[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] Empty [ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil]

Message par PNJ le Lun 19 Nov 2012 - 23:21

Spoiler:
[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] F2ed8510

La jeune femme resta sagement posée dans la maison en ruine, adossée à une barrière qui tenait encore debout par on ne sait quel miracle. Au loin, elle apercevait le continent flottant, apparu il y a peu. Elle savait que son apparition recelait encore pleins de mystères, bien que les équipes envoyées là-bas avaient ramenés déjà plusieurs informations. Elle, ce qu'elle en pensait... ? Oh, elle savait pertinemment qu'elle n'était qu'un pion pour son armée, et elle se gardait bien de divulguer son avis, on aurait tôt fait de la jeter dans un coin sombre quelque part. Dans tous les cas, sa présence ici était avant tout dû à autre chose... Faire passer une épreuve. A un Flamenois, si ses sources étaient correctes. Oh, ça ne la gênait pas, loin de là, c'était son rôle après tout. Alors elle attendait le jeune homme, qu'on avait décidé de lui envoyer, plutôt calme, son arme à la main. Une dernière prouesse de son invention, mais elle ne savait que trop bien les risques que cela engendrait : le prototype n'était pas au point et pouvait lui exploser littéralement entre les doigts à tout moment. Au pire, si c'était le cas, elle deviendrait elle même le canon de son arme.

Elle attendit encore un peu, jusqu'à voir quelqu'un arriver. Un garçon aux cheveux blancs. Plutôt particulier, mais elle n'avait rien à dire avec son blond platine. Elle lui sourit, paisiblement et se redressa.


« Je vous souhaite la bienvenue, jeune homme. Je me nomme Cross. Avant de commencer, j'aimerais non seulement connaître votre identité, mais également les raisons qui vous poussent dans cette voie. Pourquoi demander à être hunter ? Pourquoi maintenant, après l'apparition d'un nouveau continent ? Avez-vous un but, un objectif ? Un cruel besoin de tuer le temps ? Vous pouvez être franc, ce qui se dira ici ne sortira pas d'ici, je peux vous l'assurer. Tout comme je peux vous assurer qu'une fois que j'aurai obtenu mes réponses, le vrai travail commencera. Si vous avez une arme, veuillez me la présenter, que je puisse déterminer avec quoi vous allez vous battre, je vous prie. »


Elle sourit toujours, jetant un vague coup d'oeil aux planches pourries de la maison en ruine, avant de reporter son attention sur le jeune homme, écoutant ses réponses avec une attention toute particulière...


[Rien de particulier, faut juste te présenter, répondre aux questions, tout ça ! Ensuite, les choses sérieuses commenceront !]

_________________
PNJ
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1140

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] Empty Re: [ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil]

Message par Ishizu Yggdrasil le Mar 20 Nov 2012 - 22:20

Bon ! C'était vraiment devenu la grosse débandade ! Partir à Arkan, revenir à toute vitesse en quelques jours et se dire, une fois qu'on ait relu la lettre de convocation, qu'on avait un jour d'avance... Son Scorvol n'avait pas apprécié la blague ! Mais ils s'étaient tous reposés, au moins pour un jour. Et le jeune homme avait découvert l'appétit d'ogre du nouvel arrivant ! Ah bah, c'est sur que comparé à sa congénère, il devait se rattraper ! Enfin ! Il mangeait bien au moins et ne semblait pas rongé par la maladie. Le Flamenois avait cru voir une carie, mais il avait traité l'infection rapidement avec du clou de girofle et un brossage à la pomme et au citron. Ce ne fut agréable ni pour l'un, ni pour l'autre, mais au moins le petit avait toutes ses dents de saines et ne risquait pas une inflammation douloureuse causés par une mauvaise dent. Tout le monde avait subis cet entretien, et le jeune homme s'occupait d'eux tous les jours. Treshan refusait d'ailleurs souvent d'être brossé, mais quand il se laissait faire, il apprécier cela, c'est juste qu'il aimait avoir les poils un peu dans tout les sens.
Un autre truc sur lequel le jeune homme était intransigeant, c'était le soin apporté aux pattes. Il regardait si aucun coussinet n'était abimé, pour ceux qui en avaient, si les sabots n’avaient pas une fragilité inattendue ou si les griffes n’étaient pas brisées. Il s’affairait à retirer les saletés et les adventices. Il n'appliquait pas un brossage obligatoire des dents ni une toilette particulière mais il entretenait la santé de ses compagnons et tout était à base de pomme pour le fluor, de citron pour désinfecter et attaquer. Bien entendu il ne le faisait pas tout le temps, sinon il détruirait leurs dentitions. C'est comme les ongles, on les coupe que quand ils sont trop longs, quand ils gênent, pas besoin de les fixer tous les jours.
Les jours ou il ne peut traire un cas, maladie qui ne veut pas guérir par les plantes ou tout autre types de blessures trop graves, il doit les amener dans un centre de soin, mais c'est rare.

Et voilà donc qu'il devait faire route sans aucun de ses compagnons les plus vieux. Chose qui le dérangeait. Ils lui avaient tous expliqués. Treshan avait senti une femelle dans le coin, il était temps qu'il ais une descendance. Pour Gyoosei, il voulait qu'il se sépare de cette idée de l'avoir perdu, il allait donc rester avec Yume Mugen, à eux deux, ils avaient quelques affaires à régler pour le futur du jeune homme. Ils s'étaient tous entendus pour accepter, bien entendu, la nouvelle recrue, accueilli par un grondement satisfait de l'ours, une série de signaux lumineux pour l'étoile de mer ainsi qu'une conversation mentale avec l'humanoïde psychique.
Ils s'étaient aussi tous entendus pour dire au jeune homme de, non pas les remplacer, mais agrandir un peu plus l'équipe, et ainsi avoir toutes une nouvelle bande à connaitre ! Au moins, ils se connaitraient tous le jour ou le jeune homme deviendrait chercheur.

Enfin ! Voici le topo sur son actuelle situation et il devrait faire avec, bon grès mal grès. Bon ! Il pouvait se rendre tranquillement là ou on le demandait, enfin, à l'heure au moins ! Ça ferait mauvais genre que de se pointer avec du retard, même peu. Ah ! Ça doit être cette ruine, en même temps, c'est la seule vielle bâtisse en ces lieux, certainement une ancienne fermette isolée. Il continua à marcher bon train, toujours pour ceinture abdominale non pas un mais deux bestiole qui aimait la chaleur. Il fait pourtant pas si froid ici !
Il finit par arriver face à une jeune fille qu'il n'avait pas vu avant les quelques derniers mètres. Et... il fut assez surpris de la franchise et du direct de sa maitresse d'épreuve, à priori. Et voilà beaucoup de question, pas que ça le dérangeait, loin de là, mais il fallait tout retenir pour répondre sans rien oublier. Il claqua des doigts et fit apparaitre un filin de flamme dans les airs qui éclata comme un petit feu d'artifice. Il passa les mains sous son haut pour attraper ses deux créatures et les posa sur la barrière. Un mouton et un saurien à bulbe apparurent soudainement, comme attirer par ce qu'il allait advenir.

— Restez-ici, d'accord ? Il se tourna enfin vers la jeune fille. Voilà ! Désolé du dérangement. Donc, je me présente, Ishizu Yggdrasil, habitant de Flamen et archer. Et pour mes raisons, et bien figurez-vous qu'elles sont obscures ! Ma voyante personnelle m'a dit de me lancer dans cette nouvelle caste naissante, comme quoi je pourrais y apporter quelque chose. J'ai bien peur de mon inutilité mais soit ! Je suis prêt à me donner ! Je n'ai nulle intention meurtrière ou bienfaisante, je ne cherche pas à détruire, pas plus qu'à construire. Ce que je veux faire avec cette puissance alors ? Et bien... j'aimerais changer les choses ! Je ne sais pas si j'y arriverais, je ne sais pas si je peux le faire, mais je vais le tenter et y mettre toute mon énergie ! J'ai envie de voir un monde en paix, un monde ou l'on pourra élever ses enfants sans avoir à craindre qu'un être quelconque ne passe par là et s'en prenne à eux. Un monde ou on n'aurait pas à douter et ou chacun accepterait la valeur et la motivation comme des piliers. Qui sait ? Tenter d'être roi de Flamen peut-être ? Il se mit à rire légèrement avant de se reprendre. En bref, je suis prêt à subir tout ce qu'il faut pour avoir la force de protéger tous les êtres. Je suis suffisamment fort pour protéger ma vie, mais pas assez pour protéger celles des autres, et c'est cette puissance que je veux. S'il s'agit d'une puissance néfaste qui n'apporte que la mort autour de moi... je la détruirais comme je couperais des bûches ! Autrement ! Mon arme...

Il tendit le bras en l'air, réceptionnant son arc long bow. Le Scorvol fit demi-tour et atterrit auprès de ses congénères, taquinant déjà l'être de couleur exceptionnel. Il posa le pied de l'arc sur la pointe de sa botte, montrant clairement que cette arme faisait sa taille et était donc un arc long sculpté dans un seul bois et décoré d'écailles diverses et variés, le côté fantaisistes. Ce genre d'arc pouvait lancer une flèche de 40 à presque 60 livres, soit trente kilos. Une flèche avait donc l'équivalence d'une pointe de trente kilos. Étant fine et armé de pointes, les flèches transperçaient donc littéralement une créature ou un humain non protégé, ressortant aisément de l'autre côté si aucun os n'a provoqué la casse ou la bifurcation de cette dernière. Une arme mortelle, mais on ne peut parfois pas choisir, tuer devient une nécessité selon les situations. S'il pouvait user de sa précision pour clouer un homme sur le sol ou un mur, il ne se gênait, au moins, l'enragé ne pouvait se dépatouiller avant un moment et il n'avait pas à tué. Il fixa la jeune dame en souriant bêtement.

— Je suis prêt à m'en prendre plein la tête, du moment que je repars entier et vivant !

_________________
— Je ne m'investis que pour conduire le monde actuel à sa perte !
[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] 1378111520-tumblr-mj09iollsx1ra3f3yo1-r1-500
Ishizu Yggdrasil
Ishizu Yggdrasil
Informations
Nombre de messages : 1284

Fiche de personnage
Points: 90
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] Empty Re: [ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil]

Message par PNJ le Ven 30 Nov 2012 - 18:34

La jeune femme eut un léger sourire. L'arme était relativement intéressante, même si le domaine de l'Hunter consistait à donner de la magie à ses flèches, à ses coups, pour frapper de façon beaucoup plus puissante. Elle se demandait comment, avec ce genre d'arme, il allait bien pouvoir procéder, alors que d'habitude, elle envisageait plutôt de procéder avec une espèce de tube cylindrique, qui pouvait concentrer la puissance magique autour de la même arme. Après, peut-être qu'il avait sa technique bien propre, bien à lui... Elle lui sourit, toujours de son air paisible et serein, confiant.

« Oh ne vous en faites pas, je ne compte pas vous démembrer, et vous repartirai entier et vivant. Je ne suis pas là pour tuer les gens. »


Elle descendit de son petit perchoir et commença à arpenter la terrasse en bois de la cabane. Elle sentait les planches grincer sous ses pas, mais ne s'en préoccupait pas, légère comme tout. Elle laissait son regard parcourir la plaine alentour, avant de voir quelque chose qui l'intéressait. Elle fit signe au garçon de la rejoindre. Au loin dans la plaine, à une bonne soixantaine de mètres, se trouvait un immense arbre, probablement millénaire. Pourtant, quelque chose semblait clocher, comme s'il avait été attaqué par un quelconque parasite, et qu'il était en fin de vie. Il n'en était pas décharné pour autant, au contraire, il semblait même encore bien portant, encore en train de lutter, et il semblait, également, impossible à faire tomber.


« Voilà. Tu vois l'arbre en face. Tu vas devoir le fendre. Pas le déraciner. Réussir à le transpercer d'une de tes flèches chargées de ton élément, et le fendre, si possible. Tu as trois essais devant toi, j'ai envie de voir comment tu te débrouilles... »


Elle lui laissa la place, et tout le temps nécessaire pour exécuter ce qu'elle lui demandait.


[Voilà, donc tu dois transpercer voire fendre l'arbre, qui est quand même assez titanesque. Tu as trois essais, et un message pour le faire. Bon courage!]

_________________
PNJ
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1140

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] Empty Re: [ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil]

Message par Ishizu Yggdrasil le Ven 30 Nov 2012 - 23:30

Brûlez un arbre... le signe de l'arbre de feu vie est incrusté dans son épaulette et son brassard, le signe... comme si elle souhaitait qu'il reproduise cela. Non ! Ce n'était pas exactement la même chose. L'arbre de feu de vie est un arbre éternel dont les flammes salvatrices représentent la flamme verte de la vie. Ce qu'elle voulait qu'il fasse... c'était de détruire cet arbre. Il n'avait rien demandé. Il avait certes l'air décharnés, et rongés par les insectes et les différents champignons, des ravageurs et de la vermine fatale pour sa vie. Mais, il vivait, encore. Elle lui demandait de détruire... un être vivant plus vieux que lui d'au moins dix à vingt fois son âge, voir plus.

— Vous me demandez... de fendre un être vivant plusieurs fois centenaire... Je n'approuve pas la force que vous allez me demandez... j'espère juste que je me trompe !

Comment allait-il si prendre ? Déjà, il devait user de ses fleps. Il claqua des doigts et son Scorvol lui apporta un sac à l'allure rectangulaire. Depuis quand ne les avait-il pas utiliser ? Des flèches qui n'en sont pas. Des épées qui n'en sont pas. Aucune hampe, aucune tige, une unique lame possédant une entaille pour la corde. Une lame de la taille d'une épée avec pour centre deux sphères de verre remplis d'un liquide abrasif, notamment, un certain mélange d'huile.
Il n'aurait rien pu faire avec des flèches normal, enfin, il aurait peut-être pu réussir, mais il faut reconnaitre que des lames étaient bien plus... appropriés pour découper les choses. Il devait juste se concentrer pour faire des Robin des bois, ce que l'on nomme comme étant des flèches se fendant les unes sur les autres, signifiant que la personne avait visé exactement au même endroit.
L'idée de détruire un arbre aux allures maladives lui pinçait le cœur. Du mal ? Il ne souhaitait pas en faire à ce végétal, et c'est pourtant ce qu'on lui demandait. Il se retint de lâcher une larme pour ce vénérable, ce n'était certes qu'un arbre parmi des milliers, voir des milliards, mais ce n'est pas pareil de casser une branche que de décapiter un tronc, ou de le détruire.
Le projectile, telle une future lance qui transperçait la cuirasse épaisse du géant, dardait dans les mains du jeune homme. Il ne l'avait pas encore encoché... Il lui était encore possible de faire marche arrière.

— On m'a toujours dit d'utiliser ma tête, cependant je suis quelqu'un de naïf... j’espère juste que je peux vous faire confiance...

En une fraction de seconde, il venait de décocher la lame qui fila dans un sourd bruit de feu d'artifice s'envolant dans le ciel. Quand elle se planta dans le bois, le verre se brisa, lâchant sur l'arbre des enzymes abrasives. Le côté un peu alchimiste du jeune homme. La lame poussé par 30kg avait vu sa masse multiplié d'autant. Cela avait eu l'effet d'un coup de massue. Elle avait pénétré le tronc jusqu'à la moitié du carreau, laissant facilement imaginer ce qu'un humain pouvait subir ainsi.
Il n'avait pas réussi à animer quoi que ce soit dans ce projectile. Peut-être par le dégout de devoir éventrer un tel arbre. Il devait surmonter ça pourtant. Dans une guerre, c'était tuer ou se faire tuer, mais le cas présent ne pose aucune situation de combat et de survie quelconque. Il semblait juste... déçu... de lui.
Son visage se mura et il n'exprima plus aucune émotion, soulevant un autre projectile. La fleps armé, il resta un instant avant de bander la corde, se concentrant sur le moyen d'animer un feu sans qu'il ne s'échappe du tir trop rapide.
Cet arbre... serait le témoin d'un meurtre sans nom. Muet et enfermé dans sa propre armure, il ne pouvait pas influer sur le monde, il était juste là, et c'était tout. Encore un arbre mort, il n'aurait rien dit, du moment qu'il était sûr qu'aucune vie ne s'abritaient dans la dépouille de l'arbre. Mais là... il allait finir par détruire le peu qui lui restait à vivre. Autant couper court son agonie, même si cela lui arrachait quelques larmes bien refoulés. Rien ne perlait à ses paupières, mais ses yeux en disaient beaucoup.

Le coup fila aussi vite que l'autre, ses yeux avait viré au doré un instant, ses pupilles se réduisant en une amande parfaite. La fleps fila dans un sifflement horriblement aigu, dessinant derrière elle une queue enflammée. La flèche était cependant partie en vrille et frôla de peu l'arbre, ne faisant que roussir l'écorce.
Comment avait-il fait ça ? Il n'en savait rien, mais il devait se concentrer pour éviter que la dernière ne se rate elle aussi. Cependant, ses yeux n'avaient pu endiguer les larmes, laissant sur ses joues des sillons de profonde tristesse, lui qui avait souris jusque là.
Il attrapa sa dernière chance, la future et possible sentence de mort du vénérable. En lui, son sang bouillait, de colère, de frustration, d'impuissance. Qu'est-ce qu'un arbre après tout ? Pourquoi s'attacher autant à une chose qui existe par dizaines de millions sur toute la surface de la planète ? Etait-il trop sensible, avait-il peur ?
Loin de là. Très loin de là. Les arbres sont justes les frères et les meilleurs amis de tous. Ils ne font aucun mal, sauf le jour ou ils viennent à céder et à tout écraser, mais cela est dû par leurs morts et une cause non naturelle. Un de plus, un de moins, après tout, qui s'en ferait ? Ce n'était pas les pensées du jeune homme. Couper une branche afin de se tailler un arc n'était pas dérangeant par exemple, car l'arbre pouvait bien vivre sans, de plus, contrairement à un être vivant à qui on couperait un bras, l'arbre se régénère et fait appel a ses méristèmes axillaires pour reprendre une poussée au niveau de la coupe. En soit, un végétal est conçue pour survivre en toute circonstance et pour assurer la pérennité de l'espèce.
Dans le cas actuel, le jeune homme était en train de détruire tout un cycle de vie, et c'était ça le plus effrayant à ses yeux, un cycle qui n'est que bénéfique pour la planète.

Il souffla, récita une prière pour la vie qui allait définitivement quitter ce monde et décocha la lame. Comme si la flèche avait traversé le mur du son, une onde de choc en cercle s'était dessinée autour de la zone de départ, produisant un cercle de flammes. La flèche en elle même était encore en course alors qu'un serpent de feu avait lézardé jusqu'au tronc du vénérable. Ou il voyait tout au ralentie, ou sa vue venait de s'améliorer au point de voir chaque chose en un temps très rapide. La lame avait littéralement fondue, libéré de sa forme physique par un feu moutarde, un feu de désespoir et de tristesse. Un peu comme s'il avait laissé un peu de sa vie et de ses sentiments dans ces flammes si personnelles. Le métal liquide traversa le tronc cependant, enfonçant par l'impact la flèche jusqu'à l'autre bout du tronc.
Comme si la foudre venait de tomber, un craquement sonore largement audible se déversa dans la plaine, révélant au monde un arbre géant divisé en deux en son sein.
Le jeune homme affichait un regard presque... meurtrier. Ses yeux dorés flamboyaient étrangement, ses oreilles s'étaient légèrement affinés alors que ses dents avaient commencés à prendre la forme de crocs, ses ongles ressemblaient plus à des griffes et une pilosité auburn avait commencé à recouvrir ses oreilles et ses mains. Tout se dissipa assez vite. Il avait conscience de ce pouvoir étranger, c'est juste que... c'est la première fois qu'il usait de ce pouvoir en fusion avec ses capacités de tir et de son élément. Il ne savait pas ce qu'il avait fait, il ne pourrait certainement pas réitérer l'action. Il venait de faire une chose qui le dépassait totalement.

— Vous avez eu ce que vous voulez, j'espère simplement que vous êtes satisfaites. Il ne lui ferait pas la morale car ça n'était pas dans son intérêt et parce qu'on apprend bien mieux seuls. Cependant, il la fixait comme si cette femme l'avait enlevé et tenté de l'utiliser à des fins personnelles. Mais comment pouvait-il juger juste parce qu'elle lui avait demandé ça ? Après tout, il ne connaissait rien d'elle, ni son passé, ni sa vie actuelle. Il ne pouvait pas se permettre de porter un jugement et son regard s'adoucissait pour devenir parfaitement impartiale.

_________________
— Je ne m'investis que pour conduire le monde actuel à sa perte !
[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] 1378111520-tumblr-mj09iollsx1ra3f3yo1-r1-500
Ishizu Yggdrasil
Ishizu Yggdrasil
Informations
Nombre de messages : 1284

Fiche de personnage
Points: 90
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] Empty Re: [ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil]

Message par PNJ le Lun 17 Déc 2012 - 23:11

En voyant la larme couler sur la joue du guerrier, la demoiselle sentit une certaine culpabilité l'envahir. Qui plus est, alors qu'il semblait amical auparavant, devoir agir de la sorte semblait l'avoir profondément troubler. Elle s'approcha néanmoins de lui. Elle n'osa guère le toucher mais essaya de paraître douce, et plutôt rassurante.

« Oui, j'ai eu ce que je désirais... Vous venez d'abréger les souffrances d'un être qui se faisait dévorer de l'intérieur. Vivre, c'est également ça... Savoir accorder la mort à quelqu'un qui le demande... Connaissez-vous l'histoire d'un arbre légendaire, l'arbre Mojo ? Certes, c'est une histoire pour les enfants... Mais cet arbre, pouvait avoir le rôle du fameux arbre Mojo... Un être sylvestre maudit, qui est condamné à mourir, rongé par un monstre de l'intérieur... »


Elle tentait de l'apaiser un peu. Ca faisait également partie de son épreuve... De l'épreuve que l'on menait chaque jour durant... Elle le regarda.


« Si tu as un équipement, prépare ton Scorvol. Il me semble que c'est ta monture officielle, et pour la suite, tu auras besoin de lui. »


Elle s'avança à l'intérieur de la maison, se dirigeant vers des mannequins qui portaient de lourdes plaques de métal. Une armure. Il y en avait bien dix en tout. Elle laissa sortir une Charmina et un Groret, qui allaient l'aider. A l'aide de leurs pouvoirs psychiques, ils manipulèrent les armures, en prélevèrent cinq sur les mannequins. Pendant ce temps, la femme s'aventura dans une autre salle et fit sortir cinq oiseaux, un Roucarnage, un Etouraptor, un Noarfang, un Hélédelle et un Rapasdepic, tous d'une taille plus grande que la moyenne. Des futures montures, à n'en pas douter. Elle les harnacha tous, plaça une armure sur leurs dos, et les mena dehors. Ils étaient particulièrement dociles et calmes, obéissant. Elle les flatta et une fois à l'extérieur, leur expliqua leur rôle. Puis, alors qu'ils décollaient, elle se tourna vers Ishizu.


« Tu vas prendre ton Scorvol et les rejoindre. Ton objectif est donc de détruire les armures, ou au moins de les faire chuter, à l'aide de tes flèches. Elles sont juste remplie d'énergie psychique, ce sont mes Pokémon qui les manipule. Il y a un risque de blesser les oiseaux, ils le savent, et toi aussi, ça sera à toi de faire ton choix. Tu disposes de tout le temps que tu souhaites. Sache juste que le meilleur score est de quatre flèches, mais que le coup peut être réalisable en trois, si tu gères très bien tes attaques. A toi de jouer, je te regarde. »


Elle alla s'accouder à la barrière, le laissant s'envoler pour affronter les oiseaux.

[Les cibles sont en mouvement, comme tu t'en doutes. Tu dois cependant, réussir à les faire toutes tomber, en évitant, si possible, de tuer les oiseaux. Moins tu utiliseras de flèches pour réussir, mieux ça sera. Bonne chance!]

_________________
PNJ
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1140

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] Empty Re: [ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil]

Message par Ishizu Yggdrasil le Ven 4 Jan 2013 - 23:13

Il devait simplement oublier l'arbre. Le géant se consumait lentement, plus aucun répits ne lui sera accordé, sauf celui du repos éternel.
Il se détourna du vénérable, blessé, moralement parlant. Quelque chose en lui s'élevait. Il ne devait pas se laisser aller. Son cœur ralentissait la cadence, son souffle devint plus calme, ses poings raffermirent leurs prises sur l'arme de jet et il trouva son jardin intérieur. Ce lieu ou personne n'avait accès. Ce lieu ou personne à par lui ne pouvait aller.
Il écouta d'une oreille les dires de la passeuse d'épreuve. Il ne s’intéressa qu'à ce qui avait de l'importance, le reste, il s'agissait du support, du filigrane, du fil conducteur avec ses perles pour former le collier.
Il brandit sa main vers la femme, la fixant avec une certaine sérénité, mais avant tout, des yeux doré. Plus d'iris sanguin, à la place, deux ambre brûlante trônait dans ses orbites. Trois doigts étaient levés, le pouce et l'auriculaire replié dans la paume qui les faisait naitre. Il venait d'annoncer la couleur.

— Je battrais le record, je ne blesserais pas tes amis, mais dans cet échange équivalent, je donnerais de ma personne.

Qu'essayait-il de dire ? Qu'importe, il montait déjà sur son compagnon et avait abandonné son arc pour un autre plus léger, moins décoré, mais plus facile à manier. Les flèches aussi était différentes, et pour causes, il avait prit celles à hampes en bois, empennage de plumes mais surtout pointe en métal arrondie.
Ces dernières ne servent pas à tuer, même si elles peuvent transpercer un corps quelconque, mais le fait que ce ne soit pas un bout acéré permet à la flèche de crée une dépression à son frottement dans l'air. En somme : elle ralentie bien plus que n'importe qu'elle autre carreaux. Pourquoi les utiliser ? Ce sont des flèches d'entrainement, moins dangereuses que les autres en cas de tir peu avisé. Ensuite, durant une guerre, elles sont principalement utilisées comme des briseuses de côtes. Une de ces flèches reçus en plein thorax assomme n'importe quel être humain, même quelqu'un d'un tant soit peu baraqué. A bout portant, elles auraient le même effet que n'importe quel autre jet.

https://www.youtube.com/watch?v=hNeP2YfRcTw

Il enfourcha son compagnon qui décolla rapidement, laissant derrière lui une odeur acre de fumée, cet odeur si subtile de feu. Alors qu'il se trouvait debout sur son compagnon, une bourrasque faillit le faire chavirer. La flèche qu'il tenait était tombée. Ça comptait pour un. Il ne pourrait pas réussir son défi, à moins de toucher trois armures en même temps. Il n'y arriverait pas, mais il devait croire, bien que cela soit impossible.
Il se repositionna. Attrapa une flèche et la raffermit sa prise dessus cette fois-ci. Il aurait dû s'y attendre, lui qui voyage souvent ainsi. Il ne pouvait s'en prendre qu'à lui même. Mais pour l'instant, il était concentré sur autre chose. Les oiseaux voltigeaient de ci, de là, il devait calculer quand deux cibles se faisaient face, voir trois, ou l'angle que la flèche prendrait pour ricocher et en toucher une autre. La première solution concluait donc à transpercer les cibles afin de leurs infliger un choc violent pour atteindre l'autre. La seconde solution revenait à forcer beaucoup moins sur la corde mais à prendre bien plus de facteurs en comptes. Quant-à deviné ou ira la flèche, cela est quasi impossible. Il suffit d'en tirer une dans un arbre pour avoir la mauvaise surprise de la voir ricocher plusieurs fois et pour finir, par malchance, par transpercer celui qui l'à tiré il y à un instant. Beaucoup son mort bêtement ainsi.

Il ne peut donc pas compter sur les ricochets. Transpercer et tirer à temps pour ne toucher que les cibles. Loin d'être infaillibles, le jeune homme pouvait y arriver, mais il devait avouer que ce genre d'épreuve ne lui était pas courant.
Soudainement, le chemin que prendrait son premier projectile se dessina face à lui, telle une ligne lumineuse qui lui apparut en quelque millième de seconde. Ses doigts lâchèrent la corde, la flèche se dégageant en serpentant le long du bois de l'arme. Le tir sur 10 mètres n'est pas stabilisé, les flèches se tordant toujours dans tous les sens pour finir par rester droites une fois cette distance dépassés, ayant par la suite une course rectiligne.
Alors qu'elle se recouvrait d'une trainée de poussière brûlante, les cheveux du jeune homme s'allongèrent, virant à un blond ivoire et terne, se colorant lentement, comme s'il changeait intérieurement. Ce qui était le cas. Ses ongles commençaient déjà à s'épaissir et par devenir légèrement pointus, voir crochus, mais il s'en fichait, et il ne le voyait pas. Il était ailleurs. Il était libre. Il suivait sa route, une route qu'il à tracé de ses mains, de son sang, de sa sueur, de ses efforts. Une route invisible pour tout un chacun, même pour lui. Il s'agit juste du chemin de sa vie, se profilant face à lui. Alors que les autres sont enchainés au sol à causes de chaines les retenant au monde, lui était parfaitement libres. Peut importe les charges qui tentaient de l'emprisonner sur terre, il pouvait décoller et déraciner des montagnes juste pour être libres.
Cela n'a absolument rien à voir avec des obligations, des sentiments, le talent, l'honneur ou même le fait d'être humain et de ne pouvoir être autre chose, de ne pouvoir changer sa nature. Cela n'avait rien à voir. Il suit juste sa route de feu et de vent, sa route brûlante sculpté à même la roche, à même le bois de son arc, les marques sur le cuir de sa selle, les cicatrices de son corps, les muscles qui composent sa carrure.
Il s'agit du libre arbitre de pouvoir ce qui lui chante sans s'imposer de charge ou de contraintes. Et pour causes, peu importe les épreuves, rien n'est réellement une contrainte, il s'agit juste de plus de plaisir à venir. Plus de liberté encore. Plus d'épanouissement.

https://www.youtube.com/watch?v=KwoJZGAnQeE

Le trait traversa littéralement les deux armures en un instant, faisant littéralement exploser la première en éclat et arrachant la seconde de son porteur, les sangles n'avaient pas tenus le choc. Les oiseaux n'avaient rien, à par peut-être légèrement déstabilisé par ces soudains chocs.
Ses cheveux à présent aussi jaune qu'un Insolourdo et ses yeux devenu les miroirs du soleil, c'est sa peau qui commença à devenir légèrement plus mat.
Oui ! Il avait tellement repoussé cette bête. Tellement longtemps. Mais en fait. Ils ne formaient qu'un. Formant un tout, le corps du garçon devenait ce qu'il aurait toujours dû être. Il acquérait la peau tanné et typique du côté de son père ainsi que la couleur capillaire maternel. Ce rejet de cette créature était cette éternel chaîne qui le garder cloué au sol venait de céder, le laissant accepter sa nature profonde et notamment cette pseudo-seconde personnalité. Cet esprit bestial n'est en fait qu'une partie inhérente de son être. Tellement rejeté que son corps avait tendu à ne pas vouloir y être rattaché.
C'est tout à fait normal qu'il puisse devenir une créature. Clair comme de l'eau de roche. Il était cette créature. Elle l'habite depuis sa naissance, parce que c'est lui. Son corps fusionné, unique et normal, le voici. Un homme à la peau mat, les cheveux blonds en bataille et les yeux ambrés.
Cependant, si souvent rejeté, ce changement ne peut pas être définitif, et pour cause, il s'agit là d'un changement bien trop brut et direct. Seul le temps lui rendrait son corps originelle à partir d'aujourd'hui, mais pour l'instant, il devra faire appel à son for intérieur pour rester ainsi.

Une autre flèche décanta deux autres armures, leurs faisant un trou du diamètre d'un poing, le métal ayant fondu par l'attaque élémentaire entourant le trait. Il n'en restait qu'une. Cela ne serait pas un problème, mais ce Heledelle ne serait pas simple à avoir, sa vitesse, la plus importante parmi les oiseaux grâce à son corps purement aérodynamique, lui permettant de faire des percés de plus de 200 km/h.
Le seul moyen de ralentir cette cadence serait de la coincée dans un long tunnel, en soit cela augmenterait sa puissance, mais si elle venait à avoir un élément, comme un oiseau bien plus gros, qui vole dans la même direction qu'elle, la dépressurisation causé par l'élément le plus gros aurait pour effet de rendre l'air plus dense pour l'hirondelle. Au contraire de la tirer en avant, l'air repoussé par le plus gros objet s'échappe autour d'elle et provoque une perte d'équilibre. Pour qu'un animal s'élève dans les cieux, il doit prendre un courant de face et non de derrière afin qu'il le porte, sinon il court à sa perte.
Si le jeune homme ne pouvait agir sur les courants, son compagnon, lui, ne se gênerait pas détruire les vents et les changer, stoppant quasi net la course de cet adversaire trop rapide. L'animal rayonna, le temps se figea, puis des serpes déchirèrent les courants aérien. L'oiseau tombait dans une marre gluante et invisible composées d'air. Coupe-vent venait de détruire le soutien de l'oiseau qui se retrouva délesté de sa cible peu après.

Une fois qu'il eu mis pied à terre, le jeune homme se positionna devant la femme, son corps avait repris une forme "normal". Si on peut appeler un stade normal une allure tout à fait anormale en fait à cause du rejet de son être intérieur et que le côté dit normal et en fait le moment ou il s'accepte totalement, alors on peut dire qu'il est revenu à ce qu'il était avant sa transformation avec le Pyroli.

— Je n'ai pas pu respecter ce que je me suis imposé. J'ai usé de quatre flèche, même si la première n'a fait que tomber, elle compte quand même à mes yeux !"

Ce qu'il ne disait pas, c'est que tout son corps hurlait au martyr. Il avait dû se courber et se plier dans tous les sens, aspirer l'azote pour le concentrer dans ses articulations, rendant ses mouvements plus agiles et souples mais meurtrissant son corps. Il avait pour ainsi dire surpasser les limites que son physique lui imposait, mais à quel prit. Il tenait du miracle qu'il tienne encore debout, car ce jeu de création de coussin d'air, créer à grâce à la température de son corps, entre ses os, au sein du cartilage, lui avait offert tout un nouveau jeu de mouvement, tous centrés sur la hanche. Une telle pratique, à long terme, finirait par détruire son corps, comme des ronces le lacérant peu à peu.
Il dû mettre un genou à terre, puis les deux, suivis de ses mains. Ses yeux lâchaient des larmes de souffrance. Son corps suintait, comme s'il avait été huilé. Il n'en pouvait plus, après si peu d'effort. La transformation et l'usage de la température afin de créer des bulles d'air dans ses articulations avait transformé son corps en un champ de bataille. Il en pleurait de douleur et de honte. Il ne voulait pas de cette puissance, de celle qu'il venait de créer, mais il souhaitait la remplacer par une autre.
Il haleta là, se ridiculisant face à cette fille, mais il s'en fichait, l'air avait déjà du mal à rentrer, alors pourquoi devait-il s'en faire du regard des autres ? La route qu'il venait de suivre, ou plutôt, la bifurcation qu'il à eu le malheur de prendre lui as donné une leçon, la route des ronces n'est jamais agréable bien qu'elle permet au corps d'outrepasser les limites naturelles.
Le vol quasi artistique qu'il à fait en compagnie de sa monture et des positions qu'il à dû prendre pour tirer au but lui à littéralement labourer les muscles et la chair. Il devait se reprendre, mais pas tout de suite, une pause. Ça ne prendrait que peu de temps.

_________________
— Je ne m'investis que pour conduire le monde actuel à sa perte !
[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] 1378111520-tumblr-mj09iollsx1ra3f3yo1-r1-500
Ishizu Yggdrasil
Ishizu Yggdrasil
Informations
Nombre de messages : 1284

Fiche de personnage
Points: 90
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] Empty Re: [ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil]

Message par PNJ le Ven 1 Mar 2013 - 12:13

La jeune femme observait les agissements de son « élève » alors qu'il usait de ses flèches pour frapper les armures. En faire tomber une était un peu dommage, en effet, cependant, il avait fait un bon travail en battant le record officiellement, de façon pas très officielle. Du moins involontaire, avec une faute qui le pénalisait malgré tout. Elle sourit en le voyant revenir, surprise du changement, mais ne s'y attardant pas. Pas plus que ça. Elle fit signe aux oiseaux de redescendre et leur ôta les dernières pièces de leur harnachement, pour qu'ils puissent souffler.

« Vous allez tous pouvoir vous reposer un petit quart d'heure je pense. »

Elle leur sourit et attendit. La façon dont il emploierait ce temps de pause était également une part de l'épreuve. Un guerrier qui ne savait pas bien se reposer finissait par mourir plus vite que la moyenne, en règle général, c'était un fait. Du moins, c'est ce qu'elle pensait. Alors elle l'observait, afin de voir comment il gérait ce temps mis à sa disposition.

A la fin du quart d'heure, elle se leva et fit signe aux oiseaux et à ses deux créatures psychiques de venir. Elle les entraîna dans les décombres de la maison et à nouveau, leur passa un harnachement et une armure spécifique sur le dos, que les deux bêtes Psy allaient manipuler. Ils s'envolèrent, et elle sortit pour voir Ishizu.


« Remonte en selle et retourne affronter les armures. Cette fois-ci, elles vont non seulement bouger, mais aussi te frapper. Leurs flèches sont dotées de puissance psychique susceptible de te blesser. De plus, elles sont toutes contre toi et se battent ensemble. A toi de voir comment tu sais gérer pour esquiver le tout. »


Et en effet, elle ne mentait pas. A peine le Flamenois eut-il décollé que trois flèches lui fusèrent dessus à toute allure. Ce que Cross n'avait pas mentionné, c'était que chaque adversaire semblait appartenir à une certaine caste. Ainsi, il y avait deux Franc-Tireur, deux Hunter aux flèches de vent, et un Tireur d'élite. L'archer allait devoir rapidement improviser, surtout qu'ils étaient préparés à frapper fort. Une flèche aussi grosse d'une épée frôla la tête du jeune homme, comme pour l'inciter à se hâter.


[Bon, même principe que précédemment, en beaucoup plus dangereux cette fois, puisque chaque armure possède les spécificités d'une caste précise. Tu peux finir cette partie en un ou deux messages, comme tu le souhaite. Bonne chance, et attention, ta vie est en jeu cette fois.]

_________________
PNJ
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1140

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] Empty Re: [ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil]

Message par Ishizu Yggdrasil le Dim 24 Mar 2013 - 23:14


I'm ,fucking young !
Chouette ! Il avait du temps pour se reposer ! Il commença d'abord par retirer son harnachement d'armure en cuir, brassard de force, spalière et protège-pec. Il retira ensuite ses bras des pans de son kimono, le laissant tomber, à l'envers, retenu par sa taille par sa ceinture. Il écarta les bras et se laissa tomber sur le dos. Il était temps d'une petite sieste, une quinzaine de minute étaient largement suffisantes pour se reposer.
Son inconscient pris le dessus un instant, et un rêve, fugace, se propagea. Ou plutôt, un lointain souvenir. Il se souvenait de lui, jeune, pratiquant l'art martial du Kyudo, avec des arcs presque deux fois plus grand que lui, difficile à tendre et à manier, ainsi qu'à garder la position. Un art qui alliait tempérance, patience et calme. Ce que ne possédait pas le garçon quand il avait cette âge plus ou moins rebelles. Combien de fois c'est-il pris des coups de sabre en bois sur la tête ou dans les reins par son père ?
Lui qui ne faisait que râler et dire que ça ne servait à rien, il avait de quoi taper sur les nerfs de son géniteur. Qu'est-ce qu'il était con ! En même temps, ça n'a pas beaucoup changé à ce jour. A la différence prêt que cette patience et ce calme était acquis et perpétuellement utilisé dans la vie quotidienne. Quand il ne faisait pas l'idiot bien entendu ! Oui ! Il n'était qu'un marmot comme tous les autres auparavant.

Il se releva, faisant quelques mouliner avec ses bras, puis commença quelques étirements succinct histoire d'éliminer l'acide lactique de son corps, deux gorgées de sa gourde et c'était bon ! Il était prêt ! Il s'assura de sa respiration et inspira profondément. Cette petite somnolence lui avait permis d’effacer un peu la fatigue, et l'échauffement rapide de délasser ses muscles.
Il se permit de ranger l'arc et les traits utilisés lors de la dernière manche, le temps que sa monitrice s'occupe de son futur défi. Et ce qu'elle venait d'énoncer avait de quoi le déconcerter.

— Ah ! Ah ! Ah ! Vous essayer de me tuer ! [ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] 28035212

Il devait pourtant faire avec ! Il claqua des doigts, signifiant à sa monture de se rapprocher. Il devait choisir un arc moins gros, plus puissant, et rien de tel que l'arc mongol ! En corne, bois et tendon, cette arme lui offrait plus de malléabilité, de maniabilité et de liberté. Cependant, ce ne sont pas des armes solide du fait de leurs petites tailles, et ils sont encore moins facile à bander vu qu'ils sont plus petits, et donc plus épais pour éviter de se briser au premier tir. C'est du 70 livres là, ça vous transperce la peau d'un Donphan ! Cependant, elle à le désavantage de perdre en précision, car pour le bander, il faudra de l'effort, et donc, il devrait tirer très rapidement, sinon il s'épuiserait pour rien.
D'ailleurs, il devait choisir d'autres flèches. Plus épaisse, il choisit un carreau à empennage quadruple. Plus de stabilité dans le vol de la flèche, donc des tirs plus droit et précis, mais une perte de vitesse et de puissance, exactement ce qu'il voulait ! Il en retira les pointes pour insérer d'autres bouts, moins conventionnel. Des billes de métal de la taille d'un poing d'enfant, creuse. Elles alourdirait la flèche, mais elles ne blesserait pas, à par, peut être, des hématomes peu développés, il venait de diminuer le niveau de danger à presque zéro.
Ainsi, il avait pesé le tout pour convenir à ses besoins ! Des flèches lourdes mais plus équilibrés pour de meilleurs tirs, elles ne perceraient pas, elles tamponnerait juste comme un choc un peu violent. Un arc plus fort pour pouvoir les envoyer suffisamment loin et plus libre de mouvement, il ne rencontrerait aucun obstacle s'il venait à tourner sur lui même. Bref ! Il ne souhaitait pas tuer les compagnons de cette femme.

— Ne vous inquiétez pas ! Le pire que je peux leurs faire est de les sonner sur le moment.

Il sauta sur son Scorvol, passa deux boucles de cuir autour de sa taille, les clipsa à l'aide de bretelle à la selle, et, cette fois-ci, décolla debout. Il ne resterait pas assis face à de véritable adversaires. Une flèche failli le toucher, frôlant de peu sa tempe. Et elle ne venait pas seule. Soit ! Il se trouvait face à des adversaires imaginaires qui devait être à un niveau bien supérieur à celui de simples archer. Soit, cela pouvait être de la triche, mais en soit, ce n'était pas de véritable être humain, et deux Pokémon psy pour 5 armures, c'était plutôt léger comme niveau de conscience, en soit, cela offrait deux seuls modes de pensée au lieu d'en avoir cinq. La seule difficulté résidait dans les montures qui était cinq être bien distinct et qui n'obéissaient qu'à leurs envies de voler là ou ailleurs. En soit, il ne devait s'occuper que des armures et calculer combien d'armure était décerné à tel ou tel Pokémon. Ils auraient très bien pu se partager assez équitablement deux armures pour l'un, trois pour l'autre, ou une et quatre, comme ils pourraient séparer les tâches, l'un tien l'arme, l'autre tire. Seul soucis : la cohérence dans les actes ! Certes, ont peut connecter son esprit pour savoir ce que fait l'autre et réagir en conséquence, mais on ne peut pas agir en concert si facilement, il faudrait être lui, ou un jumeau à l'extrème limite. Qu'importe, il réussirait, ou raterait !
Il se baissa, attrapa une de ses flèches aussi épaisse qu'une épée et contra les trois flèches qui lui tombait dessus dans un coup simple du revers. Il laissa tomber la Fleps, il devait passer à l'attaque et il avait besoin de ses deux mains. Sa main gauche raffermit sa prise sur le manche de l'arme et il attrapa trois flèches tampon, il en garda deux entre ses deux derniers doigts et décocha la première qui fila contrer un tir adverse avant de frôler une armure. La flèche, ainsi déviée, vint à la rencontre d'un des oiseaux, le frappant dans le cou. Il n'avait rien à craindre, mais il avait quand même dû sentir le coup passer.
Il fit passer les deux autres flèches dans un subtil mouvement de main, encocha mais attendit un instant de voir la situation et de comprendre le mode de pensée de ses adversaires. Ils pouvaient parfaitement changer leurs plans, mais une façon de faire reste une façon de faire, on ne peut pas se changer soit, à par, peut-être, de posséder plus d'une personnalité.
Il évita un tir en se penchant légèrement et Hasamu attrapa au vol deux traits, les brisants de ses pinces. Ce qui était le plus intriguant était les tirs, précis, de vent. Et à par les éviter, il ne voyait guère d'autre solution à cela. Il devait éliminer ces deux tireurs psychique en premier.

Ordonnant à son scorpion planeur de se rapprocher d'une des armures qu'il voulait éliminer en premier, il élimina la distance entre eux. Il était temps de changer de plan d'attaque ! Il se détacha de la selle et bondit dans les airs en usant de sa monture comme point de saut. Il était à deux pouces de l'armure, et deux flèches, la corde bandée, aurait l'effet d'un coup de marteau de guerre sur cette armure contrôlée par l'esprit. Il lâcha, et les traits n'eurent guère plus qu'un bras à parcourir pour défoncer l'armure et la détrôner de sa monture, partant en morceaux, se disloquant dans les airs. Un Hunter en moins ! Mais là, son principal problème, c'était sa réception !
Heureusement, son Pokémon le suivait par le bas, et il réussit à retomber sur lui, se déstabilisant un peu. Il devait repérer le second tireur d'élément pour n'avoir plus que des adversaires avec de vraies flèches qu'il pourrait parer. Les lames de vent qui coupe comme des lames de rasoirs, très peu pour lui. Il n’eut pas longtemps à chercher, un coup de vent venait de les écarter de la course de cette dernière, qui lui refit une coupe de cheveux, en tout cas, sur le côté droit. Oui ! Elle cherchait vraiment à le tuer ! Il ne pourrait pas s'y prendre comme tout à l'heure, les psy s'adaptait à son rythme.
Déjà il devait se re-lier à la selle, au risque de tomber sans cela. Il se remit debout une fois cela fais, évitant le criblage comme il le pouvait. Là ! Ça commençait à lui taper sur les nerfs ! A croire qu'ils n'avaient qu'un but dans la vie : l'éliminer. Il se rapprocha de l'autre Hunter, mais il n'allait pas agir de la même manière. Cependant, un gêneur le dérangeait en le suivant de trop près. Il tira sur les rênes, faisant soudainement stopper son Pokémon qui se mit à la verticale, il s'écarta alors que l'oiseau, bien trop proche, s'écrasa sur eux. A vouloir le coller, il avait oublié qu'un freinage brusque, surtout avec un insecte, donc une créature possédant un exosquelette, une carapace, pouvait lui coûter un choc violent. L'oiseau tomba vers le sol, l'armure avait elle aussi explosé au contact, le choc avait eu l'effet d'une explosion qui l'avait démantibulait. Il avait vaincu un adversaire ainsi, mais il n'en vaincrait pas deux.

Ils reprirent leurs vols, planant toujours au grès du vent, tout comme les oiseaux. Un volatile ne peut voler que grâce à la portance que lui provoquera un courant d'air, tout comme certain requin ne peuvent dormir que face à un courant pour avoir un oxygène constant et nager tout en dormant.
Ou était passé l'Hunter ? Derrière lui ! Mais la stratégie avait changé, ils ne le suivraient plus de si près, ils gardaient leurs distances avec une incroyable efficacité, en plus de faire des tirs qu'il avait de plus en plus de mal à éviter. Bon ! C'était maintenant ou jamais.
Cette fois, au lieu de tirer brusquement, il tira avec force en les remontant. Un looping et paf, les voilà juste au-dessus, tête en bas, de sa cible. Un tir droit, animé par un trait de flamme, vint éclater l'armure de haut en bas, la rendant inutilisable. Ils revinrent à une phase normale, le sang ne lui monterait plus à la tête. Il devait faire face au deux-dernier adversaires, maintenant qu'il avait éliminer deux Hunter, et surement un Franc-Tireur, il pourrait s'en dépêtrer plus facilement. Mais l'épuisement se faisait déjà sentir, et il n'était pas certain de pouvoir bander cet arc qui lui en demandait beaucoup.

Ses adversaires gardaient la distance, Plus question qu'ils se laissent approcher à priori. Une lame fila tout prêt d'eux, effleurant la chitine de sa monture, la rayant. Ciel dieu, un peu plus et elle les auraient transpercés. Le Tireur d'Elite était un problème. Il était un autre danger, aussi important que les Hunter. Le Franc-Tireur n'était pas en reste, dans le genre je te crible avec tout ce que je peux trouver très rapidement, il donnait du fil à retordre, et dans son amas de tirs, les carreaux de la taille d'une épée passait presque inaperçue derrière, cela était tout aussi dangereux.
Ses cheveux s'illuminèrent, et une flèche fut décocher, filant droit sur les deux tireurs, faisant fondre sur l'instant les tirs adverses, ou les faisant brûler pour les parties en bois. Cependant, ce tir n'atteint ni l'un, ni l'autre, trop faible car trop lourde, ils s'écartèrent sans soucis, lui laissant le temps de se détacher. Il devait se rapprocher ! Mais ces derniers s'écartaient toujours !
Il devait trouver un moyen. Il commença alors à multiplier les tirs, plus faibles, mais sans but de les atteindre, cherchant à s'approcher du Tireur d'Elite. En occupant la monture à éviter ses quelques tirs, ils pouvaient gagner du terrain, et ils furent bientôt côte à côte.
Alors il courut sur la dure palmure de son compagnon, sauta sur son adversaire et fila un coup de flèche, comme au début, sans la tirer avec l'arc, dans l'armure, l'éventrant tout simplement. Il coupa les liens en cuir qui la faisait tenir et la laissa tomber. Ce ne fut pas avec la plus grande des facilités, et l'oiseau n'était pas du genre très coopératif. Il se laissa rouler dans le vide et fut assez rapidement rattrapé par son ami.

Deux flèches se plantèrent dans son mollet alors qu'il se relevait après s'être attaché. Ce salopard de Franc-Tireur. Son sang ne fit qu'un tour. Il attrapa un trait, fit volte-face sur lui-même, frôlant au passage sa blessure, marquant de son sang la sphère de métal au bout de son projectile. Le trait fila, le sang taché s'enflamma soudainement, éventrant littéralement l'armure qui fut arraché à sa monture, des colonnes rouges éclatèrent en tout sens, comme s'il s'agissait d'une annonce de son pouvoir, qu'il venait d'évoluer.
Il avait fini, mais à quel prix. Cinq adversaires contre lui, il n'aurait pas pu en ressortir sans une égratignure, sans compter qu'il n'était pas le seul blessé, Scorvol aussi avait quelques traits de bois ou de métal planté dans la carapace, rien de grave certes, mais ils avaient été deux dans cette bataille, et ils avaient souffert ensemble, et se soutiendrait ensemble.
L'atterissage fut un peu brusque, mais sans trop de mal, ils arrivèrent sur le sol. Arrachant, dans un cri de souffrance, les carreaux, le jeune homme usa de ses flammes pour cautériser la plaie et éviter que son sang ne coule. Il s'occuperait après de guérir, là, il devait s'occuper d'Hasamu. Il retirait, méthodiquement, les hampes, cherchant à ne pas arracher les chairs du corps mou sous la carapace.

— Je me fiche d'avoir réussi ou non, mais j'espère que vous avez apprécié, car je m’inquiète pour mon amis. Je ne vous rejette pas la faute, j'avais bien conscience des risques, et je sais que j'aurais pu lui éviter certains tirs, mais dans un combat, je préfère penser qu'il faut en finir au plus vite pour éviter les dégâts inutile. Je ne suis pas sûr qu'on aurait pas pu avoir pire.

Alors qu'il parlait, il ne remarqua pas un instant qu'il avait une flèche planter dans le dos, au niveau des basses côtes. Une zone ou se trouve juste de la chaire, rien de vital, mais dans sa précipitations, il n'avait pas senti cela, tout comme la douleur de son mollet ne l'avait électrisé qu'une fois qu'il avait arraché les pointes.
Ah ! Ah ! Voilà qu'il se sentait un peu mal. L'épuisement, perte de sang, puis le fait qu'il avait pas capté cette flèche. Ouhla, il allait tomber dans les pommes. Il fut retenu par son Scorvol, qui lui retira, non sans douleur, la flèche du dos. Ils se soutiendrait longtemps tout les deux, enfin, tant qu'ils survivraient !

_________________
— Je ne m'investis que pour conduire le monde actuel à sa perte !
[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] 1378111520-tumblr-mj09iollsx1ra3f3yo1-r1-500
Ishizu Yggdrasil
Ishizu Yggdrasil
Informations
Nombre de messages : 1284

Fiche de personnage
Points: 90
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] Empty Re: [ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil]

Message par PNJ le Mer 27 Mar 2013 - 12:38

Cross était plutôt fière de l'élève qu'elle avait et des efforts qu'il faisait. En douceur, elle s'approcha et posa ses mains sur la flèche que le Scorvol avait arraché pour commencer à le soigner. Il ne fallait pas le laisser s'affaiblir, il avait presque fini. Après l'avoir soigné, elle lui tendit de l'eau.

« Bois. Tu as une demie-heure de pause dont tu feras ce que tu voudras. Je vais t'expliquer la suite, tu pourras profiter de cette demie-heure pour réfléchir ou dormir, à ta guise. Tu n'auras pas besoin de ton Scorvol par ailleurs. »


Elle désigna au loin une espèce d'énorme roche, qui siégeait là, sans savoir comment elle avait atterri ici. En réalité, aidée de ses Pokémon, c'était Cross qui l'avait fait surgir de terre. La pierre était clairement colossale, et ce que la jeune femme allait demander nécessiterait au jeune homme de la préparation.


« Tu vois l'arme que je tiens dans ma main ? »

Elle lui montra l'espèce de montage d'acier, avec un canon au bout qu'elle tenait entre ses doigts. Puis, à charge d'exemple, elle tira une salve de sphère de feu qui s'écrasèrent au sol, brûlant l'herbe.


« Ce sont les armes que finissent par avoir les Hunter. Elles permettent de tirer des sphères d'énergies concentrées assez dévastatrices. La mienne est petite mais je peux en avoir de plus puissantes. J'aimerais qu'avec ce genre d'armes, tu détruises la roche là-bas. Tu auras droit à autant d'essais que tu voudras, mais tu devras bien gérer ton énergie. Une sphère plus concentrée sera plus puissante, mais te coûtera en énergie, contrairement à des salves plus courtes. Réfléchis à ce que tu comptes faire, je te donnerai la fin de ta pause pour commencer l'exercice. »

Elle ignorait s'il possédait ce genre d'armes. Au pire elle pourrait lui en fournir une. Elle attendit, soufflant doucement. S'il passait cette épreuve, il aurait normalement terminé. Au bout du temps imparti, elle lui toucha l'épaule, l'incitant à prendre place pour éclater la roche qui l'attendait.

[HIBOU ! xD Et la chanson, c'pas moi qui te l'ai filé ? x) Uniquement avec ton arme d'Hunter, tu vas devoir détruire la pierre. Tu as autant d'essais que tu veux et un post pour le faire. Fais attention à la fatigue qui peut te guetter. Bon courage !]

_________________
PNJ
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1140

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] Empty Re: [ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil]

Message par Ishizu Yggdrasil le Dim 31 Mar 2013 - 15:50


I'm, fucking young !
Il sentit soudainement un regain constant de vigueur, léger, mais apaisant. Ses blessures s'endiguaient. Loin de se cautériser, contrairement à une maîtrise du feu, ses molécules s'activaient.
Une maîtrise du feu permettait de cicatriser en cautérisant, sans pour autant soigner réellement la blessure. La maîtrise de l'eau permet au sang, contenu dans le corps, de circuler de façon à éviter l'affluence vers la zone et d'apporter les différents éléments contenus dans le sang pour crouter la plaie. La maîtrise de la terre permet de ressouder par le carbone, ce qui compose principalement un corps humain, des mines graphites, du bois ou même du diamant. Ne jamais jeter un diamant au feu. Quand à celle du vent, elle active les cellules du corps et leurs rythme, apaisant par ailleurs les nerfs.

Elle lui tendit de l'eau, une outre, pour se désaltérer. Il en avait bien besoin ! Il la lui rendit après avoir avalé une à deux gorgées. De quoi s'humecter les lèvres et réhydrater son organe buccale. Il ne fallait pas plus quand on voyageait dans un désert, et pour cause, l'eau était rare, il fallait donc l'utiliser intelligemment. S'il s'étaient remplis le gosier de quelques goulées abondantes, il aurait eu encore soif après cela, sans compter que cela aurait été malpoli envers Cross. Le fait est qu'il suffit de réhydrater la surface, car la soif serait encore plus grandes s'il venait à la rassasier. Bon ! C'est vrai ! Ils n'étaient pas dans une zone désertique, et ce genre de restriction était presque inutile, mais après tout, il est habitué à ce système de vie. Garder les gourdes à l'ombre en pleine journée, même si cela ne leurs évitera pas d''être chaude, et contre le corps en pleine nuit, pour l'éviter de gelée notamment. Le risque de se retrouver sans eau dans une zone désertique et glaciale et encore plus pénalisant que dans un désert de chaleur. Dans ce cas là, l'eau aura beau être chaude et difficile à avaler, elle restera liquide.
Et puis, plus il aurait d'eau dans l'estomac, plus son corps en emmagasinerait, et donc, plus il en perdrait en transpirant. L'action de transpiration du corps servant principalement à protéger la peau, mais aussi à la refroidir. Le fait qu'une plante ou un être transpire est le fait, non pas spécialement qu'il fasse forcément chaud, c'est que le corps en lui-même est à une température supérieur à 37°; sachant cela, si le sang arrive à plus de 40°, le cerveau s'endommage. Les corps vivants se sont donc adaptés, et d'une façon étrange : quand le corps à chaud, il rejette de l'eau. Dans le désert, cette eau vient à manquer et il est assez bête en soit que le corps agisse ainsi. C'est tout simplement qu'en rejetant cette sueur, l'action d'évaporation entraîne la consommation de calorie, ce qui à pour action de refroidir la peau, et donc, le corps, et ainsi de l'empêcher d'augmenter en température bêtement. C'est la particularité des êtres vivants à sang-chaud, pouvoir garder une température corporelle stable par des mécanismes contrairement à d'autre bestiole qui profite du soleil, de l'ombre ou de la profondeur des eaux, voir du sable.

Qu'est-ce qu'elle voulait qu'il fasse ? Détruire ce rocher ? Avec un tube de métal ? Il n'était pas un Osselait non de non ! Comment ?
Cela est donc une arme ! C'est, assez spécial en soit. Cela pourrait servir pour souffler des fléchettes, mais ou est l'orifice pour les insérer ? Le métier de Hunter intéressait le jeune homme, certes, mais les armes utilisées lui sont parfaitement inconnus. C'est, étrange, et déstabilisant ! De toute manière, il avait un temps de pause, et il comptait bien trouver un cours d'eau histoire de se passer de l'eau sur le visage et la nuque. Il comptait faire une toilette rapide et succinct, juste de quoi se revigorer. Il n’eut pas à chercher longtemps. Un vieux puits se trouvait non loin, et la corde tenait toujours au seau. Il se permit de se verser une partie de l'eau sur le visage, s'ébrouant comme un chien. Il serait sec avant même de revenir. Il se délesta de son armure de cuir cependant, qu'il avait remis pour la dernière épreuve, après sa sieste. Cette fois, pas de batailles, il pourrait donc avoir une certaine liberté de mouvement.

— C'est avec ça que je dois détruire ce rocher ? C'est... ma foi fort étrange ! Je savais que les Hunter usait de nouvelles armes technologiques, je voyais plus des arbalètes élémentaires en fait. Ça m'impressionne et je vous l'emprunte, promis je ne vous le casse pas... enfin si ça n'explose pas entre mes mains !

Comment ça marchait ce truc ? De ce qu'il avait pu tirer, par conclusion de ce qu'elle venait de lui montrer, il s'agissait d'une arme qui canalisait son pouvoir pour l'envoyer, plus compact, le plus loin possible, à la manière d'une flèche, en moins physique et plus brûlant dans son cas. Déjà ! Sa première question revenait à : comment introduire son énergie. Un tube... non ! Non ! Il ne ferait pas ça ! Et puis il ne voyait pas pourquoi ça marcherait ainsi ! Peut-être que... CIEL DE BORDEL DE MERDE DE DIEU DE FOUTRECUL DE POMPE A PURIN !
Une boule de feu, fine, luisante, fila sans prévenir à cinq mètres de là alors qu'il tentait d'altérer l'arme avec son élément. Le sol explosa au contact, produisant un petit cratère, comme si un bébé météorité était tombé du ciel et FLASHKABOUMDESTRUCTIONOULABELLEBLEUPOUMFEU dans un tout petit rayon.

— C'est... sensible... ma foi ?

Et s'il essayait avec moins d'énergie ? Il insuffla juste ce qu'il lui fallait pour allumer une bougie du bout des doigts. Un petit pof sorti de l'arme, un peu de fumée, rien d'important.
D'accord ! Il voyait un peu comment ça fonctionnait et le dosage. Voyons, passons à une puissance similaire à l'allumage d'une torche ou d'un feu de camp. L'arme commença à cracher de myriade de petites billes de feu qui finirent en pluie incandescente sur le sol, brûlant les herbes mortes.
Donc une boule de poing ça donnait... le même tir que tout à l'heure fila droit sur le rocher, là ou s'amusait à viser le garçon, mais retomba un peu et ne toucha que la base de ce dernier. la roche noircit à peine alors que le sol avait pris un petit choc. D'accord ! Bon ! Il avait compris !

— Je dois le détruire ? Voyons voir, à ma semi-puissance, soit un déferlement en colonne enflammé ça devrait donner...

L'arme se mit à rougeoyer, le jeune homme se sentit vidé à moitié de son énergie mais tient bon et visa le roc. Quand il "donna l'impulsion" pour que le projectile file, une lance rougeoyante, comme chauffée à blanc, en sorti, grossissant à vue d’œil. Elle s'enfonça profondément dans la roche, la transperça et, comme si elle avait était solide, rebondit dans les airs à cause de sa puissance. Elle explosa dans les airs, l'onde de choc fit tomber les morceaux de roche brillamment fendu et découpé, brisé en multiple morceaux. Le rocher s'écroula, il n'en restait plus qu'un monticule de pierre plus ou moins importante, et le ciel irradiait d'une poussière de feu.
Le jeune homme, lui, riait, après avoir fait un vol plané sur plus d'une dizaine de mètre à cause de la puissance. A peine avait-il testé cela qu'il se relevait, un peu pantelant. Il avait déjà tiré des conclusions et commençait déjà à tenté d'améliorer cela. Le ciel lui laissait tomber des étincelles qui finissait par s'éteindre avant de toucher quoi que ce soit, rien de dangereux n'était survenue, le tir avait ricoché bien trop haut pour avoir le temps de faire des coups trop fort.
Il jeta l'arme au sol, fumante. Elle n'était pas cassé mais elle avait sacrément chauffée. Il commençait déjà à la recouvrir de sable pour la rafraichir.

— Votre arme est extra ! Mais elle n'est pas faite pour les fortes charges, elle est cependant parfaites pour les tirs faibles et précis ! Je pense qu'un canon plus long et un harnachement plus lourd permettrait de mieux supporter le contre coup ! Et c'était pas fort intelligent de ma part, mais j'ai compris qu'il faudrait avoir une polyvalence d'armes pour pouvoir adapter ses tirs !

_________________
— Je ne m'investis que pour conduire le monde actuel à sa perte !
[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] 1378111520-tumblr-mj09iollsx1ra3f3yo1-r1-500
Ishizu Yggdrasil
Ishizu Yggdrasil
Informations
Nombre de messages : 1284

Fiche de personnage
Points: 90
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] Empty Re: [ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil]

Message par PNJ le Jeu 4 Avr 2013 - 13:58

Cross eut un léger éclat de rire devant l'impression que le jeune homme semblait en tirer. Pourtant, ça n'était rien de spécial. Disons que c'était l'arme que chaque Hunter se devait de posséder, en sachant s'en servir, avec certains dosages. Elle lui sourit et tapa dans ses mains.

« Je te félicite, tu es désormais un véritable Hunter. Les seules tâches que je puisse encore te confier sont de te procurer une arme adaptée à ce métier, qui a l'air de t'intéresser. Tu as vite saisi le fonctionnement de ce genre d'armes, tu sauras vite te trouver un excellent panel. Sinon, va te soigner, tu as pris des blessures assez sérieuses durant l'épreuve et il faut vite les soulager si tu ne veux pas avoir de problème. Le sanctuaire du Vent sera un très bon endroit pour ça, on t'y accueillera sans problème. »

Elle eut un sourire plus doux, presque tendre.

« Va retrouver ceux que tu dois protéger, je vais m'occuper de valider officiellement ton grade auprès des grandes instances. Tu es l'élève le plus intéressant et le plus appréciable que j'ai eu depuis très longtemps, je suis contente d'avoir pu te faire passer ton grade. »

Elle le félicitait encore et le laissa partir à son rythme, s'occupant des jeunes montures qui avaient vaillamment accepté cette épreuve, malgré les risques.


[Epreuve terminée, tu peux, ou non, faire un post de conclusion et demander tes pts. Tu es officiellement un Hunter, félicitations!]

_________________
PNJ
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1140

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] Empty Re: [ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil]

Message par Ishizu Yggdrasil le Dim 7 Avr 2013 - 22:40


I'm, fucking young !
Le jeune homme se laissa tomber sur son Scorvol. Il était éreinté. En même temps, il avait passé une bonne partie de la journée à éviter de se faire tuer. Il avait survécu, et tout ça, pour gagner un pouvoir. Un pouvoir qu'il pourrait bientôt utiliser, dès qu'il rentrerait à Flamen, il devait trouver une de ces armes.
Mais en attendant, il devait retrouver Kajin', ils devaient, en théorie, se revoir au Sanctuaire du vent. Il espérait que son accouchement c'était bien passé, ou qu'il se passera bien. Le vent souffle dans la plaine et soulève ses cheveux, rafraichissant son corps aux muscles endoloris par l'effort physique. Il se hisse pourtant sur la selle, après avoir rangé toute ses affaires.

— Merci bien. J'espère que vous irez bien pour votre part. Ne faites pas de bêtises et trouvez vous quelqu'un, fondé un famille peut-être, je vous souhaite, en tout cas, tout le bonheur qu'il soit !

Il rappelle alors ses compagnons Pokémon dans leurs capsule de capture. Ses derniers avaient, tout du long, assister à cette épreuve avec frayeur et admiration. Si le jeune homme avait fait cela, c'était bien pour eux, pour les siens, pour avoir la force et la puissance de tous les protéger, de protéger la vie !
Il fit faire un demi-tour sur terre à son Pokémon avant de le faire décoller. Lui aussi était épuisé, et il dût s'appuyer sur une butée pour sauter dans les airs et attraper un courant porteur. L'avantage qu'il avait, par rapport à un Pokémon ailé, c'est qu'il n'a qu'à planer, pas à battre des ailes, et que ce simple courant peut le faire voyager jusqu'à l'autre bout du pays sans aucun soucis. Il pourrait même dormir en volant, laissant Ishizu diriger le tout en se penchant légèrement d'un côté ou de l'autre pour décaler leurs trajectoire.
Ils avaient, tout deux, besoins de soin, mais ce n'était pas si pressant que ça, ils pouvaient profiter d'un moment de quiétude, de calme. Ce moment fut bref, les dragons refirent leurs apparition, s'entortillant autour du ventre du jeune homme. Ils devront le lâcher quand il faudra qu'il se soigne, mais avant cela, ils profitaient de la chaleur corporelle qui leur plaisait tellement.

Qu'allait-il devenir à présent ? Qu'allait t-il faire ? Qu'importe ! La priorité était d'aidé la jeune fille et son futur enfant. Il l'aiderait à trouver quelqu'un, ou à gérer cette situation jusqu'à ce qu'elle sache se débrouiller. Peut-être que ça se passerait autrement. Il n'en savait rien, et dans le pire des cas, cela ne le dérangeait pas tellement. Comme l'appellerais t-elle ? Déjà, quel sera son sexe ? Le jeune homme se mit alors à penser aux possibles enfant qu'il pourrait avoir, qu'importe sa petite amie, il en trouverait bien une qu'il pourrait aimer. Mais comment appellerais t-il ses enfants, selon si ce sont des garçons, ou des filles.
Et puis, pourquoi se triture t-il l'esprit ainsi, il aurait bien le temps d'y penser plus tard. Le but à présent était d'arrivé au sanctuaire avant la nuit.

_________________
— Je ne m'investis que pour conduire le monde actuel à sa perte !
[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] 1378111520-tumblr-mj09iollsx1ra3f3yo1-r1-500
Ishizu Yggdrasil
Ishizu Yggdrasil
Informations
Nombre de messages : 1284

Fiche de personnage
Points: 90
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil] Empty Re: [ Clos ] Épreuve Hunter [Ishizu Yggdrasil]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum