[ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Ninj le Mer 1 Mai 2013 - 0:31

[Suite de http://erasia-rpg.forum-actif.net/t2116-epreuve-amplificateur-molly-eden-jiyuu]

Voyant que Molly brulait d’envie d’en savoir plus, tandis que ses deux autres élèves préféraient s’arrêter-là, Ninj décida de prendre la jeune femme à part et de laisser les deux autres vaquer à d’autres occupations. L’épreuve étant terminée, il pouvait à présent agir comme un simple maître, et non plus comme un examinateur… c’était à la fois soulageant et déroutant.

« Je te propose de te répondre en marchant, j’en profiterai pour aller remettre vos résultats. », Répondit Ninj, un sourire aux lèvres, en voyant que l’autre s’apprêtait à le harceler de questions.

Avant toute chose, Ninj se rapprocha de la bordure du pont, permettant à son Negapi de grimper sur ses épaules le temps du trajet, puis il se mit en route avec son Arcanin sur les talons. Il s’arrêta à hauteur des deux vieillards, et leur demanda d’aller l’attendre à l’auberge. Devenant soudainement très immature, la vieille dame tira la langue au chercheur et se redressa d’un bond, comme si son corps avait soudainement retrouvé toute sa vigueur d’entant. Beaucoup moins démonstratif, le vieillard se redressa à son tour, puis les deux partirent en courant et en ricanant en direction de l’auberge où ils attendraient le chercheur. Tandis qu’ils s’éloignaient, Molly put voir leur corps changer lentement, jusqu’à les transformer en jeunes adolescents juste avant qu’ils ne disparaissent de leur champ de vision.

Ce problème étant réglé, Ninj, décida de commencer son explication à l’intention de sa jeune élève. Alors, par où commencer ? Elle lui avait demandé tellement de choses… bon, le mieux était encore de commencer par le plus simple :


« Pour ma part, je me suis spécialisé dans la branche animiste assez récemment, donc je peux te renseigner autant que tu le souhaites sur ce choix. J’ai aussi quelques connaissances en alchimie, puisque j’ai travaillé avec plusieurs alchimistes durant mes recherches, donc je peux aussi te renseigner là-dessus. Par contre, pour ce qui est de la dernière branche, Méta-élemental, je sais simplement qu’il est question de ne faire qu’un avec son élément… mais cela ne m’a jamais vraiment intéressé, donc je n’aurais pas grand-chose à te dire sur cette voie. »

La jeune femme l’avait questionné sur l’alchimie… mais pour le moment, il préférait lui expliquer la façon dont il était passé animiste. Ensuite, il reviendrait sur les éclaircissements qu’elle avait demandés. Parlant toujours de sa voix calme et amicale, Ninj reprit :

« En fait, je n’ai pas vraiment choisi ma voie, c’est un peu l’inverse qui s’est produit. N’ayant aucune connaissance dans ce domaine à mes débuts, je me suis découvert un don pour transmettre mon énergie à autrui il y a plusieurs années maintenant. Au final, je suis même incapable de déclencher un jet de flamme comme certains le feraient. J’ai appris à utiliser ce pouvoir à ma façon, et surtout à travers de nombreuses erreurs… et c’est finalement pour vraiment le maitriser que j’ai souhaité devenir animiste, et pour éviter de reproduire ces erreurs. »

L’image de son Draco lui revint en tête… mais aussi les blessures qu’avaient subies à cette époque ses autres Pokémon. Mais le chercheur ne se laissa pas troubler. Il reprit la parole à nouveau, expliquant sa vision des choses :

« Personnellement, je vois l’animisme comme une poursuite de la maitrise de l’amplification. L’alchimie se détache du caractère général de l’amplification en se focalisant sur des modifications physiologiques de ce que l’on amplifie, tandis que le méta-élémental se concentre sur l’élément en lui-même. En tant qu’animiste, mon rôle n’a pas changé par rapport à l’époque où je n’étais qu’amplificateur… par contre, au lieu de simplement transmettre une part d’énergie, je suis capable de fusionner directement avec la personne ou l’objet que j’amplifie, et de l’aider directement, en lui fournissant tout de dont elle peut avoir besoin. »

Il repensa ensuite à la première question de son élève : les outils qu’il utilisait pour s’entrainer… Ninj ne savait pas comment conseiller la jeune femme. Il aurait souhaité lui citer l’ensemble des objets qu’il avait utilisé pour amplifier son énergie, mais d’expérience, il savait bien qu’amplifier un objet ne permettait pas d’apprendre à amplifier une personne.

« Pour en revenir à ta première question, sur la façon dont tu pourrais t’entrainer… », Reprit Ninj. « Pour ce qui est d’agir sans prendre de risque, certains métaux sont parfaits. Dans le pire des cas, si tu exagères, ils fondent, ce qui n’est pas bien grave. Il existe aussi des sphères magiques permettant d’y envoyer son énergie, et de la voir se répandre à l’intérieur, je les utilise d’ailleurs assez souvent pour mes épreuves. Mais malheureusement, aucun objet ne te permettra d’apprendre à amplifier au mieux un être vivant. L’objet ne te renvoie rien, tandis que tu pourras être capable de sentir les sentiments d’un être vivant, et de savoir si tu l’aides réellement, ou si tu le blesses en agissant. Pour ma part… c’est malheureusement de mes erreurs que j’ai le plus appris. Notamment pour ce que j’ai voulu enseigner au jeune Eden aujourd’hui. La seule chose qui est sûre, c’est que plus un Pokémon est proche de ton élément, moins tu risqueras de le blesser. Ton Ponyta ne craindra rien, par exemple, tandis que ton Hypocéan n’aura jamais la chance de bénéficier directement de ton pouvoir. »


_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Molly Hale le Ven 21 Juin 2013 - 15:29

L’épreuve d’amplification était bel et bien terminée, et les deux camarades de Molly quittèrent la jeune femme et leur examinateur après les avoir salués. Un petit signe de la main plus tard, la Flamenoise se tournait de nouveau vers Ninj, qui lui proposa de répondre à ses questions sur le chemin vers le bâtiment de l’administration des épreuves. Elle accepta volontiers et, après avoir réajusté son manteau épais de fourrure blanche, elle lui emboîta le pas, se mettant à sa hauteur pour ne pas être larguée pendant la marche. Tout près d’elle, à sa droite, Tamekyn ne la quittait pas d’une semelle, tandis qu’Hecate, la Grahyena, avait pris un peu d’avance, sans trop s’éloigner de sa « dresseuse ». Enfin, un museau sombre pointa hors de la capuche de la jeune femme, humant l’air autour du petit groupe. Avec un sourire, Molly caressa doucement la Zigzaton, remarquant au passage le Négapi de l’examinateur et le rajeunissement des deux vieillards, ce qui ne manqua pas de l’étonner. Mais après tout, elle avait bien avec elle des Pokémon capables de prendre forme humaine… Il y avait tant de mystères et de choses inexpliquées dans ce monde qu’il valait mieux ne pas vouloir donner une réponse à tout, même si la curiosité insatiable de Molly la poussait à devenir chercheuse, plus tard.

Alors que la fille des Hale observait d’un œil amusé le petit manège des deux canidés (l’Arcanin semblait très sociable et essayait de sympathiser avec Hecate, qui le snobait avec toute l’indifférence dont elle était capable), Ninj lui expliqua qu’il était spécialisé dans l’animisme et qu’il pouvait donc la renseigner à loisir à ce sujet, tandis que ses collègues alchimistes lui permettait de lui donner des indications là-dessus. En revanche, il n’était pas du tout calé sur la transformation en élément, mais Molly ne l’en blâma pas pour autant : on ne pouvait décemment pas tout savoir sur tout. Hochant lentement la tête, la Flamenoise resta silencieuse lorsqu’il lui apprit que c’était sa voie qui l’avait choisi lui, et non l’inverse, et elle repensa à Adearic quand il affirma, sur un ton qu’elle jugea un peu amer, qu’il avait tiré ses connaissances majoritairement de ses erreurs. La jeune femme pâlit un peu, hantée l’espace d’un instant par le carnage qu’elle avait fait en brûlant vifs les assassins de son fiancé, et instinctivement, elle se rapprocha un peu de son Ponyta aux flammes bleutées, comme si elle cherchait un peu de réconfort auprès de lui.

Ninj lui offrit alors son point de vue sur les trois spécialisations qui s’offraient aux amplificateurs, et Molly ressortit immédiatement son carnet de cuir relié pour y noter quelques mots, sans cesser d’écouter son aîné. Poursuite de la maîtrise, modifications physiologiques et élément lui-même… Il fallait avouer que les trois chemins étaient aussi tentants les uns que les autres. Pourtant, même si fusionner avec quelqu’un pour l’aider était à la fois un acte beau et noble, la jeune femme savait, au fond, qu’elle ne pourrait jamais accomplir cette union avec quelqu’un d’autre qu’Adearic. Si elle en était capable, ce dont elle doutait fortement, elle était certaine de souiller la mémoire et l’âme de son défunt compagnon, auquel elle avait l’impression d’avoir cédé une partie de son être dans sa tombe. Quant à l’élément… Le feu était dévastateur, et il ne pardonnait pas. Là encore, elle savait qu’elle perdrait probablement ses moyens et son contrôle de soi si elle ne faisait réellement qu’un avec les flammes.

Finalement, l’examinateur en revint aux objets d’entraînement possibles et, une fois encore, Molly prit des notes, heureuse de pouvoir avoir des pistes pour s’exercer sans jamais risquer de blesser quelqu’un directement. Il lui expliqua que son Ponyta était immunisé à son pouvoir, tandis que son Hypocéan risquait de graves brûlures, ce à quoi elle acquiesça sans mot dire, étant déjà consciente de cela. Sentant qu’il avait terminé pour le moment, elle se décida à se lancer pour lui répondre.


« Je vois. Sincèrement, pour des raisons personnelles, je ne souhaite pas devenir Animiste. J’ai déjà partagé mon âme avec un être et, l’ayant perdu, je ne serai sans doute pas capable de m’offrir à quelqu’un, même de cette façon. J’aurais l’impression de le trahir, et je ne serais qu’une source de dangers pour mon binôme. Quant à devenir le feu incarné… Encore une fois, je ne pense pas que ce soit une idée géniale, pour ma part. J’ai déjà tué par les flammes dans un accès de rage et de chagrin, et je n’ose pas imaginer ce qui se passerait si le feu prenait entièrement possession de moi. On dirait que la voie que j’avais choisie au départ me convient tout à fait, du coup… Et j’aimerais bien en savoir plus sur l’alchimie, forcément. »

Passant sa main d’un air distrait sur le dos embrasé de bleu de Tamekyn, elle poursuivit :

« Je trouve que choisir de fusionner avec quelqu’un est quelque chose de pur et de sincère, et même si je ne peux me résoudre à emprunter cette voie, je vous félicite… Je sais bien que c’est elle qui vous a désigné, mais tout de même… Je préfère me concentrer sur les objets et sur la nature, sur ce qui m’entoure. Et je suis assez curieuse pour avoir envie d’étudier les interactions entre les choses, pourquoi elles sont ensemble, ou pourquoi elles se repoussent. Somme toute, je préfère analyser les affinités sans y prendre part de manière directe. »

Le Ponyta aux flammes d’azur aux reflets argentés souffla bruyamment, créant un nuage de buée, comme s’il était contrarié par la manière de voir les choses de sa maîtresse. Mais en dépit de cela, il la soutenait dans sa démarche, car même en étant persuadé qu’à terme, elle pourrait connaître de nouveau ce que le destin lui avait arraché, il n’était pas à sa place. Il avait assisté à la mort d’Adearic et il avait constaté l’ampleur des dégâts chez elle, mais si elle préférait se consacrer à l’étude et aux expériences, et si elle s’en sentait apaisée, il ne pouvait que l’accompagner.

« N’y faites pas attention. Il est gentil, mais il a un sacré caractère. Sa remarque lui valut un coup de tête bien placé, et elle manqua de tomber. En ce qui concerne les objets, effectivement, les métaux me semblent être appropriés pour s’exercer. Quant aux sphères dont vous parlez, j’aimerais beaucoup savoir où m’en procurer, si ça peut me permettre de jauger les quantités et de mieux doser mon effort, ma maîtrise n’en sera que meilleure. Et… Je suis désolée que votre apprentissage se soit fait dans la douleur. Mais il y a un proverbe qui dit que tout ce qui ne tue pas rend plus fort… Et si vous êtes là aujourd’hui, c’est que vous avez été capable de surmonter tout ça. »

Basilushian, toujours accroché à la ceinture de Molly, poussa un « Hypo ! » énergique et sonore comme pour appuyer les dires de la jeune femme. Hecate, elle, jeta un regard pénétrant à « son » humaine, puis à Ninj, se retrouvant vraiment dans les propos de la fille d’Alpha. Si elles avaient été en mesure de se présenter à cette épreuve, ce jour-là, c’était bien parce qu’elles avaient choisi de lever la tête, à nouveau… Et d’avancer.

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 433

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Ninj le Ven 6 Sep 2013 - 20:32

[Désolé pour ces longues vacances ^^"]

Bien qu’intéressée par tout ce que Ninj avait pu lui raconter sur la voie de l’animisme, Molly souhaitait plutôt devenir membre du groupe moins courant, et également beaucoup plus mystérieux de l’alchimie. Cette voie était, selon ce que Ninj pouvait en conclure, un choix par défaut… la jeune femme se sentant incapable de fusionner avec autrui suite à une expérience douloureuse, et refusant de blesser par les flammes. Toutefois, elle avait probablement ce qu’il fallait pour faire une bonne alchimiste… mais encore devait-elle trouver quelqu’un capable de lui enseigner correctement cette voie sans la pervertir dans toutes sortes d’excès interdits.

Elle félicita tout de même l’animiste pour sa capacité à fusionner avec autrui, chose à laquelle l’examinateur ne s’attendait pas vraiment. Tout s’était passé de façon plutôt naturelle… il ne l’avait fait qu’une seule fois, avec son Arcanin, et l’idée d’utiliser ses pouvoirs de cette façon n’avait pas éveillé en lui la moindre hésitation. Pourquoi hésiter à fusionner avec quelqu’un auprès de qui l’on se sent suffisamment en confiance pour combattre ? Deux combattants doivent déjà ne faire qu’un mentalement, en quelque sorte, pour pouvoir agir de concert sur le champ de bataille… une fusion physique n’était qu’une façon d’unir ses efforts de façon plus poussée.
En fait, Ninj n’envisageait même pas de penser à un quelconque sentiment lorsqu’il fusionnait. Il n’avait pas besoin d’aimer, de haïr ou même de vraiment connaître la personne avec qui il fusionnait… seulement d’avoir confiance. De même, la gêne que pouvait ressentir quelqu’un en sentant un corps étranger entrer en lui ne lui avait tout simplement pas effleuré l’esprit, tout comme pour la plupart de ses Pokémon, à l’exception peut-être de Voltali qui serait plus que réticente à cette idée. Le chercheur prit donc un air gêné, passant une main derrière sa tête pour répondre aux félicitations de la nouvelle amplificatrice :

« En fait, je ne pense pas vraiment à ce que cela implique lorsque je fusionne avec quelqu’un. D’autant que je ne l’ai fait qu’avec mes propres Pokémon actuellement, donc je n’ai jamais eu la moindre hésitation. J’imagine que lorsqu’il s’agit de se lier à un invocateur, la chose doit être plus compliquée… mais je ne cherche pas à tisser un lien animiste/invocateur. »

Ninj afficha un sourire en voyant le magnifique poney souffler suite aux dires de Molly. Ce Ponyta était d’une rareté sans égale… nulle doute que s’il avait été sauvage, Ninj aurait essayé de s’en rapprocher, de l’apprivoiser, ne serait-ce que pour apprendre à le connaître et espérer un jour comprendre l’origine de ces flammes aux allures de feux follets. Mais il appartenait à Molly… en plus d’avoir mauvais caractère. Alors Ninj se contenta de l’observer, tout en écoutant les dires de la Flamoise avec attention. Après que la jeune femme eut terminé, il lui répondit d’une voix hésitante, tout en gardant dans un coin de sa tête sa question vis-à-vis du Ponyta.

« J’espère, j’espère… mais… je pense que ce n’est pas vraiment par moi-même que je suis arrivé jusqu’ici, loin de là. »

Tout en parlant, Ninj jeta un coup d’œil vers son Arcanin. Le chiot fixait la femelle au pelage sombre qui marchait au-devant d’eux, intrigué, essayant parfois de faire quelques pas dans sa direction sans pour autant lui sauter dessus. Il observa ensuite le jeune Negapi adossé à son cou : la souris ne suivait absolument pas la conversation, il se contentait de fixer le décor qui passait d’un regard vide, perdu dans ses pensées. Bien sûr, il était heureux que Ninj vienne lui rende visite aussi souvent que possible… mais sincèrement… "Ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts" ? Il n’avait jamais été aussi faible que depuis la mort de sa sœur, et il semblerait que jamais il ne s’en remettrait…

« Pour en revenir à l’alchimie, », Reprit Ninj, « le plus difficile sera probablement de trouver quelqu’un pour t’enseigner cet art… et bien te l’enseigner. Non seulement l’alchimie est de plus en plus rare de nos jours, mais ceux qui la pratique sont pour beaucoup avides de savoir, et refusent de le transmettre facilement. Il y a aussi ceux qui ne suivent aucune règle, et qui s’autorisent les transmutations les plus monstrueuses qui soient… j’ai entendu parler d’un alchimiste vivant à Terros qui faisait bon nombre d’expériences sur des Pokémon vivants, et leur greffait notamment divers membres supplémentaires… allant même parfois jusqu’à fusionner deux Pokémon ensemble… à vie. Généralement, une transmutation, quelle qu’elle soit, est temporaire, l’alchimiste peut par exemple rendre son bras originel à un guerrier qu’il aurait renforcé d’une plaque d’acier, mais le tout doit être fait dans les quelques heures qui suivent la transmutation, sans quoi l’effet devient irréversible. Fait bien attention à celui qui cherchera à t’enseigner son savoir… l’alchimie est un art magnifique, que j’adorerais pratiquer, tant que l’on ne franchit pas les barrières de l’éthique. Quant aux sphères et autres objets magiques que tu pourrais utiliser pour t’entrainer, pour ma part, elles me sont fournies par l’académie des amplificateurs pour que je puisse enseigner aux jeunes amplificateurs. Peut-être pourras-tu en trouver sur certains marchés, à prix fort… mais je te conseille d’aller te renseigner directement là où tu as fait ta demande d’amplificateur, peut-être pourront-ils t’en vendre à un prix raisonnable, ou même t’en prêter le temps que tu te sentes prête à agir sur d’autres outils moins sécuritaire, voir sur des êtres vivants. »

Tout en parlant, Ninj réfléchissait à ce qu’il pourrait enseigner d’autres à Molly, et qui concernerait l’alchimie. Pour l’instant, ses conseils ressemblaient plus à des mises en garde qu’autre chose… mais de son point de vue, c’était le principal lorsque l’on parlait d’alchimie. Après, une fois la barrière de la théorie franchie, tout était possible… absolument tout. Restait à savoir ce qui était acceptable, ou non.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Molly Hale le Mer 2 Oct 2013 - 10:14

« En fait, je ne pense pas vraiment à ce que cela implique lorsque je fusionne avec quelqu’un. »

La surprise de Molly fut telle qu’elle interrompit sa marche, fixant Ninj d’un air choqué. Dans ses yeux d’azur, la surprise la plus totale se disputait la place avec une incompréhension à peine maîtrisée. Pour la Flamenoise, il était tout bonnement inconcevable de ne pas penser aux conséquences d’un tel acte. On parlait quand même de la fusion de deux êtres, et pas seulement au sens figuré : lorsqu’un Animiste entrait dans le corps d’un Pokémon ou dans l’arme de quelqu’un d’autre, son corps physique disparaissait, ne laissant qu’un pur esprit qui apparaissait en transparence derrière l’amplifié. C’était quelque chose de fort, de puissant et d’abstrait, même si l’augment de pouvoir, lui, était bel et bien réel. C’était la résonance de deux âmes entre elles... Et Molly ne pouvait imaginer que ce soit totalement spontané, en tout cas en ce qui la concernait.

Cependant, ses réflexions la conduisirent à un tout autre constat. Elle aurait très bien pu dire quelque chose de semblable, avant. Au moment de quitter le manoir des Hale, elle aurait probablement pu être dans le même état d’esprit. Pourtant, désormais, elle réfléchissait à tout ce qu’elle faisait, elle était moins spontanée. Elle manquait sans doute de fraîcheur et d’enthousiasme, parce qu’elle avait perdu quelque chose de précieux ; mais elle savait aussi que c’était parce qu’elle grandissait, mûrissait et avançait, se rapprochant de son but. Tandis qu’elle passait la main sur le chanfrein de Tamekyn, elle effleura discrètement du pouce la couverture en cuir du carnet qu’elle tenait. Elle avait recommencé à prendre des notes, à tout consigner, laissant sa curiosité et sa « méthode » reprendre le dessus. Au final, elle était sur le chemin du Chercheur : le passé et les ruines antiques ne lui suffisaient plus.

Elle s’aperçut également que cette orientation était un moyen de changer de vision de la vie car, si s’inspirer du passé était une bonne chose (tout comme la volonté d’en apprendre plus grâce à lui), se laisser engloutir par lui en s’y plongeant était une autre histoire. La jeune femme songea qu’elle devait le garder en arrière-plan, tout en évitant d’en faire un carburant, puisqu’il pouvait vite immobiliser s’il était mal utilisé et interprété. Sans doute était-il préférable de se tourner vers l’avenir, et surtout de regarder autour de soi : la fille des Hale avait compris que de nombreuses réponses précieuses se trouvaient dans la nature, dans l’environnement et dans le « wild », que ce soit dans celui des humains ou des Pokémon.

Ninj évoqua justement ces derniers en expliquant qu’il n’avait fusionné qu’avec les siens, et qu’il ne cherchait pas à se trouver « son » invocateur. Reprenant sa marche, tirée de ses considérations, elle dit d’un ton posé :


« Je suppose que ce choix est valable, et qu’il ne signifie pas forcément une fermeture, mais un niveau de spécialisation supplémentaire. En tout cas, j’ai cru comprendre que cette fusion n’avait pas été sans heurts, ce qui me conforte dans l’idée de ne pas devenir Animiste. »

L’examinateur de Molly sembla hésiter quand il lui répondit, et la jeune noble sourit d’un air triste.

« En fait, à vrai dire, je suis dans le même cas... Sans mes Pokémon, je ne serais jamais arrivée jusqu’ici, et je serais sans doute morte de faim, de froid ou de chagrin dans les plaines de Mizuhan. J’ai appris combien l’entourage, ceux qui voyagent avec nous et nous soutiennent sont importants. Il est difficile d’accepter de perdre certains de nos compagnons, en particulier lorsque nous avons une part de responsabilité dans cette perte. C’est une cruelle leçon de vie, mais je pense qu’il nous est impossible de la juger à cause de notre implication. Au début, on ne voit que la douleur. Avec le temps, et le recul, la peine s’adoucit. Et finalement... On tourne la page. On écrit derrière, puis plus loin. On peut la consulter, plus tard. Le plus dur, c’est de voir la main qui écrit comme celle d’un autre. Celle d’un personnage, dont on se sent proche, qui fait partie de nous, mais qui n’est plus nous, qui est seulement une suite de mots sur du papier jauni. »

Rien que d’en parler, Molly en avait les larmes aux yeux. Mais c’était aussi la preuve qu’elle prenait de la distance vis-à-vis de ce qu’elle avait vécu, et qu’elle avait trouvé quelque part en elle, et en eux, la force d’avancer. Revenant subitement à la réalité quand Tamekyn lui souffla sur le bras un air tiède et rassurant, elle agita sa main devant elle, comme si elle voulait chasser quelque chose.

« Oh, euh, désolée. Il ne faut pas hésiter à me couper, quand je commence à partir comme ça. »

Gênée, Molly sentit le rouge lui monter aux joues, alors qu’elle se maudissait intérieurement d’avoir ainsi dérivé. Quand Ninj la mit en garde au sujet de l’alchimie, elle retrouva un peu de contenance et hocha la tête.

« Effectivement, le souci sera de trouver un bon professeur, voire de trouver un professeur tout court, puisque l’alchimie est un art rare et difficile. Mais en ce qui concerne l’éthique, il n’y a aucun problème, avec moi. Je respecte bien trop la nature, les êtres vivants pour franchir le pas et les limites, du moins volontairement. Ma seule crainte se situe au niveau de l’interdit majeur de l’alchimie... La résurrection des morts. Avant de m’engager sur la dernière ligne droite avant la maîtrise des transmutations, il faudra m’assurer qu’en mon for intérieur, je ne nourris pas le désir de faire revenir celui que j’ai perdu. Et je sais parfaitement que cela me prendra encore du temps. »

Au fil de la conversation, Molly en avait presque oublié le but de la « promenade », et elle mit quelques secondes à s’apercevoir qu’ils étaient arrivés devant le bâtiment où Ninj devait retirer le précieux papier attestant la réussite de l’examen. Mais alors qu’Hecate s’asseyait tranquillement près de sa « maîtresse », le Ponyta aux flammes bleutées, lui, fit brusquement un écart, puis recula, comme effrayé ou troublé par quelque chose. En fronçant les sourcils, la Dompteuse posa une main rassurante sur la tête du Pokémon, avant de lui murmurer quelque chose. Mais Tamekyn ne se calma pas, et ses yeux s’agrandirent de frayeur quand une femme d’une trentaine d’années s’approcha de lui et sourit, comme si elle le connaissait depuis toujours. Ignorant l’origine du comportement de sa monture, Molly n’en fut pas moins surprise, et elle se colla contre le poney, calmement, décidée à empêcher celle qui lui faisait si peur de toucher son ami.

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 433

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Ninj le Dim 6 Oct 2013 - 20:08

Bien qu’il ait remarqué la surprise de Molly suite à ses paroles, Ninj avait fait mine de rien, incertain de ce qui choquait précisément la jeune femme. De toute façon, il faisait les choses à sa façon, quoi qu’en pense les autres, et à priori, son utilisation de l’animisme n’était pas le plus gros de ses soucis actuellement. Au contraire, c’était bien l’une des seules choses qui allaient en s’améliorant !

Lorsque Molly reprit la parole, Ninj remarqua qu’elle avait effectivement compris que son parcours n’avait pas été des plus glorieux. Puis, elle enchaina sur sa propre histoire, racontant ce qui semblait être la perte d’un de ses compagnons, voir plus encore. N’osant l’interrompre, Ninj l’écouta d’un air gêné, aussi touché par les paroles de son élève que s’il avait s’agit de sa propre histoire.
Fort heureusement, elle s’arrêta d’elle-même avant que l’ambiance ne tombe définitivement dans la déprime la plus totale. Comme quoi, mêmes les plus sympathiques des Flamenois avaient été touchés par les guerres et autres récentes calamités qui s’étaient abattues sur le monde d’Ersia…

Finalement, la discussion retourna sur l’alchimie, Molly confirmant les paroles de son professeur animiste. Ninj tiqua tout de même en entendant la crainte de son élève : ressusciter les morts ? Cela ne risquait pas de lui venir à l’idée… pas après ce qu’il avait déjà vécu grâce à ce cher Celebi. Lisa était morte… deux fois… jamais il ne lui imposerait un retour sur terre, même si son cœur le lui réclamait. Souhaitant tout de même conforter son élève dans son choix de voie, Ninj reprit la parole, plutôt confiant dans ses propos :

« De toute façon, même avec toute la bonne volonté du monde, tu n’atteindras pas un niveau te permettant de le faire avant de longues années, ça te laisse le temps de ranger cette idée dans un coin de ton esprit d’où elle ne ressortira plus. Et même si, par hasard, tu arrivais à quelque chose s’en rapprochant, tu sais aussi bien que moi que ça ne sera jamais l’être d’autrefois, mais une simple copie physique, probablement dénuée d’âme. Parfois, nos souvenirs et quelques peintures valent mieux que d’essayer de revivre une situation qui n’aurait pas la même saveur. »

Cet interdit moral ne concernait pas que la résurrection, mais également tout ce qui se rapportait aux voyages dans le temps. Ninj avait déjà eu affaire à d’autres chercheurs sans éthiques, dont l’objectif était tout simplement de mettre la main sur la fée du temps pour s’en servir à des fins personnelles… mais étant donné l’avenir qui attendait ces terres dans plusieurs millénaires, il faut croire que malgré tous ses efforts, les interdits ne subsisteront pas longtemps avant d’être bravés.

La discussion entre les deux Flamenois fut finalement interrompue de la façon la plus naturelle qui soit : ils venaient d’arriver à destination, et Ninj devait à présent entrer dans l’immense académie de Fla’Or afin de transmettre les résultats de l’épreuve à ses supérieurs.

« Ca ne devrait pas prendre trop de temps, tu peux m’attendre là si tu le souhaites. », Dit simplement le chercheur avant de s’éloigner en direction du bâtiment.

C’est à ce moment qu’il remarqua l’attitude étrange du poney de Molly, tandis qu’une femme qu’il ne connaissait pas s’avançait vers eux. Plus par réflexe qu’autre chose, il salua l’étrangère sans interrompre sa marche. Puis, légèrement méfiant, il demanda tout de même à ses Pokémon de l’attendre à l’extérieur, tout en essayant de faire passer cet ordre pour une procédure habituelle, étant donné qu’il rentrait dans un des bâtiments sécurisés de la ville. Negapi sauta donc de ses épaules pour atterrir sur le chiot de feu, tandis que ce dernier s’allongeait à l’entrée dans un air d’incompréhension, observant tour à tour Ninj qui s’éloignait et Molly qui attendait.

Une fois à l’intérieur, Ninj traversa les couloirs du bâtiment d’un pas rapide, déposa la confirmation de réussite de ses élèves, retira au passage le parchemin confirmant le diplôme de Molly afin de lui donner en main propre, et refit le chemin inverse en quelques minutes. Puis, curieusement, il s’arrêta au niveau de la salle dans laquelle était entreposé le matériel utilisé pour les différentes épreuves d’amplification : une des nombreuses sphères trônait sagement au milieu de la pièce, comme si elle n’attendait qu’une personne intéressée pour la prendre. Bah… après-tout, qu’est-ce que ça lui coutait de faire une bonne action, pour une fois ? L’animiste récupéra donc l’objet dans ses bras avant de reprendre la route en direction de la sortie du bâtiment. Ainsi, Molly pourrait s’entrainer correctement et sans risque…
Ninj ressortit donc comme il était rentré, à peine une dizaine de minutes plus tard, prêt à confier à son élève le parchemin et la sphère magique d’amplification.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Molly Hale le Lun 7 Oct 2013 - 10:54

Une copie physique dénuée d’âme, hein... Si Molly aurait voulu ramener Adearic plus que tout, elle savait malheureusement que son examinateur avait raison, et qu’elle ne reverrait jamais le Flamenois, hormis dans ses souvenirs... Et dans ses rêves. Elle se rappela alors ce qu’elle avait dit à Zack, le jeune homme appartenant à l’équipe de recherche de son père, le jour où elle était partie de son pays pour voyager. « Garde-moi dans tes rêves ». Jamais elle n’aurait songé qu’elle aurait à prêter ces paroles à son défunt fiancé, et elle se promit de repasser voir l’archéologue, qui avait vu Molly s’en aller le cœur serré. Elle se demanda s’il avait pu trouver quelqu’un qui lui conviendrait et qu’il aimerait plus encore que la noble. Elle l’espérait, en tout cas.

« Je sais que tout ce que je pourrai accomplir ne le ramènera pas. Et je suis bien contente d’avoir encore beaucoup à apprendre, forcément... Cela me laissera le temps de laisser de côté mon envie de le faire revenir, comme vous l’avez dit. Le plus difficile n’est pas d’y renoncer, mais de s’apercevoir que l’on continue à vivre sans eux, malgré tout. Mais... »

Molly s’interrompit, tandis qu’un voile recouvrait, l’espace d’un instant, son regard azuré.

« Un jour, mon père m’a dit qu’il ne fallait pas pleurer la mort d’une personne que l’on aimait, mais être fier de l’avoir connue. C’est une très jolie façon de voir les choses, selon moi. C’est plus qu’un adage, c’est un mode de vie... Et si j’ai toutes les peines du monde à l’adopter, je m’efforce de le suivre, jour après jour. Peut-être qu’il viendra un temps où je pourrai parler de lui avec plus de fierté que de tristesse. J’espère que vous y parviendrez, vous aussi. »

L’arrivée de l’inconnue et la peur de Tamekyn interrompirent la conversation, et la Dompteuse laissa Ninj entrer dans le bâtiment, tout en dévisageant l’étrangère, tandis que les Pokémon du mentor restaient là, sur ordre de ce dernier, sans doute plus à cause de la présence de la femme qu’à cause d’une procédure habituelle. Remerciant intérieurement le Flamenois pour sa sollicitude, elle entreprit d’engager la discussion avec l’inconnue, coupant ainsi court à ses velléités faussement amicales envers le Ponyta.

« Je m’appelle Molly, et je suis la dresseuse de ce Pokémon. Puis-je savoir qui vous êtes ? »

Le ton était calme, posé, mais intérieurement, la fille d’Alpha sentait son cœur affolé battre la chamade. Elle était tendue, prête à saisir son fouet à plaques pour le faire chanter s’il le fallait ; même si elle n’aimait pas le combat, la guerre et les blessures inutiles, la jeune femme était bien moins sympathique lorsqu’il en allait de la santé de ses compagnons. Surprise par l’attitude de Molly, l’étrangère se présenta : elle disait s’appeler Lucile et avoir été l’entraîneur de ce Pokémon dans le cadre de la formation des montures de guerre destinées aux soldats de Flamen. En fronçant les sourcils, la Dompteuse reprit :

« Eh bien, enchantée de faire votre connaissance. En revanche, Tamekyn n’a pas l’air ravi de vous revoir... Jusqu’à ce que j’apprenne la raison de sa crainte, je vous prierai donc de ne pas vous approcher davantage de lui. »

La Flamenoise avait légèrement changé de ton : bien qu’étant toujours aussi calme, elle était désormais plus sèche et plus incisive. Elle n’avait jamais vu le poney aux flammes bleues dans un tel état et, si elle avait remarqué sa jalousie maladive à l’égard des hommes qui l’accostaient, c’était vraiment la première fois qu’elle constatait une telle agitation et une nervosité de ce niveau-là chez son Pokémon. Ce dernier, déjà anxieux, se mit à gratter le sol de son sabot et à souffler bruyamment quand un homme vint se poster près de Lucile, un grand sourire aux lèvres, et tendit la main vers Tamekyn. Cette fois, le Ponyta se cabra et cracha une gerbe de flammes sur l’inconnu, qui se baissa à temps pour éviter de se faire roussir la face.

L’expression de Molly changea du tout au tout, et ses yeux s’enflammèrent, presque au sens propre. Portant sa main libre à sa ceinture, elle fit un pas en avant, s’interposant entre Tamekyn et l’abruti qui avait essayé de le toucher sans permission. Alors qu’Hecate grondait en sourdine, les crocs découverts, la Dompteuse lança d’un ton acerbe :


« Quant à vous, un pas de plus et c’est moi qui vous flamberai la tignasse. Je n’ai pas demandé à votre amie de ne pas approcher pour que vous veniez, comme une fleur, et que vous essayiez d’avoir un contact avec lui. Je ne sais pas ce qui a pu se produire entre Tamekyn et vous, mais je vous interdis de venir à moins de deux mètres de lui. Mon Pokémon a du caractère, mais s’il se comporte ainsi, c’est qu’il a une bonne raison. »

Refroidi, l’étranger déclina son identité (il disait se nommer Dorian), et il s’excusa platement auprès de la Flamenoise. Mais celle-ci ne décoléra pas et, méfiante, caressa le chanfrein de son poney pour l’inciter au calme. Si Ninj reparaissait à ce moment-là, il allait découvrir une scène pour le moins surprenante... Et une autre facette de son élève, bien plus agressive que celle qu’il avait pu voir jusqu’à présent. La douce et gentille Molly, avide de savoir, s’était effacée, au profit de la fille d’Alpha protectrice et farouche... Et il risquait bien d’être étonné devant ce revirement pour le moins soudain et inattendu.

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 433

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Ninj le Lun 7 Oct 2013 - 21:22

Ninj pressa le pas en approchant de la sortie, inquiété par les aboiements de son camarade à quatre pattes. Dès qu’il avait vu le Ponyta chromatique s’attaquer à l’étranger, l’Arcanin s’était rapproché de la scène en aboyant sur les deux inconnus, prêt à s’interposer en cas de véritable conflit. Negapi, quant à lui, était redescendu pied à terre, ne souhaitant pas s’immiscer dans cette histoire tant que Ninj n’était pas présent.

« Hey là, hey là ! Qu’est-ce qu’il se passe ici ? », Demanda Ninj en accourant.

Remarquant la position étonnamment agressive de son élève, le chercheur ne mit pas longtemps avant de s’interposer de façon neutre, craignant un affrontement en public. D’autant qu’un combat mettant en scène quelqu’un de Flamen en plein Fla’Or n’était pas nécessairement le bienvenu, comme il avait déjà eu l’occasion de le remarquer…
A priori, aucun réel combat n’avait été engagé, puisqu’Arcanin était resté relativement à l’écart. Mais il n’était pas impossible que des menaces aient été proférées, étant donné les expressions des deux groupes qui se faisaient face. Placé de côté pour ne faire face à aucun front, Ninj observait tour à tour chaque adversaire, avec dans l’idée de régler toute cette histoire à l’amiable.

« Je peux savoir ce que signifie tout cela ? », Demanda-t-il aussi bien à Molly qu’aux deux autres humains.

Mais avant que quiconque n’ait le temps de répondre, une voix télépathique s’immisça dans l’esprit de tous, répondant à la place des principaux intéressés sur un ton agacé :

« C’est pourtant pas compliqué à deviner… cette femme est l’ancienne dresseuse du Ponyta de ton élève, et à priori, elle était aussi douée que toi, puisque son Pokémon l’apprécie autant que ta Voltali. »

Surpris, Ninj observa les alentours et remarqua, effectivement, qu’un gamin d’une quinzaine d’années et sa jeune sœur les observaient à quelques mètres d’ici. Lou et Lyn… il avait failli les oublier ces deux-là ! A priori, les gamins n’étaient pas particulièrement ravis à l’idée de visiter une ville d’Erasia seuls pendant que l’animiste faisait la causette, et avaient préféré l’attendre non loin de l’académie. Et évidemment, dès qu’il s’agissait de fourrer son nez dans une histoire qui ne les concernait pas, ces deux-là étaient toujours présents.
Bon, au moins, même si le ton n’était pas des plus sympathiques et que le chercheur se serait volontiers passé de la comparaison, il savait ce qui se passait à présent. Après un rapide signe de la tête en direction de Lou, il se tourna vers Molly en première, tendant au passage la sphère et le parchemin à la jeune femme :

« Molly, calme-toi... ce n’est pas en déclenchant un combat que tu comprendras ce qui s’est passé entre ton Ponyta et cette femme. Tiens, au passage, j’ai pu récupérer ça pour toi, tu n’auras qu’à le rendre quand tu ne t’en serviras plus. »

L’animiste souhaitait surtout calmer la situation en faisant en sorte de détourner légèrement l’attention de son élève. En quelques heures d’examen, il ne l’avait jamais vue ainsi… comme quoi, une épreuve était loin d’être suffisante pour réellement juger quelqu’un ! Il espérait simplement que la Flamenoise saurait gérer son calme et celui de son Pokémon…
Tournant la tête vers les deux humains, il voulut reprendre la parole, mais fut immédiatement interrompu par la voix télépathique de Lou, tandis que l’adolescent se rapprochait de l’examinateur pour faire le médiateur à sa façon :

« Bon, vous êtes venus pour dire quelque chose à ce Ponyta ou à sa dresseuse, non ? Alors dites-le, et repartez. »

Ninj grimaça légèrement, gêné par le manque de tact du gamin. Peut-être n’avait-il pas tort, mais il fallait à présent espérer que les deux adultes ne se vexeraient pas trop de ce rejet quasi unanime. D’autant que c’était parfaitement ce que Lou souhaitait : qu’ils se vexent, et qu’ils repartent immédiatement. Et encore, cette situation n’était pas la pire qu’il pourrait imaginer ! Pour le moment, Lyn restait en arrière. Donc tout portait à croire que Lou était simplement lassé d’attendre, et qu’il faisait tout pour que les choses se règlent aussi rapidement que possible afin de rentrer sur Tenkeï… mais si par hasard la discussion durait plus longtemps que prévu, et que le débat s’envenimait, les deux gamins risquaient d’en profiter pour s’amuser à leur façon… ce qui serait beaucoup plus inquiétant pour le calme qui régnait actuellement sur Fla’Or !

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Molly Hale le Lun 7 Oct 2013 - 22:26

Quand elle entendit l’Arcanin de Ninj aboyer pour prévenir son maître, Molly sentit que les ennuis pointaient à l’horizon. En effet, le canidé avait l’air plutôt calme, en temps normal, malgré son enthousiasme et sa bonne humeur notoire... Et s’il prenait la peine d’alerter l’Animiste, c’était qu’il estimait la situation suffisamment critique pour en arriver là.

Le Flamenois arriva, plutôt affolé, en demandant ce qu’il se passait. Mais avant même que la Dompteuse ne puisse ouvrir la bouche, une voix résonna dans l’esprit de tout le monde, tout en donnant une explication pour le moins cinglante et cynique du comportement des personnes présentes devant l’édifice. Ninj, qui s’était interposé entre les deux « groupes », sembla pour le moins étonné, mais également refroidi par la remarque de l’un des deux adolescents étranges que Molly avait déjà pu voir en pleine métamorphose. Cependant, la jeune noble jugea bon d’apporter des précisions à ce compte-rendu qui avait le mérite d’être clair et bref, mais qui était incomplet, selon elle.


« Plus exactement, elle affirme qu’elle a été celle qui l’a formé et éduqué pour devenir un cheval de guerre. Je pense que vous savez qu’à Flamen (et ce doit être le cas ailleurs, en fait), il existe des centres spécialisés dans l’élevage de Pokémon destinés à devenir des montures robustes, rapides et surtout adaptées au combat monté. Mais je commence à comprendre pourquoi il se comporte ainsi. »

Molly se tut un instant, fixant sans ciller la dénommée Lucile, qui affichait un air à la fois gêné et vexé. Mais sans états d’âme, elle reprit :

« Ce cher jeune homme a suscité plus de peur encore. Et j’ai remarqué que Tamekyn était très méfiant envers les hommes qui m’approchaient. Je ne sais pas exactement quel est le problème... Mais j’ai l’impression qu’il en a peur parce qu’il a eu une mauvaise expérience avec un homme qui a approché sa maîtresse temporaire de trop près. Je me trompe ? »

Elle se tourna ensuite vers Ninj, puis fit un léger signe de la main, avant de dire :

« Oh, je ne suis pas là pour me battre. J’ai horreur de ça, et je ne vais pas m’amuser à déclencher une bataille en pays ennemi... Et puis, je n’ai pas vraiment besoin d’en savoir davantage. J’ai appris à deviner et à déceler les changements d’humeur et les malaises chez mes Pokémon, surtout chez Tamekyn. Mais il n’a rien à craindre. Je ne l’abandonnerai pas. Je serai à ses côtés, tout comme il a été là pour moi dans les pires moments de ma vie. De notre vie. »

En hochant la tête, elle prit doucement le parchemin et la sphère des mains de son examinateur, puis lui sourit.

« Merci beaucoup, vraiment. J’en prendrai grand soin. »

Alors qu’elle rangeait avec précaution les deux précieux items, la jeune noble sursauta en entendant Lou poser une question rhétorique aux étrangers par télépathie. Bon, là, ça avait le mérite d’être clair... Et vu la grimace de Ninj devant la réflexion assez peu amicale et délicate, le Flamenois devait être habitué, mais toujours aussi gêné vis-à-vis de son manque de tact. En haussant les épaules, Molly reporta son attention sur Lucile et Dorian, attendant effectivement qu’ils aient dit ce qu’ils avaient à dire, avant de leur ficher la paix. Mais quand la femme sourit en lâchant que « son » poney pouvait revenir auprès d’elle s’il le désirait pour rester quelques jours avec eux, Tamekyn s’enflamma littéralement, faisant tripler de volume l’ardent brasier qui parcourait tout son corps. Frémissant de rage et de peur contenues, le Ponyta découvrit ses dents en signe d’hostilité, tandis que la Grahyena, le poil hérissé, fixait Lucile avec des yeux fous. Pour le coup, elle se sentait assez proche du Ponyta, ayant déjà vécu l’abandon et la solitude. Seulement, elle, elle n’avait aucun espoir de retrouver ceux qu’elle aimait, puisqu’ils avaient tous péri pendant la guerre. Elle considérait que c’était un crime de laisser des êtres censés être chers en arrière, et que c’était un véritable affront que de revenir ensuite vers eux quand la « nouveauté » n’en était plus une.

Molly déroula son fouet à plaques, sans animosité aucune, mais de manière à bien faire comprendre à ces imposteurs qu’elle n’avait pas l’intention de laisser son Pokémon se faire insulter plus longtemps. Le faisant claquer tout près de Tamekyn pour prendre le contrôle sur lui (il était à la limite de la crise de nerfs, et la Dompteuse voulait lui épargner cela de la façon la plus simple et la plus rapide qui soit), elle enchaîna calmement :


« Eh bien, je crois que tout est dit. Je n’ai aucune intention belliqueuse à votre égard... Mais je vais vous demander de partir, et de laisser Tamekyn en-dehors de vos histoires, à présent. Je trouve qu’il est très impoli, voire déplacé de votre part de venir vers nous en prétendant qu’il est le bienvenu, alors même que VOUS l’avez laissé tomber. La plaisanterie a assez duré. La prochaine fois que je vous verrai approcher mon ami, je serai bien moins gentille et un peu plus ferme. »

Le regard d’azur de Molly n’avait plus cette sorte de passion dévorante qu’il contenait jusqu’à présent, mais au fond de ses yeux d’un bleu cristallin, une petite lueur dansait, en sommeil, mais alerte. Le message était limpide, au moins autant que la couleur de ses iris, qui dévisageaient les importuns comme s’ils fouillaient au plus profond de leur âme. La fille d’Alpha était tout à fait d’accord avec Lou : ils n’avaient plus qu’une chose à faire, et c’était de quitter les lieux. Au plus vite.

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 433

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Ninj le Mar 8 Oct 2013 - 3:04

Une éleveuse de chevaux de guerre ? Tiens, sans doute était-ce la première fois qu’il croisait une personne de cette profession. Mais cela n’expliquait pas la crainte excessive de ce couple vis-à-vis de Tamekyn… enfin, cela n’avait pas tant d’important que cela. Le principal, c’était encore qu’ils déballent ce qu’ils avaient à dire et qu’ils s’en aillent. Molly semblait avoir abandonné l’idée de les attaquer suite à son intervention, tant que ces deux personnes ne s’approchaient pas… malheureusement, ce que la femme avait à dire relevait bien plus de la stupidité que d’un quelconque intérêt.

Reprendre "son" poney… Ninj plaqua l’une de ses mains sur son front et soupira devant la stupidité de cette femme, parfaitement conscient de ce qui allait suivre : Tamekyn s’enflamma, tandis que Molly déroulait un fouet pour le faire claquer à proximité du poney. Instinctivement, l’Arcanin se plaça entre Tamekyn et Ninj, bien que le poney n’ait aucune intention agressive envers l’animiste. Son excès de flammes le rendait dangereux, et une attaque portée sur les deux humains risquait d’atteindre l’animiste qui tentait tant bien que mal de calmer le jeu en restant entre Molly et ce couple d’idiots.

« Bon, bon, bon… voilà, tout est dit, de toute façon cette discussion ne mène à rien, donc merci d’être venus, mais je suis certains que vous avez beaucoup d’autres choses à faire… », Enchaina Ninj d’une voix pressée.

Et sans laisser le temps à qui que  ce soit de répliquer, il posa ses mains sur les épaules des deux étrangers pour les forcer à s’éloigner, tout en les accompagnants sur quelques mètres pour s’assurer qu’aucun de ces deux idiots n’aurait la bonne idée de revenir vers eux. Hélas, ils avaient déjà perdu trop de temps… suffisamment de temps pour permettre à Lou d’arranger cette histoire à sa façon :

« Moi je la trouve très intéressante cette discussion pourtant ! », Lança la voix du gamin par télépathie, avant d’enchainer, toujours aussi piquant : « C’est vrai quoi, pourquoi n’auraient-ils pas le droit de saluer leur vieux compagnon qui les déteste alors que toi-même, tu trimballes toujours cette renarde qui ne pense qu’à te démontrer à quel point elle te hait ? »

Touché au vif, l’animiste s’immobilisa, lâcha les deux humains et tourna la tête vers le jeune effronté. Comment osait-il intervenir de façon aussi espiègle ?

« Lou, c’est pas le moment de… », Commença Ninj, avant d’être interrompu par une voix féminine aussi coquine qu’amusée par télépathie :

« Bah si, justement. Ces gens n’ont pas l’air bien pire que toi ! Peut-être que tu devrais suivre ta logique et confier Voltali à cette jeune femme, toi aussi ! Ça lui fera des vacances ! A moins que tu ne trouves tout d’un coup qu’il serait plus logique qu’ils récupèrent le poney ! »

Et Lyn qui s’y mettait à présent, jouant avec la gêne de l’animiste devant toute cette histoire. Le pauvre venait de perdre toute crédibilité en quelques instants seulement vis-à-vis des anciens éleveurs du Ponyta.
Mais le pire, ce n’était certainement pas qu’il ne sache plus quoi dire, ni qu’il se retrouve ainsi humilié devant de parfaits inconnus… non, le pire, c’était tout simplement d’être parfaitement d’accord avec ce que venaient de raconter les deux gamins. Et c’est justement cette incertitude qui se lisait si aisément dans son regard, tandis qu’il les observait sans répondre. Fier de sa réussite, Lou avait croisé les bras en affichant un sourire moqueur, toujours à quelques mètres de la scène. Quant à sa sœur, elle s’était avancée à hauteur de son frère et se tordait de rire devant la réaction déconcertée de l’animiste.

Heureusement, le plus improbable des spectateurs vint en renfort pour défendre son dresseur. Non pas Arcanin, qui ne comprenait de toute façon pas grand-chose à toute cette histoire, mais le jeune Negapi. Celui-ci ne connaissait pas ces deux gamins… il les avait seulement salués il y a quelques heures, à l’arrivée de Ninj, sans vraiment chercher à en savoir plus… mais à présent, il pouvait se faire une idée précise de leur tempérament ! Et une chose était certaine : il fallait quelqu’un pour les calmer. Un simple éclair de sommation traversa la rue, partant des pieds de l’animiste où se trouvait le Negapi pour se dissiper à quelques centimètres des visages des deux enfants. Puis, parlant de son langage animal, persuadé de n’être compris que des Pokémon environnants, la souris insulta les deux gamins avant d’affirmer son point de vue. Un point de vue qui fut évidemment immédiatement rapporté par Lou :

« "Elle le suit par choix" ? Hahaha, c’est ça c’est ça… ça doit faire longtemps que tu l’as plus vue toi ! Elle le suit parce qu’elle n’a personne d’autre, et justement, on a quelqu’un ici prête à s’occuper de Pokémon désespérés ! »

Sitôt sa réplique lancée, Lou pointa Molly du doigt, tandis que Lyn éclatait de rire devant la surprise du Negapi qui n’aurait jamais imaginé être compris de ces deux mômes. Les deux débateurs du côté de Ninj venaient de se faire clouer le bec… au grand damne de l’animiste qui sentait que cette situation n’irait pas en s’arrangeant.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Molly Hale le Mar 8 Oct 2013 - 11:15

Ninj devint de plus en plus gêné et pressé, et il enjoignit les deux étrangers à s’en aller, en les poussant sans autre forme de procès loin de Molly et de ses Pokémon. La jeune femme caressa l’Arcanin de manière amicale, lui faisant comprendre que ni son maître, ni les deux abrutis qui servaient d’anciens « dresseurs » à Tamekyn n’avaient quelque chose à craindre d’elle ou du Ponyta. Pourtant, les évènements étaient en passe de prendre une tournure bien étrange, car Lou et Lyn avaient décidé que la conclusion proposée par Ninj n’était pas satisfaisante.

Lorsque Lou reprit l’Animiste de volée en insistant sur le fait que lui, il gardait toujours un Pokémon qui semblait le détester, Molly sentit les couleurs quitter peu à peu ses joues. Elle ne jugeait pas son examinateur, loin de là, mais elle commençait à comprendre que le terrain sur lequel elle et ses Pokémon étaient en train de s’embarquer leur était non seulement inconnu, mais aussi totalement étranger. La jeune noble ne voulait pas se retrouver impliquée dans des histoires personnelles, et elle se sentait complètement indiscrète en assistant à cette scène qui était bien loin des questions sérieuses, mais tout à fait « innocentes » et générales qu’elle avait posées à l’Animiste après l’épreuve...


« Euh... »

Molly fut incapable d’en dire plus, sciée par le chemin que prenaient la rencontre et la discussion. Elle pâlit davantage en entendant Lyn suggérer au Flamenois qu’il pourrait bien confier la renarde (une Voltali, donc, comme l’apprit la jeune femme) à son élève. Du coin de l’œil, la Dompteuse aperçut le couple d’idiots s’éloigner prudemment, suivant le conseil de Ninj, sans doute inquiets de la tournure que prenait l’échange entre les deux gamins et le garçon. Sans rien dire, elle laissa l’adolescente déblatérer son discours, estimant qu’elle n’avait pas à intervenir là-dedans, faisant simplement non de la tête en signe de dénégation quant à la remarque concernant Tamekyn. Non seulement Lucile et Dorian n’avaient aucun droit sur son Ponyta (et ils n’en avaient jamais eu, à bien regarder), mais en plus, Tamekyn n’avait manifestement aucune envie de retourner auprès d’eux. Après tout, qui pouvait dire quand ces deux-là se lasseraient de nouveau de lui, le laissant de côté comme ils l’avaient déjà fait ?

« Il me semble que mon Pokémon préfère rester avec moi. Mais pour la Voltali dont vous parlez, je n’ai pas à porter de jugement, quel qu’il soit, puisque je ne la connais pas. De plus, cela ne me regarde pas... »

C’était une manière un peu détournée et subtile de faire comprendre aux deux zouaves qu’elle ne souhaitait pas spécialement prendre part à ce qui ressemblait à un règlement de comptes en place publique. Mais visiblement, ses paroles passèrent complètement inaperçues, puisqu’elle n’eut aucune réponse. Pire encore, le Négapi jusqu’ici passif et éteint intervint, de sa foudre et de ses mots, ce qui ne fit qu’aggraver la situation. Molly se mordit la lèvre quand elle fut pointée du doigt comme personne idéale pour s’occuper de « Pokémon désespérés », selon les mots du gamin. Cette fois, ce fut Hecate qui s’énerva, grondant de plus belle, menaçante, alors que sa posture indiquait clairement qu’elle était prête à sauter à la gorge de cet insolent marmot qui l’insultait, elle, et qui manquait de respect à l’équipe de Molly. Livide, la Dompteuse répondit :

« Il est vrai que j’ai avec moi des Pokémon qui ont subi des choses horribles. J’ai recueilli mon Airmure et mon Hypocéan dans le désert, suite au décès de leur maître, j’ai découvert peu à peu l’histoire de mon Ponyta, Hecate est la seule rescapée de sa meute décimée pendant la dernière guerre... Et ma Zigzaton appartenait à mon défunt fiancé. Cependant... »

Elle posa une main rassurante sur le museau noir qui pointait hors de sa capuche, timidement, tandis que son autre main caressait la Grahyena avec lenteur et douceur.

« Je pense sincèrement qu’une décision pareille ne revient pas à quelqu’un qui n’a rien à voir avec tout ça, à quelqu’un d’extérieur. Je parle de moi, mais aussi de vous deux. Même si vous étiez présents au moment des faits, cette histoire ne concerne que Voltali et Ninj, il me semble. C’est au dresseur et au Pokémon, ensemble, de savoir ce qui est le mieux pour chacun d’entre eux. Et en cas de désaccord, je crois vraiment que le choix appartient au Pokémon, et au Pokémon seul. »

Ce qui n’était au départ qu’une simple discussion entre un maître et son élève était en train de ramener de douloureux souvenirs, tant pour Ninj que pour Molly. La Flamenoise revoyait avec horreur son amour, transpercé par les griffes d’un Dimoret cruel, tandis que « sa » Grahyena était forcée d’accélérer la mort d’Adearic en le mordant au cou. Mais surtout, la fille d’Alpha se souvenait du départ de Hyorin, maintenant appelée Hellébore : la Stalgamin du mort, terrorisée et sans doute en colère contre Molly, avait préféré rejoindre Eeva plutôt que de rester avec celle qu’elle considérait probablement comme « la traîtresse qui gardait le monstre assassin avec elle ». La Dompteuse n’avait pas eu son mot à dire, et elle n’avait pas cherché à retenir un Pokémon qui voulait mettre le plus de distance possible entre elle et l’humaine pathétique qu’elle voyait en elle.

Sentant le malaise, Taka passa un coup de langue râpeuse dans le cou de sa « maman », qui lui sourit tristement en retour. Tamekyn, lui, se colla à sa maîtresse, tandis qu’Hecate se rapprochait d’elle, sans quitter sa rage et sa colère.


« Mais je tiens à dire que si votre Voltali a besoin de s’éloigner de vous pendant un moment, et que vous jugez que je suis la bonne personne, je serais honorée de vous aider, tous les deux. Je ne suis sans doute pas la meilleure dresseuse du monde, ni la plus qualifiée pour des problèmes de ce genre, mais si vous pensez que je pourrais améliorer sa vie, son quotidien ou son état d’esprit, je ferai mon possible pour qu’elle aille mieux. Nous ne sommes pas totalement guéris, mes Pokémon et moi, mais je ne refuserais jamais d’aider quelqu’un qui pense avoir besoin de soutien. Cependant, je ne voudrais pas me mêler de ce qui ne me concerne pas, ni donner du crédit à l’un ou l’autre de vos camarades, ou encore vous gêner. »

Au fond, la Flamenoise savait que Ninj ne lui confierait probablement pas ce Pokémon, qui semblait si important pour lui, et dont le passé avait l’air particulièrement douloureux. Elle n’était pas Eleveur, Marcheuse de rêves, Guérisseuse ou spécialisée dans le comportement des Pokémon, mais si cette créature avait besoin de partager son chagrin avec quelqu’un qui avait déjà encaissé pas mal dans sa vie... Elle pensait être suffisamment au courant de ces choses-là pour lui venir en aide.

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 433

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Ninj le Mar 8 Oct 2013 - 20:20

Ninj remercia Molly pour ses quelques remarques montrant clairement que l’élève essayait tant bien que mal de rester à l’écart de cette histoire. Quant aux deux idiots, ils s’en étaient allés sans demander leur reste. Il ne restait que le groupe de Ninj et le groupe de Molly, avec notamment un Tamekyn passablement énervé suite aux paroles de Lou.
Evidemment, les gamins ne se souciaient pas des réactions du partenaire de Molly. D’ailleurs, ils ne s’intéressaient qu’à une chose : voir l’animiste blêmir devant tant de vérités balancées au milieu d’une journée paisibles. Ils attendirent donc patiemment que l’animiste réagisse, malgré un large sourire sur le visage suite aux dernières paroles de Molly : voilà que la jeune femme proposait tout de même son aide, amplifiant toujours plus l’hésitation de l’animiste.

Finalement, Molly avait la seule réponse valable à cette histoire : c’était au Pokémon de choisir ce qu’il souhaitait. Sortant lentement la pokeball de la renarde de sa poche, Ninj appuya sur le bouton supposé libérer la renarde de l’objet sphérique. Mais… il n’en fut rien. Croyant à une erreur de sa part, l’animiste réitéra l’opération, ce qui n’eut pas meilleur effet. Après une bonne minute d’incompréhension, l’homme fut pris d’un rire nerveux, tandis que la réponse s’imprimait dans son esprit, aussi évidente que s’il l’avait toujours sue.

Tournant la tête vers l’autre dresseuse, Ninj reprit la parole pour refuser cette offre pourtant généreuse :

« C’est gentil de proposer ton aide, mais la seule dresseuse que Voltali accepterait n’est plus de ce monde. Je ne suis pas celui qu’il lui faut, c’est évident… mais je crois que si j’envisageais sérieusement de la confier à quelqu’un d’autre, elle m’en voudrait encore plus et finirait par me le faire payer en s’attaquant à son nouveau dresseur. »

Comme pour confirmer ses dires, la ball dans sa main s’ouvrit d’elle-même, libérant cette fois-ci la renarde électrique au regard sombre. Après un sursaut de surprise à l’apparition du Pokémon, Ninj observa la renarde sans rien dire, presque craintif à l’idée qu’elle ait écouté ne serait-ce qu’un dixième de cette discussion. Répondant aux craintes de l’homme, l’animal le fixait également, haineuse, sans pour autant se montrer agressive. Les deux êtres restèrent ainsi immobiles quelques secondes, jusqu’à ce que la Voltali ne laisse échapper un bref soupir et ne se détourne de son dresseur. Elle observa rapidement Molly, saluant l’humaine et ses Pokémon d’un simple mouvement de tête sans grande conviction, et se dirigea plutôt vers le Negapi, qui semblait être le seul du groupe ravi de revoir son amie. Arcanin l’ignorait parfaitement, quant aux deux gamins, ils pouffaient dans leur coin malgré les regards noirs que leur lançait de temps à autre la Voltali. Finalement, la souris grimpa sur le dos de la renarde et tous deux s’éloignèrent sans que la femelle ne prenne la peine de s’exprimer sur le sujet.

Après un court silence passé à regarder les deux Pokémon électrique tandis qu’ils se dirigeaient vers le bâtiment dans lequel Draco passait sa convalescence, Ninj se tourna de nouveau vers Molly pour reprendre la discussion, sur un ton mi-blagueur supposé détendre l’atmosphère :

« Bref… il faut croire que je suis bien moins bon dresseur qu’animiste. »

« T’es surtout pas très bon psychologue ! », Reprit Lyn d’une voix moqueuse bien moins agressive que celle de son frère.

Allons-bon… à croire qu’il allait avoir droit à une vérité blessante à chaque phrase qu’il sortirait ! Heureusement, il savait bien que la gamine, contrairement à Lou, ne cherchait pas à le blesser réellement. D’ailleurs, elle passa bien rapidement à autre chose et appela Arcanin à la rejoindre : le chiot, qui jusque-là s’était mis à tourner autour de Molly à la recherche d’autres caresses, accourut immédiatement pour jouer avec l’enfant, considérant qu’il n’y avait à présent plus de danger pour son dresseur. Lou, quant à lui, se rapprocha et donna une petite tape amicale sur l’épaule de l’animiste avant d’ajouter :

« Faut vraiment que tu t’achètes une confiance. Et une nouvelle réputation auprès de tes Pokémon ! Haha ! Tiens, on a qu’à demander à Molly quelques conseils ! Ça t’intéresse d’inverser les rôles quelques minutes ? »

Après-tout, certains des Pokémon de Molly avaient vécu exactement la même situation que Voltali… et ils ne semblaient pas se conduire avec elle comme l’autre folle électrique avec Ninj ! Secouant la tête, Ninj tenta une échappée :

« Voyons, Lou ! Tu as bien entendu ! Toutes ces histoires évoquent autant de mauvais souvenirs pour elle que pour moi, elle n’a probablement pas envie d’en raconter plus ! »

D’un autre côté, il n’aurait pas été contre quelques conseils… même s’il se doutait qu’il était un peu tard pour les appliquer.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Molly Hale le Mer 9 Oct 2013 - 0:24

La proposition de Molly fit naître un grand sourire sur le visage de Lou et de Lyn. Les deux gamins étaient probablement ravis que la jeune femme ajoute du crédit à leur théorie et à leur imparable logique... Mais lorsque l’Animiste voulut libérer la fameuse Voltali, il constata que le mécanisme ne semblait pas fonctionner, et s’il crut à un problème technique, la fille d’Alpha pensa immédiatement à un refus catégorique de la part du Pokémon de se montrer à cet instant même. Tandis qu’il s’acharnait à essayer de libérer le Pokémon électrique, Molly se risqua à dire :

« Je... Je crois qu’elle n’a pas vraiment envie de vous voir, là, tout de suite. »

Le Flamenois mit un peu plus de temps qu’elle à comprendre où était le souci, mais il se résigna finalement, après un rire nerveux qui en disait long sur sa relation avec la Voltali. Il expliqua alors que la seule dresseuse qui aurait trouvé grâce aux yeux de la créature survoltée n’était plus là, et qu’effectuer un nouveau changement de maître serait sans doute mettre en danger le nouveau propriétaire. Le regard d’azur de Molly s’assombrit un instant, de nouveau troublée par le souvenir d’Adearic, et elle hocha la tête d’un air grave.

« Je comprends. C’est malgré tout très responsable de votre part de la garder quand même... Enfin, si elle est encore là, c’est qu’elle le veut bien, je suppose. Ou qu’elle n’a pas le choix. Dans tous les cas, je vous souhaite bon courage, à tous les deux... »

L’apparition de la Voltali prit un peu la jeune femme au dépourvu, mais un frisson glacé lui parcourut l’échine quand elle croisa le regard de la bête. Elle fixait son dresseur avec une haine telle que Molly se sentit triste et malheureuse pour elle. Au moins, Hellébore essayait d’avancer de son côté, avec sa nouvelle dresseuse, et elle ne l’avait jamais dévisagée ainsi... Ce Pokémon-là, au contraire, donnait l’impression d’être emprisonné et empêtré dans sa propre haine. En vouant son énergie, son attention et sa vie à un sentiment aussi négatif, il était évident que l’immobilité était de mise, ne laissant aucune chance de progresser et de tourner la page. Malgré tout, le Pokémon se détourna et la salua, et la Flamenoise lui fit également un signe de tête pour lui rendre la politesse, avant de la voir s’éloigner avec le Négapi jusqu’ici taciturne. L’Arcanin si joyeux faisait comme si la bête électrique n’existait pas, tandis que les deux adolescents riaient, un peu à l’écart... Atterrée, Molly laissa échapper un soupir désolé, parfaitement désarmée devant la situation. Au vu de l’attitude des uns et des autres, elle pouvait deviner sans mal l’ambiance qui régnait au sein du groupe au quotidien. Ce dernier n’avait pas toujours été rose, loin de là, mais, au moins, ils se serraient les coudes et se soutenaient mutuellement, dans sa « famille ». Se trouver ainsi confrontée à des chocs de point de vue, des bassesses et des méchancetés entre les membres de l’équipe chaque jour, elle n’aurait clairement jamais pu le supporter...

Quand Ninj dit, sur le ton de la plaisanterie, qu’il était certainement bien meilleur Animiste que dresseur, la jeune femme sourit et, sans prêter attention à la remarque bien placée de Lyn, elle répondit, en haussant les épaules, et avec une moue faussement ennuyée :


« Il faut croire qu’on ne peut pas être bon partout ! »

Elle pouffa alors discrètement, considérant que le ton amusé allait bien mieux à la conversation actuelle que la déprime la plus totale : déjà que les sujets abordés n’étaient pas bien réjouissants... S’il fallait en plus s’apitoyer dessus, ils n’avaient pas fini de pleurer. Le prendre à la rigolade était encore la meilleure chose à faire, et ce, pour tout le monde.

Après avoir plongé ses mains dans la fourrure soyeuse et fournie de l’Arcanin « petit modèle », la Dompteuse le regarda s’en aller avec la gamine d’un air bienveillant, songeant que certains avaient bien de la chance d’être aussi insouciants. Mais quand Lou proposa d’inverser les rôles entre le maître et l’élève, une lueur de panique s’alluma dans les iris d’un bleu limpide de la Flamenoise. Wow, wow, wow. Il n’allait pas un peu vite en besogne, ce petit ? Malgré l’aide que Ninj tenta d’apporter à la jeune femme, l’adolescent resta sur son idée de base et fixa la Dompteuse sans ciller, d’un air indiquant clairement qu’il voulait qu’elle en dise plus. Il aurait pu dire « Allez, raconte, WESH ! », le message n’aurait pas été différent...

Cherchant un peu de secours auprès de ses Pokémon, elle n’en trouva, bien évidemment, aucun, et elle se résolut à répondre. Elle ne savait pas bien par où commencer, c’était bien là le problème...


« Euh... Eh bien... Je tiens à préciser que cela ne fait pas deux ans que je l’ai perdu. La blessure est encore vive, même si elle s’apaise, doucement, à son rythme. »

Molly s’empourpra légèrement, la couleur de ses joues oscillant entre le rose pâle et le rouge vif, comme si sa gêne hésitait à s’afficher de la sorte. Finalement, elle poursuivit :

« Nous avons eu un mal fou à nous en sortir, surtout moi, en fait. Je peux dire sans exagérer que j’ai frôlé la mort de très près, et... Que je ne serais pas là pour en parler sans eux. Je me répète, mais c’est ce qui compte le plus pour moi : leur présence et leur soutien. J’ai un ami qui m’accompagne et qui a compris qu’il fallait que je parle parfois pendant des heures pour exprimer mon malaise, pour avoir quelqu’un de proche à qui me confier, et qui me prête souvent son épaule pour pleurer, aussi. C’est peut-être idiot à dire... Mais ça aide. Beaucoup. Je ne sais pas bien comment ça se passe au quotidien avec vos Pokémon, mais d’après l’aperçu que j’ai pu avoir (et je suis désolée de le dire ainsi), je n’ai pas l’impression que la cohésion soit le mot-clé de votre équipe... »

Réellement mortifiée par les mots qu’elle venait de lâcher, la fille d’Alpha devint écarlate pour de bon, et elle reprit précipitamment :

« Enfin, sans offense, hein... Je suis mal placée pour donner des leçons, mais je suis persuadée que la guérison de votre groupe commencera vraiment le jour où vous cesserez de vous dire des choses comme celles que je viens d’entendre. Je sais que parfois, il vaut mieux rentrer dans le vif du sujet au lieu de tourner autour du pot, mais il y a des manières de le dire, et il y a toujours moyen d’aiguiller les gens avec des mots plus gentils. Un peu de tact, mais de la bonne foi, et surtout pas de mensonges, que ce soit à soi-même ou aux autres, c’est un bon début pour entamer une nouvelle route moins douloureuse, malgré le chagrin et la colère. C’est ce que je pense, au fond de moi. Sincèrement. »

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 433

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Ninj le Mer 9 Oct 2013 - 2:09

Molly suivit le chercheur sur son ton blagueur, à son grand soulagement. La pauvre devait être aussi gênée que lui… heureusement, il n’était pas tombé sur la moins compréhensive de ses élèves. Molly était une fille bien, ce qui rendait la question de Lou d’autant plus ennuyeuse : remuer les souvenirs morbides des deux Flamenois de cette façon était vraiment déplacé de sa part. Pourtant, Molly trouva le courage de répondre, racontant une histoire des plus ennuyeuses pour Lou, qui ne chercha pas à le cacher. Evidemment, l’animiste quant à lui était plus qu’intéressé… et surtout étonné. Deux ans ? Pour sa part, il commençait à en perdre le compte. Quatre ans ? Ou cinq ? Il n’en était même plus certain. Pourtant, les images de ce terrible jour restaient ancrées dans sa mémoire… lui aurait préféré se souvenir des jours joyeux, de ces brefs moments d’intimité qu’ils s’étaient autorisés… malheureusement, ceux-ci s’effaçaient peu à peu, laissant place à une toute autre histoire.

En effet, contrairement à Molly, Ninj avait retrouvé l’amour. D’ailleurs, c’était étrangement une des rares choses sur laquelle Voltali ne semblait pas lui en vouloir, alors que cela lui semblait être le plus insultant de ses choix vis-à-vis de Lisa. Bref, pour sa part, l’animiste avait fait la majorité de son deuil. Il était prêt à passer à autre chose : non pas à oublier son amie, mais à la laisser reposer en paix… et tout comme Molly, s’il avait réussi à échapper à cette tristesse, c’était évidemment grâce à ceux qui l’entouraient, et notamment grâce à Willow.
Malheureusement, Voltali ne semblait pas avoir suivi Ninj dans sa démarche. Il fut un temps où la renarde aurait volontiers remplacé son ancien amour par l’Arcanin du chercheur… mais depuis quelques temps, ce dernier n’adressait tout simplement plus la parole à la renarde électrique. Ninj avait quasiment baissé les bras, et les deux gamins passaient leur temps à vanner la renarde si elle osait se montrer devant eux. Au final, contrairement à lui, Voltali n’avait plus aucun soutien.

Il ne se considérait pas pour autant responsable de cet isolement, Ninj ayant toujours tout fait pour aider son amie, car c’est ainsi qu’il la voyait, plus encore que sa Pokémon. Hélas, elle rejetait sans cesse le moindre soutien… et de façon plutôt brutale lorsqu’il s’agissait du sien. Pourtant, il avait déjà eu, à de rares occasions, la chance de la sérer dans ses bras, de la réconforter, de lui faire comprendre qu’il tenait à elle autant qu’à Arcanin… mais ces quelques souvenirs s’évaporaient en quelques jours, la renarde électrique retrouvant généralement son aspect asocial en même temps que sa forme physique.

« Il fut un temps où la cohésion n’était pas aussi mauvais qu’aujourd’hui… », Reprit Ninj, d’un ton hésitant : « Arcanin et Voltali étaient plutôt proches… j’avais également une Pichu, un Libegon, un Draco, une Posipi… on se soutenait, exactement comme ton équipe… »

Et pourtant, quasiment du jour au lendemain, tout s’était brisé. La mort de Posipi était certainement l’élément déclencheur de ce véritable chaos… leur séparation, également, leur avait appris à vivre les uns sans les autres, allant jusqu’à montrer à certains membres du groupe qu’ils n’avaient aucunement besoin des autres, la réciproque n’étant pas toujours vraie… si bien que leurs retrouvailles ne furent pas aussi gaies qu’il l’aurait souhaité.

« Mais parfois, on ne se remet pas assez vite d’une catastrophe, et une seconde a le temps de frapper avant que tout ne soit réparé. Mon amie est partie il y a cinq ans, abandonnant sa Voltali derrière elle. Nous étions effondrés… mais ensembles… puis vint le tour de la sœur de Negapi, quelques années plus tard, tandis que dans la foulée, comme tu le découvrirais certainement assez vite, mon propre pays me désignait comme un ennemi. »

Les dates concordaient sans surprise avec les deux dernières guerres ayant dévasté Erasia. Par ailleurs, Ninj n’avait pas hésité à trahir le fait qu’il soit recherché, afin de la prévenir du danger qu’elle encourait si leur relation passait de maître-élève à de simples amis : s’il n’était pas mal vu de par le monde en tant qu’animiste, il n’était évidemment plus envisageable pour lui de remettre les pieds sur Flamen. Peut-être même qu’un jour son pays enverrait des gens pour le chercher directement là où il s’était installé, sur Tenkeï… mais actuellement, il ne s’inquiétait pas pour ça : le simple fait d’envoyer des gardes en plein Dyrinn risquerait de provoquer une guerre entre le peuple du continent flottant et Flamen. D’autant qu’une fois encore, Voltali ne se laisserait pas faire.

Ne souhaitant pas laisser un trop grand blanc après ces quelques révélations, l’animiste reprit la parole pour parler de nouveau du cas de la renarde électrique :

« Certains de mes Pokémon ont décidé de faire leur vie de leur côté, et je ne les ai pas retenus… j’espère qu’ils sont plus heureux ainsi… Arcanin et moi arrivons à avancer à notre façon… mais pour Voltali, je ne sais plus quoi faire. Il m’arrive même… d’agir très mal vis-à-vis d’elle. J’ai déjà fourni tant d’efforts pour essayer de l’aider qu’il m’arrive parfois de penser : "Hé bien reste, puisque tu ne veux pas d’aide.". Evidemment, ça ne fait qu’aggraver les choses… »

Il n’était pas difficile de deviner quels Pokémon manquaient à l’appel. D’autant qu’avec l’ensemble des informations qu’elle détenait, Molly pouvait deviner l’état du troisième Pokémon nommé dont Ninj n’avait donné aucune nouvelle. Finalement, malgré tout le bien et le mal qui pouvait se dérouler, il n’en restait qu’une qui ne s’adaptait plus à la situation…

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Molly Hale le Mer 9 Oct 2013 - 12:21

L’expression de Ninj changea, une fois de plus, tandis que de sa voix hésitante, il racontait qu’autrefois, son équipe était soudée, que les interactions entre ses Pokémon étaient bien meilleures qu’aujourd’hui, et qu’ils se soutenaient, tous. Il énuméra les membres de son groupe, un à un (surtout des Pokémon de type Feu ou Electrik, remarqua la jeune femme), ainsi que les relations qui existaient entre eux. Le regret était manifeste, dans le ton du Flamenois, comme s’il se remémorait chacune des images associées à ces instants de bonheur désormais disparu.

Il y avait déjà cinq ans que celle qu’il aimait avait quitté ce monde, et Molly, à la fois admirative et terrifiée, se mordit nerveusement la lèvre, songeant qu’ils étaient encore là pour en parler, et que son récit montrait un certain recul de sa part, mais que l’état de son équipe laissait vraiment à désirer. Vraiment, elle souhaitait de tout cœur qu’il ne leur arrive pas à la même chose, à sa famille, à ses amis et à elle. S’il était triste de perdre quelqu’un, il était peut-être pire encore de voir ceux qui partageaient tout, ensemble, s’éloigner lentement en disloquant le groupe en des morceaux tous plus seuls les uns que les autres. Molly estimait que la vie infligeait des épreuves suffisamment difficiles pour ne pas avoir à y ajouter de douloureuses séparations... Mais malheureusement, ces cruelles leçons n’avaient que deux issues possibles, pour une équipe, qui se retrouvait, selon les cas, soit séparée et divisée, comme chez Ninj, soit renforcée et soudée, comme chez la Flamenoise. Encore que... Parmi les Pokémon d’Adearic, seule Taka et Hyorin étaient restées avec elle, et la Stalgamin avait fini par quitter la Dompteuse, étant bien trop en désaccord avec elle, pour supporter de la voir chaque jour. Au final, il ne restait que la petite Zigzaton, qui n’avait de toute façon nulle part où aller, et qui serait bien en peine de survivre toute seule, maintenant que sa famille avait péri, exactement comme celle de la louve noire, au même moment, et dans les mêmes circonstances. Pourtant, la petite créature, qui avait hérité d’un pouvoir de transformation humaine, n’était pas complètement ignorante des faits : malgré son jeune âge, elle avait compris l’essentiel de la situation, même si certaines subtilités lui échappaient, et elle faisait de son mieux, elle aussi, pour accompagner sa « maman » dans ce chemin de croix.

Toujours était-il que ses propres Pokémon étaient là, eux. Ils n’avaient pas fui, ni même eu l’occasion de s’apitoyer sur leur sort, bien trop occupés à essayer de redresser leur maîtresse pour l’empêcher de sombrer. Quand l’Animiste lui expliqua que le malheur avait frappé violemment sa famille par trois fois, l’élève afficha une expression à mi-chemin entre la tristesse et la compassion, se sentant touchée comme si elle avait elle-même subi ces coups durs.


« Je suis désolée... »

Elle ne voyait pas bien ce qu’elle aurait pu dire d’autre, en réalité. Elle comprenait mieux pourquoi la souris aux marques bleues avait une mine aussi dévastée et qu’elle paraissait morne, absente et éteinte. Par ailleurs, la révélation de Ninj concernant son statut auprès de leur pays commun ne choqua pas vraiment Molly, qui hocha doucement la tête pour répondre à son avertissement muet.

« Je pense que Flamen a actuellement d’autres Miaouss à fouetter. Avec ce nouveau continent flottant (que je dois absolument visiter !), et les tensions latentes entre les deux alliances erasiennes, les relations diplomatiques sont bien plus cruciales que la recherche des ennemis de la couronne... Je ne sais pas bien ce qui vous a valu d’avoir votre tête affichée sur tous les murs du pays du Feu, mais en ce qui me concerne, et comme mon nom ne l’indique pas du tout, à dessein, je fais partie de la vieille noblesse flamenoise. La royauté et ma famille entretiennent des liens anciens et durables depuis des générations, et je pense pouvoir me débrouiller si on me cherche des noises. Et puis, je ne vois pas pourquoi je me priverais d’un maître et ami précieux, si c’est officiellement dans le cadre de ma formation et de mes recherches... »

Avec un sourire en coin et un petit clin d’œil complice, la fille des Hale regarda l’Animiste, un peu amusée par les précautions qu’il prenait à son égard, mais aussi reconnaissante envers lui : il avait eu la bonne idée de la prévenir, au moins, et elle savait à quoi s’attendre avec lui en cas de pépin.

Lorsqu’il évoqua de nouveau sa relation avec la Voltali, l’élémentaliste acquiesça d’un air grave, se disant qu’il avait beaucoup de courage d’avoir laissé partir ses Pokémon de leur côté. Même en sachant que ce serait pour leur bien, elle ignorait sa réaction vis-à-vis d’un tel choix, si l’un des siens décidait de la quitter pour être plus heureux ailleurs. En espérant qu’elle saurait être clémente si cela devait arriver un jour, et surtout qu’un tel cas de figure ne se présenterait jamais à elle, elle écouta attentivement son examinateur, qui s’avouait perdu et à court d’idées pour son Pokémon électrique. Il avait déjà tant fait pour elle qu’il paraissait amer, cynique et désespéré, et Molly éprouva de la compassion, mais aussi de la pitié pour lui, en même temps qu’une pointe d’admiration. Lui, au moins, il s’était bougé pour elle... Ce qu’elle n’avait pas fait pour la Stalgamin, c’était clair.


« Je suis sûre que vous ne pensez pas à mal, même quand vous songez de cette manière. Dans votre situation, beaucoup de gens auraient déjà abandonné, et je trouve déjà remarquable que vous ayez persévéré dans vos efforts pour lui venir en aide. En fait, pour Hecate... »

Molly jeta un coup d’œil discret à la Grahyena désormais calme, appréhendant un peu sa réaction devant ce qu’elle s’apprêtait à dire. Mais au point où elle en était, de toute façon...

« Elle ne voulait pas d’aide non plus, du moins au début. Elle se laissait simplement porter par le cours des évènements, un peu comme moi. Je n’étais de toute manière pas en état de donner quoi que ce soit à qui que ce soit, mais je me rends compte que seul le temps lui a permis d’avancer avec moi. Même si sa meute a été massacrée, au final, je me demande si ce n’est pas elle qui m’a relevée, et pas l’inverse... »

La Dompteuse se détourna de « son » Pokémon, qui prenait plutôt bien les remarques qu’elle venait de faire, puis reprit :

« Mais ce que je veux dire, c’est que vous ne pourrez pas l’aider tant que vous ne serez pas totalement en paix avec vous-même. Je n’ai commencé à la comprendre qu’assez récemment, une fois ma propre douleur mise de côté et estompée. Deux âmes qui souffrent ne peuvent pas interagir, dans la plupart des cas, surtout quand la douleur est aussi intense et a la même source des deux côtés. Je ne sais pas vraiment où vous en êtes avec vous-même, par rapport à ces drames... Et je n’ai pas à vous juger. Mais si vous estimez que vous avez tourné la page, et si vous vous faites cette réflexion en sentant que vous ne vous mentez pas, alors vous êtes prêt à lui tendre la main avec toute la sincérité et le cœur dont vous êtes capable. »

Le regard de Molly se perdit dans le lointain, là où la Voltali était partie avec le Négapi.

« En revanche, malgré votre bonne volonté, si elle n’est pas prête à vous pardonner, de son côté, vous aurez beau essayer... Vous vous heurterez à un mur. Elle m’a l’air particulièrement rancunière et enfermée dans sa haine et sa peine, et avec quelqu’un comme ça, il n’y a qu’une chose à faire : attendre. Peut-être qu’un jour, Hellébore, la Stalgamin de mon fiancé, me pardonnera, même si j’en doute fortement. Maintenant qu’elle est avec un autre dresseur, elle peut commencer à faire réellement son deuil... Mais pour votre Voltali, si elle préfère rester avec vous, c’est qu’elle doit avoir ses raisons, même si c’est douloureux pour tout le monde. Si vous avez avancé et fait de votre mieux pour la tirer vers le haut, avec vous... Alors, il ne reste qu’à attendre. »

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 433

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Ninj le Jeu 10 Oct 2013 - 3:06

La réponse de Molly remonta quelque peu le moral de l’animiste, prouvant qu’après-tout, il restait des gens dignes de confiance au sein du peuple Flamenois. Il nota tout de même avec étonnement que Molly était de famille noble, ce qu’il n’aurait probablement jamais deviné si elle ne lui en avait pas fait part. Il afficha également un sourire timide en entendant la jeune femme parler de lui comme "d’un maître et ami précieux", rougissant légèrement d’être aussi bien vu malgré les quelques déboires de ces dernières minutes.

Après les paroles maussades de l’homme, Molly reprit à son tour, conseillant Ninj comme elle le pouvait à l’aide de son expérience passée. Malheureusement, comme la jeune femme le soulignait, il ne lui restait qu’une chose à faire : attendre. Une solution triste, sans certitude et terriblement difficile à accepter… et pourtant, que pouvait-il faire d’autre ? Voltali n’était pas prête à accepter cet enchainement de fatalités… pire, elle semblait accumuler dans son esprit d’autres démons, tandis que les précédents y régnaient toujours en maîtres. Quant à lui… avait-il réellement tourné la page ? Il ne cessait de se l’affirmer, persuadé d’avoir trouvé en Tenkeï un nouveau foyer et une nouvelle vie. Pourtant, son absence de réponse n’était qu’une preuve supplémentaire de son incertitude. Plutôt que de renseigner Molly sur son état mental vis-à-vis de toutes ces histoires, Ninj se contentait d’acquiescer régulièrement à ses paroles tout en se perdant dans ses pensées. Pour sa part, Lou s’était éloigné au milieu du discours de Molly en secouant la tête d’un air dépité, ennuyé par cette discussion semi dépressive. Pourtant, il avait lui-même lancé ce sujet… mais il n’aurait jamais imaginé que Ninj rencontrerait quelqu’un d’aussi désespérant que lui ! Finalement, Ninj se retrouva de nouveau seul à discuter avec Molly, sous la surveillance plus paisible des Pokémon de l’élémentaliste.
Après un profond soupir de lassitude, il reprit finalement la parole pour remercier sa nouvelle amie de son encouragement :

« Il semblerait qu’effectivement, pour le moment, je ne peux qu’attendre que les choses se débloquent d’elles-mêmes. Aussi bien pour elle que pour moi… enfin… merci pour tout, et encore désolé de t’avoir rappelé tous ces souvenirs. »

Finalement, tout cela l’avait déjà beaucoup aidé… comme quoi, il n’y a jamais rien de mieux que de parler de ses problèmes à quelqu’un d’extérieur. Il ne se sentait toujours pas capable de se libérer de ce poids écrasant qu’il portait jour après jour, telle une accumulation de ses malheurs vécus, mais peut-être pourrait-il peu à peu se rapprocher de cette paix dont parlait Molly ? Une fois de retour là-haut, sur Tenkeï, son nouveau chez-lui… Tiens, Tenkeï !

« Oh, tant que j’y pense ! Si un jour tu te lances à la découverte de Tenkeï, n’hésite pas à me prévenir, vu que j’y passe la quasi-totalité de mon temps ! Je pourrais te donner quelques renseignements sur les lieux les plus intéressants du pays, si j’arrive à en visiter suffisamment d’ici là ! »

Wouhou ! Voilà enfin que l’animiste reprenait du poil de la bête ! Quel plaisir de quitter enfin les sujets douloureux pour se lancer sur la seule activité qui éveillait en lui un véritable plaisir ces derniers temps : visiter une terre nouvelle ! Bon, il devait avouer que les quelques épreuves qu’il faisait passer à ses élèves n’étaient pas des plus désagréables non plus, et lui permettaient de garder un minimum de contact avec le peuple Erasien… mais là-haut, sur cette île flottante, il y avait tant de choses à découvrir, tant de vies à vivres… où pourrait-il mieux oublier ses malheurs que sur une nouvelle terre, épurées de toutes ces peurs et ces crimes qu’il fuyait inlassablement ?
Faisant clairement sentir une différence de ton avec ce changement de sujet, Ninj reprit avec plaisir :

« D’ailleurs, si tu t’y rends, ne fais pas comme moi ! J’ai voulu improviser, m’élancer sur ce continent comme je l’avais fait durant mes premières recherches, uniquement accompagné d’Arcanin et de Voltali… dans le principe, c’était une bonne idée. Sauf si je n’avais pas rencontré Lou et Lyn, j’y serais encore à chercher mon chemin entre deux écriteaux illisibles. Essaye d’emmener au moins un Pokémon psy avec toi, ou quelqu’un capable de discuter avec les habitants de Tenkeï, ça évite bien des mésaventures ! »

Et encore, il n’était certainement pas au bout de ses surprises ! Car malgré leur aide irremplaçable, les deux gamins s’amusaient parfois à rester aussi muets qu’une tombe, juste pour le voir essayer de se dépêtrer seul face aux villageois hilares. La dernière fois, le pauvre animiste avait perdu plus d’une heure simplement pour essayer de se renseigner sur un "lieu culturel à visiter" auprès du patron de l’auberge où il s’était installé. Quant au jour où il avait eu la bonne idée de s’installer définitivement à Dyrinn, afin d’avoir pied à terre au moins dans une des villes de cet immense continent… Ha ! Comment trouver quelqu’un capable de vous héberger lorsqu’on était incapable d’aligner deux mots correctement ? Heureusement, il avait fini par trouver… par chance, plus qu’autre chose… et un aussi peu grâce aux deux gamins qui, lassés de tourner en rond dans la ville, lui étaient finalement venus en aide.

Peu à peu, les idées sombres de Ninj s’envolaient, de la même façon que les autres jours… elles attendraient probablement la nuit sombre pour réapparaitre, et pour lui rappeler une fois de plus qu’effectivement, il avait laissé partir cette petite étoile qui comptait tant pour lui… un choix ? Quel choix ? Il les avait vu s’éloigner, peu à peu… jour après jour, Libegon et Pichu avaient pris leurs distances avec le reste du groupe, disparaissant parfois un jour entier, ou même deux… jusqu’au jour où ils avaient décidé de ne plus jamais revenir. Ce même jour où Draco s’était retrouvé blessé, dans cette même ville…
Aurait-il pu les en empêcher ? Oui… certainement… pourtant, il n’avait rien fait. Pire encore… il n’avait rien vu venir : plongé dans ses propres angoisses, il en avait oublié celles de ses amis. Et aujourd’hui encore, tandis qu’il souriait de nouveau, respirant un nouveau bonheur dans sa passion personnelle, il en oubliait que les siens continuaient à souffrir tandis qu’il foulait les terres à la recherche de nouvelles aventures.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum