[ Clos ] Épreuve Lieur [Mizuki Ana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Lieur [Mizuki Ana]

Message par PNJ le Mar 20 Nov 2012 - 18:37

Spoiler:

Au beau milieu de la neige froide, la jeune femme attendait avec une grande patience l'apprentie Lieuse qu'on allait lui envoyer. Elle se demandait bien ce qu'elle pourrait faire faire à la demoiselle, mais ça, elle verrait bien, tout n'était qu'une question de temps. Après tout, le milieu était également fait pour s'adapter à ça. C'était une voie bien étrange dans laquelle sa nouvelle recrue allait s'engager. Enfin étrange. Techniquement, tous les derniers stades étaient étranges, et permettaient des prouesses du corps humain peu communes. Mais là, c'était un travail de complicité qui allait se jouer, entre les Pokémon et leur dresseuse. Elle espérait que leur lien serait assez fort, sinon, la situation risquait d'être catastrophique. Pourtant, elle devait essayer d'avoir confiance en les nouvelles personnalités qu'elle pouvait rencontrer. C'était un art tellement beau, que celui produit par la complicité entre humains et Pokémon... Elle entendit la neige crisser et se retourna, pour voir apparaître la nouvelle venue, dans ces terres désolée et apparemment vide de vie.


« Bien le bonjour. Je m'appelle Crystal, et je serai votre passeuse d'épreuve. Comment vous appelez vous et pourrais-je voir les Pokémon auxquels vous êtes liée ? Et puis, j'aimerais savoir ce qui vous a motivé, vous et vos compagnons, à vous engager dans cette nouvelle voie ? Que voulez-vous faire et devenir ? »

Contrairement à ce que l'on pensait, l'épreuve de Lieur consistait, certes, à une vérification des liens entre l'humain et les Pokémon. Mais plus qu'une évaluation, c'était un apprentissage qui était effectuée, puisque l'homme devait apprendre de ses Pokémon, mais aussi de soi-même, et contrôler ses pouvoirs. Elles allaient avoir un long chemin à faire ensemble, mais elles prendraient leur temps... Si la nouvelle venue se montrer digne de passer Lieuse...

« Montrez-moi, et expliquez moi ce que vous savez faire, ce que vous avez découvert... »


[Petit post introductif, tu peux également commencer à montrer tes capacités à ta passeuse d'épreuve. Bon courage!]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 922

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Lieur [Mizuki Ana]

Message par Mizuki Ana le Sam 24 Nov 2012 - 14:12

Le vent, la neige, une fois de plus. Même après la chaleur et la sécheresse rencontrées dans le désert du continent flottant, Mizuki n'appréciait qu'à moitié de retrouver la Banquise Mizuhanienne, après tout le temps qu'elle avait pu y passer. Peut-être était-ce un coup du destin. Dans cette étendue blanche qui paraissait sans fin, elle n'aurait su dire avec exactitude si elle était loin ou près du Château d'Almia... Et de tous les souvenirs, bons ou mauvais, qui y étaient rattachés. Hm. Vu qu'elle avait marché droit vers l'Est depuis Fla'Or, comme on lui avait demandé dans la lettre qu'elle avait reçue, portant le sceau officiel de Nalcia, elle ne devait pas en être très loin...

Comme par un coup du sort, ou bien juste par habitude, Freezia et Latu étaient une nouvelle fois du voyage. La première, familière des milieux enneigés, était d'une aide précieuse pour progresser dans la neige... Mizuki s'était inspirée de la Momartik d'Asaka en lui demandant de la guider. Quant à la seconde... Elle ne quittait bien évidemment pas l'épaule de sa dresseuse, malgré le froid. Pour se tenir un minimum au chaud, néanmoins, elle s'était recroquevillée dans la doublure de la cape de la jeune fille. C'était drôle que ces deux-là soient précisément ses accompagnatrices dans cette épreuve... Ou plutôt, c'était drôle que l'épreuve se passe justement ici, dans un endroit qui signifiait tellement pour elles trois. Là où tout s'était à la fois achevé, et où tout avait commencé. Là où elles étaient presque mortes et entièrement ressuscitées.

Mizuki la sentit avant de la voir... Ses pouvoirs commençaient à s'affiner, à force de côtoyer presque en permanence deux Pokémon aussi liées aux forces psychiques. A moins que sa passeuse d'épreuve n'ait elle-même une empreinte psychique si forte qu'une novice comme elle ne puisse l'ignorer. En tout cas, la Nalcienne se savait dans la bonne direction, même s'il lui fallut encore de nombreuses minutes avant d'apercevoir la jeune femme, et d'autres encore avant de la rejoindre. Il n'y avait pas d'erreurs possible quand à son identité, ou la raison qui avait pu la pousser à venir dans une région aussi reculée des terres du peuple de l'Eau. L'inconnue était là pour elle.

« Bien le bonjour. Je m'appelle Crystal, et je serai votre passeuse d'épreuve. Comment vous appelez vous et pourrais-je voir les Pokémon auxquels vous êtes liée ? Et puis, j'aimerais savoir ce qui vous a motivée, vous et vos compagnons, à vous engager dans cette nouvelle voie ? Que voulez-vous faire et devenir ? »

Mizuki s'immobilisa et releva sa capuche, faisant tomber la neige de ses épaules. Sa marche l'avait un peu essoufflée, et puis elle était un peu stressée, aussi, elle prit donc le temps de reprendre sa respiration avant de répondre, créant dans l'air des petits nuages de vapeurs en soufflant, qui s'évanouissaient aussitôt. C'était sa première épreuve... et elle comptait bien la réussir. Du nerf !

"Mon nom est Mizuki Ana, de Nalcia. Les Pokémon auxquels je suis liée sont ici, sous vos yeux... Ma Momartik, et ma Natu."

Le fantôme de glace s'inclina respectueusement, tandis que Latu s’ébouriffait, gonflant ses plumes pour garder un maximum de chaleur. Mizuki continua.

"Cette voie... C'était pour moi... pour nous, une évidence. Je suis depuis très, très longtemps liée au monde psychique..."

La Nalcienne jeta un coup d'oeil rapide à Latu en souriant. Elles n'avaient pas besoin de se parler pour se comprendre, partageant les mêmes pensées en permanence. Latu, Eirlys, à la fois princesse disparue du Royaume d'Almia et amie intérieure de la Nalcienne, avant sa réincarnation, bien trouvée, dans le corps d'un Pokémon Psy... Quel autre choix y avait-il pour ces deux âmes, qu'on pourrait qualifier de "sœurs" sans exagérer, enfin presque, que celui-ci ? Quant à sa Momartik... En devenant un Spectre, une coquille physiquement creuse, par son sacrifice, elle lui avait sauvé la vie, ainsi qu'à tant d'autres... obtenant en contre-partie ses capacités spectrales. Cette expérience l'avait sérieusement rapprochée de sa dresseuse. Une amitié fusionnelle, qu'elles subissaient parfois plus qu'elles ne l'appréciaient, mais qu'elles n'auraient échangée contre rien au monde.

"Ce qui m'a motivée, c'est que..."

Mizuki s'assombrit soudain.

"J'ai perdu confiance en les humains. Et, à cette occasion, j'ai aussi perdu le contrôle de moi-même et de mes pouvoirs... Je souhaite donc gagner ce contrôle mental qu'ont les Lieurs. Et partager tout mon être avec mes véritables amies, des amies qui partagent mes pensées à chaque seconde. Les Lieurs semblent avoir entre eux et avec leurs Pokémon un lien impossible à briser, un lien pur... C'est cela que je souhaite découvrir. Je veux devenir quelqu'un capable de savoir différencier les bons des mauvais... Capable de communiquer avec toutes sortes de créatures, de les comprendre intérieurement, particulièrement en ce qui concerne mes alliées... Capable de lire dans mon propre coeur, aussi. Je veux... Nous voulons progresser de concert, toutes les trois."

La Nalcienne frissonna, soumise au froid ambiant. Elle se demandait si c'était parce que sa passeuse d’épreuve avait un talent non négligeable dans la maîtrise psychique qu'elle pouvait se tenir là, dans le vent glacé, aussi peu vêtue, et sans pourtant montrer aucun signe de gêne. Mizuki arriverait-elle à se couper ainsi du monde physique ? C'était aussi cela, qu'elle voulait... Elle resserra son manteau et se frotta les mains. Crystal lui demanda alors une démonstration de ces talents. Un résumé de ses découvertes. Mizuki réfléchit un instant. A bien y penser, lorsqu'elle était avec Freezia ou Latu, elle n'avait jamais considéré que c'était elle qui lisait dans leurs pensées... Plutôt l'inverse, en fait. Que les pouvoirs de ses Pokémon leur permettaient de... De mettre leurs idées dans le cerveau de leur dresseuse. Mais il n'y avait sans doute pas uniquement cela... Sinon, pourquoi un contact physique aurait été nécessaire à Mizuki et sa Natu ? Lorsque l'oiselle quittait l'épaule de son amie, ni l'une ni l'autre ne parvenait à entendre la voix intérieure de son interlocutrice - ce qui, d'ailleurs, les traumatisait toutes les deux sur l'instant. Peut-être la force de Mizuki était nécessaire pour renforcer leur lien.

"Je n'ai pas encore beaucoup de force... Habituellement, je suis en contact mental permanent ou presque avec mes Pokémon. J'ai toujours pensé que c'était elles qui me parlaient, en fait. Pour Latu, ajouta t-elle presque timidement en désignant l'oiseau, un contact physique est nécessaire, dans l'état actuel des choses. Sinon, quand j'étais plus petite... J'arrivais parfois à sentir les émotions des gens. Mais peut-être que cela était dû à mes pouvoirs de maîtresse de l'Air... Je pense que, l'Air, c'est proche de l'Esprit... c'est invisible, intouchable, aérien. J'ai perdu cette capacité, faute d'entrainement... Par exemple, je ne pense pas être capable de lire dans vos pensées, avec exactitude en tout cas. Voilà pour ce qui est de mes pouvoirs, conclut la jeune fille en se disant que c'était bien peu. Mais je suis là pour apprendre..."

Il était vrai qu'en tant que Nalcienne, il arrivait qu'elle confonde les sources de ses pouvoirs. Était-ce sa force spirituelle ou élémentaire qui lui permettait de créer des murs d'air invisibles et infranchissable ? Savait-elle "voler", ou "léviter" ? Ces choses étaient tellement naturelles à ses yeux qu'elle n'y avait jamais réfléchi. Que pourrait-elle essayer... Elle ne se sentait pas au niveau pour lire les pensées de Crystal, mais peut-être que celle-ci pourrait l'entendre... Aide moi, Latu...

Mizuki ferma les yeux un instant, oubliant la neige qui lui fondait dans le cou. Seules comptaient les présences de Freezia, Latu, Crystal et elle-même.

M'entendez-vous ?
[Niveau code couleur, c'est orange pour Momartik, bleu pour Natu et rose pour moi ^^ J'en ai utilisé deux pour cette dernière ligne pour signifier que, si tu m'entends, alors ce que tu entendras sera l'association des deux deux voix mentales de Mizuki et de Natu.]


Dernière édition par Mizuki Ana le Ven 8 Mar 2013 - 21:36, édité 2 fois

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

0 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1947

Fiche de personnage
Points: 79
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Lieur [Mizuki Ana]

Message par PNJ le Ven 30 Nov 2012 - 18:36

Dans la neige froide, Crystal écoutait les propos de la mizuhanienne avec une grande attention. Elle ne négligeait jamais ceux qui venaient la voir et savait à quel point ce genre de choses pouvaient être difficile, parfois. Qui plus est, au vu des deux Pokémon qu'elle avait, elle allait forcément finir Maître de l'Esprit, à moins qu'un funeste événement ne vienne troubler sa vie. Quoiqu'il en soit, elle laissa la jeune femme commencer à montrer l'utilisation de ses pouvoirs. Pour l'instant, elle avait besoin de l'aide de sa Natu, mais peu à peu, elle parviendrait à s'en sortir seule. Et c'était déjà un bon début. Fermant les yeux, la passeuse d'épreuve ouvrit son esprit et effleura celui de la blonde, pour répondre :

« Oui, très bien même... »

Elle rouvrit les yeux avec un petit sourire puis la regarda. Elle avait fait ça avec sa petite oiselle, mais qu'est-ce que ça donnerait avec sa Momartik, qui n'était pas une spécialiste des pouvoirs psychiques, quoiqu'on en dise ? La femme expérimentée venait de trouver ce qu'elle allait lui demander.


« J'aurai une requête à te faire. Je vais te demander de me parler, comme tu viens de le faire, mai en étant en contact avec ta Momartik. Suite à cela, je vais répéter une phrase, à chaque fois différente dans mon esprit. Tu vas essayer de l'entendre d'abord en collaborant avec ta Momartik, puis en coopérant avec ta Natu, et enfin toutes les trois ensembles. D'accord ? Ne t'en fais pas, prends ton temps, je suis certaine que tu peux y arriver. »


Elle se montrait encourageante, elle n'était pas là pour la plomber. Elle ferma les yeux pour ouvrir un peu son esprit et commença à répéter, lentement, les phrases d'une chanson dans sa tête. Pour être certaine que la jeune femme ait vraiment tout réussi, elle scinda les paroles en trois fragments, chacun pouvant être entendu indépendamment des autres, mais pas tous en même temps...

Even if I say
It'll be alright
Still I hear you say
You want at end your life


[Je pense que tu as compris ce que tu dois faire. Parle à nouveau à Crystal grâce à Momartik. A la fin du post se trouve les phrases que tu devras entendre avec tes Pokémon : bleu pour Momartik, vert pour Natu et rouge pour les deux en même temps. Bon courage ! Et tu gagneras un cookie rp parlant si tu devines d'où vient la chanson !]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 922

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Lieur [Mizuki Ana]

Message par Mizuki Ana le Ven 14 Déc 2012 - 22:58

Mizuki lança un regard quelque peu interrogateur à sa Momartik. Il existait entre elle deux un canal télépathique pour leur usage exclusif... Mais qui ne semblait marcher qu'à sens unique. Freezia lisait ses pensées et lui répondait dans sa tête. Mais la Nalcienne n'était pas sûre de pouvoir l'utiliser dans l'autre sens... Et encore moins s'en servir comme support psychique pour communiquer d'esprit à esprit avec sa passeuse d'épreuve. Avec Latu au contraire, c'était simplement comme si elle partageait en permanence le même corps, les même pouvoirs. Mais d'où venait cette force ? Si elle parvenait à analyser leur lien, elle pourrait sans doute mieux comprendre celui qu'elle avait avec le fantôme de glace...

Je peux bien lire ses pensées, et te les retransmettre... Mais je ne crois pas que ce soit le but de l'exercice, n'est-ce pas ?


Non, probablement pas. La jeune fille secoua la tête et réfléchit à une solution au problème.

Mizuki ferma les yeux et se concentra... Elle oublia le froid polaire, le regard de Crystal, le poids de Latu sur son épaule, pour se concentrer sur son Moi spirituel. Là... Elle pouvait presque les "visualiser". Un tunnel mental, large, court et lumineux, menait à l'esprit de Latu. Elle pouvait deviner sa silhouette, sous sa forme humanoïde, un peu plus loin. Et là... Cette forme sombre, fluide, sans contours... c'était sans doute le chemin menant à Freezia. Mais alors, pourquoi était-il si... peu engageant ? Parce que c'est un spectre, réalisa la Nalcienne. Quelque chose de mort, d’immatériel. Purement spirituel, en somme. L'esprit de Mizuki hésita un instant, avant de faire un pas en direction du tunnel. Elle avait confiance en sa Pokémon. D'ailleurs, celle-ci semblait justement l'attendre, au milieu du chemin, pour la conduire à l'autre bout. Elles étaient là pour apprendre toutes les deux l'une de l'autre. La Nalcienne attrapa par le bras sa camarade et marcha à ses côtés. Nulle lumière ne venait éclairer le lieu, mais aucune des deux n'en avait besoin, s'appuyant sur l'autre pour avancer.

Lorsque Mizuki revint à elle, quelque chose avait changé. Elle ne sentait plus ni le froid, ni Latu, ni même le sol. Cela ne l'effraya pas, cependant, pas plus lorsqu'elle réussit à voir son corps à un mètre d'elle, en apparence endormi. Elle baissa la tête pour voir ses mains, et confirma ses soupçons : son esprit était dans le corps de Freezia. Le canal spirituel était maintenant ouvert des deux côtés. Désormais, elle était réellement capable d'entendre, penser et ressentir comme sa Pokémon. Le Lien était véritablement en place.
La blonde ferma les yeux, et rouvrit les paupières, de nouveau dans sa propre enveloppe charnelle. Elle sentait toujours le contact spirituel avec Freezia, et cela la mettait dans un état de sérénité particulièrement fort. Sur la même longueur d'onde que son fantôme des Glaces, Mizuki regarda Crystal. Avec cette fois-ci une voix plus spectrale que psychique, elle parvint sans mal à communiquer avec sa passeuse d'épreuve.

Voila.


La demoiselle s'inclina de façon presque imperceptible. Elle était assez satisfaite de sa prestation, pour le moment, et également heureuse d'avoir eu l'occasion d'établir le Lien de façon véritable et inébranlable avec sa Momartik. Mais il était un peu tôt pour se reposer sur ses lauriers. L'exercice n'était pas fini.

Il ne s'agissait plus cette fois de parler dans l'esprit de quelqu'un, mais d'y chercher la parole de l'autre... La dresseuse laissa ses deux alliées se faire une idée de ce qu'on leur demandait, et de l'ordre, surtout, dans lequel elles parvenaient à capter les informations que semait la passeuse d'épreuve. Freezia était la première à pouvoir entendre, puis c'était au tour de Natu. Elles n'étaient pas trop sûre pour la fin, cependant... La Nalcienne les rassura, leur indiquant de se concentrer tout d'abord sur la première partie du challenge. Sans un regard, et pourtant sur la même longueur d'onde, Mizuki et Momartik renforcèrent le Lien entre elle. En temps que novice en la matière, la blonde avait encore besoin d'une visualisation pour réussir son épreuve. Voyons... Nul n'échappe au regard des spectres, pas même le cerveau humain, à moins qu'il ne soit entrainé, comme c'était le cas de celui de Crystal. Pourtant, celle-ci avait laissé un petit soupirail ouvert pour entrer dans son esprit. Freezia et elle n'était pas des intruses... Elles s'approchaient, comme une fumée, un fantôme, pour voir ce qu'on leur mettait à disposition...

"Even if I say..."

D'une seule et même voix, et sans le contrôler aucunement, le Pokémon et sa dresseuse se mirent à chanter les paroles qu'elles venaient de capter et qui avaient déjà disparues de leur part consciente. Mizuki ne put résister à l'envie d'adresser un sourire à son amie. Elle n'avait aucune idée de ce que signifiaient les quelques mots qu'elles venaient de prononcer, mais elle savait qu'ils étaient les bons. Elle atténua le Lien pour se concentrer sur celui entre Latu et elle. Cette fois, elle n'allait pas se laisser porter, mais sonder l'esprit de la demoiselle devant elle, avec les pouvoirs psychiques de l'oiselle. C'était comme chercher un trésor dans une pièce sombre, recoins après recoins, à l'aide d'une bougie...

"It'll be alright..."


Une fois encore, Mizuki avait à peine eu le temps de frôler mentalement l'information et de la ressortir verbalement, qu'elle l'a perdait déjà de vue. Restait la partie délicate. Crystal avait mentionné le fait qu'il fallait que la Natu et la Momartik mettent en commun leurs talents pour l'entendre. Selon les pensées qui traversaient l'une et l'autre, pour le moment, chacune ne parvenait qu'à comprendre la moitié du message. Pas au sens où elles entendaient la moitié des mots... Plutôt du fait qu'elles n'avaient l'impression de ne saisir que la moitié d'une idée. La Nalcienne réfléchit au problème, sous le regard de la passeuse d'épreuve. Y'avait-il besoin que ses deux Pokémon soient elles-mêmes connectées ? Ou bien elle, l'élève Lieuse, devait-elle servir de passerelle entre la Natu et la Momartik ? De toutes façon, sachant qu'elles devraient être toutes les trois reliées pour entendre, cela devait être la solution la plus simple.

De nouveau, mais de façon légèrement plus incertaine, Mizuki commença à amplifier les Liens entre elle et ses Pokémon. La difficulté résidait dans le fait qu'il fallait maintenir deux canaux mentaux ouverts à la fois... Et parvenir à les relier. Mais toutes les trois savaient que ce n'était pas qu'à l'humaine de faire le travail. Cette fois, ce furent les deux Pokémon qui s'approchèrent, à travers leurs tunnels mentaux respectifs, de l'esprit de leur dresseuse, qui les accueillit chaleureusement. Elle avait confiance en elles et en leurs capacités. Rien ne leur résisterait, à toutes les trois.

Du plus profond de leurs coeurs, elles explorèrent une nouvelle fois l'esprit de Crystal. Et la lumière se fit, les demi-idées s'assemblèrent pour n'en former plus qu'une, entière et limpide.

"Still I hear you say... You want at end your life."

Mizuki, elle aussi, se sentait entière, à présent.

[Pas de cookie :/]

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

0 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1947

Fiche de personnage
Points: 79
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Lieur [Mizuki Ana]

Message par PNJ le Ven 1 Mar 2013 - 12:10

Crystal attendait, son esprit parfaitement ouvert pour entendre les paroles qu'elle fredonnait mentalement. Et comme elle s'y attendait, Mizuki parvint à toutes les déchiffrer, à l'aide de ses Pokémon. Elle rouvrit les yeux une fois que la présence de la jeune fille se soit atténuée dans son esprit et lui sourit. Elle sortit de son sac quelques gâteaux qu'elle lui offrit.

« Mange et reprends un peu d'énergie, ça te fera du bien. On va attaquer la suite très bientôt et pour ça, je demanderai, à tes Pokémon comme à toi, d'ouvrir vos esprits, comme je l'ai fait, afin que ça soit moi qui pénètre à l'intérieur. »


Elle décida néanmoins de l'observer, pendant le temps de répit. Toute son attitude était importante, puisqu'il s'agissait d'évaluer le lien qu'avait les deux Pokémon et la dresseuse. Alors elle resta silencieuse, menant son enquête petit à petit. Finalement, une fois qu'elles eurent finies de se restaurer, la jeune femme souffla.


« Pour la suite, je voudrais voir la façon dont vous vous soutenez mutuellement face aux angoisses diverses qui peuvent vous assaillir. Je vais m'introduire dans votre esprit. Vous saurez par vous même quand l'épreuve aura commencé. »


Elle referma les yeux et laissa ses sens s'éveillaient, un contact mental s'effectuant avec les trois âmes face à elle. Doucement, elle s'insinua dans chacune d'elle, vadrouillant à la recherche d'événement, de données, de tout et n'importe quoi qui pourrait lui être utile. Et une fois qu'elle eut obtenu ce qu'elle cherchait, elle décida de déclencher ce qu'elle voulait faire depuis le début.

Aussitôt, un cri puissant sembla résonner dans le corps des quatre êtres vivants. Et Crystal déclencha, individuellement, pour chacune des entités, les pires peurs, cauchemars et mauvais souvenirs qu'ils pouvaient avoir, les faisant défiler devant leur œil mental comme une succession de scène qui ne voulait pas s'arrêter. Elle ne rompit néanmoins pas tout contact avec elles, afin de ne perdre personne dans l'épreuve. Elle interviendrait plus sérieusement si ça s'avérait nécessaire.


[Voilà, Mizuki et ses Pokémon font face, chacune, à leurs pires peurs. A toi de les imaginer à ta guise et surtout, de lutter contre. Tu es évaluée sur le lien que tu as avec tes Pokémon, et sur ce que tu es prête à faire pour eux. Crystal reste néanmoins là, si jamais tu penses ne pas y arriver, pour vous sauver un peu la mise. Et au passage, tu as quand même gagné un cookie (j'avais envie) et il s'agissait de Three Days Grace – Never too late. Bon courage!]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 922

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Lieur [Mizuki Ana]

Message par Mizuki Ana le Sam 9 Mar 2013 - 12:59

Mizuki tendit la main pour attraper deux des biscuits que lui proposait sa passeuse d'épreuve, un pour elle-même, l'autre pour Latu. Freezia n'avait en aucune façon besoin de nourriture, étant un ectoplasme, mais elle ne rechigna pas à goûter quelque chose de sucré et qu'on lui offrait gentiment. Ce n'était pas grand chose, sur le plan nutritionnel, rien de plus qu'un gâteau avec quelques pépites de chocolat. Mais il eut sur les trois élèves l'effet d'une flamme intérieure, les réchauffant et leur octroyant un peu d'énergie supplémentaire. Sachant que l'environnement dans lequel elles passaient leur épreuve était particulièrement rude, dangereux, même, pour deux d'entre elles... Une recharge d'énergie était appréciée.

Crystal avait précisé qu'elle souhaitait que Mizuki et ses comparses gardent leurs esprits ouverts pour la suite. La Nalcienne n'y voyait pas d'inconvénient particulier. En fait, songeait-elle en grignotant son biscuit, elle ne fermait jamais son esprit... Elle n'était même pas sûre de savoir le faire, n'en ayant jamais eu besoin. Mais, s'il arrivait qu'un jour, elle souhaite garder pour elle certaines pensées, voire se couper du monde, peut-être même de ses Pokémon... Elle ignorait comment le faire.

Tu souhaites fermer notre Lien, Mizu ?

Non, bien sûr que non, mais j'imagine que certains Lieurs... en ont la capacité, non ? La maîtrise de l'Esprit passe par le contrôle de son propre psychisme.

C'est sûr... Et c'est faisable, je pense. Tu pourras peut-être demander à ta passeuse d'épreuve comment le faire. Il est certain qu'elle en est capable. Ce qu'elle nous a autorisé à entendre tout à l'heure n'était qu'une infime partie de son esprit, alors que toi, à ses yeux, tu es comme un livre ouvert. Aux yeux de n'importe quelle créature capable de lire les pensées, en fait.

D'ailleurs, pensèrent les deux amies, il était fort probable que Crystal soit justement en train d'écouter leur dialogue. La Nalcienne n'en ressentit pas de gêne, sur le moment. Leur discussion ne portait pas sur quelque chose de particulièrement intime. Mais il était désormais certain à ses yeux qu'elle ne pourrait faire une bonne Maîtresse de l'Esprit sans savoir bloquer l'accès au sien. Finalement, Freezia, Latu et la jeune femme finirent de manger, et l'épreuve put reprendre.

« Pour la suite, je voudrais voir la façon dont vous vous soutenez mutuellement face aux angoisses diverses qui peuvent vous assaillir. Je vais m'introduire dans votre esprit. Vous saurez par vous même quand l'épreuve aura commencé. »

Angoisses diverses ? Brr... Cela ne disait rien de bon à aucune des trois créatures. Chacune d'elles avaient eu l'occasion de vivre des évènements plus ou moins traumatisants et ne souhaitaient pas particulièrement y repenser... Ce qui, évidemment, les amena à y réfléchir un peu plus... Et encore un peu plus... Et bientôt, aucune des trois ne put échapper à la vision de leurs pires moments. Elles étaient tellement concentrées dessus, piégées par leurs souvenirs, qu'elles oublièrent tout de la situation telle qu'elle était en réalité...

*****

"Elle est bizarre, non ? Moi j'dis qu'il faut pas lui parler... Elle dit jamais rien... Sauf quand elle parle toute seule..."

Les autres enfants parlent encore dans mon dos... Comme si je ne les entendais pas... Quand ce ne sont pas eux, ce sont mes parents... Je sais bien... que je suis... Bizarre... Mais ce qu'ils ne savent pas, tous autant qu'ils sont, c'est que je ne parle pas seule... Pas vrai, Latu ?

... Latu ?

... Impossible !! Latu ! LATU !!! Impossible !! Elle n'est plus là ? Elle ne répond plus !! Latuuuu !!

Non, non ! C'était bien... La dernière chose qui me permettait de supporter tout ça... Les mots blessants, les regards en biais... Cette vie d'un mortel ennui... Si elle n'est plus là... Si elle n'est plus là...

NOOOOOOON !!!

Latu, Latu, où est-elle ?! Elle n'est plus... nulle part...

"Tiens ? Qui es-tu ? Est-ce que nous... nous connaissons ?"

Je lève la tête... Qui peut bien me parler, à moi, la fille bizarre, sans prétendre me connaître ? Ah... Mais c'est...

"Maman ?"

Elle sourit, l'air gêné, et rit légèrement. Je vois dans ses yeux... Qu'elle se demande qui est cette étrange fillette qui se tient là, chez elle, au milieu de ma... chambre ? Ce n'est plus une chambre, c'est une bibliothèque. Mon lit, mes affaires personnelles, tout a été déplacé.

"Je ne crois pas être ta mère... Je n'ai pas d'enfant. Qui es-tu ?"

Elle m'a oubliée. Ma propre mère... J'ai disparu de la mémoire de ma propre mère. Soudain ce n'est plus son visage que je regarde de mes yeux grands ouverts et plein de larmes, c'est celui... de Reverie... puis de Latu... Miaouss... Rey... Freezia, Nymphéa, Pyros.

Je n'existe plus. Pour personne. Je n'existe plus, et ceci est mon cauchemar.


*****

Qui suis-je ? Qui... suis-je... Je suis... Un Pokémon. Un Natu, Pokémon oiseau qui maîtrise les forces psychiques. Je suis... Un esprit, une moitié d'âme, une seconde personnalité. Je suis... Une princesse disparue qui a vu la mort en face.

La mort... La mort de mon père, de ma mère, de mes soeurs et cousines, de ma cour... De mon prince... Il me suffit d'y penser pour voir ces images défiler dans me tête. Pourtant... Il ne s'agit plus de MA vie... Je ne sais pas, je ne sais plus, qui suis-je ? En fermant les yeux - et même en les gardant ouverts - je ne peux plus voir que ces visages plissés par la douleur, ces cris de terreur qui résonnent dans mon château.

"Eirlys !!"

Oui, Eirlys... C'est mon nom. Hurlé par mon amant, le Prince d'Almia, affolé à l'idée de me perdre dans ce chaos. Je suis... Eirlys. Et je vois... ton visage... Qui soudain perd toute trace de vie. L'Ombre... Il a suffi qu'elle te frôle, et te voilà corps gelé, affalé au sol comme une poupée de tissu, sans âme, sans éclat dans le regard. Il y a quelques temps, j'aurais pu me remémorer cette scène comme je me serais rappelée d'une pièce de théâtre, de la vie de quelqu'un d'autre. Je ne suis plus Eirlys... Et pourtant... C'est bien MON cauchemar... Et c'est MOI, qui hurle, de tristesse, d'horreur, et de peur...


*****

Freezia, pour sa part, n'avait pas perdu conscience. Elle regardait Mizuki, debout sur la banquise, le regard vide, les joues baignées de larmes. Latu était descendue, ou plutôt tombée, de son épaule, et se tenait, petite boule de plume, au milieu de la neige, tremblante de froid, mais sans doute aussi d'horreur. Il était faux de croire qu'elle était immunisée à l'action de Crystal parce qu'elle n'avait peur de rien... Mais, ses propres moments douloureux n'avaient pas été vécus de façon aussi traumatisante pour elle que pour ses deux camarades. Elle avait peur, comme tout le monde, et elle avait vécu des instants difficiles... Mais sans doute était-elle, d'une certaine façon, plus forte. Elle était restée seule toute sa jeunesse, mais ne l'avait jamais vu comme une fatalité. Plutôt un choix. Elle était morte, une fois... Mais, d'une mort particulière, d'une évolution. Elle était un spectre, mais elle n'était pas vraiment morte. Elle se souvenait, forcée par la magie de la passeuse d'épreuve, du contact avec la Pierre Aube, de l'angoisse ressentie l'idée de quitter ce monde, de la morsure du froid lorsqu'elle avait perdu une part de vivant qui faisait d'elle un Stalgamin... Mais aussi de la situation d'urgence, du fait qu'elle n'avait pas le choix, qu'elle serait morte d'une façon bien pire si cela n'était pas arrivé. Elle se souvenait aussi de sa propre mère, elle-même une Momartik, et d'avoir rêvé un jour d'en devenir une à son tour...

Elle était forte... Et la suite reposait sur elle. Assaillie par de mauvaises pensées, de mauvais souvenirs, mais consciente malgré tout de la situation réelle dans laquelle elle se trouvait, il fallait qu'elle prenne la situation en main. Elle commença par rendre les siennes matérielles pour pouvoir porter le Pokémon oiseau, afin de ne pas laisser celle-ci dans la neige, où elle aurait pu mourir en moins de deux et, pire que tout, sans s'en rendre compte. L'oiselle se roula en boule, incapable de tenir debout. La Momartik n'était pas aussi liée à elle qu'à sa dresseuse, et ne connaissait pas tout de ses cauchemars pour pouvoir l'aider à en sortir. Il allait falloir commencer par l'humaine.

L'ectoplasme leva la main sur la joue de sa dresseuse, comme pour en essuyer les larmes. La peau était gelée. On aurait cru une coquille vide d'âme. Pourtant, Mizuki n'était pas morte, bien sûr. Elle n'était juste... plus là. C'était comme la fois où elle avait perdu le contrôle d'elle-même, à Fla'Or. Son corps avait agi d'instinct, son âme à elle n'avait rien pu faire, comme remplacée par une autre, plus destructrice. Là, son âme à elle... N'était plus visible à l'oeil nu.

[Cela t'embête t-il si je fais le reste dans un autre post ? Ça commence à faire un poil long et je n'ai pas encore exactement fixé mes idées.]

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

0 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1947

Fiche de personnage
Points: 79
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Lieur [Mizuki Ana]

Message par PNJ le Mar 12 Mar 2013 - 10:12

Crystal vadrouillait dans les esprits, après avoir veillé à se barricader mentalement pour éviter de souffrir de la douleur des autres. C'était triste, mais nécessaire, un Maître de l'Esprit pouvait utiliser ce genre de technique s'il le désirait pour mettre à mal ses ennemis, et il fallait savoir s'en défendre. Elle resta surprise de la force avec laquelle la Momartik résistait à l'impact de son assaut. C'était donc à elle d'agir, et la jeune femme décida de se concentrer sur elle. Elle lui fit un geste, lui signifiant qu'elle l'aiderait si elle en avait un réel besoin, mais qu'elle la laissait faire, et lui faisait confiance pour la suite. Elle l'observa, pour voir ce qu'elle allait faire ensuite.

[Je n'ai rien à dire, tu peux en effet enchaîner. Par contre du coup, Crystal aidera Momartik et sera concentrée sur elle. Bon courage encore pour la suite et désolée que ça soit si court mais je n'avais rien à dire ^^']

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 922

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Lieur [Mizuki Ana]

Message par Mizuki Ana le Jeu 21 Mar 2013 - 19:03

Le front collé contre celui de sa dresseuse, Freezia cherchait à établir le contact. Elle sentait Mizuki. Son amie était là, quelque part, mais elle la discernait comme si l'une et l'autre étaient séparées par une vitre épaisse, brouillant la vue et bloquant les sons. La vérité, c'était que la Nalcienne était bloquée, prisonnière d'un voile de peur et de tristesse. Freezia n'était peut-être pas une créature psychique, capable de se connecter directement par télépathie avec la jeune femme. Mais la peur et la tristesse, elle connaissait... Elle était capable de voir l'aura sombre de Mizuki, comme une vapeur toxique de mauvais sentiments autour d'elle. Il allait d'abord falloir la dégager de là, avant de passer aux choses sérieuses. Faisant appel à ses forces spectrales, le fantôme de glace commença à absorber les émotions noires de sa dresseuse. En tant qu'ectoplasme, elle était capable de se nourrir de ces sentiments, et de les rejeter avant qu'ils ne la submergent. L'effet était plus lent qu'en temps normal, puisque Freezia était elle-même sujette à de sombres pensées, par la magie de Crystal. Après seulement 5 minutes d’absorption, elle dût s'arrêter et évacua dans une attaqua Vent-Mauvais l'énergie négative qu'elle avait accumulée.

Crystal continuait son travail en continu, mais le spectre était plus rapide et plus efficace. Après tout, elle agissait sur sa Lieuse. Elle connaissait Mizuki peut-être aussi bien que Rey, désormais, même si celui-ci côtoyait la Nalcienne depuis beaucoup plus longtemps qu'elle. Miaouss et Latu étaient hors catégorie, bien sûr, mais Freezia considérait qu'elle était l'une des rares créatures au monde à être proche de la demoiselle. Elle appréciait sa dresseuse. Si elle était capable d'en ressentir sa douleur, ce n'était pas seulement parce qu'elles étaient connectées mentalement en permanence, c'était aussi et surtout parce qu'elles étaient amies. Et voir sa camarade dans ce triste état brisait le coeur de glace du fantôme.
Après quelques autres séances d'absorption et de rejet de sentiments sombres, la Momartik parvint à entendre l'âme de Mizuki, même si celle-ci ne semblait pas le remarquer. Elle entendait sa peine et ses peurs. Elle ressentit une légère pointe de jalousie en voyant que la Nalcienne pleurait la perte de son oiselle sans même se rappeler de son fantôme, mais elle laissa vite ce sentiment de côté. Latu n'était pas n'importe qui pour sa dresseuse, elle le savait. Leur Lien était quelque chose qu'on ne pouvait égaler. Elles avaient partagées le même esprit, le même corps, tout, pendant des années. L'âme de Freezia s'approcha de celle de Mizuki et posa ses mains immatérielles, encore plus que d'habitude, sur son dos. Cela sembla faire réagir la jeune fille, qui leva la tête - mentalement toujours - et fixa un point droit devant elle, sans voir son amie.

"Est-ce que j'existe ? souffla la jeune fille. Est-ce que j'existe si personne n'est là pour le dire ? Est-ce que je compte pour quelqu'un si tout le monde est capable de m'oublier ? C'est ça, être Maître de l'Esprit ? Force des gens à penser, se souvenir, oublier..."

La Freezia mentale étreignit la jeune fille.

"Tu existes, Mizuki. Tu existes et tu comptes pour un tas de gens. Tu comptes pour Latu autant qu'elle compte pour toi. Tu comptes pour Rey, pour Miaouss. Tu comptes pour Pyros et Nymphéa même s'ils le montrent moins. Tu comptes pour moi aussi."

La Nalcienne tourna la tête vers son fantôme, comme si elle s'apercevait juste qu'elle était là - ce qui était le cas. Ses yeux verts brillaient de larmes.

"C'est vrai ? Tu ne m'oublieras jamais ?"

"Je ne peux pas te promettre ça... Mais ce que je te promets, c'est que tu deviendras une grande Maîtresse de l'Esprit. Tu seras capable de sauver les âmes perdues et les coeurs en peine. On va se battre, pour ça. Mais tu ne dois pas non plus oublier, toi-même. Rappelle-toi. Tu es en pleine épreuve, sur la Banquise. Ton corps ne tiendra pas longtemps si ton âme n'est pas là pour le mouvoir, et Latu non plus."

"Latu."

Ces mots plein de sens achevèrent de réveiller la Nalcienne. Les mauvais souvenirs s'estompèrent tandis qu'elle se concentrait sur l'instant présent. Latu. Freezia. L'épreuve. Elle ne pourrait rien prouver si son esprit se montrait aussi sensible aux interactions - à moins que ce ne soit là une aptitude de Lieurs ?

Loin de là, et en même temps très près, la vraie Mizuki, de chair et d'os, ouvrit les yeux, puis tomba au sol, se frictionnant les bras, à moitié gelée, mais bien vivante et consciente. Son corps avait perdu quelques degrés durant ces dernières minutes de sommeil. Mais il y avait plus important que sa propre santé pour le moment. Latu, sous sa forme d'oiseau, n'allait pas survivre beaucoup plus longtemps dans un tel climat, si elle ne se réveillait pas. La jeune fille se releva, les genoux tremblants, les dents claquant. Ce n'était pas humain d'avoir choisi ce lieu pour une telle épreuve.

"Laa-tuu...
parvint-elle à bredouiller. Rév-veille toi..."

Etablir le contact télépathique... Vite... Mais il fallait qu'elles se touchent pour cela, et Mizuki avait à peine la force de tenir sur ses jambes. Les quelques grammes de l'oiseau lui semblaient être des tonnes. Comment faire...

Tu peux le faire, Mizu. Sans la toucher.

Freezia la fixait de ses yeux bleu glace. Quelque chose dans son regard donna confiance à Mizuki, pourtant cette dernière n'avait jamais réussi un tel exercice, malgré plusieurs essais. C'était désormais une question de vie ou de mort...

Latu. Latu, m'entends-tu ?

...

Seul le silence lui répondit. Pourtant quelque chose était différent. Ce n'était pas un silence vide, c'était un silence vivant, le silence de quelqu'un qui ne parle pas. Mizuki le sentait : il y avait un contact. Il fallait donc insister. Freezia apporta sa touche d'aide en absorbant une nouvelle fois l'aura sombre qui les entouraient toutes les trois.

Latu.

... Emaric...

Une réaction. Un nom, même. Mizuki était incapable de dire à qui il appartenait, même si elle était sûre de le connaître, mais elle s'en fichait. Elle avait senti la peur et l'horreur de Latu, son découragement, son abandon. Elle ne luttait plus, pour une raison étrange. La Nalcienne fit cependant rapidement le lien. Sachant qui était Latu, ses pires moments n'étaient pas difficiles à deviner. Elle tenta une autre approche.

Eirlys.

... On me parle.

Une réponse, cette fois. La dresseuse touchait au but. Elle avait une prise : il allait maintenant falloir ramener l'âme de l'oiseau parmi eux.

Eirlys. Tu m'entends ?

... Oui. Qui êtes vous ?

Eirlys... Latu... C'est moi, Mizuki.

... Je ne connais pas de Mizuki. Je connais Miyuki. Et je suis suffisamment folle pour répondre à des voix dans ma tête...

... La...Latu... Bien sûr que tu me connais... Et bien sûr que tu n'es pas folle. Miyuki est ta Momartik, c'est celle d'Asaka, maintenant, tu te rappelles ? Je suis ta dresseuse, enfin, la Nalcienne avec qui tu as partagé un peu de ton âme pendant plus de 15 ans...

... Une Nalcienne ? La personne avec qui j'ai partagé mon âme... Emaric... est mort...

Emaric, bien sûr. Si ce nom lui disait quelque chose, c'était parce qu'elle l'avait déjà lu, gravé sur une tombe dans un château non loin d'ici. Emaric, Prince d'Almia. Mizuki ignorait que la princesse Eirlys l'avait vu mourir sous ses yeux et ressentit une infinie compassion pour cette jeune femme qui était à moitié morte quatre cents ans plus tôt... et à moitié vivante dans le corps de son oiseau. Mais Latu n'était plus Eirlys. Elle en était une empreinte, mais pas la Mizuhannienne elle-même. Ce n'était pas son amant qui était mort, c'était celui d'une dame, et l'évènement avait eu lieu des siècles plus tôt...

Latu... Ce n'est qu'un mauvais souvenir. Je ne nie pas qu'il soit douloureux, pire que ça même. Mais ce n'est pas un souvenir à toi... Emaric est mort il y a quatre cents ans... Nous avons libéré son âme il y a quelques mois... Tu ne dois pas être triste.

Elle se sentait monstrueuse de dire de pareilles choses, d'essayer de d'amoindrir le chagrin, immense, que devait rencontrer Latu. Mais il n'y avait pas d'autre choix pour la faire revenir. Elle allait même aller la chercher. Fermant les yeux, elle visualisa le tunnel qui devait la mener à l'espace mental de son amie. Une jeune fille se trouvait là, les yeux larmoyants. Mizuki tendit la main vers elle, détaillant son visage. Elles étaient parfaitement semblables à la couleur des yeux près. L'autre tendit la main à son tour, le regard suppliant. Leurs doigts se frôlèrent...

Et dresseuse et Pokémon se réveillèrent dans l'espace enneigé de la Banquise glaciale.

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

0 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1947

Fiche de personnage
Points: 79
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Lieur [Mizuki Ana]

Message par PNJ le Lun 25 Mar 2013 - 13:40

Finalement, la Momartik avait eu assez de force pour sortir sa dresseuse de sa torpeur, qui elle-même était parvenue à aider sa compagne volante. Crystal les observa longuement.

« Reposez-vous encore, vous l'avez mérité. Tu comptes te servir de ton pouvoir pour rentrer dans l'esprit des autres ? Pour les aider ou les détruire ? Car un Maître de l'Esprit a plusieurs facettes. Ils peuvent incarner des sortes de conseillers, de psychologues, mais ils peuvent également détruire l'esprit des autres. »

Elle était sérieuse, un Maître de l'Esprit avait la capacité de s'introduire dans la tête des autres, et à partir de là, si on ne savait pas se défendre, ça pouvait vite virer à la catastrophe. Crystal allait passer à la dernière étape de la formation.


« Je vais à nouveau vous attaquer. Mentalement, comme je viens de le faire, en vous infligeant des souvenirs, qu'ils soient vrais ou faux. Et vous allez devoir vous défendre, toutes les trois, ensemble. Vous allez devoir fermer vos esprits et me repousser. Prépare-vous, vos esprits sont liés, mais vous ne devez pas vous déconnecter. Vous devez apprendre à vous défendre ensemble, à vous fermer, car je pourrais aisément me faufiler entre vos liens, pour passer d'un esprit à l'autre. Si l'un de vous ne se ferme pas assez, c'est tout le groupe qui en pâtira. Compris ? »


Elle ne leur laissa pas réellement le temps de répliquer, d'approuver, et elle commença à les assaillir mentalement, s'introduisant avec force dans l'esprit de Mizuki, y semant le trouble en faisant jaillir des images douteuses, blessantes, mais dont la plupart étaient fausses, pas réelles. Elle ne pouvait pas, en effet, assister à la mort de sa Natu, alors qu'elle était actuellement avec elle. Crystal avait presque fini son test et espérait qu'elle s'en sortirait.


[Bon eh bien, il faut que tu fermes ton esprit aux attaques. Méfie-toi, Crystal est expérimentée et peut repérer chaque faille. Cette partie là se fera en deux messages. Bon courage !]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 922

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Lieur [Mizuki Ana]

Message par Mizuki Ana le Sam 30 Mar 2013 - 21:14

Mizuki avait froid, et était fatiguée mentalement et physiquement par cette épreuve. C'était la preuve de son inexpérience : elle savait que les grands maîtres savaient se couper de tout ce qui était matériel, de l'ordre des sensations. Le froid et le chaud n'avaient d'effet que sur leur enveloppe charnelle, ils ne le sentaient pas. C'était dangereux, mais ça apportait aussi un certain confort que, dans sa situation actuelle, Mizuki enviait. En claquant des dents, elle se releva, Latu dans les bras, sous le regard de Crystal. Les trois élèves avaient gagné le droit de se reposer un peu, mais comment se reposer véritablement dans un environnement aussi hostile ? En plus, la nuit tomberait bientôt... La Nalcienne priait pour que sa passeuse d'épreuve ne l'épuise pas trop. Sinon, elle n'était pas sûre de survivre longtemps après l'avoir réussie - ou non.

"Je ne compte pas détruire l'esprit des gens, répondit Mizuki d'une voix faible. Je veux les connaître. Savoir déceler la vérité et le mensonge. Trouver dans les méandres de leur mémoire tout ce que je pourrais connaître d'eux."

Elle s'interrompit. Fallait-il qu'elle s'ouvre un peu plus à cette inconnue ? Oh, après tout, qu'est-ce que ça signifiait de s'ouvrir à un Maître de l'Esprit ? Si elle ne savait pas déjà tout de ses pensées, elle pouvait d'ores et déjà changer de job.

"Il y a une fille que je connais... Une amie. Elle est amnésique. Je veux essayer de l'aider, si sa mémoire est scellée dans son esprit. C'est le seul espoir qu'il me reste. Que sa mémoire soit là, mais prisonnière. Alors, je pourrais essayer de faire remonter ses souvenirs en elle."

Mizuki se tut. L'une de ses craintes, dans cette histoire, était que la mémoire de Reverie avait peut-être simplement disparu... Auquel cas, aucun pouvoir ne serait à même de la lui rendre.

Néanmoins, l'épreuve suivante allait commencer. Comme si Crystal avait lu ses pensées un peu plus tôt - Non... pas "comme si". Elle l'a fait, c'est évident - elle demanda aux trois amies de fermer leurs esprits, forçant l'accélération de l'apprentissage de la novice. Aucune d'elles n'avait eu le temps de s'y préparer, mais toutes sentir l'assaut. Les mauvais souvenirs, les peurs, tout. Cependant, cette fois, elles reconnurent l'empreinte mental de l'examinatrice, pour l'avoir déjà subie un peu plus tôt. Aucune ne se laissa dérouter autant que la première fois, même si certaines images étaient particulièrement déconcentrantes, douloureuses.

Mizuki. Ne pense à rien. Fais le vide.

Freezia, Latu et elle-même étaient d'ores et déjà connectées. L'oiselle et le fantôme maîtrisait pleinement leurs pouvoirs mentaux, d'une façon parfaitement naturelle. De plus, le lien qui les reliait toutes les trois étaient parfaitement solide. La faiblesse dans la cuirasse... C'était elle, Mizuki. Sa forte affinité avec l'élément aérien, l'esprit, l'imagination, tout cela était à la fois un atout et une faiblesse. En l’occurrence, elle ne savait pas se concentrer suffisamment. Voilà pourquoi Crystal l'attaquait, elle... Menaçant tout le groupe par la même occasion.

C'est la clé, Mizuki. Oublie les cauchemars, oublie les horreurs, oublie tes peurs. Tu dois passer outre tout ce que cette femme peut te faire voir. Après seulement, tu auras la force de fermer ton esprit.

Les deux Pokémon subissaient les assauts de façon moindre mais non négligeable. Elles savaient qu'il allait falloir un certain temps avant que la Nalcienne ne parvienne à se fermer, aussi prirent-elles l'initiative de se protéger toutes les trois. Natu, usant d'un AirVeinard et de ses propres forces Psy, entoura son groupe d'une aura censée réduire l'impact des attaques mentales. Freezia avait repris son rôle d'avaleuse de mauvaises pensées, et les renvoyaient cette fois-ci vers leur source. Crystal avait bien parlé de "repousser", non ?

Et Mizuki, pendant ce temps... Consciente des efforts de ses amies, elle se précipitait pour penser un peu moins. Ce qui ne la faisait penser que plus ! Elle était prise d'un cercle vicieux, incapable de se calmer alors qu'il l'aurait fallu. Son stress augmentait, alimenté par l'attaque de la passeuse d'épreuve. Non. C'était mauvais.

Penser à des choses simples. Se concentrer sur l'essentiel. Inspirer. Souffler. Inspirer. Souffler. Lentement, l'apprentie Lieuse prit conscience que son rythme cardiaque ralentissait, avant de se forcer à ne pas y prêter attention - ne pas penser. Peu à peu, elle faisait moins attention aux images qu'elle voyait. Elle subissait toujours le pouvoir de son adversaire, mais elle en faisait abstraction. Son esprit était loin d'être clos, mais sa concentration était plus grande.

Inspirer. Souffler.

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

0 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1947

Fiche de personnage
Points: 79
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Lieur [Mizuki Ana]

Message par PNJ le Jeu 30 Mai 2013 - 9:52

Mizuki semblait être le maillon faible du groupe, apparemment pas assez concentré, contrairement aux Pokémon. Il fallait dire qu'il était plus aisé aux créatures d'être sereine, surtout les Pokémon psychique, puisque leurs pouvoirs reposaient sur leurs facultés à rester calme, mais aussi à se servir de leurs propres émotions comme attaques. Un homme vengeur, ivre de rage et de colère, était bien plus dangereux qu'une personne lambda en pleine guerre. La Momartik tentait de renvoyer les mauvaises pensées à l'envoyeur. Crystal était suffisamment bardée pour s'en protéger, elle ne faisait donc que les chasser, les réduisant au néant, pour ne pas se lancer dans un jeu de renvoi de balle trop fatigant. Quoique... C'était bien là son but, non ?

La jeune femme était en train de se concentrer, laissant ses Pokémon se débrouiller. Une fois qu'elles seraient unies, il serait beaucoup plus dur de s'en prendre à elles. Il fallait exploiter les failles un maximum. La passeuse d'épreuve changea donc de tactique. Elle s'évertua à bombarder le spectre de mauvaises pensées, espérant que le fantôme les renvoient, et qu'elles puissent donc, inlassablement, s'envoyer des attaques. Dans le même temps, une partie de son esprit commença à voyager, avant de s'en prendre directement à la Natu, l'agressant avec une violence peu commune, faisant quelque chose qui pouvait presque ressembler à un viol mental, tout simplement. Elle s'infiltra dans le crâne de l'oiseau, et l'attaqua, sans relâche, cherchant à la blesser par tous les moyens possibles. Crystal savait que l'oisillon était proche de sa dresseuse, et inversement, durant l'épreuve, elle l'avait compris. S'en prendre au Pokémon psychique pouvait consister en une excellente attaque contre Mizuki, si elle ne parvenait pas à gérer la situation. Quant à la Momartik, qu'elle percevait comme étant la tête pensante du groupe, la plus difficile à atteindre, elle l'occupait comme elle le pouvait avec ses ondes mauvaises, ne négligeant pas les dommages collatéraux que les assauts pouvaient provoquer. Si l'une des mauvaises pensées échappaient au contrôle du spectre, Mizuki et la Natu pouvaient être touchées. Tant que la Mizuhanienne ne parvenait pas à se fermer, elle pourrait accéder aux esprits du trio comme elle le voudrait.


[Voilà voilà, ton but, c'est que Mizuki parvienne à se fermer. Je ne l'ai pas précisé mais si ta Momartik parvint à toucher Crystal avec les mauvaises pensées, elle en sera blessée, bien que parvenant à garder son calme. D'ailleurs, leur échange ressemble en réalité aux boules de lumières que peuvent s'envoyer sans relâche Link et Ganondorf dans pas mal de Zelda. Natu est victime d'une sorte de viol mental en réalité, bien qu'il coûte des efforts à Crystal pour être efficace vu qu'elle s'est bien protégée. En réalité, tout dépend de Mizuki. Voilà voilà, amuse-toi bien du coup ! Normalement tu conclus cette partie de l'épreuve dans ton post.]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 922

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Lieur [Mizuki Ana]

Message par Mizuki Ana le Mer 31 Juil 2013 - 21:07

La douleur frappa la Natu presque sans prévenir, même si elle avait été capable de l'anticiper, un peu. Son esprit était assailli de toute part de mauvais souvenir, d'une infinie tristesse, d'une peur affreuse. Et tout cela faisait mal, si mal !! L'oiselle ne put retenir un glapissement mental qui résonna dans les têtes de Freezia et Mizuki, brisant le peu de concentration qu'elle avait réussi à garder. La Nalcienne aurait voulu se lever et hurler, supplier la passeuse d'épreuve de cesser cela, de ne plus blesser Latu, n'importe qui mais pas Latu... Mais les volontés combinées de ses Pokémon l'empêchèrent de briser leur lien mental.

Oh, l'oiselle était pourtant à deux doigts de s'en éloigner elle-même, pour stopper toute cette douleur. Seule, elle était à même de s'en protéger sans trop de mal. Liée à Mizuki, elle s'ouvrait à toutes sortes d'agressions extérieures comme celle qu'elle était en train de subir. Mais alors, ce serait la dresseuse qui risquait d'être touchée, et l'oisillon refusait cela autant que la jeune fille refusait l'inverse. S'efforçant de concentrer ses pensées sur autre chose, la Natu forçait la haine qu'elle ressentait à l'égard de Crystal, cette femme qui s'amusait à la mutiler ainsi, en lui remémorant son passé, en la blessant volontairement. Mais la seule solution efficace serait que la future Lieuse parvienne réellement à se fermer... Ce qui ne serait pas possible si elle sentait la souffrance de son oiseau. Elle croyait en sa dresseuse pour y parvenir. elle était même prête à croire qu'elle y parviendrait rapidement. Alors, prenant sur elle et priant pour rester consciente le temps qu'il faudrait, Latu s'assura d'être la seule à subir la totalité de l'attaque.

Mizuki entendit son oiseau hurler et commença à paniquer réellement. Des larmes coulèrent sur ses joues avant d'y geler, elle sentait qu'elle perdait le contrôle et que toute sa belle concentration partait en fumée. Pourtant, elle ne sentait rien ! D'une certaine manière, elle s'était rendue imperméable aux agressions. Le froid, le vent ne l'atteignaient plus. Crystal ne l'avait pas touchée. Tout ce qui la souciait, maintenant, c'était la sécurité de ses amies. La sécurité purement mentale.

Mizuki. Calme toi. Maintenant !

L'une d'elle, au moins, gardait toujours les pieds sur terre et un calme à tout épreuve; Pourtant, Freezia aussi entendait la cri de désespoir de l'oiselle. Elle aussi continuait à défendre leur trio face aux assauts, apparemment avec moins d'efficacité qu'elle ne le voulait. Avec acharnement et rigueur, elle continuait à fusionner les attaques de la passeuse d'épreuve pour les renvoyer, et la jeune femme faisait la même chose de son côté. Mais si ses deux camarades lâchaient prise, elle ne pourrait pas résister pour tout le monde. La méthode proposée par l'oisillon n'ayant pas été efficiente, il allait falloir tenter des techniques spectrales. Les Pokémon Psy, et les Maîtres de l'Esprit par extension, étaient capables de bloquer leur esprit aux intrusions. Mais les Pokémon Spectre, eux, pouvaient aussi les absorber ou se rendre intouchables, physiquement et mentalement. Peut-être que cette méthode conviendrait mieux à Mizuki, et pourrait l'aider ensuite à former une barrière entre elle et l'autre femme.

Tu dois te rendre invisible, transparente à ses attaques. Ce n'est pas si difficile, pour toi qui maîtrise l'Air. Deviens comme lui : insensible, invariable, floue.


La jeune femme, encore troublée par les cris de désespoir de son amie, désespoir que, de plus, elle ne pouvait comprendre puisqu'elle n'avait pas connaissance de l'attaque de Crystal, s'efforçait de reprendre le contrôle de son propre esprit, de redevenir le plus calme possible et d'être en symbiose avec Freezia. Ses amies étaient sa protection, son bouclier. Alors oui, elles prenaient des coups à sa place, mais elles lui faisaient aussi une absolue confiance. Et c'était réciproque, heureusement. Apaisée par cette constatation, Mizuki se sentit devenir plus légère, au sens propre. Son corps ne disparaissait pas, elle n'avait pas encore un niveau assez bon pour le faire aussi facilement, dans un état de fatigue aussi avancé, et surtout avec une telle pression sur les épaules, mais son esprit semblait s'élever, se détacher de tout. Le fantôme, pour l'aider, avait cessé de renvoyer les attaques de l'adversaire et se contentait de les laisser glisser autour d'elle, provisoirement du moins.

Enfin, la douleur et la peur cessèrent totalement. Lorsque Mizuki ouvrit les yeux pour regarder Crystal, sans ciller, sans baisser le regard, ses iris étaient bleus, comme entourés d'une aura. Ceux de Latu et de Freezia affichaient la même teinte et leurs visages à toutes semblaient vide d'expression. Comme si elles ne ressentaient rien sinon une grande sérénité. Ce qui était le cas. Mais cela n'allait pas durer éternellement... Les trois créatures se sentaient fortes comme jamais auparavant, mais cet exercice, contre-nature presque pour la Nalcienne, pompait ses forces. Après une minute de pur calme et de parfaite fusion mentale, la jeune humaine s'écroula.

"Il reste encore... Du chemin à parcourir", souffla t-elle, emplie d'une immense fatigue mais aussi d'une certaine fierté. Elle avait fini par atteindre un univers que toute sa vie elle n'avait fait que voir de loin, au mieux frôlé du bout des doigts. Et elle se savait capable de se hisser encore plus haut.

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

0 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1947

Fiche de personnage
Points: 79
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Lieur [Mizuki Ana]

Message par PNJ le Ven 30 Aoû 2013 - 11:15

Crystal commença à relâcher ses assauts alors que Mizuki semblait enfin prendre conscience des choses à faire si elle voulait parvenir à se protéger de la jeune femme, et protéger ses Pokémon par la même occasion. Qui plus est, elle commençait déjà à s'ouvrir aux capacités supérieurs des vrais Maître de l'Esprit, et ça, c'était une excellente chose. Finalement, elle la laissa tranquille, lui assénant quelques piques durant sa complète sérénité que le trio para sans aucune difficulté.

Lorsque la demoiselle s'écroula, la passeuse d'épreuve s'approcha doucement et l'aida à se relever. Elle avait un fin sourire sur le visage, et elle la soutint le temps qu'elle retrouve son souffle et son énergie.


« Tu es consciente du chemin à faire, ce qui te rend encore plus impressionnante que je le pensais. Bien entendu qu'il te reste du chemin à faire, tu n'es pas encore une Maîtresse de l'Esprit, mais tu as tout ce qu'il faut pour y parvenir, crois-moi. »

Elle épousseta un peu la neige qui recouvrait ses vêtements, avant de sortir des gâteaux sucrés de son sac, qui redonnerait rapidement de la chaleur et de l'énergie au petit trio. Puis, elle fouilla encore dans sa sacoche, et en sortit un rouleau de parchemin, qu'elle lui tendit.


« Tu es officiellement une Lieuse. Qui plus est, tu as su me montrer, durant ton épreuve, que tu avais les compétences requises pour devenir Maîtresse de l'Esprit. Un peu d'entraînement ne fera pas de mal, mais tu es sur la bonne voie. N'oublie jamais d'avoir de l'eau et de la nourriture non loin de toi lors de tes entraînements. Ce sont des épreuves fatigantes, et il se peut que tu aies un besoin très rapide de récupérer de l'énergie. Si tu n'en as plus, tu seras vulnérable. Je constate également que tu as l'air beaucoup plus proche de ta Natu que de ta Momartik. C'est une force, mais également une faiblesse, heureusement que la Momartik est là pour vous canaliser et vous protéger. Le gros bémol que j'essaye d'exprimer, c'est que, Mizuki, s'il arrive quelque chose à ta Natu, tu sembles incapable de réagir correctement pour mieux vous défendre. A plusieurs reprises, c'est ta Momartik qui vous as sauvé toutes les deux. »

Elle eut cependant un sourire rassurant et chaleureux.

« Néanmoins, vous êtes un excellent trio, qui fonctionne très bien. Il est rare de voir une telle complicité entre Pokémon et Lieur à ce stade là. Et je sais que vous pourrez aller encore plus loin. »


Crystal réajusta son sac sur son épaule, s'apprêtant à reprendre la route. Mais elle n'allait pas laisser la jeune Nalcienne seule, dans le froid, alors que la nuit n'allait pas tarder à tomber.


« Si tu cherches un abri, dirige-toi vers l'ouest, là où le soleil va se coucher. Tu devrais trouver une cabane qui a l'air vétuste, mais qui a tout le confort nécessaire pour passer la nuit, et où tu ne risqueras rien. C'est à toi de décider. Je te souhaite bonne route, et j'espère que tu deviendras une Lieuse d'exception. »


Elle sourit avant de lui tourner le dos et de s'en aller, disparaissant bien vite dans la neige, et le vent qui se mettait à souffler.

[Voilà voilà, tu es officiellement Lieuse, félicitation ^^]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 922

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Lieur [Mizuki Ana]

Message par Mizuki Ana le Dim 8 Sep 2013 - 21:28

Les mots, plus que la nourriture, que lui adressa Crystal lui emplirent le corps d'une douce chaleur. Elle avait réussi son épreuve, elle avait prouvé à quelqu'un d'expérimenté, et à elle-même, qu'elle était quelqu'un de capable voire de doué. Mizuki n'avait jamais considéré qu'elle était une ratée, ou une incapable, mais elle n'avait jamais reçu de compliments ou de reconnaissance. Aujourd'hui, pourtant, ça y était. Elle était une Lieuse. Il lui restait une longue route avant d'être une Maîtresse de l'Esprit, comme elle l'escomptait, et la parcourir serait difficile, mais aussi, elle en était sûre, extrêmement enrichissant. Néanmoins, comme le soulignait la passeuse d'épreuve, le début de l'entrainement ne commencerait pas avant demain, après une bonne nuit de repos, et avec une bonne préparation. Devenir Lieuse n'avait pas demandé d'efforts particuliers : la relation entre la dresseuses et ses alliées s'était mise en place et développée naturellement. Il faudrait désormais travailler sérieusement pour construire quelque chose de plus solide encore et dépasser ses limites.

La Nalcienne, après s'être relevée, salua avec respect sa professeur temporaire. La jeune femme avait été presque violente avec le trio, mais cette stratégie avait était payante, et même si les souvenirs douloureux s'estompaient lentement, trop lentement, ni Mizuki ni ses Pokémon n'avaient de rancune à l'égard de Crystal. Ce n'était pas comme si toute la souffrance avait été purement gratuite, et vaine. Elle observa rêveusement la passeuse d'épreuve disparaître dans la brume et la neige tombante, tandis que la luminosité faiblissait. Des minutes passèrent, longues et silencieuses. Mais alors que la jeune femme pensait qu'il faisait suffisamment froid pour qu'elle ne ressente pas une nouvelle chute de température, la Lieuse s'aperçut qu'avec le jour qui se couchait, ses dents claquaient encore plus, ses bras et ses lèvres tremblaient. Latu aussi ressentait la morsure du vent. L'oiselle était de plus épuisée, mentalement. Mizuki hésita un instant, freinée par une crainte irrationnelle, mais la sécurité de son amie passait prioritairement. Attrapant une sphère dans son sac, la Nalcienne ferma les yeux au moment d'y enfermer sa protégée, redoutant la coupure du lien psychique... Qui ne vint pas. La dresseuse eut un hoquet de surprise et en aurait pleuré de joie : elle ressentait encore sa partenaire, même sans contact physique, même enfermée. Dans un murmure, la jeune femme adressa ses remerciements les plus sincères à Crystal, une nouvelle fois.

Enfin décidée à bouger, guidée par Freezia au milieu de la plaine enneigée, Mizuki se mit en marche vers l'abri annoncé. Le vent était relativement calme, la neige tombait très légèrement, et on y voyait encore assez loin à l'horizon. La Banquise n'avait pas changé d'un pouce depuis son dernier passage, et pourtant la Nalcienne la voyait d'un autre œil, plus appréciateur de la beauté du lieu. Enfin, le calme du lieu, sa pureté, tout cela avait déjà attiré l'oeil de la Lieuse plus d'une fois, lors de ses escapades dans ce lieu désert, gelé, dangereux. Mais il lui semblait soudain presque accueillant.

Peut-être allait-elle finir par l'aimer, cette Banquise...

[Merci pour cette épreuve <3]

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

0 RP Simple - 1 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1947

Fiche de personnage
Points: 79
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Lieur [Mizuki Ana]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum