[ Clos ] La Majesté de la terre. [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] La Majesté de la terre. [Solo]

Message par Yugo le Lun 28 Oct 2013 - 7:28

Voilà la grande cité d'Omashu. Je n'y mettais les pieds que pour la première fois, mais j'avais l'impression d'y avoir toujours vécu. Un pont de pierre gigantesque mène jusqu'à cette ville spectaculaire.  Je m'arrête un instant, pour contempler cette ville si imposante. Elle donne une impression d'écrasement, mais en même temps, elle a quelque chose de majestueux. Je peux y voir, par dessus les murs d'enceintes, les habitations les plus hautes, entourées de voies. Sur l'une des voies, je vois brièvement quelque chose bouger. Elles sont très loin, trop loin pour voir ce que c'était, mais je repense alors à mon étrange rêve. Ce devait être un de ces chariots, que j'avais vu en songe.

Je me décide donc enfin à avancer. beaucoup de personnes entrent et sortent de cette ville. je marche donc en file, derrière un chariot rempli de paille. A peine quelques instants et déjà, des personnes sont en train de me suivre. Après tout, cette ville est réputée pour ces poteries de qualités, introuvable ailleurs. Plus je m'approche des murailles, plus je me sens écrasé par elles. Alors que je passe les portes devant les gardes, ceux-ci me fixent. Je me sens alors nerveux, mais ils ne font rien de plus. Je marche alors jusqu'aux abords de la ville, heureux de les laisser derrière moi.

Arrivé près des habitations, je m'arrête à nouveau. De la foule partout, des maisons qui se superposent, tout est à la fois surprenant et écrasant. J'essaie de me frayer un passage jusqu'à une auberge, pas loin de là. Je me fais accueillir par une jeune fille, légèrement plus jeune que moi, sûrement la fille du patron des lieux, qui me conduit à une table. Je commande à la jeune femme un verre d'hydromel, et un jus de baie pour Kimi, que je pose entre-temps sur la table. Je regarde alors autour de moi. La pièce est plus large que longue, les murs en pierre sont décorés de toiles, pour rendre l'atmosphère plus chaleureux sans doute. La salle n'est pas bondé, mais il y a quand même un peu de monde, peut-être des habitués. De l'autre côté de la salle, le comptoir où la matronne semble occupé à servir des verres sur un plateau.  Un homme traverse la salle d'un bout à l'autre, ce doit être lui le patron.

A peine quelques instants, et voilà justement celui-ci qui déboule pour m'apporter ma commande... Mais fait tomber le plateau sur lequel était disposé les boissons.

-M... Monsieur Beifong?

Je le regarde un instant. Mais de quoi il parle? Tous les regards se tourne alors vers moi.

- Désolé, vous devez faire erreur, monsieur. Je m'appelle Yugo.

Après quelques plates excuses, il nettoie et repars me chercher de nouveaux verres, mais je sens l'attention des clients tournée vers moi. Une fois revenu, je discute un peu avec le maître des lieux.

D'après lui, de par le physique, j'aurai une certaine ressemblance avec un certain Sui Beifong, de la grande famille Beifong, l'une des famille les plus importantes de la ville. Ce Sui Beifong aurait disparu il y a plusieurs saisons. Il a été déclaré mort, mais le corps n'ayant pas été retrouvé, beaucoup ont espéré qu'il soit encore vivant. Il semblerait qu'il aurait dut être l'un des hommes les plus importants de cette ville, prenant la succession de son père. Il commence même à m'expliquer un peu la politique, mais je n'y prête aucune attention. Me voyant plus occupé à nettoyer la bouche du togépi, il poursuit.

-Puis-je vous demander ce qui vous amène en ces lieux? De plus, avoir un togépi est extrèmement rare. Seuls les personnes importantes en ont.

-Je ne vient ici que pour apprendre la maîtrise de la terre. Et pour elle, elle se prénomme Kimi, et je l'ai depuis qu'elle n'est qu'un oeuf. Dis-je, légèrement exaspéré. Je ne suis pas l'homme dont vous m'avez parlé. Mais vous pouvez peut-être me dire où je peux trouver un maître de la terre appelé... Je fouille un instant dans mon sac et en ressort une lettre, pour lire le nom écrit dessus. Monsieur Gyatso.

Il m'explique aussitôt comment m'y rendre, depuis son restaurant. Je me décide donc de prendre une chambre et un repas pour la nuit, avant de partir voir ce grand maître de la terre dès le lendemain.

_________________




Spoiler:


Pour suivre mon histoire : c'est par ici
avatar
Yugo
Informations
Nombre de messages : 857

Fiche de personnage
Points: 20
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] La Majesté de la terre. [Solo]

Message par Yugo le Jeu 31 Oct 2013 - 20:23

Contrainte n°11=> Changer de narrateur

Aujourd'hui, la matinée a commencé comme tous les jours simples en ce doux royaume. Dès mon lever, on m'a apporté de l'eau chauffée, pour que je puisse me laver. Puis on m'a apporté mon repas, servit sur la terrasse de la cours, avant de me préparer pour aller à mes cours de maîtrise de la terre, dans la partie opposée de ma propriété.

Mais aujourd'hui, Alors que j'allais partir, voici qu'un de mes domestiques m'interpelle:
-Je suis désolé de vous déranger, Maître Gyatso.

Je me tourne alors vers l'homme, d'âge mûr, agenouillé à l'entrée de la pièce.
-Ce n'est rien, relève toi. Qu'y a-t-il?

-Une personne vient de se présenter à l'entrée, Maître.

Après un remerciement, je me déplace moi-même. En général, si c'est quelqu'un d'important, on le fait entrer. Quel genre de personne ose venir me déranger de si bon matin, sans qu'il ne vienne de la cour royale?

Arrivé près de l'entrée principale, je suis paralysé de stupeur. Le seigneur Beifong... mais quelque chose en lui est différent, et pas que par l'accoutrement. Certes ses habits sont sales, usées, il porte aussi un sac dans son dos, mais même sa façon de se tenir est gauche. Il est debout, à l'entrée, en train de regarder partout autour de lui. Il semble avoir peu de manière. Qui est-il exactement?

Me reprenant de la stupeur passagère, je viens donc à lui avec un air habituellement neutre. Je m'arrête à nouveau. Est-ce vraiment le seigneur Beifong? Certes la couleurs des cheveux, ou même des yeux sont très ressemblant à Maître Beifong, mais celui-ci aimais que ces cheveux soit impeccable, et il avais des manières. Je finis donc ma marche, perplexe mais le plus neutre possible.

-Que puis-je pour vous?

-Bonjour, je m'appelle Yugo et on m'a dit que vous étiez un excellent maître de la terre, et j'aimerai suivre votre enseignement.

Les domestiques ne s'empêchent de s'esclaffer. Me retenant moi-même de lâcher un petit rire de sa réponse, je lui répond donc aussitôt:

-Je suis désolé, mais mon enseignement n'est pas un dû.

D'un coup il se met à fouiller dans son sac, faisant au passage brayer un togépi. Que compte-t-il faire encore? Il en sort une enveloppe, qu'il me tend sauvagement en disant:

-Oui, excusez-moi, C'est Monsieur Franck qui m'a dit de me présenter à vous.

Je prend donc la missive. A part le fait qu'elle soit toute pliée de partout, je constate, en effet, la présence du nom de mon vieil ami Frank. Je me décide donc à l'ouvrir, sans un mot.

"Bonjour Gyatso

Cela faisait longtemps qu'on ne s'est pas revu, tous les deux.
J'espère que tu va bien, depuis le temps que l'on ne s'est pas
revus.

Excuse-moi d'agir de la sorte, je sais que tu aimes biens les
coutumes, mais je t'envoie un jeune homme qui, me
semble-t-il, a quelques dons dans la maîtrise de la terre.

Il s'agit d'un jeune homme qui, d'après ce qu'il m'a dit, a été
retrouvé amnésique, près du village de Kamiki. Je t'avoue
que je ne connais pas grand chose de son passé, du moins,
pas plus que lui-même. Mais il a entrepris un voyage pour
devenir éleveur pokémon, et, ayant découvert ses aptitudes
il y a peu, aimerai maintenant apprendre le contrôle de ton art.
Pour le financement, ne t'inquiète pas, je prend en charge son
inscription, je t'enverrai la somme très vite par coursier.

En espérant venir te voir prochainement, quand je
passerai par Omashu.
"

Je lis la lettre entièrement, en silence, ne pouvant m'empêcher de penser à mon ancien élève, le regretté disparu Sui Beifong. Après une deuxième relecture, je regarde ce jeune homme de la tête au pieds. Il n'a pas du tout l'allure de Monseigneur Beifong, après tout.
-Vous venez donc de...

Après un petit moment de silence, il répond précipitamment:
-De Kamiki. C'est un petit...

Je le coupe aussitôt.
-Et bien, tout d'abord, sachez que pour apprendre la maîtrise de la terre, il faut de la discipline... et vous avez l'air d'en manquer cruellement.

-Non, pas du tout.

Je le coupe à nouveau d'un geste de la main.
-Ce n'était pas une question. Certes, je vous enseignerai donc ce noble art. Mais vous devrez apprendre avant tout la discipline et l'ordre.

-Oui d'accord.

Je l'arrête à nouveau du même mouvement.
-Ce n'étais pas un... marché. Je ne vous laisse pas le choix. Et vous m'appellerez Maître.

-D'accord... Voyant mon regard, il se reprend. Oui, Maître.

Comme premier ordre, je lui ordonne donc de revenir le lendemain, par l'entrée des apprentis, lavé et habillé de la tenue en vigueur que mes serviteurs lui fournissent aussitôt, avant de commander un congé.

_________________




Spoiler:


Pour suivre mon histoire : c'est par ici
avatar
Yugo
Informations
Nombre de messages : 857

Fiche de personnage
Points: 20
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum