[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line] Empty [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line]

Message par Lehna le Ven 4 Jan 2013 - 19:19

Lehna venait de fuir la ville empestée, qui, même si guérie, ne lui avait pas donné envie de rester plus longtemps. S’étant renseignée, elle avait suivit les directions pointant vers une auberge qui pouvait l’accueillir pour la nuit, mais elle fut aussi prévenue qu’elle ne pourrait l’atteindre avant le jour suivant. Espérant trouver une maison de fermiers sympathique où passer la nuit entre-temps, elle avait pris la route avec tous ses compagnons, chacun d’entre eux soigneusement rangés dans leur prison, pour ne pas qu’ils s’épuisent eux non plus à marcher autant. Elle aurait pu demander un contribution à l’Altaria que lui avait prêté la couronne, mais cette bestiole l’avait déjà déçue à deux reprises, et elle refusait d’y faire appel à moins d’en avoir crucialement besoin.

La nuit était tombée plus vite qu’elle ne l’avait espéré, et bientôt le soleil passant derrière l’horizon teinta le ciel d’une couleur rouge. La princesse devait se rendre à l’évidence, elle ne dormirait pas dans un lit ce soir. Se mordant la lèvre, elle fit jaillir son équipe, et se mit à distribuer des ordres. Givre et Saphir devaient trouver des brindilles pour faire un feu, Céleste chercherait des baies pour compléter le repas, alors que les autres l’aideraient à monter un petit campement très sommaire. Lehna ne possédait pas l’arsenal du parfait campeur, ayant toujours eut confiance qu'elle réussirait à trouver un endroit où se loger. Et même, la dernière fois qu’elle avait du dormir à la belle étoile, elle avait été en compagnie d’un monsieur respectable qui s’était occupé de toutes les tâches ingrates. Là, pour la première fois, elle allait vraiment devoir se débrouiller seule et assumer la volonté d’indépendance dont elle avait fait part auprès de son père.

Lehna n’aimait pas l’idée d’envoyer ses Pokémon ainsi dans la nature, mais elle n’avait pas vraiment eu le choix. Elle ne pouvait laisser le petit Polarhume sans surveillance, un bébé comme lui avait besoin d’être gardé en permanence. Cela dit, si jamais il arrivait malheur à la Chaglam, elle lui en voudrait sans doute tellement qu’elle n’hésiterait pas à l’abandonner là, sans se poser d’autre question. La sécurité de sa seule amie était son unique priorité, et nul ne pouvait aller à cet encontre, même un enfant de sa propre équipe.

Cependant, les deux félins revirent bien vite de leur quête, ramenant à peine quelques brindilles. Lehna fit une drôle de moue. Il était vrai que ces deux Pokémon n’étaient pas vraiment habilité à transporter des gros objets, et encore, ils étaient les plus aptes de tous. Si elle voulait dormir avec un grand feu ce soir, il faudrait qu’elle s’occupe elle-même du bois. À cause de la pluie récente, l’air était assez humide, et même si le ciel s’était dégagé, l’herbe de la plaine était encore mouillée par endroit. Ne voulant pas que qui que ce soit attrape froid, Lehna vida un sac, et se prépara à aller elle-même en quête de choses à brûler.

Avant de partir, elle nomma Saphir responsable du camp bien sûr, et donna l'ordre à tous de rester sur leur garde. En prime, elle demanda à Givre d’aller chercher le Couaneton s’ils n’avaient pas de nouvelle d’ici quelques temps. Elle avait choisi Céleste pour trouver à manger, ce qui n’était pas la plus sage des décisions. Mais si la Pokémon oiseaudo venait des nuages et ne connaissait pas les plantes ici bas, elle restait malgré cela celle qui avait le plus de chance de trouver quelque chose. Givre n’avait connu que la végétation du grand nord et n’appréciait pas beaucoup les fruits, Abysse et Lagune venait des profondeurs de l’océan et Glaçon était trop jeune pour partir en expédition ainsi. Elle aurait pu demander à Saphir, mais elle ne voulait pas que son chat s’aventure seule alors que la nuit était presque tombée.

Elle fit les dernières recommandations et se mit à rebrousser chemin, se dirigeant vers la forêt qu’elle venait de fuir, vers où elle avait plus de chance de trouver du bon bois. Elle dut s’aventurer plus loin qu’elle ne l’avait prévu au départ, les branches étant assez rares dans une prairie qui ne comptait que quelques arbres. Quand elle revint au campement, la nuit était tombée, et Céleste manquait toujours à l’appel. La demoiselle n’aimait pas cela du tout, mais du se résoudre à essayer de commencer un feu avant d’aller elle-même à la recherche de la canne, Givre étant déjà partie à sa rescousse.

La femme eut énormément de mal à allumer le feu avec ses pauvres petites allumettes. Non seulement elle n’avait jamais fait cela de sa vie auparavant, mais en prime le bois était humide et avait du mal à s’enflammer. Quand elle réussit enfin à garder une flammèche en vie, la femme poussa presque un cri de victoire et fit tout pour qu’elle soit abritée du vent tout en étant assez aérée pour pouvoir s’oxygéner. Elle posa des branches plus grandes par dessus, et en mit une menue qui lui serait pour préparer un repas chaud, en faisant cuire une partie des fruits, par exemple. Les gens qui l’avaient aidé lui avaient donné un fromage d’Ecremeuh, censé être très nourrissant voire suffisant pour des cas comme cela. Ils ne mourraient sans doute pas de faim, mais si elle ne mangeait pas assez, la princesse aurait du mal à reprendre la route le lendemain, et c’était ce qui l’inquiétait.

Pendant ce temps, Céleste continuait à s’éloigner du campement, cherchant des fruits qui lui seraient au moins un peu familier. Elle avait trouvé quelques plantes qui auraient fait l’affaire pour elle, mais à sa connaissance, les bipèdes n’appréciaient pas énormément ce mode de restauration. Ne se privant pas de manger malgré tout les fleurs ou racines ou graines qu’elle trouvait sur le chemin, elle fouillait les lieux à la recherche de buissons plus volumineux, capable de leur apporter une plus grande quantité de bectance. Si jamais elle trouvait plus d’aliments que ce qu’elle était capable de transporter, elle imaginait que ce serait mieux que de ne rien trouver du tout ; dans le premier cas, sa maitresse pourrait revenir pour l’aider à tout porter, alors que dans le deuxième, sa sauveuse risquait d’avoir le ventre qui gargouillait pendant toute la nuit. Ne voulant pas priver sa dresseuse de son repas, elle s’enfonça encore plus profondément dans la prairie.

Au moment où Lehna allait se lever pour chercher ses deux Pokémon perdues, Glaçon se mit à renifler plus fort que d’habitude, en se léchant les babines. Interprétant ses gestes comme une manifestation de la faim, Lehna soupira puis se saisit d’un biberon en verre qu’elle avait acheté à Payan à l’occasion de la naissance de l’ourson justement, et le remplit avec le lait qu’elle conservait dans une de ses gourdes. Habituellement, ces jerricanes servaient de réserve d’eau soit à boire, soit en tant qu’objet de maitrise que Lehna pouvait utiliser si elle n’en avait pas dans les alentours. Elle réussit à caler le biberon au-dessus du feu, et attendit que celui-ci chauffe en berçant le petit dans les bras pour essayer de le calmer. Il n’y avait pas à dire, s’occuper d’un bambin de la sorte était vraiment de l’ordre du sale boulot, il avait de la chance d’avoir un potentiel talent artistique, car sinon Lehna ne se serait pas embêtée avec. Lui donnant la tétine dés qu’elle jugea que le lait était prêt, son esprit commença à dériver vers Givre et Céleste, pour qui elle était officiellement très inquiète. Dés que le Plarhume serait rassasié, elle se lancerait à leur poursuite, en priant pour qu’il ne leur soit rien arrivé. Elle avait des plans pour ces deux Pokémon, ce serait vraiment un gâchis de temps et d’efforts s’ils venaient à disparaître de la sorte.

Une petite lumière traversa brusquement le ciel, attirant l’œil de la princesse. Quelques instants plus tard, d’autres fusèrent de la même manière, avant de disparaître une fois de plus dans le néant. Insensible à cette magie, Lehna haussa les épaules, constant tout de même l’effet de la chose sur son équipe. Ils fixaient tous le ciel avec émerveillement, et le plus jeune, calé dans ses bras, était même en train de pointer les étoiles de la patte, poussant des petits gémissements d’étonnement au travers du biberon et remuant, ravi de la scène qui s’offrait à lui. Sa maitresse lui sourit doucement, touchée par son côté si mignon. Comme quoi, lui aussi valait la peine du temps qu’elle prenait à l’élever, elle était sûre que s’il le voulait, il serait capable de faire craquer n’importe qui tant il était croquignolet. Suivant la direction de cette petite patte tendue, elle releva à nouveau les yeux vers les étoiles, se demandant bien d’où venait cette soudaine féérie.


Dernière édition par Lehna le Lun 14 Jan 2013 - 18:19, édité 1 fois

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line] Lehna_banniere
Lehna
Lehna
Informations
Nombre de messages : 291

Fiche de personnage
Points: 2
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line] Empty Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line]

Message par Line le Dim 13 Jan 2013 - 13:21

Line s’étira nonchalamment en étouffant un bâillement. Depuis dix heures du matin qu’elle marche au hasard, appréciant, découvrant cette nature nouvelle qui s’offrait à elle. Les yeux émerveillés, Line et Yori observé les alentours avec une curiosité toujours plus grandissante, parfois même, quelques Pokémon pointaient leur nez hors de leur cachette, intrigués par les nouvelles arrivantes. Il faut dire que Line était si habituée à cheminer en forêt qu’aucun de ses pas ne fit froissé une feuille ou craquer une branche. Elle était tel le vent qui se faufile entre les arbres, souple, gracieuse et silencieuse.

Mais à travers l’épais feuillage, la lumière changeait lentement de couleur, passant du jeune vif à un orange ambré. Le soleil se couchait et Line n’avait même pas encore pensé au campement. Cette idée la fit frissonner, elle n’avait jamais campé de sa vie et ne savait pas comment faire, ou du moins qu’elles étaient les priorités. La température chuta et le besoin devint alors une nécessite. Il fallait trouver un lieu pour camper, et vite.
Son regard inquiet balaya le paysage forestier de droite à gauche : Mais qu’est qu’un bon coin pour camper exactement ? Elle imaginé un endroit plat et assez large pour un feu, en toute logique.

Lorsqu’elle faisait son tour d’inspection, Line remarqua, malgré la faible luminosité, qu’une chose rose bougée non loin d’elle. Elle s’approcha, intriguée mais pas méfiante, guidée par la naïveté de l’ignorance. La créature était petite, si petite qu’elle se faufilait entre les buissons, se cachant puis réapparaissant de l’autre côté. Une fois qu’elle fût plus prés, elle put distinguer l’animale : c’était un canard au plumage tout rose et au bec jeune mielleux. Le petit Pokémon sursauta en voyant sortir Line de derrière un arbre. C’est grand yeux violet se plongèrent dans ceux de Line, un regard apeuré et perdu qui pris la jeune femme au cœur.

« Comment t’appelles-tu ? Et tu perdu ? », dit Line d’une voix fluette et douce pour rassure la pauvre bestiole.

Mais le Pokémon ne bougea pas, restant sur ses gardes, les muscles tendus. Il portait entre ses ailes une feuille qui faisait office de bol, en son centre roulaient quelques bais surement ramassé par ses soins.
Line s’approcha doucement pour ne pas faire fuir le petit canard, puis s’accroupie pour se mettre à son hauteur.

« Oh ! Tu cherches a mangé ! Mais tu ne devrais pas prendre ses bais là, elles sont empoisonnées ! Tu vas te tordre le ventre toute la soirée pour finir malade demain, c’est pas très malin. Regarde plutôt. »

Elle pris un feuille sur le sole et s’approcha d’un buissons où de belle bais bleu roi pendaient lourdement, remplis de jus. Elle en pris quelques unes et les apporta au caneton.

« Voilà, celle-ci sont très bonne : un peu sucré et acide et très enrichissante ! »

Pour convaincre l’animal qu’elle disait vrai et pour gagner sa confiance, elle pris un fruit et le mangea du trait.

« Tu vois, tu ne risques rien ! Tiens, prends les toutes, je n’en ai pas besoin. »

Elle lui tendit la feuille remplis de fruit, un sourire chaleureux et affectueux sur les lèvres. Le Pokémon semblait hésité, mais il fini par tendre une aile pour recevoir le cadeau. Mais alors, soudainement, surgit d’entre les feuilles une boule de poile brune qui ressemblait fortement à Yori, et qui se jeta sur le caneton qui perdit l’équilibre et s’écrasa sur le sole. Line, perplexe, regardait la scène, complétement désorientée. Son bras toujours tendu semblait fixé par la surprise. Les deux Pokémon semblaient se connaître puisqu’ils discutaient, où se chahutaient, car Line ne comprenait rien. Elle interrogea Yori du regard qui tentait de suivre la conversation, mais n’y compris pas plus que la demoiselle ayant perdu depuis longtemps le fil conducteur de la conversation. Et sans crier garde, les deux Pokémon étrangers parti dans l’autre sens, le caneton faisant des signes de l’aile à Line, de manière à ce qu’elle les suive.
Naïve, Line les suivit jusqu’à la lueur des bois sans se poser la moindre question, son panier de bais toujours dans les bras. Et bientôt, entre les arbres, on pouvait apercevoir une lumière chaleureuse qui crépitait au loin. Une jeune femme vêtue de bleu était assise près du feu, entouré de Pokémon.

* Une dresseuse ! *, pensa Line, se croyant sauver : elle ne passera pas sa première nuit dehors toute seule, mais plutôt en compagnie d’un charmante demoiselle. Elle avait de long cheveux fins et châtains tombé gracieusement sur ses épaules, ses mouvement étaient souple et son visage d’un extrême beauté. Line l’appréciait déjà ! Et avec des Pokémon aussi mignon que ceux qu’elle avait rencontré, elle ne pouvait être qu’attentionnée et douce.

Aussi tôt, un frissonnement parcourut l’air qui s’embauma d’une odeur légère, apaisant les esprits. Sans s’en rendre compte, Line leva les yeux au ciel. C’est alors qu’elle vit une pluie de lumière qui traversé l’épais velours bleu profond du cosmos, tels des joyaux, brillant de milles feu. Line se senti transporté, comme si son esprit avec quitter son corps pour se mélanger à ce balle céleste. Son cœur fit un bon, et elle faillit faire couler une larme, tellement son enthousiaste été tel.
Elle revient à elle quelques secondes plus tard, et se remémora la jeune femme. Elle s’approcha d’elle presque en sautillant de joie ! Et sans attendre qu’on lui demande quoique ce soit, elle s’exprima, les mots coulants instinctivement.

« Oh ! Quelle belle soirée ! N’est ce pas magnifique ! Je me présente, je suis Line machin, et je suis heureuse de faire votre connaissance en se soir si féérique ! Je suis sur que c’est le signe du début d’une grande amitié ! »

Elle lui tendit le panier en feuille remplit de baies.

« Tenez c’est pour vous ! Votre petit Pokémon en cherche pour votre repas je présume, mais il n’avait pas l’air de se connaître. Celles-ci sont très bonnes, et je vous les offre au nom de cette merveilleuse rencontre ! », dit-elle enjouer, avec un large sourire et une étincelle de joie au fond des yeux.

_________________
« Air is the element of Freedom... Line »
[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line] 1311190759115543311747798
Line
Line
Informations
Nombre de messages : 26

Fiche de personnage
Points: 48
Âge du personnage: 20
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line] Empty Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line]

Message par Lehna le Lun 14 Jan 2013 - 20:12

[Ne prend pas ma la réaction de Lehna à l'égard de Line, c'est une juste vilaine méchante ^^" :s]


Ce fut une série de couacs accompagnés de petits grognements qui ramenèrent Lehna sur terre. Regardant en direction des cris, elle put apercevoir les deux Pokémon manquant du groupe revenir à la charge. Elle poussa un soupir de soulagement ; ils avaient l’air d’aller bien, courant aussi vite qu’ils le pouvaient pour rejoindre le campement. Quand ils furent à sa hauteur, la princesse remercia Givre et gronda un peu Céleste, surtout en voyant ses ailes vides.

« Je t’avais pourtant prévenu de ne pas t’aventurer si loin ! On aurait pu te perdre, tu imagines ? » Elle pausa devant la mine déconfite et gênée du caneton, puis prit une petite inspiration, pour finir sur un sourire. « Allons, ce n’est pas bien grave, tu n’as rien, mais que cela ne se reproduise plus ! »

La petite canne, heureuse, secoua un peu le derrière avant de rejoindre les côtés de Givre. Lehna fit une légère moue d’exaspération, espérant que tout ce petit monde finirait par grandir un jour.

Elle sursauta lorsqu’un instant plus tard, une voix surgit de l’endroit où ses compagnons étaient apparus. Elle eut à peine le temps de voir un éclair orange passer devant ses yeux qu’un panier de fruit le remplaça, accompagné de paroles enjouées. Quand la tirade fut finie, la princesse leva les yeux vers la demoiselle qui s'était adressée à elle. L’observant dans sa généralité, Lehna constata qu’elle avait de la chance d’avoir été bien aidée par la nature, car d’après ce qu’elle venait d'entendre, elle semblait avoir l’esprit vide, ou plutôt, trop plein de gentillesse et autres futilités qui l’empêchaient de développer une certaine forme d’intelligence. Elle regarda la canne qui avait l’air contente, se demandant pourquoi lorsqu’elle demandait des fruits, on lui ramenait des cruches.

Cependant, la femme portait un panier remplie de baies juteuses et appétissantes, et ne semblait pas vile au premier abord. Donc, prenant sa façade habituelle, la princesse lui rendit son sourire. Elle commença à lui répondre pendant que Glaçon finissait son biberon.

« Je m’appelle Lehna, et je suis de même ravie de te rencontrer ! Tu m’excuses de ne point te serer la main, elles sont un peu occupées pour le moment. Je t’en prie, assied toi si tu trouves un bout de couverture libre, et pose les fruits là, que tout le monde puisse s’en servir. C’est d’ailleurs très aimable à toi d’avoir aidé mon caneton. »

Elle attendit un moment que tout le monde s’installe pour reprendre la conversation. La femme se promenait avec un autre Evoli à ses côtés, et Givre, toujours bagarreuse, se mit à grogner, cherchant à jouer avec. Céleste, elle, suivait le rythme, mais d’une manière bien moins provocante. À côté, Les quatre autres Pokémon de la princesse, y compris le petit bébé, étaient très calmes, ne voulant pas s’agiter juste avant le repas et la nuit. Aucun d’entre eux ne leurraient sur la nourriture, attendant patiemment que leur maitresse leur fasse un signe pour qu’ils puissent se servir. Afin d’éviter les disputes, elle préférait attendre d’en avoir terminé avec le Polarhume pour bien contrôler la situation.

« Céleste n’est pas d’ici, c’est pour cela qu’elle ne connaît pas encore les baies du coin. Comme ce petit là, elle vient du continent d’en haut, dans les nuages, » reprit-elle en tentant d’arracher la tétine du biberon vide au petit ourson.

Quand elle put enfin la lui ôter, le bébé grogna un peu et insista pour rester sur les genoux de la dame. N’y voyant pas particulièrement d’objection, la princesse fit son mieux pour se placer convenablement, puis frappa dans ses mains, faisant ainsi signe à tous qu’il était l’heure de manger. Immédiatement, Givre laissa tomber l’intrus pour se ruer sur les baies, et sa dresseuse du la réprimander, lui priant de laisser assez à manger pour les autres aussi. Pendant ce temps, Céleste avait donné un fruit à Glaçon à sa demande, et le petit, ne pouvant pas l’avaler, s’amusa avec jusqu’à ce que le jus de la baie se mette à couler sur sa fourrure blanche. Quand la Mizuhanienne s’en rendit compte, elle poussa un petit cri de surprise, avant de demander à Abysse de bien vouloir débarbouiller ce petit avec son pistolet à eau. La Chaglam prit ensuite la relève pour nettoyer et sécher le bébé, laissant enfin à sa maitresse quelques secondes de répit.

Avec un petit soupir, elle se servit une baie puis proposa à son invitée un morceau de fromage. C’était la moindre des choses, après tout, cette femme avait bien partagé son repas, et risquait de fort mal le prendre si Lehna ne faisait pas de même. Cela dit, la princesse se fichait de ce qu’on pensait d’elle, mais elle préférait avoir les gens à ses pieds, et pour se faire il fallait se mettre à leur niveau, donc ici, en l’occurrence, proposer de quoi grignoter.

Quand tout le monde fut rassasié, elle commença à inciter à son équipe à se coucher, chose difficile à cause du spectacle qu’offrait la nuit. Comprenant finalement qu’elle n’arriverait pas à avoir rien de mieux que ce calme qui régnait plus ou moins sur le camp, la princesse leur laissa admirer la vue, jusqu’à ce que Polarhume recommence à pointer les étoiles en s’agitant, quémandant ainsi l’attention de sa maitresse. Au bout d’un moment, elle finit par comprendre que l’ourson cherchait juste à comprendre quel était ce phénomène étrange, lui qui le voyait pour la toute première fois de sa vie. Tous les petits yeux du groupe étaient tournés vers elle, apparemment aussi curieux que le plus jeune d’entre eux. Levant la tête, Lehna fit une petite pause avant de leur raconter, à son équipe et à Line si cela l’intéressait, ce qu’elle avait pu lire dans les livres à ce sujet.

« On appelle cela des étoiles filantes. Selon la légende, ce serait Jirachi qui déclencherait ces manifestations lors de son réveil. Il est dit que dans ces moments là, chaque être vivant aurait le droit de formuler un vœux, qui serait entendu et parfois même exhaussé par le Pokémon légendaire. »

Elle avait narré tout cela comme on raconte une histoire, mais n’y croyait pas le moindre du monde. Si tout était aussi simple, le monde ne serait pas une vilaine pourriture, et la vie n’existerait probablement pas, elle qui était si complexe, un grand mystère même pour les plus érudits de ce monde. Mais le groupe, lui, était convaincu, et silencieusement, chacun se tourna vers le ciel, les yeux brillants des souhaits qu’ils pouvaient demander. Même Saphir regardait les étoiles, avec un air presque implorant.

Je souhaite… de pouvoir sauver ma maitresse d’elle-même.

Elle envoya son message comme on jette une bouteille à la mer. La seule chose que voulait Saphir, c’était que Lehna puisse enfin voir le monde tel qu’il était vraiment, qu’elle efface toute cette rage qu’elle accumulait au fond d’elle, qu’elle se laisse vivre, pour de vrai.

Petit à petit, la fatigue commença à s’emparer du groupe, et malgré l’envie des jeunes Pokémon de rester éveillés durant cette nuit féérique, ils commencèrent à s’endormir les uns après les autres, cédant au sommeil qui s’emparait d’eux. Lehna lutta contre ses yeux qui se fermaient, voulant s’assurer que tous trouvaient le repos avant elle, et qu’aucun malheur ne leur arrive dessus par inadvertance. Elle reporta alors son attention sur Line, cherchant de cette manière à occuper son esprit pour ne pas céder à la tentation.

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line] Lehna_banniere
Lehna
Lehna
Informations
Nombre de messages : 291

Fiche de personnage
Points: 2
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line] Empty Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line]

Message par Line le Lun 21 Jan 2013 - 21:05

C’était une troupe joviale et accueillante, Lehna avait tellement de Pokémon si adorable ! Line tombait sous le charme petit à petit de chacun d’entre eux. L’autre Evoli de la bande, celui qui était venu au secours du petit caneton, s’amusait à grogner Yori qui rougit de peur et se recorvia sur elle-même. Elle, à différence de Line, était timide et précieuse, elle se comportait souvent comme une petite princesse, ce qui la rendait plus ridicule qu’autre chose, mais Line ne voulait pas la vexer.
Une petite brise fraîche fît frissonner la petite rouquine qui ne portait qu’une robe aux épaules dénudées. Elle remarqua alors que le feu était bien faible pour réchauffer tout ce petit groupe, il fallait le ranimé un peu. Line souffla alors très légèrement en direction du feu. Le courant était faible mais précis, et vint se caresser aux flammes qui repartirent plus vive qu’avant. Line sourit en coin, elle avait l’habitude de se genre de manipulation puisqu’elle s’occupait constamment de la cheminé, son père étant trop flemmard et pas assez frileux pour s’en préoccuper.

Son attention se rapporta sur le ciel étoilé. Les tracées lumineuses n’avaient pas cessées, toutes plus belles et scintillantes que les autres. Line se senti envouté de nouveau, comme si son esprit s’échappé de son corps. Elle eut du mal à revenir lorsque Lehna commença ses explications.
Line était d’autant plus impressionnée par la beauté de la jeune femme que de sa connaissance sur le monde des Pokémon ! La rouquine n’avait jamais entendu parler d’un Pokémon légendaire nommé Jirachi, mais si Lehna disait vrai, cet être d’espoir et de souhait survolait leur terre à ce moment même ! Line regarda le ciel, respectueuse et honneurée d’une telle présence.

Soudain, elle se leva et joint ses mains comme pour prier. À haute voix, elle pensa :

« Jirachi, Ô Lutin des vœux ! Si tu pouvais exaucer le mien, je te serais à jamais reconnaissante ! Écoute ma prière et dis moi si mon âme est assez pure pour recevoir ta clémence, car j’aimerai que tu me donnes la plus belle des Roses ! Celle qui ne fanera jamais ! Vœux d’éternelle beauté et de force ! Car c’est ce regard que je porterai sur le monde lors de mon voyage ! Puisse ce don me donner du courage ! »

Elle finit sa prière en long silence, comme pour rendre un dernier hommage à l’Être des Cieux.
Elle se rassit calmement en repensant à sa requête. Oui, elle ne savait pas grand chose de sa mère, mais son père lui avait décrit une foi, quand elle était petite.

« Une femme belle et forte… », avait-il dit.

« Comme une rose ? », répondit innocemment la petite Line de cinq ans, les grands yeux émeraudes scintillants de pureté.

Son père lui caressa doucement la tête, un sourire mélancolique sur les lèvres, plein de tristesse.

« Oui ma fleur, comme une rose. »

Line eut un grand sourire chaleur, et elle s’en alla gaiment, toute satisfaite, alors que son père lâcha une uniquement larme qui coula pour se perdre dans sa barbe. Elle ne savait pas que les roses étaient les fleures préférées de sa mère...

Le souvenir flotter légèrement dans l’esprit de Line tel un poème que l’on aurait trop souvent conté.
Peut-être qu’au fond, elle espérait retrouver la mère qu’elle n’a jamais eut dans cette rose de cristal, cette rose idyllique, qu’elle venait de demander.

Elle ne remarqua qu’après coup que le groupe avait sombré petit à petit dans le sommeil. Lehna la fixait, les yeux rougit par la fatigue, comme si elle tentait de faire fuir les démons du sommeil qui s’emparer d’elle. Line lui fit un grand sourire toute gai ! Elle était encore excité par la venue du Pokémon légendaire, et légérement anxieuse, désireuse que son vœux son exhausser. Car aucune fleur naturelle ne pouvait correspondre à la demande de la jeune fille.

« Toi aussi tu vas faire un vœux ? », lui demande-t-elle d’un ton léger, presque naif.

Pour soudain, comme un éclaire de lucidité, elle demanda :

« En fait, que fais-tu dans ses plaines ? Tu voyages toi aussi ? Ça doit être tellement palpitant de camper toutes les nuits à la belle étoile ! », elle avait dit cette dernière phrase en claquant des mains, doucement pour ne point réveiller les petits, mais pleine d’énergie et enflammé par enthousiasme de cette douce pensée.

« Tu es tellement belle et courtoise, et tu as l'air si courageuse ! J'aimerai tellement être comme toi ! » (=D)

_________________
« Air is the element of Freedom... Line »
[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line] 1311190759115543311747798
Line
Line
Informations
Nombre de messages : 26

Fiche de personnage
Points: 48
Âge du personnage: 20
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line] Empty Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line]

Message par Lehna le Lun 28 Jan 2013 - 15:40

Lehna sourit en guise de remerciement quand Line réussit à raviver le feu. Finalement, elle ne serait peut-être pas si inutile que cela, cette demoiselle. Sa réaction assez virulente en réponse à l’histoire contée surprit un instant la princesse, qui ne s’était pas du tout attendue à ce qu’elle lance son vœu à voix haute, sans pudeur ni retenu et surtout avec une telle mise en scène. Lehna trouvait cela déjà ridicule de croire en de telles fables, alors les élever à un rang si prestigieux comme le faisait la jeune inconnue était presque exaspérant. Cependant, ce n’était pas une réaction si anormale que cela, venant de la part de quelqu’un s’étant présenté comme une enfant. Elle la laissa faire en affichant son traditionnel sourire masqué, attendant patiemment que l’autre ait fini sa crise pour continuer à bavarder.

Cependant, elle regretta presque d’avoir déballer cette histoire de souhait lorsque la jeune fille se tourna vers elle en lui demandant si elle, princesse déchue, allait faire un vœu. Lehna cacha son embarras derrière ses habituelles façades, mais elle devait avouer que la question l’avait troublé. À vrai dire, non, elle ne voulait pas demander quoique ce soit à un petit lutin se baladant dans les cieux, mais elle ne pouvait pas non plus avouer cela si ouvertement devant la rousse qui semblait y croire dur comme roc. Pour séduire quelqu’un, la première des règles était de se mettre à son niveau, et là, en l’occurrence, la princesse se devait de poursuivre dans la voie creusée par Line. Son cerveau tournait à cent à l’heure, bouillonnant. Que pouvait-elle bien faire semblant de demander ? La paix dans le monde ? La santé pour tous ? La protection des êtres qu’elle aimait ? Autant de vœux bidons qui auraient pu convaincre la Nalcienne s’ils n’avaient pas été si impersonnels. La princesse en fut donc réduite à se demander franchement ce qu’elle désirait de la vie, et quelles étaient ses ambitions. Elle voulait être la manipulatrice et non plus la manipulée de son père et de son gouvernement. L’existence d’un être étant fade et insipide, elle voulait la combler en usant des humains comme des marionnettes pour se distraire.

« Si je devais faire un souhait, ce serait celui d’être libre, » finit-elle par prononcer en admirant le flot d’étoiles qui coulait. Elle espérait sincèrement que Line ne lui demande pas le pourquoi du comment, car cela aurait vraiment été très difficile à expliquer à une demoiselle qui semblait avoir des connaissances de la vie si limitées.

Celle qui fut le plus surprise par ce vœu, c’était Saphir. Le chat avait écarquillé les yeux dans son coin, observant sa maitresse en se demandant ce qui pouvait bien se passer dans sa tête. Elle savait que sa dresseuse ne croyait pas en la légende du géni, et que cette phrase était probablement juste quelque chose qu’elle avait balancé en l’air pour être tranquille, mais cela troublait malgré tout la Chaglam. Pourquoi ce désir là ? Y avait-il donc au plus profond de son âme une lueur d’inconscience qui savait que la princesse était la seule coupable de sa condition anormale ? Était-ce cette fille qui réveillait cela en elle ?

Le chat ne put se poser beaucoup plus de question, la Mizuhanienne enchainant immédiatement sur les demandes qu’avait posées l’étrangère, effaçant d’une traite cet épisode. Saphir les regarda un moment, espérant revoir cet élan de la part de sa maitresse, mais finit par se rendre à l’évidence que si elle avait eu une lueur de bon sens, celle-ci était maintenant éteinte. Suivant la voie de tous les autres Pokémon du camp, elle ferma les yeux et laissa les humaines discuter entre elles.

« En réalité, je suis à la recherche d’un membre de ma famille qui ne donne plus vraiment de nouvelles depuis quelques temps, » répondit la princesse à la question, « de ce fait, je vaque dans le monde en espérant pouvoir la retrouver. Et toi ? »

Elle ne répondit rien quant au « dormir à la belle étoile », car elle ne trouvait pas vraiment cela plaisant d’une part et que c’était sa première fois de l’autre. Elle se contenta de sourire comme une potiche, cherchant juste à ne pas se mettre cette fille à dos, faisant d’ailleurs semblant de s’intéresser à elle en lui posant cette question particulièrement bateau. Mais à nouveau, Line prit la princesse au dépourvu, lui confessant ce qu’elle pensait d’elle. Elle avait l’habitude de recevoir de tels compliments, mais c’était la première fois qu’on lui en faisait alors qu’elle connaissait à peine la personne en question. Elle avait du faire une grande impression à la jeune fille, qui s’émerveillait en plus pour un rien. Faisant monter son sang dans ses joues comme ses talents d’actrice le lui permettaient, elle répondit à son interlocutrice en faisant semblant d’être un peu gênée.

« Tu es bien gentille, mais tu sais, je suis comme tout le monde, imparfaite. Je ne m’inquiète point pour toi, je sais que tu finiras pas y arriver. »

C’était très curieux comme réponse, mais en général cela suffisait aux petites filles. Lehna ne croyait pas un mot de ce qu’elle disant, pensant d’une part être parfaite dans ce qu’elle faisait, et de l’autre que Line ne pourrait jamais l’égaler, du fait qu’il lui manquait sans doute un organe vital.

La princesse n’eut pas vraiment le temps de poser des questions en retour aux siennes, d’abord car les réponses l’importaient peu et ensuite car la fatigue commençait vraiment à se faire sentir, plus forte que jamais. Elle finit par y succomber, accompagnant son équipe dans leur nuit.

***
Ce fut un soleil perçant à l’horizon qui réveilla Givre, qui cogna dans Céleste, qui lança un couac de surprise dans les oreilles de Glaçon, qui se mit à hurler de faim, levant tout le reste du camp. La princesse avait mal dormi et se redressa toute ankylosée à cause de la nuit passée sur le sol à trembloter de froid. Elle se dépêcha de nourrir l’ourson pour épargner les oreilles du groupe, avant de distribuer les ordres pour se préparer à se remettre en route. Avec leur pistolet à eau, Abysse et Lagune s’occupaient de faire office de douche, pendant que les autres, une fois nettoyés, rangeaient les affaires de la princesse.

Ils prirent un rapide petit-déjeuner tous ensemble, puis il fut l’heure de dire au revoir à celle qui lui avait tenu compagnie pendant cette curieuse soirée. Elle lui serra chaudement la main, avant de lui faire la bise comme si les deux se connaissaient depuis toujours. Cette fille avait été utile en un sens, pour le feu, et si jamais elle recroisait le chemin de la princesse, celle-ci apprécierait d’avoir une maitresse de l’air comme atout dans sa manche. Rappelant toute son équipe dans leur prison respective pour qu’ils ne s’épuisent pas à voyager, Lehna reprit la route à travers les plaines, se dirigeant vers ce qu’on lui avait indiqué être une auberge.


[Bon ben ça fait trois pour Lehna, et du coup ça clôture pour moi ! ^^ Merci beaucoup pour ce Rp, il était très très très amusant ! :D
Et surtout, ne prend pas mal ce que dit cette méchante fille ! :x]

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line] Lehna_banniere
Lehna
Lehna
Informations
Nombre de messages : 291

Fiche de personnage
Points: 2
Âge du personnage: 33 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line] Empty Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line]

Message par Line le Mer 6 Fév 2013 - 18:03

Line écoutait en silence. Le vœux de la jeune fille l’avait un peu surpris mais elle resta maître d’elle-même et affiche sa même expression de calme, telle l’eau d’un lac dont on ne voudrai perturber la quiétude. L’envie d’être libre ? C’est pour cela qu’elle avait quitté son chez soi et son père. Mais elle savait bien que la liberté allait au-delà qu’une simple indépendance ou d’une liberté de mouvement : un prisonnier pouvait être l’homme le plus libre du monde.

* Air is the element of freddom, Line… *

La phrase de son père résonnait encore dans sa tête. Elle en avait compris de suite le sens, résultat de son dur entrainement spirituel et de son éducation paternel qui lui était si cher…

En revanche, Line ne put retenir sa surprise due à la réponse de Lehna sur ses occupations et ses objectifs. Le fait qu’elle recherchait une personne perdue lui fit penser à sa mère disparue, il lui paru soudain évident qu’elle devait faire de même. Trouver sa mère pourrai être la ligne motrice de son voyage.
Mais voulait-elle vraiment la rencontrer ?
En soit, Line n’avait jamais souffert de la perte de sa mère, et elle n’avait jamais senti le besoin d’un amour maternel.

* Peut-être m’a-t-elle oublié… *

Le cœur de la jeune fille se sera. Cette idée ne lui avait jamais traversée l’esprit, autant elle n’avait jamais haï sa mère pour l’avoir abandonnée, autant elle ressentait un profonde tristesse, comme un vide d’un ses tripes, à la simple idée que sa mère ai pu l’oublier. Line gardait toujours en tête l’image qu’elle avait de sa mère. Cette femme forte, courageuse, belle et douce. Mais quand était-il pour elle ? La boule dans le creux de son estomac grossit. Elle se serra le ventre, et avait du mal à respirer. Pourquoi ce coup de stress soudain ? Que cela changeait-il que sa mère pense à elle ou non puisqu’elle n’avait jamais était là ?
Elle lança un regard au ciel, désespérée, à la recherche d’une réponse, d’un signe. Les étoiles ne filaient plus, mais elles semblaient bien plus belles, plus rayonnantes et scintillantes que toutes les autres nuits de nouvelle Lune. À enfoncer son regard dans le velours bleu roi infini, le calme l’envahit de nouveau. Une étoile brillait plus que les autres. Jaune, rose ou blanc, elle étincelait comme pour attirer son attention. Et c’est là qu’elle en fut sûre. Oui, cette étoile était sa mère, et elle ne l’avait jamais perdue de vu, elle l’a regardée sur son trône céleste, la protégeant de ses bras divin, la réchauffant au creux de son sein.

Yori vint se frotter à sa maitresse comme pour le sortir de ses rêveries. Ses grands yeux noisette l’interrogeaient sur son comportement, sa mine était grave avec une moue de tristesse et d’inquiétude. Line lui gratta le dessus de la tête, juste entre les oreilles et rit silencieusement. La petite Evoli se mit à ronronner bruyamment, satisfaite de cette marque d'attention et du sourire lumineux habituelle sur les lèvres de son amie.
Line se sentait légère. Non elle n’avait pas besoin de rechercher sa mère, car elle avait toujours était avec elle.
Elle jeta un regard sur sa droite pour constater que la jeune femme c’était endormi. Quoi de plus normal en cette soirée déjà très avancée. Line sentit la fatigue la rattraper, elle s’allongea sur le dos et Yori s’installa en boule dans le creux de son cou. Line fixa l’étoile jusqu’à que ses paupières soient trop lourdes et qu’elle s’endorme contre son gré.

* * *

Le matin fut des plus énergique. Line et Yori furent réveillées en sursaut par les pleures du petit ourson. Alors que Lehna alla s’occuper de son protéger, Line s’étira nonchalamment comme un félin avant de se lever et d’aider le groupe comme elle le pouvait à ranger le camp. Finalement, ce n’était pas si dur et compliqué de dormir dehors. Line se sentait en pleine forme, d’une énergie débordante à commencer une nouvelle journée de voyage et de découverte. Elle mangea une poigné de fruit et de bais avec Yori en guise de petite déjeuner, son régime étant strictement végétarien.

Plus vite qu’elle ne s’y attendait, ce fut le moment des adieux. Line ne ressentait aucune peine et aucune tristesse, heureuse que cette jeune femme puisse poursuivre son but, et elle le sien. C’est avec le sourire le plus chaleureux qu’elle lui fit la bise. Et alors qu’elles s’apprêtaient toutes deux à prendre leur voie, Line s’exprima :

« La liberté se recherche dans l’esprit. Il faut apprendre à se détacher du monde matériel, à avoir un regard neuf sur le monde et ne pas s’arrêter aux apparences. Si ton esprit n’est pas soumis à tes peurs, ta haine et tes angoisses, alors tu seras vraiment libre. »


Elle ne s’attendait à aucune réponse de la part de la jeune fille. Ces paroles n’étaient pas lieu à débat, juste à médiation…
Elle se pencha en faisant le salut habituel de son peuple, lui fit un grand sourire et se retourna pour suivre son propre chemin, Yori sur son épaule. Tel un coup de vent qui fait frissonner, Line s’en alla d’un pas léger.

[Haha! Fini pour moi aussi! (enfin!!) Bah merci beaucoup pour le RP, il a bien posé les bases du caractères de Line, pas trop mal pour un premier topic. ^^]

_________________
« Air is the element of Freedom... Line »
[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line] 1311190759115543311747798
Line
Line
Informations
Nombre de messages : 26

Fiche de personnage
Points: 48
Âge du personnage: 20
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line] Empty Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Shooting Stars [Line]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum