[ Clos ] Sous un air boréal.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Sous un air boréal.

Message par Raiden Ôkami le Dim 9 Déc 2012 - 22:48

Medhyena se mit à nouveau sur ses deux pattes arrières et prit appuis sur ma jambe gauche.

_Je t’ai dit non !

Il insista.

_Medhyena,
dis-je excédé, tu t’es déjà envolé deux fois dans la journée. C’est bien assez non ?

Mais j’aimais tellement mon ami, et ses petits yeux étaient si mignons qu’ils me firent fondre. Poussant un soupir, je finis par céder. Je le pris dans mes bras et lui dis :

_Bon…je veux bien que tu t’envoles encore une fois, mais à une condition ! Ce sera la dernière fois de la journée, après ça je ne veux plus que tu me le redemandes, promis ?

Il glapit de joie. Cela me fit plaisir, mais j’espérais qu’il m’avait bien compris et n’allait pas me refaire les yeux doux d’ici deux heures. Je le posai à terre, sortis une Pokéball, appuyai une fois sur le bouton et la lançai en l’air.

_Déflaïn, encore une fois !

La balle s’ouvrit dans un éclat de lumière blanche et fit apparaître notre nouveau compagnon dans le ciel. Poussant son cri si mélodieux, il se posa devant moi.

_Je suppose que tu as deviné pourquoi je t’appelle encore aujourd’hui…

Il acquiesça. Cela ne l’embêtait pas, au contraire, il en était content.

_Bon. Alors je te laisse ce petit coquin. Mais n’oublis pas ce que je t’ai dit : ne t’éloigne pas et ne te fais pas trop remarquer. Si des humains arrivent, redescend immédiatement. Dés qu’on sera arrivé au Temple, je vous laisserai vous amuser autant que vous voudrez, mais pas avant.

Medhyena sauta illico sur le dos du Deflaisan, puis ce dernier pris son envol et je les vis s’élever à une trentaine de mètres au-dessus de nous. C’est alors que d’autres pattes me caressèrent soudain la jambe. En baissant la tête je vis Mangriff qui me fit des yeux doux…

_Mais oui, Medhyena voudra bien jouer avec toi aussi. Ne t’en fais pas.

Je poussai un nouveau soupir avant de me retourner vers Kira avec un sourire gêné.

_Euh…Bon…On refait une pause ?

Cela faisait une semaine que nous avions quitté le campement de l’armée Nalcienne. Et ça avait été non sans plaisir que j’avais retrouvé avec Kira les plaines vertes de Nalcia. A la différence que cette fois-ci nous étions dans les Plaines de la Liberté, au Nord. Continuant notre route vers l’Ouest, notre prochaine destination était le Temple de l’Air Boréal, lieu réputé pour son architecture grandiose et son environnement propice à la méditation. Ce n’était pas seulement une étape importante de notre voyage vers le Parc Safari, c’était aussi là-bas que je comptais essayer de retrouver une certaine paix en moi. Car depuis une semaine, beaucoup de choses occupaient mon esprit, et il en ressortait un certains stress que j’avais du mal à supporter…

Lorsque nous étions redescendus des Cieux, Kira était allé faire le «rapport » de notre mission aux Commandants. Même si officiellement nous n’avions pas trouvé de rocher flottant, je comptais bien profiter des récompenses qu’ils nous avaient promis pour nous avoir fait courir des risques. Alors, avant de partir, Kira et moi avions fait main basse sur une bonne somme d’argent ainsi que sur quelques objets. Moi je m’étais pris une dague de lancer pour remplacer l’aiguille dans le revers de ma manche, ainsi qu’un bouclier, ni trop lourd à transporter, ni trop léger à résister aux coups. C’était un objet que j’aimais bien, même si ça devenait un peu encombrant à transporter sur le sac-à-dos, et sous la cape quand il pleuvait. Mais parmi toute pièces d’armure ou objet de défense, le bouclier restait mon préféré. En sachant bien le manier, il pouvait servir aussi bien en défense qu’en attaque. La dague de lancer, elle, n’était pas très adaptée aux combats au corps à corps, mais c’était toujours possible de la sortir de ma manche pour porter un coup fatal. Et puis avoir un objet utilisable à distance n’était pas négligeable. Je m’étais d’ailleurs empressé de jeter l’aiguille pour que Kira ne puisse pas la récupérer. Son Double avait déjà transpercé un œil au Temple du Savoir avec…Après avoir fait un tour à l’armurerie, j’étais aussi passé chez les guérisseurs de l’armée. Non seulement pour refaire le plein d’herbes médicinales, mais surtout pour voir s’ils avaient ces ustensiles d’alchimies très singuliers qu’on appelle…un mortier et un pilon. Le pilon sert à écraser dans le mortier des ingrédients afin de les rendre plus facilement mélangeables. Et comme nous utilisions souvent nos herbes et nos bandages, cela pouvait nous simplifier la tâche…enfin, surtout moi. Heureux de mes nouvelles acquisitions, j’étais retourné voir Kira pour admirer ce qu’il s’était pris…et mon sourire s’était aussitôt effacé. Mon ami était aussi allé faire un tour dans l’armurerie et s’était procuré deux épées de bonne facture. Bonne idée pour lui, présage de mort pour moi…Même s’il n’avait plus ses aiguilles, et même si c’était Yôkai qui portait toujours ses couteaux, son Autre Lui pouvait aisément me faire la peau rien qu’avec ces deux épées. De plus, le combat à deux armes est un style de combat particulier qui peut s’avérer très imprévisible chez l’adversaire. Il faut avoir un bon niveau pour parer deux épées qui attaquent simultanément à droite et à gauche…Dans cette crainte, j’avais redoublé d’intensité mes entrainements avec Medhyena pour être le plus préparé possible. Et je me disais qu’une fois au Temple, il me faudrait trouver quelqu’un de qualifié qui pourrait m’apprendre des choses utiles. Kira devait peut-être se douter que quelque chose m’embêtait en ce qui concernait ses armes, mais jusqu’à présent il ne m’avait pas posé la question, et puis je faisais de mon mieux pour ne pas le lui montrer.

Mais ce n’était pas la seule crainte qui me préoccupait. Depuis que nous étions redescendus, Deflaisan restait les trois quarts du temps dans sa Pokéball. Pour la simple et bonne raison que, comme c’était un Pokémon totalement inconnu, il pouvait se faire remarquer. Et comme nous avions mentis à l’armée, nous aurions de graves problèmes si un soldat l’apercevait, car cela voudrait dire que nous avions finalement découvert quelque chose. Heureusement, je comptais bien le laisser à l’air libre au Temple de l’Air Boréal. La sagesse des moines ne leur feraient pas colporter ce genre du rumeur, et il était facile de rester discret. Et quand nous aurons quitté Nalcia, là il n’y aurait plus aucun problème, car il serait alors facile de raconter n’importe quoi dans une autre région. En attendant, l’inquiétude me tiraillait tellement que je rechignais à ce qu’il sorte se dégourdir les ailes. Mais voilà : depuis que Medhyena avait fait sa connaissance, un nouveau jeu avait vu le jour entre eux. Monter sur le dos du Pokémon Vol et admirer le paysage d’en haut, tout en s’accordant quelques accélérations aériennes. Certes, Medhyena étant plus habitué au sol qu’au ciel, il n’aimait pas aller trop haut, et n’était pas encore habitué aux pirouettes acrobatiques. Mais ce jeu lui plaisait tellement qu’il me le redemandait souvent. Je me disais bien que si je cherchais moins à cacher Deflaisan, il me le demanderais moins, mais la situation était ce qu’elle était, et la crainte n’allait pas me faire changer d’avis dans l’immédiat. Deflaisan, à qui j’avais donné le nom de Déflaïn pour plus de discrétion, aimait bien aussi rester dehors pour découvrir ce nouveau monde qu’il ne connaissait pas, et le fait de jouer avec Medhyena lui faisait plaisir. Mais il comprenait ma peur et ne bronchait pas quand je lui demandais de faire attention.

Avec cette peur là, plus la précédente, s’ajoutait une troisième chose très préoccupante. Même si notre voyage dans les Cieux fut d’une intensité sans borne, et que les rencontres avec les Légendaires ont été passionnantes, une douleur demeurait dans mon cœur…c’était le souvenir du Roucarnage mort par ma faute. Cette tristesse ne partant pas, me sentant toujours honteux et responsable, je m’étais dit qu’une fois au Temple, je monterais en son sommet pour prier et demander pardon…même si cela ne pouvait rien changer. Mes mains tremblaient à chaque fois que j’y repensais…

_Ça fait un moment qu’on a quitté le Lac de la Liberté, dis-je en m’asseyant dans l’herbe, le Temple de l’Air Boréal ne doit plus être loin…

Je disais surtout ça pour moi-même, c’était une excuse pour m’aider à ne pas trop y penser. Dés qu’on sera sur place, je pourrais laisser jouer mes Pokémon, chercher une personne qui pourrait m’apprendre à survivre si l’on peut dire, et essayer de me repentir…Je pris une grande inspiration, ma conscience n’était décidément pas tranquille. Mieux valait changer de sujet.

_Je ne suis jamais allé là-bas, mais on m’a dit que c’était un endroit magnifique. Il y a même une arène dont le champion doit être très fort. Ça vaut sûrement la visite. Tu y es déjà allé Kira ?
avatar
Raiden Ôkami
Informations
Nombre de messages : 279

Fiche de personnage
Points: 16
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Sous un air boréal.

Message par Kira Okada le Sam 22 Déc 2012 - 11:11

Durant notre petite marche , je vis le Pokemon de Raiden prendre un plaisir immense à se rendre dans les airs. Personnellement moi, je garderais les pieds su terre pendant un long moment à présent. Mais ce qui m'étonna le plus...C'est que comparé à moi, mon autre n'a pas du tout de vertige...ce qui corserait un peu les choses avec Raiden. Sur terre, il est rapide, dans les airs il n'a peur de rien mais dans l'eau...que vaut-il...Mes pensées furent tourner vers lui, j'essayais de trouver un point faible mais rien ne venait à mon esprit. Cette arme que je portais en moi ne semblait avoir aucun point faible....

Nous fîmes finalement une petite pause. Je m'asseyais dans l'herbe toujours aussi pensif, jusqu'à ce que Raiden m'adresse la parole et m'arrache de mes pensées.

- Le temple...? Hm...Tu sais Raiden...je ne suis pas vraiment allé...dans ce genre d'endroit. On va dire que ce n'est pas trop un endroit pour moi...dans mon état second je ne sais pas trop où je vais...Je suis...juste...poussé par mes pulsions meurtrières. Il ne vaut mieux pas qu'il y est une personne devant moi quand je suis dans cet état là. Pour en revenir à ta question...Non...je n'y suis jamais allé.

J'esquissais un sourire et regardait le paysage qui nous entourait. Ce n'était pas désagréable à voir. Yokai et Mangriff s'amusaient entre eux.

- Raiden...as tu vu...des personnes heureuses dans le monde...? As tu entendu...des éclats de rire...?

- Raaaah qu'est ce que tu me fait là ! On dirait que tu va crever !
- La ferme...tu me pompe...
- Pfff tu me donne la gerbe ! Tu vis pour ça ! Toutes ses conneries t'en a rien a foutre ! Tu es né pour entendre les cris de terreur et pour voir le paysage calciné par les flammes !
Tu ne deviendra jamais quelqu'un de bien ! Je ferais tout pour ! Regarde toi ! Tu cause le malheur de cet idiot ! Tu lui bouffe la vie ! Il avait des rêves et toi..tu les a détruit !


J'arrêtais à ce même moment de parler. Je baissais lentement les yeux.

- Bon...il faut se remettre en route...La nuit ne va pas tarder à tomber et puis...les Pokemon doivent être épuisés...

Je me relevais doucement et caressa les deux fripons de compagnons que j'avais.

- Du calme les deux...on se remet en route.

J'espérais que l'autre ne ferait aucune apparition dans le temple...une fois m'avait suffit...

_________________
Le tranchant d'une lame de couteau qui découpe la chair....
Ce sang rougeâtre et noir de haine et de colère, de tritesse s'écoulant sur ma peau nacrée....
Je lui ai ouvert la porte pour qu'enfin elle me vienne en aide...
Cette vie fut entre mes mains mais je ne la retiendrait pas....et à cette instant seulement je connaitrais enfin ma délivrance...
avatar
Kira Okada
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 118
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Sous un air boréal.

Message par Raiden Ôkami le Lun 7 Jan 2013 - 23:37

Kira était encore perdu dans ses pensées, le trouble était plus que visible sur son visage, il devait sans doute s’inquiéter au sujet de son Autre Lui. A tel point qu’il voulu repartir presque aussitôt après s’être assis. En même temps, il était difficile de ne pas s’inquiéter. Qui sait ce qui nous attendais une fois arrivé au Temple.

_Kira attends ! Dis-je en me relevant juste après lui. J’aimerais répondre à ta question d’abord.

Je lui affichais un léger sourire et posai une main sur son épaule.

_Oui…j’ai déjà vu des éclats de rire, j’ai déjà vu des personnes heureuses. Des gens qui se lèvent le matin en ayant pas de sombres pensées. Des gens qui, malgré les obstacles, savent positiver. Comme j’étais souvent martyrisé par les autres, il m’arrivait de les envier ces personnes là…Mais en tout cas, on aura beau répandre le chaos partout, il y aura toujours des gens qui arriveront à se relever.

«…et je ne peux pas dire que je fasse partie de ceux-là, hélas… »

_Ne t’inquiète pas, t’as encore plein d’années à vivre devant toi. Tu peux donc encore être une personne comme les autres, avec ses défauts et ses qualités, tout ça quoi…

Puis, me retournant vers le ciel, j’appellai Déflaïn et lui dis que la pause était terminé.

_Ah encore une chose, dis-je en brandissant soudain mon bâton vers Kira. Dis à ton Autre Toi de fermer sa grande gueule et d’arrêter de nous pourrir la journée ! Elle est déjà bien entamée, ce serai dommage de la gâcher sur la fin, surtout que ça servirai à rien. Alors maintenant, tu lui dis de ma part "Silence !", d’accord ?

Déflaïn revint dans sa Pokéball, et je remis au sol un Medhyena mécontent de s’être arrêté plus tôt que prévu.

_Ne t’inquiète pas, lui dis-je, on devrait être arrivé ce soir.

Puis je me retournai à nouveau vers Kira pour reprendre là où j’en étais, tout en commençant à marcher.

_Vraiment ! Je me pose la question : si les membres de ta famille sont des assassins, pourquoi préfèrent-ils arracher le cœur de la victime encore vivante, ou lui peler la peau, ou je ne sais quoi d’autre, plutôt que de juste se contenter d’un seul et simple coup de poignard dans le cœur ? C’est plus de l’assassinat ce qu’ils font, c’est de la barbarie !
avatar
Raiden Ôkami
Informations
Nombre de messages : 279

Fiche de personnage
Points: 16
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Sous un air boréal.

Message par Kira Okada le Ven 18 Jan 2013 - 21:12

Lorsque Kira sentit la main de Raiden sur son épaule, il se retourna et l'écouta avec attention. Il l'enviait...chaque matin, Kira ne pensait jamais à des choses heureuses, il était toujours préoccupé par plusieurs choses mais il gardait cela pour lui. Raiden le faisait rêver...être quelqu'un de normal était son rêve. Avoir le sourire aux lèvres dès le réveil jusqu'au coucher, penser des choses positives...Comme il aimerait ça.

Les deux pokemons revenaient auprès de Raiden. Il regardait si les siens suivaient et oui, ils étaient sur ses talons. Il continuait de l'écouter tout en marchant lorsque survint le petit message que je devais dire à l'autre. J'esquissais un sourire à ces paroles.

- Pffff qu'il fasse le malin je me ferais un plaisir de lui arracher la tête et l'accrocher en plein milieu d'une place.

- T'a entendu ce qu'il a dit..ferme ta gueule, je le soutiens sur ce point là.

- Vous m'soulez les deux !

Il souriait un instant et s'arrêta lorsqu'il entendit la dernière question de Raiden.

- Eh bien...Il est vrai que les assassins ont pour but enfin...la plupart de tuer leurs victimes nettement et proprement sans qu'ils ne hurlent ou ne se débattent. Mais, nous préférons les voir souffrir comme nous souffrons nous du regard des autres, de la société. On se dit, pourquoi les autres auraient le droit au bonheur et pas nous. Alors, on prend des personnes heureuses et on leur fait subir toutes les pires souffrances qu'ils soient. On veut les rendre indésirables comme les gens sont avec nous, on veut leur montrer et leur faire ressentir la souffrance que l'on ressent...et puis...cela a prit une toute autre ampleur, c'est devenu un besoin vital, de sentir l'odeur du sang, d'entendre les gémissements et les cris de douleurs de ces personnes, cela en est presque jouissif...Tu dois me prendre pour un monstre et je te comprend, comment peut on prendre du plaisir à voir quelqu'un d'autres souffrir....pourtant, cela nous apaise et nous calme. Nous pensons que ce sont des pulsions qui nous font agir comme ça mais on ne veut pas voir la vérité en face...La vérité est que nous adorons ça....

Lorsqu'il finit, ils étaient arrivés devant le monastère. Kira se mit à caresser la tête de ses pokemons.

- Tu crois...qu'ils vont nous laisser entrer...

Il est vrai qu'il avait un doute maintenant, sa tête n'inspirait pas vraiment la confiance. Au pire des cas, il laisserait entrer Raiden et ses pokemons et lui restera dehors. En réalité, il avait peur que l'histoire qui s'était passée dans le monastère précédent ne fut ébruitée.

_________________
Le tranchant d'une lame de couteau qui découpe la chair....
Ce sang rougeâtre et noir de haine et de colère, de tritesse s'écoulant sur ma peau nacrée....
Je lui ai ouvert la porte pour qu'enfin elle me vienne en aide...
Cette vie fut entre mes mains mais je ne la retiendrait pas....et à cette instant seulement je connaitrais enfin ma délivrance...
avatar
Kira Okada
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 118
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Sous un air boréal.

Message par Raiden Ôkami le Mar 22 Jan 2013 - 22:46

[Permet-moi de revenir un peu en arrière, la description du Temple a besoin d’être faite. Parce que ce Temple là…il est pas aussi classique que le précédent en fait^^’’]


Kira ne s’en était pas rendu compte, mais lorsqu’il eut fini sa description, je m’étais légèrement remis à trembler…

« Par tous les Légendaires…Mais comment je vais faire pour régler ce problème moi ? C’est plus dur que ce que je croyais. Si le désir de vengeance s’est transformé en besoin, pire, en pulsions meurtrières, ça va être encore plus compliqué de gagner…Comment je peux faire ? Comment je peux faire ? »

Mon cœur se mit à battre de plus en plus rapidement, j’avais l’impression que mes chances de survies s’étaient réduites de moitié. Comment allais-je bien pouvoir changer une telle psychologie aussi ancrée dans la tête de l’assassin ? Ça relevait presque de l’impossible…

_Ah d’accord…dis-je au bout d’un moment. C’est…euh…c’est dur ce qui est arrivé à ta famille…c’est même né d’une chose carrément injuste.

« Bon, restons calme…Je vais oublier ça pour le moment, et y repenser quand on sera arrivé…Oui, quand on sera arrivé…D’ailleurs…»

Pendant que Kira et moi parlions, nous avions pénétré dans une espèce de grand canyon. Plus on avançait et plus il devenait large mais profond, et les deux falaises étaient de plus en plus grandes. En suivant les indications de la carte, le chemin que nous avions suivis jusqu’ici était bon. Mais plus on avançait, plus je doutais de ne pas avoir fait d’erreur, tellement cet endroit était peu propice à la construction d’un habitat religieux. Au bout d’un moment, je finis par me demander où pouvait bien être le Temple de l’Air Boréal.

_Tiens c’est bizarre, dis-je en ressortant la carte et regardant autour de nous. On devrait déjà être arrivé, mais il n’y a aucun bâtiment dans le coin, et je ne vois pas le fond de ce canyon…On s’est quand même pas trompé de direc…Oh ! Kira, regarde là-haut !

Saisis de surprise, je pointai le doigt vers ce qui avait attiré mon attention. Le haut des deux falaises formait un creux. Et dans ces deux creux, il y avait toute une ligne de grands bâtiments, construits à même la montagne. On aurait dit qu’ils étaient collés à même la roche, leur toit dirigé vers le bas. C’était impressionant. Beaucoup de Pokémon volants, peut-être chevauchés par des gens, traversaient ça et là le grand vide qui séparait chaque habitation ou chaque falaise. Toutes ces constructions incarnaient vraiment l’esprit Nalcien à l’état pur…

- Tu crois...qu'ils vont nous laisser entrer...

_Euh…moi je me demanderais plutôt comment y aller. C’est haut quand même…Et de ce que j’en vois…on ne peut pas vraiment accéder à ce lieu à pied. Il faut y aller en volant. Mais…je crois que tu n’as pas envie de retenter l’expérience, n’est-ce pas ?

« Qu’allons-nous faire ? Je ne peux quand même pas le laisser ici cette nuit. Il n’aime pas voler, mais cette montagne est impossible à escalader. Et moi j’ai besoin d’aller là-haut… »
avatar
Raiden Ôkami
Informations
Nombre de messages : 279

Fiche de personnage
Points: 16
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Sous un air boréal.

Message par Kira Okada le Ven 25 Jan 2013 - 20:32

Au fur et à mesure que nous avancions, nous nous approchions de notre point d'arrivée. Néanmoins un problème se posait...bah oui sinon c'est pas drôle! Arrivée à ce qui semblait être notre point de chute, il n'y avait...aucun temple. Kira regarda autour de lui mais il n'y avait rien. Le temple avait-il était détruit ? Ou reconstruit ailleurs ? Après un petit moment de réflexion, Raiden pointa du doigt le ciel, je suivis son doigt. Le Temple Boréal était en l'air ?! Enfin pas vraiment en l'air mais on va dire qu'il a été construit en hauteur...Kira resta bouche bée devant ce temple. Les gens qui y vivaient n'avaient pas peur qu'un jour le temple tombe ? Apparemment non.

- Waou ! C'est magnifique, mais tout de même quelle idée de le construire là haut franchement !

Un autre problème se posait...Oui on aime les problèmes ! Afin d'y accéder...comme le disait si bien Raiden à part en volant , il n'y avait pas d'autres solutions. Mangriff et Yokai devraient rester au sol en attendant que l'on face ce que l'on a à faire là haut.

- Eh bien....c'est un cas de force majeure et puis on a pas trop le choix alors je veux bien faire un effort.

Kira ria doucement et croisa les bras en regardant Raiden. Sans doute que celui-ci ne s'attendait pas du tout à cette réponse. Même Kira n'en croyait pas ses oreilles, lui remonter sur un piaf.

- Bon je pense qu'il ne reste plus qu'a monter, Yokai et Mangriff resteront ici et nous attendrons. Je ne pense pas que monter là haut les enchantent.

Kira s'étira longuement se préparant psychologiquement à remonter sur un piaf. Il se répéta dans sa tête toutes les règle qu'il s'était imposé à lui-même lorsqu'il serait en l'air. La première est de ne jamais regarder en bas, la deuxième ne pas étrangler la monture lorsqu'elle fait une chute libre, la troisième est celle de ne pas vomir sur son voisin car cela ne pourra pas être agréable ni pour l'un ni pour l'autre et enfin éviter de se pencher dans le vide au risque de tomber et d'y trouver la mort....hm pas très rassurant tout ça mais ça le calmait .

Le temps était clair et le ciel était dégagé. Il n'y avait pas de vent fort, juste une légère brise. De nombreux Pokemon vol avec leur dresseur volaient dans le ciel avec grâce et beauté. Il ne faisait qu'un avec leur monture ce qui était assez touchant. Néanmoins, Kira s'en fichait pas mal, il réfléchissait surtout à comment les gens de là haut vont réagir en les voyant. Kira avait gardé sa vieille cape déchirée de partout mais il l'avait gardé. Il l'a mit et la fixa afin qu'elle ne s'envole pas une fois dans les airs.

- Tu es prêt ?

_________________
Le tranchant d'une lame de couteau qui découpe la chair....
Ce sang rougeâtre et noir de haine et de colère, de tritesse s'écoulant sur ma peau nacrée....
Je lui ai ouvert la porte pour qu'enfin elle me vienne en aide...
Cette vie fut entre mes mains mais je ne la retiendrait pas....et à cette instant seulement je connaitrais enfin ma délivrance...
avatar
Kira Okada
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 118
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Sous un air boréal.

Message par Raiden Ôkami le Lun 4 Fév 2013 - 20:30

La réaction de Kira me surpris en effet. Lui qui avait eu sa dose depuis notre précédent voyage, le voilà qui s’étirait, prêt à remonter sur un oiseau.

_Euh…bon, ben, oui je suis prêt.
Dis-je en ressortant la Pokéball de tantôt. Déflaïn, Medhyena, réjouissez-vous, nous sommes arrivés !

Déflaïn apparut et Medhyena poussa un petit jappement satisfait. Nous nous envolâmes donc tous les quatre vers les hauteurs. Ce Temple était vraiment impressionant. L’architecture titanesque maintenait incroyablement bien ses fondations en hauteur aux deux falaises. Ces dernières ne semblaient même pas abimées par toutes ces constructions qui étaient pourtant nombreuses. Quand certaines d’entre elles n’étaient pas accrochées par le haut, les autres étaient complètement "collées" à la roche. Et tous ces bâtiments étaient reliés entre eux par des passerelles ou de longs escaliers qui sillonnaient la montagne. Une véritable preuve de l’art Nalcien en tout point. L’ennui, c’était que ce Temple ne possédait pas d’entrée principale à proprement parler. Difficile donc de trouver où dormir. De plus, nous avions le choix entre la falaise de droite et celle de gauche. Mais nous finîmes par aller à droite et allâmes en direction d’une grande tour (à l’envers) qui servait aussi de place atterrissage pour les montures volantes. Une fois à l’intérieur, Déflaïn attendant dehors, nous nous présentâmes en tant que pèlerins à plusieurs moines qui nous indiquèrent le chemin. Par chance, nous étions au bon endroit, il existait en effet un dortoir quelques étages plus bas réservés aux voyageurs en quête de spiritualité. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque les moines nous apprirent que le Pokémon Légendaire Latias passait de temps en temps par ce Temple pour se reposer et jouer avec les enfants. Une nouvelle occasion se présentait à moi pour découvrir un autre Légendaire. Pourtant malgré la surprise, la fatigue m’empêcha de me réjouir autant que je le voulais. La marche d’aujourd’hui m’avait déjà un peu épuisé les pieds, les jambes et les épaules qui portaient le sac, et je ressentais l’envie de me reposer quelques instants. Aussi, Kira et moi allâmes directement au dortoir pour y déposer nos affaires.

_Fiou…Soupirai-je en m’asseyant sur le lit. Ça fait du bien. J’espère qu’il n’arrivera rien à Mangriff et Yôkai, c’est dommage de les avoir laissés en bas.

Je sortis mon outre d’eau ainsi que deux petits bols et de la nourriture pour Pokémon avant de glisser mon sac-à-dos sous le lit. Puis, je remplis le premier bol d’eau, l’autre de nourriture, et les déposai aux pieds de Medhyena. Je tendis ensuite mon outre à Kira.

_Tiens, tu as soif ? La journée est loin d’être terminée. Je vais me reposer un petit peu ici, mais après j’aurai quelque chose à faire ailleurs. Si tu veux, tu peux aller visiter l’endroit pendant ce temps là, nous pourrons nous retrouver ici-même ce soir…enfin…si tu perds pas le contrôle…


[Tu as le champ libre pour aller à ton épreuve. Désolé d’avoir mis autant de temps ^^"]
avatar
Raiden Ôkami
Informations
Nombre de messages : 279

Fiche de personnage
Points: 16
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Sous un air boréal.

Message par Kira Okada le Sam 9 Fév 2013 - 11:34

Nous prirent notre ''envol '' une nouvelle fois. Kira était un peu plus détendu, il avait prit, on peut dire, l'habitude de voler, mais son vertige demeurait. Le paysage qui s'offrait à eux était magnifique. L'architecture était surprenant et magnifique. Ce temple imposant faisait face au petit groupe. Il était réellement incrusté dans la roche, comme si ce temple renfermait le cœur de la montagne. Il était majestueux et sans doute très réputé. Deux falaises servaient de « train d'atterrissage », nous priment celui de droite. Heureusement pour Kira, la petite balade dans les airs ne dura pas longtemps.

Une fois le pied sur cet endroit presque féerique, une chose surprenait Kira. Une tour...a l'envers ! Il se gratta la tête. Ces Nalciens n'ont vraiment plus les pieds sur terre. Du moins c'est ce qu'il pensait. Kira ne fut nullement surpris de voir un nombres in considérable de moines. Il ne pouvait plus les voir en peinture. Il se vêtit de sa cape noire qui avait subit de dures épreuves. Puis, les moines commencèrent leur blabla habituel du genre bienvenue et tout le tralala. Kira n'écoutait que d'une oreille. Lorsqu'il entendit le mot légendaire se rattachant bien évidemment à Pokémon, il savait que Raiden mourrait d'envie de les voir. Décidément ces légendaires étaient vraiment partout ! Kira se tourna vers le moine lorsqu'il finit son petit monologue. Celui ci nous proposa une chambre pour y passer la nuit.

Nous nous dirigions selon les indications du moines vers un dortoir où nous pourrions nous reposer.
Kira ne déposa rien à terre, il ne s'était même pas assis pour se reposer quelques instants.

- Ne t'inquiète pas pour eux, ils ont du trouver un abri avec de la nourriture et un point d'eau. Ils savent se défendre et je pense qu'ils ne resteront pas seul longtemps.

Oui, Kira avait un projet en tête, du moins son Autre. Kira resta silencieux sur le petit dialogue qui se passait dans sa tête.

Non ça va je n'ai pas trop soif...repose toi.

Vint le moment où Raiden lui apprit qu'il devait faire quelque chose ce qui n'éveilla en aucun cas la curiosité des deux Kira. Il resserra discrètement les liens qui permettaient à ses deux épées de tenir derrière son dos. A la dernière parole de Raiden, Kira esquissa un sourire un peu amusé.

On verra bien...Je vais me balader un peu...

Il sortit du dortoir, le soleil se couchait, un paysage magnifique qu'il ne regarda pas. Ses yeux devenus rouges, un sourire qui en voulait dire long sur son visage. L'Autre était là. Il décida de ne pas s'évanouir dans le subconscient de Kira tant qu'il n'aurait pas accomplit sa mission.
Il marcha assez rapidement et emprunta une monture. Il redescendit silencieusement en bas. L'Autre avait un plan...dans peu de temps....il passera une épreuve le faisant devenir avec de la chance...Maître des Lames...L'heure du combat approchait à grand pas.

Une fois en bas. Mangriff et Yokai le rejoignait. Ils comprirent facilement que la confrontation ne serait tarder...Ils le suivirent silencieusement et inquiet.


_________________
Le tranchant d'une lame de couteau qui découpe la chair....
Ce sang rougeâtre et noir de haine et de colère, de tritesse s'écoulant sur ma peau nacrée....
Je lui ai ouvert la porte pour qu'enfin elle me vienne en aide...
Cette vie fut entre mes mains mais je ne la retiendrait pas....et à cette instant seulement je connaitrais enfin ma délivrance...
avatar
Kira Okada
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 118
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Sous un air boréal.

Message par Raiden Ôkami le Sam 2 Mar 2013 - 23:16

Kira s’était absenté depuis une heure. Songeant que j’avais encore des choses à faire, je me levai de mon lit et ressortit avec Medhyena en laissant mes affaires au dortoir. A l’extérieur, le vent soufflait un peu plus et il allait sûrement s’annoncer plus frais dans la soirée. Déflaïn était toujours là, mais il était entouré de plusieurs personnes d’un certain âge qui l’admirait avec curiosité. En m’approchant, je vis que certains lui avaient même donnés à manger.

_Excusez-moi, vous lui avez donné beaucoup ?

Tout le monde se retourna vers moi.

_Euh, je comptais lui donner son repas ce soir, mais…

_Ce Pokémon est à toi ?
Me demanda-t-on.

_Oui.

_C’est un drôle d’oiseau. Où l’as-tu rencontré ?

_Bien par hasard, très loin d’ici…Il a beaucoup mangé ?

_Nous lui avons donné un bol de graines.

_Bon, je lui donnerais un repas un petit peu plus léger que d’habitude ce soir. Merci.


Puis, passant devant tout le monde, je remontai sur le dos du Deflaisan avant de lui demander de reprendre son envol.

_Tu vas pouvoir t’amuser avec Medhyena, mais d’abord j’aimerais que tu me déposes sur un point élevé.

Difficile de trouver un sanctuaire qui invitait à la prière dans cet endroit insolite. Presque tous les bâtiments se ressemblaient. Finalement, je pris la décision de nous poser en haut d’une des deux falaises. Laissant Medhyena et Deflaïn, je m’éloignai un peu et me mis à genoux. L’endroit était désert, seul le vent soufflait…ce qui me rappela que le vent soufflait dix fois plus fort ce jour-là…ce jour où ma curiosité avait coûté la vie à un Pokémon, un Roucarnage. Je revoyais encore la foudre qui nous était tombé dessus, puis l’odeur de brulé, ensuite une chute libre dans cette tempête, suivie des attaques répétées de son frère qui avait voulu m’écorcher vif, ivre de colère et les larmes au yeux…Les miennes ne tardèrent d’ailleurs pas à revenir une fois encore. Non, décidément, il me semblait impossible de me faire pardonner. Je me sentais coupable et faible, ne pouvant plus m’en prendre qu’à moi-même. Et ce n’était pas tout : avec une telle faiblesse d’esprit, je ne pouvais rien faire pour aider Kira. Impossible de le protéger de son Autre Lui qui se ferait sans doute un plaisir de m’arracher lentement les tripes. Quelle était ma valeur si je ne pouvais protéger personne ? Rien. Les paroles et les moqueries des autres enfants qui se moquaient de moi avant me revinrent en tête, ce qui ne fit qu’augmenter l’intensité des larmes qui coulaient déjà sur mes joues. Il n’est jamais agréable d’être confronté à ses défauts bien en face…

C’est alors que des battements d’ailes se firent entendre. Sur le moment je n’y accordai aucune attention, mais alors que certains battements s’éloignèrent, d’autres se rapprochèrent de plus en plus près. J’entendis deux pattes se poser au sol et s’avancer dans ma direction. C’était sûrement Déflaïn qui revenait avec Medhyena pour voir ce qui n’allait pas. Mais en relevant la tête, ce n’était pas un corps fait de plumes de plusieurs couleurs différentes qui me faisaient face. Ce corps-ci était entièrement recouvert d’un acier brillant au soleil. C’était un Airmure, et pas n’importe lequel, c’était Le Airmure, mon vieil ami qui m’avait offert une de ces plumes. Je savais que c’était lui car sa façon de me regarder était resté ancré dans ma mémoire avec force depuis la première fois où je l’avais rencontré. Les yeux exorbités, je ne pus que balbutier quelques mots qui signifiaient que je n’arrivais pas y croire. C’est alors que je vis qu’il tenait quelque chose dans son bec, on aurait dit une longue barre plate en métal. Doucement, il déposa l’objet devant moi, et c’est avec une immense stupéfaction que je la reconnus. C’était Vent d’Argent ! Mon épée bâtarde et chantelame, l’ancienne plume d’Airmure. Celle-là même que j’avais laissé tomber dans le vide lorsque j’avais compris que le Roucarnage était mort par ma faute. Ne pouvant toujours pas croire ce qui m’arrivait, je la saisis d’une main et l’examinai un instant. Elle avait prit un sacré coup de rouille, et le cuir de la poignée était très abimé, mais elle ne s’était pas désagrégée, et la plume gravée sur la lame était encore visible. Un léger sourire commença à apparaître sur mon visage.

_Airmure…tu me l’as retrouvée…tu me l’a rapportée…Je te remercie vraiment…mais…

Mon sourire s’effaça bientôt lorsque mon regard tomba sur des traces sombres qui parsemaient une partie de la lame et de la garde. Ce n’étaient autre que les traces de sang de l’autre Roucarnage qui m’avait attaqué pour venger son frère mort. Sur le coup je n’avais pas compris pourquoi il avait fait ça, et c’est en voyant son sang sur l’épée que j’avais vu la vérité de ma faute. Rongé par la honte je l’avais laissé tomber dans la tempête, pensant que je ne la méritais plus, ne gardant qu’une cicatrice en forme de trois gros traits sur ma joue gauche. Lorsque les souvenirs me revinrent avec plus de détails rien qu’en voyant ces taches, mes mains se mirent à trembler et mes larmes à couler de plus belle. Je redéposai l’épée aux pieds d’Airmure qui me regarda avec étonnement.

_Non Airmure, reprends-là…Je ne peux pas…je ne peux plus la garder…

D’autres battements d’ailes se rapprochèrent. Cette fois pas d’erreur, c’était Deflaisan qui redescendait vers nous. Medhyena sauta de son dos et vint me voir. Très vite, tout deux comprirent ce qui n’allait pas. Airmure commença alors à discuter avec Deflaïn. Ils parlèrent longtemps, mais en voyant l’expression changeante du Pokémon Acier, je devinais que mon ami lui expliquait qui il était, d’où il venait, et surtout ce qu’il s’était passé et pourquoi je me lamentais autant. C’était mieux comme ça, j’aurai eu du mal à lui raconter par moi-même. Lorsque le dialogue prit fin, Airmure me regarda alors.

_Tu comprends Airmure ?

Je baissai les yeux.

_Tu m’as offert ta plume parce que je t’avais aidé, mais j’ai tué un Pokémon, je ne suis plus digne de la porter désormais…désolé…

Un silence de quelques secondes s’écoula pendant lesquelles tout trois me regardèrent. Au bout d’un moment, je vis Airmure reprendre l’épée dans son bec…Il fallait donc définitivement me résigner à admettre que…

Bing !

_Aïe ! Mécriai-je en me tenant le crâne.

Sans crier gare, Airmure venait tout bonnement de me balancer l’épée en pleine tête. Le métal eut tôt fait de me laisser une bosse.

_Non mais ça va pas ?! Qu’est-ce qui te prends ?

Le Pokémon poussa alors un cri et fit "non" de la tête, puis de la pointe de son bec, il poussa l’arme dans ma direction.

_Tu veux vraiment que je la reprenne ? Mais enfin, je te l’ai dit : je ne peux pas ! J’ai commis une faute grave, impardonnable ! Je suis indigne de m’en servir désormais…

Je repris l’épée et la redéposai devant lui.

_Je suis désolé Airmure, cette plume ne peut plus rester entre mes mains…

Bing !

_Ouïlle !

En moins de temps qu’il n’en fallut pour dire "ouf", mon ami venait de reprendre l’épée dans son bec pour me la rebalancer à la tête. Il insista.

_Mais Airmure bon sang ! Comment veux-tu que je protège les autres si je ne peux pas les défendre ?! Le double de Kira a eu cent fois de bonnes occasions de me tuer ! Et ça ne s’arrangera jamais avec le temps ! Je veux l’aider à être libre, mais je n’y arrive pas, je n’y arriverais pas…

Airmure me regarda cette fois sans comprendre, mais Déflaïn lui parla à nouveau, sans doute pour lui expliquer qui était mon compagnon de route. Il était vrai que la personnalité de Kira n’était pas facile à comprendre aux premiers abords, mais pour ce qui était de la vaincre…Plus j’y pensais, et plus je me disais que c’était impossible. L’Assassin était bien plus doué aux armes que moi, ne ressentait pas la douleur, et n’éprouvait aucune pitié envers les autres. Comment pouvais-je lutter ? Et si je n’en étais pas capable, comment pouvais-je protéger les autres ? Je ne le pouvais pas, car je n’étais pas assez fort. Et je me disais que je ne le serais jamais…J’attendis que Déflaïn termine son explication. Airmure se retourna alors vers moi, l’air perplexe.

_Je t’en pris…reprends-la…

Un silence passa durant lequel je tentais à nouveau d’accepter cette condition de faiblesse…car il n’y avait pas d’autres alternatives possible à mes yeux…



BING

_Ouaïlle !!

Ce coup là me fit beaucoup plus mal que les deux précédents. La tête douloureuse, mais la mine stupéfaite, je vis que le regard d’Airmure était cette fois beaucoup plus sérieux. On aurait pu penser qu’il cherchait à me sermonner, et peut-être était-ce légèrement le cas, mais non, il semblait…déterminé. Son regard me transperça au plus profond de mon âme. Je ne comprenais pas ce qu’il voulait me dire, mais je sentais à quel point cela me touchait. Medhyena, qui lui avait très bien compris, aboya deux fois pour que je reporte mon attention sur lui. Il commença alors à mimer quelque chose : se positionnant à droite, il regarda à gauche et se mit à grogner en faisant de gros yeux qui font peur, puis il se mit sur la gauche, regarda à droite, et se mit à couiner avec les oreilles rabaissées comme s’il avait peur. Je compris soudain ce qu’il représentait : le personnage qu’il imitait à droite était le Faux Kira, celui de gauche, c’était moi. Sous mon air interloqué, il continua sa petite scènette de la façon suivante : le méchant fait peur, Raiden a peur, le méchant se rapproche, Raiden a toujours peur et ne sais pas quoi faire car il ne bouge pas, Raiden voit alors l’épée, Raiden prends l’épée et se redresse, le méchant recule, Raiden n’a plus peur et est prêt à se défendre.

_Tu penses qu’avec une épée seulement, même celle-là, j’arriverais à le battre ? Demandai-je. Je te rappel qu’il est plus fort que n’importe quel…

Medhyena m’interrompit par un petit cri énervé qui signifiait que je n’avais toujours pas compris. Il repris alors l’épée dans sa gueule et se tint bien droit avec une allure fière et forte.

_Être fort ? Être fort…reprendre confiance ?

Il lâcha l’arme et hocha la tête.

_Reprendre confiance…alors c’est ça que tu me disais Airmure ? Que je ne dois pas perdre espoir ? Que je dois continuer à croire malgré mes erreurs ?

Le Pokémon Acier hocha la tête à son tour. Il se mit à sourire. Mes yeux se posèrent à nouveau sur l’épée. Je la pris dans ma main droite et la contemplai.

_Si je fais des erreurs, je dois les assumer, les assimiler, et apprendre à ne pas les refaire. C’est donc ce que tu voulais me dire…et c’est donc pour ça que tu me demandes de la garder, parce que je peux encore le faire…je suis encore capable…

Il y eut un nouveau silence pendant lequel je fus plongé dans une réflexion incertaine mais qui me fit bien réfléchir. Finalement, je me remis debout en séchant mes larmes.

_Très bien, je vais suivre ton jugement Airmure. J’essayerais d’abord de trouver quelqu’un qui puisse m’améliorer, et après…nous verrons ce qu’il se passera. Une chose est sûre, c’est que tant que je suis vivant, je peux encore faire bouger les choses malgré les fautes et les échecs. Merci mon ami, Vent d’Argent va reprendre sa place.

J’enlaçai alors le cou du Pokémon et le serrai contre moi, plein de tendresse envers l’immense service qu’il m’avait rendus.

_Mais j’y pense, dis-je en relâchant mon étreinte, comment l’as-tu retrouvé ?

Pour toute réponse, il porta son regard au loin, que je suivis des yeux. Là-bas, vers le soleil couchant, j’aperçus un petit point noir.

« Un autre Pokémon oiseau là-bas, me dis-je. Il ne fait que passer sans doute. Bah, de toute façon il y en a plein ici. Je ne vois pas ce qu’Airmure cherche à me dire avec le soleil. Peut-être ne veut-il pas me répondre là-dessus…»

C’était un raisonnement plutôt ignorant par rapport à la vérité…mais comment aurai-je pu deviner un seul instant que Latias…s’était gentiment mêlée à notre histoire ?

Ravi d’avoir retrouvés le sourire, nous décidâmes de jouer à des jeux aériens, moi et les trois autres Pokémon. Medhyena, bien accroché sur le dos de Déflaïn et les deux Pokémon Vol planant dans les airs, je pris mon courage à deux mains et couru vers le bord de la falaise pour sauter à plat ventre dans le vide du canyon. L’air sifflant dans mes oreilles, je demeurai quelques secondes à regarder le paysage défiler à la verticale, puis Airmure me réceptionna, fit quelques pirouettes et se positionna à l’envers. Je glissai de son dos pour à nouveau me donner tout entier à l’élément aérien, avant d'atterrir en douceur sur le dos de Déflaïn qui fit de même et ainsi de suite. Ce petit manège ne dura pas plus de dix minutes hélas, Medhyena et moi avions déjà l’estomac bien retourné. C’est donc après un dernier atterrissage aérien sur Airmure…

Bing !

_OUÏLLE !

…qui, soit dit en passant, me rappela à quel point son corps était fait d’acier, que nous retournâmes à la tour d’où nous étions partis.

« La vache, me disais-je en essayant de ne pas penser à mon entre-jambe…si jamais un Airmure vient s’ajouter à notre Meute, je lui achèterais une selle ! »

Et c’est après quelques derniers adieux chaleureux que mon ami repartit dans le ciel du couchant. Je n’allais pas le revoir avant longtemps, mais au moins Vent d’Argent était là, et jamais je n’oublierais ce qu’il m’aura appris ce jour là. Peu après qu’il soit partis, et après avoir donné son repas à Déflaïn, je couru jusqu’au dortoir, repris mon sac-à-dos et en sortis tout le matériel d’entretien de mon épée que j’avais malgré tout conservé. Une heure passa pendant laquelle je dû m’évertuer à gommer, gratter, nettoyer, bref : enlever la rouille qui avait bien pris sur l’arme, trop bien pris peut-être, car j’eus beau faire tout mon possible, une bonne partie restait ancrée dans le métal. Mon matériel d’entretien avait enlevé le plus gros, mais pour le reste il allait falloir que j’aille voir un forgeron, surtout pour changer le cuir de la poignée. Sauf qu’à cette heure-ci, les artisans étaient peut-être déjà au pieux, mieux valait y aller le lendemain. Je cessai donc mon travail, et revint à mon lit en attendant que Kira revienne de sa journée. J’avais hâte de voir la tête qu’il allait faire en voyant mon épée récupérée, mais j’étais tellement fatigué de ma journée que je m’endormis avant de le voir revenir. Curieusement…Kira n’était toujours pas là au matin. Je crus d’abord qu’il s'était levé plus tôt que moi, mais les heures passèrent sans que je le vis revenir au dortoir. L’inquiétude me gagna rapidement, je ramassai aussitôt mes affaires, et sortis le plus vite possible. Où était-il ? Son Double avait-il commis un meurtre ? Une sanglante bataille avait-elle eu lieu quelque part dans le Temple ? Craignant le pire, je parcourus sur le dos de Déflaïn tous les recoins possibles et demandai à tout le monde si quelqu’un l’avait vu. En fin d’après-midi, je dû me rendre à l’évidence : Kira n’était même pas rentré hier soir, il n’était même plus dans le canyon, même Yôkai et Mangriff étaient introuvables. Il avait purement et simplement quitté les lieux.

« Mais pourquoi ? Pourquoi bon sang est-il partit ? C’est ma faute…je n’aurais pas dû relâcher mon attention. »

Quelque part, j’étais un peu soulagé de ne plus avoir la peur de voir l’Autre Kira apparaître dans mon dos, mais je m’inquiétais beaucoup pour le vrai Kira qui, lui, était à sa merci en quelques sortes. Cependant, j’étais dans l’incapacité de savoir dans quelle direction il était partit, je fus donc obligé de retourner à mes occupations et de préparer la suite du voyage tout seul. Laissant Vent d’Argent chez un forgeron, je fis à nouveau le tour du Temple pour demander aux uns et aux autres s’il n’y avait pas quelqu’un dans les environs qui enseignait la maîtrise des armes pour devenir Maître des Lames. Et effectivement, il y avait bien quelqu’un qui faisait passer des épreuves en ce moment. Cette personne n’était cependant pas toute proche : elle se trouvait dans les environs d’Alfen, à l’Ouest. Faire tout le chemin inverse que j’avais parcouru depuis le début du voyage ne me plaisait guère, mais par chance nous avions Déflaïn. Nous pouvions donc parcourir une bonne distance en moins de temps qu’il nous en avait fallu pour arriver jusqu’ici. Ce n’était donc pas un problème car il me serait alors possible de revenir au Temple avant de continuer ma route là où je l’avais arrêtée. C’est ainsi qu’après avoir terminé les préparatifs le soir même, nous nous envolâmes au petit matin, avec Vent d’Argent dans son fourreau.



[Presque un mois sans poster...fiouu. Il m'a pris un temps FOU celui-là !]
avatar
Raiden Ôkami
Informations
Nombre de messages : 279

Fiche de personnage
Points: 16
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Sous un air boréal.

Message par Kira Okada le Mar 28 Mai 2013 - 15:39

Après avoir fait cette épreuve éprouvante et fatigante, Kira rebroussa chemin se redirigeant vers le Temple où il avait laissé Raiden quelques jours plutôt. Il posait son regard sur les deux Pokemon et leur fit signe de rentrer et d'emprunter le chemin du retour. Cependant, quelque chose clochait...L'autre était toujours là, comme s'il empêchait Kira de refaire surface, ou alors, comme s'il l'avait endormi ou mit hors d'état de nuire. Il réajusta quelque peu sa cape trouée et noire sur ses épaules et mit sa capuche sur sa tête masquant une bonne partie de son visage. Il souriait sortant la fameuse Pokéball que la jeune femme lui avait donné précédemment comme une sorte de récompense. Il libéra alors le majestueux oiseau qu'on lui avait donné.

L'oiseau posa son regard sur lui et les autres Pokemon qui l'avait accompagné. Le fameux Dark Kira posa sa main sur le Pokemon, lui caressant doucement les plumes remontant légèrement vers la tête de la monture et lui caressant le bec doucement.

- Salut..Yaku...Comment tu vas..«Il sourit doucement, l'oiseau ferma les yeux se laissant aller à ses caresses» Tu es magnifique...encore plus que je l'imaginais...J'ai besoin de toi...

L'oiseau hocha la tête et Kira grimpa sur son dos, regardant les deux autres Pokemon. Lorsque le Kira obscur faisait son apparition, tous les symptômes du vrai Kira disparaissait comme la peur du vide, le vertige. Yokai et Magriff se regardaient. Inutile de dire qu'ils n'appréciaient pas ce Kira là mais il n'avait pas le choix. Kira décida de prendre la voie des airs, volant au dessus des deux autres, contraint de continuer à patte.

Yaku volait silencieusement dans les airs. Kira souriait machiavélique ment, le combat tant attendu approchait à grand pas...Il n'attendait plus que ça...donner une bonne leçon à Raiden. Il bouillonnait de l'intérieur, se voyant déjà croiser le fer avec lui. Kira caressait doucement le cou de Yaku qui poussa un petit cri content.

- Tu va voir Raiden...je vais te clouer au sol...et ça au sens propre et non pas au sens figuré.

Après quelques jours de vol, Yokai et Mangriff s'était arrêtés devant le Temple étant donné qu'il ne pouvait pas y aller sans emprunter la voie des airs. Kira continuait sa route avec Yaku et se posa avec grâce sur le Temple. Tous reculèrent en voyant cet oiseau qu'il n'avait jamais vu auparavant. Un oiseau majestueux et qui avait l'air assez fort et résistant dont les couleurs étaient chatoyantes et attiraient l'œil.
Kira descendit du dos de Yaku en le caressant doucement et le fit disparaître dans un gigantesque flash rouge. Le voilà dans sa Pokeball qu'il rangea précieusement. Il déambulait dans le temple, ne cherchant pas Raiden pour le moment. Il fallait qu'il se soigne les quelques blessures qu'il avait eu lors de son épreuve et mangea quelques baies afin de se remettre un peu. Une fois cela fait, il alla s'isoler un peu plus loin limant ses épées, pensant toujours et encore à ce combat qui allait sans doute être assez difficile. Lorsqu'il posa son regard sur la lame, il fit le regard du vrai Kira en une fraction de seconde.

- Tu es toujours là toi ? Ça me surprend pas...Tu restera caché tant que Raiden ne sera pas mort.

Il sourit doucement et rangea ses épées dans leur fourreau, puis, il se releva doucement partant alors à la recherche de Raiden. Toujours vêtu de sa fameuse cape noire, il déambulait fans le temple à la recherche de Raiden qui semblait avoir disparut de la circulation. S'il était descendu du Temple, il verrait les deux idiots en bas, donc il saurait que Kira serait en haut. L'assassin alla dans la chambre qu'on leur avait donné et s'y allongea doucement mettant ses deux épées contre lui. Repliant ses jambes contre lui, il baissa la tête et se reposa quelques heures, du moins, il ne dormait que d'une heure.

_________________
Le tranchant d'une lame de couteau qui découpe la chair....
Ce sang rougeâtre et noir de haine et de colère, de tritesse s'écoulant sur ma peau nacrée....
Je lui ai ouvert la porte pour qu'enfin elle me vienne en aide...
Cette vie fut entre mes mains mais je ne la retiendrait pas....et à cette instant seulement je connaitrais enfin ma délivrance...
avatar
Kira Okada
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 118
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Sous un air boréal.

Message par Raiden Ôkami le Jeu 6 Juin 2013 - 22:41

Après mon épreuve, mon séjour chez mes parents fut de courte durée. Non pas seulement parce que la Pokéball contenant ma nouvelle monture était arrivée vite, mais surtout parce que j’étais pressé de repartir. Et la compagnie de mes parents, bien qu’ayant été plus qu’attentionnée, me donnait l’impression d’être redevenu un gosse de treize ans. En rentrant, ils avaient été bien évidemment surpris, heureux et curieux. Je fus rapidement bombardé de questions, non pas pour écouter un récit passionnant, mais pour vérifier si tout allait pour le mieux pour moi. Ils le disaient avec des mots détournés, mais je le voyais bien. Je fis mon possible pour les rassurer en leur racontant mes aventures…enfin, juste une partie. Je ne voulais rien dire à propos de Kira, et à propos du 5ème continent. Le premier parce que cela créerait de très gros ennuis, le second parce que j’avais donné ma parole au Légendaire Boréas de ne pas en parler. Or, au détour d’une conversation, mon Père m’apprit sans le savoir que ce secret n’avait plus lieu d’être : toutes les armées de tous les continents avaient envoyées plusieurs aventuriers là-haut, et certains avaient déjà fait des rapports juteux. Une colonisation se préparait. Décontenancé, je n’ai pus que hocher la tête en apprenant cela. Les Légendaires qui voulaient être tranquilles allaient bientôt recevoir de la visite, beaucoup de visites…

Après avoir raconté mon histoire, mes parents décidèrent de fêter mon passage de Maître des Lames, et non seulement ça, mais aussi mon anniversaire. Le soir où j’étais rentré à la maison était en effet le soir de ma dix-neuvième année. J’eu du mal à retenir ma modestie, mais la soirée se passa très bien. Mes amis Pokémon, que mes parents apprivoisèrent très vite, eurent droits à un bon repas, et les retrouvailles avec mon lit furent des plus ensommeillée. Le lendemain, dans la journée, la Pokéball de ma monture arriva enfin. Tout heureux, je l’avais aussitôt ouverte, en compagnie de Medhyena et Déflaïn, pour voir apparaître un Pokémon dont j’avais tant rêvé (après Absol) : Arcanin. Se tenant au garde-à-vous, sa stature imposante forçait le respect. Il était parfait pour une monture. Après avoir fait les présentations je m’étais approché de lui et avait commencé à lui caresser sa belle fourrure en me disant « Les Légendaires ne doivent pas être capturés, mais lui, ce sera mon Légendaire à moi. ». Medhyena s’était rapproché tout content de lui et s’était mis lui aussi au garde-à-vous pour le saluer, quand à Déflaïn il avait poussé un cri mélodieux dans le même but. Bizarrement, s’il n’avait pas bronché avec moi, il n’avait accordé qu’un regard à l’un, et un hochement de tête à l’autre. Point. Cela m’avait troublé. Pour un Arcanin, il avait une attitude un peu « froide ». Et un Arcanin froid, ce n’était pas normal…Quoi qu’il en était, ce n’est que le lendemain matin que j’étais repartis de chez moi, après que ma Mère ait raccommodés mes vêtements et mon bandana déchirés (et après une cent-millième recommandation), tantôt sur les routes, tantôt dans les airs. Arcanin était rapide et endurant, et il écoutait ce que je disais à la lettre, mais il restait toujours aussi imperturbable, et cela me préoccupait, quel était donc son problème ?

Ma question demeura sans réponse à mon retour au Temple de l’Air Boréal, deux jours plus tard. Mais le soleil se couchait déjà, et après cette dernière journée de voyage, je ne désirais plus qu’une chose : m’allonger et me préparer psychologiquement à reprendre la marche au lendemain. Rien ne semblait avoir changé depuis mon départ, les moines vaquaient toujours à leurs occupations et les bâtiments n’avaient pas bougés d’un pouce. En entrant dans le dortoir, j’allais retourner vers le lit sur lequel j’avais dormis avant de partir, quand soudain je vis quelques chose qui me donna un mouvement de recul. Allongé sur un des lits, il avait les yeux fermés, mais le léger sourire sadique qui arborait son visage n’appartenait pas au Kira que je connaissais…c’était l’Autre…

_Toi !

Ayant pris la voie des airs pour rentrer au Temple, je n’avais pas remarqué Yôkai et Mangriff qui étaient sans doute restés en bas. Mais plusieurs choses inquiétantes me vinrent en tête : s’il avait disparu la dernière fois, comment avait-il fait pour revenir, étant donné qu’on ne peut atteindre les bâtiments qu’en volant ? Et surtout, s’il avait réussis l’épreuve, quel Pokémon avait-il choisis comme monture ? Il ne pouvait quand même pas avoir pris un oiseau, lui qui a le mal de l’air…à moins que l’Autre ne craigne pas l’altitude…Ses pensées, et ses deux épées serrées contre lui, renforcèrent mon point de vue sur le dangerosité de la chose, ce qui me fit lâcher mon bâton et passer la main droite à la garde de mon épée, prêt à dégainer en cas d’attaque.

_Où est le vrai Kira ? Dis-je le regard dur. Réponds-moi ou je t’étripe !
avatar
Raiden Ôkami
Informations
Nombre de messages : 279

Fiche de personnage
Points: 16
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Sous un air boréal.

Message par Kira Okada le Jeu 20 Juin 2013 - 21:17

Il était plongé dans ses rêves...ses cauchemars, ses pensées. Il était assez serein pour la première fois. Il dormait paisiblement sur ce lit que l'on pourrait qualifier de potable. Le martelas était plus que mou mais la planche qui soutenait le matelas était extrêmement dur, ce qui ne lui plaisait guère, mais bon il n'allait pas faire la fine bouche. Aucune conversation avec Kira n'eut lieu au tréfonds de son subconscient. Il n'en avait pas envie, pour la première fois depuis pas mal de temps, il était libre de dormir tranquillement dans ce qu'il appelle la réalité. Oui, il vit la plupart du temps à l'intérieur de Kira sans pour autant vivre pleinement.

Il entendit des bruit de pas s'approcher dangereusement de la pièce. Il fut rapidement arraché à ses pensées et ses songes mais garda les yeux clos. Une personne entra et fit un mouvement de surprise, en tout cas c'est ce qu'il entendit.

_Toi !

Il esquissait un sourire et s'assit doucement sans lâcher ses épées et ouvrit les yeux lentement. Voilà Raiden face à lui. Il se leva lentement prenant une posture un peu chevaleresque. Sa cape toujours trouée sur lui, lui donnait un certain style, comme un vagabond qui possède de bonnes attentions. Même si en réalité c'est tout le contraire. Ce Dark Kira, vit Raiden se mettre en garde prêt à dégainer et à se battre. Kira lui s'étira longuement comme si Raiden l'ennuyé et plaça à nouveau ses épées dans son dos.

_Où est le vrai Kira ? Dit Raiden le regard dur. Réponds-moi ou je t’étripe !

Kira s'avança lentement vers lui et s'arreta à quelques centimètres de Raiden. Il le dépassait légèrement, Kira semblait le défier, lui montrer qu'il devrait baisser d'un ton sous peine de finir en poussière. Kira adoptait cette posture afin de faire comprendre à Raiden, qu'il ne pourra jamais le mettre à terre et sans doute l'effrayer un peu.

- Loin...très loin...Maintenant tu la ferme...je ne suis pas d'humeur à t'entendre jacasser, ta voix me porte sur le système...Je vois que tu es sortit...un peu grandit de ton épreuve, du moins tu en porte quelques marques...j'ai moi-même fait une épreuve que j'ai remporté avec succès. Ah...j'ai quelqu'un à te présenter...

Il attrapa Raiden par le bras assez brutalement et rapidement, le dirigea dans une pièce où était placé les montures volantes afin qu'elles prennent un peu de repos. Il le lâcha de nouveau avec brutalité et sortit une pokeball de sa cape en esquissant de nouveau un sourire. Il lança la pokeball dans les airs et dans un éclair rouge foudroyant, apparut avec majesté, son Gueriaigle. Kira s'approchait lentement de lui. Yaku baissa légèrement la tête, quémandent de petites caresses. Kira caressa doucement le bec de sa monture et colla lentement la tête de l'oiseau contre lui. Il regardait Raiden en souriant.

- Je te présente Yaku...ma monture et mon nouvel ami...mais aussi ma récompense pour mon épreuve réussie...Il m'a amené ici comme tu peux t'en douter...Approche...il ne te fera pas de mal...tant que je ne lui dit pas.


Il rit doucement et s'écarta lentement. Yaku posa soudainement son regard sur Raiden.

_________________
Le tranchant d'une lame de couteau qui découpe la chair....
Ce sang rougeâtre et noir de haine et de colère, de tritesse s'écoulant sur ma peau nacrée....
Je lui ai ouvert la porte pour qu'enfin elle me vienne en aide...
Cette vie fut entre mes mains mais je ne la retiendrait pas....et à cette instant seulement je connaitrais enfin ma délivrance...
avatar
Kira Okada
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 118
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Sous un air boréal.

Message par Raiden Ôkami le Ven 21 Juin 2013 - 19:36

Moi qui m’attendais à ce qu’il dégaine d’un geste vif, j’étais bien loin du compte et bien naïf. Transformé en un frimeur qui me rappella fortement ceux que qui m’avaient martyrisés plus jeune, Kira se leva tranquillement et me regarda d’un air supérieur. A la question que je lui avais posé, il me donna une réponse qui me figea de terreur.
 
 - Loin...très loin...Maintenant tu la ferme...je ne suis pas d'humeur à t'entendre jacasser, ta voix me porte sur le système...
 
Kira…le Vrai Kira…mon vrai compagnon…était-il mort ? Non…Il avait seulement été surpassé par le Faux. Mais c’était très mauvais signe. Fort de m’avoir ébranlé, il en rajouta.
 
-...Je vois que tu es sortit...un peu grandit de ton épreuve, du moins tu en porte quelques marques...j'ai moi-même fait une épreuve que j'ai remporté avec succès.
 
« Hein ?! Mais bon sang ! Comment a-t-il fait pour savoir que j’y suis allé aussi ? »
 
- Ah...j'ai quelqu'un à te présenter...

Et sans plus de cérémonie, il m’entraina par le bras dans une autre pièce, gardant son sourire démoniaque. J’étais tellement décontenancé par ses deux nouvelles que je n’ai même pas cherché à l’en empêcher. Arrivé dans un immense pigeonnier, il me relâcha tout aussi brutalement.
 
_Qu’est-ce que tu me veux ?!
 
Sans répondre, il sortit une Pokéball et fit apparaître une troisième surprise qui me laissa bouche bée.
 
_Par tous les…Légendaires !
 
Ça oui, on pouvait le dire : si une rumeur disait qu’Arcanin était autrefois un Pokémon Légendaire, celui que Kira venait de sortir aurait bien pu en être un aussi. Comme je m’en doutais un peu, il s’agissait d’un Pokémon Vol, mais quel oiseau ! Sa tête était au trois quart blanche, le haut de son corps était rouge, le bas était sombre. Là où Déflaïn était d’une beauté gracieuse, celui-ci était d’une beauté guerrière car son allure lui donnait la mine d’un vrai guerrier. Il était magnifique…
 
- Je te présente Yaku...ma monture et mon nouvel ami...mais aussi ma récompense pour mon épreuve réussie...Il m'a amené ici comme tu peux t'en douter...Approche...il ne te fera pas de mal...tant que je ne lui dit pas.

_C’est vrai ? Je peux ?
 
Ses yeux se posèrent sur moi. Il avait ce fameux regard, ce genre de regard perçant que vous n’oubliez pas de sitôt. Pas un regard méchant, non, c’était plus un regard qui avait quelque chose de…sacré. M’avançant lentement, je ne pus résister à la tentation. Ma main se leva doucement, hésita un instant, et finis par toucher les douces plume de l’oiseau-guerrier et les caresser.
 
_Yaku, c’est ça ? Un nom bien choisis pour un oiseau magnifique…Pour une fois, je reconnais que tu as fait preuve de bon goût Kira. Il est vraiment superbe…
 
C’est alors qu’une dangereuse déduction me vint. Depuis quand l’Assassin était-il si attentioné envers ses Pokémon ? D’habitude, il leur parlait avec brutalité, et il avait même battus la pauvre Mangriff à coup de pompe. Mais là, même s’il gardait toujours le même regard sadique, il venait de caresser doucement son oiseau sans aucune agressivité, et l’avait même qualifié d’« ami » ! Je n’avais pourtant pas rêvé ! Etait-ce un piège ? Possible…car pour avoir voyagé longtemps avec moi, il connaissait mes goûts et ce qui me plaisait. Etait-il en train de m’amadouer avec de l’admiration pour ensuite donner l’ordre à son oiseau de me tuer ? Cette pensée aurais dû me faire reculer de quelques pas, mais il n’en fut rien cette fois. Au contraire, cela m’attrista : si telle était vraiment son intention, j’éprouverais beaucoup de peine à combattre un oiseau aussi majestueux. C’était comme si je devais combattre Déflaïn ou mon ami Airmure. Ma main gauche continua de caresser les douces plumes de l’oiseau, tandis que ma main droite alla s’enfoncer discrètement dans une sacoche de mon ceinturon et n’y bougea plus.
 
_Kira, dis-je en tournant la tête vers lui, il y a quelque chose que je ne comprends pas : tu sembles bien doux avec lui. Yokai et Mangriff n’ont jamais eu le droit à autant de caresses de ta part. J’avoue que je suis très surpris. « Ton autre Toi » t’aurait-il appris à bien t’occuper des tes Pokémon ? Si c’est le cas je te félicite, ce comportement te va nettement mieux.
 
Mais ma pensée repassa subitement au sujet le plus important.
 
_Au fait, tu n’as pas répondus à ma question : où est le Vrai Kira que je connais ? Ça veut dire quoi « loin » ? Il n’est pas mort, n’est-ce pas ? Il est seulement…en position de faiblesse ?


Dernière édition par Raiden Ôkami le Lun 1 Juil 2013 - 22:30, édité 1 fois
avatar
Raiden Ôkami
Informations
Nombre de messages : 279

Fiche de personnage
Points: 16
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Sous un air boréal.

Message par Kira Okada le Lun 24 Juin 2013 - 10:50

_C’est vrai ? Je peux ?

Kira hochait la tête en souriant, les bras croisés , observant alors la scène. Yaku se laissait faire docilement, il penchait sa tête sur le côté les yeux clos, appréciant les caresses données par Raiden. Il semblait glousser de bonheur, néanmoins, il restait tout de même fier et ne se jetterait pas sur Raiden avec une tête de débile tout en se frottant contre Raiden afin de lui montrer son affection comme certain.

_Yaku, c’est ça ? Un nom bien choisis pour un oiseau magnifique…Pour une fois, je reconnais que tu as fait preuve de bon goût Kira. Il est vraiment superbe…

N'est ce pas ? J'en avais entendu parler par l'un des guerrier du camps que nous avons rencontré lors de notre petite aventure dans cette contrée inconnue. Mais l'autre était tellement stupide et ignare qu'il n'a pas fait attention.

_Kira, dit Raiden en tournant la tête vers lui, il y a quelque chose que je ne comprends pas : tu sembles bien doux avec lui. Yokai et Mangriff n’ont jamais eu le droit à autant de caresses de ta part. J’avoue que je suis très surpris. « Ton autre Toi » t’aurait-il appris à bien t’occuper des tes Pokémon ? Si c’est le cas je te félicite, ce comportement te va nettement mieux.

Kira se mit à rire caressant à nouveau sa nouvelle monture et déposa un regard sadique et froid sur Raiden.

- Mon pauvre tu es encore plus débile que je ne le pensais....Ces deux gros cons qui attendent leur maître n'ont aucune valeur à mes yeux...ce ne sont que des cadavres ambulants remplis de poils que je ne tarderais pas à tuer comme le reste...Yaku...c'est moi qui l'est choisit et il n'obéira qu'a moi...Si Kira à le malheur de le faire sortir...Yaku le déchiquettera avec ses serres...Cet oiseau est mon Pokemon et il n'obéira qu'à moi. Ahahahaha et toi qui pensais que j'avais changer ! Espèce d'imbécile ! Réfléchis à deux fois avant de sortir pareil ânerie !

Il sortit la fameuse pokeball et fit rentrer ce majestueux oiseau à l'intérieur avant de la ranger dans une de ses poches. Son visage était redevenu froid et glacial.

_Au fait, tu n’as pas répondus à ma question : où est le Vrai Kira que je connais ? Ça veut dire quoi « loin » ? Il n’est pas mort, n’est-ce pas ? Il est seulement…en position de faiblesse ?

Kira se mit à rire de nouveau en regardant Raiden:

- LeVrai Kira ? Ahahahaha....malheureusement non il n'est pas mort...J'ai juste fait en sorte qu'il ne puisse plus intervenir pendant un assez long moment...

Il tapa doucement sa tempe à l'aide de son index en souriant:

- Plongé dans les abîmes noires et froides de mon subconscient, se trouve ton Kira. Tu n'as qu'a imaginer ceci...tu es endormi lorsque soudain, tu as l'impression qu'un rocher gigantesque est sur ta poitrine. Il te paralyse et t'empêche de respirer petit à petit et pour finir, tu sens dans ta tête comme des aiguilles qui te perce ton si précieux petit cerveau, elle te le perce lentement...très lentement. Tu es endormi...mais tu n'arrive pas à te réveiller...Voilà un peu dans quel était je mets en ce moment ton compagnon. Je dois l'admettre que je suis assez gentil sur ce coup là, j'aurais pu faire bien pire...Est ce que...j'ai répondu à ta question ?

Il esquissa un sourire avant de s'étirer doucement et de reposer ses yeux sur Raiden :


- Sache...que j'attends notre combat avec impatience...l'idée pouvoir t'infliger mille et unes douleurs toutes aussi terribles les unes que les autres...hm...je brûle d'impatience de te voir hurler et crier comme une fillette de 4 ans me suppliant d'arrêter...

_________________
Le tranchant d'une lame de couteau qui découpe la chair....
Ce sang rougeâtre et noir de haine et de colère, de tritesse s'écoulant sur ma peau nacrée....
Je lui ai ouvert la porte pour qu'enfin elle me vienne en aide...
Cette vie fut entre mes mains mais je ne la retiendrait pas....et à cette instant seulement je connaitrais enfin ma délivrance...
avatar
Kira Okada
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 118
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Sous un air boréal.

Message par Raiden Ôkami le Lun 24 Juin 2013 - 21:32

[Pas très inspiré mais je m'en suis sortis^^ Enjoy]


Je me fichais bien qu’il se moque de moi. Mais lorsque l’Assassin m’expliqua la position dans laquelle se trouvait le Vrai Kira, mon corps se crispa. Non pas de terreur, mais de rage. Rien que d’imaginer mon compagnon soumit à une telle torture perpétuelle me donnait envie de taillader sauvagement son tortionnaire. Le regard plein de haine, je fis de mon mieux pour me retenir de dégainer mon épée. Il s’étira à nouveau en arborant toujours le même sourire.
 
- Sache...que j'attends notre combat avec impatience...l'idée pouvoir t'infliger mille et unes douleurs toutes aussi terribles les unes que les autres...hm...je brûle d'impatience de te voir hurler et crier comme une fillette de 4 ans me suppliant d'arrêter...
 
_Vraiment ? Alors qu’est-ce que tu attends ? Pourquoi ne pas l’avoir fait depuis longtemps si tu en « meurt » tellement d’envie ?
 
Dans la perspective où il allait falloir le combattre tout de suite, je me disais malgré la colère que c’était encore trop tôt, et je regrettais que Nina Wang ne soit pas à mes côtés. Mais mon adversaire avait ses faiblesses, ce qui nous mettait presque sur un pied d’égalité. Pour cela, je ne devais pas baisser les bras.
 
_Vois-tu, dis-je d’un ton solennel, moi je pense que tu as peur ! Ou alors que tu te méfies juste assez pour ne pas tenter quelque chose. Tu as conscience que je peux te vaincre, et tout ce que tu trouves à faire en attendant l’occasion parfaite c’est te moquer de moi et te cacher derrière ton air malsain. Vas-y, rigole donc ! Moque-toi, menace-moi ! Je sais que tu n’es pas si fort que ça depuis que tu as eu la bonne idée d’essayer de te suicider dans les cieux.
 
Et c’était vrai : lors de notre voyage dans le ciel, à la recherche d’un continent inconnu, nous avions été attaqué par des Légendaires qui nous prenaient pour des envahisseurs. L’un d’eux avait attrapé Kira dans une main énorme. Alors que nous étions tout deux coincés dans la postiton la plus critique qui soit, le bougre n’avait rien trouvé de mieux que de se désarticuler toutes les articulations pour échapper à l’emprise, et ainsi tomber dans le vide. Même moi je n’aurais jamais cru qu’il allait faire une chose pareille. Mais pour lui, la défaite avait dûe être certaine à un point tel qu’il préférait abandonner sa vie, ce qui à mon sens, était parfaitement stupide. Croisant les bras, je me permis de le regarder avec un air hautain cette fois.
 
_Si ce n’est pas le cas, j’aimerais bien connaître la vrai raison qui t’empêche de me tuer là maintenant.
avatar
Raiden Ôkami
Informations
Nombre de messages : 279

Fiche de personnage
Points: 16
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Sous un air boréal.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum