[ Clos ] Retour de mission. (Solo/Contrainte)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Retour de mission. (Solo/Contrainte)

Message par Bahia Nur le Lun 9 Sep 2013 - 21:00

Je ne pouvais retenir l’impatience qui me gagnait alors que les heures passaient sans que mon élève ne pointe le bout de son nez. Je lui avais pourtant donné la journée pour faire cette mission, ce n’était pourtant pas très compliqué. Si ces petits crabes lui avaient tellement posé problème, alors je devais revoir l’entrainement… ou le stopper complètement. Je ne voulais pas d’une élève aussi incapable, ce serait une perte de temps. Je vis du coin de l’œil mon Dracolosse tourner la tête pour la centième fois vers la fenêtre, regardant si celle-ci ne serait pas sur le sentier derrière, en route pour notre maison. Je pestai et me leva rapidement, me dirigeant vers la porte. Un bruit sourd me confirma que mon dragon me suivait. Il était temps d’aller voir ce que cette peste faisait. J’ouvris la porte et plissa les yeux : il faisait noir et il m’était difficile de voir de loin. Faisant signe à mon compagnon, je me mis en route, marchant lentement sur le sentier. Je tendais l’oreille, cherchant des bruits de pas. Je marchai ainsi pendant une demi-heure, suivant le chemin que mon élève devait prendre pour se rendre au village. De là elle pouvait se faire transporter vers les autres pays. Normalement, elle devait revenir par là. Enfin, logiquement. Plus on se rapprochait du village, plus mon Dracolosse se montrait nerveux. Il battait faiblement des ailes en marchant, son regard fixer sur le sentier. Avait-il un mauvais pressentiment ? Je n’y portai pas vraiment attention, sachant que mon dragon avait une certaine tendance à exagérer les faits. Néanmoins, je ne pus m’empêcher de ressentir une pointe d’inquiétude, me demandant ce que cette idiote pouvait bien faire pour que cela lui prenne autant de temps. Je voyais à présent les lumières du village. La majorité des habitants dormaient… habituellement. Je fus surpris de voir plusieurs citoyens debout, observant par les fenêtres de la taverne au coin de la rue. L’un d’eux se retourna pour m’observer et se mit à courir vers moi d’un air excité.

-‘ Monsieur ! Mademoiselle Bahia est à l’intérieur ! ‘

Bahia était à la taverne ? Mais qu’est qu’elle pouvait bien faire là-dedans ? J’étais prêt à l’engueuler, peu content d’avoir attendu et d’avoir dû venir la chercher au village. Je poussai la porte d’un geste sec et revint immédiatement sur ma décision. Je trouvai mon élève détruite, sanglotant contre la vieille dame qui s’occupait du comptoir à bière et à vin. La surprise me laissa pantois, je restai immobile devant la porte. Ce fut mon Dracolosse qui me ramena à la réalité, me poussant comme un sac de patates pour aller voir mon élève. Il se jeta sur elle, l’arrachant des bras de la dame. Il la serra contre lui en gémissant, soulevant ses mains pour voir le sang qui les tachait. Puis il se tourna vers moi et passa la porte sans un mot, les villageois observant celui-ci partir sans rien dire. Je dus me dire par deux fois de bouger, tournant les talons pour laisser les gens de la taverne reprendre leurs activités normalement. Je dus me mettre à courir pour rejoindre mon compagnon, qui voletait près du sol, emportant avec douceur la dresseuse. Mais qu’est qu’il y avait bien pu se passer ? Et où étaient ces Pokémons ? En regardant de plus près, je vis les Pokéballs à sa ceinture. Ils étaient là. Parfait, son Roigada saurait probablement mieux me renseigner qu’elle. J’aurais aimé lui poser la question à elle directement, mais mon Dracolosse ne me laissait pas trop m’approcher. Je lui demandai donc sa ceinture et le dragon, après avoir réfléchi un peu, me les donna. Lorsque nous fûmes à la maison, le Dracolosse déposa mon élève sur le divan et celle-ci se retourna, le visage enfouit dans les coussins satinés. Elle ne pleurait plus, mais ne semblait pas vraiment en forme.

-‘ Bahia ? ‘

Pas de réponse. Tant pis. Je pris toutes ses Pokéballs et les ouvrit, libérant ces Pokémons. Tout de suite ils se retournèrent et s’approchèrent du divan où Bahia était, les plus petits se couchant avec elle. Le Roigada se tourna vers moi, la mine basse. Je sentis finalement l’inquiétude me gagner. Je n’étais pas du genre à m’attacher aux gens, mais je n’avais pas un cœur de pierre pour autant. Je fis signe au Pokémon eau de s’approcher de moi et celui-ci hocha la tête, me suivant dans la pièce à côté.

-‘ Qu’est qui ce passe ? ‘

-‘ Je… huh … ‘

Le Roigada resta un instant silencieux avant de chasser une larme sur sa joue. Pour qu’il ait ainsi du mal à choisir les bons mots, c’est que quelque chose de spécial s’était produit. Je sentis l’impatience me gagner à nouveau et le pressa de me répondre.

-‘ Nous avons rencontré là-bas une amie à Bahia. Nous allions commencer la mission et… ‘

-‘ Oui ? ‘

-‘ Et nous n’avons pas pu la finir. Quelqu’un à attaquer pour une raison que nous ignorons et… la jeune femme qui nous accompagnait est… morte.  Bahia n’était pas en état de finir. ‘

Je sentis un profond malaise m’envahir. De la tristesse aussi. Voilà qui ne me ressemblait pas. Je hochai la tête et, avant de pouvoir répondre quelque chose, j’entendis un cri dans le salon. Je sortis en trombe et fut surpris de voir Bahia se relever de sa place comme si elle avait été foudroyée sur place. Sa tristesse avait laissé place à la surprise, ses Pokémons ne comprenant plus rien. Je la suivis dans les escaliers, intrigués par ce drôle de comportement. Je la vis courir vers la chambre où était son Ténéfix et un cri de joie me fit accélérer le pas. En entrant, je vis la jeune femme se jeter sur le lit, pleurant à chaudes larmes.

Le Ténéfix était réveillé.

_________________

I don't Want to Be
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum