[ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Molly Hale le Jeu 10 Oct 2013 - 20:03

Au sourire timide de Ninj, Molly répondit par une expression douce et bienveillante, redevenant ainsi, l’espace d’un instant, la jeune fille chaleureuse et solaire qu’elle avait toujours été, avant que le malheur ne s’abatte sur elle et que la guerre ne crée cette plaie béante dans son cœur. Si elle n’avait jamais manqué de confiance en elle, avant tout ça, l’assurance semblait n’avoir jamais été le fort de son examinateur et désormais mentor et ami. Si, autrefois, elle avait été capable d’aider les gens dont la timidité bridait les relations entre eux et leur entourage, elle était aujourd’hui bien en peine de redonner espoir à qui que ce soit, elle-même diminuée à ce niveau-là. Pourtant, elle reprenait du poil de la bête, peu à peu, et elle était loin de se douter qu’elle avait en face d’elle quelqu’un qui avait une passion en commun avec elle.

L’Animiste approuva silencieusement les dires de la jeune femme, avant de la remercier pour ses conseils. Finalement, celle qui avait posé les questions au début se retrouvait à la place du donneur de réponses... Ce fut à son tour de rougir légèrement et de répliquer :


« Je n’ai pas fait grand-chose... Et les souvenirs douloureux finiront bien par changer pour devenir de précieux trésors. J’en suis sûre. »

Elle s’aperçut alors que Lou avait préféré s’en aller, sans doute déçu par la tournure de la conversation qui, à son grand dam, n’avait pas viré au règlement de comptes pour le pauvre Flamenois. D’un signe de tête en direction de l’adolescent, elle désigna le grand déçu de l’histoire, avant de rire discrètement, pensant que Ninj comprendrait pourquoi elle s’amusait en se moquant gentiment de Lou.

Le ton de l’aîné changea alors subitement lorsque le sujet triste et douloureux s’évanouit au profit d’un thème bien plus réjouissant. Impossible alors de dire laquelle des deux transformations fut la plus spectaculaire, de celle d’un Ninj enthousiaste et survolté ou de celle d’une Molly soudain plus rayonnante qu’elle ne l’avait été en deux ans de deuil et de lutte. Comme l’examinateur le lui avait dit, il vivait à présent là-haut, sur Tenkeï, et il l’enjoignit à le contacter si jamais elle devait y passer, afin qu’il la conseille et l’aiguille au mieux dans ses choix d’exploration. Oubliant tout à coup ses bonnes manières et la politesse que son éducation lui avait pourtant apprise à la perfection, elle s’enflamma à son tour.


« C’est vrai ? Je peux t’envoyer une lettre avant de me lancer ? Même si je pense que je vais vouloir tout visiter, une fois là-bas, ce serait super que j’aie une idée des endroits à voir absolument, en priorité, ça m’aiderait beaucoup ! »

Elle tenait de son père, pour ça, c’était sûr : le respectable professeur Hale, Archéologue reconnu et plébiscité dans le milieu de la recherche pour ses découvertes et ses théories révolutionnaires, passait irrémédiablement au tutoiement lorsqu’il s’engageait sur le terrain qui occupait ses pensées nuit et jour, à savoir la découverte de ruines, d’histoires, de civilisations et de vestiges du passé. Même si sa fille s’intéressait à un domaine plus large encore, il avait transmis cette manie à la fois gênante et amusante à Molly, qui mettait tout de même moins de temps à s’apercevoir de sa gaffe que son père...

« Oh, euh, désolée, ça m’arrive tout le temps quand je parle d’explorations et de nouvelles théories ; ça ne te dérange pas, j’espère ! »

Maintenant qu’elle était lancée, elle estimait qu’il était un peu tard pour revenir en arrière, et on disait que bien souvent, une fois franchi ce seuil avec quelqu’un, il était quasiment impossible de faire le chemin inverse ! De toute manière, il ne devait pas être beaucoup plus vieux que lui, et ils n’étaient plus en examen, sans compter qu’ils s’étaient découvert un nombre assez effarant de points communs, tous les deux. À ce stade-là, il serait carrément ridicule de le vouvoyer de nouveau...

Elle continua néanmoins d’écouter le Flamenois avec attention, imaginant les situations cocasses dans lesquelles il avait dû se retrouver en constatant qu’il était totalement perdu au milieu d’une terre inconnue, peut-être hostile et, surtout, remplie de gens au langage incompréhensible. Avec un grand sourire, elle le rassura :


« Pas d’inquiétude avec ça, j’ai un ami qui m’a aidée plus d’une fois à me sortir de mauvaises passes... Tiens, je te le présente, d’ailleurs. »

La Dompteuse libéra son étrange Pokémon en forme de E, qui se métamorphosa sous les yeux des deux humains pour prendre l’apparence d’un homme assez jeune aux cheveux gris et aux yeux d’un noir profond. Elemento se présenta en un mot et s’inclina poliment, confiant : si Molly l’avait laissé sortir et avait parlé de lui, qui plus est à un Chercheur, il n’avait rien à craindre à ce sujet.

« En tout cas, merci de m’avoir prévenue, je ferai attention ! Mais j’imagine qu’il doit y avoir des paysages merveilleux, une culture très différente de la nôtre, sans parler de leur langue... Mais je suis persuadée qu’il y a des vestiges de toute beauté, là-haut... Des Pokémon inconnus... Des climats à part... Bon sang, comment j’ai pu passer à côté de tout ça ? Vraiment... Il est temps que je me réveille. »

Le contraste avec l’élémentaliste au regard éteint, à l’air calme et au sourire doux était plus que flagrant, à la plus grande joie de ses Pokémon, qui étaient d’aussi bonne humeur que leur maîtresse. Il y avait tellement longtemps qu’ils ne l’avaient pas vue aussi enthousiaste pour quelque chose... Et malgré la faille qu’ils percevaient encore au fond de son cœur, ils sentaient également qu’elle arrivait de nouveau à faire pencher la balance du côté de la joie, de l’excitation et de la soif de connaissances, ce qui les ravissait au plus haut point. Tandis qu’elle jetait un regard pétillant à son compagnon Zarbi, elle reprit :

« Bon, alors, tu as bien dû explorer des trucs sympathiques et voir des choses qui méritent d’être racontées, non ? Je veux voir tout ça par moi-même, évidemment, mais dis, selon toi, quelle est la première ville, la première montagne ou la première mer que je dois visiter, sur Tenkeï ? Par où commencer, pour garder la surprise du plus bel endroit du continent flottant pour la fin ? »

_________________
Per aspera... Ad astra.



0 RP - 1 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 448

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Ninj le Ven 11 Oct 2013 - 0:23

Transformer ses souvenirs douloureux en trésors ? Ninj fit la moue, peu confiant. Pour sa part, il préférait les voir s’éloigner plutôt que d’essayer de les voir d’un bon œil. Mais si Molly avait effectivement raison, ce serait quelque chose de magnifique, et de libérateur… il espérait, lui aussi, un jour être capable d’arriver à ce stade. Mais pour le moment, parler d’autre chose restait la meilleure solution envisageable pour s’échapper de ces souvenirs tortionnaires.

Tout comme Ninj, Molly changea du tout au tout lorsque la discussion bifurqua sur Tenkeï. Elle semblait d’un coup si enthousiaste qu’il ne put s’empêcher de lâcher un rire franc. Dire qu’il se sentait exactement dans le même état… c’était comme si quelqu’un venait d’annoncer l’ouverture d’une nouvelle attraction Pokémon à deux jeunes enfants de la ville ! A la différence près que cette attraction se trouvait à plusieurs milliers de pieds au-dessus de leurs têtes. Tout sourire, Ninj afficha tout de même une mine déboussolée lorsque l’autre s’excusa sans raison.

« Hein ? De quoi ? », Commença-t-il avant de percuter enfin que Molly venait de le tutoyer pour la première fois. Riant de nouveau, et de bon cœur, il se justifia tout de même de son manque d’observation tout en agitant ses mains ouverte devant lui pour expliquer que ce n’était rien : « Ah, oui, oh ne t’en fais pas pour ça, je ne me suis jamais vraiment préoccupé de tout ce qui est formalité. »


D’ailleurs, lui-même, il tutoyait généralement tous ceux qu’il croisait, même lorsqu’il s’agissait de personnes de haut rang. Ce n’était pas une marque de non-respect, mais tout simplement une habitude qu’il avait prise de toujours se mettre au niveau de la personne qui lui faisait face, annulant ainsi les diverses barrières sociales qui pourraient se former entre deux humains.
Pour en revenir à d’autres types de barrières, à savoir, la barrière de la langue, Molly avait semble-t-il un Pokémon capable de servir d’intermédiaire. Mais le chercheur ne s’attendait tout de même pas à tomber sur un des quelques Pokémon capables de prendre forum humaine ! Toutefois, loin d’être aussi impressionné que le serait quelqu’un de non averti, il afficha plutôt un large sourire avant de saluer le Pokémon dignement et d’ajouter à l’intention du Zarbi :

« Décidément on va de points communs en points communs… certains de mes Pokémon ont également été bénis par Celebi. Même si je dois avouer que tu m’as l’air de mieux t’y être accoutumé qu’eux. »

Concernant ses Pokémon, Ninj n’était au courant que des capacités de sa Voltali. Et effectivement, la renarde haïssait ce pouvoir autant qu’elle haïssait le Pokemorphing de l’animiste. La voir se transformer ainsi à peine sortie de la ball relèverait donc du miracle !

La discussion continua sans surprise sur Tenkeï, et semblait partie pour s’éterniser des heures durant, et bien qu’encore haut dans le ciel, le soleil entamait sa descente, prêt à plonger au-delà des murs de la cité. Evidemment, tout cela n’enchantait guère les gamins qui attendaient depuis bien assez longtemps que ces deux adultes ne cessent de parler. Avant que Ninj n’ait le temps de répondre à la question de Molly, une petite voix féminine intervint donc dans l’esprit des deux amis pour les interrompre quelques instants :

« Dis, Ninj, on peut rentrer maintenant ? »

Surpris, l’animiste tourna la tête pour découvrir que Lyn était revenue vers eux, toujours accompagnée du canidé. Après un long bâillement, elle s’installa sur ce dernier, tout en fixant les deux adultes d’un regard insistant. Evidemment, Ninj lui demanda de patienter encore un moment, provoquant une moue boudeuse de la gamine, tandis qu’il se tournait de nouveau vers Molly.

« Je crois qu’on va devoir remettre cette avant-première de Tenkeï à plus tard, les enfants commencent à fatiguer… et ils sont encore plus insupportables lorsqu’ils n’ont pas leur quota de sommeil », Blagua-t-il, avant d’enchainer, poussé par sa propre passion du sujet : « Mais de toute façon, je ne peux pas encore jouer les guides touristiques du continent. Je suis majoritairement resté dans la zone forestière de Tenkeï… d’ailleurs, Dyrinn vaut vraiment le coup d’œil ! La ville est entièrement bâtie autour d’un arbre immense ! Et vue du ciel, à dos de Pokémon, c’est encore plus impressionnant. Pour le reste du temps, j’ai eu la mauvaise idée de me laisser guider par les deux zouaves qui m’attendent, et qui ont trouvé amusant de me faire visiter en premier lieu le cimetière régional… mais bon, si j’ai bien compris, la cité la plus impressionnante et la plus riche s’appellerait Torcan, donc peut-être serait-il bien d’y aller en premier… mais va savoir pourquoi, je n’avais pas vraiment envie d’aller visiter la région aride du continent en première ! »

Un peu de changement ne fait pas de mal… quitter Flamen pour un Volcan ? Très peu pour Ninj. Quoi qu’il en soit, alors qu’il avait voulu mettre fin à la conversation, voilà qu’il repartait dans une explication sans fin. L’animiste s’en rendit tout de même compte, grâce au soutien moral d’une Lyn soupirante derrière-lui, et reprit après un petit rire amusé :

« Enfin bref, d’ici que tu prépares une expédition sur Tenkeï, j’aurais peut-être exploré d’autres régions. Une lettre sera suffisante, au moins tu seras sûre que j’y réponde, mais n’hésite pas à passer tout simplement par chez-moi si tu te rends à Dyrinn. Ça sera plus agréable de vive-voix, qu’en dis-tu ? Et puis, nous donneras l’occasion de raconter tout ce qu’on n’aura pas eu le temps d’aborder aujourd’hui ! »

Voilà qui promettait des retrouvailles pleines de nouvelles histoires pour leur prochaine rencontre ! Et surtout qui assurait que ces retrouvailles aient lieu un jour. Malheureusement, pour aujourd’hui, le temps était à la séparation, et Ninj s’apprêtait à saluer Molly et l’ensemble des Pokémon qui l’accompagnaient afin de rejoindre Negapi et Voltali auprès de Draco. Après-quoi, il rentrerait en compagnie des deux gamins, un peu tard, certes… mais au moins, la journée avait été des plus édifiantes.


[Fin pour moi, jolie rattrapage de timing xD]

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Molly Hale le Ven 11 Oct 2013 - 9:34

Devant la moue peu convaincue de Ninj, la jeune femme afficha un sourire gêné, craignant de s’être mal fait comprendre de son ami. Il était vrai que son idée pouvait paraître saugrenue, mais après tout, c’était un choix comme un autre... Et en fait, elle pensait plutôt à chasser les souvenirs douloureux par ceux qui, au moment de les vivre, avaient été ressentis comme de petits fragments de bonheur dispersés. Cela dépendait vraiment des personnes, mais les plus sensibles des gens « savaient », lorsqu’ils étaient heureux, que le moment qu’ils partageaient avec ceux qui leur étaient chers serait une précieuse réminiscence à garder soigneusement dans leur mémoire et dans leur cœur. Molly avait toujours eu une conscience aigüe de ces choses-là, mais ses perceptions s’étaient davantage accrues depuis qu’elle avait subi la terrible perte. En bref, les malheurs mettaient bien les rares instants de bonheur en relief, les rendant plus beaux encore.

Justement, leur discussion avait pris une pente qui laissait penser à la Flamenoise que ce serait un de ces « précieux trésors » dont elle parlait juste avant : les deux jeunes gens riaient franchement, enflammés par une passion commune et la même soif de découvertes et de terres inconnues à fouler. Quand Ninj répondit à ses excuses par une brève explication (les formalités et lui, ça faisait deux), Molly s’interrompit un instant, avant de pouffer et de lâcher :


« Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que j’aurais dû m’en douter. »

Elle commençait en effet à cerner un peu le caractère de son ancien examinateur, qui plaisanta sur le fait que certains Pokémon de Molly, tout comme les siens, pouvaient changer d’apparence pour en afficher une humaine.

« Vraiment ? Oui, là, les ressemblances deviennent troublantes ! En fait, quand le Temps a dérivé de sa course, je n’étais pas trop en état de constater la transformation humaine de mes Pokémon. J’étais dans le coma, j’en ai croisés certains dans mon très, très long rêve, et quand je me suis réveillée, quelques-uns d’entre eux avaient une apparence humanoïde. Normal ! »

Là encore, la Flamenoise préférait en rire, car elle savait pertinemment qu’elle avait failli mourir de ce sommeil forcé et agité, pendant lequel son corps avait lutté jusqu’au bout contre le poison mortel qui parcourait ses veines. De ce combat, elle était ressortie amaigrie, terne et fatiguée, mais dotée d’une résistance nouvelle à une grosse part de toxines liées aux Pokémon. Elle n’avait pas eu le temps de se remettre totalement qu’elle avait perdu ce qu’elle avait de plus cher... En fait, elle aussi avait vu le malheur frapper plusieurs fois dans un laps de temps assez court. Mais c’était du passé, tout ça. Ce qui comptait, c’était de vivre et d’avancer, et l’une des raisons de se tourner vers le futur était là, juste devant elle, animé par le feu caractéristique des natifs de Flamen... Et des Chercheurs, dont les objectifs étaient souvent nombreux, variés et pour le moins étranges.

La jeune femme sursauta quand la voix enfantine de Lyn résonna dans son esprit. Bien sûr, tout cela devait être très long et très ennuyeux pour les deux gamins, mais Ninj la fit patienter un peu et entama une longue explication sur ce qu’il avait déjà vu du continent céleste. Les yeux brillants, la Chercheuse en herbe reprit :


« Wooooh ! Même Kabana ne semble pas aussi extraordinaire, dit comme ça ! Je prends note, ça m’a l’air énorme ! »

Joignant le geste à la parole, la jeune femme sortit son carnet de cuir relié et y nota, fébrile, les indications données par Ninj. Il disait que la ville la plus riche de ce continent s’appelait... Torcan, c’est ça ? Vu le nom, ça ressemblait à une zone aride, ce que lui confirma son ami, qui lui avoua ne pas avoir envie de quitter son pays d’origine pour aller se remettre dans un endroit brûlant, ce que comprenait aisément Molly. Elle éclata de rire, pas franchement étonnée par cet aveu.

« Oui, c’est sûr, le feu, c’est sympa, mais au bout d’un moment, ça lasse... Et tu dis qu’ils ont un cimetière régional ? Eh bah, ça m’intéresse de savoir quels sont les rites funéraires, là-haut, comment ils agencent leurs sépultures et leurs tombeaux... Comme quoi, même ces sujets-là méritent qu’on y accorde du temps... »

Elle gribouilla encore quelques mots, à la hâte, puis constata l’ennui ostensiblement affiché des deux gamins, ce qui la fit sourire. Elle acquiesça aux paroles de l’Animiste, avant de répondre :

« Oui, j’ai encore pas mal de choses à faire ici avant d’envisager d’aller explorer ce continent au-delà des nuages. Ce n’est pas l’envie qui nous manque, mais... Je crois que nous ne sommes pas prêts. Il nous reste des « détails » à régler, avant de se lancer dans une entreprise de cette envergure... »

Voyant très bien de quels détails elle parlait, Tamekyn donna un coup de tête à sa maîtresse, qui lui fit un sourire rassurant en le caressant gentiment pour l’apaiser. La proposition de Ninj lui parut sincère et plutôt sympathique, et elle hocha la tête avec enthousiasme.

« Oui, sans problème ! Je ne manquerai pas de te faire signe ou de t’envoyer un message quand je serai dans les parages. Et il faudra qu’on prévoie du temps libre pour se raconter tout ce qu’on aura à se dire, parce qu’à mon avis, ça risque de durer un peu... »

La fille d’Alpha se hissa sur sa monture aux flammes d’azur, rappela Elemento, puis lança un regard entendu à Hecate, qui était allongée depuis quelques minutes. La louve se leva d’un bond et se plaça près du Ponyta, prête à partir.

« En tout cas, je te remercie, Ninj. Puissent tes difficultés être passagères... Prends soin de toi, et à bientôt ! »

D’une pression des talons, Molly enjoignit son Pokémon à démarrer. Tamekyn arracha ses sabots du sol, fonçant vers l’auberge, tandis que le brasier ardent qui parcourait son corps entier grandissait, encore et encore, teintant l’espace d’un azur plein de promesses.


[Fini pour moi aussi ! On a bien rattrapé avec ce rush, merci pour ce RP et à bientôt ^^]

_________________
Per aspera... Ad astra.



0 RP - 1 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 448

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Tant de questions... [Molly]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum