[ Clos ] Exploration [Solo : 2/4]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Exploration [Solo : 2/4]

Message par Eeva Slanzar le Mer 28 Nov 2012 - 15:43

La simplicité aurait voulu qu’Eeva ne sorte le Nostenfer pour voler jusqu’à la grotte, mais le soleil se levait et le froid se faisait sentir jusqu’ici. Soleil, froid, tout ce que la chauve-souris géante n’aimait pas. Et puis, il avait déjà fait la traversée à très grande vitesse et méritait bien un peu de repos. Il ne restait donc plus à gravir la falaise. Qu’à cela ne tienne, elle l’avait déjà fait et déjà faillit s’écraser. Espérons que ça ne se passe bien ! Eeva dépassa le muret qui démarquait le village et jeta un œil à la paroi, elle était au moins assez abrupte pour lui permettre de grimper. Grimper à une falaise de front, comme ça et sans sécurité, cela faisait bien quelques années qu’elle ne l’avait pas fait, mais le défi était le plus fort et Eeva y répondit. Sous le regard éberlué des curieux qui s’étaient cachés derrière les murs de la maison et de la chapelle et d’où on la prenait certainement pour une cinglée de premier ordre, la rousse commença son ascension, plus ou moins assistée par Hellébore qui flottait à côté d’elle, lui facilitant la tâche pour ce qui était de trouver les points d’appuie. La montée n’était pas trop compliquée en elle-même mais ce qui posa problème, c’était les oiseaux qui commençaient à voler au-dessus de sa tête, à n’en pas douter il y avait des nids… Mieux valait se dépêcher, d’autant que le froid irait vite lui engourdir les doigts. Donc… D’ailleurs, les Pokémons n’attendirent pas plus longtemps, un Pokémon oiseau bleu et blanc lui fonça en piqué vers elle en hurlant.

« Motisma ! Repousse-le avec Eclair ! »

Le spectre sortit sans se faire prier -pour une fois qu’on lui demandait quelque chose- et se mit en grésiller, envoyant un éclair qui toucha l’oiseau guerrier de plein fouet. Se pressant avant que d’autres n’arrivent et pendant que l’hybride empêchait le Pokémon de se tuer en s’écrasant, Eeva fit un dernier effort pour balancer sa jambe sur le bord de la grotte. Evidemment, comme elle ne pouvait éviter l’eau, elle se retrouva vite trempée et à moitié gelée. Luttant contre le courant apporté par le grand débit d’eau, la rousse parvint à s’extraire du flux à quatre pattes. Pour éviter de l’électrocuté le Motisma resta en arrière un moment. Ce fut exactement ce moment, que choisirent des dizaines, des centaines peut-être même de chauve-souris pour sortir en criant de la grotte, car le ciel devint noir. Eeva venait de les effrayer, mais il semblait que les animaux du coin étaient plus prompts à réagir que chez eux où ils fuyaient avant d’attaquer. S’unissant par dizaine, les vampires la projetèrent sur une paroi à l’intérieur de la grotte et commencèrent à l’attaquer de toute part. Eeva ne pouvait pas faire grand-chose, elle avait identifié la menace, mais elle n’était pas avancée pour autant, en ultime recours, elle se contenta de bouger les bras, pour se protéger et les chasser. Et quelque chose de curieux se produisit. Les créatures, soudainement, furent comme privées de leur pouvoir et non seulement Eeva se sentit à l’abri de leurs pouvoirs psychiques mais la plupart des chauves-souris prirent peur. Par la suite, une grosse, très grosse chauve-souris Psy tenta de l’attaquer, mais il semblait que la rousse ne soit insensible à son influence. La rousse se releva et ses deux Pokémon refirent leur apparition.

« Eeva ? »
« Je suis là. Je crois que nous venons de croiser les homologues psychiques de Nosférapti. »
Fit Eeva le ton léger. « Allons-y. »

Par malchance, ou plutôt étourderie de sa part, elle serait contrainte d’avoir froid, elle était trempée, l’air de la grotte était polaire, en logique avec la glace qu’elle contenait et Eeva n’avait plus sa fameuse cape. Pour contrer un peu le froid, elle fit sortir Pyracantha et puisqu’il n’y avait aucun spectateur déplacé, prit le partit de se déshabiller et de se sécher, enfilant par la suite son uniforme de Championne de Fla’Or. Manquerait plus qu’elle attrape une pneumonie… Mais Eeva fit surtout une pause, permettant à ses muscles de se remettre de son ascension, de se décrisper après l’assaut des Chovsourir, si elle avait bien comprit, et de se désengourdir du froid. Plus tard, lorsqu’elle reprit sa marche, elle put donc découvrir un peu la Grotte Gelée. Passée l’entrée de la neige se remit à tomber autour d’Hellébore, signe qu’il faisait assez humide et froid pour permettre à nouveau une telle réaction. Mais cela n’avait guère d’importance, car l’intérieur était enneigé sur plusieurs centimètres. Avec plusieurs Flammèche bien placées, Pyracantha permit de dégager un peu le chemin, changeant la neige en flaque d’eau. Marcher là dedans n’était pas trop difficile et il ne fallut pas longtemps à Eeva pour s’engouffrer un peu plus loin dans la grotte et commencer à croiser quelques Pokémon. Les premiers qu’elle croisa furent… des cornets de glace, c’est du moins la première pensée qui vint à la rousse, fort étonnée de voir un animal avoir… Une telle forme. La rousse constata deux choses, la première, c’est qu’elle avait prit une direction différente de là où provenait le flux d’eau et que donc, plusieurs entrées était probablement possible si elle suivait du regard la lumière qui filtrait par le plafond et la seconde, que la grotte était bien plus profonde qu’elle n’en avait l’air. Elle put même en constater une autre : l’endroit servait probablement d’abri à un Pokémon rare ou divin ; elle venait en effet de découvrir une stèle.

« C’est quoi ? » Demanda Hellébore.
« Une stèle… On dirait que ça représente un dragon, mais je ne peux pas lire l’écriture. Mieux vaut ne pas trop trainer ici, les dragons sont rarement avenants. »
« Tu veux éviter de le rencontrer ? »
« On ne sait jamais, s’il a fait son nid ici… Quoiqu’un dragon des glaces, c’est tentant… »


Bien tentant en effet… Cette idée fit battre son cœur de pirate mais pas que, celui de la Championne également. Mais si elle se trouvait dans le nid, il n’était pas question de toucher aux œufs, il n’y aurait rien de mieux pour provoquer la colère du dragon et des habitants avec ça, si par malheur elle s’en prenait à quelque chose de sacré, ce qui semblait être le cas, au vue de la stèle. Eeva se contenta de la toucher du bout des doigts.

« Cherchons plutôt comment sortir d’ici, cette stèle change la donne, je ne veux pas me mettre les Midgariens à dos. »

La rousse se remit en route, ses Pokémon suivant. Les Pokémon coniques étaient plutôt pacifiques, deux ou trois les suivirent de loin, mais sans jamais chercher à les agresser, dans une galerie sombre, Eeva crut également voir un genre d’Ursaring blanc. Si elle se fiait à leur cousin érasien, elle ferait mieux de ne pas s’approcher et de laisser la petite famille tranquille… Et c’est exactement ce qu’elle fit.

Traverser la grotte n’avait rien de facile, il faisait sombre, il faisait froid et tout se ressemblait en plus d’être glissant. Si bien que des heures après être entrée, Eeva glissa sur du verglas et chuta dans une longue pente glissante où rien ne lui permit de s’agripper. Sautant à sa suite, ses Pokémon la suivirent et après plusieurs minutes où chacun récolta son lot de bleu, de neige et de glace, ils tombèrent tous en tas les uns sur les autres. Eeva se releva et tira la neige de son uniforme, ils venaient de tomber elle ne savait où mais d’étranges glaçons avaient l’air de la fixer. En fait, il y avait des flocons de neige géants, flottants, juste en face d’elle. Avec les Pokémon en forme de cône glacés qu’elle avait déjà vu un peu plus tôt, il ne faisait aucune doute pour Eeva qu’il s’agissait d’un autre type de Pokémon des glaces. Eeva reste immobile, observant les Pokémon. Ils firent de même et l’un d’eux fini par s’approcher et lancer vers Eeva l’un de ses tentacules de givre. Très bien ! Eeva se jeta en arrière.

« Pyra’, Flammèche ! »

Dès les premières chaleurs que lança la chienne, les Pokémon se dissipèrent, mais dès que la flamme prit fin, ils réapparurent. Incroyable. Il faisait si froid à présent qu’il était difficile de se concentrer, mais Eeva n’abandonna pas la partie, un Pokémon capable de disparaître et de réapparaître au contact du feu, voilà qui était plus qu’intéressant !

« Hellébore, aide-le avec Mâchouille. »

L’hybride reprit forme animale, elle n’aimait pas se battre sous sa force humaine. Le triangle alla donc au contact, mordant méchamment le Pokémon qui se mit à tinter. Prenant cela comme un signe, Eeva envoya l’un de ses Pokéball vide qu’elle gardait toujours à sa ceinture. La Pokéball vibra trois fois et l’animal ressortit, bien décidé à ne pas se laisser faire. « Hexagel » d’après le cri qu’il lança s’attaquait directement à Eeva mais Hellébore prit soin de jeter à sa maîtresse une attaque reflet. Eeva se démultiplia instantanément, lui donnant par ailleurs une impression étrange. Après de nouvelles tentatives d’attaque de la part de la chienne et du triangle, Eeva retenta sa chance, l’Hexagel était très affaiblit et il n’eut pas la force de sortir une seconde fois. Quand aux autres, ils semblaient s’êtres volatilisés définitivement, ou du moins, ils avaient fuis assez loin pour ne pas se faire attaquer à nouveau, selon Eeva.

Il semblait à la rousse qu’elle venait tout juste d’entrer dans la grotte, mais en réalité, cela avait prit beaucoup de temps qu’elle ne l’avait cru, car la lumière qui filtrait par quelques trous du plafond avait disparue, la nuit tombait déjà. Reprenant sa route, elle découvrit un chemin qui montait en pente raide, mais elle avait tourné tant de fois déjà qu’elle n’aurait su dire s’ils revenaient sur leurs traces par un autre chemin, ou s’ils s’enfonçaient d’avantage. Mais comme ils n’avaient pas beaucoup de choix, la Championne s’en tint là et avança dans la neige. Il s’avéra qu’elle avait bien fait, car même quelques heures plus tard, la pente continuait de monter et il faisait de moins en moins en sombre. Finalement, Eeva repéra un escalier menant à une entrée largement ouverte. En s’y dirigeant, elle put se rendre compte qu’elle était tout simplement au dessus du flux d’eau par où elle était entrée en début de journée. Soit. Les rapides étaient déchainés et il n’y avait qu’une façon de sortir de là. Enfin… Eeva fit rentrer Actée et Pyracantha et fit sortir Hamamélis, ainsi que le Nostenfer.

« Tu peux y aller, le lac est profond en dessous. Hellébore, accompagne Hamamélis, Nostenfer, on descend tous les deux. »

La grande bleue n’attendit pas plus longtemps pour plonger dans le lac, descendre une cascade de la sorte n’était pas un problème, elle en avait vu de meilleurs et elle trouvait même l’exercice plutôt amusant. Trois secondes plus tard un bruit de vague se fit entendre et la Lokhlass était dans le lac, pouvant enfin se dégourdir les nageoires à souhait, sans être coincée dans une petite rivière étriquée ; il était vrai qu’elle n’avait pas l’habitude de rester enfermée dans sa balle, surtout depuis qu’ils s’étaient établis à Fla’Or où elle restait toujours en liberté. Il ne fallut pas plus de temps au Nostenfer pour suivre la Lokhlass, et lorsque celle-ci reparut, faisant émerger sa carapace de l’eau, Eeva sauta pour y atterrir.

« Bien, si on suit la carte… La Rivière… Hellébore, puisque tu sais lire, tu dois pouvoir traduire non ? »

Prenant l’air de ne pas avoir l’air intéressé, la fillette flotta vers Eeva et regarda la carte par-dessus l’épaule de la Championne.

« C’est écrit ‘Rivière Sonata’. »
« On va suivre la Rivière Sonata, elle traverse tout Midgar, on verra un peu de tout en un minimum de temps et on finira par arriver sur ce port là. Les villes sont très éparpillées, ensuite on fera demi-tour et on ira jeter un coup d’œil dans cette forêt. »
« C’est écrit ‘la Canopée’ et ‘Dyrinn’ au milieu. Et après ‘Lagon Corail’. »
« Et on rentre ? »
« Oui, on a des obligations à Fla’Or. »
Dit Eeva, alors qu’Hellébore semblait déçu. « On reviendra, mais je dois d’abord rapporter ce que j’ai appris ici, et puis il y a l’Arène. »

Mais pour l’heure, ils devaient avancer un peu. La Lokhlass prit le parti de se rapprocher de la berge où Eeva put faire sortir chacun de ses Pokémon, tous content de pouvoir enfin sortir, chacun alla gambader de son côté, les terrestres sur le rivage, les marins dans l’eau bien sûr et les volants, un peu partout où ils voulaient. Bien que la Grotte Gelée ne soit pas loin, le vent était bien moins froid, le groupe pu repartir, suivant le courant vif de la Rivière Sonata. La rivière passait d’ailleurs près de Linaewen, et les derniers retardataires du village purent voir passer la paisible Lokhlass et tranquillement assise sur son dos, la rousse qui profitait du paysage.
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 384

Fiche de personnage
Points: 216
Âge du personnage: 32 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum