[ Clos ] Souffle d'Automne [Hamel/Miku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Souffle d'Automne [Hamel/Miku]

Message par Mizuki Ana le Mar 15 Oct 2013 - 15:52

Sur les conseils de Natu, Mizuki avait poursuivi son pélerinage à Nalcia en passant par le Temple de l'Air Boréal. Elle avait un peu craint, au début, que les moines se souviennent d'elle comme étant l'une des deux fauteuses de trouble qui avaient déjà visité le temple quelques années auparavant, mais elle devait se rendre à l'évidence. Cet événement avait eu lieu dans un passé très lointain, trop lointain pour que qui que ce soit de vivant ne puisse s'en rappeler. Sauf elle, bien entendu. Il était étrange d'être le dernier témoin vivant d'un fait passé. Reverie avait perdu la mémoire, et tous ceux qu'elle avait rencontrés lors de son voyage dans le passé devaient être morts. Les moines qui l'avaient poursuivie, la famille Metherlence qui l'avait accueillie...

Et finalement, elle était restée sur place plusieurs mois. Le Temple était un excellent endroit pour développer ses pouvoirs, d'Air comme d'Esprit. Aidée des moines et de Latu, elle avait pu faire de gros progrès et s’entraînait dur presque tous les jours.  Elle avait appris à connaître un certain nombre des Pokémon qui vivaient ici, et en observant leurs talents divers et variés, améliorer les siens.  Les Etourmi, les Roucool et les rares Airmure étaient de véritables maîtres du vent. Quand à la maîtrise de l'Esprit, les Abra comme les Baudrive étaient d'une aide précieuse.

C'était d'ailleurs avec eux qu'elle avait choisi de s’entraîner aujourd'hui. Toute son équipe était de sortie. Miaouss était probablement dans les plaines, en train d'affronter des créatures sauvages pour s'entraîner. Rey méditait sans doute avec les moines. Pyros devait jouer avec les Evoli du Temple. Freezia et Mystherbe étaient assises non loin de leur dresseuse. Mizuki avait remarqué qu'elle avait un certain Lien avec la Pokémon Plante, d'un genre très différent que celui qu'elle possédait avec sa Natu et sa Momartik, plus sombre, moins pur. Quelque chose qu'elle n'allait peut-être pas tenter de développer trop, mais qui existait malgré tout. Sans doute était-ce pour ça que la petite herbe aimait bien assister aux entraînements psychiques de la Nalcienne. Enfin, Latu faisait office de coach. Ses deux compagnons d'entraînement étaient un Abra et un Baudrive avec lesquels Mizuki avait particulièrement accroché. Au fil des semaines, elle avait senti le Lien se former, alors qu'ils étaient, techniquement, encore sauvages. Elle les appréciait bien, et c'était réciproque. Mais cela venait peut-être du fait qu'ils vivaient parmi les humains depuis fort longtemps.

Exercice numéro un : la téléportation. Abra, démonstration s'il te plaît.

Leurs exercices se faisaient toujours en silence. Tout passait par leurs esprits. Placé face à Mizuki, le Abra assis au sol se dématérialisa et réapparut quelques mètres plus loin que sa position initiale. Il recommença, se matérialisant dans le dos de la dresseuse, cette fois. Puis il se téléporta près d'elle, lui attrapa la main, et l'emmena dans son saut dimensionnel suivant. Contrairement à la première fois qu'il avait fait ça, la Nalcienne s'y attendait et savait comment réagir. Connectant son esprit à celui du Pokémon, elle fut capable de déterminer leur nouvelle destination en un rien de temps. Un rien de temps non négligeable, malgré tout : elle sut où elle allait atterrir au moment même où ses pieds touchaient le sol.

Pas assez rapide, Mizu.

Latu avait montré qu'elle savait être tyrannique, ces derniers temps. Elle attendait toujours de sa dresseuse plus qu'elle ne lui donnait. Ce qu'elle avait exigé une semaine n'était plus suffisant la semaine suivante. Mizuki lui répondit par une grimace taquine. Elle lui était reconnaissante de réagir ainsi. Elle progressait de jour en jour.

A toi, maintenant.

Hum. L'exercice était plus difficile que la démonstration. La Nalcienne n'y était arrivée que peu de fois, et cela l'avait pas mal épuisée chaque fois. Voyons, que lui avaient dit ses professeurs Pokémon, déjà ? Il fallait vider son esprit, comme d'habitude. Cela semblait être la base de toute manœuvre psychique, mais c'était encore quelque chose que Mizuki ne faisait pas naturellement. Elle devait se forcer à chaque fois. Ensuite, il fallait à la fois se visualiser à l'endroit souhaité, mais aussi ressentir, de façon quelque peu illusoire, toutes les sensations qu'elle aurait à l'endroit en question : comment verrait-elle ? De quelle façon entendrait-elle ? Que sentirait-elle ? Si elle choisissait d'apparaître plus près du moine, là-bas, elle entendrait sa voix de plus près... De plus le sol était un peu pentu, à cet endroit, donc elle serait un peu déséquilibrée... Toutes ces choses auxquelles il fallait porter attention ! Latu et Abra lui avaient assuré qu'à force d'entraînement, et avec l'expérience, tout cela se ferait sans qu'elle n'y réfléchisse, de façon naturelle, mais elle en était encore loin. Mizuki choisit une place vide, à quelques mètres d'elle, juste devant. Elle se concentra dessus, intensément.

Un instant plus tard, elle voyait, entendait et ressentait ce qu'elle était censée voir, entendre et ressentir à cette place. Une coup d'œil en arrière lui confirma qu'elle avait réussi.

"Oui !!"

Latu ne put s'empêcher de battre des ailes de contentement.

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 2041

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Souffle d'Automne [Hamel/Miku]

Message par Hamel le Jeu 17 Oct 2013 - 16:50

"Non, je suis désolé mais sur le coup, on va éviter de chanter et danser. Ca risquerait de poser pas mal de problèmes quand même dans le fond."

Il poussa un petit rire amusé avant de regarder ses pokémon. Il avait décidé de descendre un peu sur Erasia. Oh, il ne fallait pas oublier que l'un de ses pokémon provenait de là mais en même temps ... HEY ! C'était pas mal ! Pour une fois qu'il pouvait respirer un peu d'air sans que cela soit produit par sa musique ! Oh et puis zut ! Il sortit sa mandoline, commençant à en jouer tout en pénétrant dans le temple de l'air boréal. Du moins, pas de suite car bon, fallait peut-être pas pousser ! Il risquait maintenant de se faire jeter du temple s'il faisait l'imbécile. Enfin, plus que maintenant ! Peut-être que les personnes âgées qui habitaient non-loin du temple apprécieraient sa musique ? HEY ! Les vieillards étaient des personnes mélomanes et souvent très réceptives à la musique. Bon le souci, c'était quand les grands-mères voulaient lui faire un bisou pour le féliciter. C'était sec, c'était baveux, c'était ridé et ça avait une drôle d'odeur mais au moins, il était content de faire plaisir à ces personnes, qui, souvent, avaient travaillé durant toutes leurs vies.

"C'est quand même super différent de Tenkeï, hein ? AH ! Ca me fait penser ! Galatée, c'est la première fois que tu descends ici en plus. Bon, je te fais les présentations. Galatée, voilà de l'air d'Erasia. Air d'Erasia, voilà Galatée, ma Zorua. Elle est enchantée de vous connaître."

Même si le ton était solennel, il était possible de voir qu'Hamel en rigolait. D'ailleurs, la Zorua cligna des yeux avant de glapir, voyant Hamel qui s'inclinait respectueusement devant elle et "l'air". Elle poussa un nouveau glapissement, prenant une forme humaine qui ressemblait exactement à Hamel mais en version féminisée. Elle fit le même mouvement, Hamel sifflotant :

"Ah ben tu sais quoi. Je m'appelle peut-être Hamel et non Narcisse mais dieu sait que je suis beau !  ... ... ... Tu trouves ça crédible quand je le dis, Galatée ?" demanda Hamel alors que la femme aux cheveux blonds tirait la langue pour bien montrer que non. Il pouffa avec amusement avant de reprendre la parole :""Uuuuh ... Qu'elle est jolie la petite Galatée. Fais risette à Hamel, Galatée." dit l'adolescent, tirant un peu sur les joues de Galatée. Celle-ci vint l'imiter, les deux faisant des mimiques absurdes pendant quelques secondes. Finalement, ils arrêtèrent cela avant qu'Hamel ne se tourne vers ses pokémon, déclarant qu'ils allaient se déplacer et ...

"WOOOOOOOOOOOOW !" s'exclama t-il sur un ton surpris alors qu'il venait d'assister à une scène de téléportation devant ses yeux. Bon, il était un peu en hauteur et pas forcément sur la même île mais qu'est-ce qu'il en avait à foutre. Il mit ses mains en forme de jumelles devant ses yeux, rappelant ses pokémon, sauf Galatée avant de dire : "Calcul de la distance : Pas mal de mètres ! Souffle du vent : Petite brise d'automne. Pascal ? Non, moi c'est Hamel."

Il attrapa la Zorua avant d'utiliser la magie du vent, sortant son violon. A vive allure, il commença à se diriger vers la jeune femme qui venait de se téléporter, jouant de son instrument de musique. A chaque mètre de déplacement dans les airs, sa musique semblait comme le guider : Un thème pour commencer ce qui semblait être une musique grandiose. Agrippée à son cou, la Zorua ne faisait que le suivre, ayant peur du vide. Pourtant, lorsqu'il arriva non loin de la jeune femme, il remarqua que quelque chose clochait :

"MAYDAY ! MAYDAY ! LE POIDS EST PLUS LOURD QU'AVANT ! JE REPETE :  LÂCHEZ DU LEST !  TROP TARD ! ATTERRISSAGE EN CATASTROPHE !"

Il rangea avec vivacité son violon, finissant par se planter magistralement devant la jeune femme aux cheveux blonds, raclant l'herbe sur plusieurs mètres, la tête juste aux pieds de la demoiselle . La Zorua siégeait fièrement sur le chapeau de l'adolescent, se mettant debout sur ses deux pattes, faisant un signe victorieux avant qu'Hamel ne dise :

"C'est de ta faute, Galatée ! T'es trop lourde !"

La créature à la fourrure noire et rouge sauta sur le crâne d'Hamel, lui enfonçant bien le chapeau pour l'aveugler. Ca lui apprendra ! Non mais oh ... On ne disait pas à ça une dame, même pokémon !
avatar
Hamel
Informations
Nombre de messages : 109

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 19
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Souffle d'Automne [Hamel/Miku]

Message par Mizuki Ana le Sam 26 Oct 2013 - 20:13

Mizuki en était encore à accepter avec grands plaisirs les félicitations de ses professeurs Abra et Latu qu'un amas de tissu et de membres humains s'écrasa juste à ses pieds, surplombés par une créature à la fourrure sombre. La Nalcienne, de stupeur, fit un bon en arrière, aérien et gracieux, mais surpris malgré tout. La chose qui avait plus ou moins bien atterri sur l'herbe, laissant au milieu de la verdure une traînée terreuse, semblait vivante, c'était déjà ça. Une fois le premier moment d'étonnement passé, la jeune fille put constater qu'il s'agissait d'un garçon blond, plus jeune qu'elle. Il était sans doute Nalcien, vu la façon dont il avait chuté... Mizuki leva la tête et observa le ciel. Aucun oiseau ne semblait avoir perdu son dresseur, donc il devait maîtriser l'Air. N'importe qui n'ayant pas ce don n'aurait sans doute pas survécu. La Lieuse se pencha vers l'adolescent et vérifia rapidement s'il était ou non blessé.

"Euh, ça va ?"

La tête blonde répondit en criant quelque chose d'incompréhensible. Quelque chose qui ne devait pas être très gentil, vu la réaction de la créature étrange qu'il portait sur sa tête. Celle-ci se mit à bondir violemment comme pour écraser le crâne sous ses pattes. Par chance pour son dresseur, le corps de la bestiole était relativement petit, et ses assauts ne devaient pas trop blesser le jeune homme... Mais la Nalcienne, inquiète malgré tout du traitement qui lui était réservé, sans en connaître la raison, tenta de s'interposer et d'attraper ou de repousser la boule de poil.

"Eh là, eh là, tout doux ! N'aggrave pas le cas de ton ami !"

La demoiselle était à présent agenouillée à côté du garçon. Curieux de la situation, Freezia, Latu, Mystherbe et Abra s'étaient approchés et regardaient l'inconnu et sa Pokémon avec un intérêt poli. Seule la petite plante empoisonnée gardait une certaine réserve, fixant la créature noire avec une certaine inquiétude, se cachant derrière le fantôme de glace, comme une enfant derrière sa mère. Elle lança un regard timide à Mizuki, puis se concentra de nouveau sur le Pokémon mystère. La dresseuse n'eut pas besoin de plus pour comprendre ce qui tracassait sa petite plante, qui ne connaissait pas non plus la créature. C'était étrange. Les Pokémon que la Nalcienne ne connaissait pas étaient peu nombreux. Elle avait entendu parler ou vu la plupart d'entre eux, en image ou en vrai. Mais là... Elle donnait sa langue au Miaouss. Néanmoins, il y avait plus important. Délicatement, elle plaça sa main sur le dos du jeune et et le secoua légèrement.

"Tu m'entends ?"

Il finit par tourner le visage vers elle, un visage couvert de traces d'herbe et de terre. Il la regardait comme s'il ne comprenait pas ce qu'elle pouvait bien lui raconter. S'était-il cogné trop violemment la tête ? Dans le doute, Mizuki reposa sa question. Toujours aucune réaction qui ressemblait à de la compréhension. Le visage, aux traits doux et enfantins, du garçon n'affichait que de la perplexité. Ce fut Latu qui comprit la première.

Ce n'est pas un Nalcien !! Il vient de l'île volante ! Il ne peut pas te comprendre, vous ne parlez pas la même langue ! C'est pour ça qu'on ne connait pas sa Pokémon !

"Quoi ?!"

Mizuki n'avait jamais pensé que le caillou flottant au dessus d'eux pouvait être la tête natale d'humains... La seule fois où elle y était allée, elle avait atterri dans une zone désertique, sèche, inhospitalière. Était-ce vrai ? Existait-il des humains venant de là-haut ?

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 2041

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Souffle d'Automne [Hamel/Miku]

Message par Hamel le Ven 1 Nov 2013 - 0:00

"Oooooooooooh ! Je suis au Paradis ? Ou alors, une ange est tombée du ciel ?"

Il avait finit par dire cela en voyant la jeune demoiselle qui s'adressait à lui dans un grand sourire. Alors que la Zorua s'était laissée portée par Mizuki, elle sauta à nouveau sur le crâne d'Hamel pour qu'il finisse par se taire, lui arrachant un petit cri. L'adolescent se redressa, regardant Mizuki dans les yeux. Hum ! Oui, oui, oui ! Mais il était sûr d'un gros souci. Autant jouer le jeu d'abord. Rieur, il vient demander :

"Do you speak ...Tenkaien ?"

... ... ... Il avait presque réussi à se redonner honte de faire une telle blague ! Bon, il fallait qu'il soit plus sérieux. La Zorua poussa un profond soupir, le laissant tranquille alors qu'il s'époussetait, retirant alors l'herbe sur son corps. Bon bon bon ... Pour la jeune femme, il allait faire un effort avant de dire tout doucement :

"On arrête les blagues ? Moi c'est Hamel ! Je sais un peu parler votre langage depuis que j'ai rencontré une fille pas plus douée que moi dans certains domaines. Je suis troubadour et à la recherche de  nombreux pokémon basés sur la musique. Tu te dis alors ... Comment est-ce que cette petite créature à la fourrure noire peut être douée avec la musique ? Ben en fait, elle ne l'est pas. C'est un piège et OUCH ! Bon ben, demain, je crois que je vais avoir une morsure si je me trompe pas, hahaha ! Galatée, tu veux bien prendre une forme humaine pour la demoiselle ? Et ne boude pas, va !"

La Zorua accepta les paroles d'Hamel, prenant exactement le même physique que ce dernier, sauf au niveau de la poitrine. Et oui, il y avait toujours des différences. On pouvait aussi rajouter la queue touffue de Zorua qui sortait des fesses de la demoiselle humanisée ainsi que des oreilles pointues si elle retirait son chapeau, comme maintenant, pour montrer à Mizuki ce qu'elle était réellement. Il sortit une petite flûte, commençant à en jouer ... avant de  s'arrêter. Zut ... il n'avait pas du tout réussi ce qu'il voulait. C'était pas le bon instrument. Il sortit son ocarina, se mettant à souffler à l'intérieur pour produire une petite mélodie, la Zorua humanisée s'amusant alors à  sortir un petit tambourin pour en jouer aussi de son côté. YEY ! Musique ! Il sortit alors ses deux autres humaines, une Crikzik aux couleurs différentes de celles de base alors que le Maracachi était déjà prêt à suivre le rythme ! SAMBA ! Ils tournèrent autour de Mizuki et ses pokémon, semblant déjà complètement ailleurs, dans un autre monde, ailleurs ... complètement à côté de la plaque. Lorsqu'il termina de danser et de faire de la musique, il se retourna vers Mizuki, disant :

"J'ai vu que tu faisais des trucs super chouettes ! Enfin, moi, je sais voler ... quand j'ai pas trop de bagages en prime sur le dos ! Mais quand même, c'était vraiment hibou ... enfin chouette, ce que j'ai vu ! Tu peux le refaire ? C'était bizarre mais bien ! Quand même ... Moi, à part utiliser le vent pour le manier à ma guise avec le son, je ne sais pas faire grand chose. Je visite un peu le pays hein ? Enfin, au-dessous de Tenkei ... je suis venu une fois pour Eltia et zou, c'est ma meilleure amie pour la vie ! Enfin, comme Karos et Galatée ! Bref, comme signalé, je m'amuse avec le son, je m'amuse avec mes pokémon, je n'ai pas de famille, je n'ai pas d'ami mais je le vis bien, je n'ai pas d'endroit où dormir mais bon, la belle étoile, ça n'a pas de prix !"

Il continuait de rire, rangeant son instrument de musique, sortant son petit violon avant d'en jouer. Mizuki pouvait remarquer que cette fois, l'air ambiant amplifiait le son sans pour autant le distordre. Même si cela pouvait paraître étonnant et surprenant, la manipulation de l'air par l'adolescent aux cheveux blonds se faisait par la musique ... Et nullement autrement. Il avait fermé les yeux pour jouer, la Zorua toujours sous sa copie féminine, le regardait en bougeant la tête en rythme, ouvrant la bouche bien qu'aucun son n'en sortait.


Dernière édition par Hamel le Sam 16 Nov 2013 - 12:50, édité 1 fois
avatar
Hamel
Informations
Nombre de messages : 109

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 19
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Souffle d'Automne [Hamel/Miku]

Message par Mizuki Ana le Sam 16 Nov 2013 - 11:29

Le jeune garçon se mit à baragouiner dans un langue que Mizuki ne put reconnaître, semblant confirmer les dires de son oiselle. Pourtant, une seconde après, il se mit à babiller dans une langue qu'elle put reconnaître, la sienne, avec un charmant accent musical. Néanmoins, il parlait vite ! Certains mots étaient légèrement écorchés, mais la Nalcienne parvint à comprendre l'essentiel de son discours.

"Oh, eh bien euh... enchantée... Hamel."

Elle n'avait pas eu le temps de se présenter à son tour à ce garçon littéralement tombé du ciel que sa petite compagne au pelage sombre se métamorphosa en humaine, en tous traits semblable à son dresseur, bien que plus féminine. Mizuki n'en crut pas ses yeux et ne cacha pas sa stupéfaction. Une gijinka ?! Comment la bénédiction de Célébi avait-elle pu atteindre le continent flottant, qui n'existait même pas lorsque les événements... Non, c'était impossible, il y avait sans doute une autre explication. Une fois de plus, ce fut Latu, avec ses talents de télépathie et de prescience, qui apporta la réponse.

Ce n'est pas un gijinka, c'est... Un pokémon qui a cette capacité de camouflage, c'est tout. Enfin, c'est déjà très impressionnant, mais il n'est nullement question de bénédiction là-dedans.

Mizuki acquiesça, silencieuse. Généralement, elle avait une bonne connaissance des aptitudes qu'avaient les Pokémon, ayant eu le temps d'apprendre beaucoup étant enfant, mais elle ne pouvait savoir quoi que ce soit sur des créatures qui n'existaient tout simplement pas il y a de cela quelques années. Concept étrange, d'ailleurs. Tandis qu'elle réfléchissait, donc, elle observait ce nouveau spécimen, puis les autres qui la rejoignirent pour se mettre à danser en compagnie de leur dresseur. Cette joyeuse troupe avait quelque chose de réjouissant, d'apaisant. Mizuki se laissa tourner autour en musique et riant avec légèreté, tandis que Mystherbe, peu rassurée par cette soudaine foule d'inconnus autour d'elle, se précipitait dans les jambes de son humaine pour se réfugier. Les autres ne réagirent pas trop, plus habitués au calme qu'à la samba, mais appréciant tout de même la mélodie.

Lorsque le garçon s'immobilisa, il se remit à parler. Mizuki devait se concentrer pour ne pas se perdre dans le flot de paroles qu'il prononçait avec son accent, mais une nouvelle fois, elle saisit le plus important. Il semblait parler de quelque chose qu'il avait vu et qu'elle avait fait...

"Tu parles de ma téléportation ? Je suis encore en plein apprentissage... Je veux bien recommencer, mais il faut que je me remette un peu, d'abord. C'est très éprouvant, physiquement. Au fait... Mon nom, c'est Mizuki."

Elle sortit un peu du cercle formé par la joyeuse troupe pour rejoindre ses affaires, et attrapa sa gourde. Elle but plusieurs gorgées d'eau, lentement, comme le lui avait conseillé son mentor Crystal lors de son épreuve. Lors de ces exercices mentaux, le corps semblait ne pas se fatiguer, pourtant il réclamait d'énormes quantités d'énergie. Par chance, la Nalcienne était raisonnable et connaissait ses limites, et ses professeurs Pokémon veillaient bien à ce qu'elle ne s'affaiblisse pas plus que de raison. Elle revint vers Hamel et leurs Pokémon. Le jeune homme s'était remis à la musique. C'était beau et doux. Mizuki l'écouta quelques instants.

"C'est beau... En tant que Nalcienne... que maîtresse de l'Air, je veux dire, je sais aussi maîtriser le son, mais ce n'est pas ma spécialité... Je pense que tu t'entendrais bien avec Miku. C'est une prêtresse d'ici. Je ne chante pas trop mal, mais elle... On dirait qu'elle est née pour ça. En comparaison, j'ai une voix nasillarde et grinçante."

Latu émit un léger piaillement de protestation, signe qu'il était temps d'arrêter la causette et de reprendre l'entraînement.  La jeune fille soupira - mais avec un sourire. Elle aussi aimait bien leurs séances de travail. Observant autour d'elle, elle chercha un bon endroit où se téléporter, et avisa la plateforme la plus proche, séparée de celle où ils se trouvaient par un ravin profond. Concentrée, elle se mit en place et fit un signe de tête à Hamel.

"Tu voulais voir une téléportation ? Alors je vais faire de mon mieux."

Mizuki visualisa, ressentit, fit tous les préparatifs nécessaires à son déplacement instantané, et disparut... Mais il n'y avait pas de sol sous ses pieds lorsqu'elle se matérialisa. Elle se situait exactement entre les deux plate-formes, au dessus du ravin, si profond qu'on n'en voyait pas la fin, cachée par des nuages. Un cri de terreur s'étouffa dans sa gorge tandis qu'elle se sentait chuter, attirée par le sol inexorablement. Néanmoins, elle ne perdit pas la tête, et se propulsa en hauteur avec sa maîtrise de l'Air, avant de se sentir disparaître et réapparaître subitement au milieu du groupe. Abra avait réagi un quart de seconde après elle, cette fois, et l'avait téléportée en lieu sûr. La pensée qu'elle avait presque dépassé son professeur lui fit ressentir une lichette de plaisir, qui s'atténua quelque peu devant les visages blêmes et horrifiés qu'elle avait devant elle. Sans laisser le temps à personne de réagir, Latu bondit sur la tête de sa dresseuse et commença à lui labourer le crâne à coups de bec.

Ne... refais... jamais... ça !!!

Plissant les yeux de douleur à chaque coup, Mizuki chercha le regard de Hamel, pour s'excuser de lui avoir présenté une si piètre performance.

[EDIT : Ah, mince, lightskyblue défonce les yeux xD Ben je vais essayer de trouver une nouvelle couleur pour la prochaine fois ^^]

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 2041

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Souffle d'Automne [Hamel/Miku]

Message par Miku Hatsune le Dim 17 Nov 2013 - 18:26


« From the Rakuen »


Miku en avait terminé avec les braconniers du Parc Safari, et si elle était sortie plus forte encore de cette expérience, elle avait été également choquée par ce qu’elle avait vu et entendu là-bas. Ramenée à l’époque où elle n’avait pas encore conscience qu’elle devait protéger les plus rares de ses Pokémon de la convoitise des braconniers, elle avait dû affronter des hommes prêts à tuer pour mettre la main sur des spécimens inhabituels ou puissants... Et toute cette histoire n’avait fait que conforter la jeune fille dans son désir de dédier sa vie à la protection d’autrui, en se concentrant plus particulièrement sur les dommages psychiques de l’âme. Elle était donc rentrée chez elle, dans son foyer et refuge, le Temple de l’Air Boréal, sans doute pour chercher apaisement et réconfort dans un environnement qui lui était familier.

L’entraînement et la méditation avaient repris, avec ferveur et application, sous l’œil tantôt inquisiteur, tantôt neutre du Xatu qui lui tenait désormais compagnie, et qui avait intrigué les camarades de la Nalcienne. Une rumeur s’était peu à peu répandue dans la communauté de moines et de prêtresses : Miku était à la fois bénie et maudite par ces oiseaux mystérieux, qui semblaient ne jamais vouloir cesser de croiser sa route, se relayant afin de veiller sur elle (ou de l’embêter, cela variait d’une version de la rumeur à l’autre) et ne se gênant pas pour la promener comme ils en avaient envie. Après le Xatu du doyen du Temple, voilà qu’un nouveau prophète se tenait à ses côtés ! Il y avait de quoi se poser des questions, c’était sûr, et l’adolescente était taquinée par ses compagnons à ce sujet, ce qui l’agaçait (enfin, ça, c’était ce qu’elle faisait mine de montrer) mais l’amusait, dans le fond.

Sa quiétude méditative fut cependant troublée, alors qu’elle était assise en tailleur, au bord du vide, par le son d’une musique relativement rapide et entraînante, non loin de là. Ouvrant soudain ses yeux cristallins, elle tendit l’oreille, cherchant à déterminer l’origine du bruit grâce au vent, ce qui ne lui prit pas plus de quelques secondes. Derrière elle, le moine chargé de sa formation pour la journée sourit, puis s’approcha de la jeune fille, avant de lui mettre une main rassurante sur l’épaule pour lui indiquer qu’elle pouvait y aller. Ici, personne n’ignorait que Miku était sans doute la personne dotée de la relation la plus fusionnelle qui soit avec le chant et la musique en général, et que ce domaine était probablement le seul capable de la tirer de sa méditation pourtant sérieuse et profonde.


« Merci, Maître. »

Elle s’inclina respectueusement devant le moine, puis se retourna... Et sauta dans le vide. Littéralement. Aussitôt, cueillie par les vents environnants, elle fut emmenée avec douceur vers les deux jeunes gens en contrebas, comme si elle était assise sur un coussin d’air particulièrement doux et confortable. Elle reconnut d’abord Mizuki, qui avait élu domicile au Temple depuis quelques semaines déjà, puis aperçut un garçon un peu plus jeune qu’elle et qui lui était totalement inconnu. Avec un sourire empreint de gentillesse, l’apprentie prêtresse atterrit sans un bruit, dans un souffle, puis se pencha en avant devant l’étranger d’abord, avant de faire de même avec sa camarade nalcienne.

« Gaijin-san*, Mizuki-san. J’ai entendu de la musique... Alors... »

Elle n’en dit pas davantage, considérant que ces mots-là étaient suffisants, du moins pour son aînée. Ne souhaitant pas interrompre une quelconque démonstration de musique – ou de téléportation, sachant que la Lieuse s’y entraînait dur depuis plusieurs jours -, elle se mit un peu à l’écart, en souriant timidement, alors que Promantis, son Xatu, se téléportait sans prévenir à côté d’elle, histoire de ne pas la perdre de vue. La prêtresse vit alors seulement que la Natu de la Nalcienne lui donnait une bonne leçon en frappant sur la tête blonde et grimaçante de sa maîtresse, et elle eut un petit rire gêné.

« Dis, Mizuki-san, tu as fait une bêtise... Je me trompe ? Pour que Latu en arrive là, elle doit avoir une bonne raison... »

L’Archère se tut de nouveau, n’osant pas s’imposer davantage à eux, et regarda sans intervenir le règlement de comptes entre les deux amies. Elle imaginait sans mal la douleur que la pauvre fille devait ressentir, mais ce n’était pas son rôle de juger si Mizuki l’avait mérité ou non.

[*Littéralement « Monsieur l’étranger ». Ce terme n’a absolument rien de péjoratif dans la bouche de Miku, je tiens à le préciser, puisque le mot est souvent vu ainsi par les étrangers eux-mêmes.]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

RP 1 - RP 2 - 1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 261

Fiche de personnage
Points: 50
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Souffle d'Automne [Hamel/Miku]

Message par Hamel le Mar 19 Nov 2013 - 4:03

"Ah ben Mizuki, enchanté, vraiment enchanté !"

Il prit sa main, la serrant vivement avant de la secouer de haut en bas. Alors, c'était de la téléportation ? Il avait déjà vu ça avec des pokémon mais jamais réellement avec des personnes. C'était toujours une découverte stupéfiante et surprenante en soi. Enfin, lui, n'était pas du tout doué pour ça. Du moins, il n'avait jamais prêté attention aux capacités de la sorte. Il fallait être proche de ses pokémon, très proche ... Mais ça ne voulait pas dire que lui ne l'était pas. Oh, il avait juste quelques soucis quand il voulait faire un câlin. Des fois, ça manquait pas de piquant et bonjour l'odeur ... la sienne bien entendu ! Hahaha ! BON ! Ce n'était pas qu'il avait du boulot mais en fait oui, la demoiselle était charmante, très charmante même ... Mais bon, elle semblait aussi un peu plus réactive que Kaé, du moins, elle semblait savoir où elle mettait les pieds. Moui ... Les filles de son pays n'étaient pas aussi jolies malheureusement ! Ahlala, vraiment ... qu'est-ce que ça pouvait donner des fois hein ?!

AH BEN ZUT ALORS ! Elle se téléportait et se planta majestueusement ! Il fallait jouer le jeu ! Pendant que le Natu picorait le crâne de la jeune demoiselle aux cheveux blonds, il ouvrait son sac avant d'en sortir une minuscule trompette avant d'en jouer sous un air faussement dramatique, qui allait de paire avec la piètre performance de Mizuki. Néanmoins, quand il eut terminé sa petite sonate musicale, il la regarda, lui faisant un sourire radieux avant de déclarer, tout simplement :


"C'est en faisant des erreurs que l'on apprends hein ? Tu crois que je suis devenu musichien, WOOF, comme ça ? Du jour au lendemain ? Ah non ! Au lieu de recevoir des pièces, c'était plutôt des cailloux que j'ai réceptionnés en plein dans ma tête. Je crois que ça m'a arrangé beaucoup. BRRRR !"

Il secoua la tête de gauche à droite, éclatant de rire ensuite bien que cela devait surement effrayer la jeune femme. Peut-être qu'il lui faisait peur au final ? Ca ne serait pas la première à s'enfuir alors qu'il aboierait à la lune juste pour affirmer son rôle de fou. Sauf qu'il était parfaitement sain d'esprit et qu'il ... Hum ? HEY !

"UN VISITEUR ... VENU D'AILLEURS  ! OOOOOOOH !"

La bouche grande ouverte, il se demandait si c'était la saison des fleurs car les plus belles étaient en train de s'ouvrir devant ses yeux ! Bon, le souci, c'était le fait que ça ne soit pas le bon moment pour une sérénade. Chasser après deux lièvres, ça finissait obligatoirement par n'avoir aucun gibier ! Puis bon, chasser un lièvre en faisant le clown, ça nourrissait pas son comédien ! Comédien, musicien, chanteur, poète, oui, mesdemoiselles, tout cela réunie en une seule et même personne. Il fait fête d'anniversaire, souper royal et a même parfois quelques ...

"Zorua ? Zorua ? Zoru Zoru !"

La bouche toujours ouverte, le regard plongé vers l'infini et au delà, il ne vit pas le coup de boule de la Zorua qui vint le tirer de sa rêverie. HEY ! Euh non, c'était pas le bon terme. AIE ! Ca faisait mal ça ! Elle n'avait pas idée en tête que la sienne était sacrément solide. Puisqu'elle le voulait, elle allait le recevoir ! Il prit appui sur ses deux jambes avant de bondir en avant, tête dirigée vers la Zorua. Celle-ci poussa un glapissement de surprise, prête à la réception et ... elle saute juste à peine pour atterrir sur le crâne d'Hamel. Encore une victoire de la pokémon ! Elle finit par s'installer sur son dos, prenant l'apparence exacte d'Hamel, à part le fait qu'elle avait des oreilles noires poilues, une mèche rouge au milieu des cheveux blonds, une queue touffue noire et surtout une poitrine visible sous la tissu noir. Elle commença à siffloter un petit air victorieux : Elle était la plus forte à ce petit jeu et elle n'hésitait pas le montrer ! Hamel grogna mais on pouvait facilement remarquer que ce n'était pas lié à de la colère ou autre, c'était même tout le contraire.

"Non mais j'vous jure ! On fait un saut pour rendre une attaque Coup'boule à une Zorua et voilà le résultat ! Je suis encore trop jeune pour brouter de l'herbe et manger du pissenlit par la racine quoi ! De toute façon, cinq fruits et légumes par jour, c'est pas mal mais ça vous nourrit pas un homme. Un peu de viande et ... AH ! Galatée ! Je vais t'engraisser et te dévorer ! Ca t'apprendra ! Fais ...

"ZO !" s'exclama la pokémon humanisée, du moins sous cette forme di'llusion, sautillant sur son dos une bonne fois. AIEUH ! Mais ça fait MALEUH !

"Bon d'accord, je suis sympa, je te ferai pas engraisser car je tiens à ta ligne ! Mais je continuerai de te bouffer !"

"ZORUA !" répéta Galatée avant de lui sauter dessus une seconde fois. L'adolescent poussa un petit soupir, regardant Miku, prenant la pose, allongé sur le côté, sa tête maintenue par sson coude posé sur le sol.

"Dessinez-moi comme une femme nalcienne ! Hmm ... Non, ça marcherait mieux avec Galatée de toute façon. Bon sinon, je me représente : Hamel, je viens de là-haut, haut dans le ciel d'un monde merveilleux remplis de bonbons et de barbapapas. Ce monde s'appelle Tenkeï et je suis originaire d'Aliphyr ! A côté, je fais souvent des blagues à ras-le-sol, ce qui explique ma position actuelle. J'ai un contact privilégié avec les terrains plats et la surface à mes pieds. Ah oui ! Accessoirement, je suis saltimbanque, je gagne ma vie ... Ben je la gagne pas, je gagne juste de l'argent en faisant de la musique et du chant. Comme ça, je me débrouille vite fait, bien fait ! AH OUI ! Je sais utiliser plusieurs instruments de musique, voire presque plusieurs en même temps. Un vrai homme-spectacle ! YEY !"
avatar
Hamel
Informations
Nombre de messages : 109

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 19
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Souffle d'Automne [Hamel/Miku]

Message par Mizuki Ana le Mer 26 Fév 2014 - 22:00

"Miku..."

Mizuki se releva, un peu boudeuse, gênée d'avoir été surprise ainsi par sa camarade. Latu avait cessé de s'acharner sur ses cheveux et s'était posée sur son épaule. La Nalcienne, dans un accès de coquetterie, entreprit de redonner un minimum d'ordre à sa coiffure, tandis que Hamel se présentait à la jeune fille. La prêtresse venait sans doute de finir un de ses entraînements et aurait été attirée par la musique du jeune garçon... Oui, ça lui ressemblerait bien. Et au lieu de ça, elle tombait sur elle en train de se faire entraîner puis réprimander par sa Pokémon. Lorsque Hamel eut fini son petit spectacle avec sa... "Zorua", elle se tourna vers Miku pour expliquer la situation.

"J'ai tenté une téléportation un peu risquée et ça a failli mal finir..."

Tu parles ! Elle a voulu faire la maligne pour les beaux yeux d'un garçon et heureusement qu'Abra était là pour la sauver, oui !

Un bref regard autour d'elle suffit à faire comprendre à la Lieuse que sa Natu avait utilisé ses dons de télépathie avec tous les gens autour, et pas seulement elle. L'oiselle fulminait, Abra était calme comme à son habitude, même s'il ne cachait pas entièrement son étonnement amusé, mais Freezia s'était mise à ricaner et Mystherbe paraissait étonnée de ne pas comprendre la blague. Mizuki se sentit rougir, surtout lorsqu'elle se rendit compte que Latu n'avait pas entièrement tort - elle avait bel et bien fait la maligne parce qu'elle avait un public. Evidemment, elle ne pouvait pas le reconnaître devant l'assemblée et garder sa dignité.

"C'est... pas ça... Latu..."

Le visage cramoisi et la voix bégayante était du meilleur effet pour une défense efficace. Le regard fuyant en rajoutait une couche. La jeune fille toussa pour se redonner une contenance, espérant sans y croire que ni Miku ni Hamel ne s'était fait d'idées bizarres... On ne jugeait pas un livre à sa couverture, mais les deux jeunes gens avaient l'air suffisamment naïfs pour que la crise de sa camarade passe sans qu'ils ne se posent de questions. Elle ne pensait pas ça de façon méprisante. Simplement, ils avaient l'air de vivre dans leur petit monde. La jeune fille se secoua la tête et tenta de sourire de façon naturelle, avec un succès relatif.

"Mais, j'ai quand même réussi quelques téléportations ! Et je compte bien apprendre de mes erreurs !"

Latu plissa les yeux, suspicieuse. Elle redoutait de nouvelles péripéties du genre de celle qu'elle avait vécue plus tôt. Elle n'était qu'un oiseau, hein ! C'était cardiaque, les oiseaux. Il allait falloir voir à ne pas lui faire trop peur pour rien - enfin, rien... Bon, du coup, la leçon allait sans doute être reportée pour quelques temps. Mizuki s'était pas mal épuisée, et risquait de n'être plus assez concentrée pour reprendre des téléportations, et on avait bien vu ce que ça donnait comme résultat. Elle annonça une pause à sa dresseuse et sauta de son épaule jusque dans l'herbe pour picorer quelques brins. La dresseuse soupira, un peu rassurée. Elle-même ne se sentait pas en forme pour recommencer des sauts dans l'espace.

"Bon, apparemment, on fait un temps mort. Tu veux te joindre à nous, Miku ?"

La jeune femme s'assit dans l'herbe fraîche, près de là où s'était retrouvé Hamel et sa Pokémon. La petite Mystherbe se précipita dans les bras de sa dresseuse, maintenant que celle-ci était à portée. La dresseuse caressa la tête de sa petite Pokémon. Elle avait l'impression de caresser l'herbe au sol, c'était une sensation étrange, mais cela plaisait beaucoup à son amie.

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 2041

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Souffle d'Automne [Hamel/Miku]

Message par Miku Hatsune le Mar 29 Juil 2014 - 16:16


« Moïra »


Un peu prise de court, Miku assista au petit numéro du Pokémon qu’elle ne connaissait pas et de celui qui semblait être son dresseur. Le moins qu’on puisse dire, c’était qu’ils ne passaient pas inaperçus, tous les deux... La petite renarde était un « Zorua », si l’on en croyait ses cris et ses reproches, et le garçon... La jeune fille dut attendre un long moment que l’étranger ait fini de se chamailler avec son amie, provoquant au passage un petit rire chez la Nalcienne aux cheveux bleutés. Elle se demandait en effet, si elle n’était pas en train d’assister à une représentation théâtrale, comme celle qu’elle avait pu voir au Temple, quand des artistes s’y étant arrêtés leur avaient offert leur dernière pièce...

Finalement, le jeune homme s’était carrément allongé par terre, en prenant une position assez étrange. D’abord perplexe, Miku s’était empressée de s’agenouiller pour se mettre à sa hauteur : ses maîtres lui avaient toujours dit de ne jamais regarder quelqu’un de haut, pour ne pas créer de sentiment d’infériorité chez son interlocuteur. Évidemment, elle était loin de se douter que pour l’étranger, ce n’était qu’un jeu, ce qui ne l’empêcha pas de rire franchement devant l’explication de Hamel concernant sa position couchée. Elle le laissa finir sa tirade (il avait quand même un sacré débit), mais ne put empêcher la flamme passionnée qui l’habitait lorsqu’il était question de musique de s’allumer brusquement dans son regard. Il vivait de sa musique ? C’était tellement... Tellement merveilleux pour Miku. Elle ne vivait quasiment que pour elle, et qui s’en servait pour tout ce dont elle avait besoin, elle était ravie de rencontrer quelqu’un qui pourrait la comprendre sur ce point précis. En essayant néanmoins de rester calme, la prêtresse répondit :


« C’est magnifique... J’ai décidé de vouer ma vie à autrui, en empruntant mes pouvoirs au vent et à la musique pour aider ceux qui le demandent. Je m’appelle Miku, et je suis apprentie prêtresse du Temple de l’Air Boréal. Enchantée. »

Enchantée, ça oui, elle l’était, et Hamel n’imaginait sans doute pas à quel point... La Nalcienne se tourna alors vers sa camarade, qui lui précisa le contexte et les raisons de la « punition » infligée par Latu. Mais cette dernière, bien plus franche que sa maîtresse, révéla que Mizuki avait voulu « faire sa belle », comme on le disait parfois familièrement. En voyant le teint cramoisi de sa camarade, la mystique de l’Air eut un sourire doux, de ceux qui ne gênent pas les autres, mais sont suffisamment clairs pour montrer l’amusement qui en était à l’origine. Alors que Nebula, la Tylton de Miku, se posait sur la tête de sa dresseuse, la prêtresse dit simplement, d’un ton plutôt neutre :

« Oh... Je vois. »

Il n’y avait pas une once de moquerie dans la voix de Miku, simplement un constat de la bonne volonté de Mizuki, même s’il y avait eu des ratés, que ce soit pour l’exercice en lui-même ou pour la manœuvre consistant à épater le nouveau venu. Son visage s’illumina alors à l’annonce de la réussite relative de son aînée.

« C’est vrai ? Depuis le temps que tu t’entraînes... Cela doit te faire plaisir de voir tes efforts récompensés. »

L’Archère caressa doucement le plumage cotonneux et blanc de l’oiseau juché sur son crâne.

« Ah, désolée. Je ne vous ai pas présenté Nebula – elle la désigna d’un petit signe de la main – et Promantis. Ils font partie de mes compagnons de voyage et d’apprentissage... Même si celui-là est plutôt un surveillant, ou un geôlier, à sa manière. »

Le Xatu lui lança un regard indéchiffrable, mais dans lequel on pouvait soupçonner sans mal une pointe de susceptibilité mal dissimulée. Miku le lui rendit, en lui faisant comprendre qu’elle plaisantait.

« Enfin, je l’ai récupéré après une mission à la Tour du Vent, où j’ai dû me confronter à des futures montures assez... Récalcitrantes. Il n’a rien voulu savoir et a décidé de venir avec moi. »

Comme pour confirmer ses dires, l’oiseau devin se téléporta tout près de la prêtresse, qui s’assit à côté de Mizuki pour répondre à son invitation.

« En tout cas, je me joins à vous bien volontiers. Et vous, Hamel-san, qu’est-ce qui vous amène parmi nous ? Êtes-vous venu charmer Erasia avec des chants venus d’ailleurs ? J’ai déjà eu l’occasion de me rendre sur Tenkeï, et le peu que j’en ai vu me donne envie d’y retourner, quand j’en aurai l’occasion. »

[Désoléééée pour le retard, même si vous en connaissez les raisons... ><]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

RP 1 - RP 2 - 1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 261

Fiche de personnage
Points: 50
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Souffle d'Automne [Hamel/Miku]

Message par Hamel le Sam 2 Aoû 2014 - 20:44

"Wowowowwowowow ! Du san ? Kezako ? Je connais pas encore tous les qualificatifs que l'on donnent aux personnes d'Erasia ! Pour répondre à la petite question, je ne suis pas là pour charmer uniquement mais pour apprendre ! Je ne peux pas certifier tout connaître de la musique sans les pokémon qu'il faut ! J'ai crût entendre parler d'un joyeux petit pokémon oiseau capable de siffloter et je vais peut-être aussi voir pour un pokémon qui fait du boum boum boucan ! Ou un truc du genre ! Bref, je suis bien loin d'enchanter alors que je n'ai pas encore tous les êtres qui doivent m'accompagner sur ma route ! Et oui, je suis bien loin d'être aussi bien que l'on le dit !"

Puis surtout, il avait un petit truc secret ! Rien que ça ! Il émit un petit sifflotement en regardant sous sa tenue, observant la flûte blanche que lui avait offert Meloetta. Il ne pouvait prétendre être lié à la musique et comprendre ainsi qu'enchanter tout le monde sans être capable d'utiliser cette flûte. Qu'importe ce quil faisait, c'était à peine s'il arrivait à produire un son avec ! Il était pas doué ! Il fallait dire que c'était tout le contraire, il était mauvais ... vraiment mauvais mais ça ... Ni Mizuki, ni Miku ne pouvaient le deviner ! Il ne fallait pas se fier aux apparences, elle était souvent, bien trop souvent trompeuses ! Il émit un petit rire, se frottant la joue avec gêne tandis qu'il se relevait. Galatée avait remarqué que quelque chose clochait chez l'adolescent, celui-ci se mettant à quatre pattes devant elle avant de dire :

"Si je t'attrape, je te bouffe !"

Elle cligna des yeux, se demandant s'il plaisantait mais lorsqu'il vint foncer vers elle, elle comprit que cet idiot voulait vraiment l'attraper, ne serait-ce non pas pour la dévorer mais pour l'embêter ! Elle sauta sur place, évitant les mains d'Hamel avant d'atterrir sur la tête d'Hamel. Le garçon fit un demi-tour sur lui-même, courant à quatre pattes à toute allure vers elle avec visiblement la ferme intention de la "bouffer" comme il aimait le dire. Il continua de courir vers elle, la Zorua faisant de même pour lui échapper. Non mais quel fou ! Elle semblait s'amuser mais il y mettait vraiment du sien, quitte à se salir les mains ! RAAAAAAAAAAAAH ! Il allait arrêter ça cet idiot ?! Elle sautilla sur place, prenant la forme d'une jeune demoiselle lui ressemblant en tout point sauf au niveau de la poitrine et du visage. D'un geste nonchalant, elle lui fit un croche-pattes, le plaquant sur le ventre avant de s'écrier :

"Plus bouger le vilain Hamel ! Compris ?"

"Aie, aie, aie ... Je me rends madame la cheffe ! Aie aie aie !"

"Mademoiselle Galatée pour toi ! Hop ! Et vite !"

"Oui mademoiselle Galatée ! J'abandonne ! Je ne peux lutter contre vous ! Vous êtes si forte, si puissante, si peu féminine ! ARRRRRRRRGL !"

Un craquement sonore se fit entendre, Galatée s'arrêtant aussitôt dans son geste, vivement inquiète. Elle retourna l'adolescent, celui-ci cachant ses yeux d'une main, émettant quelques sanglots. Elle bafouilla :

""Ha ... Ha ... Hamel ! Je voulais pas ... Je voulais pas ça ! Qu'est-ce que ..."

"J'ai mal, Galatée ! J'ai mal ! Si maaaaaaaaaaaaaal !" commença à s'écrier Hamel en sanglotant, l'adolescente aux cheveux blonds ayant les larmes aux yeux à son tour en s'écroulant sur lui, bredouillant :

"Mouiiiiiiiiin ! Je voulais pas ! Je te le promets Hamel ! Je te le promets, snif ! MOUIIIIIIIIN ! Je voulais pas te casser quelque chose ! Snif, Hamel ! Je ferais tout ce que tu veux s'il te plaît ! Mais mais mais ... Sniiiiif !"

"Tout ce que je veux ? Vraiment ? Snif ..."

"Oui ! Tout tout tout ! Tout ce que tu veux tant que tu vas mieux !"

"Comme une léchouille sur la joue ?"

Sans même se poser de questions et bien que ça pouvait paraître saugrenue, l'adolescente, qui restait une Zorua sous illusion, vient léchouiller la joue de son dresseur. On pouvait remarquer maintenant sa queue de Zorua et une partie de ses cheveux qui était devenue rouge. Hamel eut un petit rire avant de se redresser, se remettant debout comme si de rien n'était, gardant Galatée dans ses bras qui parue surprise.

"Mais mais mais ... et ta jambe cassée ?"

"Tu veux dire ... Ma branche cassée ?" déclara l'adolescent en montrant une branche brisée en deux dans sa main droite. Il tapota le crâne de sa pokémon, reprenant d'une voix amusée : "Tu vois que t'es toute mignonne quand tu le veux non ? J'étais sûr que ..."

Il se retrouva à genoux, avachi sur lui-même, la bouche grande ouverte, le souffle coupée alors que la Zorua grognait de colère en s'éloignant, reprenant sa forme de pokémon sans un regard vers lui. En une longue complainte, Hamel tendit une main vers Mizuki et Miku :

"J'aaaaaaaaaaaaaaaai maaaaaaaaaaaal ... POUF !"

Le Pouf était bien de lui, comme s'il avait voulu émettre le bruit qu'il ferait lorsque sa tête toucha l'herbe, le corps allongé dans ce dernier. La Zorua s'était mise à une dizaine de mètres de lui, assez éloignée des autres, jetant néanmoins parfois quelques regards vers l'adolescent. Elle espérait quand même ne pas y avoir été trop fort mais ça, cet idiot, il n'avait pas besoin de le savoir !


Dernière édition par Hamel le Mar 12 Aoû 2014 - 22:41, édité 1 fois
avatar
Hamel
Informations
Nombre de messages : 109

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 19
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Souffle d'Automne [Hamel/Miku]

Message par Mizuki Ana le Mar 12 Aoû 2014 - 9:46

[Les histoires avec les météorites se passent après, chef ^^"]

Comme elle s'y attendait lorsque la pretresse les avait rejoint, Miku fut tout de suite charmée par la présence du musicien. La musique exerçait sur elle plus ou moins le même effet qu'elle-même exerçait sur les gens, les apaisant et les mettant en confiance. À part Hamel, dans unes moindre mesure , Mizuki n'avait jamais vu quelqu'un qui considérait autant les jeux de sons comme des amis ou des partenaires. La Nalcienne blonde écouta, en silence, consciente qu'elle ne faisait pas vraiment partie du même monde que ces deux maîtres de l'Air.

Mais, comme s'il avait conscience que la jeune femme allait se retrouver mise à l'écart ou, plus vraissemblablement, comme s'il était incapable de rester sérieux plus de quelques minutes d'affilée, Hamel se jeta de nouveau sur sa Pokémon sombre pour jouer avec, et une fois de plus, la créature se métamorphosa en une espèce de clone du garçon. Mizuki ne savait pas trop quoi en penser, et se décida pour le sourire figé, un peu compatissante envers la Zorua. Puisque le musicien n'était plus disponible pour discuter avec Miku, la jeune Lieuse prit le relais.

"Alors, Miku ? Comment se passe ton propre entrainement ?"

La chanteuse avait voué sa maîtrise de l'Air à la défense et la protection d'autrui, tout comme elle. Mais Mizuki savait que sa compatriote visait une toute autre branche, bien différente, la marche des rêves. Lorsqu'elle en avait entendu parler, par la pretresse ou d'autres moines du temple, elle y avait trouvé quelques similitudes avec la maîtrise de l'Esprit, même si le chemin pour y accéder passait non pas par les pouvoirs des Pokémon, mais par ceux du vent. Évidemment, malgré tout, les deux spécialisations étaient donc différentes... Mais l'apprentie Maîtresse de l'Esprit suivait quand même les progrès et quelques exercices de sa camarade, ne serait-ce que pour en apprendre plus, elle-même, dans la maîtrise de son élément. Tandis que Miku lui répondait, son Abra professeur s'approcha de leur petit groupe, et se posa sur la jambe de Mizuki pour se reposer.

La jeune fille aimait bien cet Abra. Ils s'étaient mutuellement apprivoisés. Le Baudrive avec qui elle était censée travailler aujourd'hui aussi, comprenant que l'entrainement était ajourné, était reparti de son côté vaquer à ses occupations. Lui aussi, elle l'aimait bien. Même si elle était encore loin de pouvoir se rendre immatérielle comme lui, il lui avait appris bien des sorts spectraux. Mais ni l'un ni l'autre ne semblaient prêts à quitter le Temple pour partir à l'aventure avec elle, donc elle ne pouvait pas encore les considérer comme "ses" Pokémon.

Mizuki se reconcentra sur la conversation qu'elle tenait avec la jeune fille aux cheveux cyan.

"De mon côté, j'apprends de nombreuses techniques, et je ressens toujours mieux le vent, mais... Comme nous sommes toujours très en sécurité, ici, je n'ai pas souvent l'occasion de tester mes pouvoirs en conditions réelles."

On aurait pu croire à ses propos que la Nalcienne regrettait cette sérénité qu'on retrouvait dans ce cocon qu'était le Temple de l'Air Boréal. Au contraire, Mizuki souhaitait de tout son coeur que rien n'arrive aux moines et aux bâtiments - peut-être encore moins aux bâtiments, en fait... Le lieu était vraiment somptueux dans sa simplicité typiquement Nalcienne. Ce n'était pas très gentil de penser comme ça, après tous les bons traitements que lui avaient prodigué les religieux.

Mizuki constata qu'Hamel était toujours par terre à gémir. Après l'avoir entendu crier au loup, elle n'était pas certaine qu'il ne jouait pas la comédie, et ne souhaitait pas vraiment se faire avoir comme son amie à fourrure. Pourquoi ne pas lui jouer un petit tour ? La blonde fit un clin d'oeil à Miku, secoua légèrement Abra et Natu, puis, d'un Choc Mental commun, ils soulevèrent tous les trois le garçon au dessus du sol, le laissant quelques instants entre ciel et terre, avant de le remettre finalement sur ses deux jambes.

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 2041

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Souffle d'Automne [Hamel/Miku]

Message par Miku Hatsune le Sam 11 Oct 2014 - 16:32


« Toki ga... »


Hamel parut surpris par le suffixe qu’utilisa Miku pour s’adresser à lui. Mais pour la prêtresse, cela semblait tout à fait naturel, et elle ne comprit pas la raison de son étonnement. En revanche, quand il évoqua un Pokémon oiseau capable de siffler, le regard de la Nalcienne s’illumina, alors qu’elle lançait, enthousiaste :

« J’en ai déjà rencontré un ! Il s’appelle... Pijako, je crois. Vous en trouverez au Parc Safari, je me suis rendue là-bas il y a peu de temps. En tout cas, je suis ravie de voir que vous êtes là pour apprendre la musique et toutes les subtilités qu’elle comporte. Il est vrai que c’est un domaine vaste... Moi-même, je ne sais si je serai capable, un jour, d’en comprendre toutes les nuances. Quoi qu’il en soit, si jamais vous voulez en discuter, ce sera avec plaisir. »

Cependant, l’étranger se détourna bien vite de la prêtresse pour se mettre à courir après son Pokémon, ce qui ne manqua pas d’étonner la jeune fille. Il avait vraiment de l’énergie à revendre... Était-ce l’air pur et vivifiant des lieux qui le mettait dans cet état ? Ou bien... Tous les habitants de Tenkeï étaient-ils aussi enjoués ? Il ne ressemblait vraiment pas aux moines et aux prêtresses du Temple, ni même aux Nalciens, réputés pour leur tranquillité et leur calme légendaires. Enfin... Miku se remémora sa rencontre avec la championne d’Alfen, et elle songea que tout compte fait, il y avait bien des exceptions. L’adolescente se pencha vers Mizuki en lui chuchotant :

« Dis... Il est toujours comme ça ? »

Ce n’était absolument pas méchant ou condescendant ; seulement, Miku n’était pas habituée à assister à de tels spectacles, en vérité. D’un air curieux, la jeune fille venue du futur observa le manège des deux larrons, incertaine de la manière dont elle devait réagir. Mais elle se tourna de nouveau vers sa camarade lorsque cette dernière lui demanda des nouvelles au sujet de son entraînement. Avec un sourire doux, elle lui répondit, d’un ton posé :

« Eh bien, j’ai l’impression que plus j’apprends, plus je découvre qu’il y a tant de choses à savoir... C’est comme une quête sans fin, ou plutôt, un recommencement perpétuel. Je pense que je ne t’enseigne rien, mais le vent est... Tellement diffus, tellement impalpable, que j’ai parfois du mal à saisir ce que le Maître attend de moi. Mais je crois que j’avance, malgré tout. J’arrive à rester en pose méditative un peu plus longtemps chaque jour, et je sens un peu mieux les auras des autres. Comme si j’arrivais à voir quels sont ceux qui sont en peine ou en détresse, et qui ont besoin d’aide sur le plan onirique. »

Prenant conscience du caractère quelque peu sibyllin de ses paroles, la prêtresse s’excusa immédiatement.

« Euh... Désolée, c’est peut-être un peu abstrait, ou pas très clair. Et toi ? Je vois que tu as de nombreux professeurs. »

L’apprentie du Temple jeta un œil amusé à l’Abra qui venait de rejoindre Mizuki. Elle trouvait la compagnie de ces Pokémon un peu mystérieux plutôt agréable, même s’il était tout à fait impossible de lire une émotion quelconque sur leur visage si énigmatique. Quand la blonde évoqua le sentiment de sécurité qu’elle éprouvait en ces lieux, ainsi que le manque d’entraînement en situation que cela impliquait, le visage de Miku s’assombrit.

« Tu sais, même si j’apprends avant tout pour venir en aide aux autres, afin de les défendre et de les protéger, je peux t’assurer que je suis toujours heureuse de revenir ici, justement parce que rien ne semble pouvoir troubler la quiétude de cet endroit. Le Parc Safari, d’où je reviens, a été une expérience difficile pour moi et, si j’étais contente de pouvoir être utile aux Pokémon en danger là-bas, j’aurais préféré ne pas assister à ce massacre. Profite de ces instants de calme et de sérénité pour développer tes capacités, en prévision des moments difficiles. Je te sais plus âgée que moi, et pas inexpérimentée, alors, je ne cherche pas à te faire la leçon. Ce serait d’ailleurs malvenu de ma part, moi qui ne suis encore qu’une apprentie. Je cherche simplement à t’avertir, pour que tu ne sois pas brisée si tu devais te retrouver au cœur d’un champ de ruines ou au milieu d’une bataille. J’ai déjà été submergée par le désespoir, et je ne souhaite cela à personne, encore moins à une camarade du Temple. »

Promantis lança un regard pénétrant à sa compagne, alors que Nebula, plus sensible que jamais, se frottait à Miku pour lui manifester son soutien.

Mizuki sembla soudain vouloir jouer avec leur invité venu des cieux, et sollicita la fille aux cheveux bleutés pour l’accompagner dans sa farce. Reprenant des couleurs, la prêtresse fit un sourire malicieux à la blonde, qui s’associa à ses professeurs pour soulever Hamel grâce à leurs pouvoirs psychiques. Une fois qu’il eut regagné le sol, Miku invoqua une brise légère et taquine, qui vint chatouiller le Midgardien au niveau des côtes, avant de se changer en une bourrasque qui lui ébouriffa les cheveux dans tous les sens. Les yeux rieurs, la Nalcienne échangea un regard complice avec son acolyte, sans se départir de son air innocent qui lui avait déjà ouvert bien des portes.


[On réduit les délais wouhou ! En espérant répondre plus vite encore la prochaine fois... -_-]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

RP 1 - RP 2 - 1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 261

Fiche de personnage
Points: 50
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Souffle d'Automne [Hamel/Miku]

Message par Hamel le Lun 3 Nov 2014 - 12:34

"Toujours comme cela, ma petite demoiselle !"

L'adolescent aux cheveux blonds avait eut à peine le temps de prendre la parole pour répondre à Miku qu'il avait finit par être soulevé dans les airs par les deux jeunes demoiselles. D'un geste nonchalant bien qu'amusé, il se laissa faire, la Zorua poussant quelques glapissements de surprise. HEY ! L'atttaque chatouilles n'est pas autorisée hors arène non plus ! Il en sait quelque chose, il n'y a jamais participé à un combat en arène ! Il faut dire qu'à Tenkei, c'est pas vraiment ce qui se passait là-bas ! Bon, s'il n'y avait que ça, loin de là ... Lorsqu'il put redescendre, il se rapprocha d'un bond pui d'un autre pour que son visage soit face à celui de Miku. Il l'observa longuement, penchant la tête sur la gauche puis sur la droite avant de s'exclamer en la pointant du doigt :

"AH ! Tu as le regard que j'ai d'habitude ! Ce regard qui porte un nom inventé par moi-même : Le regard de la magouille de l'andouille ! On tente de paraître mignon et gentil mais en fait, on complote dans le dos pour tenter de conquérir le monde !"

Il vint dire cela avant de prendre un air malicieux, s'arcboutant en avant tout en se frottant les mains. Il émit un petit rire maléfique avant de pousser un cri de surprise, la Zorua venant le mordre à la jambe pour qu'il arrête cela. Il fallait dire qu'elle n'appréciait pas le moins du monde qu'il se comporte de la sorte ! AH ! Il était entouré de deux jolies demoiselles, il était temps alors de faire son petit tour ! Fouillant sous sa cape, il en sortit brièvement la flûte blanche qu'il rangea aussitôt avant de prendre un morceau de métal sous forme de bâton avec deux morceaux de bois à chaque bout. Il commença à siffloter, remettant bien son chapeau avant de faire apparaître tous ses pokémon derrière lui. Il se présenta face aux deux demoiselles, les pokémon se mettant en ligne derrière lui avant qu'il commence à ne siffloter gaiement, se mettant en marche devant les deux demoiselles. Faisant tournoyer le bâton entre ses doigts, il l'envoya dans les airs avant de le réceptionner et de recommencer divers mouvements de la main. En même temps, derrière lui, les petits pokémon s'étaient mis à chantonner en rythme, du moins, plutôt bouger avec ce qui leur servait d'instruments. La Zorua ne tarda pas à reprendre une forme humaine grâce à ses pouvoirs d'illusion. Elle récupéra un petit violon dans le sac d'Hamel, se mettant à en jouer. Bien entendu, ses tentatives pour ressembler à Hamel étaient toujours vouées à l'échec à cause de ses oreilles, de sa queue et de sa poitrine mais l'effort musical en valait la peine. N'avait-elle pas tout fait pour qu'Hamel soit fier d'elle ? Finalement, lorsqu'il termina de faire le fanfaron avec ses pokémon, il s'inclina devant un public imaginaire.

"Et la prochaine fois, je vous parlerai de la recette de la tarte à la citrouille ! ... ... ... Hein ? Je suis pas là pour présenter une recette culinaire ? Est-ce que l'on m'aurait menti ?"

Il cligna des yeux pendant quelques secondes, mettant une main devant sa bouche pour paraître l'air "sputéfié" comme il aimait le prononcer avec cette belle erreur dans le mot. Le regard vide à la Magicarpe, il tournait sa tête à gauche et à droite, bougeant ses lèvres pour les ouvrir et les refermer. Enfin bon, il regarda les deux différentes demoiselles avec leurs capacités aériennes avant de s'exclamer :

"Ca me fait penser ! Vous êtes sacrément douées pour brasser du vent et le manier à votre volonté non ? C'est quand même super ! Ca permet d'éviter les chutes ! Ca me rappelle une petite légende d'une ange qui tente de s'envoler dans le ciel mais ses ailes se mettent à brûler alors qu'elle se rapprochait trop du soleil. Je sais pas pourquoi je penses à ça ... hahaha ..."

Il paraissait maintenant confus, pendant un bref instant. Ah ... Peut-être que dans le fond, il s'imaginait cinquante mille choses et qu'il valait mieux pour lui mettre un peu d'ordre à ses idées ? Il avait récupéré son instrument de musique, remerciant Galatée pour son accompagnement, faisant de même avec ses pokémon bien qu'il les laissait dehors pour qu'ils puissent s'amuser aussi un peu. Et oui, il n'était pas un tortionnaire ! C'était ainsi qu'il était ! Retrouvant son sourire amusé, il murmura :

"Dites, est-ce que vous avez déjà vu des anges ? Ces créatures ailées à moitié humaine ? Je me suis toujours demandé ce que ça représentait ! Il faut dire qu'avec les rumeurs de saltimbanque qui parlent d'être à moitié humanisés car ils fusionnent avec leurs pokémon, ça n'a rien d'anormal ! Je me demande aussi s'il est possible de devenir un démon, un être maléfique ... Ah ... Peut-être que oui non ?"

La question pouvait paraître absurde mais pendant un bref instant, le regard d'Hamel avait été plus que sérieux. Il serra un objet sous sa cape, remettant correctement son chapeau sur le sommet du crâne avant de pouffer de rire, s'exclamant :

"Mais bon ! Les rumeurs sont les rumeurs ! Devenir un pokémon, un pokémon devenant humain, je ne connais que les Zorua et on a bien vu que la mienne, elle est facilement repérable si elle tente de m'imiter ! Alors des êtres à moitié humains et pokémon, autant dire que c'est même pas la peine d'y penser ! Aaaaaaah ! Tellement à découvrir dans ce monde, n'est-ce pas magnifique ? Provenant de Tenkei, je n'ai pas fini d'étudier d'Erasia qui me semble trois à quatre fois plus grand ! J'ai l'impression que Tenkei n'équivaut qu'à un continent. Et encore, je connais Tenkei comme ma poche ..."

Il sifflota, montrant aussitôt qu'il n'avait pas de poche dans son pantalon de toile. Autant dire que c'était mal barré ! Heureusement qu'il était accompagné car sinon, il risquait de perdre la tête ! Et peut-être pas qu'au sens figuré en fin de compte !

[Je pensais pas que c'était à moi ... mais en un sens, oui ... Bref, j'ai posté !]
avatar
Hamel
Informations
Nombre de messages : 109

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 19
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Souffle d'Automne [Hamel/Miku]

Message par Mizuki Ana le Dim 30 Nov 2014 - 22:08

Miku présenta sa propre vision de leur élément commun tandis qu'Hamel repartait dans un interlude musical avec son groupe de Pokémon. Mizuki n'y avait jamais beaucoup réfléchi, mais ils n'étaient pas les premiers Nalciens... Enfin, meneurs de vent, qu'elle rencontrait a être aussi doués et amoureux de la musique. Elle-même, bien que n'ayant pas le talent instrumental du jeune homme ni la voix pure de la prêtresse, avait toujours eu des facilités à chanter, comme un don de la Nature. Il y eut un silence dans la conversation, relatif puisque le Tenkeien était encore en train de babiller des propos qui semblaient ne s'adresser à personne à particulier et qu'elle n'écoutait que d'une oreille distraite. La blondinette en profita pour faire part de ses interrogations.

"Miku, je ne connais pas ton style exact mais je crois que tu utilises beaucoup les chants, et toi, Hamel, tu sembles un as de la musique... Est-ce lié à votre maîtrise de l'Air ? Maintenant que j'y pense, je crois que les Nalciens sont naturellement doués pour ça... Je n'y avais jamais réfléchi... Beaucoup d'instruments de musique sont d'origine nalcienne, aussi..."

Finalement, la Lieuse réfléchissait plus à voix haute qu'elle ne posait la question à ses camarades. Elle s'isola dans ses pensées, ne laissant de passage que pour Latu et ses autres camarades aux pouvoirs psychiques, absente à l'extérieur. Ce n'était cependant pas le cas des Pokémon de Mizuki ; la Natu restait concentrée sur la conversation. Elle hésita d'ailleurs à répondre à Hamel au sujet de ce qu'il appelait des "anges"... Fallait-il lui apprendre que la jeune femme blonde qu'il avait devant les yeux, ainsi que deux membres de leur équipe, possédaient des pouvoirs comparables à ce dont il parlait ? Aucun des trois n'étaient exactement un humain doté d'ailes, mais ils se rapprochaient des "Pokémon devenus humains ou humains devenus Pokémon".

Ni Mio, ni Rey, ni Mizuki n'avaient honte de leur don. Ils ne s'en cachaient pas particulièrement et il était déjà arrivé qu'ils se transforment devant d'autres personnes. Mais malgré tout, ils gardaient toujours un minimum de retenue, en particulier devant des étrangers... Latu savait que Miku était suffisamment digne de confiance et tolérante, faute d'un meilleur terme, pour ne pas s'en offusquer. Peut-être que la blonde avait même déjà mis sa camarade du Temple au courant. Mais Hamel, même s'il paraissait sympathique et naïf, et semblait vouloir croire et peut-être rencontrer ces créatures étranges dont il parlait, pouvait avoir une réaction tout à fait inattendue. Depuis quelques années, presque inconsciemment, Mizuki n'avait plus confiance en autrui, l'oiselle le savait et le ressentait. Peut-être était-ce pour ça que son esprit s'était fermé, presque sans qu'elle ne s'en rende compte, à la question pourtant innocente du jeune Tenkeien. À moins que cela ne soit venu de la remarque sans aucune mauvaise intention de la prêtresse sur le désespoir d'un champ de bataille... Parfois, le champ de bataille pouvait être son soi intérieur...

La Nalcienne avait décidément bien du chemin à faire pour devenir une Maîtresse de l'Esprit accomplie, en commençant par dompter le sien.

Mio apparut, sortant du Temple sous sa forme humaine, et interpella sa dresseuse.

"Mizu ! C'est l'heure de nos corvées, tu te rappelles ?"

Sans répondre, la jeune femme se tourna vers son Miaouss. Ah, oui. Il aurait été naïf de croire qu'on aurait accepté de l'héberger gratuitement pendant plusieurs semaines. Mizuki était logée à la même enseigne que tous les autres moines vivant dans la bâtisse, et devait accomplir quelques tâches ménagères régulièrement, que ce soit le ménage d'une aile du Temple ou le repas pour tous ses habitants. C'était l'un des points qui lui faisaient regretter sa vie de voyages et de campings en solitaire, mais elle était malgré tout suffisamment bien élevée pour comprendre que c'était la moindre des choses que de rendre service et de participer à la vie de la communauté.

"Bon, en route alors. Je suppose que mon entrainement prend fin pour le moment... Miku, je te dis à plus tard, et quand à toi, Hamel, si tu veux rester un peu avec nous, tu pourrais en parler au Grand Prêtre. Je pourrai en profiter pour t'aider à développer ta maîtrise de l'Air pour que les chutes n'aient plus aucun secret pour toi !"

Mizuki fit un sourire et une dernière courbette de salutations, avant de rejoindre son Pokémon Gijinka au Temple, laissant ses Pokémon à l'extérieur.

[Et voilà comment on finit gentiment un topic qui traînait ^^]

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 2041

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Souffle d'Automne [Hamel/Miku]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum