[ Clos ] Une vente qui tourne mal [Bahia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Une vente qui tourne mal [Bahia]

Message par Illumino El Pathos le Mar 9 Avr 2013 - 20:12

Une bonne journée. Il n'avait mis qu'une seule journée pour arriver dans le village. Et bien entendu, il avait déjà pris contact au cas où. C'était la meilleure chose à faire s'il voulait se débarrasser d'une marchandise plus qu'indésirable. Grumpf. Quand même, il aurait préféré avoir ce fichu Ténéfix. Mais bon, maintenant, il se retrouvait devant un homme d'une vingtaine d'années. Un larbin comme on pouvait appeler ça. Il avait contacté l'un de ces nombreux marchands d'esclaves, qu'ils soient pokémon ou humains. Tant que c'était de de la chair à utiliser, certains ne se privaient pas de faire fortune. C'était un peu son but personnel aussi à lui. Camouflé sous cette épaisse cape, il présenta la sphère devant l'homme, murmurant :

"Tu as l'argent ? Je n'ai pas de temps à perdre. J'ai d'autres Miaouss à fouetter, sache-le."

"Pas avant d'avoir vu la marchandise. Paraitrait qu'il est pas en super forme le pokémon que tu veux nous refiler."

"Est-ce que tu insinuerais que je pourrai mentir à mon futur acquéreur ? Je ne suis pas là pour plaisanter."

Aussitôt qu'il avait prononcé ces paroles, le corps d'Illumino se pencha en avant, un craquement sonore se faisant entendre. La main toujours tendue, aux lambeaux de peau présents en de nombreux endroits, il tenait fermement la sphère alors que l'homme en face avait reculé. Celui-ci regarda autour de lui, bredouillant. :

"Non pas vraiment, je veux pas d'ennui alors je préfère voir le pokémon. C'est un Floravol, c'est ça ?"

Tsss ! Vraiment, il y avait de ces personnes, ça l'énervait et ça l'agaçait. Avec lenteur, il appuya sur la sphère de la pokéball, agrippant le pokémon par la fleur, soulevant le Floravol avec aisance en vue du poids de la créature. Celle-ci commença à gesticuler, comprenant à peine ce qui se passait alors que l'homme la regardait :

"Ce Floravol n'a pas l'air vraiment en parfaite santé."

"Normal, je ne l'ai pas nourri pendant une journée. Envoie l'argent et pars avec. Tu salueras alors ton chef de ma part."

Il renvoie le Floravol dans la pokéball, l'homme semblant réticent aux premiers abords . Néanmoins, vu le physique ingrat d'Illuminos mais aussi ses paroles, il y a de fortes chances que ça se soit passé de la sorte. Avec lenteur, il tend une bourse à Illumino, celui-ci le remerciant tout en envoyant la pokéball à l'homme. L'échange venait tout simplement de se terminer et il était bientôt temps pour chacun de partir de son côté. De toute façon, l'acheteur n'avait guère réellement envie de rester trop longtemps avec un tel être non-loin de lui. Il était beaucoup trop effrayant pour ça.

"Euh ben alors ... Je crois que je vais m'en aller hein ? Pas que je suis occupé mais si le chef veut récupérer son nouvel esclave, il vaudrait mieux pour moi que j'y aille tout de suite . Bon ben ... euh ... salut quoi."

"Dès que j'aurai mis la main sur de nouveaux spécimens ... je le préviendrai. Pendant ce temps, j'espère qu'il a envoyé la petite lettre à Tenkeï. Je ne peux pas rester avec un seul pokémon."

"Ca, moi, j'en sais rien du tout ! Je veux pas dire mais je fais que le transporteur ! Enfin le livreur !"

Bien entendu. Une telle personne était ridicule, particulièrement ridicule même. Héhéhé. Et inutile aussi. Enfin, tant qu'il faisait son travail ... lui-même avait déjà terminé le sien à l'heure actuelle; Il était l'heure de refaire une petite fortune quelque part dans ce village. Mais avec la petite discussion avec cet homme, il venait tout simplement de perdre son temps, un temps qui pouvait être plus que précieux. Cet idiot était agaçant.
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une vente qui tourne mal [Bahia]

Message par Bahia Nur le Mar 9 Avr 2013 - 23:53

Elle se rapprochait de lui.

Bahia était peut-être naïve et douce, mais ce genre de chose réveillait en elle une bête immonde, dont l’envie de sang guidait à présent ses pas. Elle retrouverait Tourmaline, avec ou sans l’aide des autorités. Elle les avait avertis, mais ceux-ci avaient déjà d’autres cas importants sur les bras, leurs réactions étaient trop lentes à son goût. Son Pokémon avait senti de loin la bête se réveiller, inquiet il l’avait rapidement rejoint pour comprendre ce qui se passait. Seuls des évènements particuliers pouvaient la mettre dans une telle colère et il redoutait la raison de celle-ci. Bahia lui avait tout expliqué en chemin, obsédée par une seule pensée. Trouver Illumino et lui faire comprendre son erreur. Elle se fichait du temps que cela prendrait, son père pouvait attendre. Elle ne prendrait pas ce bateau sans le Floravol, point final. Rubis était inquiet de la tournure que prenait cette aventure, mais surtout de l’état de son amie. Il pouvait sentir la rage bouillir au fond de son subconscient, il se demandait même qu’elle serait sa réaction lorsqu’elle retrouverait le voleur. Serait-elle assez chamboulée pour tenter de le tuer ? Non, il ne devait pas penser cela. Bahia était peut-être retournée émotionnellement, elle ne porterait pas atteinte à la vie de l’autre, même si elle le détestait profondément. Elle se fichait bien de lui en fait, ce qu’elle voulait, c’était sa Pokéball. Et allait lui marcher dessus s’il se mettait entre elle et son Floravol. Ce qui lui faisait peur c’était l’état dans lequel elle allait le récupérer, ce n’était pas cet idiot de marchand qui allait s’en occuper. Il fallait qu’il tienne bon le temps qu’elle le retrouve.

La jeune femme avait dû suivre sa trace, se laissant guider par la parole des gens qui disaient l’avoir croisé. Il fallait avouer qu’il attirait assez l’attention avec son apparence, elle remontait donc avec l’aide de divers témoignages. Elle ne se considérait pas si loin de lui, elle était partie de Palma une heure après qu’il soit disparu, il ne devait pas être très éloigné de sa propre position. Bahia était contente d’avoir décidé elle-même de récupérer son Pokémon, vu le temps qu’auraient mis les autorités de la ville, il aurait rapidement pu traverser une frontière. La dresseuse ne voulait pas lui donner le temps de disparaitre, elle passa la nuit à marcher, sans prendre une seule pause. Au lever du soleil elle était fatiguée, mais continuait son chemin, Rubis faisant de même. Lui aussi était en colère à dire vrai, il n’appréciait pas du tout qu’on s’en prenne à sa dresseuse… sans parler que le rubis était à moitié bon, le milieu étant de piètre qualité. Ils allaient tous deux se venger.

S’approchant avec douceur près du village de Kamiki, Bahia s’autorisa une longue pause. Normalement il devait être dans les environs, elle croyait avoir réussi à le rattraper en voyageant sans arrêt. Fixant le village, celle-ci cherchait au loin une capuche noire. Rien. Il valait mieux y entrer pour chercher, il pouvait être n’importe où. Se tournant vers Rubis, Bahia avait sorti son épée de sa protection et l’avait attaché à sa taille, pour pouvoir la dégainer rapidement si elle en avait besoin.

-‘ On va se séparer, d’accord ? Faut fouiller ce village au plus vite avant qu’il ne nous distance encore. ‘

Rubis n’aimait pas trop l’idée, mais plus ils réglaient la question rapidement, plus ils pourraient repartir rapidement vers Palma. Bahia prit la droite et lui la gauche, le spectre se cachant dans l’ombre pour mieux observer. Le village semblait calme, les gens se promenaient et vaquaient à leurs occupations. Il n’y avait rien de spécial pour l’instant. Le Ténéfix se mit à suivre une petite allée où personne ne semblait aller. Ce coin-là semblait un peu délabré, les maisons étaient moins jolies que celles un peu plus loin. Le Ténéfix décida de rester dans cette zone, si la vermine se promenait ici, il trouverait peut-être ce marchand. Continuant sa marche dans cette partie plus pauvre du village, il sentit des présences malsaines au loin. Son type Ténèbres l’aidait à repérer ceux dont l’âme était noire comme la suie et il se sentait attirer par une rue particulière. Il s’y engouffra sans bruit et vit au loin ce qu’il cherchait : le marchand à la cape noire. Restant dans le noir, le Ténéfix avait envie de jouer un peu. Le spectre se rapprocha encore sans bruit, vérifiant qu’il avait bien la Pokéball. Visiblement il était en train de le vendre à quelqu’un d’autre. Il lui fallait agir vite avant que les deux ne se séparent, il ne pouvait pas courir deux lapins à la fois.

-‘ Gnarkgnarkgnark… .’

L’étrange ricanement se répercuta dans l’air, coupant la conversation des deux humains. Deux yeux malsains brillaient dans l’ombre de la maison juste à côté, tout comme la rangée de dents bien acérées. Le spectre sonda autour de lui et sentit un Pokémon près d’Illumino. Il décida de lui envoyer un message bien clair, son esprit se connectant le temps de quelques secondes à celui de l’autre. La voix qui résonna dans le crâne du rat était grave et désagréable, forçant celle-ci à l’écouter.

* Écoute-moi bien. À ta place j’espère que tu sais courir vite, parce que sinon, je vais t’apprendre à voler ! *

C’était une menace à ne pas prendre à la légère. L’étrange créature n’avait pas bougé, fixant toujours les deux personnes. En fait, si ceux-ci tentaient de la capturer, ils verraient rapidement que ce n’était pas un vrai : cette chose n’était qu’un leurre. Rubis s’était servi de l’attaque Clonage pour laisser une représentation sommaire de lui-même à cet endroit, il en avait profité pour se cacher ailleurs. Il n’y resterait pas longtemps d’ailleurs, le temps que ceux-ci se concentrent sur la fausse créature, il les attaquerait par-derrière.

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 424

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une vente qui tourne mal [Bahia]

Message par Illumino El Pathos le Jeu 11 Avr 2013 - 13:58

Gnark, gnark, gnark ? Les oreilles de la Rattata se redressèrent avant qu'elle ne tourne sur elle-même. Elle avait bien entendu un petit cri non ? Aussitôt, elle grimpa sur l'épaule d'Illumino, l'autre homme la regardant avec surprise, ne l'ayant pas remarqué. Elle pénétra sous la capuche, commençant à émettre des petits cris. Illumino se redressa, ses sourcils froncés. Bien entendu, on ne pouvait pas voir son visage, pas du tout même ... mais ça ne changeait pas qu'on pouvait remarquer qu'il était agacé par quelque chose de vraiment déplaisant. Puis le tout se présenta à la Rattata quand celle-ci reçut un message télépathique. Elle s'immobilisa, nullement apeurée mais comprenant parfaitement le message qui venait d'être transmise à elle. Elle repoussa des petits cris pour dire ce qu'elle avait entendu à son maître, celui-ci grognant légèrement.

"Grrrr ... Bon, visiblement, il est l'heure de partir. Tu as eu ce que tu voulais, il en est de même pour moi. Tu préviendras ton chef, héhéhé. Je me retire maintenant, ça sera bien plus simple."

"Bien plus simple ? De quoi est-ce que tu es en train de parler ? Hey ! Ne me tourne pas le dos quand je te parle !"

Pourtant, Illumino se désintéressait complètement de la situation maintenant. Il émit un nouveau rire avant de s'éloigner, ne se préoccupant plus de lui. D'après ce que sa Rattata lui avait dit, ça parlait de la pokéball qu'il venait de vendre hein ? Si la créature qui s'était adressée à la Rattata se préoccupait plus de la pokéball qu'autre chose, il n'y avait aucune chance qu'il vienne le poursuivre sinon, elle risquerait de perdre la trace de la pokéball. Oui, c'était aussi simple que ça ... et d'une logique sans failles. Le pokémon voulait sauver son compagnon Floravol alors il se devait d'aller suivre l'interlocuteur d'Illumino. Pendant ce temps, il n'aurait alors pas à se soucier de ça : il serait déjà dans une autre ville.

Il s'immobilisa alors qu'il venait de percuter quelque chose ou quelqu'un. Sans même un regard vers la jeune femme qu'il venait de bousculer, ce ne fut que la Rattata qui remarqua que c'était celle à qui ils avaient volé la pokéball. Pourtant, Illumino ne s'en souciait guère, continuant d'avancer pour se diriger vers les abords du village et alors quitter celui-ci. La soirée, la passer à la belle étoile n'était pas un problème. Cela allait faire des émules et si par malheur l'acheteur de la pokéball se faisait capturer, il allait surement évoquer son nom alors autant partir, n'est-ce pas ?

Pourtant, une vingtaine de pas plus tard, il s'arrêta une nouvelle fois, la Rattata venant de lui transmettre un troisième message. Encore un ? Il se retourna pour faire face brièvement à la personne qu'il avait bousculée. Bahia Nur ... Bien entendu, il ne connaissait pas son nom mais il se rappelait de chaque visage qu'il avait manipulé. C'était une façon à lui de collectionner les trophées des personnes qui étaient tombées sous son joug. Bon, le temps qu'elle remarque qui il était ... il pouvait tout simplement s'éloigner sans un mot. Il n'était pas inquiet le moins du monde.

D'ailleurs, ses pas étaient cliquetants, signe qu'il boitait comme à son habitude bien que la démarche ne le ralentissait pas. C'était quelque chose de normal et naturel. Il n'y avait pas à s'inquiéter. Il savait se défendre de toute façon. Ses projets n'étaient pas que le simple vol de pokémon et leur revente. Il voyait plus grand, beaucoup plus grand même. Ces idiots ne pouvaient pas comprendre les rêves d'un homme tel que lui. Ce n'était pas quelque chose que l'on pouvait imaginer ... sans l'avoir vécue ne serait-ce qu'une seule fois. Bon ... quitter le village. Il se déplaçait de ruelles en ruelles, prenant les plus sordides, celles que tous et toutes ignoraient, n'y jetant pas un seul regard.
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une vente qui tourne mal [Bahia]

Message par Bahia Nur le Lun 15 Avr 2013 - 15:39

Grrrr. Le marchand avait compris la supercherie. Tant pis, Bahia allait devoir s’en occuper toute seule. Il espérait qu’elle ne prendrait pas de risque inutile. Tapis dans l’ombre, ses yeux se mirent à briller, fixant l’homme et la Pokéball. Il devait la récupérer à tout prix, il n’accepterait pas l’échec sur ce coup-ci. Pour cela il allait attaquer directement l’humain, se fichant bien que celui-ci n’est pas de pouvoir ou d’attaques comme les Pokémon. Il ne semblait être qu’un larbin idiot, il ne devait pas avoir grand-chose sur lui pour se défendre. Et même s’il sortait une arme, il allait avoir une méchante surprise. Observant le marchand s’éloigner, Rubis chercha mentalement sa dresseuse, qui se trouvait plus loin. Lorsqu’il la sentit, il lui envoya télépathiquement un message la prévenant de la position d’Ilumino et dans quelle direction il allait pour l’instant. Il n’entendit qu’en retour un bourdonnement étrange où il pouvait facilement percevoir sa rage. Celle-ci était assez en colère pour avoir du mal à contrôler ses pensées, ce qui l’inquiéta un peu. Il savait toutefois que celle-ci lui en voudrait s’il délaissait le Floravol pour elle, quelque part au fond d’elle il y avait l’envie de s’occuper de ce marchand toute seule. De lui faire comprendre que la proie pouvait devenir le prédateur.

Laissant donc Bahia s’approcher rapidement du quartier où se trouvait Illumino, Rubis lui ne laissa pas le temps à l’esclavagiste de s’enfuir à son tour. La poupée du clonage avait lentement disparu, il était donc temps pour lui de récupérer son dû. Sortant de l’ombre en courant, un large sourire lui fendait le visage, montrant ses longues dents pointues, dont la grande solidité lui permettait l’exploit de dévorer des pierres précieuses. Mais il n’allait pas se servir de ça tout de suite, non non, il voulait utiliser ses poings. Son ancien dresseur était un adepte du corps à corps, il avait voulu de son Ténéfix qu’il apprenne des attaques de combat, même si cela n’avait aucun rapport avec son type. Lorsqu’il fit un bond derrière l’esclavagiste, il se mit à grogner pour attirer son attention, voulant qu’il se retourne pour se prendre l’attaque dans le visage. Cela fonctionna, le larbin se retourna et Rubis se retrouva face à lui, renfermant sa main pour envoyer un direct dans sa mâchoire. Le Spectre s’était servi de Mitra-poing, qui était une attaque puissante. Il l’avait appris avec son ancien dresseur et avait finalement réussi à la maitriser de nouveau dans le combat contre l’insecte d’Abigaël. Le choc fit perdre l’équilibre à l’humain et le Pokémon en profita pour continuer l’attaque, l’obligeant à tomber au sol. Avait-il entendu un craquement lorsqu’il l’avait frappé au bras ? Il espérait bien.

Debout sur son torse, il releva son bras et celui-ci s’allongea étrangement, noir avec des griffes plus acérées. Il le laissa en l’air, menaçant ainsi l’esclavagiste de l’attaquer de nouveau. La Griffe Ombre dégageait une aura noire, prête à être utiliser. D’habitude Rubis n’arrivait pas à parler télépathiquement avec d’autres personnes que Bahia, mais la colère était telle que le spectre se servait de ce pouvoir pour effrayer, sa voix malsaine et sombre résonnant subitement dans le crâne de l’humain.

* Tu es mieux de me donner cette Pokéball tout de suite, parce que sinon je te jure que tu vas le regretter. *

Et il valait mieux pour lui de le prendre au pied de la lettre.

Du côté de Bahia celle-ci avait posé son épée au mur un instant, le temps de prendre une pause et regarder autour. De dos, elle se fit bousculer et jeta un regard mauvais dans la direction du gêneur. C’était lui. Avait-il vraiment eu la bêtise de lui rentrer dedans alors qu’elle le cherchait ? Visiblement il n’avait pas peur d’elle. C’était encore mieux. Un sourire étira ses fines lèvres et elle alla lentement vers sa grosse épée, laissant Illumino disparaitre au loin. Oh, elle saurait le retrouver. Elle ne lui laisserait pas le temps de se rendre bien loin. Elle allait lui montrer qu’il valait mieux pour lui de ne pas lui tourner le dos.

L’épée en main, elle se mit en marche, suivant tranquillement le marchand sans trop s’approcher. Elle voulait qu’il croit qu’elle ne le suivait pas… et s’il le savait tant pis, elle allait se faire un plaisir personnel de le traquer quand même. Le voyant s’engouffrer dans une rue sordide, celle-ci prit à gauche et se mit à courir, prête à dégainer son épée. Elle voulait se rendre à l’embranchement de cette rue avant lui, pour lui bloquer le passage. L’adrénaline parcourait son sang à grande vitesse, augmentant légèrement sa vitesse. Prenant le tournant, elle fut contente de voir qu’elle s’était rendue avant lui. L’épée dans le dos, elle la laissa là le temps d’apercevoir le marchand au loin. En le voyant, celle-ci lui sourit subitement, visiblement amusée. Cela ne durerait pas longtemps, il allait vite le constater à ses dépens. Sans un mot, Bahia glissa sa main derrière son dos et fit sortir de son sillage son énorme épée, celle dont elle s’était servie dans le combat contre Abigaël et quelle avait finalement achetée. Celle-ci était aussi longue que sa personne et semblait lourde, toutefois il ne fallait pas croire pour autant que Bahia ne savait pas s’en servir. Elle la tenait à une main, appuyer contre son épaule. Elle fixa Illumino un moment sans rien dire, toujours cet étrange sourire au visage. Elle semblait avoir beaucoup de plaisir à se retrouver ainsi devant lui, pour une raison particulière.

Elle voulait que son sang tâche sa lame.

-‘ COURS ! ‘

Lui hurla-t-elle subitement, une flamme brillant dans son regard. Il valait mieux écouter cet étrange ordre, parce qu’elle était déjà en train de le faire de son côté. En effet, elle courait dans sa direction, son épée dans les mains. Elle ne semblait pas avoir peur de l’utiliser et elle savait comment, il valait mieux donc pour lui de savoir se défendre. Il pouvait paraitre étrange que Bahia lui demande de courir alors qu’elle voulait le trancher en petits morceaux. La raison était simple : elle ne voulait pas que ce soit facile. Non, elle voulait avoir le plaisir de lui laisser croire qu’il pourrait avoir une chance face à elle, elle voulait qu’il coure pour la distraire un peu, pour allonger son plaisir de le traquer et de l’attaquer. Restait à voir si celui-ci tentera de se défendre face à son épée ou s’il allait prendre note de son conseil et tenter de fuir.


-HJ- EDIT : Épée de Bahia : http://img209.imageshack.us/img209/8748/swordbymaglot.jpg -HJ-

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 424

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une vente qui tourne mal [Bahia]

Message par Illumino El Pathos le Mer 17 Avr 2013 - 1:53

"ARGL ! C'est quoi cette saleté ?! On est en train de m'agresser !"

L'homme commença à gémir de colère et de rage, cherchant à se redresser sans y arriver. Son bras ! SON BRAS LUI FAISAIT MAL ! Et puis c'était un pokémon qui le menaçait ?! C'était un complot n'est-ce pas ? C'était ça ? Illumino l'avait trahi ! Il voulait récupérer aussi la pokéball et ... Non ! Ce n'était pas ça ! Illumino était malhonnête mais il ne risquait pas sa réputation pour une telle chose. Alors ... c'était un pokémon qui connaissait le Floravol dans la pokéball ? Zu ... ZUT ! Son chef lui avait pas dit que ça créerait autant d'embrouilles ça ! NON NON ET NON ! Il ne devait pas laisser Rubis récupérer la pokéball !

"ET ZUT ! C'est l'heure de voir si ce fichu pokémon issu des cieux est puissant ! Il a intérêt à l'être !"

Sans même se soucier de la griffe, l'homme prit appui sur son bras encore valide et vint tout simplement donner un coup de pied dans le dos de Rubis, le forçant à avancer. Avancer jusqu'à permettre de donner un coup de boule au pokémon sans qu'il puisse se défendre par la surprise mais surtout le faire tomber de lui. Enfin, il prit sa propre pokéball, l'ouvrant pour laisser apparaître un étrange pokémon ressemblant à un cornet de glace ... bleu ? Un Sorboul. Celui-ci créa un léger souffle glacé, plongeant alors l'atmosphère dans le froid et donc rafraichissant la place. L'homme se releva correctement, gémissant à cause de son bras cassé. Cette saloperie allait le payer cher ! TRES CHER ! Il allait lui en faire baver pour la peine !

Ailleurs, Illumino venait d'entendre le mot de la jeune femme qu'il avait dépouillée le jour d'avant. Courir ? Courir ? Hahaha. Courir pour quelle raison ? Est-ce qu'il pouvait se permettre de courir ? Non ... C'était stupide de courir. Complètement stupide et aberrant. Il en était hors de question. La Rattata gesticula sous ses habits, peu rassurée par cette folle furieuse qui fonçait vers lui, avec une imposante épée à la main. De son côté, sans rien dire, il se plaça en face d'elle. La lame de Bahia vint percuter quelque chose pour glisser sur le côté alors qu'Illumino était repoussé en arrière. Coup de chance ? Elle pouvait en être sûre. La lame qui sortait de la manche d'Illumino était longue et épaisse. Le principal souci résidait dans le fait qu'on n'en voyait pas la garde. AInsi, elle ne pouvait pas deviner les mouvements d'Illumino puisqu'elle ne voyait pas sa main.



"Voilà donc une mauvaise payeuse. Désolé, je n'ai jamais parlé de remboursement, fillette. Retourne donc téter le sein de ta mère et ne vient pas m'importuner. J'ai des affaires bien plus importantes qui m'attendent. Ne me force pas à les utiliser. Tu risquerais d'être sacrément déçue."

Plaisantait-il ? Nullement. Tentait-il de la manipuler par la parole ? Fortement. Néanmoins, la lame était toujours présente bien qu'elle ne pouvait pas savoir s'il avait des pokémon ou non. A part Rubis qui n'était pas avec elle, nul ne savait qu'il avait son Rattata. Elle n'avait pas vu à l'époque qu'est-ce qui l'avait volée. Est-ce qu'elle allait comprendre cela ? Chercher quand même le combat malgré un inconnu dans l'équation ? Ou alors tout simplement arrêter et partir à la recherche de son Floravol. AH ! Il pouvait d'ailleurs jouer là-dessus, héhéhé. Oui, bien entendu.

"Tu ferais bien de te méfier pour ton Floravol. Tu risques de ne plus le revoir. Et aussi l'autre pokémon qui était là, en train de nous observer. Quelle impudence que de vouloir se mêler des histoires des adultes. Maintenant, déguerpis et je n'irai pas lacérer ton joli minois avec mon arme. Qu'est-ce que tu en penses ? Tu veux quand même risquer le tout, tu en est certaine ? Héhéhé ... Risible ... parfaitement risible ! Tu ne vaux même pas la peine que je te dise mon nom. Seules les personnes qui ont un tant soit peu de mérite à mes yeux et qui valent la peine d'exister le savent."

De la provocation pour obtenir de la colère. Les personnes qui laissaient place à leurs émotions étaient les premières à perdre dans un combat. Oui ... et en même temps, il ne mentait pas. Elle ne connaissait pas son nom, rares étaient ceux qui pouvaient prétendre le connaître. A part le peu de relations qu'il avait, et seules celles un tant soit peu haut placé en avaient une petite idée. Maintenant, est-ce que tous les propos qu'il venait de dire allaient avoir une influence ou pas ? C'était tout simplement cela qu'il attendait. Installer l'effroi et la peur, les insinuer dans le coeur de ses adversaires.
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une vente qui tourne mal [Bahia]

Message par Bahia Nur le Mer 17 Avr 2013 - 2:40

-‘ Ah, ta gueule. Quand tu ouvres la bouche, ça pue la charogne au soleil depuis 3 semaines. ‘

Est-ce qu’elle l’avait écoutée ? Pas du tout. Elle s’était contentée de le regarder avec un air las, l’air de se demander s’il croyait vraiment qu’il allait gagner en placotant. S’il voulait partir, il devait parler avec son arme, et rien d’autre. Visiblement il en avait une aussi, parfait, ce ne serait pas trop facile. Il n’était clairement pas devant la petite gamine naïve qui lui avait acheté un bijou, ce qu’il avait sous les yeux, c’était la bête que son père avait entrainée, arrogante et sûre d’elle. Qu’il ne croit pas réussir à lui faire peur dans cet état, elle était trop fière et se croyait trop puissante pour ressentir une quelconque peur de perdre. Reculant un peu pour mieux l’observer, Bahia semblait réfléchir. À l’extérieur on pouvait croire que celle-ci pensait à ses paroles, mais elle se demandait surtout quel membre couper en premier. Un marchand comme lui n’avait pas besoin de bras, non ? Bien sûr que non, il n’avait pas besoin de jambe non plus. La colère était en train d’emballer son esprit, elle voyait rouge, littéralement. Oh, une délicieuse idée lui avait traversé l’esprit. Et si elle essayait quelque chose ? D’habitude elle était incapable de le contrôler, mais elle était si prise dans sa folie que plus rien ne l’inquiétait. Tant pis si cela endommageait les maisons à côté, elle s’en fichait. Le regard plus dur, elle fixait d’un air étrange le marchand, avant de s’exclamer subitement.

-‘ Tiens, tu ne trouves pas que ça sent le cochon grillé ? ‘

Elle releva sa main libre, qui tenait à présent un orbe de flamme. L’épée de l’autre, elle était prête à attaquer de nouveau. Illumino aurait droit à deux types d’attaques, élémentaire et guerrière. Celui-ci saurait-il éviter les deux ? D’un air rageur, Bahia lança l’orbe dans sa direction et couru à sa suite, la lame de son énorme épée brillant dans son sillage. La tenant à présent à deux mains, elle se donna un élan pour frapper de manière horizontale, sur le côté droit du marchand. S’il bloquait avec sa propre épée ils seraient assez près et dans ce cas-si, elle se ferait un plaisir d’augmenter la chaleur d’un cran. Elle avait hâte de voir ce qu’il allait faire, excitée par le combat. L’adrénaline coulait toujours autant dans ses veines et elle souriait à pleines dents, amusée par la sensation qui lui parcourait le corps. La vraie Bahia était endormie dans les méandres de son subconscient, ne comprenant plus ce qui se passait. La bête qui l’habitait avait pris le contrôle et le garderait tant et aussi longtemps que ce combat continuerait.

-‘ Plus vite ! À moins que tu ne sois qu’un grand parleur ? ‘



Du côté de Rubis, celui-ci observait le drôle de Pokémon. De type glace, visiblement. Le Ténéfix n’était pas très effrayé, aucun Pokémon n’avait d’avantage sur lui de par leurs types. Et puis, les Pokémon Glace étaient faibles au type Combat. Voilà qui ne serait pas trop compliqué. Il restait à voir si le Sorboul était d’un bon niveau. Si c’était le cas, ce serait plus compliqué. La voix de Rubis se remit à gronder lugubrement dans le crâne de l’esclavagiste, toujours aussi étrange et effrayante.

* Tu m’envoies de la crème glacée ? Ce n’est pas un peu ridicule ? *

Rubis ne se moquerait pas de l’apparence d’un autre Pokémon en temps normal, d’ailleurs celui-ci n’entendait rien de la conversation. Celui qu’il cherchait à vexer, c’était bien évidemment l’humain, qui semblait fort susceptible. Il voulait qu’il se fâche le plus possible, qu’il perde un peu de concentration. Son bras devait déjà le mettre mal, Rubis ne regrettait aucunement son geste. Cet idiot méritait bien qu’il lui brise l’autre. Le Ténéfix n’allait pas passer par quatre chemins, il voulait cette Pokéball, et rapidement. Il devait rejoindre Bahia par la suite, il se demandait ce qui se passait de son côté. Il espérait juste qu’elle ne ferait rien de stupide qui la mettrait en danger. Son bras avait repris sa taille normale, il n’avait pas besoin de Griffe Ombre. Non, il allait utiliser la même attaque que contre l’esclavagiste, en espérant que cela mettrait son adversaire au sol.

Ses joyaux brillant de mille feux, il fit la même chose, prenant son élan pour faire un bond dans la direction du cornet bleu. Il allait le frapper de son Mitra-poing, à moins que le Sorboul ne réussisse à l’éviter.

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 424

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une vente qui tourne mal [Bahia]

Message par Illumino El Pathos le Mer 17 Avr 2013 - 17:06

Des insultes, c'était vraiment très basique, plus que basique même. Et un peu pathétique de la part de la jeune femme. Il émit juste un petit ricanement aux problèmes causés par la jeune femme. Puis subitement, il vit une sphère enflammée apparaître. Une élémental, n'est-ce pas ? Comme si ce n'était pas déjà une grosse source de problèmes, il semblerait qu'elle soit beaucoup plus embêtante que prévue. Grrr ! Si ses habits prenaient feu, cela serait une sorte de gros problème. Il suffisait juste alors d'éviter la sphère puis de contreattaquer aussitôt, n'est-ce pas ? Ca serait le plus simple à faire ! Tss !

Il n'avait aucune notion de combat ou presque ! Comme s'il pouvait faire quelque chose contre ça ! Il entendit la Rattata et ses petits cris inquiets mais il n'allait pas se laisser avoir par une foutue gamine exaltée ! Il esquiva la boule de feu mais au lieu de reculer, il avait tout simplement foncé vers elle. Ils se percutèrent tous les deux, les lames se rencontrant pendant quelques instants. Elle put voir dans un flash un oeil d'Illumino. Gros, difforme, il sortait presque de son orbite et était veineux, signe d'une irritation de plus en plus grande. Puis quand elle commença à produire de la chaleur, il la repoussa violemment, utilisant toutes ses forces pour la projeter en arrière mais le mal était fait. Du sang commença à s'écouler d'une blessure mineure mais bien présente au niveau du ventre. Il poussa un râle, avant de dire :


"Hahaha ... J'aurai dû m'en douter. La chance ne peut pas toujours être de mon côté. Je ne sais pas manier l'arme que je possède. Il va falloir devenir plus fort, plus violent, plus puissant. Hahaha ... Beaucoup plus fort même. Peut-être que dans le fond, tu mérites de connaître mon nom : Illumino ... Illumino El Pathos. Maintenant, je n'ai plus de temps à perdre. Avaritia, aveugle-la."

Comme un éclair violet, une ombre sortit de la manche d'Illumino pour se jeter sur le visage de Bahia. Griffant son front, le but, du sang vint s'en écouler avant que la petite Rattata ne projette le sang de ses griffes sur le visage de la jeune femme. Enfin, Illumino rangea son arme, s'éloignant sans courir. Il était temps pour lui de partir sans qu'elle ne se mêle plus longtemps de ça. Avec la petite blessure au front, mineure mais présente mais surtout l'aveuglement par le sang, il aurait normalement largement le temps de quoi s'en aller. Il avait des préoccupations bien plus sérieuses en tête.

De l'autre côté, l'homme semblait agacé, plus qu'agacé par Rubis alors que le Sorboul ouvrait la bouche, crachant plusieurs Stalagtites à la suite, sans s'arrêter, mitraillant le Ténéfix. Mais malheureusement, celui-ci vint réagir aussitôt, mitraillant le pauvre pokémon d'un Mitra-Poing qui lui fit plus que mal. Déjà bien chancelant à cause du coup, le Sorboul était à peine conscient alors que son dresseur poussait un hurlement, sortant une dague qu'il tenait dans sa main encore valide. Il n'hésiterait pas ! Malgré la douleur, il allait tout simplement fracasser ce foutu pokémon !

Il courut pour épauler son pokémon, donnant plusieurs coups de lame pour être sûr d'espérer atteindre ce fichu pokémon ! Cette fois-ci, ils étaient deux contre un ! Ils ne pouvaient pas perdre contre ce foutu petit pokémon ! Il ne pouvait pas leur tenir tête ! Il en était hors de question ! HORS DE QUESTION ! Il avait une mission à accomplir ! Ce n'était pas un foutu pokémon à la noix qui allait lui barrer la route ! Pourquoi est-ce qu'il n'avait pas pensé à ramener ses autres pokémon ? POURQUOI ?! Il allait trucider ce Ténéfix et récupérer les pierres précieuses sur son corps !
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une vente qui tourne mal [Bahia]

Message par Bahia Nur le Mer 17 Avr 2013 - 17:55

Bahia était contente de voir qu’il avait paré. Dès qu’elle vit cet œil affreux, elle fit augmenter la chaleur autour d’elle, tentant de brûler son adversaire. Elle fut ensuite repoussée par celui-ci, ce qui ne la dérangea pas plus que cela. Tant qu’elle l’avait blessée, le reste était minime. Fixant le marchand visiblement s’avouer vaincu, la jeune femme fut surprise par un éclair mauve. Malheureusement Rubis ne lui avait pas précisé que cet homme avait un Pokémon, ou elle ne l’avait pas entendu. Tentant de s’en défaire avec sa main, elle sentit subitement une brûlure au niveau de son front, causer par une coupure. Elle se mit à se concentrer et fit apparaitre un deuxième orbe dans sa main, mais c’était trop tard. Cette peste de rat lui avait envoyé son propre sang dans les yeux, la rendant aveugle. Cela n’allait pas durer longtemps, mais c’était très handicapant pour le reste du combat. Bahia secoua la tête d’un air rageur et fut contente de ne plus sentir le Rattata sur sa tête. Crispa sa main droite sur son arme, elle hésitait à suivre le bruit de ses pas pour lui envoyer son orbe. C’était plutôt risqué, elle pouvait l’envoyer sur quelqu’un d’autre ou sur une maison. Serrant les dents, Bahia ne bougeait plus, la tête penchée vers l’avant. Il partait ? Plutôt lâche, ce marchand. Elle n’avait pas envie qu’il parte, non. La guerrière voulait le blesser une fois de plus, voulait le faire souffrir un peu plus. Mais ce sang bloquait sa vue, comment s’attaquer à lui si elle ne voyait rien de ce qu’il faisait ? Sentant une vague de rage revenir, la jeune femme recula un peu et fit glisser sa lame au sol, la mettant en parti derrière elle. Se concentrant sur les bruits de pas, un sourire toujours aussi étrange étira ses lèvres.

Et elle lança son épée.

Elle s’était simplement donné de l’élan, la lançant comme si ce n’était qu’un vulgaire bâton. Sur le coup elle aurait pu à nouveau se demander si elle blesserait quelqu’un d’autre, mais elle s’en fichait à présent. L’énorme lame siffla et alla se planter dans le sol, arrachant au passage un bout de la cape d’Illumino. Bahia secoua la tête d’un air attristé : vu le bruit visiblement elle ne l’avait pas embroché, ni même blessé. Fort dommage. Celle-ci n’avait pas peur qu’il prenne l’arme pour la retourner contre sa propriétaire, il ne serait pas plus capable de l’utiliser que la sienne, sans parler que l’épée était bien enfoncée et qu’il fallait une certaine force pour la retirer de terre.

-‘ Où tu vas comme ça ? Tu croyais que c’était fini ? ‘

Elle n’y voyait toujours rien, mais ne semblait pas être inquiétée par cela. Maintenant qu’elle avait les deux mains libres, celles-ci crépitaient toutes deux, celle-ci préparant visiblement quelques orbes à envoyer dans tous les sens. Elle semblait prête à en user, levant les mains devant elle. Ce marchand allait brûler en enfer, elle se le promettait… et … et…

-‘ Hum ? ‘

Elle arrêta tout. Baissant les bras subitement, la jeune femme se mit à marcher sur le côté, cherchant visiblement du bout des doigts une surface dure. Touchant la maison à côté d’elle, elle suivit la ligne de celle-ci et s’engouffra tout simplement dans la ruelle, sans demander son reste. C’était un peu bizarre, pourquoi abandonner sa quête de vengeance si près du but ? Elle avait même laissé son épée plantée au beau milieu de la route, se fichant bien que quelqu’un la récupère. Si Illumino avait assez porté attention, il aurait vu ce grand sourire satisfait sur son visage lorsqu’elle avait quitté la rue. Il n’y avait qu’une seule explication à cela : son Pokémon avait récupéré le Floravol.



Rubis ne s’attendait tout de même pas à devoir battre le Pokémon et le dresseur en même temps. Il recula après avoir frappé le Sorboul, qui ne semblait pas dans un très bon état. Il grogna en voyant l’esclavagiste sortir sa dague et foncer sur lui, reculant pour ne pas se faire découper. Lorsqu’ils tentèrent de le frapper tous les deux en même temps, le Ténéfix n’eut pas d’autre choix que de se servir de Detection, qui le protégea instantanément. Il en profita pour reculer encore plus, pour ce donné une marge de manœuvre. Il voyait la Pokéball du Floravol à la ceinture du marchand, il lui suffisait de l’attraper. Pour cela il devait se débarrasser au moins du Pokémon glace. Lorsque Detection arrêta son effet, il envoya immédiatement Onde Folie, le Sorboul souffrant à présent de confusion. Celui-ci s’éloigna de son dresseur et Rubis en profita pour se rapprocher de celui-ci, cherchant un moyen de prendre l’objet.

Il décida donc d’utiliser Tenebres, plongeant ce qui se retrouvait autour de lui dans une aura sombre. L’humain se retrouva pendant quelques secondes dans la noirceur la plus totale, permettant à Rubis de prendre la Pokéball pendant qu’il n’y voyait rien. Les ténèbres se dissipèrent et l’esclavagiste pouvait voir le Ténéfix un peu plus loin, la Pokéball dans la bouche. Celui-ci l’observa un moment avant de partir à la course, prévenant Bahia qu’il avait récupéré Tourmaline et qu’il retournait vers elle. Restait à voir si l’esclavagiste décidait de le suivre. Si c’était le cas, il finirait par tomber sur une mauvaise surprise.

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 424

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une vente qui tourne mal [Bahia]

Message par Illumino El Pathos le Jeu 18 Avr 2013 - 0:51

RAAAAAAAAAAH ! Qu'est-ce qu'il était en train de faire ce fichu pokémon ?! Tenter de récupérer la pokéball ? NON NON ET NON ET ...AH ! C'est quoi ça ?! Son Sorboul était en train de l'attaquer ? Il poussa un cri de colère tout en se protégeant la vue ... puis n'a plus rien du tout. Il ne voyait plus rien du tout ? Lorsqu'il put ravoir la lumière, il remarqua le Ténéfix qui cherchait à s'enfuir, avec une pokéball en main. LE FLORAVOL ! Il venait de perdre le Floravol ! Il voulut courir derrière lui mais malheureusement, le sol se déroba sous ses pieds, le Sorboul ayant créer une plaque verglaçante. Tss ! IL DEVAIT SE RELEVER ET RECUPERER LE POKEMON ! Mais c'était déjà trop tard .. Rubis était déjà hors de portée.

Ailleurs, Illumino pestiférait contre lui-même. Il avait été blessé mais néanmoins, il pouvait être heureux. Il avait réussi son object. Il avait réussi à obtenir de l'argent. Ce qui se passait après ? Ca le concernait peu. Par contre, néanmoins, il ne pouvait pas rester ainsi. Il allait devoir apprendre ... à faire attention mais surtout apprendre à se battre ! Sa lame lui était inutile, s'il ne savait pas comment l'utiliser ! Tsss ! Il regarda la Rattata, celle-ci retournant sous sa bure alors qu'il quittait la ville, n'observant plus derrière lui. Après une bonne heure de marche, il arrête de marcher puis observe les arbres autour de lui. Tsss !

Blessure, fichue blessure ! Fichue blessure ! Saleté ! Il n'aimait pas ça ! Il haîssait ça ! Il ne devait pas envisager de continuer tout ça en étant seule. C'était trop risqué, c'était trop stupide. Il allait devoir trouver des personnes pour le suivre, pour travailler pour lui. Rien de plus, rien de moins. Il releva ses manches, observant ses blessures. Rien de bien grave, mais l'énervement et l'agacement étaient présents en lui. Grrr ... La Rattata vint sortir de sa robe, le regardant en poussant des petits cris. Il vint s'accroupir contre un arbre, sortant sa langue pour lécher une blessure.

Le goût du sang, c'était appréciable. Il tendit alors sa main vers la Rattata, celle-ci venant s'enfouir dans ses manches alors qu'il sentait la langue de la créature qui venait faire subir le même traitement que lui-même auparavant. Grrr ... Bon sang. Cette saleté de jeune femme avait réussi à le blesser. C'était la première et dernière fois qu'il subirait un tel affront. La prochaine oui ... OUI ! La prochaine fois ! Il allait tout faire pour que son corps devienne une arme, un système de protection qui ferait que quiconque tente de le toucher ... se retrouve alors blessé, oui.

Première et dernière fois ... Première et dernière fois. Il se redressa pour marcher à nouveau pendant quelques minutes et s'enfoncer dans les bois. Finalement, il émit un grognement, signe qu'il venait de trouver un endroit où se reposer et dormir. il se recroquevilla sur lui-même, fermant les yeux. Demain serait une autre journée, un autre profit. Il ne devait pas oublier ça, pas du tout même. Stupidité ... fichue stupidité et faiblesse. La prochaine fois, s'il revoyait cette jeune femme, il allait lui en faire payer un lourd tribut mais pour le moment, il fallait soigner ses blessures. Demain ... oui.
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une vente qui tourne mal [Bahia]

Message par Bahia Nur le Jeu 18 Avr 2013 - 1:20

Rubis continua sa course, recrachant la Pokéball dans sa main. Visiblement cet idiot ne le suivait pas, tant mieux. Le pauvre avait été le grand perdant de la journée : Il avait perdu son argent et le Pokémon. Le Ténéfix tentait de rejoindre sa dresseuse, dont les pensées tourbillonnantes ne lui donnaient aucun indice sur sa condition. Au moins elle était consciente, c’était déjà ça. Il tourna un coin de rue et tomba directement sur elle,  la jeune femme se frottant les yeux tout en avançant. Rubis lâcha la Pokéball et s’approcha de son amie, inquiet de son état. Visiblement elle n’avait rien de bien grave, à part ce sang dans les yeux. Celui-ci soupira et l’obligea à se tourner, prenant sa gourde d’eau dans son sac. Il se demandait pourquoi elle n’y avait pas pensé avant, visiblement elle était trop concentrée sur le combat pour réfléchir à cela. Il fit doucement couler l’eau sur ses yeux, celle-ci ayant finalement accepté de s’asseoir quelques secondes. Bahia cligna rapidement des yeux, aveuglé un peu par la lumière. Posant son regard sur son Pokémon, elle tendit une main tremblante sur la Pokéball au sol. La jeune femme n’en revenait pas, ils avaient réussi ! Ils avaient récupéré Tourmaline ! Cette joie fut de courte durée, la guerrière devait accepter que le marchand lui ait filé entre les doigts. Se relevant lentement, elle reprit son chemin et alla récupérer son arme en compagnie de Rubis.

-‘ Dépêchons-nous, je ne veux pas rester ici plus longtemps. ‘

Le Ténéfix hocha la tête et observa son amie tirer son arme de terre, l’aidant ensuite à l’attacher dans son dos. Lorsque cela fut fait, lui et Bahia se mirent en route rapidement, ne voulant pas retomber sur l’esclavagiste, qui aurait pu aller chercher de l’aide entre temps. Ils allaient à présent retourner vers Palma, pour prendre un autre bateau. Avant cela ils allaient s’éloigner du village et prendre une longue pause méritée, sachant qu’elle n’avait pas dormi de la nuit précédente. Ils s’installèrent donc après deux heures de route, le soleil se couchant lentement. Bahia s’endormit rapidement, écrasée dans ses couvertures à même le sol. Rubis s’occupa de faire un feu et resta près d’elle, surveillant l’horizon. Il sentait chez elle quelque chose d’anormal, cela l’inquiétait un peu. Enfin, pour l’instant tout allait bien, elle avait réussi à se débrouiller toute seule, c’était une bonne chose.

* Reste à affronter son père maintenant…*

Pensa le Ténéfix, relevant la tête pour regarder les étoiles. Il avait vraiment un mauvais pressentiment, mais pourquoi ?

Seul le temps le lui dira.

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 424

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Une vente qui tourne mal [Bahia]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum