[ Clos ] De retour sur Erasia. [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] De retour sur Erasia. [Solo]

Message par Bahia Nur le Ven 31 Mai 2013 - 23:42

-‘ Et l’œil ? ‘

-‘ Pas grand-chose à faire. En tout cas je ne peux rien y changer. ‘

-‘ Merde. C’est sûr que vu l’état … ‘

-‘ Vous pouvez toujours essayer avec Arthur, il vit au fond de la rue. C’est un alchimiste. ‘

-‘ Un alchimiste, huh ? On va aller voir ca.‘


Bahia ne savait pas trop si elle était éveillée ou si elle dormait. Elle avait la bouche pâteuse, pleine d’herbes amères qui la tenait tranquille. Elle ne comprenait rien de ce qui se disait et elle était incapable de dire quoi que ce soit. L’œil droit légèrement ouvert, tout ce qui se trouvait autour tournait, lui donnant mal au cœur. Tentant de bouger la tête, une douleur incroyable la força à rester stoïque. Elle avait l’impression qu’on lui avait écrasée l’œil gauche pour en faire de la bouillie. Son œil… poussant un gémissement qui attira l’attention de la femme et de l’homme devant elle, Bahia se souvenait lentement de ce qui s’était produit. Elle avait eu le visage coupé et était tombée en bas d’une falaise…. Mais, que faisait-elle ici à présent ? Qui était ces personnes ? Où était Rubis ? Le marchand ? Les autres Pokémons ? Trop de questions sans réponse. La jeune femme sentit qu’on lui prenait le menton et on la força à ouvrir la bouche pour y remettre des herbes. Tentant de les recracher, on posa une main sur ses lèvres. La jeune femme ferma son œil valide pour éviter de voir la pièce se promener, sentant l’inconscience la reprendre. Tout ce qu’elle entendit avant de s’endormir, c’était la femme qui demandait à l’homme de se dépêcher et de la mettre dans la charrette. Puis plus rien.



**********



-‘ J’espère que vous savez ce que vous faites, vieil homme… ‘

-‘ La ferme là-bas ! L’alchimie est un art compliqué, j’ai besoin de calme et de temps. Et… oh, dépêchez-vous vite, elle s’est réveillée à nouveau ! ‘

-‘ Uhhg ? ‘

-‘ Nous manquons d’herbe, il va falloir faire avec. Vous grouillez vous un peu plus ! ‘


Bahia ouvrit à nouveau son œil, surprise de sentir que les paupières de l’autre étaient ouvertes. On lui avait attaché le tout pour garder l’œil à l’air libre. Posant son regard sur le vieil homme devant elle, la jeune femme fut bien surprise de le voir aussi proche. Qu’est-ce qu’ils étaient en train de lui faire ? Poussant un autre gémissement, Bahia tentait de bouger, mais du vite se rendre à l’évidence qu’on l’avait attaché. Pourquoi ? Elle n’avait même pas la force de lever le petit doigt, elle n’allait quand même pas s’enfuir en courant. La respiration de plus en plus accélérée, la jeune femme voulait comprendre ce qui se passait. Elle commençait à avoir peur, fixant l’homme devant elle. Celui-ci avec un bout de terre dans les mains, qui flottait dans sa paume ouverte. Fixant la terre en espérait que la pièce arrête de bouger, la dresseuse gémit à nouveau, tentant de dire quelque chose. Elle voulait savoir où elle était, ce qu’ils allaient faire d’elle. L’homme derrière l’alchimiste s’approcha doucement et lui prit la main, ce qui la surprit au départ. Elle ne le connaissait pas, pourquoi il était là ? La migraine commençait à faire surface et obligeait la guerrière à fermer l’œil, tentant de supporter la douleur le plus possible en sachant pertinemment que celle-ci allait sûrement la faire évanouir de nouveau bientôt. L’homme qui s’occupait d’elle se pencha dans sa direction, lui murmurant à l’oreille.

-‘ Écoute petite, ça va aller, d’accord ? Il reste encore un peu de poison dans ton organisme, mais la guérisseuse est parvenue à en retirer le plus mortel. Elle a aussi pansé la plaie de ton visage. Ton œil, par contre… ‘

-‘ Il est dégueulasse. ‘

-‘ Non, mais on vous a demandé de parler, vous ? Concentrez-vous donc sur l’œil ! ‘

-‘ C’est ça que je fais ! Il suffit d’une erreur et ce sera la catastrophe, alors reculer et laissez-moi faire. ‘

L’homme grogna et lâcha la main de Bahia. La jeune femme aurait aimé qu’il reste, car malgré cet air dur sur son visage, il la rassurait. Il resta néanmoins près d’elle, fixant ce que le vieillard faisait. Sous le regard surpris de la jeune femme, il prit un morceau de métal dans son autre main, visiblement pensif. Qu’allait-il faire avec ca ? Bahia ne connaissait pas vraiment l’alchimie, elle ne savait pas qu’il allait tenter de fusionner ce métal avec son œil pour le cacher.  La jeune femme ne pouvait pas vraiment s’y opposer de toute façon, elle n’arrivait même pas à articuler. Une douleur la traversa lorsque le vieil homme se pencha et que le bout de métal disparut de son champ de vision : il tentait la fusion. La souffrance était trop grande, Bahia se mit à haleter et elle sentit subitement une impulsion la traverser. L’alchimiste poussa un cri de surprise, reculant un peu.

-‘ De la terre, vite ! ‘

Le petit bout qu’il tenait tout à l’heure vola jusqu’à lui et disparu aussi de son champ de vision. Que faisait-il donc avec la terre et le métal ? L’homme derrière se rapprocha à nouveau, le stress se voyant sur son visage.

-‘ Qu’est-ce qui se passe encore ?! ‘

-‘ Son corps à tenter d’envoyer de l’électricité pour se défendre. ‘

-‘Que ce passe-t-il avec le métal ? ‘

-‘ Il a réagi à son élément. L’alchimie est dure à contrôler, et n’importe quoi peut résulter de cette simple réaction. Je vais essayer de replacer tout ça. ‘

Bahia fut à nouveau traversé par cette étrange impulsion, qui augmentait la douleur à son œil. L’homme tendait les mains vers son visage, tentant de contrôler et de modifier la fusion.  La douleur était à présent trop grande, la jeune femme se sentait à nouveau basculer vers le néant. Alors que la pièce commençait à devenir noire, la dresseuse eut tout juste le temps de voir le vieillard reculer, visiblement impressionné par quelque chose.

-‘ Alors là, c’est encore mieux que prévu… ‘

Puis ce fut à nouveau le noir total.

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] De retour sur Erasia. [Solo]

Message par Bahia Nur le Mer 5 Juin 2013 - 1:08

Il faisait froid ici, très froid. Et sombre, aussi. Ceux qui finissaient leurs vies dans ce cachot puant n’avaient même pas le droit à un peu de lumière. Parfois un garde et un Pokémon électrique passaient devant les barreaux, le Pokémon permettant d’y voir un peu. Mais quand ils étaient partis, les condamnés retournaient dans la pénombre totale. Au départ ceux-ci tentaient de ne pas avoir peur, mais après quelques années dans ce trou perdu, une simple lumière était une véritable bénédiction. La seule consolation que les prisonniers pouvaient avoir, c’était qu’ils pouvaient parler entre eux quand les gardes n’étaient pas là. Les plus vieux rassuraient les plus jeunes, leur promettant qu’un jour ils reverraient la vraie lumière du jour. Pour certains, c’était vrai. Pour d’autres, la noirceur serait la dernière chose qu’ils verraient avant de mourir. Car beaucoup de gens ici mourraient, ceux condamnés pour l’éternité avaient souvent droit à de la torture, dépendant ce qu’ils avaient fait. La majorité des gens enfermés ici finissaient par craquer et parlaient avec les autres, sauf une. Au départ les hommes autour avaient été surpris qu’une simple femme soit enfermée à leurs côtés. Pendant longtemps, elle n’avait pas ouvert la bouche. La rumeur venant des gardes disait qu’elle avait trahi la confiance de son pays et des hautes instances de l’armée. Certains avaient tenté de discuter avec elle, mais c’était comme parler à un mur. Cette femme en haillon, toujours caché sous sa cape toute sale, ne faisait que murmurer vaguement chaque fois que quelqu’un s’adressait à elle. Les autres prisonniers avaient fini par ce dire qu’elle était simplement folle, comme une certaine majorité des gens qui finissaient ici et qui passaient par la torture. Ils avaient finalement abandonné son cas, jusqu’au jour où une autre femme fut déposée dans la même cellule qu’elle.

Bien plus jeune, la demoiselle passa des jours à crier contre les barreaux, tentant de se défaire de sa prison. Les autres condamnés avaient fini par lui demander de se taire. C’était déjà assez dur comme ça de vivre enfermés, s’il fallait en plus entendre cette idiote hurler toute la journée… celle-ci se calma après une semaine, accablée par la réaction des autres autour d’elle. L’adolescente porta finalement attention à son aînée, qui n’avait presque pas réagi à son arrivée. Allant s’asseoir devant elle, la jeune femme du nom de Stéphany tenta pour la première fois de communiquer avec la dame en haillon.

-‘ Je suis ici parce que j’ai volé quelqu’un de la noblesse pour nourrir ma famille. Et vous ? ‘

Stéphany ne passait pas par quatre chemins, elle n’aimait pas tourner en rond. La femme devant elle leva simplement la tête, les yeux se mettant à briller sous sa capuche pleine de poussière. Les autres autour se rapprochèrent un peu de la cellule de la folle, tentant de voir si celle-ci allait finalement réagir à quelqu’un. Ils avaient raison de se poser la question, parce que la dame venait de se lever, ouvrant enfin la bouche.

-‘ Tu ne mérites pas ta place ici, Stéphany.

Sa voix était enrouée et la femme se mit à tousser après avoir fini sa phrase. Les prisonniers fixaient la scène et faisaient signe à d’autres de s’approcher. Ils voulaient voir si cette drôle de femme allait finir par raconter pourquoi elle était ici.

-‘ Moi si. ‘

Le ton était à présent froid et dénué de toute émotion. La dame se retourna et alla s’asseoir dans son coin comme à l’habitude, redevenant silencieuse. Stéphany la fixa un instant, ne sachant que dire. Elle aurait cru que celle-ci allait peut-être l’aider, lui donner des conseils pour sortir d’ici… mais, rien. Prise d’une certaine colère, l’adolescente se releva et toisa son aînée, la regardant de haut.

-‘ Donc si je comprends bien vous allez rester ici et ne rien faire ? ‘

La dame se releva si vite que Stéphany n’eut pas le temps de réagir. Elle se retrouva appuyer contre les barreaux, la main de la femme pressant sa gorge. Celle-ci était presque incapable de respirer, encore surprise de la force de la dame. Elle tenta de regarder autour d’elle pour voir si quelqu’un allait l’aider, mais personne ne bougea. Les autres atours étaient aussi surpris et les gardes étaient bien plus loin. La jeune femme ne pouvait pas crier et elle fut rassurée lorsque la femme la relâcha enfin. La dame s’éloigna et se coucha au sol, sa voix prise de sanglot se répercutant dans l’étrange silence de la prison.

-‘ Je me fiche de ce que j’ai fait à la nation du feu. Mais j’ai laissé la chose la plus importante de ma vie mourir. J’ai fait ce que je pouvais pour sauver mon Rubis, mais je n’ai pas appris assez vite et je n’ai pas pris les bonnes décisions. Mon Rubis ne reviendra jamais … Mon pauvre ami … ‘


**********


-‘ Urhg…. Rubis… ‘

-‘ Il y a problème, Mémère. Elle fait encore de la fièvre.

-‘ Je ne crois pas que la guérisseuse ait retiré assez de poison. Les Maitres de l’Ombre produisent les meilleurs, une petite dose suffit à tuer à petit feu. Un autre Maitre de l’Ombre saura la soulager de ce poison et des hallucinations qui viennent avec. Prend mon Dracolosse avec toi, il pourra la transporter. Dépêche-toi, il y en a un au Temple du Savoir. ‘

Bahia ouvrit un instant les yeux. N’était-elle pas dans une prison il y a à peine quelques secondes ? Et Rubis, il était mort… Que se passait-il donc à la fin ? Pourquoi était-elle ici ? Pourquoi rêvait-elle de se genre de chose ? Pourquoi elle n'avait plus mal à l'oeil ? Qui était-ce donc ces gens autour d'elle ? L’homme qui l’avait accompagné tout le long du voyage se pencha et la prit dans ses bras. La jeune femme posa sa tête sur son épaule et retourna dans les bras de Morphée à nouveau, incapable de se tenir réveiller encore plus longtemps.

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum