[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Sans rien, ni personne... [Ninj]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Sans rien, ni personne... [Ninj] Empty [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Sans rien, ni personne... [Ninj]

Message par Soriu Tiadramat le Sam 5 Jan 2013 - 2:36

Seul ...

Voilà le plus choquant pour les personnes qui le connaissaient. Le fait qu'il soit seul ...
Voilà le plus effrayant pour les personnes qui le côtoyaient. Le fait qu'il soit seul ...

Une personne normale, une personne qui savait qui il était, qui il représentait. Une personne qui avait entendu le nom de Soriu. Quiconque l'avait remarqué durant son existence savait ce qu'était Soriu. Un jeune homme aux cheveux blancs, éborgné par ses propres lacérations. Un jeune homme que la vie n'avait pas seulement mutilé physiquement mais aussi psychologiquement. Comme un coup de poignard parmi tant d'autres, elle avait été plus loin, toujours plus loin, toujours prête à le faire souffrir de plus en plus. Voilà tout. Voilà ce qui se passait ... Il se trouvait en Nalcia, sur ses longues plaines, sur ses plaines immenses. Là-bas, devait-il trouver la paix intérieur ? Quelle blague, quelle blague.

Sauf qu'il n'a pas envie de rire. Sauf qu'il n'a pas envie de pleurer Il n'a envie de rien ... Et Jirachi est arrivé trop tard, beaucoup trop tard. Jirachi est inutile. Les pokémons sont inutiles. L'humanité est inutile. Même ses pokémons ne peuvent plus rien pour lui. Il est là, la nuit aurait pu être belle, étoilée comme à son habitude. Jirachi est là, non ... Il ne l'est pas physiquement. Il est juste quelque part, dans l'immensité du ciel. Il est prêt à exaucer les souhaits de n'importe qui. Du moins, à pouvoir exaucer les souhaits qu'il estime réalisable. N'est-ce pas un pokémon ridicule ? Comme s'il pouvait réellement exaucer les souhaits ? Il ne le peut pas. Tout ça est impossible, juste ... impossible.

En quoi est-ce qu'il doit croire hein ? EN QUOI ? Qui voudrait lui faire croire qu'il est encore possible qu'un voeu soit exaucé ? Foutu Jirachi, foutus pokémon, foutus humains ! Ils ne valent rien ! RIEN DU TOUT ! Ces salopards ne valent rien du tout ! Voilà ! Ca c'est dit ! Ca c'est fait ! Non ... L'heure n'est pas à l'exaltation par rapport à sa propre personne. C'est stupide et risible. Pourquoi se focaliser sur une chimère de la sorte ? Non, ça ne sert à rien. Plus à rien. Pourquoi ... continuer de vivre ? Car elle le voulait ? C'est ça qu'elle voudrait ? Qu'il vive ? Non. Il veut juste raser ce monde, le rayer de son existence. Nulle personne ne mérite d'exister sur cette planète. Même lui, il préférait être mort.

Mort ... pour la rejoindre. Tout ça car des lois divines et humaines ont décidé de se mettre en travers de son chemin. Tout ça parce qu'il a voulu aimer une pokémon comme une femme. Tout ça ... tout ça est risible. Risible, pathétique, horrible, monstrueux, affolant, désespérant. Il y aurait tellement d'adjectifs pour qualifier tout ça et pourtant ... la vérité était là. Elle était sinistre, elle se tenait en face de lui, lui souriant de toutes ses dents gâtées par l'âge et l'amusement. Elle se distrayait de le voir autant désemparé, de le démolie, journée par journée. Il ne méritait pas le bonheur. Il ne méritait pas de vivre, il ne méritait pas d'exister dans ce monde. Il ne remarquait même pas que d'autres étaient là. Seul un constat résonnait encore et encore dans sa tête : Elena était morte ... à jamais.

_________________
Soriu Tiadramat
Soriu Tiadramat
Informations
Nombre de messages : 1766

Fiche de personnage
Points: 79
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Sans rien, ni personne... [Ninj] Empty Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Sans rien, ni personne... [Ninj]

Message par Ninj le Sam 12 Jan 2013 - 2:03

« Jirachi »

Les deux autres fixèrent la renarde d'un air déconcerté. Alors que tous deux s'extasiaient depuis une bonne dizaine de minutes devant une magnifique pluie d'étoiles filantes qui ne semblait plus vouloir s'arrêter, imaginant tour à tour ce qui pourrait être l'origine d'un tel festival de couleur, la Feunarde venait une fois encore de ruiner leur débat d'une réponse simple, tranchée, et probablement vraie.
Pourquoi "une fois encore"? Tout simplement parce qu'en quelques jours de voyage à peine, cette situation s'était répétée une bonne dizaine de fois. La renarde avait réponse à tout. Absolument à tout. Dés qu'un mystère se dressait sur leur route, dés qu'une légende leur arrivait aux oreilles... elle lâchait un petit sourire en coin, attendait quelques minutes que les deux autres s'enlisent dans leur ignorance, et révélait enfin la vérité lorsqu'ils commençaient à s'emporter dans des théories trop farfelues pour être écoutées.

Le hasard est vraiment machiavélique... ils s'étaient éloignés d'un chercheur pour se retrouver à voyager aux cotés d'une renarde érudite. La jeune souris était prête à parier que cette Pokémon en savait plus que Ninj, qui passait pourtant sa vie à étudier le monde... quand au renardeau qui voyageait tout le temps dans la gueule ou sur le dos de sa génitrice, elle buvait les paroles de l'adulte avec tant d'intérêt que cela en devenait gênant pour les deux autres Pokémons qui, finalement, s'en fichaient pas mal et préféraient encore leurs idées farfelues à la réalité.

Mais le pire dans cette histoire... ce n'était pas de devoir supporter une madame je-sais-tout... mais plutôt d'assister continuellement à la même scène entre cette dernière et une rebelle en furie qui refusait d'admettre son échec :


« Mais oui, c'est ça, Jirachi ! Et il a emmené toute sa famille avec lui pour faire pleuvoir autant d'étoiles ? »

Et c'est reparti... poussant un profond soupir, le dragon commença lentement à perdre de l'altitude pour rejoindre la terre ferme et faire une pause. S'il était déjà difficile de voler avec autant de monde sur son dos, cet effort physique n'était rien comparé à l'effort mental qu'il devait fournir pour ne pas se retourner brusquement et balancer son chargement par dessus bord ! Encore que, ces fourbes étaient suffisamment vives pour s'accrocher au dernier moment et éviter une chute mortelle... était-il condamné à supporter ces deux vipères jusqu'à la fin de ses jours ?

« … La légende raconte qu'une telle pluie d'étoiles filantes annonce la venue de Jirachi. Ce soir, chaque créature vivante doit penser à ce qu'elle souhaite le plus. Et si votre vœux réussit à toucher le cœur du Pokémon légendaire, peut-être viendra-t-il l'exaucer pour vous... », expliquait la Feunarde sur un ton plutôt calme, malgré le comportement de la Pichu.

Devant une telle élucubration, la petite souris jaune se sentit prise d'un violent fou rire. Les larmes aux yeux, elle tenta de répliquer entre deux éclats de rire :


« Sincérement ? Y'a vraiment des gens qui font des souhaits comme ça ? Mais c'est complètement stupide... si tu souhaites quelque chose, tu te bats pour l'avoir. Ca ne mène à rien d'attendre sagement en espérant que les choses viennent à toi par miracle ! »

Les piques allaient et venaient entre les deux femelles. Et pourtant, le Libegon avait l'impression qu'elles s'appréciaient de plus en plus. Paradoxal ? Pas nécessairement. Avec son caractère, la souris avait besoin de quelqu'un pour s'opposer à elle. Quelqu'un de plus agé, et de plus érudit... si la Feunarde avait été également plus puissante qu'elle, la Pichu l'aurait peut-être considérée comme une amie parfaite. Mais sur ce point-là... il paraissait évident que la nouvelle venue n'était pas très à l'aise ! Du moins, elle avait toujours refusé le moindre affrontement, préférant être au meilleur de sa forme au cas où un danger surviendrait. Et pourtant, la Pichu n'était pas loin d'en venir aux mains lorsque les débats s'envenimaient... mais jusqu'ici, aucune catastrophe n'avait eu lieu.

« ...Non, vraiment ? Toi, une Pokémon "Si parfaite", tu ferais-ça ? », enchaîna la Pichu, non sans accompagner ses propos d'une grimace méprisante pour souligner son ironie. « Et pour demander quoi ? Que ta fille se porte bien toute sa vie ? Comme si t'avais besoin de Jirachi pour ça ! », termina-t-elle, avant de tirer la langue pour provoquer l'adulte qui se contentait d'acquiescer sans réagir.

La Pichu semblait retombée en adolescence depuis l'arrivée de la Feunarde. Cela n'avait rien d'étonnant... après-tout, elle n'était qu'une enfant. Mais le retour au calme de ces derniers temps, et l'arrivé d'un autre adulte dans le groupe lui avait comme permis de se laisser aller à cette vie qu'elle n'avait pu avoir plus tôt... malheureusement, le passé revient toujours au moment où on s'y attend le moins. Et si la Pichu avait déjà raté son enfance, elle n'était pas prête de rattraper le temps perdu...



« Silence ! », Répliqua soudainement le Libegon. Surprises, les deux autres se turent immédiatement pour observer les alentours. Elles se doutaient que le dragon endurait plus qu'il n'appréciait leurs débats... mais il ne les interrompait jamais de la sorte. Il y avait donc forcément autre chose qui requérait leur attention...

En effet, tandis qu'il n'était plus qu'à quelques mètres du sol, le dragon désigna un humain solitaire au milieu des plaines de Nalcia.


« Pichu, tu vois ce que je vois ? », Demanda le Libegon.

Oh que oui elle voyait... Soriu. Le seul et l'unique Soriu. Un humain qu'elle n'appréciait qu'à moitié. Bien qu'il ait été un très bon ami de Ninj, cet homme et ses Pokémon avaient également provoqué bon nombre d'horreur sous ses yeux. Sa Gardevoir Elena, notamment, pouvait basculer du tout au tout lorsque son amour était en danger de mort...

Et pourtant, cet homme, elle l'avait cherché des mois durant. Lui et les gijinkas qui l'accompagnaient. Mais à présent... il était trop tard... et ça, il suffisait de le voir pour le comprendre.

Soriu était seul. Seul au milieu d'une vaste plaine. Une vision presque impossible de cet humain qui n'aurait jamais accepté de s'éloigner de sa bien aimée de plus d'une dizaine de mètres ! Il était arrivé quelque chose... c'était certain. Sans attendre, la souris électrique se transforma, prenant peu à peu forme humaine sur le dos de son camarade volant, poussant la renarde par dessus-bord. Heureusement, ils n'étaient plus qu'à un mètre du sol...

Le dragon se posa délicatement devant l'étranger, l'empêchant de continuer sa route en ligne droite. Contrairement à la Pichu qui semblait dénuée de la moindre peur, il était prêt à s'abriter en cas d'attaque. Même s'ils avaient été amis autrefois, l'humain les avait peut-être oubliés... ou peut-être avait-il changé. Toujours est-il que la gijinkas désormais sous forme humaine n'hésita pas un instant à l'interpeller :


« Soriu ! C'est vraiment toi... tu me reconnais ? », commença-t-elle, mais l'humain ne semblait pas très disposé à écouter un discours de bienvenue. Tapant des mains, elle essaya d'attirer son attention : « Hey, Soriu ! La légende raconte qu'on a pas le droit d'être tristes sous une pluie d'étoiles filantes, alors regarde par-là et dis-moi ce qui se passe ! »

Devant un tel manque de tact, les deux Pokémon Adultes baissèrent la tête d'un air désespéré. D'autant que la métamorphose du jour de la Pichu ruinait toute sa crédibilité... elle avait hérité d'une magnifique robe rouge, recouverte d'une douce laine blanche aux extrémités. Et histoire d'aggraver la chose, ses cheveux dorés dépassaient d'un étrange bonnet rouge au bout duquel pendant un pompon blanc, au dessus duquel trônaient fièrement les lunettes bleues que la souris portait continuellement sous sa forme animale.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
Ninj
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Sans rien, ni personne... [Ninj] Empty Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Sans rien, ni personne... [Ninj]

Message par Soriu Tiadramat le Sam 12 Jan 2013 - 21:17

"... ... ... Sa Pichu."

Il avait dit cela avec une telle nonchalance, une telle neutralité. C'était juste ainsi ? Et pas autrement ? Il ne semblait pas vouloir agresser la petite fille mais pourtant, il tendit sa main vers elle. Elle remarqua comme les pokémons de Ninj que l'unique oeil valide du jeune homme devint rose. Il allait utiliser ses pouvoirs psychiques sur elle ?! A cette distance et surtout en vue de sa puissance actuelle, elle allait tout simplement mou ... Rien du tout ? Rien de rien ... Il ne se passait rien du tout. La main se rabaissa, l'oeil se referma. Il ne se passa rien. Il ne pouvait pas utiliser ses pouvoirs psychiques. C'était tout simplement impossible.Ses pouvoirs psychiques le liaient à Elena ... mais Elena n'était plus là. Il n'était plus un maître de l'esprit, maître de son esprit. Il était plus qu'une coquille vide, dénuée de sentiments et d'émotions. Qui avait tout perdu en un seul instant.

"Les légendes sont faites pour ne pas être tenues. Elles n'existent pas ... Ce ne sont que des légendes et rien d'autre. Comme si on pouvait encore croire en ces chimères. Tu as de la chance d'être encore une pokémon ... que je connaisse ... ou sinon, ça se serait très mal terminé pour toi, vraiment très mal même."

Il recommence à fixer ... hum ? Ils ont d'autres pokémons ? Est-ce ceux de Ninj ? Où est-il d'ailleurs ? Non, il vaut mieuxq qu'il ne le voie pas. Il ne supporte plus la race humaine. Il ne la supporte plus. Il a envie de la détruire, de la ravager, de l'annihiler, qu'il ne reste plus rien d'elle. Qu'elle disparaisse dans les flammes, dans les flots, qu'elle soit morte à jamais ... comme Elena. Tout simplement comme Elena. Hahaha ... Hahaha ... Il posa une main sur son oeil, murmurant :

"Elena est partie. Elle est partie très loin. Elle ne reviendra pas ... mais je les tuerai tous. Jusqu'au dernier ... Ces voeux sont stupides. Ils ne se réaliseront pas. Ils ne peuvent pas se réaliser. Les pokémons sont sans importance, inutiles ... vides ... Les humains sont horribles ... Pourquoi est-ce que l'humanité devrait être heureuse ? Alors que l'on m'empêche de l'être ? Pourquoi est-ce que les autres peuvent obtenir des sourires de l'être aimé ... alors qu'on me les as retirés de force, sans me laisser le choix ? La vie est injuste, les légendes n'existent pas, le futur est déjà tout tracé ... Tsss ... Pourquoi ... je devrais continuer à vivre ? Pourquoi je le ferai ?"

Pourquoi ? Pourquoi ? Il suffisait ... juste de bloquer sa respiration ... d'utiliser ses pouvoirs psychiques pour en terminer avec la vie. Mais il n'y arrivait pas. Il n'arrivait pas à utiliser ses pouvoirs psychiques. C'était juste impossible malheureusement. On en lui permettait pas d'être heureux ... alors autant en finir. Sans un mot, son corps se pencha en arrière pour s'écrouler au sol, lourdement, comme une masse. Tout être normal aurait normalement poussé un gémissement de douleur car tomber de la sorte, sans se soucier, c'était dur, très dur ... mais pourtant, non. C'était ça ... C''était exactement ça. Il ne souffrait même pas. Pas du tout même. Il ne souffrait pas le monde ... pas physiquement. C'était juste dans le mental. Dans le mental ... et rien d'autre. Une noigrume s'ouvrit, laissant apparaître la magnifique Nephene. sans même parler, sans rien dire, son museau vient se placer sous le dos de Soriu, soulevant le corps du jeune homme jusqu'à ce qu'elle puisse l'installer correctement sur son dos.

Qu'est-ce que vous êtes venus faire ici ? Prier une créature qui n'existe pas ? Obtenir un voeu qui ne viendra pas se réaliser ? C'est absurde ... débordant d'absurdité ... Les voeux ne se réaliseront pas. C'est tout ... et rien d'autre. Ils ne se réaliseront pas ... pas du tout même. N'espérez rien de ce côté, voilà tout. Tout ça n'est qu'illusion. Tout ça n'est que chimère. Pourquoi devriez-vous y croire ? Pourquoi devriez-vous vous attacher à ça ? Ce n'est qu'absurdité et stupidité ... N'y accordez aucune importance ou vous risqueriez de le regretter."

Toujours des paroles dites avec neutralité bien qu'elles étaient amères ... plus qu'amères même. Le jeune homme aux cheveux blancs posa son unique oeil sur les quatre pokémon semblant de pokémon pour l'une d'entre eux. Mais après ça ? Ils allaient vraiment vouloir un voeu ? Demander un voeu ? Qu'il soit exaucé ? Il n'avait pas envie d'y croire. Il ne voulait croire en rien. Un voeu ne permettait pas de ramener une personne morte en tant qu'être vivant. Pas du tout même. Il regarda le visage de Nephene, celle-ci approchant son museau contre sa joue. Un peu mouillé,il comprit qu'elle venait de l'embrasser sur la joue pour le rassurer et la convaincre. Elle voulait qu'il trouve un voeu ? Il ne savait pas ... pas du tout même. Il n'était vraiment pas motivé avec toutes ces bêtises ... mais si elle voulait qu'il essaye ...

_________________
Soriu Tiadramat
Soriu Tiadramat
Informations
Nombre de messages : 1766

Fiche de personnage
Points: 79
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Sans rien, ni personne... [Ninj] Empty Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Sans rien, ni personne... [Ninj]

Message par Ninj le Dim 13 Jan 2013 - 1:50

La Pichu sentit une larme de sueur perler sur son front en observant l’œil de Soriu s'illuminer d'une lueur rose bien étrange. Une attaque psychique ? Comme ça ? Sans prévenir ? Sans même tenter d'engager la moindre conversation ? Sous sa forme humaine, elle n'était pas certaine de pouvoir encaisser le choc. Dans le pire des cas, Libegon était prêt à intervenir... mais jamais elle n'aurait imaginé que l'humain les attaquerait de la sorte ! Etait-il... s'était-il laissé dévorer par ces horreurs qu'elle l'avait vu réaliser par le passé ?

Heureusement, mis à part cette lueur dans les yeux de l'humain, rien d'autre ne perturba le calme des lieux. Finalement, ce n'était pas une attaque... ou du moins, elle n'avait pas atteint sa cible. Sans explication, sa main se rabaissa, et l'humain se livra à un discours nonchalant et extrémiste qui ne lui ressemblait pas. Ou plutôt, qui ne ressemblait pas à celui qu'ils avaient connu...

Les Pokémon de Ninj restaient interdits devant un tel changement de comportement. Néanmoins, ils comprenaient à présent. Elena était morte. Soriu n'avait pu la protéger jusqu'au bout...
Après s'être suffisamment lamenté sur son sort, l'humain se laissa lourdement tomber en arrière. Bien qu'hésitant devant cet homme qui semblait avoir perdu toute raison, le dragon fit quelques pas en avant pour ramasser l'humain et s'assurer qu'il ne s'était pas blessé dans sa chute... mais à peine se fut-il avancé que la magnifique Milobellus de Soriu fit son apparition pour jouer ce rôle.

Une fois correctement installé sur le dos de sa Pokémon, Soriu reprit la parole. Ses propos n'étaient pas plus optimistes... mais au moins, il s'adressait à eux directement. Et à première vue, tout le monde semblait prêt à repartir sur cette histoire de vœux, même le serpent des mers.

La façon de voir de Soriu n'était pas très éloignée de celle de Pichu. La Feunarde s'attendait donc à voir la souris sauter sur l'occasion pour affirmer à nouveau son point de vue... mais non. Notre gamine déguisée en mère noël ne semblait même pas avoir entendu les questions de l'humain. Les yeux perdus dans le vide, elle s'était agrippée au cou de son ami volant et semblait comme pétrifiée sur place. Son regard tremblait, elle semblait au bord des larmes... et bien qu'aucune horreur n'ait lieu sous leurs yeux, chacun pouvait deviner quel genre d'images sanglantes défilaient dans sa tête en cet instant. D'un geste malhabile, elle tira son camarade vers l'arrière pour lui demander de s'en aller, comme une enfant effrayée par une personne inconnue.

Bien qu'il ne comprenait pas ce qui arrivait à sa petite protégée, le Libegon se détourna de Soriu sans rien ajouter. La discussion n'était pas terminée, mais la bonne santé de son amie était plus importante. Ce n'est qu'une fois qu'elle eut le dos tourné à l'ancien ami de Ninj que la Pichu sembla reprendre un peu le contrôle de soi. D'une voix faible, et légèrement tremblotante, elle tenta de s'expliquer :


« Une fois que la vie vous a tout enlevé... et que l'horreur et le sang remplissent chaque minute de votre mémoire... la dernière chose dont on ait envie, c'est de perpétuer ce cauchemar. »

Sans doute aurait-elle pu réagir de la même façon que Soriu à la mort de Posipi. Ou même durant n'importe quelle guerre... ces affrontements s'étaient enchaînés durant son enfance. Mais vivre dans la vengeance ne faisait que vous faire revivre sans cesse ces horreurs qui vont ont frappées par le passé. Elle préférait... s'éloigner de tout ça. Elle ne souhaitait pas oublier, ni fuir... seulement vivre avec, et éviter que l'horreur ne revienne. Et aujourd'hui... cela avait bien failli arriver de nouveau.
Après s'être expliquée, la Pichu et sa monture s'éloignèrent de quelques mètres pour permettre à l'enfant traumatisée de se remettre de ses émotions. La Feunarde se retrouva donc seule avec sa fille face à un parfait inconnu...

Elle ne pouvait ignorer la détresse de l'étranger. Et encore moins le laisser dire de telles atrocités sans répliquer. En bonne mère de famille, elle souhaitait l'aider, malgré que la tristesse de l'homme lui semble inconsolable.


« Me comprends-tu ? » demanda-t-elle d'une voix calme et respectueuse. Certains humains, comme Ys, semblaient capable de comprendre le langage des Pokémon... et à priori, celui-ci en faisait parti. « Désolé, je ne comprends pas exactement ce qui vous uni à ces deux gijinkas mais... », commença-t-elle avant de laisser un blanc, hésitant sur la façon de formuler les choses.

Elle ne connaissait pas Soriu. Elle ne savait pas non plus de quoi il était capable, et encore moins quels genre d'épreuves il avait du surmonter dans sa vie. C'était donc d'une façon parfaitement neutre qu'elle souhaitait le conseiller... de la même façon qu'elle conseillerait n'importe quelle autre créature sur cette terre.


« Permettez-moi de répondre à la place de mes compagnons. Nous sommes arrivés ici parfaitement par hasard, alors que nous voyagions en direction d'une ville de Nalcia. Et je dois avouer qu'en voyant cette pluie d'étoiles filantes, malgré les railleries de mes camarades, j'ai fait un vœux. »

Elle s'interrompit à nouveau, cherchant à capter le regard de l'humain. Il avait raison de ne pas croire à cette histoire de vœux. Sans doute était-ce inutile. Sans doute ne se réaliserait-il jamais. Mais au final... qu'est-ce que cela changeait ? Serait-elle punie pour avoir cru à cette légende merveilleuse ? Souffrirait-elle d'un manque après avoir souhaité quelque chose au point de demander au ciel de le lui offrir ? Non. Jirachi n'était peut-être pas le faiseur de miracle dont la légende parlait, mais il existait. Et s'il pouvait apporter ne serait-ce qu'un peu de bonheur sur cette terre, ils se devaient de croire en lui.

« C'est peut-être stupide et enfantin... surtout que ce vœu n'a aucune raison de se réaliser seul. Mais ce n'est pas inutile. Écoute ton amie... Juste pour aujourd'hui, libère ton esprit. Abandonne ton souhait aux étoiles... demain, sans doute que rien n'aura changé, mais qu'importe... pour ce soir, laisse les étoiles porter ton fardeau. »

Peu de monde espérait réellement que son souhait se réalise en cette nuit étoilé. Évidemment, il y avait toujours une minorité d'illuminés... mais l'esprit de cet événement était bien plus fort qu'une simple chasse aux souhaits.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
Ninj
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Sans rien, ni personne... [Ninj] Empty Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Sans rien, ni personne... [Ninj]

Message par Soriu Tiadramat le Dim 13 Jan 2013 - 21:03

"... ... ... On ne peut pas se comprendre ... On ne peut pas me comprendre ... On peut pas savoir ce que j'avais comme relation avec elle. Pas du tout même ... Comment pourriez-vous ne serait-ce que deviner ce que je ressens ? Non pas parce que vous êtes des pokémons, non pas parce que vous auriez été des humains ... Mais parce que vous n'avez jamais eut les mêmes sentiments que moi. Jamais ... Voilà la différence entre moi et le reste de l'humanité ... et des pokémons. Je n'ai jamais voulu être spécial, je n'ai jamais voulu être différent ... mais on ne m'a pas laissé le choix. On m'a forcé à rentrer dans ce moule et à me retirer ce qui faisait de moi mon identité ... mon humanisé ... mes sentiments ... mes émotions ... mon âme."

Lorsqu'il eut terminé de parler, il regarda les deux pokémon qui s'éloignaient ... Il ne restait plus que la Feunard et son enfant ? Il ne savait pas, il ne connaissait pas les pokémons de Ninj. Il n'avait plus aucune nouvelle de lui. Plus aucune nouvelle de personne. Rien du tout ... Plus rien du tout. Le monde ne l'intéressait guère. Et pourtant, la Feunard commença à lui parler alors qu'il était avachi sur sa Milobellus, dénué de sentiments et d'émotions. Il la regarda parler, parler, parler, encore et encore. Il l'entendit, elle devait avoir tellement d'années, tellement d'expérience mais ça ne changeait rien. Ca ne remplaçait pas celle qu'il avait vécu. Lorsqu'elle avait terminé, il murmura :

"Normal que vous ne compreniez pas. Ne me dites pas quoi faire, je ne crois pas en ces voeux. Je ne crois pas en ces derniers. Si c'était réalisable comme souhait, vous le sauriez ... et vous seriez déjà tous morts. Pensez-vous vraiment que c'est ce que vous voudriez entendre de mes propres paroles ? Je vais vous le dire alors ... Je souhaiterai que l'humanité disparaisse. Qu'il ne reste plus un seul être humain en ce monde, que je sois le dernier à disparaître, lentement, en souffrant et en agonisant. Que je me vois en train de ramper sur le sol, que je regarde mes mains s'évaporer, parcelle par celle, morceau par morceau. C'est ça que vous voudriez entendre ? Mes félicitations, c'est le cas. Satisfaite ? Je l'espère."

Ironie sur ironie, il ne semblait même pas se soucier ... de cela ... Il ne pouvait pas. Il n'en avait rien à faire. Rien du tout. Comme si les avis de cette Feunarde le concernaient ? Non, il n'en avait rien à faire. Rien du tout ... Il voulait juste disparaître, il voulait que ce monde disparaisse. Comme si ce Jirachi pouvait exaucer un tel souhait, n'est-ce pas ? Comme si c'était tout simplement possible. Il regarda Nephene, l'imposante Milobellus aux couleurs chromatiques l'observant en silence, n'ayant pas pris la parole depuis le début. Elle avait juste été présente ... là ... attendant que Soriu continue de vociférer et raconter tous ses malheurs. Puis quand il eut terminé, il reprit d'une voix lente :

"Et si je souhaite qu'Elena revienne à la vie ? Est-ce que ça sera possible ? Non, tu le sais parfaitement. On ne peut pas faire revenir les morts. Les morts sont là où ils se trouvent et ne doivent plus bouger : dans un cimetière, abandonnés sur un champ de bataille, en train de pourrir, putréfiés au soleil. Les voeux sont inutiles, il n'y en a aucun qui peut nous emmener ce que l'on désire, rien du tout. RIEN DE RIEN ! Arrêtez d'y croire, vous ne vous ferez que souffrir ! Vous n'obtiendrez rien de la sorte ! Rien du tout ! Pareil pour les autres voeux que je pourrai désirer. La fin du monde ? Ca ne viendra pas, Jirachi n'a pas ces pouvoirs !

Un autre voeu ? Encore ? Me montrer où je peux trouver ceux qui ont tué Elena ... qui l'ont souillée ... qui ont extirpé la rose que je lui avais offerte. Mais est-ce que c'est possible ? Non ! Jirachi ne laissera jamais un voeu permettre de tuer d'autres personnes indirectement ! Il faut réfléchir à un voeu, il faut le travailler ... il faut l'apprécier ... vouloir le rendre possible par ses propres moyens ... mon voeu était de vivre heureux avec Elena ... de la faire devenir une véritable humaine ... de pouvoir l'aimer librement ... Mais voilà, même Arceus a décidé de se mettre en travers de mon bonheur ! Mewtwo me l'avait pourtrant montré ... que toutes nos vies passées étaient destiné à être séparées ... qu'importe ce qui se passait, Hahaha ... Comme si un fichu voeu pouvait se réaliser."


Il commença à avoir un rire nerveux, un rire mauvais, un rire qui n'avait rien de chaleureux ou tendre. Un rire pour bien montrer qu'il pouvait craquer ne serait-ce que d'un moment à un autre. Aucun voeu ne lui venait en tête car il ne pouvait plus rien, il ne voulait plus rien. Il avait tout perdu, il ne lui restait plus rien, plus rien du tout. On lui avait tout retiré ... jusqu'à la moindre parcelle d'humanité. Il allait devenir fou à cette allure, il allait sombrer dans les abysses de sa tourmente, il n'aura plus de chemin en arrière. Il n'aura plus rien, rien du tout. Il disparaîtrait, il ne laisserait alors qu'un être assoiffé par la violence et la destruction ... Un être ... humain ? Non ... Il ne sera plus humain ... Plus du tout et...

"Mon vœu le plus cher est de pouvoir être celle qui apaisera ton cœur. Celle qui soulagera tes peines. Celle qui effacera ta douleur. Celle qui portera tes souffrances. Mon vœu le plus cher est de pouvoir être celle ou l'une de celles qui te permettront de passer cette épreuve, de te montrer qu'il y a encore une vie malgré la tristesse qui habite ton âme. Je ne suis pas humanisée et je n'ai pas voulu le devenir bien que j'en avait le choix. Ce n'est pas une question de forme mais de cœur. La cœur est- ce qui importe le plus quand on fait un vœu. Je veux y croire et le voir se réaliser. Que cela soit avec l'aide de Jirachi ou par mes propres moyens."

Il resta interdit ... immobile ... figé ... statufié ... paralysé ... de marbre ... ou presque ... Nephene s'était maintenant exprimée. Elle qui voulait toujours mettre de la distance avec lui ... comme Eolir ... Elle voulait toujours paraître adulte, elle voulait toujours garder une relation pokémon-dresseur. Elle venait de faire un voeu pour lui ? Il ne bougea pas alors que le corps de la Milobellus de couleur différente commença à tourner autour de lui, venant l'enserrer avec une extrême tendresse. Le museau de la créature aqueuse se frotta contre sa joue comme pour l'embrasser tout en la mouillant. Elle abaissa ensuite le haut de son corps, une larme s'écoulant de l'oeil droit de Soriu :

[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Sans rien, ni personne... [Ninj] Soriutiadramat14

哀しき聖闘士

"Je ... Je ... Je ... Nephene, je ... Je ... Non, je .. Ce n'est pas aussi simple. Ce n'est pas aussi simple que ça. Ca ne se réalisera pas. Ca ne peux pas se réaliser. Si c'était vraiment possible qu'un voeu se réalise, je ... j'aimerai ... j'aimerai pouvoir respecter ses dernières paroles à Elena. Après les avoir tués, j'aimerai retrouver ces doux moments quand elle était là ... même si ce n'est plus avec elle. J'aimerai pouvoir vivre sans elle, la garder au fond de moi, dans une place privilégiée ... J'aimerai pouvoir me permettre de vivre sans elle. De continuer à exister même si elle n'est plus là pour m'adresser la parole. Tu ... tu crois que c'est possible, Nephene ?"

Elle hocha la tête positivement, lui souriant avant de poser ses yeux sur les deux canidés renards. Elle les regarda pendant quelques secondes, se tournant finalement vers la Pichu et le Libegon. Sans rien dire, une petite aura chaleureuse émana de son corps, signe qu'elle allait apaiser les êtres présents en cet endroit. Puis finalement, elle observa Soriu pendant une bonne minute, rapprochant son visage du sien. Elle toucha le front puis son oeil qui pleurait pour essuyer la larme. Enfin, elle quitta le jeune homme, retournant dans sa noigrume alors qu'il prenait une profonde respiration. Il se dirigea vers la petite demoiselle en tenue de mère noël mais aussi aux allures de Pichu, posant une main sur son crâne :

"Elle est morte ... en étant heureuse. Elle m'a laissé un message où elle me disait qu'elle était désolée ... qu'elle se sentait responsable de mon isolement. Qu'elle fut celle qui me retenait de ses chaînes nous liant entre elle et moi ... Ses chaînes qui m'empêchaient de m'ouvrir aux autres, de les considérer comme des êtres qui existaient. Elena était mon univers ... et il fut brisé avec violence. Maintenant que je suis libre, je ne suis pas mieux qu'un nourrisson qui découvre la vie. Je vais m'en aller mais il se peut que la prochaine fois, j'ai mal tourné ... Si tel est le cas, je me retiendrai pour ne pas vous blesser, toi, Ninj et tes compagnons pokémon. Au revoir ... peut-être ... Adieu."

Il avait fait son voeu ... Il avait fait son choix ... On lui offrait deux chemins, deux possibilités de vivre, deux possibilités de se découvrir. Est-ce qu'il allait sombrer dans la rage et devenir un être incontrôlable ? Est-ce qu'il allait être sauvé par ses pokémons et trouver sa place dans ce monde ? Il n'en savait rien ... rien du tout même. Il observa une dernière fois la pluie d'étoiles, rabaissant son visage pour retirer sa main de la petite Pichu humanisé. Il fit un simple hochement de tête envers le Libegon puis le duo de canidés avant de s'éloigner. Les mains dans les poches, il y avait peut-être une chance de rédemption ... tant que ses pokémons étaient là pour apaiser son coeur et son âme meurtris par la disparition d'Elena.


Dernière édition par Soriu Tiadramat le Ven 18 Jan 2013 - 13:28, édité 1 fois

_________________
Soriu Tiadramat
Soriu Tiadramat
Informations
Nombre de messages : 1766

Fiche de personnage
Points: 79
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Sans rien, ni personne... [Ninj] Empty Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Sans rien, ni personne... [Ninj]

Message par Ninj le Ven 18 Jan 2013 - 6:25

Soriu n'écouta pas les sages conseils de la renarde. Perdu dans son désespoir, il vociféra divers vœux chaotiques, dont l'impossibilité n'avait d'égal que la froideur avec laquelle il s'exprimait.
Devant l'ironie insistante de ses propos, la Feunarde se contenta de sourire sans chercher à le contredire. Elle n'arriverait pas à le raisonner. Pas seule. Cet homme était encore jeune... il avait beau se croire incompris, il ne cherchait pas non plus à comprendre celle qui lui faisait face. Mais elle était habituée... derrière ce visage calme et serein se cachait plusieurs siècles de vie. Des larmes, des cris, des joies... elle avait vécu bien plus de choses qu'elle n'en laissait paraître. Ce désespoir qui envahissait Soriu, elle le connaissait. Cette haine du monde entier qu'il ressentait en cet instant, elle la connaissait également. Tout ceci était simplement enfoui dans un pan de sa mémoire, au milieu des centaines d'autres expériences "uniques" que chaque humain croyait vivre sur cette terre.

Heureusement, Soriu n'était pas seul. Et tandis que l'espoir semblait avoir définitivement quitté son esprit, la magnifique Milobellus qui l'accompagnait prit la parole. Sous le regard intrigué de la renarde, elle exposa son vœux à l'intention de Jirachi. Un vœux tout droit sorti du plus profond de son cœur...

A cet instant, la Feunarde recula légèrement. Il n'était plus question d'intervenir. En souhaitant être celle sur qui Soriu pourrait reposer sa peine, la Milobellus venait probablement de sauver l'âme de son propre dresseur. En effet, Soriu sembla touché par cet attention... et malgré tout ce qu'il pensait des vœux... il fit un souhait à son tour. Le simple fait d'exprimer son souhait permettait parfois de le réaliser... aucune magie n'était nécessaire, ni aucune intervention divine... bien souvent, il ne s'agissait que de nous.

Toujours silencieuse, la renarde observa cet étrange duo jusqu'à ce que la Pokémon ne retourne d'elle-même à l'intérieur de sa Pokeball. Soriu était debout, prêt pour un nouveau départ. Allait-il replonger dans le désespoir, ou réussirait-il à surmonter sa peine ? Sans doute n'en saurait-elle jamais rien... mais pour aujourd'hui, l'humain avait fait le bon choix.

Après avoir été réconforté par sa camarade, Soriu se rapprocha des deux Pokémons de Ninj. Lorsqu'il posa sa main sur la tête de la jeune fille, celle-ci ne put retenir un petit sursaut. Elle ne s'attendait vraiment pas à ce genre d'attention de la part de Soriu... surtout après l'aperçu rapide qu'elle venait d'avoir de sa nouvelle personnalité ! Légèrement inquiète, elle posa son regard sur l'humain et l'écouta avec attention. Quand au dragon... il resta parfaitement immobile. Malgré la distance, il avait écouté d'une oreille attentive l'échange entre Soriu, Nephene et la Feunarde. Il savait donc que son amie ne craignait rien.

Enfin, Soriu semblait redevenu lui-même. Enfin, l'humain expliquait son comportement. Enfin, le cœur brisé acceptait de parler d'Elena aux deux gijinkas.
La gamine ne savait plus comment réagir. Évidemment, elle était soulagée de savoir que cette Gardevoir qu'elle avait connue était partie heureuse. Mais ces images d'horreurs continuaient à tourner dans sa tête, inlassablement. Aujourd'hui, elle n'était plus... tout ceci n'était plus... c'était... quelque chose d'étrange à accepter.


« Soriu... », commença la Pichu, sans vraiment savoir quoi répondre. Devait-elle le remercier, le repousser, ou l'ignorer ? Finalement, elle ne réussit à ordonner qu'une seule de ses pensées : « Du temps où l'on voyageait avec Ninj, il parlait régulièrement de toi. Il pensait à voix haute, se demandant si tu allais bien, et si vous auriez la chance de vous revoir un jour... je sais que ça ne rattrapera pas le reste de l'humanité, mais je pense que je devais te le dire. »

Pour sa part... elle n'avait rien à ajouter. Un dernier hochement de tête, et Soriu reprit sa route en direction de l'inconnu, laissant derrière-lui le petit groupe de Pokémon. Une fois que l'humain fut hors de porté, la Feunarde se rapprocha des deux autres. Il était temps de repartir... cette rencontre avait été courte, mais très surprenante. Malheureusement, elle avait apporté son lot de mauvaises nouvelles. La mort d'Elena risquait de marquer les deux gijinkas un moment. Elle était comme eux... une abomination... et visiblement, cette malédiction l'avait menée à sa perte. Intérieurement, les deux amis espéraient que leur avenir serait moins chaotique que celui de Soriu et de sa bien aimée...

C'est finalement sous un magnifique ciel étoilé qu'une enfant, un dragon et une renarde et son renardeau reprirent leur route, achevant cette histoire sur le thème qui l'avait introduit :


« Et toi au fait... ce vœux inutile que tu as fait, qu'est-ce que c'était ? », Demanda la Pichu en s'adressant à la renarde.

L'altitude semblait lui avoir rendu sa bonne humeur. Bien que l'histoire d'Elena soit encore bien ancrée dans son esprit, elle souhaitait penser à autre chose. Et pour cela, quoi de mieux que de taquiner la plus crédule du groupe, la seule idiote capable de faire un vœux à la première occasion ? Malheureusement pour elle, la Feunarde avait également retrouvé toute sa vigueur.


« Qui sait ? Tu le verras un jour, s'il se réalise. », Répondit la renarde sur un ton amusé. « Mais d'ici là, mon vœu restera aussi mystérieux que la légende qui entoure le spectacle de cette nuit. »

Une légende raconte qu'un vœu ne se réalise que si l'on le garde profondément ancré au fond de son cœur... c'est ainsi que la Feunarde voyait les choses. Contrairement à Soriu et Nephene, elle ne dirait rien à personne. Car plus qu'un simple souhait, ce vœu qu'elle avait formulé aujourd'hui était un avenir auquel elle se destinait. Une chose qu'elle voulait absolument accomplir.

*Des souhaits... j'en ai plus que de raisons. Il y a évidemment ma fille, pour qui je pourrais tout espérer. Il y a aussi mes désirs les plus profonds... savoir lire, écrire... être capable de transmettre mon savoir d'une façon ou d'une autre. Et enfin, il y a ces délires que je ne pourrais jamais réaliser : vivre aux cotés d'un magnifique mâle au pelage argenté, obtenir des pouvoirs dignes des plus grands Feunard que la terre ait portés, ou encore modifier mon passé...
Mais plus que tout. Plus que le moindre de ces désirs, il y a une chose que je souhaiterais demander au ciel. Un père.*

Levant le museau en direction du ciel, la renarde ferma les yeux pour sentir le vent traverser son pelage. Entre ses crocs, sa petite fille à moitié endormie baillait, fatiguée par ces histoires qu'elle ne comprenait pas. Il était tard. L'heure de rejoindre le pays des rêves était largement dépassée. Mais pour une raison inconnue, sa mère semblait vouloir qu'elle ouvre les yeux à nouveau pour contempler cette pluie d'étoiles filantes.

*Mon unique vœu, je le fais pour elle. Donnez un père à ma fille. Faites que je rencontre un mâle capable de protéger ma fille de tous les dangers.*

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
Ninj
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Sans rien, ni personne... [Ninj] Empty Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Sans rien, ni personne... [Ninj]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum