[ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Message par PNJ le Lun 9 Sep 2013 - 16:58

Spoiler:
Un moine attendait, perché au sommet d'un clocher d'un temple reculé du Sanctuaire du vent. Aujourd'hui, il allait recevoir deux personnes désirant devenir des Guerrier Elemental. Des gamins, comparé à l'âge avancé qu'il avait atteint. Pour autant, il ne fallait surtout pas que les deux apprentis en viennent à le sous-estimé. Vieux, certes, mais pas dénué de vigueur et d'énergie pour autant, il n'hésiterait pas à les mettre à mal si nécessaire. Pour le moment, il attendait. Il espérait qu'ils seraient ponctuels, il n'avait pas envie de passer sa journée là-haut, quoique ça lui fasse un petit changement.

Lorsque les deux personnes arrivèrent, il se laissa tomber du clocher, atterrissant avec souplesse devant les deux personnes qui étaient effectivement assez jeunes. Il s'inclina en signe de respect pour se présenter et joignit ses mains dans ses longues manches.


« Bonjour à vous deux. Je suis Daïne, votre passeur d'épreuve. Alors comme ça, vous désirez devenir des Guerrier Elemental, n'est -ce-pas ? Pourquoi ce métier et pas un autre, qu'est-ce qui vous pousse dans cette voie ? Racontez-moi, nous commencerons après. »

Il leur sourit, les incitant à parler, laissant bien entendu la priorité aux demoiselles.


[Un post court d'introduction, l'épreuve débute réellement après. Vous allez devoir expliquer, chacun votre tour, pourquoi vous avez décidé de prendre cette branche et pas une autre, ce qui vous motive, etc. L'ordre des post est le suivant :

Bahia → Kiel → PNJ]

_________________

PNJ
Informations
Nombre de messages : 852

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Message par Bahia Nur le Mar 10 Sep 2013 - 22:55

Il se passait tellement de choses en même temps.

Une première mission dans un bois en feu, une deuxième mission qui avait tourné au désastre avec l’étrange mort de Tyla et surtout, le réveil de Rubis. Ce qui avait été cru comme impossible venait de se réaliser : il avait réussi à se défaire seul de l’emprise de son ancien dresseur. Peut-être que la tristesse de Bahia y avait été pour quelque chose. Car, quand le Ténéfix s’était réveillé, la première chose qu’il avait demandé était : qu’est-il arrivé à Tyla ? La dresseuse l’avait entendu en bas grâce à la télépathie. Elle avait crié de surprise, ne se souvenant même plus de la sensation que cela faisait de partager son esprit avec lui. Dès le moment où il était sorti de son inconscience, Bahia avait ressenti à nouveau sa présence. Un bien dans du malheur. Elle s’était jetée sur lui, pleurant autant qu’il y a à peine deux secondes.

Le Ténéfix semblait perdu, serrant en retour son amie comme si c’était un nourrisson nouveau-né accroché à sa mère. Le pauvre Pokémon ne se souvenait plus d’une majorité de ce qui s’était passé. Il savait que le père de Bahia l’avait ‘vendu’ à son ancien dresseur et que celui-ci lui avait fait regretter le fait qu’il s’était enfui lorsqu’ils étaient plus jeunes. Après cela, il se souvenait juste d’avoir travaillé avec d’autres membres de son espèce, parfois jour et nuit, pour récolter les joyaux qui n’iraient jamais dans leurs estomacs. Il se souvenait surtout de la détresse qu’il avait ressentie. Après un mois, il avait cru que la jeune femme ne viendrait pas. Il avait fini par perdre espoir, plongé le soir dans ces cauchemars. Les autres Ténéfix l’avaient encouragé, lui disant que la jeune femme dont il avait pris tant soin finirait par le lui rendre. Et ils avaient eu raison. Au-delà de son état de coma, il savait que Bahia l’avait récupéré. Et c’était encore plus dur de le savoir et de ne pas être capable de se défaire de cet état. Il ne savait même pas lui-même comment il avait fait pour se défaire de cette malédiction. Son ancien maitre y était-il pour quelque chose ? Ce n’était pas vraiment son genre de faire des faveurs comme celle-là. Sans parler que, après l’excitation de le voir réveiller, Bahia avait été vérifié les autres et ceux-ci dormaient toujours profondément. Il fallait avouer que, contrairement à eux, Rubis était habitué à ce genre de contrôle. C’était bien ça qui l’avait poussé à fuir son vrai dresseur. Il avait compris que ce ne serait jamais plus pareil lorsque celui-ci avait changé leur amitié pour l’appât du gain. Il avait préféré ne pas en parler pour Bahia simplement parce que celui lui faisait encore de la peine, sachant qu’il avait passé une bonne partie de sa vie avec un ami qu’il avait vu devenir un monstre.

Lorsque le Ténéfix avait essayé de s’excuser à ce sujet, Bahia avait simplement hoché la tête. Au départ il était vrai qu’elle lui en avait voulu. Pourquoi cacher ainsi la moitié de sa vie ? Sur le coup, elle avait eu l’impression de ne pas le connaitre tant que ça. Mais elle avait vite compris les raisons et malgré sa réticence, elle avait mis sa colère et son incompréhension de côté. Il était de retour après de nombreuses semaines qui lui avait paru des mois et des années, elle allait profitée de ce moment. Rubis avait été surpris de voir qu’il y avait de nouveaux membres parmi le groupe. Lorsqu’il était là, cela se résumait à lui, la Pikachu et le Floravol. Maintenant il y avait un drôle de petit rongeur encore minuscule, un grand Pokémon plante qu’il ne connaissait pas et un très grand Roigada, avec qui il avait rapidement fait des liens. Lorsque tout le monde fut présenté et que le calme revint dans la pièce, le Ténéfix se laissa doucement tirer par le sommeil, épuisé par toute cette aventure. Bahia resta près de lui et les autres Pokémons sautèrent dans le lit aussi, se serrant tous les uns contre les autres. Pleurant toujours un peu, la jeune femme salua d’une main son mentor, qui paraissait aussi soulagé qu’elle. Le Ténéfix ne savait pas trop qui il était, mais il finirait bien par le savoir. La soirée se termina donc ainsi, le Pokémon profitant enfin d’une nuit de sommeil paisible.

Les jours après cet incident furent trop rapides au goût de la jeune femme. Son maitre se mit à l’entrainer bien plus durement, à cause de la réponse qu’elle avait reçue pour son épreuve de Guerrier. Rubis avait été surpris de voir que celle-ci avait décidé de continuer dans cette voie alors qu’elle s’y répugnait avant. Néanmoins il ne voulait pas lui dire de faire le contraire. Lui aussi était en colère contre son ancien dresseur. Ce qu’il lui avait fait passait encore, mais tenter de tuer ainsi son amie… le Pokémon s’était réellement rendu compte des dégâts le lendemain de son réveil, presque surpris de voir cet étrange œil en Crystal. En fait, ils se ressemblaient étrangement…. Il savait pertinemment que le but premier de Bahia était de se venger et de réveiller les autres Ténéfix. Néanmoins il ne se rendait pas compte que Bahia avait aussi envie de montrer qu’elle était toujours capable de se battre et d’apprendre. Il avait donc assisté à ses entrainements, l’encourageant a persévéré. Il n’avait pas encore la force de se déplacer seul, mais les autres Pokémon l’aidaient, surtout le Roigada. Leurs types assez proches leur permettaient de discuter de manière télépathique sans problème, Rubis n’ayant pas la possibilité de parler comme lui. Il passait donc leurs journées, assis un à côté de l’autre, observant la jeune femme s’améliorer de plus en plus. Le Ténéfix était inquiet pour l’épreuve, mais celui qui se disait son mentor lui assura qu’elle était prête. Il espérait qu’il avait raison. Pas qu’il doutait de Bahia, mais il avait peur que celle-ci échoue et abandonne. Néanmoins il devait se rendre à l’évidence : la jeune femme avait changé.

Le jour de l’épreuve, Bahia resta au repos. Elle se préparait surtout mentalement. Elle avait décidé de n’amener que sa Pikachu au départ, sachant qu’elle voulait essayer de développer là-bas ou ensuite sa capacité à contrôler la foudre. C’était ce qui l’intéressait le plus, avec le fait de développer lentement sa compétence à sentir le vent. Elle n’en avait pas vraiment parlé à Rubis, mais elle ne voulait pas être Vandale comme l’avait voulu son père, elle voulait se diriger vers autre chose. Lorsqu’elle se prépara pour partir, ces Pokémon étaient tous là, se serrant autour d’elle pour lui souhaiter bonne chance. Rubis, malgré sa fatigue, la supplia de l’amener avec elle. Elle refusa au début… pour ensuite le prendre dans ses bras et partir avec lui et Topaze sur le Dracolosse de son maitre. C’était son premier compagnon, son meilleur ami. Il l’avait toujours accompagné et ça ne changerait pas aujourd’hui.

-‘ C’est parti. ‘

Ils se rendirent donc là où la lettre le spécifiait, au Sanctuaire du Vent. Le Dracolosse la déposa près de l’entrée et Bahia continua à pied, Rubis marchant doucement à ses côtés et Topaze de l’autre. Elle vit au loin une autre forme et se dit que cela devait être la deuxième personne. On lui avait dit dans cette lettre qu’elle ne serait pas seule pour l’épreuve, on l’avait jumelé à un autre ‘élève’. Elle le salua simplement de la tête et continua son chemin, tenant la main de son Pokémon Ténèbres. Ils se rendirent au clocher et la jeune femme eut un léger sursaut en voyant le passeur d’épreuve. Elle était tellement concentrée qu’elle ne l’avait pas vu ! Son Pokémon lui tapota la main, sentant chez elle un grand stress. Au départ elle semblait bien calme, mais maintenant qu’elle était devant l’instructeur, ce n’était plus la même chose. Elle paraissait nerveuse, ses mains tremblotant légèrement. Elle allait la trouver longue, cette épreuve… Elle resta un instant stoïque, n’osant pas répondre à Daine. Voyant que c’était elle qu’il regardait, celle-ci se mit à balbutier avant de former une phrase plus concrète.

-‘ Je… huh… ‘

Ses deux Pokémons s’éloignèrent un peu, allant s’asseoir à quelques mètres. Rubis posa son regard sur elle et fit un léger mouvement de la main, l’encourageant à continuer. Il préférait se mettre ailleurs, car il ne faisait pas partit de cette épreuve, il ne serait qu’un petit spectateur. Même chose pour la Pikachu, qui ne savait pas si elle servirait à quelque chose ou non. Bahia les regarda un petit instant et se retourna vers le vieil homme, prenant la parole avec une voix un peu plus ferme.

-‘ Je… Je m’appelle Bahia. Je… je viens du pays du feu. ‘ Celle-ci parut réfléchir un instant, avant de dire avec plus de conviction : ‘ Lorsque j’étais jeune, mon père m’a énormément entrainée. Il m’a poussée à mes limites, il m’a rendue forte. Mais pas juste forte, arrogante et stupide. Je n’étais pas une guerrière, j’étais un monstre avide de pouvoir.

J’étais tellement convaincue de ma force que je suis allée me battre contre un Onix, seule. Il m’a écrasée et remise à ma place. En voulant m’enfuir, je suis tombée et je me suis retrouvée sous un éboulement. Une de ses pierres m’est tombée sur la tête et étrangement, lorsque je suis revenue à moi, je n’étais plus moi-même.

Ou plutôt, j’étais enfin moi. J’ai mis du temps à comprendre que la… ‘Peureuse faible’ que j’étais devenue était ce que j’avais toujours été. Pas une vraie peureuse, juste une petite fille gentille et curieuse. Une femme qui, au fond, ne voulait pas du chemin tout tracé de son père. ‘


Celle-ci se tut un instant et tourna légèrement sa tête pour observer son Pokémon, qui hocha la sienne. C’était très bien, il ne s’attendait pas à dire vrai qu’elle pousse l’explication juste là. D’un geste, celle-ci caressa avec douceur son œil de Crystal, qui brillait dans la lumière. Après un moment de silence, celle-ci se lança à nouveau.

-‘ Je ne suis pas aussi forte qu’avant. Mais je sais que je peux réellement m’améliorer et prouver que je suis capable de tout ça, en étant moi-même. Si j’ai choisi Guerrier élémental, c’est d’abord parce que j’aimerais devenir Fusionneur élémental. J’ai été bannie de mon peuple et aujourd’hui je vis ici, parmi les Nalciens. J’ai l’impression d’avoir plus ma place ici plus que là-bas. J’aimerais apprendre à sentir le vent, à le comprendre. J’aimerais combiner ce que j’étais avant et ce que je suis aujourd’hui. ‘

Celle-ci se tut finalement et ne rouvrit plus la bouche. Pour elle c’était assez développer. Elle espérait que le passeur d’épreuve considérait ce but comme étant assez pour passer cette épreuve. Il y avait évidemment le fait de pouvoir être plus forte et se rebattre contre le dresseur qui l'avait défigurer, mais ce n’était pas aussi important que ce véritable but. Elle ne devait pas laisser la vengeance prendre toute la place, car lorsque celle-ci serait accomplie, il n’y aurait plus rien. Bahia voulait réellement s’adapter à la vie ici. Elle voulait prouvée que son ancienne elle et ce qu’elle était maintenant pouvait travailler ensemble, le feu … voir la foudre et le vent. Celle-ci attendit tranquillement que l’autre réponde, prête à commencer l’épreuve.

_________________

I don't Want to Be

Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 424

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Message par Kiel Wind le Sam 14 Sep 2013 - 20:13

Depuis combien de temps s’entrainait-il ? Deux ans ? Trois ans ? Kiel avait perdu toute notion du temps. C’est à quelques dizaines de minutes de marche d’Alfen que le jeune Nalcien s’était exilé, avec pour seule compagnie sa très jeune Aquali. L’évolution précoce de la sirène avait, semble-t-il, stoppé sa croissance, condamnant Orali à vivre dans le corps d’une Aquali à peine plus grande que l’Evoli qu’elle avait été. Mais loin d’être déstabilisée par cette déficience, elle illuminait chaque jour la vie de Kiel de son sourire et de ses rires incessants, lui faisant ainsi oublier oublier la perte de son cher ami Malosse. Et aujourd’hui, après une longue hésitation sur la marche à suivre, Kiel avait finalement décidé de passer à l’étape suivante, et à devenir officiellement un guerrier élémental de Nalcia.

Mais avant cela, il devait passer une épreuve. C’est pourquoi il se rendit ce jour-là si loin de chez lui, au sanctuaire du Vent. Il ne ressentait ni stress, ni excitation, et voyait plutôt cette épreuve comme une simple formalité ennuyeuse : comme à son habitude, Kiel préférait faire les choses à sa manière, et l’idée de rejoindre officiellement un groupe d’élémentalistes l’agaçait au plus haut point. Il aurait certainement préféré évoluer seul et aider son pays à sa façon, sans avoir à se plier notamment aux règles de sa famille. Seulement voilà… s’il pouvait s’exiler pour s’entrainer et insulter les siens en ayant un Pokémon comme compagnon, il ne pouvait malheureusement pas profiter des meilleurs entraineurs tant qu’il ne montait pas officiellement en grade. Et évidemment, malgré tous les bienfaits d’un entrainement solitaire, les limites de cette méthodes commençaient à se faire sentir… il lui fallait quelqu’un pour le guider. Il pouvait toujours demander à son père, mais là encore arrivait un moment où un seul maître ne suffisait plus pour pouvoir réellement se diversifier et apprendre autant que possible.

Alors plutôt que de stagner jusqu’à la fin de ses jours, Kiel avait décidé, pour une fois, de céder aux règles de sa famille. Et c’est évidemment sous les rires et les insultes qu’il avait été accueilli par les siens. D’un côté, il l’avait cherché, puisqu’il avait ramené Orali au milieu du château familial. Ah… que de bons souvenirs !

Mais passons. Kiel venait d’arriver sur place : il salua rapidement une adulte qu’il ne connaissait pas et continua sa route sans le moindre échange verbal. Leur examinateur fit son apparition devant le bâtiment, sautant du clocher pour atterrir devant eux : si la femme sursauta, ce ne fut pas le cas de Kiel. Il se contenta de s’arrêter pour fixer l’homme et écouter ce qu’il avait à dire d’un air neutre.
Daïne… ça lui disait vaguement quelque chose, mais rien de précis. De toute façon, étant donné ses origines, Kiel avait déjà eu l’occasion d’entendre parler de l’ensemble des plus grands maîtres élémentaux du pays… mais étant donné son assiduité devant ce genre de discours, il n’en avait retenu que deux ou trois, les autres ne formant qu’une masse floue de noms dans son esprit. Il se contenta donc de le saluer respectueusement et attendit que l’autre élève, Bahia réponde à la question avant d’enchainer à son tour.

Tandis que Kiel écoutait sans intervenir, Orali quitta ses épaules d’un bond joyeux pour aller rejoindre les Pokémon de Bahia et observer la scène de loin, tout en espérant pouvoir s’amuser avec eux si l’épreuve s’éternisait.
Bahia semblait stressée. Au début, ses paroles se firent hésitantes, malgré qu’elle sembla reprendre confiance en elle petit à petit. Mais au moins, elle semblait déterminée à atteindre son but, à savoir devenir fusionneuse élémental. Restait à voir ce qu’elle donnerait en action… mais finalement, il s’en fichait pas mal : il était là pour lui, pas pour observer une autre débutante. Une fois que Bahia eut terminé son récit, Kiel prit la parole à son tour, sûr de lui :

« Je m’appelle Kiel Wind, et je souhaite devenir Vandale élémental, et donc guerrier élémental, afin de me battre pour mon pays. »

Il fit une pause après cette brève introduction qui résumait la raison de sa présence ici. Il aurait pu ne rien ajouter, mais sentant que cela ne serait peut-être pas suffisant pour son examinateur, il décida finalement d’ajouter quelques informations. D’autant qu’avec cette courte description, l’autre aurait pu croire que Kiel suivait simplement la volonté de sa famille : après-tout, les Wind étaient plus que reconnus à Nalcia pour leur efficacité en tant que maîtres élémentaux. Peut-être même ce moine connaissait-il son père personnellement… mais peu importait.

« Ayant souffert de la dernière guerre, je souhaite devenir aussi fort que possible pour protéger ceux qui ne peuvent se battre en repoussant nos ennemis sur un champ de bataille avant qu’ils n’atteignent nos villes. Quant au choix de ma voie… je pense que la force brute est nécessaire face à ceux qui ne méritent pas de marcher sur nos terres. »

N’ayant rien à ajouter, Kiel croisa les bras en attendant la suite, satisfait de sa réponse. Il avait volontairement omis de parler de sa famille, afin de montrer qu’il ne leur accordait pas la moindre importance. Il suivait sa propre voie, pas celle des Wind, qu’importe que ces deux routes démarrent sur une même épreuve.

_________________

Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Message par PNJ le Sam 14 Sep 2013 - 23:48

Daïne écouta avec attention les deux jeunes gens. Si la fille semblait hésitante, mais déterminée, et dans le fond, humaine, le garçon lui, semblait beaucoup plus froid, distant, et sûr de lui. Un fin sourire éclaira son visage alors qu'il hocha la tête, réfléchissant à ce qu'il allait pouvoir leur faire faire. L'avantage, c'est qu'ils étaient deux, d'éléments différents, et pour le projet de la demoiselle, ça allait être utile si elle voulait être un Fusionneur. Quant à l'autre, un Vandale, peut-être plus basique, mais néanmoins très important aussi. Il joignit ses mains et les regarda, posant brièvement ses yeux sur les Pokémon derrière eux.

« Bien bien bien. Sachez avant tout que je suis ici pour évaluer si vous avez les compétences nécessaires pour accéder au grade de Guerrier Elemental, et donc pour voir si vous êtes aptes à vous diriger dans l'une des trois voies de ce grade. Ainsi, je vais voir si vous êtes assez talentueux pour devenir un Vandale, un Fusionneur ou bien Invocateur. Qui plus est, je vais essayer de vous ouvrir aux Elements supérieurs. Bahia, si vous tenez à être Fusionneur, voulez-vous vous lier à l'air ou bien à la terre ? »


Il avait besoin de cette réponse pour savoir comment il allait gérer les choses avec elle. Quoiqu'il en soit, il allait commencer par ce qui serait probablement le moins amusant pour eux, quelque chose qui ne semblait les intéresser ni l'un, ni l'autre, mais cela faisait partie du jeu, et de la formation. Et puis, s'ils voyaient un peu comment chaque job fonctionnait, s'ils étaient intelligents, ils pourraient en tirer beaucoup d'enseignements, au cas où ils tombaient sur un Invocateur.


« Nous allons commencer par voir le métier d'Invocateur. Je sais que vous ne voulez pas vous diriger là-dedans, mais on ne sait jamais après tout. Quoiqu'il en soit, je vais, à tous les deux, vous demander d'invoquer des petites entités. Les formes peuvent être des basiques, une simple sphère avec deux bras pour attaquer. Quoiqu'il en soit, vous allez devoir créer quelque chose qui puisse se déplacer seul, avec ou sans votre ordre, et qui puisse détruire une cible. Vous avez tout le temps nécessaire pour cela. Vous pouvez commencer à vous préparer. »


Pendant que les deux adolescents faisaient ce qu'ils avaient à faire, le passeur d'épreuve commença à installer deux cibles, une pour chacun d'entre eux.

« Voilà, votre création devra avoir assez d'énergie pour parcourir au moins quinze pas, et détruire la cible. Bon courage à vous ! »

[Alors pour résumer, vous allez devoir créer un (ou une, si vous avez la foi) petites entités constituées de votre élément, capables de parcourir une courte distance et de détruire une cible. Vous avez un post pour réussir cette tâche. Un échec ou une difficulté ne vous pénalisera pas puisque vous n'avez aucune envie de vous diriger dans cette voie, mais une réussite serait plus jolie on va dire ! Voici l'ordre des prochains post :

Bahia → Kiel → PNJ]

_________________

PNJ
Informations
Nombre de messages : 852

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Message par Bahia Nur le Dim 15 Sep 2013 - 3:05

Bahia écouta d’une oreille l’autre candidat, retenant son nom et ce qu’il voulait faire. Le reste elle oublia rapidement, trop stressé à cause de l’épreuve. Elle tentait de faire le vide dans son esprit et elle sentait que Rubis l’aidait sur ce plan, même si cela ne paraissait pas. Ils étaient liés par l’esprit et il ressentait absolument tout ce qui venait d’elle. Bahia entendait au fond de son crâne sa voix la rassurer, lui disant de rester fidèle à elle-même et que, en cas d’échec, elle pourrait réessayer de toute façon. Elle n’avait pas envie de subir la honte qui viendrait avec cet échec, mais elle se devait de le voir comme une mise en garde, qu’elle devait travailler plus fort pour y parvenir. La jeune femme se rendit compte qu’elle grattait avec ses doigts son œil de Crystal. Elle descendit immédiatement sa main et tourna la tête vers son compagnon, qui avait été rejoint par le Pokémon de Kiel. Celui-ci l’observait avec une certaine inquiétude, il se demandait comment elle avait développé cet étrange tic de toujours gratouiller son œil invalide lorsqu'elle était nerveuse.  Malgré les questions qui lui restaient en tête, Rubis lui fit un léger signe de la patte, ses yeux brillants rappelant énormément l’œil mutilé de sa dresseuse. Celle-ci lui rendit son petit signe de la main : elle était seule dans cette épreuve, même s’il était à côté et dans ses pensées. Elle était maitresse de son succès et personne d’autre ne le ferait pour elle. Il était temps pour elle de montrer qu’elle avait évolué et qu’elle pouvait accomplir quelque chose par elle-même. Comme Xavier lui avait appris, la jeune femme respira lentement et se concentra uniquement sur ce qui se passait devant elle, c’est-à-dire sur l’instructeur. Il semblait satisfait de leurs réponses, ce qui la rassura déjà un peu. Elle avait réellement eu peur de se voir refuser l’épreuve si la raison n’était pas assez claire. Ce qui était un peu idiot en soi, presque toutes les raisons étaient bonnes pour passer ce grade. Bahia joignit les mains et attendit la suite, ce qui ne tarda pas à venir. Écoutant attentivement le maitre de l’épreuve, la jeune femme hocha légèrement la tête et reprit la parole, toujours avec une certaine nervosité.

-‘ Je n’ai aucun intérêt pour la terre. Ce que je veux, c’est l’air. ‘

Aucun intérêt pour la terre… c’était vrai et faux à la fois. Elle y avait pensé, pas parce qu’elle le voulait vraiment, mais parce qu’elle était proche de cet élément… plus que l’air. Sa mère était une terrosienne de souche et une élémentaliste de talent. Néanmoins sa mère était un sujet épineux et elle ne voulait pas être liée au même élément qu’elle. Pour elle, Flamen et Terros étaient des terres inhospitalières. Nalcia était un renouveau pour elle, elle voulait comprendre son élément et travailler avec lui. Elle avait donc pensé à la terre, mais à peine quelques minutes, pour la rejeter complètement. Le simple fait d’y penser la mettait mal à l’aise, même si elle avait peut-être eu plus de facilité avec cet élément, il ne l’attirait pas du tout. La jeune femme hocha à nouveau la tête, comme pour se confirmer à elle-même ce choix. C’était l’air, point final. Rubis se pencha un peu vers l’avant et la pikachu fit de même : ils se concentraient au maximum sur ce qui allait se produire ensuite, intrigués par ce que Daine allait décider de faire. Et ce fut une grande surprise de voir où il voulait en venir. Invocateur ? Bahia resta de marbre, mais déjà son cœur reprenait un rythme effréné : pourquoi se concentrer là-dessus ? Aucune des deux ne le voulait ! Bahia était trop nerveuse pour réellement voir la raison derrière cet exercice. Et la raison de sa nervosité était très simple : elle n’avait jamais fait cela. Changer un peu la forme du feu pour rendre plus efficace, d’accord. Mais en faire une forme complète qui devait avoir l’énergie de se supporter elle-même… la jeune femme se remit inconsciemment à se gratter l’œil, se mordillant les lèvres par la même occasion.

* Je n’y arriverais pas. *

* Du calme ne t’affole pas Bahia. Prends ton temps. Concentre-toi et vas-y. *


La voix profonde du Ténéfix la fit presque sursauter. Toutes ses semaines loin de lui lui avaient fait perdre l’habitude de l’entendre. La jeune femme tourna la tête vers lui et vit le Pokémon et Topaze qui l’encourageait de loin. Bon… Évidemment elle ne pouvait pas se défiler maintenant qu’elle était là. Elle espérait juste que ce bout d’épreuve n’allait pas avoir d’incidence sur le grade… et puis, ce n’était pas ce qu’elle voulait. Elle observa un instant l’instructeur, mais, voyant qu’il installait les cibles, elle se détourna de lui et s’éloigna assez loin pour que la créature qu’il voulait fasse la distance demandée. Bahia resta longuement stoïque, se demandant visiblement ce qu’elle devait faire. Elle resta de nombreuses minutes à observer la cible, simplement trop stressée pour faire un mouvement quelconque. Que faire ? Rubis sentait à présent l’inquiétude le gagner, et si elle n’était pas vraiment prête ? Il devait se retenir de bouger, sachant que le maitre de l’épreuve n’apprécierait probablement pas que son Pokémon vienne l’aider. Il resta assis, mais tapotait de ses griffes le sol, fixant sa dresseuse en l’encourageant à bouger. Elle devait faire quelque chose, parce que sinon l’épreuve pourrait se terminer sans qu’elle n’ait essayé quoi que ce soit… et il ne voulait pas qu’elle ressente cette douleur, qu’elle soit si déçue qu’elle ne veuille plus du tout participer à ce genre de chose. Voyant que celle-ci ne bougeait toujours pas après un certain moment, il tenta un contact.

* Bahia ? *

Pas de réponse. Néanmoins celle-ci réagit légèrement, levant une main. Il fut soulagé de voir que celle-ci allait finalement essayer quelque chose, même si, au fond de son crâne, elle était persuadée que cela ne fonctionnerait pas. Lentement, la paume de la main ouverte, la jeune femme créa une petite boule de feu. Celle-ci se dirigea vers le sol et s’appuya sur celui-ci. La dresseuse respirait lentement, l’œil valide rivé sur les flammes qui grossissaient un peu. La sphère prit une grosseur acceptable et Bahia prit quelques secondes pour réfléchir, essayant visiblement de trouver ce qu’elle ferait ensuite. Celle-ci reprit l’idée qu’avait donnée Daine et tenta de donner des  bras à cette boule. Malheureusement, lorsqu’elle tenta de forcer le feu en cercle de s’étirer de chaque côté, la boule devint instable. Bahia avait du mal à contrôler le tout, les bras étaient de trop. Elle devait concentrer le feu au même endroit, si elle essayait de le séparer et de lui donner forme, cela devenait trop. Celle-ci réfléchissait à toute vitesse, laissant la sphère reprendre sa forme ronde et presque parfaite. Il fallait qu’elle arrête de se gratter l’œil. Lentement, celle-ci sentit une idée germée dans sa tête. Ce n’était pas grandiose, loin de là, mais c’était mieux que rien.

Celle-ci se mordit la lèvre au sang et releva la main de nouveau. La boule se mit lentement à changer de nouveau, mais de manière plus stable. La forme rappelait étrangement un Limagma, rampant au sol. La jeune femme prit de nombreuses minutes pour tenter d’améliorer la forme, mais c’était dur. Poussant un soupir, elle laissa les flammes ainsi. L’entité qui ressemblait à la limace se déplaçait tout de même un peu plus vite que lui. Bahia le fit déplacer un peu sur le côté, gardant le contrôle. Elle voulait juste voir ce que cela donnait. Ce n’était pas le mieux, mais au fond, c’était le mieux qu’elle pouvait faire pour l’instant. La jeune femme hésitait à l’envoyer sur la cible, d’après ce qu’elle avait compris, elle devait arrêter de le contrôler… or elle avait peur qu’il s’évanouisse. Elle n’avait jamais créé ce genre d’entité, comment pouvait-elle bien faire pour qu’il se déplace tout seul ? La jeune femme ferma son œil et sentit encore la panique la prendre, à un tel point qu’elle avait l’impression de sentir une larme lui monter à l’œil. Elle ne s’attendait pas du tout à avoir droit à ce genre d’examen…

* Rubis… *

* Continue. *


Continuer à faire quoi, pensa-t-elle ? La panique laissa un peu place à la colère. Et cela se remarqua sur la forme de ses flammes. La limace se mit à grossir un peu, gonflée par la rogne de celle qui le contrôlait. La jeune femme ouvrit son œil et fit déplacer légèrement son entité. Tant pis, elle allait l’envoyer. Bahia lui infusa toute l’énergie dont elle était capable en si peu de temps et lui fit amorcer le mouvement vers la cible. Lâchant prise, la jeune femme se retourna simplement, préférant ne pas regarder ce qui allait se passer. Son entité avait-elle disparu ? Visiblement, non. Le Ténéfix la félicita et c’est ce qui lui donna l’indice. Néanmoins, il n’était pas rendu à la cible. La guerrière resta de dos, les mains si serrées qu’elle ne sentait plus le sang circuler dans celles-ci. L’étrange entité continua son chemin et toucha finalement la cible, lui faisant prendre feu. Bahia tourna légèrement la tête et observa la cible sans aucune note de fierté. En temps normal elle aurait été exaltée de voir ce résultat, mais elle était dans une épreuve et elle avait du mal à accepter ce déroulement. Elle avait réussi, mais ce n’était clairement pas la meilleure performance de sa vie. La limace avait juste glissé au sol et c’était mollement écraser sur la cible, ce qui l’avait fait prendre feu. Celle-ci était à présent à demi calcinée.

Bahia resta stoïque sans rien dire, évitant le regard de l’instructeur. Elle espérait sincèrement qu’ils allaient à présent se concentrer sur autre chose. Les invocations ce n’étaient pas sa tasse de thé et elle ne comprenait toujours pas comment faire, considérant que sa ‘victoire’ était plus due à la chance qu’autre chose. La jeune femme observait le sol, attendant que Daine décide de ce qui allait se produire ensuite. Allait-elle être éliminée de suite ? Cette pensée la rendit quelque peu morose. Non, elle devait bien avoir une autre chance… Poussant un simple soupir, la jeune femme attendit la suite sans rien dire.

Que cachait-il comme autre épreuve ?


-HJ- J'ai préféré jouer la carte de la difficulté, j'espère que ca ira ^^' -HJ-

_________________

I don't Want to Be

Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 424

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Message par Kiel Wind le Dim 15 Sep 2013 - 4:27

Une épreuve d’invocateur ? Facile. Kiel n’était pas du tout intéressé par ce que proposait le maître, toutefois, il savait exactement quoi faire pour arriver à un résultat similaire à celui attendu. L’adolescent se mit en place rapidement, les mains dans les poches, et observa sans un mot son examinateur placer les cibles. Parcourir quinze pas avec la même attaque… au final, cela se résumait à ça. Cette "chose" qu’il devait créer n’avait pas besoin d’être capable de réagir, de penser, ou quoi que ce soit d’exceptionnel qui rendrait la tâche impossible… alors soit. Sortant une main de sa poche, Kiel tendit le bras au maximum, comme pour analyser la distance qui le séparait de sa cible et préparer suffisamment d’énergie pour la franchir. Puis, curieux, il jeta un coup d’œil en direction de sa collègue.

Elle semblait encore plus stressée qu’au début. Et s’il réussissait l’épreuve d’un claquement de doigt ? Cela ne ferait que la mettre encore plus mal à l’aise. Non pas qu’il s’inquiète du sort de cette femme, mais une erreur de sa part risquait d’influencer leur passeur d’épreuve, et donc sa propre épreuve. Alors, plutôt que de se lancer immédiatement dans l’épreuve, il décida de laisser l’autre commencer. Et… ce fut long. Mais bon, le principal, c’était qu’au final, elle atteigne sa cible, non ? Même si cet espèce de Limagma invoqué n’avait rien d’impressionnant. D’un côté, il pouvait au moins la féliciter d’avoir suivi les conseils à la lettre, ce qu’il ne risquait pas de faire.

Une fois la prestation de Bahia terminée, Kiel se mit enfin en position pour entamer sa propre tentative. Les deux mains sur les côtés, paumes ouvertes, il commença à former un léger courant d’air autour de lui. Fermant les yeux pour sentir son élément l’entourer au mieux, il se mit à remuer les bras de façon circulaire, formant peu à peu une petite tornade autour de lui.

« Ecarte-toi. », Lança-t-il rapidement à Bahia par précaution avant de véritablement lancer son attaque.

D’un coup, Kiel rouvrit les yeux et hurla de rage, comme s’il venait de remarquer la présence d’un adversaire. Et immédiatement, la tornade gagna en intensité autour de lui, déchiquetant l’herbe à ses pieds plus efficacement qu’une faucille. Comme tout le monde put le constater rapidement, sa méthode n’avait rien d’une méthode d’invocateur… mais ça ferait l’affaire pour aujourd’hui.

Elançant ses bras en direction de sa cible, Kiel balança son "invocation", qui effectivement, traversa les quinze pas qui le séparaient de sa cible. Plus elle s’éloignait, plus elle gagnait en intensité et perdait en stabilité, puisque Kiel était contraint de la laisser vivre par elle-même, comme l’aurait fait un véritable invocateur. Du coup, au bout d’une dizaine de mètres, ce n’était plus une tornade qui traversait l’étendue d’herbe en direction de la cible, mais un amas de vents parfaitement informe et dévastateur. Pourtant, Kiel restait satisfait : il se fichait bien de la forme que pouvait avoir cette chose… pour lui, ce n’était qu’une attaque comme les autres. En temps normal, il aurait gardé les bras tendus vers la tornade pour la renforcer de nouveaux vents, afin de la maintenir sur sa trajectoire et la conserver active bien plus longtemps. D’ailleurs, plutôt que de la balancer ainsi, il aurait simplement marché en son cœur, à l’abri dans l’œil du cyclone, renouvelant continuellement les vents qui l’entouraient, plutôt que d’utiliser ce que l’on pouvait nommer une "création initiale"… mais bon, il pouvait bien céder en partie aux caprices de son examinateur.

Une fois au niveau des cibles, l’attaque perdit définitivement son équilibre, déclenchant une explosion de vents tranchants dans un rayon de quelques mètres autour du point d’impact. Evidemment, la cible de Kiel se fit déchiqueter en morceau, ainsi que celle de Bahia à proximité dont les morceaux brisés continuaient à se consumer par les flammes petit à petit.

Et voilà ! La cible était en miette, comme demandé. De plus, son attaque avait traversé les quinze pas, comme demandé. Par contre, côté théorie, on était loin du boulot d’un invocateur. D’ailleurs, si l’on devait résumer la façon dont Kiel avait interprété la chose, Kiel avait plutôt "rasé quinze mètres plus la cible", plutôt que "parcouru quinze mètres pour atteindre la cible". Mais lancer une attaque suffisamment puissante pour atteindre une cible éloignée n’était pas si loin de ce qu’avait demandé leur examinateur à l’origine… alors soit, il avait décidé de faire ça. De toute façon, il n’avait pas vraiment à se justifier, puisqu’il n’avait pas la moindre idée de la façon dont un invocateur pouvait s’y prendre pour créer une entité capable de se battre de son côté.

En arrière, Orali poussait de petits cris de victoire tout en faisant de rapides saltos sur place, impressionnée par l’attaque de son dresseur. Elle n’avait aucune idée de l’intérêt de cette épreuve, et encore moins du véritable objectif de cette partie, mais en voyant les cibles se faire déchiqueter par les vents, elle s’était persuadée que Kiel venait de réussir à cent pourcents ce qui lui avait été demandé. Croisant les bras d’un air satisfait, Kiel se tourna vers l’examinateur en attente de la suite de l’épreuve. A présent, selon la logique que suivait cette épreuve, ils allaient probablement avoir droit à une épreuve de vandale puis une épreuve de fusionneur… ou l’inverse. Enfin, en bref, s’il avait bien compris ce que l’autre souhaitait faire, il voulait examiner leurs capacités dans les trois jobs potentiels. Mais peut-être avait-il d’autres projets pour eux ? Oh, et puis peu importe… tout ce qu’il souhaitait, c’était d’en finir avec ça et passer à la suite.

[HS : j’ai considéré que les cibles étaient assez proches l’une de l’autre pour toucher celle de Bahia sans faire exprès, j’espère que ça ira ^^]

_________________

Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Message par PNJ le Dim 15 Sep 2013 - 14:10

Hm, si Bahia avait fait un travail laborieux, mais dans les règles, Kiel lui, avait été beaucoup plus violent et vigoureux. Pourtant, ce qu'il avait fait... Eh bien, heureusement qu'il ne se dirigeait pas vers cette voie là, car les résultats n'étaient pas très bons, vu sous un certain angle. Quoiqu'il en soit, ils allaient pouvoir passer à la suite, à savoir...

« Nous allons aborder maintenant la tâche d'un Fusionneur. Pour cela, vous allez travailler ensemble. Kiel, vu que vous ne désirez pas vous diriger dans cette voie, vous allez devoir vous servir du feu de Bahia, et inversement, Bahia, vous devrez utiliser le vent de Kiel. Mais si vous, vous pouviez commencer à faire très légèrement appel au vent, cela serait mieux. Bien, je vais essayer de vous expliquer plus en détails comment vous allez procéder.

Dans un premier temps, Bahia va fournir une énergie de flammes en continue à Kiel, qui devra la mélanger à sa propre énergie pour réaliser eh bien... Quelque chose avec cette aide là. Vous allez devoir faire coexister les deux éléments ensembles. Ensuite, les rôles s'inverseront. Cependant Bahia, je vous demanderai aussi de voir si vous avez un certain talent pour appeler à vous l'aide du vent. Au point où vous en êtes, ne vous attendez pas à créer un ouragan, une simple brise sera suffisante. Ah, et je vous avertis... Celui qui agit en soutien ne doit en aucun cas pénaliser l'autre. Bien, vous pouvez commencer. »


[Pour résumer, pour ce post, Bahia tu donnes du feu à Kiel, et Kiel doit réaliser un travail de Fusionneur avec son élément et le tien. Ensuite, nous inverserons. Vous avez un post pour réaliser Kiel fusionneur et Bahia en soutien. Bahia, tu peux, dans ce post ou le prochain, commencer à essayer de te lier au vent, ou au moins à y réfléchir, et ta réussite est très importante pour les deux prochains post. Voici l'ordre des post :

Bahia → Kiel → PNJ

Bon courage!]

_________________

PNJ
Informations
Nombre de messages : 852

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Message par Bahia Nur le Dim 15 Sep 2013 - 15:06

La jeune femme écouta l’autre candidat et recula de quelques pas, se demandant ce qu’il allait faire. Et elle avait eu raison d’écouter, même qu’elle décida de reculer encore un peu, surprise par le vent. Là où elle était eu de la difficulté et avait réussis à créer quelque chose de plus ou moins potable, lui y allait clairement avec quelque chose de plus agressif. Bahia observa la tempête détruite la cible et la sienne en plus. La force brute de l’air était impressionnante… plus que sa limace, en tout cas. La jeune femme observa un instant le résultat, quelque peu déçue de ne pas avoir été capable d’avoir un résultat semblable sur la cible. Si elle lui avait envoyé des gerbes de flammes, elle aurait aussi volé en éclat. Néanmoins ce n’était pas le but de cette épreuve, elle devait garder en tête qu’elle devait suivre à la lettre ce que l’instructeur lui disait. Dans tous les cas, les deux candidats avaient eu des lacunes dans cette épreuve et Bahia fut fort contente de voir qu’elle pouvait continuer le reste de leur examen. Elle était soulagée de passer à autre chose… mais fut vite de retour en mode stress. C’était le tour de son métier à elle. La jeune femme aurait bien aimé faire Vandale avant… Non, elle était capable de le faire. Que ce soit maintenant ou dans dix minutes, elle allait le faire de toute façon. Celle-ci jeta à nouveau un coup d’œil à Rubis, qui hocha simplement la tête. Il fallait qu’elle se concentre sur elle, pas sur lui. Elle écouta attentivement l’instructeur ensuite, surprise de la nature de l’autre épreuve. Elle allait devoir donner du feu à Kiel ? Cette étape ne serait pas très difficile. Elle était contente d’un sens que ce soit lui qui commence, il semblait plus dégourdi qu’elle. Néanmoins Bahia ne devait surtout pas perdre de vue le fait qu’elle devait se concentrer aussi sur le vent en même temps.

La jeune femme se souvenait bien de la première fois qu’on lui avait parlée du métier de Fusionneur. Un moine qui l’observait s’entrainer à l’extérieur lui avait parlé de cet élément. Il lui avait dit qu’il sentait en elle la possibilité de se connecter à lui, d’apprendre à l’apprivoiser. La dresseuse avait d’abord était septique à cette idée, ne comprenant pas trop comment elle pourrait contrôler un autre élément que le sien. Avec le temps elle avait senti sa curiosité grandir, retournant voir le moine pour comprendre comment faire pour se lier à l’air. Il était resté assez nébuleux sur le sujet, décourageant la jeune femme sur ses chances de pouvoir le faire. Il lui avait dit de s’asseoir sur le haut de la montagne où ils étaient, la laissant là toute une journée. Elle devait vider son esprit et tenter de ressentir ce qui était autour d’elle. L’air était partout, il suffisait d’avoir conscience de sa présence. Ce que Bahia considérait comme un échec, le moine le considérait comme un simple début. La jeune femme lui avait dit que cet essai n’avait servi à rien, qu’elle n’avait pas réussie à ressentir l’élément. Il lui avait répondu qu’elle était proche de l’avoir et qu’elle finirait par le sentir assez pour tenter une approche. Il fallait avouer que celle-ci n’avait pas vraiment réessayé, n’ayant pas le temps avec l’entrainement de son maitre. Ce moine était-il désillusionné ou avait-elle réellement des chances de pouvoir se lier à l’air ? Elle allait vite le savoir.

La jeune femme écouta jusqu’à la fin et se retourna ensuite vers Kiel. Elle allait avoir le rôle passif pour l’instant et c’était tant mieux. Elle allait fournir une source d’énergie à l’autre candidat et elle allait devoir se concentrer de l’autre côté pour tenter de se connecter à l’air le temps de sa propre épreuve. Elle était facilement capable de donner du feu à Kiel et vider son esprit en même temps, contrôler du feu à sa plus simple expression était une seconde nature, rien à voir avec l’essai d’invocation. Celle-ci se positionna donc un peu plus loin, pour laisser de la place à Kiel. Elle espérait que celui-ci n’essayerait pas de créer quelque chose d’aussi brut que la dernière épreuve, sinon cela risquait de tourner au désastre. Bahia se concentra légèrement et fit réapparaitre la même sphère que tout à l’heure. Celle-ci était néanmoins plus grosse et dégageait pas mal de chaleur, la jeune femme y glissant de son énergie de manière continue. Les flammes se déplacèrent et se retrouvèrent devant le jeune homme, flottant dans les airs. La dresseuse relâcha un peu son contrôle pour donner une chance à Kiel de le modeler avec le vent. La sphère devint moins ronde et les flammes montèrent un peu vers le haut. Bahia ne faisait que le garder en place et le maintenir en vie. C’était au tour à Kiel.

-‘ Si tu veux quelque chose en particulier, dis-le-moi. ‘

La jeune femme voulait faire de son mieux pour offrir à l’autre candidat les meilleures chances de réussite, même si ce métier n’était pas ce qui l’intéressait. Elle espérait qu’il ferait des efforts de son côté, sachant qu’ils seraient pénalisés tout le deux de toute façon. Continuant de garder les flammes bien vivantes, Bahia commençait à se concentrer de son côté. Elle devait être prête pour son tour à elle. Daine avait été clair, il voulait qu’elle réussisse cette épreuve, même si ce n’était qu’une petite brise. Elle n’avait pas droit à la même performance que l’épreuve d’avant. Tentant de calmer sa nervosité pour se concentrer sur sa tâche, la jeune femme ferma son œil valide, se faisant violence pour respirer lentement. Elle attendait patiemment que Kiel commence, voulant se concentrer sur son vent à lui. Elle se disait qu’elle aurait peut-être plus de chance de le ressentir lorsqu’il était contrôlé par quelqu’un d’autre et lorsqu’il serait près de son élément de base. Elle voulait essayer de le sentir sans tenter de le contrôler pour l’instant. Elle tenterait le reste lorsque ce serait son tour.


-HJ- Kiel : Si ton personnage désire une forme particulière ou quelque chose pour les flammes, tu peux faire comme si Bahia te le faisait ^^ Fait ce que tu veux avec. –HJ-

_________________

I don't Want to Be

Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 424

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Message par Kiel Wind le Dim 15 Sep 2013 - 19:47

Et allez, l’épreuve de fusionneur en première… à croire que leur examinateur gardait le meilleur pour la fin ! Bref, cette fois-ci, pas moyen de passer outre les directives du moine en jouant sur les mots : il allait devoir faire équipe avec cette inconnue pour essayer de fusionner le feu et le vent. Grimaçant à l’annonce de cette étape, Kiel se tourna tout de même vers Bahia d’un air résigné, ayant l’air soudainement beaucoup moins confiant. Non seulement il n’avait aucune idée de comment fusionner les éléments, mais le travail en équipe n’était pas non plus son fort… pourtant, il devait faire au mieux pour impressionner l’examinateur.

Cette partie de l’épreuve se déroulait en deux étapes : tout d’abord, il devait utiliser le feu de Bahia pour créer quelque chose… et ensuite, il fournirait le vent nécessaire à Bahia pour une autre création. En résumé, cette fois-ci, il commençait. La Flamoise forma une sphère de flammes plutôt régulière qu’elle rapprocha de lui, faisant reculer le Nalcien de quelques pas : même si le feu n’était pas son élément opposé, il n’aimait pas être en contact avec. Alors travailler directement avec une boule de flammes… mais aujourd’hui, il n’avait pas le choix.

« Une sphère fera très bien l’affaire… enfin, je crois. », Répondit-il en ricanant avant de se concentrer pour son exercice.

Levant une main, il forma une légère brise et la dirigea en direction de la sphère. Les vents se contentèrent de caresser l’objet élémentaire délicatement sans déranger les flammes qui le formaient.
Que faire ? Le pauvre Nalcien n’avait aucune idée de ce qu’il pouvait envisager pour faire interagir ces deux éléments. Au contraire, il avait plutôt l’habitude de les voir s’opposer et de balayer les flammes à coup de bourrasques pour éteindre un feu de forêt ou n’importe quel autre incendie… si bien que finalement, il décida d’improviser.

Levant son autre main haut dans le ciel, il forma un nouveau courant d’air bien différent du premier : celui-ci était brutal et tranchant… et s’il était impossible de le voir à l’œil nu, Bahia et le moine pouvaient entendre son étrange sifflement, tandis qu’il perturbait les courants plus doux des environs. D’un geste vif, le Nalcien abaissa sa main, et le courant d’air traversa la sphère de flammes de part en part, comme une lame dans la peau d’un homme. Habituellement, la précision n’était pas son fort… toutefois, tant qu’il se contentait de petites attaques comme celle-ci, il pouvait cibler directement cette sphère sans difficulté. Et au moins, ce petit aperçu avait éveillé en lui une idée de prestation !

« Essaye de garder la sphère aussi solide que possible avec tes flammes ! », Demanda-t-il, sans vraiment savoir si cette requête était possible.

Toujours est-il que les deux minuscules trous percés par son vent se refermèrent, et que la boule de feu retrouva son aspect premier. Bien ! Levant les deux bras, Kiel appela de nombreux autres courants d’air similaire à celui qu’il venait de lancer, laissant deviner aux autres ce qu’il comptait faire. Un sourire amusé sur les lèvres, il lança un maximum d’attaques au cœur de la sphère en même temps, perçant à chaque fois les flammes à l’entrée, tout en essayant de retenir ses vents une fois à l’intérieur de l’objet élémentaire. Evidemment, un grand nombre de courant d’air traversèrent la sphère de part en part pour aller se perdre plus loin dans le décor, mais une bonne quantité de vents se retrouvèrent finalement à l’intérieur de la boule de feu, tourbillonnant sans fin dans cet espace réduit qui les emprisonnait.

Kiel sentait son élément confiné à l’intérieur de la sphère de flammes… ses ridicules petites attaques tranchantes s’unifiaient, prêtes à ressortir de leur prison sitôt que l’objet céderait à leur force. D’ailleurs, Bahia devait probablement les sentir pousser sur ses flammes, laissant parfois échapper de petites bouffées d’air qui fusaient dans le ciel. Kiel, quant à lui, ne ressentait absolument pas la difficulté que Bahia pouvait ressentir, et encore moins la résistance que les flammes offraient. En résumé, il avait une bombe entre les mains, mais il n’avait aucune idée du moment où elle céderait et déchainerait son contenu.

C’est pourquoi Kiel créa un nouveau courant d’air, plus imposant que les autres, mais tout aussi tranchant. Et d’un geste de la main gauche, il le fit de nouveau percer la sphère de feu, formant une cavité suffisamment grande pour laisser échapper la totalité des vents qui rugissaient à l’intérieur de l’objet. Son attaque s’envola et se perdit dans les cieux, ne laissant plus que la sphère de Bahia qui se reformait petit à petit.

« Je n’en ferais pas plus. », Expliqua-t-il simplement d’un air sûr de lui.

Il parlait évidemment de cette partie de l’épreuve, et non de l’épreuve en entier. S’il avait continué, son manque de contrôle aurait probablement provoqué un accident similaire à ce qu’il avait fait subir aux deux cibles… mais avec son corps et celui de Bahia. Une démonstration bordélique ne valait probablement pas le coup de blesser tout le monde autour de soi… surtout une démonstration à propos d’un grade qu’il n’avait pas l’intention d’obtenir, et qu’il n’était de toute façon pas apte à envisager.

_________________

Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Message par PNJ le Dim 15 Sep 2013 - 20:06

Le passeur regarda la prestation de Kiel. Il était clairement destiné à finir Vandale, tout dans ses gestes respiraient une brutalité, et une violence plus ou moins bien manipulée et contenue. Pour autant, il ne manquait pas de talent, ni de tactique, et il maîtrisait très bien son élément. Mais il ne faisait que confirmer son choix, au fur et à mesure que les choses se déroulaient.

Il se tourna ensuite vers Bahia.


« Bien, nous allons inverser les rôles. Kiel, tu dois fournir de l'air à Bahia, et Bahia doit l'utiliser. D'ailleurs Bahia, si tu peux commencer à invoquer un peu de cet élément, ça sera une bonne chose. Je vous laisse le champ libre, et je vous observe. N'oubliez pas, Kiel, que vous devez l'aider. »

Il sourit et joignit ses mains, observant la façon dont ils allaient gérer les choses.

[Bien bien, un post très court pour faire une transition. Cette fois-ci, on inverse les rôles, Kiel tu fournis du vent à Bahia qui doit réaliser un travail de Fusionneur. Bahia, la réussite à cette épreuve est capitale pour obtenir ton grade, même si, pour le moment, tu n'es pas une vraie Fusionneuse, tu dois réussir à faire un petit début. Voici l'ordre des post :

Kiel → Bahia → PNJ

Bon courage!]

_________________

PNJ
Informations
Nombre de messages : 852

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Message par Kiel Wind le Dim 15 Sep 2013 - 21:33

Sitôt la prestation de Kiel terminée, l’examinateur leur demanda d’inverser les rôles sans ajouter le moindre commentaire quant à ce qu’il venait d’accomplir. Sans doute était-ce une bonne chose… après-tout, s’il avait fait la moindre erreur éliminatoire, l’autre aurait certainement réagi. Bien, à présent, il devait aider Bahia… autant dire que la pauvre Flamoise devait sentir son stress monter au maximum, étant donné qu’elle faisait équipe avec une brute visiblement incapable de coopérer. Mais si son utilisation du vent était brutale et peu apte à l’entraide, Kiel quant à lui n’était pas nécessairement un solitaire incapable d’agir en coordination avec d’autres. Au contraire, il était prêt à aider Bahia de son mieux… bien que son mieux ne soit pas des plus rassurants.

Jusqu’ici, la flamoise n’avait pas fait preuve d’énormément de puissance. Non pas qu’il la sous-estime, mais sans doute préférait-elle travailler avec quelque chose de plus calme qu’un vent tranchant. Le nalcien prit quelques instants pour réfléchir et s’accroupit légèrement avant de former une légère brise entre lui et l’autre élève. Que pouvait-il faire pour aider Bahia au mieux ? Le plus sûr pour tous deux serait qu’il se contente de fournir quelques courants d’air que l’adulte pourrait utiliser à son gré, puisqu’elle était censée essayer de contrôler l’air.

Finalement, la brise forma un anneau de vent continu autour de Kiel sur lequel Bahia pouvait interagir à volonté sans risquer de se blesser. Ainsi, le vent se renouvelait en continu, gardait la même intensité et la même direction. Plutôt que de chercher à faire une forme en particulier, Kiel essayait plutôt d’offrir à l’autre un courant d’air aussi stable que possible pour qu’elle puisse travailler avec.

« Tu peux essayer d’utiliser le vent que je crée pour ta fusion. Je peux le déplacer, l’intensifier ou le diminuer comme tu le souhaites, ou même essayer de former une forme en particulier… mais je pense que tu auras plus de facilité à l’utiliser de cette façon. »

En fait, il s’inquiétait surtout de la stabilité de ses vents si l’autre lui demandait de former quelque chose en particulier. De la même façon qu’une forme sphérique de ses vents finissait par exploser, n’importe quelle autre forme pouvait donner un résultat tout aussi dangereux. Mais il était là pour l’assister, alors si elle lui demandait de l’aide, il essayerait… au risque d’échouer. C’était simplement à elle de prendre le risque.

Il y avait autre chose qui l’inquiétait : si Bahia prenait possession de son élément tout en y fusionnant une partie de ses flammes, il risquait de se sentir extrêmement gêné, en particulier si tout cela se passait à proximité de lui. Au final, son objectif durant cette épreuve était surtout de faire fi de tout ce qui l’entourait pour se contenter de fournir l’élément nécessaire à la fusion de sa partenaire. Fermant les yeux pour se mettre en condition, tout en restant à l’écoute des directives que Bahia pourrait lui demander, Kiel attendit patiemment le début de cette fameuse fusion élémentale.

Derrière eux, il entendait les petits cris de son Aquali qui l’encourageait, toujours perdue vis-à-vis de ce que son dresseur voulait faire. Toujours aussi excitée, elle était pressée que le temps passe, que cette épreuve se termine et qu’elle puisse retourner jouer avec son ami. Heureusement, elle avait appris à se méfier des vents de l’humain, à rester à l’écart tandis qu’il s’entrainait… mais elle savait aussi que Kiel savait agir de façon beaucoup plus douce lorsqu’il ne s’agissait pas d’affrontement ou de prouver sa valeur, et c’était finalement ce qu’il était en train de faire pour aider Bahia : il mettait à peu près la même puissance dans ses vents que celle qu’il utilisait pour jouer avec Orali. Ainsi, pas de blessé… et pourtant, le vent restait bien présent, partout autour de lui.


[HS : De même, tu peux diriger mon perso comme tu le souhaites, fait juste attention à toi si tu demandes quelque chose de compliqué Smile]

_________________

Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Message par Bahia Nur le Lun 16 Sep 2013 - 1:11

Bahia ouvrit l’œil et dû se concentrer un peu plus sur sa sphère. Visiblement il avait décidé d’y aller assez fort. La jeune femme décida donc de grossir la puissance de la boule, pour éviter qu’il ne la détruise avec ce vent tranchant. Elle sentait le vent à l’intérieur, mais ne semblait pas trop réagir à leur sujet : elle se savait assez forte pour les contenir, si Kiel y mettait du sien. Lorsqu’il eut fini sa prestation, elle lâcha son emprise et les flammes s’évanouirent rapidement. La jeune femme se remit à gratter son œil : en se concentrant pour ne pas laisser la sphère se faire détruire, elle avait oublié de se concentrer sur le vent du jeune homme. Tant pis, elle allait devoir tenter de le sentir lorsque ce serait son tour. Elle avait cru être capable de prendre de l’avance, mais elle allait devoir travailler dès que Kiel serait en position. Bahia écouta d’une oreille distraite l’instructeur, consciente qu’elle allait devoir réussir, sinon ce serait probablement fini pour elle. Le reste de l’épreuve ne l’inquiétait pas, elle savait très bien qu’ensuite ils verraient le métier de Vandale et même si elle n’allait pas dans cette branche, elle s’était entrainée avec son père des années pour évoluer dans ce métier. Ce qui n’était évidemment pas le cas de ce qui l’intéressait maintenant. Continuant de se calmer lentement, la jeune femme observa Kiel commencer l’épreuve. Elle observa avec une certaine nervosité le vent se créer autour de lui, créant un cercle continu. La jeune femme hocha simplement la tête et ne répondit pas, elle préférait qu’il laisse le vent ainsi, c’était clairement plus facile pour eux deux. Bon, sa véritable épreuve commençait. Elle n’avait pas le droit à l’erreur… et c’était bien ce qui lui faisait peur. Et si cela ne fonctionnait pas ? Serait-elle obligée de se contenter de Vandale, où elle aurait plus de facilité ? Non, elle devait réussir maintenant. La jeune femme jeta à nouveau un coup d’œil vers son Ténéfix. Celui-ci c’était levé et Topaze aussi, fixant l’anneau de vent. Lui aussi semblait un peu stressé à présent. Le truc de l’invocateur ça allait, mais là, ce n’était plus du jeu. Sa Pikachu était tellement excitée que ses joues crépitaient. Bahia plongea son œil dans ceux de son Pokémon et ils s’observèrent ainsi quelques secondes, sans rien dire. Puis le Ténéfix fit un signe de la main, ses yeux brillants plus forts.

* Vas-y Bahia. *

La jeune femme se retourna alors et observa la brise au loin. Celle-ci ferma son œil et s’approcha de quelques pas de Kiel et de son vent. Elle sentait la brise lui soulever un peu les cheveux. Doucement. Restant à quelques pas de la source, la jeune femme resta stoïque, réfléchissant à toute vitesse. Il fallait qu’elle sente l’air, qu’elle l’apprivoise. Ouvrant son œil, celle-ci fixait l’air qui bougeait, se concentrant de toutes ses forces. Arriverait-elle à le faire ? Bahia grogna et recula un peu. Il fallait qu’elle arrête de se demander si elle allait y arriver et le faire pour de vrai. La jeune femme décida de créer d’abord des flammes plutôt que de ce concentré tout de suite sur l’air. Trois petites sphères apparurent, flottant autour d’elle. Elles se mirent à tourner, chacune à un niveau diffèrents. Bahia ne savait pas trop ce qu’elle faisait, laissant son instinct la guider.

* Bon… et maintenant ? *

Pensa-t-elle. Rubis avança de quelques pas, tentant de mieux observer ce que sa dresseuse faisait. Il restait lié à elle, mais ce demandait sincèrement ce qu’elle avait en tête. Visiblement, elle n’en avait aucune idée elle-même. Il ne savait pas si c’était une bonne ou une mauvaise chose. Elle semblait faire le vide dans son esprit, comme le lui avait appris le moine qu’elle avait rencontré il y a trois semaines. Maintenant qu’elle n’avait plus besoin de se concentrer pour les boules de feu, elle allait pouvoir essayer de se concentrer sur l’air devant elle. Celle-ci tendit une main et ferma à nouveau son seul œil valide. Lentement, celle-ci laissa ses pensées vagabondées et se calma petit à petit. Son rythme cardiaque ralenti, la jeune femme se sentit mieux. Ses doigts bougeaient un petit peu, comme pour caresser l’air. Bahia essayait de ne pas paniquer, ne ressentant pas le vent pour l’instant. Mais, lentement, elle avait l’impression de sentir quelque chose. Y arrivait-elle vraiment ou ce n’était que son imagination ? Ouvrant son œil, celle-ci observa l’air qui tournait. Elle voulait qu’il tourne vers ici… Mais comment faire ? La dresseuse resta de marbre, observant toujours avec concentration le mouvement du vent. Plus elle l’observait, plus elle avait l’impression de comprendre. Les boules de feu se mirent à tourner moins vite, avant de stopper complètement devant elle.

-‘ Je… je pense que… ‘

Bahia bougea sa main et eut l’impression de voir un mouvement dans le cercle de Kiel. Était-ce lui qui le bougeait ? Elle réessaya. Un autre petit mouvement. Sentant une certaine excitation la gagner, Bahia ravala sa salive et ferma à nouveau son œil. Faisant le vide autour d’elle, la jeune femme sentait lentement une confiance nouvelle la gagner : elle sentait le vent tourner. Au départ elle n’y croyait pas, se demandant ce qui se passait. Cela avait évolué lentement, alors qu’elle fixait la brise bouger. Puis, au fond d’elle-même, une sorte de déclic s’était fait. Tout était devenu plus clair, même si elle ne savait pas trop pourquoi. La jeune femme avait décidé de laisser son instinct prendre le dessus et elle avait bien fait, elle avait fini par se rapprocher doucement de l’air. Maintenant, il fallait réussir à le bouger un peu. Encouragée mentalement par Rubis qui semblait tout aussi excité, la jeune femme décida de prendre les devants. Les boules de feu qui étaient devant elle s’approchèrent du vent de Kiel. Bahia prit une grande bouffée d’air et se concentra au maximum, oubliant momentanément les sphères de flammes. C’était le moment de vérité, elle devait y arriver. Levant les deux bras, la dresseuse soupira et laissa son esprit vagabonder à nouveau. Lentement, le cercle de Kiel semblait vouloir changer de forme.

-‘ Tu peux laisser aller. ‘

Dit-elle au jeune homme. La brise devint moins forte, mais elle était toujours là. Elle était à présent maintenue par la jeune femme. C’était ce qui l’avait aidée à prendre un peu le contrôle, s’il aurait fallu qu’elle le créer d’elle-même, elle n’aurait probablement pas réussie. Mais puisque le vent était déjà à sa disposition, elle se voyait capable de le maintenir et le bouger un peu. Les boules de flammes s’approchèrent et se dissipèrent dans le vent, créant ainsi un cercle de feu. Maintenant que le vent et le feu ne faisaient qu’un, elle tenta de le rendre plus rapide. La brise évolua doucement et donna l’impression de vouloir se moduler en une toute petite tornade de flammes. Bahia laissa un instant la forme ainsi, pour ensuite relâcher le tout, à bout d’énergie. La tornade tourna encore un peu et le vent et les flammes se dissipèrent.

La jeune femme se retourna alors vers l’instructeur, respirant rapidement. Elle avait réussi à maitriser un peu le vent, mais est-ce que ce serait assez ? Elle le saurait bien assez tôt.


_________________

I don't Want to Be

Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 424

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Message par PNJ le Lun 16 Sep 2013 - 11:16

Daïne regarda la prestation de Bahia, qui s'avéra très bonne, même si elle se fichait une pression monstre pour réussir. Il s'approcha d'eux, lorsqu'ils eurent fini.

« Kiel, je pense que votre meilleur démonstration se verra dans ce que nous allons aborder ensuite. Bahia, je suis assez impressionnée, vous avez fait un très bon travail. Maintenant, la tâche qui va suivre sera, je pense, un peu plus simple pour vous. Du moins plus basique. »

Il sortit deux sphères de ses manches, et les laissa s'ouvrir, dévoilant un Grolem et un Carchacrock. Les deux Pokémon se regardèrent, puis observèrent les deux jeunes gens face à eux. Ils savaient très bien ce qui les attendait, alors ils restèrent immobiles, déjà prêts.

« Bien. Vous allez devoir infliger un maximum de dégâts à ses deux Pokémon, soit ensemble, soit chacun le votre. Néanmoins, vous avez un temps limité, vous n'avez que cinq minutes pour cela. Ne vous en faites pas, ce sont des Pokémon qui ne craignent ni le vent, ni le feu, vous ne leur ferez pas réellement mal. Vous allez donc devoir les toucher au maximum, mais si vous ne vous dépêchez pas, vous n'aurez pas le temps de réussir. C'est à vous de jouer ! »


L'épreuve pouvait paraître étrange, on ne demandait pas souvent aux apprentis Elemental d'attaquer des Pokémon, c'était plutôt dans la voie du guerrier. Mais des Pokémon pouvaient mieux résister que des humains lambda. Et puis, c'était aussi une partie de la formation. Non seulement, les deux jeunes gens allaient devoir déployer une grosse source d'énergie en un laps de temps très court, mais en plus, ils allaient peut-être devoir combattre une partie de leur culpabilité à l'idée d'attaquer des personnes innocentes. C'était à eux de juger désormais...

[Voilà, vous avez un temps limité pour frapper les deux Pokémon. Je vous laisse vous débrouiller pour voir comment vous allez gérer ça, vous n'avez que cinq minutes, ce qui peut être très rapide ! Bon courage à vous ! Ordre des post :

Bahia → Kiel → PNJ]

_________________

PNJ
Informations
Nombre de messages : 852

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Message par Bahia Nur le Mar 17 Sep 2013 - 0:34

Bahia sentie son cœur palpitée dans sa poitrine. Elle avait réussi. Elle avait vraiment réussi ! La jeune femme cacha mal son enthousiasme, se retenant de courir partout et de sautiller comme une enfant de cinq ans. Rubis se laissa retomber sur les fesses, poussant un profond soupir. Au fond, ils en avaient fait trop pour rien. Bahia avait amplement la capacité de réussir, elle manquait simplement de confiance en soi. Cette épreuve avait été finalement plus facile que ce qu’elle croyait. À trop réfléchir, elle avait créé une montagne à escalader, alors que c’était plus une colline. La jeune femme se retourna vers ses deux compagnons, le regard illuminé par le plaisir. Elle leur sourit et leur fit un signe de la main, le stress ayant complètement évacué son esprit. C’est comme si la brise qu’elle avait soutenue avait balayé sa nervosité. Même s’il restait un bout d’épreuve, la jeune femme se sentait mieux. C’était au tour de Kiel de montrer ce qu’il savait faire, cette épreuve ne comptait pas autant que ce qu’elle venait de faire. Néanmoins, après avoir passé son état d’excitation, celle-ci se concentra à nouveau sur l’instructeur, qui commençait à expliquer le reste de l’épreuve. Elle ne semblait plus souffrir du manque d’énergie, observant celui-ci d’un air plus confiant. Bahia savait qu’elle était capable d’user d’une énergie brute, elle voulait montrer qu’elle pouvait s’adapter à cette condition aussi. C’était quelque chose qu’elle connaissait mieux que ce qu’elle avait fait juste avant, son père l’ayant entrainé encore et encore dans l’unique but de devenir Vandale. Elle avait perdu une partie des notions avec le temps, mais elle se savait capable de le faire. La jeune femme attendit donc la suite, prête à être un peu plus agressive. Elle fut bien surprise de voir les deux Pokémon apparaitre. Allaient-ils devoir se battre contre eux ? Bahia eut du mal à cacher sa surprise. Elle croyait qu’ils se battraient l’un contre l’autre ou contre l’instructeur lui-même. D’un côté, ce n’était pas plus mal. Elle préférait ça que de se battre contre Kiel, dont elle n’aimait pas trop la technique.

Elle salua avec respect les deux Pokémons et écouta le reste des instructions. Jetant un coup d’œil au jeune homme, celle-ci s’éloigna tranquillement, réfléchissante à toute vitesse. Non, elle préférait faire cela seule, pas en équipe. Un, c’était l’épreuve reliée à son métier et c’était son tour de performer, elle ne voulait pas être dans ses pattes. Deux, elle n’avait pas envie de se retrouver prise dans une tornade. La jeune femme décida donc de lui laisser le champ libre, pour qu’il puisse évoluer au mieux dans son épreuve. Elle lui fit signe, continuant son chemin vers l’autre côté du clocher.

-‘ Je te laisse aller. ‘

Rendue de l’autre côté, la jeune femme se retourna et se retrouva face au Grolem. Cela laissait donc le dragon à Kiel. Bahia était contente de voir la grosse boule de pierre, elle était certaine que celui-ci ne serait pas blessé par ces flammes. À dire vrai ils devaient être bien plus forts que les apprentis humains qu’ils avaient sous les yeux. La jeune femme observait attentivement le Grolem, tous deux attendant que le décompte des cinq minutes commence. Cela ne lui laissait pas beaucoup de temps… Elle allait devoir essayer de faire vite. Lorsque Kiel fut prêt de son côté aussi, le signal fut donné. Pendant quelques secondes, la jeune femme et le Pokémon ne bougèrent pas d’un poil. Chacun attendait que l’autre se décide à bouger. La jeune femme cherchait un moyen de le toucher, alors qu’elle sentait la température lentement augmenter autour d’elle. Le Grolem devait le sentir aussi, parce qu’il grogna et se pencha légèrement vers l’avant. Décidant de ne plus attendre, la guerrière lança les hostilités la première. D’un coup des sphères de flammes se mirent à tournoyer autour d’elle rapidement, comme elle avait commencé au départ avec l’épreuve d’avant. Le Grolem réagit immédiatement, se mettant en boule. Bahia fut surprise de le voir se mettre à rouler vers elle à toute vitesse, la menaçant de l’écraser comme une crêpe au sol. La jeune femme lui envoya toutes les sphères et celles-ci percutèrent la boule en mouvement. Mais cela ne semblait ne lui avoir rien fait.

-‘ Hé me… ‘

Celle-ci se jeta sur le côté, évitant de justesse le gros boulet. Elle se releva rapidement et se mit à courir, décidant de ne pas rester debout comme un piquet, ce qui la rendrait plus facile comme cible. Il arrêta plus loin et se redressa, fixant la dresseuse. Il décida d’utiliser l’attaque Jet-Pierre, envoyant vers Bahia d’énormes cailloux. Celle-ci les évita et décida d’essayer de se rapprocher de lui. Il ne lui restait pas beaucoup de temps, il fallait qu’elle le touche plus que ça. Elle se mit à courir vers lui et lui envoya un mince jet de flamme à la figure, trop rapide pour qu’il puisse esquiver. Cela lui donna juste le temps de créer une gerbe de feu plus grosse pour former un cercle autour de lui. Bahia se concentra du mieux qu’elle pouvait et le fit grossir, encerclant le Pokémon d’un grand feu. La chaleur qui se dégageait était impressionnante, mais elle demandait beaucoup de concentration. Avant que le Grolem ne puisse réagir, celle-ci ferma sa main, les flammes se resserrant sur le Pokémon au centre. Il se roula en boule rapidement et sortit de la fournaise, fonçant vers la jeune femme.

* Vite, bouge ! *

Il ne restait que deux minutes, d’après Rubis. Il fallait qu’elle attaque à nouveau. Le coup des flammes ne semblait pas avoir trop amoché le Pokémon pierre, qui réattaqua immédiatement. Il lança Séisme, ce qui déséquilibra la jeune femme. Elle envoya une nouvelle boule de feu qui frappa le Pokémon au ventre juste avant de tomber à terre, sans le blesser. Tentant de se remettre de la secousse, Bahia regarda avec horreur le Pokémon lui foncer dessus, toujours en boule. Il fallait qu’elle réagisse… il ne restait que quelques secondes. Tentant de réfléchir rapidement, Bahia eut juste le temps d’attendre quelque chose au loin.

-‘ Pika Pika ! ‘

Hum ? Retournant rapidement sa tête vers sa Pokémon, celle-ci secouait les pattes vers le haut et laissait échapper de petits éclairs. Le cœur battant à la chamade, Bahia se retourna et vit que le Grolem était presque rendu à son but. Serait-elle capable de… ? Prise d’une certaine panique, celle-ci releva la main et grogna, tentant de se concentrer comme elle l’avait fait pour l’épreuve d’avant. Toutefois, elle avait une tout autre idée en tête. Elle avait déjà expérimenté le fait de ressentir la foudre dans son corps et en stimulant un peu la colère qui bouillonnait au fond d’elle, celle-ci croyait être capable de créer un petit quelque chose. Le Grolem était à un mètre… une lumière bleue zébra dans le ciel, frappant le Pokémon qui s’arrêta immédiatement à quelques centimètres de la jeune femme. Il n’était pas blessé, juste surpris. De plus, le cinq minutes venait d’être écoulé. Bahia ouvrit son œil, qu’elle avait fermé en se concentrant. Le bout de ses doigts lui picotait étrangement. Elle se souvenait juste d’avoir concentré toute son énergie dans le bout de sa main. Visiblement, elle avait réussi à créer un peu de foudre. Pas grand-chose, mais assez pour surprendre. Encore plus surprise qu’avec le vent, celle-ci resta assise au sol et tourna la tête vers l’instructeur, le visage incrédule.

L’épreuve était-elle terminée ou il cachait autre chose ?


-HJ- Voilà ! Je me suis permise un petit lien avec l'électricité, rien de bien évoluer. Je modifierais au besoin si tu préfères que je retire ^^' -HJ-

_________________

I don't Want to Be

Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 424

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Message par Kiel Wind le Mar 17 Sep 2013 - 3:42

Enfin, une épreuve dans laquelle il pourrait se démarquer ! Affichant un large sourire satisfait, Kiel garda les bras croisés tout au long des explications, attendant le moment où l’épreuve pourrait commencer.
Mais bien rapidement, cette épreuve basique se transforma en prise de tête inimaginable. Déjà, très mauvais point, il devait travailler avec Bahia. Mais comme il l’avait déjà analysé plus tôt, il était plus probable qu’il éteigne les flammes de la jeune femme plutôt qu’il les renforce en attaquant en même temps. D’autant qu’il ne voulait pas passer son temps à réduire la puissance de ses attaques pour éviter de la blesser ! Heureusement, la flamoise semblait du même avis… si bien que finalement, plutôt que de travailler de concert, ils se divisèrent la tâche… et donc les Pokémon.

Car en effet, second point perturbant, le moine avait envoyé deux Pokémon chair à canon comme cibles. Non pas que le jeune Nalcien ressente la moindre gêne à l’idée d’attaquer ces créatures, mais il aurait préféré éviter d’avoir à blesser quelqu’un pour une simple épreuve. Bref, il devait faire confiance à ces Pokémon, néanmoins puissants, et espérer qu’aucun de leurs punching ball ne souffrirait de cette épreuve.

Plutôt que de chercher à se positionner comme Bahia le faisait, Kiel préféra observer les environs à la recherche d’un terrain relativement plat et suffisamment large pour qu’il puisse déchainer ses vents à volonté sans avoir à se préoccuper d’obstacles capables de protéger les Pokémon de ses attaques. Lorsqu’enfin il trouva un endroit parfait, le décompte commença.

Durant les premières secondes, le Carachacrok ne subit aucune attaque. Kiel semblait s’occuper d’organiser son terrain, appelant à lui plusieurs vents de sa main gauche, tandis que sa main droite restait tendue en direction de sa future cible. Inutile de se presser… cinq minutes, c’était largement suffisant pour préparer un véritable cataclysme à sa proie.

« Je suis sûr que tu es suffisamment solide pour encaisser tout ça… mais protège tes yeux. », Conseilla Kiel en ricanant.

A ces mots, Bahia put sentir l’attaque de Kiel prendre sa source à quelques mètres d’elles avant de se propulser à pleine vitesse en direction du dragon. Le choc fut aussi violent que si la bête avait reçu un rocher en pleine figure : contrairement à tout ce que Kiel avait créé jusqu’ici, ce vent-là était si concentré qu’il formait un ensemble parfaitement palpable. Le dragon fut donc propulsé en direction du terrain vague que Kiel avait repéré. En chemin, il traversa les autres vents que Kiel avait pris le temps de préparer : le dragon se sentit comme frappé par des centaines de flèches aussi fines que tranchantes qui arrivaient de la direction opposée. S’il avait s’agit d’un simple pantin, le pauvre aurait fini en miette en traversant de force ce véritable champ de mine aérien… mais comme prévu, ce Carchacrok était un dur à cuir, il tenta même de se redresser dans les airs tandis qu’il arrivait au cœur du futur terrain de jeu du Nalcien. Evidemment, Kiel ne laissa pas le dragon réagir : la bête eut à peine le temps de relever la tête qu’une nouvelle bourrasque arrivait des cieux pour le plaquer au sol dans un vacarme assourdissant.

Quel plaisir de pouvoir enfin se donner à fond ! Mais un vandale ne se contentait pas de rester à l’écart pour regarder sa proie subir ses vents ! Appelant à lui un nouveau courant d’air, il propulsa son propre corps en direction du terrain vague d’un simple bond. Il en profita pour se faire accompagner par deux autres déferlements d’air condensés qui vinrent se percuter pour écraser le pauvre Carchacrok qui envisageait de se relever.

Une bonne minute s’était écoulée, et la bête n’avait toujours pas son compte. Pourtant, sans donner d’explication, Kiel lui laissa un second moment de répit. Les bras tendus sur les côtés, il semblait avoir besoin de rassembler plus de vents pour pouvoir enchainer… en fait, le temps était trop calme. Quelques nuages paradaient haut dans le ciel, mais l’endroit était à peine balayé d’une simple brise. Le nalcien était donc obligé de créer lui-même le vent dont il se servait. Et ça… ça prenait du temps. Il était donc temps que tout cela change !

Surpris d’être quasiment délaissé, le Carchacrok se redressa à nouveau. Mais à la seconde où l’animal envisagea un bond en direction de Kiel, une énorme bourrasque se faufila entre ses pattes pour le propulser dans les cieux.

« C’est parti ! », Lança Kiel sur un ton presque insultant.

Non seulement le Carchacrok eut droit au même traitement que précédemment, mais il se retrouva au cœur d’un véritable tourbillon de vents qui le ballotait dans tous les sens, l’empêchant de retrouver sa stabilité et le maintenant dans un espace précis dans les cieux. A présent, l’heure était au déferlement…

Kiel se lâcha complètement. Alors que le Carchacrok était comme emprisonné dans son tourbillon dans les cieux, le jeune nalcien lui balança la totalité de ce qu’il avait en stock en termes de vents agressifs. Vents tranchants, vents concentrés, vents rapides… Kiel n’avait presque plus besoin de viser tant les cieux étaient devenus brutaux sous ses ordres. D’ailleurs, le moine put rapidement remarquer que les vents créés par Kiel furent innocemment rejoints par d’autres bourrasques naturelles que le nalcien se fit un plaisir à ajouter à sa panoplie.

Haut dans le ciel, les nuages commençaient à paniquer, remuant beaucoup plus rapidement qu’à l’origine. S’en rendait-il compte ? Disons qu’il l’avait remarqué sans vraiment s’en préoccuper. Ce changement climatique était le bienvenue, donc il l’utilisait. Concernant son apparition subite… il y repenserait un autre jour.

Le Carchacrok fut maltraité dans les airs de la sorte les quelques minutes restantes sans la moindre interruption. Fait assez surprenant, Kiel n’avait pas trop abimé le paysage pour un vandale… si l’on omettait un léger cratère à l’endroit où le Carchacrok avait percuté le sol. Mais étant donné que tout se passait dans les cieux, il n’avait pas besoin de raser l’herbe à nouveau pour appuyer les dégâts que subissait le pauvre dragon depuis cinq minutes.
Juste avant la fin des cinq minutes, Kiel lança une dernière bourrasque en direction du dragon, le propulsant à nouveau en direction du sol. Il alla s’écraser sur le Grolem qu’avait affronté sur Bahia : juste par principe, Kiel voulait au moins toucher une fois cette brute de pierre durant cette épreuve.

L’élève revint auprès des deux humains de la même façon qu’il s’était éloigné, d’un bond assisté par ses vents, et attendit le verdict d’un air beaucoup plus joyeux qu’au début de l’épreuve : il n’était pas inquiet, mais surtout, il était satisfait d’avoir pu massacrer quelque chose sans aucune retenue. Dans les cieux, le ciel commençait à se couvrir, tandis que le vent continuait à rugir, comme réveillé par l’affrontement du Nalcien… bah, au moins, si cette épreuve avait une suite, il pourrait profiter de tout ce vent sans la moindre fatigue ! Car à force d’en créer, et même s’il ne le montrait pas, Kiel commençait à fatiguer.


[De même, j'ai testé un peu la Météo pour voir Razz C'est assez bizarre à utiliser en fait xD]

_________________

Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Épreuve Guerrier Élémental [Bahia - Kiel]

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:09


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum