[ Clos ] La capitale du Feu [Qwen + libre!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] La capitale du Feu [Qwen + libre!]

Message par Maître du Jeu le Mar 23 Sep 2008 - 11:21

[omg, tout à refaire, dur de se motiver]



    Kyarah Õkamy et Qwen Astann avaient marché durant deux jours pour enfin voir les murs gigantesques qui encerclaient la citée du feu. La première nuit n'avait pas été facile pour la dresseuse. Deux Nidorino les avaient attaqués et le combat n'avait pu se terminer qu'avec la mort violente d'un des animaux. En échange, Kyarah avait été touchée au flan droit par la corne empoisonnée. Mais avec du repos et l'aide du garçon, seule la première journée avait vraiment été difficile à supporter. Dorénavant le poison était stoppé, et la plaie cicatrisait. Une fois de plus.Lorsqu'ils arrivèrent à la porte principale d'Omatsu, ils furent d'abord impressionnés par la force que dégageait cette ville. La porte était immense, parsemée de pierres de couleur chaudes, flamboyantes. Mais le plus spectaculaire était surtout les deux immenses statues qui semblaient monter la garde des deux côtés de l'entrée. Deux Typlosion d'environ dix mètres de haut, semblaient avoir vu bon nombre de batailles: la roche semblait ancienne et n'était pas polie, ce qui n'empêchait pas de reconnaître quel Pokémon elles représentaient... un immense feu dansait sur le cou des statues, qui les rendait incroyablement vivantes. Dans la nuit, elles imposaient leur présence. On aurait pu s'attendre à voir leurs yeux s'animer de vie à n'importe quel moment.
    Spoiler:
    Aux côtés de ces statues, des gardes étaient postés, bien vivants cette fois-ci. Ils avaient l'air déterminés, comme la plupart des soldats de Flamen. Aux côtés de l'un d'eux se tenait un Démolosse, un mâle à en juger par la longueurs de ses cornes. Il était massif et ses muscles jouaient sous sa peau noire. Son maître portait un casque, avec deux petites cornes de fer sur les extrémités. Son armure semblaient solide, elle était ornée de motifs rouges. Près de l'autre statue se tenait un second garde avec un Pyroli assis près de lui. Les flammes de l'animal faisait luire l'armure du soldat et le rendait menaçant. A côté de ce Pyroli, un Elecsprint massif regardait autour de lui, allongé, la tête posée sur ses pattes antérieures.La porte était bien gardée, mais elle n'était pas la seule. Tout le long du mur étaient installées des postes de surveillance en hauteur, signalés par d'immenses torches. Sur les deux tours les plus proches, on pouvait voir que chacune abritait deux gardes, accompagnés de deux Pokémon volants. On distinguait un Rapasdepic, un Roucoups, un Nosferalto et une masse mauve de laquelle émergeaient parfois deux yeux: un Spectrum probablement. Tous ces soldats devaient signifier l'importance de la ville mais peut-être aussi pour empêcher un évènement quelconque qui pourrait venir troubler la prochaine fête du feu. Personne ne devait empêcher la cérémonie en l'honneur de l'élément et surtout pas envers Entei.A l'approche des deux intrus, une des gardes posa sa main sur la poignée de son sabre prêt à dégainer. Le soldat au Démolosse lui fit signe de la main et avança vers les deux voyageurs. "Veuillez décliner votre identité"Kyarah ne fut pas troublée par toute cette mise en scène visant surtout à effrayer les éventuels ennemis. Elle répondit d'un air assuré, derrière son chapeau: "Kyarah Õkamy, du Royaume de la Terre"Le garde semblait quelque peu énervé par cette femme si sûre d'elle. De plus, elle ne le regardait même pas dans les yeux, ce qui l'agaçait.
avatar
Maître du Jeu
Informations
Nombre de messages : 1044

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: Sans âge...
Pokémon sur soi:

Contact
http://erasia-rpg.forum-actif.net

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La capitale du Feu [Qwen + libre!]

Message par Invité le Sam 27 Sep 2008 - 12:59

[Post à contrainte : "Insister sur la description des lieux et des personnages"]

"Aaaaaaaaaaaaah...vous serez très bientôt à Omastu chers passagers !!"

Le "capitaine" venait de parler .Cet homme était assez âgé, et son expérience quant au pilotage de montgolfières se lisait sur son visage : Elle était sans aucun doute colossale .Il avait dit avoir soixante ans, mais son corps paraissait encore exceptionellement jeune .Ses muscles étaient affutés et son physique était encore sculpté comme celui d'un homme dans la fleur de l'âge .Son visage encore souple et a peine parsemé de quelques rides lui donnait l'air d'un quadragénaire .On aurait facilement donné à cet homme dix, voire douze ans de moins que son âge véritable .Peut-être était-ce le résultat de toutes ces années passées au grand air, en altitude qui plus est .Ou alors était-ce le fait de vivre de sa passion depuis tant d'années qui donnait à cet homme son air incroyablement "jeune" ? Kuroro se le demandait, pour tuer le temps .

Il faut dire que les voyages en montgolfières duraient beaucoup plus de temps qu'un voyage à dos de Roucarnage .Il avait pris la navette du début d'après midi, celle qui pouvait contenir le plus de personnes .L'habitacle en bois d'osier véritable, assurait un confort relatif .Celui-ci pouvait contenir une bonne trentaine de personnes, il y en avait une vingtaine .Des hommes des femmes de tous âges mais curieusement pas mal d'enfants .Le jeune homme regardait par delà la nacelle, et osberva les terres de la nation de vent qui s'éloignaient .Les plaines verdoyantes et le temples antiques qu'il avait toujours connu rapetissaient petit à petit, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien, ne laissant à Kuroro que l'océan d'un bleu infini à contempler .Il ressentit un pincement au coeur mais l'excitation était elle aussi très forte .Il attendait Omatsu avec impatience .Cette impatience il fallait pourtant la contenir, le voyage allait durer encore un peu .Pendant un moment donc, le jeune homme regarda le ciel .D'un bleu envoûtant, parsemé de cumulus de tailles et de formes diverses .Le soleil était encore trés haut, ses rayons étaient aveuglants mais semblaient protecteurs .L'attention de Kuroro s'arrêta sur un nuage à la forme particulière .Probablement porté par son immagination, il aurait juré voir le Spoink d'Hizane Nakamimori, son premier, et encore seul adversaire à ce jour .Plus à l'Est, il crut distinguer un nuage en forme d'oiseau...ce qui lui rappela le bout de chemin qu'il avait fait avec Kasumi et Amaterasu .Ainsi perdu dans ses pensées, Kuroro se sentait bien .Après tout l'air était son élément .Mais à force de regarder le ciel, il ne remarqua pas que le paysage au sol était en train de changer lui aussi .Le puissant et profond océan laissait place aux terres sévères et abruptes de Flamen, nation du feu, continent volcanique .

Kuroro remarqua un port assez conséquent, vu le nombre de bateaux qui y étaient arrêtés .Rapidement cependant, la transition entre mer et terre fut faite et la nacelle se trouvait à présent au dessus de la chaine d'Efferos, connue de toute personne un tant soit peu cultivée .Un de ces paysages laissés dans l'état ou il était lors de la création du monde .Un paysage d'une beauté sauvage et saisissante qui plus est .Ces montagnes rouges étaient disposées de telle sorte qu'elle semblaient rassemblées auprès de leur chef : le mont Efferos, roi des volcans .Le passage de la nacelle au dessus de celui-ci fut riche en sensations fortes .On eut juré que le ciel s'était assombri, pour ne pas déranger le volcan dans son sommeil, si léger...Son cratère affichait un diamètre considérable; plusieurs dizaines de mètres .On pouvait y voir la lave à peine solidifiée qui témoignait du peu de temps écoulé depuis la dernère éruption .Le paysage défilait, et Kuroro se sentait minuscule, en comparaison de ces puissances colossales qui se déchainaient en dessous de lui .Cette torpeur fut cependant brisée, lorsque le ciel reprit sa teinte bleutée et que le paysage montagnard reprit ses droits .Un peu retourné, le jeune homme s'assit dans un coin de la nacelle et tenta de se remettre de ses émotions .Quelle chose incroyable venait-il de voir...Il comprenait à présent pourquoi le peuple de Flamen considérait le mont Efferos comme un Dieu : Il en était un, sans aucun doute .


"Regardez tous ! Nous sommes arrivés ! Omastu est en vue !"

Le capitaine disait vrai, Omatsu était bien là .Plus grandiose et tonitruante que jamais .Le spectacle qui s'offrait aux yeux des passagers était inoubliable a tous points de vue .Les flammes étaient partout, les habitations au toit rouge vif, les monuments...sans oublier le palais...d'une beauté ahurissante, une des plus grandes merveilles du monde .Le voyage de Kuroro se terminait, il attendait l'aterrissage les yeux plein d'étoiles .Celui-ci se déroula sans encombre .Le jeune homme était prêt à s'aventurer dans les rues d'Omatsu, bordées de bâtiments à l'architecture prodigieusement traditionelle et moderne à la fois...Si bien qu'il en oublia un moment le pourquoi de sa venue .Dans sa poche, le petit bout de parchemin lui indiquait surement à présent le chemin à suivre pour rencontrer son client .Mais lui, n'avait pour l'instant qu'une envie :quitter l'aérogare bondée et entrer dans cette mégapolis, qui lui tendait les bras .


Dernière édition par Kuroro Spiral le Lun 29 Sep 2008 - 13:04, édité 2 fois
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La capitale du Feu [Qwen + libre!]

Message par Invité le Sam 27 Sep 2008 - 21:06

Qwen était également arrivé, en trottant derrière Kyarah. Il avait de la difficulté à la suivre, ce jour-là. Elle était complètement rétablie, et elle allait à une vitesse vraiment impressionnante. Ca se voyait: c'était une voyageuse.

Essouflé, Qwen leva la tête pour s'émerveiller: les portes d'Omatsu étaient magnifique. Superbes. Incroyable. A côté, les portes de Geffen paraissaient simplement minables et risibles. Les statues imposantes dont jaillissaient des flammes aux couleurs vives dégageaient une sorte d'aura guerrière.

Qwen se dit que l'ambiance était vraiment représentative des valeurs du pays de Flamen: Tout d'abord, les pics qui ornaient les hauteurs des murs immenses protégeant la ville: la puissance d'attaque du pays du feu.
La hauteur des murs en question et leur épaisseur montraient que les capacités défensives et la résistance de Flamen étaient aussi très grandes.
Et puis il y avait cette étrange odeur... Un mélange de cendres, de pollen, d'humidité... Tout cela était-il voulu ? Peut-être qu'on avait construit cette ville à cet endroit et de cette façon pour montrer la supériorité du peuple du feu ? En tout cas, il était sûr que les Flameniens étaient bien chauvins, et avaient tendance à surestimer la force de leur pays, qui était tout de même impressionnante.
Qwen, s'étant rendu compte qu'il s'était arrêté, essaya de rattraper Kyarah, Wachat, et Shiita, qui avaient à présent une avance considérable.

Alors que Qwen s'approchait de la porte, il aperçu de gardes.
Il avait lu quelque chose sur les gardiens des portes d'Omatsu.

Ceux qui étaient postés à l'entrée durant le festival étaient en général très haut gradés, intransigeants, méfiants. Mais le principal, c'était la puissance de leurs pokémon.
Le jeune dresseur arriva à la hauteur de Kyarah, et tomba nez-à-nez avec les gardes. Ils étaient plutôt jeune, mais sûrement expérimentés. Dès que Qwen vit l'expression de l'homme en costume traditionnel de combat de Flamen, il comprit: Kyarah l'avait visiblement troublé. Cet homme était sûrement susceptible, mais sa puissance devait être hors du commun. Puis, l'attention de Qwen fut détournée par un mouvement de la tête de l'Elecsprint.

Non, impossible... Ces gardes maîtriseraient-ils... la foudre ?


*Mais non, mais non. Le fait d'avoir un Elecsprint n'a rien d'inhabituel. D'ailleurs, ma soeur en a bien un, non ? Son premier pokémon... Et puis, elle n'est pas maître élémentaire !.. Que je sache, en tout cas.*

Toujours est-il que les moustaches viriles du garde faisaient peur. Et tout son corps aussi. Il était très fort. Et beau. Mais son expression le trahissait: influençable.
Alors que Qwen regardait cet homme, ce dernier détourna brusquement la tête en direction du jeune Astann, qui frôla la crise cardiaque.

Le garde rugit alors:
"Hey ! Et toi ? Identité !"

Qwen sursauta. Son identité. Après avoir rougi et marmonné quelque chose, il hurla presque:

-"Men Latan, du pays des ramens !"

*Argh. Quel idiot. Non, je panique... Rectifier le tir.*

-J"e... Je veux dire Qwenn Astann, du pays de Flamen, la noble et puissante contrée du feu et de la foudre."
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La capitale du Feu [Qwen + libre!]

Message par Invité le Dim 28 Sep 2008 - 10:02

Quelques minutes à peine après avoir quitté l'aérogare ,Kuroro ne savait plus où donner de la tête : Les rues étaient véritablement bondées, il y avait certainement un évènement particulier à venir, comme une fête ou un rassemblement .La ville en elle-même était grandiose, le jeune homme comprenait maintenant pourquoi certains experts considèrent Omatsu comme la plus belle cité de tout Erasia .L'Extérieur, l'intérieur, les bâtiments, la décoration, l'ambiance ! Tous ces éléments prétaient à l'émerveillement tant ils étaient trés différents, mais aussi reliés par une sorte d'unité...un quelque chose qui faisait qu'Omatsu était ce qu'elle était : Un endroit unique, que l'on ne peut oublier .

Toutefois au fil de sa ballade, Kuroro remarqua un élément incongru qui contrastait sérieusement avec le reste du paysage : un petit bâtiment de couleur identique aux autres, mais beaucoup plus abimé .Les murs de bois peint étaient traversés de larges fissures, on se demendait même comment ils pouvaient tenir debout .Cet endroit miteux intriguait vraiment le jeune homme .Il décida donc d'y pénétrer, sans arrière-pensée aucune, simplement par curiosité : qui pouvait bien habiter là ?

En entrant il déboucha directement sur une pièce assez imposante .L'aspect intérieur confirmait l'aspect extérieur et Kuroro put même distinguer une odeur de moisissure qui émanait de certains éléments de cette salle .En s'avançant un peu, il remarqua que des traits de couleur jaune, dont la majorité semblaient effacés, étaient tracés au sol .Après quelque réflexion, Kuroro déduisit qu'il s'agissait d'une ancienne arène : Les marques au sol délimitaient une aire de combat .L'ambiance était un peu glauque en ces lieux et , le jeune homme se disait que cet endroit était abandonné depuis assez longtemps .Pourtant alors qu'il s'en retournait vers la sortie, il entendit des craquements, semblables à des bruits de pas .Surpris, il se retourna et vit alors un homme, un vieillard plutôt .Un air vouté et une longue barbe blanche lui donnaient une adéquation parfaite avec le niveau de délabrement déjà observé...


"Jeune homme ? Qui...qui est-tu ?"

Le vieillard semblait très étonné, peut-être n'avait-il pas eu de visite depuis bien longtemps ? Kuroro lui aussi surpris, lui répondit :

"Je suis Kuroro, je viens de Nalcia pour un travail...(Kuroro se rappela alors qu'il devait chercher son client ! )...cet endroit est vraiment en très mauvais état...mais il devait y avoir une arène ici non ? Vous en étiez le champion ?"

Une nouvelle fois, Kuroro avait fait mouche, et le vieil homme ne put que confirmer ses suppositions .Il lui expliqua comment il était devenu champion d'arène il y a près de soixante ans, à l'époque ou Omatsu n'était qu'une "Grande ville" .Il décrivit ensuite à Kuroro comment il avait perdu sa place suite à l'apparition d'une nouvelle arène subventionnée par la famille royale il y a une dizaine d'années .Aujourd'hui à l'abandon, le bâtiment devait être détruit dans les semaines qui viennent .La discussion continua, et le jeune homme apprit entre autres que la femme du vieillard qui était co-championne avec son mari, n'avait pas supporté la perte de leur arène et s'était laissée dépérir par la suite .Le vieil homme n'avait plus de famille et bientôt plus de maison .

"Je vais bientôt devoir partir, lança-t'il .Ce qu'il reste de mon arène va être démoli, je vais me retrouver sans toit .Je pense que je vais retourner à la nature, voyager à nouveau avec mes Pokémon...et puis mourir en me disant que j'ai vraiment profité de la vie ."

"Mais...vous êtes sur de pouvoir vous lancer dans un voyage pareil ? A...votre âge ?" Demanda Kuroro visiblement perplexe .

"Oh ! Ne t'en fais pas pour ça jeune homme ! Un dresseur de Pokémon Combat est un homme fort !"

Là dessus, il lança deux Pokéballs, d'où sortirent un Kicklee et un Charmina .Aux côtés de ses Pokémon, le vieil homme semblait transcandé, il semblait avoir rajeuni instantanément .

"D'ailleurs je voudrais te demander un service...Débugant ! Viens là !"

Un petit Pokémon répondit à son appel .C'était un Débugant, il semblait en bonne forme et son expression était résolue .

"Je voudrais que tu partes avec ce jeune homme ."

Kuroro et le Débugant eurent la même réaction de surprise, tous deux ouvrirent de grands yeux ronds et poussèrent un cri d'étonnement .

"Vous...vous êtes sur de vous ? Vous me connaissez à peine !"

"Oui, mais je sens un esprit pur en toi jeune homme .Le Baudrive qui t'accompagne respire la joie de vivre .Débugant est tout jeune, il a besoin de partir avec un jeune dresseur pour s'épanouir en tant que combattant et comme Pokémon ."

Débugant s'approcha de Kuroro .Tous deux échangèrent un regard vraiment particulier .Pour l'humain il voulait dire : "Alors qu'en dis-tu, tu viens avec nous ?" Pour le Pokémon, il signifiait : "Mon maître te fait confience...t'as intérêt a assurer !" .Les deux êtres se serrèrent alors la main, c'était le signe que le vieux attendait .Il lança une Pokéball, que Kuroro attrapa .

"Viens, Débugant !"

Sans rien lancer, un rayon rouge s'échappa de la Ball et toucha Débugant .La Ball trembla un peu mais le point rouge devint blanc sans encombre .Kuroro lança un regard ému au vieillard :

"Merci infiniment...de m'accorder votre confiance .Je donnerai le meilleur pour Débugant !"

"C'est moi qui te remercie jeune homme ! Grâce à toi je pourrai partir l'esprit tranquille !"


Le vieil homme riait aux éclats, Kuroro aussi .Tout deux se quittèrent ainsi dans la bonne humeur la plus totale .Ainsi accompagné d'un nouvel ami, le jeune homme devait retrouver son client .Le papier sans sa poche indiquait à présent une flèche .Comme une boussole...Kuroro se résolut à suivre cette indication jusqu'à tomber sur le lieu-dit .Il s'engouffra dans les méandres de ruelles d'Omatsu, plus motivé que jamais .
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La capitale du Feu [Qwen + libre!]

Message par Maître du Jeu le Dim 28 Sep 2008 - 13:37

[contrainte: faire intervenir le climat]

    Le gamin semblait nerveux lors de son entrée à la capitale de Flamen. Un peu bizarre, étant lui-même originaire du pays du feu. Après un regard mauvais, les gardes s'écartèrent pour les laisser passer. Même s'il faisait nuit, les rues étaient assez animées; après tout c'était une ville très importante. Des marchands de nuits étaient regroupés sur les côtés, éclairés par des lanternes ou bien par leurs Pokémon. On pouvait voir des Mucioles, des Lumivoles ou encore de petits Magby, visiblement habitués à ce genre de travail envers leur dresseur. Cette activité nocturne devait sûrement être due au festival du feu, car Kyarah pouvait sentir que la foule était encore plus importante dans le reste de la ville, surtout au centre.

    L'orage semblait s'être calmé dans le coin, et désormais c'était le brouhaha des gens qui remplaçait le bruit sourd des trombes d'eau. Toutefois, on pouvait sentir un vent froid qui donna un frisson à Kyarah. Même si Omatsu semblait protégée de l'orage, on pouvait voir au loin des nuages noirs et des éclairs lumineux zébrant le ciel. Une véritable dense de la foudre. Si Kyarah avait pu les voir, elle aurait pu admirer le mélange saisissants des couleurs. Des éclairs jaunes vifs étaient majoritaires mais parfois s'y mêlaient des roses et des bleus, connus pour être les plus puissants et les plus dangereux. Mieux valait de pas voler par ce temps-là, un seul de ces éclairs bleutés aurait suffit à tuer un Etouraptor sur le coup. La simple idée qu'un homme puisse maîtriser un telle pouvoir était effrayante. Pouvoir contrôler cette foudre au rythme de ses énergies corporelles étaient tout à fait incroyable. C'était un jeu mortel, où un faux pas pouvait coûter cher au maître élémental. Mais une fois maîtrisé, il détenait un pouvoir immense.

    Kyarah fut parcourue d'un léger frisson en sentait le vent frais dans son cou. Même si elle avait l'habitude de marcher, ce voyage depuis Geffen l'avait tout de même fatigué et elle aurait aimé trouver un endroit chaud pour dormir.
    Elle de dit alors que Qwen devait connaître la ville et qu'il connaissait peut-être une auberge modeste mais confortable pour se reposer:

    "Connais-tu un lieu pour passer la nuit? Cette ville est puissante, il doit y avoir une arène. J'aimerais y aller, demain. "

avatar
Maître du Jeu
Informations
Nombre de messages : 1044

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: Sans âge...
Pokémon sur soi:

Contact
http://erasia-rpg.forum-actif.net

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La capitale du Feu [Qwen + libre!]

Message par Invité le Jeu 2 Oct 2008 - 20:00

Qwen observait la ville. Même s'ilne vivait pas très loin, il n'y était jamais venu.
La météo était comme décrite dans les bouquins d'histoire... A chaque festival, le temps se déchainait.

Alors qu'il marchait et contemplait les bâtiments ancestraux d'une beauté incroyable, son œil fut attiré par les passants, comme ce vieil homme plutôt gros avec son énorme moustache et son hoothoot perché sur son épaule, ou encore l'inconnu à la belle cape bleue, et aussi ce marchand d'onigiris qui essayait tant bien que mal de protéger son stand de la fine pluie qui commençait à tomber.

Après avoir essayé de regarder tous les personnages atypiques de la foule, Qwen commença à avoir mal à la tête et se dit que finalement, il ferait mieux de continuer à ce se concentrer sur l'architecture.

Ici et là, il retrouvait de fameuses constructions, les différents styles architecturaux, les différences entre les quartiers...

Mais une chose n'était pas décrite dans les livres. L'ambiance du festival. C'était quelque chose d'impressionnant. La sueur, l'humidité, la chaleur des différentes sources de feu, les cris des pokémons en train de combattre, l'odeur des différents snacks, et tout ça mélangé à cette foule plus qu'impressionnante, tous ces gens plus différents les uns que les autres... C'était passionnant.

Mais Qwen fut tiré de sa rêverie par la remarque de Kyarah.


-"Hum... Je ne suis jamais venu ici avant, mais il y a bien une auberge géante qui est prévue pour le festival. ... La maison d'Enteï. C'est une sorte de manoir qui a probablement été construit par une riche famille de Flamen. Ce clan aurait perdu une bataille, et un noble aubergiste réussi à récuperer le bâtiment grâce à un coup de chance incroyable. Et, depuis des années, ce manoir accueille tous les voyageurs arrivant à Omatsu. On raconte que son nombre de chambre est infini, et qu'ils ne sont jamais complets. Des centaines d'employés y travaillent jour et nuit, mais le service n'est pas génial. Enfin, c'est déjà ça.

Concernant l'arène, il y en a effectivement. Je ne sais pas de laquelle tu parles précisément, fit Qwen en se rappelant la scène où Kyarah avait tué le nidorino à la corne brisée grâce à sa maîtrise de la terre , mais il y a un énorme colisée dans lequel sont organisés des combats de maîtres élémentaires, de guerriers, de Pokémon. En fait, c'est le centre géographique de la ville. Malgré le nombre de voyageurs venant ici pour se battre durant le festival, il y a plus ou moins toujours des terrains et des adversaires disponibles... C'est comme La maison d'Enteï, on raconte que le nombre de terrains est infini."

Après avoir terminé son discours, Qwen se rendit compte qu'il avait parlé inutilement est avait également bassiné Kyarah avec des faits qui n'avaient aucune importance. Et Kyarah Õkamy n'était pas le genre de personne à s'intéresser aux histoires pour les touristes.

-"En... Enfin bref, la Maison d'Enteï devrait être dans la partie sud de la ville. Nous la reconnaitrons directement, son toit doré est immense.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La capitale du Feu [Qwen + libre!]

Message par Maître du Jeu le Lun 6 Oct 2008 - 11:48

    " Hm, d'accord, allons nous reposer dans cette "maison d'Enteï... "

    Kyarah se fichait bien du nom de l'auberge ou de son nombre de chambre, elle était juste pressée d'être au lendemain pour se diriger vers l'arène. La ville du feu abritait une belle arène et son Gobou débordait d'énergie, comme à son habitude. Elle ne savait pas trop ce que comptait faire Qwen, mais elle se disait que comme Omatsu était la capitale de son pays, il n'aurait pas de mal à trouver des occupations. De plus, la ville grouillait de vie en permanence, l'occasion idéale pour rencontrer des gens.

    Arrivés en face de l'auberge, Kyarah put constatait que le jeune garçon avait raison. La maison d'Enteï était une immense vraiment impressionnante et visiblement elle se tenait que plusieurs étages. Ses couleurs dominantes étaient rouges et dorés, comme le palais de la ville, et des orbes de flammes étaient allumés à droite et à gauche du bâtiment. Au dessus de la porte tronait une sculpture d'Enteï taillée dans la même pierre. Sur la porte, quelques instructions, comme s'essuyer les pieds avant d'entrée ou encore respecter le personnel. Les prix, corrects, étaient également affichés.

    En entrant dans l'auberge, les deux aventuriers durent appeler un employé car ils étaient tellement occupés qu'ils ne faisaient pas vraiment attention aux nouveaux arrivants. Que le client soit content ou non, ce n'était pas important pour la plupart des employés; après tout ce n'est pas les clients qui manquent, un de plus ou un de moins...
    Kyarah et Qwen prirent un bon repas, vraiment copieux comparé au peu qu'ils avaient transporté depuis Geffen. Wachat se remplit la pense lui aussi, afin d'être en pleine forme dès le matin. Sans perdre de temps, Kyarah monta dans sa chambre, avec une envie de sommeil grandissante.

    " Je ne sais pas si tu comptes rester ici encore longtemps, dit-elle à Qwen, mais moi je monte me coucher. L'arène Pokémon m'attend demain, nous devons dormir, moi et Wachat. "

    Sur ces mots, elle grimpa les escaliers qui menaient au premier étage et découvrit sa chambre. Elle donnait sur le reste de la ville, mais cela lui importait peu, c'était surtout le brin d'air frais que cela apportait qui était essentiel. Une fois ses affaires déposées elle alla rapidement se laver dans les bains communs aux femmes. Cette baignade dans l'eau chaude lui apporta un peu de relaxation. Elle remonta après quelques minutes dans sa chambre et plongea dans un sommeil profond. Demain serait mouvementé.


[Bon, je posterai encore une fois ici (pour le matin) et après j'irai à l'arène ^^et désolée d'avoir abrégé le repas x)]
avatar
Maître du Jeu
Informations
Nombre de messages : 1044

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: Sans âge...
Pokémon sur soi:

Contact
http://erasia-rpg.forum-actif.net

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La capitale du Feu [Qwen + libre!]

Message par Invité le Mar 7 Oct 2008 - 12:47

Qwen décida, après ce repas qu'il avait trouvé frugal et plutôt dégueulasse, ce qui n'était pas le cas de Kyarah, de sortir pour prendre l'air.
Il faisait beau. La tempête s'était calmée et à présent, je ciel était bien dégagé. Bien sûr, quelques nuages cachaient certaines étoiles, mais, en général, on voyait bien le ciel.
La ville était tout aussi agitée la nuit. Qwen décida de faire une petite promenade avant d'aller se coucher.
Il marchait sur les dalles rouges en regardant ses pieds. En relevant délicatement la tête, il vit que, sur l'un des trottoirs, un petit vendeur plutôt vieux dont les cheveux étaient plutôt courts et mal coupés, avec une paire de lunettes foncées et une sorte de bandage sur sa bouche. Qwen décida donc de s'approcher du stand du vieil homme, et lui demanda:


"Bonjour. Je pourrais savoir ce que vous vendez ?"

Qwen prit la peine auparavant de regarder les articles. C'étaient en majeure partie des pokéballs normales. Mais une partie était étrange. Jamais Qwen n'avait vu de pokéballs de ce type-là.
Le vendeur baissa légèrement sa tête pour répondre à Qwen (car, bien que sa taille ne fut pas très grande, il surpassait Qwen d'une dizaine de centimètres.


"Des balls, mon petit. Des balls."

Cet homme avait dit ça chaleureusement. Ca faisait presque peur. Qwen essaya de se retenir de partir en courant, puis fut rassuré par le bruit et le mouvement de la foule. Puis il posa une autre question en désignant le tas de boules qui ne ressemblait pas au reste.

"Et ça, c'est quoi ?"

"Là, tu peux voir une masse ball. Plus le pokémon est lourd, plus elle aura d'effet."

Etrange. Qwen n'en savait rien... Ah !

*Ca me revient ! Mon père m'a fait sauter le chapitre sur les balls en disant que de toute façon, ce n'était pas important. Ca m'a d'ailleurs semblé bizarre...*

"... Ici, c'est une copain ball. Le pokémon se liera d'amitié plus facilement si tu le captures avec cette ball. Et là, c'est une mystiqueball."

Intéressant... Qwen n'en avait jamais entendu parler. Cette ball était entièrement brune, et plutôt lourde.

"Intéressé, hein ? Pour te prouver que c'est une vraie, je vais faire sortir le pokémon qui est dedans."

Le vendeur lança la ball en l'air, après quoi en sortit un axoloto. Après avoir longuement questionné le vendeur, Qwen n'obtint aucune réponse et décida d'acheter la ball. Il marchait dans la rue et regardant la boule qu'il avait dans la main...

--Le lendemain matin...--

[Bon, on finit ce RP ? X3 Au fait, j'ai une question, je pourrais utiliser la mystiqueball pour capturer un pokémon dans le donjon de Célosia ? (a trop envie d'un tarsal *ç*)]
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La capitale du Feu [Qwen + libre!]

Message par Maître du Jeu le Mar 7 Oct 2008 - 23:47

[ Bien sûr, le choix de la ball c'est chacun qui le fait, ça n'influence rien de spécial ]

    Le soleil pointait le bout de son nez. Des rayons dorés et rosés passèrent par la fenêtre, et Kyarah se réveilla, alertée par cette petite chaleur soudaine. Après s'être remis les idées au clair, elle réalisa que le jour tant attendu était arrivé: son premier match d'arène! La jeune femme se dépêcha, enfila ses habits un peu maladroitement, manquant de trébucher, et mit son chapeau sur la tête.
    Wachat ouvrit un oeil, toujours couché, et la regardait faire avec un air amusé, puis quand sa dresseuse se dirigea vers la porte, il sauta sur ses pattes et courut à sa poursuite, en poussant de petits cris satisfaits.

    Lorsqu'elle sortit de l'auberge, son Gobou à ses trousses, elle finissait d'attacher sa tenue et avait un morceau de pain coincé entre les dents. Elle ne savait pas ce qu'avait prévu Qwen mais à son réveil elle avait totalement oublié son existence, tellement elle était obsédée par le match qui l'attendait. Sa négligence vis-à-vis des autres était revenue au galop e elle se fichait bien de Qwen pour le moment. Le seul à qui elle portait de l'intérêt sur le moment c'était Wachat. Lui aussi venait de manger à la hâte et avait un air déterminé, il semblait tout aussi bien connaître leur destination de la journée.

    Kyarah savait où se trouvait l'arène, le batîment était assez imposant et elle ressentait qu'il abritait beaucoup de combats. Ce genre de sensation ne trompait pas. Cette dojo, même s'il était modeste à côté du palais, était superbe: des murs bruns, visiblement très robustes et un toit rouge foncé. Au quatre coins étaient accrochés des carillons porte-bonheur, qui sonnait agréablement au rythme du vent. Ce n'était qu'un visage puisque, Kyarah le savait, à l'intérieur se trouvait un des dresseurs les plus talentueux du pays.


[ Euh, Kuroro ne voulait pas jouer ici? Vu que ton perso' va se retrouver seul un moment.. comme tu veux. ]
avatar
Maître du Jeu
Informations
Nombre de messages : 1044

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: Sans âge...
Pokémon sur soi:

Contact
http://erasia-rpg.forum-actif.net

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La capitale du Feu [Qwen + libre!]

Message par Invité le Mer 8 Oct 2008 - 10:00

Kuroro suivait toujours la flèche que le petit parchemain indiquait .Omatsu était réellement une cité gigantesque, et le jeune homme dut même s'arrêter pour se reposer un peu car la nuit venait de tomber .Il dormit à la belle étoile, dans un parc au sol recouvert d'herbe jaune...qui se révéla aussi confortable que les vertes prairies du pays de Nalcia .Le landemain, un peu dans le brouillard, Kuroro tenta de se coiffer tant bien que mal, mais un épi colossal résista aux attaques répétées de son peigne d'Adam .Il regretta sur le coup de ne pas avoir de Pokémon eau susceptible de l'aider sous la main .

Il se résigna donc à partir, son épi droit sur sa tête .Quelques personnes détournèrent le regard en voyant Kuroro passer, mais lui ne se sentait pas concerné, il devait trouver son client, peu importe de quoi il avait l'air .Ces péripéties l'amenèrent au bout d'une nouvelle heure de marche devant un gigantesque batiment . Architecturalement à l'image de la ville : éblouissant .Un édifice aux dominantes rouges et dorées, un toit qui semblait entièrment constitué d'or massif .Kuroro crut dans un premier temps qu'il s'agissait d'une annexe au palais d'Omatsu qu'il avait aprerçu lors de son voyage .Restant bouche bée devant l'écrasante beauté des lieux il mit quelques temps pour reprendre sa route .Cependant, en jetant un nouveau coup d'oeil à son parchemin, il remarqua que la flèche indiquait clairement l'intérieur du "palais" .L'esprit de Kuroro , toujours aussi fertile, se mit à immaginer des évènements tous plus invraisemblables les uns des autres, partant du postulat archi-faux que son client était un prince d'Omatsu et que la récompense offerte pour ce travail serait colossale .

Mais même si Kuroro était très immaginatif, il n'en restait pas moins prudent, et il envisagea la possiblité que cet édifice ne fut pas ce à quoi il avait pensé en prmier lieu .Encore en train de réfléchir (certainement une fois de trop) il vit la porte principale du bâtiment s'ouvrir, et vit un jeune garçon aux cheveux rouges en sortir .C'était l'occasion ou jamais : Il devait aller lui demander des précisions .Se dirigeant vers le garçon, l'éventualité qu'il fut un prince d'Omatsu ressurgit dans son esprit .Arrivé à sa hauteur, il s'adressa donc à lui d'un ton des plus respectueux :


"Hum...Excusez-moi jeune homme . Quel est cet endroit et qui êtes-vous ?"
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La capitale du Feu [Qwen + libre!]

Message par Invité le Mer 8 Oct 2008 - 16:51

Qwen venait de sortir de l'auberge. Après avoir dormi un peu trop longtemps, il était descendu dans le hall principal. Comparé à hier soir, c'était vide.

Enfin, vide, façon de parler: une centaine de personne parlaient, assises aux tables de l'établissement. Bien entendu, le brouhaha était moins présent, et pour se frayer un chemin, il ne fallait pas d'abord se faire écraser par une foule affamée, mais tout de même.

Qwen voulut également prendre son petit déjeuner, mais malheureusement, on n'en servait pas.
Alors le jeune Flamenien sortit de l'auberge le ventre vide. Il se dit alors que le fait que Kyarah avait disparu était étrange...


*..Mais non ! Elle sûrement allée à l'arène.*

En frottant les deux pokéballs à sa ceinture, Qwen regardait le ciel. Le soleil était déjà assez haut. Il fallait se réveiller et continuer à découvrir Omatsu. Enfin, à redécouvrir, en grandeur nature, cette fois.
Soudain, Qwen remarqua qu'un jeune homme venait de lui adresser la parole.
Encore une fois, pourquoi lui ? Alors qu'il y avait une foule de monde, alors qu'il avait l'apparence de quelqu'un de 10 ans, qu'il en avait 12, qu'il était fatigué...


*Fait chier.*

"Hum...Excusez-moi jeune homme . Quel est cet endroit et qui êtes-vous ?"

L'étranger avait été plutôt poli. Etrange, il avait pourtant l'air d'avoir à peu près l'âge de Kyarah...
Qwen se ravisa rapidement et décida de répondre.


"Je... Je m'appelle..."

*Men Latan, du pays des ramens. Aha.*

"... Qwen Astann, originaire de Geffen. Et vous ?"

Entretemps, Qwen avait remarqué que le jeune homme portait deux pokéballs à sa hanche.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La capitale du Feu [Qwen + libre!]

Message par Invité le Ven 10 Oct 2008 - 7:49

Le jeune garçon venait de décliner son identité...et il ne portait pas le nom de la famille royale d'Omatsu...Détournant machinalement les yeux pour cacher une honte naissante, Kuroro remarqua un panneau placé près de l'entrée du batiment :

"Auberge de la Maison D'Enteï, Bienvenue !"

Et voici comment en moins d'une seconde, toutes les hypothèses les plus folles que le jeune homme avait pu émettre avaient été réduites en poussière .Riant de sa propre bêtise, il continua la conversation alors engagée :

"Excuse-moi, je t'ai pris pour quelqu'un d'autre .J'ai du te paraître bizarre non ? Enfin, ce n'est pas le propos .Je vois que tu as un Pokémon...Es-tu Dresseur ? Je peux voir ton compagnon ?"

Evidemment ces questions n'étaient pas sans intérêt pour Kuroro .Si ce jeune garçon était dresseur, il ne pourrait pas refuser un défi ! Son travail pourrait bien attendre encore un peu, en effet, la défaite contre Hizane lui restait toujours en travers de la gorge, et une petite revanche sur le destin serait excellente pour le moral .Pour une fois, il renonça à immaginer,prévoir ce que Qwen pourrait faire .Pour une fois, il attendait simplement la réponse de son interlocuteur .
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La capitale du Feu [Qwen + libre!]

Message par Invité le Jeu 30 Oct 2008 - 15:33

Le garçon s'est pourtant rapidement rétracté .Lançant un prétexte que Kuroro ne comprit pas, il partit en direction de la ville .

Le jeune homme se retrouvait à présent devant la "Maison d'Enteï" .La flèche inscrite sur son parchemain indiquait vivement ce lieu .La quête de Kuroro devait continuer .Il pénètra dans la gigentesque auberge .Une fois à l'interieur, il put se rendre compte que la magnificence de l'intérieur n'avait d'égal que celle de l'extérieur...des meubles flamboyants, certainement trés anciens, des dorures omniprésentes, des tapisseries splendides...Le jeune homme se demanda comment devant tant d'oppulence, l'hôtel pouvait encore afficher des tarifs si raisonnables .La tête du jeune homme lui tournait, mais rapidement il se calma .Il regarda la flèche...elle indiquait une table, dans un coin du hall .Un vieil homme y était assis .Kuroro s'approcha ;Le vieillard s'empressa de se lever, et le garçon remarqua qu'il était plutôt grand, au moins 10 centimètres de plus que lui .Par ailleurs, son visage parsemé de rides lui rappela celui du vieux maitre de dojo qu'il avait rencontré la veille .Il était habillé assez classiquement, un veston par dessus une chemise de couleur neutre, un pantalon marron foncé...il prit la parole en premier :

"Jeune homme...c'est toi qui a accepté mon annonce ?"

Kuroro fut un peu surpris d'être si vite identifié .Lisant son étonnement le vieux continua :

"Ne sois pas étonné, personne ne vient me voir d'habitude...ça ne pouvait être que toi...mais je suis un peu déçu je m'attendais à voir un grand jeune homme inspirant la puissance...Enfin ce n'est pas grave .Si on commençait par se présenter ? Je suis Hyen, Hyen Reomas ."

"Moi c'est Kuroro Spiral .Je suis accompagné de Baudrive et Débugant, mes deux Pokémon ."

"Très bien...un dresseur...cependant tes Pokémon sont encore petits et ta maitrise de l'air est encore très incertaine...mais ce n'est pas grave .Venons-en à ta mission .Tu vas devoir retrouver mon fils, Sean Reomas ..."

Pendant les explications du vieil homme, Kuroro le toisait .Il ressentait un je ne sais quoi qui faisait de cette personne un être exceptionnel...sans savoir pourquoi .Le fait qu'il sente qu'il maitrisait encore mal son élément et que ses Pokémon avaient encore besoin d'entrainement...celà témoignait d'une grande expérience qu'il avait du accumuler au cours de nombreuses années .Il s'agissait donc d'une personne à retrouver...

"Depuis combien de temps a-t'il disparu ? Demanda Kuroro"
"Hmmm...depuis au moins quarante ans maintenant."
"Quoi ?! Quarante ans ? Mais..."
"Oh, ne t'inquiètes pas...voici quelques explications :Mon fils a disparu il y a près de quarante...j'ai posé l'annonce il y a trente ans maintenant .Tu es le premier à t'y être intéressé .Je sais ce que tu penses .Si ça fait tant de temps qu'il a disparu, c'est qu'il est mort .Mais non, il ne l'est pas, en voilà la preuve ."

L'homme sortit alors de la poche de son veston une perle de couleur rose corail .Elle brillait assez distinctement mais d'un éclat assez faible .

"Cette perle se nomme Hikari .Mon fils y est spirituellement attaché .Tant qu'il est en vie la perle ne cesse pas de briller .Cela peut te paraitre saugrenu, mais je suis un magicien, c'est donc en toute logique que je possède de tels objets...réçemment, l'éclat de la perle a considérablement diminué .Je crois que mon fils n'est plus en bonne santé .Tant que la perle brillait fort, je ne m'inquiétais pas, je me disais que si personne ne trouvait l'affiche, celà ne posait pas de problème .Mais a présent tu es là et tu es bien tombé...j'ai besoin de ton aide Kuroro acceptes-tu de retrouver mon fils ?"

"Seulement le retrouver ?" Demanda Kuroro
"Oui .je me fiche de le revoir, je veux simplement qu'il ne meure pas avant moi ."
"Avez vous un quelconque indice sur la région où il pourrait se trouver ?"
"...non, mais je pense qu'il est toujours dans la région de Flamen .Je....ahem...je lui ai jeté un sort quand il était plus petit pour qu'il ne puisse pas quitter Flamen et...je ne lui ai jamais retiré..."

Kuroro trouvait cette histoire étrange, pleine d'incohérences .A cet instant il espérait juste que le vieux ne soit pas gâteux...assez en tout cas pour lui avoir raconté une histoire inventée de toutes pièces .

"Vous n'avez que le nom de votre fils ? Quel age a-t'il a peu près ?"
"hmm...il doit être dans la fin de la cinquantaine maintenant..."
"Très bien, je file alors, comment pourrais-je rester en contect avec vous ?"
"Pas de problème...je t'ai déjà jeté un sort...si tu veux communiquer avec moi...pense à moi et souhaites me parler ."

Kuroro fut ainsi conforté dans son idée que cet homme était un puissant sorcier .Lui donnant comme dernier conseil de s'entrainer régulièrement, le vieil homme lui souhaita aussi bonne chance pour son périple .
Le jeune homme, lui, partait une nouvelle fois vers l'inconnu .La bourse qu'il avait obtenue contenait assez de monnaie pour qu'il subsiste un moment .Il ne lui restait plus qu'à explorer le territoire de la Nation du Feu...espérant dans un premier temps récolter quelques indices sur ce Sean Reomas .


Topic Terminé
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La capitale du Feu [Qwen + libre!]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum