[ Clos ] On n'est bien que chez soi [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] On n'est bien que chez soi [Solo]

Message par Yugo le Ven 26 Avr 2013 - 22:53

Un an. Cela faisait à peu près un an que j'ai quitté Kamiki. Et aujourd'hui, voilà que j'y reviens enfin. Mon voyage m'a été bénéfique, mais être de retour chez le seul "chez moi" que je connaisse est si plaisant.

Je marche dans les rues vides, baignées de la lueur du soleil couchant, et me dirige vers cette bonne vielle auberge. Le temps n'a pas de prise sur ce lieu. Toujours les mêmes bâtisses, vieilles mais rassurantes. Je m'arrête devant cette chère taverne, toujours le seul bâtiment éclairé à perte de vue. J'inspire du mieux que je peux, puis expire. Des questions saugrenues me viennent à l'esprit. Comment vont-ils m'accueillir? Est-ce que tout le monde sera heureux de me revoir? Pourquoi je suis nerveux? Un regard à kimi, dans mes bras, me dit qu'elle est aussi nerveuse que moi. Je tend alors la main vers la porte et entre.

C'est le silence. Tout le monde se tourne vers moi. puis, après les quelques secondes muettes, les cris surgissent.
-Regardez qui voilà? Les freluquets sont de retours.
Tous les villageois montrent leur joie de me revoir. Alors que j'essaie tant bien que mal de passer jusqu'au comptoir, le patron souris de toutes ses dents, la matrone en a les larmes aux yeux. Arrivé à sa portée, elle me sert dans ses bras.

A la fin de la soirée, qui s'est terminée en fête impromptue, je ne sais même pas dans quel état j'ai terminée. Je me suis réveillé dans ma chambre le lendemain, avec un mal de crâne horrible. Kimi dort encore. Je m'habille et descend donc silencieusement.
-Bonjour. lançai-je.
-Bonjour? On arrive presque au soir tu sais. Me répond la femme occupée à laver un peu de vaisselle, tout en me souriant. Tu va faire quoi maintenant?
-Je vais rester un peu dans le coin, je pense. Je vais m'entraîner pour partir à la conquête des arènes, en commençant par celle de Seian.
-Comme tu veux. Sache que tu sera toujours le bienvenue, mon garçon, peu importe le temps que tu reste.

La journée est donc écourtée, et finit à nouveau en beuverie. Je me réveille, tôt le lendemain, toujours avec un mal de crâne, mais cette fois avec les souvenirs. Une fois dehors, je me mets à décider par quoi commencer. Je vais d'abord m'occuper de mes compagnons, toujours coincé dans leurs balles.

Arrivé dans une ferme proche, je sors Keiba, et me mets à la brosser. Puis, avec le togépi, je monte sur son dos, et, ensemble, nous parcourons la grande plaine à la poursuite des troupeaux de wattouat. La journée est bien avancée, lorsque nous nous arrêtons prêt d'un point d'eau, à l'ombre d'un bosquet. Je m'assieds alors, et libère tous les autres pokémon. Yukito et Yukiko courent aussitôt près de l'étang. Yoku, lui, préfère paresser. Mais Sobou, lui commence d'abord par me sauter à la figure, recevant sa perle dans ma face. Puis, il s'en va, tout sautillant, dans son coin. Il faut vraiment que je m'occupe de son cas, à lui.

Je vais à la poursuite du pokémon sauteur. Il me regarde alors, comme s'il voulais me faire comprendre que je devais le laisser tranquille.
-Si tu crois que je vais te laisser en faire qu'à ta tête, tu rêve mon petit père. Puis je m'assois en face de lui. D'ailleurs je ne connais rien de ton espèce. Quelle attaque tu as?

Celui-ci détourne le regard. Il se met alors à sauter, légèrement plus vite. Je le regarde encore.

-Allez, montre moi. Je lui lance alors un sourire, qui se veut complice.
Mais celui-ci, après avoir pousser un petit cri, continu de sauter rapidement. Quoi? C'est une attaque, ça? Je vois, en plus de régler le problème de caractère, il me faut aussi améliorer ses attaques. Pour cela, Kimi vient à côté de moi, pour m'y aider. Je la regarde en souriant.

Kimi commence alors à le charger, mais celui-ci l'évite facilement en sautant assez haut. Nous le regardons, tous les deux, impressionner. Celui-ci ce tourne alors vers le togépi, attendant le prochain assaut.
-Tu saute drôlement haut! Dis-je. Vu que tu ne sait pas encore attaquer, on va t'entraîner un peu à la défense, ok?

Pour cela, rien de plus simple. Je prend un un biscuit dans mon sac. Les préféré de Yoku. Celui-ci se relève aussitôt. Je donne le gâteau à Sobou et lance au rattata:
-Si tu le veux, reprends lui!

le rat pousse un petit cri, avec un air de "rien de plus facile!" et, avec une vitesse hallucinante, lui fonce dessus avec une vive-attaque. Le spoink a tout juste le temps de sauter, pour l'éviter. Le rattata se retourne, choqué, et retourne à l'attaque. A de nombreuses reprise, il lui fonce dessus, parfois en sautant. A droite, a gauche. Le petit cochon sauteur évite à chaque fois, les tentatives du rongeur, tantôt par la droite, tantôt en sautant encore plus haut. Et en plus, ça a l'air de l'amuser.

Une heure passe. Yoku s'écroule, à bout de souffle. Sobou est vraiment doué pour esquiver les charges.
Celui-ci mange alors une bouchée du biscuit qu'il tenait, devant Yoku, affalé sur le sol. Puis une deuxième. D'un coup, il tend le reste du gâteau au rat. Celui-ci le regarde, deux secondes, le prend et court s'allonger à l'ombre d'un arbre. Quand au cochon, il continue de sautiller, inlassablement, autour du plan d'eau, jusqu'à ce que le jour commence à décliner, et que nous rentrons tous, heureux de cette bonne journée distrayante.

_________________




Spoiler:


Pour suivre mon histoire : c'est par ici
avatar
Yugo
Informations
Nombre de messages : 857

Fiche de personnage
Points: 20
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum