[ Clos ] [Mission] Retour aux sources. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Mission] Retour aux sources. [PV]

Message par Bahia Nur le Dim 26 Mai 2013 - 22:38

C’était son tour. Son tour de protéger ces caravanes. La première fois qu’elle avait fait ce chemin, elle dormait, frapper par une fièvre incroyable. C’était son meilleur ami qui s’était battu, prouvant encore qu’il savait se débrouiller bien mieux qu’elle. Il l’avait protégé et choyé, mettant en danger sa propre vie. Aujourd’hui, Bahia allait se battre pour lui. Il lui fallait de l’argent pour se rendre sur Tenkei et elle n’avait rien. En voyant que d’autres marchands cherchaient protection, la jeune femme c’était dépêcher de prendre sa chance. Avec cet argent et ce voyage, ils pourraient partir de Mizuhan à Tenkei. Bahia comptait sur Zoro et Topaze pour l’aider dans cette mission. Elle ne savait pas si d’autres personnes seraient engagées, elle espérait juste qu’ils ne connaissaient pas son existence. Elle n’avait pas été attaquée depuis de nombreux jours, la dresseuse pensait s’être enfin débarrassée des mercenaires qui lui couraient après. Elle avait appris qu’elle était accusée de trahison et de vol de Pokémon, mais la partie sur la trahison lui faisait bien plus peur que le vol en lui-même. Et puis, vol était un grand mot, ce pauvre Ratentif se plaisait clairement plus en dehors de cette minuscule cage. Bahia savait pertinemment que ce qui intéressait le directeur, c’était l’argent qu’il aurait fait en le vendant. La jeune femme le voyait un peu comme une vengeance, tant pis pour lui, elle n’avait pas aimé de se faire enfermer dans une chambre tout ce temps. Un homme avide tel que lui ne méritait clairement pas cet argent. C’est donc avec un certain plaisir qu’elle avait amené le mignon petit bébé avec elle. Il était si gentil et calme, elle était contente de pouvoir prendre soin de ce petit être. Cela lui faisait un peu oublier que Rubis était seul sur Tenkei…

Parfois, quand tout le monde dormait, Bahia observait le ciel et se demandait à quoi il pensait en ce moment. Elle pensait aux moments qu’ils avaient passés ensemble, à cet étrange vide qu’elle ressentait chaque fois qu’elle se levait le matin. Pensait-il à elle ? La jeune femme savait que oui. Elle ne le sentait plus au fond de son esprit, c’était probablement ce qui lui manquait le plus. Il savait lire en elle comme un livre ouvert, pour certains cela pouvait être agressant, pour elle, c’était rassurant. Bahia n’avait pas à parler, il comprenait déjà. Elle espérait qu’au fond de lui il n’avait pas perdu espoir de la revoir. Elle ne savait pas ce que ce dresseur de Ténéfix lui voulait, mais elle allait lui faire comprendre qu’il avait fait une erreur, une très grande erreur. Bahia ne savait pas ce qu’elle allait lui faire, mais le simple fait d’y penser créait chez elle une rage assez grande pour qu’elle ait envie de découper des choses en morceaux. S’il pouvait souffrir un peu, son plaisir ne serait que plus grand.

Sortant subitement de ses pensées sombres, Bahia cacha son visage sous la capuche de sa cape. Il fallait qu’elle reste discrète, qu’elle cache son apparence lui plus possible. Cette cape en soie était trop grande, mais elle la couvrait entièrement. La seule chose que les gens pouvaient voir, c’était ses bottes de cuir. Zoro était à ses côtés, cacher sous une illusion. Il avait décidé de passer pour un Démolosse pour aujourd’hui. Elle avait de l’autre côté Topaze, sa Pikachu. Celle-ci était visiblement très contente de pouvoir se dégourdir les pattes. Elle voulait envoyer de la foudre sur des gens, passer sa frustration sur quelque chose. Pour ce qui était de Zircon, il était dans sa Pokéball. Ce genre de mission n’était pas pour lui, il valait mieux qu’il reste cacher. Le marchand au loin lui fit signe : ils étaient prêts. La jeune femme s’approcha donc tranquillement en compagnie des Pokémons, restant tout de même à l’écart. Les caravanes se mirent à tranquillement à avancer, en route vers Mizuhan. Peut-être que cette mission serait calme. Bahia aurait préféré, mais il y avait fort à parier que ce ne serait pas le cas. Le marchand semblait transporter des choses de valeur, il était évidemment que quelqu’un allait essayer de les voler. Restait à voir s’il y aurait bien du monde ou juste une petite bande de pillards sans intérêt.

-‘ Ouvrez l’œil, vous deux. ‘

La jeune femme restait près de sa Pikachu. Le Zoroark pouvait faire ce qu’il voulait, ce n’était pas son Pokémon après tout. Il savait autant se défendre que les autres. Baissant la tête, la jeune femme continua de marcher tranquillement, suivant le rythme des marchands. Il commençait à faire nuit et il y avait fort à parier qu’il y aurait de la pluie, vu les gros nuages gris qui flottaient au loin.

-' On risque de se faire mouiller un peu... '

Les marchands observaient aussi le ciel. Ce n'était pas vraiment une bonne nouvelle en soi, mais ils décidèrent de continuer quand même. La jeune femme s'en fichait, tout ce qu'elle voulait, s'était se rendre à Mizuhan le plus vite possible. Dégainant son sabre, celle-ci se tenait prête à toute éventualité.

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Retour aux sources. [PV]

Message par Le Justicier Masqué le Lun 10 Juin 2013 - 4:48

-‘ Dépêche-toi cher compagnon, nous sommes en super retard ! ‘

Ah oui merde, il avait oublié que SuperKwak n’était pas très bon à la course à pied. Les deux mains sur les hanches dans une pose héroïque, la cape au vent, le Justicier Masqué observait les caravanes au loin. Un des villageois lui avait dit que des marchands partaient pour Mizuhan et voulait une protection contre les pillards qui pourraient se trouver sur le chemin. Et lui les pillards, il les bouffait au petit déjeuner. Il était temps de se mettre à courir, sinon il n’aurait pas la chance de conclure un acte glorieux aujourd’hui. Jetant un coup d’œil à son acolyte Psykokwak, il l’attrapa d’une main et le plaça sur ses épaules. Le canard lui tapota sur la tête, l’air de dire : aller hue monture ! Et c’est ainsi que le Justicier Masqué se mit à courir avec toute la grâce et la vitesse dont il était capable. Le paysage défilait devant lui, il était comme un éclair parcourait le ciel. En parlant de cela, il voyait les nuages gris qui flottaient au loin. Voilà qui risquait de les tremper un peu. Mais ce n’était pas une petite flotte qui allait avoir raison de lui, pas question ! Le Justicier avait toujours une deuxième paire de slip dans son sac. Il espérait simplement qu’il n’y aurait pas de tonnerre, son acolyte ne supportait pas le bruit trop fort. Le tonnerre était une sorte de supervilain pour Superkwak. En attendant, il n’y avait pas une goutte de
pluie, il espérait que cela resterait ainsi.

-‘ Nous y arriverons, Superkwak ! ‘

Le canard hocha la tête, ce qui eut pour effet qu’il cogna son bec durement sur la tête de son dresseur un peu fêlé. Le Justicier Masqué lui caressa la sienne en retour, continuant sa course effrénée vers les marchands. Il voyait une forme au loin, avec une cape. Était-ce un autre héros ? Il y avait fort à parier que c’était simplement un marchand qui avait peur de la flotte. Notre super héros trouvait tout de même bizarre que celui-ci soit si petit et se tienne à l’arrière des caravanes. Alors peut-être aurait-il droit à un autre acolyte pendant cette mission ? Et puis, les marchands ne seraient pas partis sans protection, puisque c’était ce qu’il demandait. Le Justicier Masqué était content de voir qu’il ne serait pas seul, pas qu’il avait peur d’avoir besoin d’aide, oh non ! C’était toujours agréable d’avoir de la compagnie aussi héroïque que lui. Il pourrait même lui faire un autographe comme souvenir, comme il aimait le faire avec toutes les personnes qu’il rencontrait. Plus il approchait, plus le temps s’assombrissait. La forme au loin se retourna, l’arme à la main. Visiblement son futur acolyte le prenait pour un ennemi. Pour éviter que celui-ci ne l’attaque, il se mit à crier.

-‘ Oooouh ! Moi aussi je veux protéger les caravanes ! Hellooooooo …. ‘

La forme sous la cape s’arrêta, jetant un coup d’œil derrière. Son cri avait alerté les marchands qui étaient devant. Ceux-ci s’arrêtèrent et le chef de la troupe descendit pour venir à la rencontre du nouveau venu. Le Justicier arrêta sa super course, essoufflé mais préférant ne pas le montrer. La personne qu’il avait vue s’était éloignée, laissant ainsi le marchand discuté avec lui. À première vue celui-ci ne savait pas trop quoi dire de son physique, mais le Justicier comprenait que les gens soient éblouis par ses qualités. Mais puisqu’ils n’avaient que la personne au loin et un de leur membre qui savait se battre, il accepta rapidement de prendre le super héros avec lui. Bien content qu’il soit accepté pour cette mission, il fut rappelé à l’ordre par son acolyte, toujours sur ses épaules. Il l’attrapa et déposa le canard au sol, celui-ci étant tout aussi prêt à défendre ces caravanes. Le marchand retourna à l’avant et la troupe se remit en route. Le Justicier Masqué cherchait du regard celui qui devait l’aider dans cette mission. La forme était plus loin, avec un Pikachu et un Démolosse. Suivant le rythme de marche des marchands, il s’approcha tranquillement de l’autre personne, comme si celle-ci ne pouvait pas le voir. Le canard suivait son maitre en marchant tranquillement derrière lui, avec cette petite démarche un peu maladroite qui le rendait super mignon.

-‘ Hey ! Enchanté, on me surnomme le Justicier Masqué. Je combats le crime et fais respecter la loi là où je passe. J’vous présente mon acolyte de service, SuperKwak ! Et vous ? ‘

_________________
avatar
Le Justicier Masqué
Informations
Nombre de messages : 15

Fiche de personnage
Points: 7
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Retour aux sources. [PV]

Message par Bahia Nur le Lun 10 Juin 2013 - 4:50

La jeune femme continuait tranquillement son chemin, les pensées divaguant sur une tonne de sujets. Elle pensait à l’attaque qu’elle avait envoyée sur son père, auquel elle n’avait pas vraiment réfléchi. La jeune femme ne se rendait pas encore vraiment compte qu’elle était à présent considérée comme étant une ennemie pour son propre peuple. Elle était bannie des terres qui l’avaient vu naitre et grandir, si elle y allait, elle risquait la prison. Cette pensée serra son cœur : Flamen était à présent une terre inhospitalière, elle qui avait été longtemps un refuge. Même Terros lui paraissait un peu désagréable, il était allié de son pays et les mercenaires qui la cherchaient pouvaient la traquer à leur guise. Quand elle passerait du côté de Mizuhan, elle bénéficierait de cette protection. Elle savait que là-bas, ils arrêteraient peut-être la chasse contre elle. Et lorsqu’elle serait sur Tenkei, ils n’auraient presque plus de chance de la trouver. Ainsi, elle pourrait se concentrer sur la recherche de son ami. Cette pensée calma tout le reste : elle avait encore une chance de se rendre et de le trouver. Tant qu’elle vivrait, elle ne ferait rien d’autre que ça. Même si cela lui prenait des années. Évidemment, elle préférait tout de même que cela ne dure pas aussi longtemps… sortant de ses pensées sombres, elle jeta un coup d’œil à sa Pikachu. Celle-ci s’était arrêtée, visiblement intriguée par quelque chose au loin. Bahia se retourna et chercha du regard ce qui la dérangeait.

-‘ Tu vois quelque chose ? ‘

-‘ Chu. ‘


Hum. Oui, elle avait raison. Quelqu’un courait dans leur direction. Mais… ami ou ennemi ? Bahia ne croyait pas qu’un voleur essayerait seul aussi près du village, mais il fallait s’attendre à tout. La jeune femme décida donc de garder son arme à la main, le temps que ce drôle de moineau en costume leur donne ses intentions. Tiens, il avait quelque chose sur la tête ? La dresseuse mit un moment à reconnaitre le Pokémon, il fallait avouer que sa capuche n’était pas pratique et lui retombait toujours devant les yeux. Un Psykokwak. Si elle se souvenait bien, ce canard était un Pokémon eau avec quelques capacités psy. Elle se souvenait d’en avoir caressé un quand elle était jeune, c’était un pokémon parfois un peu idiot, mais très attachant. Celle-ci attendait tranquillement que l’homme s’approche, intriguée par ses vêtements. C’était bien la première fois qu’elle voyait quelqu’un avec des couleurs aussi… particulières. Enfin bon, tous les goûts étaient dans la nature, non ? Il cria finalement qu’il voulait faire partie de cette mission. Voyant que les marchands s’arrêtaient, Bahia se mit en retrait, allant plus loin. Elle entendait Zoro qui rigolait à ses côtés, se moquant visiblement de la tenue du nouveau venu. Il n’était pas le seul, Topaze avait le sourire fendu jusqu’aux oreilles. La jeune femme soupira, même s’il paraissait sympathique en soi, elle n’avait pas envie de discuter. Elle avait trop de choses en tête et voulait simplement faire cette mission au plus vite. Elle espérait juste qu’il prenne son éloignement comme message clair. Visiblement non, parce qu’il s’approchait. Bahia grogna et s’avança entre les caravanes, espérant qu’il arrêterait. Mais non.

Poussant un profond soupir, elle laissa l’homme venir lui parler, continuant de garder sa capuche sur son nez. Vu son physique il était plus vieux qu’elle, mais ne devait pas dépasser la trentaine. En tout cas, il avait de l’énergie à revendre. Bahia ne savait pas si elle devait se sentir agacée ou amusée par sa présentation. Lorsqu’il eut fini, la jeune femme se mit à sourire. Oui, il était amusant. Et puis d’un sens elle s’en voulait d’être de mauvaise humeur, ce n’était pas cet homme qui l’avait causé. Il ne méritait pas qu’elle se fâche contre lui pour si peu. De l’autre côté, elle ne voulait pas révéler qui elle était. Et si elle s’inventait un nom comme lui ? Elle entendait toujours Zoro rire comme une hyène, il était loin d’être discret. Topaze avait au moins le mérite de s’être calmé, plus excitée par l’idée d’un combat qu’autre chose. Bahia décida d’entrer dans le jeu, pour se détendre un peu.

-‘ Euh… moi je… je m’appelle, non… on me surnomme… l’Éclair Rouge ! ‘

C’était sorti comme ça. L’éclair pour sa Pikachu et le rouge à cause du feu qu’elle maniait. Bahia ne le savait pas encore, mais elle serait elle-même capable de contrôler la foudre bientôt, en fait elle possédait un meilleur lien avec celui-ci et finirait par n’utiliser que celui-ci. En attendant que cela arrive, elle n’était qu’une simple élémentale qui se faisait passer aussi pour une héroïne quelconque. Zoro riait toujours autant, encore plus en entendant la réplique de la dresseuse. D’un côté il était content de voir que cette drôle d’histoire détendait la jeune femme, qui avait été enfermée dans le cercle tristesse/colère pendant trop longtemps. Cet homme avait beau être bizarre, il dégageait quelque chose qui rendait les autres autour de bonne humeur. La jeune femme préféra tout de même garder sa lourde cape sur le dos, celle-ci pouvait passer comme une sorte de costume comme le sien. Celle-ci sourit à nouveau, SuperKwak ? Même le Psykokwak avait droit à son surnom. Voilà un duo qui avait le mérite d’être intéressant.

-‘ Et je suis accompagné de mes amis Foudre Lumineuse et Corne d’Enfer. ‘

Voilà qui acheva complètement le pauvre Zoroark. Sous son illusion de Démolosse, il n’en pouvait plus et se roulait au sol. La Pikachu elle ne semblait pas trop s’offusquer de son surnom, ses joues électriques libérant quelques petits éclairs. Voilà, les présentations étaient faites. Bahia se demandait bien comment cette nuit allait se dérouler. La pluie commença doucement à tomber, alors que le soleil se couchait au loin.

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Retour aux sources. [PV]

Message par Le Justicier Masqué le Lun 10 Juin 2013 - 4:53

-‘ Je… ‘

Mais mais mais mais mais !? C’était une femme ! Oui oui, c’était bien une demoiselle sous cette grosse cape. Le Justicier Masqué ne pouvait pas se tromper, il ne se trompait jamais ! Cette voix était celle d’une femme, il en était sûr. Les femmes avaient la voix douce et plus aigüe, des voix magnifiques d’ailleurs. Malheureusement il ne pouvait pas savoir quel âge elle avait, cette grosse capuche lui cachait le visage. Le Justicier n’allait toutefois pas l’embêter avec ça, les Dames avaient droit à leur intimité. Ainsi il recula solennellement, laissant toute la place à celle-ci se de mouvoir sans à avoir à être près de lui. Il était agréablement surpris d’avoir pour acolyte une demoiselle pour cette mission. Pas que les femmes soient plus faibles que les hommes, oh non ! Les femmes étaient de véritables tigresses, certaines d’entre elles étaient capables de mettre à leurs pieds des troupes entières. Simplement que de loin, il avait cru à une carrure plus impressionnante, à cause de sa grosse cape. Le Justicier jetant un coup d’œil à son Démolosse. En voilà un qui était d’une grande bonne humeur, le rire c’était bon pour la santé ! Son canard se mit aussi à rire, ce qui ressemblait plus à quelqu’un qui s’étouffait. Le héros lui tapota dans le dos, Superkwak se remettant à se dandiner gentiment. Le rire s’était bien, mais c’était une mission sérieuse ici. Les deux acolytes devaient faire preuve de sérieux et d’héroïsme. Le Justicier Masqué fut encore plus surpris par la suite : elle était une héroïne aussi ? Quelle classe, ce surnom. Ils allaient défendre tous deux ces pauvres marchands, comme un célèbre couple de héros. Le Justicier Masqué imaginait beaucoup de choses, comme une bataille épique au côté de ses nouveaux acolytes. Ce fut la pluie qui la ramena sur terre. Bon dieu, mais Éclair Rouge allait être mouillé par cette averse ! Sortant une cape en peau de son sac, il se mit à courir vers elle, celle-ci s’étant éloignée pendant qu’il fouillait à la recherche du bout de vêtement.

-‘ Mademoiselle Éclair ! Venez, prenez cette cape en cadeau. Votre magnifique vêtement prendra l’eau rapidement sous toute cette averse. Ne vous inquiétez pas, je ne regarde pas ! ‘

Après avoir déposé le vêtement dans ses mains, il se retourna et laissa celle-ci se changer. Évidemment elle ne devait pas être nue sous cette cape, mais elle ne voulait clairement pas laisser paraitre son physique. Il comprenait ce sentiment : lui aussi voulait cacher son visage au reste du monde. Ce costume était la représentation de lui-même et de son rôle : c’était ce qui le rendait si héroïque ! Il attendit un moment et se retourna : la demoiselle Éclair avait la nouvelle cape sur le dos. Celle-ci aurait le mérite de ne pas se mouiller complètement après deux minutes. Le Justicier Masqué laissa donc celle-ci remettre sa cape dans son sac et ils reprirent leur marche. Il commençait à faire noir et les marchands avaient allumé des torches pour y voir quelque chose. Pour l’instant, aucun tonnerre en vue. Le Justicier espérait réellement que cela reste ainsi, sinon Superkwak allait lui faire une super crise. Il jeta un coup d’œil dans la forêt plus loin : pas de mouvement pour l’instant. Il était déjà trempé jusqu’aux os de son côté, mais ce n’était pas grave. Son corps résistait à tout ! Le froid, le chaud, les coups.

-‘ Eh bien, ces pillards ont vu mon costume de loin et ce sont enfuis, haha ! ‘

Déclara t-il pour détendre l’atmosphère. Quand il eut fini, un grognement et un juron percèrent le silence. Mon dieu, que ce se passait-il ? Partant en courant avec son acolyte derrière qui suivait du mieux qu’il le pouvait, le Justicier cherchait la cause de ce mauvais mot. L’une des caravanes s’était arrêtée : l’une de ses roues s’était brisée. Le conducteur ne savait visiblement pas ce qui avait pu causer ce bri, mais cela allait prendre un petit moment pour être réparé. Le reste de la troupe fut donc organisé de manière à ce que les autres caravanes se mettent autour de celle qui était brisée, pour la protéger de toute attaque éventuelle. N’écoutant que son cœur, il s’avança vers le marchand qui tentait de réparer la roue.

-‘ N’ayez crainte, je vais m’occuper ! ‘

En réalité il ne savait pas trop comment cela fonctionnait, mais il était si brillant que son cerveau trouverait tout seul la solution. Ainsi, accompagner de SuperKwak, il se mit à observer le mécanisme en compagnie des marchands, alors que l’un d’eux sortait une roue de rechange et du bois. Il aurait probablement arrêté sa contemplation s’il avait vu que l’un des marchands avait demandé à Éclair de faire une ronde autour des caravanes. Il n’aurait pas voulu laisser la demoiselle partir toute seule ainsi. Mais puisqu’il ne l’avait pas remarqué, il resta auprès des marchands, tentant de régler ce problème au plus vite.

_________________
avatar
Le Justicier Masqué
Informations
Nombre de messages : 15

Fiche de personnage
Points: 7
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Retour aux sources. [PV]

Message par Bahia Nur le Lun 10 Juin 2013 - 4:55

Le Justicier accepta donc son surnom sans problème. Bahia ne savait pas trop pourquoi, mais elle l’aimait bien. Il ne cherchait pas à en connaitre plus que ça, il se satisfaisait de ce qu’elle disait, même si ça manquait de sens. Elle était certaine qu’il ne faisait pas partit du groupe de mercenaire envoyer à sa recherche, il était trop différent d’eux. Bahia se retourna et jeta un coup d’œil à son faux Démolosse, qui avait fini par arrêter de rigoler. Il valait mieux pour lui d’ailleurs, parce qu’à se frotter comme cela par terre, il était en train de s’éloigner des autres qui continuaient leur marche. Le Zoroark avait un peu la même capacité que son Ténéfix, son côté Ténèbres lui permettait de repérer facilement ceux dont le cœur n’était pas complètement pur. Dans le cas de ce drôle de personnage, il ne ressentait absolument rien. Tout humain, même Bahia, avait une partie sombre d’eux même. Mais pas lui. Malgré son idiotie, il était plus pur que la majorité des humains de cette planète. C’était fort étonnant même pour le renard, qui arrêta de se préoccuper de son habit pour se concentrer plus sur le personnage. Il était plus intéressant qu’il en avait l’air. La jeune femme soupira et observa les caravanes. Les marchands avaient visiblement décidé de sortir les torches et c’était une bonne idée, avec tous ces nuages ils n’auraient pas le droit à la lumière de la lune. Il ferait trop noir pour y voir quoi que ce soit et cette pensée ne rassura pas la jeune femme. Elle se rapprocha donc rapidement du cercle de lumière, pour ensuite se traiter d’idiote. Ce n’est pas en ayant peur du noir qu’elle allait se défendre contre des pillards. Néanmoins elle resta là, se disant que si les voleurs se pointaient elle le saurait bien rapidement de toute façon. Évidemment le Justicier l’avait suivi, alors qu’il commençait lentement à pleuvoir. Celle-ci allait fouiller dans son sac pour trouver autre chose pour remplacer cette cape de soie lorsque son problème se régla de lui-même : l’homme voulait lui offrir sa cape.

-‘ Je … euh… hum, d’accord. ‘

Celle-ci prit délicatement la cape en fourrure et observa d’un air ahuri l’homme se retourner immédiatement. Elle n’avait même pas à le lui demander, à croire qu’il avait deviné ses intentions. Tant mieux, elle n’aurait pas à expliquer ou à demander quoi que ce soit. Ainsi donc elle retira sa cape toute mouillée rapidement, pour mettre celle de l’homme. Tout de suite la différence se voyait, c’était une cape de grande qualité. Elle était chaude et elle ne risquait pas de se détremper tout de suite. Bahia remit l’autre vêtement dans son sac, après avoir bien vérifié qu’elle n’allait pas mouiller ses morceaux de parchemins. Elle fit exprès d’envelopper ceux-ci dans un de ses chandails de rechange, ne voulant pas les perdre. Il y avait encore sur certains l’écriture de son Ténéfix, qui s’en servait pour communiquer avec les gens avec qui il était incapable de se lier mentalement. Elle referma son sac rapidement : Bahia n’avait pas envie qu’une bouffée de nostalgie la reprenne. Reprenant donc la marche, celle-ci écouta le Justicier et sourit. Il fallait avouer que son costume tapait dans l’œil, ce n’était pas avec cela qu’il se camouflerait dans les bois. C’est alors qu’elle entendit un juron au loin.

-‘ Hum ? ‘

La jeune femme s’élança en compagnie du Justicier, suivi de près par ses deux Pokémon. La roue d’une des caravanes s’était étrangement brisée. Le marchand en chef lui demanda de garder un œil autour, pour éviter de se faire avoir par surprise. La jeune femme hocha simplement la tête et laissa le Justicier s’intéresser au problème présent. Elle avait donc la chance de se promener seule, bien que le fait que ce soit un peu dans le noir ne lui plaise pas vraiment. Bahia se glissa donc entre les caravanes et observa la forêt au loin. Le Zoroark avait décidé d’aller de l’autre côté tout seul et la jeune femme lui faisait confiance, il saurait détourner d’éventuels adversaires avec ses illusions. La dresseuse jeta un coup d’œil à sa Pikachu : celle-ci frémissait sous la pluie. Mais étrangement, Bahia se disait que ce n’était pas par froid. Sa Pokémon sentait le tonnerre au loin, cela l’excitait. Elle paraissait très concentrée, libérant de temps en temps un petit coup de jus. Détournant son regard sur la plaine près de la montagne, la jeune femme se figea subitement. Avait-elle vu une paire d’yeux ? S’élança avec sa Pokémon, Bahia dégaina son arme en pleine course. Ce qu’elle avait vu briller ne se trouvait pas loin des marchands, c’est la raison pour laquelle elle n’alerta pas en partant.

La chose qui se trouvait là partit en courant. Visiblement, c’était juste un Pokémon. Continuant de regarder autour, elle ne vit rien d’autre. Celle-ci revint vers les caravanes et se remit en marche : la roue avait été rapidement réparée. Restant à nouveau à l’écart des marchands, celle-ci scrutait encore plus le paysage.

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Retour aux sources. [PV]

Message par Le Justicier Masqué le Lun 10 Juin 2013 - 4:58

Le Justicier observait attentivement la charrette. Les marchands faisaient de même, discutant entre eux. L’homme masqué se demandait ce qui avait bien pu causer ce bri. Se retournant vers son acolyte, il se mit à réfléchir. Pas de trace de cassure sur le bois, c’est comme si les boulons de métal qui retenait le tout s’étaient tous détachés, ce qui avait fait décrocher la roue, tout simplement. Le problème n’était donc pas très compliqué en soi, mais c’était tout de même troublant. Les marchands le laissèrent d’abord essayer de remettre les vis en place, bien que le Justicier ne semblait pas trop savoir ce qu’il faisait. Il manqua de casser l’outil qui lui permettait de replacer les boulons, le tordant sans ménagement dans tous les sens. Les marchands devaient se retenir de lui prendre l’outil des mains, la sueur froide leur coulant sur la peau en voyant la manière dont il l’utilisait. Puis, avec beaucoup de chance, la roue fut remise en place à nouveau. Le Justicier observa son travail avec fierté : cette caravane se remettrait en route dès maintenant. Les marchands soulagés se mirent immédiatement à leurs postes et tout rentra dans l’ordre. Toujours pas d’attaque quelconque de brigands. La nuit serait peut-être calme, finalement. Ce qui le dérangeait toutefois, c’est que la pluie commençait à devenir plus forte. Les charrettes avançaient plus lentement, celles-ci s’enfonçant dans la boue qui commençait à se former. Le Justicier jeta un coup d’œil vers la montagne, où des éclairs commençaient à percer le ciel. Voilà qui était une grande mauvaise nouvelle. Un orage se dirigeait vers eux et rendrait le voyage plus compliqué qu’il ne le devrait. Mais ce qui l’inquiétait surtout, c’était les oreilles sensibles de son acolyte. Celui-ci alla vers un des marchands et lui demanda s’il avait des bouchons pour les oreilles, pour dormir. Cela protégerait en partie le Psykokwak du bruit assourdissant du tonnerre. Il revint vers SuperKwak et lui plaça les petites boules.

-‘ Voilà ! Tu ne crains plus rien, mon ami. ‘

Le canard lui jeta un regard interrogateur, se demandant pourquoi il lui bouchait les oreilles comme ça. Puis il fut illuminé par un des éclairs, ceux-ci se rapprochant de l’endroit où ils se trouvaient. Le Pokémon eau gémi, quelque peu effrayé par toute cette lumière. Le Justicier lui tapota sur la tête, pour le rassurer. Il avait besoin de son acolyte pour lutter contre les méchants, SuperKwak ne pouvait pas se laisser apeurer par un peu de foudre. Le canard se remit donc en marche, jetant tout de même des coups d’œil vers les gros nuages qui allaient bientôt passer au-dessus d’eux. Le Justicier se mit à chercher Éclair du regard, se demandant ce qu’elle faisait pour l’instant. Celle-ci était à l’écart avec ses deux Pokémon, observant la forêt de l’autre côté. Celui-ci s’approcha discrètement, toujours attirer par l’idée de l’impressionner ou de l’amuser d’une manière quelconque. Faire rire une femme était un bon moyen de la charmer. Marchant à ses côtés, celui-ci ne pouvait pas s’empêcher de regarder un peu sous le capuchon, même si avec la pluie il ne voyait pas grand-chose. Même sa super concentration ne pouvait rien faire contre sa curiosité.

-‘ Dite mademoiselle, vous êtes occupée après cette mission ? ‘

Le Justicier Masqué ne pouvait pas manquer la chance d’inviter une héroïne à l’auberge pour un diner… à dire vrai il ne pouvait pas s’empêcher d’inviter toute femme qui ne se sauve pas en le voyant. Il aurait voulu continuer sa demande, mais un autre juron perça le bruit de la pluie… Non, encore ? Le Justicier s’élança à nouveau, se rendant là où une nouvelle charrette s’était arrêtée. Une des roues était tombée. Les marchands jetaient des coups d’œil suspects autour, quelque chose ne tournait pas rond. Le Justicier ne se laissa toutefois pas abattre, il reprit son outil et se pencha avec son acolyte sous la caravane, cherchant à remettre en place les boulons qui manquaient à nouveau. Les marchands portaient moins attention à la réparation, en effet ils ne pouvaient pas s’empêcher de parler entre eux, tentant d’expliquer ce qui se produisait. Ces bris n’étaient pas normaux, quelque chose ou quelqu’un était en train de s’amuser avec eux. Mais qui ? Les pillards avaient eu la chance deux fois, ils n’attaquaient pas pour l’instant. Pourquoi ? Le Justicier Masqué n’écoutait qu’à moitié leur discussion, il était déjà assez difficile comme ça pour lui de rester coucher dans la boue froide à tenter de réparer ce casse-tête. La roue fut à nouveau réparée et il se releva, sale, mais fier de lui. Se tournant vers les marchands, une drôle d’odeur perça l’air. Reniflant quelques secondes, il demanda.

-‘ Quelqu’un a laissé quelque chose sur le feu ? ‘

_________________
avatar
Le Justicier Masqué
Informations
Nombre de messages : 15

Fiche de personnage
Points: 7
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Retour aux sources. [PV]

Message par Bahia Nur le Lun 10 Juin 2013 - 5:00

Bahia vit tout de suite le Justicier qui s’approchait d’elle. Ce croyait-il réellement discret ? Elle ne savait pas trop ce qu’il lui voulait à présent. Elle croyait qu’il allait lui parler de la roue et de ce qui s’était produit, mais visiblement il avait autre chose en tête. Surprise, la jeune femme ne savait pas quoi répondre. Est-ce qu’il était réellement en train de l’inviter à un diner ? La dresseuse resta silencieuse, bien qu’elle avait terriblement envie de frapper le Zoroark. Celui-ci s’était remis à rigoler comme une hyène, son rire bruyant devait s’entendre à des kilomètres à la ronde. Elle se retourna et colla sa tête contre la sienne, ses yeux brillants d’une lueur malsaine sous sa capuche. Le faux Démolosse se calma immédiatement, bien que ce se voyait qu’il avait envie de continuer. Cette mission était en train de tourner au ridicule, Bahia espérait presque que les pillards leurs tombent dessus, comme ça le Justicier serait peut-être plus concentré à faire autre chose. Elle faillit pousser un soupir de soulagement en voyant qu’il repartait à nouveau : malheureusement ce n’était pas pour une bonne nouvelle. La roue s’était encore détachée. Bahia s’approcha doucement en compagnie de ses deux Pokémon, observant et écoutant les marchands. Elle sentit un frisson la parcourir lorsqu’un éclair traversa le ciel. L’orage était de plus en plus proche, elle entendait le tonnerre grogner au loin. Jetant un coup d’œil à ses pieds, la jeune femme soupira. La terre s’était transformée en boue et ses bottes s’enfonçaient dedans, tout comme les roues des charrettes. Sa cape commençait lentement à se mouiller et la jeune femme sentait le froid passer au travers. Avec toute cette averse, elle allait devoir changer de cape rapidement finalement. Elle avait tout de même hâte qu’ils se remettent en route, bouger l’aiderait à rester un peu au chaud. Elle n’osait pas se servir de son élément pour l’instant, pour qu’on ne la relie pas à Flamen. Replaçant tranquillement sa capuche pour ne pas se faire mouiller le visage, Bahia jeta un coup d’œil à sa Pikachu.

-‘ Ça va Top…. Euh… Foudre Lumineuse ? ‘

La Pikachu regardait le ciel, attirée par tous ses éclairs. Bahia décida de la laisser à sa contemplation et fut contente de voir que la roue avait été replacée de nouveau. Il était donc temps de repartir … hum … c’était quoi cette odeur ? Jetant un coup d’œil au Justicier, celui-ci semblait avoir aussi senti l’odeur. De la fumée. Se retournant brusquement, Bahia se mit à courir vers la dernière caravane, qui avait été délaissée pendant quelques minutes. Celle-ci commençait à brûler malgré la pluie, libérant une odeur âcre. Cette caravane avait été mise au fond parce qu’elle ne contenait que la paille pour nourrir les Pokémons qui tiraient les charrettes. Cette même paille brûlait très bien, en moins de quelques secondes la moitié de la caravane brûlait. Le Tauros qui tirait celle-ci s’excitait et Bahia se dépêcha de sortir son arme pour découper les liens qui le retenaient à celle-ci. Dès qu’il fut libérer le Pokémon se mit à courir, tentant de se sauver sous la panique. Il cogna son crâne contre une des charrettes du devant, qui se brisa un peu sur l’impact. Les marchands tentèrent de reprendre le contrôle du Pokémon, mais c’était peine perdue. Alors qu’il commençait à courir dans la plaine près de la montagne, Bahia vit sa Pikachu derrière lui. Celle-ci tentait d’utiliser Tonnerre sur lui, envoyant de grosses décharges d’électricité. Malheureusement elle le manqua et le Pokémon disparut dans la forêt. Celle-ci revint auprès des charrettes, visiblement en colère contre elle-même. Bahia s’approcha et la félicita néanmoins d’avoir essayé.

-‘ Ça ne vaut pas la peine de toute façon, Topaze. Reste concentrée, on risque de se faire attaquer. ‘

Cette simple idée ramena le sourire sur le visage de la Pikachu. Elle aurait de quoi se défouler bientôt. Bahia retourna auprès des marchands en furie : la charrette avait presque entièrement brûlé malgré l’averse. Il ne restait que le bas. Bahia n’avait aucune idée comment celle-ci avait pris feu, peut-être à cause de quelqu’un de Flamen comme elle. Celle-ci allait demander aux marchands s’ils
reprenaient la route lorsqu’elle vit au loin des éclats brillés… c’était des …

-‘ Tout le monde à terre ! ‘

Les marchands ne recherchèrent pas à comprendre, ils tentèrent de se cacher ou restèrent près du sol, observant ce qui se passait dans le ciel. Bahia avait dégainé son arme et se tenait debout, fixant les flèches qui venaient vers eux. Malgré la pluie la majorité d’entre elles vinrent se planter dans le bois des caravanes, créant une certaine panique dans le groupe. Une deuxième salve était lancée.

-‘ Dans les charrettes, vite !

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Retour aux sources. [PV]

Message par Le Justicier Masqué le Lun 10 Juin 2013 - 5:02


-‘ Bon Dieu, mais ce truc est en train de brûler ! ‘

Le Justicier était un fin observateur. Il mit un peu de temps à réagir par contre, se demandant ce qu’ils pouvaient faire de cette charrette. Éclair c’était déjà élancée, ce qui le poussa à bouger lui aussi. Agrippant son Psykokwak d’une main, il se mit à courir vers la caravane. Le Tauros qui la tirait faillit l’écraser en chemin, le Justicier étant obligé de sauter sur le côté pour ne pas se prendre son coup de tête. Il le manqua de près, l’homme voyant sa corne lui frôler la taille. Décidant de laisser le Pokémon aux autres, le Justicier se dirigea vers la charrette en flamme. Il se pencha et observa son acolyte, avant d’avoir subitement une idée. Il agrippa celui-ci par le ventre et se mit à appuyer, comme s’il avait un fusil entre les mains. Le canard ouvrit grand la bouche et se mit à cracher de l’eau sur la caravane. Le Justicier tournait autour avec son tuyau d’arrosage improvisé, tentant le plus possible d’arrêter les flammes.

Malheureusement elle était déjà brûlée à plus de la moitié, l’homme dû se rendre à l’évidence qu’il n’y avait plus rien à faire avec celle-ci. Il soupira et déposa son ami au sol, le remerciant pour l’aide. Le canard hocha simplement la tête, se remettant à se dandiner dans la boue. Le Justicier se retourna et vit que Bahia revenait, sans le Tauros. Visiblement le Pokémon avait décidé de prendre le large. Cela mettait encore plus les marchands en grogne, qui commençaient à perdre patience. Ils étaient tous trempés jusqu’aux os et voulaient retourner dans les charrettes pour reprendre le chemin. Seulement il y avait fort à parier que le problème de la roue reviendrait tant qu’ils ne savaient pas ce que se passait. Le Justicier se mit à se caresser le menton du bout des doigts, tentant de réfléchir à la situation. Ce qui n’était pas facile puisque son acolyte tentant à présent de se cacher sous sa cape, ayant été effrayé par un éclair. Il n’eut pas eu le temps de le rassurer, intrigué par le comportement de Bahia. Il l’avait entendu crier, mais n’avait pas entendu ce qu’elle disait avec toute cette flotte qui tombait du ciel. Il vit les marchands paniqués tenter de se cacher.

-‘ Hein ? ‘

Le Justicier tourna alors la tête vers le ciel, là où la jeune femme regardait. C’était quoi ces trucs brillants ? L’homme resta un instant sans bouger, fixant ce qui s’approchait rapidement. Un instant… c’était des… flèches !? Poussant un cri peu masculin, notre héros se mit à courir à son tour, allant s’appuyer sur une des caravanes. Serrant son acolyte contre-lui, le Justicier Masqué attendait que les flèches soient toutes tombées. Ahah, ils osaient enfin se montrer ! L’homme jeta un coup d’œil à Éclair au loin, qui ne semblait pas avoir peur de l’attaque. L’unique flèche qu’elle avait failli prendre avait été bloqué par son sabre. Il était temps pour lui de dégainer aussi. Déposant son canard frissonnant au sol, le Justicier se décida enfin à sortir sa petite hache. Il sortit de sa protection et s’approcha doucement de la jeune femme, qui paraissait à présent un peu plus agressive. Le Justicier soupira : il aimait bien les femmes avec du caractère. Celle-là n’allait pas lui échapper, oh non. Elle dirait oui à son invitation, même s’il devait l’avoir à l’usure ou en la suppliant à genoux. L’homme bomba le torse et se plaça à ses côtés, tentant d’avoir l’air brave et fort.

-‘ Surtout n’ayez crainte ma jolie, je vous protégerais de ces hommes malf… Ohoooooh ‘

Tiens, il n’avait pas vu ces nouvelles flèches. Que faire, que faire ? Il n’allait pas retourner se cacher comme un poltron devant une dame. Poussant un cri de guerre très viril, il se tourna vers la jeune femme et se jeta sur elle, la poussant pour qu’elle évite la nouvelle attaque. À dire vrai elle aurait été facilement capable de l’éviter elle-même, mais le Justicier n’allait pas manquer une occasion de s’attirer son attention. Malheureusement pour lui il se réceptionna mal et fit tomber la jeune femme dans la boue. Il la fixa un instant, se mordant la lèvre inférieure. Dans sa tête cela avait parfaitement fonctionné pourtant. Il se dépêcha donc de se pencher et de l’aider à se relever, espérant que celle-ci ne lui en voulait pas. Avec un air gêné, il frotta un peu la cape qu’il lui avait donnée. Heureusement avec toute cette eau, elle serait rapidement nettoyée. De nouvelles flèches vinrent se planter dans le bois des charrettes, mais heureusement elles ne touchaient rien. Les marchands avaient fini par se cacher dans la caravane du milieu, qui était plus grosse et qui contenait la chose la plus importante de ce voyage. Le Justicier décida donc qu’il valait mieux pour eux de se tenir près de cette caravane et de la protéger des envahisseurs coûte que coûte.

-‘ On y va, SuperKwak ! …. Superkwak…. SUPERKWAK ! Merde, les bouchons. ‘

Le Justicier avait oublié que son compagnon avait les oreilles bouchées. Il se mit à courir et l’attrapa donc en chemin, le canard tentant de se cacher sous une des charrettes. L’homme se positionna donc devant la caravane, faisant signe à Bahia de le rejoindre.


_________________
avatar
Le Justicier Masqué
Informations
Nombre de messages : 15

Fiche de personnage
Points: 7
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Retour aux sources. [PV]

Message par Bahia Nur le Lun 10 Juin 2013 - 5:05

Bahia grogna et tendit son sabre, tentant de voir à travers la pluie. Elle ne vit qu’une seule flèche venir vers elle, qu’elle bloqua avec sa lame. La jeune femme jeta un coup d’œil rapide à côté d’elle… Où était Topaze ? La dresseuse crût pendant un instant que celle-ci s’était lancée toute seule à l’assaut des pillards. Heureusement ce n’était pas le cas, en tournant la tête de l’autre côté, Bahia fut contente de voir que celle-ci se trouvait en fait près du Zoroark camouflé. Celui-ci s’était aussi caché hors de la portée de l’attaque, observant à présent la forêt plus loin. Malheureusement avec la pluie c’était impossible de voir s’ils étaient proches ou non, ce qui était inquiétant. La jeune femme commençait même à se demander si toute cette pluie n’était pas l’œuvre d’un Pokémon. Il y avait souvent des convois de ce genre, ce n’était pas dur de savoir quand il partirait. Même chose pour la roue, il y avait fort à parier qu’un Pokémon Psy bien doué se cache derrière cet étrange tour de manège. Il fallait vite débusquer cette bande de malfrats, avant qu’elle ne soit trempée jusqu’aux os. La jeune femme fit signe à la Pikachu de rester là où elle était, le temps que les autres flèches tombent. Bahia en profitait aussi pour observer autour d’elle, bien contente d’avoir la lumière des torches. Au départ elle avait cru voir bien plus de flèches que ça, mais finalement les attaquants n’en avaient tiré qu’une dizaine. Soit ils étaient peu nombreux, soient ils ne savaient pas tous utiliser un arc. La jeune femme penchait pour le nombre, ils se servaient d’artifice pour attaquer. S’ils avaient été quarante, il y avait fort à parier qu’ils auraient foncé sur la cargaison sans trop se poser de question. Voyant un éclat au loin, Bahia leva à nouveau son sabre, prête à bloquer les flèches qui viendraient vers elle. C’est alors qu’elle fut subitement bousculée. Surprise, la jeune femme n’eut même pas le temps de comprendre qu’elle était déjà au sol.

-‘ ….. Mais… !? ‘

Celle-ci se releva difficilement, empêtrer dans la boue. La jeune femme claquait des dents, à présent sale et complètement trempée. Mais pourquoi l’avait-il poussé comme ça ? Avait-il vu une attaque qu’elle n’avait pas remarquer ? La bonne nouvelle était que la boue partirait rapidement avec la pluie… la mauvaise était qu’elle était gelée. La jeune femme jeta un regard en coin au Justicier, même si elle était quelque peu en colère d’être toute mouillée, elle n’en voulait pas au jeune homme. Et puis, cela partait d’une bonne intention… même si ça s’était mal terminé. Bahia soupira et jeta un coup d’œil à son duo de Pokémon… s’il fallait que Zoro rie encore, elle allait l’étrangler. Heureusement pour lui il se retenait à présent, plus concentrer sur la menace que sur l’air de son amie.

Topaze crépitait littéralement d’impatience. Bahia savait bien que celle-ci rêvait de se lancer dans la mêlée, mais ils ne voyaient pas assez bien pour faire une telle chose. Attaquer de cette façon, c’était aller directement dans la gueule du loup. Bahia alla s’appuyer à son tour contre la caravane où se tenaient les marchands, juste à côté du Justicier et de son canard. Il fallait qu’elle réfléchisse, et vite. Qu’aurait donc fait Rubis à sa place ? Penser à son meilleur ami lui pinça le cœur. Ce n’était pas le moment pour ça, elle devait être forte pour lui. Fermant les yeux, Bahia resta un instant sans rien dire, se concentrant le plus possible. Elle avait une idée, seulement allait-elle fonctionner ? Il valait mieux essayer ça que rien d’autre. Se retournant vers le Justicier, elle s’approcha de lui pour qu’il l’entende malgré la pluie.

-‘ Venez avec moi, mais surtout ne sortez pas du cercle de lumière des caravanes. ‘

La jeune femme s’élança ensuite vers le Démolosse et lui murmura à l’oreille. Elle voulait qu’il se serve de ses capacités d’illusions pour donner l’impression aux attaquants que les caravanes avançaient un peu et disparaissaient ensuite. Il allait donc cacher la cargaison et les gens entre, ce qui attiserait probablement la curiosité des pillards. Soit ils allaient préférer partir, soit ils allaient s’approcher de l’endroit où ils avaient disparu. À ce moment-là, le Justicier et Bahia pourraient observer leurs ennemis et les attaquer eux aussi par surprise. Évidemment le plan avait une lacune : s’il y avait réellement un Pokémon Psy dans les rangs ennemis, il se douterait peut-être de quelque chose. Toutefois les illusions du Zoroark étaient puissantes, il fallait l’être tout autant pour voir au travers. C’était donc une chance qu’elle prenait et ils verraient vite si cela fonctionnait ou non. Les yeux du faux chien se mirent à briller, signe qu’il exécutait sa demande. Bahia agrippa ensuite le bras du jeune homme en passant près de lui et le traina sans ménagement vers la première caravane, là d’où venaient les flèches. Il fallait avouer que cela la rendait assez mal à l’aise de prendre les commandes, elle avait l’habitude que ce soit Rubis qui décide à sa place. Elle alla s’accroupir contre la caravane, profitant de son toit pour échapper un peu à la pluie. Jetant un coup d’œil au Justicier, elle lui fit signe de regarder vers la forêt, à l’opposé de la montagne.

-‘ Ne bougeons plus. Ils sortiront peut-être de leur cachette. ‘

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Retour aux sources. [PV]

Message par Le Justicier Masqué le Mar 11 Juin 2013 - 19:22

Le Justicier se laissa gentiment trainer par la demoiselle, content que celle-ci se préoccupe de lui. Elle avait un plan et le jeune homme ne ferait rien pour le contrecarrer. Et puis, il fallait avouer qu’il ne savait pas trop quoi faire de toute façon. Pour quelqu’un comme lui, sauter dans le tas était naturel, il se serait jeté dans les griffes des brigands sans réfléchir. Puis il se disait que la suivre et faire ce qu’elle dirait lui apporterait peut-être un oui pour son diner… Bref, le Justicier s’appuya à son tour contre l’autre caravane et écouta attentivement la jeune femme. Elle avait dit quelque chose à son Démolosse, mais quoi ? Il aurait bien aimé le savoir, mais visiblement elle n’avait pas envie d’en parler plus que cela. Les pillards n’attaquaient plus, ce qui était assez étrange en soi. Qu’avait-elle fait ? Se tournant vers son canard qui se cachait derrière la roue de la charrette, il attendait impatiemment de voir ce qui se passait. Il se passa de longues minutes où seul le bruit de l’eau qui tombait perçait le silence. L’homme tapotait des doigts, jetant des coups d’œil fort peu discret vers la forme sous la cape. Il toussa un peu, se glissant un peu plus près de la jeune femme. Lui croyait que ça ne se voyait pas du tout, mais il n’était clairement pas des plus discrets en la matière. Lorsqu’il vit, la capuche se tourner un peu vers lui, le Justicier s’arrêta, sifflotant comme si de rien n’était. Quand celle-ci se retourna vers la forêt, il se glissa encore un peu plus près, juste assez pour qu’elle l’entende sans qu’il n’ait à crier comme un débile à cause de l’orage.

-‘ Alors …. Euh… Éclair Rouge, ouais. Vous êtes dans la défense de la justice depuis longtemps ? ‘

Il espérait un peu en apprendre sur elle, malheureusement il n’eut pas le temps de savoir la réponse. Il vit les pillards au loin qui s’approchaient très lentement. Il allait se lever, mais la jeune femme lui fit signe de ne pas bouger. Il ne comprenait pas trop son but, ils allaient finir par attaquer les caravanes. Le Justicier croisa les bras et jeta un coup d’œil à SuperKwaK, qui tremblait toujours de peur chaque fois qu’un éclair zébrait le ciel. Il trouvait dommage que son acolyte doive souffrir de cette crainte, mais de l’autre côté la lumière que les éclairs produisaient leur permettait de voir au loin leurs ennemis.

-‘ On ne devrait pas se préparer à se défendre ? ‘

La jeune femme lui fit à nouveau signe de se taire, visiblement au bord de la patience. Non, mais oh, si elle lui disait son plan il ne se poserait pas autant de questions ! Boudant un peu, le Justicier décida finalement de ne pas bouger et posa son regard morose sur les pillards. Ils avançaient leeennnteeemennnnt. Ils semblaient étrangement étonnés… l’homme commençait sérieusement à se demander ce qui se passait. Les pillards étaient proches à présent et le Justicier se leva lorsqu’Éclair fit de même. Il s’avança un peu et regarda les hommes qui semblaient chercher quelque chose plus loin. Mais qu’est-ce qu’ils fichaient ? Ils étaient justes là ! Oooooh…. Éclair avait fait quelque chose, il ne savait pas quoi, mais cela mettait les brigands dans un drôle d’état. Celle-ci lui fit signe de la suivre et le Justicier ne se fit pas prier, il attrapa son ami et marcha lentement vers la première caravane. Les brigands étaient devant, parlant à voix basse. Le Justicier remarqua au loin un Tartard, qui observait souvent le ciel, les yeux brillants et faisant d’étranges mouvements.

* J’AI COMPRIS ! *

S’écria alors le jeune homme dans sa tête, passant près de le crier pour vrai. Ce Tartard utilisait l’attaque Danse Pluie à répétition. C’était lui qui causait ce gros orage. Il suffisait de le mettre K.O pour que toute cette flotte disparaisse. Le Justicier se tourna vers la jeune femme, attendant de voir ce qu’elle voulait faire. Visiblement ils étaient invisibles aux yeux du groupe de malfrats… il ne savait pas comment elle avait fait, mais c’était incroyable ! Évidemment le Justicier ne se doutait pas que le Démolosse était en fait un tout autre Pokémon, il ne connaissait rien de Tenkei. L’homme avait hâte de pouvoir écraser ces malfrats avec son poing de la justice et fixait Bahia, le temps de savoir ce qu’elle prévoyait pour la suite.

-' Alors, on leur botte les fesses ou non ? '

_________________
avatar
Le Justicier Masqué
Informations
Nombre de messages : 15

Fiche de personnage
Points: 7
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Retour aux sources. [PV]

Message par Bahia Nur le Jeu 13 Juin 2013 - 15:37

Bahia grogna. Ce qu’il pouvait être impatient. D’ailleurs, qu’est-ce qu’il fichait ? La jeune femme tourna un peu la tête, le fixant un instant. Une chose était sûre, il était bien plus près d’elle qu’au départ. Prise d’un certain malaise, la jeune femme se tassa un peu à son tour, poussant sa Pikachu qui lui jeta un regard curieux. Bahia secoua simplement sa tête, lui faisant signe de surveiller devant elle. Topaze haussa les épaules et fit ce que sa dresseuse lui demandait, excitée à l’idée que les attaquants sortent de leur cachette. La jeune femme entendit à moitié ce que lui disait le Justicier, essayant de se concentrer surtout sur ce qui se passait. Heureusement les pillards lui sauvèrent la mise en sortant enfin de leur trou, s’avançant lentement vers l’endroit où se cachaient les charrettes. Comme prévu Zoro avait créé l’illusion que les caravanes avaient avancée un peu avant de disparaitre, ce qui faisant en sorte que les malfrats finirent par se décaler et se mettre devant celles-ci. Ils ne brisaient donc pas l’illusion et cela permettait aux deux humains d’observer ce qu’ils faisaient. La jeune femme se leva donc et fit signe à son coéquipier de faire de même, marchant comme si de rien n’était entre les charrettes. Elle n’avait évidemment pas peur de se faire voir, le Démolosse se tenait à la limite de l’illusion et tant qu’elle restait dedans, les pillards ne la verrait pas. Celle-ci resta donc derrière le faux Pokémon, observant les pillards parler entre eux. Ils devaient faire vite, si elle avait raison et qu’ils avaient un Pokémon Psy, ils finiraient peut-être par l’utiliser. Surprise dans ses pensées par la voix du Justicier, celle-ci se tourna vers lui et sourit sous sa capuche. Topaze avait aussi envie de se jeter à l’eau. Il fallait avouer toutefois que le groupe de pillards n’était pas très grand, elle espérait simplement que ce n’était pas une partie d’un plus gros.

-‘ Bientôt. Laissez-moi juste nous débarrasser de cette flotte avant. ‘

Bahia aussi avait vu le Tartard. Voyant que celui-ci arrêtait finalement sa petite danse, la jeune femme glissa sa main sous sa cape et en sortit une Pokéball. Un Floravol en sortit, visiblement surpris d’être dérangé. Bahia le prit immédiatement dans ses bras, pour éviter qu’il ne tombe dans la boue. La pluie était trop forte pour qu’il vole, toutefois cela allait vite changer. Caressant avec douceur la fleur de Tourmaline, la jeune femme se pencha vers lui et murmura quelque chose. Le Pokémon l’observa un instant avec cet air niais qu’il avait toujours sur le visage, avant de se mettre à lentement briller. Ses rayons se mirent à envelopper le groupe, dissipant lentement la pluie. La dresseuse lâcha son Pokémon et celui-ci en profita pour doucement monter dans le ciel. Dans le jour cette attaque ne se voyait pas vraiment, mais dans la nuit noire, le Pokémon devenait un minuscule soleil. Zoro fit disparaitre l’illusion d’un coup, permettant à l’attaque Zénith de se répercuter tout autour des caravanes… et aussi au-dessus des pillards. Dans un rayon de plusieurs centaines de mètres, il faisait aussi clair qu’en journée. Bahia sourit, contente d’y voir enfin quelque chose. Maintenant que la pluie était arrêtée, la jeune femme tira sur sa cape et la laissa sur une des caravanes. Elle se fichait à présent de se montrer, elle voulait juste se battre à sec et ses mouvements seraient dérangés par l’épaisseur et la lourdeur de ce vêtement.

-‘ Maintenant vous pouvez. ‘

Bahia n’avait pas à le dire deux fois, dès que les pillards se rendirent compte de la supercherie, certains se mirent à courir vers eux pour les attaquer. La jeune femme s’élança donc à son tour, suivie de près par sa Pikachu. Le Zoroark avait décidé de rester près des charrettes, protégeant celles-ci si des malfrats réussissaient à se rendre jusque-là. Topaze allait directement vers le Tartard, libérant autour d’elle des éclairs au hasard. Dès qu’elle fut près de lui, elle lança son attaque Tonnerre, mettant en mauvaise posture le Pokémon adversaire. La jeune femme la laissa faire, sachant que sa Pikachu saurait très bien se débrouiller sans ses ordres. Elle dégaina son sabre et contra le premier pillard, bloquant son glaive. Guidée par le désir de se réchauffer en même temps, elle en profita pour attaquer d’une main un malfrat qui tentait de l’attaquer de côté alors qu’elle était bloquée par l’autre. Les flammes surprirent celui-ci, qui recula et se jeta au sol pour éteindre ses vêtements en feu. Le brigand devant elle en profita pour la repousser de sa lame, ce qui n’empêcha pas celle-ci de lui envoyer aussi un jet de flamme. Bahia remarqua alors un Roucool passer près d’elle, fonçant visiblement vers on Floravol. La jeune femme grinça des dents et cria.

-‘ Tourmaline, Para-Spore ! ‘

Elle espérait que sa petite boule verte allait s’en sortir. Celui-ci était extrêmement rapide sous Zénith, le Roucool aurait du mal à le toucher. Bahia continua donc d’attaquer et de repousser les pillards, jetant de temps en temps en un coup d’œil vers son protégé. 

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Retour aux sources. [PV]

Message par Le Justicier Masqué le Ven 14 Juin 2013 - 0:30

Ahaha ! Il était temps pour lui de montrer ce qu’il était capable de faire. Le Justicier Masqué se tourna vers son acolyte, qui s’était calmé. La pluie avait cessé et l’orage aussi, il retira ses bouchons et cria un ‘Kwak’ de détermination.  Le jeune homme tira sa hache de son attache et s’élança en criant comme un débile, s’attirant les regards surpris des brigands. Ceux-ci semblaient surtout aveuglés par les couleurs criardes de son costume, de quoi brûler la rétine sous ce faux soleil. C’était plutôt commode dit donc, il pouvait y voir aussi bien qu’en plein jour. Le Justicier remarqua alors un autre Pokémon au loin : Qulbutoke. Mais c’était ce foutu Pokémon qui n’arrêtait pas de défaire sa roue ! Et puis, c’était un Psy, c’était la seule idée qu’il pouvait avoir pour l’instant. Qui d’autre aurait pu le faire d’aussi loin ? Poussant un cri enragé, le Justicier agrippa son acolyte et se mit à courir comme un fou vers le Pokémon bleu. À mi-chemin, il envoya le Pokémon comme un boulet et le canard tendit ses bras comme s’il pouvait voler… avant d’aller s’écraser dans une mare juste devant le Qulbutoke. Le Psykokwak se releva après quelques secondes, le visage recouvert de boue. Il en cracha un peu et se retourna ensuite vers son adversaire, déterminé à venger son dresseur. Le Justicier laissa donc son canard s’occuper de ce boulet de Pokémon Psy, se tournant vers les brigands. Voyant que Bahia avait déjà bien commencé son nettoyage,  il bomba le torse et pointa de sa hache ses ennemis, lançant d’une voix profonde.


-‘ Tremblez mécréants, car le Justicier Masqué est là ! ‘


Pourquoi ils riaient ? C’était des rires de nervosité ça, les pauvres avaient peur de lui. Et ils avaient bien raison, le Justicier allait leur botter les fesses ! Faisant quelques postures pour les impressionner, il lança ensuite sa hache sans crier gare : ce qui eut le mérite de réellement surprendre son premier adversaire, qui recula. En fait, même si le Justicier se promenait avec une hache, son grand plaisir était de se battre à main nue. S’approchant de l’homme, il lui envoya un direct du côté droit… ce qui aurait pu fonctionner s’il n’avait pas glissé dans la boue. Au lieu de ça il fit une danse digne d’une prestation de patin artistique, tombant contre le brigand. Il l’écrasa dans la boue, le pauvre était plus petit que lui et avait à présent du mal à respirer. Le Justicier en profita pour bien l’écraser, faisant comme si ce petit numéro était prévu. Il se releva ensuite et lui donna deux bons coups de pieds dans les côtes. Les autres brigands avaient mis du temps à réagir, ne s’attendant visiblement pas à ce que sa tactique fonctionne. L’un d’eux se réveilla et s’avança vers lui avec un bâton. Il fut bien surpris aussi de voir le Justicier courir vers lui sans s’arrêter, ne se protégeant même pas. Il le frappa à l’épaule avec son bâton lorsqu’il fut près de lui, mais ce ne fut pas assez pour qu’il arrête sa course. Le Justicier releva son bras juste en dessous de son menton, son avant-bras frappant donc la gorge de son ennemi. Cela eut pour effet de lui couper le souffle, mais d’aussi de le faire tomber sur le dos, emporter par la vitesse du mouvement. L’homme ne s’arrêta pas de courir, trop content de pouvoir enfin prouver sa valeur et mettre au pas cette bande de voyous. Ceux-ci semblaient enfin prendre la menace au sérieux, se mettant à plusieurs pour l’attaquer.


-‘ Dis donc, ce n’est pas du jeu ! ‘


Il vit alors Bahia trancher la peau de son adversaire plus loin, avant de se tourner vers lui pour le rejoindre. C’est à ce moment-là qu’il se rendit enfin compte qu’elle n’avait plus la cape sur le dos. Il resta un instant surpris, fixant la demoiselle. Debout, voyons, ce n’était pas le temps pour cela ! Ils se retrouvèrent donc à deux face au reste du groupe. S’ils se débrouillaient bien, ils auraient une chance de mettre les dix autres au sol. Le Justicier jeta un coup d’œil à son acolyte, qui semblait en mauvaise posture. En effet, le canard volait dans les airs, soulevé par la télépathie du Qulbutoke. Il allait crier quelque chose, mais il vit alors la Pikachu de la jeune femme courir dans sa direction. Elle avait mis K.O le Tartard, qui n’avait pas su résister à ses attaques foudres. Elle allait à présent prêter main-forte au canard, fonçant sur le Pokémon Psy avec une Vive-Attaque. Il décida donc de faire confiance à celle-ci, ne pouvant pas laisser Éclair seule face aux brigands. Ils se regardaient, cherchant mutuellement une faille. Les brigands se placèrent lentement en cercle autour d’eux, oubliant les charrettes. Ce fut d’ailleurs une grosse erreur, car les marchands étaient à présent sortis. En voyant le combat au loin, trois d’entre eux sortirent des armes et se lancèrent à l’attaque. C’était les plus jeunes du groupe, les plus vieux observant de loin tout en surveillant le combat. Le Justicier profita de la surprise provoquée par les nouveaux adversaires pour défaire le cercle, se ruant comme un buffle sur ce qui semblait être le chef de cette bande de malfrats. Il lui colla quelques coups de poing, sonnant celui-ci.


-‘ J’espère que vous comprendrez enfin que ce que vous faites n’est pas bien du tout ! ‘


Et le combat continua. Les brigands s’avéraient peu puissants, ils avaient surtout cherché à se battre avec la ruse pour les avoir. Seulement grâce à l’étrange Démolosse, ils s’étaient fait avoir à leur propre jeu. Après quelques minutes, ceux restants décidèrent qu’il était temps de partir.  Ils prirent leurs blessés et se dépêchèrent, partant vers les bois plus loin. Le Justicier ne chercha pas à les poursuivre, cela ne servirait à rien de toute façon. De plus il s’était fait blesser aux deux bras pendant la bataille et il était temps de prendre une pause. Il se retourna vers son acolyte et fut content de voir que les deux Pokémon avaient réussi à s’occuper du  Qulbutoke.
Les marchands se mirent donc en route, aidant les deux humains à se soigner. Le reste de la nuit se déroula sans problème. En fait, ils retrouvèrent même le Tauros enfui un peu plus loin. Ils arrivèrent à destination vers midi le lendemain. Le Justicier fut déçu de ne pas vraiment avoir eu le temps de discuter avec la demoiselle, celle-ci était entrée dans une autre caravane et y était resté tout le long du voyage. Un peu trop timide, celui-ci avait évité d’y aller. Et puis, celle-ci avait été visiblement blessée au ventre, il fallait lui laisser du temps pour refermer la plaie et prendre des forces. Voyant les marchands commencer à sortir leurs marchandises, il fut content de voir que Bahia sortait aussi de sa cachette. Il la suivit jusqu’aux vendeurs et laissa celle-ci discuter avec eux. Lorsqu’il eut fini, il s’avança vers elle, mais fut surpris d’être bloqué par un des marchands.


-‘ Nous tenions aussi à vous remercier. ‘


-‘ Vous n’avez pas à le faire, voyons. Un Justicier comme moi n’a pas besoin de récompense ! ‘


-‘ Néanmoins, accepter ceci tout de même. ‘


Le Justicier hocha la tête et prit ce que le marchand lui tentait sans vraiment y faire attention. Il se retourna ensuite vers l’endroit où se trouvait Bahia avant, lançant d’une voix suave.


-‘ Alors, avez-vous pensé à ma proposition ? ‘

_________________
avatar
Le Justicier Masqué
Informations
Nombre de messages : 15

Fiche de personnage
Points: 7
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Retour aux sources. [PV]

Message par Bahia Nur le Ven 14 Juin 2013 - 1:05

Mais Bahia n’était plus là.

Celle-ci savait pertinemment qu’il n’oublierait pas sa demande. Dès qu’elle avait eu son argent et un cadeau spécial de la part des marchands, elle avait demandé au Zoroark de les cacher. Invisible aux yeux des autres, elle en profita pour s’éclipser rapidement. Elle n’avait pas le temps pour ce genre de chose, Rubis l’attendait sur le nouveau continent et elle devait y aller le plus vite possible. Elle se remit donc en route directement après, repensant au combat qui s’était déroulé pendant la nuit.

La jeune femme avait été aussi surprise que ses adversaires de la manière de combattre du Justicier. Au départ elle ne savait pas trop si elle devait prendre cela pour une blague, mais finalement il se débrouillait mieux avec ces poings qu’avec sa hache. Bahia ce sentait à l’aise avec son nouveau sabre, il était léger et lui permettait de faire des mouvements rapides. La guerrière tourbillonnait donc entre les pillards, qui n’étaient pas très équipés. Certains n’avaient que des arcs, ce qui ne savait à rien d’aussi près. Ils n’avaient pas le temps de tirer une flèche, la jeune femme se tournait vers eux et les attaquait à la fois avec le feu et sa lame. Elle avait donc réussi à désarmer les trois archers, qui n’avaient que des arcs en bois… ce qui avait tendance à brûler facilement. Néanmoins l’un d’eux avait réussi à la prendre par surprise, sortant de sa manche un poignard. Elle eut tout juste le temps de reculer, évitant de se faire enfoncer la lame profondément dans le ventre. Il ne fit que l’effleurer, ouvrant légèrement sa peau. C’était assez néanmoins pour faire couler du sang, ce qui obligea la jeune femme à reculer un peu. Elle laissa les jeunes marchands s’attaquer à son adversaire, jetant un coup d’œil à Tourmaline. Le petit soleil ne semblait pas souffrir du tout : l’oiseau qui l’avait attaqué était au sol, paralysé et empoisonner. Son dresseur alla rapidement le chercher, repartant en courant vers la forêt. Détachant son regard de son Pokémon, la jeune femme appuya son bras contre son ventre blessé et s’élança à nouveau vers les brigands. Après quelques minutes de lutte, ils avaient décidé de laisser tomber. Et heureusement, Bahia se sentait bien moins en forme que ce qu’elle aurait cru.

-‘ Repartons vite. ‘

Les marchands n’avaient pas besoin de se le faire dire deux fois, ils reprirent leurs postes et se remirent en route. Espérant que la nuit serait calme, la jeune femme fut invitée dans la plus grosse des charrettes. La femme d’un des marchands lui offrit de la soigner et dresseuse accepta, coucher à même le sol en compagnie des trois Pokémons. Les marchands avaient demandé au Justicier de rester avec eux, puisque ses plaies n’étaient pas vraiment profondes. Celle de Bahia s’avérait plus profonde que prévu que la femme du utilisé une aiguille et un fils qui recoudre la peau ensemble. C’était loin d’être agréable, mais c’était tout ce qu’elle pouvait avoir pour l’instant. Elle passa le reste de la nuit à discuter avec la demoiselle, préférant rester avec elle que d’aller voir le Justicier dehors. Pas qu’elle ne l’aimait pas, mais la jeune femme savait qu’il reviendrait avec son idée de diner et cela la mettait mal à l’aise.

-‘ Nous y voilà ! ‘

Enfin. Bahia descendit de la charrette et fut contente de voir que le soleil était bien haut dans le ciel. Comme convenu, elle reçut un peu d’argent, juste de quoi être capable de payer son transport vers Tenkei. Elle fut surprise de recevoir aussi une drôle de pierre, qui avait la forme d’une couronne. D’après le marchand, cela pouvait avoir de la valeur. Et comme prévu celle-ci se fit discrète et profita de la diversion du vendeur pour disparaitre.

Il fallait avouer qu’elle se sentait un peu mal, maintenant qu’elle était plus loin. Elle aurait pu au moins lui dire au revoir… Bahia se retint et continua son chemin, accompagné seulement du Zoroark. Elle essayerait de le retrouver après avoir récupéré son Ténéfix, cela rattraperait le fait qu’elle s’était enfuie de lui en douce. Elle se dirigeait à présent tout droit vers Fla’Or, là où elle pourrait enfin se rendre sur ce drôle de continent. Mettant de côté le Justicier une bonne fois pour toutes, ses pensées retournèrent comme d’habitude sur son Pokémon.

* On y est presque, Rubis. *  

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Retour aux sources. [PV]

Message par Le Justicier Masqué le Ven 14 Juin 2013 - 1:14

Mais… mais… cette coquine était partie ! Il avait dû lui faire peur avec son charme. Poussant un profond soupir, il se retourna vers son canard. Le Psykokwak se remit simplement à marcher, se dirigeant tout droit vers la petite taverne du village où ils étaient arrêtés. Il savait déjà où son dresseur voudrait aller. Le Justicier soupira à nouveau et le suivi, poussant la porte de l’établissement. Il allait entrer lorsque le marchand revint vers lui, lui pointant d’autres charrettes au loin.


-‘ Vous savez, d’autres marchands partent dans l’autre sens. Voulez-vous les accompagner ? ‘


-‘ Mais certainement ! ‘


Le Justicier reprenait du service ! Pas le temps pour le vin, il attrapa son acolyte et se remit à courir, se rendant vers les autres caravanes. Il était content à dire vrai de pouvoir servir à nouveau de protecteur. Dommage qu’Éclair ne soit pas du voyage. Tant pis, il se faisait la promesse qu’il la retrouverait et lui redemanderait. S’arrêtant devant la nouvelle troupe, il lança d’une voix forte.


-‘ Le Justicier Masqué vous protégera, honnêtes citoyens ! ‘


Et c’était repartit pour un tour. 

-HJ- Fin du topic. -HJ-

_________________
avatar
Le Justicier Masqué
Informations
Nombre de messages : 15

Fiche de personnage
Points: 7
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Mission] Retour aux sources. [PV]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum