[ Clos ] Chacun sa route [Pv Illumino]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Chacun sa route [Pv Illumino]

Message par Ninj le Ven 1 Nov 2013 - 13:47

« Il est hors de question que je rejoigne l’équipe d’un dresseur. »

La voix de la Feunarde était tranchante, sûre d’elle et ne laissait place à aucune contestation. Ce soi-disant Ninj, si gentil soit-il d’après les propos de Pichu, n’aurait jamais l’occasion de toucher sa petite protégée de ses sales mains humaines. Amusée par la réaction excessive de son amie, Pichu ricanait tout en essayant d’expliquer qu’il n’était pas question de rejoindre "l’équipe" du dresseur, mais simplement de lui venir en aide, et de l’accompagner quelques temps. Malheureusement, aussi bornée qu’une enfant, la renarde au pelage couleur sable campait sur ses positions sans laisser entrevoir la moindre possibilité de suivre les deux gijinkas jusque sur Tenkeï. Toutefois, elle semblait simplement en désaccord avec la gamine face à elle… un désaccord qui se transforma en colère noire suite à l’un des arguments que l’autre n’avait pourtant sorti que pour détendre l’atmosphère :

« Puis tu sais, je suis sûre que son Arcanin sera du genre à veiller sur ta petite nuit et jour, tu risqueras absolument rien là-bas ! »

Pour la première fois depuis leur rencontre, Pichu entendit la renarde gronder : menaçante, elle montrait les crocs et semblait prête à attaquer, tout en ramenant la jeune Goupix de ses pattes.

« Jamais ! », Lança-t-elle à la façon d’un crachat de venin.

Sursautant à cette réaction, la gamine eut un mouvement de recul. Qu’avait-elle dit de si terrible ? La réponse lui fut donnée bien rapidement, tandis que la renarde reprenait son calme, réalisant que l’autre ne lui voulait aucun mal, malgré ses propos extravagants. Reculant légèrement pour mettre de la distance entre elle et les deux gijinkas, elle siffla sa réponse d’une voix toujours aussi désagréable :

« Jamais un de ces cabots puants et figés sur la cervelle de leur abruti de dresseur ne touchera à ma petite… et jamais je n’accepterai de vivre à proximité d’une de ces créatures stupides. »

Oh… elle n’aimait décidément pas les Arcanin ! D’un côté, sa description correspondait plutôt bien à l’Arcanin de Ninj… mais son dresseur étant quelqu’un de bien, malgré sa stupidité, son chiot était tout aussi sympathique. Enfin bref, visiblement, l’autre n’allait pas changer d’avis au milieu d’un débat. Et étant donné que le temps filait à une vitesse inquiétante, Pichu et Libegon ne pouvaient pas attendre de convaincre cette renarde bornée pour repartir… ce qui se passait là-bas était bien plus important que leur petite escapade à quatre. Alors si vraiment elle voulait rester avec eux… elle n’aurait qu’à faire le bon choix :

« Bon, écoute. On n’a pas le temps de tergiverser des heures durant, d’autant que nous, on y va de toute façon. Je vais chercher l’armure de Libegon, et la lui mettre, et pendant ce temps, tu restes ici à réfléchir. Si tu es toujours là quand on revient, on t’emmène. Sinon, on considérera que tu as préféré partir de ton côté. », Proposa Pichu.

Et sans laisser à la renarde le temps de réagir, elle grimpa sur le Libegon pour s’éloigner de quelques rues, laissant la Feunarde seule avec sa progéniture au milieu d’une des nombreuses rues marchandes de Seïan. Observant la petit Goupix qui jouait à mordiller l’une de ses pattes, la Feunarde sentit une larme couler discrètement le long de sa joue. Pichu comptait-elle réellement la laisser partir aussi facilement ? Souhaitait-elle une séparation ? Ou était-elle persuadée de retrouver la renarde à son retour ? Après-tout, la femelle n’avait nulle part d’autre où aller… et après tout ce temps passé aux côté des deux gijinkas, elle devait bien avouer une chose : seule, elle n’était pas capable de survivre et de protéger sa petite Goupix. Si elle décidait de quitter Pichu et Libegon, ce serait probablement pour retrouver quelqu’un d’autre, capable de l’assister dans l’élevage de son renardeau…

Une renarde et sa petite Goupix, seules, au milieu d’une ville humaine… un compte à rebours, marquant le retour de cette petite fille au visage angélique et de son puissant Libegon… et surtout, un ultimatum décidant de l’avenir des deux groupes. Qui aurait cru que les choses deviendraient encore plus compliquées que ce qu’imposait déjà ce contexte dérangeant ?

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Chacun sa route [Pv Illumino]

Message par Illumino El Pathos le Ven 8 Nov 2013 - 14:52

"Changer un peu de zone, ce n'est pas forcément une mauvaise idée."

Enfin, question de "parler" puisque dans le fond, il était de retour à Seian. Malgré les derniers actes, cela ne l'empêchait pas de continuer ce qu'il désirait : obtenir toujours plus. Et aujourd'hui, il était prêt à tout pour accomplir ses desseins. Aujourd'hui comme tous les autres jours, il avait cette idée en tête. Mais cela n'était pas suffisant pour ce qu'il voulait faire, ce qu'il comptait faire. Il devait trouver quelques personnes à l'intelligence réduite ... ou alors dubitatives. Il avait toujours son stock de fausses pierres précieuses, le seul "mauvais" marchandage qu'il faisait ... mais s'il trouvait une cible bien plus intéressante, il ne s'en priverait pas le moins du monde, hahaha ! Mais il n'en était pas encore là et il y avait beaucoup à faire, énormément à faire. Hum ... Qu'est-ce qu'il comptait faire aujourd'hui ? Il n'avait pas de cible particulière. Il installa son échoppe, arnaquant quelques jeunes gens en couple et amoureux. L'amour, c'était vraiment le parfait syndrome pour gagner de l'argent facile. Par amour, beaucoup commettaient des erreurs monumentales ... qui pouvaient leur couter très cher ... oui très très cher même. Mais il n'y avait rien de potentiellement intéressant malheureusement. A son grand désespoir ... Pfff ... Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir faire ? Hum ?

Qu'est-ce que ... Une Feunarde et sa Goupix étaient en train de se promener librement en ville ? Quelques têtes se tournaient vers elles mais un rapide coup d'oeil lui monta que les deux créatures étaient proches, très proches ... voire même liées entre elles. Familial ? Surement, c'était bien l'idée qu'il avait de ces deux pokémon. Bien bien bien ... Surement une bonne affaire. Elles semblaient presque perdues. C'était une bonne chose donc ce qu'il avait en tête. Il ne fallait pas espérer réussir à les amadouer. Si cela avait été deux Goupix, il aurait pu envisager une telle possibilité mais là ... la Feunard était d'un âge avancé de ce qu'il pensait remarquer. Peut-être se trompait-il lourdement mais dans une telle situation, il n'y avait pas cinquante solutions : la force. Capturer une famille de renards de feu, cela valait un prix d'or. Mais comment y arriver ? Hum ... Il n'avait personne sous la main, il avait délaissé Toko et les deux compagnons pour continuer ses travaux personnels. Oui, le but était aussi qu'ils arrivent à se débrouiller seuls ou avec autrui ... tout en n'oubliant jamais par rapport à qui ils étaient liés. Si par malheur cela devait arriver, il ne se priverait pas le moins du monde de leur rappeler ... d'une manière des plus douloureuses si nécessaire.


"Avaritia, à toi de te mettre en action. Prends donc cela et fais ton regard le plus tendre. Tu es une Rattata, un monstre qui n'est pas des plus affreux."

La petite Rattata poussa un cri alors qu'il sortait quelques baies fraîches en direction de la créature à la peau violette. Il en déposa une dans sa bouche pour lui montrer qu'elle méritait cette récompense. Pour le reste, elle savait ce qu'elle devait faire. Tenant trois baies entre ses pattes menues, chose qui semblait bien plus difficile que l'on ne pourrait le croire. La Rattata attendit que les deux pokémon furent loin, bien loin, avant de se rapprocher d'elles. La raison ? Elle était forte simple. Si la Feunard voyait à qui appartenait la Rattata, autant dire que l'absence de confiance était la pire chose qui pouvait arriver. Finalement, lorsqu'elle fut à la hauteur des deux pokémon de feu, elle tendit les baies en leurs directions : deux pour la plus jeune, une pour la Feunard avant de dire :

"Coucou à vous deux ! Mon dresseur m'a dit de vous donner ces baies car vous semblez être des pokémon vagabondant dans les rues. Il n'aime pas voir des pokémon qui semblent abandonnés mais il est un un peu timide. Il n'aime pas beaucoup se montrer car euh ... en fait, les gens se moquent de lui. Mais vous savez, il est très gentil mais il préfère que vous ne le voyiez pas . Si vous avez juste encore faim, je vous ramènerai d'autres fruits, d'accord ?"

Cela ne pouvait pas se voir sur son visage, ni sur ses deux longues dents mais tout cela n'était qu'une manipulation, une pure et simple manipulation des deux créatures. Cela serait difficile avec la Feunard, elle le sentait, mais la Goupix, il serait plus simple d'en faire son amie. De toute façon, il suffisait juste que la Goupix la suive ... pour la capturer et l'emprisonner. Les deux pokémon allaient se vendre à prix d'or mais pour ça, il fallait juste obtenir la confiance de l'une ou de l'autre. De toute façon, si la Feunard était d'accord pour accepter les baies et en avoir plus, ça serait plus simple. Même le don de baies était empreinte de manipulation : pourquoi deux pour la plus petite ? Car d'après ce qu'elle avait remarqué, la Feunard était très protectrice envers la plus jeune. En lui donnant plus à manger, elle montrait par là qu'elle se préoccupait tout autant de la Goupix pour qu'elle ait son quota ... plutôt qu'une adulte qui pouvait tenir quelques heures de plus sans avoir grand chose dans l'estomac. Oui ... tout cela était issu d'un plan machiavélique qui n'avait rien à envier à son dresseur. LE SIEN ET A PERSONNE D'AUTRE !
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Chacun sa route [Pv Illumino]

Message par Ninj le Sam 9 Nov 2013 - 15:25

Hésitante, la Feunarde faisait les cents pas en ville en attendant le retour de Pichu. A chaque fois qu’elle atteignait le bout de la rue, elle y restait une bonne minute avant de revenir sur ses pas pour se remettre à l’endroit exact où les deux gijinkas l’avaient quittée… puis elle repartait, de nouveau résolue à l’idée de s’éloigner seule pour quelques secondes.
Que faire ? Ce choix était probablement l’un des plus importants de sa vie… sa survie en dépendait, la survie de sa progéniture en dépendait… que devait-elle faire ? Risquer sa liberté en rejoignant cet humain, ou risquer sa vie en préservant le côté sauvage de son être ? Autant lui demander de choisir laquelle de ses pattes elle préférait amputer… pourtant, elle allait bien devoir faire ce choix, et bien plus rapidement qu’elle ne l’aurait souhaité.

Finalement, l’adulte fut interrompue dans ses pensées par un étrange Rattata. Tout souriant, et presque trop mignon pour son espèce mal-aimée, il tendait trois baies dans leur direction : deux pour sa petite, et une pour elle, tout en déclarant qu’elles provenaient de son dresseur. Un élan de pitié de la part d’un humain… cela n’avait rien de très surprenant. D’ailleurs, en voyant ce Rattata face à elle, Feunarde s’imaginait une petite fille : une dresseuse débutante, trop timide et peu confiante pour s’approcher de Pokémon sauvages. Si timide que son Pokémon irait jusqu’à parler d’elle au masculin, pour éviter qu’on ne la reconnaisse. Toutefois, la prudence était toujours de mise dans ce genre de situations, notamment lorsqu’il s’agissait d’humains…

Le renardeau poussa de petits cris de joie en voyant les baies et quitta les pattes de sa mère dans l’espoir d’en déguster une… mais l’adulte l’arrêta immédiatement pour l’empêcher de rejoindre le rat violet. Méfiante et sans un mot, elle approcha son museau de ces baies que l’autre tendait, humant les fruits tout en dévisageant l’étranger avec attention.
Elle ne sentait rien de particulier… pas de produit dont elle connaîtrait l’odeur en tout cas. Et d’après l’odeur fruité qu’elle sentait sur les lèvres du rat, ce dernier venait d’ingurgiter l’une de ces baies… d’où le nombre impair pour deux Pokémon ? Peut-être, peut-être pas… quoi qu’il en soit, s’il en avait mangé une, il n’y avait aucune raison que les autres soient empoisonnées. Affichant finalement un sourire, l’adulte retrouva son calme et accepta les baies en remerciant le Rattata. Toutefois, elle n’en mangea pas, préférant donner l’ensemble des fruits à sa petite protégée qui semblait en raffoler.

Particulièrement protectrice, l’adulte ne laissait pas la petite s’éloigner de plus d’un mètre. Elle s’était donc également rapprochée du Rattata, tandis que le bébé renardeau poussait de petits couinements de joie, assit devant leur étrange bienfaiteur. Finalement, après une bonne minute de dégustation, Feunarde prit la parole pour répondre au Rattata ainsi que lancer cette question si évidente :

« En fait, nous ne vagabondons pas exactement, nous attendions simplement nos amis qui sont partis faire une course. Tu pourras remercier ton dresseur de notre part. Mais peut-être nous regarde-t-il en ce moment ? »

Malgré son interrogation, elle ne prit pas la peine d’observer la foule, préférant garder constamment un œil sur la jeune Goupix. Cette dernière semblait très enjouée aujourd’hui, et rencontrer un Rattata, c’est-à-dire un Pokémon d’environ sa taille, la changeait de leurs dernières rencontres. Entre les humains et les Pokémon adultes, ou encore les petits Pokémon au caractère bizarre comme cette Pichu, elle n’avait pas souvent l’occasion de jouer comme le renardeau qu’elle était. En fait, la dernière créature de son âge qu’elle avait croisé n’était autre que le Ptiravi d’Ys. Depuis… rien. Mais elle n’était pas malheureuse, loin de là, puisque sa mère veillait sur elle. Simplement, en voyant en ce Rattata un camarade de jeu, elle s’imaginait que cette journée pourrait être un peu spéciale. Et elle ne s’imaginait pas à quel point…

Sitôt qu’elle eut fini de manger, la Goupix se mit donc à jouer avec le rat, essayant de lui mordiller les oreilles pour le remercier de son attention – ou de celle de son dresseur, ne voyant aucune différence entre les deux –. Toutefois, elle savait pertinemment que sa mère ne la laisserait pas s’éloigner… les jeux se résumeraient donc aux léchouillages et mordillements sous l’œil attentif de sa mère, si l’autre acceptait de jouer bien évidemment.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Chacun sa route [Pv Illumino]

Message par Illumino El Pathos le Jeu 14 Nov 2013 - 21:07

"Non non, je suis sûre et certaine qu'il ne vous regarde pas. Il n'est pas dans cette rue. C'est un marchand mais bon, vous savez bien que la gentillesse chez un marchand, ça ne pardonne pas;. Il évite donc de trop le montrer aux yeux des autres mais il a alors un coeur en or et donc ... voilà tout !"

C'était aussi simple que cela et la Rattata ne voulait pas s'exprimer plus, regardant la Goupix qui semblait se faire un repas de chef. Dès qu'elle avait terminé de manger, elle s'était tout simplement jeté sur sa compagne à la fourrure violette pour venir la mordiller comme une enfant. C'est vrai que malgré les apparences, la Rattata semblait quand même plus âgée, plus adulte. On pouvait toujours se méfier de ça.

"Des amis ? Des amis pokémon ? Car vous n'avez pas l'air d'être des pokémon dressés contrairement à moi. Je ne dis pas que c'est bien ou mauvais, attention hein ? Juste que ça parait toujours un peu étonnant en pleine ville de trouver des pokémon que les humains appellent "sauvages" bien que ce terme me soit un peu excessif. Beaucoup de races considèrent les autres comme sauvages tout simplement car elles n'ont pas le même mode de pensée. Après, un groupe tente d'imposer son mode de pensée à l'autre groupe et le résultat n'est pas joyeux. "

Oui, malgré son apparence, son caractère était celui d'une adulte, ce qui pouvait étonner grandement ses interlocuteurs. D'ailleurs, elle semblait tellement mûre bien qu'elle n'était qu'une Rattata. Elle se laissait mordiller, évitant quand même que la petite Goupix ne la dévore à moitié car oui, la créature était quand même plus grande qu'elle. Dans un sourire, elle reprit d'une voix qui se voulait douce :

'Néanmoins, cette Goupix est un peu jeune. Est-ce votre enfant ? Je pose cette question à cause de son caractère enjoué. De même, vos amis, à quoi ressemblent-ils ? Est-ce donc des pokémon puissants ? Forts ? Car en tant que Feunard, vous ne donnez pas l'impression d'avoir besoin d'autrui pour vous défendre, est-ce que je me tromperai ?"

Le tout était de rassurer la Feunard. La Goupix, elle savait qu'elle n'aurait aucun mal à l'emmener là où elle le désirait . De même, l'enfant pokémon obéissait sagement à son aînée, ce qui voulait dire qu'elle était vraiment très juvénile. Appréciable, c'était vraiment très appréciable dans le fond. Elle ne pouvait pas retirer ce sentiment de joie qui l'envahissait. Elle était convaincue qu'Illumino serait heureux de ce qu'elle comptait faire. Bon, il fallait jouer le jeu et continuer à parler avec elles. Tout n'était qu'une question de prudence. Elle déclara :

"Avez-vous un endroit où vous rendre ? Je veux dire par là : il vaut mieux ne pas rester au beau milieu de la rue marchande, nous risquerions d'être blessé par les pieds des humains. Vous devinez que vue ma taille, c'est plutôt dangereux. Je ne crois pas que ça soit pareil de votre côté. Oh, d'ailleurs, mon nom est Avaritia."

Encore une nouvelle marque de confiance distillée au compte-goutte. Le tout était que les deux pokémon croient tout ce qu'elle disait. A partir de là, tout serait beaucoup plus simple. D'ailleurs, son maître devait l'attendre. Illumino avait surement déjà tout préparer pour accueillir les deux pokémon. Bon, normalement, les effets des baies ... devaient se mettre en marche d'ici une quinzaine de minutes, voire une trentaine. La Goupix serait fatiguée et somnolente. Oui, parfois, pour ce genre de manoeuvres, il ne fallait pas des effets immédiats car sinon, cela pouvait paraître trop suspicieux. D'ailleurs, elle avait bien mangé une baie devant les deux renardes comme preuve de sa bonne foi. Par contre, tout cela dépendait du caractère de la Feunard. Tout devait être mis en place ... et tout devait être bien positionné pour ne pas échouer. Si cela devait se rater, elle serait déçue, plus que déçue, oui ... et elle ne tolèrerait pas un échec ... de sa part. Illumino non plus d'ailleurs. Tout était toujours une question de dernière chance dans ce monde. Et pour le moment, elle abattait ses carte sur la table. C'était maintenant à la Feunard de voir si elle voulait jouer son jeu ... et surtout si elle comprenait qu'elle n'était que le pantin d'une marionnette aux dents crochues.


Dernière édition par Illumino El Pathos le Ven 15 Nov 2013 - 19:12, édité 1 fois
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Chacun sa route [Pv Illumino]

Message par Ninj le Ven 15 Nov 2013 - 17:06

L’adulte afficha une mine légèrement suspicieuse en entendant le flot de questions que la petite créature lui balançait. D’autant qu’elle venait d’apprendre que l’adulte bienveillant était en réalité un marchand… un marchand au cœur d’or, mais un marchand quand même. Elle aurait certainement préféré un enfant, et serait restée moins méfiante… mais bref, elle n’avait aucune raison d’envisager quoi que ce soit, puisque cet humain n’était même pas dans la rue, selon les dires de son Pokémon. Hum… d’ailleurs, comment les avait-il repérés s’il ne les observait pas ? Sur ce point, la petite ratte mentait probablement : mais en suivant cette logique, l’humain ne souhaitait pas rencontrer les Pokémon sauvages, alors après-tout, elle n’avait aucune raison de pousser ses interrogations plus loin.

Le dialogue commença simplement, l’autre lui demandant s’ils étaient effectivement sauvages ou non. A cet instant, la renarde n’était pas encore très méfiante et nota même avec amusement la finesse avec laquelle la Rattata se reprit rapidement pour ne pas paraître insultante en utilisant le terme "sauvage". Elle répondit donc rapidement, sans hésitation :

« J’ai passé pas mal de temps aux côtés d’humains sans pour autant leur appartenir, je sais comment me comporter parmi eux pour éviter de passer pour une sauvage, justement. Et parfois, la nourriture est plus simple à obtenir ici qu’en pleine nature… »

Evidemment, elle ne parlait pas de bonté humaine : aujourd’hui était un peu exceptionnel. Elle pensait surtout aux poubelles et autres déchets encore comestibles que les humains, en grand gaspilleurs, laissaient derrière eux.
Mais l’étrangère n’en resta pas là, et tandis que le renardeau jouait avec elle, elle enchaina avec ce flot de questions si troublant… et cette fois-ci, bien plus méfiante, la renarde préféra jouer la carte de la sureté. Reprenant d’une voix sûre d’elle, elle dit :

« Oui, c’est mon renardeau, elle est encore très jeune, et très joueuse. Quand à mes amis, ils ne doivent plus être bien loin maintenant… vous les reconnaitrez sans doute quand ils arriveront, ils savent se faire remarquer ! En fait, c’est plutôt eux qui auraient du mal à se passer de moi. »

C’était absolument faux. Et c’était d’ailleurs la principale raison pour laquelle elle hésitait à les quitter… elle ne pouvait pas se défendre efficacement seule. Néanmoins, il était hors de question qu’un Pokémon dont elle ne savait rien apprenne quoi que ce soit sur elle qui risquerait de la mettre en péril.
Une autre question vint… et cette fois-ci, la renarde prit carrément les devants. Elle n’allait pas non plus s’inquiéter d’une pauvre petite Rattata… mais elle préférait s’assurer qu’il n’y avait aucune entourloupe dans toute cette histoire. Enfin… sans doute se faisait-elle des idées. S’inquiéter simplement pour un trop plein de questions ? Bah… D’une voix un calme, elle reprit la parole pour répondre Pokémon dressé :

« Nous n’avons qu’à nous écarter légèrement, vers cette ruelle. », Dit-elle en désignant la ruelle la plus proche. « Nous devons juste rester dans les environs, sans quoi, vous savez, la ville est si grande… mes amis auraient du mal à nous retrouver. Oh, et enchantée Avaritia. Pour notre part, nous n’avons pas de surnoms, comme tu peux t’en douter. »

Et sans attendre de répondre de la part du Rattata, elle attrapa sa Goupix entre ses crocs et traversa la largeur de la rue marchande pour s’installer à l’abri contre un mur en coin donnant sur une ruelle peu fréquentée, là où la foule se faisait le moins dense. Et effectivement, elle était plutôt contente de la proposition du Rattata : les gens allaient et venaient dans la rue, piétinant le sol sans faire attention à ceux qui s’y trouvaient. Même avec sa taille adulte, la renarde devait parfois se décaler pour éviter l’un ou l’autre de ces piétons égoïstes… alors pour les deux créatures minuscules qu’étaient Avaritia et sa petite progéniture, cette rue marchande était presque aussi dangereuse qu’une route de calèches. Après ce déplacement, la renarde reposa sa Goupix au sol avant de poser quelques questions à son tour, par pure curiosité :

« Dis-moi, c’est étonnant de voir un marchand avec un Rattata, ceux que j’ai croisé autrefois possédaient plutôt des Pokémon à tout faire, dans le style des Machopeurs. Comment as-tu rencontré ton dresseur ? »

A côté d’elle, la petite Goupix s’amusait à présent à attraper les queues de sa mère qui remuaient à droite de son corps dans sa position assise. Elle courait, bougeait, rigolait… pour le moment, la fatigue ne se faisait pas encore sentir. Pour le moment… quant à l’adulte, elle semblait avoir laissé ses doutes de côté : étant donné qu’elle avait choisi la ruelle où se rendre elle n’avait plus de raison d’être inquiète. Pas comme si l’autre lui avait demandé de se rendre en un lieu en particulier…

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Chacun sa route [Pv Illumino]

Message par Illumino El Pathos le Mer 20 Nov 2013 - 18:09

Zu ... Zut ! Elle avait peut-être été un peu vite en besogne. A force de poser des questions, l'autre, cette Feunarde, commençait à se poser des questions à son sujet. Elle attendit qu'elle ait terminé de lui répondre, commençant à bredouiller d'une voix tremblante :

"Pa ... Pardon ! Je m'excuse ! Je donne l'impression d'être une Fouinette. Vous comprendrez juste qu'avec deux pokémon comme vous pour me promener, quand mon dresseur n'est pas là, je ... enfin je ... je me sens un peu plus en sécurité que de me promener toute seule. Sinon euh ... pas de nom ? Alors pour la petite Goupix, ça sera Flammy car elle est vivace. On peut se donner des surnoms ? Enfin, à d'autres pokémon, entre nous non ? Bref, Flammy ... hum ... c'est plus compliqué pour vous. Vous semblez sage et sereine et je vois mal comment vous reliez aux flammes. Liva ! En relation avec la lave qui s'écoule. On ne la touche pas sous peine de se brûler violemment. J'espère que c'est une bonne idée non ? Comme ça, ça nous fait sentir un peu plus proche maintenant ! Je trouve ça plutôt bien !"

Lorsqu'elle fut emmenée dans la ruelle, elle regarda à gauche puis à droite. Il y avait quelques petits toits dans cette ville. Il suffisait de grimper par-dessus, de faire une attaque spontanée et le tour était joué. Car oui, la Feunard pensait surement que les attaques pouvaient venir de face et de dos ... mais surement pas du tout. Hahaha ... Tout était pourtant si différent dans le fond. Mais bon, pour le moment, elle lui posait une question et elle se devait de lui répondre bien que le sujet était intéressant à entendre :

"Comment est-ce que j'ai connu mon dresseur ? Surtout en plus s'il est un marchand ? Ah ben, vous savez, ce n'est pas parce qu'un marchand, on dit qu'il n'a pas de coeur, que tous sont pareils. Même si je suis qu'une petite Rattata, je sais d'ailleurs qu'il ne me fera jamais évoluer. C'est beaucoup plus facile pour me garder sur lui. J'adore m'enfouir dans sa manche et grimper sur son épaule. Puis, bon, je sais trouver des objets vraiment très utiles ! Mais bon pour ça, il faut fouiner, fouiller, trouver la perle rare et ça, c'est pas facile ! Mais après des années, c'est comme ça et pas autrement ! Je sais parfaitement qu'il ne m'abandonnera jamais, qu'importe la situation et tout le reste !"

Elle s’exaltait et s'exaltait, pouvant donner un étrange spectacle à la Feunard et à la Goupix. Elle semblait plus vraie que nature et c'était à même de se demander si c'était un jeu ou la réalité ? Mais qu'importe, les minutes s'écoulaient et le poison allait bientôt faire son effet. Quand ça serait le cas, la petite Goupix se retrouverait alors en train de dormir. Le souci restait la Feunard. Comment est-ce qu'elle pouvait tout faire pour qu'elle finisse par tomber dans le piège aussi ? Mais pour cela, il fallait être plus douée que l'ancêtre et ça ... Ce n'était pas encore de son ressort. Elle allait devoir patienter. Quand la Goupif serait fatiguée, elle devait alors réagir à toute vitesse. Hum ? Un bref regard derrière elle la Feunard mais elle ne vint rien dire. Elle avait remarqué la Miamiasme était rentrée en action, se trouvant en hauteur. Avec lenteur, elle avait déposé quelques pics toxiques dans la ruelle, empêchant toute sortie sans être empoisonnée légèrement. Vu la taille ridicule des pointes, il était impossible maintenant de les remarquer. Néanmoins, elle ne faisait rien de l'autre côté de la ruelle, la raison était simple : si c'était le cas, la Feunard verrait alors la Miamiasme faire un tel travail et bloquer l'issue derrière la Rattata. Non mais ce n'était que le début ... et d'ailleurs, odeur nauséabonde commença à envahir les lieux, ressemblant à celle des détritus. A bien y réfléchir, c'est vrai qu'il y avait quelques ordures. Ils allaient surement devoir changer d’endroit. il y avait de quoi rendre nauséeux si on restait trop longtemps ici. C'était peut-être trop risqué et la Rattata piqua du nez, regardant la tête à gauche et à droite, faisant une petite moue de dégoût.

"Hmmm ... Euh ... Il y a quelqu'un qui jette le reste des épluchures de pommes de terre ou quoi ? Ca me pique les yeux là. AIe, aie, aie ... Nous sommes dans une ruelle entre deux marchands ? Derrière un restaurant ? Je ne connais pas du tout cette ruelle, Liva ! Tu étais au courant de ça ? Brrr."

Elle commence à se gratter le nez, visiblement embêtée et agacée par l'odeur. La Miamiasme avait peut-être mise une dose trop forte sans s'en rendre compte ? Non, cette idiote devait surement le savoir mais elle s'en fichait complètement ! Il fallait juste réussir à empoissonner la Feunard et soit c'était par l'odeur mais alors, elle aussi risquait d'être malade, soit par les pics toxiques et alors, elle saurait comment faire pour les éviter. Tiens, si la Goupix aussi se les prenait, cela amplifierait les effets et le tout sera très simple pour les capturer. Car ce genre de pics était indolore ... mais terriblement efficace pour empoissonner. Tic Tac ... Tic Tac ... La Miamiasme était déjà repartie pour prévenir que la cueillette était proche. De cette ruelle, il n'y avait qu'un endroit pour permettre aux pokémon de se reposer. La ruelle d'en face emmenait à une sorte de petite zone sphérique avec une fontaine au milieu , quelques bancs s'y trouvant. Il n'y avait que rarement des humains ... et les pokémon appréciaient de s'y trouver pour s'endormir paisiblement.
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Chacun sa route [Pv Illumino]

Message par Ninj le Mer 20 Nov 2013 - 21:35

L’autre s’excusa rapidement de s’être emportée dans un tel questionnement, ce qui n’était pas pour rassurer la renarde. Elle agissait un peu comme une petite chipie prise sur le vif. D’autant que… son excuse manquait légèrement de logique, à son sens. Elle se sentait plus en sécurité que seule, d’accord… mais d’un côté, à la base, c’était sur ordre de son dresseur qu’elle était venue, elle n’avait jamais été seule. Enfin… sans doute était-elle trop soucieuse. Mais cela ne lui coutait rien de toujours rester sur ses gardes. Quoi qu’il en soit, la petite ratte n’arriverait probablement pas à obtenir plus de confiance de sa part en continuant sur cette lancée.

L’idée de la renommer ne fut pas non plus particulièrement bien accueillie. Bien qu’elle n’en montra rien, la renarde abhorrait cette façon qu’avaient les humains de renommer chaque créature qui entrait dans leur entourage : plus qu’une façon de se rapprocher de ses compagnons, c’était avant tout une manière de s’approprier ses Pokémon en les tatouant d’un sobriquet souvent grotesque. Elle ne fit donc aucune remarque sur le sujet, bien que son silence en dise long sur sa façon de penser. Sa progéniture, quant à elle, accueillit son surnom d’un petit cri joyeux : elle appréciait de plus en plus cette étrangère de petite taille !

Heureusement pour la petite Avaritia, la suite de son plan se déroula bien mieux que sa tentative d’apprivoisement de l’adulte. Cette dernière fut tout d’abord intriguée par l’exaltation du Rattata lorsqu’elle parlait de son maître… puis elle se laissa tout simplement berner par toute cette histoire. Etait-ce la vérité ? Quoi qu’il en soit, ça semblait s’en rapprocher. De plus, le côté fouineur – Pour ne pas dire voleur – du rat lui offrait une véritable utilité au sein de l’équipe du marchand, ce qui donnait enfin une explication sur la présence d’un Rattata au sein de son équipe. Toujours est-il que, parfaitement absorbée par le monologue d’Avaritia, Feunarde ne vit absolument rien de ce qui se déroulait derrière-elle. Elle perçut uniquement une odeur nauséabonde, tout comme son interlocutrice envers laquelle elle dut justement répondre à ce propos :

« Non, je n’en savais rien, sans quoi je ne serais pas venue ici… c’est répugnant. »

Levant la tête, elle sembla pister l’odeur quelques instants. Mais elle semblait déjà s’être éloignée… sur les toits ? Probablement. Laissant de nouveau entendre sa voix sereine, elle prit une fois encore les devants :

« Ça semble se déplacer… probablement un Tadmorv dont les humains n’auraient pas réussi à se débarrasser. Partons d’ici avant qu’il ne revienne. »

Et sans attendre de réponse, elle se remit en route en direction de la rue marchande. Toutefois, à peine eut-elle franchi quelques mètres qu’elle remarqua que la petite Goupix semblait ressentir le contrecoup de sa vivacité de l’instant d’avant. Baillant longuement, elle mordilla l’une des pattes de sa mère pour attirer son attention. Sans s’inquiéter de cet élan de fatigue assez soudain, chose assez courante pour un bébé, elle l’attrapa dans sa gueule avant de quitter la ruelle sans se douter du piège qui se refermait sur elle.

Après avoir franchis le seuil de la ruelle, la renarde agita ses pattes frénétiquement, comme pour se débarrasser de quelque chose : elle avait l’impression d’avoir marché sur de petits cailloux qui se seraient coincés entre ses coussinets…
Après-quoi, elle porta son regard à gauche, à droite, puis en face, dans cette ruelle aux allures si accueillantes par rapport à celle qu’ils venaient de quitter. Elle attendit un instant que la Rattata la suive, puis fit son choix…

« Bon, étant donné qu’on risque de retomber sur la même chose, inutile d’aller là-bas. », Dit-elle finalement en désignant la ruelle face à eux. « Mes amis devraient être de retour à présent, je vais aller à notre point de rendez-vous. Ce n’est qu’à quelques ruelles d’ici, tu n’as qu’à nous accompagner, comme ça, tu pourras même les rencontrer. »

Et toujours sans attendre de réponse de l’étrangère, elle se remit en route sur cette fameuse rue marchande. Toutefois, étant donné qu’elle se rappelait de l’inquiétude du Rattata, elle longea les murs pour leur éviter de finir sous le sabot d’un de ces humains pressés. Et tout en marchant, elle décida de meubler la conversation en parlant un peu de ce fameux lieu de rendez-vous :

« Ils m’attendent normalement trois ruelles plus loin, à l’entrée de l’auberge. C’est… », Elle eut comme une absence et marqua un blanc, avant de reprendre. « Euh… c’est… par-là. »

Hum ? Que venait-il de se passer ? Elle se sentait légèrement… troublée. Etait-ce l’idée de retourner vers Pichu qui la mettait dans cet état ? Elle se sentait plus chaude qu’habituellement, comme stressée par ces retrouvailles… était-elle si incertaine de son choix ? Ou était-ce autre chose ?...
En réalité, le poison commençait à faire effet, tout comme la drogue de la petite Goupix. Moins radical, mais beaucoup plus rapide à agir… mais serait-ce suffisant pour l’empêcher de rejoindre ses amis ? L’étrange manipulatrice allait devoir jouer contre le temps à présent, à moins de miser sur un petit coup de chance et prier que Pichu ne soit pas encore sur place. Néanmoins, une fois devant l’auberge, Feunarde risquait d’être particulièrement dure à déloger. Alors finalement, que comptait-elle faire pour poursuivre son plan sans accroc ?

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Chacun sa route [Pv Illumino]

Message par Illumino El Pathos le Sam 23 Nov 2013 - 8:49

Suspicieuse, suspicieuse, cette Feunard était beaucoup trop suspicieuse malheureusement pour qu'elle puisse agir correctement. Pestant un peu contre elle-même à cause du fait qu'elle parlait un peu trop, elle évita de soupirer quand elle remarqua que la Feunard avait été piégée par sa compagne Miamiasme. Au moins, c'était déjà réussi et la Renarde allait proposer quelque chose pour retrouver ses compagnons. Si elle réagissait trop tard, c'en était fichu pour elle ! Elle devait faire quelque chose et vite mais quoi ? Elles finirent par décider de ne pas prendre son premier choix. Tsss, elle n'aurait donc aucune solution en tête si elle voulait espérer atteindre son objectif. Il fallait qu'elle trouve quoi faire ... mais là, les idées affluaient dans sa tête. Quoi faire ? Mais quoi faire ? GRUMPF ! Elle trouverait bien une solution ... et elle en avait une ... du moins, pour cela il fallait compter sur ... AH ! Elle se retrouva subitement projetée sur le côté, une Miamiasme venant de lui envoyer un jet de détritus sous la forme d'une bombe, recouvrant  la Feunard et la Goupix. La créature alla s'enfuir dans une ruelle en face. Se sentant nauséeuse mais de façon fausse, la Rattata s'écria :

"Pokémon de Tenkeï ! C'est le Tadmorv de cette région dans le ciel !  Je suis sûre que la mauvaise odeur vient de lui !"

Rien de surprenant, quand on est pokémon de marchand, à connaître ce détail. La Miamiasme s'éloigna à toute vitesse, son méfait accompli alors que la Rattata pestait en regardant les deux pokémon maintenant bien salis. Elle soupira avant de dire :

"Est-ce que vos amis sont proches d'arriver ? Il faudrait que nous trouvions une fontaine ou une gouttière d'où s'écoulerait de l'eau pour nous nettoyer. Je ne crois pas qu'il soit bon de ne pas être présentable de vos camarades. Moi, si je me présente ainsi à mon dresseur, je crois qu'il risque de m'en vouloir de faire fuir de potentiels clients."

De toute façon, il ne fallait pas se leurrer. L'auberge ne laisserait jamais des pokémon sales et puants devant ses portes. La Feunard allait devoir se laver, la Goupix à moitié endormie aussi. De toute façon, vu l'état de la seconde, elle réagirait à peine au lavage. Pendant ce temps, à force d'en gagner, la Rattata pouvait alors espérer que le poison continue son effet, de plus en plus. D'ailleurs, ses propos étaient clairs : une fontaine ... Où est-ce qu'elles avaient trouvé une fontaine ? Oh, comme par hasard, il y avait bien un endroit qu'elle avait évoqué. Est-ce que la Feunard allait vouloir perdre quelques minutes pour être plus présentable ou non ? C'était ça ou alors être chassées à coups de pied par le gérant de l'auberge voire même quelques citoyens. D'ailleurs, ces derniers commençaient à se pincer le nez, faisant un geste de la main avant de dire :

"Zou du balai ! Je vous jure, les pokémon abandonnés de nos jours. On commence à comprendre pourquoi ils le sont."

"Une Feunard complètement sale, c'est t-il pas malheureux ? Un pokémon aussi beau, puant autant ... Je vous le jure ... Ca me donne envie de vomir."

"Pardon ... je vous attire que des ennui. Les Rattata ne sont pas vraiment des créatures apprécies dans les grandes villes ... et surtout que l'on se bat souvent contre ces pokémon ressemblant à des Tadmorv depuis qu'ils sont arrivés. La nourriture est assez difficile à avoir. Je crois que vous comprenez pourquoi mon dresseur voulait que je reste avec vous. Comme j'aime beaucoup me promener mais seule, pendant qu'il fait ses ventes, je préfère être accompagnée. Désolée ... si ce n'était pas visible aux premiers abords. J'aurai peut-être dû vous prévenir plus tôt mais en contrepartie, il m'avait donné ces baies pour me lier plus facilement d'amitié avec d'autres pokémon. Vous comprendrez que je ne suis pas vraiment très très forte pour me défendre."

C'était l'heure de la confession : derrière un mensonge éhonté, elle venait juste de déclarer qu'elle avait donné cette nourriture pour se rapprocher de la Feunard et de la Goupix. A partir de là, pendant sa promenade journalière car son dresseur-marchand la laissait seule, elle pouvait alors trouver de la compagnie avec qui se promener en ville. Néanmoins, étant qu'une simple Rattata, les autres pokémon n'hésiteraient pas à l'attaquer sans vergogne, comme cette fichue Miamiasme qui avait décidé de s'en prendre à elle. Car oui, c'était elle qui avait été touchée par les détritus, le reste n'avait été que des projections de l'explosion sur la Feuanrd et la Goupix. On disait souvent : "faute avouée à moitié pardonnée".  Mëme si la Feunard serait méfiante envers elle, elle venait de lui avouer qu'elle n'avait aucune possibilité de se défendre ou de lui du mal, ce qui n'était pas totalement faux quand on y réfléchissait bien .Et comme tout cela était de sa faute, elle voulait lors leur donner une possibilité de se laver et d'être propre avant qu'elles ne retrouvent ses compagnons de route. A voir maintenant avec la Feunard si elle allait accepter de se laver ainsi que la Goupix, il y avait beaucoup de raisons pour cela.
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Chacun sa route [Pv Illumino]

Message par Ninj le Dim 1 Déc 2013 - 21:04

Et voilà qu’ils se retrouvaient couverts de détritus… décidément, la chance n’était pas de leurs côtés aujourd’hui. Comme la Rattata l’avait imaginé, il n’était plus question d’attendre devant l’auberge le retour de Pichu, qui de toute façon ne semblait pas encore être revenue. Et puis, ça lui permettait de prendre un peu plus de temps pour réfléchir, ce qui n’était pas plus mal…

« Ce n’est pas de ta faute, ne t’en fais pas. Il me semble avoir aperçu une fontaine non loin d’ici, on devrait aller s’y débarbouiller rapidement. », Répondit la Feunarde d’une voix douce.

Une voix qui contrastait étonnamment avec ses pensées. Non pas que ses soupçons envers la ratte se soient aggravés puisqu’elle s’était elle aussi retrouvée couverte de détritus… par contre, concernant l’humain qui avaient osé la repousser, ce pauvre bougre eut la mauvaise surprise de voir un Feu Follet ravager une partie de ses biens quelques minutes après le départ de la renarde. Voilà qui lui apprendra à respecter un peu plus ceux dans le besoin…

D’ailleurs, l’autre Tadmorv, ou quel que soit son nom répugnant, n’avait pas intérêt à se remontrer, sans quoi elle lui réservait globalement le même traitement. D’un pas tranquille, le petit groupe se rendit jusqu’à la fontaine pour se débarbouiller. La très jeune Goupix s’était finalement endormie, épuisée… quant à l’adulte…

Ce petit débarbouillage lui fit le plus grand bien. Néanmoins, elle se sentait étonnamment fiévreuse depuis quelques minutes… sans doute couvait-elle quelque chose ? Elle s’était imaginée qu’un peu d’eau fraiche ferait passer cette impression de nager dans le brouillard, hélas, plus le temps passait plus son état semblait aller de mal en pire. Une fois qu’elle eut correctement nettoyé le pelage de sa fille, elle entra complètement dans l’eau de la fontaine, faisant fuir les quelques Pokémon environnants qui ne souhaitaient plus baigner dans l’eau désormais polluée. D’ailleurs, quelques humains commençaient à réagir aux alentours, inquiets à l’idée de voir une créature sale polluer l’eau de leur fontaine…
Toutefois, ils furent contraints de rester à l’écart : comme la Feunarde le remarqua également, les Pokémon semblaient avoir pris possession des lieux. Il y avait quelques canidés, de nombreux Pokémon plante, et un ou deux oiseaux qui profitaient de cette place, et qui avaient à priori fait fuir les quelques enfants qui avaient l’habitude d’y jouer. Pourtant, aucune des créatures environnantes ne semblait agressive… c’était assez étonnant.

Toutefois, après leur arrivée, et étant donné la pollution du terrain de jeu qu’ils avaient engendrés, Feunarde et Avaritia furent comme rejetées. Les Pokémon plante, notamment, essayaient déjà de les faire partir en leur lançant quelques feuilles non tranchantes.

Evidemment, l’adulte s’en fichait : cela ne prendrait pas plus de quelques instants, le temps de se nettoyer un peu… après quoi, ils repartiraient, voilà tout. Toutefois, ce léger tournis qu’elle ressentait commençait à sérieusement l’inquiéter.

« Décidément, c’est pas notre jour… Ton dresseur semble tenir à toi… tu as été à Tenkeï ?... », Questionna-t-elle d’une voix un peu plus faible que la normale.

En fait, elle essayait d’enchainer sur d’autres sujets, de faire comme si de rien était… mais elle n’arrivait plus vraiment à suivre le fil de la conversation. Que lui avait dit la Rattata précisément ? Qu’elle avait pris les baies pour les leur donner… non, ça elle l’avait dit au début ! Qu’elle se promenait ? Ou que son dresseur… ou… oh, mince. Ça n’allait vraiment pas. Heureusement que l’auberge n’était pas loin, elle risquait d’avoir besoin d’un bon repos après tout ça. Finalement, heureusement qu’elle était en pleine ville, au moins, elle ne risquait pas de se faire attaquer par un prédateur sauvage. Bon, il y avait toujours les humains… mais étrangement, cela l’inquiétait moins. Tandis qu’elle lavait son propre pelage, elle avait déposé la petite Goupix entre deux de ses queues, sur le bord de la piscine pour la laisser dormir paisiblement. L’enfant semblait dormir d’un sommeil particulièrement lourd… même un bain complet ne l’avait pas réveillée ! Avait-elle vraiment tant joué que ça aujourd’hui ? L’adulte n’en était pas certaine… en fait, elle avait du mal à organiser ses souvenirs. Physiquement, elle tenait encore debout sans difficulté… mais les premiers signes de l’efficacité du poison qu’elle avait contracté se faisaient clairement sentir. Et à priori, cela ne ferait que s’aggraver au fur et à mesure que le temps passerait… elle devait absolument rejoindre Pichu dès son petit débarbouillage terminé. Il n’était même plus question de partir seule ou de rester en groupe… elle ne pouvait tout simplement pas surveiller sa progéniture dans cet état !

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Chacun sa route [Pv Illumino]

Message par Illumino El Pathos le Mar 10 Déc 2013 - 16:56

"Non, mon dresseur n'a jamais été à Tenkeï. Par contre, je sais qu'il a déjà fait du commerce avec des marchands de Tenkeï. Il achète, il revend mais il est très doué pour ça, tu sais hein ? Enfin, pour la fontaine, j'ai rien contre ça, si je peux me dire ! Ca me ferait du bien ! Tu as vu ? Les pokémon aiment habiter là-bas sans même se poser trop de questions. C'est marrant non ?"

Oh ? Le poison faisait enfin son effet ? Il était quand même un peu temps hein ? Ce n'est pas qu'elle avait patienté mais dans le fond, cela avait été assez ennuyeux de ne rien faire et d'espérer que cela arrive. Elle regarda la petite Goupix, maintenant profondément plongé dans son sommeil. Là, c'était tout simplement parfait ! Enfin, presque, il fallait encore jouer le jeu ... et se prend subitement une attaque du Miasmiasme qui vint la projeter contre la fontaine, l'assommant nette "ou presque". La Rattata arrêta de bouger tandis que les pokémon étaient en train de s'enfuir, inquiets de sentir une forte odeur nauséabonde. Fixant la Feunard, elle avait un sourire mauvais aux lèvres avant de jeter quelques pics autour d'elle. Dans son état, même en essayant de faire un bond, elle ne pourrait éviter le poison. Avec ce geste, cela lui permettait alors de deviner qui était responsable de son état. Et pendant ce temps, la Rattata était tout simplement évanouie. Du moins, en apparence. Mais même ainsi, elle ne bougerait pas si la Feunard tentait de l'aider car elle serait inquiète pour elle. Pendant ce te temps, une ombre était apparue dans les couloirs, un grand sourire dessinée sous sa capuche bien que tout cela était invisible.

"Alors alors alors ... Ces petits pokémon sont bien ridicules mais une Feunard ? Voilà quelque chose qui risque de bien plaire à autrui."

Une machette sortit de sa main droite, venant atterrir dans celle-ci avant qu'il n'en serre la poigne. Menacer ? Pourquoi pas. Sans doute ? D'un geste nonchalant, il trancha juste la tête d'un pokémon qui passait par là, cherchant à s'enfuir. Dans ce coin, aucun humain ne venait, sauf sans avoir une bonne raison. Rien que ça n'est-ce pas ? HAHAHAHA ! Bon, il était temps de venir tout simplement se diriger vers la Feunard et la Goupix. Celle-ci dormait toujours aussi  paisiblement tandis que la Miasmiasma crachait un peu de gaz toxik autour de lui, ne se préoccupant pas des autres pokémon. Impossible de s'enfuir ou presque.

"Tic Tac ... Alors, que comptes-tu faire ? Me tenir tête ? M'affronter ? Tu sais pertinemment que tu ne peux pas faire grand chose dans ton état. Tu ferais mieux d'abandonner si tu ne veux pas que ta fille soit dépecée."

Ce n'était pas très rassurant mais il fallait dire qu'il ne faisait rien pour l'être. Un pas ... puis un second ... puis un troisième. Le tout était d'instaurer la peur en autrui, de lui montrer qu'il n'y avait aucun échappatoire. Aucune possibilité de fuite. Rien du tout. L'imposant homme s'avançait au fur et à mesure, se rapprochant inexorablement de la Feunard et la Goupix, celle-ci continuant de dormir comme si de rien n'était. Il fallait dire qu'avec la dose de somnifère qu'il avait inséré dans les baies, couplées à la puissance soporifique de ces dernières, c'était un mélange tel qu'il était rare d'en trouver, même au marché noir. Une petite spécialité maison. Maintenant, il fallait prendre la parole avant de dire d'une voix autoritaire :

"Bon, il y a deux solutions : soit tu te laisses docilement faire et alors il n'y a aucun problème. Soit, tu tentes de te battre dans cet état à cause du poison crée par ma Miasmiasme et alors, tu risques de perdre une queue voire plusieurs. Qu'est-ce que tu en penses ? Est-ce que tu veux vraiment prendre ce risque ? Ca serait dommage pour toi. De même, cette Goupix ne m'intéresse pas tant que ça, c'est un supplément. Ca serait donc vraiment dommage que je la tues, n'est-ce pas ? Tu sembles si proche à la laisser s'installer sur tes queues. Donc, est-ce que tu veux te soumettre ?  Ou tu préfères me tenir tête ? Sans un antidote, ce poison continuera à t'affecter de plus en plus. Cela fera descendre ta valeur marchande sur le moment mais bon, ... Une Feunard ne peut pas être oubliée ou mise de côté."

Peut-être que cela n'allait pas faire réellement d'effet. Il fallait dire que la pokémon était une Feunard, une créature orgueilleuse et puissante. Ce n'était pas pour rien qu'elle était respectée et crainte. Mais voilà, entre les deux, celui qui était le plus à craindre était en face de la Feunard. Et vu le hachoir ensanglanté et frais du cadavre à quelques mètres derrière lui, il n'était pas là pour plainsanter, loin de là.
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Chacun sa route [Pv Illumino]

Message par Ninj le Sam 28 Déc 2013 - 18:47

Pas le moindre petit poil blond… aucun signe de la renarde… rien…

Le Libegon de Ninj désormais vêtu d’une inquiétante armure sombre venait d’atterrir devant l’auberge avec souplesse : la gamine en était immédiatement descendue pour observer les alentours, mais comme elle le lui avait proposé quelques minutes plus tôt, la renarde s’en était allée, seule. Comme si elle n’y croyait pas, Pichu tenta tout de même de se renseigner, notamment auprès de l’aubergiste et de divers marchands, mais la seule réponse qu’elle obtint fut la suivante :

« Une Feunarde ? Oui, je l’ai vue, et pas qu’un peu ! Cette crapule a cramé mon magasin sous un coup de colère avant de s’en aller d’un pas décidé ! Si tu veux mon avis, elle est déjà loin, et ça vaut mieux pour elle ! »

Perplexe, Pichu lança un dernier regard dans l’allée marchande avant de retourner sur le dos de Libegon sans un mot. Ce dernier leva la tête d’un air interrogateur : il n’avait jamais vu la gamine dans cet état… elle semblait bouleversée… Choquée ? Un peu… Déçue ? Extrêmement… Triste ? Probablement… Néanmoins déterminée ? Oui.

Tirant le cou du dragon en direction des cieux, elle l’incita à s’envoler sans un mot. Le dragon hésita, percevant dans le regard de son ami une tristesse qu’elle refusait de laisser éclater… pourtant, elle réitéra son geste, forçant finalement le dragon à s’envoler.

« On pourrait chercher… en ville… elle s’est peut-être perdue… », Tenta d’argumenter le dragon en armure.

« Ninj nous attend. », Répliqua immédiatement la jeune fille.

Sa réponse fut sèche, tranchante, vide d’émotion. Le dragon pouvait deviner les remords de l’enfant à l’idée d’abandonner son amie à son existence solitaire… néanmoins, elle l’avait choisie. Ou du moins, elle n’avait pas choisi de rentrer avec eux. Peut-être hésitait-elle encore dans le coin d’une rue… mais il était trop tard. Pichu avait été claire… ils n’avaient pas une minute à perdre, la prédiction de Celebi ne devait pas se réaliser, et ils étaient les seuls à pouvoir arriver à temps pour sauver Ninj. A choisir entre sauver une renarde étrangère de la solitude et secourir celui qu’elle considérait comme son père… son choix était fait.

Alors sans un mot, le dragon déplia ses ailes et prit son envol, laissant derrière lui ces mois passés aux côtés de la renarde et de sa jeune Goupix. Bien qu’il ne sache où ils se trouvaient, il leur souhaitait de trouver la paix quelque part, de trouver un autre groupe de Feunards, peut-être, où un mâle pourrait enfin jouer le rôle du père de la petite…

Pichu aimait voler plus que tout. Sentir le vent fouetter son visage, son corps planer dans les airs, supporté par les écailles solides de Libegon… pourtant, ce vol fut certainement le plus douloureux de toute son existence. Pourquoi avait-elle décidé de repartir ? Pourquoi avait-elle refusé de rencontrer Ninj et son Arcanin ? Pourquoi les avait-elle abandonnés ?...
Une larme vint couler le long de la joue de Pichu tandis qu’elle fermait les yeux, toujours silencieuse. Un silence pesant, tranchant avec ces nombreux mois mouvementés qu’ils venaient de vivre en compagnie de la renarde. Pas un vol ne s’était déroulé dans le calme… à chaque fois, le pauvre dragon avait dû supporter les discussions envenimées de Pichu et de la renarde. Et bien que la séparation ne soit effective que depuis quelques minutes à peine, cela lui manquait déjà… évidemment, elles passaient leur temps à se contredire… mais cette renarde, si agaçante soit-elle, était sa seule véritable amie. Ninj et Libegon étaient bien plus proches d’une famille… en sommes, pour la première fois, Pichu avait cru trouver quelqu’un en qui elle pourrait avoir confiance. Pour la première fois depuis la trahison de Negapi, elle croyait de nouveau en quelqu’un d’autre qu’elle-même… hélas, tout n’était que mirage. Aujourd’hui, plus que n’importe quel autre jour de sa vie, et malgré la présence de Libegon, elle se sentait seule. Affreusement seule.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Chacun sa route [Pv Illumino]

Message par Kiel Wind le Sam 28 Déc 2013 - 18:48

En quelques instants, la situation était passée d’inquiétante à désespérée. Toute cette histoire n’était qu’un piège machiavélique tendu par un de ces brigands pour lesquels les Pokémon n’étaient qu’une simple monnaie d’échange. A l’instant où elle comprit l’entourloupe, la Feunarde saisit sa petite entre ses crocs et fit face à son adversaire. Elle tenta de reculer lentement en voyant l’autre s’approcher avec ce hachoir ensanglanté en main, malheureusement, elle était bloquée contre cette fontaine avec comme seule sortie l’endroit où le Pokémon poison avait déposé ses pics ensanglantés.

L’autre parlait beaucoup… il lui proposait, évidemment, de se rendre sans efforts. Pensait-il réellement avoir une chance de la capturer sans combattre ? N’importe quelle Feunarde avait son honneur, elle tout particulièrement. De plus…

« Aucun humain… ne posera la main… sur ma fille… », Gronda-t-elle tandis que ses yeux s’illuminaient d’une magnifique lueur bleutée.

Tout en gardant sa fille entre ses crocs, elle forma un voile protecteur autour d’elle afin de se protéger du poison de cet horrible Pokémon. Malheureusement, le mal était déjà fait… si seulement elle avait compris ça plus tôt ! Cette rune protect aurait pu la protéger dès le début… Enfin, peut-être serait-ce suffisant pour tenir au moins quelques mètres ? Le temps de rejoindre la rue principale, là où d’autres personnes pourraient s’en mêler… Pichu ? Libegon ? Non, ils étaient trop loin, elle n’avait aucune chance. De plus, l’autre lui barrait la route. D’un rapide coup d’œil, elle repéra une ruelle sur le côté comme étant la seule opportunité qui s’offrait à elle. Elle n’avait pas le choix… peut-être allait-il se servir de son hachoir… peut-être perdrait-elle une ou deux queue dans la bataille… mais elle tenterait le tout pour le tout afin de sauver sa progéniture.

La Feunarde lança finalement l’affrontement en créant des feux follets au bout de chacune de ses queues. Et tandis qu’elle lançait l’attaque sur ses deux adversaires pour les retenir, elle bondit à travers les pics toxic pour s’enfuir aussi rapidement que possible. Hélas… le poison faisait toujours effet. A peine eut-elle fit trois enjambée qu’elle trébuchait, tombait au sol et lâchait sa prise sur la jeune Goupix.
Pestant contre sa faiblesse, elle tenta de se redresser, bien consciente que l’autre arriverait à sa hauteur d’un instant à l’autre. Mais comment aurait-elle pu fuir dans son état ? Quant à combattre… elle était probablement la Feunard la moins puissante de l’univers. Elle était une érudite, pas une combattante… C’était d’ailleurs pour cette raison qu’elle avait rejoint Pichu et Libegon ! Les yeux embués de larmes mêlées de tristesse et de douleur, la femelle observait le corps inerte de son petit renardeau qui avait roulé quelques mètres plus loin. Elle voulait lui hurler de fuir, de courir loin de cet homme avant qu’il ne l’attrape… mais non seulement elle n’en avait plus la force, mais de toute façon la petite dormait toujours, inconsciente de ce qui se déroulait autour d’elle. Pourtant, son corps bougea, transporté par une forme qu’elle distinguait avec difficulté…

La totalité des Pokémon s’étaient enfuis en voyant un combat démarrer entre cet humain aux allures inquiétantes et cette Feunarde affaiblie. Surtout après la démonstration de force du brigand… il n’était pas question de le contrarier ! Pourtant, il en est un qui s’était simplement mis à l’écart, et qui venait de se rapprocher pour ramasser cette petite boule de poils endormie. Un canidé au pelage sombre, coiffé de deux cornes inquiétantes au sommet de son crâne, à la façon d’un démon. Le Démolosse de Kiel était venu dans cette ville par pur hasard, souhaitant profiter de la négligence des humains pour s’offrir un repas facile… et en voyant une femelle et sa fille se faire attaquer de façon aussi injuste, il avait décidé d’intervenir. Habituellement, il n’était pas du genre à risquer sa vie pour les autres… loin de là… mais l’espace d’un instant, il s’était imaginé que mourir pour une cause juste serait bénéfique. Après-tout, depuis sa séparation d’avec son dresseur, le mâle n’avait plus aucune raison de vivre. Il avait tenté d’effacer toute son existence, de disparaître… à plusieurs reprises… mais jusqu’ici, le destin lui avait toujours refusé cette voie. Et aujourd’hui… alors qu’il comptait juste aider une femelle à fuir… il se retrouvait finalement avec une gamine entre les crocs, tandis que la renarde adulte était déjà à la merci de son malfaiteur.

Un regard… un simple regard… elle ne le connaissait pas, elle ne voyait même pas de quelle espèce il s’agissait… pourtant, probablement guidée par le poison qui torturait son esprit, elle voyait en lui… ce père qu’elle recherchait depuis toujours. Alors plutôt que d’essayer une dernière fois de retourner en direction de sa fille, d’aller l’agripper dans ses crocs et d’essayer de la porter plus loin encore, la renarde se tortilla dans tous les sens pour faire face à son adversaire, bien que toujours à terre, et cracha ses dernières forces sous la forme d’un lance flamme de désespoir. Des flammes faibles, dont le flux était bien trop instable pour inquiéter l’humain… mais qui suffiraient peut-être à faire comprendre à ce mystérieux sauveur qu’à présent, la vie de la Goupix était entre ses pattes…

_________________
avatar
Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Chacun sa route [Pv Illumino]

Message par Illumino El Pathos le Sam 4 Jan 2014 - 16:28

"Qu'est-ce que c'est que ce charabia ridicule ? Tu penses que je comprend le langage de ton espèce ?"

Pour qui est-ce qu'elle se prenait ? Qu'est-ce qu'elle pensait ? Que cela serait suffisant ? Il amorça un coup de pied alors qu'elle tentait de créer un voile puis surtout quelques flammèches ridicules. Alors qu'il faisait un mouvement pour les éviter, l'une d'entre d'elles vint le toucher. Aussitôt, il poussa un grognement de colère et de rage, éteignant la flamme avant de se diriger vers la Feunard. Celle-ci pouvait observer simplement un oeil globuleux, plus grand que la moyenne et qui semblait vouloir sortir de son orbite. Saleté ... SALETE ! SALETE ! Avec violence, il donna un coup de pied dans la Feunard mais avec une vivacité bien étrange, il agrippa la bête avant qu'elle ne décolle de son pied. Il la plaqua au sol avant de regarder autour de lui. La Goupix n'était plus là hein ?

"Ne t'en fait pas, saloperie de Feunard. Je vais te promettre une chose : faire de ta vie un Enfer. Tu veux savoir comment qu'on manipule les sales bêtes comme toi ? Il suffit tout simplement de les briser psychologiquement physiquement. Je vais te foutre toutes les maladies possibles dans ton corps mais tu survivras, je te maintiendrai en vie. A partir de là, tu comprendras alors que tu aurais préféré mourir plutôt que de faire ce que tu as accompli. Gula ! On s'en va !"

Donnant un coup de poing rageur à la Feunard pour bien l'assommer, il vint récupérer la créature avant de l'enfouir dans son sac avec le reste de ses marchandises. Du sang ? Non. Il n'y avait pas de ça. Se tâcher et puis quoi encore ? AH ! Il n'était pas comme ça ! On ne se fichait pas de lui impunément ! De toute façon ,cette Goupix était carrément inutile et n'aurait pas rapporté tant que ça mais par principe, il n'hésitait pas à pouvoir gagner un maximum. Récupérant la Rattata, celle-ci rouvrit les yeux, comme si de rien n'était alors qu'il sortait de quoi la soigner. Bien bien bien, elle avait parfaitement réussi son travail . Elle vint se cacher sous sa tenue, comme à son habitude, ne se préoccupant pas du fait qu'elle pouvait voir une partie du visage d'Illumino. Celui-ci était toujours autant enragé, semblant ne pas pouvoir se contrôler. Puis finalement, il retrouva son calme, le calme le plus complet qu'il pouvait avoir. Pourquoi s'énerver face à une telle stupidité ? De toute façon, ce n'était pas bien important non ?

Il avait fait ce qu'il avait à faire, il n'avait rien d'autre. Il quitta la place, observant les pokémon qui le regardaient, apeurés par ce qu'ils avaient cru voir. Il faut dire que quelques têtes se tournaient vers lui, pouvant voir une partie de son visage. Son visage si hideux. Cette Feunard allait le payer ! Elle n'était qu'au début de la souffrance qu'il allait lui administrer. Le genre de souffrances dont il avait une connaissance très développée sur le sujet. Hahaha ! Rien qu'à l'idée de la briser ... et de la reconstruire. De toute façon, il allait devoir trouver quelqu'un qui voudrait bien d'elle. Peut-être un marchand d'esclaves pokémon, habitué dans les combats clandestins entre eux ? Il allait avoir du mal à la dompter mais qu'importe, ce n'était pas un réel souci ça. Bon, il était temps de quitter cet endroit, il avait encore beaucoup à faire. De toute façon la Feunard avait de quoi respirer mais en vue de son état et du fait qu'elle était empoisonnées, elle n'allait pas poser de problème ... le seul souci, c'était d'être certain qu'elle n'en crée pas d'autres

Ayant quitté la ville, il observa alors la Feunard évanouie dans son sac. Fouillant ensuite à l'intérieur, il en extirpa alors une muselière, faite d'acier à l'intérieur et de cuir à l'extérieur. Il vint l'attacher à la Feunard, l'obligeant alors lorsqu'elle se réveillerait à ne plus pouvoir produire aucune flamme au cas où par la bouche. D'ailleurs, il rajouta quelques attaches sur le corps de la Feunard. Surtout au niveau de sa queue. D'ailleurs, celle-ci était maintenant mise sous forme de boule,  empêchant alors un quelconque mouvement et déploiement pour envoyer des flammes à partir d'elle. Bien entendu, il pensait à l'intégralité des queues de la Feunard. On était jamais trop sûrs. Avec ce genre de femelles hargneuses et déplorables, le mieux était de leur montrer directement qui était le patron. Or, le patron, c'était lui et personne d'autre . Et ça ,elle allait devoir  se le rentrer dans le crâne pour qu'elle puisse bien comprendre ce principe qui allait peut-être la laisser en vie car oui ... la fourrure d'une Feunard pouvait aussi valoir très cher.


[Fin du topic !]
avatar
Illumino El Pathos
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 160
Âge du personnage: ?? (Dans la trentaine en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Chacun sa route [Pv Illumino]

Message par Kiel Wind le Sam 4 Jan 2014 - 17:56

Le Démolosse resta figé devant la réaction monstrueuse de cet homme dont ils pouvaient à présent voir une partie du visage. Un immonde œil globuleux qui laissait imaginer le reste du corps de ce mystérieux personnage… au moins, ça, il n’était pas près de l’oublier ! Toutefois, malgré le traitement de l’humain sur la renarde, le canidé ténébreux resta à l’écart, obéissant à ce regard de désespoir que la femelle lui avait lancé l’instant d’avant. Il devait l’avouer… il n’avait aucune confiance en lui. Encore moins s’il était s’agit d’affronter cet humain aux allures plus qu’effrayantes ! Si ce type avait réussi à dominer une Feunarde, sans doute n’aurait-il aucune difficulté pour lui régler son compte par la même occasion.

Toutefois, ce n’était pas uniquement la peur qui retenait le Démolosse de Kiel, mais aussi cette petite boule de poils qu’il tenait entre les crocs. Malgré que tout cela ne soit qu’un jeu du hasard, il se retrouvait à présent avec une promesse non prononcée : par respect pour cette Feunarde à laquelle il venait de donner tant d’espoir, il devait protéger cette petite créature… au moins aujourd’hui. Il ne pouvait décemment pas s’élancer dans un affrontement désespéré et risquer que cette petite bête ne tombe à nouveau entre les mains du tyran au hachoir…

C’est pourquoi le Démolosse laissa cette étrangère à son triste sort sans se retourner, emportant avec lui cette pauvre créature aussi loin que possible de l’humain. Peut-être trouverait-elle un moyen de fuir plus tard… peut-être abandonnerait-elle son existence à ce tyran… peut-être même se donnerait-elle la mort, qui sait ? Mais quoi qu’il en soit, jamais cet homme ne bénéficierait de cette très jeune Goupix pour faire plier sa génitrice.

Tandis qu’il marchait dans les rues de la ville, en direction de la sortie nord de Seian, de nombreuses interrogations s’imposèrent dans l’esprit du Démolosse : la petite était-elle au moins sevrée ? Survivrait-elle sans sa mère ? Combien de temps devrait-il la garder ? Comment lui expliquerait-il la disparition de sa mère ? Et plus simplement, que devait-il faire à présent ? L’image de cet immonde œil globuleux lui revint en tête, accompagnée des couinements de souffrance de la créature au pelage couleur sable. Le mieux serait certainement de chercher un moyen de retrouver la mère du renardeau… de la sauver de cet homme… mais évidemment, c’était inenvisageable. Secouant la tête pour chasser cette pensée stupide, le Pokémon de Kiel décida finalement de se poser un objectif raisonnable : dès demain, il trouverait une famille à cette jeune Goupix. Après-quoi, ce ne serait plus son problème : après-tout, il n’avait rien demandé. Tout ceci n’était que la conséquence du regard d’une victime agonisante sur sa conscience… mais il n’avait rien promis. Absolument rien.

« Flammy… », Murmura doucement la Goupix en remuant entre les crocs du Démolosse, bien que toujours profondément endormie.

Flammy ? Haussant un sourcil, le Démolosse s’imagina qu’il s’agissait du nom de l’enfant, ou de sa mère… Bref, il essayerait de l’appeler ainsi lorsqu’elle se réveillerait, et il verrait bien le résultat. Par contre, ce qu’il ne pouvait imaginer, c’était qu’il s’agissait d’un des premiers mots prononcés par la petite renarde… et que ce nom allait également devenir une part d’un des souvenirs les plus marquants du pauvre renardeau au milieu du futur traumatisme de la perte de sa mère. Mais tout cela n’est que le commencement d’une autre histoire, qui débuterait à la seconde où la Goupix sortirait de son long sommeil artificiel. Pour le moment, le Démolosse sortait simplement de cette ville, avec une jeune renarde entre les crocs, de sombres images en tête, et une nouvelle raison d’exister… pour quelques heures au moins.


[Fin du topic aussi !]

_________________
avatar
Kiel Wind
Informations
Nombre de messages : 142

Fiche de personnage
Points: 164
Âge du personnage: 17
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Chacun sa route [Pv Illumino]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum