[ Clos ] Vent d'été [Solo/Capture]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Vent d'été [Solo/Capture] Empty [ Clos ] Vent d'été [Solo/Capture]

Message par Mizuki Ana le Mar 24 Sep 2013 - 21:30

Post sous contrainte

Mizuki courait dans les plaines. Ou alors elle volait, elle n'était pas trop sûre. Pour la Nalcienne, cela ne faisait pas réellement de différence. Elle avançait, légère, aérienne, portée par le vent, au milieu de cette étendue verdoyante, ivre de plaisir. Un groupe de Ponyta, cinq ou six environ, la dépassa dans un galop effréné, réchauffant l'air autour d'eux et elle, faisant vibrer le sol à grands coups de sabots. Eh oui. Même propulsée par son élément, la jeune femme restait inférieure à certains Pokémon en de nombreux domaines. Mais cela ne la vexa pas au contraire, en continuant à courir derrière les chevaux de feu, elle se mit à rire, rire aux éclats, rire aux larmes. Elle était chez elle. Sa patrie, son élément, son pays. Pour la première fois depuis fort longtemps.

C'était déjà la fin de l'été. L'air fraîchissait mais les journées restaient belles, dans ce pays où les nuages étaient longuement poussés par les vents vers d'autres horizons. L'herbe des plaines avait même jauni par endroits, brûlée par le soleil des mois chauds. Certaines créatures commençaient même leur migration annuelle vers les terres de Flamen, plus accueillantes pour passer de longs mois d'hiver. C'est ainsi qu'à une dizaine de mètres en altitude, au dessus d'elle, Mizuki aperçut une nuée d'Etourmi à la recherche d'un nouveau foyer, en formation de vol long. Les oiseaux formaient un grand V dans le ciel, comme une flèche pointant vers des jours heureux, une terre agréable où se réfugier jusqu'à la venue du printemps. La Nalcienne savait combien les hivers de son pays pouvaient être rudes - sec et venteux, avec un froid mordant. Partirait-elle, elle aussi, passer ces froides journées sous un soleil plus clément ? Elle verrait bien... Le vent la porterait là où il souhaitait la voir aller... D'une impulsion, la maîtresse élémentale se projeta au niveau des Pokémon volants, pour les rejoindre le temps d'un court vol, affrontant la gravité grâce aux courants aériens. Elle avait eu le bon goût de ne pas se projeter en plein milieu de leur groupe, ceci afin de ne pas les effrayer. Les oiseaux regardèrent du coin de l’œil cette nouvelle venue, qui volait sans ailes, un peu inquiets mais surtout curieux.

Le vent la porta avec ses amis oiseaux sur quelques kilomètres avant qu'elle ne retombe comme un pétale de fleur de cerisier un jour de printemps, lentement, délicatement. Cinq centimètres par secondes. C'était, paraissait-il, la vitesse de chute de ces confettis roses pâles. S'immobilisant au sol, elle fit un signe d'adieu aux Etourmi et se laissa tomber dans l'herbe.  Elle était seule, mais ne se sentait pas comme telle. Après avoir passé printemps et été à s’entraîner, elle parvenait à ressentir ses alliés même dans leurs sphères respectives. Ainsi, elle pouvait passer du temps sans les faire sortir, tout en restant à l'écoute de leurs besoins et envies. Et même si ses Pokémon avaient été étonnés de cette lubie soudaine de vouloir s'isoler parfois, ils avaient accepté, et la Lieuse ne le faisait pas assez souvent pour qu'ils ne se sentent abandonnés d'une quelconque façon.

Mizuki ferma les yeux, laissant le vent caresser son visage, faire voltiger sa robe. Elle était encore à l'extrême Nord de Nalcia. Si ses souvenirs étaient bons - et maintenant, elle avait plus de facilités à fouiller son propre esprit pour s'en assurer - non loin de là se trouvait le Lac du Dragon, ainsi que le Temple de l'Air Boréal. Temple qu'elle avait déjà visité il y avait de cela des années... Voire même des décennies. Dans un passé trop lointain pour être connu par un autre être vivant qu'elle... Excepté Reverie. L'une des raisons qui l'avait poussée à revenir à Nalcia, leur pays de naissance à toutes les deux. Qui sait ? Aux hasards de ses voyages, elle avait déjà croisé là jeune femme trois fois. Et elle continuait à développer ses talents pour que la quatrième fois soit celle qui permettrait à sa camarade de retrouver la mémoire.

La Lieuse rouvrit les yeux en entendant un éternuement un peu plus loin dans la plaine. L'endroit d'où il provenait semblait soudain sous une étrange brume jaune, très localisée, et que quelques Pokémon semblèrent fuir en toute hâte. Le brouillard coloré se dissipa, tandis qu'une petite touffe d'herbe semblait courir derrière les Pokémon qui venaient de s'échapper. Mizuki eut un instant d'ébahissement mais c'était bel et bien ce que ses yeux voyaient. L'herbe à pattes s'arrêta cependant, puis éternua de nouveau - la Nalcienne commença à croire qu'elle perdait la tête. Une nouvelle brume, d'une couleur différente de la précédente, apparut autour de cette zone. Les Pokémon qui étaient encore dans le coin finirent de détaler, comme effrayés. Intriguée par ce phénomène, la jeune femme entreprit de s'approcher. Un nouvel éternuement, une nouvelle brume, rose cette fois, et au parfum particulièrement agréable et attirant, finirent de la convaincre d'aller voir de quoi il en retournait.

Quand elle comprit enfin, elle se mit à rire, surprise de ne pas avoir réalisé plus tôt que la petite touffe d'herbe était en fait, tout bêtement, un Mystherbe. Celui-ci avait l'air plutôt penaud, à peine plus grand que les feuilles qui poussaient au sol. Il lui fit une petite tête étonnée lorsqu'il vit cette espèce de grande chose venir vers lui. Sans savoir s'il devait se sauver à son tour ou aller à la rencontre de la nouvelle venue, le Pokémon gigota sur place et une herbe lui chatouilla le nez, le faisant éternuer encore. Cela libéra une poudre, verte cette fois. Oh, je... comprends... Mizuki se sentit faible soudain, mais eut le réflexe de balayer d'un coup de vent la brume de Poudre-Dodo. La créature, ayant craint de faire peur une fois de plus à cet autre être vivant, fut surprise à son tour de ne pas avoir blessé l'humaine.

Celle-ci ne put s'empêcher de sourire devant cette petite boule... d'herbes, qui n'arrivait pas à contenir ses spores. Lentement, délicatement et avec moult précautions pour ne pas effrayer la créature, la Nalcienne se pencha vers le sol pour observer le Mystherbe. Ce n'était pas une créature particulièrement rare, elle en avait déjà vu quelques uns à l'occasion de ses voyages, des sauvages, des dressés, d'autres plus ou moins exploités, justement pour leurs poudres ayant divers effets plus ou moins agréables. Peut-être y avait-il des feuilles cueillies sur ce genre de Pokémon dans son Encens Fleur.  Des extraits récoltés plus ou moins avec l'accord des propriétaires. Ainsi allait la vie.

Mizuki se releva afin de reprendre sa route, mais s'aperçut bien vite que la petite créature la suivait, pour fuir la solitude ou plus certainement par curiosité. Une fois encore, après quelques pas seulement, la plante toussa et laissa échapper une poudre dorée qui lui tomba dessus, et le fit trébucher. Soucieuse, Mizuki attrapa la bestiole et la massa afin que se membres, apparemment paralysés, se décontractent. Quelque peu étonnée qu'une Pokémon apparemment jeune soit seul dans un tel endroit, sans aucune famille à l'horizon, la Nalcienne balaya les plaines de la Liberté du regard. Elle distinguait bon nombres de créatures sauvages mais ni Mystherbe, ni Ortide, ni Rafflesia et encore moins de Joliflor. Ce petit bonhomme était seul de chez seul. La jeune fille décida de le garder le temps de trouver de quoi le soigner et se remit en route, en continuant de guetter la présence de Pokémon Plante.

[Contrainte : Faire intervenir des Pokémon étrangers]
Mizuki Ana
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 2275

Fiche de personnage
Points: 21
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum