[ Clos ] Débarquement [Tsubaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Débarquement [Tsubaki]

Message par Daniel Neil le Dim 14 Juil 2013 - 19:49

Tu pose pied a terre, enfin... Ce que tu hais prendre la mer... jamais tu te le répétera assez... T'a du donner un spectacle assez pitoyable a la jeune fille qui t'accompagnais, contrastant énormément avec le pseudo héroisme que t'essayais de lui faire voir depuis que vous vous êtes vu la première fois. Tu ne saurais expliquer pourquoi le point de vue de la mizuhanienne était devenu si important pour toi. D'ailleurs t'étais troublé, de plus en plus en sa compagnie, dès fois te mettant a rougir stupidement même... Sérieusement tu détestait la partie de toi qu'elle voyait ces derniers jours... T'avais pas fait réellement attention au temps que vous avez voyagez mais t'étais devenu encore plus proche de tes pokémons, enfin surtout de ta tarsal et de ton minidraco, ton evoli n'étant pas réellement partageur vis a vis de ses camarades. En même temps il a eu l'habitude d'être seul avec toi durant des années, puis la brusquement tu décide de passer plus de temps avec tes autres pokémons que tu as du capturer il y a deux semaines au maximum. D'ailleurs il avait même mordu en signe de protestation les premiers jours. Mais après quelques jeux, que tu lui aie rappelé que c'était toi le chef, il s'était plié a ta décision. T'était un peu triste d'avoir du en arriver la, mais tu ne pouvais te permettre que Lily agresse tes autres pokémons, bien qu'ils se soient bien remis de leurs blessures, ils restaient néanmoins assez faibles.

Resserrant la bande de tissu qui maintenait ton bras gauche contre toi, tu regarde le village, a ton humble avis il s'agit surtout d'un village de pêcheur, mais t'étais pas doué pour deviner... ou pas assez. T'étais heureux, t'avais tes pokémons, Tsubaki était a tes côtés avec les siens, jamais loin de son loup assez flipant d'ailleurs. Tu avais fait une petite folie a Comodo, tu t'étais acheté une épée courte. Rien d'extraordinaire, mais pas une arme de basse qualité non plus. Ton arc n'avais pas réussi a te rapporter assez donc t'a du pas mal dépenser... Va falloir que tu te refasse un peu d'argent d'ailleurs vu l'état de ta bourse, sa ne lui fera pas de mal. Avant on soigne le bras, et on ne se soucie pas de plus loin plutôt... c'est sa que tu vas faire? Si t'en a envie hein, mais reste jamais loin de Tsubaki alors. T'es pas a Nalcia ici, il pourrait t'arriver des ennuis... Ta tarsal regarde le monde avec curiosité, en même temps c'était la première fois qu'elle se retrouvait aussi loin de sa vallée natale. Un courrant d'air l'entoure doucement avant de la porter avec délicatesse jusqu'à ton épaule droite, chose qui déplut a Lily. Le petit saurien était sur tes talons, le pokémon psychique sur ton épaule, et le renard entrain de lever la queue en l'air de protestation. Ils sont tous la. Tu te décale de l'embarcadère et attends que Tsubaki descende. Oui t'étais tellement soulagé d'arriver au port que t'étais descendu extrêmement rapidement. Une fois qu'elle est a descendue, tu t'approche d'elle et dis en souriant:

"C'est toi le guide, je n'étais jamais venu ici. Si y'a des trucs que je dois savoir il vaux mieux que sa soit maintenant"

Si tu te met a multiplier les impairs sa risquerais de ne pas le faire. Les différences culturelles... ce que c'est chiant et a la fois magnifique....

_________________
Mes pokémons:

avatar
Daniel Neil
Informations
Nombre de messages : 42

Fiche de personnage
Points: 26
Âge du personnage: 18 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Débarquement [Tsubaki]

Message par Tsubaki Mitsuki le Jeu 18 Juil 2013 - 13:02

Tsubaki s'étira en inspirant une fois de plus le bon air iodé, alors que le bateau venait d'accoster à Comodo. Ca n'était pas trop tôt, Daniel ne semblait pas réellement supporter la mer, ce qui l'intriguait, mais elle n'avait pas cherché à se montrer intrusive en posant trop de questions sur ce qui avait pu se passer. Qui plus est, Odin, Aaron et Orion n'avaient cessé de se chercher mutuellement. Ou plutôt, le Riolu et le Tarsal s'étaient souvent disputé, très vite réprimandé par le loup et sa patience très limitée. Mais lorsque ce dernier venait à se moquer de sa dresseuse, le Pokémon Combat et le Pokémon Psy décidaient de s'allier contre lui pour le vaincre. Pour le moment, ils avaient toujours échoué, mais un jour, peut-être qu'ils seraient assez forts pour tenir tête au mâle Alpha.

Accompagnée de ses Pokémon, elle quitta l'embarcation et regarda autour d'elle, se remémorant un peu le lieu et les endroits à visiter. Le Nalcien voulait une épée, et elle l'avait mené chez un armurier qui avait quelques armes de qualité, permettant à tout bon guerrier de trouver son bonheur là-dedans. Elle en avait profité pour se procurer quelques shuriken, au cas où. On n'en avait jamais assez, et selon le lieu d'un affrontement, on pouvait vite écouler son stock sans pouvoir le récupérer. Le jeune homme demanda alors s'il avait des choses particulières à savoir sur le lieu, et la demoiselle réfléchit quelques instants.


« Hm... Comodo est un village de pêcheur, on ne devrait pas rencontrer trop de problèmes. C'est sûr que ça n'est pas comme si nous allions à Tarouga, où là, il faudrait vraiment être très très prudents... Je pense que ça devrait aller, et que tu ne devrais pas faire d'erreurs. De toute façon, nous allons nous occuper de ton bras dès maintenant, au cas où. »

Elle eut un sourire qui se voulait rassurant, mais elle n'était pas certaine que cela fonctionne. Il était possible que le Guérisseur qu'ils allaient voir soit obligé de garder Daniel un moment pour s'assurer que tout était correctement remis en ordre. Mais ça, elle ne pouvait pas l'anticiper, n'ayant aucune connaissance en médecine. Elle fit signe à Orion d'ouvrir la marche, le loup retrouvant le chemin grâce à son flair.

La maison du guérisseur était une sorte de chaumière, un peu à l'écart du village, tout en restant facile et rapide d'accès, au cas où il y avait un problème. La guerrière de l'eau frappa doucement à la porte, et une femme un peu forte ouvrit la porte. Son visage s'éclaira lorsqu'elle reconnut la demoiselle et l'invita à rentrer avec son ami et son loup. Tsubaki s'inclina, reconnaissante d'un tel accueil en pénétrant dans la chaumière. Il y avait une unique et très grande pièce au rez-de-chaussée, faisant office de cuisine et de salon. A l'étage, il y avait la chambre pour les personnes résidant ici, et une autre chambre pour les patients qui avaient besoin d'un suivi particulier. A l'extérieur, il y avait une salle d'eau qui pouvait faire office de sauna, selon comment elle était utilisée.

Avant que la Mizuhanienne n'ait pu présenter son ami, qui était la raison de leur visite, l'homme guérisseur s'approcha à toute vitesse en la reconnaissant. Il avait beau avoir des cheveux blancs, il semblait encore bien vigoureux, et énergique. Sans mot dire, il empoigna la cuisse gauche de la guerrière et la souleva, avant de tâter le tibia de son autre main, vérifiant probablement les potentielles complications. Il entoura sa jambe d'eau, alors qu'il restait très concentré sur les manœuvres, jusqu'à ce que la jeune femme se mette à rire, nerveusement.


« Monsieur, je vais bien vous savez, ma jambe est totalement rétablie depuis votre intervention. »
« Oh, je t'en prie, appelle moi Arcaël. Et il faut toujours vérifier, on n'est jamais sûr de rien. »
« Je sais bien mais... Je ne viens pas pour moi. »


Elle se réappropria sa jambe, alors que l'homme se jetait ensuite sur Orion pour vérifier aussi que tout allait bien. Le Grahyena avait souffert de vieilles fractures, durant sa déchéance dans sa meute, et grâce au Guérisseur, tous les os étaient maintenant en parfait état. Le canidé poussa un grognement de protestation, mais se laissa faire, bien que bougon. Il n'aimait guère être tripoté de la sorte. Lorsque l'homme de soin cessa, le Pokémon Ténèbre souffla de contentement et s'éloigna un peu, pour montrer qu'il ne tolérerait plus d'être à nouveau touché.

Finalement, Arcaël s'intéressa à Daniel, s'approchant de lui pour l'ausculter.


« Je peux m'en occuper tout de suite. Il faudra peut-être resté ici un jour ou deux. Tsubaki, si tu as de l'eau en réserve, j'aimerais l'utiliser. »

Il installa le Nalcien sur une chaise, et commença à préparer tout ce dont il avait besoin pour le soigner. Il regarda ensuite son patient.

« Si tu veux tenir la main de quelqu'un, serrer un de tes Pokémon ou mordre un bout de bois, c'est possible du moment que ça ne m'entrave pas, tu n'as qu'à demander. »

Il dénuda le bras meurtri et fit naître un filet d'eau et de sang entre ses mains.


« Tu es prêt mon garçon ? Ca risque d'être douloureux. »

_________________
avatar
Tsubaki Mitsuki
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 7
Âge du personnage: 17 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Débarquement [Tsubaki]

Message par Daniel Neil le Ven 19 Juil 2013 - 16:14

Tu soupèse sa réponse dans ton esprit, apparemment tout ira bien, mais tu trouves qu'il y a ce je ne sais quoi de pas net dans son sourire. C'est peut être le stress qui sait? Peut être qu'elle n'avait pas envie de repartir dans son pays d'origine qui sait? Une traquée? L'idée te fait rire un instant, tu doutais que quelqu'un puisse traquer cette jolie louve et s'en sortir indemne. Pourquoi tu pense a une louve d'ailleurs? Bon, on peux dire que pour l'instant sa va aller a peu près, une petite bourgade de pêcheurs, rien de bien dangereux, puis de toute manière au pire si vous êtes en danger t'aura qu'à tout casser avec ton élément et tout ira bien... Enfin pas vraiment, parce que t'étais même pas sur que tu puisse abattre une chaumière alors ravager un village pour sauver Tsubaki c'était un peu hors de propos. Normalment il y a aucun risque qu'elle t'a dit, alors reste calme. Tu hoches la tête en souriant a la jeune fille, te disant que le problème est peut être qu'elle craint que tu ne récupère pas ton bras? Tu n'avais jamais pensé au fait que l'opération puisse échouer.

Suivant Tsubaki, t'observe avec attention ce village. C'était un village de pêcheur tous ce qu'il y a de plus banal, ressemblant beaucoup a celui dans lequel tu avais grandis mais en un peu plus grand... bon d'accord bien plus grand. C'est étrange de voir a quel point même malgré le fait qu'ils soient de différentes nationalités, les pêcheurs sont pareils, ici, un répare son filet, la bas, trois gamines d'environ ton âge sont en train de vider les poissons, quoi comment ça l'une d'elle te fait un clin d'oeil! Tu détourne la tête en rougissant, espérant que sa a échappé au regard de Tsubaki. Mais arrête de t'en faire, t'es pas marié avec que je sache?

Arrivant devant la chaumière, tu commence a stresser a vrai dire. En même temps, la petite voix intérieur qui te dis que tu vas échouer c'est réveillée et deviens même assez prenante. Ta mâchoire était crispée et t'étais incapable de dire un mot, en même temps imaginez la voix nasillarde d'un petit enfant pourri gâté qui vous raconte le pire cas de figure et vous avez ce qui se passe dans la tête de notre héros en ce moment. Les pokémons décidèrent d'un commun accord qu'il vallait mieux rentrer dans leur pokéball le temps de l'opération. En tout cas ton petit dragon et ta jolie tarsal, emmenèrent l'arrogant petit renard plus loin et une discussion animée s'engagea. Tu regarde le type, de son nom Arcaël donc, examiner la jambe de Tsubaki. Dans ton stress, tu avais été incapable de lui rendre son salut et avais hoché la tête, blême.

C'est ainsi qu'il en vient au Grahyena, alors que tes pokémons semblaient avoir trouvé un terrain d'entente. En effet, Serena te tira la manche comme lorsqu'elle voulait créer un lien avec toi. En croisant ses yeux, plusieurs images te viennent en tête. D'abord leurs balls, ensuite une image d'eux trois assis les uns a côté des l'autre, image idyllique parce qu'ils se mettraient a se battre immédiatement après. Puis ensuite, les boules a base de noigrumes les percutaient et ils rentrèrent dedans. Tu comprends donc qu'ils préféraient de pas y assister, surement pour que tu puisse garder ta dignité si jamais tu avais trop mal. Ce que t'ignorais, c'est qu'ils pourraient tout voir a l'intérieur. Enfin ils voulaient que tu pense pouvoir continuer de croire que l'image qu'ils se faisaient de toi était un homme bon et un indéfectible protecteur. Compliqués ces pokémons n'est pas?

Alors que ton équipes rejoignirent leur fruits conteneurs (d'ailleurs un jour faudra que tu apprenne a fabriquer toi même les balls a partir de noigrumes... elles sont cher tout de même), le soigneur commence a se diriger vers toi. T'auscultant de ses mains expertes, il te fit t'asseoir et tu comprends a ce moment la qu'il est trop tard pour revenir en arrière. Tu aurais voulu que sa soit déjà fini mais en voyant le filet d'eau et de sans, sentant l'air chaud de la maisonnette sur ton bras, tu devines que sa n'avais même pas commencer. Prenant une grande inspiration tu finis par dire:

"Je suis prêt"

T'avais décidé que tu endurerais la douleur, puis ton grand père t'a dis que tous ce qui ne te tue pas te rends plus fort. Tu sens le sang dilué a l'eau entrer dans ton épaules. Cette sensation, t'as du mal a trouver tes mots pour la décrire, tes dents se resserrent de plus en plus, ton regard se fait légèrement mauvais. Toute ton épaule était en mouvement. Si quelqu'un regardait, il aurait pu voir l'épaules bouger sous la peau. Le mélange et les pouvoirs d'Arcaël faisaient des miracles, l'eau détruisit les cellules nécrosées ainsi que les cellules inactives et en bout de vie. Le travail était long et fastidieux, l'épée avait tranchée beaucoup de muscles ainsi que l'os était salement ébréché. Pour toi, le monde se résumait qu'à un mot... Douleur. Mais pourtant tu restais obstinément silencieux, mais surtout immobile. Maintenant arriva la partie la plus longue, après avoir nettoyé, il fallait reconstruire. Accélérant la division cellulaire, le médecin maintenait les os, muscles, nerfs, tendons dans le bon ordre et le bon endroit surtout, les cellules se divisant pour reconstruire les sections détruites par l'épée. Une seconde pour détruire, des heures pour réparer. C'est a ce moment la que l'inconscience viens te cueillir dans ses bras bienfaisants, ayant a peine conscience de ce qui se passait, ton tarsal sortant a la seconde même ou cela arrivait et te maintenant en place par un choc mental...

_________________
Mes pokémons:

avatar
Daniel Neil
Informations
Nombre de messages : 42

Fiche de personnage
Points: 26
Âge du personnage: 18 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Débarquement [Tsubaki]

Message par Tsubaki Mitsuki le Sam 20 Juil 2013 - 15:17

Le processus de reconstitution des cellules était la partie la plus dure, et également la plus longue. Arcaël s'en sortait bien, mais cela lui demandait beaucoup d'efforts, et une grande concentration. De fait, lorsque Daniel perdit connaissance, et par la même, le contrôle de son corps, Tsubaki fit disparaître l'eau de sa main pour le rattraper et le maintenir en place. En voyant Serena sortir de sa sphère, Odin l'imita, pour l'aider. C'est alors que le Guérisseur prit la parole :

« Les Tarsal, si vous pouviez concentrer vos Choc Mental sur son bras blessé, pendant que Tsubaki le maintient contre le dossier. Vous pensez pouvoir le faire ? »

Les Pokémon psychiques approuvèrent, mais l'homme préféra apporter des précisions, car la tâche ne serait pas aussi aisée qu'il y paraissait.

« Vous devez juste immobiliser l'épaule et le bras, vous devez doser votre puissance afin de me laisser passer, et réparer les muscles et l'os. Je sais que c'est dur, mais je vais avoir besoin de vous, puisque votre dresseur n'a pas tenu le coup. Enfin, il pourra au moins se targuer de ne pas avoir crié. »

Ca n'était pas une reproche -très peu de gens auraient encaissé une telle opération- cependant, il était vrai que ça ne l'arrangeait pas beaucoup. Il ne blâmait pas le garçon, et ne pouvait le faire, c'était bien humain comme réaction. Il espérait juste mener à bien son opération malgré les conditions changeantes.

Tsubaki gardait Daniel adossé à la chaise, alors que les Tarsal conjuguait leur pouvoir afin que le bras ne bouge pas d'un cil. De son autre main, la jeune femme faisait naître de l'eau, afin que le médecin puisse s'en servir, au cas où. Elle était inquiète, et espérait que tout se terminerait vite. Elle voyait la chair se reconstituer, les deux extrémités se rejoindre pour se ressouder complètement. C'était assez peu ragoûtant comme spectacle, il fallait l'admettre, mais la demoiselle avait le cœur bien accroché, et il en fallait plus que ça pour l'écoeurer. Elle observait le sang et l'eau en train de se mêler pour tout remettre en place, poussant les muscles, la chair, les nerfs, à se renouer, à se rejoindre pour que le bras soit comme neuf. C'était un travail très propre, et très professionnel, mais la guerrière s'inquiétait du temps de convalescence du garçon. Selon comment il se remettait, il aurait du mal à se servir de son bras.

Au bout d'un -très- long moment, Arcaël fit cesser l'apparition de l'eau et du sang, et regarda l'épaule du Nalcien. Elle était intacte, et ne semblait pas garder de cicatrice. C'était vraiment quelque chose de remarquable qui avait été fait. Le quinquagénaire se redressa et regarda Tsubaki.


« On va aller le mettre dans une chambre, mon Lucario va le transporter jusque là-bas. »


Le combattant bleu, en entendant son nom, s'approcha. Il était utile au guérisseur grâce à ses capacités jouant sur l'aura, mais pour Daniel, le médecin n'avait pas eu besoin de ses pouvoirs. Le loup saisit l'humain et le monta sans rien dire dans une chambre. La demoiselle l'accompagna, alors que la femme commençait à préparer un repas adapté au patient chez eux, afin qu'il retrouve très vite des forces.

****

Lifaen réveilla Tsubaki lorsque le Nalcien sortit de l'inconscience. La demoiselle le regarda et s'étira un peu.


« Ca fait un moment que tu dors... Tu vas bien ? Normalement ton bras est en bon état. Lorsque tu es prêt, rejoins-nous en bas. »


Elle se leva et le laissa se changer, se passer un coup d'eau sur le visage, faire ce qu'il voulait. Elle, elle rejoignit le Guérisseur et sa femme qui avait préparé un repas pour un régiment entier, visant à les aider à se remettre de leurs émotions. Lorsque Daniel fut descendu, Arcaël annonça cependant la suite des festivités.


« J'espère que tu as pu te reposer. Il ne devrait normalement pas y avoir de problèmes avec ton bras, mais j'aimerais m'en assurer. Une fois que vous aurez mangé et digéré, j'aimerais que vous vous affrontiez, tous les deux. Je pourrais ainsi vérifier si toi, ton bras fonctionne comme il faut, et que la jambe de Tsubaki s'est remise de sa fracture. Dites-moi quand vous êtes prêt à y aller, il y a des mannequins derrière aussi, si vous voulez vous entraîner dessus. Mais un test face à un vrai adversaire sera plus significatif. »


La Mizuhanienne resta surprise du programme et garda le silence, gênée. Elle ne savait pas si elle serait capable d'affronter son ami, elle n'avait pas franchement le cœur à ça. Mais peut-être qu'elle n'aurait pas le choix. Elle souffla doucement, essayant de reprendre un peu contenance à l'idée de devoir se battre. N'étant pas très à l'aise dans son pays natal, elle préférait garder des forces en cas d'urgence. Elle espérait juste ne pas se faire retrouver par ses parents, ce qui l'angoissait, et la préoccupait, la laissant perdue dans ses pensées, et plutôt silencieuse...

_________________
avatar
Tsubaki Mitsuki
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 7
Âge du personnage: 17 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Débarquement [Tsubaki]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum