[ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Nina Wang le Mer 16 Jan 2013 - 10:04

Les dernières semaines avaient été bien remplies, pour la fille adoptive du major. En effet, elle avait été sur le continent flottant, en était revenue, avait fait passer cinq épreuves de Maître des Lames, et avait assisté, au milieu de tout ça, à un évènement rare, à savoir la visite de Jirachi, le Génie des Vœux. Certes, son travail au sein de l’armée, en temps de paix, était bel et bien d’évaluer les personnes prêtes à se mesurer à un examinateur afin d’obtenir le grade tant convoité… Mais en l’absence de challengers, elle était libérée de ses obligations, et pouvait donc reprendre sa quête initiale. Si elle avait dédié sa lame et sa personne à l’armée de son pays, elle n’en avait pas moins pour second objectif de collecter les précieux sésames détenus par les champions d’Erasia… Et tout ceci, évidemment, dans le but de renforcer le sentiment de fierté de Sergei.

Ce dernier lui avait envoyé, à sa demande, son Mentali, dont la présence lui manquait, et dont elle avait absolument besoin pour les combats officiels. C’était son premier compagnon, et même si elle savait qu’elle pouvait quand même gagner sans lui, ne pas l’avoir à ses côtés à ces moments-là lui semblait inconcevable. Elle avait, en revanche, laissé Miyana là-bas, préférant accorder un peu de repos supplémentaire à la jeune créature, qui avait un nouveau petit à sa charge, et deux œufs à surveiller. Elle aurait aimé l’avoir avec elle, elle aussi, mais elle avait été raisonnable, et Genki l’en avait déjà silencieusement remerciée.

Pourtant, le Pokémon Psy n’avait pas été le seul à quitter la pension des Wang. En effet, lorsque la seconde Ball s’ouvrit pour laisser apparaître la reine meurtrie de Kajin’, Nina lui sourit, en lui passant une main amicale sur la tête.


« Bonjour, ma belle. Comment vas-tu ? J’ai eu l’occasion de voir ta maîtresse, récemment, et je pense qu’elle est encore dans les parages. J’espère que tu as eu l’occasion de te reposer, pendant tout le temps où tu étais à la maison… Et je te promets que dès qu’on la retrouvera, tu iras la rejoindre. Elle doit te manquer, après tout… »

La Nidoqueen hocha la tête en douceur, sans rien dire. Elle n’avait jamais été très loquace, et pour cause : sa convalescence prolongée l’avait privée de sa dresseuse, qui avait jugé préférable de la laisser dans la demeure de Nina. Elle n’était pas méchante pour autant, et la guerrière de l’Eau savait qu’elle l’appréciait tout de même un peu. Sa maîtresse et elles étaient amies, il n’y avait aucune raison pour qu’elle ressente de l’animosité envers son hôte… Du moins la jeune femme l’espérait-elle. Alors, en la rappelant, le colonel prit le chemin de l’arène d’Alfen, toutes ses pensées tendues vers une seule question : qui était donc la femme qui avait repris le poste laissé vacant par Gabrielle ?

Lorsque Nina se présenta devant le bâtiment, elle frappa à la porte, puis, sans réponse de la part de la maîtresse des lieux, entra directement. Elle constata que la salle dans laquelle elle avait pénétré n’était qu’un lieu de transition : en effet, elle avait entendu dire que, comme son prédécesseur, la championne d’Alfen affectionnait les Pokémon Vol. Or, ce terrain n’avait absolument rien d’aérien… Ce qui ne correspondait pas du tout à la thématique de l’arène. De plus, l’endroit semblait vide : elle avait sans doute des obligations ailleurs, à moins qu’elle ne soit cachée, quelque part, dans un espace d’habitation invisible d’ici… Mais Nina savait que la plupart du temps, les champions laissaient un Pokémon, ou un intermédiaire, afin de les prévenir de l’arrivée d’un combattant. Alors, persuadée que quelqu’un viendrait l’accueillir, la guerrière de l’Eau s’assit en seiza, dégaina ses dagues jumelles, et se mit à les astiquer doucement, en attendant de déposer son costume d’examinatrice pour se remettre, enfin, dans la peau d’un challenger.

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
0 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3965

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Asaka Chôko le Jeu 14 Fév 2013 - 9:20

Asaka n’était pas bien loin. Comme l’avait deviné la Mizuhanienne, elle se trouvait dans ses appartements. Elle veillait sur celle qu’elle avait reconnue comme étant sa souveraine, du moins la future héritière. En effet, celle-ci s’était endormie dans le lit de la Championne nalcienne, ses bras enlacés autour de son enfant pour lui offrir une protection maternelle. Non pas que le spectacle attendrissait réellement l’ancienne espionne. Mais il était vrai que cette vision avait quelque chose d’apaisant. Après tant d’épreuves, de souffrance, la princesse du pays du vent pouvait enfin se reposer. Et même si elle avait tenu à participer, dans la mesure du possible, aux entraînements procurés par la femme meurtrie par le passé à ses compagnons, la Furie d’Alfen avait toujours fait attention de ne pas en faire trop, pour éviter de fatiguer cette jeune maman.
Quoi qu’il en fût, elle ne laisserait rien ni personne troubler le sommeil de sa protégée.

Sentant un infime changement dans l’air, la trentenaire tourna la tête vers un mur, quelques instants avant que sa princesse déchue ne le traverse pour arriver dans la pièce. Asaka l’interrogea du regard. Les mots, même chuchotés, auraient pu compromettre le repos de la Nalcienne.


*Nous avons une invitée.*

Aussitôt, la Championne aux oiseaux se leva. Mais, alors qu’elle s’apprêtait à quitter la chambre, elle hésita. Et s’il arrivait un quelconque malheur à Kajin’ ? Cependant, son amie immatérielle s’empressa de la rassurer.

*Ne t’en fais pas, je veillerai sur elle de loin. Il ne lui arrivera rien. Et puis, je ne vois pas qui serait assez fou pour vouloir tenter de s’introduire ici sans ta permission.*

… Oui, c’est vrai qu’aucun habitant d’Alfen ne prendrait un tel risque, tous connaissant parfaitement sa réputation et son tempérament.

La première chose qui frappa Asaka, lorsqu’elle franchit la porte menant à la salle intermédiaire, ce fut la forte odeur d’iode qu’elle percevait. Avant même d’avoir ne serait-ce qu’aperçu la personne présente, elle avait déchiffré une bonne partie de son identité.
Une Mizuhanienne, comme elle en avait déjà affronté. En revanche, la senteur qu’elle dégageait avait quelque chose de beaucoup plus agressif que celle de Soriu. Assurément, il s’agissait d’une Guerrière Elémentale, grade que la Furie d’Alfen convoitait par ailleurs. De plus, les fragrances mélangées de métal et de cuir bien entretenus l’informèrent qu’il s’agissait d’une Guerrière émérite, voire hautement gradée. En effet, si elle avait côtoyé pas mal de Guerriers de la nation alliée, peu d’entre eux revêtait une armure à l’odeur si caractéristique, un véritable étendard invisible de son rang et de sa nation.
Tout cela arracha un sourire mauvais à la Championne aux oiseaux. Il y avait bien longtemps qu’elle n’avait pas rencontré un vrai militaire d’une autre nation que la sienne. Et puis, n’étant plus officiellement dans le circuit de l’armée nalcienne, elle était souvent écartée des manœuvres militaires communes. On ne l’avait même jamais convoquée pour la formation des espions, malgré ses résultats excellents lorsqu’elle était encore de service. Enfin, heureusement, les choses changeraient probablement avec son titre de Dompteur…

Asaka referma la porte, et s’avança de son pas bancal vers le challenger, la digne Momartik glissant avec élégance à ses côtés. Elle s’immobilisa à moins d’un mètre de la Mizuhanienne, et effectua le salut militaire tandis que le fantôme des neiges s’inclinait. Bon sang, il y avait tellement de temps qu’elle ne l’avait pas fait ! Qu’est-ce que ça faisait du bien ! Elle avait l’impression de se revoir devant son supérieur, à lui faire son rapport de mission…


« Bien le bonjour, Guerrière de Mizuhan. Mon nom est Asaka Chôko, aussi connue sous le nom de Furie d’Alfen, Championne nalcienne spécialisée dans le type vol, Dompteuse et future Guerrière Elémentale. »

Les présentations achevées, elle rabaissa son bras et adopta une posture plus décontractée.

« Je suppose que vous êtes là pour le défi des Arènes ? Veuillez me suivre. »

Elle ouvrit une autre porte, qui débouchait sur le terrain. La luminosité agressait d’abord les yeux, contrastant fortement avec la relative pénombre de la pièce précédente. Cependant, les rayons de la matinée déjà bien avancée s’adoucissaient bien vite. La Nalcienne leva les yeux au ciel, observant les rares nuages qui traversaient mollement la voûte. Une excellente journée, à n’en pas douter. En haut des piliers, il n’y aurait qu’une légère brise agréable. De plus, le Soleil les réchaufferait sans les brûler. Toutes les conditions étaient ainsi réunies pour qu’un affrontement spectaculaire se déroule.

La Furie d’Alfen porta ses doigts à sa bouche et siffla. Les murs de l’arène rapportèrent plusieurs fois cet appel strident. Il n’y eut d’abord rien… Puis trois créatures, d’aspects, de tailles et de teintes divers surgirent du ciel, comme si ce dernier les avait libérées. L’une d’entre elles atterrit lourdement au sol dans un crissement de métal, soulevant un nuage de poussière. Une autre, la plus petite, choisit de se percher sur l’épaule de la Championne. La dernière, elle, se posa un peu plus loin en jetant un regard méfiant sur la nouvelle venue.
Asaka avait laissé ses oiseaux en liberté, puisque le beau temps le permettait. En revanche, elle avait conservé ses autres combattants avec elle. En particulier sa monture officielle, son seigneur déchu et son guerrier dévoué. On ne savait jamais ce qu’il pouvait arriver… Quant à sa petite libellule, la laisser à l’air libre aurait été tout sauf une bonne idée.


« Bien, comme vous pouvez le constater, l’affrontement se déroulera en hauteur. Si vous ne possédez pas de créature susceptible de vous élever jusque là, je peux vous prêter mon Airmure. Par ailleurs, il serait bon que vous décidiez des conditions de combat. »

Une fois cela dit, la Championne aux oiseaux se jucha sur son fier oiseau de fer. En trois-quatre battements d’ailes, la créature à la lourde armure était déjà parvenue jusqu’à la plate-forme d’où l’ancienne espionne donnerait ses directives. En revanche… Hokosaki poussa une stridente protestation en voyant le rayon rouge l’enfermer dans sa capsule. Quoi, il n’allait toujours pas combattre ?! Non mais et puis quoi encore… !
Eh bien non, il ne combattrait pas. Inutile de se faire ridiculiser devant un haut gradé de l’armée alliée, en montrant qu’elle ne parvenait pas à se faire obéir de l’une de ses créatures. Néanmoins, elle saisit une autre sphère, qu’elle activa. Le flot lumineux libéra son occupant, le sombre fauve aveugle. Ce dernier grogna, en sentant le vent secouer sa crinière. Il avait le sentiment qu’il se trouvait bien loin du sol dont il était coutumier…


« Observe avec tes sens. » Ordonna la Championne.

Il était encore trop tôt pour le faire combattre dans un tel espace. Il n’était pas encore habitué à la disposition du terrain. Or, le moindre faux pas pouvait ici être fatal…

La Guerrière de la nation de l’eau avait donc choisi un affrontement duo, avec le maximum de créatures… Parfait. Voilà une éternité qu’elle n’y avait pas eu droit !


« Nusumi ! Yoshiko ! »

L’oiselle de jais quitta son perchoir vivant pour se poser sur le pilier le plus proche. La petite libellule à la carapace de chitine vermeille, elle, jaillit de sa sphère pour rejoindre sa partenaire. Ses ailles tressaillaient, provoquant un bourdonnement involontaire, trahissant son inquiétude.

Le combat allait pouvoir débuter.


[Non non, tu ne rêves pas, Asaka est polie XD]

_________________
Anger of the Wounded Warrior



Fuis... Fuis tant que tu le veux. Ta puanteur exécrable m'amènera inévitablement à toi. Alors, de ma faux sanglante, je te ferai mille fois payer ce que ton peuple m'a fait.
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Nina Wang le Jeu 14 Fév 2013 - 18:36

Lorsque la porte du fond de la salle s’ouvrit, Nina redressa immédiatement la tête pour sortir de la tâche dans laquelle elle s’était absorbée, à savoir le nettoyage minutieux et méthodique de ses dagues. Elle était si concentrée sur ses lames qu’elle n’avait pas senti la maîtresse des lieux arriver, mais elle n’avait pas sursauté pour autant, entraînée comme elle l’était. En découvrant la championne, la princesse l’examina alors rapidement.

Elle n’était pas spécialement grande, mais son aspect général avait de quoi en intimider plus d’un. En effet, même si elle était relativement bien couverte, les parties visibles de son corps laissaient apparaître des cicatrices, plus ou moins grandes et horribles. Elle avait dû mener de terribles combats, ou être victime d’un accident particulièrement grave, mais une chose était sûre : cette femme était un vétéran de l’armée, même si elle était lourdement handicapée, comme le prouvaient sa démarche, ainsi que le salut militaire qu’elle fit à Nina. Cette dernière se redressa, rangea ses dagues dans leurs fourreaux respectifs, puis lui rendit son salut, droite et fière. Elle ne fut pas surprise de constater que la championne, qui se nommait Asaka Chôko, avait compris qu’elle était guerrière : après tout, un soldat émérite savait en reconnaître un autre, même en civil, ce qui donnait l’impression que l’armée était une sorte de grande famille. En revanche, elle plissa légèrement les yeux en l’entendant dire qu’elle était spécialisée dans le type Vol… Comme Gabrielle, la traîtresse, car c’était ainsi que Nina la considérait. Elle avait fui ses responsabilités, que ce soit concernant l’arène… Ou la princesse, qui réprima son désir de vengeance, brûlant et insatiable. Au moins, la nouvelle championne lui faisait bonne impression, et elle était Dompteuse, tout en convoitant le grade de Guerrière Elémentale. Le colonel l’avait déjà « adoptée ».
Une fois que la furie d’Alfen eut terminé de se présenter, Nina entreprit de faire de même.


« Nina Wang, colonel appartenant au corps d’armée de Mizuhan et fille adoptive du major Wang. Je suis également liée à la famille royale du pays de l’Eau, et je manie mon élément en tant que Guerrière Elémentale. Ravie de vous rencontrer. »

En temps normal, la jeune femme n’aurait pas précisé ses origines, mais face à la présentation plutôt complète d’Asaka, elle estimait que les lui cacher serait faire insulte à son honneur. Elle acquiesça ensuite quand la Nalcienne lui « demanda » si elle était là pour le badge, puis lui emboîta le pas. Elle plissa légèrement les yeux lorsque la championne ouvrit une autre porte, révélant le terrain d’affrontement, le Soleil étant déjà bien haut dans le ciel. Elle attendit ensuite en silence que les Pokémon appelés par le sifflement de la furie se montrent, et les observa attentivement, avant de répondre :

« J’aimerais un combat en double, avec six Pokémon. Vous êtes l’avant-dernière championne que je défie pour un badge, et j’espère que le match sera mémorable, autant pour vous que pour moi. Quant à la façon d’atteindre le terrain, ne vous inquiétez pas. »

Le colonel saisit sa Ball frappée du sceau nalcien pour en libérer sa titanesque Noarfang. Elle ne portait pas d’armure, ce jour-là, mais elle en demeurait tout de même assez imposante. La guerrière se hissa sur son dos, puis la laissa décoller et rejoindre la plate-forme située en face de celle de la championne, qui fit revenir son Airmure dans sa capsule. Visiblement, l’oiseau de métal était particulièrement mécontent de ce geste, ce qui tira un léger sourire à Nina : il devait être assez caractériel, pour agir ainsi…

Mais quand Asaka fit jaillir un Luxray dont les yeux clos ne laissaient aucun doute quant à son handicap, la fille adoptive du major se retint de froncer les sourcils, avant de comprendre qu’il n’était là que pour « regarder » le match. Finalement, la championne aux oiseaux envoya Nusumi, la corneille noire, et Yoshiko, une libellule qui semblait vraiment terrorisée, au vu du vrombissement que produisaient ses ailes. Nina se mit donc à réfléchir à toute vitesse, cherchant une combinaison qui pourrait lui être utile ici. Après un instant passé à peser le pour et le contre, elle choisit deux Balls, puis en libéra les occupants. Le premier poussa un cri qui fit trembler très légèrement le pilier sur lequel il venait d’atterrir lourdement, tandis que le second, qui crépitait littéralement, se tourna directement vers ses deux adversaires.


« Voici mes deux premiers partenaires, Sidéron et Irai. »

Avoir pris Galeking, un Pokémon assez lourd, et Pharamp, qui était plus agile, mais ne volait pas plus que son camarade, pouvait paraître suicidaire, mais Nina faisait confiance à ses Pokémon. Sans rien ajouter de plus, et après avoir rappelé Kashi, la Mizuhanienne attendit patiemment que la championne engage les hostilités.

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
0 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3965

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Asaka Chôko le Sam 23 Fév 2013 - 12:55

En voyant les deux combattants de la Mizuhanienne apparaître sur le terrain, Asaka fronça légèrement les sourcils. Non pas que le choix de deux créatures terrestres la surprenaient. Elle se doutait que son adversaire était quelqu’un d’expérimenté, elle ne se faisait pas de soucis sur ce sujet-là. Non, en fait, elle était surtout un peu embarrassée que l’un des deux Pokémon soit de type électrique. En effet, dans ces conditions, elle ne pourrait pas employer l’Eclair Trompeur, vu que la cible véritable de l’attaque ne serait que trop évidente… Cependant, la Furie d’Alfen doutait que la Guerrière alliée soupçonne sa corneille de posséder une telle botte. Il n’était pas courant, après tout, qu’une créature ailée connaisse un mouvement d’un élément dont elle était ordinairement craintive.

En un coup d’œil, la Championne aux oiseaux s’était bien rendue compte qu’elle souffrait d’un énorme désavantage. Tout d’abord, parce que les créatures de Nina étaient bien plus imposantes et paraissaient d’un niveau plus élevé que les siennes. Mais ça, cela pouvait tourner en sa faveur. Après tout, ses propres Pokémon étaient agiles et rapides, et pourraient donc éviter et agir plus facilement. D’autant plus que, contrairement à eux, elles étaient dans leur élément, et pourraient agir sur les trois dimensions, tandis que le monstre de métal et l’ovin de foudre étaient condamnés à être cloués au sol.
Mais, problème plus compliqué, le Galéking, tout comme le Pharamp, étaient tout deux de type résistant aux capacités aériennes. Or, que ce soit la petite libellule ou l’oiselle de jais, aucune n’avait de mouvement qui pourrait entamer réellement leurs défenses… En particulier celles du roi des cavernes.
Cependant, il fallait relativiser. Après tout, ce même duo était parvenu, quelques années auparavant, à venir à bout de Yoroi, le Galégon de la Championne aux poisons. Ce Sidéron n’était qu’une version plus grosse et plus résistante, voilà tout.

Pour le moment, malgré tout ce qu’on pourrait dire, c’était Irai la priorité. Car, une fois débarrassées de lui, Yoshiko et Nusumi seraient libres d’agir avec plus de liberté. Notamment concernant l’Eclair Trompeur. Le Galéking, Fujimoto pourrait s’en occuper sans problème. Mais elle avait très peu de ressources pour contrer le bélier des orages. Même Yuki Yûki aurait du mal, face à lui.

Mais trêve de réflexions inutiles ! Il était temps de combattre !

Asaka porta ses doigts à ses lèvres et siffla en modulant le son. Le combat pouvait commencer. Et ses deux guerrières savaient exactement ce qu’elles devaient accomplir.
Et en effet, sans que le moindre ordre véritable ne soit sorti de sa bouche, Nusumi ouvrit le bec et déversa de denses nuées d’encre en grande quantité. Bientôt, tout leur côté du terrain fut recouvert de cette fumée sale et opaque. Mais elles n’en restèrent pas là. L’insecte à la carapace de chitine rouge fit vrombir ses ailes, se souleva légèrement puis fonça, emportant la Buée Noire dans son sillage. Elle entreprit aussitôt d’effectuer des cercles autour de leurs adversaires, afin de les encercler complètement dans ce sombre smog.
En moins de quelques secondes, Sidéron et Irai étaient privés de vision concernant leurs opposantes. Ces dernières, en effet, profitaient du voile sale pour se dissimuler. Et, contrairement à eux, elles avaient l’habitude de ce genre d’exercice, et se repéraient donc sans mal dans cette vapeur occulte.

La deuxième partie de l’assaut pouvait débuter ! Cependant, il fallait demeurer prudent. La Championne aux oiseaux savait parfaitement que les Pharamp avaient la capacité de paralyser au toucher…


« Yoshiko, Rayon Signal ! Nusumi, Ténèbres ! »

Les deux attaques ne feraient que peu de dégâts. Néanmoins, à force de les répéter, elles entameraient sérieusement les Pokémon adverses.
Ainsi débuta un festival d’attaques à distance. Dès que l’une avait envoyé son rayon multicolore ou ténébreux, elles s’empressaient de modifier leur position. Toujours bouger, ne jamais demeurer au même endroit, ne jamais révéler sa position à l’ennemi. C’était ça le plus important. Surtout envers des créatures aussi redoutables.


[Bon, bah voilà ^^]

_________________
Anger of the Wounded Warrior



Fuis... Fuis tant que tu le veux. Ta puanteur exécrable m'amènera inévitablement à toi. Alors, de ma faux sanglante, je te ferai mille fois payer ce que ton peuple m'a fait.
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Nina Wang le Lun 25 Fév 2013 - 14:17

Le duo de la championne lança les hostilités en recouvrant d’abord leur moitié de terrain, puis l’espace tout entier d’une fumée sombre et âcre. Aussitôt, le titan de métal et la créature électrique devinrent aveugles… Du moins partiellement. En effet, comme le mentionnaient les légendes et les rumeurs au sujet des Pharamp, ces Pokémon étaient capables d’émettre une lumière vive visible à plusieurs kilomètres à la ronde. De plus, en fonction de la fréquence et de l’intensité du signal, le message à transmettre était sensiblement différent. Un véritable langage pouvait donc se créer, pour qui savait le décoder… Et Nina n’était pas restée de longs mois chez Sergei pour se tourner les pouces et se reposer. En plus d’augmenter ses propres capacités, elle avait durement entraîné celles de son équipe, et elle avait mis au point, avec Irai, une série de signaux lumineux destinés à faciliter la communication avec ses camarades en cas de problème. La championne aux oiseaux n’était pas la seule à ne pas avoir besoin d’ordres, dans certaines situations, pour guider ses Pokémon ; la guerrière de l’Eau laissa donc son duo se débrouiller, confiante.

Tandis que le brouillard noir et épais se répandait insidieusement tout autour des deux combattants, Irai, elle, sentit une sorte d’onde maléfique la percuter dans le dos. Mais elle ne laissa pas la peur l’envahir et, déterminée, commença à émettre une lueur quasi aveuglante, en temps normal, mais nécessaire pour indiquer à son coéquipier ce qu’elle voyait. La Pharamp fit ensuite luire ses oreilles et sa queue par intermittence, d’abord rapidement, puis plus lentement, avant de retrouver un rythme plus soutenu, chaque accélération correspondant à une estimation de la position de l’un ou l’autre de ses adversaires. Chaque lumière plus intense était accompagnée d’un éclair dans le secteur où l’ennemi avait été vu pour la dernière fois, et malgré leurs déplacements rapides, les deux créatures volantes seraient repérées, à un moment ou à un autre. Sidéron, à son tour, encaissa une attaque Ténèbres, puis un Rayon Signal, ce qui n’entama en rien ses défenses, mais le força à utiliser un Abri pour se protéger… Le temps de regarder les « mots » que lui envoyait sa partenaire…. Et finalement, l’un des éclairs lui désigna un point, tout près de lui, à portée de lui, à gauche.

Le titan d’acier, malgré son apparente maladresse et sa lenteur supposée, balança sa patte à une vitesse étonnante, et ses griffes métalliques se refermèrent sur la petite libellule affolée. Elle se débattait, complètement terrorisée par la bête monstrueuse qui venait de l’attraper, mais rien n’y fit. Les yeux d’azur se posèrent sur la malheureuse victime, et un Tonnerre naquit entre les cornes du Galeking pour foncer sur la Yanma. Loin d’être satisfait, Sidéron la lâcha un instant, juste assez longtemps pour prendre son élan et se jeter de tout son poids sur la pauvre Yoshiko. Un Tacle Lourd pouvait faire de gros dégâts si son lanceur était plus massif que son destinataire… Et nul doute qu’avec un Pokémon qui pesait plus de 360 kilos, celui qui l’encaissait était en très mauvaise posture. La libellule fut propulsée au loin, tandis qu’Irai, de son côté, s’entourait d’un manteau cotonneux, puis d’un mur lumineux afin de renforcer les défenses du duo. Enfin, la créature électrique se remit à briller vivement, invitant son partenaire à l’imiter. Ainsi, lorsqu’elle lança plusieurs attaques Tonnerre dans la zone, le Galeking fit de même, augmentant de cette manière l’aire couverte par leurs éclairs.

La princesse, un peu en retrait par rapport aux deux piliers de ses amis, avait observé la manœuvre d’un œil attentif et alerte. Pour le moment, ses Pokémon se battaient sans son aide, livrés à eux-mêmes dans la fureur du match d’arène. Elle savait cependant que cela ne durerait pas. Ils étaient forts, mais pas totalement autonomes – et heureusement, sans quoi elle serait parfaitement inutile pour remporter le badge-, et elle décida de leur parler, pour la première fois depuis le début du duel.


« Ne baissez pas votre garde, ils sont dans leur élément et sur leur terrain. Ne vous laissez pas surprendre. Je compte sur vous. »

L’intervention pouvait paraître totalement superflue, mais la fille du major savait que sa voix et sa présence les rassuraient et leur donnaient du courage. Impassible, le colonel se tut, puis plissa ses yeux d’ambre, guettant les éclats lumineux… Et les mouvements de leurs adversaires.

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
0 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3965

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Asaka Chôko le Mer 27 Fév 2013 - 12:45

Le lion de foudre, docilement assit aux côtés de l’experte en type vol, redressa la tête avec un grognement. Il avait senti que l’on était en train de déchaîner l’élément qui lui était familier… Cela n’était guère surprenant, il avait perçu l’odeur et le crépitement d’une créature manipulatrice des éclairs. En revanche, il était étonné par la quantité de rayons hostiles déployés. Celle-ci était bien trop importante pour un seul Pokémon ! Cela voulait-il donc signifier que le deuxième adversaire, qu’il avait identifié comme étant massif, maîtrisait lui aussi cet élément fulgurant ?
La Championne aux oiseaux ne manqua pas de remarquer la confusion qui régnait dans l’esprit aveugle de son seigneur déchu. Il n’avait pas dû côtoyer beaucoup de Pokémon possédant des attaques qu’ils n’auraient jamais dû apprendre naturellement. Mais elle devait avouer que c’était astucieux.


« Eh bien eh bien… On dirait qu’elle en a dans le ventre. » Ricana-t-elle, un sourire mauvais étirant les traits déformés de son visage.

Ses deux créatures avaient énormément souffert de la foudre déchaînée par leurs adversaires. En particulier sa petite libellule. Après tout, elle avait en plus essuyé un violent coup de tête de la part du mastodonte de fer et de roche. Elle n’était pas encore hors-combat, mais cela ne tarderait pas. En tout cas, elle avait bien conscience que ses combattantes les plus chétives ne feraient plus long feu très longtemps…
Cependant, Nina n’était certainement pas la seule rompue aux combats Pokémon. Elle aussi possédait ses bottes secrètes. Et Nusumi était un excellent exemple des coups retors qu’elle affectionnait. Les deux créatures aériennes pourraient faire des dégâts avant de sombrer dans un sommeil inconscient.

Asaka fit craquer l’une de ses vertèbres cervicales, avant de s’adresser joyeusement à son challenger.


« Alors comme ça, tu veux jouer avec le feu, hein ? Parfait ! »

De nouveaux sifflements quittèrent ses lèvres pincées. Aussitôt, la petite Yanma, encore groggy, se stabilisa tant bien que mal devant sa dresseuse, à bonne distance de leurs adversaires. Ouf, elle allait pouvoir souffler un coup… Dans les deux sens du terme.
Ses élytres, qui déjà étaient à peine perceptibles à l’œil nu, entamèrent une cadence infernale, provoquant une puissante rafale. En même temps, la bourrasque arracha des spores agressives, collées à sa carapace de chitine corail. Le Vent Argenté n’était pas là pour endommager Irai ou Sidéron (même si les toxines pouvaient peut-être les affecter légèrement) Non, le but de cette attaque était de balayer le brouillard présent. L’effet de surprise était passé, et puis finalement, cela n’avait pas servi à grand-chose…

Mais alors que les dernières particules d’encre étaient emportées au loin, Nusumi remonta en flèche, droit sur le monstre d’acier. Elle avait profité du remous de cette masse sombre pour gagner le bas de l’arène, et ainsi s’approcher sans se faire remarquer du pilier sur lequel se trouvaient ses ennemis. L’oiselle de jais s’immobilisa un instant, légèrement plus élevée que le Galéking, et lui jeta un regard qui semblait venir d’outre-tombe. Au même moment, de minces éclairs dorés, ridicules en comparaison avec la foudre employée plus tôt par les guerriers de Nina, parcoururent son plumage d’ébène, pour ensuite se ruer sur l’armure ambulante.
Satisfaite de son œuvre, bien que celle-ci ne soit pas encore entièrement achevée, la petite voleuse s’éloigna à tire d’aile, en manquant de se faire frapper par les deux créatures qu’elle venait de narguer. Mais hors de question qu’elle tombe maintenant ! Sinon, elle allait encore se faire menacer de se faire plumer, elle…
Alors qu’elle passait au-dessus du duo terrestre, un chant lent et vibrant quitta le bec ouvert de la Cornèbre. La mélodie fut étonnamment audible pour chacun, mais en particulier pour Sidéron. De plus, une fois la dernière note évanouie, un occulte cercle d’incantation impalpable se matérialisa autour du cou de l’oiselle et du monstre. Tous deux étaient désormais liés par cet obscur objet qui drainerait peu à peu toutes leurs forces restantes…

Enfin, Nusumi plongea, cette fois-ci en direction de l’ovin de foudre. Elle ne fit pas attention aux possibles offensives de sa cible. Ses plumes revêtirent une gaine instable et noire d’encre qui, à chaque coup supplémentaire, gagnait en importance. Si Irai venait à être touché, il recevrait cette tourmente, matérialisation des blessures de la petite créature ailée.



[Bon, je récapépète : Sidéron s’est reçu un Regard Noir, une Cage-Eclair et un Requiem ; Irai est la cible potentielle d’une attaque Assurance. Quant à Yoshiko… Elle est un peu éloignée de tous ces conflits, mais le moindre petit éclair et elle est capoute %) ]

_________________
Anger of the Wounded Warrior



Fuis... Fuis tant que tu le veux. Ta puanteur exécrable m'amènera inévitablement à toi. Alors, de ma faux sanglante, je te ferai mille fois payer ce que ton peuple m'a fait.
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Nina Wang le Jeu 28 Fév 2013 - 11:08

La petite libellule, déjà bien amochée, se rapprocha tant bien que mal de sa dresseuse, avant de suivre l’ordre d’Asaka et de battre rapidement des ailes, les faisant devenir indétectables à l’œil nu, ce qui rendait la créature plutôt étrange, donnant l’impression qu’elle « flottait » sans voler. Aussitôt, de légères particules argentées se dirigèrent vers les deux combattants de Nina, qui subirent sans broncher l’assaut qui était, il fallait le dire, plutôt faible. Cependant, alors que la brume opaque se dissipait, la corneille réapparut, tout près de son adversaire de métal, et le regarda d’un œil noir, empêchant toute fuite de sa part. Elle le paralysa ensuite à l’aide d’éclairs minuscules, mais suffisants pour immobiliser le titan, avant de chanter une lugubre mélodie, destinée à les emmener tous deux vers les méandres de l’inconscient. Nina savait pertinemment que sur un tel terrain, Sidéron était désavantagé, et elle ne l’avait pas envoyé en premier dans le but d’éliminer un grand nombre d’ennemis. Non, s’il était là, ce n’était pas, contrairement à d’habitude, pour infliger de lourds dégâts au camp d’en face. Ce jour-là, son rôle était tout autre.

Mais tandis que Sidéron fermait lentement les yeux, prisonnier de sa cage électrique, Irai, elle, était la cible d’une nouvelle attaque de Nusumi. Elle ne la laissa cependant pas faire, puisque la guerrière de l’Eau lui lança :


« Irai, Tonnerre. »

Aussitôt, le Pharamp se mit à crépiter, des éclairs nombreux et furieux parcourant son corps. Son énergie se rassembla rapidement et en quelques secondes, elle quitta la créature caoutchouteuse pour aller vers la Cornèbre. Mais elle ne s’arrêta pas là ; en effet, la voix de sa dresseuse retentit de nouveau, derrière elle, claire et puissante.

« On change ! »

Ayant parfaitement saisi l’ordre annoncé, Irai se tourna vers l’emplacement de la Yanma, puis, dans une vive lumière jaune… Sembla disparaître, tandis que la comète tournesol fondait sur la pauvre libellule restée à l’écart. C’était sans doute le coup de grâce pour Yoshiko, qui vacilla doucement après le choc, tandis que son bourreau, lui, revenait directement dans sa Ball, pour laisser la place à l’un de ses compagnons. Engloutie par sa sphère, la créature électrique, soustraite à l’Assurance de Nusumi, avait été rappelée à la fois par la princesse et par son attaque, dans le but avéré de se ménager pour la suite des hostilités. En effet, la jeune femme avait compris que la championne aux Oiseaux n’avait pas sorti ses meilleurs atouts dès le départ, ce qui laissait entendre qu’elle avait des Pokémon bien plus puissants pour prendre le relais de ceux-ci.

Le successeur d’Irai ne tarda pas à apparaître, dans un rai de lumière blanche et perlée. Assis avant même sa matérialisation complète, le Pokémon psychique se dessina lentement, faisant brièvement étinceler son orbe rouge dès son arrivée sur le pilier où la Pharamp s’était trouvée, quelques secondes plus tôt. Oh, bien sûr, sortir Genki à ce moment du combat, alors que la Cornèbre était (peut-être) encore présente, c’était suicidaire, n’est-ce pas ? Mais Nina savait ce qu’elle faisait, et elle pesait toujours le pour et le contre avant de décider de ses actes. L’assaut de l’oiseau noir n’avait touché que le vide, ce qui épargnait au Mentali une douloureuse attaque, et Sidéron, non loin de lui, luttait courageusement contre l’engourdissement qui le gagnait. Alors, doucement, la fille du major murmura :


« Fais un Vœu… Et essaie de les piéger. »

La première partie de la requête s’adressait au Pokémon solaire, tandis que la seconde était pour le colosse d’acier. En agitant sa queue comme un balancier, Genki fit briller ses yeux en amande, générant une lumière « tamisée » autour de lui, et un peu plus haut, dans les cieux. Le Galeking, quant à lui, serra sa mâchoire de métal, et parvint au prix d’un gros effort à créer des pics rocheux, qui se dispersèrent sur les piliers réservés à l’ennemi, pour certains, tandis que d’autres se mirent à léviter paresseusement, un peu partout dans les airs, du côté du camp adverse. Désormais, à chaque changement de combattant pour Asaka, des dégâts de type Roche seraient infligés au nouveau Pokémon.

« Bien joué, Sidéron. Et merci. »

La challenger savait combien la réalisation de cette technique avait coûté à son ami, et elle lui était reconnaissante d’avoir réussi. Mais une onde électrique parcourut soudain le Galeking, partant du bas de son corps pour finalement atteindre ses cornes, augurant une paralysie bien plus grave que prévu. Costaud, mais pas stupide, le second Pokémon à avoir rejoint l’équipe de Nina tentait de décharger ces éclairs qui n’étaient pas les siens dans le sol sous ses pattes, relié à la terre, mais même en réduisant leur impact sur son organisme, il ne parvenait pas à s’en défaire complètement. Légèrement inquiète pour Sidéron, la Mizuhanienne fronça les sourcils, mais ne quitta pas le terrain des yeux pour autant pour se focaliser sur le géant de fer. Un match d’arène nécessitait une concentration de chaque instant… Et Nina le savait pertinemment.

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
0 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3965

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Asaka Chôko le Jeu 11 Juil 2013 - 13:32

Comme Asaka l’avait prévu, sa petite libellule ne tint pas plus. A peine les premiers éclairs sur elle, la Championne rappela sa combattante la plus chétive. Inutile de faire durer davantage son calvaire, elle s’était plutôt bien débrouillée pour une fois –au moins, elle ne l’avait pas ridiculisée comme la dernière fois.

En revanche, l’attaque de la corneille fourbe, elle, n’avait pas exactement touché que du vide. C’était un peu plus compliqué que ça…
En effet, emportée par son élan, son manteau noir grandi par la foudre qu’elle avait essuyée, Nusumi avait été incapable de modifier sa trajectoire au moment où sa cible avait disparu. Résultat, l’oiselle noire de jais s’était lamentablement écrasée contre le pilier, arrachant un grognement d’exaspération à sa propriétaire. Le lion aveugle, lui, pencha la tête sur le côté, étonné. Ses sens avaient dû lui jouer des tours. Il lui semblait très improbable qu’une telle chose se soit produite… Non ?
Un peu groggy, la petite Cornèbre repartit dans les airs, d’un vol pas très assuré et aléatoire. A son cou, le cercle d’incantation s’était bien resserré, et une pointe impalpable avait fait son apparition, menaçant de transpercer de part en part la gorge de la voleuse et du monstre d’acier.

Mais maintenant, Asaka devait envoyer un autre de ses combattants. Elle considéra le Mentali appelé par son adversaire, et fronça les sourcils. Hum, la meilleure chose à faire serait probablement de demander à sa princesse déchue de s’en charger. Cependant, le combat venait tout juste de débuter, et elle n’allait quand même pas faire appel à ses meilleures cartes tout de suite. Hokosaki, c’était hors de question. Tout simplement parce qu’avec le Galéking présent, il se focaliserait dessus, quoi qu’elle lui dise, alors que ce dernier était de toute façon condamné à tomber dans les minutes qui suivraient.
De plus, elle allait devoir gérer un autre problème. Les roches suspendues dans les airs que Sidéron avait répandues. S’il s’agissait bien de ce qu’elle craignait, alors il s’agissait d’un sérieux contretemps.

C’est en voyant le vœu réalisé par Genki qu’elle eut une idée. Un sourire machiavélique s’afficha sur son visage meurtri, alors qu’elle envoya une de ses sphères. Sa monture officielle en sortit dans un flot éclatant de lumière. Débarrassé de tous ses harnachements, il était méconnaissable. Et, en bon pokémon militaire, il se campa sur ses pattes, les longues plumes de sa queue déployée en un grand éventail rosé, et poussa un cri d’intimidation amplifié par ses trois têtes, sur lesquelles les crêtes noires étaient fièrement dressées, à l’instar de trois étendards.
Soudain, les roches inertes jusqu’à présent se mirent en mouvement. Leur pointe acérée vers l’avant, elles foncèrent sur le nouveau venu, lui entaillant la peau et le frappant durement aux flancs. Certaines lui touchèrent les pattes, mais celles-ci étaient suffisamment robustes et endurantes pour que la douleur soit moindre. Dachou poussa un cri de surprise et tenta d’amenuiser ce fléau qui l’accablait : il parvint à refermer ses puissantes serres sur quelques unes des pierres et, en exerçant toute la force dont ses ergots étaient capables, il les brisa.


« Ne perds pas de temps avec ces enfantillages, crétin ! Imite-le ! »

L’autruche claqua des becs et considéra l’évolition solaire. Ce dernier avec presque achevé sa prière, mais ce qu’il vit fut suffisant.
La monture de la Furie d’Alfen plissa ses trois paires d’yeux et tendit ses cous en direction du ciel. Il secoua légèrement l’éventail de sa queue tandis que, de ses becs entrouverts, s’échappa une douce mélodie qui  monta jusqu’à la voûte paisible. Certes, sa complainte était différente de celle effectuée par le Mentali, mais l’effet obtenu serait finalement le même.

Une fois cela accompli, la Championne aux oiseaux poussa une série de sifflements brefs pour lui indiquer son prochain mouvement. Aussitôt, le Dodrio plia légèrement ses jarrets et se précipita en direction du bord du pilier sur lequel il se trouvait. Au dernier moment, l’une de ses puissantes tenailles se referma sur le rebord et, prenant appui dessus, il franchit d’un bond gigantesque le gouffre qui le séparait d’une autre colonne. Mais alors qu’il venait à peine de l’atteindre, il vira de bord aussi sec et réitéra son action. Encore, et encore. A chaque fois, ses cous s’abaissaient, ses mouvements s’enchaînaient à un rythme encore plus endiablé. Et, au fur et à mesure que le temps passait, il devenait de plus en plus impossible de déterminer dans quelle direction l’oiseau terrestre allait se diriger.

Un autre sifflement retentit. Le signal qu’il attendait.
Ce fut comme si les personnes présentes voyaient double. Toutes eurent l’impression que l’autruche tricéphale était en train de se scinder en deux.  Ce qui était plus ou moins vrai. Car c’était bien une copie de lui-même que Dachou laissa dans son sillage, avant de recommencer plusieurs autres fois. En quelques secondes, le Mentali était cerné par une armée illusoire d’oiseaux terrestres, qui poursuivaient le même manège que l’original.

Un claquement de doigts. Un autre ordre qui, cette fois-ci, s’adressait au deux guerriers de la Championne.
A la surprise générale, la flopée de Dodrio ne se jeta pas sur son adversaire. Ils plongèrent. Oui, en direction du sol. Descendant les piliers à l’aide de leurs serres puissantes, ils se retrouvèrent sur la terre en quelques instants. Ils se rassemblèrent un moment, avant de remonter, à la force de leurs pattes robustes, sautant de piliers en piliers, pour revenir à la hauteur de la créature solaire. Dans leurs becs, trois sphères d’éléments différents se formèrent, prêtes à fondre sur le Mentali en des serpents de foudre, de flammes et de givre.

Pendant ce temps, Nusumi descendit des hauteurs où elle s’était réfugiée. La pointe se faisait encore plus pressante sur son cou. Elle n’allait pas tarder à subir le sort qui lui était réservé. Mais, en attendant, elle allait se montrer utile.
Se plaçant un peu au-dessus de l’évolition, des langues occultes surgirent de son bec, afin de venir tourmenter sa cible, le temps que Dachou revienne…



[Alors : Dachou a utilisé Mimique sur le Vœu de Genki. Il en bénéficiera donc lui aussi. Puis, il a utilisé Hâte et Reflet, et ce qu’il s’apprête à envoyer est une Triplattaque.
Pendant ce temps, Nusumi fait diversion en bombardant Genki de Ténèbres.]

_________________
Anger of the Wounded Warrior



Fuis... Fuis tant que tu le veux. Ta puanteur exécrable m'amènera inévitablement à toi. Alors, de ma faux sanglante, je te ferai mille fois payer ce que ton peuple m'a fait.
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Nina Wang le Jeu 11 Juil 2013 - 23:43

La guerrière de l’Eau observa sans sourciller la championne lorsqu’elle rappela le premier de ses combattants à tomber dans le match – et le premier à être mis au tapis tout court. Asaka semblait plutôt satisfaite des performances de sa libellule qui, malgré son apparente faiblesse, s’était tout de même bien débrouillée.

On ne pouvait pas en dire autant de la Cornèbre : elle avait pas mal de tours dans son sac et des techniques pour le moins surprenantes, mais elle ne paraissait pas spécialement douée pour les changements imprévus de trajectoire. Quand l’oiseau noir s’écrasa sur un pilier après avoir raté son attaque à cause du retrait de sa cible, Nina plissa les yeux, pensant que sa vue pourtant bonne en temps normal lui jouait des tours. Non, elle n’avait pas vu ce qu’elle venait de voir. C’était impossible, pas dans un match contre un champion d’arène. Persuadée d’avoir été victime d’une hallucination passagère, la jeune femme détourna le regard de la corneille pour se focaliser sur le prochain Pokémon qu’enverrait la maîtresse d’Alfen.

Une autruche aux pattes robustes et au port altier fit son apparition sur le terrain et, aussitôt attaquée par les rochers flottants qui parsemaient le terrain aérien, elle réussit à se défaire de plusieurs cailloux gênants. Pas de quoi inquiéter Nina, cependant : il en restait bien trop pour que le prochain changement de Pokémon ne soit pas synonyme de blessure instantanée. Ce qui l’était plus, en revanche, c’était la reproduction pure et simple du Vœu de Genki, ce qui signifiait que bientôt, le Dodrio serait de nouveau en pleine forme, annulant l’effet de Piège de Roc. Finalement, la Mizuhanienne haussa les épaules, pensant déjà la suite de sa stratégie, tandis que Genki, indifférent à l’imitation assez réussie de sa technique, ne bougeait pas du tout, attentif à son environnement plus avec ses capacités psychiques qu’avec ses sens physiques.

L’oiseau sans ailes entama alors une drôle de danse, bougeant rapidement de pilier en pilier, augmentant lentement la cadence, préparant sans doute quelque chose de sophistiqué et de complexe. Nina choisit de le regarder faire, mais pas en restant totalement passive ou contemplative. Sans quitter du regard les copies du Dodrio qui se jetaient vers le sol, elle dit d’un ton posé :


« Sidéron. Tu peux encore bouger ? Tu m’entends ? »

Le colosse de métal se frappa le torse avec la patte, faisant résonner son armure d’acier dans l’enceinte de l’arène découverte.

« Bien. Genki n’a pas besoin de nous pour discerner le vrai du faux. Mais nous en sommes incapables, nous. Alors écoute bien. Quand tu verras l’original, je veux que tu prépares le terrain pour tes coéquipiers. Ne cherche pas à l’affaiblir par des coups, tu n’es plus assez en forme pour ça. Je compte sur toi, mon ami. »

Le Galeking grogna pour manifester son accord et se mit à fixer, tout comme sa dresseuse, l’autruche tricéphale qui revenait à toute vitesse, accompagnée de ses nombreux doubles. Nusumi, bientôt victime du même sort que le titan de métal, chercha tout de même à perturber le Mentali avec une attaque Ténèbres. Mais le Pokémon Soleil ne bougea pas, encaissant le coup sans cri ni mouvement, se contentant de fermer les yeux malgré les assauts répétés de la corneille. Il avait déjà jaugé le niveau de son adversaire, il avait fait un Vœu et commandé une Prescience et, surtout, il savait pertinemment que la fin de la créature volante était toute proche. Il n’avait pas de temps à perdre avec de telles diversions.

Le Dodrio démultiplié surgit alors, balançant une multitude de Triplattaque sur son ennemi. La silhouette svelte et violette se tourna immédiatement vers l’un d’entre eux, puis ouvrit subitement les yeux, dévoilant ses pupilles perlées et brillantes.


« Météores ! »

Le Mentali ouvrit sa bouche garnie de petites dents et projeta un tir nourri d’étoiles dorées sur l’armée qui fondait sur lui. L’attaque eut deux effets plutôt bénéfiques : éliminer les imposteurs pour éclaircir le champ de vision des profanes qui n’étaient pas dotés d’une vision spirituelle, et contrer partiellement la célèbre technique de type Normal réputée pour être à la fois puissante et imprévisible. Un léger reste de rayon effleura le pelage sensible de Genki, qui réprima un léger frisson de douleur, mais le gros de l’attaque explosa contre les infaillibles astres miniatures. Les étoiles qui avaient résisté à l’impact continuèrent leur course en filant droit sur le vrai Dodrio, tandis que sur un pilier voisin, Sidéron se redressait et hurlait à pleins poumons, deux fois, balançant sur l’oiseau terrestre deux vagues de Strido-Son assez désagréables.

Mais le Galeking porta soudain ses pattes à sa gorge de fer, tandis que son consort était, comme lui, traversé par une pointe d’onyx sonnant la fin du compte à rebours initié par le Requiem. Ensemble, les deux créatures tombèrent, vaincues, et Nina rappela son premier coéquipier hors de combat dans sa Ball.


« Merci, tu as fait de ton mieux malgré tout ce qui t’oppressait. Je suis fière de toi. »

La jeune femme rangea la sphère, puis en sortit une autre, avant de la lancer au-dessus d’un pilier assez proche de celui du Mentali. Le flash lumineux laissa apparaître Eikallia, la Lamantine à l’histoire complexe et entremêlée de souvenirs et de nostalgie. Aussitôt, la sirène blanche s’entoura d’un Anneau Hydro, en prévision des coups qu’elle prendrait lors de l’affrontement. Nina la salua, du plus profond de son âme, puis se tourna vers son premier compagnon, dont le Vœu venait de se réaliser, en même temps que celui du Dodrio. Maintenant que les deux opposants étaient de nouveau en pleine santé, le colonel pouvait appliquer ce qu’elle avait en tête depuis que Sidéron avait lancé son ultime attaque.

« Psyko sur le Dodrio, enchaîne-les ! »

L’évolution diurne d’Evoli plissa ses yeux mauves en amande, puis se redressa légèrement ; lorsqu’il se pencha de nouveau en avant,  il fixa intensément son adversaire, avant de déformer l’air devant lui, puis sur le Pokémon d’Asaka, utilisant ses puissants pouvoirs psychiques pour tenter d’infliger le maximum de dégâts à la créature dotée de trois têtes. Se conformant aux directives de Nina, il réitéra l’opération, plusieurs fois, frappant chaque fois à des endroits différents, laissant son assaut venir de n’importe où, et donnant ainsi l’impression de vouloir se venger du harcèlement occulte que la Cornèbre lui avait fait subir. Mais le premier ami de la guerrière de l’Eau était bien loin de ces considérations, devinant là où la princesse voulait en venir, parce qu’ils se connaissaient désormais si bien qu’ils n’avaient plus besoin d’explications pour se comprendre. Sans rien ajouter, la dresseuse de Mizuhan se concentra sur le duel, réfléchissant sans cesse aux moyens qu’elle avait à sa disposition pour contrer la Furie d’Alfen… Et remporter la bataille.

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
0 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3965

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Asaka Chôko le Jeu 19 Déc 2013 - 23:19

Hum, décidément, il ne faisait vraiment pas bon d’être confronté à un être psychique sans pouvoir répondre de la même façon à ses attaques.
Telle fut la réflexion d’Asaka en voyant l’évolition diurne supprimer une à une les images vides de sa monture en employant ses étoiles dorées. Certes, elle connaissait le caractère fiable de cette capacité, mais elle aurait été bien naïve de ne pas se douter que le Mentali avait réussi à démêler le vrai du faux avant de lancer son offensive. Bon, l'avantage, c'est que la réplique du Voeu formulé avait permis à l'oiseau terrestre de recouvrer ses forces gâchées par le piège du monstre de métal.

Dachou ne se laissa pas démonter, et projeta tout de même son attaque fétiche… Qui perdit la majeure partie de sa puissance contre la nuée étincelante. Quelques filets élémentaires réussirent cependant à poursuivre leur course, mais ils étaient ridiculement faibles. De leur côté, certains météores parvinrent eux aussi à franchir le mur créé par le choc entre les deux capacités, et entaillèrent la peau et les plumes de la créature tricéphale.
Soudain, un cri assourdissant assaillit les tympans de l’oiseau terrestre, qui le fit se recroqueviller dans une posture défensive accompagnée d’un piaillement plaintif.

Ce fut là la dernière action du monstre d’acier, et celle de la sorcière qui lui avait jeté ce sort. La pointe occulte transperça la gorge des deux êtres, qui s’effondrèrent. Nusumi poussa un croassement pitoyable, avant de tomber dans le vide. La Championne aux oiseaux leva les yeux au ciel, avant de l’envoyer rejoindre sa capsule. Toujours à vouloir faire son intéressante, celle-là.
Et, une nouvelle fois, le lion aveugle put percevoir le doute planer dans l’esprit de sa dresseuse. Elle hésitait encore sur le prochain combattant à envoyer. Son choix était limité, mais elle se refusait toujours de faire appel à son fier oiseau de fer. Trop dangereux… Pour les créatures de Nina, mais surtout pour elle s’il venait à essuyer une défaite.

Finalement, Asaka arrêta son choix sur son nouveau guerrier. Effleurant la capsule de l’heureux élu, le globe se scinda en deux pour libérer dans un flot de lumière… Un étourneau aux traits de rapace, et dont le plumage sombre n’avait rien à envier à la noirceur présente dans son regard. Aussitôt, des traits minéraux fusèrent sur lui, le percutant de plein fouet et lui arrachant un piaillement de mécontentement, tandis que la Nalcienne se mordait la lèvre en voyant des plumes de charbon tomber en bon nombre du corps de son combattant. Elle espérait que cela n'influerait pas sur le travail laborieux qu'elle faisait avec lui ces derniers temps...
Gekirin s’éleva dans les airs, posant ses yeux affûtés sur ses deux adversaires. La Furie d’Alfen ne savait toujours pas si cette attitude qu’elle lui connaissait depuis sa rencontre avec lui était dû à de l’orgueil, comme Hokosaki, ou bien à autre chose… Elle penchait davantage pour cette dernière option, mais on ne savait jamais.

C’était la première fois qu’elle utilisait ces deux pokémon en combat officiel, que ce soit individuellement ou ensemble. Mais bon, il y avait un début à tout. Et puis, elle doutait très fortement que ce serait pire que la piètre performance de la petite chapardeuse de jais…


« Bon, on va bien voir ce que ça va donner… » Mumura la Championne aux oiseaux. « Dachou, continue sur le Mentali ! Gekirin, tu te charges de la Lamantine. »

La Nalcienne appuya ses propos d’un sifflement modulé, afin de donner de brèves directives à ses guerriers.
Aussitôt, le Dodrio banda ses muscles en poussant un cri de défi, avant de se précipiter sur son adversaire désigné, prêt à lui asséner de nombreux coups de bec. D’un autre côté, l’étourneau au plumage noir se mit à survoler Eikallia à la manière d’un vautour, prêt à fondre sur sa proie.

Mais, l’autruche tricéphale se retrouva immobilisée à quelques centimètres de son ennemi, entravé par des liens invisibles. Il lutta de toutes ses forces, gagnant quelques millimètres à l’aide de ses becs effilés…
En vain. Dachou fut repoussé en arrière par les capacités psychiques du renard adepte du Soleil. Il se réceptionna de justesse sur une colonne éloignée, en refermant l’une de ses pattes sur le rebord du pilier. Un peu plus, et il tombait dans le vide.
Pourtant, un sourire qui n’augurait rien de bon s’afficha sur le visage marqué par le passé d’Asaka. Elle essayait d'estimer combien de temps Dachou pourrait encore tenir devant de tels assauts. Mais, elle lui faisait confiance. Et puis, tous ces dégâts infligés à sa monture militaire ne faisaient que le renforcer, grâce notamment à la Frénésie qu’il avait activée… Et au Fléau que l’oiseau terrestre enchaîna, se ruant avec une sauvagerie inhabituelle chez lui sur Genki.

De son côté, Gekirin plongea enfin sur la sirène de neige, avec une vitesse accrue grâce à l’altitude gagnée. Cependant, l’ancienne espionne était sceptique. Pourquoi commençait-il dès le départ avec une capacité aussi brutale que Rapace ? Pourtant, lors des entraînements, il n’avait pas montré des tendances aussi prononcées pour les attaques-suicides, comme c’était le cas pour la Cornèbre –bon, en même temps, c’était aussi un moyen qu’Asaka avait trouvé pour donner une petite leçon à cette chipie, mais là n’était pas le sujet. Elle allait vraiment devoir s’intéresser davantage à lui, elle redoutait qu’un problème plus grave que ce qu’elle pensait, de prime abord, ne ravage la créature ailée…



[Dachou s’est bien pris le Psyko, comme tu as pu le voir, ainsi que le Strido-Son. Cependant, Asaka compte sur la Frénésie et le Fléau pour frapper Genki. D’un autre côté, Eikallia doit faire avec le Rapace de Gekirin.

Bonne chance Wink]

_________________
Anger of the Wounded Warrior



Fuis... Fuis tant que tu le veux. Ta puanteur exécrable m'amènera inévitablement à toi. Alors, de ma faux sanglante, je te ferai mille fois payer ce que ton peuple m'a fait.
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Nina Wang le Lun 13 Jan 2014 - 10:31

La corneille de la championne chuta droit vers le sol, victime de son propre sort, et fut rappelée par la championne, qui semblait plutôt excédée par le comportement de son oiselle. Elle avait l’air dubitatif sur le choix de son prochain combattant, mais Nina, calme et posée, attendit patiemment qu’elle ait pris sa décision, puis observa attentivement la créature qui jaillit de sa capsule. Aussitôt, une sensation familière, presque nostalgique, l’envahit, sans qu’elle puisse expliquer pourquoi, mais alors qu’elle tentait de se concentrer sur le duel, elle sentit le regard de son Mentali se poser sur elle. « Quelqu’un croisé à la guerre », lui chuchota-t-il dans l’esprit, sans donner plus de précisions. Si elle n’avait pas souvenir d’avoir tué ou aidé le propriétaire d’un Etourvol, Genki, lui, avait une bien meilleure mémoire que sa dresseuse, qui en avait pourtant une excellente. Celle du Pokémon Psy était sensorielle, plus subtile, plus approfondie et plus ancrée dans l’âme que celle d’un humain, et s’il disait qu’ils avaient rencontré son ancien propriétaire, il avait forcément raison. Peut-être que c’était l’odeur de l’oiseau inhabituellement sombre qui l’avait mis sur la voie ? Quoi qu’il en soit, le Pokémon appartenait désormais à la championne d’Alfen, et ils devaient l’affronter, quoi qu’il ait vécu auparavant.

Cependant, la cible du nouvel arrivant d’Asaka ne fut pas Genki, mais Eikallia, qui leva lentement ses yeux d’un noir profond vers son opposant. Sans bouger, elle renforça son Anneau Hydro et, comme elle le pensait, ne reçut aucun ordre particulier de sa maîtresse, ce qui signifiait qu’elle devrait encaisser la prochaine attaque de son adversaire. Nina voulait le jauger, sans doute. Quand l’Etourvol s’entoura d’une aura légèrement brillante pour lui foncer dessus, la sirène blanche se raidit, prête à encaisser, et se cramponna à son pilier pour éviter d’en être éjectée sans ménagement. Le choc fut plutôt rude mais, bien qu’ébranlée, la Lamantine tint bon, laissant agir son anneau aquatique pour restaurer un peu son énergie. Au moment où elle se redressait, elle entendit enfin la voix de Nina, derrière elle, qui lançait :


« Encore une fois. »

Aussitôt, une lueur émana de la créature aquatique, puis de l’Etourvol, l’obligeant à répéter sa dernière action suicidaire entre quatre et huit fois. Bloqué sur Rapace, il risquait de se blesser suffisamment pour tomber dans les vapes... Ou pour être assez amoché pour qu’un des combattants de Nina n’ait plus qu’à l’achever. Enfin, peu importait, ce qui comptait, c’était de mettre en difficulté ce qui semblait être une nouvelle recrue de la Furie et de l’acculer, histoire de pouvoir voir rapidement ce que la femme meurtrie réservait à son challenger en guise de derniers opposants.

Un peu plus loin, Dachou, l’autruche tricéphale, luttait avec peine pour franchir les barrières psychiques du Mentali... En vain. Genki sourit intérieurement en voyant l’oiseau sans ailes s’acharner et forcer comme un damné, avant de devoir se résigner et de se concentrer sur le pilier le plus proche pour ne pas tomber. Il ne sous-estimait pas son adversaire, loin de là, mais la scène était suffisamment comique pour que même Nina la trouve drôle, sans pour autant se détourner de son objectif premier, à savoir la victoire.


« Prescience. »

Sa précédente venait à peine de frapper l’oiseau que déjà, il en relançait une nouvelle, ce qui ne pouvait vouloir dire qu’une chose : il allait bientôt laisser sa place à l’un de ses congénères. Dachou le roua de coups avec sa Frénésie et son Fléau, et il ferma les yeux, attendant patiemment l’ordre suivant.

« Aurore. »

Le renard aux allures de félidé sembla implorer les cieux du regard, tandis qu’un rai de lumière venait se poser délicatement sur son pelage pour lui rendre des forces. La matinée étant déjà bien avancée, le soin n’était pas pleinement efficace, mais au moins, il avait restauré une part de son énergie. Puis, il fut englouti par un rayon rouge, avant de disparaître totalement, rappelé par sa maîtresse. Celle-ci, avisant les deux adversaires qui étaient sur le terrain, choisit de faire revenir sa combattante électrique, qui se matérialisa de nouveau sur le pilier de Genki.

« Au contact, Poing-Éclair ! »

Ayant bien compris ce que Nina voulait d’elle, Irai sauta sur le pilier voisin, tout près de Dachou, et laissa son poing crépiter violemment avant de le balancer sur l’autruche.

« Rayon Gemme ! »

Sans se préoccuper de savoir si oui ou non son attaque avait touché, la Pharamp fit scintiller la perle rouge sur sa tête, puis envoya un faisceau chargé de roches minuscules, quasiment invisibles à l’œil nu, mais suffisamment lumineuses pour rendre l’assaut brillant. En se réceptionnant sur un nouveau pilier, la brebis jaune émit de petites décharges électriques qui entourèrent son corps, anticipant sur la demande de Nina en se servant de Chargeur pour accumuler de l’énergie. Cette fois, la Mizuhanienne ne put s’empêcher de sourire : son travail avec son difficile Pokémon Electrik avait fini par porter ses fruits, puisque la créature était capable de comprendre la stratégie de la guerrière avec un ou deux coups d’avance, et surtout de faire la différence entre les combats amicaux, les duels officiels et les luttes pour leur vie. Le Pokémon Lumière avait, bien évidemment, encore beaucoup à apprendre, mais les plus grandes inquiétudes de sa dresseuse à son sujet n’étaient à présent plus que des mauvais souvenirs, qu’elle avait abandonnés derrière elle bien volontiers.

« Vent Glace ! »

La sirène immaculée fit souffler une brise glaciale sur le terrain, balayant l’espace où se trouvaient ses deux adversaires, même si le gros de l’attaque était concentré sur l’Etourvol, qui était son adversaire attitré. Pour le moment, elle n’avait pas beaucoup agi, mais elle faisait confiance à Nina pour la suite : elle savait bien, depuis longtemps, que rien n’était fait au hasard avec la fille de Sifuru.


[J’ai mis le paquet niveau attaques, mais comme je te l’ai dit, j’essaie d’accélérer un peu, et comme d’hab’, t’es pas obligée de tout prendre, même quand je dis que ça touche (pour la première Prescience par exemple). En résumé, Eikallia lance Encore, puis Vent Glace, Genki refait Prescience, puis Aurore avant le switch (et malgré le soin il a pris cher et n’est pas au mieux de sa forme), et Irai Poing-Éclair puis Rayon Gemme.]

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
0 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3965

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Asaka Chôko le Lun 13 Jan 2014 - 22:46

La Furie d’Alfen grinça des dents en voyant la stratégie employée par son adversaire.
En effet, c’était un sévère handicap qu’elle venait de se voir infliger. Si l’attaque furieuse du rapace rongé par la bile avait fait mouche, le manteau aquatique qui enveloppait désormais la reine du Nord avait absorbé la majorité du choc. Comme si cela n’avait pas suffi, la créature des neiges avait employé une de ses ruses, afin de l’obliger à ne plus pouvoir employer que cette technique redoutable. Quant à Dachou, s’il était parvenu à infliger de sévères dommages à son adversaire solaire, ce dernier avait annihilé une grande partie de ses efforts en implorant l’astre céleste de lui venir en aide.
La grimace de la Championne aux oiseaux se mua en un sourire malsain. Hum, le combat ne faisait que gagner en intensité. Mais si cette Mizuhanienne pensait qu’il suffisait de ça pour la battre, elle allait être surprise.

L’autruche tricéphale ne se découragea pas en voyant les plaies de Genki se refermer partiellement, se ruant une nouvelle fois sur le renard diurne… Qui lui échappa dans un rai de lumière rouge. La créature militaire passa au travers de l’ombre dématérialisée de son ennemi désigné, ne le ratant que de quelques secondes et, emporté par son élan, manqua de se retrouver dans le vide. Il ne dut son salut qu’à ses réflexes et à l’une de ses serres puissantes qui se referma sur le rebord du pilier, creusant et ébréchant la roche au passage par la force de ses ergots.
Mais, alors qu’il se redressait en tournant ses trois cous vers la plate-forme surplombant la colonne, un coup de poing le cueillit en plein poitrail. Le souffle coupé, ses becs s’ouvrirent pour expulser violemment l’air de ses poumons, alors que des éclairs quittaient le bras de la brebis pour s’immiscer entre ses plumes.

L’Etourvol gagné par l’amertume planait haut dans le ciel, au-dessus du mammifère marin, se mettant ainsi à l’abri d’une offensive qu’il lui serait plus aisé d’éviter à cette altitude. Le contrecoup de son attaque se faisait encore sentir jusqu’au bout de ses plumes. Pourtant, il semblait avoir oublié tout son savoir guerrier. Une seule pensée s’imposait dans son esprit : il devait réemployer cette technique à double-tranchant.
Mais, alors qu’il s’apprêtait à repartir à l’offensive, trois sifflements brefs l’interrompirent un instant. De nouvelles directives. Une fois ces instructions calées dans un coin de sa tête, le sombre oiseau reprit son plongeon, ne se redressant qu’au dernier moment dans le but de percuter de tout son poids et de toute sa vitesse la gracieuse créature. Et même si la douleur s’accentuait, il la refoula autant qu’il le put, réitérant son attaque, innovant en partant de différents angles, mettant à profit toutes ses facultés de mobilité aérienne.

Si la violence de la foudre fut en partie absorbée par la roche à laquelle il s’était relié, l’uppercut projeta le Dodrio contre un pilier voisin. Engourdi par la foudre parcourant encore son corps, il ne parvint pas à se réceptionner correctement, heurtant durement la paroi minérale avant d’entamer une chute de plusieurs mètres vers le bas du terrain…


« DACHOU ! » Beugla la Furie d’Alfen.

Aucune once d’inquiétude, néanmoins, n’était perceptible dans cet appel. Cela ressemblait davantage à un ordre claquant dans l’air qu’à un cri de peur pour le combattant. Et ceci sembla porter ses fruits.
L’oiseau terrestre, recouvrant ses esprits alors qu’il se rapprochait inévitablement du sol, donna un coup de reins dans le vide. Ce mouvement lui permit d’atterrir brutalement sur ses pattes renforcées par les heures et les heures d’entraînement spartiate. L’impact fut tel que la terre s’affaissa sous son poids, soulevant un nuage de poussière.

L’autruche releva ses têtes vers le haut de l’Arène, là où le combat faisait toujours rage. Il avait perdu pas mal de plumes, qui virevoltaient au gré du vent, mais certainement pas sa détermination forgée par son passage par la case militaire. Certes, ses muscles protestaient, ses jarrets, qui avaient accusé le coup au moment de son atterrissage forcé, le tiraillaient. Mais cette fatigue n’était rien, en comparaison à celle qu’il avait éprouvée suite à sa course contre la mort avec le Messager fou. De plus, à chaque fois que ses mouvements gagnaient en douleur, ses forces se faisaient paradoxalement plus intenses, plus déchaînées.

Le vent lui porta alors ce qu’il attendait. Un sifflement aux modulations variables, lui indiquant les prochaines étapes du plan à suivre.
Aussitôt, ignorant les crampes qui s’emparaient de lui, Dachou enfonça ses appuis dans le sol pour bondir aussi haut que ses forces le lui permettaient, atteignant presque le tiers du pilier le plus proche. Il remonta à la force de ses jambes endolories, sautant sur une autre colonne lorsqu’il sentait que la gravité reprenait le dessus, à une vitesse étonnante.
Mais, tandis qu’il était presque revenu à hauteur de l’affrontement, une pluie de roches infimes s’abattit sur lui. Pris dans sa folle danse, l’oiseau terrestre ne chercha même pas à l’éviter. Les cristaux entaillèrent sa chair, mais chaque plaie qui s’ajoutait aux précédentes renforçait le feu qui bouillonnait dans ses veines.

Parvenu à une plate-forme en hauteur, face à Irai, le Dodrio ne s’accorda pourtant pas une seconde de répit. A peine avait-il atteint la zone stable qu’il projeta, au moyen de ses serres, des mottes de terre ramenées du sol. Le but n’était pas tant de le blesser que de le distraire, de l’entraver de sa vue pour un bref moment qui se montrerait probablement crucial.
Dachou plia les jarrets, enfonçant ses serres dans le rebord du pilier, prêt à bondir et à libérer toute sa rage sur la brebis dorée…


« Maintenant ! » S’écria la Championne d’Alfen.

Une flèche noire fendit les cieux, se précipitant sur la guerrière de Nina. Gekirin, suivant les ordres de sa nouvelle dresseuse, avait enchaîné les Rapaces sur la reine du Nord, jusqu’à ce qu’enfin le charme soit rompu. Il allait à présent faire payer à l’ovidé tous les dégâts qu’il s’était infligés, en soutien de son partenaire.
La monture militaire relâcha alors tous ses muscles tendus comme un arc, dans un bond qui lui fit franchir sans peine le gouffre le séparant de son adversaire, arrachant des morceaux de pierre au moment de son
décollage.

Comme pour rajouter davantage de suspense à cette situation, ce fut à ce moment-là que la beauté des grands froids projeta un brouillard glacé sur le terrain, empêchant d’en connaître l’issue au moment présumé de l’impact.

Asaka se mordit la lèvre, le cœur battant à tout rompre. Son plan suicidaire n’allait se jouer à rien. Si Gekirin n’était pas parvenu à devancer l’attaque dévastatrice de l’autruche, il y aurait des chances pour que la brebis s’en soit tirée.

L’Etourvol fut le premier à s’extirper hors du vent opaque, se réfugiant dans les airs pour se réchauffer aux rayons du Soleil. Il était mal en point, mais encore apte au combat.
En revanche, à mesure que la fumée immaculée se dissipait, elle constata une masse inerte, effondrée sur la plate-forme. La Furie d’Alfen rappela sa monture dans sa sphère lorsqu’elle put distinguer clairement les serres immobiles à travers la brise gelée. Restait à savoir si Irai, elle, était toujours debout…

Mais l’affrontement n’était pas achevé, loin de là ! Avec un sourire qui n’augurait rien de bon, Asaka saisit l’une de ses sphères, la lançant et la rattrapant dans sa main.


« On dirait que ça fait trois pour toi. Mais je compte bien rectifier le tir ! »

Le globe déversa son flot de lumière au moment où elle finissait sa phrase. Son plus dévoué combattant se matérialisa sur le front, écrasant de ses mains aguerries les roches venues le harceler, avant de se mettre en garde. Les yeux fixés sur ses adversaires, il n’attendait plus que les ordres de sa maîtresse pour s’exécuter et la rendre fière de lui.


[Dachou s’est pris partiellement la foudre du Poing-Eclair, mais le coup l’a pas mal amoché. Le Rayon Gemme l’a aussi touché. Il utilise Coup d’Boue et… C’est là que ça se complique. Parce que Gekirin va pour utiliser Effort sur Irai (après avoir enchaîné les Rapaces sur Eikallia), tandis qu’au même moment, Dachou envoie son Fléau, amplifié par sa Frénésie et sa fatigue.
Du coup, si Gekirin parvient à toucher Irai en premier, elle est normalement hors combat. En revanche, si ce n’est pas le cas, à toi de décider ce qu’il adviendra.

Dans tous les cas, Dachou est KO et remplacé par Fujimoto, et Gekirin est encore debout... Mais plus pour très longtemps]

_________________
Anger of the Wounded Warrior



Fuis... Fuis tant que tu le veux. Ta puanteur exécrable m'amènera inévitablement à toi. Alors, de ma faux sanglante, je te ferai mille fois payer ce que ton peuple m'a fait.
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Nina Wang le Mar 14 Jan 2014 - 20:50

La guerrière de l’Eau réprima un soupir de soulagement lorsque Dachou loupa sa cible de peu : elle avait bien fait de la soustraire aux assauts de l’autruche, car en dépit de l’Aurore bienveillante et salvatrice, Genki avait déjà pas mal participé au match, et encaissé de coups. Il était encore en forme et en état de se battre, mais seulement en tant que soutien pour « finir » un adversaire.

De son côté, Eikallia subissait sans broncher les attaques répétées de l’Etourvol, qui semblait tester de nouveaux angles et de nouvelles positions de vol pour frapper un peu plus fort à chaque fois. Sans bouger, elle encaissa en silence, laissant son Anneau Hydro agir à chaque coup qu’elle prenait, puis décida, entre deux Rapace, de pousser un Rugissement afin de diminuer légèrement l’impact du corps de l’oiseau noir sur le sien. Finalement, elle s’entoura d’une Rune Protect, alors que son adversaire terminait de répéter son numéro de suicide, puis s’éloignait dans les cieux, pour se mettre hors de portée de la sirène.

Probablement surpris par le poing électrifié qui avait surgi comme de nulle part, le Dodrio chuta, tandis que sa dresseuse lui hurlait dessus, plus pour l’engueuler sans ménagement que pour manifester sa crainte devant la descente vertigineuse vers le sol, loin en bas. Au moment où le nuage de poussière provoqué par le choc avec la terre s’élevait, une ombre obscurcit les cieux l’espace d’un instant, et Nina, qui n’était pourtant pas du genre à se déconcentrer (encore moins lors d’un combat !), leva les yeux vers la silhouette. La créature, un Altaria, n’était pas gênante en soi : après tout, Asaka était spécialiste des Pokémon de type Vol, et le Dragon cotonneux en était un. Il aurait tout à fait pu appartenir à la maîtresse des lieux, même si une telle « négligence » de sa part aurait étonné le colonel – il passait tout de même assez près des combattants, alors qu’ils étaient en plein match. Mais ce qui détourna Nina du duel, pendant quelques secondes, ce fut la sensation à la fois familière et détestée qui venait d’étreindre son âme. Car, sur l’oiseau bleuté, ce n’était pas n’importe quel humain qui osait les interrompre dans leur confrontation.

C’était une Fran.


« Toi... Ici... »

Une lueur de haine et de colère mêlées s’était allumée dans le regard d’ambre de la jeune femme, dont les traits se crispèrent. En serrant le poing enfermé dans son gant de cuir léger, Nina fixa le point, qui s’éloignait à présent, d’un air mauvais. Bon sang, elle ne pouvait même pas disputer tranquillement son match d’arène, elle n’avait même pas le loisir de poursuivre ses propres rêves sans qu’un enquiquineur de toutou envoyé par sa mère ne vienne fourrer le nez dans SES affaires ? Chassant finalement ces sombres pensées de son esprit, elle reporta son attention sur le duel, sachant que là, devant elle, ses Pokémon se battaient pour l’aider à atteindre l’un de ses buts les plus importants pour elle, et pour eux.

L’autruche venait de remonter et, alors qu’elle se dirigeait droit sur Irai, Gekirin, l’Etourvol foncé changea de cible pour se concentrer sur la brebis. Nina avait ordonné à sa sirène blanche de lever un vent glacial sur les deux compagnons d’Asaka, mais dès l’instant où elle vit l’oiseau se rapprocher dangereusement de sa Pharamp, elle sut qu’elle était condamnée. Alors, elle cria :


« Éclair ! »

Irai déchargea l’énergie qu’elle venait d’accumuler sur l’Etourvol, avant d’encaisser l’assaut du Dodrio, pour le coup, aussi suicidaire que son camarade aérien. Le choc fut tel que le Pokémon Lumière fut projeté en arrière, pour finir sa course aux pieds de sa dresseuse, qui se pencha pour s’agenouiller auprès d’elle, la caresser avec douceur et lui murmurer :

« Tu as fait beaucoup de progrès, je suis fière de toi. Laisse ta place à ta coéquipière, maintenant. »

Rappelant sa fragile brebis dans sa capsule, la fille du major se redressa, constatant que Dachou était, lui aussi, hors d’état de combattre. En entendant la boutade un brin sarcastique de la championne, Nina sourit, avant de répondre :

« Et deux de ton côté. Mais je n’en resterai pas là, crois-moi. »

Lorsque la sphère d’Asaka libéra un Tartard aux muscles tendus qui fracassa la majorité des pierres qui flottaient un peu partout autour de lui, Nina plissa brièvement les yeux. Enfin, elle sortait un gros calibre. La guerrière de l’Eau ne considérait pas ses précédents adversaires comme des Pokémon sous-entraînés, loin de là. Mais elle avait bien compris que les créatures envoyées jusque-là par la Furie d’Alfen étaient soit de jeunes recrues, soit des non-spécialistes... Soit des soldats employés pour « préparer le terrain » aux meilleurs éléments de la championne du pays de l’Air.

En saisissant la Poké Ball frappée du sceau nalcien accrochée à sa ceinture, le colonel jeta un regard entendu à sa Lamantine, avant de faire valser la prison de sa monture loin devant elle, tout près d’Eikallia.


« Ta meilleure partenaire est là, je compte sur toi ! »

Le rapace jaillit dans un éclat lumineux, laissa sa silhouette titanesque pour une bête de son espèce se dessiner entièrement, puis laissa le mammifère marin se hisser sur son dos large. Ainsi bien accrochée à son acolyte préférée, la Lamantine se sentait presque comme dans son élément.

« Eikallia, Repose-toi. »

La sirène immaculée ferma ses yeux d’ébène, totalement confiante avec son amie à ses côtés, puis s’endormit, alors que l’énorme Noarfang s’élevait sans problème, malgré la masse qu’elle portait. Soudain, son duel avec Gekirin ne sembla être qu’un lointain souvenir, puisque ses plaies se refermaient aussi rapidement qu’elles étaient apparues. Mais la créature aquatique ne s’arrêta pas là.

« Ma Reine, raconte-leur quelque chose... Et toi, Kashi, Clairvoyance, puis Extrasenseur. »

Le rapace originaire de Nalcia fixa ses yeux perçants sur l’amphibien, le traversant presque du regard pour l’empêcher de devenir plus agile, avant de tordre l’air autour de son ennemi grâce à des ondes psychiques, qui semblèrent déformer jusqu’à Fujimoto lui-même. Puis, sur le dos de Kashi, la sirène, du plus profond de son sommeil réparateur, créa une onde trempée qui fila droit sur Gekirin, comme des piques acérées. Le hasard avait décidé qu’Eikallia utiliserait Saumure... Et que ce serait l’Etourvol qui en ferait les frais.


[Apu d’Irai ! Résumé : Irai fait un Éclair puissant grâce à Chargeur avant de tomber. Eikallia utilise Rugissement, Rune Protect, puis Repos et Blabla Dodo, qui tombe sur Saumure. Kashi utilise Clairvoyance sur Fujimoto, puis Extrasenseur, sur lui aussi.]

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
0 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3965

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Asaka Chôko le Dim 6 Avr 2014 - 21:15

Lorsqu’une large ombre voila le terrain surélevé, la Championne aux oiseaux leva la tête… Avant d’afficher une mine exaspérée et à bout du peu de patience qu’elle avait, en voyant un Dragon aux plumes cobalt descendre vers le sol. Son atterrissage n’avait en rien gêné le combat, mais pour Asaka, il s’agissait d’un comportement des plus impolis. Ce qu’elle ne manqua pas de faire savoir à la personne –une autre Mizuhanienne, d’après ce qu’elle sentait, mais empreinte d’un parfum plus… Subtil que Nina- qui se trouvait sur le dos de la créature mythique.

« Hey, toi là-bas ! beugla sans management la Furie d’Alfen, en laissant le vent porter sa voix jusqu’à terre. Non mais tu te crois où, à voler aussi bas lors d’un match officiel ?! On n’entre pas ici comme dans un moulin, et certainement pas comme s’il s’agissait d’une de tes propriétés ! Alors tu seras gentille, et tu vas à l’intérieur attendre ton tour, comme tout le monde ! »

Une fois cette petite réprimande exprimée, et après avoir arrêté de marmonner au sujet de ces nobles qui se croient tout permis, mais dans un langage un poil plus fleuri, l’ancienne espionne nalcienne reporta son attention sur le match.

Enfin, son adversaire avait sorti une guerrière adaptée à ce terrain ! Cependant, au vu de son envergure, et malgré l’espacement de plusieurs mètres entre les piliers de l’arène, il lui serait difficile de suivre l’une des créatures d’Asaka, si celle-ci jouait la carte de la mobilité. Certes, elle connaissait les quelques facultés psychiques que possédaient ces rapaces nocturnes, et le danger qu’ils représentaient. Mais en faisant usage de la petite taille et de la vitesse de Gekirin, elle parviendrait certainement à l’éviter assez longtemps pour se donner une marge de manœuvre suffisante, afin de toucher l’un des deux avec son Effort.
La Championne hocha la tête en souriant, en songeant au plan qui venait de germer dans son esprit. Mais déjà, Nina avait lancé l’offensive.


« FUJIMOTO ! »

Le batracien ne se le fit pas répéter. D’un bond calculé, il se plaça sur la trajectoire des piques aqueuses qui visaient son partenaire. Pourtant, il ne subit aucun dégât : les pointes se brisèrent sur son corps, avant d’être absorbées par sa peau moite.
En revanche, la distorsion spatiale provoquée par la Noarfang titanesque se fit sentir. L’attaque le repoussa en arrière, le sonnant un bref instant. Il se réceptionna tout de même sur l’un des piliers, l’un de ses poings ralentissant son atterrissage en catastrophe, l’empêchant de tomber de plusieurs mètres.


« Gekirin, tu plonges vers le bas et tu y restes tant que je ne te donne pas de nouvel ordre. Sale grenouille, s’il se fait toucher une seule fois, considère que c’est terminé. Je me suis bien faite comprendre ? »

Le plus dévoué combattant de la Furie d’Alfen se redressa et frappa sa paume de son poing, gonflant chacun de ses muscles. Oh oui, il avait parfaitement compris les ordres. Un sourire malsain se dessina sur le visage défiguré de la Championne aux oiseaux. Parfait, il avait bien saisi le message.

« Alors au travail ! Exécution ! »

Aussitôt, l’oiseau au sombre plumage dirigea une importante bourrasque vers leurs adversaires, que son partenaire vint renforcer en y ajoutant des bulles fulgurantes, visant à ralentir leurs réflexes un bref instant. Profitant de cette diversion, l’Etourvol piqua vers le sol, pour se stabiliser à quelques mètres au-dessus. Il entama alors une course folle et aléatoire entre les colonnes du terrain, veillant bien à ne jamais adopter le même parcours. Luttant contre la fatigue, il cherchait à aller toujours plus vite, afin de brouiller encore davantage les pistes. Il devait rester imprévisible, s’il voulait avoir une chance de l’atteindre.

Plus haut, le batracien fortifia une nouvelle fois sa musculature. Il allait devoir intercepter le plus d’attaques visant son allié, son corps devait être prêt au possible. Son endurance allait être mise à rude épreuve, mais il était hors de question de décevoir Asaka !
Fier de ce vœu, Fujimoto orienta ses poings immaculés vers le duo aérien. Y concentrant une partie de l’eau que recelait son organisme, il relâcha une nouvelle salve de bulles furieuses de ses paumes puissantes. Il lui fallait gagner du temps.



[Soooo…
Fujimoto a absorbé Saumure, le soignant des légers dégâts subis par le PDR, mais se prend Extrasenseur derrière. Il utilise une fois Gonflette. Gekirin utilise Ouragan, renforcé par Bulles d’O de Fujimoto. Puis, entre les piliers, il utilise Hâte pour gagner en vitesse. Enfin, Fujimoto réutilise Gonflette et Bulles d’O.
Voilà ^^]

_________________
Anger of the Wounded Warrior



Fuis... Fuis tant que tu le veux. Ta puanteur exécrable m'amènera inévitablement à toi. Alors, de ma faux sanglante, je te ferai mille fois payer ce que ton peuple m'a fait.
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Nina Wang le Mar 2 Sep 2014 - 20:34

Nina laissa la championne de l’Air engueuler copieusement l’intruse (elle avait raison de le faire, d’ailleurs) et observa la silhouette du membre des Fran s’éloigner du terrain. En laissant échapper un soupir de soulagement, elle se détourna de l’Altaria, afin de poser de nouveau ses yeux d’ambre sur le match auquel elle participait.

Le Tartard d’Asaka intercepta l’attaque Saumure d’Eikallia afin de protéger son partenaire, ce qui ne surprit pas Nina. Elle aurait même été étonnée si le batracien n’avait pas tout tenté pour défendre l’oiseau, qui était à deux doigts de tomber dans l’inconscience. Par contre, l’assaut psychique de Kashi fit mouche, et mal, elle le savait : en effet, sa cible était également de type Combat et, par conséquent, avait subi de lourds dommages, même si l’attaque n’était pas lancée par un spécialiste des capacités de l’esprit...

L’Ouragan étoffé par les Bulles d’O frappa cependant la sirène de plein fouet et, encore endormie, elle ne put qu’encaisser. Mais Nina avait confiance en elle. Kashi s’était déplacée de manière à ce que seule sa partenaire aquatique subisse l’attaque couplée, tandis qu’elle essuyait quelques perturbations minimes de l’orage déclenché par le Pokémon Vol. Sa dresseuse ne tarda pas à lui communiquer son prochain ordre.


« Synchropeine ! »

Partant des bois du rapace nocturne, des ondes indéfinissables se propagèrent sur tout le terrain... Avant de frapper l’Étourvol, se répercutant sur tous les piliers de l’arène sans blesser les autres belligérants. Au même moment, une nouvelle douche se dirigea droit sur le duo.

« Brouhaha ! »

L’énorme oiseau ouvrit grand le bec, et un vacarme retentit, bruyant et sonore, provoquant à la fois le réveil de la Lamantine et l’atténuation des Bulles d’O envoyées par Fujimoto. La Noarfang en prit cependant sur le ventre, n’ayant pas pu se décaler suffisamment pour tout éviter. Doucement, la créature immaculée ouvrit ses yeux d’ébène, à peine secouée par l’assaut combiné de ses deux adversaires, mais de nouveau prête à se battre. Elle secoua légèrement la tête, regarda autour d’elle, puis fixa son regard sur le Tartard.

« Eikallia, Rayon Signal... »

Aussitôt, la Reine de Nina envoya un rayon d’énergie multicolore et assez douloureux pour les yeux si on le fixait trop longtemps... Sur un pilier. Comme si elle avait mal visé. Mais il n’en était rien.

« ... Et Lame d’Air ! »

Plusieurs puissants battements de ses ailes démesurées plus tard, le hibou géant balançait des serpes d’air acérées et tranchantes sur le faisceau de sa partenaire. Le Rayon Signal rebondit alors sur une colonne, avant d’en heurter une autre, puis une autre, puis une autre encore, créant un tourbillon de couleurs et de trajectoires imprévisibles et aléatoires.

« Ne t’arrête pas ! »

Sans discontinuer, Kashi agita ses compagnes de vol et de liberté, se maintenant toutefois en position stationnaire, avec Eikallia sur le dos. Les lumières multiples ne cessaient de percuter les piliers, les uns après les autres, jaillissant parfois tout près du Tartard en le frôlant dangereusement.

« Choc Mental ! »

Les yeux du rapace luisirent, devinrent rosés, donnant un air inquiétant à la monture de guerre, qui avait néanmoins déjà beaucoup dépensé d’énergie lors des derniers mouvements du combat. Certains « filaments » du rayon démultiplié se séparèrent du reste pour se mettre à tourner de manière chaotique autour de Fujimoto afin de le perturber, de le distraire et de le rendre confus. Nina espérait que le Pokémon aquatique avait déjà été touché par les autres divisions du Rayon Signal, et avec une certaine angoisse, elle cria :

« Lâche, et directement ! »

Transférant sa puissance sur le Tartard lui-même, Kashi le frappa, lui, abandonnant les fils de lumière sous son emprise pour reporter son attention sur son adversaire. Sur son dos, la sirène commanda à des Éclats Glace de balayer le terrain de nouveau, sans se préoccuper de savoir s’ils touchaient Gekirin, Fujimoto ou le remplaçant de l’oiseau noir.

« Kashi, tu peux continuer ? »

Un cri déterminé répondit à sa question, mais ne suffit pas à rassurer la Guerrière de l’Eau. Match ou pas, elle en avait déjà demandé beaucoup à sa monture dévouée et solide, et elle ne voulait pas non plus la pousser à l’épuisement total. Elle n’hésiterait donc pas à la retirer du combat si elle jugeait qu’elle n’était plus en état d’affronter qui que ce soit. Mais elle était, surtout, loin de se douter que son prochain opposant, non, que leur prochain et dernier opposant, serait une menace sérieuse pour son amie à plumes, si toutefois cette dernière se maintenait sur le terrain jusqu’à l’apparition de la dernière carte d’Asaka, du moins pour ce duel.


[Bon, trop longtemps que ce match a été commencé, du coup j’ai eu énormément de mal à me remettre dedans, et la qualité/quantité s’en ressentent. J’accélère un peu en envoyant du lourd, comme d’habitude, libre à toi de prendre ou pas les attaques. Résumé : Kashi lance Synchropeine, Brouhaha, puis Lame d’Air combinée à Rayon Signal en mode flipper. Elle se sert ensuite de Choc Mental pour contrôler une partie de Rayon Signal, avant de taper directement Fujimoto.]

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
0 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3965

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum