[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Tout pour toi. [Sokka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Tout pour toi. [Sokka]

Message par Bahia Nur le Jeu 31 Jan 2013 - 1:04

Il avait dit le bateau numéro 2 ?

Oh ça elle l’avait oubliée. Rubis aussi d’ailleurs. Il était un Pokémon très intelligent, mais il ne savait pas compter. Ou il s’en fichait. Arriver au petit port que lui avait décrit le gentil vieux monsieur, il avait choisi au hasard. Il n’était lié télépathiquement qu’à Bahia et celle-ci était trop timide pour parler avec les matelots. Elle avait compté les pièces pour lui et il les avait donné au capitaine, qui était fort intrigué de voir la jeune femme rester bien loin des autres sur le pont. Celui-ci finit par mettre ça sur le compte du mal de mer, celle-ci vomissant tripe et boyaux par-dessus bord. En réalité c’était parce que les matelots et les autres dresseurs l’intimidaient, ça tombait bien ils n’étaient pas près du bord où elle se délestait de son déjeuner. Quand elle n’eut plus rien dans l’estomac, cela se calma enfin. Maintenant il ne lui restait plus qu’à ne pas manger pendant tout le long du trajet.

Il dura une semaine.

Visiblement après quelques spectacles de mimes de la part de Rubis, ils n’étaient pas embarqués sur le bon bateau. Celui-ci longeait le continent de l’autre côté et se rendait vers Mizuhan. Il allait accoster dans le port de Comodo, une ville particulièrement festive qui faisait peur un peu à Bahia. Enfin, ils ne seraient pas à Terros, mais ce serait déjà plus près. La jeune femme du donc se rendre à l’évidence et manger malgré sa réticence, se battant avec Rubis qui tentait de lui enfoncer des pains dans la bouche. Heureusement après deux jours son mal de mer se calma et elle put manger tranquille. À force d’être obligé d’être à proximité des autres elle développa une curiosité envers eux, observant assise sur le pont les déplacements et tâches de ceux-ci. Elle n’en fut pas moins soulagée lorsque la terre fut en vue, Bahia se promit de ne pas quitter le sol avant un bon moment. Tant pis s’ils devaient marcher, elle préférait ça. Enfin, si cela ne dérangeait pas Rubis.

-‘ Tout le monde descend ! Profitez bien de la nuit, Comodo vous réserves des surprises pour les pluies d’étoiles filantes. ‘

Ah oui, les étoiles filantes, il y en avait plein du ciel hier. Dommage qu’elle dormait comme une souche. Ce soir c’était sûr, Bahia verrait des étoiles filantes !

-‘ On sort de la lune petite. Il est temps de descendre. ‘

-‘ Oh.. Ou… oui monsieur ! ‘

Elle rêvait éveillée de cette soirée, au beau milieu du pont. Rubis se mit à la pousser vers la sortie, grommelant comme d’habitude.

Ce soir-là, il y avait beaucoup de monde sur les plages, observant le ciel à la recherche de ces fameuses étoiles. Bahia ne se sentait pas très à l’aise et Rubis non plus. Le Pokémon ressentait la panique de la jeune femme et il lui prit la main, l’amenait à l’écart de la foule. Il y avait non loin un bouquet de végétation et décida de l’y amener. Il y avait aussi des gens là-bas, perchés dans les arbres, mais ils étaient beaucoup moins nombreux et bien plus tranquilles que ceux sur les berges. Allant s’asseoir sur une pierre en compagnie de son Pokémon. Ce n’était pas très confortable, mais Bahia s’en fichait, ses yeux étaient rivés vers le ciel. Ça commençait.

Elle n’avait jamais rien vu de plus magnifique. La jeune femme était incapable de regarder ailleurs, Bahia ne voulait pas manquer un seul instant. Même si elle était très concentrée sur le spectacle, elle entendait les gens parler autour d’elle. Bahia crut entendre plusieurs fois le mot vœux, ce qui l’intrigua. Sans quitter le ciel du regard, elle demanda à voix haute à l’intention de Rubis.

-‘ Tu crois que ces étoiles ont quelque chose de spécial ? ‘
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Tout pour toi. [Sokka]

Message par Sokka Ask le Dim 10 Fév 2013 - 23:05

— Je ne sais pas, mais c'est bien possible.

Derrière la jeune fille, un jeune homme était arrivé d'une façon un peu, incongrue. Il souriait bêtement, un bras ostensiblement coller au corps par des bandages multiples qui le recouvrait de part en part. A par cela, il semblait plus nigaud que le premier adolescent venu admirer les étoiles. Il ne semblait pas vraiment... méchant ? Il avait un look plutôt jeune et bien dans ses chausses, bref, rien qui ne puisse transparaitre avec ses origines de mizuhanien vivant sur la banquise et dans des abris de glace, pas d'épée ni l'une de ses armes favorites. En fait, c'était plutôt son cheval qui était la mule de ses affaires durant sa convalescence, et puis ce n'était pas bien lourd. Il avait appris à gérer son amie et à lui apprendre à ne pas avoir peur en toute circonstances. La raison pour laquelle il se retrouve un bras dans le plâtre, le corps entouré de multiple bandes et l'air aussi bête, ça, il se garderait bien de le dire.
Il montra du doigt, de sa main valide, un coin de sable, non loin de la jeune fille. Il souhaitait s'asseoir quelque part et, pourquoi pas, en compagnie d'une jeune demoiselle ? Oh ! Bien entendu, il était un jeune homme. L'idée de plaire, même blessé, lui avait traversé l'esprit, mais loin de lui quelques idées moins... conventionnelles. Non ! Il n'était pas de ce genre, en fait, il était plutôt le genre à se faire gentiment railler parce qu'il est peut-être un peu trop nigaud dans son attitude.
Sans savoir si la demoiselle acceptait qu'il puisse prendre place ou non, il se posa quand même en tailleur, suivis de son équin qui s'étala sur le sol, folle comme tout de se rouler dans du sable, après qu'il l'eut déchargé des sacoches et de la lance soigneusement rangé et entouré de tissu. Son épée aussi était lié par des cordelettes. En somme, il n'avait nullement l'intention de se battre, pas tant qu'il aurait un bras en moins. Et puis, c'était un peu son autopunition.

— Il me semble que, selon la légende, quand on fait un vœu auprès d'une étoile filante, ce dernier se réalise !

Il se mit à fixer le ciel, souriant au ciel recouvert de ce voile sombre troué, laissant filtrer les multiples lueurs. Ses yeux, pétillant, ne semblait pas se tarir d'émerveillement, comme si fixer ce spectacle était un continuelle théâtre de magie. Il inspira l'iode, l'air marin lui faisant du bien, surtout après ce qu'il venait de vivre. Il se pencha en avant et commença à dessiner sur le sable tiède. Ce sable qui avait chauffé toute la journée se refroidissait doucement, demain matin, quand le soleil serait haut, il serait encore frais et le soir venu, quand la nuit sera tombé depuis un moment, il sera encore chaud.
Dans le sable, il traça des courbes, des traits, des lettres, un mot.

— Si je peux me permettre, je m'appelle Sokka et je viens du nord, dans le grand froid ! Et toi ? Enfin, si tu me permets de te tutoyer !

Il lui tendit sa main, l'invitant à la serrer. Décidément non ! Il ne cherchait pas à flirter, même s'il l'a trouvé mignonne. Il voulait seulement un peu de compagnie, ou peut-être était-il intrigué par ce qu'elle venait de dire. Il attendit une réaction de sa part,

_________________
avatar
Sokka Ask
Informations
Nombre de messages : 69

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Tout pour toi. [Sokka]

Message par Bahia Nur le Lun 11 Fév 2013 - 16:59

- ‘ Huh ? ‘

Pendant un instant Bahia crut que c’était Rubis. Seulement cela sonnait étrangement réel, puis en observant le Pokémon de plus près, celui-ci n’avait même pas eu le temps d’y penser. Le Ténéfix regardait derrière d’un air mécontent, vers celui qui avait répondu à sa place. La jeune femme resta un instant figée, sentant une certaine panique montée en elle. Cette voix sonnait jeune et elle mit un certain temps avant de jeter un coup d’œil rapide derrière elle, bloquée par la gêne. Jeune était un grand mot, ce n’était pas un papy et il semblait avoir à peu près le même âge qu’elle. Il pointa une place à côté d’elle et alla s’y asseoir sans sa réponse : c’était mieux ainsi, la dresseuse avait les pensées enchevêtrées les unes par-dessus les autres, elle aurait mis du temps à lui répondre. Rubis croisa les bras et fixa Sokka de ses yeux brillants, n’appréciant peu sa compagnie. Le Pokémon était mitigé, d’un côté il n’aimait pas qu’un jeune homme sortit de je ne sais où s’intéresse ainsi à Bahia… mais de l’autre côté il fallait que celle-ci s’habitue un peu plus à la conversation humaine. Il décida donc de ne rien faire contre lui, sauf évidemment s’il s’avérait un peu trop intéresser. Le Pokémon tourna son regard vers Bahia, dont il pouvait voir le fouillis mental. Il soupira et s’approcha d’elle, lui posant la main dans le dos. Cela la rassura et celle-ci tourna la tête vers le dresseur, tâchant de cacher – ce qui n’était pas gagné – sa gêne si envahissante.

-‘ Je… hum… Ba..Bahia. ‘

Eh bien, c’était un bon début, non ? Celle-ci observa un instant sa main levée vers elle. Pourquoi donc faisait-il cela ? Le Ténéfix se cogna la tête avec la paume de sa main, visiblement la jeune femme avait oublié ce qu’était qu’une poignée de main. Il le lui montra en pensées et celle-ci se mordit la lèvre, se sentant idiote. Même si la majorité de ses souvenirs étaient présents, il lui arrivait parfois d’oublier des petits détails. C’est toujours avec gêne qu’elle tendit son bras frêle, la main un peu tremblante. Mais le plus étonnant devait surtout être la force qu’elle dégagea lorsqu’elle la lui serra, même si celle-ci semblait assez fragile pour se casser en deux dans un coup de vent trop fort, sa poignée de main restait ferme. Même si son corps avait perdu une partie de la force qu’elle avait gagnée en entrainement, elle en avait conservé un peu, surtout de cette main en particulier. Parce qu’elle se servait de celle-ci pour tenir son épée. Enfin, ça, c’était avant.

Bahia relâcha la main de celui-ci, un petit sourire nerveux aux lèvres. Il lui demanda ensuite d’où elle venait. Vu sa description il y avait fort à parier qu’il venait de ce pays. L’ancienne Bahia se serait montrée réticente à continuer la conversation, seulement à cause des frictions qu’il pouvait avoir parfois entre les deux pays, opposé en presque tous les points – enfin, ça, c’était ce que son père aimait bien dire -. Mais celle-ci ne comprenait plus cette notion et cela ne l’intéressait pas de redevenir ainsi. Bahia se gratta la tête un moment, visiblement pensive. Peut-être que lui n’aimait pas Flamen, et puis le contraire était possible. Rubis grogna et agrippa son bras, décidant pour elle. Il ne ressentait pas de méchanceté du côté de Sokka et considérait ainsi que la jeune femme se cassait la tête pour repousser le moment où elle parlerait… et il n’avait pas tort. Il leva son bras et fit pointer celui-ci vers la mer, d’où ils venaient. Bahia eut un rire nerveux, répondant d’une voix peu assuré.

-‘ Je viens de… huh, là-bas. Oh, je veux dire… de Flamen. Voilà, de Flamen. ‘

Rubis reposa son bras et retourna s’asseoir. Bahia resta silencieuse un moment, observant les dessins de Sokka dans le sable, réfléchissant. La dresseuse s’encouragea en se disant que ce n’était pas si mal, le dresseur avait l’air gentil, elle n’avait pas à avoir peur de lui. Mais au fait, pourquoi avaient-ils engagé la conversation déjà ?

Ah oui, les vœux.

Bahia sourit, visiblement plus à l’aise. Elle avait oublié cette légende aussi. Maintenant qu’elle y repensait, sa mère et elle avaient déjà eu une conversation sur ce sujet quand elle était petite. Et si c’était vrai ? Celle-ci remonta son regard vers le ciel. Elle avait oublié lors de l’apparition de Sokka le spectacle magnifique qui s’y déroulait. Rubis observait aussi, bien qu’il gardait un œil vigilant sur le dresseur. Voyant que Bahia réfléchissait au sujet des étoiles et de leurs effets, il lui demanda télépathiquement ce qu’elle aimerait faire comme vœu. Celle-ci resta un instant sans rien dire, le regard un peu rêveur.

-‘ J’aimerais… j’aimerais trouver le plus gros diamant de monde entier. ‘

Fit-elle à voix haute après une certaine réflexion. Elle crut entendre un rire derrière, son rêve devait paraitre bizarre aux yeux des autres. Les gens rêvaient de plus d’argents, de santé, de bonheur pour eux ou pour les autres… de savoir attirer des foules de filles, parfois. Celle-ci rougit un peu et resta silencieuse un moment. Rubis comprenait un peu où elle voulait en venir. Il posa la main sur son bras, la regardant dans les yeux. Elle le prit dans ses bras et le déposa sur ses genoux, l’observant avec un sourire avant de finalement continuer.

-‘ J’aimerais trouver le plus gros diamant du monde entier, parce que seul le plus gros d’entre tous pourrait transmettre à mon meilleur ami toute la reconnaissance que je ressens à son endroit de s’occuper de moi et de m’aimer pour ce que je suis. ‘

Donner un diamant à un Ténéfix était un des signes d’amitiés les plus forts. Lorsqu’elle l’avait vu pour la première fois, c’était ce qu’elle lui avait donné pour recevoir de son aide. Il aurait pu le manger et repartir, mais non. Il était resté près d’elle, l’avait protégée contre les autres Pokémons sauvages et l’avait nourri et fait boire de l’eau le temps que les secours humains arrivent. Il avait choisi de rester près d’elle. Pour cela, Rubis méritait à ses yeux le plus gros diamant qui puisse exister. Celui-ci resta un instant figé, les yeux tournés vers elle. Elle aurait pu rêver de devenir comme avant, mais cette option ne lui avait même pas traversé l’esprit. Elle n’avait pensé qu’à lui. Le Ténéfix oublia momentanément Sokka et se blottit contre sa dresseuse, rêvait pour sa part de ne jamais la perdre. Elle le sera doucement et sourit, se tournant vers Sokka, plus à l’aise que tout à l’heure.

-‘ Dite… hum, et vous ? Vous avez une idée de vœu ? ‘
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Tout pour toi. [Sokka]

Message par Sokka Ask le Mar 12 Fév 2013 - 23:27

Il se mit à rire, puis se mis à tousser à cause de la douleur que cela lui provoquait. Il se calma et se massa les flancs, douloureux dû aux os brisés. Il inspira, et prit un peu le temps de retrouver une condition normale, qui le ferait moins souffrir s'il commençait à parler. Il réfléchis un instant avant de parler, il valait mieux tourner sept fois sa langue dans sa bouche, surtout dans son cas.
Comme le triste son d'un piano, l'océan flattait les plages dans un doux vacarmes. L'écume remontant le sable pour rester fixé dessus quand les eaux se retiraient. Tel une répétition de piano, elle revenait, sans cesse, produisant le même schéma, sans cesse. Le soleil était tombé, et le côté bleuté de la nuit rendait les choses extraordinairement calme. Il fixait cet horizon, ce monde si vaste et grand qu'il avait visité.
La voie de la mer, semi-silencieuse, calmait les les embruns, transformant la rive, sur toute sa longueur, en un petit havre de paix. Il ferma les yeux, profitant d'un petit vent pour que ce dernier lui fouette le visage

— Écoute mon histoire... c'est peut-être notre dernière chance...

Il sourit, bêtement. Il ne parlais pas vraiment à la fille de Flamen, Bahia, s'il avait bien compris. Il s'évoquait plutôt, à lui même, une vérité que lui seul pouvait assimiler et comprendre. Il passa la main su le sable et effaça son prénom, sillonné dans la matière poudreuse.
Le moment, presque mystique pas son calme, était plus que savoureux. Une pause depuis longtemps. Il leva les yeux vers le ciel, se grattant les cheveux.

— Si je devais faire un vœu, ce serait certainement... de devenir le plus important commerçant de trésor !

Leur souhait avait, en quelque sorte, une corrélation, tout du moins, dans le sens riche du terme. Il repensait à ses projets, l'envie d'être un marchand ambulant sur sa roulotte. Rien ne lui donnait, en réalité, plus envie que ça.
Quelque chose le bloquait cependant, mais cela, il ne préférait pas y penser. Il restait donc là, le regard dans le vague, simple et sans émotions réelle. Il ne s'était pas vraiment désintéressé de la jeune femme, mais il était ailleurs. Son esprit vagabondait, dans un éther propre à lui même. Il ne pensait à rien en soit, il était juste, le regard dans le vague, la vision à travers tout. Comme s'il n'était plus de ce monde, que sa conscience était, ailleurs. Il se reprit, se passant une main sur le visage.
Il prit quelque chose dans ses mains, le fit tourner entre ses doigts, et le lança du pouce au pied de la demoiselle. Un coquillage ! Un simple morceau de calcaire, certes, mais un coquillage irisé, bleu et rose, avec de la nacre. La nature peut vraiment être belle, et ceux, même avec des choses minérale.
Il laissa sa tête se poser sur sa propre épaule, fixant sans réellement le voir, le ciel étoilé. Que pensait Bahia de tout ça ? Que pensait-il lui même ?
Depuis qu'il était partis de chez lui, il n'avait pas fait le point sur sa situation une seule fois. Il était peut-être temps de faire le tri dans sa vie, son passé, ce qu'il à vécu.

— C'est comment le pays du feu ? Je n'y suis jamais allé !

Sans animosité ni malaise, il était simplement curieux des horizons d'ailleurs, d'autres lieux. Il regardait du coin de l’œil Bahia, attendant simplement sa réponse, si elle concédait à la lui donner. Ce moment était si, étrange, et différent de ce qu'il avait vécu. Un contact particulier avec une personne particulière. Depuis combien de temps n'avait-il pas fréquenté des personnes sans avoir l'arme au poing, ou sur le coin de sa hanche. Depuis combien de temps ne s'était-il pas mené à la civilisation ?

_________________
avatar
Sokka Ask
Informations
Nombre de messages : 69

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Tout pour toi. [Sokka]

Message par Bahia Nur le Mer 13 Fév 2013 - 0:40

-‘ Hum. ‘

La jeune femme serra les dents, se demandant si elle devait porter secours ou non au jeune homme. Bon d’accord les bandages auraient dû lui donner une bonne idée de son état, mais que pouvait-elle y faire de toute façon ? Il ne demandait pas d’aide et il n’était pas mort – ca en tout cas elle en était sûre – alors avec un peu de chance il n’était pas assez idiot pour se laisser dépérir dans un état avancé, non ? Rubis se releva et retourna s’asseoir à côté d’elle. Celle-ci fouilla dans son sac pendant que Sokka semblait rêvasser un peu, en sortant une couverture qu’elle fit passer autour d’elle. L’air marin était frais et celle-ci commençait à grelotter un peu. La température était loin d’être froide au contraire, mais il ne lui fallait pas grand-chose pour avoir la chair de poule. Le Ténéfix l’observa de ses joyaux, pensif. Elle était tellement fragile. Il avait du mal à s’imaginer la femme dont parlait son père, si fier de sa succession avant l’accident avec le Onyx. Elle s’allongea sur sa pierre, qui était si lisse qu’elle en était presque confortable. Relevant la couverture jusqu’à sa bouche, elle observait du coin de l’œil le dresseur. Même si Bahia n’était pas à l’aise avec le fait d’avoir des interactions avec d’autres humains, après que la gêne soit passé un peu, elle développait une certaine curiosité envers eux. Elle espérait juste qu’il ne s’en rendrait pas compte. La jeune femme attendit tranquillement qu’il réponde, peu pressée. Son vœu la fit sourire.

-‘ … Hum, vous savez, si le mien se … se réalise, je suis sûre que Rubis… que ça ne lui dérangera pas de contribuer un peu à votre trésor. ‘

Le Ténéfix releva subitement la tête, se désintéressant des étoiles un moment. Celui-ci grogna et fit la grimace. Bahia tourna la tête vers lui et vu comment ils l’observaient, il y avait fort à parier qu’une discussion se déroulait entre eux. Après une petite minute, Bahia roula des yeux, terminant sa phrase à voix haute.

-‘ … Comment ça, non ? J’ai fait le vœu de trouver LE PLUS GROS diamant du monde, tu peux bien en partager un petit bout ! Ne viens pas me faire croire que tu vas être capable de tout le manger quand même … ‘

-‘ Téné. ‘

-‘ Tu vas finir obèse. ‘

Il lui tira la langue pour toute réponse et Bahia sourit, lui caressant la tête. La présence du Pokémon contribuait pour beaucoup dans le fait qu’elle était plus à l’aise. Il était ce qui la rassurait, elle avait besoin de lui pour avancer. Elle entendit un drôle de bruit et baissa le regard instinctivement. Un coquillage ? Bahia l’observa un moment, comme si elle ne savait pas si elle avait le droit de le prendre. La dresseuse finit par tendre lentement les doigts, observant Sokka du coin de l’œil. Elle le prit délicatement et le cala dans la paume de sa main. Rubis croisa les bras, surveillant toujours autant le jeune homme. Était-ce une sorte de cadeau ? Peut-être. Il était très joli en tout cas. Bahia retourna s’asseoir en recrovillant ses jambes contre elle, le coquillage poser sur son genou. Le visage appuyer contre ses jambes pour éviter qu’il ne voit sa gêne, qui rendait ses joues légèrement rouges, elle parla d’une voix toujours peu assuré lorsqu’elle s’adressait directement à lui.

-‘ Me… Merci. ‘

Elle observa encore un moment le coquillage avant de le glisser dans son sac, décidant de se recoucher sur sa pierre. Rouler en boule dans sa couverture, elle commençait à se sentir fatiguée. S’endormir n’était réellement pas un problème pour elle, dès qu’elle ressentait de la fatigue, il lui suffisait de fermer les yeux pour dormir en moins de dix minutes. Encore quelque chose qui lui venait du caillou qu’elle s’était prise sur la tête. Bahia se força à garder les yeux ouverts, écoutant la question de Sokka. Réfléchissant un instant, elle lui répondit d’une voix faible.

-‘ Eh bien… il fait… très chaud, oui, très chaud. Y a du sable partout. En… enfin, je ne me suis jamais vraiment… jamais vraiment promenée. Je restais surtout à Omatsu, c’est la plus grosse ville de Flamen… et aussi la plus grande militairement. J’y étais soldate avant….
Vous en êtes un, n’est-ce pas ? ‘


Quelque chose venait de se produire. Le ton de voix avait changé à la dernière phrase, plus assurée et claire. Son regard était étonnant flamboyant, lui qui était d’habitude un peu éteint. Rubis resta un instant stoïque, observant la forme emmitouflée dans la couverture. Il sentait au fond de son subconscient quelque chose bouger. Parler de soldats avait tendance à réveiller un peu les vestiges de l’ancienne Bahia, qui disparaissait après quelques secondes. Dès qu’elle eut finit sa phrase, son regard redevint le même, celle-ci paraissant subitement surprise de ce qu’elle avait dit. La jeune femme cligna des yeux, se mordant la lèvre par la même occasion. La dresseuse ne comprenait pas vraiment ce qui venait de se passer, mais elle préféra ne pas repasser dessus. N’attendant pas vraiment une réponse de sa part, la Bahia gênée reprit la conversation.

-‘ Je… huh. Ou… oubliez ça. ‘

Elle leva le regard vers les étoiles, évitant le regard du dresseur. La prendrait-il pour une folle ? Peut-être bien. Bahia hésita un instant avant de continuer, elle avait envie de dire quelque chose mais elle ne savait pas si c’était déplacé. La jeune femme voulait s’améliorer un peu, qui sait, peut-être aurait-elle un ami humain si elle forçait les barrières de sa timidité. Tapotant ses doigts sur la pierre, elle reposa son regard sur Sokka et lanca d’une voix rapide.

-‘ Je, enfin, si vous… si vous voulez visiter Flamen un jour, je peux vous gui… guider un peu. ‘

C’était dit. Sokka n’était pas obligé d’accepter, celle-ci devait de toute façon obligatoirement se rendre chez sa mère avant de retourner se promener. Si elle le recroisait un jour, alors peut-être pourraient-ils faire un bout de chemin ensemble. Rubis n’aimait pas trop l’idée, et puis, c’était un garçon. De l’autre côté il devait laisser Bahia avancée un peu d’elle-même sans son aide. Celle-ci se tut et se tourna sur le dos, observant une dernière fois les étoiles. Sans même s’en rendre compte, elle ferma les yeux, s’endormant après plusieurs minutes. Le Ténéfix soupira et farfouilla dans son sac pour en sortir un oreiller de fortune, soulevant délicatement sa tête pour le glisser en dessous. Il passa par-dessus celle-ci pour se retrouver du côté de Sokka. Assis sur la pierre, ses joyaux brillaient sous la lumière des étoiles filantes, ceux-ci toisant le dresseur et son Pokémon. Rubis savait très bien que Bahia dormirait jusqu’au lever du jour sans problème, même si elle était couchée sur un rocher. Il tira un papier et un crayon du sac et se mit à gribouiller dessus, tendant ensuite celui-ci à Sokka.

-‘ Nous espérons que votre rêve se réalisera. Qu'allez vous faire à présent ? ‘

-HJ – Fini de mon côté je crois bien. Merci beaucoup d’avoir bien voulu faire ce topic event de dernière minute, en espérant refaire un topic avec ce personnage un jour :p –HJ-
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Tout pour toi. [Sokka]

Message par Sokka Ask le Sam 16 Fév 2013 - 0:24

Il repensa un instant à son projet. Oui ! Il se voyait bien comme un marchand ambulant, avec sa roulotte, sa mule, ou plutôt, son animal de traie. Il pensait à tout ce qu'il pourrait vendre. Des raretés parmi tant d'autre, des trésors qu'il aurait retrouvé ou des matières de valeurs trouvé par ses Pokémon. Il dirigerait cette bande de recherche, il pourrait vendre à des prix avantageux sa marchandise, parfaitement légale. Il aurait à la fois une renommé en appartenant à une guilde marchande, mais aussi, en temps que vendeurs de rareté.
Dans la nature, il y avait très très peu de gens de ce type. Le travail était difficile car incitait beaucoup de brigand et de bandit à attaquer ces personnes pratiquant ce genre de profession, chipant bien souvent les trésors sous le nez de ces personnes. Mais Sokka n'avait nulle crainte à se faire dans ce cas là, aucune. Il tourna la tête vers Bahia quand elle lui parla de leurs... élément commun.

— Si je trouve ce diamant, je vous l'offrirais de plein droit car tu as fais l'un des plus beau vœu d'amitié qu'il soit, ton ami dois avoir la plus grande fierté de t'avoir. Et je serais ravi qu'il m'aide, à la seule condition qu'il ne dévore pas les pierres utiles, comme les évolutives, je veux bien lui laisser rubis et émeraude si cela lui convient !

Il sourit simplement à la jeune fille et à son compagnon. Eux deux semblaient former une bonne paire. Ce Ténéfix avait de la chance d'avoir une telle dresseuse à ses côtés, et elle avait autant de chance de l'avoir comme ami. Il reporta son visage sur la mer, et regarda Kirin, caressant le jabot de l'animal qui produit un léger gargarisme. Elle était bien là, elle se fichait totalement de tout ce qui se passait à l'extérieur, elle était en confiance. Elle était craintive, mais avec Sokka à ses côtés, elle était bien.
Puis elle répondit à sa question sur le pays. Du sable à perte de vue, c'est donc ça qu'on appelait un désert ? Sur la banquise, il y avait un désert, composé uniquement de glace. Mais un désert de sable, il n'en avait jamais vu et serait curieux de rencontrer ça.
Il remarqua le changement dans la voix de la jeune fille quand elle aborda le côté militaire. Il sourit intérieurement. Elle n'avait rien à craindre, il ne comptait pas divulguer ses informations, et puis, elle était resté assez ténue sur le sujet.

— Je ne suis pas un soldat, mais je sais me battre avec plusieurs armes. Je n'ai aucune intention de rentré dans une armée, j’agis seul et solitairement, et je louerais mes services à celui dont je jugerais personnellement de mon utilité à ses côtés. Appelé moi un soldat itinérant si vous le souhaitez, je préfère le mot de vagabond, ou de voyageur. Et bien ! Si un jour on se recroise, il est fort probable que je vous demande de me montrer le chemin. Marchez à vos côtés sera un réel plaisir ! La nuit était déjà bien entamé, et il était temps de partir. A l'instant ou il se décida à se lever, quand Bahia se fut endormies, il remarqua que le petit être avait griffonné quelque chose sur le papier qu'il lui tendait. Il sourit. Un Pokémon qui savait écrire, ce n'était pas commun, en plus, il était très bon. Il se permit de sortir un pinceau et un encrier de l'une de ses sacoches. Avoir de quoi écrire pour un marchand était primordiale, et Sokka appréciait entretenir un journal. Il commença à dessiner les lettres, avec délicatesse, et rendit le papier à la créature.
-Il est possible que je me ballade ou le vent me portera, mais si je trouve ce diamant, je vous retrouverais afin que votre vœu se réalise lui aussi !-
Il était temps pour lui de s'en aller, ce soir ils ne dormiraient pas, ils profiteraient de la fraicheur pour avancer, au matin, il trouverait un arbre ou se poser et ou passer un rapide somme. Il laissa une amulette de pierre composite, peu rare, mais très coloré, poli par le passage de l'eau, sur la feuille que le Ténéfix s'était servi pour lui parler. C'était un genre de cadeau pour ce Pokémon qui aimait le minéral. Un genre de "On se reverra !".

_________________
avatar
Sokka Ask
Informations
Nombre de messages : 69

Fiche de personnage
Points: 42
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mini-Event Jirachi] Tout pour toi. [Sokka]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum