[ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Message par PNJ le Ven 17 Mai 2013 - 10:57

L'eau du Lac du Dragon étincelait sous le soleil de Mizuhan. Les rayons du soleil matinal se brisaient en mille éclats de lumière sur la surface azur. Les cerisiers avaient déjà perdu leurs fleurs depuis quelques semaines, et les saules pleureurs ondulaient paresseusement au dessus de l'eau, alors qu'une légère brise soufflait. Ce semblant de paradis, débordant de sérénité, était d'habitude une des attractions phares de Mizuhan, attirant les touristes, surtout une journée aussi belle que celle-ci. Pourtant, aujourd'hui, les berges du lac étaient vides. Quiconque se serait montré ici et maintenant se serait senti seul au monde.

Certaines personnes devaient d'ailleurs se montrer, néanmoins. Elles étaient attendues. Deux jeunes femmes, deux talentueuses maîtresses élémentales - et pas n'importe lesquelles, s'il vous plait, deux Championnes ! La rumeur voulait même que l'une des deux soit une princesse de la contrée de l'Eau. C'était donc du beau monde qui allait se réunir là... Mais ça, la sirène ne s'y intéressait guère. Patiente, elle s'adonnait à son loisir préféré, la nage en apnée, loin, loin de la surface.
Une vibration lui indiqua qu'il se passait pourtant quelque chose, là-haut. Il allait être temps de remonter...

Spoiler:


Bleue jusqu'au bout des ongles, et jusqu'alors silencieuse comme un serpent d'eau, la sirène fit sans doute une forte impression lors de sa sortie. Trempée, debout sur deux jambes d'apparence bien frêle, elle prit le temps de se sécher pour observer les nouvelles venues. Il ne fallait pas être un génie pour deviner qu'elle était un maître de l'Eau, vu la manière dont elle maîtrisait celle-ci pour rendre sa peau et ses vêtements secs comme s'ils n'avaient jamais été mouillés. Mais la brise qui soufflait anormalement dans ses cheveux pouvait aussi laisser croire que l'Eau n'était pas sa seule alliée.

Puis, finalement, elle s'immobilisa face aux deux jeunes femmes qui lui faisaient face. La première, plus jeune, était sans doute la demoiselle Fran - la princesse. Enfin, elle supposait cela par élimination, vu l'état de la seconde. Si celle-ci avait été de sang royal, la rumeur de ses blessures et handicaps l'auraient précédée. Neutre, posée, presque lasse, la passeuse d'épreuve ne fit aucun commentaire et ne laissa paraître ses pensées. On ne juge pas l'homme sur son apparence. Elle avait réussi à venir jusqu'ici, et elle était Championne, elle devait donc être compétente... Et, pour sa part, c'était suffisant.

"Mesdames, commença t-elle d'une voix très légère, je suis Azura, votre passeuse d'Epreuve. Je suis Fusionneuse élémentale et maîtrise l'Eau et l'Air, comme vous deux, il me semble. Pour commencer, j'aimerais s'il vous plait que vous vous présentiez, que vous m'expliquiez qu'est-ce qui vous a conduit vers la branche guerrière de la maîtrise de votre élément, et vers quoi vous comptez vous orienter ensuite, ceci afin que j'adapte l'épreuve à l'apprentissage que vous souhaitez. Une fois que nous en saurons plus sur vous deux, je vais vous demander de me faire une démonstration de maîtrise, afin d'être sûre que vous avez les capacités nécessaires pour passer cette épreuve."

Il était très rare qu'on lui envoie des candidats inaptes, mais elle préférait s'en assurer.  De plus, observer la façon dont un élémental maîtrise en apprend beaucoup plus sur lui que de nombreux discours.

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1001

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Message par Lehna le Mar 21 Mai 2013 - 19:20

[Tyla, si tu lis cela, surtout ne soit pas vexé, ce n’est que l’avis d’une folle, on sait tous très bien (sauf Lehna donc ^^”) que c’est pas comme ça que ça c’est passé pour de vrai ^^”]



La jeune femme marchait d’un pas assuré, la tête haute et les épaules droites. Sa démarche fluide et élégante faisait détourner les regards alors qu’elle traversait la ville, mais elle ne s’en soucia guère. Elle avait un but, et pour le moment, rien ne pouvait l’empêcher d’y parvenir, comme pouvait l’indiquer son regard brûlant et fixe. Une belle Chaglam trottait à ses côtés, esquivant la foule comme elle le pouvait pour rester aux talons de sa maîtresse.

Le duo finit par sortir de la ville, passant par la même occasion à côté de la nouvelle pension de Tyla. Lehna prit à peine le temps de détourner le regard pour admirer l’œuvre de l’ex-championne, à qui elle avait dérobé le titre. Enfin, elle ne l’avait pas tout à fait volé, à son grand regret, mais seulement gagné, ce qui était, pour la démone, beaucoup moins satisfaisant personnellement. Certes, elle avait pu manipuler la teneuse du titre pour qu’elle la promeuve à son poste actuel, mais la princesse aurait préféré de loin mettre au point une combine pour l’éjecter de son trône et s’y installer à sa place ; car dans cette situation, il n’y avait aucune contestation sur qui était le chasseur et qui était la proie, alors qu’avec une personne qui avait déjà fait la moitié du travail, le doute subsistait.

Elle finit enfin par arriver au point de rendez-vous, s’arrêtant sur la berge du lac du dragon. On lui avait envoyé un messager la veille en guise de réponse à sa requête, lui demandant de bien vouloir se présenter à ce lieu. Jetant un coup à la place du soleil dans le ciel, la jeune femme en déduisit qu’elle était à l’heure, et se mit donc à patienter en croisant ses bras devant sa poitrine, éreintée que la personne ayant quémandé sa présence soit, apparemment, en retard.

Quelques semaines après s’être installée à l’arène d’Arkan en tant que la nouvelle championne, Lehna avait fait adresser une demande au conseil pour qu’elle puisse être officiellement désignée en tant que guerrière élémentale. Son talent en tant que maîtresse de l’eau était incontestable, et la demoiselle souhaitait officialiser sa position. Quand Tyla s’était présentée, elle avait traité la noble comme une moins que rien, sous prétexte que cette dernière n’avait aucune preuve de son don même s’il devait être sans aucun doute supérieur au sien. Lehna n’avait rien dit, préférant jouer la carte de la pauvre fille pathétique, qui finalement, avait porté ses fruits. Cependant, il était possible qu’à l’avenir cette preuve lui soit utile, aussi avait-elle décidé de la passer dans les règles, afin que personne ne puisse plus douter d’elle. Pour l’aider, la princesse avait pris avec elle certains de ses compagnons de route, au cas où leur aide soit nécessaire. Elle avait laissé Glaçon derrière, pensant que ce n’était pas une promenade appropriée pour un enfant encore très jeune. Les deux nouveaux arrivants ne faisaient pas non plus partis du voyage, la demoiselle ayant peur que ceux-ci ne la respectent pas encore et puisse la laisser tomber dans un moment critique. À part ces trois là, tous les autres l’accompagnaient, soigneusement enfermés dans leur pokéball, à l’exception de Saphir, bien entendu.

Lehna observait le paysage silencieux et vide d’animation. L’examinateur avait du faire évacuer les lieux, car d’ordinaire, cet endroit ruisselait de touristes et promeneurs en tout genre. Au bout de quelques minutes, la championne pu discerner une autre personne s’approchant du point de rendez-vous. C’était une femme a vu d’œil, se déplaçant à l’aide d’une béquille, l’une de ses jambes ayant l’air hors d’usage. Elle était effrayante et repoussante, pas seulement à cause de l’aura noire qu’elle dégageait mais aussi à cause de son physique répulsif. Cette dame semblait n’avait que faire de ce qu’elle portait, alors que ses cheveux et sa peau ternes démontraient clairement qu’elle ne faisait rien pour s’occuper d’elle-même. Pourtant, au fur et à mesure qu’elle se rapprochait, Lehna pu constater qu’elle n’était pas si laide de visage, même si bien sûr elle n’était même pas proche de la beauté qui jaillissait de celui de la princesse de l’eau. La championne était sur qu’avec un masque pour le visage et une coiffure digne de ce nom, entre autre, la nouvelle venue pourrait améliorer de beaucoup son image. Cela dit, elle ne prit pas la peine de le lui dire une fois la dame à ses côtés, la saluant d’un simple hochement de tête. On l’avait prévenu que d’autres candidats risquaient de prendre part à l’examen, et vu la manière dont celle-ci l’avait abordé, elle n’était sans doute pas l’examinateur. Elle n’était donc d’aucun intérêt pour la princesse, qui n’était là que pour une seule et bonne raison.

Finalement, au bout de ce qui semblait être une attente interminable pour la noble, une nymphe sortit de l’eau, s’avançant vers les deux candidates. Sa passivité fit d’abord penser à Lehna qu’il s’agissait d’un autre postulant, mais elle finit par prendre la parole, se présentant aux deux jeunes femmes comme étant explicitement leur passeuse d’épreuve. Elle développa aussi ses talents et qualités, que Lehna nota au fond de son esprit. Toute information était bonne à prendre, on ne savait jamais quand est-ce qu’elle pourrait servir. Azura expliqua savoir manier l’eau et l’air « comme vous deux », ce qui était signe que l’handicapé était sans doute une maîtresse de l’air, vu que la Mizuhanienne ne connaissait rien de cet élément à part la théorie de ses livres. Quand l’examinatrice leur demanda de se présenter, Lehna lança un coup d’œil à sa voisine, avant de décider de se lancer en première.

« Je suis enchantée de faire votre connaissance chère Azura, » commença-t-elle avec les paroles barbantes mais soignées qu’elle avait apprises à la cour, « je me nomme Lehna Fran et ma compagne à mes pieds est Saphir, » expliqua-t-elle en désignant la Chaglam d’un geste de la main. « Si je suis ici aujourd’hui, c’est parce que j’ai récemment reçu le titre de championne de l’arène d’Arkan, et que j’ai, de ce fait, besoin d’un rang en tant que guerrière élémentale. En effet, mon rôle est de tester les jeunes gens qui se présentent à moi, mais pas seulement dans une optique de dressage ; je veux être capable de leur donner plus que cela et de leur enseigner davantage si le besoin s’en fait sentir, et pour cela j’ai besoin de passer moi-même par cette étape. »

Ses raisons étaient presque que du flan, mais l’essentiel était que son jeu d’actrice soit suffisamment bon pour que cela paraisse comme étant la vérité. Elle ne passait véritablement ce test que pour obtenir le papier officiel en résultant, qui lui serait sans doute utile à l’avenir, rien de plus. Cependant, elle ne pouvait avouer cela de la sorte, et avait donc construit un mensonge où elle faisait comprendre que ce rang lui était nécessaire pour remplir correctement ses fonctions de championne. Dans son idée, recevoir un apprentissage lui permettrait d’enseigner à son tour, en plus de pouvoir utiliser cette leçon dans un vrai combat d’arène.

Après cela, l’examinatrice leur avait demandé de lui faire une démonstration de leur pouvoir. Avec toute l’eau du lac, Lehna avait de quoi faire un beau spectacle, ce dont elle était friande. En effet, elle n’avait pas grand chose d’une combattante, préférant se consacrer au domaine de l’art et de la mise en scène. Elle s’approche de l’étang, laissant Saphir derrière elle, les chats n’étant pas de grands fans de l’élément aqueux. La princesse leva les bras devant elle, puis se mit à faire des mouvements ronds de ses mains, manipulant l’eau du bassin. Celle-ci se mit à ondoyer, puis petit à petit, un tourbillon se forma au milieu du lac, gagnant progressivement en vitesse et profondeur. Quand la princesse jugea cela suffisant, elle leva les bras, soulevant l’eau du lac, créant ainsi une véritable tornade aqueuse, qui devait s’élever à plus de trois mètres de haut tout en étant particulièrement large. Pivotant une dernière fois sur elle-même cette fois-ci dans un tour complet, la championne rassembla la tornade en un long filet d’eau qui explosa, faisant tomber de petites gouttelettes au milieu du lac, qui avec les rayons du soleil reflétèrent un magnifique arc-en-ciel. Le rivage avait été épargné, la petite pluie ayant été soigneusement dirigé par la réalisatrice de spectacle. L’instant d’après, le lac était redevenu aussi calme et paisible qu’avant, comme s'il ne s'était rien passé.

La princesse fit alors demi-tour sur elle-même pour regagner sa place d’origine, satisfaite de son travail. Certes, il s’agissait plus d’une représentation d’art que de guerrière, mais l’examinatrice n’avait pas été spécifique à ce sujet et Lehna avait donc décidé de lui présenter ce qu’elle savait faire de mieux. Cela dit, elle gardait en tête que cela ne suffirait sans doute pas, mais tant qu’elle pouvait se limiter à son champ de connaissance pratique, elle le ferait, pour ne pas se mettre en difficulté pour cette épreuve.


Dernière édition par Lehna le Sam 25 Mai 2013 - 16:56, édité 1 fois

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 306

Fiche de personnage
Points: 10
Âge du personnage: 31 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Message par Asaka Chôko le Sam 25 Mai 2013 - 16:06

Lorsqu’elle avait reçu la lettre lui demandant de se présenter tel jour à telle heure au Lac du Dragon afin de passer son épreuve de Guerrière Elémentale, la Championne aux oiseaux n’avait pu s’empêcher de hausser un sourcil de surprise. Oui, la Furie d’Alfen était très étonnée du temps de réponse. Après tout, elle avait fait sa demande quand elle s’était engagée au nom de l’armée nalcienne pour explorer Tenkei, peu de temps après avoir obtenu son grade de Dompteuse. Ce qui faisait un peu plus d’un an. Certes, on pouvait trouver cela long… Mais au contraire, pour l’ancienne espionne, ce délai avait été des plus rapides. Après tout, il lui avait fallu des années de patience avant que le conseil militaire du pays du vent n’accepte qu’elle fasse ses preuves dans la voie la plus périlleuse des guerriers. Elle s’était donc attendue à ce que cela prenne autant de temps pour cette épreuve-là. Mais peut-être qu’avoir réussi là où ils s’y attendaient le moins les avaient fait changer d’avis…

Quoiqu’il en fût, celle qu’elle avait reconnue comme étant la princesse héritière de Nalcia ne demeurant plus chez elle, Asaka était libre de faire ce qui lui convenait. Cependant, contrairement à la fois précédente, elle voyagea léger : seuls son lion de foudre, qu’elle refusait de quitter tant qu’il serait encore dépendant d’elle, sa monture militaire et son orgueilleux oiseau de fer l’accompagneraient. Les autres seraient tous sous la direction du fantôme des neiges, en qui elle plaçait toute sa confiance.
Elle avait hésité un moment à prendre avec elle sa monture officielle, au cas où Hokosaki décide de lui jouer un tour, ou encore Gekirin, le dernier arrivé. Mais bon, le fauve aveugle pourrait faire l’affaire dans le premier cas. Quant à l’Etourvol au plumage sombre… Elle arriva à la conclusion qu’il était plus sain pour lui de passer du temps en compagnie des autres. Il devait arriver à leur faire confiance. Et Yuki Yûki était la meilleure placée pour cela.

C’est ainsi qu’au petit matin, alors que le Soleil n’avait même pas encore daigné montrer le bout de ses rayons, la Furie d’Alfen s’éleva dans le ciel de la capitale sur le dos de sa monture ailée, et mit le cap sur l’allié militaire de sa contrée.

Le voyage ne dura que quelques heures, grâce à la vitesse et l’endurance de l’Airmure hautain. Ils arrivèrent ainsi au Lac du Dragon sans problèmes, alors que l’astre diurne avait déjà bien entamé sa course quotidienne. Bien, ils étaient arrivés à l’heure… Asaka remercia son oiseau d’une main calme posée sur son cou –ce à quoi il lui répondit en sifflant et en détournant la tête avec mépris- puis le fit rentrer dans sa capsule. Inutile de faire du grabuge en territoire ami.
La Championne aux oiseaux regarda alors autour d’elle. Elle aperçut une jeune femme au loin, qui semblait attendre quelque chose… Et décida alors de s’approcher d’elle. Sa convocation –qu’elle avait lue en entier, cette fois, pour s’éviter de mauvaises surprises- avait bien précisé qu’elle ne serait pas la seule à passer l’épreuve.

Tandis qu’elle s’approchait, l’ancienne espionne ordonna au vent de lui apporter toutes les informations nécessaires quant à cette personne. Ainsi, avant même d’être parvenue à sa hauteur, la Nalcienne en connaissait déjà pas mal sur elle.
Déjà, premier soulagement, il s’agissait d’une Mizuhanienne, comme le lui confirma l’odeur iodée qu’elle dégageait. Cependant, la senteur… Comment dire… Une fragrance luxueuse laissait penser que cette jeune femme appartenait à la haute noblesse, voire à la famille royale du pays de l’eau. Mais peu importait. En épreuve, un héritier royal était au même niveau qu’un paysan sorti de sa cambrousse. Seul le talent avait à voir, l’origine n’avait pas d’importance. Du moins, c’était ainsi qu’Asaka concevait une épreuve.

N’ayant aucune raison d’en vouloir à cette personne, la Furie d’Alfen répondit à son salut d’un hochement de tête. C’est à ce moment-là que la surface paisible du Lac fut soudain secouée de vagues.  L’ancienne espionne tourna la tête, juste à temps pour voir une autre jeune femme sortir des profondeurs de l’étendue d’eau. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre qu’elle avait affaire à la passeuse d’épreuve.
Alors qu’Azura se présentait à elles, la Championne aux oiseaux poussa un discret soupir de soulagement. Puisqu’elle maniait à la fois l’eau et l’air, il était impossible qu’elle soit une Flamenoise. Bien au contraire. Ouf, au moins, cette épreuve se déroulerait entre alliés.

La dénommée Lehna fut plus rapide qu’elle pour se présenter. Mais bon, ça, honnêtement, elle s’en fichait. Elle tiqua néanmoins en entendant qu’elle était la Championne d’Arkan. Ah bon ? Ce n’était pas Tyla Weathered ? Etrange… Enfin, il était vrai qu’on ne la mettait plus au courant des changements de ce genre, vu qu’officiellement, elle n’appartenait plus aux services de l’armée.
Puis, elle regarda avec intérêt la démonstration de la Mizuhanienne… Et ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel. Ok, elle avait une bonne maîtrise de son élément. Mais quand même, quel pataquès, franchement… Elle se croyait où ? Si elle se dispersait comme ça sur un champ de bataille, elle ne ferait pas long feu.

Enfin. Maintenant, c’était à elle. La Nalcienne se redressa alors, avant de prononcer d’une voix ferme et assurée :


« Mon nom est Asaka Chôko, Championne d’Alfen spécialisée dans le type vol, Dompteuse de mon état. Je suis également connue sous le nom de Furie d’Alfen. Techniquement, je devrais avoir ce grade de Guerrière Elémentale depuis des années. J’ai en effet reçu un entraînement militaire allant dans ce sens. Néanmoins, du fait de mes anciennes responsabilités d’espionne nalcienne, je n’ai jamais été reconnue officiellement, au risque de dévoiler mon existence. C’est donc maintenant que je passe l’épreuve qui devrait m’assurer ce grade. »

La Championne aux oiseaux marqua une courte pause, avant de reprendre.

« Quant à mes motivations… Officiellement, il s’agit pour moi de servir et de protéger au mieux la famille royale nalcienne. Cependant, mes véritables raisons sont légèrement différentes. Mon… problème ne vous a certainement pas échappé. »

Elle désigna ainsi sa jambe paralysée, sans même mentionner les multiples brûlures et cicatrices couvrant son corps.

« Lorsque cela est arrivé, tout le monde me pensait condamnée ou, dans le meilleur des cas, devenir un fardeau pour l’armée de Nalcia. Et justement, je veux leur prouver que mon handicap n’en est pas un. C’est dans cet objectif que je m’engage de moi-même dans les voies les plus périlleuses des Guerriers et des Elémentaux : je souhaite devenir, à terme, Berserker et Vandale Elémental. Ainsi, plus personne ne pourra jamais plus me recaler pour un prétendu problème physique. »
Asaka hésita un moment… Puis décida finalement de laisser sortir son fauve. Ce dernier s’ébroua et s’assit docilement aux côtés de sa dresseuse. Il tourna sa tête aux orbites vides vers les deux jeunes femmes. Même s’il ne pouvait pas les voir, il sentait leur présence. Sa rééducation commençait à porter ses fruits.

« Avec votre permission, Azura, je souhaiterais que mon Luxray assiste à l’épreuve. Lui aussi est en plein apprentissage. Il ne vous gênera pas, je vous en donne ma parole. »

Une fois cela dit, l’ancienne espionne s’écarta un peu d’eux. Il fallait qu’elle montre ce dont elle était capable, c’est ça ? Sauf que contrairement à Lehna, son élément à elle était invisible. Même si elle l’avait voulu –ce qui n’était pas le cas-, elle n’aurait pas pu faire une démonstration tape à l’œil. Tant mieux, ce n’était pas ce qu’elle affectionnait. Elle s’y prendrait autrement.

La Championne ferma un instant les yeux. Ses cheveux ternes furent aussitôt fortement secoués par la colonne de vent qui se forma autour d’elle. Elle l’affûtait à sa manière, comme on le fait d’une lame émoussée. Et soudain, elle se retourna. La bourrasque quitta son origine, passa en trombe entre Lehna et la passeuse d’épreuves avant de percuter un arbre proche. Le vent sembla s’y déchaîner. Pourtant, aucun frémissement ne le parcourait, les fleurs qu’il portait ne semblaient même pas dérangées. Asaka claqua alors des doigts. Le manteau invisible qui avait recouvert l’être sylvestre s’évapora, libérant ce dernier… Qui tomba en morceaux, tous nettement coupés, alors que les fleurs rose pâle retombèrent dessus en une pluie paisible.

Voilà. Simple, net, précis et efficace.

_________________
Anger of the Wounded Warrior



Fuis... Fuis tant que tu le veux. Ta puanteur exécrable m'amènera inévitablement à toi. Alors, de ma faux sanglante, je te ferai mille fois payer ce que ton peuple m'a fait.
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Message par PNJ le Mar 4 Juin 2013 - 18:36

Azura écouta et observa sans mots dire ses élèves, n'adressant qu'un vague signe de tête à la Nalcienne lorsque celle-ci demanda un permission pour que son Luxray assiste à l'épreuve. L'autre jeune femme n'avait rien demandé pour son Chaglam, mais il n'y avait aucun problème dans ce sens, puisque les Pokémon n'étaient pas du même élément que leurs dresseuses : ils ne risquaient pas de les aider pour ce qu'elle prévoyait de leur faire faire. Elle se demandait, néanmoins, ce que le lion de foudre, très clairement aveugle, allait bien pouvoir tirer comme apprentissage aujourd'hui. Elle ne fit pourtant aucun commentaire.

Les deux jeunes femmes étaient douées, c'était certain. La première, maîtresse de l'Eau, commandait son élément sans ciller, gardant le contrôle sur une masse d'eau colossale, de telle manière qu'aucune goutte ne put atteindre une des femmes présentes sur la berge, ni leurs Pokémon. La seconde, guerrière dans l'âme, guidait son élément avec une précision presque millimétrique. Azura était très satisfaite de ce point de vue là. Pourtant, quelque chose la chiffonnait au sujet de Lehna. Quelque chose qui, si elle ne parvenait pas à avoir une réponse convenable, risquait de la bloquer pour lui faire passer l'épreuve, inconsciemment. Aussi se tourna t-elle résolument vers l'héritière.


"Mademoiselle Lehna, quelque chose me perturbe à votre propos. Vous semblez avoir l'envie d'apprendre, afin d'être capable, vous-même, d'enseigner, et c'est certes honorable... De plus, votre maîtrise est plutôt impressionnante. Mais, ce que je ne comprends pas, et que vous ne m'avez pas expliqué, c'est la raison de votre choix. Pourquoi vouloir devenir une Guerrière Elémentale plutôt qu'une Amplificatrice, ou une Défenseuse ? C'est un domaine de maîtrise qui nécessite un certain... goût, pour l'art de la guerre..."

L'air autour de la passeuse d'épreuve sembla se rafraîchir considérablement, et ses yeux bleus comme deux lacs reflétèrent soudain un éclat glacé, dur, tandis que sa voix devenait froide comme du givre. La Nalcienne montrait clairement une affinité pour le combat, mais cette nouvelle Championne... Qu'est-ce qui pouvait bien la pousser à vouloir apprendre l'art d'attaquer par l'Eau ? Ce simple fait semblait en contradiction totale avec tout son être, ses paroles, sa façon de se tenir, ses gestes. Ne se trompait-elle pas de voie ? Azura ne souhaitait pas apprendre une maîtrise incompatible à une élève. Finalement, elle se détendit de nouveau, et se laissa aller à sourire.

"J'aimerais donc que vous me donniez au moins un argument, que vous me prouviez que vous êtes sûre de vous. Ensuite, nous commencerons."

Azura se tourna vers le lac, puis, sans prévenir, marcha dans l'eau jusqu'à ce que celle-ci lui arrive aux hanches. Ainsi, elle se sentait dans son élément, au sens propre du terme. Elle se repassa mentalement la liste des compétences qu'elle souhaitait tester chez les deux femmes, puis hocha la tête, en accord avec elle-même.


"Laissez-moi d'abord vous prévenir. Je vais vous faire utiliser toutes vos forces pour cette épreuve, vous forcer à aller jusqu'au bout de vos capacités. Il est donc très important pour vous de savoir où se situent vos limites, et de ne pas avoir honte de m'annoncer quand elles sont atteintes. Dans le cas contraire, vous risquez de vous effondrer d'épuisement, voire pire. Le but étant de tester votre endurance. Comprenez bien que si vous n'en pouvez plus dès les dix premières minutes, c'est qu'il vous reste du chemin à faire."

La Mizuhanienne chercha dans les yeux de ses élèves de la volonté, de la détermination. Aucune des deux ne s'enfuit, c'était déjà un bon point, même si le contraire l'aurait fortement étonnée. Si elles acceptaient ces conditions, il était temps d'annoncer la suite.

"Votre première épreuve sera un test de votre contrôle de l'élément. Je vais vous attaquer, toutes les deux, avec votre propre élément, et vous devrez le stopper en le contrôlant. Je ne vous demande pas d'encaisser, d'esquiver ou de contrer, en m'attaquant du même coup : juste de maîtriser mon attaque pour la dévier. Nous allons commencer gentiment - comprenez bien qu'il faut que moi aussi, je me mette en jambe, deux adversaires à la fois, ce n'est pas rien - puis le rythme deviendra plus soutenu. Peut-être même que je vous laisserai tester la maîtrise de la Glace, mademoiselle Lehna."

Commencer simple, c'était néanmoins relatif. Gracieuse et frêle, Azura était néanmoins une grande maîtresse élémentale, et elle était capable de maîtriser deux éléments à la fois et séparés. Le premier coup partit, sournoisement, en direction de la noble, à l'abri des eaux du lac jusqu'à ce qu'il n'arrive au rivage. Des lames d'Eau qui fonçaient, en continu, droit sur la jeune fille. Du côté de la Championne Nalcienne, ce furent des fouets de vents qui semblèrent la viser de tous côtés.

[Lehna : - Explique moi pourquoi tu veux devenir Guerrière plutôt qu'autre chose, tu peux mentir mais montre toi convaincante (comme tu sais bien faire ;P)
- Maîtrise l'Eau qui t'arrive dessus.
Asaka : - Maîtriste l'Air qui t'arrive dessus]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1001

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Message par Lehna le Mar 4 Juin 2013 - 21:58

Après que la princesse eut terminé sa démonstration, l’autre femme qui avait clairement besoin d’une bonne thalasso se présenta à son tour. Lehna haussa un sourcil en apprenant son métier. Alors ainsi, elle aussi était championne ? La Mizuhanienne ressassa ses souvenirs. Si elle était d’Alfen, elle aurait du la croiser lorsqu’elle était de passage dans la pays de l’air, à la recherche de Nina. Elle était entrée dans l’arène alors que sa cousine était en plein combat officiel, et pourtant, maintenant qu’elle y réfléchissait, elle ne se souvenait pas du tout de la tête de l’adversaire de la princesse héritière du trône à ce moment là. L’avait-elle seulement aperçu ? Le combat s’était déroulé sur des piliers élevés, et Lehna avait du faire appel à ce bon à rien d’Altaria pour vérifier l’identité du challenger. Elle avait du être si concentrée et excitée par le fait que sa quête arrive enfin à terme qu’elle avait oublié d’assimiler toutes les autres informations que les alentours auraient pu lui fournir. La princesse se mordit la joue, déçue d’elle-même. Cependant, elle n’était pas restée plus d’une minute en tant que spectatrice avant de repartir promptement, une fois la certitude élaborée qu’elle avait trouvée sa proie. Il était possible que cette Asaka ne la reconnaisse pas non plus, de ce fait, mais la princesse refusait de se reposer sur des doutes. Cela dit, ce n’était pas si grave que cela, mais cela pourrait, à l’avenir, lui coûter beaucoup plus cher.

La démonstration de l’autre championne donna en un clin d’œil tout ce qu’il y avait à savoir sur elle, en plus de tout ce qu’elle avait déjà dit. Une femme droite, sérieuse, qui aimait aller droit au but sans s’amuser à faire des jolis détours. En ce sens, elle était presque le parfait opposé de Lehna. Leur point commun le plus fort, sans doute, était qu’elles semblaient aussi réfléchie l’une que l’autre, n’agissant pas de manière prompte et impulsive. Enfin, c’était l’idée que la princesse se faisait a priori de sa binôme, mais il était aussi possible que ses conclusions soient faussées. Cependant, cela aidait déjà beaucoup de connaître ces informations, elles pourraient se révéler précieuses par la suite.

Leur passeuse les observa sans rien dire, avant de se tourner brusquement vers Lehna, sa moue changeante. Elle n’avait plus l’air calme et douce, alors qu’un élan de sévérité s’incrusta sur son visage, ses yeux devenant glacés et ses paroles strictes. La fille de l’eau ne broncha pas, esquissant juste un petit sourire en coin alors que son interlocutrice finissait de l’interroger. Soutenant son regard, la princesse lui répondit posément. Au jeu de la reine des glaces, cette Azura n’avait aucune chance contre elle, qui avait déjà réussi à défier Sifuru elle-même.

« Il y a de nombreuses raisons qui me pousse à devenir guerrière, » expliqua-t-elle calmement, « tout d’abord, ce n’est pas la seule voie dans laquelle je compte exceller. Je souhaite développer mon talent pour la maîtrise de l’eau sous toutes ses formes, et l’art de l’attaque n’est que, pour moi, la première étape à prendre. Si je préfère passer cette étape en première plutôt que celle de défenseuse ou amplificatrice, c’est parce que je crois que la meilleure des défenses est une offensive bien travaillée. Ensuite, j’ai choisi cette filière dans l’espoir de devenir un jour invocatrice élémentale. Je ne suis pas une guerrière redoutable, il est vrai, mais je sais contrôler ce qui se passer autour de moi, en tant que cheffe des troupes. J’ai pour ambition de faire combattre mon élément pour moi, car je sais que c’est dans ces conditions que je suis la plus forte. Enfin, je ne suis pas vraiment du genre à attendre sur le banc, je préfère être dans le feu de l’action, là où ça se passe, plutôt que bien au chaud derrière une protection ou une barrière. »

Lehna releva légèrement la tête en finissant son discours, son sourire s’étirant un peu alors qu’elle savait qu’elle avait convaincu la femme qui se dégivrait devant elle. La flamme qui brûlait au fond de ses yeux prouvait qu’elle avait l’âme d’une assaillante, même si ses méthodes étaient beaucoup moins conventionnelles que la moyenne. Ce n’était pas sur le terrain physique qu’elle se battait, sur ce point là elle se savait en désavantage, car son domaine de prédilection était beaucoup plus vaste et dangereux.

Pour une des rares fois de sa vie, Lehna avait donné à Azura l’entière vérité. Certes, elle en cachait toujours un bout, mais rien dans ce qu’elle avait dit été erroné. Autant elle pensait que passer ces épreuves et avoir besoin de papiers officiels pour prouver ce qu’on valait était futile, autant les raisons qui la poussaient à devenir meilleure étaient claires. Il était vrai qu’elle avait peut-être un peu laissé de côté cet aspect dans ses premiers arguments, et qu’il aurait valu mieux commencer par là. Cependant, si Lehna était combattante dans l’âme, elle refusait que quiconque ne le découvre vraiment, cela risquait de détruire complétement l’attitude de belle, bête et bonne qu’elle voulait se donner pour attirer plus facilement dans ses pièges. Lehna était telle une Mimigal, persévérante pour tisser sa toile jusqu’à ce qu’elle soit parfaite et patiente pour attendre que les autres tombent entre ses griffes. Mais une fois qu’ils se faisaient attraper, elle se ruait dessus comme une furie, les dévorant jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien, qu’ils soient tous complétement détruis.

La princesse hocha la tête à la mise en garde de leur examinatrice, absorbant toutes les informations qui pourraient lui être utiles et les stockant dans un coin de sa mémoire pour s’en servir par la suite. L’endurance n’était pas le point fort de Lehna, mais cela dit, dans ce champ de bataille, elle n’avait pas réellement d'avantage. Elle préférait encore qu’on la teste sur ce point là plutôt que sa force d’attaque par exemple, car elle savait que dans ce cas là elle aurait eut plus de difficulté. Bien sûr, elle aurait quand même réussi à trouver un moyen de contourner l’obstacle pour remporter son épreuve brillamment, mais ce serait plus évident ainsi.

La passeuse d’épreuve expliqua ensuite dans les détails ce qu’elle attendait des candidates pendant ce premier défit. La demoiselle aux cheveux bruns fut très attentive ; si tout l’examen se passait ainsi, avec des règles bien précises, Lehna n’aurait aucune difficulté à les trouver les failles dans les préceptes et les contre carrer si le besoin s’en faisait sentir. En fait, de manière générale, il était toujours plus facile d’être compétent lorsque l’on a tous les renseignements dont on a besoin. Cependant, si la nymphe décidait de tester également leur capacité d’improvisation, elle se savait capable de s’en sortir.

Azura souligna aussi qu’elle serait intriguée de connaître le niveau de la princesse en tant que maîtresse de la glace. Lehna acquiesça, curieuse aussi de pouvoir comparer son niveau. Elle avait pu faire quelques expérimentations sur le gel ou le givre, étant poussée à s’y intéresser grâce à ses compagnons spécialistes dans le domaine. Mais autant la princesse était habituée et en symbiose parfaite avec l’élément aqueux si flexible et malléable, autant elle avait encore du mal à saisir le côté rigide et cassant de la glace.

Lehna se mit en position, fixant la dame qui allait l’attaquer sans pour autant détacher complétement son attention de ce qui l'entourait. Elle lança un petit regard à Saphir, l’incitant à choisir entre sa pokéball ou de reculer afin qu’elle ne se fasse pas mal. Le chat hésita un moment, puis s’éloigna du groupe, bondissant gracieusement dans un arbre où elle devrait être à l’abri. Elle s’étira de tous ses muscles avant de se rouler en boule, gardant à peine les yeux entre ouvert pour voir ce qui se passait alors que le soleil réchauffait son corps.

Quand les jets d’eau sortirent de l’eau pour fuser vers la princesse, celle-ci n’hésita pas sur la démarche à suivre. S’emparant du contrôle des lames qui fusaient vers elle, elle les fusionna en un grand flot d’eau avant de pivoter sur elle-même, faisant contourner l’eau autour de son corps avant de le renvoyer à l’émettrice, faisant effectuer un tour au rouleau aqueux. C’était là le talent de Lehna : utiliser la force des autres contre eux. Cependant, elle ne visa pas tout à fait la sirène, soucieuse de respecter au pied de la lettre les consignes. L’eau retourna dans l’étang, non loin de la sirène, dans un lourd clapotis alors que la championne d’Arkan se remettait en position, comme s’il ne s’était rien passé, prête pour la suite.

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 306

Fiche de personnage
Points: 10
Âge du personnage: 31 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Message par Asaka Chôko le Mer 5 Juin 2013 - 18:42

Honnêtement, cela n’étonna guère Asaka que leur passeuse d’épreuve demande à sa coéquipière de préciser les raisons pour lesquelles elle souhaitait devenir Guerrière Elémentale. En revanche, elle fronça les sourcils et la détailla entièrement lorsque la Champion d’Arkan affirma vouloir être toujours au cœur de l’action, présente sur le champ de bataille et non pas à l’abri. Ca ne… correspondait pas vraiment avec toutes ses manières et ce qu’elle dégageait. Mais bon, elle était bien placée pour savoir qu’il ne fallait juger personne sur son apparence. Et peut-être cachait-elle exprès son jeu, pour mieux surprendre… Si tel était le cas, nul doute qu’elles s’entendraient à merveille.

Enfin bon.

La Furie d’Alfen reporta alors son attention sur Azura, qui avait rejoint une nouvelle fois le lac. Un sourire mauvais s’étira sur le visage de la femme éprouvée par le passé. Oh, une épreuve d’endurance, hein ? Voilà qui allait être intéressant… Sur ce côté-là, la Championne aux oiseaux était confiante. Certes, avec les années et le manque de pratique militaire, elle avait un peu perdu. Mais il ne passait pas une journée sans qu’elle ne s’impose un entraînement spartiate, à elle-même, à ses compagnons ou même aux rares stagiaires que l’armée lui envoyait parfois. Et puis, bien qu’elle ne sous-estime pas leur examinatrice, elle doutait que cette épreuve soit tout aussi éprouvante que celle qu’elle avait effectuée pour son grade de Dompteur…

Alors que la nymphe leur expliquait ce qu’elle attendait d’elles, la Nalcienne fit craquer ses cervicales.


« Hin hin… Je sens qu’on va s’amuser. Ganka, recule. Si je te vois une seule fois sur ce qui va devenir un champ de bataille, tu vas m’entendre. »

Un grondement entendu roula dans la gorge du fauve d’encre. Il se leva et se dirigea vers là où il percevait le chant des oiseaux, vers les arbres. Il s’assit ainsi au pied d’un de ces êtres sylvestres. Ses oreilles frémirent quand il entendit la Chaglam de la Championne d’Arkan s’installer sur une branche, non loin. Au bruit que le félin émit, il comprit qu’elle s’apprêtait à plonger dans un demi-sommeil. Mais, si Saphir avait peut-être l’autorisation de rester sans rien faire, ce n’était pas son cas. Il devait rester attentif à ce qui se passerait, pour qu’il puisse suivre l’action sans ses yeux. Car telle était la volonté d’Asaka.

L’ancienne espionne, elle, se mit en position face au lac, prête à accueillir l’assaut invisible qui tenterait de la frapper. Son sourire ne la quittait pas, alors qu’un éclat passionné et inquiétant s’était allumé au fond de ses iris cristallins.
Et comme elle s’y était attendu de la part d’une personne avec un tel degré de maîtrise élémentaire, Azura n’eut pas besoin d’en faire des tas pour dicter leur conduite à l’éther et à l’onde. Un simple effleurement suffit.

Ne se préoccupant nullement des armes aquatiques se ruant sur sa camarade, la Championne aux oiseaux se concentra uniquement sur les serpes de vent qui avançaient vers elle. Même s’il lui était impossible de les voir, elle les sentait. Elle percevait leur déplacement dans l’air ambiant, leur nombre, la distance qui leur restait à parcourir, et même la trajectoire qu’elles allaient emprunter.
Pour autant, la Furie d’Alfen ne sembla pas réagir, alors que les lames acérées continuaient leur route.

Ce ne fut que lorsque les fouets invisibles se trouvèrent à une distance inquiétante qu’enfin, du mouvement s’opéra. Une brise furieuse agita sa chevelure terne… Et ce fut tout. Rien d’autre, à part la tempête de cristal qui s’était également levée dans ses yeux. Mais cela semble être suffisant.
En effet, les serpes aériennes s’immobilisèrent dans les airs, à moins de quelques centimètres du corps de la jeune femme. On pouvait presque les deviner, comme si le paysage se troublait en certains endroits.
Asaka haussa un sourcil, et la masse de vent invoquée s’évanouit dans les airs, se fondant de nouveau dans l’invisible et l’impalpable.

La Championne aux oiseaux regarda alors Azura, les lèvres toujours étirées d’un sourire sinistre. Quel serait le prochain exercice ? Ce qu’elle venait de faire n’était qu’un petit amuse-bouche, elle espérait avoir quelque chose de plus… Excitant.

_________________
Anger of the Wounded Warrior



Fuis... Fuis tant que tu le veux. Ta puanteur exécrable m'amènera inévitablement à toi. Alors, de ma faux sanglante, je te ferai mille fois payer ce que ton peuple m'a fait.
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Message par PNJ le Lun 10 Juin 2013 - 13:39

Les yeux d'Azura brillaient d'un éclat glacé, concentrée sur sa propre maîtrise plus par ce que faisaient ses élèves. En tant que Fusionneuse, elle maîtrisait deux éléments différents. Mais les maîtriser séparément, pour viser deux ennemis distincts, étaient un exercice qui, malgré son talent et son expérience, nécessitait une grande partie de son attention.

"Ne cessez pas de contrôler votre élément. Vous n'allez pas avoir de temps mort."

En effet, la nouvelle vague d'attaque se dirigeait déjà vers les deux jeunes femmes, plus puissante et plus rapide que la précédente, mais à peu près de la même nature : des lames d'eau et des fouets de vent. La maîtresse de l'Eau ne voulait laisser aucun répit à ses élèves, entamer leur résistance, les fatiguer un peu, sans pour autant les laisser tomber dans une routine de maîtrise. Après une courte minute ainsi, la Mizuhanienne fit varier son offensive, même si le principe restait le même.

Ainsi, du côté de Lehna, des trombes d'Eau se soulevèrent lourdement au dessus du lac, et des centaines de fines aiguilles, aussi perçantes que du métal, aussi rapides que des Ninjask, se dirigèrent alors vers la jeune femme pour la transpercer de toutes parts. L'attaque avait beau n'avoir qu'une seule source, elle frappait sur tous les fronts, de face, de dos et de côté.

Asaka subit pour sa part non plus des fouets mais des lames d'Air, venant elles aussi aussi bien d'en haut que d'en bas, visant toutes les parties du corps sans distinction, de plus en plus rapide, de plus en plus discrètes. Elles étaient accompagnées de coups de vent simples, mais néanmoins puissants, qui avaient pour but de déstabiliser la jeune femme sur ses appuis.

Azura ne doutait pas que ce fut un exercice assez facile pour qui maîtrisait bien son élément. Mais il s'agissait pour elle de savoir comment s'en sortait ses élèves sur la durée, alors que les attaques variaient et changeaient de rythme et de force. Comme elle l'avait promis, il n'y eu pas de temps mort pendant les quelques minutes que dura l'exercice.


[Vous continuez toutes les deux sur la même lancée, et devez encore maîtriser votre élément pour ne pas subir de dégâts. Dans votre réponse, en plus des attaques décrites dans ce post, vous pouvez imaginer d'autres sortes d'offensives de la part d'Azura. Les attaques sont de plus en plus rapides et puissantes, et, à la fin de votre post, vous ne devez pas être "en arrêt" : l'exercice continuera dans cette même lignée et vous devrez encore être en pleine maîtrise. MP moi si il y a un souci Smile Vous inquiétez pas, les trucs "plus excitants" arrivent Wink]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1001

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Message par Lehna le Mar 18 Juin 2013 - 20:04

Quand Lehna eut fini de renvoyer la première attaque, Azura les mit en garde contre les suivante avant de subitement les accabler de nouveaux assauts. La princesse ne s'intéressa pas vraiment à son avertissement, étant déjà concentrée du mieux qu’elle le pouvait sur sa tâche. Elle faisait à peine attention à ce qui se passait juste à côté d’elle, du côté de la maîtresse de l’air. La championne d’Arkan n’était en rien altruiste et se fichait bien de savoir comment se débrouillait sa comparse, se souciant plutôt de son propre sort, gardant simplement un œil ouvert au cas où elle se devait d’intervenir dans un cas critique. Mais même si cette situation arrivait, elle était incertaine de bouger le petit doigt pour venir en aide à cette très chère Asaka.

Lehna s’exerça à renvoyer les lames d’eau de la même manière que ce qu’elle avait fait la première fois, supposant cela inutile de changer une stratégie qui gagne. Elle faisait tourbillonner l’eau autour d’elle dans un grand tube qui grossissait au fur et à mesure que l’examinatrice l’alimentait de nouvelles attaques. Chaque lame fusionnait avec le rouleau qui tournait sans cesse autour de l’élémentaliste, jusqu’à ce que celle-ci le juge trop lourd et profite d’un faible temps mort dans les jets d’Azura pour le relancer de là où il venait.

La brunette n’eut pas le temps de se reposer qu’un nouveau bombardement, plus impressionnant cette fois, fusait vers elle. La princesse regarda l’attaque se dirigeait vers elle, semblant immobile alors que des piques plus acérés que les griffes de Boréal* couraient vers elle, prêtes à lui faire sa peau. Ce n’était qu’au dernier moment que Lehna écarta subitement les bras, arrêtant d’un coup toutes les aiguilles, comme si elle avait été protégée par un dôme invisible. Contrairement à sa tactique précédente, elle avait imposé sa volonté sur cette eau, luttant cette fois-ci explicitement contre la maîtrise de leur passeuse d’épreuve. Au lieu de simplement dévier une trajectoire, elle avait violemment opposée résistance à l’attaque. C’était un peu moins dans son style mais toujours extrêmement efficace, même si un peu plus fatigant. Par chance, le fait qu’Azura doivent se concentrer sur deux choses en même temps lui avait fortement simplifier la tâche, car ainsi sa volonté sur l’eau était moins forte et donc plus facile à repousser.

Rabattant brutalement ses bras le long de son corps, la princesse relâcha sa maitrise sur cette eau en suspension autour d’elle qui s’avachit dans un lourd « SLASH », inondant toute la rive avoisinante, à part, bien sûr, là où se tenait la démone. Elle était intacte et toujours sèche, en position de garde à vous, comme si de rien n’était. Elle aurait pris le temps de renvoyer cette eau d’où elle venait si on lui en avait donné l’occasion, mais l’examinatrice enchaîna immédiatement, l’empêchant de « nettoyer derrière elle ».

En effet, plusieurs longues tentacules d’eau jaillirent du lac, courant vers Lehna comme s’il s’était agit de Seviper vivants. Les branches aqueuses ne coupèrent pas leur lien avec l’étang cette fois-ci, contrairement aux précédentes, donnant à la princesse l’illusion qu’elle combattait un énorme poulpe. Les lances tombaient sur elle comme l’aurait fait de lourds fouets.

La princesse essaya de remettre en œuvre sa tactique précédente, mais elle avait beaucoup plus de mal. À chaque fois qu’elle essayait de contrôler un flux d’eau, celui-ci se dédoublait et un second la prenait qu’un autre front, un peu de la même manière que l’hydre, à qui chaque tête coupée en fait pousser deux de plus. De plus, le poids et la vitesse des tentacules, qui s’écrasaient nonchalamment sur elle, faisaient que si la demoiselle voulait les arrêter comme elle l’avait fait pour les piques précédents, elle aurait du utiliser un quantité d’énergie beaucoup plus grande, d’autant plus que dans cet exercice Azura ne semblait pas relâcher une seconde sa maîtrise sur les fouets d’eau.

Finalement, Lehna opta pour une technique assez déplaisante à son goût, mais qui fonctionnait. À chaque fois qu’une lance s’approchait d’elle, elle se contentait de dévier sa trajectoire dans un mouvement sec et bref, semblable à des mouvements de karaté, au détail prés qu’elle n’avait pas besoin de toucher son adversaire pour le repousser. Elle se contentait de maitriser l’eau qui arrivait sur elle pendant une très courte période, mais de manière à dévier violemment le chemin du fouet afin que celui-ci mette un certain temps avant de s’en prendre à elle de nouveau. Ce n’était pas du tout son style de combat et elle n’y était pas parfaitement à l’aise, mais cela prouvait néanmoins que, comme l’eau, la demoiselle était capable de s’adapter. Cependant, cette pratique lui pompait beaucoup plus d’énergie que ce qu’elle avait pu mettre en place précédemment, et elle espérait ne pas avoir à tenir ce rythme très longtemps.



[*Boréal est le nom du Farfuret que Lehna récupère d’Allen dans le RP juste avant celui-là, pour info ^^
J’ai improvisé donc pour les tentacules d’Azura, j’espère que cela correspond avec ce que tu avais en tête, sinon n’hésite pas à me le signaler j’éditerai bien sûr Smile
Encore désolée pour le délai :s ]

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 306

Fiche de personnage
Points: 10
Âge du personnage: 31 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Message par Asaka Chôko le Ven 19 Juil 2013 - 13:54

Asaka sourit aux mots prononcés par la passeuse d’épreuve. Elles n’allaient avoir droit à aucun répit, hein ? Voilà qui sonnait comme une douce musique à ses oreilles. Elle s’imagina aussitôt sur un champ de bataille, avec des milliers d’archers en face, prêts à décocher leurs flèches…

Et les projectiles ne se firent pas attendre. Les lames acérées et invisibles à l’œil nu, obéissant à Azura, se précipitèrent vers la Maîtresse d’Alfen, à l’instar de traits qui auraient quitté la corde tendue d’un arc. En l’espace d’une seconde, elles avaient franchi la distance les séparant de leur cible. Seuls un imperceptible sifflement et une légère déformation du paysage signalaient leur dangereuse présence. Du moins, pour un humain lambda.
Car Asaka était Nalcienne, qui plus est une militaire. De ce fait, elle parvenait à suivre la course des armes élémentaires dont elle était l’objectif.

Néanmoins, les lames étaient nombreuses, et la cernaient entièrement. Aussi, la jeune femme fut-elle obligée de s’aider d’une de ses mains afin de capter l’énergie du vent et le commander. Comme précédemment, les serpes impalpables s’immobilisèrent avant de s’évanouir, sur l’ordre de la Championne aux oiseaux. Mais tout cela était loin d’être fini.

En effet, alors que les premiers projectiles avaient disparu, d’autres étaient déjà sur elle. Cependant, alors qu’elle s’apprêtait à réitérer son manège, une grosse bourrasque souffla. Surprise, il fallut quelques instants à Asaka pour intégrer cet élément et dissiper la rafale. Sauf qu’ainsi, elle perdit du temps sur le reste de l’exercice. Les épées acérées étaient sur elle. Elle ne pouvait plus les arrêter, les lames étaient trop proches et rapides.
La Maîtresse d’Alfen poussa alors un cri de rage, alors que sa chevelure était de nouveau secouée fortement et qu’une nouvelle tempête se levait dans ses yeux cristallins. Le vent qui s’apprêtait à l’agresser changea subitement d’avis. Il roula sur lui-même et se mit à l’envelopper, glissant sur son corps comme s’il s’était agi de multiples serpents invisibles. Bon, la technique allait un peu ressembler à celle employée par l’autre Mizuhanienne, là, mais l’ancienne espionne s’en fichait. Tant que ça fonctionnait.
Les divers serpents fusionnèrent alors en un seul gros cylindre, qui continuait sa course autour de l’être meurtri. Désormais, les futures lames seraient absorbées par la colonne de vent, la faisant ainsi grossir.

Et cela fonctionna bien… Pendant un certain temps. Le rouleau avait atteint de telles proportions qu’il l’handicapait. La déformation qu’il créait dans le paysage, même si cela ne donnait qu’un retardement de moins d’une seconde, était inadmissible pour la Championne aux oiseaux, elle qui affectionnait les travaux de précision. Elle relâcha donc tous les vents qu’elle avait contenus jusqu’à présent, et reprit son travail de déviation des serpes acérées. Sauf que, maintenant, elle ne pouvait plus se permettre de rester immobile. Pour être plus efficace, elle se devait d’accompagner sa maîtrise de gestes lui permettant de canaliser et d’accroître la portée de ses ordres. Une danse infernale, dont la cadence ne cessait de s’accélérer…


[Navrée pour la qualité/longueur du post. Je savais pas quoi mettre d'autre, vu que la maîtrise du vent est moins spectaculaire et visible que celles de l'eau... ^^"]

_________________
Anger of the Wounded Warrior



Fuis... Fuis tant que tu le veux. Ta puanteur exécrable m'amènera inévitablement à toi. Alors, de ma faux sanglante, je te ferai mille fois payer ce que ton peuple m'a fait.
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Message par PNJ le Ven 9 Aoû 2013 - 21:39

Azura était satisfaite. La part de son cerveau qui n'était pas occupée à se concentrer sur l'Eau et l'Air qu'elle envoyait à ses apprenties constatait que les deux jeunes femmes maîtrisaient parfaitement leur élément, avaient leurs techniques de prédilection, mais savaient se servir de moyens détournés lorsque la situation l'exigeait. Leur niveau était tout à fait convaincant, de ce point de vue là. Au niveau de l'endurance, cependant... Autant la Nalcienne montrait des signes encourageants, et semblait tenace, autant la Mizuhanienne, bien que résistante, affichait déjà une certaine fatigue. Il allait être temps de faire une courte pause, le temps de changer l'exercice. La Sirène laissa retomber ses bras, afin que les éléments qu'elle contrôlait reprennent leur liberté. Forte de son expérience, la passeuse d'épreuve n'était qu'à peine essoufflée.

"Asaka, je vais devoir vous laisser de côté pour un petit moment, j'en suis désolée, mais je reviens à vous très vite. Quant à vous, Lehna, les consignes changent. Vous pouvez désormais éviter mes attaques en contrôlant l'Eau, ou bien en contrant avec vos propres attaques."

Après s'être assurée que les deux femmes l'avaient entendues et comprises, et que son élève benjamine était prête, Azura reprit son offensive, à un rythme beaucoup plus lent que ses dernières attaques. Sans aucun doute, Asaka et Lehna devaient se demander à quoi elle jouait là, à reprendre le même exercice, dans une version simplifiée ! Quel était l’intérêt de balancer ainsi de l'Eau sur une maîtresse élémentale qui avait déjà prouvé qu'elle était capable de l'éviter ? Deux choix possibles : soit la passeuse d'épreuve était bien naïve, voire idiote... Soit elle préparait quelque chose. La suite montra que la bonne solution au problème était la seconde. Azura installa une certaine routine, puis le changement s'opéra.

Parmi les gerbes d'eau, fort peu menaçantes au premier abord, apparut soudainement une gerbe de glace, de l'eau mouvante qui semblait geler au contact de l'air, et qui se dirigeait droit vers Lehna. Comment réagirait-elle face à son élément dérivé, sur lequel elle avait un certain contrôle, à condition d'être assez forte ?

L'eau sous sa forme liquide demeura longtemps majoritaire dans les attaques d'Azura, mais la glace se faisait de plus en plus présente. Après quelques minutes, seule l'eau solide frappait la jeune Lehna. Mais ce petit jeu ne dura pas trop longtemps. Azura ne souhaitait pas épuiser la demoiselle avec un exercice dont celle-ci n'avait pas l'habitude. Quelques minutes à peine plus tard, elle cessait de tourmenter son élève.


"Voilà pour un premier aperçu de la "maîtrise" de la glace. Je ne peux malheureusement pas vous initier à votre élément supérieur, Asaka, pour des raisons évidentes..."

Azura leva les bras au ciel en signe d'impuissance. Elle aurait pu chauffer l'air autour de la Nalcienne à une température intenable, mais elle n'avait, en fait, pas ce pouvoir. Il faudrait donc qu'elle découvre seule cet aspect d'elle-même, ou avec un autre Maître, Nalcien lui. La Sirène de Mizuhan laissa sa compatriote reprendre son souffle si elle en avait besoin, avant d'annoncer le nouvel exercice. Fort simple, presque barbare, mais bien efficace pour juger des capacités de futures Guerrières Élémentaires.


"Vous allez maintenant vous affrontez dans un duel ! Offensives, contre-offensives, esquives, tout est acceptable tant que vous ne cherchez pas à tuer l'autre. Mon but est d'observer vos diverses techniques personnelles d'attaque, votre style de combat... Pas question de vous faire des faveurs l'une à l'autre, mais évitez tout de même de vous blessez trop gravement, l'épreuve n'est pas finie. Mesdemoiselles, en place... Que le combat commence !"

[Lehna, tu as une "sous-épreuve" supplémentaire : gérer de la glace. Si tu parviens à la maîtriser, c'est mieux, au moins un peu, mais tu peux la contrer si ton personnage n'en est pas capable.
Ensuite, vous devez vous affrontez dans un duel. Gagnante ou perdante, ça n'a pas d'importance, c'est juste pour observer votre style. Deux messages chacune, sans post PNJ entre. L'ordre est donc : Lehna, Asaka, Lehna, Asaka, PNJ. Voilà !]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1001

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Message par Lehna le Dim 18 Aoû 2013 - 11:15

Au bout d'un moment, les tentacules d’eau de la passeuse d’épreuve disparurent subitement, signalant ainsi la fin de ce premier défi. Lehna resta en position de défense quelques instants, afin de s’assurer qu’Azura ne lui ferait pas de mauvais coup, avant de se redresser. Elle prit le temps de dépoussiérer sa tunique, et même d’ajuster sa coiffure, agissant comme une parfaite petite lolita. Une princesse se devait d’être présentable en toutes circonstances, même au milieu d’un champ de bataille. Son rythme cardiaque ralentissait lentement, alors qu’elle sentait son cœur battre dans ses tempes et son cou, sans pour autant laisser passer un quelconque signe évident de fatigue, à part des fines perles de sueur qui coulaient de son front et qu’elle dissipa rapidement, d’un simple mouvement du poignet. Au bout d’un moment, la respiration de la jeune femme devint à nouveau régulière, alors qu’elle profitait de la courte pause que lui donnait la sirène pour se remettre de la première étape.

La passeuse se tourna à ce moment là vers la championne d’Arkan, délaissant son autre élève un instant pour infliger un exercice un peu particulier à l’apprentie maîtresse de l’eau, même si au premier abord celui-ci ressembla fort à ce qu’elle avait déjà pu faire faire quelques minutes plus tôt. La brunette hocha la tête avant de se remettre en position, prête à continuer l’évaluation.

Elle évita les premiers lancés d’eau de la même façon qu’auparavant, créant autour d’elle un tube d’eau qui absorbait chacune des attaques menées contre la demoiselle. Puis cette dernière sentit un objet différent s'incruster au milieu des gerbes l’attaquant, comme si Azura avait placé un caillou ou un roc au milieu de l’eau qu’elle envoyait. Il ne fallu pas longtemps à la princesse pour comprendre de quoi il s’agissait, lui dévoilant finalement le véritable but de cet exercice. Pour éviter les premiers jets, qui la prirent par surprise, la jeune femme créa trois fins tentacules, qui allèrent chercher les premiers blocs de glace, s’enroulant autour d’eux avant de les renvoyer au loin. C’était un premier mécanisme de défense, mais Lehna savait qui si la passeuse augmentait la cadence, elle ne pourrait pas se reposer entièrement sur cette technique.

Si la glace était un élément buté et violent, alors elle serait aussi têtue et directe que lui. Se concentrant, elle parvint à ressentir les molécules d’eau coincées dans leur état solide, mais n’arrivait pas à les faire bouger de la même manière qu’elle aurait mut un liquide. Cependant, ce n’était pas son but dans l’immédiat. Elle se savait incapable de dompter les bouts de glace qui fusaient vers elle en si peu de temps, mais elle avait une parade qui devrait lui permettre de s’en sortir. Méditant toujours, la paume de ma main gauche levée vers les débris alors que l'autre contrôlait les tentacule et les attaques encore liquides, elle essayait de libérer les molécules de leur immobilité, de leur laisser reprendre leur forme d’origine et leur permettre de vagabonder librement. Elle sentait les atomes s’agiter de plus en plus, jusqu’à ce que, enfin, elles ne tiennent plus dans cet état condensé et explosent le bris de glace qu’elles formaient, sous une dernière impulsion de Lehna. La dresseuse put alors reprendre facilement le contrôle de cette eau redevenue liquide, l’utilisant pour accroitre son tube, ou, quand celui-ci prenait des proportions trop grandes, la renvoyant dans le lac.

Les premières tentatives demandèrent beaucoup d’énergie à la Mizuhanienne, mais petit à petit, au fur et à mesure qu’elle explosait les divers blocs fonçant vers elle, elle trouvait le jeu de plus en plus aisé. Elle ne s’occupait pas des larges morceaux, les repoussant avec ses tentacules, ne souhaitant pas se fatiguer sur de tels objets qui n’en valaient pas la peine.

Rapidement, la sirène mit fin à leur petit divertissement. La princesse en déduisit que ce qu’elle avait montré avait suffit, et qu’elle ne souhaitait pas non plus que l’autre candidate se sente délaissée, seule dans son coin. Elle n’eut pas de droit à un traitement spécial, la passeuse enchaînant directement sur la prochaine étape de leur épreuve, qu’elle leur expliqua brièvement. Un combat ? Lehna lança un coup d’œil à sa future adversaire, analysant cette nouvelle situation. Asaka avait dit avoir suivi un entraînement militaire rigoureux, ce qui mettait clairement la petite princesse en position de désavantage. Toutefois, elle ne se laisserait pas faire aisément, et si Azura voulait « observer », la championne de l’eau lui offrirait un spectacle digne de ce nom, et cela elle s’en savait capable. Elle allait malgré tout devoir rester particulièrement vigilante, car c’était la première fois qu’elle allait voir un vrai maître de l’air en pleine action, et qu’elle avait seulement une vague idée de ce que l’autre championne pourrait faire pour venir à bout d’elle.

Lehna se mit donc en position, se rapprochant un peu du lac de manière à être si près de la berge que ses pieds trempaient dans l’eau. Elle se doutait qu’Asaka chercherait à garder ses distances par rapport à l’étang, mais cela offrait au moins une position plus défendable à la maîtresse de l’eau, en plus d’avoir ainsi toute l’eau dont elle aurait besoin, quitte à attaquer l’autre à distance. Elle fit face à la furie d’Alfen, ne bougeant pas, attendant un peu de voir comment celle-ci réagirait au consignes et la manière dont elle se préparerait au combat. Finalement, la princesse décida qu’il était temps d’agir.

Suivant les faibles courants qui parcourait l’étendue d’eau de ses mains, la princesse commença par accentuer le mouvement des petites vaguelettes sur la côte, jusqu’à soudainement tirer suffisamment sur cette masse aqueuse pour faire apparaître une très imposante vague, haute de plusieurs mètres, qui fondit avec sa toute puissance vers son opposante. Lehna accompagna le mouvement du tsunami, espérant ainsi monter une attaque d’une envergure telle que l’handicapée ne pourrait pas lutter contre. Au pire, même si l’offensive échouait, elle pourrait ainsi entourer le sol sur lequel boitait Asaka ne serait-ce que d’une fine pellicule d’eau, qui pourrait lui donner un avantage significatif par la suite.

Ou c’était ce qu’elle voulait faire croire. Si cette femme avait vraiment fait l’armée, ce n’était pas une attaque frontale reposant uniquement sur la force brute qui lui ferait peur. La princesse en avait conscience, et au même moment où la lame d’eau déferlait sur Asaka, de petits serpents d’eau, eux, faisait leur chemin vers la femme, s’incrustant un chemin dans la terre, sous la végétation. Cela demandait un certain effort à la coordinatrice de leur faire creuser la terre, ne serait-ce qu’un peu, mais elle n’avait pas le choix si elle voulait que son attaque surprise ne se fasse pas remarquer par la maîtresse de l’air, qui était capable de ressentir les moindres variations de son élément, selon ses connaissances théoriques en la matière. Le tsunami n’était qu’une diversion, pendant que les filets faisaient leur chemin, visant principalement les pieds et la canne de la femme, afin de lui faire perdre l’équilibre voire même de la tirer dans le lac où elle serait désavantagée.

Lehna avait opté pour ce plan car déjà, il collait parfaitement à sa manière de faire, et ensuite elle pensait qu’il avait des fortes chances de réussir. Selon ce que Asaka avait vu d’elle, elle n’était qu’une idiote adepte des grandes démonstrations, sans grand chose de plus de le crâne, et il était possible que, du coup, en se reposant sur ses présomptions, elle ne se méfie pas de l’attaque surprise de la princesse. Cependant, celle-ci resta sur ces gardes, essayant de planifier son prochain coup, peu importe la réaction et contre-attaque de son adversaire.



[Désolée pour le délai, mais là pour le coup j’avais (presque) l’excuse des vacances sans internet Razz^^” En espérant que cela vous convienne, à toutes les deux, sinon n’hésitez pas à le faire savoir, comme d’hab ^^ Donc Yûn, si Asaka ne détectent pas les filets d’eau, l’idée est qu’ils jailliront du sol lorsque qu’ils seront arrivés juste sous les pieds d’Asaka, pour les choper ^^ J’te signale ça au cas où elle les repère pas donc hein, j’te force en rien à agir de la sorte ^^ et si t’as besoin de plus d’info fait le savoir, évidemment ^^]

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 306

Fiche de personnage
Points: 10
Âge du personnage: 31 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Message par Asaka Chôko le Ven 13 Sep 2013 - 11:33

Asaka haussa les épaules entendant leur examinatrice lui annoncer qu’elle ne pouvait l’initier à la maîtrise de son dérivé supérieur. Quelle importance ? Elle n’avait utilisé que le vent depuis des années. Certes, une variante pouvait toujours être intéressante, mais pour elle, ça restait au niveau du petit gadget bien sympa. Elle patienta donc le temps que la Championne d’Arkan achève son entraînement à la maîtrise de la glace.

En revanche, l’annonce de la Sirène concernant le prochain exercice fit s’étirer ses traits déformés en un sourire malsain. Un duel, hein… Le dernier qu’elle ait effectué datait de la Savane. Mais il y avait bien longtemps qu’elle ne s’était pas confrontée à une personne seule, sans l’aide de ses partenaires. Et cette perspective n’était pas sans l’enchanter ! Oh, bien entendu, elle n’avait pas l’intention de la tuer. Après tout, elle n’était pas Flamenoise, bien au contraire, et qu’aurait-elle gagné en assassinant une alliée, qui plus est une Championne ? Non, non. Néanmoins, cela ne voulait pas dire qu’elle allait se montrer tendre avec elle.

Sans surprise, Lehna recula, toujours en la fixant des yeux, jusqu’au Lac. Elle était sur la défensive, ce qui, dans ces circonstances, était parfaitement compréhensible. Ce qui l’était moins, c’était l’attitude de la Furie d’Alfen. Elle ne s’était absolument pas mise en garde. Elle semblait même plutôt… Décontractée ? Et ce sourire mauvais qui ne quittait pas ses lèvres... D’un point de vue extérieur, on aurait cru qu’elle considérait tout ça comme un jeu d’enfant, au résultat déjà connu. Mais, penser ainsi signifiait qu’on était loin de connaître la Championne aux oiseaux.

La Championne d’Arkan débuta les hostilités de manière impressionnante, en créant une vague gigantesque. Asaka lui accorda cela. En revanche, le mur d’eau était bien loin d’être aussi impénétrable qu’il n’y paraissait au premier abord. De nombreuses failles demeuraient dans cette offensive plutôt lourde. Et l’ancienne espionne comptait bien tirer parti de l’une d’elles.
Tandis que le tsunami avançait, la femme au corps meurtri actionna le mécanisme de sa béquille. La plume d’Airmure affûtée prit place dans un cliquetis et un éclat d’argent. Asaka reporta aussitôt tout son poids sur sa jambe valide, leva haut sa faux… Avant de la rabattre devant elle, avec une telle force que la plume se planta dans le sol. N’ayant pas d’ennemi à portée, cela aurait pu en rester là. Sauf que ce n’était pas avec une lame de métal que la Furie d’Alfen cherchait à attaquer, mais avec une de vent. Or, le mouvement qu’elle venait d’effectuer en avait justement créé une, aussi aiguisée que l’était sa faux, alors que le mur d’eau était déjà sur elle. L’air tranchant comme un rasoir se rua dessus… Mais sembla passer au travers, sans lui infliger la moindre déformation.
La vague plongeait désormais, afin de fracasser cette femme sournoise… Quand elle se sépara en deux, au niveau d’Asaka, inondant tous les alentours sauf elle. Cette dernière regarda sa cadette avec un air presque… Déçu.


« Tss… Venant de ta part, je m’attendais à un truc plus en finesse. Là, c’est pas… »

Elle n’eut pas le temps d’achever sa phrase que les serpents aqueux surgirent du sol pour lui enserrer les jambes. Les liens s’écartèrent ensuite, comme pour lui faire perdre l’équilibre. D’abord surprise, elle sourit ensuite d’excitation.

« Ah, ça c’est mieux ! Mais, tu sais… Si tu voulais vraiment me faire tomber, il fallait viser ma faux. Pas ma jambe paralysée. »

Sur ce, ses yeux brillèrent d’un éclat cristallin, et des fouets invisibles étranglèrent les reptiles fictifs, les dissipant dans le même temps.

« Bon… La récréation est terminée ! »

Au moment où elle disait ces mots, une tornade de vent l’entoura, soulevant la poussière du sol. Bientôt, la colonne perdit son invisibilité, pour devenir un mur opaque et sale. La Furie d’Alfen claqua des doigts, et sa création la quitta pour entourer Lehna de ses anneaux de poussière tourbillonnante. Mais il ne s’agissait pas d’une attaque. Seulement un moyen de lui ôter sa vision, un prélude à ce qu’elle avait préparé.

S’aidant de ses pouvoirs aériens, Asaka parcourut en un instant la distance la séparant de son adversaire. Et maintenant, il était temps de jouer à l’un de ses jeux favoris : la surprise.


« Dis bonjour à la dame ! » s’écria-t-elle.

Sauf qu’elle ordonna au vent de porter sa voix, afin qu’aux oreilles de la jeune Championne, ces paroles semblent venir de derrière elle. Et lorsque la bourrasque de poussière, à l’intérieur de laquelle elle lisait comme un livre ouvert, lui indiqua que la Mizuhannienne se retournait, Asaka effectua un mouvement circulaire avec sa faux. Plusieurs serpes de vent quittèrent alors sa lame, pour foncer à l’intérieur de la tornade pleine de saletés.



[Bref, je résume : la voix d’Asaka, pour Lehna, est venue de derrière elle, mais c’est bien de devant que vient son attaque. J’espère que le post te va, et que ce que j’ai fait de ton attaque sournoise te convient… ^^’]

_________________
Anger of the Wounded Warrior



Fuis... Fuis tant que tu le veux. Ta puanteur exécrable m'amènera inévitablement à toi. Alors, de ma faux sanglante, je te ferai mille fois payer ce que ton peuple m'a fait.
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Message par Lehna le Mer 2 Oct 2013 - 15:23

Comme l’avait imaginé la princesse, la furie ne fit qu’une bouchée de son grand tsunami. Dévoilant un mécanisme caché dans sa béquille, elle l’utilisa pour créer une large bourrasque qui coupa la vague en deux, comme si cela avait été du beurre. La Mizuhanienne resta de marbre, ne réagissant pas aux commentaires de l’autre, se concentrant pour faire agir ses files pièges tout en analysant et assimilant ce qui se déroulait autour d’elle. Elle avait préféré s’en prendre aux jambes qu’à la canne, après la démonstration que son opposante venait de faire. Cependant, elle fut un peu déçue que sa feinte ne lui laisse pas le temps de contre-attaquer, l’autre femelle répliquant plus rapidement que ce qu’elle avait prévu : en une fraction de seconde, elle avait brouillé la vue de la noble, qui c’était dépêché de réagir en faisant chauffer l’eau de l’herbe mouillée par son attaque précédente, créant en quelques secondes une vapeur qui se mélangea à la poussière.

Dans la brume humide, la princesse resta sur ses gardes, un peu perdue dans cet univers dans lequel elle ne pouvait pas bien voir. L’eau dans l’air l’aidait un peu, lui permettant de savoir à peu près où se trouvait quoi. Mais cette « vision » restait très vague et floue : elle était incapable de distinguer précisément les formes, étant juste capable de saisir leur ampleur si elle était suffisamment grande, et leur mouvement s’il était suffisamment brusque, et encore. Pour savoir qu’elle se tenait là au moment où le brouillard se formait, Lehna était capable de dire à peu près où se trouvait la frêle silhouette de son adversaire, cachée dans le nuage de poudre et de vapeur. La championne d’Arkan fit donc tout ce qu’elle put pour se rattacher à ce faible signal, lui faisant face. Il aurait été imprudent pour elle d’agir en première, du fait que, a priori, toutes ses tentatives était vouées à l’échec dans cette situation où elle était clairement dans une position de faiblesse ; elle attendait donc, prête à se défendre et surtout à contre-attaquer quand Asaka passerait à l’offensive.

Mais malgré sa concentration, la femme en bleu ne put s’empêcher un mouvement de surprise quand la voix de la femme résonna de derrière elle. Elle ne comprenait pas ce qui se passait : la furie était censée être juste devant elle, comment aurait-elle pu réussir ce tour ? Ou peut-être était-ce le contraire : la Nalcienne avait-elle pu trouver le moyen de se déplacer sans que Lehna ne s’en rende compte ? La noble était sûre de rien, incapable de savoir où se trouvait la vérité, doutant. C’était une chose qu’elle haïssait par dessus tout, mais là il lui fallait faire avec et prendre un décision. Peut-être s’était-elle trompée dans sa détection des formes du lieu, celles-ci étant toutes si similaires et semblables dans cette bouillie. Incertaine, la princesse se retourna lentement, essayant d’absorber le plus d’informations possibles pour comprendre ce qui se passait.

Elle était au trois-quarts retournée quand elle se rendit compte de son erreur : derrière elle, les molécules d’eau s’écartaient de manière anormale, s’espaçant brutalement pour laisser passer ce qui devait être soit la furie soit une de ses lames, d’acier ou d’air. Les battements de son cœur s’accélérèrent brutalement, réagissant instinctivement à ce danger immédiat. Elle ne pouvait pas monter une défense en si peu de temps, ni contre-attaquer sans savoir ce qui approchait, et cette fois, il n’y aurait pas Soriu pour prendre l’attaque à se place. Remarquant que l’eau au raz du sol réagissait de manière moindre, la princesse plongea au sol, se roulant dans la berge boueuse pour échapper à la lame d’air qui la frôla, dérangeant sa coiffure parfaite et déchirant un bout de sa tunique. Cependant, la princesse n’y fit pas attention, plus préoccupée par sa situation. Elle redressa sa tête mais n’osa pas se relever entièrement, inquiète que cette agression en cache une autre. Sa position était encore plus délicate que tout à l’heure, car ses mouvements étaient maintenant limités : elle était entièrement à la merci de son adversaire.

D’un mouvement de main, la demoiselle reprit le contrôle de l’eau de la berge, faisant à nouveau doucement jouer le roulis. Puis, dans un mouvement vif, elle créa une large vague qui vint s’abattre sur elle, la recouvrant complétement, avant d’atténuer pour rejoindre le lac dont elle était issue,  entraînant championne d’Arkan avec elle. C’était comme si la fille de l’eau avait été engloutie par l’étang, disparaissant subitement du champ de bataille.

La démone flottait dans la bulle qu’elle avait créée, isolée sous la surface de l’eau. Elle doutait qu’Asaka puisse la trouver, et même dans ce cas elle était certaine qu’elle ne viendrait pas la chercher là directement. Elle avait donc l’occasion de respirer un bon coup, et surtout réfléchir à la suite des événements. Toutefois, elle ne pouvait pas non plus traîner des siècles sous l’eau pour des raisons évidentes : sa quantité d’air était limitée, elle refusait de faire forfait et laisser gagner la furie d’Alfen, et cette stratégie du Doduo pourrait lui coûter le rang qu’elle essayait d’obtenir. Levant les bras pour que ses mains sortent de la bulle et frôle la surface, elle analysa la situation, utilisant ses doigts comme des antennes, en espérant qu’Asaka ne les remarquerait pas. Le brouillard était toujours levé, la vapeur d’eau flottant encore sur le rivage du lac. Lehna détecta plusieurs formes qui aurait pu être son ennemie, mais elle était incapable de les différencier et donc de localiser la dame exactement. Il lui fallait un plan qui lui permettrait d’éloigner la femme de sa cachette, la trouver, et l’attaquer.

Se focalisant sur sa tâche, la fille de l’océan se mit à modeler l’eau liquide sur la plage, faisant grandir une colonne de son élément jusqu’à ce que celle-ci atteigne sa taille et ait son aspect approximatif. Elle le dessina de manière aussi précise qu’elle put, luttant contre la nature coulante de l’eau qui aimait s’éparpiller dans tous les sens. Finalement, elle réussit à créer son pantin, qu’elle envoya dans le brouillard, en reconnaissance. De la même manière, elle créa deux autres marionnettes, qu’elle manipula de même vers les objets qui pourraient se révéler être la furie. Cela demandait un effort assez conséquent à la princesse que de maintenir et diriger sa petite armée, mais au repos dans sa bulle elle s’en sortait bien, au détail près que sa réserve d’oxygène ne cessait de diminuer. Il fallait que ses pantins trouvent Asaka rapidement, afin que Lehna puisse sortir d’ici, se rapprocher d’elle en courant autant que possible et l’attaquer instantanément avec une grande vague surprise qu’elle lui enverrait en pleine figure, pendant que la marionnette ferait ce qu’elle pouvait pour l’immobiliser.

La coordinatrice ne savait pas quelle serait la réaction de la championne aux oiseaux face à ses patrouilles. Serait-elle dupée au point de confondre un être de chaire et un autre d’eau ? Cela aurait bien arrangé la princesse, qui aurait pu de plus s’appuyer sur la confusion de son ennemie. Cela dit, si l’autre femme avait compris sa magouille, ce n’était pas très important pour son plan de base. Si elle cherchait à détruire les humanoïdes avec des bourrasques d’air, Lehna serait sans doute capable de connaître sa position approximative, et enverrait alors de nouvelles invocations jusqu’à ce qu’elle piège la dame pour de bon.

À la surface, les humains aqueux allaient se buter contre les arbres et les rochers, croisant même la passeuse d’épreuve à un moment donné. Leur bras liquides touchaient les objets, envoyant ainsi de précieuses informations à leur maîtresse, qui les faisait agir en conséquence.


[Wala Very Happy En gros donc, Lehna est cachée sous l’eau, et trois pantins liquides scrutent la zone à la recherche d’Asaka Razz Si t’en détruit un, Lehna en créer un autre, et si tu es repérée, ses pantins essayeront de t’immobiliser, mais même s’ils n’y arrivent pas elle sortira pour t’attaquer comme décrit ^^ (elle peut pas rester sous l’eau éternellement ^^) Au moment où elle attaque, elle laissera tomber les pantins trop éloignés ou détruits, elle peut pas tout faire à la fois non plus Razz Bref j’espère que ça te convient, si non ou si t’as une question fait moi signe ^^]

_________________
- La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison -
~ Puppet Master ~




avatar
Lehna
Informations
Nombre de messages : 306

Fiche de personnage
Points: 10
Âge du personnage: 31 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Message par Asaka Chôko le Dim 27 Avr 2014 - 12:46

En voyant une nouvelle vague se dresser, la Furie d’Alfen bondit en arrière. Cependant, elle fut étonnée de voir que le tsunami ne lui était pas destiné, mais engloutissait la tornade qui encerclait son adversaire. Lorsque les flots retrouvèrent leur niveau habituel, Lehna avait disparu. La Championne aux oiseaux grommela, furieuse contre elle-même de s’être faite avoir aussi bêtement.

Asaka laissa alors son regard cristallin parcourir la surface du lac. Celle-ci était agitée de quelques vaguelettes, ce qui était normal au vu de la masse aqueuse qui venait d’être mise en mouvement. Néanmoins, il n’y avait aucune trace de la Mizuhanienne, et l’air ne lui apportait aucune odeur iodée qui aurait pu l’aider à la localiser…


« Allez, sors de là ! Me dis pas que tu as peur, quand même ! »

La Nalcienne s’impatientait. Elle adorait être celle qui surprenait son adversaire, pas l’inverse. Pour plus de sécurité, elle envoya le vent lui rapporter des informations de l’arrière –au cas où-, mais seules les odeurs de Ganka, de la Chaglam de Lehna et de leur passeuse d’épreuve lui parvinrent. Il ne restait donc effectivement que le Lac… Et, aussi douée fût-elle dans sa maîtrise élémentale, elle était loin d’avoir la puissance requise pour fendre les eaux en deux. Sans compter que le brouillard s’était levé, suite à leur agitation.

C’est alors qu’une forme surgit de la surface de l’eau, pour se diriger vers la rive. Une silhouette humaine… Asaka envoya aussitôt ses bourrasques dessus, afin de vérifier qu’il s’agissait bien de la princesse. Néanmoins, les filets aériens lui rapportèrent une odeur trop forte pour qu’il s’agisse de la jeune femme. En poussant un petit ricanement, la Championne aux oiseaux donna un nouvel ordre à son élément. Les filets devinrent une pince invisible aux lames acérées, qui vinrent trancher l’effigie aquatique. Mais, alors que le pantin réintégrait le lac, la Nalcienne envoya une pique plonger dans l’eau. Si elle avait vu juste, alors son adversaire se trouvait juste en-dessous, et…
La Furie d’Alfen se rendit compte de son erreur lorsque, à peine une seconde plus tard, deux autres silhouettes apparurent à la surface de l’eau. Les marionnettes se tournèrent vers elle et s’avancèrent sur les flots, dans une attitude dérangeante et inhumaine.

L’ancienne espionne jura, se maudissant d’avoir été aussi stupide, et projeta de nouvelles serpes vers ses assaillants. Les deux pantins tombèrent à leur tour… Mais pour aussitôt être remplacés par de nouvelles créations, qui continuaient leur route jusqu’à elle.
Empoignant fermement sa faux, Asaka donna un grand coup avec, afin d’avoir des armes élémentaires plus affûtées. Les fouets frappèrent les effigies, encore et encore, les démembrant, les faisant retourner dans l’eau dont elles étaient issues, mais cela ne suffisait pas. Elles étaient presque sur elle.
Alors, la Furie d’Alfen cessa ses attaques frontales. Elle n’avait plus le temps. Tournoyant sur elle-même, la lame de sa faux sifflant dans le mouvement, elle poursuivit sa pirouette pendant quelques secondes, avant de refaire face au lac. La Nalcienne était désormais entourée d’une tornade aux parois aussi tranchantes que des scies circulaires, sur lesquels les pantins aqueux vinrent s’empaler. Pour autant, cela ne semblait pas décourager leurs successeurs, qui poursuivaient leurs assauts.

Asaka jura une nouvelle fois. Elle détestait être ainsi prise au piège, mais elle ne pouvait rien faire d’autre. Tant que Lehna ne se montrerait pas, elle demeurerait coincée dans cette position, au risque de se faire submerger par la masse aqueuse.



[Désoléeeee ;A;
Donc, Asaka détruit les premiers pantins, mais est bien vite obligée de se replier dans une tornade acérée, pour éviter de se retrouver complètement à la merci de tes ‘zombies’ (oui, pour moi, c’est comme ça que je les vois %) )]

_________________
Anger of the Wounded Warrior



Fuis... Fuis tant que tu le veux. Ta puanteur exécrable m'amènera inévitablement à toi. Alors, de ma faux sanglante, je te ferai mille fois payer ce que ton peuple m'a fait.
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Message par PNJ le Lun 28 Avr 2014 - 19:42

Pour ce qui était de la stratégie, il fallait reconnaître que les jeunes femmes ne manquaient pas d'idées. Leurres, pièges, clones d'eau, elles semblaient autant l'une que l'autre frapper de façon détournée. Azura secoua la tête de contentement, assez admirative. Autant Asaka avait dit faire partie de l'armée Nalcienne, et en conséquence avait reçu des entrainements militaires qui pouvaient expliquer cette attitude de sa part, autant Lehna semblait être assez novice en terme de combats élémentaux. Une telle réflexion de sa part était donc inattendue et agréablement surprenant.  

Mais ce n'était plus un tel duel qu'elle voulait voir, à présent. Asaka avait l'air en mauvaise posture, frappant de ses lames acérées des êtres aqueux incapables de ressentir la douleur, et Lehna restait à l'abri, sous l'eau, sa réserve d'air diminuant à coup sûr mais suffisamment lentement pour qu'elle puisse disparaître du terrain. Azura décida d'intervenir.

Un pied dans le lac, elle se concentra sur l'élément aqueux pour trouver son élève Mizuhanaise. Vif comme un serpent, elle fit se refermer sa bulle sur elle, la privant de son précieux oxygène et la pressant comme une baie Sitrus. Puis, d'un grand geste, elle envoya vers les cieux un geyser rugissant contenant la princesse, à une trentaine de mètres au dessus de la surface. Lorsque l'humaine fut arrivée à l'apogée de la projection d'eau, Azura dispersa comme une brume tempétueuse toute l'eau, balaçant Lehna dans tous les sens pendant sa chute. Ses pantins d'eau, faute d'un contrôle adéquat, retournèrent à leur état d'origine.

Le duel se transforma en deux contre une le temps de quelques instants.


[Lehna, félicitations, tu es l'heureuse gagnante :DTu te retrouves avec deux adversaires pour le prochain post, dont Azura, qui maîtrise autant l'Air que l'Eau et peut donc parer tes attaques. Elle t'empêche toute retraite sous la surface du lac. Autant que possible, elle va te pousser à attaquer de front, et te frapper, finalement, relativement peu.
Asaka, pas de changements pour toi pour le moment Razz]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1001

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrières Élémentales [Lehna/Asaka]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum