[ Clos ] Au cœur de l'orage. [Solo/Contrainte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Au cœur de l'orage. [Solo/Contrainte]

Message par Bahia Nur le Jeu 13 Juin 2013 - 19:50

-‘ Urrghh… ma tête… ‘

Il n’y avait pas que sa tête qui lui faisait mal. Son corps entier hurlait de douleur, la clouant sur cette surface molle. Était-ce un lit ? Bahia ouvrit lentement son œil, fixant le plafond au-dessus d’elle. Elle le referma immédiatement : une lueur aveuglante apparut subitement, suivie d’un long tremblement. Un orage. Respirant lentement, la jeune femme ouvrit à nouveau son œil après quelques minutes, laissant celui-ci s’habituer à la pénombre. Visiblement, c’était la nuit. La dresseuse n’entendait rien sauf l’orage à l’extérieur et elle était la seule dans cette petite pièce. Lentement, tout ce qui s’était produit depuis le combat contre le marchand lui revenait. Elle se souvenait avoir été guérie par une guérisseuse… ensuite, on l’avait amené devant un alchimiste, qui avait fait quelque chose avec son œil crevé. Rien qu’en pensant à cela, Bahia eut le réflexe de soulever sa main pour y toucher. Elle dut s'y reprendre à deux fois, son bras tremblotant dès qu’elle tentait de le bouger. Un frisson la parcourut lorsque la chambre fut de nouveau illuminée par un éclair. Posant doucement ses doigts contre son visage, celle-ci ne toucha qu’un bandage. En fait, une bonne partie de celui-ci en était recouverte. Celle-ci était trop assommée pour s’en rendre compte au départ, elle avait le tournis et ses sens avaient du mal à s’en remettre. Puisque son œil et sa plaie étaient cachés sous ses bandages, Bahia poussa cette idée en fond de son crâne, oubliant momentanément la curiosité qui la poussait à vouloir voir ce qui se trouvait en dessous. Refermant son œil, celle-ci ne bougea plus, se laissant porter par le bruit de la pluie. Que s’était-il passé après cela… ? La jeune femme ne savait plus, elle se souvenait seulement d’avoir eu d’étranges rêves… qui lui avaient paru tellement réalistes sur le coup. C’était à se demander si elle n’était pas devenue folle. Bahia attendit que le grondement du tonnerre se taise pour ouvrir à nouveau son œil, prête à tenter de se lever.

Lentement mais sûrement, celle-ci se décala sur le côté du lit, se servant de ses jambes pour se pousser. C’était bien un des rares membres de son corps qui ne semblait pas trop endommagé. Elle les posa au sol sans se relever du lit, respirant lentement. Elle ne savait pas si ses jambes allaient réussir à porter son poids et elle voulait éviter de tomber de haut. La seule solution qui lui vient finalement fut de se laisser finalement tomber en bas, poussant un gémissement lorsque le côté de son dos frappa le bois du plancher. Toujours aussi doucement, celle-ci prit de nombreuses minutes pour tenter de se détendre, les bras contre les bords de la fenêtre. Elle voulait voir ce qui se passait dehors, savoir où elle était. Celle-ci poussa avec ses jambes et se releva enfin, se servant de la fenêtre pour appuyer son poids. Le nez contre la vitre, Bahia fut aveuglée par un nouvel éclair. C’était le déluge à l’extérieur, pire que lorsqu’elle avait fait cette mission à Terros. Elle n’y voyait presque rien, le vent envoyant la pluie contre le carreau de la fenêtre. Les jambes tremblantes, celle-ci décida de rester là un moment, la prochaine étape étant de se rendre à la porte juste à côté. Rendu là, peut-être qu’elle verrait quelqu’un. Bahia allait finalement se tourner vers celle-ci, mais elle remarqua quelque chose dehors. Tentant d’y voir le plus possible, celle-ci observait un petit rocher au loin.

-‘ To.. to.. ‘

Topaze. Sa Pikachu était là, sur ce rocher. Elle fixait le ciel et lançait des éclairs, criant visiblement quelque chose. Prise d’une certaine panique, Bahia se tourna vers la porte et fit quelques pas incertains. Voyant que ses jambes la supportaient plutôt bien, celle-ci ouvrit la porte. Elle se retrouva dans un couloir serré, où il y avait plusieurs autres portes. Bahia se tourna immédiatement vers celle qui menait à l’extérieur et l’ouvrit à la volée. La dresseuse fut accueillie par une bourrasque qui faillit l’envoyer sur le dos. Le froid mordant lui coupa le souffle. Guidée par son envie de voir sa Pikachu, celle-ci se glissa sous la pluie. Ses pieds nus s’enfoncèrent dans la boue, rendant sa marche encore plus compliquée. Elle fit quelque pas à l’extérieur, grelottant alors qu’elle était déjà trempée jusqu’aux os. Un faux pas la fit glisser et la jeune femme tomba dans la boue.

-‘ Bahia ! ‘

Elle ne reconnaissait pas cette voix. Rampant lentement dans la terre humide, elle cria le nom de son Pokémon. Celle-ci se retourna alors et se mit à courir, sautant sur sa dresseuse. Bahia tendit ses doigts tremblants et la serra dans ses bras, se recrovillant sur le sol. La jeune femme sentait le corps de sa protégée trembler et en se penchant pour voir son visage, Bahia fut surprise de voir qu’elle pleurait. Prise d’une certaine culpabilité, la dresseuse la serra encore plus fort. Topaze avait voulu extérioriser sa colère sous cette pluie, répondant à l’orage. Elle avait absorbé les éclairs de celui-ci, tentant de se rendre plus forte. Bahia savait qu’elle s’en voulait pour l’attaque du marchand… mais c’était stupide. Elle n’avait même pas eu la chance de l’aider, cela aurait été le cas si Bahia l’avait fait sortir de sa Pokéball avant. Elle vit alors plusieurs hommes s’approcher d’elle, se dépêchant de l’aider à se relever. La jeune femme ne lâcha pas sa Pokémon, se laissant guider par ce qui semblait être des moines. C’est alors qu’elle remarqua parmi eux une forme différente, un Pokémon plus grand qu’eux… rose. Celui-ci se pencha vers elle et la guida doucement, murmurant près de son oreille. Il... il lui disait quelque chose. La jeune femme tendit les doigts vers lui et le Roigada lui prit la main, continuant de l'encourager. C'était... c'était Chryso ? Il ne lui laissa pas le temps de poser la question, hochant simplement la tête. 

-‘ Allons, Bahia. Tu y es presque. ‘

La jeune femme se laissa bercer par la voix étrange du Pokémon, tombant dans les pommes à nouveau avant d’être arrivé à la porte. 

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum