, il n’y avait pas de raison qu’il s’y attarde non plus. « Et toi, tu viens d’où ? » finit-il en embrochant deux nouveaux poissons avant de les mettre au-dessus du feu.

« Pas loin d’Omashu, » répondit l’intéressé en essayant de pas y mettre trop de conviction, histoire qu’il ne lui en demande pas plus. Pour détourner la conversation de ce qu’elle faisait là, elle continua à tenter de le faire parler de lui, histoire de. « Chercheur pokémon ? Mais euh… Comment ça une préparation ? »

« En fait, » enchaîna-t-il en mordant à l’hameçon, tout en faisant tourner les brochettes, « cela fait plusieurs années que j’étudie aux côtés du professeur, et je suis prêt à me lancer et à le devenir à mon tour. Du coup, il m’a demandé de faire une sorte de petite thèse, pour faire un test ! »

« Et ça porte sur quoi ? » fit mine de s'intéresser la gamine en regardant la nourriture délicieuse cuire.

« L’évolution ! » répondit son hôte, puis, fouillant dans son sac, il sortit un gros pavé, l’ouvrit à une page marquée et crayonnée de partout, et tendit le bouquin ouvert à la fille. « Tiens, jette un coup d’œil, c’est les recherches du professeur. Tu verras c’est passionnant ! »

Kaé n’avait jamais trop aimé les livres, et c’est à contrecœur qu’elle prit le pavé tendu et détacha ses yeux du déjeuné pour voir de quoi ça parlait tout ça…

Selon la biologie, une évolution, c’est la modification des espèces au courant des années, des siècles. Par exemple, certaines plantes ont évolué depuis des milliers d’années pour devenir ce qu’ils sont aujourd'hui ; même nous, êtres humains, avons évolué au courant des millénaires. Nos mœurs changent à l’instar de nos caractéristiques physiques. C’est naturel. Les Pokémon en sont aussi atteints, d’une manière beaucoup plus frappante : leur morphologie change complètement à un certain stade; ce n’est pas graduel. Les formes d’évolution sont diverses et dépendent avant tout du Pokémon. Ils n’ont qu’un seul moyen d’évoluer et il est impératif de respecter chaque clause pour qu’ils évoluent. Tout le monde sait qu’un Pikachu évoluera seulement avec une pierre foudre. N’allez pas espérer que cette petite bête évolue tout bonnement. Pour encore plus compliquer la tâche, certains n’évoluent tout simplement pas.

Mon équipe et moi-même travaillons donc ardemment pour comprendre la signification des différentes formes d’évolution. Une de nos dernières théories concerne la maturité des Pokémon. Si l’on retourne au principe biologique, un être doit évoluer pour s’adapter à son milieu. Il existe diverses théories sur l’évolution – très enrichissantes à lire, je vous le concede – mais elles n’ont pas leur place ici. Contentons-nous de nous baser sur le fait qu’une personne évolue continuellement jusqu’à attendre sa maturité, si fin il y a. Par maturité, je parle d’atteindre un idéal d’évolution. Pourquoi certains évoluent ? Il s’agit d’un objectif parfois, voire toujours, nécessaire, pour être plus fort. Il est bien rare qu’un dresseur s’attaque à la ligue Pokémon avec un Salamèche. L’un des principaux facteurs d’importance des Pokémon est la puissance qu’ils possèdent. Un niveau de base contre un deuxième niveau d’évolution aura beaucoup plus de difficultés que si les deux Pokémons sont au même stade d’évolution. Il s’agirait donc d’une quête…
« C’est prêt ! »

Kaé ferma violemment le bouquin et tendit la main pour recevoir son du. Elle n’avait pas pipé un seul mot de ce que le type lui avait demandé de lire. Elle avait essayé bien sûr, mais passé le troisième mot, déjà, c’était mort. « Biologie » n’était pas exactement un mot de son vocabulaire, et en plus elle avait faim, donc ça n’arrangeait pas les choses. Elle entama presque brutalement son repas, mais eut quand même le bon sens de lancer un « merci bon ap’ ! » avant d’engloutir le pauvre poisson. Comprenant qu’un poisson ne suffirait pas à rassasier son invité, Basho en mit un nouveau à cuire avant d’entamer le sien.

« Alors, c’est passionnant, non ? » demanda le garçon tout excité, une petite lumière brillant dans le fond de ses yeux.

« Euh… ouais ! » répondit la gamine, la bouche pleine. « Mais hum… Quel est le lien avec toi ? »

« Je dois étudier quelques pokémon, » dit Basho simplement, « J’dois les capturer puis les faire évoluer, et voir ce que je peux en tirer ! J’ai presque tous les pokémons dont j’ai besoin, il ne me manque plus qu’un Medyena avant de retourner au labo. »

« Ah ouais je les connais eux, » répercuta la fille en se servant son deuxième poisson, « mon père en a élevé pas mal parce qu’il sont pas trop commode. »

« C’est vrai ? Bah on pourrait faire un concours alors ! Celui qui ramène en premier un Medyena ici ! »

« Désolée vieux, c’est tentant, mais j’ai pas de pokémon à moi et j’en ai jamais vraiment attrapé un par moi-même non plus. » commenta Kaé, moins convaincue que son interlocuteur qui était à fond dedans.

« J’te prêterai mon Elecsprint, elle est sympa et pas difficile ! Puis c’est l’occasion ou jamais de s’y mettre ! Allez quoi, ça va être fun ! »

La fille s’essuya la bouche du revers de sa main, posa la deuxième brochette vide dans l’herbe. Après tout, ce type l’avait nourrit, et il semblait aussi timbré qu’elle, alors y’avait pas de raison qu’elle refuse, surtout s’il lui proposait de lui apprendre de trucs. Ça pourrait toujours lui servir à l’avenir, qui sait ?

« D’ac, ça marche ! »


Dernière édition par Kaé le Sam 18 Oct - 18:42, édité 4 fois

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Admin' • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1210

Fiche de personnage
Points: 116
Âge du personnage: Physiquement : 23. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Il faut un début à tout ! [Solo]

Message par Kaé le Jeu 15 Nov - 21:59

[Contrainte n°6 : Faire intervenir un personnage non joueur.]


Les deux nouveaux amis avaient repri leur marche, juste après avoir fini d’engloutir tous les poissons du futur chercheur. Ils quittèrent le pseudo-sentier pour s’aventurer d’avantage dans les vraies plaines, là où l’herbe et les buissons se disputaient la place avec quelques arbres, à la recherche de ce fameux Medhyena. Basho avait confié une belle Elecsprint à Kaé, ainsi qu’une flopée de pokéball. Du fait qu’elle n’avait qu’un pokémon, le garçon lui promit en échange de n’utiliser que son Nosferalto.

Et les voilà donc tout préparés et armés en quête du pokémon morsure, probablement le pokémon le plus commun dans le secteur. Mais alors, pourquoi leur avait-il fallu plus d’une heure pour finir par en croiser un ! Sérieusement, ils étaient tombés sur des Zigzaton, des Pachiritsu, des Keunotor et même un Ecremeuh, alors que Basho lui avait juré qu’ils n’étaient pas censé en trouver dans cette région ! Ils commençaient presque à désespérer, se demandant si la soit disant présence de Medhyena dans la région n’était pas un complot du gouvernement.

Alors que le débat sur cette idée de conspiration battait son plein entre les deux jeunes gens, le Nosferalto de Basho, qui volait haut au-dessus de leur tête, se mit à pousser un long cri avant de plonger vers un buisson à une centaine de mètres du petit groupe. Le suivant, Elecsprint accouru tout de suite, laissant les humains en plan. Le temps qu’ils comprennent qu’ils avaient été abandonné et se mirent à courir, les deux pokémons étaient en train d’agresser un pauvre buisson mouvant. La gamine n’était pas vraiment optimiste, pensant qu’il s’agirait encore d’un pauvre pokémon sans intérêt pour eux, et n’était pas vraiment concentrée dans la bataille –comme si elle pouvait se concentrer sur quelque chose.

Lassé de subir les attaques, le buisson finit par cracher un petit louveteau noir, très en colère, probablement réveillé alors qu’il était en pleine sieste. Il grognait en montrant les dents, ses longs crocs pointus brillants dangereusement, puis se lança à l’assaut de ses attaquants. Réagissant immédiatement, Basho fit contre-attaquer son pokémon.

« Nos, attaque cru-aile ! »

La chauve-souris déploya ses ailes et les utilisa pour frapper habilement leur proie. Elecsprint, obéissante et patiente, observait Kaé, attendant que celle-ci lui donne un ordre pour s’occuper de la petite bestiole. Il fallut quand même quelques instants pour que la gamine réalise que si elle ne faisait rien, elle n’allait pas gagner leur petit tournoi.

« Elecsprint, cage-éclair ! »

La pokémon hocha la tête, satisfaite de cette idée, puis envoya une décharge électrique qui heurta le jeune pokémon, contractant subitement ses muscles, faisant qu’ils ne répondaient plus bien à ses commandes. Partiellement paralysé, le pokémon serait plus facile à attraper.

« Bien joué ! » prit le temps de commenter Basho avant de riposter, « Regard noir Nos, on ne veut pas qu’il nous échappe ! »

Répondant à la commande, Nosferalto exécuta l’attaque, alors que Kaé préparait la suivante.

« Vive-attaque ! »

C’était moins bien réfléchit que son ordre précédent, mais entre temps la demoiselle avait prit la grosse tête avec le compliment de son rival du moment. De plus, le petit louveteau encaissait les attaques depuis tout à l’heure, et il commençait à faiblir drastiquement, en plus de la paralysie qui l’empêchait de riposter correctement. Le pokémon décharge le frappa de plein fouet, avant de reculer un peu. Le Medhyena était à bout. Il titubait, et avait visiblement du mal à rester debout. Les deux dresseurs s’échangèrent un regard avant d’avoir la même initiative. Plongeant leur main dans leur poche, Basho en sortit rapidement une pokéball qu’il lança vers le pokémon morsure. Kaé avait été évidemment moins rapide, mais c’est parce que la ball qu’elle avait saisi lui avait glissé entre les doigts et qu’elle était maintenant à quatre pattes en train de la chercher dans l’herbe.

La pokéball du futur chercheur bagota de gauche à droite pendant ce qui sembler être une éternité, avant de libérer le pokémon qui la contenait. Basho poussa un juron très vulgaire, et Kaé tenta immédiatement sa chance en lançant sa propre ball, qu’elle avait fini par retrouver avec l’aide d’Elecsprint. À nouveau, le louveteau secoua la cage de l’intérieur, jusqu’à ce qu’il n’ait plus la force de lutter. La boule rouge et blanche arrêta d’onduler et de clignoter, et il fallu un moment pour que le groupe reprenne ses esprits et comprenne ce qui venait de se passer. Ce fut la gamine qui réagit en première, se relevant en sautant, le poing tendu vers le ciel.

« Ouais trop chouette, j’ai réussi ! » brailla-t-elle en sautant sur place.

Basho mit ses poings sur ses hanches, et esquissa un large sourire.

« En effet, t’as géré miss ! »

***
Ils étaient revenu à leur pseudo-campement, le Medhyena – enfin plutôt, la Medhyena selon Basho – trottant aux pieds de Kaé. Elle n’avait pas l’air super ravie de sa condition, mais accusait le coup. Sitôt arrivé, Kaé se rua sur un bout de fromage et de pain que lui proposa le garçon, avant de commencer à l’aider à ranger. Maintenant qu’il avait attrapé tous les pokémons dont il avait besoin, il allait retourner en ville pour étudier ces histoires d’évolution. Elle voulu lui rendre ses pokéball encore vide, mais il refusa, expliquant qu’elles lui serviraient probablement plus à elle qu’à lui, qui n’en avait plus besoin.

« Et toi Kaé, tu vas faire quoi maintenant ? » demanda-t-il curieusement, se demandant quels étaient les plans de la fille.

« Ben… euh… je… » bredouilla la gamine, incertaine de sa réponse ; elle finit par se reprendre avant de hausser les épaules, « J’en sais rien du tout. Je veux juste quitter Terros, c’est tout ! »

« Ah… » répondit le garçon, visiblement un peu déçu, « Ben si tu veux faire du tourisme, tu peux peut-être faire un tour au Parc safari, il y a énormément de pokémon rares et fabuleux à aller voir là-bas, ça vaut le détour ! »

Kaé fit mine de réfléchir un instant, levant partiellement les yeux au ciel, puis afficha un beau sourire « crochu ».

« En voilà une idée qu’elle est bonne ! » s’exclama-t-elle, contente d’avoir sans doute quelque chose d’intéressant à faire maintenant.

Basho lui rendit son sourire, puis en enfilant son sac sur le dos, tendit une main vers la jeune fille.

« Il faudrait que tu me passes la pokéball de Medhyena maintenant, si tu le veux bien ! »

La gamine s’exécuta tout de suite, sachant bien qu’à la base, elle n’avait pas fait cette capture pour elle-même.

« C’était une chouette idée ! On devrait remettre ça un de ses jours ! »

« Pas de problème ! » lui répondit l’autre, « sauf qu’au prochain coup, je te rendrais ta Medhyena et tu chasseras avec elle ! »

Kaé jeta un coup d’œil à la pokémon avec qui elle avait finit par se lier d’amitié, qui lança deux petits aboiements pour marquer son contentement.

« Ca me va ! »

Ce faisant un ultime au revoir, ils s’en allèrent chacun de leur côté, avant la promesse de se retrouver un jour et laisser à Basho le soin de prendre sa revanche sur la gamine.

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Admin' • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1210

Fiche de personnage
Points: 116
Âge du personnage: Physiquement : 23. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum