[ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Asaka Chôko le Sam 6 Sep 2014 - 14:49

Asaka saluait l’esprit militaire de son adversaire. Elle avait tout de suite adapté sa stratégie en voyant que le dévoué combattant de la Furie d’Alfen n’hésitait pas à faire barrière de son corps pour essuyer les coups destinés à l’oiseau affaibli.
Cette fois-ci, Fujimoto demeura impuissant, la capacité n’affectant que son partenaire. Frappé de plein fouet, l’Etourvol au plumage terne laissa échapper une plainte sonore. Quand l’onde cessa de s’acharner sur lui, il se posa sur l’un des piliers. La Synchropeine lui avait ôté tant de forces qu’il n’avait même plus la force de rester en vol… Aussi, bien qu’il ne soit pas officiellement hors combat, la Championne aux oiseaux préféra le retirer. Inutile de le blesser davantage, surtout vu son état psychique…


« Gekirin ne participera plus au match. » déclara-t-elle d’une voix ferme, après que la Noarfang génère un vacarme monstre qui tira sa partenaire de son sommeil.

Profitant du bref moment de flottement pour lui permettre d’envoyer sa dernière créature, Asaka fit un signe de tête à l’attention de la digne Momartik à ses côtés. Celle-ci acquiesça, pour glisser aux côtés du batracien de combat. Les deux se mirent aussitôt en position, Fujimoto en plaçant sa garde, Yuki Yûki en créant un globe de neige dans chacune de ses mains, prête à les modeler à sa guise.
Un sourire mauvais étira les traits du visage de la Nalcienne. Nina n’avait qu’à bien se tenir, ce duo-là allait lui en faire voir des vertes et des pas mûres !

Mais déjà, son adversaire avait enchaîné, en faisant rebondir un Rayon Signal sur chacun des piliers du terrain. La Furie d’Alfen fronça les sourcils, assez perplexe devant une telle stratégie. Qu’est-ce qu’elle préparait, encore…
De nouveaux sifflements retentirent, donnant le signal de la charge de son côté. Aussitôt, le fantôme de la femme des neiges effectua un mouvement circulaire du bras, faisant apparaître de multiples petits oiseaux de glace au cœur de ténèbres, qui battaient de leurs ailes fictives pour rester dans les airs. Puis, pointant leurs adversaires du doigt, elle ordonna à la volée de marionnettes de se ruer sur eux. L’attaque n’était pas forcément très puissante, mais elle avait le don de perturber ceux qui l’essuyait. De son côté, les poings du dévoué combattant recouvrirent une enveloppe aqueuse, d’où surgit encore une fois une nuée de bulles, qui vint épauler l’attaque des volatiles.

C’est alors que les rayons adverses s’agitèrent davantage, et vinrent s’aventurer au niveau des surfaces planes des piliers ! Si la princesse déchue n’eut qu’à s’élever un peu plus dans les airs, le batracien, lui, devait parfois faire preuve d’une agilité plutôt étonnante, compte tenu de son aspect massif, pour éviter de se faire atteindre.
Cela fonctionna pendant quelques instants… Jusqu’à ce que le rapace nocturne prenne directement le contrôle de l’attaque, en usant de ses capacités psychiques ! De ce fait, anticipant sur le bond qu’il effectuait, Fujimoto fut touché de plein fouet par l’attaque, puis par le choc avec l’oiseau. Sa partenaire avait voulu repousser son assaillant, mais elle avait d’abord dû s’occuper des pics de glace acérés que la Reine du Nord lui envoyait. Un revers de la main, accompagné de ses pouvoirs de télékinésie, suffit pour envoyer les stalagmites se briser sur un pilier, mais cela l’avait déconcentrée pour lui venir en aide.
Le Tartard porta l’une de ses mains à ses yeux clos. Les couleurs trop crues de l’attaque l’avaient fortement désorienté, le rendant vulnérable. Sentant qu’un répit était nécessaire pour qu’il s’en remette, l’élégant fantôme s’empressa de créer une barrière de son cru pour empêcher leurs adversaires d’aller plus loin pour le moment. Un vent glacé s’échappa des manches de son kimono, engloutissant le duo de la Championne aux oiseaux, tandis que le tout se voyait enfermé dans un dôme de vent néfaste.

Yuki Yûki s’approcha alors de son partenaire, posa l’une de ses mains immatérielles sur le dessus de sa tête. Fermant les yeux, elle lui transmit les pensées d’Asaka qui lui étaient adressées.


*Ressaisis-toi un peu, sale grenouille ! Et écoute-moi bien : observe et frappe !*

Comme hypnotisé par ces paroles, la grenouille de combat se releva, titubant légèrement, pour essayer de retrouver ses repères. Il avait pas mal encaissé, jusqu’à présent, mais grâce au renforcement de ses muscles, il avait encore beaucoup d’énergie à revendre ! Le tout était d’abord que son esprit redevienne clair.
Acquiesçant aux ordres silencieux que la Furie d’Alfen lui transmettait, la digne Momartik dissipa alors sa double protection en envoyant neige et ressentiment droit sur le duo adverse. Pendant ce temps, le dévoué combattant fixa l’oiseau du regard… Pour foncer droit sur lui, sautant de pilier en pilier. Au moment où le blizzard malsain s’évanouissait dans les airs, il était sur lui, le poing gauche devant lui pour viser, le droit ramené le plus possible en arrière…
Le coup partit, fulgurant, visant le ventre de la créature. Sans plus attendre, Fujimoto enchaîna en joignant ses deux poings, pour asséner un violent coup de la masse improvisée sur le crâne du hibou hors normes, profitant de l’appui généré pour ensuite se réceptionner sur le pilier le plus proche. Si le compte de la monture n’était pas réglé, il allait au moins être bien amoché… Sans compter que sa passagère avait dû être bien secouée !



[Gekirin a été mis KO par la Synchropeine, Yuki Yûki le remplace. Elle utilise Eclats Glace et Vent Mauvais (les oiseaux), et Fujimoto Bulle d’O encore une fois. Fujimoto se fait ensuite toucher par le Rayon Signal et l’attaque directe de Kashi, ce qui le rend brièvement confus. Yuki Yûki utilise Blizzard et Vent Mauvais pour les protéger, le temps qu’il retrouve ses esprits, puis envoie ces deux attaques sur Kashi et Eikallia. De son côté, Fujimoto utilise Lire-Esprit, puis Dynamopoing et Casse-Brique sur Kashi, les deux attaques étant renforcées par les deux Gonflette du post précédent.

Bon courage o/ ]

_________________
Anger of the Wounded Warrior



Fuis... Fuis tant que tu le veux. Ta puanteur exécrable m'amènera inévitablement à toi. Alors, de ma faux sanglante, je te ferai mille fois payer ce que ton peuple m'a fait.
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Nina Wang le Dim 7 Sep 2014 - 0:36

La guerrière de l’Eau observa, impassible, l’oiseau noir se poser sur un pilier. Il était désormais inapte à continuer. La championne envoya donc son dernier Pokémon, son spectre des glaces, ce qui inquiéta malgré tout Nina. Même s’il lui restait une carte à jouer, elle était malgré tout méfiante face à la créature immatérielle, qui lui semblait d’un niveau assez élevé. Et il avait suffi d’un regard au colonel pour s’en apercevoir.

Les marionnettes volantes de glace et d’éther fusèrent vers le duo et, comme Nina s’y attendait, Kashi ne put les éviter. En revanche, elle encaissa la plus grande partie de l’assaut, elle qui était insensible aux attaques spectrales, ce qui permit à sa compagne, perchée sur son dos, de ne subir que des dommages minimes, froids et mouillés. Cependant, ce mouvement plutôt mal contré pour le camp de l’Eau fut contrebalancé par la réussite de la combinaison étonnante des deux partenaires : en effet, le batracien sembla mal appréhender l’assaut psychique, et la Yuki-onna dut le protéger en levant une tempête de neige pour en faire un rideau défensif impénétrable. Le colonel mit ce moment à profit pour aider ses Pokémon, elle aussi.


« Atterrissage. »

Aussitôt, le rapace nocturne avisa un pilier proche et s’y posa, tandis que d’éclatantes plumes blanches l’entouraient. Elle recouvra ainsi instantanément des forces, en même temps que son cher binôme, grâce à l’Anneau Hydro, qui faisait toujours effet. Mais le répit fut de courte durée. En effet, leurs adversaires revinrent à la charge, plus vite et plus fort que jamais.

« Protection ! »

En sachant pertinemment que cela ne serait pas efficace contre les assauts de la Momartik, qui était plus un caster qu’autre chose, la monture de guerre obéit néanmoins et dressa un mur invisible, au travers duquel la combinaison de glace et de rancœur passa sans mal, blessant sévèrement la Noarfang, en partie. Grâce à son Isograisse, la sirène, elle, n’eut mal qu’à cause de la part néfaste du vent qui leur avait été envoyé.

« Kashi ! »

Le hibou poussa un cri quand le Dynamopoing le toucha de plein fouet et, même si Nina se félicita intérieurement d’avoir dressé une Protection un peu plus tôt, elle sut que les efforts de sa camarade n’avaient que peu porté leurs fruits en entendant le Casse-Brique la frapper.

« Psykoud’Boul ! »

Dans un dernier assaut désespéré, le grand-duc frappa avec sa tête, de toutes ses forces, renforçant le coup avec ses capacités psychiques. Elle se posa alors de nouveau, alors que la princesse se rendait compte, avec horreur, que sa Reine plongeait droit dans le vide, désarçonnée par les secousses subies par sa monture.

« NON ! »

Sans plus attendre, Nina pointa la sphère décorée d’une couronne sur Eikallia, qui fut engloutie par le rayon. Même si elle savait que la championne ne l’aurait pas laissée s’écraser sans réagir, elle voulait malgré tout éviter de faire disqualifier sa Reine... Surtout qu’elle aurait quand même pu être blessée pendant la chute. Elle pensait Asaka réactive, mais elle ne la connaissait pas. Il valait mieux faire un excès de prudence qu’un accès de confiance sur base d’une réputation ou d’une alliance...

En tout cas, si Kashi n’était pas totalement sonnée, Nina estima qu’il était temps pour elle de tirer sa révérence. En silence, elle rappela l’oiseau à son tour, comme si ses deux Pokémon étaient liés jusqu’au bout, même dans la retraite.


« C’est terminé pour elle. Genki, c’est ton tour de nouveau, et toi, mon loup noir, mon noble serviteur de la nuit, j’ai besoin de toi ! Erebos ! »

La Super Ball et la Lune Ball filèrent ensemble dans les airs, libérant leurs occupants respectifs en même temps. S’il s’agissait d’une réapparition pour le Mentali, pour son compère, en revanche, c’était une première ici, dans cette arène. Assis près de Genki, comme pour l’imiter dans son attitude calme et réservée, le prince du feu et des ténèbres se profila, sombre et lointain, non sans lancer un regard pénétrant à ses adversaires. Aussitôt, il échangea un regard entendu avec son binôme. Les deux duos étaient complémentaires, et Genki et Erebos se connaissaient depuis longtemps, eux aussi. Leur complicité était certes plus récente que celle qui devait exister entre les Pokémon de la championne, mais elle n’en était pas moins intense.

« Prescience Smog. »

En temps normal, Nina n’avait pas à dire à son premier ami de se servir de sa prédiction certaine. Mais dans ces conditions, elle préférait lui préciser qu’elle voulait une attaque combinée. Résultat d’un de leurs derniers entraînements, une brume épaisse et toxique envahit le terrain, violacée et nocive, tandis que les deux Pokémon de la Mizuhanienne disparaissaient, brouillés.

« Prépare un plan, et Flamme Guidée ! »

Immédiatement, le Démolosse se concentra, échafaudant une stratégie dans son esprit maquillé de noir. Il cracha ensuite une gerbe de flammes puissantes et concentrées, qui fut immédiatement contrôlée par l’attaque Psyko de son binôme spirituel, puisqu’il voyait parfaitement dans cette mélasse violette et malodorante ; elle devint alors une énorme gueule de feu, qui se jeta sur leurs opposants. Le loup d’ébène se posta devant le Mentali, prêt à le défendre en cas d’assaut direct, à l’aide de ses crocs déjà enduits de feu... Tout en préparant une puissante attaque solaire dont leurs adversaires se souviendraient, si jamais elle atteignait sa cible.

Quelques instants plus tard, le rayon lumineux traversa l’air et la brume, pareil à une flèche brillante. Jouant avec les contrastes, le Démolosse avait emprunté à l’astre du Jour un peu de sa puissance, et il la dirigeait désormais sur ses ennemis.


[Avant-dernier post ! Kashi utilise Atterrissage, puis Protection, ce qui diminue la puissance de Dynamopoing, mais pas celle de Casse-Brique, qui fait éclater les protections diverses. Elle se sert de Psykoud’boul en tout dernier recours, avant d’être retirée du combat. Genki utilise Prescience, combinée à la Puréedpois d’Erebos (qui lance Machination), et il mène le Lance-Flammes de son binôme grâce à Psyko. Enfin, Erebos est prêt à délivrer un Crocs Feu à tout assaillant qui s’approcherait de trop près, et balance un Lance-Soleil à la fin.]

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
0 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3965

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Asaka Chôko le Dim 21 Sep 2014 - 6:56

Même si Fujimoto avait réagi aussi rapidement qu’il avait pu après avoir porté son attaque sur l’imposant hibou, il n’eut pas le temps de s’écarter suffisamment pour éviter le coup de tête renforcé de son adversaire. Une fois revenu sur son pilier, il se massa le côté droit de son ventre, là où la monture aérienne l’avait atteint. Il avait beau s’être renforcé, ça faisait tout de même mal !
Mais au moins, ses efforts avaient porté leurs fruits. La Noarfang abandonna le combat, tandis que la Mizuhanienne rappelait également la créature aquatique dans sa pokéball, au moment où la digne Momartik s’apprêtait à suspendre sa chute de ses capacités psychiques.

Asaka plissa les yeux en voyant les deux guerriers que son adversaire avait alors envoyés. Encore ce Mentali, maintenant épaulé par l’un de ces chiens d’Enfer. Elle maugréa un peu en voyant ce dernier, raffermissant sa prise sur sa béquille, se retenant tant bien que mal d’en activer le mécanisme qui la transformerait en faux. Ce n’était pas elle qui se trouvait face à ce Démolosse, du moins pas directement. Elle n’avait pas à intervenir, même si cela la démangeait…
La bonne nouvelle, cependant, résidait dans le fait que, si ce duo était une menace pour ses propres compagnons, aux aussi avaient à craindre Fujimoto et Yuki Yûki. Restait à savoir combien de temps la fichue grenouille allait encore tenir, vu les nombreux assauts qu’elle avait déjà essuyés.

Un épais voile noir envahit alors le terrain, dans le but de dissimuler leurs adversaires. La Championne aux oiseaux n’eut même pas besoin de dire son ordre, le fantôme de la femme des neiges avait déjà réagi : elle leva une tempête de neige localisée, autour de son partenaire et d’elle-même, afin d’éviter de se faire avoir par les fumées toxiques. Ils allaient cependant devoir faire attention au renard solaire. La Furie d’Alfen connaissait la capacité qu’ils avaient de renvoyer par deux fois les dégâts qu’ils avaient subis sur leurs agresseurs imprudents ou trop confiants. Et d’après l’ordre que Nina lui avait adressé, c’était justement cela qu’il préparait. Deux solutions se présentaient donc à elle. Soit elle se focalisait entièrement sur lui, en espérant le vaincre avant qu’il ne soit trop tard, soit elle préférait s’en prendre au molosse infernal, pour se débarrasser d’une menace conséquente. Quoi qu’il en soit, ils allaient aussi devoir faire avec le rideau brumeux qui les empêchait de les trouver depuis leur position… En plus du fait que le Mentali pouvait suivre leurs actions à l’aide de ses pouvoirs, empêchant donc le Tartard de lui porter un coup direct.

Ironiquement, ce fut la militaire qui lui apporta un début de solution, quand elle l’entendit prononcer l’action qu’elle souhaitait mener.


« Stupide grenouille, utilise Hydrocanon, reste aux aguets et n’attaque pas de front ! Princesse, je pense que tu vois où je veux en venir. Ah, et essaye de le rafraîchir un peu. »

Bien que sachant qu’elle ne pouvait pas la voir de là, entre le brouillard et la tempête de neige, Yuki Yûki hocha la tête. Dès que le dévoué combattant cracha le geyser fulgurant, elle en employa ses capacités de télékinésie afin de le manipuler, tout comme elle le faisait habituellement avec ses marionnettes. Il lui fut aisé de repérer la flamme à travers le smog, à la lueur que celui-ci produisait, et y envoya aussitôt une partie de l’eau qu’elle contrôlait, dans le but de venir à bout de la combinaison. Puis, afin de se garantir une bonne réactivité, au cas où un nouvel assaut de ce genre interviendrait, elle laissa une colonne aqueuse serpenter autour d’eux deux, avant de diriger un mince filament vers son partenaire. La peau de ce dernier but avec délice l’eau salvatrice, lui permettant de retrouver une partie de ses forces pour la bataille finale.

C’est alors qu’une lueur qui n’avait rien à voir avec celle des flammes traversa le voile sombre, droit sur la tempête de neige. Jamais la barrière ne serait suffisamment robuste pour empêcher le rayon solaire de passer ! Elle n’avait pas le choix.
La digne Momartik se précipita à la rencontre de l’attaque, la recevant de plein fouet pour éviter que le batracien de combat ne soit touché. L’assaut la fit presque se dématérialiser, mais elle réussit à tenir le choc… Et, luttant contre la souffrance, elle tira même profit de la situation pour envoyer l’eau sous son contrôle à l’endroit où le rayon avait surgi.


« Suis-la ! » rugit Asaka.

Aussitôt, Fujimoto chargea une sphère boueuse entre ses mains imposantes, pour ensuite la lancer, suivie de deux autres, dans la même direction que l’Hydrocanon téléguidé.

Cette situation ne pouvait plus durer. S’ils voulaient infliger de lourds dégâts, le Tartard devait aller au contact de l’ennemi. Même s’il avait quelques cartes à jouer au niveau des attaques à distance, ce n’était rien comparé à sa force brute. Mais tant que la Prescience ne serait pas lancée et le Brouillard toujours activé se serait trop risqué.
Cependant, un plan s’échafaudait déjà dans l’esprit de la Championne aux oiseaux. Il ne lui restait qu’à trouver une ouverture pour le mettre à exécution.



[Fujimoto s’est pris le Psykoud’Boule, puis Yuki Yûki lève une tempête de neige autour d’eux pour éviter d’être atteints par la Puréedpois. Fujimoto utilise ensuite Hydrocanon, que Yuki Yûki manipule avec Psyko pour contrer l’attaque Lance-Flamme. Elle envoie aussi une partie de l’eau sur Fujimoto, pour lui faire retrouver des forces grâce à Absorb’O. Elle se prend le Lance-Soleil de plein fouet, mais dirige alors l’Hydrocanon dans la direction de l’attaque (et donc d’Erebos), imitée par Fujimoto qui lance trois Boue-Bombes.]

_________________
Anger of the Wounded Warrior



Fuis... Fuis tant que tu le veux. Ta puanteur exécrable m'amènera inévitablement à toi. Alors, de ma faux sanglante, je te ferai mille fois payer ce que ton peuple m'a fait.
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Nina Wang le Lun 22 Sep 2014 - 19:24

Le choc des flammes et de l’eau provoqua une épaisse vapeur, qui vint s’ajouter à la buée noirâtre déjà densifiée et neutralisée par la tempête de neige. Imitant la militaire, la championne avait demandé à la créature des glaces de diriger l’eau de Fujimoto grâce à ses capacités occultes. Cependant, l’attaque Lance-Soleil fit mouche, et Nina, qui voyait avec les yeux de l’esprit de son cher ami, put apercevoir le fantôme qui encaissait l’assaut à la place du Tartard, sans doute pour le protéger. Si le batracien avait pu retrouver un peu d’énergie grâce à l’Hydrocanon, il n’en était pas moins diminué par tous les coups qu’il avait pris depuis son entrée sur le terrain. Et la Momartik semblait également amochée, même si elle était suffisamment entraînée pour continuer le combat. Le poids des ans, probablement.

Un léger flottement permit à Nina de placer un ordre mental pour son Mentali, tandis que pour le loup noir, les mots fusèrent.


« Machination, encore une fois ! »

Le Démolosse plissa les yeux, échafaudant une nouvelle tactique dans son âme retorse, alors que l’Hydrocanon du Tartard lui fonçait dessus. Aussitôt, une lueur inquiétante entoura le Mentali, qui parvint, grâce à sa force mentale, à tenir en respect le jet d’eau, défendant ainsi son binôme. Mais visiblement, ce dernier était devenu la cible à abattre : des bombes de boue filèrent vers lui, et Genki n’eut d’autre choix que de s’interposer entre les projectiles et son partenaire. Le Pokémon Solaire était fort, mais il avait déjà pas mal combattu, et il affrontait un adversaire qui maîtrisait des capacités spectrales, et qui était bien plus âgé que lui, de surcroît. Enfin, il ne pouvait décemment pas contrer quatre assauts simultanément et, conformément à ce que souhaitait sa maîtresse, il avait fait office de bouclier pour le protéger, au prix de lourds dégâts. La princesse de l’Eau, sur sa plateforme, vacilla, tant elle était proche de son compagnon, sentant la douleur comme si elle avait été encaissé l’impact, elle aussi. Mais elle tint bon.

« Feu d’Enfer, en Rafale ! »

Une flamme ardente naquit dans les pupilles sombres du Démolosse. Ce fut comme si un énorme feu d’artifice jaillissait soudain du corps du loup d’Hadès : une multitude de geysers brûlants explosa autour de lui, touchant indistinctement ennemis et alliés, alors que la pluie de braises s’abattait sur le terrain, passant à travers la barrière neigeuse déjà abîmée par endroits. Comme pour ajouter une touche psychédélique à l’horreur de la scène apocalyptique, le Pokémon Psy libéra de son orbe frontal une onde multicolore, qui alla se fracasser contre les traits du chaos, faisant miroiter l’air déjà flouté par la chaleur, et changeant les lieux en un tableau déroutant et terriblement dangereux. Même Nina, de son côté, dut ériger une bulle d’eau pour ne pas être touchée par l’assaut combiné de ses deux amis.

« Merci, Genki. »

Sachant que la communication mentale avait été interrompue, avant même de pouvoir le distinguer de nouveau, elle savait qu’il ne pourrait continuer qu’une dizaine de secondes, tout au plus, avant de tomber. Mais la Yuki Onna ne lui accorda même pas ce répit, préférant prélever son destin pour le lier à celui de la créature du Jour afin de l’empêcher de poursuivre.

« C’est du bon travail. »

Pointant la Super Ball si chère à son cœur sur la masse inerte de son ami, la guerrière de Mizuhan rappela Genki. Il ne restait qu’un adversaire en face... Mais au moment où le colonel songea qu’Erebos serait probablement celui qui lui donnerait la victoire, elle vit le loup sombre s’effondrer, et elle ne mit que quelques secondes à comprendre qu’il venait d’être frappé par Fujimoto. Il avait profité de l’agitation pour s’approcher, et le pauvre Erebos n’avait même pas eu l’occasion de se défendre... Nina se sentit coupable.

« Je... Pardonne-moi. Tu as été parfait. »

Le cœur lourd, elle fit rentrer son ami dans sa sphère, puis saisit de nouveau la Ball ornée d’une couronne, en la fixant un instant. Elle murmura alors :

« Je suis désolée, à cause de moi, tu dois te présenter de nouveau... Je t’en prie, je compte sur toi. Allez, à moi, ma Reine ! »

Fière et altière, la sirène immaculée apparut de nouveau. Elle n’était pas au meilleur de sa forme. Mais elle n’avait plus le choix. Elle devait gagner, pour la fille de Sifuru.

« Aucune issue, Laser Glace ! »

La Lamantine ouvrit sa gueule et cracha un rayon gelé en continu, balayant tout l’espace qu’elle pouvait voir, gelant lentement les piliers et rafraîchissant l’ambiance, espérant ainsi atteindre le batracien. Alors que la température chutait brutalement, quelque chose déforma l’air près du Tartard, créant une distorsion que Nina connaissait bien : la Prescience de Genki arrivait enfin, au moment opportun. L’instant était critique : tout allait se jouer dans ces derniers mouvements et, même si elle faisait confiance à Eikallia, elle ne pouvait s’empêcher d’être tendue à l’extrême, le cœur battant. Ces quelques secondes allaient sauver son match, ou le perdre.


[Voilà mon dernier post, un peu court, mais c’est le final... Bien évidemment, les actions d’Asaka et/ou de ses Pokémon ont été vues en privé, je ne me permettrais pas de jouer un perso sans raison valable ou sans autorisation. Merci et à bientôt !]

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
0 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3965

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Asaka Chôko le Dim 19 Oct 2014 - 11:56

La Championne aux oiseaux grinça des dents lorsqu’elle se rendit compte que l’assaut combiné de ses alliés avait échoué. Certes, les projectiles boueux avaient atteint la créature solaire, mais c’était justement une mauvaise nouvelle. Cela n’avait fait qu’alimenter l’attaque qui se préparait, dans l’ombre. Et devant l’état de fatigue de ses combattants, elle doutait fortement que l’un ou l’autre puisse poursuivre l’affrontement s’il venait à se faire frapper.

Néanmoins, une autre menace, plus directe cette fois-ci, se profila. Le chien des Enfers venait de déclencher un orage brûlant, aidé par son coéquipier, qui déferla sur tout le terrain, frappant en aveugle. Le fantôme de la femme des neiges sut aussitôt qu’elle ne parviendrait jamais à encaisser cette fournaise. Il allait être temps pour elle de s’éclipser… Mais pas sans soutenir une dernière fois le batracien de combat.
Des bourrasques glacées et malsaines soufflèrent des manches déchirées de la digne Momartik. Mais elles n’allèrent pas perturber ses adversaires, ou tenter d’endiguer l’avancée de la tempête de feu. Au contraire, les rafales vinrent entourer son partenaire, lui conférant une armure de givre et de forces occultes.


*Ne gaspille pas cette chance, Fujimoto !* s’écria la créature impalpable dans l’esprit du dévoué Tartard.

Ce dernier lui adressa un regard entendu, avant de se focaliser sur leurs adversaires. Sur le Démolosse qui avait généré ce cataclysme, plus précisément. En s’y prenant bien, il pouvait le mettre hors d’état de nuire.
De son côté, Yuki Yûki effectua une dernière action. Approchant sa main de son visage, elle créa un unique flocon dans le creux de sa paume, avant de réciter une incantation. Elle termina ensuite son œuvre en soufflant doucement dessus. Le petit cristal de neige voleta au travers des rafales embrasées, les traversant sans crainte, protégé par un quelconque sortilège… Et alla se déposer délicatement dans le cou de l’évolition diurne. Par ce geste, le sort de Genki était directement relié à celui de la Yuki-Onna.

Enfin, le feu infernal s’abattit sur leur côté du terrain, obligeant la Furie d’Alfen à faire se lever le vent pour éviter d’être éjectée hors du pilier, ou de se retrouver agressée par la morsure des rafales embrasées.
La Momartik au kimono en lambeaux, elle, se retrouva happée par l’impétueuse tourmente. La chaleur était tout bonnement insupportable pour elle, et même la barrière de glace qu’elle tenta de dresser autour d’elle, en dernier recours, ne lui offrit que quelques secondes de répit avant d’être entièrement dévorée par les flammes. Un cri déchirant quitta sa gorge, submergeant le bruit de l’orage.


« YUKI YÛKI ! » hurla Asaka.

L’espace d’un instant, l’esprit de la Nalcienne faussa sa perception et la ramena plusieurs années en arrière. Cette nuit, où elle avait perdu l’usage de sa jambe. Où une explosion inattendue avait endommagé à tel point son amie spectrale que son habit, pourtant immatériel, n’était plus devenu qu’un tissu troué et brûlé. Non, elle ne pouvait pas lui laisser subir ça !
L’ancienne espionne était sur le point de se ruer sur le spectre de la femme des neiges quand elle entendit un grognement, à côté d’elle, ainsi que quelque chose qui la retenait. Baissant le regard, elle vit Ganka, le sombre lion aux yeux crevés, qui avait attrapé sa tunique entre ses crocs. Il avait senti qu’elle était perturbée, et était sur le point de se mêler directement d’un combat où elle n’avait rien à faire, au risque de se blesser gravement. Le fauve avait donc essayé de lui faire retrouver la raison, ou du moins l’empêcher de faire une idiotie pareille.
Et il réussit : voir son seigneur déchu lui rappela ce qu’elle faisait ici, quel était son rôle. Il avait raison, elle ne pouvait pas intervenir, même si ça lui faisait mal de voir la digne Momartik souffrir ainsi dans ce brasier.

Fujimoto, lui, n’avait pas perdu de temps. Fort de son armure improvisée, il avait sauté sans la moindre hésitation dans la tourmente infernale, pour atterrir sur le pilier sur lequel se trouvaient ses adversaires. Grâce aux forces occultes qui l’enveloppaient, le Mentali ne pouvait pas sentir sa présence, et il ne risquerait pas de protéger son coéquipier. Du moins, pas avant qu’il ne soit trop tard pour lui.
Le combattant aquatique s’approcha du molosse à l’armure d’os… Et referma ses puissantes mains sur les cornes d’Erebos. Sans crier gare, il le fit tomber sur le côté en tirant dessus et, avant qu’il n’ait le temps de refermer ses mâchoires sur lui, lui asséna un fort coup de coude dans le ventre, lui coupant la respiration… Et le sonnant même définitivement, alors que le Tartard profitait de la confusion pour battre en retraite, sur un pilier plus éloigné.

Lorsqu’enfin, le brasier s’évanouit, un véritable carnage semblait avoir eu lieu. Des quatre créatures bien portantes qui se tenaient là, quelques secondes auparavant, seul Fujimoto était encore debout. Toutes les autres avaient été défaites, Yuki Yûki ayant emporté Genki avec elle dans sa chute.
Les deux humaines rappelèrent leurs guerriers respectifs, et Nina renvoya sa dernière carte. La gracieuse créature était encore en forme, mais portait tout de même les blessures de sa dernière apparition sur le terrain.


« Finis-la ! » rugit la Championne aux oiseaux en guise d’ordre.

Le dévoué combattant focalisa son regard sur la Lamantine, afin de s’assurer de ne pas la louper. Mais au moment où il s’apprêtait à prendre son élan pour sauter, un rayon glacé recouvrit la surface plane de la colonne d’une épaisse couche de verglas.
Un sourire mauvais étira les lèvres de la Furie d’Alfen. La Mizuhanienne ignorait que son Tartard savait se déplacer sur un tel terrain. La victoire était sienne !

Et en effet, Fujimoto s’élança sans difficulté sur la glace, prenant appui sur le rebord pour sauter. Le poing reculé, l’autre ouvert pour ajuster son coup, il lui était impossible de rater sa cible. Et Eikallia n’y pouvait plus rien… !

Le batracien fut alors foudroyé par une force invisible, le faisant se tordre de douleur. Il atterrit brutalement sur le pilier, à quelques centimètres de la reine des mers, étendu sur le ventre et inanimé. La Prescience de Genki venait de le terrasser.

Un flottement régna un instant sur le champ de bataille. Asaka n’en revenait pas d’avoir été vaincue. Enfin, si, elle savait que c’était son dû, mais… Il était quand même irritant de constater qu’à quelques secondes près, elle aurait pu obtenir la victoire. Enfin.


« Eh bien… On peut dire que ça ne s’est pas joué à grand-chose. »

Fouillant dans sa poche, elle y récupéra un petit morceau de métal en forme de nuage gris, d’où s’échappait un éclair.

« C’était un beau combat. Tu as bien mérité le Badge Orage de l’Arène d’Alfen. Bonne chance pour la suite. »

Là-dessus, elle fit rentrer Fujimoto et Ganka dans leurs capsules respectives, avant de se jucher sur Hokosaki, sorti pour l’occasion, afin de revenir sur le sol. Ses compagnons allaient avoir besoin de nombreux jours de repos.

[Fini pour moi aussi]

_________________
Anger of the Wounded Warrior



Fuis... Fuis tant que tu le veux. Ta puanteur exécrable m'amènera inévitablement à toi. Alors, de ma faux sanglante, je te ferai mille fois payer ce que ton peuple m'a fait.
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Match d'arène] Septième badge : Nina VS Asaka

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum